Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -29%
Prix cassé sur le PC portable LENOVO IDEAPAD 3 ...
Voir le deal
499.99 €

Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Page 28 sur 29 Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29  Suivant

Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Dim 19 Juil 2020 - 14:13

J'ai pris ( a tord peut-être ) le parti de prier,  de confier à  la puissance divine cette guerre  et laisser tomber la gesticulation.

il me semble à mon petit niveau que sur le plan humain nous ne pouvons plus rien faire ( les forces en face ont tout verrouillé )

Seul une intervention divine y mettra fin.

Quand on voit que justement les pr testard ou caude henion ou d'autres scientifiques reconnus et compétents  dans ce domaine qui devraient faire autorité,  ne sont ni écoutés ni invités à  aucun débat, marginalisé au mieux ou raillés et dénigrés surtout par leurs confrères... qui usent d'arguments plus mielleux les uns que les autres  vatant le "progrès " scientifique , la bienveillance avec laquelle ils apporteront le bonheur à des personnes sans enfants,  des pathologies génétiques mortelles ou incurables  touchant des enfants en bas âge qu'ils vont pouvoir soigner grâce aux "bébé médicaments " conçu in vitro pour être génétiquement proche de leur frère ou soeurs malades ( ignoble on conçoit des enfants pour en soigner d'autres...)
Donc,   que ceux qui au plus prêt de ces expérimentations  qui devraient être écoutés de tous, n'ont aucune visibilité publique ou médiatique,  que aucun journaliste ne dénonce cela,  que l'eglise ne prend pas position à son plus haut niveau ,  on comprend que c'est pipé d'avance. 

En plus la plupart des français sont d'accord avec cela... ( triste )

Prenez cela pour de la mollesse, de la lâcheté  de ma part (oui c'est possible).  

J'ai suffisamment écrit à mon petit niveau de médecin au gouvernement ( ministres,  présidents députés etc...,) pour dénoncer articles et références à l'appui quand c'était possible avec au mieux une réponse laconique automatique et la plupart du temps une absence totale de réponse.

J'ai bien compris que ce n'est pas un défaut d'information sur ces sujets de nos gouvernants ( cela aurait pu alors leur ouvrir les yeux ) mais une volonté ferme de leur part d'aller jusqu'au bout dans les transgressions les plus folles et surtout et d Autant plus quand l'actualité leur permet de masquer leur intention ( covid/ retraite...) aubaine pour l'imposer en catimini avec l'approbation de "scientifique " qui n'attendent que cela ( tourraine, nisard Israël et j'en passe...)

Rien ne les arrêtera :

Dites moi en France qui est contre cela à  part une poignée de catholiques ( et encore pas tous loin de la ) qui ira dans la rue le dénoncer ?
Quel évêque,  archevêque ou cardinal s'est levé pour le dénoncer ? A appelé le monde catholique à  s'y opposer ( en particulier les médecins et paramédicaux ) frontalement ?

A t'on vu les dénonciation de testard , caude henion etc... relayées autrement que dans 3 vidéo sur YouTube ?
Quel soutien et quel appui ont il reçus ? Quel politique a pris en compte leur parole ?

Quel journal à une heure de grande écoute les a invité ?


Seuls plusieurs millions de français dans la rue ( peur pour leur réélection...) ou la dénonciation au 20h de tout cela avec honnêteté ( on peut rêver...) ou une intervention divine hors de notre portée pourrait y mettre un terme.

J'ai peut-être la faiblesse de croire que seul la dernière option est valable


Dernière édition par Nicolas-p le Dim 19 Juil 2020 - 14:49, édité 1 fois
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1714
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Dim 19 Juil 2020 - 14:49

pardonne moi ma réaction trop spontanée ...  déclenchée en fait par ton propos classant dans les mythes ce qui est réalité , un argument pris par les defenseurs des lois iniques et de ceux qui croient pouvoir les empecher en parlant d'autre chose et en niant leurs sources d'inspiration et de pensée culturelles, historiques,  religieuses, scripturaires , magistérielles 

cela me rappelle les années des debuts 2000 ou les presidents union des medecins pour la vie , ou Union pour la vie , ou CSEN (comité pour sauver l'enfant à Naitre ) , ou Defense de la vie et sos futures mère et Magnificat me plantaient systématiquement face à des omertas de la fondation Lejeune et trahisons de la cté st jean ou les responsables bioéthiques du CEF   a la tribune  ( par exemple  Semaines sociales de France reunissant les bons pensants catholiques )  ou en commissions gouvernementales ou citoyennes ,  en matière de statut de l'embryon et d'animation : ils me retorquaient " le clonage  ça n'existe pas , ça n'existera jamais pour l'homme  pour dolly oui pour nous  surtout pas"  (bref le masque sur les yeux ) . En d'autres termes les commissions ne parlaient que de clonage humain et de textes pour le legiferer ( en le permettant )  mais ils faisaient un travail sur du virtuel et du mythe , bien sûr . 
Et cela sur fond de bonne conscience puisque de toutes façons  les premiers essais se faisaient déjà à des stades embryonnaires où il n'y avait pas d'ame ... ce stade est depassé puisqu on en est a la maitrise jusqu au 21 è jours où le coeur bat  et les textes elargissent desormais la recherche jusqu'au 9 è mois à des fins de recherche  Mais comment donc parler encore de mythe ? 

Meme encore recemment ( en 2015 si ma memoire est bonne ) Pr Alexandra Caude  Henrion disait aux Bernardins  "le clone humain n'a pas d'ame".... en fait l'inaceptable est transformé en négation et déni  : "Dieu ne peut pas laisser faire des choses aussi monstrueuses" . Telle a été et  est la position des catholiques et gens de bonne volonté qui ne veulent pas voir  et continuent a se camper sur cette position de ne pas devoir se battre contre des moulins à vent , les taxant de mythe . 

NON c'est la vérite il ya une vraie transgression  et ce n'est pas un mythe c'est la verite 

Or amour et verité s'étreignent ... et  aussitot le psaume dit Justice et paix d'embrassent 

Tu abandonnes la verite et sa proclamation , tu perds tout le reste 

Plus on approchera du règne de l’antechrist et de la fin du monde, me dit J. C. en m'expliquant cette apparition, plus les ténèbres de Satan seront répandues sur la terre ,et plus ses satellites feront d'efforts pour faire tomber les fidèles dans ses pièges et ses filets. 


Pour échapper à tant de dangers, il faudra que le chrétien marche le glaive et le flambeau à la main ,et qu’il s'arme de courage comme cet homme robuste que tu viens d'admirer 


Plus on approche de la fin du monde et plus je vois que le nombre des enfants de perdition s'augmente , et que celui des prédestinés diminue dans la même proportion. Cette diminution des uns et cette augmentation des autres se fera de trois différentes manières, que J.C.m'a indiquées: 

1°.par le grand nombre d'élus qu'il attirera à lui pour les soustraire aux terribles fléaux qui frapperont son Eglise; 

2° par le grand nombre de martyrs, qui diminuera considérablement les enfants de Dieu, et cependant fortifiera la foi dans ceux que le glaive de la persécution n'aura pas moissonnés ;

3° par la multitude des apostats qui renonceront à J. C. pour suivre le parti de son ennemi , en combattant les mystères et les grandes vérités de la religion
 ( sr de la nativité jeanne le royer  (1790) 
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Dim 19 Juil 2020 - 14:57

Vous êtes totalement pardonné d'autant plus qu'aucun de vos propos parfaitement censés ne demande le moindre pardon!

Je suis simplement triste de constater que humainement parlant on est complétment lié,  je me suis résigné. 
Mais a la fois paradoxalement plein d'espoir car nous savons pertinemment que la sainte vierge Marie viendra sauver la France quand humainement tout sera vain et alors seul notre  cri vers DIEU et la prière déclencherons la victoire de son cœur immaculé uni au cœur sacré de Jésus Christ.

La fin du monde et l'antechrist ne sont pas pour maintenant et pire encore il y aura...

Mais , J'en ai l'intime conviction qu'un renouveau nous attends comme Marthe Robin ou d'autres l on annoncé.  Que ce renouveau n'est pas loin ( à  l'échelle de DIEU pas loin n'a que peu de sens...)

Pour cela il faut avant mordre la poussière :
On descend de plus en plus bas , vivement le fond que la France remonte !
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1714
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Dim 19 Juil 2020 - 16:19

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Maxresdefault
Mais , J'en ai l'intime conviction qu'un renouveau nous attends comme Marthe Robin ou d'autres l on annoncé.  Que ce renouveau n'est pas loin ( à  l'échelle de DIEU pas loin n'a que peu de sens...)


Le renouveau à déjà commencé.


Pax
Pierre
Pierre L.
Pierre L.
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 280
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Dim 19 Juil 2020 - 16:39

Oui il a commencé semble t'il ( en tout cas c'est ce que dit vicka à medjugorge )

Mais C'est difficile de le percevoir quand on voit les lois que l on nous prépare: on a plus l'impression d'être encore sur la pente descendante que dans l'inverse.

J'en perçoit certains signes ( renouveau de la Foi chez des jeunes,  communautés de prières en ligne type hozanna)
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1714
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Dim 19 Juil 2020 - 16:45

Soyez confiant et patient, comme le texte de la liturgie d'aujourd'hui. .
J'ai le cœur débordant d'amour et d'espoir. 

Dieu est bon.

Bon dimanche à vous mes frères en Christ.
Pierre L.
Pierre L.
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 280
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Lun 20 Juil 2020 - 11:12

À l'occasion de la reprise des débats projet de lois Bioéthique à l'Assemblée Nationale, Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêques. Rennes et responsable du groupe #EgliseEtBioethique présentera le point de vue de l'Église catholique. bit.ly/Bioethique0720
Pierre L.
Pierre L.
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 280
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Lun 20 Juil 2020 - 19:08

La bioéthique du monde d’après
Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Site-thumbnail-22-300x169Alors que le projet de loi de révision des lois de bioéthique arrive en deuxième lecture à l’Assemblée nationale le 27 juillet, la Conférence des évêques de France alerte sur la volonté d’adoption en urgence d’une loi injuste et inégalitaire. Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes et président du Groupe bioéthique de la Conférence des évêques de France explique les enjeux et les dangers du projet de loi tel qu’il est présenté par la « Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique ».
Quel monde édifions-nous ? Quelle solidarité voulons-nous ? Aussi bien pour nous que pour les générations à venir. Les crises sociales et les alertes écologiques traduisent une réelle inquiétude, tandis que la pandémie du COVID-19 a révélé notre fragilité humaine et économique. La loi de bioéthique va-t-elle augmenter le désarroi ?
Nous changeons d’époque. Il nous faut penser un nouveau progrès. Il ne se réalisera pas sans une vision commune de notre humanité et de son indispensable « fraternité ». Celle-ci exige des remises en question qui nous préservent de la toute-puissance de nos désirs et qui réajustent nos droits et nos devoirs les uns vis-à-vis des autres.
Si nos inquiétudes pour demain se cristallisent dans la crise écologique, nous assistons heureusement à une salutaire prise de conscience en vue de la préservation de la planète, notre maison commune. Il est désormais impossible de rester dans le monde ancien en ne considérant que les solutions techniques, ce qui aurait un effet dévastateur. Les consensus écologiques dessinent un autre progrès pour un monde nouveau, celui de la sobriété heureuse et du partage solidaire.
La bioéthique ne saurait rester étrangère à cette transition. Aujourd’hui, elle est tentée de valider les succès technologiques et le court-terme des profits du marché. Le projet de loi, dans son actuellz mouture, semble s’y enfermer sans avoir conscience que l’être humain en est blessé. Certains plaident faussement qu’ainsi va le sens de l’histoire, ce que contredit le virage écologique qui s’impose à nous ! Ils s’affirment progressistes en ayant une vision étroite du progrès, qui ne considère pas vraiment la santé publique comme bien commun et qui exclut le respect dû à l’être humain le plus fragile !
La bioéthique aussi a besoin d’une salutaire prise de conscience ! Elle doit entendre ces alertes, dont certaines sont devenues plus vives en raison de la pandémie :

  • Face aux défis liés au vieillissement de concitoyens de plus en plus nombreux, quelle nouvelle et juste solidarité allons-nous édifier en faveur de nos aînés ?
  • Face à une conception gestionnaire des soins selon laquelle un « patient » devient parfois un « client », comment promouvoir une médecine plus humaine pour tous, soutenue par une politique de santé davantage reconnaissante envers les soignants ?
  • Face à la volonté de tout maîtriser par les techniques biomédicales, comment discerner en raison les vrais enjeux ? Car les menaces sont réelles : marché des tests génétiques, robotisation et intelligence artificielle sans contrôle suffisant, expérimentation sur des embryons chimères, sélection accrue des enfants à naître, filiation sans paternité, maternité sans gestation, marchandisation de la procréation.
    Plus que jamais, une vision audacieuse est nécessaire : grâce au « dialogue », qui est plus qu’un simple débat, développons une compréhension unifiée de la personne humaine en ses dimensions corporelle, psychique, sociale et spirituelle. Le corps n’est pas un matériau manipulable selon tout désir. Les liens humains fondamentaux ne sont pas configurables à volonté, fût-ce celle d’une majorité parlementaire.


Par sa filiation, chacun entre dans l’histoire d’autant plus serein qu’il aura été pleinement respecté dans sa dignité et dans ses droits fondamentaux, dès sa conception. Comment affirmer de façon péremptoire que priver délibérément un enfant d’un père n’est pas un mal pour l’enfant et respecte ses droits ? N’est-ce pas jouer avec le feu que de lui imposer légalement un double lien maternel qui serait biologique avec une femme et gestationnel avec une autre ?
De sa dignité découle la « gratuité » avec laquelle tout être humain, avec ses vulnérabilités et ses limites, est accueilli en raison de sa valeur sans prix. L’éthique ainsi fondée est capable de discerner les violences exercées sur lui et de s’y opposer. Elle résiste à la séduction des techniques nous entraînant dans les dérives de l’eugénisme.
« Fraternité » et « gratuité » permettent d’édifier la société inclusive désirée par tous : accueillir les différences et les fragilités, non comme des problèmes à éradiquer mais comme des sources d’humanité plus grande.
Voilà le chemin d’un progrès véritable et plus juste, qui conduit à ce monde nouveau ! Répondre au défi écologique, c’est inséparablement élaborer une autre bioéthique que celle de l’actuel projet de loi. Ne manquons pas ce rendez-vous grave et plein d’espérance. Sans une conscience renouvelée de l’éthique, le plus fragile sera soumis à la loi du plus fort, et le progrès escompté deviendra régression. Il en va du sens de l’histoire et de notre responsabilité collective !

Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Responsable du Groupe Bioéthique de la CEF
Mgr Pierre-Antoine Bozo, évêque de Limoges Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes
Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio Mgr Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême
Mgr Vincent Jordy, archevêque de Tours
Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre
Père Brice de Malherbe, Département éthique biomédicale, Collège des Bernardins
Père Bruno Saintôt, Département éthique biomédicale, Centre Sèvres




https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-bioethique/502357-bioethique-monde-dapres/






Commentaire personnel :
N'importe quelle association "philosophico-humaniste" aurait pu écrire ce texte.
On ne parle pas du Christ, de Dieu Créateur, d'âme immortelle, d'Evangile, d'encycliques papales, etc...
Tout sauf l'Eglise...
Je suis inquiet. 
François Bernon
François Bernon
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 589
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

azais aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Lun 20 Juil 2020 - 19:34



François, j'ai vu vos commentaires pendant le live, vous avez raison mais malheureusement, nous n'avons pas la compréhension de Dieu à ce sujet.

Nous devons espérer et prier comme le Christ nous a demandé.


Dernière édition par Pierre L. le Lun 20 Juil 2020 - 21:08, édité 1 fois
Pierre L.
Pierre L.
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 280
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Lun 20 Juil 2020 - 19:54

@Pierre L. a écrit:
François, j'ai vu vos commentaires pendant le live, vous avez raison mais malheureusement, nous n'avons pas la compréhension de Dieu à ce sujet.

Nous devons espérer comme le Christ nous demandé.

La retransmission du Live avec les commentaires ne sont plus accessibles/...supprimés
François Bernon
François Bernon
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 589
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Lun 20 Juil 2020 - 19:58

J'ai vu un François pendant le live parler de l'abomination de la désolation, je pensais que c'était vous.

Pardon
Pierre L.
Pierre L.
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 280
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Lun 20 Juil 2020 - 20:19

@François Bernon a écrit:La bioéthique du monde d’après
Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Site-thumbnail-22-300x169Alors que le projet de loi de révision des lois de bioéthique arrive en deuxième lecture à l’Assemblée nationale le 27 juillet, la Conférence des évêques de France alerte sur la volonté d’adoption en urgence d’une loi injuste et inégalitaire. Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes et président du Groupe bioéthique de la Conférence des évêques de France explique les enjeux et les dangers du projet de loi tel qu’il est présenté par la « Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique ».
Quel monde édifions-nous ? Quelle solidarité voulons-nous ? Aussi bien pour nous que pour les générations à venir. Les crises sociales et les alertes écologiques traduisent une réelle inquiétude, tandis que la pandémie du COVID-19 a révélé notre fragilité humaine et économique. La loi de bioéthique va-t-elle augmenter le désarroi ?
Nous changeons d’époque. Il nous faut penser un nouveau progrès. Il ne se réalisera pas sans une vision commune de notre humanité et de son indispensable « fraternité ». Celle-ci exige des remises en question qui nous préservent de la toute-puissance de nos désirs et qui réajustent nos droits et nos devoirs les uns vis-à-vis des autres.
Si nos inquiétudes pour demain se cristallisent dans la crise écologique, nous assistons heureusement à une salutaire prise de conscience en vue de la préservation de la planète, notre maison commune. Il est désormais impossible de rester dans le monde ancien en ne considérant que les solutions techniques, ce qui aurait un effet dévastateur. Les consensus écologiques dessinent un autre progrès pour un monde nouveau, celui de la sobriété heureuse et du partage solidaire.
La bioéthique ne saurait rester étrangère à cette transition. Aujourd’hui, elle est tentée de valider les succès technologiques et le court-terme des profits du marché. Le projet de loi, dans son actuellz mouture, semble s’y enfermer sans avoir conscience que l’être humain en est blessé. Certains plaident faussement qu’ainsi va le sens de l’histoire, ce que contredit le virage écologique qui s’impose à nous ! Ils s’affirment progressistes en ayant une vision étroite du progrès, qui ne considère pas vraiment la santé publique comme bien commun et qui exclut le respect dû à l’être humain le plus fragile !
La bioéthique aussi a besoin d’une salutaire prise de conscience ! Elle doit entendre ces alertes, dont certaines sont devenues plus vives en raison de la pandémie :

  • Face aux défis liés au vieillissement de concitoyens de plus en plus nombreux, quelle nouvelle et juste solidarité allons-nous édifier en faveur de nos aînés ?
  • Face à une conception gestionnaire des soins selon laquelle un « patient » devient parfois un « client », comment promouvoir une médecine plus humaine pour tous, soutenue par une politique de santé davantage reconnaissante envers les soignants ?
  • Face à la volonté de tout maîtriser par les techniques biomédicales, comment discerner en raison les vrais enjeux ? Car les menaces sont réelles : marché des tests génétiques, robotisation et intelligence artificielle sans contrôle suffisant, expérimentation sur des embryons chimères, sélection accrue des enfants à naître, filiation sans paternité, maternité sans gestation, marchandisation de la procréation.
    Plus que jamais, une vision audacieuse est nécessaire : grâce au « dialogue », qui est plus qu’un simple débat, développons une compréhension unifiée de la personne humaine en ses dimensions corporelle, psychique, sociale et spirituelle. Le corps n’est pas un matériau manipulable selon tout désir. Les liens humains fondamentaux ne sont pas configurables à volonté, fût-ce celle d’une majorité parlementaire.


Par sa filiation, chacun entre dans l’histoire d’autant plus serein qu’il aura été pleinement respecté dans sa dignité et dans ses droits fondamentaux, dès sa conception. Comment affirmer de façon péremptoire que priver délibérément un enfant d’un père n’est pas un mal pour l’enfant et respecte ses droits ? N’est-ce pas jouer avec le feu que de lui imposer légalement un double lien maternel qui serait biologique avec une femme et gestationnel avec une autre ?
De sa dignité découle la « gratuité » avec laquelle tout être humain, avec ses vulnérabilités et ses limites, est accueilli en raison de sa valeur sans prix. L’éthique ainsi fondée est capable de discerner les violences exercées sur lui et de s’y opposer. Elle résiste à la séduction des techniques nous entraînant dans les dérives de l’eugénisme.
« Fraternité » et « gratuité » permettent d’édifier la société inclusive désirée par tous : accueillir les différences et les fragilités, non comme des problèmes à éradiquer mais comme des sources d’humanité plus grande.
Voilà le chemin d’un progrès véritable et plus juste, qui conduit à ce monde nouveau ! Répondre au défi écologique, c’est inséparablement élaborer une autre bioéthique que celle de l’actuel projet de loi. Ne manquons pas ce rendez-vous grave et plein d’espérance. Sans une conscience renouvelée de l’éthique, le plus fragile sera soumis à la loi du plus fort, et le progrès escompté deviendra régression. Il en va du sens de l’histoire et de notre responsabilité collective !

Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Responsable du Groupe Bioéthique de la CEF
Mgr Pierre-Antoine Bozo, évêque de Limoges Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes
Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio Mgr Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême
Mgr Vincent Jordy, archevêque de Tours
Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre
Père Brice de Malherbe, Département éthique biomédicale, Collège des Bernardins
Père Bruno Saintôt, Département éthique biomédicale, Centre Sèvres




https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-bioethique/502357-bioethique-monde-dapres/






Commentaire personnel :
N'importe quelle association "philosophico-humaniste" aurait pu écrire ce texte.
On ne parle pas du Christ, de Dieu Créateur, d'âme immortelle, d'Evangile, d'encycliques papales, etc...
Tout sauf l'Eglise...
Je suis inquiet. 
Oui malheureusement. 

D'où ma conclusion  comme dit précédemment :
Prier et demander le triomphe du cœur immaculé de Marie uni au cœur sacré de Jésus Christ pour hâter le relèvement de la France: C'est LA SEULE SOLUTION. 

Nous n'avons rien à attendre de la hiérarchie de l'église et je le dit d autant plus tristement en tant que catholique. 

Les évêques Ont il les mains liées ? Subissent ils des pressions dont nous n'avons pas connaissances?
Est ce de la lâcheté? De la méconnaissance ?

Qu'importe sûrement un mix de tout cela. 

Prions et prions encore c'est LA SOLUTION.
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1714
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Pierre L. aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Yeshoua le Lun 20 Juil 2020 - 21:03

@François Bernon a écrit:La bioéthique du monde d’après
Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Site-thumbnail-22-300x169Alors que le projet de loi de révision des lois de bioéthique arrive en deuxième lecture à l’Assemblée nationale le 27 juillet, la Conférence des évêques de France alerte sur la volonté d’adoption en urgence d’une loi injuste et inégalitaire. Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes et président du Groupe bioéthique de la Conférence des évêques de France explique les enjeux et les dangers du projet de loi tel qu’il est présenté par la « Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique ».
Quel monde édifions-nous ? Quelle solidarité voulons-nous ? Aussi bien pour nous que pour les générations à venir. Les crises sociales et les alertes écologiques traduisent une réelle inquiétude, tandis que la pandémie du COVID-19 a révélé notre fragilité humaine et économique. La loi de bioéthique va-t-elle augmenter le désarroi ?
Nous changeons d’époque. Il nous faut penser un nouveau progrès. Il ne se réalisera pas sans une vision commune de notre humanité et de son indispensable « fraternité ». Celle-ci exige des remises en question qui nous préservent de la toute-puissance de nos désirs et qui réajustent nos droits et nos devoirs les uns vis-à-vis des autres.
Si nos inquiétudes pour demain se cristallisent dans la crise écologique, nous assistons heureusement à une salutaire prise de conscience en vue de la préservation de la planète, notre maison commune. Il est désormais impossible de rester dans le monde ancien en ne considérant que les solutions techniques, ce qui aurait un effet dévastateur. Les consensus écologiques dessinent un autre progrès pour un monde nouveau, celui de la sobriété heureuse et du partage solidaire.
La bioéthique ne saurait rester étrangère à cette transition. Aujourd’hui, elle est tentée de valider les succès technologiques et le court-terme des profits du marché. Le projet de loi, dans son actuellz mouture, semble s’y enfermer sans avoir conscience que l’être humain en est blessé. Certains plaident faussement qu’ainsi va le sens de l’histoire, ce que contredit le virage écologique qui s’impose à nous ! Ils s’affirment progressistes en ayant une vision étroite du progrès, qui ne considère pas vraiment la santé publique comme bien commun et qui exclut le respect dû à l’être humain le plus fragile !
La bioéthique aussi a besoin d’une salutaire prise de conscience ! Elle doit entendre ces alertes, dont certaines sont devenues plus vives en raison de la pandémie :

  • Face aux défis liés au vieillissement de concitoyens de plus en plus nombreux, quelle nouvelle et juste solidarité allons-nous édifier en faveur de nos aînés ?
  • Face à une conception gestionnaire des soins selon laquelle un « patient » devient parfois un « client », comment promouvoir une médecine plus humaine pour tous, soutenue par une politique de santé davantage reconnaissante envers les soignants ?
  • Face à la volonté de tout maîtriser par les techniques biomédicales, comment discerner en raison les vrais enjeux ? Car les menaces sont réelles : marché des tests génétiques, robotisation et intelligence artificielle sans contrôle suffisant, expérimentation sur des embryons chimères, sélection accrue des enfants à naître, filiation sans paternité, maternité sans gestation, marchandisation de la procréation.
    Plus que jamais, une vision audacieuse est nécessaire : grâce au « dialogue », qui est plus qu’un simple débat, développons une compréhension unifiée de la personne humaine en ses dimensions corporelle, psychique, sociale et spirituelle. Le corps n’est pas un matériau manipulable selon tout désir. Les liens humains fondamentaux ne sont pas configurables à volonté, fût-ce celle d’une majorité parlementaire.


Par sa filiation, chacun entre dans l’histoire d’autant plus serein qu’il aura été pleinement respecté dans sa dignité et dans ses droits fondamentaux, dès sa conception. Comment affirmer de façon péremptoire que priver délibérément un enfant d’un père n’est pas un mal pour l’enfant et respecte ses droits ? N’est-ce pas jouer avec le feu que de lui imposer légalement un double lien maternel qui serait biologique avec une femme et gestationnel avec une autre ?
De sa dignité découle la « gratuité » avec laquelle tout être humain, avec ses vulnérabilités et ses limites, est accueilli en raison de sa valeur sans prix. L’éthique ainsi fondée est capable de discerner les violences exercées sur lui et de s’y opposer. Elle résiste à la séduction des techniques nous entraînant dans les dérives de l’eugénisme.
« Fraternité » et « gratuité » permettent d’édifier la société inclusive désirée par tous : accueillir les différences et les fragilités, non comme des problèmes à éradiquer mais comme des sources d’humanité plus grande.
Voilà le chemin d’un progrès véritable et plus juste, qui conduit à ce monde nouveau ! Répondre au défi écologique, c’est inséparablement élaborer une autre bioéthique que celle de l’actuel projet de loi. Ne manquons pas ce rendez-vous grave et plein d’espérance. Sans une conscience renouvelée de l’éthique, le plus fragile sera soumis à la loi du plus fort, et le progrès escompté deviendra régression. Il en va du sens de l’histoire et de notre responsabilité collective !

Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Responsable du Groupe Bioéthique de la CEF
Mgr Pierre-Antoine Bozo, évêque de Limoges Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes
Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio Mgr Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême
Mgr Vincent Jordy, archevêque de Tours
Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre
Père Brice de Malherbe, Département éthique biomédicale, Collège des Bernardins
Père Bruno Saintôt, Département éthique biomédicale, Centre Sèvres




https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-bioethique/502357-bioethique-monde-dapres/




 En tant que fidéle de l'Eglise Catholique Apostolique je me sent exclue de se discours, de meme en tant que personne humaine crée par Dieu.
Yeshoua
Yeshoua
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1152
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Mar 21 Juil 2020 - 13:14

Rien sur l'utilisation et la fabrication d'embryons dans cette note du CEF co signée de 7 évêques ....


A contrario je signale une remarquable intervention de l'évêque de La rochelle Mgr Georges Colomb , que j'invite fortement les lecteurs de féliciter pour son courage  et la pertinence de ses propos qui dénote à ce sujet des interventions de l'Eglise en ses porte voix laics ou religieux , et notamment en son paragraphe qui stigmatise ces votes  sur le plus grave : entrer dans une procréation artificielle  , création  d'êtres humains  qui seront torturés , broyés ; utilisés jusqu'à leur 21 è jour ( et demain leur 9 è mois ) à des fins de volonté de légiférer ce que la science permet d'obtenir : 


une fabrication industrielle d'êtres humains par des techniques où les parents ont disparu au profit des centres et des laboratoires qui font fi de toute conscience humaine  de la réalité de la présence d'une âme humaine par laquelle l'embryon souffre, réagit , aime, se souvient, est marqué, sera conditionné par ces actes inhumains ou dépourvus de sens de l'humanité d'acteurs de son développement qui le considéreront et le considèrent non comme une mère ou un père intimement lié a son enfant en gestation mais comme un outil , un objet , un moyen de progresser dans la conception et la mutation, le transgénisme humains 


 ... toutes choses,  lourdement condamnées à Nüremberg et dont les législateurs aujourd'hui font fi, qui  mettent au ban les droits humains  et Déclarations des Droits de l'Homme au rang des droits révolus , et  revus pour être assujettis à la science et à l'idéologie qui a abandonné et Dieu et l'homme , leur  Dignité et leur caractère sacré  


 Voici le lien : 
https://catholiques17.fr/actualite/projet-de-loi-bioethique-a-lassemblee-nationale-ce-nest-pas-lurgence/

extraits : 
Projet de loi bioéthique à l’Assemblée nationale : l’urgence est ailleurs 
Communiqué de Mgr Colomb, 1er juillet 2020 a écrit:Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, s’étonne que la priorité actuelle l’Assemblée nationale consiste à étudier en catimini et dans l’urgence la révision de la loi de bioéthique. 
Depuis le 29 juin, les députés ont commencé l’examen en deuxième lecture du projet de loi de bioéthique. Ce projet de loi prévoit entre autre l’abandon du critère d’infertilité médicale pour accéder aux techniques de procréation médicalement assistée ou encore la disparition des derniers remparts qui protégeaient jusqu’ici les embryons humains. 
 (...) Les citoyens doivent avoir le temps de s’approprier toutes les conséquences pour les générations futures de ces choix législatifs gravissimes. 

En janvier 2020, Mgr Colomb s’était inquiété sur le sérieux du travail réalisé et avait exprimé son total désaccord avec le projet de société sous-tendu par ce projet de loi de bioéthique :

Déclaration relative au projet de loi de bioéthique examiné au Sénat, janvier 2020 a écrit:(...) Le projet de loi, tel qu’il ressort des travaux du Sénat, est en profonde contradiction avec les attentes des français, exprimées lors des Etats Généraux de la Bioéthique en 2018, et néglige les profondes réserves scientifiques et philosophiques exprimées au Sénat, à l’Assemblée nationale, et dans la presse par des scientifique et des philosophes reconnus pour leur expertise.
(...) Cette modification du droit français est incompatible avec la Convention internationale des droits de l’enfant, pourtant ratifiée par la France, qui pose le droit, « pour chaque enfant, de connaître ses parents et d’être élevé par eux ».
Le projet de loi bioéthique, tel qu’il est écrit aujourd’hui, aggrave l’atteinte à l’embryon humain, considéré comme un support de la recherche scientifique et médicale, en prolongeant à 21 jours la durée autorisée de culture de l’embryon in vitro, en autorisant la production d’embryons humains à partir de cellules souches pluripotentes, en supprimant l’obligation de recherche d’autorisation du consentement du couple dont est issu l’embryon. L’enfant, au stade le plus fragile de sa vie, se voit ainsi privé de la protection que doit lui garantir l’Etat, celle de sa vie, et devient le matériel d’une recherche aux ambitions industrielles évidentes.
Les sénateurs ont également introduit cette semaine, contre l’avis de la ministre de la santé, Mme Agnès Buzyn, malgré les appels réitérés des familles de personnes handicapées et des responsables d’associations et contre l’avis des députés, l’extension du diagnostic pré-implantatoire aux aneuploïdies, impliquant la destruction des embryons humains atteints de maladies chromosomiques avant leur implantation dans le cadre de la fécondation in vitro. Cette disposition aggrave le caractère eugénique du paysage bioéthique français actuel, et envoie un message très menaçant aux personnes les plus fragiles de notre société et à leurs familles. 
Cette déclaration se finissait ainsi :
Nous exprimons notre total désaccord avec le projet de société sous-tendu par ce projet de loi de bioéthique.
Nous exprimons notre indignation quant aux atteintes massives à l’être humain, qui caractérisent les modifications en cours du paysage bioéthique français, et affirmons qu’une société qui s’attaque au plus faible de ses membres organise sa propre destruction.
Nous exprimons notre indignation quant à l’opposition totale de ce projet de société avec les attentes exprimées par les français au moment des Etats généraux de la Bioéthique.
Nous exprimons une très vive inquiétude sur l’absence d’information de nos concitoyens dans le développement de ce processus altérant toutes les digues éthiques qui faisaient la dignité de la France dans le paysage bioéthique mondial.
Nous rappelons que « si l’éthique est le souci des institutions justes (…), les individus [ayant] tendance à suivre leurs intérêts particuliers, bien plus que le bien commun et les institutions justes, la recherche éthique est avant tout nécessaire au législateur. » Nous exprimons une très vive inquiétude sur la désinvolture avec laquelle le projet de loi de bioéthique a été travaillé en commission au Sénat.


Un projet de loi à hauts risques


  • Une procréation toujours plus artificielle aboutissant à une remise en cause de droits de l’enfant et un bouleversement de la filiation. 


  • Une pression vers plus de sélection des générations futures (eugénisme), à travers la multiplication des diagnostics pré-nataux, avec à la clé des risques de discriminations génétiques et de stigmatisation accrue du handicap. 


  • Franchissement de lignes rouges graves autour de la manipulation de l’humain, avec la perspective d’ouverture à des modifications génétiques de l’embryon humain, mais aussi l’autorisation de la création de chimères mélangeant des cellules animales avec des cellules humaines.





Dernière édition par azais le Mar 21 Juil 2020 - 18:27, édité 1 fois
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Mar 21 Juil 2020 - 13:23

suivent  sur le même lien donné ci dessus du diocèse de la Rochelle 
 Quelques liens utiles pour approfondir la réflexion
« Sans vergogne, alors que notre pays vient de traverser une crise sanitaire qui l’a mis à genoux, la priorité du gouvernement est de faire adopter à l’Assemblée nationale le projet de loi bioéthique ».

 rappelons que la charge contre le retour précipité des lois bioéthiques à l’Assemblée, le 29 juin 2020, où Mgr Aupetit, archevêque de Paris :



  • s’étonne de l’empressement des députés à faire passer cette loi ;

  • demande de tirer les leçons du confinement et de notre regard sur les aînés ;

  • demande de faire passer la dignité humaine avant des intérêts financiers.

« Monsieur le Premier ministre, votre responsabilité gouvernementale est grande. Le débat démocratique est vital pour vous aider à l’assumer ». 

« Si nous nous taisons, les pierres crieront  » (communiqué de Mgr Aupetit, 15 janvier 2020) : 

  • Après avoir commencé à détruire la planète, allons-nous laisser défigurer notre humanité ? 

  • Qui osera élever la voix ?  



Et, ne le négligeons pas,dans sa lettre ouverte à Édouard Philippe, 27 janvier 2020, Mgr d’Ornellas,  responsable du groupe de bioéthique de la Conférence des évêques de France (CEF), demande :

  • de donner la priorité à la raison éthique ;

  • de sauver la fraternité mise à mal par ce projet ;

  • un “supplément d’âme” quand les techniques rendent possible l’invraisemblable.


« Aucun être humain ne peut en traiter un autre comme un objet » (communiqué du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, 13 janvier 2020). 
Dans ce communiqué, les évêques demandent de :

  • mettre au premier plan la dignité de l’enfant ;

  • sauver la liberté démocratique ;

  • lutter contre le risque de l’eugénisme.

Comprendre les enjeux des États généraux de la bioéthique (site de la Conférence des évêques de France) : le groupe de travail bioéthique de la CEF propose des fiches thématiques pour aider à mieux comprendre les enjeux des États généraux de la bioéthique. 


  • Assistance médicale à la procréation ;

  • Gestation pour autrui ;

  • Recherche sur l’embryon humain.

     nota bene: ces fiches et de nombreux commentaires sur ces parutions du CEF sont données et systématiquement complétées sur http://bioethiquecatholique.fr pour en améliorer la compréhension  et  lui associer de nombreuses informations sur le fond du sujet en lien avec la Dignité de l'embryon humain , l'animation immediate , son lien avec la Parole de Dieu, la Theologie , la question  " et Dieu dans tout ça  ? " 



et encore pour les porte paroles laics 

 les analyses de la fondation Jérôme Lejeune




  • modification génétique de l’être humain ;

  • expérimentation des chimères animal-homme ; 

  • création de gamètes artificielles ;

  • tri des embryons ;

  • PMA à la demande ;

  • banalisation de l’IMG.




azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Isabelle-Marie le Ven 24 Juil 2020 - 10:57

@azais a écrit:
@Père Nathan a écrit:

Pour Alexandra, la Chambre de l'Enfer de Paris  nous couve "l'Abomination" : elle s'en déclare "dévastée"
 MAIS POURQUOI TV LIBERTE , ALLIANCE VITA , LA FONDATION LEJEUNE , LA MARCHE POUR LA VIE , JURISTE POUR L'ENFANCE , etc  


autrement dit Guillaume le thilloy, Jean Marie Lemene , Tugdual Derville , Aude Mirkovic , Ludovine la rochère etc etc N'ONT LANCE AUCUNE INFORMATION SUR LE CLONAGE HUMAIN , le Trafic et la MANIPULATION, MUTATION D'ETRES HUMAINS ( dit ici "instrumentalisation " ) , la FABRICATION SANS PERE. et SANS MERE , enfin la chimerisation de la PROCREATION HUMAINE


POURQUOI ? 
PARCEQUE SEUL la trisomie les intéresse ?


POURQUOI ? 
PARCEQUE pour eux l'EMBRYON N'A PAS D'AME humaine donc spirituelle , autrement dit N'eST PAS UNE PERSONNE HUMAINE ?


POURQUOI ?
PARCE QUE POUR EUX LE CLONAGE HUMAIN ET la FABRICATION EUGENIQUE EST UN MYTHE qui ne peut etre denoncé que par des cinglés et que EUX sont intelligents , POLITIQUEMENT corrects et Bien sur ( mais aujourd'HUI les voila parfaitement contredits par les faits) les seuls ACTEURS CREDIBLES et pour éviter le CRIME CONTRE L'HUMANITE , autrement dit pour les croyants L'ABOMINATION de la DESOLATION et pour ceux qui sont allés jusque là (M Touraine ) la RUPTURE sur l'HUMANITE


NE SONT ILS PAS LES PRINCIPAUX RESPONSABLES ? 


CE SONT EUX qui font l'OPINION Ethique 
et SE SONT EUX qu écoutent les responsables de l 'Eglise catholique , protestante , juive , musulmane et les cercles ethiques laics vertueux !!!


ET LEUR SILENCE N'EST IL PAS, Finalement, HAUTEMENT COMPLICE ?

Merci @Azaïs. Aude Mirkovic a plus d'une fois demandé que soit éclairci le statut de l'embryon. S'il n'est pas reconnu comme une personne, alors c'est comme si nous lui dénions le fait qu'il ait une âme spirituelle, et la justice ne peut pas statuer sur un possible être humain en devenir Confused
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6290
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Ven 24 Juil 2020 - 22:14

Nous avons commenté son discours sur le statut de l'embryon , et bien que nous ayions pu lui parler de son animation immédiate ,  elle y denit la possibilité de parler de l'âme ....( cherchez le sujet sur bioethiquecatholique  à la rubrique embryon ou son statut , via le module recherche )

c'est tres  regrettable  que elle reste à ce que statut soit eclairci alors qu'elle sait qu'il l'a été et que les papes , la Parole de Dieu , le Magistère  , le metaphysicien , le disciple de St Augustin , le lecteur de Ste Therese d'Avila et de ste Hildegarde,  et j'en oublie , ont allumé par là mille flammes . Mais c'est trop "catholique " n'est ce pas , un tel discours est inaudible  et "contre productif"  (ic ) ....  en passant elle m'a bloqué sur sa page facebook  alors qu'elle brillait de paroisse en paroisse et séminaires de formation VITA)
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Ven 24 Juil 2020 - 22:19

https://www.famillechretienne.fr/politique-societe/bioethique/projet-de-loi-bioethique-la-vive-preoccupation-des-eveques-de-france-276924

Projet de loi bioéthique : la « vive préoccupation » des évêques de France

Partout en France, les évêques de France lancent l’alerte alors que le gouvernement entend faire adopter en quelques jours par l’Assemblée d’ici fin juillet le projet de loi de bioéthique.

Rarement les évêques de France auront été aussi unis pour dire « non ! » De la Bretagne à l’Alsace, de Lille à Toulouse, de Grenoble à Brest, les responsables de l’Église catholique en France expriment haut et fort leur opposition au projet de loi de bioéthique que le gouvernement entend faire adopter en deuxième lecture par l’Assemblée nationale en plein cœur de l’été et ce avec des restrictions drastiques apportées à la liberté de parole (25 heures de temps programmé). « Projet injuste, inégalitaire et dangereux », « loi injuste et violente », « monstruosité » du projet d’autoriser les chimères homme-animal, « conséquences mortifères », « principes mensongers »… les prélats ne mâchent pas leurs mots pour dénoncer le mal et alerter les Français. Venant des autorités de l’Église de France toujours soucieuses du dialogue, c’est le signe que l’heure est vraiment très grave. « Au nom de ma responsabilité confiée par le Christ, au nom de ma conscience d’homme, je ne pouvais pas me taire devant tel un projet de société », déclare ainsi Mgr Thierry Brac de la Perrière, évêque de Nevers, dans un texte à la tonalité particulièrement dramatique.

Des questions majeures « camouflées » fin juillet

Le premier point qui scandalise les évêques concerne le calendrier d’examen de la loi. Inscrit de manière impromptue à l’ordre du jour d’une session extraordinaire qui s’est ouverte le 1er juillet, celui-ci est prévu du 27 au 31 juillet. Ces dates sont probablement les moins aptes de toute l’année à permettre une discussion approfondie, sur des enjeux graves qui concernent toute la société. « Les débats nécessaires en seront forcément amoindris voire tus », regrette Mgr Dominique Blanchet, évêque de Belfort-Montbeliard, dans un long communiqué exprimant les raisons de sa « vive préoccupation au sujet des conséquences » de ce projet. « Comment se fait-il que des questions aussi fondamentales puissent être ainsi traitées en plein cœur de l’été, de manière camouflée, au milieu d’une crise sanitaire, économique et sociale sans précédent ? », demande pour sa part Mgr Sylvain Bataille, évêque de Saint-Étienne, dans une Lettre ouverte aux parlementaires de la Loire. « Est-ce vraiment la nécessité du moment ? » « En plein cœur de l’été, alors que la page de la crise sanitaire est loin d’être tournée, déplore Mgr Francis Bestion, évêque de Tulle, et que se prépare une crise économique et sociale d’une ampleur, semble-t-il, inédite, voilà qu’une ligne rouge est sur le point d’être franchie. » « On peut être étonné et même trouver indécent cette précipitation au moment où les Françaises et les Français ont bien d’autres sujets de préoccupation », fait aussi remarquer l’évêque de Grenoble et Vienne, Mgr Guy de Kérimel. « Pourquoi vouloir lui donner la priorité et le faire passer en catimini en profitant du contexte sanitaire et des vacances d’été pour éviter toute forme de débat ? » La Conférence des évêques de France (CEF) a elle-même dénoncé lundi « la volonté d’adoption en urgence d’une loi injuste et inégalitaire ».

Une loi « folle et violente »

La deuxième série de critiques formulées par les évêques concerne le fond du projet de loi. « Sous couvert de prétendues avancées sociétales, il porte en germe de grandes violences, faites aux plus faibles d’entre nous et aux générations à venir », note Mgr Thierry Brac de La Perrière, évêque de Nevers dans un communiqué intitulé « une loi folle et violente » qui décrypte avec une grande précision l’esprit du texte. Il y dénonce non seulement le projet de faire « naître délibérément des enfants sans père », mais aussi le mépris de l’enfant à naître, la sacralisation du « projet parental qui donne droit de vie et de mort sur l’enfant » (notamment en lien avec la « recherche sur l’embryon », à laquelle ils peuvent être « donnés », avant d’être supprimés) ou l’invocation de l’égalité sans lien avec la réalité. « Les mots prennent la place de la réalité. La réalité peut être changée par le choix des mots »dénonce-t-il. « Ce texte porte gravement atteinte à l’inviolabilité de la vie humaine », déclare pour sa part Mgr Jean Legrez, archevêque d’Albi, selon lequel il « bafoue à la fois l’égalité, la fraternité et la dignité humaine : par les projets d’extension du tri des embryons, par le bouleversement des relations généalogiques, par l’intention de fabriquer des embryons chimères homme-animal… » « Nous devons dire que les lois de bioéthique, telles qu’elles nous sont proposées, contreviennent au respect de la condition humaine », affirme tout simplement Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse. « Faut-il que la conscience de nos contemporains soit à ce point anesthésiée pour ne plus savoir prendre la mesure de la gravité de telles transgressions destructrices de la dignité de la personne humaine, à commencer par la plus vulnérable ? », demande Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, évoquant un projet « considérablement aggravé » lors de son passage en commission spéciale Bioéthique du 29 juin au 3 juillet dernier. Au détour d’une phrase, cet évêque laisse d’ailleurs entendre que les ajouts très contestés apportés par cette commission (notamment l’élargissement du tri des embryons lors du diagnostic pré-implantatoire et l’autorisation de la « FIV-ROPA ») pourraient constituer une tactique visant à faire passer plus facilement la « PMA sans père » lors du vote en plénière fin juillet, donnant à celle-ci une allure plus « modérée » et « acceptable » que les « excès » introduits en Commission.

« Une autre bioéthique que celle de l’actuel projet »

Si un nombre important d’évêques réagissent ainsi de manière forte et personnelle, la grande majorité des diocèses français diffuse par ailleurs les éléments de communication officiels de la Conférence des évêques de France : le communiqué dénonçant un projet « injuste, inégalitaire et dangereux »..... demandant à « élaborer une autre bioéthique que celle de l’actuel projet de loi. » La Conférence épiscopale elle-même, qui fait actuellement de la bioéthique la une de son site internet, a ouvert une page « Loi bioéthique : les évêques de France se mobilisent », qui relaie leurs prises de position sur ce sujet. Autant d’éléments destinés à exprimer une protestation publique contre ce projet et à provoquer un « réveil des consciences » au sein de la société.
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Dim 26 Juil 2020 - 12:59

Bonjour,

Aujourd’hui pendant la Sainte Messe, nous avons tous prier pour le respect de l'Embryon.
L'Eglise est si belle, prions pour le Pape et les Prêtres. 

Pax 
Pierre
Pierre L.
Pierre L.
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 280
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Scala-Coeli aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Yeshoua le Dim 26 Juil 2020 - 14:41

Veronique Levy à diffusé un texte sur sa page Fb 


Désormais je porterai le voile du Désert, le long voile des hommes bleus, les princes des dunes infinies. Mon masque ne sera pas un masque mais un voile, un voile INVIOLABLE.
Je le porterai en signe de deuil. Mais aussi en signe de l’Hymen virginal avec le Créateur!
Qui rendra la vie aux 10 millions d’enfants exterminés dans le sein de leur mère, congelés, disséqués ou fabriqués ex utéro pour alimenter l’industrie des lobbies de la technoscience? Qui rendra la vue, les oreilles à ces coeurs de pierre qui légiférèrent, légalisèrent ce génocide aux larmes interdites? En facilitent désormais l’accès et les modalités? Suppriment la liberté de conscience des soignants, le délai de réflexion des mineures et allongent le délai légal d’aspiration foetale à 14 semaines ?
Qui ouvrira les lèvres à tous ces “chiens muets”dont parle le prophète Isaïe ? Qui citera au memento des morts le nom des ces petits dont les Anges aux Cieux voient la Face de Dieu.
Les idolâtres veulent faire du peuple de sujets une masse informe et uniforme, corvéable à merci dès sa conception. C’est là que s’insinue l’envahisseur, c’est là, dans le lieu saint de la conception humaine. Pour servir les intérêts des lobbies de la mort et au-delà, des croquemitaines à la solde de satan!
OUI au Voile de l’Hymen inviolé de la féminité. Il sera signe du ralliement à la vie nue et je le porterai en étendard! Non à la muselière de la soumission d’un club fétichiste à ciel plombé!
J’aimerais déchirer de mes larmes le coeur partagé de ceux qui se disent catholiques et qui ne le sont pas, eux qui servent le monde avant Dieu. Ils se sont soumis au nouvel ordre de l’esclavage mondial de l’Homme par une minorité à la solde de la bête! Incendions les SECOS ! Libérons les minuscules! Empêchont l’abomination en marche, l’industrialisation de l’homme fabriqué en série et arraché à l’Image adorable de son Créateur.
Je vomis avec Lui les hypocrites, la tiédeur d’un silence qui confond douceur évangélique et collaboration!!!
je n’en dors plus, je mourrai de cette douleur de savoir que ces petits sont torturés , qu’ils sont réduits à être une masse congelée à -196 °, une masse dont disposent les ogres et qu’ils recyclent à volonté… Petits d’homme exterminés dans le mensonge et le silence servant une propagande mondiale.
Je supplie le Créateur : J’appelle un Nuremberg éternel où seront jugés ceux qui ont légalisé tous les attentats contre l’Espèce humaine car contre DIEU.
Ou qu’ils se convertissent!
Arrachons nos masques! Qui est l’envahisseur? L’envahisseur n’est pas qui vous croyez. Le jour où vous direz non à ceux qui veulent faire du peuple de sujets libres, une masse informe et uniforme, corvéable à merci dès sa conception, vous serez des hommes. C’est là que s’insinue l’envahisseur, c’est là, dans le lieu saint de la conception humaine.
Alors OUI au Voile de l’Hymen inviolé de la féminité. Non à la muselière de la soumission!
Le Voile dont je parle n’est ni le voile musulman, ni le voile chrétien mais au-delà, le voile de la Conception Où Dieu appose Son Image. Le Voile tissé de nos 46 chromosomes , le voile du Temple qu’est notre corps: Inviolable …Notre corps tout empli de Son Souffle, notre corps crée à Son Image. Car berceau de l’Esprit! Je me recouvre du voile de la nuptialité. Et je vais au Désert, le Désert des Noces avec l’Epoux. “Je te séduirai, Je t’emmènerai au désert et là, JE parlerai à ton coeur.”
Les envahisseurs, je vous assure, ce sont ceux qui séquencent nos génomes pour nous contrôler, ceux qui programment les embryons à vivre ou à éliminer; ceux qui fabriquent déjà des gamètes artificielles, des “organoïdes”, des “modèles embryonnaires” qu’ils démembrent ou vendent au plus offrant en pièces détachées de nerfs, d’organes, de coeur arrachés à leur petit être encore palpitant, pour satisfaire le commerce implicite du don d’organes ou des lobbies pharmaceutiques. Et que dire des chimères, cellules humaines implantées dans des ovocytes de porc ou de singes! Ce n’est pas une fiction mesdames et messieurs. C’est le programme de déshumanisation en marche qui bientôt condamnera vos libertés.
L’Espèce humaine est menacée par ces rapaces: “là où il y a le corps, là s’assemblent les vautours “avait annoncé le Seigneur. Oui, j’arrache la convention du voile bourgeois, je m’enveloppe du Voile Sacré de la femme éternelle qui seule écrasera satan dans l’oeuf de son repaire, de son faux temple, lui qui veut nous arracher à notre liberté irréductible, celle d’avoir été créés pour le Don de l’homme à la femme et de la femme à l’homme, dans l’altérité de cet amour qui est un pont vers l’Unité.
On ne sépare pas l’union de l’homme et de la femme de l’amour et de la création. QUE LES MARCHANDS NE TOUCHENT AU SANCTUAIRE DU OUI où veille la Vierge éternelle, gardienne de l’immaculé du monde.
Yeshoua
Yeshoua
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1152
Inscription : 14/03/2017

BENEDICTE 2 et azais aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Lun 27 Juil 2020 - 0:31

@Yeshoua a écrit:Veronique Levy à diffusé un texte sur sa page Fb 


Désormais je porterai le voile du Désert, le long voile des hommes bleus, les princes des dunes infinies. Mon masque ne sera pas un masque mais un voile, un voile INVIOLABLE.
Je le porterai en signe de deuil. Mais aussi en signe de l’Hymen virginal avec le Créateur!
Qui rendra la vie aux 10 millions d’enfants exterminés dans le sein de leur mère, congelés, disséqués ou fabriqués ex utéro pour alimenter l’industrie des lobbies de la technoscience? Qui rendra la vue, les oreilles à ces coeurs de pierre qui légiférèrent, légalisèrent ce génocide aux larmes interdites? En facilitent désormais l’accès et les modalités? Suppriment la liberté de conscience des soignants, le délai de réflexion des mineures et allongent le délai légal d’aspiration foetale à 14 semaines ?
Qui ouvrira les lèvres à tous ces “chiens muets”dont parle le prophète Isaïe ? Qui citera au memento des morts le nom des ces petits dont les Anges aux Cieux voient la Face de Dieu.
Les idolâtres veulent faire du peuple de sujets une masse informe et uniforme, corvéable à merci dès sa conception. C’est là que s’insinue l’envahisseur, c’est là, dans le lieu saint de la conception humaine. Pour servir les intérêts des lobbies de la mort et au-delà, des croquemitaines à la solde de satan!
OUI au Voile de l’Hymen inviolé de la féminité. Il sera signe du ralliement à la vie nue et je le porterai en étendard! Non à la muselière de la soumission d’un club fétichiste à ciel plombé!
J’aimerais déchirer de mes larmes le coeur partagé de ceux qui se disent catholiques et qui ne le sont pas, eux qui servent le monde avant Dieu. Ils se sont soumis au nouvel ordre de l’esclavage mondial de l’Homme par une minorité à la solde de la bête! Incendions les SECOS ! Libérons les minuscules! Empêchons l’abomination en marche, l’industrialisation de l’homme fabriqué en série et arraché à l’Image adorable de son Créateur.
Je vomis avec Lui les hypocrites, la tiédeur d’un silence qui confond douceur évangélique et collaboration!!!
je n’en dors plus, je mourrai de cette douleur de savoir que ces petits sont torturés , qu’ils sont réduits à être une masse congelée à -196 °, une masse dont disposent les ogres et qu’ils recyclent à volonté… Petits d’homme exterminés dans le mensonge et le silence servant une propagande mondiale.
Je supplie le Créateur : J’appelle un Nuremberg éternel où seront jugés ceux qui ont légalisé tous les attentats contre l’Espèce humaine car contre DIEU.
Ou qu’ils se convertissent!
Arrachons nos masques! Qui est l’envahisseur? L’envahisseur n’est pas qui vous croyez. Le jour où vous direz non à ceux qui veulent faire du peuple de sujets libres, une masse informe et uniforme, corvéable à merci dès sa conception, vous serez des hommes. C’est là que s’insinue l’envahisseur, c’est là, dans le lieu saint de la conception humaine.
Alors OUI au Voile de l’Hymen inviolé de la féminité. Non à la muselière de la soumission!
Le Voile dont je parle n’est ni le voile musulman, ni le voile chrétien mais au-delà, le voile de la Conception Où Dieu appose Son Image. Le Voile tissé de nos 46 chromosomes , le voile du Temple qu’est notre corps: Inviolable …Notre corps tout empli de Son Souffle, notre corps crée à Son Image. Car berceau de l’Esprit! Je me recouvre du voile de la nuptialité. Et je vais au Désert, le Désert des Noces avec l’Epoux. “Je te séduirai, Je t’emmènerai au désert et là, JE parlerai à ton coeur.”
Les envahisseurs, je vous assure, ce sont ceux qui séquencent nos génomes pour nous contrôler, ceux qui programment les embryons à vivre ou à éliminer; ceux qui fabriquent déjà des gamètes artificielles, des “organoïdes”, des “modèles embryonnaires” qu’ils démembrent ou vendent au plus offrant en pièces détachées de nerfs, d’organes, de coeur arrachés à leur petit être encore palpitant, pour satisfaire le commerce implicite du don d’organes ou des lobbies pharmaceutiques. Et que dire des chimères, cellules humaines implantées dans des ovocytes de porc ou de singes! Ce n’est pas une fiction mesdames et messieurs. C’est le programme de déshumanisation en marche qui bientôt condamnera vos libertés.
L’Espèce humaine est menacée par ces rapaces: “là où il y a le corps, là s’assemblent les vautours “avait annoncé le Seigneur. Oui, j’arrache la convention du voile bourgeois, je m’enveloppe du Voile Sacré de la femme éternelle qui seule écrasera satan dans l’oeuf de son repaire, de son faux temple, lui qui veut nous arracher à notre liberté irréductible, celle d’avoir été créés pour le Don de l’homme à la femme et de la femme à l’homme, dans l’altérité de cet amour qui est un pont vers l’Unité.
On ne sépare pas l’union de l’homme et de la femme de l’amour et de la création. QUE LES MARCHANDS NE TOUCHENT AU SANCTUAIRE DU OUI où veille la Vierge éternelle, gardienne de l’immaculé du monde.

Absolument remarquable  , absolument remarquable , absolument remarquable ....Bouquet
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Isabelle-Marie le Mar 28 Juil 2020 - 19:09

@azais a écrit:Nous avons commenté son discours sur le statut de l'embryon , et bien que nous ayions pu lui parler de son animation immédiate ,  elle y denit la possibilité de parler de l'âme ....( cherchez le sujet sur bioethiquecatholique  à la rubrique embryon ou son statut , via le module recherche )

c'est tres  regrettable  que elle reste à ce que statut soit eclairci alors qu'elle sait qu'il l'a été et que les papes , la Parole de Dieu , le Magistère  , le metaphysicien , le disciple de St Augustin , le lecteur de Ste Therese d'Avila et de ste Hildegarde,  et j'en oublie , ont allumé par là mille flammes . Mais c'est trop "catholique " n'est ce pas , un tel discours est inaudible  et "contre productif"  (ic ) ....  en passant elle m'a bloqué sur sa page facebook  alors qu'elle brillait de paroisse en paroisse et séminaires de formation VITA)

@Azaïs, merci de votre réponse à propos d'Aude Mirkovic. Non, il n'est pas contre-productif de dire la vérité, le "catholiquement correct" ne mène pas à grand-chose, nous avons vu ce que font nos hommes de loi et nos politiques, et nos scientifiques, du principe de précaution qu'elle a essayé de faire valoir dans la page que vous évoquez, et comment ils considèrent les discours de nos évêques. Véronique Lévy a raison de le crier :

"Qui rendra la vue, les oreilles à ces coeurs de pierre qui légiférèrent, légalisèrent ce génocide aux larmes interdites?"

Et Alexandra Henrion-Caude dit que jamais on n'a atteint un tel point de néantisation de l'embryon humain, l'histoire rendra justice au courage de toutes ces femmes

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6290
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Scala-Coeli aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Yeshoua le Mar 28 Juil 2020 - 20:43

C'est surtout la ligne tenue par nos politiques et leurs pseudo scientifique, qui reste trés éloigné de la verité, bien plus qu'une imposition religieuse (catholique) qui heurterais à une conscience laic. 

Il faut reconnaitre fanatisme de cette antropologie qu'on nous impose, qui est un culte au diable, il faut le dire ... mettre la devastation sous le compte de l'ignorance est une grossiere erreur, qui accredite notre complicité et notre folie..

Pardonnez moi pour cette comparaison, mais c'est d'ailleur tout aussi stupide que de cherche au quatre coin de son masque pour savoir s'il est étanche (ou pas) ...  pauvre monde
Yeshoua
Yeshoua
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1152
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par andree78 le Mar 28 Juil 2020 - 20:57

azais a écrit: Absolument remarquable  , absolument remarquable , absolument remarquable ....Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 347926419


Oui, je dirais même plus que remarquable, c'est l'Esprit qui parle par Véronique. 

Que Dieu entende sa prière du coeur. Et unissons nos prières à la sienne.


Dernière édition par andree78 le Mer 29 Juil 2020 - 11:13, édité 1 fois
andree78
andree78
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 152
Inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Mer 29 Juil 2020 - 10:20

Pierre L.
Pierre L.
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 280
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Mer 29 Juil 2020 - 13:44

@Pierre L. a écrit:
dommage qu'elle ne parle pas de fabrication d'embryons .... inclus par clonage humain, ou par fecondation de gamètes crées a partir d'embryons ou de clones autorisés jusqu'au 14 è jour  ( et dans les projets jusqu'au 21 è jour ) : ils sont sans pere ni mère  et utilisés pour faire quoi ? pas seulement des enfants mais des enfants servant à du n'importe quoi au gré des fantasmes de la science , du medecin PMA , du politique ... et bien sur à terme du resultat qui ineluctablement aboutit a la naissance d'un enfant que l'Etat devra reconnaitre comme personne juridique 

elle suit toujours pareil les directives  et informations restreintes dans ce domaine de Vita et autres  ( CEF inclu qui puise les siennes aux m^me sources qui ont decidé de se museler sur la parie jugée inaudible des valeurs de la civilisation et de la religion  y c catholique )
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Pierre L. le Mer 29 Juil 2020 - 18:32

Prions et ne jugeons pas hâtivement cette brave femme.

Certaines choses ne sont pas "audible" par la population.
Nous sommes sensible ici mais n'oublions pas le "reste".

Pax
Pierre
Pierre L.
Pierre L.
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 280
Age : 31
Localisation : Yvelines
Inscription : 14/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Mer 29 Juil 2020 - 19:07

@Pierre L. a écrit:Prions et ne jugeons pas hâtivement cette brave femme.

Certaines choses ne sont pas "audible" par la population.
Nous sommes sensible ici mais n'oublions pas le "reste".

Pax
Pierre
Oh que Oui !
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1714
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Mer 29 Juil 2020 - 21:17

Un premier amendement visant à autoriser la «Ropa» - une méthode qui autorise une femme en couple à se faire implanter un embryon conçu avec les ovocytes de sa partenaire - a été rejeté à 78 voix contre 31.


En fin d’après-midi, tous les amendements sur la PMA post-mortem ont été rejetés.
François Bernon
François Bernon
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 589
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Jeu 30 Juil 2020 - 1:20

@Pierre L. a écrit:Prions et ne jugeons pas hâtivement cette brave femme. Certaines choses ne sont pas "audible" par la population. Nous sommes sensible ici mais n'oublions pas le "reste".
Pax
Pierre
Il n'y avait pas de jugement , au contraire,  admiration pour son courage devant un parterre hostile  ... et somme toute moqueur car eux savent ce qu'ils ont ordre d'accomplir , mais comme dit Jésus aussi "pardonne -leur car ils ne savent pas ce qu ils font " s'applique: ils ne savent ni elle ni euxquel combat spirituel acharné se joue dans cette Chambre d'enregistrement ... dont je rappelai quelques éléments.. factuels non dénoncés . 

Par contre  ils auraient été audibles par la population .... tres hostile au clonage humain et à la fabrication en série d'êtres humains , et justeent c'est là que la machination fonctionne à fond  on n'en parle pas
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 28 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 28 sur 29 Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum