Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

† L'Evangile au Quotidien †

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Jeu 7 Juin 2018 - 10:31




Eucharistie du Jeudi 07 Juin 2018

Jeudi de la 9ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 2,8-15.






Bien-aimé, souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts, le descendant de David : voilà mon évangile.

C’est pour lui que j’endure la souffrance, jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur.

Mais on n’enchaîne pas la parole de Dieu !

C’est pourquoi je supporte tout pour ceux que Dieu a choisis, afin qu’ils obtiennent, eux aussi, le salut qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle.

Voici une parole digne de foi :

Si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons.

Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons. Si nous le rejetons, lui aussi nous rejettera.

Si nous manquons de foi, lui reste fidèle à sa parole, car il ne peut se rejeter lui-même.

Voilà ce que tu dois rappeler, en déclarant solennellement devant Dieu qu’il faut bannir les querelles de mots : elles ne servent à rien, sinon à perturber ceux qui les écoutent.

Toi-même, efforce-toi de te présenter devant Dieu comme quelqu’un qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n’a pas à rougir de ce qu’il a fait et qui trace tout droit le chemin de la parole de vérité.



Psaume 25(24),4-5ab.8-9.10.14.

Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.

Il est droit, il est bon, le Seigneur,
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
il enseigne aux humbles son chemin.

Les voies du Seigneur sont amour et vérité
pour qui veille à son alliance et à ses lois.
Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ;
à ceux-là, il fait connaître son alliance.










Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,28b-34.


En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander :

« Quel est le premier de tous les commandements ? »


Jésus lui fit cette réponse :

« Voici le premier :

‘Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.’

Et voici le second :

‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’

Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Le scribe reprit :

« Fort bien, Maître, tu as dit vrai :

Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.


L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »

Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit :

« Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. »

Et personne n’osait plus l’interroger.







Commentaire du jour.






Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), Pape et Docteur de l'Église.
Homélies sur l'Évangile, n°30 ; PL 76, 1220 (trad. Le Barroux)

« Il n'y a pas de Commandement plus grand que ces deux-là »

On ne peut aimer vraiment Dieu sans aimer le prochain, ni aimer vraiment son prochain sans aimer Dieu.


Et c'est pour cela... que L'Esprit a été donné aux disciples à deux reprises :

d'abord par Le Seigneur quand il vivait sur la Terre, puis par Le Seigneur quand il régnait au Ciel (Jn 20,22; Ac 2).

Il nous est donné sur la Terre pour aimer le prochain, du Ciel pour aimer Dieu. Mais pourquoi d'abord sur la Terre et ensuite du Ciel, sinon pour nous donner clairement à comprendre cette parole de Jean :

« Celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ? » (1Jn 4,20)

Ainsi, mes frères, chérissons bien notre prochain ; aimons celui qui est proche de nous, pour qu'il nous devienne possible d'aimer celui qui est au-dessus de nous.

Que notre esprit s'exerce à rendre au prochain ce qu'il doit à son Dieu, afin de mériter de jouir en Dieu d'une Joie parfaite avec ce même prochain.

C'est alors que nous parviendrons à cette Joie des habitants du Ciel, dont nous avons déjà reçu le gage par le don du Saint-Esprit.

Tendons de tout notre Amour vers cette fin où nous nous réjouirons sans fin.

Là se trouve la sainte assemblée des citoyens du Ciel ; là, une Fête certaine ; là, un repos assuré ; là, une Paix véritable, qui désormais ne nous sera plus seulement laissée, mais donnée par Notre Seigneur Jésus-Christ (Jn 14,27).








Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui as séparé la lumière et les ténèbres, toi qui as appelé la lumière « jour » et les ténèbres « nuit », arrache aussi nos cœurs à l'obscurité du péché et fais-nous parvenir à la vraie Lumière qui est Le Christ.

Lui qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Amen.



Parole de Dieu : (Is 66, 1-2)... (Office des Laudes).


Cliquer


Ainsi parle Le Seigneur :

Le Ciel est mon trône et la Terre, l’escabeau de mes pieds.

Quelle est donc la maison que vous bâtiriez pour Moi ?

Quel serait l’emplacement de mon lieu de repos ?

De plus, tous ces êtres, c’est ma main qui les a faits et ils sont à Moi, tous ces êtres – Oracle du Seigneur –, c’est vers celui-ci que je regarde : vers l’humilié, celui qui a l’esprit abattu, et qui tremble à ma Parole.



Parole de Dieu : (Ep 5, 25b-27)... (Office des Vêpres).

Le Christ a aimé l’Église, il s’est livré pour elle ; il voulait la rendre sainte en la purifiant par le bain du Baptême et la Parole de Vie ; il voulait se la présenter à Lui-même, cette Église, resplendissante, sans tache, ni ride, ni aucun défaut, il la voulait sainte et irréprochable.





Ecouter




Dernière édition par Marie du 65 le Jeu 28 Juin 2018 - 10:11, édité 3 fois
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Ven 8 Juin 2018 - 11:27




Eucharistie du Vendredi 08 Juin 2018

L’Église Célèbre la Solennité de la Fête du Sacré-Cœur de Jésus (Année B).




LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Osée 11,1.3-4.8c-9






Ainsi parle le Seigneur :

Oui, j’ai aimé Israël dès son enfance, et, pour le faire sortir d’Égypte, j’ai appelé mon fils.

C’est moi qui lui apprenais à marcher, en le soutenant de mes bras, et il n’a pas compris que je venais à son secours.

Je le guidais avec humanité, par des liens d’amour ; je le traitais comme un nourrisson qu’on soulève tout contre sa joue ; je me penchais vers lui pour le faire manger.

Mais ils ont refusé de revenir à moi : vais-je les livrer au châtiment ?


Non ! Mon cœur se retourne contre moi ; en même temps, mes entrailles frémissent.

Je n’agirai pas selon l’ardeur de ma colère, je ne détruirai plus Israël, car moi, je suis Dieu, et non pas homme : au milieu de vous je suis le Dieu saint, et je ne viens pas pour exterminer.



Livre d'Isaïe 12,2.4bcd.5-6.

Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

« Rendez grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »
Jouez pour le Seigneur,

il montre sa magnificence,
et toute la terre le sait.
Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi,

le Saint d’Israël !







Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 3,8-12.14-19.






Frères, à moi qui suis vraiment le plus petit de tous les fidèles, la grâce a été donnée d’annoncer aux nations l’insondable richesse du Christ,
et de mettre en lumière pour tous le contenu du mystère qui était caché depuis toujours en Dieu, le créateur de toutes choses ;
ainsi, désormais, les Puissances célestes elles-mêmes connaissent, grâce à l’Église, les multiples aspects de la Sagesse de Dieu.

C’est le projet éternel que Dieu a réalisé dans le Christ Jésus notre Seigneur.

Et notre foi au Christ nous donne l’assurance nécessaire pour accéder auprès de Dieu en toute confiance.

C’est pourquoi je tombe à genoux devant le Père,
de qui toute paternité au ciel et sur la terre tient son nom.

Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur.

Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l'amour, établis dans l'amour.

Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur…

Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 19,31-37.

Jésus venait de mourir. Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi), il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque.

Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes.

Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis de l’autre homme crucifié avec Jésus.

Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes,
mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.


Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique ; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez.

Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture :

‘Aucun de ses os ne sera brisé.’

Un autre passage de l’Écriture dit encore :

‘Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé.’







Commentaire du jour.





Saint Bonaventure (1221-1274), Franciscain, Docteur de l'Église.
Méditations sur la Passion du Seigneur, 3.

« Aussitôt, il en sortit du Sang et de l'Eau »

Approchons-nous du Cœur du très doux Seigneur-Jésus, et nous exulterons, nous nous réjouirons en Lui.

Qu'il est bon et doux d'habiter en ce Cœur !

C'est le trésor caché, la Perle précieuse que nous trouvons, ô Jésus, en creusant le champ de ton Corps (cf Mt 13,44s).

Qui donc rejetterait cette Perle ? Bien au contraire, pour elle je donnerai tous mes biens ; je laisserai en échange toutes mes préoccupations, toutes mes affections.

Tous mes soucis, je les abandonnerai dans le Cœur de Jésus : Lui me suffira et pourvoira sans faute à ma subsistance.

C'est dans ce Temple, ce Saint des saints, cette Arche d'alliance, que je viendrai adorer et louer le Nom du Seigneur.

« J'ai trouvé mon cœur, disait David, pour prier Mon Dieu. » (1Ch 17,25 Vulg.)


Et moi aussi j'ai trouvé le Cœur de Mon Seigneur et Roi, de mon frère et ami. Ne prierai-je donc pas ?

Oui, je prierai, car je le dis hardiment, son Cœur est à moi...

Ô Jésus, daigne accepter et exaucer ma prière.

Entraîne-moi tout entier en ton Cœur.

Bien que la déformation de mes péchés m'empêche d'y entrer, cependant, puisque par un Amour incompréhensible ce Cœur s'est dilaté et élargi, tu peux me recevoir et me purifier de mon impureté.

Ô Jésus très pur, lave-moi de mes iniquités afin que, purifié par Toi, je puisse habiter en ton Cœur tous les jours de ma vie, pour voir et faire ta Volonté.

Si ton côté a été percé, c'est pour que l'entrée nous soit grande ouverte.
Si ton Cœur a été blessé, c'est pour que, à l'abri des agitations extérieures, nous puissions habiter en Lui.

Et c'est aussi pour que, dans la blessure visible, nous voyions l'invisible blessure de l'Amour.








Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur Notre Père, en vénérant le Cœur de Ton Fils bien-aimé, nous disons les merveilles de ton Amour pour nous ; fais que nous recevions de cette Source Divine une Grâce plus abondante.



Parole de Dieu : (Jr 31, 33)… (Office des Laudes).


Cliquer


Voici quelle sera l’Alliance que je conclurai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés, déclare Le Seigneur.

Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.



Parole de Dieu : (Ep 2, 4-7)… (Office des Vêpres).

Dieu est riche en Miséricorde ; à cause du grand Amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts par suite de nos fautes, il nous a fait revivre avec Le Christ : c’est bien par Grâce que vous êtes sauvés.

Avec Lui, il nous a ressuscités ; avec Lui, il nous a fait régner aux Cieux, dans Le Christ-Jésus.

Par sa Bonté pour nous dans Le Christ-Jésus, il voulait montrer, au long des âges futurs, la richesse infinie de sa Grâce.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Dim 10 Juin 2018 - 10:21




Eucharistie du Dimanche 10 juin 2018

Dixième dimanche du temps ordinaire  Année B

LECTURES DE LA MESSE



« Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance » (Gn 3, 9-15)





Lecture du livre de la Genèse

Lorsqu’Adam eut mangé du fruit de l’arbre,
 le Seigneur Dieu l’appela et lui dit :

« Où es-tu donc ? »

 Il répondit :

« J’ai entendu ta voix dans le jardin,
j’ai pris peur parce que je suis nu,
et je me suis caché. »

 Le Seigneur reprit :

« Qui donc t’a dit que tu étais nu ?

Aurais-tu mangé de l’arbre
dont je t’avais interdit de manger ? »

 L’homme répondit :

« La femme que tu m’as donnée,
c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre,
et j’en ai mangé. »

 Le Seigneur Dieu dit à la femme :

« Qu’as-tu fait là ? »



La femme répondit :
« Le serpent m’a trompée,
et j’ai mangé. »

 Alors le Seigneur Dieu dit au serpent :

« Parce que tu as fait cela,
tu seras maudit parmi tous les animaux
et toutes les bêtes des champs.

Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière
tous les jours de ta vie.

 Je mettrai une hostilité entre toi et la femme,
entre ta descendance et sa descendance :
celle-ci te meurtrira la tête,
et toi, tu lui meurtriras le talon. »

         

Psaume 129 (130), 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8

Près du Seigneur, est l’amour ;        
près de lui, abonde le rachat.


Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ;
je l’espère, et j’attends sa parole.
Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat.
C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.




« Nous croyons, et c’est pourquoi nous parlons » (2 Co 4, 13 – 5, 1)
Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens



Frères,
 l’Écriture dit :


J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé.
Et nous aussi, qui avons le même esprit de foi,
nous croyons,
et c’est pourquoi nous parlons.
 Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus
nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus,
et il nous placera près de lui avec vous.
 Et tout cela, c’est pour vous,
afin que la grâce, plus largement répandue
dans un plus grand nombre,
fasse abonder l’action de grâce
pour la gloire de Dieu.
 C’est pourquoi nous ne perdons pas courage,
et même si en nous l’homme extérieur va vers sa ruine,
l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour.
 Car notre détresse du moment présent est légère
par rapport au poids vraiment incomparable de gloire éternelle
qu’elle produit pour nous.
 Et notre regard ne s’attache pas à ce qui se voit,
mais à ce qui ne se voit pas ;
ce qui se voit est provisoire,
mais ce qui ne se voit pas est éternel.
 Nous le savons, en effet,
même si notre corps, cette tente qui est notre demeure sur la terre,
est détruit,
nous avons un édifice construit par Dieu,
une demeure éternelle dans les cieux
qui n’est pas l’œuvre des hommes.

         

Évangile


« C’en est fini de Satan » (Mc 3, 20-35)






Alléluia. Alléluia.
Maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors,
dit le Seigneur ;
et moi, quand j’aurai été élevé de terre,
je les attirerai tous à moi.
Alléluia. (Jn 12, 31b-32)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

         En ce temps-là,
 Jésus revint à la maison,
où de nouveau la foule se rassembla,
si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
 Les gens de chez lui, l’apprenant,
vinrent pour se saisir de lui,
car ils affirmaient :
« Il a perdu la tête. »

         Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient :
« Il est possédé par Béelzéboul ;
c’est par le chef des démons
qu’il expulse les démons. »
 Les appelant près de lui,
Jésus leur dit en parabole :
« Comment Satan peut-il expulser Satan ?
 Si un royaume est divisé contre lui-même,
ce royaume ne peut pas tenir.
 Si les gens d’une même maison se divisent entre eux,
ces gens ne pourront pas tenir.
 Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé,
il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui.
 Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort
et piller ses biens,
s’il ne l’a d’abord ligoté.
Alors seulement il pillera sa maison.
 Amen, je vous le dis :
Tout sera pardonné aux enfants des hommes :
leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés.
 Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint,
il n’aura jamais de pardon.
Il est coupable d’un péché pour toujours. »
 Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit :
« Il est possédé par un esprit impur. »

         Alors arrivent sa mère et ses frères.
Restant au-dehors, ils le font appeler.
 Une foule était assise autour de lui ;
et on lui dit :
« Voici que ta mère et tes frères sont là dehors :
ils te cherchent. »
 Mais il leur répond :
« Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? »
 Et parcourant du regard
ceux qui étaient assis en cercle autour de lui,
il dit :
« Voici ma mère et mes frères.
 Celui qui fait la volonté de Dieu,
celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »





Commentaire du Jour









Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Encyclique « Dominum et vivificantem »,

Le péché contre l'Esprit Saint







Pourquoi le blasphème contre l'Esprit Saint est-il impardonnable ?

En quel sens entendre ce blasphème ?

Saint Thomas d'Aquin répond qu'il s'agit d'un péché « irrémissible de par sa nature, parce qu'il exclut les éléments grâce auxquels est accordée la rémission des péchés ».

Selon une telle exégèse, ce blasphème ne consiste pas à proprement parler à offenser en paroles l'Esprit Saint ; mais il consiste à refuser de recevoir le salut que Dieu offre à l'homme par l'Esprit Saint agissant en vertu du sacrifice de la croix.

Si l'homme refuse la « manifestation du péché », qui vient de l'Esprit Saint (Jn 16,8.) et qui a un caractère salvifique, il refuse en même temps la « venue » du Paraclet (Jn 16,7), cette « venue » qui s'est effectuée dans le mystère de Pâques, en union avec la puissance rédemptrice du Sang du Christ, le Sang qui « purifie la conscience des œuvres mortes » (He 9,14).

    Nous savons que le fruit d'une telle purification est la rémission des péchés. En conséquence, celui qui refuse l'Esprit et le Sang (cf 1Jn 5,8.) demeure dans les « œuvres mortes », dans le péché.

Et le blasphème contre l'Esprit Saint consiste précisément dans le refus radical de cette rémission dont il est le dispensateur intime et qui présuppose la conversion véritable qu'il opère dans la conscience. Si Jésus dit que le péché contre l'Esprit Saint ne peut être remis ni en ce monde ni dans l'autre, c'est parce que cette « non-rémission » est liée, comme à sa cause, à la « non-pénitence », c'est-à-dire au refus radical de se convertir...

    Le blasphème contre l'Esprit Saint est le péché commis par l'homme qui présume et revendique le « droit » de persévérer dans le mal — dans le péché quel qu'il soit — et refuse par là même la Rédemption.

L'homme reste enfermé dans le péché, rendant donc impossible, pour sa part, sa conversion et aussi, par conséquent, la rémission des péchés, qu'il ne juge pas essentielle ni importante pour sa vie.

Il y a là une situation de ruine spirituelle, car le blasphème contre l'Esprit Saint ne permet pas à l'homme de sortir de la prison où il s'est lui-même enfermé.


Oraison du matin (Office des Laudes).

Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !

Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux

il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ;
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main
Peuples, criez de joie
Et bondissez d’allégresse :
Le Père envoie son Fils
Manifester sa tendresse ;
Ouvrons les yeux :
Il est l’image de Dieu
Pour que chacun le connaisse.


Parole de Dieu Office des Laudes.



Cliquer


Parole de Dieu  (Office des Vêpres).




Loué soit notre Dieu,
Source et Parole fécondes :
Ses mains ont tout créé
Pour que nos cœurs lui répondent ;
Par Jésus Christ,
Il donne l’être et la vie :
En nous sa vie surabonde.






Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Lun 11 Juin 2018 - 10:13




Eucharistie du Lundi 11 Juin 2018

Lundi de la 10ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 11,21b-26.13,1-3.






À Antioche, un grand nombre de gens étaient devenus croyants et s'étaient convertis au Seigneur.

L'Église de Jérusalem entendit parler de tout cela, et l'on envoya Barnabé jusqu'à Antioche.

A son arrivée, voyant les effets de la grâce de Dieu, il fut dans la joie.


Il les exhortait tous à rester d'un cœur ferme attachés au Seigneur ; c'était un homme de valeur, rempli d'Esprit Saint et de foi. Une foule considérable adhéra au Seigneur.

Barnabé repartit pour aller à Tarse chercher Saul. Il le trouva et le ramena à Antioche.

Pendant toute une année, ils furent ensemble les hôtes de l'Église, ils instruisirent une foule considérable ; et c'est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ».


Or il y avait dans cette Église d'Antioche des prophètes et des hommes chargés d'enseigner :

Barnabé, Syméon surnommé Niger, Lucius de Cyrène, Manahène, ami d'enfance du prince Hérode, et Saul.

Un jour qu'ils célébraient le culte du Seigneur et qu'ils observaient un jeûne, l'Esprit Saint leur dit :

« Détachez pour moi Barnabé et Saul en vue de l'œuvre à laquelle je les ai appelés. »

Alors, après avoir jeûné et prié, et leur avoir imposé les mains, ils les laissèrent partir.



Psaume 98(97),1.2-3ab.3cd-4.5-6.


Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s'est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d'Israël.

La terre tout entière a vu,
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez.

Jouez pour le Seigneur sur la cithare,
sur la cithare et tous les instruments ;
au son de la trompette et du cor,
acclamez votre roi, le Seigneur !





Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 10,7-13.






Jésus disait aux douze Apôtres :

" Sur votre route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche.
Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement.


Ne vous procurez ni or ni argent, ni petite monnaie pour en garder sur vous ;
ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. Car le travailleur mérite sa nourriture.

Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez chez lui jusqu'à votre départ.

En entrant dans la maison, saluez ceux qui l'habitent. Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle.


Si elle n'en est pas digne, que votre paix retourne vers vous.







Commentaire du jour.





Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), Pape et Docteur de l'Église.
Homélies sur l'Évangile, n° 30 ; PL 76, 1220 (trad. Le Barroux rev.).

Saint Barnabé, apôtre qui proclame que le Royaume des Cieux est tout proche

« Comment puis-je aimer quelqu’un que je ne connais pas ? »…

Si nous ne pouvons pas voir Dieu, nous avons pourtant d’autres moyens pour lever l’œil de notre esprit jusqu’à Lui.

S’il ne nous est pas possible de le voir en Lui-même, nous pouvons dès maintenant le voir dans ses serviteurs.

En constatant qu’ils accomplissent des merveilles, nous devenons certains que Dieu habite en eux…

Personne d’entre nous ne peut regarder directement le soleil en le fixant au moment où il se lève dans tout son éclat, car les yeux fixés sur ses rayons en sont éblouis.

Mais nous regardons les montagnes que le soleil illumine, et nous voyons par là qu’il s’est levé.

Ainsi, puisque nous ne pouvons pas voir en lui-même le Soleil de Justice (Ml 3,20), regardons les montagnes que sa clarté illumine, c’est-à-dire les Saints apôtres, qui brillent par leurs vertus, qui resplendissent par leurs miracles…

En effet la puissance de Dieu en elle-même, c’est le soleil dans le Ciel ; la puissance de Dieu répandue sur les hommes, c’est le soleil sur la Terre…

Mais la condition pour ne pas trébucher sur notre route sur la Terre c’est d’aimer Dieu et notre prochain de tout notre esprit (Mt 22,37s)

C’est pourquoi L’Esprit a été donné aux disciples à deux reprises : d’abord par Le Seigneur sur la Terre, puis par Le Seigneur au Ciel (Jn 20,22; Ac 2,2).

Il nous est donné sur la terre pour aimer notre prochain, du ciel pour aimer Dieu…; ainsi nous comprendrons cette parole de Jean :

« Celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? » (1Jn 4,20)

Alors, mes frères, chérissons notre prochain, aimons celui qui est proche de nous, pour être capable d’aimer Celui qui est au-dessus de nous…et de mériter de jouir en Dieu d’une Joie parfaite avec ce même prochain.






Oraison du matin (Office des Laudes).






Dieu qui as dit de mettre à part Saint Barnabé, cet homme plein de Foi et de L'Esprit-Saint, pour qu'il porte aux païens le message du Salut, fais que l'Évangile du Christ, dont il fut l'Apôtre courageux, soit encore annoncé fidèlement en paroles et en actes.



Parole de Dieu : (Jr 15, 16)… (Office des Laudes).


Cliquer


Quand je rencontrais tes Paroles, Seigneur, je les dévorais ; elles faisaient ma Joie, les délices de mon cœur, parce que ton Nom a été invoqué sur moi, Seigneur, Dieu de l’univers.



Parole de Dieu : (1 Th 2, 13)… (Office des Vêpres).

Voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu.

Quand vous avez reçu de notre bouche la Parole de Dieu, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement : non pas une parole d’hommes, mais la Parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.






Ecouter

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mar 12 Juin 2018 - 11:46

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mer 13 Juin 2018 - 9:14




Eucharistie du Mercredi 13 Juin 2018

Mercredi de la 10ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 18,20-39.






En ces jours-là, le roi Acab convoqua tout Israël et réunit les prophètes sur le mont Carmel.

Élie se présenta devant la foule et dit :

« Combien de temps allez-vous danser pour l’un et pour l’autre ?

Si c’est le Seigneur qui est Dieu, suivez le Seigneur ; si c’est Baal, suivez Baal. » Et la foule ne répondit mot.

Élie continua :

« Moi, je suis le seul qui reste des prophètes du Seigneur, tandis que les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante.


Amenez-nous deux jeunes taureaux ; qu’ils en choisissent un, qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher, mais qu’ils n’y mettent pas le feu.

Moi, je préparerai l’autre taureau, je le placerai sur le bûcher, mais je n’y mettrai pas le feu.

Vous invoquerez le nom de votre dieu, et moi, j’invoquerai le nom du Seigneur : le dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. »

La foule répondit :

« C’est d’accord. »

Élie dit alors aux prophètes de Baal :

« Choisissez votre taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux.

Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. »


Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal depuis le matin jusqu’au milieu du jour, en disant :

« Ô Baal, réponds-nous ! »

Mais il n’y eut ni voix ni réponse ; et ils dansaient devant l’autel qu’ils avaient dressé.


Au milieu du jour, Élie se moqua d’eux en disant :

« Criez plus fort, puisque c’est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage ; il dort peut-être, mais il va se réveiller ! »


Ils crièrent donc plus fort et, selon leur coutume, ils se tailladèrent jusqu’au sang avec des épées et des lances.

Dans l’après-midi, ils se livrèrent à des transes prophétiques jusqu’à l’heure du sacrifice du soir, mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni le moindre signe.


Alors Élie dit à la foule : « Approchez. » Et toute la foule s’approcha de lui.

Il releva l’autel du Seigneur, qui avait été démoli.

Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. »

Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l’autel une rigole d’une capacité d’environ trente litres.

Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher.


Puis il dit :

« Emplissez d’eau quatre cruches, et versez-les sur la victime et sur le bois.

» Et l’on fit ainsi

. Il dit :

« Une deuxième fois ! » et l’on recommença.

Il dit : « Une troisième fois ! » et l’on recommença encore.

L’eau ruissela autour de l’autel, et la rigole elle-même fut remplie d’eau.


À l’heure du sacrifice du soir, Élie le prophète s’avança et dit :

« Seigneur, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, on saura aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j’ai accompli toutes ces choses sur ton ordre.

Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi, pour que tout ce peuple sache que c’est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! »

Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, les pierres et la poussière, et l’eau qui était dans la rigole.

Tout le peuple en fut témoin ; les gens tombèrent face contre terre et dirent :
« C’est le Seigneur qui est Dieu ! C’est le Seigneur qui est Dieu ! »







Psaume 16(15),1-2.3ac.4.5.8.10a.11.


Garde-moi, mon Dieu : j'ai fait de toi mon refuge.
J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Je n'ai pas d'autre bonheur que toi. »
Toutes les idoles du pays,

ne cessent d'étendre leurs ravages.
Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices ;
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !
Seigneur, mon partage et ma coupe :

de toi dépend mon sort. »
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.
Tu ne peux m'abandonner à la mort.

Tu m'apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,17-19.






En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.


Amen, je vous le dis :

Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.

Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »







Commentaire du jour.





Catéchisme de l'Église Catholique.
§ 577-581

L'accomplissement de la Loi


Jésus a fait une mise en garde solennelle au début du Sermon sur la Montagne où il a présenté la Loi donnée par Dieu au Sinaï lors de la première alliance à la lumière de la grâce de la Nouvelle Alliance :

« N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les prophètes : je ne suis pas venu abolir mais accomplir »...

Jésus, le Messie d'Israël, le plus grand donc dans le Royaume des Cieux, se devait d'accomplir la Loi en l'exécutant dans son intégralité jusque dans ses moindres préceptes selon ses propres paroles.

Il est même le seul à avoir pu le faire parfaitement... L'accomplissement parfait de la Loi ne pouvait être l'œuvre que du divin Législateur né sujet de la Loi (Ga 4,4) en la personne du Fils.

En Jésus, la Loi n'apparaît plus gravée sur des tables de pierre mais « au fond du cœur » (Jr 31,33) du Serviteur qui, parce qu'il « apporte fidèlement le droit » (Is 42,3) est devenu « l'alliance du peuple » (Is 42,6).


Jésus accomplit la Loi jusqu'à prendre sur lui « la malédiction de la Loi » (Ga 3,13) encourue par ceux qui ne « pratiquent pas tous les préceptes de la Loi » (Ga 3,10) car « la mort du Christ a eu lieu pour racheter les transgressions de la première alliance » (He 9,15)...

Jésus « enseignait comme quelqu'un qui a autorité et non pas comme les scribes » (Mt 7,29).

En Lui, c'est la même Parole de Dieu qui avait retenti au Sinaï pour donner à Moise la Loi écrite et qui se fait entendre de nouveau sur la montagne des Béatitudes.

Elle n'abolit pas la Loi mais l'accomplit en fournissant de manière divine son interprétation ultime :

« Vous avez appris qu'il a été dit aux ancêtres,... moi je vous dis » (Mt 5,33-34).

Avec cette même autorité divine, il désavoue certaines « traditions humaines » des Pharisiens qui « annulent la Parole de Dieu. » (Mc 7,8.13)


Oraison du matin (Office des Laudes).






Dieu éternel et tout-puissant, tu as voulu que ton peuple trouve en Saint Antoine de Padoue un grand prédicateur de l'Évangile et un défenseur des pauvres ; permets qu'avec son aide, et fidèles à ses leçons de Vie Chrétienne, nous ressentions dans toutes nos épreuves le bienfait de ton secours.



Parole de Dieu : (Rm 8, 35.37)… (Office des Laudes).


Cliquer


Qui pourra nous séparer de l’Amour du Christ ?

La détresse ? L’angoisse ? La persécution ? La faim ? Le dénuement ? Le danger ? Le supplice ?


En tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à Celui qui nous a aimés.



Parole de Dieu : (1 P 5, 5b-7)… (Office des Vêpres).

Revêtez-vous tous d’humilité dans vos rapports les uns avec les autres.

En effet Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa Grâce.


Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu pour qu’il vous élève quand le Jugement viendra.

Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis puisqu’il s’occupe de vous







Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Jeu 14 Juin 2018 - 9:03




Eucharistie du Jeudi 14 Juin 2018

Jeudi de la 10ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).


LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 18,41-46.






En ces jours-là, le prophète Élie dit au roi Acab :

« Monte, tu peux maintenant manger et boire, car j’entends le grondement de la pluie. »

Acab monta pour aller manger et boire. Élie, de son côté, monta sur le sommet du Carmel, il se courba vers la terre et mit son visage entre ses genoux.

Il dit à son serviteur :

« Monte, et regarde du côté de la mer. » Le serviteur monta, regarda et dit  « Il n’y a rien. »

Sept fois de suite, Élie lui dit :

« Retourne. »
La septième fois, le serviteur annonça :

« Voilà un nuage qui monte de la mer, gros comme le poing. »

Alors Élie dit au serviteur :

« Va dire au roi Acab :

“Attelle ton char et descends de la montagne, avant d’être arrêté par la pluie.” »

Peu à peu, le ciel s’obscurcit de nuages, poussés par le vent, et il tomba une grosse pluie.

Acab monta sur son char et partit pour la ville de Yizréel.

La main du Seigneur s’empara du prophète ; Élie retroussa son vêtement et courut en avant d’Acab jusqu’à l’entrée de la ville de Yizréel.







Psaume 65(64),10abcd.10e-11.12-13.

Tu visites la terre et tu l'abreuves,
tu la combles de richesses ;
les ruisseaux de Dieu regorgent d'eau :
tu prépares les moissons.

Ainsi, tu prépares la terre,
tu arroses les sillons ;
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
tu bénis les semailles.

Tu couronnes une année de bienfaits ;
sur ton passage, ruisselle l'abondance.
Au désert, les pâturages ruissellent,
les collines débordent d'allégresse.







Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,20-26.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Je vous le dis :

Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.

Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens :

‘Tu ne commettras pas de meurtre’, et si quelqu'un commet un meurtre, il devra passer en jugement.

Eh bien ! Moi, je vous dis :

Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement.

Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal.

Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.

Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.

Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.

Amen, je te le dis :

Tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »







Commentaire du jour.





Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), Prêtre à Antioche puis Évêque de Constantinople, Docteur de l'Église.

Homélies sur la 1ère lettre aux Corinthiens, n° 27 (trad. AELF)

« Va d'abord te réconcilier avec ton frère »

L'Église n'existe pas pour que nous restions divisés en y venant, mais bien pour que nos divisions y soient éteintes ; c'est le sens de l'assemblée.

Si c'est pour l'Eucharistie que nous venons, ne posons donc aucun acte qui contredise l'Eucharistie, ne faisons pas de peine à notre frère.

Vous venez rendre grâce pour les bienfaits reçus : ne vous séparez pas de votre prochain.

C'est à tous sans distinction que Le Christ offre son Corps en disant :

« Prenez et mangez en tous ».

Pourquoi n'admettez-vous pas tous à votre propre table ? ... Vous faites mémoire du Christ, et vous dédaignez le pauvre ? ...

Vous prenez part à ce repas Divin ; vous devez être le plus compatissant des hommes. Vous avez bu le Sang du Seigneur et vous ne reconnaissez pas votre frère ?

Même si vous l'avez méconnu jusque-là, vous devez le reconnaître à cette table.

Il nous faut tous être dans l'Église comme dans une commune maison : nous ne formons qu'un seul Corps.

Nous n'avons qu'un même Baptême, une même table, une même source, et aussi un seul Père. (cf Ep 4,5 ;1Co 10,17).







Oraison du matin (Office des Laudes).

Nous te prions, Seigneur, Toi qui es la vraie Lumière et le Créateur de la lumière : garde-nous attentifs à ta loi pour que nous vivions dans ta Clarté.



Parole de Dieu : (Rm 14, 17-19)… (Office des Laudes).


Cliquer


Le Royaume de Dieu ne consiste pas en des questions de nourriture ou de boisson ; il est Justice, Paix et Joie dans L’Esprit-Saint.

Celui qui sert Le Christ de cette manière-là plaît à Dieu, et il est approuvé par les hommes.

Recherchons donc ce qui contribue à la Paix, et ce qui nous associe les uns aux autres en vue de la même construction.



Parole de Dieu : (1 P 1, 22-23)… (Office des Vêpres).

En obéissant à la Vérité, vous vous êtes purifiés pour vous aimer sincèrement comme des frères.

D’un cœur pur, aimez-vous intensément les uns les autres, car Dieu vous a fait renaître, non pas d’une semence périssable, mais d’une semence impérissable, sa Parole vivante qui demeure.





Ecouter

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Ven 15 Juin 2018 - 10:23




Eucharistie du Vendredi 15 Juin 2018

Vendredi de la 10ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 19,9.11-16.






Lorsque le prophète Élie fut arrivé à l'Horeb, il entra dans une caverne et y passa la nuit.

La parole du Seigneur lui fut adressée :

« Sors dans la montagne et tiens-toi devant le Seigneur, car il va passer. »

A l'approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu'il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n'était pas dans l'ouragan ; et après l'ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n'était pas dans le tremblement de terre ;
et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n'était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d'une brise légère.

Aussitôt qu'il l'entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l'entrée de la caverne.

Alors il entendit une voix qui disait : « Que fais-tu là, Élie ? »


Il répondit :

« J'éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur, Dieu de l'univers, car les fils d'Israël ont abandonné ton Alliance, renversé tes autels, et tué tes prophètes par l'épée.

Je suis le seul à être resté et ils cherchent à me tuer. »

Le Seigneur lui dit :

« Repars vers Damas, par le chemin du désert.

Arrivé là, tu consacreras par l'onction Hazaël comme roi de Syrie ;
puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi, comme roi d'Israël ; et tu consacreras Élisée, fils de Shafate, comme prophète pour te succéder. »







Psaume 27(26),7-8.9abcd.13-14.

Écoute, Seigneur, je t'appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m'a redit ta parole :
« Cherchez ma face. »

C'est ta face, Seigneur, que je cherche :
ne me cache pas ta face.
N'écarte pas ton serviteur avec colère :
tu restes mon secours.

Je le crois, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »







Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,27-32.





Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait :

" Vous avez appris qu'il a été dit :

Tu ne commettras pas d'adultère.

Eh bien moi, je vous dis :

Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l'adultère avec elle dans son cœur.

Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne.

Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne s'en aille pas dans la géhenne.

Il a été dit encore :

Si quelqu'un renvoie sa femme, qu'il lui donne un acte de répudiation.

Eh bien moi, je vous dis :

Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d'union illégitime, la pousse à l'adultère ; et si quelqu'un épouse une femme renvoyée, il est adultère.







Commentaire du jour.





Paul VI, Pape de 1963-1978.

Discours du 04/05/1970 aux Équipes Notre Dame (© copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Dieu créa l’homme à son image..., il les créa homme et femme » (Gn 1,27)

Comme la sainte Écriture nous l’enseigne, le mariage, avant d’être un Sacrement, est une grande réalité terrestre :

« Dieu créa l’homme à son image ; à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. »

Il faut toujours en revenir à cette première page de la Bible, si l’on veut comprendre ce qu’est, ce que doit être un couple humain, un foyer…

La dualité des sexes a été voulue par Dieu, pour qu’ensemble l’homme et la femme soient image de Dieu, et comme lui source de Vie :

« Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la » (v. 28).
Une lecture attentive des prophètes, des livres sapientiaux, du Nouveau Testament, nous montre du reste la signification de cette réalité fondamentale, et nous apprend à ne pas la réduire au désir physique…, mais à y découvrir la complémentarité des valeurs de l’homme et de la femme, la grandeur et les faiblesses de l’amour conjugal, sa fécondité et son ouverture sur le mystère du dessein d’amour de Dieu.

Cet enseignement garde aujourd’hui toute sa valeur et nous prémunit contre les tentations d’un érotisme ravageur…

Le Chrétien le sait, l’Amour humain est bon de par son origine, et s’il est, comme tout ce qui est dans l’homme, blessé et déformé par le péché, il trouve dans Le Christ son Salut et sa Rédemption…

Que de couples ont trouvé dans leur vie conjugale le chemin de la sainteté, dans cette communauté de vie qui est la seule à être fondée sur un Sacrement !

Œuvre de L’Esprit-Saint, la régénération Baptismale fait de nous « une création nouvelle », appelées à « mener, nous aussi, une Vie nouvelle » (cf Tt 3,5; Ga 6,15; Rm 6,4).

Dans cette grande entreprise du renouvellement de toutes choses dans Le Christ, le mariage, lui aussi purifié et renouvelé, devient une réalité nouvelle, un Sacrement de la Nouvelle Alliance.

Et voici qu’au seuil du Nouveau Testament comme à l’entrée de l’Ancien se dresse un couple.

Mais, tandis que celui d’Adam et Ève a été la source du mal qui a déferlé sur le monde, celui de Joseph et de Marie est le sommet d’où la sainteté se répand sur toute la Terre.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, tu nous fais maintenant la grâce de ta louange.

Accorde-nous de pouvoir te chanter avec tous les Saints, éternellement.



Parole de Dieu : (Ep 2, 13-16)… (Office des Laudes).


Cliquer


Maintenant, dans Le Christ Jésus, vous qui étiez loin, vous êtes devenus proches par le Sang du Christ.

C’est Lui, Le Christ, qui est notre Paix : des deux, Israël et les païens, il a fait un seul peuple ; par sa chair crucifiée, il a fait tomber ce qui les séparait, le mur de la haine, en supprimant les prescriptions juridiques de la loi de Moïse.

Il voulait ainsi rassembler les uns et les autres en faisant la Paix, et créer en Lui un seul Homme nouveau.

Les uns comme les autres, réunis en un seul Corps, Il voulait les réconcilier avec Dieu par la Croix : en sa personne, il a tué la Haine.



Parole de Dieu : (1 Co 2, 7-10a)… (Office des Vêpres).

Nous proclamons la Sagesse du mystère de Dieu, Sagesse tenue cachée, prévue par Lui dès avant les siècles, pour nous donner la Gloire.

Aucun de ceux qui dominent ce monde ne l’a connue, car, s’ils l’avaient connue, ils n’auraient jamais crucifié Le Seigneur de Gloire.

Mais ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Écriture, ce que personne n’avait vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le cœur de l’homme n’avait pas imaginé, ce qui avait été préparé pour ceux qui aiment Dieu.

Et c’est à nous que Dieu, par L’Esprit, a révélé cette Sagesse.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Dim 17 Juin 2018 - 9:20







Eucharistie du Dimanche 17 Juin 2018

Onzième Dimanche du Temps Ordinaire (Année B).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Ézéchiel 17,22-24.









Ainsi parle le Seigneur Dieu :

« À la cime du grand cèdre, je prendrai une tige ; au sommet de sa ramure, j’en cueillerai une toute jeune, et je la planterai moi-même sur une montagne très élevée.


Sur la haute montagne d’Israël je la planterai. Elle portera des rameaux, et produira du fruit, elle deviendra un cèdre magnifique. En dessous d’elle habiteront tous les passereaux et toutes sortes d’oiseaux, à l’ombre de ses branches ils habiteront.

Alors tous les arbres des champs sauront que Je suis le Seigneur : je renverse l’arbre élevé et relève l’arbre renversé, je fais sécher l’arbre vert et reverdir l’arbre sec. Je suis le Seigneur, j’ai parlé, et je le ferai. »











Psaume 92(91),2-3.13-14.15-16.

Qu'il est bon de rendre grâce au Seigneur,
de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
d'annoncer dès le matin ton amour,
ta fidélité, au long des nuits.

Le juste grandira comme un palmier,
il poussera comme un cèdre du Liban ;
planté dans les parvis du Seigneur,
il grandira dans la maison de notre Dieu.

Vieillissant, il fructifie encore,
il garde sa sève et sa verdeur
pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »







Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5,6-10.

Frères, nous gardons toujours confiance, tout en sachant que nous demeurons loin du Seigneur, tant que nous demeurons dans ce corps ;
en effet, nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision.

Oui, nous avons confiance, et nous voudrions plutôt quitter la demeure de ce corps pour demeurer près du Seigneur.

Mais de toute manière, que nous demeurions dans ce corps ou en dehors, notre ambition, c’est de plaire au Seigneur.

Car il nous faudra tous apparaître à découvert devant le tribunal du Christ, pour que chacun soit rétribué selon ce qu’il a fait, soit en bien soit en mal, pendant qu’il était dans son corps.







Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4,26-34.





En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait :

« Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence :

nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.

D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.

Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »

Il disait encore :

« À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?

Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences.

Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »

Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.

Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.





Commentaire du jour.





Saint Pierre Chrysologue (v. 406-450), Évêque de Ravenne, Docteur de l'Église.
Sermon 98, 1-2 ; CCL 24A, 602 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 225 rev.)

« Mais quand on l'a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères »

Frères, vous avez appris comment le Royaume des Cieux, dans toute sa grandeur, est comparé à une graine de moutarde...

Est-ce là tout ce que les croyants espèrent ?

Est-ce là tout ce que les fidèles attendent ?...

Est-ce là « ce que l'œil n'a pas vu, ce que l'oreille n'a pas entendu, ce qui n'est pas monté au cœur de l'homme » ?

Est-ce là ce que promet l'apôtre Paul et qui est tenu en réserve dans le mystère inexprimable du Salut, pour ceux qui aiment ? (1Co 2,9)

Ne nous laissons pas déconcerter par les paroles du Seigneur.

Si, en effet, « la faiblesse de Dieu est plus forte que l'homme, et si la folie de Dieu est plus sage que l'homme » (1Co 1,25), cette toute petite chose, qui est le bien de Dieu, est plus splendide que toute l'immensité du monde.

Puissions-nous seulement semer dans notre cœur cette graine de moutarde, de sorte qu'elle devienne le grand arbre de la connaissance (Gn 2,9), s'élevant de toute sa hauteur pour élever notre pensée jusqu'au Ciel, et déployant toutes les branches de l'intelligence...

Le Christ est le Royaume. A la manière d'une graine de moutarde, il a été jeté dans un jardin, le corps de la Vierge. Il a grandi et est devenu l'arbre de la Croix qui couvre la Terre entière.

Après qu'il eut été broyé par la Passion, son fruit a produit assez de saveur pour donner son bon goût et son arôme à tous les êtres vivants qui le touchent.

Car, tant que la graine de moutarde demeure intacte, ses vertus restent cachées, mais elles déploient toute leur puissance quand la graine est broyée.

De même Le Christ a-t-il voulu que son corps soit broyé pour que sa force ne reste pas cachée...

Le Christ est roi, car il est le principe de toute autorité. Le Christ est le Royaume, car en Lui réside toute la Gloire de son Royaume.


Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu tout-puissant, force de ceux qui espèrent en Toi, sois favorable à nos appels : puisque l'homme est fragile et que sans Toi il ne peut rien, donne-nous toujours le secours de ta Grâce ; ainsi nous pourrons, en observant tes Commandements, vouloir et agir de manière à répondre à ton Amour.



Parole de Dieu : (Ez 37, 12b-14)… (Office des Laudes).


Cliquer


Ainsi parle Le Seigneur Dieu : je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai sortir, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d’Israël.

Vous saurez que je suis Le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai sortir, ô mon peuple !

Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous installerai sur votre terre, et vous saurez que je suis Le Seigneur:

je l’ai dit et je le ferai.

Parole du Seigneur.



Parole de Dieu : (1 P 1, 3-5)… (Office des Vêpres).

Béni soit Dieu, Le Père de Jésus-Christ Notre Seigneur : dans sa grande Miséricorde, il nous a fait renaître grâce à la Résurrection de Jésus-Christ pour une vivante Espérance, pour l’héritage qui ne connaîtra ni destruction, ni souillure, ni vieillissement.

Cet héritage vous est réservé dans les Cieux, à vous que la puissance de Dieu garde par la Foi, en vue du Salut qui est prêt à se manifester à la fin des temps.





Ecouter



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Lun 18 Juin 2018 - 9:13





Eucharistie du Lundi 18 Juin 2018

Lundi de la 11ème semaine du Temps Ordinaire

LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 21,1-16.






En ce temps-là, Naboth, de la ville de Yizréel, possédait une vigne à côté du palais d’Acab, roi de Samarie.

Acab dit un jour à Naboth :

« Cède-moi ta vigne ; elle me servira de jardin potager, car elle est juste à côté de ma maison ; je te donnerai en échange une vigne meilleure, ou, si tu préfères, je te donnerai l’argent qu’elle vaut. »

Naboth répondit à Acab :

« Que le Seigneur me préserve de te céder l’héritage de mes pères ! »

Acab retourna chez lui sombre et irrité, parce que Naboth lui avait dit :

« Je ne te céderai pas l’héritage de mes pères. » Il se coucha sur son lit, tourna son visage vers le mur, et refusa de manger.

Sa femme Jézabel vint lui dire : « Pourquoi es-tu de mauvaise humeur ? Pourquoi ne veux-tu pas manger ? »

Il répondit :

« J’ai parlé à Naboth de Yizréel. Je lui ai dit :

“Cède-moi ta vigne pour de l’argent, ou, si tu préfères, pour une autre vigne en échange.”

Mais il a répondu :

“Je ne te céderai pas ma vigne !” »

Alors sa femme Jézabel lui dit :

« Est-ce que tu es le roi d’Israël, oui ou non ?

Lève-toi, mange, et retrouve ta bonne humeur : moi, je vais te donner la vigne de Naboth. »


Elle écrivit des lettres au nom d’Acab, elle les scella du sceau royal, et elle les adressa aux anciens et aux notables de la ville où habitait Naboth.


Elle avait écrit dans ces lettres : « Proclamez un jeûne, faites comparaître Naboth devant le peuple.

Placez en face de lui deux vauriens, qui témoigneront contre lui :

“Tu as maudit Dieu et le roi !” Ensuite, faites-le sortir de la ville, lapidez-le, et qu’il meure ! »

Les anciens et les notables qui habitaient la ville de Naboth firent ce que Jézabel avait ordonné dans ses lettres.

Ils proclamèrent un jeûne et firent comparaître Naboth devant le peuple.

Alors arrivèrent les deux individus qui se placèrent en face de lui et portèrent contre lui ce témoignage :

« Naboth a maudit Dieu et le roi. » On fit sortir Naboth de la ville, on le lapida, et il mourut.


Puis on envoya dire à Jézabel :

« Naboth a été lapidé et il est mort. »

Lorsque Jézabel en fut informée, elle dit à Acab :

« Va, prends possession de la vigne de ce Naboth qui a refusé de la céder pour de l’argent, car il n’y a plus de Naboth : il est mort. »


Quand Acab apprit que Naboth était mort, il se rendit à la vigne de Naboth et en prit possession.







Psaume 5,2-3.5-6ab.6c-7.

Écoute mes paroles, Seigneur,
comprends ma plainte ;
entends ma voix qui t'appelle,
ô mon Roi et mon Dieu !

Tu n'es pas un Dieu ami du mal,
chez toi, le méchant n'est pas reçu.
Non, l'insensé ne tient pas
devant ton regard.

Tu détestes tous les malfaisants,
tu extermines les menteurs ;
l'homme de ruse et de sang,
le Seigneur le hait.






Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,38-42.







En ce temps- là, Jésus disait à ses disciples :

« Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Œil pour œil, et dent pour dent’.


Eh bien ! Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.

Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.

Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.

À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! »







Commentaire du jour.






Saint Césaire d'Arles (470-543), Moine et Évêque.
Sermons au peuple, n° 23, 4-5, s’inspirant de Saint Augustin ; SC 243 (trad. SC p. 51 rev.)

« Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant »

« Si quelqu'un observe toute la Loi mais s'il est en faute sur un seul point, le voilà en infraction par rapport à l'ensemble de la Loi » (Jc 2,10).

Quel est cet unique précepte, sinon le vrai Amour, la Charité parfaite ? C'est d'elle que l'apôtre Paul a dit aussi :

« Une seule formule contient toute la Loi en sa plénitude : tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Ga 5,14)…

Car la vraie Charité est patiente dans l'adversité et modérée dans la prospérité. Elle est forte dans les souffrances pénibles, joyeuse dans les bonnes œuvres, parfaitement en sûreté dans la tentation.

Elle est très douce entre vrais frères, très patiente parmi les faux. Elle est innocente au milieu des embûches ; elle gémit au milieu des malfaisances ; elle respire dans la Vérité.

Elle est chaste en Suzanne mariée, en Anne veuve, en Marie vierge (Dn 13,1s; Lc 2,36).

Elle est humble dans l'obéissance de Pierre et libre dans l'argumentation de Paul.

Elle est humaine dans le témoignage des Chrétiens, Divine dans le Pardon du Christ.

Car la vraie Charité, frères très chers, est l'âme de toutes les Écritures, la force de la prophétie, la charpente de la connaissance, le fruit de la Foi, la richesse des pauvres, la vie des mourants.

Gardez-la donc fidèlement ; chérissez-la de tout votre cœur et de toute la force de votre esprit (cf Mc 12,30).








Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, Roi du Ciel et de la Terre, dirige et sanctifie, ordonne et gouverne aujourd'hui nos cœurs et nos corps, nos pensées, nos paroles et nos actions : fais-nous suivre ta Volonté et tes ordres afin qu'ici-bas et pour toujours nous vivions, par ta Grâce, libres et sauvés.

Toi qui règnes pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (Jc 2, 12-13)... (Office des Laudes).


Cliquer


Parlez et agissez comme des gens qui vont être jugés par une loi de liberté.

Car le Jugement est sans Miséricorde pour celui qui n’a pas fait miséricorde, mais la Miséricorde se moque du Jugement.



Parole de Dieu : (Jc 4, 11-12)... (Office des Vêpres).

Frères, cessez de dire du mal les uns des autres ; dire du mal de son frère ou juger son frère, c’est dire du mal de la Loi et juger la Loi.

Or, si tu juges la Loi, tu n’en es plus le fidèle sujet, tu en es le juge.

Un seul est à la fois législateur et Juge, celui qui a le pouvoir de sauver et de perdre.

Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ?





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mar 19 Juin 2018 - 9:16




Eucharistie du Mardi 19 Juin 2018

Mardi de la 11ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).


LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 21,17-29.






Après la mort de Naboth, la parole du Seigneur fut adressée au prophète Élie de Tishbé :

« Lève-toi, va trouver Acab, qui règne sur Israël à Samarie.

Il est en ce moment dans la vigne de Naboth, où il s’est rendu pour en prendre possession.


Tu lui diras :

“Ainsi parle le Seigneur :

Tu as commis un meurtre, et maintenant tu prends possession.

C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur :

À l’endroit même où les chiens ont lapé le sang de Naboth, les chiens laperont ton sang à toi aussi.” »

Acab dit à Élie :

« Tu m’as donc retrouvé, toi, mon ennemi ! »

Élie répondit :

« Oui, je t’ai retrouvé. Puisque tu t’es déshonoré en faisant ce qui est mal aux yeux du Seigneur,

je vais faire venir sur toi le malheur : je supprimerai ta descendance, j’exterminerai tous les mâles de ta maison, esclaves ou hommes libres en Israël.

Je ferai à ta maison ce que j’ai fait à celle de Jéroboam, fils de Nebath, et à celle de Baasa, fils d’Ahias, tes prédécesseurs, car tu as provoqué ma colère et fait pécher Israël.

Et le Seigneur a encore cette parole contre Jézabel :

“Les chiens dévoreront Jézabel sous les murs de la ville de Yizréel !”


Celui de la maison d’Acab qui mourra dans la ville sera dévoré par les chiens ; celui qui mourra dans la campagne sera dévoré par les oiseaux du ciel. »


On n’a jamais vu personne se déshonorer comme Acab en faisant comme lui ce qui est mal aux yeux du Seigneur, sous l’influence de sa femme Jézabel.


Il s’est conduit d’une manière abominable en s’attachant aux idoles, comme faisaient les Amorites que le Seigneur avait chassés devant les Israélites.

Quand Acab entendit les paroles prononcées par Élie, il déchira ses habits, se couvrit le corps d’une toile à sac – un vêtement de pénitence – ; et il jeûnait, il gardait la toile à sac pour dormir, et il marchait lentement.


Alors la parole du Seigneur fut adressée à Élie :

« Tu vois comment Acab s’est humilié devant moi !

Puisqu’il s’est humilié devant moi, je ne ferai pas venir le malheur de son vivant ; c’est sous le règne de son fils que je ferai venir le malheur sur sa maison. »







Psaume 51(50),3-4.5-6ab.11.16.

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j'ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l'ai fait.

Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.
Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,43-48.





En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Vous avez appris qu’il a été dit :

‘Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi’.

Eh bien ! Moi, je vous dis :

Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.

En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ?

Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?

Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ?

Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?

Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »







Commentaire du jour.






Saint Hilaire (v. 315-367), Évêque de Poitiers et Docteur de l'Église.
Sur Matthieu, IV, 27 (trad. SC 254, p. 149 rev.)

« Soyez parfaits comme Votre Père Céleste est parfait »

« Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi... »

La Loi, en effet, exigeait l'amour du prochain et laissait la liberté de haïr l'ennemi.

La Foi prescrit d'aimer ses ennemis.

Par le sentiment universel de la Charité elle brise les mouvements de violence qui sont dans l'esprit de l'homme, non seulement en empêchant la colère de se venger, mais encore en l'apaisant jusqu'à nous faire aimer celui qui a tort.

Aimer ceux qui vous aiment appartient aux païens, et tout le monde a de l'affection pour ceux qui nous en donnent.

Le Christ nous appelle donc à vivre en enfants de Dieu, et à imiter Celui qui, par l'avènement de Son Christ, accorde aux bons comme aux coupables le soleil et la pluie dans les Sacrements du Baptême et de L'Esprit.

Ainsi il nous forme à la Vie parfaite par ce lien d'une Bonté envers tous, en nous appelant à imiter un Père dans le Ciel qui est parfait.








Oraison du matin (Office des Laudes)… Propre à Saint Romuald.




Tu as voulu, Seigneur, que Saint Romuald restaure dans l’Église la vie érémitique ; donne-nous de renoncer à nous-mêmes pour suivre Le Christ, et de parvenir ainsi au Royaume des Cieux.



Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui ne cesses de créer l’univers, tu as voulu associer l’homme à ton ouvrage ; regarde le travail que nous avons à faire : qu’il nous permette de gagner notre vie, qu’il soit utile à ceux dont nous avons la charge et serve à l’avènement de ton Royaume.



Parole de Dieu : (1 Jn 4, 14-15)... (Office des Laudes).


Cliquer


Nous qui avons vu, nous attestons que Le Père a envoyé Son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est Le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.



Parole de Dieu : (Rm 12, 9-12)... (Office des Vêpres).

Que votre Amour soit sans hypocrisie.

Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien.

Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres.

Ne brisez pas l’élan de votre générosité, mais laissez jaillir L’Esprit ; soyez les serviteurs du Seigneur.

Aux jours d’Espérance, soyez dans la Joie ; aux jours d’épreuve, tenez bon ; priez avec persévérance.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mer 20 Juin 2018 - 10:04





Eucharistie du Mercredi 20 Juin 2018

Mercredi de la 11ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième livre des Rois 2,1.6-14.







Voici comment le Seigneur enleva Élie au ciel dans un ouragan. Ce jour-là, Élie et Élisée étaient partis de Guilgal.

Arrivés à Jéricho, Élie dit à Élisée :

« Arrête-toi ici ; et moi, le Seigneur m’envoie au Jourdain. »

Mais Élisée répliqua :

« Par le Seigneur qui est vivant, et par ta vie, je ne te quitterai pas. »

Ils continuèrent donc tous les deux.

Cinquante frères-prophètes, qui les avaient suivis, s’arrêtèrent à distance, pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain.

Élie prit son manteau, le roula et en frappa les eaux, qui s’écartèrent de part et d’autre. Ils traversèrent tous deux à pied sec.


Pendant qu’ils passaient, Élie dit à Élisée :

« Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi avant d’être enlevé loin de toi. »

Élisée répondit :

« Que je reçoive une double part de l’esprit que tu as reçu ! »


Élie reprit :

« Tu demandes quelque chose de difficile : tu l’obtiendras si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi.

Sinon, tu ne l’obtiendras pas. »

Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara.

Alors, Élie monta au ciel dans un ouragan.

Élisée le vit et se mit à crier :

« Mon père !... Mon père !... Char d’Israël et ses cavaliers ! »

Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux.

Il ramassa le manteau qu’Élie avait laissé tomber, il revint et s’arrêta sur la rive du Jourdain.

Avec le manteau d’Élie, il frappa les eaux, mais elles ne s’écartèrent pas.

Élisée dit alors :

« Où est donc le Seigneur, le Dieu d’Élie ? »

Il frappa encore une fois, les eaux s’écartèrent, et il traversa.







Psaume 31(30),20.21.24.

Qu'ils sont grands, tes bienfaits !
Tu les réserves à ceux qui te craignent.
Tu combles, à la face du monde,
ceux qui ont en toi leur refuge.

Tu les caches au plus secret de ta face,
loin des intrigues des hommes.
Tu leur réserves un lieu sûr,
loin des langues méchantes.

Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles :
le Seigneur veille sur les siens ;
mais il rétribue avec rigueur
qui se montre arrogant.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,1-6.16-18.





En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer.

Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.

Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes.

Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.


Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.


Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient.

Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.

Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.


Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent.

Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.

Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »







Commentaire du jour.





https://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=commentary&localdate=20180620
Saint Augustin (354-430), Évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et Docteur de l'Église.
Explication du Sermon sur la montagne, 3, 11 (trad. coll. Pères dans la foi, n°5, p. 94 rev.).

« Prie Ton Père dans le secret »

Jésus dit :

« Quand tu pries, entre dans ta chambre ».

Quelle est cette chambre sinon le cœur, comme l'indique le psaume où il est écrit :

« Ce que vous dites dans votre cœur, regrettez-le dans votre chambre » (Ps 4,5 Vulg).

Et, dit-il, « après avoir fermé la porte, prie Ton Père dans le secret ».

Il ne suffit pas d'entrer dans sa chambre, si la porte reste ouverte aux gens indiscrets : les futilités du dehors s'introduisent furtivement par cette porte et envahissent l'intérieur.

Les faits passagers et tangibles pénètrent par la porte, dans nos pensées ; c'est-à-dire une foule de vains fantasmes entre par nos sens et troublent notre prière.

Il faut donc fermer la porte, ce qui veut dire résister aux sens, afin qu'une prière toute spirituelle monte jusqu'au Père, jaillie du creux de notre cœur où nous prions Le Père dans le secret.

« Et Votre Père, qui voit dans le secret, te le revaudra »…

Le Seigneur n'a pas l'intention de nous recommander de prier mais de nous apprendre comment prier.

De même plus haut il ne nous recommandait pas l'aumône, mais l'esprit dans lequel il faut faire l'aumône.

Il exige la pureté du cœur que l'on peut obtenir seulement par une intention unique et simple, orientée sur la Vie éternelle par un Amour de la Sagesse unique et pur.








Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, répands ta Lumière dans nos esprits, pour que nous soyons toujours fidèles à te servir, puisque c’est Toi qui nous as créés dans ta Sagesse et qui nous diriges avec Amour.



Parole de Dieu : (1 Co 13, 4-7)... (Office de Tierce).


Cliquer


L’Amour prend patience ; l’Amour rend service ; l’Amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa Joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.



Parole de Dieu : (Ep 3, 20-21)... (Office des Vêpres).

Gloire à celui qui a le pouvoir de réaliser en nous par sa puissance infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même imaginer, Gloire à Lui dans l’Église et dans Le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles.

Amen.





Ecouter


Que ma bouche chante Ta louange"




1. De toi, Seigneur, nous attendons la vie,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es pour nous un rempart, un appui,
Que ma bouche chante ta louange.
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur,
Que ma bouche chante ta louange.
Notre confiance est dans ton nom très saint !
Que ma bouche chante ta louange.

R. Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,
Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,
Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange.

2. Seigneur, tu as éclairé notre nuit,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es lumière et clarté sur nos pas,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu affermis nos mains pour le combat,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu nous fortifies dans la foi !
Que ma bouche chante ta louange.

3. Tu viens sauver tes enfants égarés,
Que ma bouche chante ta louange.
Qui dans leur cœur espèrent en ton amour,
Que ma bouche chante ta louange.
Dans leur angoisse, ils ont crié vers toi,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu entends le son de leur voix !
Que ma bouche chante ta louange.

4. Des ennemis, toi tu m´as délivré,
Que ma bouche chante ta louange.
De l´agresseur, tu m´as fait triompher,
Que ma bouche chante ta louange.
Je te rends grâce au milieu des nations,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur, en tout temps, je fête ton Nom !
Que ma bouche chante ta louange.

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Jeu 21 Juin 2018 - 10:17




Eucharistie du Jeudi 21 Juin 2018

Jeudi de la 11ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).



LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de l'Ecclésiastique 48,1-14.






Le prophète Élie surgit comme un feu, sa parole brûlait comme une torche.

Il fit venir la famine sur Israël, et, dans son ardeur, les réduisit à un petit nombre.

Par la parole du Seigneur, il retint les eaux du ciel, et à trois reprises il en fit descendre le feu.

Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges ! Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ?

Toi qui as réveillé un mort et, par la parole du Très-Haut, l’as fait revenir du séjour des morts ;
toi qui as précipité des rois vers leur perte, et jeté à bas de leur lit de glorieux personnages ;
toi qui as entendu au Sinaï des reproches, au mont Horeb des décrets de châtiment ;
toi qui as donné l’onction à des rois pour exercer la vengeance, et à des prophètes pour prendre ta succession ;
Toi qui fus enlevé dans un tourbillon de feu par un char aux coursiers de feu ;
toi qui fus préparé pour la fin des temps, ainsi qu’il est écrit, afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate, afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob…

heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ; nous aussi, nous posséderons la vraie vie.

Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon, Élisée fut rempli de son esprit, et pendant toute sa vie aucun prince ne l’a intimidé, personne n’a pu le faire fléchir.


Rien ne lui résista, et, jusque dans la tombe, son corps manifesta son pouvoir de prophète.
Pendant sa vie, il a fait des prodiges ; après sa mort, des œuvres merveilleuses.



Psaume 97(96),1-2.3-4.5-6.7.10ab.


Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée l'entourent,
justice et droit sont l'appui de son trône.

Devant lui s'avance un feu
qui consume alentour ses ennemis.
Quand ses éclairs illuminèrent le monde,
la terre le vit et s'affola.

Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.
Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.

Honte aux serviteurs d'idoles qui se vantent de vanités !
À genoux devant lui, tous les dieux !
Haïssez le mal, vous qui aimez le Seigneur,
car il garde la vie de ses fidèles.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,7-15.





En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.


Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé.

Vous donc, priez ainsi :

Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi.

Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »







Commentaire du jour






Saint Jean-Marie Vianney (1786-1859), Prêtre, Curé d'Ars.
Esprit du Curé d'Ars dans ses Catéchismes, ses Sermons, ses Conversations (Abbé Monnin, Eds. Téqui 2007, p. 84 ; rev.)

Le Notre Père

« Notre Père qui êtes aux Cieux » : que c'est beau, mes enfants, d'avoir un Père dans le Ciel ! – « Que votre règne arrive ».

Si je fais régner le Bon Dieu dans mon cœur, Il me fera régner avec Lui dans sa Gloire. –

« Que votre Volonté soit faite ».


Il n'y a rien de si doux que de faire la Volonté de Dieu, et rien de si parfait. Pour bien faire les choses, il faut les faire comme Dieu veut, en toute conformité avec ses Desseins.

 « Donnez-nous aujourd’hui notre pain ».

Nous avons en nous deux parties, l'âme et le corps. Nous demandons à Dieu de nourrir notre pauvre corps, et Il nous répond en faisant produire à la terre tout ce qui est nécessaire à notre subsistance.


Mais nous Lui demandons [aussi] de nourrir notre âme, qui est la plus belle partie de nous-mêmes ; et la Terre est trop petite pour fournir à notre âme de quoi la rassasier : elle a faim de Dieu, il n'y a que Dieu qui puisse la remplir.


Aussi le Bon Dieu n'a pas cru trop faire en demeurant sur la Terre et en prenant un Corps, afin que ce Corps devînt l'aliment de nos âmes.


Lorsque le Prêtre présente l'hostie et vous la montre, votre âme peut dire :


Voilà ma Nourriture ! Ô mes enfants, nous avons trop de bonheur ! Nous ne le comprendrons qu'au Ciel !







Commentaire du jour.





Saint Cyprien (v. 200-258), Évêque de Carthage et Martyr.
La Prière du Seigneur, 14-15 (trad. Hamman, La Prière en Afrique, DDB 1982, p.50)

« Que ta Volonté soit faite sur la Terre comme dans les Cieux »

Non pas que Dieu fasse ce qu'Il veut, mais que nous nous puissions faire ce qu'Il veut. Qui peut empêcher Dieu de faire ce qu'Il veut ?


Mais nous autres, nous sommes contrecarrés par le démon qui nous empêche d'obéir en toute chose, intérieurement et extérieurement, à la Volonté de Dieu.

Aussi demandons-nous que sa Volonté s'accomplisse en nous ; pour qu'elle s'accomplisse, nous avons besoin de son secours.


Personne n'est fort par ses propres ressources, mais sa force est dans la Bonté et dans la Miséricorde de Dieu...

La Volonté de Dieu est celle que Le Christ a faite et enseignée :

L'Humilité dans la conduite, la solidité dans la Foi, la modestie dans les paroles, la justice dans les actes, la miséricorde dans les œuvres, la discipline dans les mœurs.

La Volonté de Dieu, c'est de ne faire de tort à personne, de supporter celui qu'on nous fait, de garder la Paix avec nos frères, d'aimer Dieu de tout notre cœur, l'aimer parce qu'il est Père et le craindre parce qu'il est Dieu.

Ne rien préférer au Christ, puisqu'il nous a préférés à tout, adhérer inviolablement à sa Charité, nous tenir sous la Croix avec courage et confiance.

Quand il s'agit de combattre pour son Nom ou son honneur, montrer de la constance en nos paroles ; faire preuve de confiance dans les difficultés afin de soutenir la lutte, de patience dans la mort afin d'obtenir la couronne.

Voilà ce que signifie vouloir être cohéritier du Christ, accomplir le précepte de Dieu, faire la Volonté de Dieu.


Oraison du matin (Office des Laudes)… Propre à Saint Louis de Gonzague.





Seigneur, dispensateur des dons spirituels, tu as réuni dans le jeune Louis de Gonzague la pratique de la Pénitence et une admirable Pureté de vie ; si nous n'avons pas la même innocence, accorde-nous, à sa Prière et par ses mérites, d'imiter son renoncement.



Parole de Dieu : (1 P 4, 10-11)... (Office des Laudes).


Cliquer


Ce que chacun de vous a reçu comme Don de la Grâce, mettez-le au service des autres, comme de bons gérants de la Grâce de Dieu sous toutes ses formes : si quelqu’un a le Don de parler, qu’il dise la Parole de Dieu ; s’il a le Don du service, qu’il s’en acquitte avec la force que Dieu communique.


Ainsi, en toute chose, Dieu recevra sa Gloire par Jésus Christ.



Parole de Dieu : (1 P 3, 8-9)... (Office des Vêpres).


Que tout le monde vive parfaitement uni, plein de sympathie, d’Amour fraternel, de Tendresse, de simplicité.
Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l’insulte pour l’insulte ; au contraire, appelez sur les autres la Bénédiction puisque, par vocation, vous devez recevoir en héritage les Bénédictions de Dieu.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Ven 22 Juin 2018 - 9:41





Eucharistie du Vendredi 22 Juin 2018

Vendredi de la 11ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième livre des Rois 11,1-4.9-18.20.






En ces jours-là, lorsque Athalie, mère d’Ocozias, apprit que son fils était mort, elle entreprit de faire périr toute la descendance royale.


Mais Josabeth, fille du roi Joram et sœur d’Ocozias, prit Joas, un des fils du roi Ocozias, pour le soustraire au massacre.

Elle le cacha, lui et sa nourrice, dans une chambre de la maison du Seigneur, pour le dissimuler aux regards d’Athalie ; c’est ainsi qu’il évita la mort.

Il demeura avec Josabeth pendant six ans, caché dans la maison du Seigneur, tandis qu’Athalie régnait sur le pays.


Au bout de sept ans, le prêtre Joad envoya chercher les officiers des mercenaires et des gardes, et les fit venir près de lui dans la maison du Seigneur.

Il conclut une alliance avec eux, leur fit prêter serment dans la maison du Seigneur, et leur montra le fils du roi.


Les officiers exécutèrent tous les ordres du prêtre Joad.

Chacun prit ses hommes, ceux qui entraient en service le jour du sabbat, et ceux qui en sortaient ce jour-là, et tous rejoignirent le prêtre Joad.


Celui-ci leur remit les lances et les carquois du roi David, qui étaient conservés dans la maison du Seigneur.

Les gardes se postèrent, les armes à la main, devant l’autel, du côté sud et du côté nord de la Maison, afin d’entourer le futur roi.

Alors Joad fit avancer le fils du roi, lui remit le diadème et la charte de l’Alliance, et on le fit roi.

On lui donna l’onction, on l’acclama en battant des mains et en criant : « Vive le roi ! »


Athalie entendit cette clameur des gardes et du peuple, et elle accourut vers le peuple à la maison du Seigneur.


Et voilà ce qu’elle vit :

Le roi debout sur l’estrade, selon le rituel ; auprès de lui les officiers et les trompettes, et tout le peuple du pays criant sa joie tandis que les trompettes sonnaient. Alors, elle déchira ses vêtements et s’écria :

« Trahison ! Trahison ! »

Le prêtre Joad donna cet ordre aux officiers :

« Faites-la sortir de la Maison, à travers vos rangs.

Si quelqu’un veut la suivre, frappez-le par l’épée. »

En effet, le prêtre Joad avait interdit de la mettre à mort dans la maison du Seigneur.

On mit la main sur elle, et elle arriva au palais par la porte des Chevaux. C’est là qu’elle fut mise à mort.


Joad conclut une alliance entre le Seigneur, le roi et le peuple, pour que le peuple soit le peuple du Seigneur ; il conclut l’alliance entre le roi et le peuple.


Alors, tous les gens du pays entrèrent dans le temple de Baal et le démolirent.

Ils mirent en pièces ses autels et ses statues et, devant les autels, ils tuèrent Matane, prêtre de Baal.

Le prêtre Joad posta ensuite des gardes devant la maison du Seigneur.


Tous les gens du pays étaient dans la joie, et la ville retrouva le calme.

Quant à Athalie, on l’avait mise à mort par l’épée dans la maison du roi.







Psaume 132(131),11.12.13-14.17-18.


Le Seigneur l'a juré à David,
et jamais il ne reprendra sa parole :
« C'est un homme issu de toi
que je placerai sur ton trône.

« Si tes fils gardent mon alliance,
les volontés que je leur fais connaître,
leurs fils, eux aussi, à tout jamais,
siégeront sur le trône dressé pour toi. »

Car le Seigneur a fait choix de Sion ;
elle est le séjour qu'il désire :
« Voilà mon repos à tout jamais,
c'est le séjour que j'avais désiré. »

« Là, je ferai germer la force de David ;
pour mon messie, j'ai allumé une lampe.
Je vêtirai ses ennemis de honte,
mais, sur lui, la couronne fleurira. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,19-23.





En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et les vers les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler.

Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent, pas de voleurs qui percent les murs pour voler.

Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.

La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière ;
mais si ton œil est mauvais, ton corps tout entier sera dans les ténèbres.

Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, comme elles seront grandes, les ténèbres ! »







Commentaire du jour.





Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716), prédicateur, Fondateur de Communautés Religieuses.
Le secret de Marie I, 3-4 (Médiaspaul, Paris, 1991, p.15-16 ; rev.)

Appelés à la sainteté

Âme, image vivante de Dieu et rachetée du Sang précieux de Jésus-Christ, la Volonté de Dieu sur vous est que vous deveniez sainte comme Lui dans cette vie, et glorieuse comme Lui dans l'autre.

L'acquisition de la sainteté de Dieu est votre vocation assurée ; et c'est là que toutes vos pensées, paroles et actions, vos souffrances et tous les mouvements de votre vie doivent tendre ; ou bien vous résistez à Dieu, en ne faisant pas ce pour quoi il vous a créée et vous conserve maintenant.

Oh ! Quel ouvrage admirable !

La poussière changée en lumière, l'ordure en pureté, le péché en sainteté, la créature en le Créateur et l'homme en Dieu !


Ô ouvrage admirable !

Je le répète, mais ouvrage difficile en lui-même et impossible à la seule nature ; il n'y a que Dieu qui, par une grâce, et une grâce abondante et extraordinaire, puisse en venir à bout; et la Création de tout l'univers n'est pas un si grand chef-d’œuvre que celui-ci...

Âme, comment feras-tu ?

Quels moyens choisiras-tu pour monter où Dieu t'appelle ?

Les moyens de Salut et de sainteté sont connus de tous, sont marqués dans l'Évangile, sont expliqués par les maîtres de la Vie spirituelle, sont pratiqués par les Saints et nécessaires à tous ceux qui veulent se sauver et arriver à la perfection ; tels sont :

l'Humilité du cœur, l'Oraison continuelle, la Mortification universelle, l'Abandon à la Divine Providence, la Conformité à la Volonté de Dieu.


Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à St John Fisher et St Thomas More.






Tu as voulu, Seigneur, que le témoignage du martyre soit la plus belle expression de la Foi ; accorde-nous, à la prière des Saints Jean Fisher et Thomas More, la force de confirmer par toute notre vie, la Foi que nos lèvres proclament.



Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Saint Paulin de Nole.






Tu nous as donné, Seigneur, dans l’Évêque Paulin de Nole, un modèle de zèle pastoral et de tendresse pour les pauvres ; fais qu’en célébrant ses mérites, nous prenions exemple sur sa Charité.



Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, Père très Saint, tu as voulu que Ton propre Fils soit la rançon de notre Salut ; accorde-nous de vivre avec Lui si bien que notre communion à ses souffrances nous fasse ressentir les effets de sa Résurrection.
Lui qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (2 Co 12, 9b-10)... (Office des Laudes).




Cliquer


Je n’hésiterai pas à mettre mon orgueil dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ habite en moi.

C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour Le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes.
Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.



Parole de Dieu : (Jc 1, 2-4)... (Office des Vêpres).

Quand vous butez sur toute sorte d’épreuves, pensez que c’est une grande Joie.

Car l’épreuve, qui vérifie la qualité de votre Foi, produit en vous la persévérance, et la persévérance doit vous amener à une conduite parfaite ; ainsi vous serez vraiment parfaits, il ne vous manquera rien.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Sam 23 Juin 2018 - 9:11






Eucharistie du Samedi 23 Juin 2018

Samedi de la 11ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième livre des Chroniques 24,17-25.






Après la mort de Joad, les princes de Juda vinrent se prosterner devant le roi, et alors le roi les écouta.

Les gens abandonnèrent la Maison du Seigneur, Dieu de leurs pères, pour servir les poteaux sacrés et les idoles.

À cause de cette infidélité, la colère de Dieu s’abattit sur Juda et sur Jérusalem.

Pour les ramener à lui, Dieu envoya chez eux des prophètes. Ceux-ci transmirent le message, mais personne ne les écouta.

Dieu revêtit de son esprit Zacharie, le fils du prêtre Joad.

Zacharie se présenta devant le peuple et lui dit :

« Ainsi parle Dieu :

Pourquoi transgressez-vous les commandements du Seigneur ?

Cela fera votre malheur : puisque vous avez abandonné le Seigneur, le Seigneur vous abandonne. »


Ils s’ameutèrent alors contre lui et, par commandement du roi, le lapidèrent sur le parvis de la Maison du Seigneur.

Le roi Joas, en faisant mourir Zacharie, fils de Joad, oubliait la fidélité que Joad lui avait témoignée. Zacharie s’était écrié en mourant :

« Que le Seigneur le voie, et qu’il fasse justice ! »

Or, à la fin de l’année, l’armée d’Aram monta contre le roi Joas et arriva en Juda et à Jérusalem.

Ses hommes massacrèrent tous les princes du peuple et envoyèrent tout le butin au roi de Damas.

L’armée d’Aram ne comptait qu’un petit nombre d’hommes, et pourtant le Seigneur leur livra une armée très importante, parce que les gens de Juda avaient abandonné le Seigneur, Dieu de leurs pères ; et Joas reçut le châtiment qu’il méritait.

Lorsque les Araméens partirent, le laissant dans de grandes souffrances, ses serviteurs complotèrent contre lui parce qu’il avait répandu le sang du fils du prêtre Joad, et ils le tuèrent sur son lit.

Il mourut, et on l’ensevelit dans la Cité de David, mais non pas dans les tombeaux des rois.







Psaume 89(88),4-5.29-30.31-32.33-34.

« Avec mon élu, j'ai fait une alliance,
j'ai juré à David, mon serviteur :
J'établirai ta dynastie pour toujours,
je te bâtis un trône pour la suite des âges. »

Sans fin je lui garderai mon amour,
mon alliance avec lui sera fidèle. »
je fonderai sa dynastie pour toujours,
son trône aussi durable que les cieux. »

« Si ses fils abandonnent ma loi
et ne suivent pas mes volontés,
s'ils osent violer mes préceptes
et ne gardent pas mes commandements,

« je punirai leur faute en les frappant,
et je châtierai leur révolte,
mais sans lui retirer mon amour,
ni démentir ma fidélité. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,24-34.





En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent.

C’est pourquoi je vous dis

Ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez.

La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ?


Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit.

Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?

Qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ?

Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ?

Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas.

Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’entre eux.

Si Dieu donne un tel vêtement à l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ?


Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas :

“Qu’allons-nous manger ?” ou bien : “Qu’allons-nous boire ?” ou encore : “Avec quoi nous habiller ?”


Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin.


Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît.

Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. »







Commentaire du jour.





Saint Vincent de Paul (1581-1660), Prêtre, Fondateur de Communautés Religieuses.

Entretien du 21/02/1659 (Seuil 1960, p. 547)

Chercher d'abord le règne de Dieu

« Cherchez premièrement le Royaume de Dieu et sa Justice, et toutes les choses dont vous avez besoin vous seront données par-dessus »

... Il est donc dit que l'on cherche le Royaume de Dieu.
« Que l'on cherche », ce n'est qu'un mot, mais il me semble qu'il dit bien des choses.

Il veut dire... de travailler incessamment pour le Royaume de Dieu, et non pas demeurer en un état lâche et arrêté, de faire attention à son intérieur pour le bien régler, mais non à l'extérieur pour s'y amuser...

Cherchez Dieu en vous, car Saint Augustin avoue que, pendant qu'il l'a cherché hors de lui, il ne l'a pas trouvé.

Cherchez-le en votre âme, comme en sa demeure agréable ; c'est le fond où ses serviteurs qui tâchent de mettre toutes les vertus en pratique les établissent.

Il faut la Vie intérieure, il faut tendre là ; si on y manque, on manque à tout...

Cherchons à nous rendre intérieurs... Cherchons la Gloire de Dieu, cherchons le Règne de Jésus-Christ...

« Mais, [vous me direz], il y a tant de choses à faire, tant d'offices à la maison, tant d'emplois à la ville, aux champs ; travail partout ; faut-il donc laisser tout là pour ne penser qu'à Dieu ? »

Non, mais il faut sanctifier ces occupations en y cherchant Dieu, et les faire pour l'y trouver plutôt que pour les voir faites.

Notre Seigneur veut que devant tout nous cherchions sa Gloire, son Royaume, sa Justice, et, pour cela, que nous fassions notre capital de la Vie intérieure, de la Foi, de la Confiance, de l'Amour, des exercices de religion..., des travaux et des peines, en la vue de Dieu, notre souverain Seigneur...

Si une fois nous sommes ainsi établis en la recherche de la Gloire de Dieu, nous sommes assurés que le reste suivra.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Sois attentif, Seigneur, à la louange et à la prière que nous te présentons aujourd'hui en faisant mémoire de la Vierge Marie : rends-nous capables d'accueillir comme elle le Mystère de notre Rédemption.



Parole de Dieu : (Ph 2, 14-15)... (Office des Laudes).


Cliquer


Faites tout sans récriminer et sans discuter ; ainsi vous serez irréprochables et purs, vous qui êtes des enfants de Dieu sans tache au milieu d’une génération égarée et pervertie, où vous brillez comme les astres dans l’univers.



Parole de Dieu : (Ac 13, 23-25)… (Office des Vêpres).

Comme il l’avait promis, Dieu a fait sortir de la descendance de David un sauveur pour Israël : c’est Jésus, dont Jean-Baptiste a préparé la venue en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël


Au moment d’achever sa route, Jean disait :

Celui auquel vous pensez, ce n’est pas moi.

Mais le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de lui défaire ses sandales.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Dim 24 Juin 2018 - 10:27




Fête de la Nativité de Saint Jean-Baptiste.





Evangile

Cliquer




Note:
Je suis désolée de vous présenter un Evangile de manière  très succincte, je suis en retard, je dois me rendre à l'Office du jour!!
Bon Dimanche à tous dans la Paix du Christ!!!


Dove
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Lun 25 Juin 2018 - 10:49





Eucharistie du Lundi 25 Juin 2018

Lundi de la 12e semaine du temps ordinaire



LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième livre des Rois 17,5-8.13-15a.18.






En ces jours-là, Salmanasar, roi d’Assour lança des attaques à travers tout le pays d’Israël, et monta contre Samarie, qu’il assiégea pendant trois ans.



La neuvième année du règne d’Osée, il s’empara de Samarie et déporta les gens d’Israël au pays d’Assour. Il les fit habiter à Halah, sur le Habor, fleuve de Gozane, et dans les villes de Médie.

Cela arriva parce que les fils d’Israël avaient péché contre le Seigneur leur Dieu, lui qui les avait fait monter du pays d’Égypte et les avait arrachés au pouvoir de Pharaon, roi d’Égypte.

Ils avaient adoré d’autres dieux
et suivi les coutumes des nations que le Seigneur avait dépossédées devant eux.

Voilà ce qu’avaient fait les rois d’Israël.

En effet, le Seigneur avait donné cet avertissement à Israël et à Juda, par l’intermédiaire de tous les prophètes et de tous les voyants :

« Détournez-vous de votre conduite mauvaise.

Observez mes commandements et mes décrets, selon toute la Loi que j’ai prescrite à vos pères et que je leur ai fait parvenir par l’intermédiaire de mes serviteurs les prophètes. »

Mais ils n’ont pas obéi et ils ont raidi leur nuque comme l’avaient fait leurs pères, qui n’avaient pas fait confiance au Seigneur leur Dieu.

Ils ont méprisé ses lois, ainsi que l’Alliance qu’il avait conclue avec leurs pères et les avertissements qu’il leur avait donnés.

Alors le Seigneur s’est mis dans une grande colère contre les tribus d’Israël et les a écartées loin de sa face.

Il n’est resté que la seule tribu de Juda.





Psaume 60(59),3-4.5-6.13-14.


Dieu, tu nous as rejetés, brisés ;
tu étais en colère, reviens-nous !
Tu as secoué, disloqué le pays ;
répare ses brèches : il s'effondre.

Tu mets à dure épreuve ton peuple,
tu nous fais boire un vin de vertige.
Tu as donné un étendard à tes fidèles,
était-ce pour qu'ils fuient devant l'arc ?

Porte-nous secours dans l'épreuve :
néant, le salut qui vient des hommes !
Avec Dieu nous ferons des prouesses,
et lui piétinera nos oppresseurs !



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7,1-5.







En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ;
de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera.

Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ?

Ou encore :

Comment vas-tu dire à ton frère :

“Laisse-moi enlever la paille de ton œil”, alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ?

Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »






Commentaire du jour






Benoît XVI, pape de 2005 à 2013

Encyclique « Caritas in veritate »




« Enlève d'abord la poutre dans ton œil, alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l'œil de ton frère »


     L'amour – « caritas » – est une force extraordinaire qui pousse les personnes à s'engager avec courage et générosité dans le domaine de la justice et de la paix.

C'est une force qui a son origine en Dieu, Amour éternel et Vérité absolue.

Chacun trouve son bien en adhérant au projet que Dieu a sur lui, pour le réaliser pleinement ; en effet, il trouve dans ce projet sa propre vérité et c'est en adhérant à cette vérité qu'il devient libre (cf. Jn 8,32)...

     La charité est amour reçu et donné. Elle est grâce.

Sa source est l'amour jaillissant du Père pour le Fils, dans l'Esprit Saint.

C'est un amour qui, du Fils, descend sur nous. C'est un amour créateur, qui nous a donné l'existence; c'est un amour rédempteur, qui nous a recréés. Un amour révélé et réalisé par le Christ (cf. Jn 13,1) et « répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5,5).

Objets de l'amour de Dieu, les hommes sont constitués acteurs de la charité, appelés à devenir eux-mêmes les instruments de la grâce, pour répandre la charité de Dieu et pour tisser des liens de charité.

     La doctrine sociale de l'Église répond à cette dynamique de charité reçue et donnée.

Elle est... annonce de la vérité de l'amour du Christ dans la société.

Cette doctrine est un service de la charité, mais dans la vérité...

Le développement, le bien-être social, ainsi qu'une solution adaptée aux graves problèmes socio-économiques qui affligent l'humanité, ont besoin de cette vérité. Plus encore, il est nécessaire que cette vérité soit aimée et qu'il lui soit rendu témoignage.

Sans vérité, sans confiance et sans amour du vrai, il n'y a pas de conscience ni de responsabilité sociale, et l'agir social devient la proie d'intérêts privés et de logiques de pouvoir, qui ont pour effets d'entrainer la désagrégation de la société, et cela d'autant plus dans une société en voie de mondialisation et dans les moments difficiles comme ceux que nous connaissons actuellement.

Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, ouvre mes lèvres,  et ma bouche publiera ta louange
Au son de la joie et de la fête, allons à la rencontre du Seigneur.

Parole de Dieu -  (JDT 8, 25-26A.27B) Office des Laudes


Cliquer


Rendons grâce au Seigneur notre Dieu qui nous éprouve comme nos pères.

Rappelez-vous tout ce qu’il a fait avec Abraham et combien il a éprouvé Isaac et tout ce qui arriva à Jacob.

C’est pour les avertir que le Seigneur flagelle ceux qui s’approchent de lui.

Parole de Dieu : 1 TH 3, 12-13… (Office des Vêpres).




Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous.

Et qu’ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu notre Père, pour le jour où notre Seigneur Jésus viendra avec tous les saints.





Note:
Depuis hier l'audio ne fonctionne pas!
Merci de votre compréhension
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mar 26 Juin 2018 - 10:14








Eucharistie du Mardi 26 Juin 2018

Mardi de la 12e semaine du temps ordinaire

LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième livre des Rois 19,9b-11.14-21.31-35a.36.

En ces jours-là, Sennakérib, roi d’Assour, envoya des messagers dire à Ézékias :






« Vous parlerez à Ézékias, roi de Juda, en ces termes : Ne te laisse pas tromper par ton Dieu, en qui tu mets ta confiance, et ne dis pas : “Jérusalem ne sera pas livrée aux mains du roi d’Assour !”


Tu sais bien ce que les rois d’Assour ont fait à tous les pays : ils les ont voués à l’anathème. Et toi seul, tu serais délivré ? »
Ézékias prit la lettre de la main des messagers ; il la lut.

Puis il monta à la maison du Seigneur, déplia la lettre devant le Seigneur,
et, devant lui, pria en disant :

« Seigneur, Dieu d’Israël, toi qui sièges sur les Kéroubim, tu es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c’est toi qui as fait le ciel et la terre.


Prête l’oreille, Seigneur, et entends, ouvre les yeux, Seigneur, et vois ! Écoute le message envoyé par Sennakérib pour insulter le Dieu vivant.


Il est vrai, Seigneur, que les rois d’Assour ont ravagé les nations et leur territoire,
et brûlé leurs dieux : en réalité, ce n’étaient pas des dieux, mais un ouvrage de mains d’hommes, fait avec du bois et de la pierre ; c’est pourquoi ils ont pu les faire disparaître.

Maintenant, je t’en supplie, Seigneur notre Dieu, sauve-nous de la main de Sennakérib, et tous les royaumes de la terre sauront que tu es, Seigneur, le seul Dieu ! »

Alors le prophète Isaïe, fils d’Amots, envoya dire à Ézékias :

« Ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël :

J’ai entendu la prière que tu m’as adressée au sujet de Sennakérib, roi d’Assour.

Voici la parole que le Seigneur a prononcée contre lui :

Elle te méprise, elle te nargue, la vierge, la fille de Sion. Elle hoche la tête pour se moquer de toi, la fille de Jérusalem.


Oui, un reste sortira de Jérusalem, et des survivants, de la montagne de Sion. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur !


Et voici ce que dit le Seigneur au sujet du roi d’Assour :

Il n’entrera pas dans cette ville, il ne lui lancera pas une seule flèche, il ne lui opposera pas un seul bouclier, il n’élèvera pas un seul remblai :


il retournera par le chemin par lequel il est venu. Non, il n’entrera pas dans cette ville, – oracle du Seigneur.


Je protégerai cette ville, je la sauverai à cause de moi-même et à cause de David mon serviteur. »


La nuit même, l’ange du Seigneur sortit et frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp assyrien.


Sennakérib, roi d’Assour, plia bagage et s’en alla. Il revint à Ninive et y demeura.





Psaume 48(47),2-3ab.3cd-4.10.11c-12a.


Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
dans la ville de notre Dieu,
sa sainte montagne, altière et belle,
joie de toute la terre.

La montagne de Sion, c'est le pôle du monde,
la cité du grand roi ;
Dieu se révèle, en ses palais,
vraie citadelle.

Dieu, nous revivons ton amour
au milieu de ton temple.
Ta main droite qui donne la victoire
réjouit la montagne de Sion.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7,6.12-14.








En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer.


Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. »

Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent.

Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. »







Commentaire du jour





Saint Vincent de Paul (1581-1660), prêtre, fondateur de communautés religieuses
Entretien du 30/5/1659 (trad. Seuil 1960 p. 682 rev.)


« Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux »



     Quel est le premier acte de la charité ?

Quelle production fait un cœur qui en est animé ?

Qu'est-ce qui sort de lui, à la différence d'un homme qui en est dépourvu ?

C'est de bien faire à chacun comme nous voudrions raisonnablement qu'il nous soit fait ; c'est en cela que consiste le précis de la charité.

Est-il vrai que je fais à mon prochain ce que je souhaite de lui ? Ah ! c'est un grand examen à faire...

     Regardons le Fils de Dieu : quel cœur de charité, quelle flamme d'amour !

Mon Jésus, dites-nous un peu, s'il vous plaît, qu'est-ce qui vous a tiré du ciel pour venir souffrir la malédiction de la terre, tant de persécutions et de tourments que vous y avez reçus ? Ô Sauveur, ô source de l'amour, humilié jusqu'à nous, jusqu'à un supplice infâme, qui a plus aimé le prochain que vous-même ?

Vous êtes venu vous exposer à toutes nos misères, prendre la forme de pécheur, mener une vie souffrante, et souffrir une mort honteuse pour nous.

Y a-t-il un amour pareil ?...

Il n'y a que Notre Seigneur qui soit si épris de l'amour des créatures, que de quitter le trône de son Père pour venir prendre un corps sujet aux infirmités.

     Et pourquoi ? Pour établir entre nous par son exemple et sa parole, la charité du prochain...

Ô mes amis, si nous avions un peu de cet amour, demeurerions-nous les bras croisés ?...

Oh non ! la charité ne peut pas demeurer oisive ; elle nous applique au salut et à la consolation des autres.







Oraison du matin (Office des Laudes).


Augmente en nous la foi, Seigneur : fais-nous la grâce de tenir, dans ce monde, notre devoir de louange et de service.







Parole de Dieu : ( (Is 55, 1) (Office des Laudes).




Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau !

Même si vous n’avez pas d’argent, venez acheter et consommer ; venez acheter du vin et du lait, sans argent et sans rien payer.



Cliquer



Parole de Dieu : (Col 3,16)… (Office des Vêpres).

Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.



Ecouter



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mer 27 Juin 2018 - 8:58




Eucharistie du Mercredi 27 Juin 2018

Mercredi de la 12ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).



LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième livre des Rois 22,8-13.23,1-3.








En ces jours-là, le grand prêtre Helcias dit au secrétaire Shafane :

« J’ai trouvé le livre de la Loi dans la maison du Seigneur. »

Et Helcias donna le livre à Shafane. Celui-ci le lut.


Puis, le secrétaire Shafane alla chez le roi et lui rendit compte de ce qui s’était passé. Il déclara :

« L’argent trouvé dans la Maison, tes serviteurs l’ont versé et remis entre les mains des maîtres d’œuvre, préposés à la maison du Seigneur. »

Alors Shafane, le secrétaire, annonça au roi :

« Le prêtre Helcias m’a donné un livre. » Et Shafane fit au roi la lecture de ce livre.

Après avoir entendu les paroles du livre de la Loi, le roi déchira ses vêtements.





Il donna cet ordre au prêtre Helcias, à Ahiqam, fils de Shafane, à Akbor, fils de Mikaya, au secrétaire Shafane, ainsi qu’à Asaya, serviteur du roi :


« Allez consulter le Seigneur pour moi, pour le peuple et pour tout Juda au sujet des paroles de ce livre qu’on vient de retrouver.

La fureur du Seigneur est grande : elle s’est enflammée contre nous parce que nos pères n’ont pas obéi aux paroles de ce livre et n’ont pas pratiqué tout ce qui s’y trouve. »


Le roi fit convoquer auprès de lui tous les anciens de Juda et de Jérusalem.


Il monta à la maison du Seigneur avec tous les gens de Juda, tous les habitants de Jérusalem, les prêtres et les prophètes, et tout le peuple, du plus petit au plus grand.

Il lut devant eux toutes les paroles du livre de l’Alliance retrouvé dans la maison du Seigneur.


Debout sur l’estrade, le roi conclut l’Alliance en présence du Seigneur.

Il s’engageait à suivre le Seigneur en observant ses commandements, ses édits et ses décrets, de tout son cœur et de toute son âme, accomplissant ainsi les paroles de l’Alliance inscrites dans ce livre.

Et tout le peuple s’engagea dans l’Alliance.







Psaume 119(118),33-34.35-36.37.40.

Enseigne-moi, Seigneur, le chemin de tes ordres ;
à les garder, j'aurai ma récompense.
Montre-moi comment garder ta loi,
que je l'observe de tout cœur.

Guide-moi sur la voie de tes volontés,
là, je me plais.
Incline mon cœur vers tes exigences,
non pas vers le profit.

Détourne mes yeux des idoles :
que tes chemins me fassent vivre.
Vois, j'ai désiré tes préceptes :
par ta justice fais-moi vivre.








Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,15-20.







En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces.


C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

Va-t-on cueillir du raisin sur des épines, ou des figues sur des chardons ?


C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais.


Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais, ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits.

Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu.


Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »







Commentaire du jour.







Bienheureux Columba Marmion (1858-1923), Abbé.
L'union à Dieu dans Le Christ d'après les lettres de direction de Dom Marmion (Dom R. Thibaut, Eds DDB, p. 3, rev.)

« C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »

En toute âme, trois esprits tendent à la maîtrise. L'esprit de fausseté et de blasphème qui, depuis le commencement, suggère toujours le contraire de ce que Dieu souffle à l'oreille.


Il y a l'esprit du monde, qui nous incline à juger des choses selon les maximes des sens et de la prudence charnelle.
« La prudence de ce monde est de la folie auprès de Dieu » (Cf. 1Co 3,19).

Il y a L'Esprit de Dieu nous inspirant toujours d'élever nos cœurs au-dessus de la nature (« Sursum corda* ») et de vivre de la Foi (« Mon juste vit de la Foi » - Cf. He 10,38).

Cet Esprit nous incline sans cesse vers une Foi simplement aimante, et l'abandon de soi entre les Mains de Dieu.

Il nous remplit « de Paix, et de Joie dans la croyance » (Rm 15,13), et produit les fruits dont parle Saint Paul.

Notre Seigneur a dit :

« Vous reconnaîtrez ces esprits aux fruits » qu'ils produisent dans votre âme.

e vous recommande une grande fidélité aux mouvements du Saint-Esprit. Votre Baptême, votre Confirmation l'ont établi comme une fontaine vivante en votre âme.


Écoutez ses chuchotements, et mettez les autres inspirations en fuite d'un coup.

Si vous gardez cette fidélité, peu à peu cet Esprit Divin deviendra votre guide, et vous portera avec Lui au Sein de Dieu.

*Sursum corda :

« Élevons notre cœur » introduction de la préface dans la liturgie

Oraison du matin (Office des Laudes)... (Propre à Saint Cyrille d’Alexandrie).






Tu as voulu, Seigneur, que la maternité Divine de la Vierge trouve en l’Évêque Saint Cyrille d’Alexandrie, un invincible défenseur ; puisque nous croyons qu’elle est vraiment Mère de Dieu, fais que nous soyons sauvés par l’Incarnation de Ton  Fils, Jésus-Christ.


Lui qui vit et Règne avec Toi et Le Saint-Esprit pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (Dt 4, 39-40a)... (Office des Laudes).



Cliquer



Sache donc aujourd’hui, et médite cela dans ton cœur : Le Seigneur est Dieu, là-haut dans le Ciel comme ici-bas sur la Terre, et il n’y en a pas d’autre.
Tu garderas tous les jours les Commandements et les ordres du Seigneur que je te donne aujourd’hui.



Parole de Dieu : (1 Jn 2, 3-6)... (Office des Vêpres).

Voici comment nous pouvons savoir que nous connaissons Jésus-Christ : c’est en gardant ses Commandements.


Celui qui dit :

« Je le connais », et qui ne garde pas ses Commandements, est un menteur : la Vérité n’est pas en lui.


Mais en celui qui garde fidèlement sa Parole, l’Amour de Dieu atteint vraiment la perfection : voilà comment nous reconnaissons que nous sommes en Lui.


Celui qui déclare demeurer en Lui doit marcher lui-même dans la voie où Lui, Jésus, a marché.








Ecouter



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Jeu 28 Juin 2018 - 9:54








Eucharistie du Jeudi 28 Juin 2018

Jeudi de la 12ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).



LITURGIE DE LA PAROLE.





Deuxième livre des Rois 24,8-17.







Jékonias avait dix-huit ans lorsqu’il devint roi, et il régna trois mois à Jérusalem. Sa mère s’appelait Nehoushta, fille d’Elnatane ; elle était de Jérusalem.

Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur, tout comme avait fait son père.

En ce temps-là, les troupes de Nabucodonosor, roi de Babylone, montèrent contre Jérusalem, et la ville fut assiégée.
Le roi de Babylone vint en personne attaquer la ville que son armée assiégeait.

Alors, Jékonias, roi de Juda, avec sa mère, ses serviteurs, ses officiers et ses dignitaires, se rendit au roi de Babylone, qui les fit prisonniers. C’était en la huitième année du règne de Nabucodonosor.

Celui-ci emporta tous les trésors de la maison du Seigneur avec ceux de la maison du roi. Il brisa tous les objets en or que Salomon, roi d’Israël, avait fait faire pour le Temple. Tout cela, le Seigneur l’avait annoncé.

Nabucodonosor déporta tout Jérusalem, tous les officiers et tous les vaillants guerriers, soit dix mille hommes, sans compter tous les artisans et forgerons : on ne laissa sur place que la population la plus pauvre.

Le roi Jékonias fut déporté à Babylone avec la reine mère, les épouses royales, les dignitaires, l’élite du pays : tous partirent en exil de Jérusalem à Babylone.

Tous les soldats, au nombre de sept mille, les artisans et les forgerons au nombre de mille, tous ceux qui pouvaient combattre, furent déportés à Babylone par le roi Nabucodonosor.

Celui-ci fit roi, à la place de Jékonias, son oncle Mattanya, dont il changea le nom en celui de Sédécias.



Psaume 79(78),1.2.3.4-5.8.9.


Dieu, les païens ont envahi ton domaine ;
ils ont souillé ton temple sacré
et mis Jérusalem en ruines.

Ils ont livré les cadavres de tes serviteurs
en pâture aux rapaces du ciel
et la chair de tes fidèles, aux bêtes de la terre.

Ils ont versé le sang comme l'eau
aux alentours de Jérusalem :
les morts restaient sans sépulture.

Nous sommes la risée des voisins,
la fable et le jouet de l'entourage.
Combien de temps, Seigneur, durera ta colère
et brûlera le feu de ta jalousie ?

Ne retiens pas contre nous les péchés de nos ancêtres :
que nous vienne bientôt ta tendresse,
car nous sommes à bout de force !

Aide-nous, Dieu notre Sauveur, pour la gloire de ton nom !
Délivre-nous, efface nos fautes,
pour la cause de ton nom !







Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,21-29.





En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Ce n’est pas en me disant :

“Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.

Ce jour-là, beaucoup me diront :

“Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons expulsé les démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ?”


Alors je leur déclarerai :

“Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui commettez le mal !”

Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc.

La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.

Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.

La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »

Lorsque Jésus eut terminé ce discours, les foules restèrent frappées de son enseignement,
car il les enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme leurs scribes.







Commentaire du jour.





Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582), Carmélite, Docteur de l'Église.
Le Château intérieur, 4èmes demeures, ch. 3

Écouter dans le château construit sur le roc

Quand Dieu nous en accorde la grâce, elle nous aide singulièrement à le chercher en nous-mêmes.

En effet, on le trouve mieux et de manière plus profitable en soi que dans les choses créées ; c'est là que Saint Augustin l'a trouvé, comme il nous le raconte, après l'avoir cherché en beaucoup d'endroits.

N'allez pas croire cependant que vous l'obtiendrez par la simple réflexion, en considérant que Dieu est au-dedans de vous, ou à l'aide de l'imagination, en vous le représentant en vous.

Cette méthode est bonne, c'est là une excellente méthode de méditer, elle est fondée sur la Vérité, puisque de fait Dieu est au-dedans de nous ; mais il ne s'agit pas de cette façon de faire qui est au pouvoir de chacun, avec le secours de Dieu, bien entendu !

Ce dont je parle est différent : quelquefois on n'a même pas encore commencé à penser à Dieu que déjà on se trouve à l'intérieur de notre « château intérieur » sans savoir comment on y est entré...

Ce recueillement surnaturel n'a pas lieu quand nous le voulons, mais seulement quand il plaît à Dieu de le donner.

Je suis persuadée que si Le Seigneur l'accorde, c'est à des personnes qui ont renoncé aux choses de ce monde..., du moins dans leurs désirs.

Ces gens-là, Dieu les appelle d'une manière toute particulière à la Vie intérieure ; s'ils savent correspondre à ses avances, il ne se bornera pas à leur accorder cette Grâce, dès lors qu'il commence à les faire monter.

Qu'ils louent Le Seigneur grandement, car il n'est que trop juste de reconnaître cette grâce, et leur reconnaissance les dispose à recevoir encore mieux.

Car ce recueillement est une disposition à écouter Dieu : l'âme doit donc éviter de discourir pour être attentive à ce que Le Seigneur opère en elle...

À ce qu'il me semble, dans cette œuvre spirituelle, celui-là fait plus qui est moins porté à penser et à vouloir agir.

Ce que nous avons à faire, c'est de nous tenir comme des pauvres très nécessiteux en présence d'un Roi qui est riche et puissant : ils élèvent la voix pour demander, puis ils baissent les yeux et attendent humblement.

Quand il nous semble que Dieu, secrètement, nous fait comprendre qu'il nous écoute, il est bon alors de nous taire, dès lors qu'il nous a permis de nous approcher de Lui.

Oraison du matin (Office des Laudes)… Propre à Saint Irénée de Lyon.







Tu as donné, Seigneur, à l'Évêque Saint Irénée de faire triompher la vraie doctrine et d'affermir la Paix dans l'Église ; par son intercession, réveille notre Foi et notre Charité pour que nous cherchions en toute chose ce qui favorise l'union entre les hommes.



Parole de Dieu : (Rm 8, 18-21)... (Office des Laudes).


Cliquer




J’estime qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la Gloire que Dieu va bientôt révéler en nous.

En effet, la Création aspire de toutes ses forces à voir cette révélation des fils de Dieu. Car la Création a été livrée au pouvoir du néant, non parce qu’elle l’a voulu, mais à cause de celui qui l’a livrée à ce pouvoir.



Pourtant, elle a gardé l’Espérance d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage, de la dégradation inévitable, pour connaître la Liberté, la Gloire des enfants de Dieu.



Parole de Dieu : (Rm 1, 1-2.7)… (Office des Vêpres).


Moi Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé par Dieu pour être Apôtre, mis à part pour annoncer la Bonne Nouvelle que Dieu avait déjà promise par ses prophètes dans les saintes Écritures, je m’adresse à vous, bien-aimés de Dieu qui êtes à Rome.

Vous, les fidèles, qui êtes par appel de Dieu le peuple saint, que la grâce et la paix soient avec vous tous, de la part de Dieu Notre Père et de Jésus-Christ Le Seigneur.






Ecouter



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Ven 29 Juin 2018 - 10:17








Eucharistie du Vendredi 29 Juin 2018

L’Église Célèbre la Solennité de la Fête de Saint Pierre et Saint Paul, Apôtres.



LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 12,1-11.






A cette époque, le roi Hérode Agrippa se mit à maltraiter certains membres de l'Église.

Il supprima Jacques, frère de Jean, en le faisant décapiter.

Voyant que cette mesure était bien vue des Juifs, il décida une nouvelle arrestation, celle de Pierre. On était dans la semaine de la Pâque.

Il le fit saisir, emprisonner, et placer sous la garde de quatre escouades de quatre soldats ; il avait l'intention de le faire comparaître en présence du peuple après la fête.

Tandis que Pierre était ainsi détenu, l'Église priait pour lui devant Dieu avec insistance.

Hérode allait le faire comparaître ; la nuit précédente, Pierre dormait entre deux soldats, il était attaché avec deux chaînes et, devant sa porte, des sentinelles montaient la garde.


Tout à coup surgit l'ange du Seigneur, et une lumière brilla dans la cellule. L'ange secoua Pierre, le réveilla et lui dit :

« Lève-toi vite. » Les chaînes tombèrent de ses mains.

Alors l'ange lui dit :

« Mets ta ceinture et tes sandales. »

Pierre obéit, et l'ange ajouta : « Mets ton manteau et suis-moi. »


Il sortit derrière lui, mais, ce qui lui arrivait grâce à l'ange, il ne se rendait pas compte que c'était vrai, il s'imaginait que c'était une vision.

Passant devant un premier poste de garde, puis devant un second, ils arrivèrent à la porte en fer donnant sur la ville. Elle s'ouvrit toute seule devant eux. Une fois dehors, ils marchèrent dans une rue, puis, brusquement, l'ange le quitta.


Alors Pierre revint à lui, et il dit :

« Maintenant je me rends compte que c'est vrai : le Seigneur a envoyé son ange, et il m'a arraché aux mains d'Hérode et au sort que me souhaitait le peuple juif. »








Psaume 34(33),2-3.4-5.6-7.8-9.

Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m'entendent et soient en fête !

Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.

L'ange du Seigneur campe à l'entour
pour libérer ceux qui le craignent.
Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
Heureux qui trouve en lui son refuge !



Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 4,6-8.17-18.





Me voici déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu.

Je me suis bien battu, j'ai tenu jusqu'au bout de la course, je suis resté fidèle.

Je n'ai plus qu'à recevoir la récompense du vainqueur : dans sa justice, le Seigneur, le juge impartial, me la remettra en ce jour-là, comme à tous ceux qui auront désiré avec amour sa manifestation dans la gloire.

Le Seigneur, lui, m'a assisté. Il m'a rempli de force pour que je puisse annoncer jusqu'au bout l'Évangile et le faire entendre à toutes les nations païennes.

J'ai échappé à la gueule du lion ; le Seigneur me fera encore échapper à tout ce qu'on fait pour me nuire.

Il me sauvera et me fera entrer au ciel, dans son Royaume.

A lui la gloire pour les siècles des siècles.

Amen.




Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,13-19.





Jésus était venu dans la région de Césarée-de-Philippe, et il demandait à ses disciples :

« Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes ? »


Ils répondirent :

« Pour les uns, il est Jean-Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres encore, Jérémie ou l'un des prophètes. »


Jésus leur dit :

« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »


Prenant la parole, Simon-Pierre déclara :

« Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! »


Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara :

« Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.

Et moi, je te le déclare :

Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle.

Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »







Commentaire du jour.





Saint Maxime de Turin (?-v. 420), Évêque.
Sermon CC 1 ; PL 57,402 (trad. coll. Pères dans la Foi, Migne 1996, p. 166)

« Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux »

Le Seigneur a reconnu en Pierre un intendant fidèle auquel il a confié la clef du Royaume, et en Paul un maître qualifié à qui il a donné la charge d'enseigner dans l'Église.

Pour permettre à ceux qui ont été formés par Paul de trouver leur Salut, il fallait que Pierre les accueille pour leur repos.
Quand Paul aura ouvert les cœurs en prêchant, Pierre ouvre aux âmes le Royaume des Cieux.

C'est donc une sorte de clef que Paul a également reçue du Christ, la clef de la connaissance, qui permet d'ouvrir les cœurs endurcis à la Foi, jusqu'en leur tréfonds ; ensuite elle fait apparaître au grand jour, dans un dévoilement spirituel, ce qui était caché à l'intérieur.

Il s'agit d'une clef qui laisse échapper de la conscience la confession du péché et qui y renferme à jamais la grâce du mystère du Sauveur.

Tous deux ont donc reçu des clefs des mains du Seigneur, clef de la connaissance pour l'un, clef du pouvoir pour l'autre ; celui-ci dispense les richesses de l'immortalité, celui-là distribue les trésors de la Sagesse.

Car il y a des trésors de la connaissance, comme il est écrit :

« Ce mystère, c'est Le Christ, dans lequel se trouvent, cachés, tous les trésors de la Sagesse et de la Connaissance » (Col 2,3).





HOMÉLIE DE SAINT AUGUSTIN

POUR LA FÊTE

DES APÔTRES PIERRE ET PAUL








Ils ont vu ce qu'ils ont prêché

Le martyre des Saints Apôtres Pierre et Paul a fait pour nous de ce jour un jour sacré. Nous ne parlons pas de quelques martyrs obscurs :

Ce qu’ils proclament a retenti par toute la terre, et leur parole, jusqu’au bout du monde. Ces martyrs ont vu ce qu’ils ont prêché, après avoir vécu selon la justice, en proclamant la vérité, en mourant pour la vérité.

C’est le Bienheureux Pierre, le premier des Apôtres, celui qui aimait fougueusement Le Christ, qui a eu le bonheur de s’entendre dire :

Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre.

Car lui-même venait de dire :

Tu es Le Messie, Le Fils du Dieu vivant.

Et Le Christ lui dit alors :

Et Moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église.

Sur cette pierre je bâtirai la Foi que tu viens de confesser. Sur cette parole que tu viens de dire : Tu es Le Messie, Le Fils du Dieu vivant, je bâtirai mon Église. Car tu es Pierre. Le nom de Pierre vient de la pierre, et non l’inverse. Le nom de Pierre vient de la pierre, comme « Chrétien » vient de Christ.

Ainsi que vous le savez, Le Seigneur Jésus, avant sa Passion, choisit ses disciples, et leur donna le nom d’Apôtres.
Parmi eux, c’est Pierre qui, presque en toute circonstance, mérita de personnifier toute l’Église à lui seul.

C’est parce qu’il personnifiait l’Église à lui seul qu’il a eu le bonheur de s’entendre dire : Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux.

En effet, ce n’est pas un homme seul, mais l’Église dans son unité, qui a reçu ces clefs. Ceci met en relief la prééminence de Pierre, car il a représenté l’universalité et l’unité de l’Église lorsqu’il lui fut dit :

Je te confie, alors que c’était confié à tous.

En effet, pour que vous sachiez que c’est l’Église qui a reçu les clefs du Royaume des Cieux, écoutez ce que Le Seigneur dit à tous ses Apôtres dans un autre endroit :

Recevez L’Esprit-Saint.

Et aussitôt : Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. ~

Et c’est encore à juste titre que Le Seigneur, après sa Résurrection, confia à Pierre en personne la charge de faire paître ses brebis.

Car il n’est pas le seul parmi les disciples qui méritait de faire paître les brebis du Seigneur ; mais si Le Christ parle à un seul, c’est pour mettre en valeur l’unité.

Et il s’adresse en premier à Pierre parce que Pierre est le premier parmi les Apôtres.

Ne sois pas triste, Apôtre, d’être interrogé trois fois : réponds une fois, réponds deux fois, réponds trois fois.

Que ta confession soit victorieuse trois fois par l’Amour, parce que ta présomption a été trois fois vaincue par la crainte.
Il faut délier trois fois ce que tu avais lié trois fois. Délie par l’Amour ce que tu avais lié par la crainte.

Et cependant Le Seigneur, une fois, deux fois, et trois fois, a confié ses brebis à Pierre.

En un même jour, on célèbre la passion de deux Apôtres ! Mais ces deux ne faisaient qu’un : bien qu’ils aient souffert à des jours différents, ils ne faisaient qu’un.

Pierre a précédé, Paul a suivi.

Nous célébrons le jour de Fête de ces Apôtres, consacré pour nous par leur sang. Aimons leur Foi, leur vie, leurs labeurs, leurs souffrances, ce qu’ils confessaient, ce qu’ils prêchaient.





Oraison du matin (Office des Laudes).


Seigneur, tu nous as donné ce jour de sainte Joie pour fêter les Bienheureux Apôtres Pierre et Paul ; accorde à ton Église une fidélité parfaite à leur enseignement, puisqu'elle reçut par eux la première annonce de la Foi.



Parole de Dieu : (1 P 4, 13-14)… (Office des Laudes).


Cliquer


Puisque vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin d’être dans la Joie et l’allégresse quand sa Gloire se révélera.

Si l’on vous insulte à cause du nom du Christ, heureux êtes-vous, puisque L’Esprit de Gloire, L’Esprit de Dieu, repose sur vous.



Parole de Dieu : (1 Co 15, 3-5.huit). (Office des Vêpres).

Avant tout, je vous ai transmis ceci, que j’ai moi-même reçu :

Le Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Écritures, et il a été mis au tombeau ; il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Écritures, et il est apparu à Pierre, puis aux Douze.

Et en tout dernier lieu, il est même apparu à l’avorton que je suis.




Ecouter



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Sam 30 Juin 2018 - 9:43




Eucharistie du Samedi 30 Juin 2018

Samedi de la 12ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Lamentations 2,2.10-14.18-19.






Le Seigneur a englouti sans pitié tous les pâturages de Jacob ; dans son emportement, il a détruit les forteresses de la fille de Juda ; il a jeté à terre et profané le royaume et ses princes.

Les anciens de la fille de Sion, assis par terre, se taisent, ils ont couvert leur tête de poussière et revêtu des toiles à sac ; elles inclinent la tête vers la terre, les vierges de Jérusalem.

Mes yeux sont usés par les larmes, mes entrailles frémissent ; je vomis par terre ma bile face au malheur de la fille de mon peuple, alors que défaillent petits enfants et nourrissons sur les places de la cité.
À leur mère ils demandent :

« Où sont le froment et le vin ? » alors qu’ils défaillent comme des blessés sur les places de la ville et qu’ils rendent l’âme sur le sein de leur mère.


Que dire de toi ?

À quoi te comparer, fille de Jérusalem ?

À quoi te rendre égale pour te consoler, vierge, fille de Sion ?

Car ton malheur est grand comme la mer ! Qui donc te guérira ?


Tes prophètes ont de toi des visions vides et sans valeur ; ils n’ont pas dévoilé ta faute, ce qui aurait ramené tes captifs ; ils ont de toi des visions, proclamations vides et illusoires.

Le cœur du peuple crie vers le Seigneur. Laisse couler le torrent de tes larmes, de jour comme de nuit, muraille de la fille de Sion ; ne t’accorde aucun répit, que tes pleurs ne tarissent pas !

Lève-toi !

Pousse un cri dans la nuit au début de chaque veille ; déverse ton cœur comme l’eau devant la face du Seigneur ; élève les mains vers lui pour la vie de tes petits enfants qui défaillent de faim à tous les coins de rue.



Psaume 74(73),1-2abd.3-4.5-7.20-21.

Pourquoi, Dieu, nous rejeter sans fin ?
Pourquoi cette colère sur les brebis de ton troupeau ?
Rappelle-toi la communauté
que tu acquis dès l'origine,
la montagne de Sion où tu fis ta demeure.

Dirige tes pas vers ces ruines sans fin,
l'ennemi dans le sanctuaire a tout saccagé ;
dans le lieu de tes assemblées, l'adversaire a rugi
et là, il a planté ses insignes.

On les a vus brandir la cognée, comme en pleine forêt,
quand ils brisaient les portails à coups de masse et de hache.
Ils ont livré au feu ton sanctuaire,
profané et rasé la demeure de ton nom.

Regarde vers l'Alliance : la guerre est partout ;
on se cache dans les cavernes du pays.
Que l'opprimé échappe à la honte,
que le pauvre et le malheureux chantent ton nom !



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,5-17.





En ce temps-là, comme Jésus était entré à Capharnaüm, un centurion s’approcha de lui et le supplia :

« Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé, et il souffre terriblement. »

Jésus lui dit :

« Je vais aller moi-même le guérir. »

Le centurion reprit :

« Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri.


Moi-même qui suis soumis à une autorité, j’ai des soldats sous mes ordres ; à l’un, je dis :

“Va”, et il va ; à un autre :

“Viens”, et il vient, et à mon esclave :

“Fais ceci”, et il le fait. »

À ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient :

« Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi.


Aussi je vous le dis :


Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux,
mais les fils du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »






Et Jésus dit au centurion :

« Rentre chez toi, que tout se passe pour toi selon ta foi. » Et, à l’heure même, le serviteur fut guéri.

Comme Jésus entrait chez Pierre, dans sa maison, il vit sa belle-mère couchée avec de la fièvre.

Il lui toucha la main, et la fièvre la quitta.

Elle se leva, et elle le servait.

Le soir venu, on présenta à Jésus beaucoup de possédés. D’une parole, il expulsa les esprits et, tous ceux qui étaient atteints d’un mal, il les guérit,
pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe :

‘Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies.’







Commentaire du jour.




Concile Vatican II.
Message aux pauvres, aux malades, à tous qui ceux qui souffrent

« Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies »

Pour vous tous, frères éprouvés, visités par la souffrance aux mille visages, le Concile a un message tout spécial.

Il sent fixés sur lui vos yeux implorants, brillants de fièvre ou abattus par la fatigue, regards interrogateurs qui cherchent en vain le pourquoi de la souffrance humaine, et qui demandent anxieusement quand et d'où viendra le réconfort.

Frères très chers, nous sentons profondément retentir dans nos cœurs de pères et de pasteurs vos gémissements et vos plaintes.

Et notre peine s'accroît à la pensée qu'il n'est pas en notre pouvoir de vous apporter la santé corporelle ni la diminution de vos douleurs physiques, que médecins, infirmières, et tous ceux qui se consacrent aux malades s'efforcent de soulager de leur mieux.

Mais nous avons quelque chose de plus profond et de plus précieux à vous donner : la seule Vérité capable de répondre au mystère de la souffrance et de vous apporter un soulagement sans illusion : la Foi et l'union à l'Homme des Douleurs (Is 53,3), au Christ, Fils de Dieu, mis en Croix pour nos péchés et pour notre Salut.

Le Christ n'a pas supprimé la souffrance ; il n'a même pas voulu nous en dévoiler entièrement le mystère : il l'a prise sur Lui, et c'est assez pour que nous en comprenions tout le prix.

Vous tous, qui sentez plus lourdement le poids de la Croix, vous qui êtes pauvres et délaissés, vous qui pleurez, vous qui êtes persécutés pour la Justice (Mt 5,5.10), vous sur lesquels on se tait, vous les inconnus de la douleur, reprenez courage : vous êtes les préférés du Royaume de Dieu, le royaume de l'Espérance, du Bonheur et de la Vie.


Vous êtes les frères du Christ souffrant ; et avec Lui, si vous le voulez, vous sauvez le monde ! Voilà la compréhension Chrétienne de la souffrance, la seule qui donne la Paix.

Sachez que vous n'êtes pas seuls, ni séparés, ni abandonnés, ni inutiles ; vous êtes les appelés du Christ, sa vivante et transparente image.

Oraison du matin (Office des Laudes)… Propre aux Saints Premiers Martyrs de l'Église de Rome.







Cliquer



Dieu qui a Consacré par le sang des Martyrs les magnifiques débuts de l’Église de Rome, fais que leur courage dans le combat nous obtienne une force inébranlable et le Joie de la victoire.



Oraison du matin (Office des Laudes).


Dieu éternel et tout-puissant, tu es la Lumière de toutes les lumières, et le jour qui ne finit pas ; dès le matin de ce jour nouveau nous te prions : que la Clarté de ta présence, en chassant la nuit du péché, illumine nos cœurs.



Parole de Dieu : (2 Co 1 3-5)... (Office des Laudes)...(Commun de plusieurs Martyrs).


Béni soit Dieu, Le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, Le Père plein de Tendresse, Le Dieu de qui vient tout réconfort.
Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu.

De même que nous avons largement part aux souffrances du Christ, de même, par Lle Christ, nous sommes largement réconfortés.



Parole de Dieu : (2 P 3, 13-14)... (Office des Laudes).


Cliquer


Ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un Ciel nouveau et une Terre nouvelle où résidera la Justice.
Dans l’attente de ce jour, frères bien-aimés, faites donc tout pour que Le Christ vous trouve nets et irréprochables, dans la Paix.



Parole de Dieu : (1 P 5 ? 10-11)... (Office des Vêpres)...(Commun de plusieurs Martyrs).


Dieu qui donne toute Grâce, Lui qui vous a appelés dans Le Christ à sa Gloire éternelle, vous rétablira, après que vous aurez souffert un peu de temps ; il vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

A Lui, la Puissance pour tous les siècles.
Amen.



Parole de Dieu : (Rm 11, 33-36)... (Office des Vêpres).


Quelle profondeur dans la richesse, la Sagesse et la science de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables !

Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ?

Qui lui a donné en premier et mériterait de recevoir en retour ?


Car tout est de Lui, et par Lui, et pour Lui. À Lui la Gloire pour l’éternité !






Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Dim 1 Juil 2018 - 10:32




Eucharistie du Dimanche 1er Juillet 2018

Treizième Dimanche du Temps Ordinaire (Année B).

L’Église fait mémoire de la Fête du Très PRÉCIEUX-SANG de Notre-Seigneur Jésus-Christ.





LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de la Sagesse 1,13-15.2,23-24.






Dieu n’a pas fait la mort, il ne se réjouit pas de voir mourir les êtres vivants.

Il les a tous créés pour qu’ils subsistent ; ce qui naît dans le monde est porteur de vie : on n’y trouve pas de poison qui fasse mourir. La puissance de la Mort ne règne pas sur la terre,
car la justice est immortelle.

Or, Dieu a créé l’homme pour l’incorruptibilité, il a fait de lui une image de sa propre identité.
C’est par la jalousie du diable que la mort est entrée dans le monde ; ils en font l’expérience, ceux qui prennent parti pour lui.



Psaume 30(29),2.4.5-6ab.6cd.12.13.

Je t'exalte, Seigneur : tu m'as relevé,
tu m'épargnes les rires de l'ennemi.
Seigneur, tu m'as fait remonter de l'abîme
et revivre quand je descendais à la fosse.

Fêtez le Seigneur, vous, ses fidèles,
rendez grâce en rappelant son nom très saint.
Sa colère ne dure qu'un instant,
sa bonté, toute la vie.

Avec le soir, viennent les larmes,
mais au matin, les cris de joie.
Tu as changé mon deuil en une danse,
mes habits funèbres en parure de joie.

Que mon cœur ne se taise pas,
qu'il soit en fête pour toi,
et que sans fin, Seigneur, mon Dieu,
je te rende grâce !







Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 8,7.9.13-15.





Frères, puisque vous avez tout en abondance, la foi, la Parole, la connaissance de Dieu, toute sorte d’empressement et l’amour qui vous vient de nous, qu’il y ait aussi abondance dans votre don généreux !

Vous connaissez en effet le don généreux de notre Seigneur Jésus Christ : lui qui est riche, il s’est fait pauvre à cause de vous, pour que vous deveniez riches par sa pauvreté.

Il ne s’agit pas de vous mettre dans la gêne en soulageant les
autres, il s’agit d’égalité.

Dans la circonstance présente, ce que vous avez en abondance comblera leurs besoins, afin que, réciproquement, ce qu’ils ont en abondance puisse combler vos besoins, et cela fera l’égalité,
comme dit l’Écriture à propos de la manne : Celui qui en avait ramassé beaucoup n’eut rien de trop, celui qui en avait ramassé peu ne manqua de rien.





Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 5,21-43.





En ce temps-là, Jésus regagna en barque l’autre rive, et une grande foule s’assembla autour de lui. Il était au bord de la mer.

Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds
et le supplie instamment :

« Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. »

Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu’elle l’écrasait.

Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans… –

elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans avoir la moindre amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré –…

cette femme donc, ayant appris ce qu’on disait de Jésus, vint par-derrière dans la foule et toucha son vêtement.
Elle se disait en effet :

« Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. »

À l’instant, l’hémorragie s’arrêta, et elle ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal.

Aussitôt Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait :

« Qui a touché mes vêtements ? »

Ses disciples lui répondirent :

« Tu vois bien la foule qui t’écrase, et tu demandes :

“Qui m’a touché ?” »

Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait cela.

Alors la femme, saisie de crainte et toute tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité.

Jésus lui dit alors :

« Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. »

Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre, le chef de synagogue, pour dire à celui-ci :

« Ta fille vient de mourir. À quoi bon déranger encore le Maître ? »

Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue :

« Ne crains pas, crois seulement. »

Il ne laissa personne l’accompagner, sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques.

Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. Jésus voit l’agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris.
Il entre et leur dit :

« Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte : elle dort. »

Mais on se moquait de lui. Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui étaient avec lui ; puis il pénètre là où reposait l’enfant.

Il saisit la main de l’enfant, et lui dit :

« Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! »


Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher – elle avait en effet douze ans. Ils furent frappés d’une grande stupeur.
Et Jésus leur ordonna fermement de ne le faire savoir à personne ; puis il leur dit de la faire manger.








Commentaire du jour.





Saint Jérôme (347-420), Prêtre, traducteur de la Bible, Docteur de l'Église.
Commentaire sur l'Évangile de Marc, 2 ; PLS 2, 125s (trad. DDB 1986, p. 55)

« Je te le dis, lève-toi »

« Il ne laissa personne l'accompagner, si ce n'est Pierre, Jacques et Jean, le frère de Jacques ». On pourrait se demander pourquoi Jésus emmène toujours ces disciples-là et pourquoi il laisse les autres.
Ainsi, lorsqu'il a été transfiguré sur la montagne, ces trois-là l'accompagnaient déjà... Sont choisis Pierre, sur qui l'Église a été bâtie, ainsi que Jacques, le premier apôtre qui ait reçu la palme du martyre, et Jean, le premier à prôner la virginité...

« Et il pénètre là où était l'enfant, et tenant l'enfant par la main, il lui dit : Talitha koum. Et aussitôt, la fillette se tint debout, et elle marchait. »

Souhaitons que Jésus nous touche nous aussi, et aussitôt nous marcherons. Que nous soyons paralytiques ou que nous commettions de mauvaises actions, nous ne pouvons pas marcher ; nous sommes peut-être couchés sur le lit de nos péchés comme sur notre lit véritable.

Dès que Jésus nous aura touchés, nous serons aussitôt guéris. La belle-mère de Pierre souffrait de fortes fièvres ; Jésus lui a pris la main, elle s'est relevée et aussitôt elle les servait (Mc 1,31)... « Et il leur dit de lui donner à manger. »

De grâce, Seigneur, touche-nous la main, à nous qui sommes couchés, relève-nous du lit de nos péchés, fais-nous marcher.
Lorsque nous aurons marché, ordonne qu'on nous donne à manger. Gisants, nous ne pouvons pas marcher, et si nous ne sommes pas debout, nous ne pouvons pas recevoir le Corps du Christ, à qui appartient la Gloire, avec Le Père et Le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles





Oraison du matin (Office des Laudes).


Tu as voulu, Seigneur, qu'en recevant ta Grâce nous devenions des fils de Lumière ; ne permets pas que l'erreur nous plonge dans la nuit, mais accorde-nous d'être toujours rayonnant de ta Vérité.



Parole de Dieu : (Ap 7, 10.12)… (Office des Laudes).




Cliquer



Le Salut est donné par Notre Dieu, Lui qui siège sur le Trône, et par L’Agneau !
Louange, Gloire, Sagesse et Action de grâce, Honneur, Puissance et Force à Notre Dieu pour les siècles des siècles

Amen !



Parole de Dieu : (2 Co 1, 3-4)… (Office des Vêpres).

Béni soit Dieu, Le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, Le Père plein de Tendresse, Le Dieu de qui vient tout réconfort.
Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu.



Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Lun 2 Juil 2018 - 9:25





Eucharistie du Lundi 02 Juillet 2018

Lundi de la 13ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Amos 2,6-10.13-16.






Ainsi parle le Seigneur :

À cause de trois crimes d’Israël, et même de quatre, je l’ai décidé sans retour ! Ils vendent le juste pour de l’argent, le malheureux pour une paire de sandales.

Ils écrasent la tête des faibles dans la poussière, aux humbles ils ferment la route. Le fils et le père vont vers la même fille et profanent ainsi mon saint nom.

Auprès des autels, ils se couchent sur les vêtements qu’ils ont pris en gage. Dans la maison de leur Dieu, ils boivent le vin de ceux qu’ils ont frappés d’amende.

Moi, pourtant, j’avais détruit devant eux l’Amorite, dont la stature égalait celle des cèdres et la vigueur, celle des chênes ! Je l’avais anéanti de haut en bas, depuis les fruits jusqu’aux racines.

Moi, je vous avais fait monter du pays d’Égypte et je vous avais, pendant quarante ans, conduits à travers le désert, pour vous donner en héritage le pays de l’Amorite.

Eh bien, moi, maintenant, je vous écraserai sur place, comme un char plein de gerbes écrase tout sur son passage.

L’homme le plus rapide ne pourra pas fuir, le plus fort ne pourra pas montrer sa vigueur, même le héros ne sauvera pas sa vie.

L’archer ne tiendra pas, le coureur n’échappera pas, le cavalier ne sauvera pas sa vie.

Le plus brave s’enfuira tout nu, ce jour-là, – oracle du Seigneur.







Psaume 50(49),16bc-17.18-19.20-21ab.21cd-22.23.

« Qu'as-tu à réciter mes lois,
à garder mon alliance à la bouche,
toi qui n'aimes pas les reproches
et rejettes loin de toi mes paroles ?

« Si tu vois un voleur, tu fraternises,
tu es chez toi parmi les adultères ;
tu livres ta bouche au mal,
ta langue trame des mensonges.

« Tu t'assieds, tu diffames ton frère,
tu flétris le fils de ta mère.
Voilà ce que tu fais ;
garderai-je le silence ?

« Penses-tu que je suis comme toi ?
Je mets cela sous tes yeux, et je t'accuse.
Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu :
sinon je frappe, et pas de recours !

« Qui offre le sacrifice d'action de grâce,
celui-là me rend gloire :
sur le chemin qu'il aura pris,
je lui ferai voir le salut de Dieu. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,18-22.






En ce temps-là, Jésus, voyant une foule autour de lui, donna l’ordre de partir vers l’autre rive.

Un scribe s’approcha et lui dit :

« Maître, je te suivrai partout où tu iras. »


Mais Jésus lui déclara :

« Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »

Un autre de ses disciples lui dit :

« Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »


Jésus lui dit :

« Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. »







Commentaire du jour.





Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916), Ermite et Missionnaire au Sahara.
Retraite à Nazareth (Ecrits spirituels, Gigord 1923, p. 104)

« Le Fils de l'Homme n'a pas d'endroit où reposer sa tête »

Ô Mon Seigneur Jésus, voici donc cette divine pauvreté !

Comme il faut que ce soit vous qui m'en instruisiez ! Vous l'avez tant aimée ! ...


Dans votre vie mortelle, vous avez fait d'elle votre compagne fidèle. Vous l'avez laissée en héritage à vos Saints, à tous ceux qui veulent vous suivre, à tous ceux qui veulent être vos disciples.


Vous l'avez enseignée par les exemples de toute votre vie ; vous l'avez glorifiée, béatifiée, proclamée nécessaire par vos paroles.

Vous avez choisi pour parents de pauvres ouvriers ; vous êtes né dans une grotte servant d'étable ; vous avez été pauvre dans les travaux de votre enfance.

Vos premiers adorateurs sont des bergers.

À votre Présentation au Temple, on a offert le don des pauvres. Vous avez vécu trente ans pauvre ouvrier, dans ce Nazareth que j'ai le bonheur de fouler, où j'ai la joie...de ramasser du fumier.

Puis pendant votre vie publique, vous avez vécu d'aumônes au milieu de pauvres pêcheurs que vous aviez pris comme compagnons.

« Sans une pierre pour poser votre tête ».

Sur le Calvaire, vous avez été dépouillé de vos vêtements, votre seule possession, et les soldats les ont joués entre eux.

Vous êtes mort nu, et vous avez été enseveli par aumône, par des étrangers. « Bienheureux les pauvres ! » (Mt 5,3)

Mon Seigneur Jésus, comme il sera vite pauvre celui qui, vous aimant de tout son cœur, ne pourra souffrir d'être plus riche que son Bien-aimé !





Oraison du matin (Office des Laudes).


Que ta Grâce inspire notre action, Seigneur, et la soutienne jusqu'au bout, pour que toutes nos activités prennent leur source en Toi et reçoivent de Toi leur achèvement.

Par Jésus-Christ, Ton Fils, Notre Seigneur et Notre Dieu, qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (2 Th 3, 10b-13)… (Office des Laudes).


Cliquer


Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus ! Or, nous apprenons que certains parmi vous vivent dans l’oisiveté, affairés sans rien faire.

À ceux-là, nous adressons dans Le Seigneur Jésus-Christ cet ordre et cet appel : qu’ils travaillent dans le calme pour manger le pain qu’ils auront gagné.

Quant à vous, frères, ne vous lassez pas de faire le bien.



Parole de Dieu : (Col 1, 9b-11)... (Office des Vêpres).

Nous demandons à Dieu de vous combler de la vraie connaissance de sa Volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.

Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de toujours lui plaire ; par tout ce que vous ferez de bien, vous porterez du fruit et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu.

Vous serez puissamment fortifiés par la puissance de sa gloire, qui vous donnera la Persévérance et la Patience




Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mar 3 Juil 2018 - 9:01








Eucharistie du Mardi 03 Juillet 2018

L’Église Célèbre la Fête de Saint Thomas, un des 12 Apôtres du Christ (1er s.) (Année B).







LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 2,19-22.









Frères, maintenant, dans le Christ Jésus, vous n'êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes citoyens du peuple saint, membres de la famille de Dieu,
car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire c'est le Christ Jésus lui-même.

En lui, toute la construction s'élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur.

En lui, vous êtes, vous aussi, des éléments de la construction pour devenir par l'Esprit Saint la demeure de Dieu.



Psaume 117(116),1.2.


Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fêtez-le, tous les pays !

Son amour envers nous s'est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,24-29.





L'un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau), n'était pas avec eux quand Jésus était venu.

Les autres disciples lui disaient :

« Nous avons vu le Seigneur ! »

Mais il leur déclara :

« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »

Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d'eux.

Il dit : « La paix soit avec vous ! »

Puis il dit à Thomas :

« Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d'être incrédule, sois croyant. »

Thomas lui dit alors :

« Mon Seigneur et mon Dieu ! »

Jésus lui dit :

« Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »







Commentaire du jour.







Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444), Évêque et Docteur de l'Église.
Commentaire sur l'Évangile de Jean, 12, 22 ; PG 74, 729 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 206 rev.)

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu »


Cette parole du Seigneur est pleinement conforme à la Miséricorde de Dieu, et elle peut être d'un grand profit pour nous.


Car ici encore il s'est soucié grandement de nos âmes, parce qu'il est bon, parce qu'il « veut que tous les hommes soient sauvés et qu'ils parviennent à connaître la vérité » (1Tm 2,4).

Mais cela peut nous surprendre. Car il devait supporter Thomas patiemment, ainsi que les autres disciples qui le prenaient pour un esprit et un fantôme.

Il devait encore, pour convaincre le monde entier, montrer les marques des clous et la blessure de son côté.

Enfin, de manière surprenante et sans y être contraint par le besoin, il devait prendre de la nourriture, afin de ne laisser aucun motif de doute à ceux qui avaient besoin de ces signes (Lc 24,41)

Celui qui n'a pas vu, mais qui accueille et tient pour vrai ce qu'on lui enseigne, rend honneur, par une Foi remarquable, aux mystères de la Foi qu'on lui a proclamés.

Par conséquent, on appelle bienheureux tous ceux qui ont cru grâce à la parole des apôtres, eux qui ont été « témoins oculaires » des grandes actions du Christ « et serviteurs de la Parole », comme le dit Saint Luc (Lc 1,2).

Car il est nécessaire de les écouter, si nous sommes saisis d'un amour passionné pour la Vie éternelle, et si nous attachons du prix à trouver dans le Ciel notre demeure.








Oraison du matin (Office des Laudes).





En ce jour où nous célébrons l'Apôtre Saint Thomas, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de reprendre courage ; fais que nous ayons la Vie en comprenant à notre tour que Jésus Christ est Seigneur.

Lui qui vit et règne avec Toi et Le Saint-Esprit pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (Ep 2, 19-22)… (Office des Laudes).





Cliquer



Vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes citoyens du peuple Saint, membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est Le Christ Jésus Lui-même.

En Lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un Temple saint dans Le Seigneur.

En Lui, vous êtes, vous aussi, des éléments de la construction pour devenir par L’Esprit Saint la Demeure de Dieu.



Parole de Dieu : (Ep 4, 11-13)… (Office des Vêpres).

Les dons que Le Christ a faits aux hommes, ce sont d'abord les Apôtres, puis les prophètes et les Missionnaires de l'Évangile, et aussi les pasteurs et ceux qui enseignent.

De cette manière, le peuple Saint est organisé pour que les tâches du Ministère soient accomplies, et que se construise le Corps du Christ.

Au terme, nous parviendrons tous ensemble à l'unité dans la Foi et la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l'état de l'Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ.



Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mer 4 Juil 2018 - 9:28




Eucharistie du Mercredi 04 Juillet 2018

Mercredi de la 13ème semaine du Temps Ordinaire

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Amos 5,14-15.21-24.






Cherchez le bien et non le mal, afin de vivre. Ainsi le Seigneur, Dieu de l’univers, sera avec vous, comme vous le déclarez.


Détestez le mal, aimez le bien, faites régner le droit au tribunal ; peut-être alors le Seigneur, Dieu de l’univers, fera-t-il grâce à ce qui reste d’Israël.

Je déteste, je méprise vos fêtes, je n’ai aucun goût pour vos assemblées.

Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, je ne les accueille pas ; vos sacrifices de bêtes grasses, je ne les regarde même pas.


Éloignez de moi le tapage de vos cantiques ; que je n’entende pas la musique de vos harpes.

Mais que le droit jaillisse comme une source ; la justice, comme un torrent qui ne tarit jamais !






Psaume 50(49),7ac-8.9-10.12-13.16bc-17.






« Écoute, mon peuple, je parle ;
Moi, Dieu, je suis ton Dieu !
Je ne t'accuse pas pour tes sacrifices ;
tes holocaustes sont toujours devant moi.

Je ne prendrai pas un seul taureau de ton domaine,
pas un bélier de tes enclos.
« Tout le gibier des forêts m'appartient et le bétail des hauts pâturages.
« Si j'ai faim, irai-je te le dire ? Le monde et sa richesse m'appartiennent.

« Vais-je manger la chair des taureaux
et boire le sang des béliers ?
« Qu'as-tu à réciter mes lois,
à garder mon alliance à la bouche,

toi qui n'aimes pas les reproches
et rejettes loin de toi mes paroles ?



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 8,28-34.






En ce temps-là, comme Jésus arrivait sur l’autre rive, dans le pays des Gadaréniens, deux possédés sortirent d’entre les tombes à sa rencontre ; ils étaient si agressifs que personne ne pouvait passer par ce chemin.

Et voilà qu’ils se mirent à crier :

« Que nous veux-tu, Fils de Dieu ? Es-tu venu pour nous tourmenter avant le moment fixé ? »

Or, il y avait au loin un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture.

Les démons suppliaient Jésus :

« Si tu nous expulses, envoie-nous dans le troupeau de porcs. »

Il leur répondit :

« Allez. »

Ils sortirent et ils s’en allèrent dans les porcs ; et voilà que, du haut de la falaise, tout le troupeau se précipita dans la mer, et les porcs moururent dans les flots.

Les gardiens prirent la fuite et s’en allèrent dans la ville annoncer tout cela, et en particulier ce qui était arrivé aux possédés.

Et voilà que toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et lorsqu’ils le virent, les gens le supplièrent de partir de leur territoire.







Commentaire du jour.





Concile Vatican II.

Constitution sur l'Église dans le monde de ce temps (Gaudium et spes), 9-10

« Les gens le supplièrent de partir de leur région »

Le monde actuel apparaît à la fois comme puissant et faible, capable du meilleur et du pire ; le chemin qui s'ouvre devant lui est celui de la liberté ou de la servitude, du progrès ou de la régression, de la fraternité ou de la haine.
En outre, l'homme découvre qu'il lui appartient de bien diriger les forces qu'il a mises en mouvement et qui peuvent l'écraser ou le servir. C'est pourquoi il s'interroge.

En vérité, les déséquilibres dont souffre le monde actuel sont liés à un déséquilibre plus fondamental, qui a sa racine dans le cœur même de l'homme.

C'est en l'homme lui-même, en effet, que de nombreux éléments se combattent. D'une part, comme créature, il fait l'expérience de ses multiples limites ; d'autre part, il se sent illimité dans ses désirs et appelé à une vie supérieure.
Sollicité par tant d'appels, il est sans cesse contraint de choisir entre eux et d'en abandonner quelques-uns.


En outre, faible et pécheur, il accomplit souvent ce qu'il ne veut pas et n'accomplit pas ce qu'il voudrait (Rm 7,15).
C'est donc en lui-même qu'il souffre division, et c'est de là que naissent au sein de la société des discordes si nombreuses et si profondes...

Néanmoins, il y a de plus en plus de personnes qui, devant l'évolution présente du monde, se posent les questions les plus fondamentales ou les perçoivent avec une acuité nouvelle :

Qu'est-ce que l'homme ?

Que signifient la souffrance, le mal, la mort, qui subsistent malgré tant de progrès ?

À quoi bon ces victoires payées d'un si grand prix ?

Qu'est-ce que l'homme peut apporter à la société ?

Que peut-il attendre d'elle ? Qu'arrivera-t-il après cette vie terrestre ?

L'Église, quant à elle, croit que par Son Esprit Le Christ, mort et ressuscité pour tous, offre à l'homme lumière et forces pour lui permettre de répondre à sa très haute vocation.

Elle croit qu'« il n'est pas sous le Ciel d'autre Nom donné aux hommes par lequel ils doivent être sauvés » (Ac 4,12).


Elle croit aussi que l'on trouve la clé, le centre et la fin de toute histoire humaine en son Maître et Seigneur.

Elle affirme en outre qu'à travers tous les changements bien des choses demeurent qui ont leur fondement ultime dans Le Christ, « le même hier, aujourd'hui et à jamais » (He 13,huit).



Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Sainte Élisabeth du Portugal.






Seigneur, source de Paix, ami de la Charité, tu as donné à Sainte Élisabeth du Portugal une Grâce merveilleuse pour réconcilier les hommes désunis ; accorde-nous, par son intercession, de travailler au service de la Paix et de pouvoir être appelés fils de Dieu.



Parole de Dieu : (Tb 4,15a.16a.18a.19a.c)… (Office des Laudes).



Cliquer


Ce que tu n’aimes pas, ne le fais à personne. Donne de ton pain à celui qui a faim et des vêtements à ceux qui sont nus.
Prends conseil de toute personne avisée.

En toute occasion, Bénis Le Seigneur Ton Dieu et demande-Lui de rendre droits tes chemins.

Garde en mémoire ces instructions et qu’elles ne s’effacent pas de ton cœur.



Parole de Dieu : (Jc 1, 22.25)… (Office des Vêpres).


Mettez la Parole en application, ne vous contentez pas de l’écouter : ce serait vous faire illusion.

Au contraire, l’homme qui se penche sur la loi parfaite, celle de la Liberté, et qui s’y tient, celui qui ne l’écoute pas pour l’oublier mais l’applique dans ses actes, heureux sera-t-il d’agir ainsi.



Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Jeu 5 Juil 2018 - 9:32





Eucharistie du Jeudi 05 Juillet 2018

Jeudi de la 13ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire)

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Amos 7,10-17.








En ces jours-là, Amazias, le prêtre de Béthel, envoya dire à Jéroboam, roi d’Israël :

« Amos prêche la révolte contre toi, en plein royaume d’Israël ; le pays ne peut plus supporter tous ses discours,
car voici ce que dit Amos :

“Le roi Jéroboam périra par l’épée, et Israël sera déporté loin de sa terre.” »
Puis Amazias dit à Amos :

« Toi, le voyant, va-t’en d’ici, fuis au pays de Juda ; c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie en faisant ton métier de prophète.

Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ; car c’est un sanctuaire royal, un temple du royaume. »

Amos répondit à Amazias :

« Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ; j’étais bouvier, et je soignais les sycomores.

Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau, et c’est lui qui m’a dit :

“Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.”

Écoute maintenant la parole du Seigneur, toi qui me dis :

“Ne prophétise pas contre Israël, ne parle pas contre la maison d’Isaac.”

Eh bien, voici ce que le Seigneur a dit :

Ta femme devra se prostituer en pleine ville, tes fils et tes filles tomberont par l’épée, la terre qui t’appartient sera partagée au cordeau, toi, tu mourras sur une terre impure, et Israël sera déporté loin de sa terre. »






Psaume 19(18),8.9.10.11.


La loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples.

Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.

La crainte qu'il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables :

plus désirables que l'or,
qu'une masse d'or fin,
plus savoureuses que le miel
qui coule des rayons.







Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,1-8.





En ce temps-là, Jésus monta en barque, refit la traversée, et alla dans sa ville de Capharnaüm.

Et voici qu’on lui présenta un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé :

« Confiance, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »

Et voici que certains parmi les scribes se disaient :

« Celui-là blasphème. »


Mais Jésus, connaissant leurs pensées, demanda :

« Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ?

En effet, qu’est-ce qui est le plus facile ?

Dire : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien dire : “Lève-toi et marche” ?


Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés… – Jésus s’adressa alors au paralysé – lève-toi, prends ta civière, et rentre dans ta maison. »


Il se leva et rentra dans sa maison.

Voyant cela, les foules furent saisies de crainte, et rendirent gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes.







Commentaire du jour.





Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444), Évêque et Docteur de l'Église.
Commentaire de l'Évangile de Luc, 5 ; PG 72, 565

« La foule rendit gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes »


Le paralysé, incurable, était étendu sur son lit. Après avoir épuisé l'art des médecins, il est venu, porté par les siens, vers le seul vrai médecin, le médecin qui vient du Ciel.

Mais quand il a été placé devant celui qui pouvait le guérir, c'est sa Foi qui a attiré le regard du Seigneur.

Pour bien montrer que cette Foi détruisait le péché, Jésus a déclaré aussitôt

« Tes péchés sont pardonnés. »

On me dira peut-être :

« Cet homme voulait être guéri de sa maladie, pourquoi Le Christ lui annonce-t-il la rémission de ses péchés ? »


C'était pour que tu apprennes que Dieu voit le cœur de l'homme dans le silence et sans bruit, qu'il contemple les chemins de tous les vivants.

L'Écriture dit en effet :

« Les yeux du Seigneur observent les chemins de l'homme, ils surveillent tous ses sentiers » (Pr 5,21)...

Pourtant quand Le Christ disait :

« Tes péchés sont pardonnés », il laissait le champ libre à l'incrédulité de l'assistance ; le pardon des péchés ne se voit pas avec nos yeux de chair.


Alors quand le paralysé se lève et marche, il manifeste avec évidence que Le Christ possède la puissance de Dieu...

Qui possède ce pouvoir ?

Lui seul ou nous aussi ?

Nous aussi avec Lui.

Lui, il pardonne les péchés parce qu'il est l'homme-Dieu, Le Seigneur de la Loi.

Quant à nous, nous avons reçu de Lui cette grâce admirable et merveilleuse, car il a voulu donner à l'homme ce pouvoir.


Il a dit en effet aux apôtres :

« Je vous le dis, en vérité : tout ce que vous aurez délié sur la Terre sera délié dans le Ciel » (Mt 18,18).

Et encore :

« Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis » (Jn 20,23).





Oraison du matin (Office des Laudes)...(propre à Saint Antoine-Marie Zaccaria).





Accorde-nous, Seigneur, comme à l’Apôtre Paul, cette connaissance incomparable de Jésus-Christ qui permettait à Saint Antoine-Marie Zaccaria d’annoncer à ton Église, la Parole du Salut.



Parole de Dieu : (He 13 7-9a)...(Office des Laudes)...(commun des Pasteurs).


Cliquer


Souvenez-vous de ceux qui vous ont dirigés : ils vous ont annoncé la Parole de Dieu. Méditez sur l’aboutissement de la vie qu’ils ont menée, et imitez leur Foi.

Jésus-Christ, hier et aujourd’hui, est le même, il l’est pour l’éternité.

Ne vous laissez pas égarer par toutes sortes de doctrines étrangères.



Parole de Dieu : (1 P 5 1-4)...(Office des Vêpres)...(commun des Pasteurs).


Je m’adresse à ceux qui exercent parmi vous la fonction d’Anciens, car moi aussi je fais partie des Anciens, je suis témoin de la Passion du Christ, et je communierai à la Gloire qui va se révéler.

Soyez les bergers du troupeau de Dieu qui vous est confié ; veillez sur lui, non par contrainte mais de bon cœur, comme Dieu le veut ; non par une misérable cupidité mais par dévouement, sans commander en maîtres à ceux dont vous avez reçu la charge, mais en devenant les modèles du troupeau.

Et quand se manifestera le Berger suprême, vous remporterez la couronne de Gloire qui ne flétrit pas.





Ecouter




Remplis moi de ta présence

J'ai besoin de te sentir tout près de moi
d'être touché par ta présence
comme si c'était la première fois
je ne suis pas indifférent
a ce que tu as fait pour moi
j'ai vraiment réalisé combien
j'ai besoin de toi

Remplit moi de ta présence
vient m'inonder de ta puissance
comme une pluie sur ma vie
la puissance du Saint Esprit
comme la rivière va à la mer
moi j'irais à toi
te donnant tout ce que je suis
afin que tu remplisse ma vie.

J'ai besoin de te sentir tout près de moi
d'être touché par ta présence
comme si c'était la première fois
je ne suis pas indifférent
a ce que tu as fait pour moi
j'ai vraiment réalisé combien
j'ai besoin de toi

Remplit moi de ta présence
vient m'inonder de ta puissance
comme une pluie sur ma vie
la puissance du Saint Esprit
comme la rivière va à la mer
moi j'irais à toi
te donnant tout ce que je suis
afin que tu remplisse ma vie.
(2 fois)

Remplit moi de ta présence
vient m'inonder de ta puissance
comme une pluie sur ma vie
la puissance du Saint Esprit
comme la rivière va à la mer
moi j'irais à toi
te donnant tout ce que je suis
afin que tu remplisse ma vie. (3 fois)


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Ven 6 Juil 2018 - 8:28





Eucharistie du Vendredi 06 Juillet 2018

Vendredi de la 13ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire)


LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Amos 8,4-6.9-12.






Écoutez ceci, vous qui écrasez le malheureux pour anéantir les humbles du pays,
car vous dites :

« Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée, pour que nous puissions vendre notre blé ?

Quand donc le sabbat sera-t-il fini, pour que nous puissions écouler notre froment ?

Nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix et fausser les balances.

Nous pourrons acheter le faible pour un peu d’argent, le malheureux pour une paire de sandales.

Nous vendrons jusqu’aux déchets du froment ! »

Ce jour-là – oracle du Seigneur Dieu –, je ferai disparaître le soleil en plein midi, en plein jour, j’obscurcirai la lumière sur la terre.

Je changerai vos fêtes en deuil, tous vos chants en lamentations ; je vous obligerai tous à vous vêtir de toile à sac, à vous raser la tête.

Je mettrai ce pays en deuil comme pour un fils unique, et, dans la suite des jours, il connaîtra l’amertume.

Voici venir des jours – oracle du Seigneur Dieu –, où j’enverrai la famine sur la terre ; ce ne sera pas une faim de pain ni une soif d’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles du Seigneur.

On se traînera d’une mer à l’autre, marchant à l’aventure du nord au levant, pour chercher en tout lieu la parole du Seigneur, mais on ne la trouvera pas.







Psaume 119(118),2.10.20.30.40.131.





Heureux ceux qui gardent les exigences de Dieu,
ils le cherchent de tout cœur !
De tout mon cœur, je te cherche, Seigneur ;
garde-moi de fuir tes volontés.

Mon âme a brûlé de désir
en tout temps pour tes décisions.
J'ai choisi la voie de la fidélité,
je m'ajuste à tes décisions.

Vois, j'ai désiré tes préceptes :
par ta justice fais-moi vivre.
La bouche grande ouverte, j'aspire,
assoiffé de tes volontés.







Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,9-13.





En ce temps-là, Jésus vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de publicain (collecteur d'impôts).

Il lui dit :

« Suis-moi. » L'homme se leva et le suivit.

Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples.

Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples :

« Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? »


Jésus, qui avait entendu, déclara :

« Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades.

Allez apprendre ce que signifie :

‘Je veux la miséricorde, non le sacrifice’.

En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »







Commentaire du jour.





Jean Tauler (v. 1300-1361), Dominicain à Strasbourg.
Sermon 64 (trad. Cerf 1980 rev.)

« L'homme se leva et le suivit »


Notre Seigneur a dit à Saint Matthieu :

« Suis-moi ».

Ce Saint aimable a été un modèle pour tous les hommes.

Il avait tout d'abord été un grand pécheur, comme l'Évangile le dit de lui, et il est devenu plus tard un des grands parmi tous les amis de Dieu.

Car Notre Seigneur lui a parlé au fond de son être, et alors il a tout abandonné pour suivre le Maître.

Suivre Dieu dans la Vérité : en effet tout est là, et pour le faire, il faut vraiment et complètement abandonner toutes les choses qui ne sont pas Dieu, quelles qu'elles soient.

Dieu est amoureux des cœurs ; il ne s'intéresse pas à ce qui est extérieur, mais il veut de nous une dévotion intérieure vivante.

Cette dévotion a en soi plus de vérité que si je faisais des prières autant que le monde entier, ou que si je chantais si fort que mon chant monte jusqu'au Ciel, plus de vérité que tout ce que je pourrais faire extérieurement en jeûnes, veilles et d'autres pratiques.







Oraison du matin (Office des Laudes)...(Propre à Sainte Maria Goretti).





Seigneur, tu es la source de l’innocence, tu aimes la Pureté, et tu as accordé la Grâce du Martyre à la jeune Maria Goretti ; donne-nous, par son intercession, le courage de garder tes Commandements comme tu lui donnas la récompense pour avoir défendu sa virginité jusqu’à la mort.



Parole de Dieu : (Ct 8, 7)… (Office des Laudes)...(Commun des vierges).


Cliquer


Les torrents ne peuvent éteindre l’Amour, les fleuves ne l’emporteront pas. Si quelqu’un offrait toutes les richesses de sa maison pour acheter l’Amour, tout ce qu’il obtiendrait, c’est un profond mépris



Parole de Dieu : (1 P 4, 13-14)… (Office des Vêpres)...(Commun des martyrs).

Puisque vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin d’être dans la Joie et l’allégresse quand sa Gloire se révèlera.

Si l’on vous insulte à cause du Nom du Christ, heureux êtes-vous, puisque L’Esprit de Gloire, L’Esprit de Dieu, repose sur vous.




Ecouter



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Sam 7 Juil 2018 - 8:58




Eucharistie du Samedi 07 Juillet 2018

Samedi de la 13ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Amos 9,11-15.






En ce jour-là, je relèverai la hutte de David, qui s'écroule ; je réparerai ses brèches, je relèverai ses ruines, je la rebâtirai telle qu'aux jours d'autrefois,
afin que ses habitants prennent possession du reste d'Édom et de toutes les nations sur lesquelles mon nom fut jadis invoqué, déclare le Seigneur, qui fera tout cela.

Voici venir des jours, déclare le Seigneur, où se suivront de près labours et moissons, vendanges et semailles.

Les montagnes laisseront couler le vin nouveau, toutes les collines en seront ruisselantes.

Je ramènerai les captifs de mon peuple Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront ; ils planteront des vignes et en boiront le vin ; ils cultiveront des jardins et en mangeront les fruits.

Je les planterai sur leur sol, et jamais plus ils ne seront arrachés du sol que je leur ai donné. - Le Seigneur ton Dieu a parlé.







Psaume 85(84),9.11-12.13-14.

J'écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu'il dit, c'est la paix
pour son peuple et ses fidèles ;
qu'ils ne reviennent jamais à leur folie !

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s'embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.








Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,14-17.






Les disciples de Jean Baptiste s'approchent de Jésus en disant :

« Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, alors que nous et les pharisiens nous jeûnons ? »


Jésus leur répondit :

« Les invités de la noce pourraient-ils donc faire pénitence pendant le temps où l'Époux est avec eux ?

Mais un temps viendra où l'Époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront.


« Et personne ne coud une pièce d'étoffe neuve sur un vieux vêtement ; car le morceau ajouté tire sur le vêtement et le déchire davantage. »

Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres éclatent, le vin se répand, et les outres sont perdues.

Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le tout se conserve. »







Commentaire du jour.





Origène (v. 185-253), Prêtre et théologien.
Homélies sur la Genèse, n° 10,2 (trad. cf Sr Isabelle de la Source, Lire la Bible, t. 1, p. 84 et SC 7, p. 186 s).

« Je ferai de toi mon épouse dans la fidélité et la tendresse » (Os 2,22)


« Rebecca venait puiser de l’eau au puits », nous dit l’Écriture (Gn 24,16).

Chaque jour Rebecca venait aux puits, chaque jour elle puisait de l’eau.


Et parce que chaque jour elle passait du temps près des puits, le serviteur d’Abraham a pu la trouver et la donner en mariage à Isaac.

Peut-être penses-tu qu’il s’agit là d’un conte ou d’une belle histoire rapportée par L’Esprit-Saint dans l’Écriture ?

Non, il s’agit en vérité d’un enseignement spirituel, d’une instruction qui s’adresse à ton âme pour lui apprendre à venir chaque jour aux puits des Écritures, vers les eaux de L’Esprit-Saint, à y puiser sans se lasser pour en remporter un vase bien rempli.


C’est ainsi qu’agissait Sainte Rebecca ; si elle avait fait autrement, elle n’aurait pas pu épouser le grand patriarche Isaac…

Or tout ce que contient l’Écriture est symbolique : toi aussi, Le Christ veut t’épouser.

C’est à toi qu’il s’adresse par la promesse des prophètes, quand il dit :

« Je ferai de toi mon épouse pour toujours ; je ferai de toi mon épouse dans la fidélité et la tendresse, et tu connaîtras Le Seigneur » (Os 2,21s).


Voulant donc te fiancer à Lui, le Christ t’envoie un serviteur — la Parole inspirée.

Tu ne peux pas épouser Le Christ sans l’avoir reçue…

Seuls ceux qui savent tirer l’eau en abondance des profondeurs des puits…, qui ont une âme qui fait tout avec patience, qui est entièrement disponible, qui s’applique à aller au plus profond pour puiser les eaux de la connaissance, seule cette âme peut connaître les noces avec Le Christ.








Oraison du matin (Office des Laudes).

Écoute-nous, Seigneur, et accorde-nous la Paix profonde que nous te demandons.

Ainsi en te cherchant tous les jours de notre vie, et soutenus par la Prière de la Vierge Marie, nous parviendrons sans encombre jusqu’à Toi.

Par Jésus-Christ, Ton Fils, Notre Seigneur et Notre Dieu, qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Amen.



Parole de Dieu : (2 P 1, 10-11)… (Office des Laudes).


Cliquer



Frères, redoublez d’efforts pour confirmer l’appel et le choix dont vous avez bénéficié ; en agissant ainsi, vous ne risquez pas de tomber.

C'est ainsi que vous sera généreusement accordée l'entrée dans le Royaume éternel de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.



Parole de Dieu : (Col 1, 2b-6a)… (Office des Vêpres).


Que Dieu Notre Père vous donne la Grâce et la Paix. Nous rendons grâce à Dieu, Le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, en priant pour vous à tout instant.
Nous avons entendu parler de votre Foi dans Le Christ Jésus et de l’Amour que vous avez pour tous les fidèles dans l’Espérance de ce qui vous attend au Ciel ; vous en avez déjà reçu l’annonce par la Parole de Vérité, la Bonne Nouvelle qui est parvenue jusqu’à vous, elle qui porte du fruit et progresse dans le monde entier.




Ecouter



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Dim 8 Juil 2018 - 10:49





Eucharistie du Dimanche 08 Juillet 2018

Quatorzième Dimanche du Temps Ordinaire (Année B).



LITURGIE DE LA PAROLE.



Livre d'Ézéchiel 2,2-5.





En ces jours-là, l’esprit vint en moi et me fit tenir debout. J’écoutai celui qui me parlait.

Il me dit :

« Fils d’homme, je t’envoie vers les fils d’Israël, vers une nation rebelle qui s’est révoltée contre moi. Jusqu’à ce jour, eux et leurs pères se sont soulevés contre moi.

Les fils ont le visage dur, et le cœur obstiné ; c’est à eux que je t’envoie.

Tu leur diras : “Ainsi parle le Seigneur Dieu...”

Alors, qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas – c’est une engeance de rebelles ! – ils sauront qu’il y a un prophète au milieu d’eux.










Psaume 123(122),1b-2ab.2cdef.3-4.






Vers toi j'ai les yeux levés,
vers toi qui es au ciel.
Comme les yeux de l'esclave
vers la main de son maître.

Comme les yeux de la servante
vers la main de sa maîtresse,
nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
attendent sa pitié.

Pitié pour nous, Seigneur, pitié pour nous :
notre âme est rassasiée de mépris.
C'en est trop, nous sommes rassasiés
du rire des satisfaits,
du mépris des orgueilleux !






Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 12,7-10.



Frères, les révélations que j’ai reçues sont tellement extraordinaires que, pour m’empêcher de me surestimer, j’ai reçu dans ma chair une écharde, un envoyé de Satan qui est là pour me gifler, pour empêcher que je me surestime.
Par trois fois, j’ai prié le Seigneur de l’écarter de moi.


Mais il m’a déclaré : « Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. »

C’est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure.

C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 6,1-6.





En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent.

Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient :

« D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ?

N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ?

Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.

Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. »

Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains.

Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.







Commentaire du jour.

Saint Hilaire (v. 315-367), Évêque de Poitiers et Docteur de l'Église.





La Trinité, 12, prière finale (trad. DDB 1981, p. 154)

« Il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là à cause de leur manque de Foi »


Je t'en prie, Père Saint, Dieu tout-puissant, conserve intacte la ferveur de ma Foi et, jusqu'à mon dernier souffle, donne-moi de conformer ma voix à ma conviction profonde.

Oui, que je garde toujours ce que j'ai affirmé dans le credo proclamé lors de ma nouvelle naissance, lorsque j'ai été Baptisé dans Le Père, Le Fils, et L'Esprit-Saint.

Accorde-moi de t'adorer, Toi Notre Père, et Ton Fils qui avec Toi est un seul Dieu ; fais que j'obtienne Ton Esprit-Saint qui procède de Toi, par Ton Fils unique.

Ma Foi a pour elle un excellent témoin : celui qui déclare : « Père, tout ce qui est à moi est à Toi, et tout ce qui est à Toi est à moi » (Jn 17,10).

Ce témoin, c'est Mon Seigneur Jésus-Christ, Lui qui est toujours Dieu, en Toi, de Toi et avec Toi, Lui qui est Béni dans les siècles des siècles.

Amen

Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui as relevé le monde par les abaissements de Ton Fils, donne à tes fidèles une Joie sainte : tu les as tirés de l'esclavage du péché ; fais-leur connaître le Bonheur impérissable.



Parole de Dieu : (Ez 36, 25-27)… (Office des Laudes).


Cliquer


Je verserai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés. De toutes vos souillures, de toutes vos idoles, je vous purifierai.

Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.

Je mettrai en vous mon esprit : alors vous suivrez mes lois, vous observerez mes Commandements et vous y serez fidèles.



Parole de Dieu : (2 Th 2, 13-14)… (Office des Vêpres).

Nous devons continuellement rendre grâce à Dieu pour vous, frères aimés du Seigneur, car Dieu vous a choisis dès le commencement, pour être sauvés par L’Esprit qui sanctifie et par la Foi en la Vérité.

C’est à cela qu’il vous a appelés par notre Évangile, à posséder la Gloire de Notre Seigneur Jésus-Christ.





NB L'audio ne fonctionne pas!!


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum