Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

† L'Evangile au Quotidien †

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Jeu 7 Juin 2018 - 10:31




Eucharistie du Jeudi 07 Juin 2018

Jeudi de la 9ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 2,8-15.






Bien-aimé, souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts, le descendant de David : voilà mon évangile.

C’est pour lui que j’endure la souffrance, jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur.

Mais on n’enchaîne pas la parole de Dieu !

C’est pourquoi je supporte tout pour ceux que Dieu a choisis, afin qu’ils obtiennent, eux aussi, le salut qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle.

Voici une parole digne de foi :

Si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons.

Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons. Si nous le rejetons, lui aussi nous rejettera.

Si nous manquons de foi, lui reste fidèle à sa parole, car il ne peut se rejeter lui-même.

Voilà ce que tu dois rappeler, en déclarant solennellement devant Dieu qu’il faut bannir les querelles de mots : elles ne servent à rien, sinon à perturber ceux qui les écoutent.

Toi-même, efforce-toi de te présenter devant Dieu comme quelqu’un qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n’a pas à rougir de ce qu’il a fait et qui trace tout droit le chemin de la parole de vérité.



Psaume 25(24),4-5ab.8-9.10.14.

Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.

Il est droit, il est bon, le Seigneur,
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
il enseigne aux humbles son chemin.

Les voies du Seigneur sont amour et vérité
pour qui veille à son alliance et à ses lois.
Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ;
à ceux-là, il fait connaître son alliance.










Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,28b-34.


En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander :

« Quel est le premier de tous les commandements ? »


Jésus lui fit cette réponse :

« Voici le premier :

‘Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.’

Et voici le second :

‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’

Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Le scribe reprit :

« Fort bien, Maître, tu as dit vrai :

Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.


L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »

Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit :

« Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. »

Et personne n’osait plus l’interroger.







Commentaire du jour.






Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), Pape et Docteur de l'Église.
Homélies sur l'Évangile, n°30 ; PL 76, 1220 (trad. Le Barroux)

« Il n'y a pas de Commandement plus grand que ces deux-là »

On ne peut aimer vraiment Dieu sans aimer le prochain, ni aimer vraiment son prochain sans aimer Dieu.


Et c'est pour cela... que L'Esprit a été donné aux disciples à deux reprises :

d'abord par Le Seigneur quand il vivait sur la Terre, puis par Le Seigneur quand il régnait au Ciel (Jn 20,22; Ac 2).

Il nous est donné sur la Terre pour aimer le prochain, du Ciel pour aimer Dieu. Mais pourquoi d'abord sur la Terre et ensuite du Ciel, sinon pour nous donner clairement à comprendre cette parole de Jean :

« Celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ? » (1Jn 4,20)

Ainsi, mes frères, chérissons bien notre prochain ; aimons celui qui est proche de nous, pour qu'il nous devienne possible d'aimer celui qui est au-dessus de nous.

Que notre esprit s'exerce à rendre au prochain ce qu'il doit à son Dieu, afin de mériter de jouir en Dieu d'une Joie parfaite avec ce même prochain.

C'est alors que nous parviendrons à cette Joie des habitants du Ciel, dont nous avons déjà reçu le gage par le don du Saint-Esprit.

Tendons de tout notre Amour vers cette fin où nous nous réjouirons sans fin.

Là se trouve la sainte assemblée des citoyens du Ciel ; là, une Fête certaine ; là, un repos assuré ; là, une Paix véritable, qui désormais ne nous sera plus seulement laissée, mais donnée par Notre Seigneur Jésus-Christ (Jn 14,27).








Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui as séparé la lumière et les ténèbres, toi qui as appelé la lumière « jour » et les ténèbres « nuit », arrache aussi nos cœurs à l'obscurité du péché et fais-nous parvenir à la vraie Lumière qui est Le Christ.

Lui qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Amen.



Parole de Dieu : (Is 66, 1-2)... (Office des Laudes).


Cliquer


Ainsi parle Le Seigneur :

Le Ciel est mon trône et la Terre, l’escabeau de mes pieds.

Quelle est donc la maison que vous bâtiriez pour Moi ?

Quel serait l’emplacement de mon lieu de repos ?

De plus, tous ces êtres, c’est ma main qui les a faits et ils sont à Moi, tous ces êtres – Oracle du Seigneur –, c’est vers celui-ci que je regarde : vers l’humilié, celui qui a l’esprit abattu, et qui tremble à ma Parole.



Parole de Dieu : (Ep 5, 25b-27)... (Office des Vêpres).

Le Christ a aimé l’Église, il s’est livré pour elle ; il voulait la rendre sainte en la purifiant par le bain du Baptême et la Parole de Vie ; il voulait se la présenter à Lui-même, cette Église, resplendissante, sans tache, ni ride, ni aucun défaut, il la voulait sainte et irréprochable.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Ven 8 Juin 2018 - 11:27




Eucharistie du Vendredi 08 Juin 2018

L’Église Célèbre la Solennité de la Fête du Sacré-Cœur de Jésus (Année B).




LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Osée 11,1.3-4.8c-9






Ainsi parle le Seigneur :

Oui, j’ai aimé Israël dès son enfance, et, pour le faire sortir d’Égypte, j’ai appelé mon fils.

C’est moi qui lui apprenais à marcher, en le soutenant de mes bras, et il n’a pas compris que je venais à son secours.

Je le guidais avec humanité, par des liens d’amour ; je le traitais comme un nourrisson qu’on soulève tout contre sa joue ; je me penchais vers lui pour le faire manger.

Mais ils ont refusé de revenir à moi : vais-je les livrer au châtiment ?


Non ! Mon cœur se retourne contre moi ; en même temps, mes entrailles frémissent.

Je n’agirai pas selon l’ardeur de ma colère, je ne détruirai plus Israël, car moi, je suis Dieu, et non pas homme : au milieu de vous je suis le Dieu saint, et je ne viens pas pour exterminer.



Livre d'Isaïe 12,2.4bcd.5-6.

Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

« Rendez grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »
Jouez pour le Seigneur,

il montre sa magnificence,
et toute la terre le sait.
Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi,

le Saint d’Israël !







Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 3,8-12.14-19.






Frères, à moi qui suis vraiment le plus petit de tous les fidèles, la grâce a été donnée d’annoncer aux nations l’insondable richesse du Christ,
et de mettre en lumière pour tous le contenu du mystère qui était caché depuis toujours en Dieu, le créateur de toutes choses ;
ainsi, désormais, les Puissances célestes elles-mêmes connaissent, grâce à l’Église, les multiples aspects de la Sagesse de Dieu.

C’est le projet éternel que Dieu a réalisé dans le Christ Jésus notre Seigneur.

Et notre foi au Christ nous donne l’assurance nécessaire pour accéder auprès de Dieu en toute confiance.

C’est pourquoi je tombe à genoux devant le Père,
de qui toute paternité au ciel et sur la terre tient son nom.

Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur.

Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l'amour, établis dans l'amour.

Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur…

Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 19,31-37.

Jésus venait de mourir. Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi), il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque.

Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes.

Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis de l’autre homme crucifié avec Jésus.

Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes,
mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.


Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique ; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez.

Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture :

‘Aucun de ses os ne sera brisé.’

Un autre passage de l’Écriture dit encore :

‘Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé.’







Commentaire du jour.





Saint Bonaventure (1221-1274), Franciscain, Docteur de l'Église.
Méditations sur la Passion du Seigneur, 3.

« Aussitôt, il en sortit du Sang et de l'Eau »

Approchons-nous du Cœur du très doux Seigneur-Jésus, et nous exulterons, nous nous réjouirons en Lui.

Qu'il est bon et doux d'habiter en ce Cœur !

C'est le trésor caché, la Perle précieuse que nous trouvons, ô Jésus, en creusant le champ de ton Corps (cf Mt 13,44s).

Qui donc rejetterait cette Perle ? Bien au contraire, pour elle je donnerai tous mes biens ; je laisserai en échange toutes mes préoccupations, toutes mes affections.

Tous mes soucis, je les abandonnerai dans le Cœur de Jésus : Lui me suffira et pourvoira sans faute à ma subsistance.

C'est dans ce Temple, ce Saint des saints, cette Arche d'alliance, que je viendrai adorer et louer le Nom du Seigneur.

« J'ai trouvé mon cœur, disait David, pour prier Mon Dieu. » (1Ch 17,25 Vulg.)


Et moi aussi j'ai trouvé le Cœur de Mon Seigneur et Roi, de mon frère et ami. Ne prierai-je donc pas ?

Oui, je prierai, car je le dis hardiment, son Cœur est à moi...

Ô Jésus, daigne accepter et exaucer ma prière.

Entraîne-moi tout entier en ton Cœur.

Bien que la déformation de mes péchés m'empêche d'y entrer, cependant, puisque par un Amour incompréhensible ce Cœur s'est dilaté et élargi, tu peux me recevoir et me purifier de mon impureté.

Ô Jésus très pur, lave-moi de mes iniquités afin que, purifié par Toi, je puisse habiter en ton Cœur tous les jours de ma vie, pour voir et faire ta Volonté.

Si ton côté a été percé, c'est pour que l'entrée nous soit grande ouverte.
Si ton Cœur a été blessé, c'est pour que, à l'abri des agitations extérieures, nous puissions habiter en Lui.

Et c'est aussi pour que, dans la blessure visible, nous voyions l'invisible blessure de l'Amour.








Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur Notre Père, en vénérant le Cœur de Ton Fils bien-aimé, nous disons les merveilles de ton Amour pour nous ; fais que nous recevions de cette Source Divine une Grâce plus abondante.



Parole de Dieu : (Jr 31, 33)… (Office des Laudes).


Cliquer


Voici quelle sera l’Alliance que je conclurai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés, déclare Le Seigneur.

Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.



Parole de Dieu : (Ep 2, 4-7)… (Office des Vêpres).

Dieu est riche en Miséricorde ; à cause du grand Amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts par suite de nos fautes, il nous a fait revivre avec Le Christ : c’est bien par Grâce que vous êtes sauvés.

Avec Lui, il nous a ressuscités ; avec Lui, il nous a fait régner aux Cieux, dans Le Christ-Jésus.

Par sa Bonté pour nous dans Le Christ-Jésus, il voulait montrer, au long des âges futurs, la richesse infinie de sa Grâce.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Dim 10 Juin 2018 - 10:21




Eucharistie du Dimanche 10 juin 2018

Dixième dimanche du temps ordinaire  Année B

LECTURES DE LA MESSE



« Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance » (Gn 3, 9-15)





Lecture du livre de la Genèse

Lorsqu’Adam eut mangé du fruit de l’arbre,
 le Seigneur Dieu l’appela et lui dit :

« Où es-tu donc ? »

 Il répondit :

« J’ai entendu ta voix dans le jardin,
j’ai pris peur parce que je suis nu,
et je me suis caché. »

 Le Seigneur reprit :

« Qui donc t’a dit que tu étais nu ?

Aurais-tu mangé de l’arbre
dont je t’avais interdit de manger ? »

 L’homme répondit :

« La femme que tu m’as donnée,
c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre,
et j’en ai mangé. »

 Le Seigneur Dieu dit à la femme :

« Qu’as-tu fait là ? »



La femme répondit :
« Le serpent m’a trompée,
et j’ai mangé. »

 Alors le Seigneur Dieu dit au serpent :

« Parce que tu as fait cela,
tu seras maudit parmi tous les animaux
et toutes les bêtes des champs.

Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière
tous les jours de ta vie.

 Je mettrai une hostilité entre toi et la femme,
entre ta descendance et sa descendance :
celle-ci te meurtrira la tête,
et toi, tu lui meurtriras le talon. »

         

Psaume 129 (130), 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8

Près du Seigneur, est l’amour ;        
près de lui, abonde le rachat.


Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ;
je l’espère, et j’attends sa parole.
Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat.
C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.




« Nous croyons, et c’est pourquoi nous parlons » (2 Co 4, 13 – 5, 1)
Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens



Frères,
 l’Écriture dit :


J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé.
Et nous aussi, qui avons le même esprit de foi,
nous croyons,
et c’est pourquoi nous parlons.
 Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus
nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus,
et il nous placera près de lui avec vous.
 Et tout cela, c’est pour vous,
afin que la grâce, plus largement répandue
dans un plus grand nombre,
fasse abonder l’action de grâce
pour la gloire de Dieu.
 C’est pourquoi nous ne perdons pas courage,
et même si en nous l’homme extérieur va vers sa ruine,
l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour.
 Car notre détresse du moment présent est légère
par rapport au poids vraiment incomparable de gloire éternelle
qu’elle produit pour nous.
 Et notre regard ne s’attache pas à ce qui se voit,
mais à ce qui ne se voit pas ;
ce qui se voit est provisoire,
mais ce qui ne se voit pas est éternel.
 Nous le savons, en effet,
même si notre corps, cette tente qui est notre demeure sur la terre,
est détruit,
nous avons un édifice construit par Dieu,
une demeure éternelle dans les cieux
qui n’est pas l’œuvre des hommes.

         

Évangile


« C’en est fini de Satan » (Mc 3, 20-35)






Alléluia. Alléluia.
Maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors,
dit le Seigneur ;
et moi, quand j’aurai été élevé de terre,
je les attirerai tous à moi.
Alléluia. (Jn 12, 31b-32)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

         En ce temps-là,
 Jésus revint à la maison,
où de nouveau la foule se rassembla,
si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
 Les gens de chez lui, l’apprenant,
vinrent pour se saisir de lui,
car ils affirmaient :
« Il a perdu la tête. »

         Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient :
« Il est possédé par Béelzéboul ;
c’est par le chef des démons
qu’il expulse les démons. »
 Les appelant près de lui,
Jésus leur dit en parabole :
« Comment Satan peut-il expulser Satan ?
 Si un royaume est divisé contre lui-même,
ce royaume ne peut pas tenir.
 Si les gens d’une même maison se divisent entre eux,
ces gens ne pourront pas tenir.
 Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé,
il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui.
 Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort
et piller ses biens,
s’il ne l’a d’abord ligoté.
Alors seulement il pillera sa maison.
 Amen, je vous le dis :
Tout sera pardonné aux enfants des hommes :
leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés.
 Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint,
il n’aura jamais de pardon.
Il est coupable d’un péché pour toujours. »
 Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit :
« Il est possédé par un esprit impur. »

         Alors arrivent sa mère et ses frères.
Restant au-dehors, ils le font appeler.
 Une foule était assise autour de lui ;
et on lui dit :
« Voici que ta mère et tes frères sont là dehors :
ils te cherchent. »
 Mais il leur répond :
« Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? »
 Et parcourant du regard
ceux qui étaient assis en cercle autour de lui,
il dit :
« Voici ma mère et mes frères.
 Celui qui fait la volonté de Dieu,
celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »





Commentaire du Jour









Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Encyclique « Dominum et vivificantem »,

Le péché contre l'Esprit Saint







Pourquoi le blasphème contre l'Esprit Saint est-il impardonnable ?

En quel sens entendre ce blasphème ?

Saint Thomas d'Aquin répond qu'il s'agit d'un péché « irrémissible de par sa nature, parce qu'il exclut les éléments grâce auxquels est accordée la rémission des péchés ».

Selon une telle exégèse, ce blasphème ne consiste pas à proprement parler à offenser en paroles l'Esprit Saint ; mais il consiste à refuser de recevoir le salut que Dieu offre à l'homme par l'Esprit Saint agissant en vertu du sacrifice de la croix.

Si l'homme refuse la « manifestation du péché », qui vient de l'Esprit Saint (Jn 16,8.) et qui a un caractère salvifique, il refuse en même temps la « venue » du Paraclet (Jn 16,7), cette « venue » qui s'est effectuée dans le mystère de Pâques, en union avec la puissance rédemptrice du Sang du Christ, le Sang qui « purifie la conscience des œuvres mortes » (He 9,14).

    Nous savons que le fruit d'une telle purification est la rémission des péchés. En conséquence, celui qui refuse l'Esprit et le Sang (cf 1Jn 5,8.) demeure dans les « œuvres mortes », dans le péché.

Et le blasphème contre l'Esprit Saint consiste précisément dans le refus radical de cette rémission dont il est le dispensateur intime et qui présuppose la conversion véritable qu'il opère dans la conscience. Si Jésus dit que le péché contre l'Esprit Saint ne peut être remis ni en ce monde ni dans l'autre, c'est parce que cette « non-rémission » est liée, comme à sa cause, à la « non-pénitence », c'est-à-dire au refus radical de se convertir...

    Le blasphème contre l'Esprit Saint est le péché commis par l'homme qui présume et revendique le « droit » de persévérer dans le mal — dans le péché quel qu'il soit — et refuse par là même la Rédemption.

L'homme reste enfermé dans le péché, rendant donc impossible, pour sa part, sa conversion et aussi, par conséquent, la rémission des péchés, qu'il ne juge pas essentielle ni importante pour sa vie.

Il y a là une situation de ruine spirituelle, car le blasphème contre l'Esprit Saint ne permet pas à l'homme de sortir de la prison où il s'est lui-même enfermé.


Oraison du matin (Office des Laudes).

Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !

Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux

il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ;
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main
Peuples, criez de joie
Et bondissez d’allégresse :
Le Père envoie son Fils
Manifester sa tendresse ;
Ouvrons les yeux :
Il est l’image de Dieu
Pour que chacun le connaisse.


Parole de Dieu Office des Laudes.



Cliquer


Parole de Dieu  (Office des Vêpres).




Loué soit notre Dieu,
Source et Parole fécondes :
Ses mains ont tout créé
Pour que nos cœurs lui répondent ;
Par Jésus Christ,
Il donne l’être et la vie :
En nous sa vie surabonde.






Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Lun 11 Juin 2018 - 10:13




Eucharistie du Lundi 11 Juin 2018

Lundi de la 10ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 11,21b-26.13,1-3.






À Antioche, un grand nombre de gens étaient devenus croyants et s'étaient convertis au Seigneur.

L'Église de Jérusalem entendit parler de tout cela, et l'on envoya Barnabé jusqu'à Antioche.

A son arrivée, voyant les effets de la grâce de Dieu, il fut dans la joie.


Il les exhortait tous à rester d'un cœur ferme attachés au Seigneur ; c'était un homme de valeur, rempli d'Esprit Saint et de foi. Une foule considérable adhéra au Seigneur.

Barnabé repartit pour aller à Tarse chercher Saul. Il le trouva et le ramena à Antioche.

Pendant toute une année, ils furent ensemble les hôtes de l'Église, ils instruisirent une foule considérable ; et c'est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ».


Or il y avait dans cette Église d'Antioche des prophètes et des hommes chargés d'enseigner :

Barnabé, Syméon surnommé Niger, Lucius de Cyrène, Manahène, ami d'enfance du prince Hérode, et Saul.

Un jour qu'ils célébraient le culte du Seigneur et qu'ils observaient un jeûne, l'Esprit Saint leur dit :

« Détachez pour moi Barnabé et Saul en vue de l'œuvre à laquelle je les ai appelés. »

Alors, après avoir jeûné et prié, et leur avoir imposé les mains, ils les laissèrent partir.



Psaume 98(97),1.2-3ab.3cd-4.5-6.


Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s'est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d'Israël.

La terre tout entière a vu,
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez.

Jouez pour le Seigneur sur la cithare,
sur la cithare et tous les instruments ;
au son de la trompette et du cor,
acclamez votre roi, le Seigneur !





Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 10,7-13.






Jésus disait aux douze Apôtres :

" Sur votre route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche.
Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement.


Ne vous procurez ni or ni argent, ni petite monnaie pour en garder sur vous ;
ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. Car le travailleur mérite sa nourriture.

Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez chez lui jusqu'à votre départ.

En entrant dans la maison, saluez ceux qui l'habitent. Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle.


Si elle n'en est pas digne, que votre paix retourne vers vous.







Commentaire du jour.





Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), Pape et Docteur de l'Église.
Homélies sur l'Évangile, n° 30 ; PL 76, 1220 (trad. Le Barroux rev.).

Saint Barnabé, apôtre qui proclame que le Royaume des Cieux est tout proche

« Comment puis-je aimer quelqu’un que je ne connais pas ? »…

Si nous ne pouvons pas voir Dieu, nous avons pourtant d’autres moyens pour lever l’œil de notre esprit jusqu’à Lui.

S’il ne nous est pas possible de le voir en Lui-même, nous pouvons dès maintenant le voir dans ses serviteurs.

En constatant qu’ils accomplissent des merveilles, nous devenons certains que Dieu habite en eux…

Personne d’entre nous ne peut regarder directement le soleil en le fixant au moment où il se lève dans tout son éclat, car les yeux fixés sur ses rayons en sont éblouis.

Mais nous regardons les montagnes que le soleil illumine, et nous voyons par là qu’il s’est levé.

Ainsi, puisque nous ne pouvons pas voir en lui-même le Soleil de Justice (Ml 3,20), regardons les montagnes que sa clarté illumine, c’est-à-dire les Saints apôtres, qui brillent par leurs vertus, qui resplendissent par leurs miracles…

En effet la puissance de Dieu en elle-même, c’est le soleil dans le Ciel ; la puissance de Dieu répandue sur les hommes, c’est le soleil sur la Terre…

Mais la condition pour ne pas trébucher sur notre route sur la Terre c’est d’aimer Dieu et notre prochain de tout notre esprit (Mt 22,37s)

C’est pourquoi L’Esprit a été donné aux disciples à deux reprises : d’abord par Le Seigneur sur la Terre, puis par Le Seigneur au Ciel (Jn 20,22; Ac 2,2).

Il nous est donné sur la terre pour aimer notre prochain, du ciel pour aimer Dieu…; ainsi nous comprendrons cette parole de Jean :

« Celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? » (1Jn 4,20)

Alors, mes frères, chérissons notre prochain, aimons celui qui est proche de nous, pour être capable d’aimer Celui qui est au-dessus de nous…et de mériter de jouir en Dieu d’une Joie parfaite avec ce même prochain.






Oraison du matin (Office des Laudes).






Dieu qui as dit de mettre à part Saint Barnabé, cet homme plein de Foi et de L'Esprit-Saint, pour qu'il porte aux païens le message du Salut, fais que l'Évangile du Christ, dont il fut l'Apôtre courageux, soit encore annoncé fidèlement en paroles et en actes.



Parole de Dieu : (Jr 15, 16)… (Office des Laudes).


Cliquer


Quand je rencontrais tes Paroles, Seigneur, je les dévorais ; elles faisaient ma Joie, les délices de mon cœur, parce que ton Nom a été invoqué sur moi, Seigneur, Dieu de l’univers.



Parole de Dieu : (1 Th 2, 13)… (Office des Vêpres).

Voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu.

Quand vous avez reçu de notre bouche la Parole de Dieu, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement : non pas une parole d’hommes, mais la Parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.






Ecouter

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mar 12 Juin 2018 - 11:46

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Mer 13 Juin 2018 - 9:14




Eucharistie du Mercredi 13 Juin 2018

Mercredi de la 10ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 18,20-39.






En ces jours-là, le roi Acab convoqua tout Israël et réunit les prophètes sur le mont Carmel.

Élie se présenta devant la foule et dit :

« Combien de temps allez-vous danser pour l’un et pour l’autre ?

Si c’est le Seigneur qui est Dieu, suivez le Seigneur ; si c’est Baal, suivez Baal. » Et la foule ne répondit mot.

Élie continua :

« Moi, je suis le seul qui reste des prophètes du Seigneur, tandis que les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante.


Amenez-nous deux jeunes taureaux ; qu’ils en choisissent un, qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher, mais qu’ils n’y mettent pas le feu.

Moi, je préparerai l’autre taureau, je le placerai sur le bûcher, mais je n’y mettrai pas le feu.

Vous invoquerez le nom de votre dieu, et moi, j’invoquerai le nom du Seigneur : le dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. »

La foule répondit :

« C’est d’accord. »

Élie dit alors aux prophètes de Baal :

« Choisissez votre taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux.

Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. »


Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal depuis le matin jusqu’au milieu du jour, en disant :

« Ô Baal, réponds-nous ! »

Mais il n’y eut ni voix ni réponse ; et ils dansaient devant l’autel qu’ils avaient dressé.


Au milieu du jour, Élie se moqua d’eux en disant :

« Criez plus fort, puisque c’est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage ; il dort peut-être, mais il va se réveiller ! »


Ils crièrent donc plus fort et, selon leur coutume, ils se tailladèrent jusqu’au sang avec des épées et des lances.

Dans l’après-midi, ils se livrèrent à des transes prophétiques jusqu’à l’heure du sacrifice du soir, mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni le moindre signe.


Alors Élie dit à la foule : « Approchez. » Et toute la foule s’approcha de lui.

Il releva l’autel du Seigneur, qui avait été démoli.

Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. »

Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l’autel une rigole d’une capacité d’environ trente litres.

Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher.


Puis il dit :

« Emplissez d’eau quatre cruches, et versez-les sur la victime et sur le bois.

» Et l’on fit ainsi

. Il dit :

« Une deuxième fois ! » et l’on recommença.

Il dit : « Une troisième fois ! » et l’on recommença encore.

L’eau ruissela autour de l’autel, et la rigole elle-même fut remplie d’eau.


À l’heure du sacrifice du soir, Élie le prophète s’avança et dit :

« Seigneur, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, on saura aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j’ai accompli toutes ces choses sur ton ordre.

Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi, pour que tout ce peuple sache que c’est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! »

Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, les pierres et la poussière, et l’eau qui était dans la rigole.

Tout le peuple en fut témoin ; les gens tombèrent face contre terre et dirent :
« C’est le Seigneur qui est Dieu ! C’est le Seigneur qui est Dieu ! »







Psaume 16(15),1-2.3ac.4.5.8.10a.11.


Garde-moi, mon Dieu : j'ai fait de toi mon refuge.
J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Je n'ai pas d'autre bonheur que toi. »
Toutes les idoles du pays,

ne cessent d'étendre leurs ravages.
Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices ;
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !
Seigneur, mon partage et ma coupe :

de toi dépend mon sort. »
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.
Tu ne peux m'abandonner à la mort.

Tu m'apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,17-19.






En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.


Amen, je vous le dis :

Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.

Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »







Commentaire du jour.





Catéchisme de l'Église Catholique.
§ 577-581

L'accomplissement de la Loi


Jésus a fait une mise en garde solennelle au début du Sermon sur la Montagne où il a présenté la Loi donnée par Dieu au Sinaï lors de la première alliance à la lumière de la grâce de la Nouvelle Alliance :

« N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les prophètes : je ne suis pas venu abolir mais accomplir »...

Jésus, le Messie d'Israël, le plus grand donc dans le Royaume des Cieux, se devait d'accomplir la Loi en l'exécutant dans son intégralité jusque dans ses moindres préceptes selon ses propres paroles.

Il est même le seul à avoir pu le faire parfaitement... L'accomplissement parfait de la Loi ne pouvait être l'œuvre que du divin Législateur né sujet de la Loi (Ga 4,4) en la personne du Fils.

En Jésus, la Loi n'apparaît plus gravée sur des tables de pierre mais « au fond du cœur » (Jr 31,33) du Serviteur qui, parce qu'il « apporte fidèlement le droit » (Is 42,3) est devenu « l'alliance du peuple » (Is 42,6).


Jésus accomplit la Loi jusqu'à prendre sur lui « la malédiction de la Loi » (Ga 3,13) encourue par ceux qui ne « pratiquent pas tous les préceptes de la Loi » (Ga 3,10) car « la mort du Christ a eu lieu pour racheter les transgressions de la première alliance » (He 9,15)...

Jésus « enseignait comme quelqu'un qui a autorité et non pas comme les scribes » (Mt 7,29).

En Lui, c'est la même Parole de Dieu qui avait retenti au Sinaï pour donner à Moise la Loi écrite et qui se fait entendre de nouveau sur la montagne des Béatitudes.

Elle n'abolit pas la Loi mais l'accomplit en fournissant de manière divine son interprétation ultime :

« Vous avez appris qu'il a été dit aux ancêtres,... moi je vous dis » (Mt 5,33-34).

Avec cette même autorité divine, il désavoue certaines « traditions humaines » des Pharisiens qui « annulent la Parole de Dieu. » (Mc 7,8.13)


Oraison du matin (Office des Laudes).






Dieu éternel et tout-puissant, tu as voulu que ton peuple trouve en Saint Antoine de Padoue un grand prédicateur de l'Évangile et un défenseur des pauvres ; permets qu'avec son aide, et fidèles à ses leçons de Vie Chrétienne, nous ressentions dans toutes nos épreuves le bienfait de ton secours.



Parole de Dieu : (Rm 8, 35.37)… (Office des Laudes).


Cliquer


Qui pourra nous séparer de l’Amour du Christ ?

La détresse ? L’angoisse ? La persécution ? La faim ? Le dénuement ? Le danger ? Le supplice ?


En tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à Celui qui nous a aimés.



Parole de Dieu : (1 P 5, 5b-7)… (Office des Vêpres).

Revêtez-vous tous d’humilité dans vos rapports les uns avec les autres.

En effet Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa Grâce.


Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu pour qu’il vous élève quand le Jugement viendra.

Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis puisqu’il s’occupe de vous







Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Jeu 14 Juin 2018 - 9:03




Eucharistie du Jeudi 14 Juin 2018

Jeudi de la 10ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).


LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 18,41-46.






En ces jours-là, le prophète Élie dit au roi Acab :

« Monte, tu peux maintenant manger et boire, car j’entends le grondement de la pluie. »

Acab monta pour aller manger et boire. Élie, de son côté, monta sur le sommet du Carmel, il se courba vers la terre et mit son visage entre ses genoux.

Il dit à son serviteur :

« Monte, et regarde du côté de la mer. » Le serviteur monta, regarda et dit  « Il n’y a rien. »

Sept fois de suite, Élie lui dit :

« Retourne. »
La septième fois, le serviteur annonça :

« Voilà un nuage qui monte de la mer, gros comme le poing. »

Alors Élie dit au serviteur :

« Va dire au roi Acab :

“Attelle ton char et descends de la montagne, avant d’être arrêté par la pluie.” »

Peu à peu, le ciel s’obscurcit de nuages, poussés par le vent, et il tomba une grosse pluie.

Acab monta sur son char et partit pour la ville de Yizréel.

La main du Seigneur s’empara du prophète ; Élie retroussa son vêtement et courut en avant d’Acab jusqu’à l’entrée de la ville de Yizréel.







Psaume 65(64),10abcd.10e-11.12-13.

Tu visites la terre et tu l'abreuves,
tu la combles de richesses ;
les ruisseaux de Dieu regorgent d'eau :
tu prépares les moissons.

Ainsi, tu prépares la terre,
tu arroses les sillons ;
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
tu bénis les semailles.

Tu couronnes une année de bienfaits ;
sur ton passage, ruisselle l'abondance.
Au désert, les pâturages ruissellent,
les collines débordent d'allégresse.







Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,20-26.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Je vous le dis :

Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.

Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens :

‘Tu ne commettras pas de meurtre’, et si quelqu'un commet un meurtre, il devra passer en jugement.

Eh bien ! Moi, je vous dis :

Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement.

Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal.

Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.

Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.

Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.

Amen, je te le dis :

Tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »







Commentaire du jour.





Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), Prêtre à Antioche puis Évêque de Constantinople, Docteur de l'Église.

Homélies sur la 1ère lettre aux Corinthiens, n° 27 (trad. AELF)

« Va d'abord te réconcilier avec ton frère »

L'Église n'existe pas pour que nous restions divisés en y venant, mais bien pour que nos divisions y soient éteintes ; c'est le sens de l'assemblée.

Si c'est pour l'Eucharistie que nous venons, ne posons donc aucun acte qui contredise l'Eucharistie, ne faisons pas de peine à notre frère.

Vous venez rendre grâce pour les bienfaits reçus : ne vous séparez pas de votre prochain.

C'est à tous sans distinction que Le Christ offre son Corps en disant :

« Prenez et mangez en tous ».

Pourquoi n'admettez-vous pas tous à votre propre table ? ... Vous faites mémoire du Christ, et vous dédaignez le pauvre ? ...

Vous prenez part à ce repas Divin ; vous devez être le plus compatissant des hommes. Vous avez bu le Sang du Seigneur et vous ne reconnaissez pas votre frère ?

Même si vous l'avez méconnu jusque-là, vous devez le reconnaître à cette table.

Il nous faut tous être dans l'Église comme dans une commune maison : nous ne formons qu'un seul Corps.

Nous n'avons qu'un même Baptême, une même table, une même source, et aussi un seul Père. (cf Ep 4,5 ;1Co 10,17).







Oraison du matin (Office des Laudes).

Nous te prions, Seigneur, Toi qui es la vraie Lumière et le Créateur de la lumière : garde-nous attentifs à ta loi pour que nous vivions dans ta Clarté.



Parole de Dieu : (Rm 14, 17-19)… (Office des Laudes).


Cliquer


Le Royaume de Dieu ne consiste pas en des questions de nourriture ou de boisson ; il est Justice, Paix et Joie dans L’Esprit-Saint.

Celui qui sert Le Christ de cette manière-là plaît à Dieu, et il est approuvé par les hommes.

Recherchons donc ce qui contribue à la Paix, et ce qui nous associe les uns aux autres en vue de la même construction.



Parole de Dieu : (1 P 1, 22-23)… (Office des Vêpres).

En obéissant à la Vérité, vous vous êtes purifiés pour vous aimer sincèrement comme des frères.

D’un cœur pur, aimez-vous intensément les uns les autres, car Dieu vous a fait renaître, non pas d’une semence périssable, mais d’une semence impérissable, sa Parole vivante qui demeure.





Ecouter

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Ven 15 Juin 2018 - 10:23




Eucharistie du Vendredi 15 Juin 2018

Vendredi de la 10ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 19,9.11-16.






Lorsque le prophète Élie fut arrivé à l'Horeb, il entra dans une caverne et y passa la nuit.

La parole du Seigneur lui fut adressée :

« Sors dans la montagne et tiens-toi devant le Seigneur, car il va passer. »

A l'approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu'il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n'était pas dans l'ouragan ; et après l'ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n'était pas dans le tremblement de terre ;
et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n'était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d'une brise légère.

Aussitôt qu'il l'entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l'entrée de la caverne.

Alors il entendit une voix qui disait : « Que fais-tu là, Élie ? »


Il répondit :

« J'éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur, Dieu de l'univers, car les fils d'Israël ont abandonné ton Alliance, renversé tes autels, et tué tes prophètes par l'épée.

Je suis le seul à être resté et ils cherchent à me tuer. »

Le Seigneur lui dit :

« Repars vers Damas, par le chemin du désert.

Arrivé là, tu consacreras par l'onction Hazaël comme roi de Syrie ;
puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi, comme roi d'Israël ; et tu consacreras Élisée, fils de Shafate, comme prophète pour te succéder. »







Psaume 27(26),7-8.9abcd.13-14.

Écoute, Seigneur, je t'appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m'a redit ta parole :
« Cherchez ma face. »

C'est ta face, Seigneur, que je cherche :
ne me cache pas ta face.
N'écarte pas ton serviteur avec colère :
tu restes mon secours.

Je le crois, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »







Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,27-32.





Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait :

" Vous avez appris qu'il a été dit :

Tu ne commettras pas d'adultère.

Eh bien moi, je vous dis :

Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l'adultère avec elle dans son cœur.

Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne.

Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne s'en aille pas dans la géhenne.

Il a été dit encore :

Si quelqu'un renvoie sa femme, qu'il lui donne un acte de répudiation.

Eh bien moi, je vous dis :

Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d'union illégitime, la pousse à l'adultère ; et si quelqu'un épouse une femme renvoyée, il est adultère.







Commentaire du jour.





Paul VI, Pape de 1963-1978.

Discours du 04/05/1970 aux Équipes Notre Dame (© copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Dieu créa l’homme à son image..., il les créa homme et femme » (Gn 1,27)

Comme la sainte Écriture nous l’enseigne, le mariage, avant d’être un Sacrement, est une grande réalité terrestre :

« Dieu créa l’homme à son image ; à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. »

Il faut toujours en revenir à cette première page de la Bible, si l’on veut comprendre ce qu’est, ce que doit être un couple humain, un foyer…

La dualité des sexes a été voulue par Dieu, pour qu’ensemble l’homme et la femme soient image de Dieu, et comme lui source de Vie :

« Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la » (v. 28).
Une lecture attentive des prophètes, des livres sapientiaux, du Nouveau Testament, nous montre du reste la signification de cette réalité fondamentale, et nous apprend à ne pas la réduire au désir physique…, mais à y découvrir la complémentarité des valeurs de l’homme et de la femme, la grandeur et les faiblesses de l’amour conjugal, sa fécondité et son ouverture sur le mystère du dessein d’amour de Dieu.

Cet enseignement garde aujourd’hui toute sa valeur et nous prémunit contre les tentations d’un érotisme ravageur…

Le Chrétien le sait, l’Amour humain est bon de par son origine, et s’il est, comme tout ce qui est dans l’homme, blessé et déformé par le péché, il trouve dans Le Christ son Salut et sa Rédemption…

Que de couples ont trouvé dans leur vie conjugale le chemin de la sainteté, dans cette communauté de vie qui est la seule à être fondée sur un Sacrement !

Œuvre de L’Esprit-Saint, la régénération Baptismale fait de nous « une création nouvelle », appelées à « mener, nous aussi, une Vie nouvelle » (cf Tt 3,5; Ga 6,15; Rm 6,4).

Dans cette grande entreprise du renouvellement de toutes choses dans Le Christ, le mariage, lui aussi purifié et renouvelé, devient une réalité nouvelle, un Sacrement de la Nouvelle Alliance.

Et voici qu’au seuil du Nouveau Testament comme à l’entrée de l’Ancien se dresse un couple.

Mais, tandis que celui d’Adam et Ève a été la source du mal qui a déferlé sur le monde, celui de Joseph et de Marie est le sommet d’où la sainteté se répand sur toute la Terre.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, tu nous fais maintenant la grâce de ta louange.

Accorde-nous de pouvoir te chanter avec tous les Saints, éternellement.



Parole de Dieu : (Ep 2, 13-16)… (Office des Laudes).


Cliquer


Maintenant, dans Le Christ Jésus, vous qui étiez loin, vous êtes devenus proches par le Sang du Christ.

C’est Lui, Le Christ, qui est notre Paix : des deux, Israël et les païens, il a fait un seul peuple ; par sa chair crucifiée, il a fait tomber ce qui les séparait, le mur de la haine, en supprimant les prescriptions juridiques de la loi de Moïse.

Il voulait ainsi rassembler les uns et les autres en faisant la Paix, et créer en Lui un seul Homme nouveau.

Les uns comme les autres, réunis en un seul Corps, Il voulait les réconcilier avec Dieu par la Croix : en sa personne, il a tué la Haine.



Parole de Dieu : (1 Co 2, 7-10a)… (Office des Vêpres).

Nous proclamons la Sagesse du mystère de Dieu, Sagesse tenue cachée, prévue par Lui dès avant les siècles, pour nous donner la Gloire.

Aucun de ceux qui dominent ce monde ne l’a connue, car, s’ils l’avaient connue, ils n’auraient jamais crucifié Le Seigneur de Gloire.

Mais ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Écriture, ce que personne n’avait vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le cœur de l’homme n’avait pas imaginé, ce qui avait été préparé pour ceux qui aiment Dieu.

Et c’est à nous que Dieu, par L’Esprit, a révélé cette Sagesse.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 le Dim 17 Juin 2018 - 9:20







Eucharistie du Dimanche 17 Juin 2018

Onzième Dimanche du Temps Ordinaire (Année B).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Ézéchiel 17,22-24.









Ainsi parle le Seigneur Dieu :

« À la cime du grand cèdre, je prendrai une tige ; au sommet de sa ramure, j’en cueillerai une toute jeune, et je la planterai moi-même sur une montagne très élevée.


Sur la haute montagne d’Israël je la planterai. Elle portera des rameaux, et produira du fruit, elle deviendra un cèdre magnifique. En dessous d’elle habiteront tous les passereaux et toutes sortes d’oiseaux, à l’ombre de ses branches ils habiteront.

Alors tous les arbres des champs sauront que Je suis le Seigneur : je renverse l’arbre élevé et relève l’arbre renversé, je fais sécher l’arbre vert et reverdir l’arbre sec. Je suis le Seigneur, j’ai parlé, et je le ferai. »











Psaume 92(91),2-3.13-14.15-16.

Qu'il est bon de rendre grâce au Seigneur,
de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
d'annoncer dès le matin ton amour,
ta fidélité, au long des nuits.

Le juste grandira comme un palmier,
il poussera comme un cèdre du Liban ;
planté dans les parvis du Seigneur,
il grandira dans la maison de notre Dieu.

Vieillissant, il fructifie encore,
il garde sa sève et sa verdeur
pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »







Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5,6-10.

Frères, nous gardons toujours confiance, tout en sachant que nous demeurons loin du Seigneur, tant que nous demeurons dans ce corps ;
en effet, nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision.

Oui, nous avons confiance, et nous voudrions plutôt quitter la demeure de ce corps pour demeurer près du Seigneur.

Mais de toute manière, que nous demeurions dans ce corps ou en dehors, notre ambition, c’est de plaire au Seigneur.

Car il nous faudra tous apparaître à découvert devant le tribunal du Christ, pour que chacun soit rétribué selon ce qu’il a fait, soit en bien soit en mal, pendant qu’il était dans son corps.







Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4,26-34.





En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait :

« Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence :

nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.

D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.

Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »

Il disait encore :

« À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?

Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences.

Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »

Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.

Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.





Commentaire du jour.





Saint Pierre Chrysologue (v. 406-450), Évêque de Ravenne, Docteur de l'Église.
Sermon 98, 1-2 ; CCL 24A, 602 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 225 rev.)

« Mais quand on l'a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères »

Frères, vous avez appris comment le Royaume des Cieux, dans toute sa grandeur, est comparé à une graine de moutarde...

Est-ce là tout ce que les croyants espèrent ?

Est-ce là tout ce que les fidèles attendent ?...

Est-ce là « ce que l'œil n'a pas vu, ce que l'oreille n'a pas entendu, ce qui n'est pas monté au cœur de l'homme » ?

Est-ce là ce que promet l'apôtre Paul et qui est tenu en réserve dans le mystère inexprimable du Salut, pour ceux qui aiment ? (1Co 2,9)

Ne nous laissons pas déconcerter par les paroles du Seigneur.

Si, en effet, « la faiblesse de Dieu est plus forte que l'homme, et si la folie de Dieu est plus sage que l'homme » (1Co 1,25), cette toute petite chose, qui est le bien de Dieu, est plus splendide que toute l'immensité du monde.

Puissions-nous seulement semer dans notre cœur cette graine de moutarde, de sorte qu'elle devienne le grand arbre de la connaissance (Gn 2,9), s'élevant de toute sa hauteur pour élever notre pensée jusqu'au Ciel, et déployant toutes les branches de l'intelligence...

Le Christ est le Royaume. A la manière d'une graine de moutarde, il a été jeté dans un jardin, le corps de la Vierge. Il a grandi et est devenu l'arbre de la Croix qui couvre la Terre entière.

Après qu'il eut été broyé par la Passion, son fruit a produit assez de saveur pour donner son bon goût et son arôme à tous les êtres vivants qui le touchent.

Car, tant que la graine de moutarde demeure intacte, ses vertus restent cachées, mais elles déploient toute leur puissance quand la graine est broyée.

De même Le Christ a-t-il voulu que son corps soit broyé pour que sa force ne reste pas cachée...

Le Christ est roi, car il est le principe de toute autorité. Le Christ est le Royaume, car en Lui réside toute la Gloire de son Royaume.


Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu tout-puissant, force de ceux qui espèrent en Toi, sois favorable à nos appels : puisque l'homme est fragile et que sans Toi il ne peut rien, donne-nous toujours le secours de ta Grâce ; ainsi nous pourrons, en observant tes Commandements, vouloir et agir de manière à répondre à ton Amour.



Parole de Dieu : (Ez 37, 12b-14)… (Office des Laudes).


Cliquer


Ainsi parle Le Seigneur Dieu : je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai sortir, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d’Israël.

Vous saurez que je suis Le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai sortir, ô mon peuple !

Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous installerai sur votre terre, et vous saurez que je suis Le Seigneur:

je l’ai dit et je le ferai.

Parole du Seigneur.



Parole de Dieu : (1 P 1, 3-5)… (Office des Vêpres).

Béni soit Dieu, Le Père de Jésus-Christ Notre Seigneur : dans sa grande Miséricorde, il nous a fait renaître grâce à la Résurrection de Jésus-Christ pour une vivante Espérance, pour l’héritage qui ne connaîtra ni destruction, ni souillure, ni vieillissement.

Cet héritage vous est réservé dans les Cieux, à vous que la puissance de Dieu garde par la Foi, en vue du Salut qui est prêt à se manifester à la fin des temps.





Ecouter



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 Hier à 9:13





Eucharistie du Lundi 18 Juin 2018

Lundi de la 11ème semaine du Temps Ordinaire

LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 21,1-16.






En ce temps-là, Naboth, de la ville de Yizréel, possédait une vigne à côté du palais d’Acab, roi de Samarie.

Acab dit un jour à Naboth :

« Cède-moi ta vigne ; elle me servira de jardin potager, car elle est juste à côté de ma maison ; je te donnerai en échange une vigne meilleure, ou, si tu préfères, je te donnerai l’argent qu’elle vaut. »

Naboth répondit à Acab :

« Que le Seigneur me préserve de te céder l’héritage de mes pères ! »

Acab retourna chez lui sombre et irrité, parce que Naboth lui avait dit :

« Je ne te céderai pas l’héritage de mes pères. » Il se coucha sur son lit, tourna son visage vers le mur, et refusa de manger.

Sa femme Jézabel vint lui dire : « Pourquoi es-tu de mauvaise humeur ? Pourquoi ne veux-tu pas manger ? »

Il répondit :

« J’ai parlé à Naboth de Yizréel. Je lui ai dit :

“Cède-moi ta vigne pour de l’argent, ou, si tu préfères, pour une autre vigne en échange.”

Mais il a répondu :

“Je ne te céderai pas ma vigne !” »

Alors sa femme Jézabel lui dit :

« Est-ce que tu es le roi d’Israël, oui ou non ?

Lève-toi, mange, et retrouve ta bonne humeur : moi, je vais te donner la vigne de Naboth. »


Elle écrivit des lettres au nom d’Acab, elle les scella du sceau royal, et elle les adressa aux anciens et aux notables de la ville où habitait Naboth.


Elle avait écrit dans ces lettres : « Proclamez un jeûne, faites comparaître Naboth devant le peuple.

Placez en face de lui deux vauriens, qui témoigneront contre lui :

“Tu as maudit Dieu et le roi !” Ensuite, faites-le sortir de la ville, lapidez-le, et qu’il meure ! »

Les anciens et les notables qui habitaient la ville de Naboth firent ce que Jézabel avait ordonné dans ses lettres.

Ils proclamèrent un jeûne et firent comparaître Naboth devant le peuple.

Alors arrivèrent les deux individus qui se placèrent en face de lui et portèrent contre lui ce témoignage :

« Naboth a maudit Dieu et le roi. » On fit sortir Naboth de la ville, on le lapida, et il mourut.


Puis on envoya dire à Jézabel :

« Naboth a été lapidé et il est mort. »

Lorsque Jézabel en fut informée, elle dit à Acab :

« Va, prends possession de la vigne de ce Naboth qui a refusé de la céder pour de l’argent, car il n’y a plus de Naboth : il est mort. »


Quand Acab apprit que Naboth était mort, il se rendit à la vigne de Naboth et en prit possession.







Psaume 5,2-3.5-6ab.6c-7.

Écoute mes paroles, Seigneur,
comprends ma plainte ;
entends ma voix qui t'appelle,
ô mon Roi et mon Dieu !

Tu n'es pas un Dieu ami du mal,
chez toi, le méchant n'est pas reçu.
Non, l'insensé ne tient pas
devant ton regard.

Tu détestes tous les malfaisants,
tu extermines les menteurs ;
l'homme de ruse et de sang,
le Seigneur le hait.






Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,38-42.







En ce temps- là, Jésus disait à ses disciples :

« Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Œil pour œil, et dent pour dent’.


Eh bien ! Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.

Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.

Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.

À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! »







Commentaire du jour.






Saint Césaire d'Arles (470-543), Moine et Évêque.
Sermons au peuple, n° 23, 4-5, s’inspirant de Saint Augustin ; SC 243 (trad. SC p. 51 rev.)

« Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant »

« Si quelqu'un observe toute la Loi mais s'il est en faute sur un seul point, le voilà en infraction par rapport à l'ensemble de la Loi » (Jc 2,10).

Quel est cet unique précepte, sinon le vrai Amour, la Charité parfaite ? C'est d'elle que l'apôtre Paul a dit aussi :

« Une seule formule contient toute la Loi en sa plénitude : tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Ga 5,14)…

Car la vraie Charité est patiente dans l'adversité et modérée dans la prospérité. Elle est forte dans les souffrances pénibles, joyeuse dans les bonnes œuvres, parfaitement en sûreté dans la tentation.

Elle est très douce entre vrais frères, très patiente parmi les faux. Elle est innocente au milieu des embûches ; elle gémit au milieu des malfaisances ; elle respire dans la Vérité.

Elle est chaste en Suzanne mariée, en Anne veuve, en Marie vierge (Dn 13,1s; Lc 2,36).

Elle est humble dans l'obéissance de Pierre et libre dans l'argumentation de Paul.

Elle est humaine dans le témoignage des Chrétiens, Divine dans le Pardon du Christ.

Car la vraie Charité, frères très chers, est l'âme de toutes les Écritures, la force de la prophétie, la charpente de la connaissance, le fruit de la Foi, la richesse des pauvres, la vie des mourants.

Gardez-la donc fidèlement ; chérissez-la de tout votre cœur et de toute la force de votre esprit (cf Mc 12,30).








Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, Roi du Ciel et de la Terre, dirige et sanctifie, ordonne et gouverne aujourd'hui nos cœurs et nos corps, nos pensées, nos paroles et nos actions : fais-nous suivre ta Volonté et tes ordres afin qu'ici-bas et pour toujours nous vivions, par ta Grâce, libres et sauvés.

Toi qui règnes pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (Jc 2, 12-13)... (Office des Laudes).


Cliquer


Parlez et agissez comme des gens qui vont être jugés par une loi de liberté.

Car le Jugement est sans Miséricorde pour celui qui n’a pas fait miséricorde, mais la Miséricorde se moque du Jugement.



Parole de Dieu : (Jc 4, 11-12)... (Office des Vêpres).

Frères, cessez de dire du mal les uns des autres ; dire du mal de son frère ou juger son frère, c’est dire du mal de la Loi et juger la Loi.

Or, si tu juges la Loi, tu n’en es plus le fidèle sujet, tu en es le juge.

Un seul est à la fois législateur et Juge, celui qui a le pouvoir de sauver et de perdre.

Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ?





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Marie du 65 Aujourd'hui à 9:16




Eucharistie du Mardi 19 Juin 2018

Mardi de la 11ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).


LITURGIE DE LA PAROLE.

Premier livre des Rois 21,17-29.






Après la mort de Naboth, la parole du Seigneur fut adressée au prophète Élie de Tishbé :

« Lève-toi, va trouver Acab, qui règne sur Israël à Samarie.

Il est en ce moment dans la vigne de Naboth, où il s’est rendu pour en prendre possession.


Tu lui diras :

“Ainsi parle le Seigneur :

Tu as commis un meurtre, et maintenant tu prends possession.

C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur :

À l’endroit même où les chiens ont lapé le sang de Naboth, les chiens laperont ton sang à toi aussi.” »

Acab dit à Élie :

« Tu m’as donc retrouvé, toi, mon ennemi ! »

Élie répondit :

« Oui, je t’ai retrouvé. Puisque tu t’es déshonoré en faisant ce qui est mal aux yeux du Seigneur,

je vais faire venir sur toi le malheur : je supprimerai ta descendance, j’exterminerai tous les mâles de ta maison, esclaves ou hommes libres en Israël.

Je ferai à ta maison ce que j’ai fait à celle de Jéroboam, fils de Nebath, et à celle de Baasa, fils d’Ahias, tes prédécesseurs, car tu as provoqué ma colère et fait pécher Israël.

Et le Seigneur a encore cette parole contre Jézabel :

“Les chiens dévoreront Jézabel sous les murs de la ville de Yizréel !”


Celui de la maison d’Acab qui mourra dans la ville sera dévoré par les chiens ; celui qui mourra dans la campagne sera dévoré par les oiseaux du ciel. »


On n’a jamais vu personne se déshonorer comme Acab en faisant comme lui ce qui est mal aux yeux du Seigneur, sous l’influence de sa femme Jézabel.


Il s’est conduit d’une manière abominable en s’attachant aux idoles, comme faisaient les Amorites que le Seigneur avait chassés devant les Israélites.

Quand Acab entendit les paroles prononcées par Élie, il déchira ses habits, se couvrit le corps d’une toile à sac – un vêtement de pénitence – ; et il jeûnait, il gardait la toile à sac pour dormir, et il marchait lentement.


Alors la parole du Seigneur fut adressée à Élie :

« Tu vois comment Acab s’est humilié devant moi !

Puisqu’il s’est humilié devant moi, je ne ferai pas venir le malheur de son vivant ; c’est sous le règne de son fils que je ferai venir le malheur sur sa maison. »







Psaume 51(50),3-4.5-6ab.11.16.

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j'ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l'ai fait.

Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.
Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,43-48.





En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Vous avez appris qu’il a été dit :

‘Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi’.

Eh bien ! Moi, je vous dis :

Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.

En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ?

Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?

Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ?

Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?

Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »







Commentaire du jour.






Saint Hilaire (v. 315-367), Évêque de Poitiers et Docteur de l'Église.
Sur Matthieu, IV, 27 (trad. SC 254, p. 149 rev.)

« Soyez parfaits comme Votre Père Céleste est parfait »

« Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi... »

La Loi, en effet, exigeait l'amour du prochain et laissait la liberté de haïr l'ennemi.

La Foi prescrit d'aimer ses ennemis.

Par le sentiment universel de la Charité elle brise les mouvements de violence qui sont dans l'esprit de l'homme, non seulement en empêchant la colère de se venger, mais encore en l'apaisant jusqu'à nous faire aimer celui qui a tort.

Aimer ceux qui vous aiment appartient aux païens, et tout le monde a de l'affection pour ceux qui nous en donnent.

Le Christ nous appelle donc à vivre en enfants de Dieu, et à imiter Celui qui, par l'avènement de Son Christ, accorde aux bons comme aux coupables le soleil et la pluie dans les Sacrements du Baptême et de L'Esprit.

Ainsi il nous forme à la Vie parfaite par ce lien d'une Bonté envers tous, en nous appelant à imiter un Père dans le Ciel qui est parfait.








Oraison du matin (Office des Laudes)… Propre à Saint Romuald.




Tu as voulu, Seigneur, que Saint Romuald restaure dans l’Église la vie érémitique ; donne-nous de renoncer à nous-mêmes pour suivre Le Christ, et de parvenir ainsi au Royaume des Cieux.



Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui ne cesses de créer l’univers, tu as voulu associer l’homme à ton ouvrage ; regarde le travail que nous avons à faire : qu’il nous permette de gagner notre vie, qu’il soit utile à ceux dont nous avons la charge et serve à l’avènement de ton Royaume.



Parole de Dieu : (1 Jn 4, 14-15)... (Office des Laudes).


Cliquer


Nous qui avons vu, nous attestons que Le Père a envoyé Son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est Le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.



Parole de Dieu : (Rm 12, 9-12)... (Office des Vêpres).

Que votre Amour soit sans hypocrisie.

Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien.

Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres.

Ne brisez pas l’élan de votre générosité, mais laissez jaillir L’Esprit ; soyez les serviteurs du Seigneur.

Aux jours d’Espérance, soyez dans la Joie ; aux jours d’épreuve, tenez bon ; priez avec persévérance.





Ecouter


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum