Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Bioéthique manipulations modifications génétiques

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par azais le Jeu 14 Fév 2019 - 14:27

@J-Ph Cazelle a écrit:Merci infiniment, Azais pour cette vidéo. C'est sans aucun doute une véritable bombe nous avons là enfin le témoignage scientifique qui personnellement me faisait défaut même si j'avais suivi l'émission de radio en 2015.
Je diffuse tout azimut.
  Merci jean philippe 

 j'invite a visiter  aussi le site bioethiquecatholique.fr qui dit et presente tout ce qui n'est ni dit, ni approfondi  en matière de ce qui se fait, se légalise  à l'instar de ce que dit clairement Pr Alexandra  Caude Henrion ( Pr J Testart  et d'autres)  , et hélas du vide existentiel de toute vision catholique  (sauf exception en juin dernier avec Mgr Aupetit  à St Leon et Mgr D'Ornellas  à Marseille, que seul ce site  valorise ... et décrypte) , philosophique, anthropologique , de ce qui se passe en ce moment ... et qui touche au fondement de la loi naturelle , de l'essence de la nature humaine, de ce qui determine sa liberté  , et son être , aussi bien que sa realisation à l'intérieur de la société et de l'eglise dont la famille est la forme première
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6149
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par Scala-Coeli le Lun 11 Mar 2019 - 12:01

le site de l'INSERM explique comment ils procèdent à la culture des cellules souches embryonnaires :

D’où viennent les cellules utilisées par les chercheurs ?

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Inserm_CellulesSouchesEmbryonnaires_DLargeur © Koulikoff, Frédérique
Les cellules souches embryonnaires sontprélevées sur des embryons entre le 5e et le 7e jour suivant une fécondation in vitro (stade blastocyste du développement embryonnaire). L’embryon se présente alors comme un ballon contenant un autre petit ballon accroché à sa paroi interne : la masse cellulaire interne. C’est dans cette masse que sont localisées la trentaine de cellules pluripotentes qui donneront toutes les cellules de l’organisme. Ces cellules sont prélevées et placées en culture. Dans des conditions adéquates, elles se multiplient alors spontanément en conservant leur état indifférencié. Mais en modifiant les conditions de culture (utilisation de milieux de culture spécifiques), il est possible d’induire et d’orienter leur différenciation vers tel ou tel type de cellules spécialisées (neurones, cardiaques, musculaires…).
En pratique, les cellules souches embryonnaires sont prélevées sur desembryons surnuméraires obtenus par fécondation in vitro et qui ont été congelés en prévision d’un projet parental finalement abandonné. Les scientifiques travaillent le plus souvent à partir de lignées détenues et commercialisées par des laboratoires, évitant ainsi de sacrifier inutilement des embryons. Le fait que les cellules pluripotentes se multiplient à l’infini offre un réservoir inépuisable de cellules. Cependant, il est parfois nécessaire de créer une nouvelle lignée pour étudier une pathologie. Dans ce cas, les cellules souches proviennent d’un embryon porteur de la maladie question, identifié dans le cadre d’un diagnostic préimplantatoire (DPI) pratiqué suite à une fécondation in vitro. Le DPI est une pratique très encadrée, réservée aux couples qui risquent de transmettre à l’enfant une maladie génétique particulièrement grave et incurable.
Dans tous les cas, les parents biologiques doivent signer un consentement pour céder gratuitement l’embryon à la recherche (voir plus loin).

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/cellules-souches-embryonnaires-humaines
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1662
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par azais le Lun 11 Mar 2019 - 17:33

@Scala-Coeli a écrit:le site de l'INSERM explique comment ils procèdent à la culture des cellules souches embryonnaires :

D’où viennent les cellules utilisées par les chercheurs ?



Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Inserm_CellulesSouchesEmbryonnaires_DLargeur © Koulikoff, Frédérique
Les cellules souches embryonnaires sontprélevées sur des embryons entre le 5e et le 7e jour suivant une fécondation in vitro (stade blastocyste du développement embryonnaire). L’embryon se présente alors comme un ballon contenant un autre petit ballon accroché à sa paroi interne : la masse cellulaire interne. C’est dans cette masse que sont localisées la trentaine de cellules pluripotentes qui donneront toutes les cellules de l’organisme. Ces cellules sont prélevées et placées en culture. Dans des conditions adéquates, elles se multiplient alors spontanément en conservant leur état indifférencié. Mais en modifiant les conditions de culture (utilisation de milieux de culture spécifiques), il est possible d’induire et d’orienter leur différenciation vers tel ou tel type de cellules spécialisées (neurones, cardiaques, musculaires…).
En pratique, les cellules souches embryonnaires sont prélevées sur desembryons surnuméraires obtenus par fécondation in vitro et qui ont été congelés en prévision d’un projet parental finalement abandonné. Les scientifiques travaillent le plus souvent à partir de lignées détenues et commercialisées par des laboratoires, évitant ainsi de sacrifier inutilement des embryons. Le fait que les cellules pluripotentes se multiplient à l’infini offre un réservoir inépuisable de cellules. Cependant, il est parfois nécessaire de créer une nouvelle lignée pour étudier une pathologie. Dans ce cas, les cellules souches proviennent d’un embryon porteur de la maladie question, identifié dans le cadre d’un diagnostic préimplantatoire (DPI) pratiqué suite à une fécondation in vitro. Le DPI est une pratique très encadrée, réservée aux couples qui risquent de transmettre à l’enfant une maladie génétique particulièrement grave et incurable.
Dans tous les cas, les parents biologiques doivent signer un consentement pour céder gratuitement l’embryon à la recherche (voir plus loin).

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/cellules-souches-embryonnaires-humaines
  ce qu'il faut aussi retenir c'est que les enfants ( embryons) sur qui sont prelevés ces cellules souches  sont ... detruits de ce fait . 

En resumé la FIVE ( fecondation in vitro) , qui pourrait éviter la production des embryons surnuméraires (par choix de la France de produire des embryons en surnombre  - contrairement à l'Allemagne ou l'Italie par exemple )  ainsi que leur congélation, puis leur destruction  à fins de recherche ou non ... est un réservoir inépuisable pour la recherche ... genetique , et otamment la recherche procréative , donc  qui s'introduit dans la Procréation, dont nous professons que celle ci est le Sanctuaire de la création par Dieu de tout homme , Sanctuaire où IL se rend reellement present  et sans intermediaire , c'es à dire sans voile . La FIVE est  l'anti chambre  ( entendre la fecondation in vitro de deux gamètes) et  l'anti chambre de l'Abomination de la Désolation ( entendez la fabrication artificielle d'êtres humains : clonage ou fecondation de gamètes artificielles)
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6149
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par Scala-Coeli le Lun 11 Mar 2019 - 17:52

@azais a écrit:
@Scala-Coeli a écrit:le site de l'INSERM explique comment ils procèdent à la culture des cellules souches embryonnaires :

D’où viennent les cellules utilisées par les chercheurs ?





Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Inserm_CellulesSouchesEmbryonnaires_DLargeur © Koulikoff, Frédérique
Les cellules souches embryonnaires sontprélevées sur des embryons entre le 5e et le 7e jour suivant une fécondation in vitro (stade blastocyste du développement embryonnaire). L’embryon se présente alors comme un ballon contenant un autre petit ballon accroché à sa paroi interne : la masse cellulaire interne. C’est dans cette masse que sont localisées la trentaine de cellules pluripotentes qui donneront toutes les cellules de l’organisme. Ces cellules sont prélevées et placées en culture. Dans des conditions adéquates, elles se multiplient alors spontanément en conservant leur état indifférencié. Mais en modifiant les conditions de culture (utilisation de milieux de culture spécifiques), il est possible d’induire et d’orienter leur différenciation vers tel ou tel type de cellules spécialisées (neurones, cardiaques, musculaires…).
En pratique, les cellules souches embryonnaires sont prélevées sur desembryons surnuméraires obtenus par fécondation in vitro et qui ont été congelés en prévision d’un projet parental finalement abandonné. Les scientifiques travaillent le plus souvent à partir de lignées détenues et commercialisées par des laboratoires, évitant ainsi de sacrifier inutilement des embryons. Le fait que les cellules pluripotentes se multiplient à l’infini offre un réservoir inépuisable de cellules. Cependant, il est parfois nécessaire de créer une nouvelle lignée pour étudier une pathologie. Dans ce cas, les cellules souches proviennent d’un embryon porteur de la maladie question, identifié dans le cadre d’un diagnostic préimplantatoire (DPI) pratiqué suite à une fécondation in vitro. Le DPI est une pratique très encadrée, réservée aux couples qui risquent de transmettre à l’enfant une maladie génétique particulièrement grave et incurable.
Dans tous les cas, les parents biologiques doivent signer un consentement pour céder gratuitement l’embryon à la recherche (voir plus loin).

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/cellules-souches-embryonnaires-humaines
  ce qu'il faut aussi retenir c'est que les enfants ( embryons) sur qui sont prelevés ces cellules souches  sont ... detruits de ce fait . 

Oui, ils précisent ensuite sur la page :

La recherche, l’embryon et l’éthique

L’utilisation de cellules souches embryonnaires pose des problèmes éthiques : leur prélèvement nécessite en effet la destruction d’un embryon, et donc d’une vie humaine potentielle. Religions et cultures s’opposent sur la "valeur" de l’embryon au stade auquel il est détruit.
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1662
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par azais le Mar 12 Mar 2019 - 13:08

I l y a la "valeur" de l'embryon ... vu par ceux qui l'abominent ... et la caractère sacré de la vie humaine pour lequel ceux qui ont abandonné la foi ou Dieu (ce qui est pareil) ne peuvent qu'invoquer la confusion 

La bonne question à leur opposer est  : qui donc crée une ame spirituelle pour chaque personne humaine ?  ...et encore faut il qu'ils concèdent que quellles que soiet les religions et philosophies ou sagesse , l'homme a ceci de supérieur à l'animal , en ce qu'il reçoit une ame humaine , donc spirituelle , capable en clair de connaitre ... Dieu  et ce pourquoi il existe . Même les philosophes paiens grecs  ont demontré que tout être humain vient d'un Etre Premier substantiel, éternel... et  cette verite appartiet à la  sagesse  humaine , pas seulement  greco romaine catholique ...

Mais nos "élites" sont descendus en dessous du singe ... car en supprimmant de leur conscience ce qui fait leur humanité , ils deviennent pire  que des bêtes .
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6149
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par Zamie le Mar 12 Mar 2019 - 13:43

Ce qui me fait frémir et m'horifie c'est de savoir que nombre d'embryons, ces petits d'homme, sont congelés et laissés dans des cuves d'azote comme de vulgaires animaux attendant dans un silence glacé, leur malheureux sort pour des expériences ou pour être tués .
Dans quel monde vivons nous ? 
Un monde vraiment fou...sans Dieu .


Dernière édition par Zamie le Mar 12 Mar 2019 - 13:45, édité 1 fois (Raison : rajout texte)
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3230
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par azais le Ven 3 Jan 2020 - 2:37

DES CHI-MERES DANS LA LOI BIOETHIQUE !!
L’article 17 du projet de loi bioéthique autoriserait la création de chimères animal-homme. Qu’est-ce qu’une chimère ? Que se passerait-il si la loi est votée ? Quel est le but des chimères ? Est-ce possible ?


Commentaire bioethique et catholiques 


Les députés en débat en 2013 s’exprimaient ainsi :


« on ne peut empêcher le progrès de la science, nous allons donc vers une nouvelle espèce humaine, nous ne savons pas ce qu’elle sera mais cela va bouleverser aussi tous les fondements des droits humains » 


ou encore : «L’ homme risque lui-même de changer son être : Prométhée littéralement dé-chaîné ….nous allons engager notre responsabilité dans le domaine le plus fondamental qui soit. Celui qui met en jeu la nature de l’homme» J.Cl Guibal p.16


« Il s’agit de la maîtrise totale de l’homme sur son espèce, de la modification du schéma aléatoire créée par la nature d’un monde libéré de ses chaînes religieuses et morales qui donne naissance à une nouvelle espèce’ [M Houellebecq], qui annonce la fin de l’humanité telle que nous la vivons . C’est donc un débat éminemment sociétal qui nous réunit..» M. Aschieri


« Nous devons forger nos critères en fonction de l’idée que nous nous faisons de l’homme : ce faisant , nous révèlerons les fondements de notre civilisation » J.CL. Guibal


L’affaire était entendue…depuis plus de 15 ans donc ... et s'actuaise en chimère pour 2020 


Pouvons-nous laisser de tels propos sans réagir sans les dénoncer, à temps et à contre temps ?


D’autre part, n’est-il pas éclairant d’insister sur l’aspect spirituel de cette « transgression sans précédent » ( Card Sgrecia, académie Pontificale pour la Vie lors des débats sur le clonage humain et la chimérisation entre 1998 et 2004) : 


elles sont une Intrusion dans le Sanctuaire de la Vie humaine qui est SACREE.


http://bioethiquecatholique.fr/…

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 80013736_2686506104704274_7133437626316488704_n.jpg?_nc_cat=104&_nc_eui2=AeEn92SqPI6NHxtHaQWJpvXHPCBVWVDaDr8PNcGLKHlRBd_8NoR8I9778Asf4JHvnIm8rmcSCiBlr9TgcDPzYd0QoycNLRZFyY-wCZZJHLkE3g&_nc_ohc=BAjrFmkF_ZAAQn0bqygPuWYuTGKcg4WMIitYg_mqKLUNArFwyr2Ofr5Bg&_nc_ht=scontent-cdg2-1



[size=11]
[/size]
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6149
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par azais le Sam 12 Sep 2020 - 14:08

selon le salon beige  une "bonne " synthèse pour connaitre la Loi "ni Bio - ni Ethique" du 31 juillet 2020 
 A sa lecture dont voici l'introduction par son auteure : 
https://fr.calameo.com/read/00231531624ff1aba759e. loi ni bio ni éthique 
Lecture de la loi de bio -(non)éthique du 31 juillet 
La nouvelle version de la loi de est une révision prévue de la loi n° 2011-814 du 7 juillet 2011. L’Assemblée nationale a proposé ses modifications le 15 octobre 2019, puis le projet a été adopté en première lecture par le Sénat, qui a apporté aussi des modifications, par 153 voix contre 1431. L’Assemblée nationale l’a encore remanié et l’a adopté en deuxième lecture dans la nuit du 31 juillet 2020. 
Il s’agit de 66 pages sur le site de l’Assemblée Nationale, dans lesquelles on apprend que la loi française autorisera des avortements thérapeutiques jusqu’au dernier mois de la grossesse, organisera la vie des enfants sans père en autorisant la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules, autorisera les expériences d’implantation de cellules humaines sur des embryons animaux, permettra les expériences sur les embryons humains et la revente de ceux-ci à des laboratoires. Désormais, un embryon est un objet que l’on peut céder devant notaire, comme un bien immobilier (article L-2141-6). Le concept de famille est nié. La famille selon l’ancien code civil n’a plus de réalité : un peu partout dans le texte de loi, aux mots « conjoints » et « époux » se sont adjoints les mots « partenaires d’un pacte civil de solidarité ou concubins ». Mais c’est surtout la famille organique qui est niée, la loi établissant le fait qu’un enfant n’est plus le résultat exclusif d’une filiation, mais qu’il est un « projet » indépendant de toute contrainte matrimoniale ou physiologique. 
66 pages sur la réification de l’humain et la désacralisation de la transmission de la vie, dans lesquelles le mot « mère » apparaît une fois, le mot « père » pas une seule. Mais dans ces 66 pages, il n’y a pas tout. Il n’y a pas les débats, bien sûr, ni les nombreux amendements rejetés ou tombés, il n’y a pas non plus les textes de la loi qui sont restés inchangés, comme la loi sur le « bébé médicament » (la technique du DPI-HLA). 
J’ai trouvé intéressant de lire une partie des débats2 et d’aller jeter un regard également sur les amendements proposés par les divers sénateurs (je ne les ai pas tous lus, car il y en a 1766 !), et de voir notamment ceux qui avaient été rejetés (sans surprise, majoritairement ceux de la droite). J’en ai intégré quelques-uns qui m’ont paru intéressants au compte-rendu qui suit. 

Je salue le travail effectué dans cette lecture 

Il faut noter que les references des articles de loi mis en question et qui prendraient une dimension de plus grande horreur devant le lecteur ou le public sont bien indiqués  

Quant au sort de l'embryon humain et de sa valeur , il faut aller jusqu'au paragraphe 
titre IV recherche et expérimentation sur les embryons et cellules souches humaines ( art 14 à 18 de la Loi) merite d'être lu  
Il évoque que les "médecins" PMA et laboratiores genetiques peuvent en faire à leur guise avec des cellules souches d'embryon totipotentes (alors qu'il faut pour les cellules souches embryonnaires totipotentes  - autrement dit un genome humain complet pouvant "donner" un être humain né-  une autorisation de l'ABM qui, partie prenante car est composée de chercheurs PMA et qui ne cessent pas depuis 20 ans d'ouvrir toutes les vannes non bio et non ethiques de la loi bioethique et le cachent au public ) 

le Titre V  ( IVG. , sexe de l'enfant )
ne manque pas d'intérêt dans le contexte de , on le sait, le projet d'étendre l'IMG  pour des motifs psycho et sociaux  ; texte qui n'était sans doute pas survenu lors de la redaction du present document 
Cette extension de l'IVG vers l'IMG , dans le contexte des embryons non bio et non ethique  que la loi autorise , ne peut pas ne pas être corrélé au fait que les clones humains, les enfants neuro-modulés , les enfants plus ou moins asexués , les enfants obtenus à partir de culture de fusion de gamètes cultivées à partir d'embryons PMA  livrés à la recherche , les enfants PMA destinés à être livrés à l'utilisation de produits medicaux et cosmétiques ( art L-1125-3 ou art 4 de la loi, mais on sait que cela se fait déjà et largement à partir des organes issus des IVG ou des fausses couches ) autrement dit on n'utilisera plus seulement des organes d'embryons on fera naitre des enfants "medicament" ( je connais un enfant medicament qui "sauve" ainsi par greffe de sa moelle epinière regulièrement à son frère mais il le fait librement, on ne l'a pas fait naitre dans ce but !  permettre de creer des enfants medicaments est un saut de tres grande gravité ) 


Il  y a un defaut majeur cependant pour ceux qui veulent compendre al loi Bioethique et son aggravation actuelle , car rien de tout ce qui  est ici exposé n'est corrélé à ce que la loi autorise dejà et qui n'a pas ete dénoncé voire même ( sauf tres rares exception comme bioethiquecatholique.fr les recense et édite ) denient la réalité, et que l'auteure de cette étude n'évoque pas non plus : 

- le clonage humain de personnes dejà nées depuis 2004 (autorisation de la conception de clone  et interdiction de leur constitution , autrement dit legalisation du clonage mais pas du developpement de l'embryon-clone de son developpement  audelà du 6-7è jour )

- le clonage humain d'embryons PMA " disponibles" pour la recherche  par l'instauration du regime d'autorisation depuis la loi 2013 

- l'autorisation obtenue dans ce cadre de regime d'autorisation ( et non plus d'interdiction mais quipouvait faire l'objet de derogation en matière de clonage humain comme de recherche sur l'embryon ) d'inhiber le chromosome X ( donc de fabriquer des embryons sans sexe ou orientation sexuelle, ce qui donne au Titre V évoque dans cette étude, une comprehension plus effrayante ! ) le 11 fevrier 2013 fete de ste Bernadette 
 ou  l'autorisation de fabriquer des gamètes sexuelles humains à partir d'embryons PMA  " en vue de leur fecondation " (26 janvier 2016 ) 
etc etc  

 toutes choses de même tragique transgressions taxables de crime contre l'humanité , cité comme tel dans le Preambule de la loi bioethique  et  qu'aurait aussi pu evoquer l'auteur de l'etude,  tant il est assuré pour qui se penche sur le sujet ( comme tente d'en recenser ceux qui le font depuis 20 ans le site http://bioethiquecatholique.fr, helas trop meconnu et ignoré , y compris des experts en bioethique ou de l'Eglise ) que son empechement n'a pas été respecté mais bien largement dépénalisé et légalisé


Tout cela, non obstant 
-nombre  d'articles scientifiques qui montrent que ces recherches ont abouti et rendent possible leur mise en oeuvre  d'autant que la loi les dépénélise et les autorise déjà ( jusqu'ici les "bien pensants" dénigrants ces "risques " se défaussaient en disant c'est pas possible techniquement , les meilleurs pronant que ces "monstres ne pouvaient pas avoir d'ame humaine" , "Dieu ne le permettrait pas" etc ...)  
-d'amendements liés à la chimerisation, les mutations et modifications genetiques par  ciseau ADN Crisp ca-9, qui elles ont fait l'objet de protestations ou interrogations , oppositions publiées     
 
C'est le statut de l'embryon humain , de l'être humain , le flou porte sur les termes de loi qui supprimme ici ou la toute référence  à la personne humaine  qui devrait etre bien plus approfondi et , l'Eglise a ici un rôle irremplaçable:les laics  et plus encore  ceux qui les informent ou les appellent à réagir ou se mobiliser aux cotés des politiques les plus courageux ( Mme Marie Therese Hermange alors senatrice en 2011 avait lutté contre l'aggravation de la loi, alors promue par Mme Valerie Pecresse comme ministre de la Santé , et obtenu l'interdiction de creation d'embryons chimères , la volonté de liberer la recherche sur l'embryon n'a pas ete obtenue en 2011 mais le sera , malgré un rejet par 222 deputés alertés par l'Institut Nazareth et vigilanceclonage international  fin mars 2013 ,  en juillet suivant  par forçage et utilisation de l'article 49 demandée par M François Hollande) 

Pour conclure et ne pas "en rajouter " chacun pourra se referer et conseiller à ses proches ou non pasteurs ou non de mieux connaitre la loi Bioethique  "non bio et non ethique" sur le site de bioethique et catholiques 
http://bioethiquecatholique.fr/?cat=5 biokto et loi bioéthique juridique 


A propos du statut de l'embryon d'ailleurs  

un livre  "l'embryon qu'en pense l'Eglise? " a été édite et fait l'objet ici d'un autre FIL  
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t45229-l-embryon-qu-en-dit-l-eglise-emmanuel-leclercq-institut-catholique-de-toulouse#471501


 Certainement il n'affirme pas l'animation immediate, il faudra se reporter à la dernière parution de "bioethique et catholiques"  pour entendre parler tout recemment d'un appel lancé à nos éveques et à l'Eglise pour que soit affirmé que l'embryon - dès lors qu il a commencé ( à l'apparition de son genome , son premier noyau , techniquement à la meiose , donc  parfaitement individué , distinct du patrimoine genetique de son père et de sa mère)  est pleinement humain et dispose d'une âme spirituelle , immortelle  qui en fait une personne aux yeux de Dieu et de tout croyant ( ou de toute personne de bon sens : comment un être humain perdrait il sous pretexte qu il soit  cloné , fabriqué avec des gamètes sexuelles artificielles, eliminé , congelé , broyé, transformé , avorté , avoir "perdu son âme" alors que c'est son corps qui aura été ainsi maltraite le plus souvent avec une inhumanité effroyable comme un FIL ici l'évoque qui expose les ventes des organes d'embryons par le planning familial - IPPF en anglais 
En voici le lien :  http://bioethiquecatholique.fr/?p=1772 Nathalie Saracco- père Gitton la faim des temps   ( 


Dernière édition par azais le Sam 12 Sep 2020 - 15:43, édité 1 fois
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6149
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par François Bernon le Sam 12 Sep 2020 - 14:29

Gérard Leclerc admet que la Foi se retrouve en conflit directe  avec la Loi :
La foi contre la loi ?
https://www.france-catholique.fr/La-foi-contre-la-loi.html

 **********************


 contenu transféré sur FIL traitant du sujet :merci de vous y reporter 


***********************
François Bernon
François Bernon
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 566
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Bioéthique manipulations modifications génétiques  - Page 3 Empty Re: Bioéthique manipulations modifications génétiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum