Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Le Deal du moment : -19%
Ecran Gamer Aoc 24G2U5/BK (Vente flash)
Voir le deal
129.99 €

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Dim 6 Fév 2011 - 18:44



Dernière édition par Gilles le Dim 14 Oct 2012 - 12:45, édité 1 fois
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Sam 19 Fév 2011 - 17:28

Des funérailles écologiques?
Manger les pissenlits par la racine

Par Suzanne Elston

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... 090106184031

La conservation et la protection de la vie sont des aspects prioritaires desquels il faut tenir compte lorsque vient le temps de faire des choix écologiques.

De fait, un nombre croissant de gens commencent également à se questionner au sujet de l’impact que leur décès pourrait avoir sur l’environnement.
«La mort et les arrangements funéraires entraînent des prises de décision très personnelles, estime Kristopher Bouck, ancien géologue et directeur de la maison funéraire MacCoubrey Funeral Homes, à Cobourg, en Ontario. Les gens qui ont le souci de causer le moins de dommages possibles à l’environnement ou qui ont vécu selon un mode de vie écologique peuvent être désireux de faire de même à l’occasion de leurs funérailles.»

Selon M. Bouck, l’embaumement traditionnel requiert du formaldéhyde et d’autres produits toxiques qui se retrouvent finalement dans la nappe phréatique. Les voûtes en ciment et les cercueils en acier requièrent de grandes quantités de matières premières. La crémation utilise également de grandes quantités de carburants fossile et émet des gaz toxiques dans l’environnement.

«Une fois qu’ils en réalisent les conséquences pour l’environnement, la plupart des gens veulent réduire l’impact de leur enterrement, indique Kim Bilous, de la Natural Burial Association. Le choix d’un enterrement vert constitue donc leur dernière chance de faire la différence.»

La Natural Burial Association suggère d’imaginer son corps dans un lieu idéal de repos éternel. «Préféreriez-vous être entourés de tombes et de pelouse, ou de prés et de jardins remplies d’oiseaux et de papillons? Si vous avez répondu des prés et des jardins, alors c’est un site d’enterrement naturel qui vous convient.»

Si la Grande-Bretagne et les États-Unis proposent tous deux des formules écologiques depuis plusieurs années, le concept de funérailles vertes est relativement récent au Canada. À ce jour, seulement deux cimetières au pays offrent des choix d’enterrement verts: le cimetière Cobourg Union à Cobourg (Ontario), et le cimetière Royal Oak Burial Park à Victoria (Colombie-Britannique).

Selon Mme Bilous, cette rareté fait en sorte qu’il est d’autant plus important d’en parler. «Les consommateurs peuvent faire leur contribution en s’enquérant des choix d’enterrement naturel lorsqu’ils font leurs arrangements funéraires, que ce soit en planifiant leur propre décès ou lorsqu’ils cherchent un endroit pour le corps de l’être cher», ajoute Mme Bilous.

Le concept de funérailles écologiques offre une alternative simple aux enterrements traditionnels en minimisant l’utilisation de matières premières et de produits toxiques, tout en permettant de léguer un héritage vert durable.

Les corps sont enterrés le plus rapidement possible, éliminant la nécessité d’un embaumement. Les cercueils sont faits en bois ou même à base de boîtes de carton, et sont enterrés dans des tombes peu profondes, où le processus naturel de décomposition permet de retourner les nutriments à la terre.

Au lieu des traditionnelles pierres tombales, les membres de la famille sont invités à planter des fleurs sauvages indigènes.
Autre bienfait de ce choix: contrairement aux cimetières traditionnels, qui sont situés en dehors des zones fragiles écologiquement en raison du potentiel de contamination de la nappe phréatique, les sites d’enterrement écologiques peuvent aider à conserver et à protéger les espaces verts.

«Nous voulons fournir une alternative écologique aux enterrements conventionnels qui ont lieu au Canada, et contribuer également à la conservation de la terre», soutient Mme Bilous. Ceci constitue sans aucun doute un héritage durable.

Funérailles traditionnelles: impact environnemental...

  • Un corps embaumé contient en moyenne plus de 15 litres de formaldéhyde.

  • Cela s’ajoute aux 4 millions de litres et plus qui sont enterrés annuellement en Amérique du Nord.

  • En un an, la quantité de métaux utilisée pour la production des voûtes et des cercueils d’Amérique du Nord serait suffisante pour reconstruire le pont Golden Gate à San Francisco.

  • La quantité de ciment utilisée durant la même période serait suffisante pour construire deux autoroutes à doubles voies entre Toronto et Montréal – aller-retour!

  • Un cimetière de 10 âcres contient: suffisamment de bois pour construire plus de 40 maisons, 1000 tonnes d’acier servant à la production des cercueils, 20 000 tonnes de ciment servant à la fabrication des voûtes.

  • Les cimetières traditionnels entretiennent des pelouses et des jardins qui requièrent des pesticides et des fertilisants pour conserver leur belle apparence.

La crémation, un sujet chaud

  • La boîte contenant le corps est incinérée à des températures allant de 760 à 1150 °C.

  • Une crémation consomme en moyenne 27 litres d’essence.

  • Durant le processus de crémation, le corps (particulièrement les organes) et d’autres tissus mous s’évaporent et s’oxydent à cause de la chaleur, les gaz ainsi produits se dispersant dans le système d’échappement.

  • Ces émissions de gaz comprennent des oxydes d’azote, du monoxyde de carbone, du dioxyde de soufre, des vapeurs de mercure, du fluorure d’hydrogène, du chlorure d’hydrogène et d’autres métaux lourds, notamment des polluants organiques persistants.

  • Selon les Nations-Unies, la crémation contribue à 0,2% des émissions mondiales de dioxine et de furane. Elle est considérée comme la deuxième plus grande source de mercure en suspension dans l’air en Europe.

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Sam 19 Fév 2011 - 22:28

Québec
Des funérailles et des cimetières verts ?
Une tendance écologique se dessine dans le milieu funéraire


Par Mélanie Tremblay

Article publié le 10 octobre 2008 sue Canoë Info
La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... 2008-10-10b



La protection de l’environnement est de plus en plus une priorité chez les Québécois qui adoptent de nouvelles façons de faire dites plus écologiques et responsables. En ce sens, le milieu funéraire commence à se transformer et pourrait bien connaître un véritable virage vert au cours des prochaines années.



«Les funérailles et les cimetières écologiques sont assez présents en Europe et aux États-Unis. Au Québec, nous tendons vers cette tendance, même si elle est encore peu présente», indique Garry Lavoie, directeur général de la Coopérative funéraire des Deux Rives, située dans la région de Québec.



M. Lavoie explique que la définition de funérailles et de cimetières écologiques n’est pas identique d’un endroit à l’autre et que chaque entrepreneur définit ses propres règles.



En Europe et aux États-Unis, on offre par exemple la possibilité à la clientèle d’être enterré dans un sac de coton, sans cercueil, ou encore sans être embaumée, puisque l’embaumement se fait à l’aide de produits chimiques.

On y voit aussi des cimetières qui ont plutôt l’aspect d’un parc. Des sentiers pédestres y sont aménagés pour la population et les défunts sont enterrés sous de simples roches mises en valeur dans le décor naturel. On choisira dans la plupart du temps d’aménager ce type de cimetière dans un endroit qui a besoin d’être reboisé.



Au Québec...



Au Québec, le consommateur peut déjà, comme en Europe et aux États-Unis, opter pour l’acquisition de cercueils et d’urnes fabriqués à partir de matières biologiques et strictement biodégradables, telles que le coton biologique, de la colle sans agent chimique et un boîtier constitué seulement de bois.



La Maison Gomin, qui offre des services commémoratifs, a ouvert ses portes le 8 octobre dernier. Une partie de ses services concerne le domaine funéraire.



Voyant que les Québécois étaient de plus en plus préoccupés par l’environnement, Michel Boutin, président-directeur général, a décidé d’offrir des cercueils et des urnes écologiques.



«Il fallait s’adapter à la population qui a une conscience sociale tournée vers l’environnement. Le besoin étant là, nous avons actualisé immédiatement notre offre», a-t-il précisé.



La Coopérative des Deux Rives offre également un service bien particulier. «Il y a un an, nous avons mis en place un programme visant à annuler les gaz à effet de serre que créent les déplacements pour des funérailles. Nous calculons le nombre total de gaz à effet de serre émis annuellement, et selon le nombre, nous compensons en plantant des arbres dans deux endroits qui font face à la déforestation au Québec et au Guatemala», raconte Garry Lavoie.



En ce qui concerne les cimetières verts, M. Lavoie note que certains entrepreneurs privilégient des techniques d’entretien biologiques, l’utilisation d’engrais naturels par exemple. D’autres choisiront de réserver un coin de terrain aux cercueils et aux urnes biodégradables. Mais il resterait encore du chemin à faire avant de voir apparaître des cimetières qui ont l’allure d’un parc.

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Anti N.O.M&Babylone le Dim 20 Fév 2011 - 14:14

eh be
Anti N.O.M&Babylone
Anti N.O.M&Babylone
Avec Saint Maximilien Kolbe

Messages : 86
Age : 24
Localisation : La Guerche de Bretagne
Inscription : 28/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Lun 21 Fév 2011 - 1:10

Que signifie votre réponse : "eh be" Question Shocked Question Shocked ????

Vous dites avoir 15 ans... Ne serait-il pas plus sage pour vous d'aller à l'école et de respecter la langue française ?


La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Manuela le Lun 21 Fév 2011 - 2:56

Merci Gilles pour cet texte bien intéressant. Oui à ce projet pour préserver la planéte.


@ Au sujet du message précédent je suis désolée de le dire mais c`est ridicule et irrespectueux et c`est d`un certain " babylone "
Manuela
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Sam 5 Mar 2011 - 14:22

Inhumation ou crémation ?

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Visite-au-cimetiere_0041

L’Eglise accepte l’incinération mais garde cependant une nette préférence pour l’inhumation, en raison de ses résonances bibliques et de sa symbolique particulièrement riche pour la foi chrétienne.

L’inhumation
Le cercueil est inhumé dans le cimetière communal, à condition d’avoir l’autorisation du maire accordée de fait pour le lieu de résidence principale ou le lieu de décès, ou dans un autre cimetière dans le cas où il y existe déjà une concession familiale (parcelle de terrain d’un cimetière que la municipalité concède à un particulier par droit d’usage – il ne s’agit en aucun cas d’un achat de terrain - par ailleurs l’inhumation dans une propriété privée est très rare et soumise à une autorisation préfectorale).

La crémation
Face au recours de plus en plus fréquent à la crémation (elle concerne aujourd’hui un quart des obsèques et la moitié des contrats en prévision d’obsèques qui sont signés), la France s’est dotée d’une loi (n° 2008-1350 du 19 décembre 2008) donnant un statut aux cendres et encadrant leur destination. Les cendres des personnes décédées doivent être traitées “avec respect, dignité et décence”, et considérées comme des “restes humains”. A ce titre, elles ne pourraient plus être privatisées, mais leur destination devrait être prévue par la loi. L’urne pourrait ainsi être placée dans un cimetière, dispersée dans un “jardin du souvenir” ou en pleine nature, avec obligation de déclarer la date et le lieu de dispersion à la mairie. Il s’agit de simplifier et sécuriser les démarches des familles, de donner un statut aux cendres des personnes incinérées et de prévoir leur destination.

L’Eglise et la crémation
Depuis un décret du Saint-Office du 8 mai 1963, la crémation est permise pour les chrétiens, si celle-ci ne manifeste pas une mise en cause de la foi dans la résurrection des corps (Catéchisme de l’Eglise catholique, n° 2301 et 2300). L’Eglise catholique indique que « de même que l’incinération du corps ne touche pas à l’âme et n’empêche pas la toute-puissance de Dieu de rétablir le corps, de même elle ne contient pas en soi une négation objective de ces dogmes », mais elle affirme cependant sa préférence traditionnelle de l’ensevelissement des corps pour l’enterrement des morts.

L’Église ne souhaite pas qu’après l’incinération les cendres soient dispersées. Elle demande que les urnes funéraires trouvent un lieu d’accueil définitif qui soit un columbarium ou un caveau, et non la maison. Elle juge souhaitable que les cendres ne soient pas éparpillées, pour qu’il y ait un lieu de souvenir et de recueillement.

Source: 10. Respect des défunts et lieux de mémoire - montligeon.org



La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par pax et bonum le Dim 6 Mar 2011 - 8:28

Autant la crémation s'adapte bien aux religions orientales,bouddhisme,indouisme pour lesquelles le monde est illusion,donc le corps est illusion...
Autant elle convient mal au Credo chrétien qui annonce la Résurrection,l'Assomption de la Vierge Marie.
Comment canoniser un Saint qui a voulu être réduit en cendres si on ne peut faire l'invention de ses reliques comme il se doit?
"tu es poussière":OK;Mais par une loi naturelle et non par la volonté humaine.
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6561
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Sam 7 Mai 2011 - 14:17

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Photo_875438_resize


La mode du cercueil écolo ?

Sans vouloir être morbide ou faire de l’humour douteux, il est aujourd’hui possible de continuer, même décédé, à servir la cause écologique. Comment ? En choisissant un cercueil bio pour vos obsèques. Mettez donc un peu de vert dans la noirceur d’un enterrement et limiter la pollution causée par les matériaux des sépultures.

Ce cercueil vient d’être lancé par la société « Le Choix Funéraire », second groupe national du secteur des pompes funèbres. Il est réalisé en chêne massif de forêts durablement gérées (répondant aux critères de gestion définis par le programme européen de certification forestière). Son capitonnage est également en matières naturelles d’origine renouvelable (coton non traité, ouate acétate de cellulose, non synthétiques et biodégradables) et sa finition est garanti sans solvant avec verni qualifié Eco-label. Constitué à 80 % de bois, Il permettrait de réaliser des gains de 48 % sur la pollution atmosphérique, 30 % sur la pollution des eaux et 19 % sur la consommation d’énergie.

Prix : 1500 euros. Le produit va-t-il marcher et pourquoi pas, devenir à la mode ? En tout cas, il a du potentiel : selon une étude réalisée par la Sofres en mars dernier, « 36 % des familles sont sensibles à la protection de l'environnement et considèrent que le secteur de la mort fait aussi partie des préoccupations de la planète ».

Source: www.developpementdurable.com

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Lun 29 Aoû 2011 - 20:12

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Manuela le Mar 30 Aoû 2011 - 1:25

Intéressant, Merci cher Ami Gilles.
Manuela
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par n1234 le Mar 30 Aoû 2011 - 10:01

Bonjour à tous,
Cela montre que le respect de l'environnement est un mode de vie, une remise en question totale.
Moi qui suis du coté producteur, je peux vous dire que c'est cela qui est le plus difficile à accepter pour certains : accepter de remettre en cause sa façon de travailler, reconnaître qu'on a fait de mauvais choix par le passé.
Mes voisins préfèrent ne rien changer par peur d'en venir à se juger eux mêmes.
Bonne journée,
Pierre
n1234
n1234
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 142
Age : 52
Localisation : Perigord
Inscription : 11/11/2010

http://religionsdulivre.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Dim 18 Sep 2011 - 23:28

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Dim 19 Aoû 2012 - 0:41

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... A0922_b


Les funérailles écologiques...

De nos jours, un nombre croissant de gens se préoccupe de l'impact que leur décès pourrait avoir sur l'environnement. Le concept de funérailles écologiques offre une alternative simple aux enterrements traditionnels en minimisant l'utilisation de matières premières et de produits toxiques, tout en permettant de léguer un héritage vert durable.

Les choix écologiques se résument ainsi :


  • cercueils écologiques (fabriqués en peuplier, sans aucune pièce de métal et le tissu intérieur est fait de coton naturel) ;
  • urnes biodégradables (ces urnes se décomposeront naturellement et sans polluer une fois placées en terre) ;
  • utilisation de produits d'embaumement moins toxiquex que le formaldéhyde ;
  • planter un arbre à la mémoire de chaque personne décédée ayant utilisé les services de la Coopérative ;
  • réaliser des funérailles « carbone neutre » en plantant un nombre d'arbres suffisant pour compenser l'émission des gaz à effet de serre de toute la flotte automobile utilisée pour less funérailles d'un client.

La Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue est l'une des entreprises funéraires offrant des funérailles écologiques à être maintenant approuvée et certifiée par le Green Burial Council (GBC) ; organisme indépendant, exempt d'impôt et à but non-lucratif qui a pour mission d'encourager et d'encadrer les pratiques écologiques durables dans l'industrie funéraire.

Nos forfaits écologiques permettent la réalisation de funérailles sans l'utilisation de produits ou matériaux toxiques ou non-biodégradables.

Ces forfaits incluent la prise en charge, les transports locaux, la garde et la préparation des défunts ainsi que toutes les formalités légales à être complétées en lien avec le décès.

Un contenant d'inhumation approuvé par le GBC tel qu'un cercueil écologique biodégradable pourra être ajouté ou inclus dans ces forfaits.

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... GBC-logo-200x200

Source: www.residence-funeraire.com

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Maud le Dim 19 Aoû 2012 - 20:51

Merci Gilles

Pub pas trés réjouissante , ces funérailles écolo , elle nous ramène sur terre avant d'aller sous terre ., mais Il fallait y penser !

Amicalement
Maud
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Jeu 23 Aoû 2012 - 16:51

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... 20090928-151720-g

Des funérailles écologiques?

Manger les pissenlits par la racine...


La conservation et la protection de la vie sont des aspects prioritaires desquels il faut tenir compte lorsque vient le temps de faire des choix écologiques.

De fait, un nombre croissant de gens commencent également à se questionner au sujet de l’impact que leur décès pourrait avoir sur l’environnement.

«La mort et les arrangements funéraires entraînent des prises de décision très personnelles, estime Kristopher Bouck, ancien géologue et directeur de la maison funéraire MacCoubrey Funeral Homes, à Cobourg, en Ontario. Les gens qui ont le souci de causer le moins de dommages possibles à l’environnement ou qui ont vécu selon un mode de vie écologique peuvent être désireux de faire de même à l’occasion de leurs funérailles.»

Selon M. Bouck, l’embaumement traditionnel requiert du formaldéhyde et d’autres produits toxiques qui se retrouvent finalement dans la nappe phréatique. Les voûtes en ciment et les cercueils en acier requièrent de grandes quantités de matières premières. La crémation utilise également de grandes quantités de carburants fossile et émet des gaz toxiques dans l’environnement.

«Une fois qu’ils en réalisent les conséquences pour l’environnement, la plupart des gens veulent réduire l’impact de leur enterrement, indique Kim Bilous, de la Natural Burial Association. Le choix d’un enterrement vert constitue donc leur dernière chance de faire la différence.»

La Natural Burial Association suggère d’imaginer son corps dans un lieu idéal de repos éternel. «Préféreriez-vous être entourés de tombes et de pelouse, ou de prés et de jardins remplies d’oiseaux et de papillons? Si vous avez répondu des prés et des jardins, alors c’est un site d’enterrement naturel qui vous convient.»

Si la Grande-Bretagne et les États-Unis proposent tous deux des formules écologiques depuis plusieurs années, le concept de funérailles vertes est relativement récent au Canada. À ce jour, seulement deux cimetières au pays offrent des choix d’enterrement verts: le cimetière Cobourg Union à Cobourg (Ontario), et le cimetière Royal Oak Burial Park à Victoria (Colombie-Britannique).

Selon Mme Bilous, cette rareté fait en sorte qu’il est d’autant plus important d’en parler. «Les consommateurs peuvent faire leur contribution en s’enquérant des choix d’enterrement naturel lorsqu’ils font leurs arrangements funéraires, que ce soit en planifiant leur propre décès ou lorsqu’ils cherchent un endroit pour le corps de l’être cher», ajoute Mme Bilous.

Le concept de funérailles écologiques offre une alternative simple aux enterrements traditionnels en minimisant l’utilisation de matières premières et de produits toxiques, tout en permettant de léguer un héritage vert durable.

Les corps sont enterrés le plus rapidement possible, éliminant la nécessité d’un embaumement. Les cercueils sont faits en bois ou même à base de boîtes de carton, et sont enterrés dans des tombes peu profondes, où le processus naturel de décomposition permet de retourner les nutriments à la terre.

Au lieu des traditionnelles pierres tombales, les membres de la famille sont invités à planter des fleurs sauvages indigènes.

Autre bienfait de ce choix: contrairement aux cimetières traditionnels, qui sont situés en dehors des zones fragiles écologiquement en raison du potentiel de contamination de la nappe phréatique, les sites d’enterrement écologiques peuvent aider à conserver et à protéger les espaces verts.

«Nous voulons fournir une alternative écologique aux enterrements conventionnels qui ont lieu au Canada, et contribuer également à la conservation de la terre», soutient Mme Bilous. Ceci constitue sans aucun doute un héritage durable.

Funérailles traditionnelles: impact environnemental


  • Un corps embaumé contient en moyenne plus de 15 litres de formaldéhyde.


  • Cela s’ajoute aux 4 millions de litres et plus qui sont enterrés annuellement en Amérique du Nord.


  • En un an, la quantité de métaux utilisée pour la production des voûtes et des cercueils d’Amérique du Nord serait suffisante pour reconstruire le pont Golden Gate à San Francisco.


  • La quantité de ciment utilisée durant la même période serait suffisante pour construire deux autoroutes à doubles voies entre Toronto et Montréal – aller-retour!


  • Un cimetière de 10 âcres contient: suffisamment de bois pour construire plus de 40 maisons, 1000 tonnes d’acier servant à la production des cercueils, 20 000 tonnes de ciment servant à la fabrication des voûtes.


  • Les cimetières traditionnels entretiennent des pelouses et des jardins qui requièrent des pesticides et des fertilisants pour conserver leur belle apparence.

La crémation, un sujet chaud


  • La boîte contenant le corps est incinérée à des températures allant de 760 à 1150 °C.


  • Une crémation consomme en moyenne 27 litres d’essence.


  • Durant le processus de crémation, le corps (particulièrement les organes) et d’autres tissus mous s’évaporent et s’oxydent à cause de la chaleur, les gaz ainsi produits se dispersant dans le système d’échappement.


  • Ces émissions de gaz comprennent des oxydes d’azote, du monoxyde de carbone, du dioxyde de soufre, des vapeurs de mercure, du fluorure d’hydrogène, du chlorure d’hydrogène et d’autres métaux lourds, notamment des polluants organiques persistants.


  • Selon les Nations-Unies, la crémation contribue à 0,2% des émissions mondiales de dioxine et de furane. Elle est considérée comme la deuxième plus grande source de mercure en suspension dans l’air en Europe.

7 choses à faire


  1. Planifier votre enterrement, de façon à ce que votre famille et vos exécuteurs testamentaires soient informés de votre volonté de faire les choses simplement.

  2. Ajoutez une phrase dans votre testament disant: «Je préférerais être enterré dans un site d’enterrement naturel, si possible. Si aucun site d’enterrement naturel n’est disponible, prière de préparer mon corps sans produits toxiques, et utilisez un cercueil aisément biodégradable, sans voûte de ciment.»

  3. Optez pour une simple boîte fabriquée à base de bois local récolté de façon durable (comme le bois certifié Forest Stewardship Council) ou encore de carton. Prenez des informations au sujet des cercueils écologiques de la compagnie Northern Casket.

  4. Examinez d’autres alternatives, incluant un linceul ou un simple panier.

  5. Pour ce qui est de la crémation, demandez à faire enlever vos dents recouvertes de plombage contenant du mercure, afin d’éviter de rejeter du mercure dans l’air.

  6. Pensez à compenser les émissions de gaz à effet de serre générées lors de la crémation par l’achat de crédits de carbone.

  7. Au lieu de bouquets de fleurs traditionnels, demandez à ce que les dons de vos proches et amis servent à la conservation d’un terrain ou soient acheminés à un organisme écologique.

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Logo-canoe2

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Dim 14 Oct 2012 - 13:01

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Cremains

Que dit l'Église de la crémation ?

La crémation est-elle acceptée par l'Eglise ?

Les chrétiens ont traditionnellement privilégié le rite de l'inhumation. Ils manifestent ainsi leur foi dans le corps que Dieu a fait. De plus, l'Ancien Testament dit que l'homme a été fait de terre dans laquelle Dieu a insufflé la vie. A la mort, le corps retourne dans cette terre.

Au XIX° siècle, les anticléricaux ont pris l'habitude de se faire incinérer. C'était une façon de couper court à toute idée de résurrection des corps. En 1963, le Vatican autorise la crémation à condition qu'elle ne soit pas choisie pour des raisons contraires à la foi chrétienne. Après tout, Dieu est bien capable de ressusciter tous les individus qu'il a créés, qu'ils soient noyés ou brûlés Il n'en reste pas moins que l'Église préfère l'inhumation.

Vous-même, que pensez-vous de la crémation ?

On arrive, avec la crémation, à des situations terrifiantes, qui n'ont rien de "spirituelles". Imaginez-vous des enfants réunis après le décès de leur mère, qui se partagent ses cendres à la cuillère... Je ne pense pas que la crémation favorise le travail de deuil. Une des premières souffrances est la mise en flammes du cercueil, au crématorium. C'est un moment d'une violence inouïe. Ce n'est est d'ailleurs pas un hasard si les malades du sida ont choisi, pour la plupart, d'être incinérés. C'était une façon, pour eux, de mettre le feu à cette société qui ne tolère pas l'homosexualité.

Que deviennent les cendres ?

L'Eglise demande qu'elles aient une destination définitive. Les entreprises de pompes funèbres sont très attentives. Elles proposent aux familles de garder les cendres dans un colombarium provisoire, le temps de réfléchir à la suite des événements en famille. Choisir de disperser les cendres est, à mon sens, la pire des solutions. L'imaginaire ne peut plus se reposer sur un lieu. Surgit également le problème de la privatisation. Au nom de quoi peut-on garder chez soi les cendres d'un proche ? Le défunt pouvait avoir des amis, inconnus de ses proches, et qui aimeraient se recueillir sur sa tombe.

Enfin, pour moi, la crémation traduit un déficit de relations. Les gens meurent comme s'il n'y avait personne après eux. Souvent, la décision de se faire incinérer est prise par des gens qui se sentent seuls. Ne voulant pas être à charge, ils préfèrent disparaître en cendres, pour éviter à leurs descendants de devoir venir sur leur tombe. Manque de confiance !

Que disent les autres religions de la crémation ?

Les juifs, les musulmans, les chrétiens orthodoxes et les animistes africains refusent la crémation. Quant aux hindouistes qui la pratiquent, ils y attachent une symbolique très précise. La fumée qui se dégage du corps qui brûle est un lien entre le défunt et les divinités. Une fois la crémation terminée, les cendres sont jetées dans le fleuve sacré, le Gange, au milieu des prières.

L'Eglise propose-t-elle un rituel autour de la crémation ?

Elle est consciente du vide rituel autour du phénomène. Elle propose cependant, comme pour tout autre défunt, trois étapes : à la maison ou en chambre funéraire, à l'église et au crématorium (en lieu et place du cimetière). Il existe de belles prières à la fermeture du cercueil au moment où on voit le visage pour la dernière fois.

Avec la crémation se pose la question de la destination des cendres du défunt. Certains demandent qu'elles soient dispersées, ce qui rend impossible le travail de deuil.

Pierre Faure, jésuite La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Croire-petit

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles


Dernière édition par Gilles le Dim 14 Oct 2012 - 21:30, édité 1 fois
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Dim 14 Oct 2012 - 19:25

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Cimetiere%20st%20Charles%20Quebec-couleurs%20automne-12-10%C2%A9bodha-09-IMG_2954-border

Pourquoi mourir ?...

Les jours raccourcissent... les champs sont déserts... les fleurs qui égayaient les fenêtres des maisons sont fanées... les arbres dépouillés de leurs feuilles laissent une apparence de mort: ... c'est l'automne. Pourquoi cette mort de la nature?

Pourquoi la mort?

C'était si beau de voir les arbres habillés de mille et une feuilles vertes frémissant sous la brise. C'était si beau de regarder les verts gazons ornés de fleurs aux couleurs variées. C'était si beau d'entendre, au lever du jour, la symphonie des chants des oiseaux. Et maintenant, plus rien de tout cela: c'est l'automne... C'est la mort.

Pourquoi la mort?

Si je te disais que c'est pour une nouvelle vie... encore plus belle, me croirais-tu? Regarde encore la nature... après la tombée des feuilles, l'arbre forme le bourgeon qui laissera éclore au printemps, une nouvelle feuille, une nouvelle branche... les champs labourés avec leur apparence désertique revivront au printemps produisant du cent pour un. Bizarre... mais c'est la loi de la nature: la vie doit toujours être précédée d'une mort.
Toi aussi tu as dû mourir pour être ce que tu es en ce moment! Tu es mort au sein maternel pour naître à la vie en ce monde. Tu es mort à la vie d'enfant pour devenir adolescent. Tu es mort à la vie d'adolescent pour devenir adulte. Chaque mort t'amenait à une nouvelle vie encore plus épanouissante.
Regarde-toi aujourd'hui... Tu n'as plus la force physique, la beauté de tes vingt ans... tu ne peux plus faire ce que tu faisais il y a dix ans... tu meurs à ces réalités, mais tu as acquis une expérience, une sagesse, une sérénité, une vision du monde et des personnes qui est beaucoup plus tolérante. Tu as une beauté spéciale. Comme disait saint Paul: "bien que l'homme extérieur s'en va vers sa ruine (meurt), l'homme intérieur se renouvelle de jour en jour." (2 Cor. 4, 16).


Lorsque viendra pour toi la dernière mort... la fin de ta vie sur terre... une vie nouvelle surgira encore plus belle, plus complète, plus épanouissante, qui ne connaîtra pas de déclin. Cette vie des enfants de Dieu, dont parlait St-Paul, n'ayant pas d'égal. C'est la loi de la nature; pour vivre d'une vie nouvelle,
il faut d'abord mourir...


Noël Poisson, o.m.i., Revue Notre-Dame du Cap, Septembre-Octobre 1988

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par fraysse le Dim 14 Oct 2012 - 21:42

Ohé Gilles !!

Dans tout ça le seul risque de mourir est bien d être vivant!!

A plus vieil ours!!

fraysse
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 564
Inscription : 03/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par l43275 le Lun 15 Oct 2012 - 14:33

pourquoi la mort? Car c'est la vie.......................



Merci Gilles



Cordialement dans le Christ-Roi Maitre des Nations Encens

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Luca le Mar 16 Oct 2012 - 20:18

Personnellement, j'ai pas trop peur de la mort ou bien un peut. C'est quand même un grand mystère, je craint plutôt Dieu que la mort elle même, c'est quelque chose dont je n'est pas peur d'en parler parce que un jour ou l'autre je vais mourir comme tous le monde. Mais comme le dit si bien lacroixlys. Quand ont meurt ont vit.
Luca
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 24
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Ven 19 Oct 2012 - 15:32

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... 110604_od56l_robi-funerailles-eglise-2_sn635

Ils sont nombreux les bienheureux qui n’ont jamais fait parler d’eux et qui n’ont pas laissé d’image.
Tous ceux qui ont depuis des âges aimé sans cesse et de leur mieux autant leurs frères que Dieu !
Ceux dont on ne dit pas un mot.
Ces bienheureux de l’humble classe, ceux qui n’ont jamais eu l’extase
et n’ont laissé d’autres trace qu’un coin de terre ou un berceau.

Ils sont nombreux ces gens de rien, ces bienheureux du quotidien
qui n’entreront pas dans l’histoire ceux qui ont travaillé sans gloire
et qui se sont usé les mains à pétrir, à gagner le pain.

Ils ont leurs noms sur tant de pierres et quelques fois dans nos prières,
mais ils sont dans le cœur de Dieu ! Et quand l’un deux quitte la terre,
pour gagner la maison du père, une étoile naît dans les cieux.


Cantique catholique québécois

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Sam 20 Oct 2012 - 4:45

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Dim 21 Oct 2012 - 15:08

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... 251704-connaissances-famille-porte-cercueil

Avoir peur de la mort, est-ce normal ?

Dans le film Apollo 13 qui relate l’une des missions Apollo de la Nasa, l’angoisse est maximale. Perdus dans les astres, loin de la terre, avec comme seul contact les liaisons radios, trois astronautes, suite à un incident technique, vont lutter contre la mort qui semble inéluctable. Après plusieurs jours d’angoisse, quelle joie, quel soulagement de voir ces trois hommes sortir indemne de cette épreuve.

Rien de plus normal que d’avoir peur de la mort !

L’expression de ces peurs peut emprunter différentes voies : la peur de l’inconnu, la peur de quitter les siens, la peur de souffrir... Si nous avons peur de la mort, c’est parce que tout en nous aspire à la vie. D’ailleurs, il est frappant de voir avec quelle énergie, l’homme se défend contre la mort, jusque dans les derniers instants.

Il y a une autre peur de la mort, plus pernicieuse, ennemie de l’espérance.

Aujourd’hui, par exemple, il est devenu difficile de parler de la mort car la société du bien-être a tendance à occulter cette réalité dont la seule pensée procure de l’angoisse. Plus une société construit un monde sans Dieu, plus est forte l’angoisse de la mort qu’on essaie, sans résultat, d’aseptiser. Sur le plan personnel, cela peut se traduire soit par la fuite en avant vers des paradis artificiels (argent, drogue, vie mondaine, etc.), soit par le désespoir à tel point qu’on arrive parfois à croire que maîtriser sa mort en en choisissant soi-même le moment est un acte de liberté humaine.

Faut-il rappeler ici que le suicide est la première cause de décès chez les jeunes de 25 à 34 ans en France.

" Qui peut, en s’en inquiétant, nous dit Jésus, ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? " La peur de la mort, si elle est normale, ne doit pas conduire à la peur de la vie qui manifeste aussi de manière paradoxale l’importance du sens de notre vie.

Jésus nous a donné une assurance : celle d’accéder à l’éternité. Quelques jours avant sa mort, la petite sainte de Lisieux, Thérèse de l’Enfant Jésus, disait à ses sœurs : " Comment voulez-vous qu’on sache, un jour, tout quitter pour entrer dans la lumière de Dieu si l’on n’a pas été capable de quitter, chaque jour, une petite chose de rien du tout - fermer son livre ou lâcher son tricot - pour entrer dans la présence de Dieu ? "

" Lorsqu’une personne meurt, elle ne fait que retourner à la maison de Dieu, là où nous devons tous aller. C’est beau la mort quand on sait que c’est un retour à la maison. " Mère Teresa

Ce que nous dit la Bible...

" Frères, nous ne voulons pas que vous restiez dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis ; vous ne pouvez pas vous affliger comme font les autres qui n’ont pas d’espérance. Ne croyez-vous pas que Jésus est mort et ressuscité ? De même, Dieu fera que Jésus prenne avec lui ceux qui se sont endormis. " Lettre de saint Paul aux Thessalonissiens, ch 4, v.13.14.¸

qe.catholique.org

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Ange Gardien10 le Dim 21 Oct 2012 - 23:00

J'ai vu à un moment donné un témoignage d'une femme qui voulait se suicider, elle a eu un expérience de mort imminente(EMI), elle est allée en enfer, mais on l'a ramenée à la vie par les progrès de la médecine, alors non, le Seigneur ne permet pas le suicide, c'est d'ailleurs condamné par la Bible.

Ange Gardien10
Ange Gardien10
Pour le roi

Féminin Messages : 688
Inscription : 27/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par flou le Dim 21 Oct 2012 - 23:05

Merci Gilles pour ce sujet si important!

La mort, oui j'en ai peur , mais n'est ce pas la vie?
qui mieux que Thérèse peut nous faire comprendre les joie de la mort Smile c'est elle pour moi qui en parle le mieux.

soyons prêt au présent éternel dans la maison des Cieux


Derniers entretiens
Propos recueillis d’avril à septembre 1897


le 1er mai
Ce n’est pas “la mort “qui viendra me chercher, c’est le bon Dieu. La mort, ce n’est pas le fantôme, un spectre horrible comme on la représente sur les images. Il est dit dans le catéchisme que « la mort, c’est la séparation de l’âme et du corps », ce n’est que cela !

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 7 mai
Je tousse ! Je tousse ! Ça fait comme la locomotive d’un chemin de fer quand elle arrive à la gare. J’arrive aussi à une gare, c’est celle du Ciel et je l’annonce !

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux




du 21 au 26 mai

Je vais bientôt mourir ; mais quand ?… Cela ne vient pas ! Je suis comme un petit enfant à qui l’on promet un gâteau : on le lui montre ; puis quand il s’approche pour le prendre, la main se retire…
Mais au fond, je suis bien abandonnée pour vivre, pour mourir, pour guérir…

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux



J’étais dans ces réflexions quand votre petit mot m’est arrivé. Vous me disiez que tout en moi vous plaisait : que j’étais chérie particulièrement du bon Dieu, qu’il ne m’avait pas fait monter comme les autres, le rude escalier de la perfection, mais qu’il m’avait mis dans un ascenseur pour que je sois plus vite rendue à lui !

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 27 mai
A propos de sa mort…
Je suis comme une personne qui ayant un billet de loterie, court la chance de gagner plus qu’une autre qui n’en aurait pas ; mais pourtant elle n’est pas sûre encore d’avoir un lot.
Enfin, j’ai un billet, c’est ma maladie… et je puis garder bon espoir.

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 29 mai

…Eh bien, il me semble qu’aujourd’hui, les petits anges m’appellent, et moi je vous dis comme la petite fille : « laissez-moi donc partir, y veulent de moi ! »
Je ne les entends pas, mais je les sens.

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux




le 4 juin
- Ne vous étonnez pas si je ne vous apparais pas après ma mort et si vous ne voyez aucune chose extraordinaire comme signe de mon bonheur…
- Les Anges viendront vous chercher dit Sœur Geneviève. Oh ! pourtant que nous voudrions les voir !
- Je ne crois pas que vous les verrez, mais çà ne les empêchera pas d’être là…

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 6 juin
Monsieur Youf m’a dit encore : « Etes-vous résignée à mourir ? » Je lui ai répondu : « Ah ! mon Père, je trouve qu’il n’y a besoin de résignation que pour vivre. Pour mourir, c’est de la joie que j’éprouve. »

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 6 juillet
Elle venait de cracher du sang. Je lui dis : vous allez donc nous quitter ?
- Mais non ! Monsieur l’abbé m’a dit : « Vous aurez un grand sacrifice à faire en quittant vos sœurs… » Je lui ai répondu : « Mais, mon Père, je trouve que je ne les quitterai pas ; au contraire, je serai encore plus près d’elles après ma mort. »

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 7 juillet
- Avez-vous peur de la mort, maintenant que vous la voyez de si près ?
- Ah ! de moins en moins…

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux



le 10 juillet
On parlait de la mort et des contractions qui se produisent souvent à ce moment-là sur le visage. Elle reprit : « Si ça arrive, ne vous attristez pas car aussitôt après, je ne ferai plus que des sourires. »

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 28 juillet
C’est dur de tant souffrir, cela doit vous empêcher toute pensée ?
- Non, cela me laisse encore dire au bon Dieu que je l’aime ; je trouve que c’est suffisant.

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 5 août
« C’est donc atroce, ce que vous souffrez ? » dit notre Mère
- Non, ma Mère, pas atroce, mais beaucoup, beaucoup… juste ce que je peux supporter.

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





le 30 septembre
Je ne crois plus à la mort… je ne crois plus qu’à la souffrance…

Thérèse de l’Enfant Jésus
Lisieux





A un moment, elle semblait avoir la bouche si desséchée que sœur Geneviève, pensant la soulager, lui mit sur les lèvres, un petit morceau de glace. Elle l’accepta en lui faisant un sourire que je n’oublierai jamais. C’était comme un suprême adieu.
A 6 heures, quand l’Angélus sonna, elle regarda longuement la statue de la Sainte Vierge.
Pendant ce temps si plein d'angoisse pour nous, on entendait par la fenêtre -et j'en souffrais beaucoup- tout un ramage de rouges-gorges et d'autres petits oiseaux, mais si fort, si près et si longtemps !…
Je priais le bon Dieu de les faire taire : ce concert me perçait le cœur…
Enfin, à 7 heures et quelques minutes, elle soupira :
- Ma Mère ! N’est-ce pas encore l’agonie ?… Ne vais-je pas mourir ?…
Et regardant son crucifix :
- Oh ! je l’aime………………………………………
Mon Dieu… je vous aime !…………………………

Après avoir prononcé ces paroles, elle tomba doucement en arrière, la tête penchée à droite…
- « Ouvrez toutes les portes » disait-elle. Cette parole avait quelque chose de solennel et me fit penser qu’au Ciel, le bon Dieu la disait aussi à ses anges.
Son visage avait repris le teint de lys qu’il avait en pleine santé ; ses yeux étaient fixés en haut, brillants de paix et de joie. Elle faisait certains beaux mouvements de tête et elle rendit le dernier soupir.
Après sa mort, elle conserva un céleste sourire… et le crucifix très fort serré dans ses mains.

Thérèse fut inhumée le lundi 4 octobre 1897.
flou
flou
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2283
Inscription : 31/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Dim 21 Oct 2012 - 23:09

Bonsoir Stéphanie ! Very Happy

Voici cette vidéo dont tu fais mention :

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Tete_sym


T.Harpur_Les Visions de l'enfer par Introcrate
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Maud le Dim 21 Oct 2012 - 23:16

Merci Flou

Ma Mère ! N’est-ce pas encore l’agonie ?… Ne vais-je pas mourir ?…
Et regardant son crucifix :
- Oh ! je l’aime………………………………………
Mon Dieu… je vous aime !…………………………


La Mort est le commencement de " la Vie "

Quelle joie pour Thérèse qui quittait cette vie terrestre où elle souffrait tant et la joie rayonnante sachant qu'elle allait bientôt retrouver " son Bien Aimé" Jésus

Emouvants moments que tu nous partages , Flou

En union de prières

Maud
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Gilles le Lun 22 Oct 2012 - 16:16

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Deces


Un don de vie


Un jour viendra où mon corps recouvert d'un drap blanc, soigneusement tiré aux quatre coins du lit, restera immobile sur un lit d'hôpital parmi la rumeur des vivants et les affres des mourants. À un moment donné, un médecin constatera que mon cerveau a cessé de fonctionner et, qu'à tous égards, la vie m'a quitté.

Quand cela arrivera, n'essayez pas de me maintenir artificiellement en vie au moyen d'un appareil. Et ne parlez pas de mon "LIT DE MORT". Dites plutôt "LIT DE VIE" et laissez emporter mon corps pour qu'il serve à donner à d'autres une vie plus riche...

Qu'on donne mes yeux à celui qui n'a jamais vu le lever du soleil, le visage d'un bébé ou l'amour dans le regard d'une femme...

Qu'on donne mon coeur à celui dont le coeur n'a été qu'une cause permanente de souffrance...

Qu'on donne mon sang à l'adolescent qu'on a sorti des débris de sa voiture afin qu'il vive assez longtemps pour voir jouer ses petits enfants...

Qu'on donne mes reins à celui qui doit recourir de semaine en semaine au rein artificiel...

Qu'on prenne mes os, mes muscles, tous les nerfs et les tissus de mon corps et qu'on trouve le moyen, grâce à eux, de faire marcher un enfant paralysé...

Qu'on explore tous les recoins de mon cerveau. Qu'on en prenne la matière s'il le faut, afin qu'un jour un jeune garçon privé de la parole soit capable de crier sa joie et qu'une petite fille sourde puisse entendre la pluie battre contre les vitres...

Qu'on brûle ce qui restera de moi et qu'on répande mes cendres à tous vents pour aider les fleurs à pousser.

S'il faut mettre quelque chose en terre, que ce soit mes fautes, mes faiblesses et tous mes préjugés à l'encontre de mes semblables.

Si par hasard vous désirez conserver mon souvenir, faites-le en aidant d'un mot ou d'un geste quelqu'un qui en aura besoin.

Si vous faites tout ce que je vous ai demandé, "JE VIVRAI ÉTERNELLEMENT". Merci de votre compréhension !
Un donneur d'organes anonyme...

www.bonheurpourtous.com

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Gilles

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25069
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Ange Gardien10 le Lun 22 Oct 2012 - 17:11

Gilles, quand vous allez mourir, voudriez-vous être enterré ou incinéré?
Ange Gardien10
Ange Gardien10
Pour le roi

Féminin Messages : 688
Inscription : 27/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler... Empty Re: La mort : Pour en chasser la peur, il faut en parler...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum