Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-36%
Le deal à ne pas rater :
Pack 1 mois – PAMPERS New Baby Taille 1 (2- 5Kg) – 264 couches
29 € 45 €
Voir le deal

Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par m; le Jeu 30 Jan 2020 - 14:37

DEO GRATIAS

Psaume 124
01 Qui s'appuie sur le Seigneur ressemble au mont Sion : * il est inébranlable, il demeure à jamais.
02 Jérusalem, des montagnes l'entourent ; * ainsi le Seigneur : il entoure son peuple maintenant et toujours.
03 Jamais le sceptre de l'impie ne pèsera sur la part des justes, * de peur que la main des justes ne se tende vers l'idole.
04 Sois bon pour qui est bon, Seigneur, pour l'homme au coeur droit. *
05 Mais ceux qui rusent et qui trahissent, que le Seigneur les rejette avec les méchants ! Paix sur Israël !
m;
m;
Aime la prière

Masculin Messages : 38
Inscription : 09/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Jeu 30 Jan 2020 - 16:35

@Père Nathan a écrit:Victoire pour nos prières d’Autorité :

Le clonage homme/animal a été écarté hier par les sénateurs, qui ont rejeté, à 170 voix contre 121, l’article du projet de loi autorisant ces techniques.

Toutes les autres dérives de la loi, criminelles et pitoyables certes ( voir communiqué du Pr. Alexandra Caude Henrion ), ne concernent pas à proprement parler le «  Shiqoutsim Meshomem » contre le Saint des Saints dévasté de Dieu ...
 Bioethique  et Catholiques a  publié un nouvel article sur le blog : 


DEBATS ET VOTE DES LOIS BIOETHIQUES : VOTRE ACTION EST REQUISE

Vous pouvez le lire en cliquant ici : http://bioethiquecatholique.fr/?p=1599

 il est FONDAMENTAL d‘ECRIRE et INVITER à Ecrire aux Elus ! (sénateurs et députés) : voici un modèle qui en tout ou partie vous guidera sur l’essentiel : 


Au Sénat, les débats se sont poursuivis alinéa par alinéa, mais n’ont pas délibéré sur l’essentiel NOUS VOUS INVITONS DONC A ÉCRIRE AU PLUS VITE (ET PARTAGER CETTE INVITATION ) aux sénateurs .
 Trouvez votre sénateur et ses coordonnées en suivant le lien ci-aprés.  https://senateurspourtous.fr
Et  un modèle de courrier à prendre en tout ou partie 
IL S’AGIT SURTOUT de nous (et de les) interpeller en conscience, de ne pas se rendre coupable en ne PROTESTANT PAS CONTRE LA REPRODUCTION ARTIFICIELLE D’ÊTRES HUMAINS  ( loi 2013 ouvrant voie à la possibilité légale et non interdite de clonage humain, thérapeutique et reproductif, d’embryons disponibles ou par five de gamètes artificielles depuis la loi du 26 janvier 2016 ) …  que l’ouverture à des sociétés privées à but lucratif facilitera  à la mercantilisation des embryons créés, de leurs organes et des gamètes humaines artificielles techniquement possibles  et légales aujourd’hui. 
Le courrier demande principalement que ce ne soit PLUS legalement possible 
MODELE DE COURRIER ( un même courrier pourra être envoyé aux députés ) => voir sur le site 
annexe ( facultatif ) 
Si le texte lève des interdits majeurs, comme décrits dans cet article de Bioethique et catholiques en annexe du modèle de courrier , le contenu des débats du Sénat qui portaient en seconde partie pourtant sur le sens de la vie humaine que la Loi Bioéthique interroge, est donc largement insuffisant
Ces crimes contre l’humanité, la filiation , la famille, l’espèce humaine , les droits humains que la loi bioéthique autorise et semble vouloir amplifier qualitativement et quantitativement ne MERITENT ILS PAS des amendements qui PRIORITAIREMENT en interdisent la pratique ? 
LE PLUS URGENT EST DE POSER DES AMENDEMENTS MODIFIANT DE LARGES FAILLES DE LA LOI ACTUELLE qui ne peuvent être stoppées que par des articles revus et corrigés en conséquence.
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6015
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Jeu 30 Jan 2020 - 21:19

@Père Nathan a écrit:Victoire pour nos prières d’Autorité :

Le clonage homme/animal a été écarté hier par les sénateurs, qui ont rejeté, à 170 voix contre 121, l’article du projet de loi autorisant ces techniques.

Ce rejet en bloc, pour le moins inattendu, d’un article complet du projet de loi a précédé une soirée de débats sur la recherche sur l’embryon : 

 les sénateurs ont rejeté, à 170 voix contre 121, l’article du projet de loi autorisant ces techniques.
Ce rejet en bloc, pour le moins inattendu, d’un article complet du projet de loi a précédé une soirée de débats sur la recherche sur l’embryon... 

Toutes les autres dérives de la loi, criminelles et pitoyables certes ( voir communiqué du Pr. Alexandra Caude Henrion ), ne concernent pas à proprement parler le «  Shiqoutsim Meshomem » contre le Saint des Saints dévasté de Dieu ...

Masi le texte doit repasser à l'assemblée nationale...
François Bernon
François Bernon
Contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 549
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Isabelle-Marie le Mer 26 Fév 2020 - 8:58

La fondation Jérôme Lejeune analyse la loi de bioéthique :

2020 marque la troisième révision de la loi de bioéthique. Depuis le début des travaux préparatoires et tout au long des débats parlementaires on entend parler de « bioéthique à la française » tel un fanion de bonne conscience brandi par toutes les tendances pour justifier toutes les transgressions. Cette formule est entérinée et laisse penser que la loi bioéthique de 2020 s’inscrit dans un cadre de protection de la vie humaine qu’elle viendrait parfaire.

Mais qu’est-ce que la « bioéthique à la française » ? Certes, en 1994, la France a été le premier pays au monde à encadrer les techniques scientifiques et médicales en posant des principes forts de protection de la vie humaine (indisponibilité du corps humain, protection de l’être humain dès le commencement de sa vie, gratuité et anonymat du don d’organes etc.). Mais en même temps, cette 1ère loi bioéthique contournait ces principes et instituait une dérive bioéthique majeure : la procréation médicalement assistée, autrement dit la main mise sur l’embryon humain fait ou défait en laboratoire.

Jean-Marie Le Méné, président de la fondation Jérôme Lejeune, qui suit depuis leur origine les lois de bioéthiques, l’affirme :

    « Les lois de bioéthiques ne limitent pas les dérives, elles sont les dérives ».

Au gré des révisions successives, en 2004, 2011, et aujourd’hui en 2020, les lois de bioéthiques françaises régularisent les nouvelles techniques scientifiques et médicales plus qu’elles ne les régulent.

Il n’est donc pas étonnant que la loi bioéthique de 2020, confortée par 15 ans de « moins disant éthique », poursuive le tracé transgressif des lois précédentes et franchisse de nombreuses lignes rouges. Le terrain a été préparé sans que l’opinion publique n’en prenne conscience.

Aujourd’hui il faut réaliser ce que propose la « bioéthique à la française » : modification génétique de l’être humain, expérimentation des chimères animal-homme, création de gamètes artificielles ou de modèles embryonnaires, tri des embryons en fonction de leurs chromosomes, procréation artificielle à la demande, banalisation de l’interruption médicale de grossesse etc.

https://www.lesalonbeige.fr/les-lois-de-bioethiques-ne-limitent-pas-les-derives-elles-sont-les-derives/
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6003
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Sam 20 Juin 2020 - 17:50

Un centre de recherche biomédicale de Londres a mené des expériences d'édition génétique par CRISPR sur des embryons humains. Les chercheurs ont constaté que plus de la moitié des embryons contenaient des mutations involontaires et de larges délétions de séquences ADN. Preuve que la technique est encore loin d'être au point et que le « bébé amélioré » n'est pas pour demain.


Depuis sa découverte en 2012, la technique d'édition génétique CRISPR-Cas9 suscite de nombreux espoirs dans le traitement de maladies rares incurables ou pour modifier des traits génétiques. Peu coûteuse et bien plus facile que les techniques de modification génétique traditionnelle, cette méthode fait l'objet de nombreuses expériences à travers le monde. La plus retentissante est celle du généticienchinois He Jiankui, qui avait donné naissance en 2018 à deux fillettes possédant une version modifiée du gène CCR5 permettant de les prémunir d'une infection par le VIH. Un journaliste de la MIT Technology Review avait, par la suite, révélé que les bébés avaient subi des mutations involontairesdans leur génome « aux conséquences imprévues ».



22 % des embryons présentant des mutations accidentelles

Une nouvelle expérience menée par le Francis Crick Institute, un centre de recherche biomédicale de Londres, vient une nouvelle fois doucher les espoirs des partisans de cette technique. Kathy Niakan et ses collègues ont utilisé CRISPR-Cas9 pour supprimer un gène nommé POU5F1 chez 18 embryonshumains. Lorsqu'ils ont procédé au séquençage génétique d'un chromosome, ils se sont aperçus que dix embryons présentaient de graves anomalies dont quatre avec des délétions ou des additions de séquences directement adjacentes à l'endroit où l'ADN avait été cassé.

Des mutations dites on-target, par opposition aux mutations off-target qui affectent d'autres parties du génome. Bien que l'expérience n'ait pas été prolongée au-delà de 14 jours pour des raisons éthiques, « elle souligne l'important travail de recherche qui reste à effectuer pour assurer la sécurité de l'édition génétique avec CRISPR-Cas9 », souligne Kathy Niakanet dans l'étude pré-publiée sur bioRxiv.

Des manipulations génétiques aux conséquences délétères

Les mutations involontaires avec la technique CRISPR-Cas9 sont monnaie courante. Car le mécanisme de réparation de l'ADN ciblé par la cassure produit souvent une rémission aléatoire. Dans une expérience menées en 2018 sur 127 embryons de souris, des chercheurs australiens ont constaté des délétions importantes allant jusqu'à 2.300 paires de bases chez 45 % des embryons. Plusieurs autres études ont montré des résultats similaires, chaque suppression volontaire d'un gène aboutissant à des délétions aléatoires conséquentes. Des dommages encore pires ont été parfois constatés.
En 2019, des chercheurs français de l'Inserm ont ainsi tenté de réparer un gène de la porphyrie érythropoïétique congénitale, une maladie génétique rare entraînant une anomalie des globules rouges. Loin d'avoir les résultats attendus, la manipulation a généré une mauvaise retranscription ADN sur le gène cible, aboutissant à « un dysfonctionnement indésirable de la protéine ».
La modification a également produit de larges troncatures chromosomiques, avec notamment l'effacement de tous les gènes terminaux agissant sur le mécanisme de réparation de dommage cellulaire. « Dans l'ensemble, ces effets secondaires pourraient limiter les perspectives prometteuses du système de nucléases CRISPR-Cas9 pour la thérapie génique », mettait déjà en garde l'étude parue dans Nature Communications.
« Si vous considérez le génome humain comme un livre, et un gène comme une page dans ce livre, CRISPR est comme arracher une page et en coller une nouvelle, explique Kiran Musunuru, cardiologuede l'Université de Pennsylvanie au site OneZero. C'est un processus très brutal, qui crée souvent des réparations aléatoires ».

Si la plupart ne sont probablement pas inquiétantes (95 % de l'ADN humain ne code pas pour des protéines fonctionnelles), d'autres sont plus importantes et impliquent des milliers de paires de bases, affectant le fonctionnement de certains mécanismes biologiques.
Depuis le tollé mondial suscité par l'affaire He Jiankui (condamné en Chine à trois ans de prison), aucune autre naissance de bébé « amélioré » n'a été officiellement confirmée, même si on soupçonne une troisième naissance en Chine. Plusieurs pays interdisent d'ailleurs expressément la naissance de bébés génétiquement modifiés.

CRISPR-Cas9 nickase : une nouvelle piste pour réduire les effets indésirables

En attendant, les chercheurs planchent déjà sur d’autres techniques pour éviter tous ces effets délétères. François Moreau-Gaudry, l'un des auteurs de l'étude de l'Inserm, travaille ainsi sur une nouvelle méthode de CRISPR-Cas9 où la nucléase, qui coupe les deux brins de l'ADN, est remplacée par une nickase, qui coupe seulement un des deux brins.
« Le risque de perte de matériel génétique aux extrémités des chromosomes devient alors quasiment nul, assure le chercheur. En outre, la réparation par jonctions des extrémités non homologues ne se déclenche pas : la séquence du gène cible n'est donc pas altérée en cas d'échec et le matériel CRISPR-Cas9 peut être administré plusieurs fois de suite pour augmenter le taux de succès de l'édition [...] En revanche, c'est un peu plus long car la cellule a tendance à utiliser le brin non coupé comme modèle plutôt que la nouvelle matrice que l'on fournit ».


https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/genetique-experience-embryons-humains-genetiquement-modifies-tourne-fiasco-81582/
François Bernon
François Bernon
Contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 549
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Lun 29 Juin 2020 - 10:32

La deuxième lecture du Projet de Loi Bioéthique commence ce soir, en commission spéciale, à 20h30.
François Bernon
François Bernon
Contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 549
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Yeshoua le Lun 29 Juin 2020 - 14:06

Je trouve "étrange" qu'il y est aucune "campagne" de communication (intention de priére) implicite sur le sujet dans nos paroisses....
Yeshoua
Yeshoua
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1119
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Lun 29 Juin 2020 - 15:44

ils ne sont même pas au courant je pense dans les paroisses, ont d'autres choses à régler (crise post covid...)

malheureusement,
sur le plan humain c'est un combat d'arrière garde perdu (la loi va passer que ce soit cet été en catimini ou après/ aucun moyen de manifester publiquement ce qui de toute façon est peu efficace) la manif pour tous  ou autre n'y peut rien et pourra brailler tant qu'elle veut c'est plié. d'autant que la majorité des français n'en ont rien à faire.

charge à tout chrétien de refuser de participer de près ou de loin à cela (médecins ou citoyens: refuser d'y avoir recours ou d'y participer) c'est tout ce qu'il faut faire en plus de prier pour que nos enfants et tous les citoyens se convertissent, ouvrent les yeux.

sur le plan spirituel c'est autre chose:

le combat contre Satan est déjà gagné, l'arrivée concrète de ces ignominies (PMA, GPA,  eugénisme etc...) est le signe de la "victoire" apparente du mal dans le monde comme cela l'a été annoncé dans les écritures, les mystiques... donc le signe d'une victoire "réelle" et éclatante du Christ qui mettra un termes à cela par le biais du triomphe du cœur immaculé de Marie.

on a été plus que largement prévenu de tribulations depuis des siècles: il ne faut pas croire que cela sera toujours pour les générations qui viennent  et il faut bien s'y confronter un jour réellement.

quelque part "réjouissons nous" car la victoire apparente des ténèbres est LE signe de la victoire proche du Christ.

la question est: à quelle échéance?... Dieu seul le sait!

un petit lien qui résonne avec notre temps:
https://www.versdemain.org/articles/eglise-catholique-romaine/item/notre-dame-du-bon-succes
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Lun 29 Juin 2020 - 19:52

Merci Nicolas-P !!!!!!!!!
Pierre L.
Pierre L.
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 141
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Mar 30 Juin 2020 - 10:28

Bioéthique : le projet de loi de retour à l'Assemblée

Les députés ont débuté lundi soir, en commission spéciale, la deuxième lecture du projet de loi relatif à la bioéthique. Ce texte, adopté en octobre 2019 par l'Assemblée nationale, ouvre notamment l'accès à la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. 



"Droit à l'enfant" ou égalité des droits ?

Lors de cette première soirée d'examen, les députés ont supprimé l'article 1er A du texte, qui avait été ajouté par les sénateurs. Celui-ci inscrivait dans la loi que "nul n'a de droit à l'enfant".
"[Le projet de loi relatif à la bioéthique] n'a jamais évoqué ou sous-entendu un tel droit", a expliqué lundi soir la rapporteure, Coralie Dubost (LaREM), pour justifier la suppression de l'article. Selon elle, l'ajout des sénateurs revient à "stigmatiser de façon abstraite le recours à la PMA".



L'élue de la majorité a été soutenue sur ce point par le député La France insoumise Bastien Lachaud, qui a estimé que les sénateurs faisaient "bavarder la loi" avec une "négation de choses qui n'existent pas".
La suppression de l'article 1er A a, en revanche, été critiqué par le député Les Républicains Patrick Hetzel : selon lui, la majorité "avance masquée" pour imposer ce "droit à l'enfant". "Ipso facto, vous êtes dans une logique où vous voulez accepter [ce droit], a déploré l'élu.
Les députés ont également rétabli les dispositions sur l'accès à la PMA en supprimant le critère d'infertilité, réintroduit par le Sénat. Cet accès à la PMA doit se faire, selon l'amendement adopté, "sans l'assortir corrélativement d'aucune différence de traitement, notamment au regard de l’orientation sexuelle ou du statut matrimonial des demandeurs". 
Nous ouvrons un seul et même droit pour les couples hétérosexuels, les couples de femmes et les femmes non mariées, sans en restreindre les conditions d'accès par un mécanisme de filtrage asymétrique et infondé. Amendement 1312
La commission spéciale n'a, en revanche, pas suivi le rapporteur Jean-Louis Touraine, qui proposait de permettre aux hommes transgenres d'accéder à la PMA.

Filiation 

Lors des débats, qui doivent se poursuivre en commission jusqu'à jeudi, les députés devraient également revenir sur les modifications apportées aux articles portant sur la filiation. Le Sénat a en effet inscrit dans le projet de loi qu'"il ne peut être légalement établi deux filiations maternelles ou deux filiations paternelles à l’égard d’un même enfant". 
Selon le texte des sénateurs, en cas de PMA réalisée par un couple de femmes, la femme qui accouche est désignée comme étant la mère de l'enfant, tandis que l'autre femme doit adopter celui-ci. 
"Bien sûr, ce n'est pas acceptable", a commenté la rapporteure Coralie Dubost, qui souhaite supprimer ce dispositif afin de le remplacer par une simple déclaration conjointe et préalable des deux femmes. Ces dernières seraient alors toutes les deux désignées comme étant les mères de l'enfant à naître.

Assurance maladie

Les sénateurs ont également supprimé la prise en charge de la PMA par l'Assurance maladie pour toutes les femmes, en ne la réservant qu'aux seules demandes fondées sur des indications médicales comme l'infertilité. "Une honte", selon Bastien Lachaud (LFI), qui a mis en cause lundi soir "l'oeuvre réactionnaire du Sénat".
Aurore Bergé (La République en Marche) a, pour sa part, dénoncé un dispositif qui crée des "droits nouveaux [mais seulement] pour les plus riches".



La majorité devrait donc revenir à la version votée par l'Assemblée nationale en première lecture : "C'est une question d'égalité, de non-discrimination", a commenté Jean-Louis Touraine.
Lors de l'examen du texte en commission, les députés devraient également rétablir l'autorisation de l'autoconservation des gamètes sans raison médicale ainsi que le dispositif relatif à l'accès aux origines. Ce dispositif prévoit qu'à leur majorité les enfants issus d'une PMA pourront demander à connaître l'identité de leur géniteur.

Don du sang

Lors des débats, la question de la PMA post mortem (ou PMA de "volonté survivante" selon Jean-Louis Touraine) sera à nouveau abordée. Ce dispositif permettrait à une femme qui vient de perdre son conjoint d'utiliser pour elle-même les gamètes de son mari décédé en vue d'une insémination. Le rapporteur, Jean-Louis Touraine, y est favorable, mais sa collègue et porte-parole de LaREM, Aurore Bergé, s'y est opposée.
Les députés examineront également un amendement transpartisan déposé par le rapporteur socialiste du texte, Hervé Saulignac, qui supprime la condition d'abstinence sexuelle de quatre mois pour les hommes homosexuels souhaitant donner leur sang. "Je souhaite que la pratique rejoigne enfin le droit", a commenté le député PS, qui souhaite mettre fin à une "discrimination injustifiée".



La majorité souhaite sous-amender la proposition d'Hervé Saulignac. Selon la version rédigée par le groupe La République en Marche, "les critères de sélection des donneurs de sang" seraient "définis par arrêté du ministre chargé de la Santé pris après avis du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé". Ces critères ne pourraient être fondés sur "aucune différence de traitement non justifiée par la nécessité de protéger le donneur ou le receveur".

"Pas prioritaire"

Plusieurs élus de droite ont profité des débats pour mettre en cause le choix d'inscrire à l'ordre du jour le projet de loi bioéthique en pleine crise sanitaire. Thibault Bazin (Les Républicains) a évoqué sa "sidération", tandis que Pascal Brindeau (UDI et indépendants) a critiqué un choix qui a "quelque chose de choquant et d'indécent".
Xavier Breton (Les Républicains) a pour sa part dénoncé la "lâcheté" de l'exécutif, qui a "cédé" selon lui "aux caprices d'un lobby".



L'examen du projet de loi en séance publique aura lieu à partir du lundi 6 juillet.
François Bernon
François Bernon
Contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 549
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Mar 30 Juin 2020 - 11:53

c'est déja ça...
https://www.valeursactuelles.com/societe/loi-bioethique-larcheveque-de-paris-fustige-la-tactique-du-gouvernement-121162

pas une ligne dans les autres médias ou à la Tv bien sur...(il n'y en aura pas : ordre de surtout rien dire).

allez prions bien tous pour le triomphe du cœur immaculé de marie et l'écroulement des hérésies laïcardes. hérésies qui auront le temps de faire du mal en détruisant nombre d'enfants issus de cela. à nous de les accueillir dans les années à venir et par notre exemple, à nous de leur montrer qu'une autre vie est possible.

le retour de bâtons nous l'auront d'ici 10 à 20 ans (adolescents et adultes issus de cela) détruits moralement, psychologiquement et spirituellement. ils auront alors grand besoin de voir autour d'eux une autre perspective de vie, un autre regard sur la famille, l'amour et la vie.

d'un mal Dieu peut en sortir un bien plus grand encore! et quand ils auront vu le néant dans lesquels on les aura plongés de cette vie sans repères, sans père et mère sans morales ni limites faces à des familles unies heureuses en face il n'auront que leurs yeux pour pleurer de ce manque et j'espère l'élan pour crier vers Dieu face à cette injustice et se plonger dans ses bras, revenir au Christ à leur créateur, à l'amour d'un père tout simplement qui les aime et d'une mère avec Marie notre reine du ciel.
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Mar 30 Juin 2020 - 19:45

L'amendement permettant le don d’ovocyte d’une femme à sa compagne qui portera l’enfant après une FIV, dans le cadre d’une PMA a été adopté.


1° étape vers une "reproduction" homosexuelle si cet amendement est conservé par la suite.
François Bernon
François Bernon
Contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 549
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. Hier à 20:06

Ayons confiance en Dieu, par le Très Saint Cœur de Jésus et le Cœur Immaculé  Marie.


Pierre L.
Pierre L.
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 141
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 27 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum