Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

le 911, la puce et le liberticide Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -49%
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain ...
Voir le deal
46 €

le 911, la puce et le liberticide

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty le 911, la puce et le liberticide

Message par Charles-Edouard le Lun 17 Sep 2007 - 13:03

L'ARTICLE DE L'ANNEE : UNION EUROPEENNE : LA FIN DES LIBERTES & DES SOUVERAINETES !
Par Vicflame

Chers amis,

L'article ci-dessous est VITAL. Si vous ne deviez en lire qu'un seul cette année, alors que ce soit celui-ci !

Cet article CONFIRME TOUT CE QUE NOUS AVONS DONNE ICI COMME ANALYSE ET COMME CONCLUSIONS !!!

LISEZ-LE TRES ATTENTIVEMENT ET JUSQU'AU BOUT ! Même si le titre semble vous indiquer quelque chose de déjà connu, vous verrez à quel point l'APATHIE du peuple et ce que l'on peut authentiquement qualifier de CONSPIRATION MONDIALE CONTRE LES POPULATIONS ET LES INDIVIDUS sont déjà avancés.

Il explique bien les dangers REELS de ce qui se passe en ce moment, ET LE RÔLE D'OPPOSITION QUE CHAQUE CITOYEN DOIT JOUER SI NOUS VOULONS EVITER UN NOUVEAU SYSTEME ULTRA NAZI, MAIS MONDIAL CETTE FOIS !

Si VOUS, en tant que PERSONNE et INDIVIDU, n'agissez pas, ce qui va se produire atteindra des sommets d'inhumanité JAMAIS ATTEINTS JUSQU'ICI !

Bonne lecture, ET BONNE INSURRECTION, SURTOUT ! Vic.



Source : http://www.voltairenet.org/article151318.html

LA FIN DES SOUVERAINETES ET DES LIBERTES EN EUROPE

JEAN-CLAUDE PAYE : « LES LOIS ANTI-TERRORISTES. UN ACTE CONSTITUTIF DE L’EMPIRE »


par Silvia Cattori*

Les lois « antiterroristes » imposées par les États-Unis ont servi à jeter les bases sur lesquelles se construit un nouvel ordre de droit, observe le sociologue belge Jean-Claude Paye. Elles s’appliquent désormais dans tous les États européens. Tout citoyen européen ordinaire peut, aujourd’hui, être surveillé dans son propre pays par des services secrets étrangers, être désigné comme un « ennemi combattant », être remis aux tortionnaires de la CIA et être jugé par des commissions militaires états-uniennes.

Jean-Claude Paye et son ouvrage « La fin de l’État de droit » (Éditions de La Dispute, 2004. Son second ouvrage : « The Global War on Liberty », Telos Press Publishing, 2007)


Silvia Cattori : En lisant vos deux ouvrages La fin de l’État de droit. La lutte antiterroriste : de l’état d’exception à la dictature et Global War on Liberty [1] on comprend une chose que les responsables politiques veulent nous cacher : que toutes les mesures prises dans le cadre du Patriot Act [2] —présentées comme devant concerner des organisations terroristes— ont été généralisées et touchent désormais l’ensemble des citoyens. On peine à comprendre comment les États européens ont pu approuver l’abandon de leur ordre légal et soumettre leurs sociétés à ces lois d’exception ?

Jean-Claude Paye : Il n’y a rien en effet dans les accords européens d’extradition, signés en 2003, qui empêche les citoyens européens d’êtres traînés devant les juridictions d’exception des États-Unis. Il faut savoir que ces accords, qui légitiment ces Tribunaux d’exception, sont le résultat d’années de négociations secrètes. Ils ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Une partie du texte concernant ces accords a été rendue visible parce qu’elle devait être ratifiée par le Congrès des États-Unis.

Du côté européen, il n’était pas nécessaire de les faire ratifier par le Parlement européen et les Parlements des États membres n’ont eu aucune possibilité d’influer sur le contenu des accords. Ce sont de simples fonctionnaires mandatés par les divers États membres qui négocient au niveau européen.

Silvia Cattori : Mais, en signant ces accords, le Conseil européen a précipité nos pays dans un univers kafkaïen ! Si ces accords n’ont pas été ratifiés par le Parlement européen pourquoi les avoir acceptés ?

Jean-Claude Paye : Ils n’ont pas été ratifiés —le Parlement européen a seulement un avis consultatif— mais ils ont force de loi. C’est très révélateur de la structure impériale mise en place. On peut voir que la seule structure étatique souveraine qui subsiste, ce sont les États-Unis. L’Union européenne, par exemple, est une structure tout à fait éclatée.

Silvia Cattori : À quel niveau cette négociation a-t-elle lieu ?

Jean-Claude Paye : Au niveau des représentants du Conseil européen. Ce sont des fonctionnaires qui ne doivent quasiment pas rendre de comptes. Ce sont les délégués permanents en charge des affaires de police et justice, désignés par les États membres. Ce sont des fonctionnaires européens ou nationaux qui deviennent des satellites de l’Administration des États-Unis. Cela est valable au plan judiciaire, mais aussi au plan économique.

Silvia Cattori : L’Union européenne n’est donc pas intéressée à protéger ses citoyens. Tout lui échappe ?

Jean-Claude Paye : Oui, évidemment. On l’a construite de façon à ce que tout lui échappe. Cela montre que l’Union européenne n’est pas une alternative à la puissance des États-Unis. Au contraire, elle est intégrée dans cette puissance impériale, elle en est un simple relais. [3]

Avant le 11 septembre 2001 les États-Unis négociaient de façon bilatérale. À l’époque, ils hésitaient à négocier avec une entité comme l’Europe des quinze car il y avait toujours un État membre qui n’était pas d’accord. Avec les attentats du 11 septembre, les choses se sont accélérées et simplifiées pour les États-Unis. Ils continuent de négocier des accords bilatéraux mais, maintenant, ils traitent aussi directement avec l’Union européenne parce qu’ils ont le rapport de force nécessaire pour que leurs demandes soient d’emblée acceptées. On l’a vu lors des accords concernant les données de surveillance des passages aériens. Un premier accord avait été signé en 2004, puis un second en 2006 et un troisième en 2007. À chaque fois, les États-Unis ont augmenté leurs exigences.

L’accord sur les données concernant les voyageurs qui se rendent aux États-Unis —entré en vigueur le 29 juillet 2007— est un bel exemple. Dans cet accord, les Européens ont vidé de leur substance toutes les protections légales, nationales et européennes, qui existent en matière de données personnelles. Celles-ci sont accessibles 72 heures avant l’embarquement. Les compagnies aériennes doivent transmettre le numéro des cartes bancaires, le trajet que vous ferez aux États-Unis. Ces derniers ont le droit d’empêcher l’accès au territoire, ils ont tous les droits. Les citoyens étrangers ne sont pas protégés par les lois des États-Unis. Lors des négociations, Washington a concédé que les Européens seraient traités comme les citoyens des États-Unis, mais il s’agit là d’un privilège concédé par l’administration, qui n’a pas force de loi et sur lequel le pouvoir exécutif peut revenir.

Silvia Cattori : Plus rien ne s’oppose à la mise en place d’un système policier ?

Jean-Claude Paye : Évidemment ! Les gouvernements européens veulent réaliser la même prise en main de nos libertés. Les exigences des États-Unis leur en donnent l’occasion. Ils vous disent : « Nous sommes obligés d’accepter les demandes des États-Unis car les compagnies européennes ne pourront plus atterrir là-bas ». Ils agissent comme si les États européens n’avaient aucun moyen de rétorsion et ne pouvaient pas, à leur tour, interdire aux compagnies US d’atterrir en Europe. En fait, ils veulent faire la même chose que l’administration états-unienne. Il y a déjà le projet d’instaurer des échanges d’information similaires au niveau européen.

Silvia Cattori : En Grande-Bretagne, les lois « antiterroristes » permettent de poursuivre toute personne tenant des propos considérés comme susceptibles de « créer une atmosphère favorable au terrorisme ». Ces lois peuvent-elles également s’étendre à d’autres États ?

Jean-Claude Paye : Oui. En Grande-Bretagne, le gouvernement Blair a pu criminaliser toute forme d’opposition radicale à sa politique étrangère par le biais de la loi. Sur le continent, les États cherchent à agir par le biais de la jurisprudence. Il y a eu un procès fort intéressant concernant des militants et sympathisants du DHKPC en Belgique, une organisation d’opposition radicale turque [4], qui montre comment le pouvoir cherche à créer des tribunaux d’exception pour faire passer une jurisprudence d’exception. Par la création de ces tribunaux le pouvoir cherche à criminaliser toute forme de soutien, même verbal, à des groupes labellisés comme « terroristes » par les États-Unis, inscrits ensuite dans la liste européenne des organisations « terroristes ».

Silvia Cattori : En somme, ces lois « antiterroristes » mises en place après les attentats du 11 septembre 2001, servent non seulement les desseins de l’administration Bush, mais aussi ceux des gouvernements européens ?

Jean-Claude Paye : Les mesures dont nous parlons ont été mises en place avant le 11 septembre 2001. Le Patriot Act réunit un ensemble de mesures qui existaient déjà partiellement. Le but du Patriot Act n’était pas uniquement d’imposer les mesures prises, mais de leur donner une légitimité. Ce qui était parcellaire, dispersé, est maintenant rassemblé en une seule loi. Ce qui donne une légitimité aux mesures qui sont prises.

Silvia Cattori : Peut-on en déduire que les États-Unis avaient besoin d’un grand attentat pour faire passer en force cette modification du droit pénal ?

Jean-Claude Paye : Bien évidemment ! Il faut savoir que le Patriot Act, qui a été déposé trois jours après les attentats, comprend 128 pages. Le système pénal des États-Unis est complexe, il fonctionne par renvois.

Cela veut dire qu’une loi modifie le contenu d’autres lois pénales. Si on prend l’ensemble des modifications, cela correspond à 350 pages. Il faut au moins un an pour rédiger un tel texte.

Au niveau de l’Union européenne, ce n’est pas moins caricatural. Les deux décisions cadre —celle relative aux organisations « terroristes » et celle relative au mandat d’arrêt européen— ont été déposées une semaine après les attentats. Là aussi il s’agit de textes qui étaient prêts. On attendait une occasion pour les faire passer.

Silvia Cattori : Ce qui veut dire que M. Bush depuis 2001, M. Sarkozy maintenant, peuvent se servir de ces procédures d’exception pour transformer en ennemis qui ils veulent ?

Jean-Claude Paye : Au moment où ces textes ont été adoptés, on avait déjà une bonne idée de ce à quoi ils pouvaient conduire. La liste des réseaux « terroristes » vient de l’Union européenne. C’est un règlement européen de 2001 qui la met en place. Dans mon livre La fin de l’État de droit, je prends le cas d’un communiste philippin, José Maria Sison, un réfugié politique reconnu qui avait obtenu l’asile politique aux Pays-Bas. Inscrit sur la liste « terroriste » des États-Unis, son nom a été ensuite transcrit sur la liste « terroriste » hollandaise. M. Sison a appris qu’il était inscrit sur la liste « terroriste », quand on a bloqué ses comptes et qu’on l’a expulsé du logement social qu’on lui avait attribué. Il a été par la suite retiré de la liste hollandaise mais comme, entre temps, il avait été inscrit sur la liste européenne du Conseil, le gouvernement hollandais s’est servi du prétexte que M. Sison figurait sur la liste « terroriste » européenne, pour maintenir les dispositions qu’il ne pouvait pas justifier.

Ce qui est intéressant dans ce cas, c’est que, le 11 juillet 2007, la Cour européenne de Luxembourg a cassé la décision du Conseil européen. Elle a stipulé qu’il n’y avait pas de raison d’inscrire M. Sison sur la liste « terrorisme » du Conseil qui permet le blocage des comptes. Le jugement stipule bien que c’est l’absence de « motifs pertinents » et le non-respect des droits de la défense qui ont fait que la décision du Conseil européen a été cassée.

Cependant, le 28 août, M. Sison a été une nouvelle fois arrêté par la police hollandaise, en violation de la décision de la Cour de justice. Ce cas est significatif des rapports qu’il y a aujourd’hui entre la Justice —qui est la dernière institution de résistance à la concentration des pouvoirs aux mains de l’exécutif— et la police. Cela montre que la police fait ce qu’elle veut, en violant les décisions de justice.

Silvia Cattori : Il semblerait que la première transcription sur la liste « terroriste » française des décrets promulgués récemment par M. George Bush, qui criminalisent les organisations et individus s’opposant à la politique actuelle en Irak et au Liban, a commencé. Une liste de noms pourrait être prochainement publiée conjointement par la France et les États-Unis. Quand le dispositif législatif relatif au blanchiment fut voté en janvier 2006 par le Parlement en France
[5], personne ne s’est douté qu’il servirait à frapper des opposants politiques ?

Jean-Claude Paye : Dans chaque pays, il y a une liste interne des organisations « terroristes ». Généralement, il s’agit de la simple transcription de la liste du Conseil européen, à laquelle il est ajouté des éléments complémentaires.

Je l’apprends en ce qui concerne le Liban. Il semble ici qu’on a ajouté des éléments complémentaires sur les éléments d’opposition politique au Liban. Il serait intéressant de savoir si ces éléments vont être intégrés dans la liste du Conseil européen.


Dernière édition par le Lun 17 Sep 2007 - 13:11, édité 2 fois

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17605
Age : 37
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par Charles-Edouard le Lun 17 Sep 2007 - 13:04

Ce n’est pas un Tribunal qui déclare qu’un tel est « terroriste » ; c’est une simple autorité administrative qui vous inscrit, sans qu’il y ait aucune explication justifiant de vous mettre sur cette liste « terroriste ».

Silvia Cattori : Qu’est-ce que tout cela vous inspire ?

Jean-Claude Paye : Cela montre que presque tous les pouvoirs sont actuellement concentrés entre les mains de l’exécutif. Que l’exécutif a maintenant des pouvoirs judiciaires. C’est le pouvoir exécutif qui décide que l’on peut prendre telle ou telle mesure à votre égard.

L’exemple touchant l’opposition au Liban et l’exemple de José Maria Sison, sont exactement la même chose. Il s’agit de décisions sans motivations. Sauf, qu’avec le Liban, il y a une extension, puisqu’il ne suffit pas d’être membre d’une organisation qui est désignée comme « terroriste » pour être incriminé, mais d’avoir simplement des contacts avec ses membres.

C’est une tendance générale qui prévaut au niveau de l’application des législations « antiterroristes ».

Silvia Cattori : Donc, le but du Patriot Act et des autres lois « antiterroristes », est celui de s’attaquer aux libertés fondamentales ?

Jean-Claude Paye : Oui, l’objectif est de supprimer les libertés fondamentales.

Silvia Cattori : On aurait pu s’attendre à ce que toutes les forces politiques dénoncent ces normes d’exception. La gauche, qui se présente comme défenseur de la justice sociale, ne devrait-elle pas se mobiliser, exiger que l’on revienne tout de suite à l’État de droit ?

Jean-Claude Paye : La Gauche ? Quelle gauche ? Regardez aux États-Unis. Les démocrates votent les lois les plus liberticides élaborées par le Parti républicain. Le Military Commission Act, adopté en 2006, a été voté également par une partie du Parti démocrate qui, pourtant, est majoritaire à la Chambre et avait la possibilité d’empêcher cette loi de passer.

Chez nous, c’est la même chose. On ne voit pas la différence avec la droite quand la gauche est au pouvoir, mise à part une accélération, comme c’est le cas avec le président Sarkozy. Par exemple, en France, les premières mesures de surveillance du net, des mesures de surveillance globale, ont été mises en place par le gouvernement de Lionel Jospin.

Le seul appareil qui manifeste une petite résistance est l’appareil judiciaire. Aux États-Unis, il y a des arrêtés pris par l’exécutif qui sont cassés. Par exemple, quand la Cour de cassation en Belgique casse pour vice de forme le jugement en appel des militants du DHKCP, c’est une résistance à l’appareil judiciaire. Le problème est qu’il n’y aucun relais dans la société civile. Cette absence de relais s’ajoute au silence des médias. On ne peut pas espérer d’une institution isolée qu’elle puisse mener longtemps la résistance.

Silvia Cattori : Mais c’est une attaque contre la liberté d’opinion qui s’étend au monde entier. Il est donc capital que les partis politiques se préoccupent de ces dérives et que les citoyens sachent que ces nouvelles lois permettent, sur la base d’un simple soupçon, de maintenir n’importe qui en prison sans inculpation et sans procès, que plus personne n’est protégé par la loi, qu’il s’agit d’un arbitraire total ! Comment expliquer que, dans les Forum sociaux, les alter mondialistes, les responsables d’Attac, ne mettent pas ces questions au centre du débat ?

Jean-Claude Paye : Ils n’en parlent pas. Ils ne veulent pas en parler. Cela touche aux problèmes fondamentaux. Ils ne veulent pas parler de ces problèmes car ils devraient affronter directement le pouvoir. Ces préoccupations sont secondaires pour eux. Elles ne font pas non plus partie du programme d’Attac. Ils parlent de la taxe Tobin, de choses périphériques. On est dans une société psychotique, une société du non affrontement.

Ce ne sont jamais les partis qui gouvernent qui protègent les citoyens. Chaque fois que les partis ont fait passer des mesures favorables aux citoyens, c’est parce qu’il y avait un rapport de force qui les y a obligés. La démocratie se conquiert chaque jour, elle n’est jamais octroyée.

Si vous étudiez et expliquez ces lois « antiterroristes » là, vous dévoilez exactement la nature du pouvoir. Vous ne pouvez plus parler de pouvoir démocratique, vous voyez une société qui est déjà en marche vers la dictature. Vous voyez que chaque nouvelle mesure prise est pire que la précédente. Les choses sont très claires. Mais on se refuse à les voir comme elles sont.

Le problème fondamental n’est pas que le pouvoir se transforme en dictature, car, comme l’histoire le montre, un pouvoir incontrôlable se transforme toujours en dictature. Le problème fondamental de notre époque est l’abdication des gens devant ce processus. Et cela est un phénomène assez nouveau. Les gens abandonnent au pouvoir et à la machine économique leurs libertés ; et à terme, vu les problèmes environnementaux et climatiques, leur survie en tant qu’espèce vivante.

Silvia Cattori : Depuis quand aviez-vous pressenti que les choses allaient évoluer dans ce sens, et que des gens qui critiquent le système politique et médiatique allaient être interdits de parole ?

Jean-Claude Paye : Dès la fin des années 90. Déjà à cette époque, on voyait se mettre en place cet État policier. Mais les lois mises en place à l’époque semblent presque démocratiques par rapport à ce que nous voyons aujourd’hui. Le processus connaît une forte accélération.

Silvia Cattori : Cela signifie que l’Autorité exécutive des États-Unis s’attaque directement aux droits fondamentaux des citoyens du monde entier, dont ceux de l’Union européenne !?

Jean-Claude Paye : Oui évidemment ! Mais il ne s’agit pas seulement de l’exécutif états-unien, mais l’ensemble des exécutifs de la planète entre lesquels il y a une vraie solidarité contre leurs populations. Les prisons secrètes de la CIA sont un bon exemple de ce processus [6]. Au niveau européen, des administrations ont directement été intégrées dans cette organisation de la torture. Dans le meilleur des cas, tout ce que l’on a pu obtenir des gouvernements européens est qu’ils se comportent comme les trois petits singes : aveugles, sourds et muets [7].

Silvia Cattori : Que va-t-il advenir à ceux qui sont inscrits sur ces listes « terroristes », qui, elles, demeurent secrètes ?

Jean-Claude Paye : Les listes « terroristes » ne sont pas toutes secrètes. Au niveau européen, seule la liste « Europol » est secrète. Elle permet de prendre des mesures de surveillance et la mise en œuvre de techniques spéciales de surveillance et de recherches secrètes à propos de personnes désignées comme « terroristes » [8].

La liste du Conseil européen permet de prendre des mesures financières, tel le blocage des comptes bancaires. Tous ces éléments vont être utilisés si le rapport de force est favorable au pouvoir en place. La première chose à faire est de révéler ce qui se passe, de diffuser le maximum d’informations et de faire en sorte que ces listes soient connues.

Silvia Cattori : Cela ne vous suggère aucune analogie ?

Jean-Claude Paye : Oui, le climat des années trente. Mais, actuellement, il se met en place une dictature mondiale. Une espèce de « meilleur des mondes » et non un simple processus de « fascisation ».

Silvia Cattori : Depuis 2001, on kidnappe des gens, on torture des prétendus « terroristes » d’origine arabe et de confession musulmane. Doit-on s’attendre à ce que, demain, on punisse ceux qui dénoncent ces abus ?

Jean-Claude Paye : L’empire a besoin d’ennemis. Il crée, il invente ses propres ennemis.

La première chose à faire est de montrer ce qui est caché [9]. Il y a tant de lois permettant de faire n’importe quoi, n’importe quand ! Mais cela se fait en fonction de la résistance immédiate des intéressés. Auparavant, il y avait un cadre législatif qui nous protégeait. Maintenant, ils peuvent faire n’importe quoi si ils ont la capacité de l’imposer. Aujourd’hui, les choses reposent sur un pur rapport de force.

Silvia Cattori : M. Dick Marty [10], mandaté par le Conseil de l’Europe, pourra-t-il obtenir de l’Union européenne qu’elle annule ces listes illégales ?

Jean-Claude Paye : Le rapport que M. Dick Marty a rédigé est très important ! Son rapport fait tache, il s’oppose à la ligne politique des gouvernements européens. Mais, dans les faits, M. Marty n’a aucun pouvoir ; son rapport n’a rien pu changer car il est à contre courant. Ce rapport est cependant essentiel.

Silvia Cattori : Ces politiques qui nous parlent de justice et de liberté, c’est du vent ?

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17605
Age : 37
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par Charles-Edouard le Lun 17 Sep 2007 - 13:05

Jean-Claude Paye : Il faut être lucides, montrer les choses telles qu’elles sont. Ceux qui font des critiques en se limitant à dire : « Oui il faut des lois antiterroristes, c’est nécessaire de lutter contre le terrorisme, mais il faut éviter les abus » ne font que légitimer le point de vue du pouvoir. Il faut montrer que les lois, qui ont pour but déclaré de lutter contre le « terrorisme », sont en fait des lois contre les populations.

La dernière loi promulguée aux États-Unis, le Military Commission Act, est une loi constitutionnelle de portée mondiale, comme je le démontre dans mon dernier livre Global war on Liberty. Le président des États-Unis a la possibilité de désigner comme ennemi tout citoyen états-unien ou tout ressortissant d’un pays avec lequel les USA ne sont pas en guerre. La gestion des populations, citoyens états-uniens compris, devient un acte de guerre et non plus seulement une action de police.

Prenons l’exemple de l’Accord Swift. Swift est une agence belge qui s’occupe des transferts financiers internationaux. Swift a transmis, depuis 2001, toutes les informations sur les transactions de ses clients en violant, non seulement la législation belge, mais la législation européenne [11].

C’est le droit des États-Unis qui s’applique en Europe.

Tout ce qui est dit par l’administration états-unienne est du domaine de la foi. La thèse gouvernementale sur les attentats du 11 septembre, personne ne peut rationnellement la croire. Le rapport de la Commission n’indique même pas qu’une troisième tour s’est effondrée. C’est un rapport psychotique dans lequel le discours du maître se substitue aux faits eux-mêmes. Un récent sondage Zogby montre que la majorité des États-uniens souhaite la réouverture de l’enquête [12]. Alors qu’en Europe, le simple fait de poser des questions est stigmatisé.

Silvia Cattori : Quel mécanisme reste-t-il pour exiger le retour à un État de droit ?

Jean-Claude Paye : Il faut mettre les choses à plat. Parler clairement. Montrer les enjeux. Cela dépend de la capacité de résistance des gens. La lutte « antiterroriste » est en fait une guerre contre les libertés. Cette guerre contre les libertés est la première étape d’une guerre contre les populations. Et le Military Commission Act est une loi pénale qui a un caractère mondial, et qui, en fait, est un acte d’une souveraineté impériale. C’est une loi qui confond rapport de police et rapport de guerre. C’est la mise en place d’une nouvelle forme d’État mondial qui, en intégrant fonctions de police et de guerre, lutte contre ses propres populations.

Chose importante, cette loi s’applique au niveau mondial, elle donne la possibilité aux États-Unis, non seulement d’enlever, mais, surtout de se faire remettre n’importe quel citoyen dans le monde, c’est-à-dire des gens qu’ils ont qualifiés d’« ennemis combattants ».

Les accords européens d’extradition avec les États-Unis ne s’opposent pas à ce que les gens désignés comme « ennemis combattants » puissent être transférés aux États-Unis. C’est donc une loi qui a une portée mondiale. C’est un Acte constitutif de l’Empire.

Actuellement, c’est le droit pénal qui est constituant. Ceci a déjà existé dans l’histoire de nos sociétés. Le droit pénal exerce un rôle constitutant dans les périodes de transition (par exemple, au début du capitalisme le droit pénal a été dominant).

Si le droit pénal est actuellement dominant, c’est qu’il se prépare une nouvelle forme de droit de propriété. Ce que l’on pourrait appeler la fin de « la propriété de soi ». L’ensemble de nos données personnelles ne nous appartiennent plus. Elles appartiennent à l’État, mais également aux firmes privées. La domination du droit pénal prépare la mise en place de ce futur droit privé.

Silvia Cattori : Les gens pensent généralement que ces mesures ne touchent que des individus précis ?

Jean-Claude Paye : Elles touchent tout le monde. Elles touchent toute forme de résistance. Un « terroriste » c’est devenu quelqu’un qui ne veut pas abandonner ses libertés au pouvoir, quelqu’un qui veut vivre.

Silvia Cattori : Depuis cet été, les États-Unis considèrent comme suspects de « terrorisme » les opposants à leur politique en Irak et au Liban [13]. Le directeur de l’agence de presse libanaise New Orient News, membre du Réseau Voltaire, y figure déjà. L’administration Bush aurait demandé au cabinet Sarkozy, de transcrire en droit français les nouvelles listes d’opposants politiques et d’y faire figurer le journaliste Thierry Meyssan, déjà personna non grata sur le territoire des États-Unis. Cela vous étonne-t-il ?

Jean-Claude Paye : Je n’étais pas au courant de la demande concrète de M. Bush relative à Thierry Meyssan. Mais c’est un contexte de pur rapport de force à un moment déterminé. Quand on songe à l’hystérie que des soi-disant « intellectuels » français ont développée, et aux attaques que Thierry Meyssan a subies en France depuis la sortie de son livre sur les attentats du 11 septembre [14] qui osait poser les questions qu’il fallait se poser, rien ne peut plus vous étonner.

Mon travail montre, que les dispositions « antiterroristes » ont pour objet de s’attaquer aux opposants politiques ainsi qu’aux populations et pas seulement aux « islamistes ». On ne peut donc pas être fondamentalement surpris, si cela se vérifie, d’une éventuelle inscription de Thierry Meyssan sur les listes « terroristes ». Cependant, cela indiquerait que nous avons franchi une nouvelle étape dans la criminalisation de la parole d’opposition. Cela indiquerait que le pouvoir se sentirait parfaitement à l’aise, en mettant au grand jour des objectifs qu’il a toujours niés jusqu’à présent.

Qui peut croire la thèse gouvernementale des attentats du 11 septembre ? Qui peut croire qu’une tour touchée par un avion tombe de façon contrôlée ? Le problème est que les États-Unis donnent tous les renseignements qui permettent de remettre en cause leur thèse, et les gens font semblant de croire. Nous sommes dans un mécanisme pervers, dans lequel l’individu, pour ne pas affronter le Réel, fait semblant de croire l’invraisemblable.

Silvia Cattori : Alors même que Thierry Meyssan a révélé des faits qu’il eut fallu prendre au sérieux, curieusement, les journalistes en général l’ont esquinté.

Jean-Claude Paye : À qui appartiennent ces journaux qui ont diffamé Thierry Meyssan ? Ces « journalistes » sont des gens qui recopient ce qu’on leur dit de dire. Connaissez-vous beaucoup de journalistes « officiels » qui vérifient leurs sources et qui font un travail d’investigation sérieux ?

Silvia Cattori : Vos livres sont importants pour tous ceux qui défendent les libertés.

Jean-Claude Paye : J’ai écrit ces livres parce que je crois qu’il était nécessaire de le faire. Quand j’ai vu ces lois passer en Belgique et partout dans le monde, tout allait dans le même sens. Il fallait faire ressortir cette cohérence. Il y a peu de gens qui font ce travail. Je suis quasiment le seul à travailler de manière globale. Toutes ces données ne sont pas rassemblées. Je dois les collecter, faire le travail des juristes et en même temps mon travail de sociologue, de pouvoir penser la nouvelle forme d’organisation du pouvoir. Mes travaux prennent en compte les deux côtés de l’Atlantique. Ils étudient non seulement les lois anti-terroristes mais toutes les lois de contrôle social. Cela forme un tout.


Silvia Cattori, journaliste suisse.

Entretien réalisé le 30 août 2007.


[1] La fin de l’État de droit. La lutte antiterroriste : de l’état d’exception à la dictature. La Dispute, Paris, 2004. Ce livre est publié en italien chez Manifesto libri, en allemand chez Rotpunktverlag.
Global War on Liberty. Éditions Telos Press, New York 2007. La traduction en turc sortira prochainement chez IMGE, en espagnol chez HIRU, en néerlandais chez EPO.

[2] 2) Le Patriot Act est défini comme une « Loi pour unir et renforcer l’Amérique en fournissant les outils appropriés pour déceler et contrer le terrorisme ». Voté par le Congrès des États-Unis, il a été signé par George W. Bush, le 26 octobre 2001. Adopté à titre provisoire, ce dispositif d’exception venait à expiration le 31 décembre 2005, mais il a été prolongé par la Chambre des représentants et se pérénise. Parmi les seize dispositions du Patriot Act, assurant un contrôle généralisé des populations, quatorze ont été rendues permanentes. Cette loi permet également au gouvernement des États-Unis de détenir sans limite et sans inculpation tout ressortissant étranger qu’il soupçonne de « terrorisme ».

[3] « L’OTAN : du Gladio aux vols secrets de la CIA », par Ossama Lotfy, Réseau Voltaire, 24 avril 2007 : http://www.voltairenet.org/article147368.html

[4] Les jugements de première instance et d’appel ont été annulés par la Cour de Cassation de Bruxelles en juin 2007. Ce procès recommence en appel ce 13 septembre à Anvers.

[5] Le chapitre VIII de la loi n°2006-64, publiée au Journal officiel du 24 janvier 2006, stipule que toute personne morale ou physique qui a été en relation avec une personne inscrite sur les listes européennes de suspects de financement du terrorisme par exemple (lesquelles comprennent des listes d’opposants à la politique des États-Unis en Irak et au Liban) doit répondre à toute question relative à cette relation. Dans le cas où il disposerait de ressources ou de biens dont il ne pourrait justifier l’origine, il serait considéré, par défaut, comme les ayant reçus dans le cadre d’une activité « terroriste ». La France peut bloquer ses avoirs, tandis qu’un juge anti-terroriste peut le faire arrêter et incarcérer, puis le faire juger et peut-être condamner à 3 ans d’emprisonnement et à 75 000 euros d’amende.

[6] « La CIA possède des prisons secrètes en Europe », par D. E., Réseau Voltaire, 10 novembre 2005 : http://www.voltairenet.org/article130615.html

[7] « L’Union européenne a autorisé par écrit les prisons secrètes de la CIA dès janvier 2003 », Réseau Voltaire, 13 décembre 2005 : http://www.voltairenet.org/article132438.html

[8] « L’Euro Patriot Act », Réseau Voltaire, 17 novembre 2003 : http://www.voltairenet.org/article11121.html

[9] « La loi Ashcroft-Perben II » et « La France autorise l’action des services US sur son territoire », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 février et 8 mars 2004 : http://www.voltairenet.org/article12574.html et http://www.voltairenet.org/article12786.html

[10] « Faut-il combattre la tyrannie avec les instruments des tyrans ? », par Dick Marty, Réseau Voltaire, 22 mars 2007 : http://www.voltairenet.org/article146175.html

[11] « La CIA a contrôlé les transactions financières du monde entier via la société SWIFT », par Grégoire Seither (http://www.voltairenet.org/article141309.html): et « SWIFT : le Trésor états-unien au-dessus des lois européennes », Réseau Voltaire, 26 juin et 29 septembre 2006 (http://www.voltairenet.org/article143663.html).

[12] « La majorité des États-Uniens souhaite une enquête sur le rôle de MM. Bush et Cheney dans les attentats du 11/9 », Réseau Voltaire, 7 septembre 2007 : http://www.voltairenet.org/article151253.html

[13] La qualification de « terroriste » a été étendue par le président George W. Bush aux opposants politiques par l’Executive Order 13438— Blocking Property of Certain Persons Who Threaten Stabilization Efforts in Iraq (signé le 17 juillet 2007) et l’Executive Order 13441—Blocking Property of Persons Undermining the Sovereignty of Lebanon or Its Democratic Processes and Institutions (signé le 1er août 2007).

[14] L’Effroyable imposture, éd. Carnot, 2002. Réédition Demi-lune, 2007. : http://www.voltairenet.org/librairie/product_info.php?products_id=58

De Vicflame

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17605
Age : 37
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par Cl le Lun 17 Sep 2007 - 18:46

Benoît XVI craint que l'Europe n'ait plus foi en son avenir
le 911, la puce et le liberticide 10988_160
CITE DU VATICAN (AP) - L'Europe semble ne plus croire en son avenir, a constaté samedi le pape Benoît XVI en évoquant les tendances démographiques du continent à l'occasion du 50e anniversaire de la signature du Traité de Rome.
"On doit malheureusement noter que l'Europe suit un chemin qui pourrait la contraindre à quitter l'histoire", a déclaré le souverain pontife devant une conférence organisée par les évêques européens pour le cinquantenaire de l'acte fondateur de l'actuelle Union européenne.
Le pape n'a pas été plus loin dans son analyse démographique, mais il pensait vraisemblablement aux faibles taux de natalité enregistrés dans la plupart des Etats membres de l'UE. Dans des pays comme l'Italie, où de nombreux couples n'ont qu'un enfant au maximum, la population devrait décliner de manière spectaculaire dans une ou deux générations, sauf si les naissances reprennent rapidement. Les populations immigrées ont jusqu'alors empêché une chute plus abrupte encore au sein de l'Union.
Pour Benoît XVI, l'évolution démographique représente non seulement "un risque pour la croissance économique" mais peut aussi "causer d'énormes difficultés en matière de cohésion sociale et, par dessus tout, favoriser un individualisme dangereux, qui ne ne soucie pas des conséquences pour le futur."
"On croirait presque que le continent européen est en fait en train de perdre foi en son propre avenir", a poursuivi Benoît XVI.
Le pape a d'autre part observé des différences entre Européens dans le processus d'unification, qui lui donnent l'impression que "divers chapitres du projet européen ont été écrits sans qu'on ait pris en considération les attentes des citoyens".
Dans la foulée de son prédécesseur Jean Paul II, Benoît XVI ne cesse d'inviter les Européens à préserver leurs racines chrétiennes. Le Vatican a du reste fait pression pour qu'elles figurent dans le projet de traité constitutionnel mais les rédacteurs du texte en ont rejeté le principe. Le "non" de la France et des Pays-Bas a depuis enrayé le processus de ratification de cette Constitution européenne.
"On ne peut penser à construire une 'maison' commune européenne en négligeant l'identité même des peuples de notre continent (...) constituée d'un ensemble de valeurs que le christianisme a aidé à forger", a encore plaidé le pape allemand.
Au cours d'une rencontre séparée avec les évêques, le président du Conseil italien Romano Prodi, ancien président de la Commission européenne, a affirmé avoir travaillé "longtemps et silencieusement pour introduire la référence aux racines chrétiennes dans la Constitution européenne", selon l'agence italienne ANSA. "Je crois toutefois que n'avoir pas réussi ne signifie pas que le texte refuse de les reconnaître."


PS : Sans Dieu la maison europeenne s' effondrera avec son cortège de malheurs car elle aura été construite sur du sable.

Claudius Bombarnac

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty un sujet délicat....

Message par Cl le Lun 17 Sep 2007 - 19:08

Voilà un peu moins d’un an, la déclaration du Vatican positionnant l’Eglise Catholique contre l’idéologie sioniste passait totalement inaperçue dans les « médias » français, champions de la désinformation.

Voici le texte officiel du Vatican.




"Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien"


Communiqué du patriarche et de dignitaires d’Eglises locales à Jérusalem

"Bénis soient les artisans de paix car ils seront appelés fils de Dieu (Mt 5, 9).

Le Sionisme chrétien est un mouvement théologique et politique qui fait siennes les positions idéologiques les plus extrêmes du sionisme, au point de nuire à une paix juste en Palestine et en Israël. Le programme sioniste chrétien propose une conception du monde dans laquelle l’Evangile s’identifie avec l’idéologie impérialiste, colonialiste et militariste. Dans sa forme la plus extrême, il met l’accent sur des événements eschatologiques qui mènent à la fin de l’histoire plutôt qu’à l’amour et à la justice vivants du Christ.

Nous rejetons catégoriquement les doctrines du sionisme chrétien comme constituant un enseignement erroné qui pervertit le message biblique d’amour, de justice et de réconciliation.

Nous rejetons encore davantage l’alliance actuelle entre les dirigeants sionistes chrétiens et des organisations dont font partie des membres du gouvernement d’Israël et des Etats-Unis, qui imposent à présent, de manière unilatérale et anticipée, leurs frontières et leur domination sur la Palestine. Cela mène inévitablement à des cycles sans fin de violence qui ébranlent la sécurité des peuples du Moyen-Orient et du monde entier.

Nous rejetons les enseignements du sionisme chrétien qui facilite et soutient ces politiques tout en faisant progresser l’exclusivisme racial et la guerre perpétuelle plutôt que l’évangile de l’amour, de la rédemption et de la réconciliation universels, enseigné par Jésus-Christ. Plutôt que de condamner le monde funeste d’Armageddon, nous appelons chacun à se libérer des idéologies du militarisme et de l’occupation. Qu’ils aspirent plutôt à la guérison des nations !

Nous appelons les chrétiens des Eglises de tous les continents à prier pour les peuples palestinien et israélien, qui souffrent tous les deux d’être victimes de l’occupation et du militarisme. Ces actes de discrimination transforment la Palestine en ghettos de pauvreté entourés par des implantations exclusivement israéliennes. La création d’implantations illégales et la construction du Mur de Séparation sur une terre palestinienne confisquée, ébranlent la viabilité de l’Etat palestinien ainsi que la paix et la sécurité de toute la région.

Nous appelons toutes les Eglises qui restent silencieuses, à sortir de leur silence et à plaider pour la réconciliation et la justice en Terre Sainte.

C’est pourquoi nous nous fixons les principes suivants comme une voie alternative :

Nous affirmons que tous les hommes sont créés à l’image de Dieu. Cela implique qu’ils sont appelés à honorer la dignité de tout être humain et de respecter ses droits inaliénables.

Nous affirmons qu’Israéliens et Palestiniens sont capables de vivre ensemble dans la paix, la justice et la sécurité.

Nous affirmons que les Palestiniens, musulmans comme chrétiens, sont un seul peuple. Nous rejetons toute tentative de subvertir et de briser leur unité.

Nous appelons tous les gens à rejeter le point de vue étroit du sionisme chrétien et d’autres idéologies qui privilégient un peuple aux dépens des autres.

Nous nous engageons dans une résistance non violente comme étant le moyen le plus efficace de mettre fin à une occupation illégale, afin de parvenir à une paix juste et durable.

Nous avertissons, de toute urgence, que le sionisme chrétien et ses alliances justifient la colonisation, l’apartheid et l’édification d’un empire.

Dieu demande que justice soit faite. Aucune paix, sécurité, ou réconciliation durables ne sont possibles, si elles ne sont pas fondées sur la justice. Les exigences de justice ne disparaîtront pas. Le combat pour la justice doit être poursuivi avec diligence et persistance, mais sans violence.

"Qu’exige de toi le Seigneur, d’agir avec justice, d’aimer la clémence et de marcher humblement avec ton Dieu." (Michée 6, Cool.

Telle est la position que nous prenons. Nous défendons la justice. Nous ne pouvons rien faire d’autre. Seule la justice garantit une paix qui mènera à la réconciliation et à une vie de sécurité et de prospérité pour tous les peuples de notre Terre. En prenant le parti de la justice, nous nous ouvrons au travail de paix, et œuvrer à la paix fait de nous des enfants de Dieu.

"Dieu se réconciliait le monde dans le Christ, ne tenant plus compte contre eux des fautes des hommes. Et il nous a confié le message de réconciliation." (2 Corinthiens 5, 19).

Sa Béatitude le Patriarche Michel Sabbah, Patriarche latin de Jérusalem.
Archevêque Swerios Malki Mourad, Patriarche orthodoxe syrien de Jérusalem.
Monseigneur Riah Abu El-Assal, Eglise épiscopalienne de Jérusalem et du Moyen-Orient.
Monseigneur Munib Younan, Eglise évangélique luthérienne de Jordanie et de Terre sainte.


Une déclaration qui va à l’encontre de tout ce que l’on dit sur la « guerre des civilisations », guerre supposée entre le christianisme et l’islam, mais idéologie de la guerre impérialiste menée au Moyen Orient.

Les juifs, les chrétiens et les musulmans vénèrent le même Dieu, même si leurs chemins sont différents.

Une remarque pour finir : quand Benoît XVI est accusé, soudainement, de critiquer l’islam lors d’un discours et que, cette fois, les médias oublieux français montent l’affaire en épingle, on pourra voir dans cette affaire de désinformation une vengeance de certains pouvoirs. Critiquer le sionisme, même pour le Vatican, expose à des représailles médiatiques.

Les rougages de la manipulation sont encore une fois mis à nu.

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty UN NOUVEAU DESORDRE MONDIAL SANS DIEU

Message par Cl le Lun 17 Sep 2007 - 19:37

Tout le Concile Vatican II a été mû par le désir d’annoncer à l’humanité contemporaine le Christ, lumière du monde » a expliqué le Pape Benoît XVI, rappelant les profondes transformations subies par le monde à cette époque. « L’exigence d’élaborer un nouvel ordre mondial politique et économique, mais en même temps et surtout, spirituel et culturel, c’est-à-dire un humanisme renouvelé, émergeait. Avec une évidence croissante, une constatation s’imposait : un nouvel ordre mondial économique et politique ne fonctionne pas s’il n’y a pas un renouvellement spirituel, si nous ne pouvons pas nous rapprocher de nouveau de Dieu et trouver Dieu au milieu de nous ». Encore aujourd’hui, « au début du troisième millénaire nous nous trouvons dans le vif de cette phase de l’histoire humaine, qui a été désormais thématisée autour du mot ‘mondialisation’. D’autre part, aujourd’hui nous apercevons combien il est facile de perdre de vue les termes mêmes de ce défi, à cause du risque fortement renforcé par l’immense expansion des médias, qui, si d’une part ils multiplient indéfiniment les informations, de l’autre ils semblent affaiblir nos capacités d’une synthèse critique.En vérité, tout le Concile Vatican II fut inspiré par la volonté d'annoncer le Christ, lumière du monde, à l'humanité contemporaine. Au cœur de l'Eglise, à partir du sommet de sa hiérarchie, apparut de manière impérieuse, suscité par l'Esprit Saint, le désir d'une nouvelle épiphanie du Christ au monde, un monde que l'époque moderne avait profondément transformé et qui, pour la première fois dans l'histoire, se trouvait face au défi d'une civilisation mondiale, où le centre ne pouvait plus être l'Europe, pas plus que ce nous appelons l'Occident et le Nord du monde. Apparaissait l'exigence d'élaborer un nouvel ordre mondial politique et économique, mais, dans le même temps et surtout, spirituel et culturel ; c'est-à-dire un humanisme renouvelé. Cette constatation s'imposait avec une évidence croissante. Un nouvel ordre mondial économique et politique ne fonctionne pas s'il n'y a pas de renouveau spirituel, si nous ne pouvons pas nous approcher à nouveau de Dieu et trouver Dieu parmi nous. Avant le Concile Vatican II, des consciences éclairées et des penseurs chrétiens avaient déjà eu l'intuition de ce défi historique et l'avaient affronté. Eh bien, au début du troisième millénaire, nous nous trouvons au cœur de cette phase de l'histoire humaine, qui a désormais été classifiée autour du terme « mondialisation ». D'autre part, nous nous apercevons aujourd'hui à quel point il est facile de perdre de vue les termes de ce même défi, précisément parce que l'on est concerné par ce défi : un risque fortement renforcé par l'immense expansion des mass media, qui, d'une part, s'ils multiplient indéfiniment les informations, de l'autre, semblent affaiblir nos capacités de réaliser une synthèse critique. La solennité d'aujourd'hui peut nous offrir cette perspective, à partir de la manifestation d'un Dieu qui s'est révélé dans l'histoire comme lumière du monde, pour guider et introduire finalement l'humanité dans la terre promise, où règnent la liberté, la justice et la paix. Et nous voyons toujours davantage que nous ne pouvons pas promouvoir seuls la justice et la paix, si ne se manifeste pas à nous la lumière d'un Dieu qui nous montre son visage, qui nous apparaît dans la mangeoire de Bethléem, qui nous apparaît sur la Croix.Je voudrais aujourd'hui faire miens ces Messages conciliaires, qui n'ont rien perdu de leur actualité. Comme par exemple là où, dans le Message adressé aux gouvernants, on peut lire : « C'est à vous qu'il revient d'être sur terre les promoteurs de l'ordre et de la paix entre les hommes. Mais, ne l'oubliez pas : c'est Dieu, le Dieu vivant et vrai, qui est le Père des hommes. Et c'est le Christ, son Fils éternel, qui est venu nous le dire et nous apprendre que nous sommes tous frères. C'est lui, le grand artisan de l'ordre et de la paix sur la terre, car c'est lui qui conduit l'histoire humaine et qui seul peut conduire les cœurs à renoncer aux passions mauvaises qui engendrent la guerre et le malheur ». Comment ne pas reconnaître dans ces paroles des Pères conciliaires la trace lumineuse d'un chemin qui, seul, peut transformer l'histoire des nations et du monde ? Et encore, dans le « Message aux hommes de la pensée et de la science », nous lisons : « Continuez à chercher sans vous lasser, sans désespérer jamais de la vérité ! » - tel est, en effet, le grand danger : perdre intérêt pour la vérité et chercher seulement l'action, l'efficacité, le pragmatisme !



le 911, la puce et le liberticide 090107_epiphanie

S.S BENOÎT XVI


PS :Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende

Claudius Bombarnac

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par n111 le Lun 17 Sep 2007 - 21:31

en fait le nouvel ordre mondial veut detruire le judaisme et le christianisme car c est lié au dieu de la bible
c est un combat spirituel contre les forces des tenebres
n111
n111
Avec le Pape François

Messages : 996
Inscription : 18/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par Cl le Lun 17 Sep 2007 - 21:40

Nico a bien répondu!

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty JESUS, PRINCE DE LA PAIX ET MAÎTRE DES NATIONS.

Message par Cl le Lun 17 Sep 2007 - 21:46

le 911, la puce et le liberticide 10241955_m

Jésus, Prince de la Paix et Maître des nations.

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Mar 18 Sep 2007 - 1:09

Selon l'article posté en début de ce sujet, n'importe qui peut être considéré aujourd'hui comme "terroriste" et enfermé pour une raison ou pour une autre...

Benoît XVI a appelé à "lutter contre les terroristes"... cela signifie donc, à la lumière de ce que nous apprenons dans l'article de M. Paye, qu'il appelle à ce que les catholiques luttent finalement contre tout individu et soutiennent ce que Bush et compagnie veulent mettre en place par cette lutte contre le terrorisme (un despotisme totalitaire qui sent par moment le nazisme à plein nez)...

Inversion totale des valeurs de Jésus, qui demandait que l'on AIME son prochain.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Celui qui prendra l'épée périra par l'épée

Message par Cl le Mar 18 Sep 2007 - 1:39

Celui qui prendra l'épée périra par l'épée
St Matthieu 26,52 et St Jean dans l'Apocalypse (13,10).
Le seul glaive que les chrétiens puissent employer –en dehors de la légitime défense et de, rares, " guerres justes "- c'est " le glaive de l'Esprit contre les manoeuvres du diable " St Paul aux Ephésiens (6,17)
Dans le christianisme , Notre-Seigneur Jésus-Christ nous enseigne ainsi:
" Va d'abord te réconcilier avec ton frère " Mt5,23-24; Mc11,25
" Mon Père vous pardonnera si vous pardonnez leurs fautes aux autres hommes " Mt 6,14-15
" Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés " Mt 6,12 ; Lc 11,4
" Priez pour ceux qui vous persécutent " Mt 5,44 ; Lc 6,27-28
" Pardonnez-vous mutuellement comme Dieu vous a pardonnés dans le Christ " St Paul aux Ephésiens (4,32) et aux Colossiens (3,13)
" Le jugement est sans miséricorde pour celui qui n'a pas fait miséricorde " St Jacques 2,13
sans parler des trois paraboles de la miséricorde, dont l'Enfant prodigue (St Luc 15)
" Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! "

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty LES PACIFISTES OU LES FAUX ARTISANS DE PAIX

Message par Cl le Mar 18 Sep 2007 - 1:50

La guerre est une chose si horrible que je m'étonne comment le seul nom n'en donne pas l'horreur", s'écrie Bossuet. "La guerre est un mal qui déshonore le genre humain", continue Fénelon. Et Paul VI aux Nations-Unies en 1965 de poursuivre par cette exclamation : "Jamais plus la guerre !".
D'ailleurs dans ce code qu'est le Décalogue, résumé de la loi propre à notre nature humaine, n'est-il pas commandé : "Tu ne tueras pas" (1) ? Et cependant, cette conscience, où la voix de Dieu se fait entendre, et cette raison, qui doit permettre à chacun de lire dans sa nature cette loi confirmée par le Décalogue, n'ont pas empêché l'homme de se battre jusqu'à tuer son prochain. Conséquences du péché originel, la colère et la convoitise sont présents en l'homme. Depuis le meurtre d'Abel par son frère Caïn, les hommes n'ont pas cessé de s'entretuer. ..
Sans même s'appuyer sur la révélation du péché originel, le constat reste le même si l'on observe l'histoire de l'humanité. L'homme, animal raisonnable, recourt la plupart du temps pour résoudre ses problèmes au hasard ou à la force brutale, ces puissances aveugles contraires à la raison.
"C'est dans la mesure où l'on ne peut plus faire "entendre raison", dans la mesure où la sagesse est impuissante à résoudre telles difficultés que les hommes en viennent aux mains, aux armes, à la violence, à la guerre" (2).

Que ce soit entre individus ou entre communautés, le recours à la force brutale jusqu'à ce jour n'a pas cessé. Et si "l'Eglise presse instamment chacun de prier et d'agir pour que la Bonté divine nous libère de l'antique servitude de la guerre" (3), aussi longtemps "que le risque de guerre subsistera, qu'il n'y aura pas d'autorité internationale compétente et disposant de forces suffisantes, on ne saurait dénier aux gouvernements, une fois épuisées toutes les possibilités de règlements pacifiques, le droit de légitime défense" (4).
L'autorité se doit de préserver le bien commun de la société dont elle a la responsabilité, ce qui, lisons-nous dans le Catéchisme de l'Eglise Catholique, "exige la mise hors d'état de nuire de l'agresseur" (5). "La légitime défense peut être non seulement un droit, mais un devoir grave, pour celui qui est responsable de la vie d'autrui, du bien commun de la famille ou de la cité" (6). Ainsi "les détenteurs de l'autorité ont le droit de repousser par les armes les agresseurs de la cité dont ils ont la charge" (7).
Il n'est pas de cité, pas de société politique qui ne soient d'abord fondées sur la force.
Aristote l'avait dit : "Les villes sont nées de l'amitié de quelques-uns contre quelques autres". Les attributs du pouvoir souverain ont été, demeurent et resteront : le glaive et la balance, c'est-à-dire la force et la justice. Et la justice ne sera qu'un rêve chimérique si la force d'un glaive n'est là pour en imposer les prescriptions, appliquer les verdicts. Un pouvoir politique peut durer même s'il est injuste alors qu'il s'effondrera certainement s'il n'est suffisamment fort.
Pascal l'a fort bien dit : "Il est juste que ce qui est juste soit suivi, il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante : la force sans la justice tyrannique. La justice sans force est contredite, parce qu'il y a toujours des méchants; la force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force; et pour cela faire que ce qui est juste soit fort, ou que ce qui est fort soit juste. La justice est sujette à dispute, la force est très reconnaissable et sans dispute. Ainsi on n'a pu donner la force à la justice, parce que la force a dit que c'était elle qui était juste. Et ainsi ne pouvant faire que ce qui est juste fût fort, on a fait que ce qui est fort fût juste" (26). Le militaire doit avoir la vertu de force et non le culte de la force. C'est en cela qu'il est au service de la justice et qu'il est artisan de paix.

La constitution du Concile Vatican II "Gaudium et spes" définit ainsi la vie militaire : "Ceux qui se dévouent au service de la patrie dans la vie militaire sont des serviteurs de la sécurité et de la liberté des peuples. S'ils s'acquittent correctement de leur tâche, ils concourent vraiment au bien commun de la nation et au maintien de la paix" (33).

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty La Paix est un don de Dieu fait aux hommes.

Message par Cl le Mar 18 Sep 2007 - 1:55

Dans l'histoire de l'Eglise et la vie des saints
Les guerres et les guerriers ont joué un rôle indéniable dans l'histoire de l'Eglise et la vie des saints. Les exemples ne manquent pas.
Sans parler des guerres de l'Ancien Testament longues, cruelles, et souvent sans pitié, mais cependant déclarées sur l'ordre même de Dieu, dès les premiers siècles chrétiens, des chefs et des soldats dans les légions romaines, comme Saint Georges et Saint Maurice, combattent les barbares qui menacent la paix romaine.
C'est après avoir vu dans le ciel, en pleine bataille, une croix lumineuse avec cette inscription : "Par ce signe tu vaincras" (34), que Constantin remportera la victoire de Pont-Milvius et mettra fin aux persécutions chrétiennes.
"Dieu de Clotilde, si tu me donnes la victoire, je croirai en Toi", s'écrira Clovis au moment le plus incertain de la bataille : la victoire de Tolbiac sera "le premier sourire du Christ à la France chrétienne".
Si, en l'an 800, le jour de Noël, Charlemagne est couronné Empereur d'Occident par le Pape Léon III, c'est pour le récompenser d'avoir défendu la Chrétienté les armes à la main contre les barbares.
Saint Louis sera célébré sur les autels pour servir de modèle à tous les gouvernants non seulement parce qu'il rendit la justice le plus parfaitement possible (la balance) mais aussi parce qu'il sut tirer l'épée (le glaive) pour défendre la terre temporelle témoin du passage du Christ et surtout les chrétiens persécutés de Palestine.
Sainte Jeanne d'Arc recevra de Dieu l'ordre de bouter les Anglais hors de France.
Le premier dimanche d'octobre 1571, c'est la célèbre victoire navale de Lépante qui sauvera la Chrétienté de l'invasion musulmane. La fête de Notre-Dame de la Victoire, qui deviendra la fête du Saint Rosaire, sera instituée par le pape Saint Pie V car, outre la bravoure des marins, le rosaire récité par la Chrétienté favorisa la victoire.
C'est deux ans avant sa mort que Saint Vincent de Paul, ce grand apôtre de la charité, offrira 20.000 livres d'or pour financer (avec l'argent des pauvres !) une expédition contre les pirates Turcs d'Alger qui ravageaient les rivages des pays chrétiens, prenant les habitants en esclavage. Il n'en reste pas moins le grand apôtre de la charité car il aida et assista des frères en danger de mort.
Ces quelques mots du chanoine Henry Houche suffiront à nous éclairer davantage : "Dans sa sagesse, Dieu tire souvent le bien du mal, et même de la folie sanguinaire des hommes. Les guerres ont parfois des répercussions inattendues sur l'établissement du Royaume de Dieu en ce monde. La victoire de Constantin et la défaite de Maxence donnèrent la paix à l'Eglise. La victoire de Tolbiac inaugure la vocation chrétienne de la France. La victoire de Lépante sauva la Chrétienté. Les victoires de Jeanne d'Arc préservèrent la France du schisme d'Henri VIII. La victoire des Alliés en 1945 empêcha le racisme et le néo-paganisme nazis de se répandre dans toute l'Europe...( les pacifistes" les faux artisans de paix" avaient choisis la collaboration!) " (35).

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty un ange de Dieu.

Message par Cl le Mar 18 Sep 2007 - 2:27

le 911, la puce et le liberticide Sainte_Jeanne_d_Arc

Sainte Jeanne d' Arc, protégez-nous dans notre combat.Nous vous confions nos espoirs.Puissiez-vous nous guider dans la lutte pour la vérité, et que pour règne la justice.
Sainte Jeanne d' Arc, par amour de Dieu par la puissance de l' Esprit-Saint, que Dieu vous commande de sauvez notre pays encore, de venir à notre aide.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit!

Ainsi Soit-Il.

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty AVOIR DU BON SENS

Message par Cl le Mar 18 Sep 2007 - 12:50

Je crois pour ma part qu' il faut éviter de tomber dans l' aliénation mentale dans nos constructions intellectuelles sur la puce ou sur tout autre sujet.Je pense que si nous voulons éviter une altération de notre discernement il est préférable de suivre les encycliques de nos souverains pontifes.La Vierge dans ses lieux d' apparitions nous invite à écouter davantage le pape.Lutter contre le terrorisme est une évidence et prétendre le contraire est absurde!!!Tout n' est pas noir ou blanc.C' est beaucoup plus complexe que cela.Apprendre a séparer le bon grain de l' ivraie c' est un exercice d' humilité dans un esprit de charité, pour l' instauration du bien par l' élimination du mal qui revêt les formes les plus diverses.Pour ma part je ne cautionne cette chasse aux sorcières.Les dérives sectaires surviennent ou par la gauche ou par la droite au gré des bourrasques.Evidemment comme le dit très bien le Très Saint-Père " Continuez à chercher sans vous lasser, sans désespérer jamais de la vérité ! » - tel est, en effet, le grand danger : perdre intérêt pour la vérité et chercher seulement l'action, l'efficacité, le pragmatisme! ( cela s' adresse à nos gouvernants en place).Comme le rappelle ce bon vieux dicton :<< l' Enfer est pavé de bonnes intentions! :>>

Claudius Bombarnac

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Mar 18 Sep 2007 - 18:13

Le contenu de ce topic n'a décidément plus RIEN à voir avec l'intitulé de base. Je ne lis en effet rien de relatif au 911, à la puce et au liberticide, mais bien des citations du Pape...

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par Cl le Mer 19 Sep 2007 - 1:51

Pourquoi être aussi méprisante....

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Mer 19 Sep 2007 - 2:10

Il ne s'agit pas de mépris mais d'un constat : vous êtes censés poster sur le 911, la puce et le liberticide, et je vois Benoît XVI partout... N'y a-t-il pas une partie du forum supposée être réservée au thème du catholicisme ?

A moins que l'on essaie d'empêcher l'info sur la thématique du 911, de la puce et du liberticide de passer...

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty QUIT EUT DEUS?

Message par Cl le Mer 19 Sep 2007 - 2:21

Modération de marip
Trop grande image mon cher claudius.... merci de la remettre dans le post approprié que je créerai ce soir.

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par Cl le Mer 19 Sep 2007 - 2:38

La lutte contre la maçonnerie doit trouver sa force dans le catholicisme.


Claudius Bombarnac

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par marie1 le Jeu 27 Sep 2007 - 15:25

Isabella a raison en l'occurence mon cher Claudius.
Tout ce que tu dis n'est pas faux mais hors sujet.
Je crois, et Isabella a raison de nous le rappeler qu'il faut garder un sens au fil des post sinon cela ne correpond plus à rien.

enfin sur ce que le pape pense du conflit israelo-palestinien : je suis de tout coeur avec lui. En effet, peu importe d'où viennent les individus (religions, ethnies etc) ce qui importe c'est l'amour que chacun donne envers l'autre (même de nation différente) et son envie de donner à chacun le moyen de vivre dignement et en homme.

toute personne a droit à du respect.
Même si nous comprenons très bien, voire trop bien les souffrances de tous les peuples. Juif ou palestine.
marie1
marie1
Avec le Pape François

Messages : 916
Inscription : 02/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par marie1 le Jeu 27 Sep 2007 - 15:26

Je tacherai ce soir de diviser le sujet.... merci encore Isabella de nous remettre dans le droit chemin !
marie1
marie1
Avec le Pape François

Messages : 916
Inscription : 02/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Lun 29 Oct 2007 - 18:40

La dernière nouvelle postée par Vic. Il semble que le temps pour une réaction forte soit venu. Sinon, le pire se produira inéluctablement...



ARTICLE-CHOC DE TOUTE PREMIERE IMPORTANCE !!! LISEZ TRES ATTENTIVEMENT ET JUSQU’AU BOUT !!!

LES U.S.A. FONT PASSER UNE LOI SUR LE « CRIME DE PENSEE », LE « TERRORISME DOMESTIQUE » ET LA « VIOLENCE LIEE AUX IDEOLOGIES » !!!

ET NOS PAYS SONT DIRECTEMENT CONCERNES !!!



Chers amis,


Ceux qui croient encore que la volonté infecte du pouvoir visant à permettre un contrôle de leurs pensées est une fable vont devoir SERIEUSEMENT revoir leur jugement...

Si j’ai fait l’effort de vous traduire en français l’article ci-dessous, ce n’est certes pas pour que l’on puisse montrer du doigt, une fois encore, les USA dictatoriaux qui s’enfoncent de plus ne plus dans une fange NAZIE abominable…

Non. Si je vous l’ai posté, c’est parce que cet article, qui SEMBLE, à première vue, lié à une loi toute américaine, NOUS CONCERNE AU PREMIER DEGRE !

Cet article est d’une portée capitale, car IL NOUS SIGNALE CE QUI VA ARRIVER CHEZ NOUS SI LES CITOYENS APATHIQUES CONTINUENT DE RONFLER.

C’est rien moins que le CONTRÔLE (ET LA REPRESSION, BIEN SÛR) DE LA PENSEE AINSI QUE LA CRIMINALISATION DE TOUT INDIVIDU, ACTIVISTE, OPPOSANT, CONTESTATAIRE, GREVISTE, MANIFESTANT… DONT ON PARLE.

L'article nous le signale : c'est bien L'ENSEMBLE DES CITOYENS QUI EST CONCERNE. N'IMPORTE QUEL CITOYEN (MEME L'HONNÊTE CITOYEN ! ) EST DESORMAIS, pour le pouvoir, UN CRIMINEL POTENTIEL A NEUTRALISER !!!

ET CE N’EST PLUS POUR DEMAIN. C’EST D’ACTUALITE… DES AUJOURD’HUI !!!

CAR LES U.S.A. SIGNALENT, DANS L’ARTICLE CI-DESSOUS, QU’ILS COMPTENT SUR LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE (c’est-à-dire toutes les crapules politiciennes de NOS PAYS vendues au Nouvel Ordre Mondial) POUR MENER A BIEN CE PROJET REPUGNANT !!!

LA SURVEILLANCE S’OPERERA AUSSI SUR INTERNET ! NOUS SOMMES DONC DIRECTEMENT VISES !

Je vous l’annonce donc dès maintenant : si une REACTION D’OPPOSITION A CES TECHNO-NAZIS NE SURVIENT PAS DES MAINTENANT, D’ICI UN AN OU DEUX, CE GENRE DE FORUM OU DE SITE WEB N’EXISTERA PLUS !

NOS LIBERTES SONT MENACEES TRES GRAVEMENT ET TRES SERIEUSEMENT, TOUT COMME CELA FUT LE CAS IL Y A 70 ANS !

Nous nous devons absolument d'être SOLIDAIRES avec nos compagnons résistants et luttant pour les libertés, qu'ils soient américains, russes, français, britanniques, japonais, chinois ou australiens...

Je vous laisse à présent lire le terrible article ci-dessous…

BONNE INSURRECTION, BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE DANS LA SOCIETE DE LA PENSEE UNIQUE DES TECHNO-NAZIS ! Vic.


Source: http://www.roguegovernment.com/news.php?id=4682

LA CHAMBRE FAIT PASSER UN PROJET DE LOI SUR LA PREVENTION DES PENSEES CRIMINELLES

25.10.2007
www.roguegovernment.com
Lee Rogers

USA - La Chambre des représentants a récemment voté le projet de loi HR 1955 intitulé « The Violent Radicalization and Homegrown Terrorism Prevention Act of 2007 » (voir ce projet de loi sur http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h110-1955 ). Ce projet de loi est l'une des attaques les plus flagrantes menées à ce jour contre la Constitution et encore réellement définit en fait les crimes de pensée comme du terrorisme domestique. S'il est adopté dans la loi, il permettra également d'établir une commission et un centre d'excellence afin d’étudier et de vaincre qu'on appelle les soi-disant criminels de la pensée.

Contrairement aux précédentes législations antiterroristes, ce projet de loi cible plus particulièrement les populations civiles des États-Unis et utilise des termes vagues afin de définir le « terrorisme domestique ».

Étonnamment, 404 de nos représentants élus - à la fois des partis démocrate et républicain - ont voté en faveur de ce projet de loi (cf. http://www.govtrack.us/congress/vote.xpd?vote=h2007-993). Il ne fait guère de doute que ce projet de loi vise spécifiquement la communauté de patriotes sans cesse croissante et qui exige le rétablissement de la Constitution.

Tout d’abord, penchons-nous sur les définitions de la radicalisation violente et du homegrown terrorism (terrorisme domestique) telles qu’ils sont définis à l'article 899A du projet de loi.

La définition de la « radicalisation violente » utilise des mots flous pour définir ce qui désigne tout système de croyance qui fait la promotion de ce que le gouvernement considère être un ordre du jour extrémiste.

Puisque le projet de loi ne définit pas spécifiquement ce qu'est un système de croyance extrémiste, il tout est laissé à l'interprétation du gouvernement. Vu la façon dont le gouvernement a tout fait pour détruire la Constitution, ils pourraient même définir les partisans de Ron Paul comme des gens faisant la promotion d'un système de croyance extrémiste. Littéralement, le gouvernement, en fonction de cette définition, peut définir ce qu'il veut comme étant un système de croyances extrémiste. En essence, ils ont défini la radicalisation violente comme un crime de pensée. La définition telle qu'elle est déterminée dans le projet de loi est présentée ci-dessous.

(2) RADICALISATION VIOLENTE - Le terme "radicalisation violente" désigne le processus d'adoption ou de la promotion d'un système de croyances extrémiste dans le but de faciliter la violence fondée sur le plan idéologique afin de faire avancer le changement politique, religieux social.

La définition du « terrorisme domestique » utilise des termes tout aussi flous pour définir plus précisément la pensée criminelle. Le projet de loi inclut l'utilisation planifiée de la force ou de la violence comme du terrorisme domestique, ce qui pourrait être interprété comme le fait de penser à l'utilisation de la force ou la violence. Non seulement cela, mais la définition est si vaguement déterminée, que même les petits délits pourraient entrer dans la catégorie du terrorisme domestique. La définition telle qu'elle apparaît dans le projet de loi est présentée ci-dessous.

(3) TERRORISME DOMESTIQUE - Le terme "terrorisme domestique" désigne l'utilisation, l'utilisation projetée, ou la menace d'utilisation de la force ou de la violence par un groupe ou un individu né ou basée et opérant principalement à l'intérieur des États-Unis ou de toute possession des États-Unis afin d'intimider ou de contraindre le gouvernement des États-Unis, la population civile des États-Unis, ou n'importe quel segment d’entre eux, en vue d'objectifs politiques ou sociaux.

L'article 899B du projet de loi revient sur les conclusions du Congrès en ce qui a trait au terrorisme domestique. Ce qu’il y a de particulièrement alarmant, c'est que le projet de loi mentionne l'Internet comme source principale de propagande terroriste. Le projet de loi mentionne même des flux en référence évidente à bon nombre de réseaux radio Internet de patriotes et pour la constitution qui ont été formés. Il mentionne également que les terroristes domestiques couvrent tous les âges et toutes les races, ce qui indique que le Congrès déclare que tout le monde est un terroriste potentiel. Pire encore est le fait que le Congrès affirme dans ses conclusions qu'ils devraient considérer les états-policiers draconiens comme le Canada, l'Australie et le Royaume-Uni comme des modèles afin de vaincre les terroristes domestiques. Littéralement, ces conclusions du Congrès tombent tout droit contre la communauté croissante des patriotes.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Lun 29 Oct 2007 - 18:40

La plus grosse farce dans tout ceci est que cette section dit également que les mesures destinées à empêcher la radicalisation violente et le terrorisme domestique ne devraient pas violer les droits constitutionnels des citoyens. Toutefois, la définition de la radicalisation violente et du terrorisme domestique tels qu'ils sont déterminés dans la section 899A est elle-même inconstitutionnelle. La Constitution n'autorise pas le gouvernement à l'arrestation de personnes pour crimes de pensée, de sorte que toutes les promesses de ne pas violer les droits constitutionnels des citoyens sont déjà brisées par leurs propres définitions.


SECTION 899 B. CONCLUSIONS.

« Le Congrès conclut ce qui suit:

(1) L'élaboration et l'application de méthodes et de procédés qui peuvent être utilisés pour prévenir la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur une idéologie aux États-Unis sont essentielles à la lutte contre le terrorisme national.

(2) La promotion de la radicalisation violente, du terrorisme domestique et de la violence fondée sur une idéologie existe aux États-Unis et constitue une menace pour la sécurité du pays.

(3) L'Internet a aidé à faciliter la radicalisation violente, la violence fondée sur les idéologies, et le processus de terrorisme domestique aux États-Unis en offrant un accès à large et constante des flux de la propagande terroriste liée à des citoyens américains.

(4) Bien que les États-Unis doit poursuivre leurs efforts de vigilance pour combattre le terrorisme international, il convient également de renforcer les efforts de lutte contre la menace posée par les terroristes domestiques basés et opérant à l'intérieur des États-Unis.

(5) Comprendre les facteurs de motivation qui conduisent à la radicalisation violente, au terrorisme domestique, et la violence fondée sur les idéologies est une étape essentielle vers l'éradication de ces menaces aux États-Unis.

(6) La montée potentielle des terroristes domestiques radicalisés et non affiliés au niveau national ne peut pas facilement être évitée via l'intelligence fédérale traditionnelle ou les efforts d’application de la loi, et exige l’incorporation de solutions liées aux états et locales.

(7) Les personnes sujettes à la radicalisation violente, au terrorisme domestique et à la violence fondée sur les idéologies portent sur toutes les races, toutes les ethnies et toutes les croyances religieuses, et les individus ne devraient pas être ciblés simplement sur base de la race, de l'ethnie ou de la religion.

( Toute mesure prise pour prévenir la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur les idéologies et le terrorisme domestique aux États-Unis ne doit pas violer les droits constitutionnels, les droits civils et des libertés civiles des citoyens américains et des résidents permanents licites.

(9) Certains gouvernements, dont le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie possèdent une expérience par rapport au terrorisme domestique et les Etats-Unis peuvent bénéficier des enseignements tirés par ces pays. »

La section 899C appelle une commission sur la prévention de la radicalisation violente et de la violence fondée sur les idéologies. La commission sera composée de dix membres nommés par différents individus qui occupent des postes différents au sein du gouvernement.

Essentiellement, il s'agit d'une commission qui examinera et fera rapport sur la manière dont ils vont faire face à la radicalisation violente et le terrorisme domestique. Donc, fondamentalement, la commission est formée spécifiquement sur la manière de traiter les criminels de la pensée aux Etats-Unis. Le projet de loi exige que la commission présente leur rapport final 18 mois après la première réunion de la commission, et qu’elle soumette des rapports intérimaires tous les 6 mois, menant au rapport final. Ci-dessous figure l'objectif de la commission qui est défini par le projet de loi. Etonnamment, ils définissent même l'un des buts de la commission chargée de déterminer les causes de la radicalisation violente des « loups solitaires".


(B) But - Les buts de la Commission sont les suivants:

(1) Examiner et faire rapport sur les faits et les causes de la radicalisation violente, du terrorisme domestique et de la violence fondée sur les idéologies aux États-Unis, y compris les connexions états-uniennes vers les personnes et réseaux non américains ; la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence en prison fondée sur les idéologies ; la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence basée sur les idéologies et liés à l’individu (et dits du « loup solitaire »), ainsi que d'autres visages des phénomènes de radicalisation violente, de terrorisme domestique et de violence fondée sur les idéologies que la Commission considère comme importants.

(2) Tirer parti et rassembler les travaux d'autres entités et éviter les doubles emplois, en passant en revue les trouvailles, les conclusions et les recommandations :

(A) du Centre d'excellence établi ou désigné en vertu de l'article 899D et d'autres travaux universitaires, le cas échéant;

(B) des études fédérales, des états, locales ou tribales ; des passages en revue et des expériences avec la radicalisation violente, le terrorisme domestique, et la violence fondée sur les idéologies; et

(C) des études de gouvernements étrangers, des passages en revue, et des expériences avec la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur les idéologies.

La section 899D de ce projet de loi met en place un centre d'excellence pour l'étude de la radicalisation violente et du terrorisme domestique aux États-Unis. En gros, ce sera une institution affiliée au Department of Homeland Security qui étudiera et déterminera la façon de vaincre les criminels de la pensée.

La section 899E du projet de loi traite de la façon dont le gouvernement va vaincre la radicalisation violente et le terrorisme domestique grâce à la coopération internationale. Comme cela est déclaré dans la section des conclusions plus haut dans cette législation, ils vont sans aucun doute demander l'avis des pays qui possèdent des états-policiers draconiens comme le Royaume-Uni afin de déterminer comment faire face à cette menace croissante du crime de la pensée.

La section du projet de loi qui est probablement la plus ridicule est la Section 899F qui stipule la manière dont ils projettent de protéger les droits et les libertés civils, tout en empêchant la violence fondée les idéologies et le terrorisme domestique. Voici ce que dit cette section.


SECTION 899 F. PROTEGER LES DROITS ET LES LIBERTES CIVILS, TOUT EN EMPECHANT LA VIOLENCE FONDEE SUR LES IDEOLOGIES ET LE TERRORISME DOMESTIQUE.

(A) En général - Le Department of Homeland Security, dans ses efforts pour empêcher la violence fondée sur les idéologies et le terrorisme domestique tels qu’ils sont décrits dans le présent document ne doivent pas violer les droits constitutionnels, les droits et les libertés civils des citoyens américains et des résidents permanents licites.

(B) Engagement de neutralité raciale - Le Secrétaire s’assurera que les activités et les opérations des entités créées par ce sous-titre sont en conformité avec l’engagement de neutralité raciale du Department of Homeland Security.

(C) Mécanisme de contrôle – L’Officier des droits et libertés civils du Department of Homeland Security développeront et mettront en application un mécanisme de contrôle afin de s'assurer que le respect de ce sous-titre ne se traduise pas par un impact disproportionné, sans base rationnelle, que ce soit au niveau de la race, de l'ethnie ou de la religion, et inclura les résultats de son contrôle dans son rapport annuel au Congrès, rapport qui est obligatoire en vertu de l'article 705.

(B) Erreur d'écriture de l'amendement - La table des matières dans la section 1(b) de cette loi est modifiée par l'insertion de ce qui suit, à la fin des articles relatifs au titre VIII :

Il précise dans la première sous-section qu’en général, les efforts visant à vaincre le crime de pensée ne violeront pas les droits constitutionnels, les droits et les libertés civils des citoyens américains et des résidents permanents licites. Comment ceci protège-t-il les droits constitutionnels s’ils utilisent des termes flous tels que « en général » dans la préface de la déclaration? Cela signifie que le Department of Homeland Security n'a pas à se conformer à la Constitution dans ses tentatives pour empêcher le terrorisme dite domestique.

Ce projet de loi est complètement fou. Il permet littéralement au gouvernement de définir tous les crimes de pensée, y compris le crime de pensée de radicalisation violente et de terrorisme domestique. De toute évidence, cette loi est anticonstitutionnelle sur un certain nombre de niveaux, et il est clair que les 404 représentants qui ont voté en faveur de ce projet de loi sont tous des traîtres et devraient être démis de leurs fonctions immédiatement. La trahison couvre les deux partis politiques (républicain et démocrate) et elle nous montre tous qu'il n'y aucune différence entre les deux.

Ce projet de loi va passer au Sénat et devrait être adopté, signé et transformé en loi par George W. Bush. Considérant que les lois draconiennes comme le Patriot Act et la Loi sur les Commissions militaires ont déjà été adoptées, il y a beaucoup de chances que celle-ci passe également. Ceci constitue une preuve supplémentaire que notre pays a été totalement vendu par un groupe de traîtres à tous les niveaux du gouvernement.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Jeu 8 Nov 2007 - 18:59

Il semble bien que ce que Vic nous avait annoncé longtemps à l'avance soit en train de se produire.

C'est à présent au tour de la Belgique de criminaliser tout citoyen, opposant, gréviste ou manifestant.

L'inactivité et la manque de réaction se poursuivent... et le nouvel ordre mondial diabolique s'impose sans la moindre contestation !

Pour que le mal triomphe, il suffit que les gens de bien ne fassent rien... et des "gens de bien" qui ne font rien, ce sont des complices (même tacites) !

Il semblerait bien qu'il n'y ait plus qu'une POIGNEE de véritables gens de bien... La catastrophe est toute proche...




http://liege.indymedia.org/news/2007/11/18929.php[url]


Un an de prison pour un graffiti: c'est la lutte sociale qu'on condamne

Par CLEA (cp), Wednesday, Nov. 07, 2007 at 1:39 AM

Communiqué de presse du CLEA

Le 21 janvier 2006, durant la grève des dockers, Thierry Delforge, militant syndical, est arrêté par la police alors qu’il écrit à la peinture, sur le mur d’un dépôt appartenant à la Ville de Bruxelles, la phrase « Libérez les dockers ». La police trouve en outre dans le coffre de sa voiture deux machettes dont il se sert pour débroussailler son jardin dans les Ardennes.

Il n’en faut pas plus pour le condamner pour « destruction d’un édifice » et pour « transport d’armes prohibées ». La condamnation est prononcée le 28 mars 2007 par contumace, la convocation ne lui étant pas parvenue. La peine est incroyablement lourde : un an de prison, dont six mois avec sursis.

Thierry Delforge a fait opposition à ce jugement, et l’affaire doit repasser le 21 novembre devant la 50e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles. Mais, en attendant, il sera écroué à la prison de Forest dès ce vendredi 9.

Devant la démesure d’une telle peine pour un délit aussi mineur, il est difficile de ne pas conclure que c’est le militant syndical et associatif qui est condamné, et à travers lui tout le mouvement de contestation sociale.

Les dérives judiciaires de ce type se multiplient ces dernières années ; bientôt tout citoyen qui exprimera sa désapprobation par rapport à l’idéologie politique et économique dominante se verra condamner lourdement. Si la démocratie existe encore, il est grand temps de la sauver.

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Le CLEA appelle les organisations et les citoyens à s'associer à ce communiqué en le signant (contact: contact@leclea.be)

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Ven 9 Nov 2007 - 13:41

Encore un message de Vic... urgent pour les Français(es).


NOUVELLE TRAÎTRISE DE SARKOZY : LA FRANCE REJOINT LA POLITIQUE DE GUERRE PERMANENTE DES U.S.A. !!!


Chers amis,


L’article ci-dessous nous explique que Sarkozy s’est ENCORE rendu aux USA cette semaine et qu’il a ENCORE TRAHI son pays, la France (enfin, son pays d’adoption, puisque Sarko est d’origine hongroise) !

Sarkozy, QUI A ETE FORME PAR LE DEPARTEMENT D’ETAT AMERICAIN, Sarkozy QUI A APPELE A UN NOUVEL ORDRE MONDIAL, Sarkozy QUI EST EN TRAIN DE FAIRE DE LA FRANCE UN ETAT-POLICIER DIGNE DE LA GESTAPO (cf. nos articles précédents), ce même Sarkozy vient A NOUVEAU de prêter un serment d’allégeance aux U.S.A. !!!

Evidemment, les autorités dictatoriales des U.S.A. lui ont réservé une ovation pour ce nouveau coup de poignard porté dans le dos de la France...

Vous ne pouvez désormais plus en douter : Sarko est UN AGENT AMERICAIN ET UN MEMBRE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL INFILTRE EN PLEIN CŒUR DE LA PRESIDENCE FRANCAISE AFIN DE FAIRE PROGESSER LES PLANS DE L’ELITE MONDIALE !

CE QUI NOUS EST REVELE DANS CET ARTICLE EST GRAVISSIME : SARKOZY SOUTIENT LA POLITIQUE BELLIQUEUSE DES U.S.A. AU PROCHE-ORIENT ET AU MOYEN-ORIENT ! ON PARLE MEME DANS L’ARTICLE DE LA POSSIBILITE D’UN ENVOI DE TROUPES FRANCAISES !!!

Le Sarkonazi, via ce voyage qui était tout SAUF un voyage de courtoisie, RALLIE DONC LA FRANCE A LA POLITIQUE DE GUERRE PERMANENTE DES U.S.A. , EFFACANT AINSI LA POLITIQUE « anti-guerre » d’il y a quelque années !!!

Amis de France, NE VOUS ETONNEZ DONC PAS SI, D’ICI QUELQUE TEMPS, VOTRE TRAÎTRE DE PRESIDENT ENVOIE VOS ENFANTS SE FAIRE TUER SUR LE FRONT AFGHAN OU IRANIEN ! Ils devront de battre et mourir pour une décision prise par un président et un gouvernement de vendus et de traîtres, et ce alors même que les libertés et la démocratie de leur propre pays sont en train de DISPARAÎTRE sous les coups du président félon et de son gouvernement de pourris !

On n’aurait pas pu imaginer pire président pour les pauvres Français : il est soutenu par des Bilderbergers ; il suit le mouvement infâme du Nouvel Ordre Mondial ; il admire le modèle dictatorial américain et prend exemple sur celui-ci ; il privilégie les riches et se moque du peuple ; il impose des mesures policières et des lois qui tuent les libertés ; il ignore la volonté souveraine du peuple (cf. les récentes grèves et la décision antidémocratique de Sarko de « ne pas plier ») et à présent, il engage son pays sur la voie d’une guerre stupide, injuste, injustifiable et qui risque fort de dégénérer en troisième guerre mondiale !

On peut en tout cas affirmer que les Français ont été aussi peu judicieux dans le choix de leur président que les Américains…

Et lorsque Bush dit qu'il a trouvé en Sarkozy un candidat pour la "paix", on sait de quyel type de "paix" il parle : une "paix" qui, comme en Irak, se règle à coups de mitraillette et d'obus à uranium "appauvri", et via le massacre des populations civiles et le sacrifice imbécile de ses propres soldats !

AMI(E)S DE FRANCE, VOUS DEVEZ DESTITUER CE PRESIDENT ET CE GOUVERNEMENT DE CHAROGNES, CAR LES ERREURS COMMISES EN CE MOMENT VONT MENER A UN DESASTRE SANS PRECEDENT, A L’INTERIEUR COMME A L’EXTERIEUR DE VOTRE PAYS !

Le futur de votre pays ne dépend pas de votre gouvernement… IL NE DEPEND QUE DE VOUS !

Voici ci-dessous l’article des putes des mass médias de propagande (qui présentent le tout de façon résolument « positive », bien entendu )…

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE ET BONNE GUERRE ! Vic.

Remarque : on notera que Sarko s'est entretenu au téléphone avec Hillary Clinton, une candidate fort impopulaire et dangereuse, mais que les médias américains, étrangement, présentent de façon fort positive... Alors, Hillary Clinton présidente des USA en 2008 ? Peut-être... à moins bien sûr que George W. Bush déclare la loi martiale avant les élections, s'appropriant ainsi le poste de président-dictateur pour une dirée indéfinie et illimitée.


Source : http://www.canoe.com/infos/international/archives/2007/11/20071107-191053.html

Mise à jour: 07/11/2007 19:10
Washington

SARKOZY ACHEVE SON OPERATION SEDUCTION

(AP) Christine Ollivier

Ovationné par les sénateurs et représentants américains réunis au Capitole, Nicolas Sarkozy a conclu ce mercredi son opération séduction auprès des Etats-Unis par une réunion avec George W. Bush qui a surtout été l'occasion de souligner les convergences entre les deux hommes, en particulier sur le dossier iranien.

Avec Nicolas Sarkozy, «j'ai un partenaire pour la paix», s'est félicité le président américain lors d'une conférence de presse à Mount Vernon, la demeure historique de George Washington. «C'est quelqu'un qui a une vision claire, des valeurs fondamentales, et la volonté de prendre des positions fermes pour arriver à la paix.»

Le président français a souligné la «grande identité de vues» avec M. Bush sur la question du nucléaire iranien: «la détention de l'arme nucléaire par l'Iran, c'est inacceptable.»

«Je crois à l'efficacité des sanctions. Je crois même à la nécessité de leur renforcement, mais dans mon esprit c'est complémentaire de la main tendue du dialogue», a expliqué le président français. «Il faut être ferme tant qu'il n'y a pas de geste, et il faut maintenir la voie du dialogue, parce qu'on a besoin de parler pour éviter le pire.»

Nicolas Sarkozy a réaffirmé que la France resterait en Afghanistan «aussi longtemps qu'il le faudra». Et il n'a pas exclu un éventuel déploiement de forces françaises dans le sud du pays, théâtre des principales violences, comme le souhaitent les Etats-Unis: «nous réfléchissons à la meilleure façon d'aider à l'émergence d'un Afghanistan démocratique. Est-ce que c'est en renforçant l'effort de formation (...) Est-ce que c'est en donnant d'autres moyens, militaires? Nous sommes en train d'en discuter».

Les deux hommes ont aussi réclamé en choeur des élections au Pakistan, «le plus rapidement possible», selon l'expression de Nicolas Sarkozy.

Alors que Washington, principal soutien de Pervez Musharraf au nom de la lutte contre le terrorisme, est embarrassé par la répression de l'opposition au Pakistan, le président français a diplomatiquement souligné l'importance de ne pas se «réveill(er)» un jour avec «un gouvernement des extrémistes» dans ce pays. «Il y a nos principes, il y a nos valeurs» et «il y a la complexité d'une situation», a-t-il glissé.

M. Bush a précisé s'être entretenu avec Pervez Musharraf mercredi: «Mon message était: nous croyons fortement dans les élections et que vous devriez en avoir bientôt (...) Vous devez ôter l'uniforme, vous ne pouvez pas être le président et le chef de l'armée en même temps».

Question sensible à l'origine de la brouille franco-américaine en 2003, le dossier irakien a été évoqué avec des pincettes.

George W. Bush a remercié de façon appuyée la France d'avoir «envoyé son ministre des Affaires étrangères (Bernard Kouchner) à Bagdad» en août dernier, y voyant un «geste fort». «Nous avons eu des opinions divergentes, mais je ne vois aucune opinion divergente maintenant», a-t-il estimé. «Qu'est ce que veut la France? Un Irak uni (...) un Irak démocratique» et «un Irak qui s'administrerait lui-même», a simplement noté Nicolas Sarkozy. Et «c'est l'intérêt de tout le monde qu'il en soit ainsi».

Les sujets qui fâchent, eux, n'ont pas été évoqués publiquement. C'est devant le Congrès que le président français avait rappelé les Etats-Unis à certains de leurs «devoirs», en critiquant notamment la faiblesse du dollar par rapport à l'euro. Il avait plaidé pour «une juste parité des changes» pour éviter une «guerre économique dont nous serions tous les victimes».

Il avait aussi appelé Washington à prendre «la tête du combat contre le réchauffement climatique», et longuement défendu un renforcement de l'Europe de la défense au nom du «pragmatisme», en tentant de convaincre Washington qu'elle serait complémentaire de l'OTAN, et non sa rivale.

Les parlementaires américains ont réservé un triomphe au président français, accueilli par une longue ovation debout et interrompu à 22 reprises par des applaudissements pendant son discours. Avant d'intervenir, Nicolas Sarkozy s'était entretenu une dizaine de minutes au téléphone avec la candidate à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle Hillary Clinton.

En 24 heures de visite, il n'aura en tout cas pas lésiné sur les marques d'amitié envers cette Amérique qu'il «aime». Avec un leitmotiv: «je veux être votre ami, votre allié, votre partenaire, mais je veux être un ami debout, un allié indépendant, un partenaire libre».

«La France a été accueillie avec chaleur, amour et amitié. C'était mon ambition», a-t-il résumé mercredi, avant de quitter Washington pour Paris.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Sam 10 Nov 2007 - 18:17

La triste suite...

FRANCE NAZIE ET LIBERTICIDE : LES CAMERAS DE VIDEOSURVEILLANCE VONT SE DEMULTIPLIER ! L'INFECTE MINISTRE MICHELE ALLIOT-MARIE LANCE LA COMMISSION NATIONALE DE LA VIDEOSURVEILLANCE !!!


Chers amis,

Nous venons encore de recevoir de bien mauvaises nouvelles en ce qui concerne les libertés des Français...

Souvenez-vous : Sarkozy, qui copie et IMPOSE systématiquement tout ce que ses Maîtres et Mentors (le dictateur George W. Bush et les richissimes ordures du Nouvel Ordre Mondial) font; Sarkozy, avec l'aide de son gouvernement de crapules, avait décidé de DEMULTIPLIER LES CAMERAS DE VIDEOSURVEILLANCE, COMME C'EST LE CAS AUX U.S.A. LIBERTICIDES OU DANS LA GRANDE-BRETAGNE DE BIG BROTHER !

AUJOURD'HUI, L'HIDEUSE ET SINISTRE MINISTRE DE L'INTERIEUR, MICHELE ALLIOT-MARIE, LANCE LA COMMISSION QUI VA S'OCCUPER DE METTRE EN PLACE (A GRANDS RENFORTS DE MILLIONS D'EUROS) CES CAMERAS QUI VONT SUPPRIMER UN PEU PLUS ENCORE LES LIBERTES DES FRANCAIS !!!

RESULTAT : LE NOMBRE DE CAMERAS DE VIDEOSURVEILLANCE VA TRIPLER !!!

C'est LOIN d'être la seule mesure liberticide à être mise en application, et l'article que je vous posterai ensuite va vous le prouver. George Orwell doit se retourner dans sa tombe...

LES FRANCAIS NE SE SONT TOUJOURS PAS REVOLTES. ON EST DONC EN DROIT DE PENSER QU'ILS ACCEPTENT DONC DE VIVRE SOUS UNE DICTATURE A VISAGE MONDIALISTE, TECHNOLOGIQUE ET FAUSSEMENT "SECURITAIRE" !!!

EN 2008, FINI DE RIGOLER, ami(e)s de France... vous allez TOUS passer à la société POLICIERE de SURVEILLANCE, de CONTRÔLE et de REPRESSION de CHAQUE individu !

Vous avez élu Sarkozy, un PION DU NOUVEL ORDRE MONDIAL, à la tête de votre pays... vous avez réclamé davantage de "SECURITE" et de flicage... VOUS ALLEZ DEVOIR A PRESENT ASSUMER, ET PAYER LE PRIX DE VOS ERREURS !

Car sachez une chose : vous êtes TOUS, DES A PRESENT ET DANS LES FATS, considérés non plus comme des citoyens, mais bien comme des CRIMINELS POTENTIELS (ce n'est d'ailleurs pas pour rien que cette commission de la vidéosurveillance est menée par un criminologue ) !!!

A partir d'AUJOURD'HUI, la France est une DICTATURE, tout comme le Royaume-Uni ou les U.S.A. En ce qui me concerne, la France est donc PERDUE...

Le terrible article, ci-dessous...

BON ESCLAVAGE !!! Vic.


Source : http://www.spyworld-actu.com/spip.php?article6088

VIDEOSURVEILLANCE : M.A.M. LANCE LA COMMISSION NATIONALE

Nouvelobs.com

Vendredi 9 novembre 2007 par Spyworld

Cette commission nationale est présidée par le criminologue Alain Bauer. Michèle Alliot-Marie compte tripler d’ici 2009 le nombre de caméras dans les rues.

Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, a installé vendredi 9 novembre auprès d’elle la Commission nationale de la vidéosurveillance, qui compte vingt membres et est présidée par Alain Bauer, criminologue, président de l’Observatoire national de la délinquance (OND). Y participent des élus de la majorité et de l’opposition, des juristes, des représentants de la police, de la gendarmerie ou des transports publics.

L’une des attributions de cette commission nationale consistera notamment à préserver "l’équilibre entre liberté d’aller et de venir, liberté de retrouver ses agresseurs ou de ne pas être agressés", a estimé Alain Bauer.

Selon lui, "cet équilibre a été défini par la déclaration de l’Homme et du citoyen : liberté, propriété, résistance à l’oppression, sûreté, on est tout à fait dans cet esprit là", a-t-il assuré.


Tripler le nombre de caméras

À l’issue de l’installation, la ministre a rappelé, devant des journalistes, sa volonté de "tripler, en deux ans, le nombre de caméras sur la voie publique afin de passer de 20.000 à 60.000".

Elle a également souhaité la connexion de ces caméras avec les services de police et de gendarmerie.

Sur 260 communes équipées actuellement d’un dispositif de vidéosurveillance en zone de police, seules 53 ont organisé un tel transfert d’images, mais 21 autres sont prêtes à les rejoindre, a-t-on précisé au ministère de l’Intérieur.

Cela se fera "dans le cadre de l’autonomie des communes", a assuré le ministre, mais l’Etat est prêt à "les aider" financièrement, a-t-elle ajouté.
78% des Français favorables

D’après un sondage Ipsos, commandé par le ministère de l’Intérieur, 78% des Français se déclarent favorables au développement de la vidéosurveillance dans les lieux publics pour lutter contre le terrorisme et l’insécurité.

Plus d’un Français sur quatre (27%) s’y déclare même "très favorable", selon la même étude.

En revanche, "34% des personnes interrogées (42% pour les habitants de l’agglomération parisienne) pensent que la vidéosurveillance dans les lieux publics tend à réduire leurs libertés ou à menacer leur vie privée".

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Sam 10 Nov 2007 - 18:19

Une autre terrible nouvelle, toujours en France...

FRANCE TECHNO-NAZIE : LES DIRECTEURS D'ECOLE REFUSANT D'INSCRIRE LES ELEVES DANS LA BASE DE DONNEES CENTRALISEE "BASE ELEVES" VONT SE FAIRE VIRER !!!


Chers amis,

Les NAZIS qui gouvernent en ce moment la fRANCE (petit f et grand RANCE, car la France d'aujourd'hui est rance et pourrie) ont ENCORE frappé...

ET CE SONT DES INNOCENTS, LES ENFANTS EN L'OCCURRENCE, QUI VONT PAYER !!!

Le gouvernemnet techno-nazi a ainsi décidé de créer une BASE DE DONNEES CENTRALISEE à l'échelle nationale et contenant un fichier informatisé sur chaque élève des écoles maternelles et primaires (souvenez-vous : pour ces charognes du gouvernement, un enfant peut déjà être un "délinquant" dès l'âge de 3 ans... ).

Cette base de données s'appelle "BASE ELEVES" et s'inspire, bien entendu, des "modèles" dictatoriaux déjà présents aux USA ou au Royaume-Uni...

De quoi s'agit-il, exactement ?

"Base-élèves est un système de gestion informatique de données concernant les élèves des écoles maternelles et élémentaires. Mis en place par le ministère de l’Education nationale avec l’objectif affiché de simplifier les tâches de direction, il permettra de pouvoir disposer en permanence de toutes les informations sur les élèves scolarisés par la création d’un fichier unique commun aux communes, aux écoles et à l’administration centrale". (source : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1891 ).

AUJOURD'HUI, EN FRANCE, LES DIRECTEURS D'ECOLE MATERNELLE ET/OU PRIMAIRE QUI REFUSENT D'INSCRIRE LEURS ELEVES SUR CETTE BASE DE DONNEES CENTRALISEE SONT MENACES D'ETRE VIRES (ou, à tout le moins, d'être rétrogradés) !!! Une HONTE !!!

C'est ce qui se passe, en tout cas, en Ille-et-Villaine... Dix directeurs avaient refusé d'enregistrer leurs élèves sur cette base de données centralisée et totalitaire... SUR LES 10, SEULS 3 COURAGEUX TIENNENT BON (les 7 autres, tels de bons cancrelats ou tels de bons sous-humains serviles du nouveau système techno-nazi - il n'y a pas d'autres mots - sont RENTRES DANS LE RANG ! ).

Nous avons déjà longuement parlé des DANGERS de ces bases de données centralisée.
Historiquement, CHAQUE FOIS que le pouvoir s'est centralisé, cela a donné irrémédiablement lieu à de la TYRANNIE, de la DICTATURE ou du DESPOTISME...

Selon l'inquiétante actualité, il est évidemment clair que l'on joindra des échantillons d'ADN ou des données biométriques (rappelons que certaines écoles françaises utilisent DEJA des appareils biométriques dans leur cantine) à cette base de données "Base Elèves", et que le flicage des "délinquants potentiels" (= les élèves, = VOS ENFANTS) va se généraliser...

Certains parents inquiets écrivent des lettres, envoient des pétitions (UNE PETITION CONTRE "BASE ELEVES" EST D'AILLEURS PRESENTE ICI : http://www.petitiononline.com/correso/petition.html N'HESITEZ PAS A ALLER LA SIGNER !). Les syndicats, eux aussi, réagissent (de façon MOLLE, pour ne point changer).

Résistance PACIFIQUE, donc... Pas mauvais, mais c'est TRES LOIN d'être suffisant !

On sait où cela mène : les représentants de l'actuelle DEMON-CRATIE (= pouvoir par les DEMONS, car enfin, quel autre nom donner aux MONSTRES qui nous gouvernent ?) prennent les pétitions et les lettres et se torchent le cul avec !

SANS INSURRECTION ET SANS OPPOSITION FORTE, FERME, FAROUCHE ET INCORRUPTIBLE, IL N'Y AURA PAS DE CHANGEMENT !

APPRENEZ A VOUS FAIRE RESPECTER, OU DEVENEZ LES ESCLAVES DE CE GOUVERNEMENT FRANCAIS DIABOLIQUE ET VENDU AU NOUVEL ORDRE MONDIAL !

Je vous rappelle qu'il est PRIMORDIAL pour les élites du Nouvel Ordre Mondial de CORROMPRE et de CONDITIONNER les ENFANTS aux technologies liberticides dès leur plus jeune âge afin de pouvoir faire ACCEPTER à l'humanité la surveillance sociale permanente et la répression omniprésente de la population qu'ils projettent.

A L'HEURE ACTUELLE, LES DIRECTEURS D'ECOLE EN FRANCE SONT DONC, EN MAJORITE, EN TRAIN DE DEVENIR DES ENNEMIS, DES TRAÎTRES, DES MONSTRES QUI ACCEPTENT DE FICHER VOS ENFANTS ET QUI REDUISENT LEURS LIBERTES !

IMAGINEZ CE QUE CELA DONNERA LORSQUE CE SERA LA PUCE SOUS-CUTANEE QUI SERA IMPOSEE DANS LES ECOLES PAR LE GOUVERNEMENT FELON !!!

La CATASTROPHE LIBERTICIDE imminente couvre à présent le territoire de France... En moins de 7 MOIS, le Sarkonazi est parvenu à SUPPRIMER 218 ANNEES DE LIBERTES (cf. 1789) !

QUAND LES FRANCAIS VONT-ILS DONC SE REVEILLER, LUTTER POUR LEURS LIBERTES ET LEUR VIE PRIVEE ET DESTITUER LES VILS VAUTOURS QUI LES DIRIGENT ACTUELLEMENT ???

Le terrible article, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION... OU BON ESCLAVAGE !!! Vic.


Source : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article4107

LES DIRECTEURS QUI REFUSENT "BASE ÉLEVES"...
... SONT PRIES DE QUITTER LEUR POSTE.


Lundi 5 novembre 2007

Invités à quitter leur fonction

C’est la demande faite par l’inspection académique d’Ille-et-Vilaine aux directeurs d’écoles qui refusent de remplir Base élèves. Ils sont peu nombreux, précise l’inspecteur d’académie. Deux ou trois à ce jour, qui persistent dans leur position (ils étaient une dizaine en juillet), laquelle s’avère incompatible avec leur fonction directoriale, selon le responsable. « Je comprends qu’ils soient fidèles à leurs convictions, poursuit-il. Mais ils ne sont pas seulement citoyens, ils sont aussi fonctionnaires. »

Les directeurs sont donc priés d’assumer à la fois leurs idées et leur devoir, et de quitter leur poste pour redevenir « simples enseignants » à la rentrée prochaine si la contradiction leur paraît trop pesante. « Un problème d’équité », poursuit l’inspecteur, notant que le remplissage de Base élèves fait partie intégrante de la fonction directoriale. Un problème d’efficacité, plaide-t-il également, quand il compte sur les remontées de Base élèves pour préparer la prochaine rentrée.

Une pression intolérable, rétorquent quant à eux des parents d’élèves d’une des écoles concernées qui occupaient, lundi, l’établissement. « C’est du harcèlement », - estime Anne Carrié, mère d’un élève. Comptant parmi ceux que le fichier inquiète, elle se dit plutôt rassurée par l’attitude des directeurs et lassée par celle de l’inspection académique. « Le 6 juin, nous y avons déposé des lettres de parents demandant à avoir accès aux fiches de leurs enfants, raconte-t-elle. On nous a dit que la réponse prendrait dix jours. Nous n’avons toujours rien. »

Le SNUIPP-FSU du département dénonce lui aussi des pressions, bien que celles-ci donnent peu de prise à une défense statutaire. « Elles n’ont pas été faites par écrit, explique Évelyne Forcioli, - secrétaire départementale du syndicat. Et elles ne sont pas posées en termes de sanction, mais de changement de fonction dans l’intérêt du service. » Le syndicat s’y oppose néanmoins, arguant que l’on ne peut démettre un directeur pour l’unique motif qu’il ne remplit pas un fichier dont la généralisation dans toutes les écoles n’est pas effective.

L’annonce d’hier fait quant à elle figure d’encouragement. « C’est bien la preuve que cette bataille est légitime », conclut Évelyne Forcioli.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Sam 17 Nov 2007 - 10:39

Voici quelques articles qui devraient sérieusement inquiéter et faire réagir les Français et tous les autres citoyens européens...

FLAGRANT DELIT ! TRAITE SIMPLIFIE DE L'EUROPE : SARKOZY AVOUE QUE LE REFERENDUM POPULAIRE EST IGNORE DE FACON ANTIDEMOCRATIQUE PARCE QUE LES PEUPLES DIRAIENT "NON" ALORS QUE LES DIRIGEANTS EUROPEENS VEULENT L'IMPOSER DE FACON TYRANNIQUE !!!


Chers amis,


Pour rappel, l'actuel traité simplifié de l'Europe reprend à plus de 90% le texte de la "constitution" européenne de 2005.

L'extrait posté ci-dessous et provenant de l'immonde gueule de Sarkozy ne laisse PLUS AUCUN DOUTE sur la raison pour laquelle c'est le GOUVERNEMENT français qui a cette fois voté concernant le "traité simplifié" de l'Europe :

LES FRANCAIS AURAIENT ENCORE DIT "NON" ENCORE UNE FOIS, COMME EN 2005 LORS DU VOTE POUR LA "CONSTITUTION" EUROPEENNE !

Ceci a été dit par Sarkozy durant une réunion A HUIS CLOS à Bruxelles. Cependant, il y a heureusement eu une fuite dans les médias. Il est plus que symptomatique que toutes ces réunions entre CHAROGNES vendues au nouvel ordre mondial revêtent de plus en plus souvent le voile antidémocratique du secret, comme pour les meetings des instances du nouvel ordre mondial dont ces ordures s'inspirent !

MAIS CE N'EST PAS TOUT !!!

SARKO VA PLUS LOIN: TOUTES LES AUTRES POPULATIONS DES PAYS D'EUROPE REJOINDRAIENT AUJOURD'HUI CE "NON" PAR REFERENDUM POPULAIRE (les Pays-Bas bien sûr, qui avaient eux aussi refusé la constitution européenne en 2005, MAIS AUSSI le ROYAUME-UNI ET MEME LES AUTRES PEUPLES D'EUROPE), UN REFUS POURTANT DEMOCRATIQUE QUE LES GOUVERNEMENTS DE TRAÎTRES DE L'EUROPE TROUVENT "DANGEREUX" POUR LEURS PROJETS INAVOUABLES DE PROGRESSION DE L'EUROPE VERS LE NOUVEL ORDRE MONDIAL !!!

Le Sarkonazi va encore plus loin : il signale qu'il y a un GOUFFRE entre les intérêts et la volonté du peuple et ceux des gouvernements.

CECI EST EXCESSIVEMENT IMPORTANT, CAR CELA SIGNIFIE QUE LES PEUPLES REFUSENT CE TRAITE EUROPEEN QUI MINE LES SOUVERAINETES NATIONALES ET FAIT LA PART BELLE AUX MULTINATIONALES ET AUX ENJEUX INIQUES ET PERVERS DE LA MONDIALISATION. OR, LES DIRIGEANTS PRIVENT LES PEUPLES DE LEUR DROIT DE VOTE DEMOCRATIQUE (référendum populaire) EN IMPOSANT LES DECISIONS TOTALITAIRES DES CRAPULES DES GOUVERNEMENTS ET DES INSTANCES EUROPEENNES !!!

C'EST DONC TRES CLAIR : LES DIRIGEANTS ACTUELS CONSPIRENT CONTRE LA VOLONTE, LA SOUVERAINETE ET LES INTERÊTS DES POPULATIONS ET DES PEUPLES !!! CLAIREMENT, CECI N'A PLUS RIEN A VOIR AVEC DE LA DEMOCRATIE : C'EST DE LA TYRANNIE PURE ET SIMPLE !!!

Il serait donc plus que logique et tout à fait justifié QUE LES PEUPLES REJETTENT LES PROJETS REPUGNANTS ET INIQUES DE L'EUROPE, ET QUE LES MEMBRES CORROMPUS DES GOUVERNEMENTS FELONS QUI ONT PRIS PART A CE JEU TOTALITAIRE SOIENT DESTITUES IMMEDIATEMENT !

Mais encore une fois, SEULES les POPULATIONS, via une INSURRECTION REVOLUTIONNAIRE, pourront rétablir la démocratie et la justice !

L'extrait édifiant, ci-dessous.

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE ! Vic.



Source : http://www.solidariteetprogres.org/spip/sp_article-breve.php3?id_article=3508

Brèves

L’aveu de Sarkozy : le Non l’emportera lors d’un référendum sur le Traité « simplifié »

14 novembre 2007 - 13:45

EXTRAIT :

Le 14 novembre 2007 (Nouvelle Solidarité) - Bruno Waterfield, le correspondant à Bruxelles du quotidien britannique The Telegraph révèle aujourd’hui que Nicolas Sarkozy, devant un groupe de parlementaires européens réunis à huis-clos, a admis que « des référendums sur le nouveau traité européen étaient ‘dangereux’ et perdants en France, en Angleterre et dans d’autres pays. Il y a un gouffre entre les peuples et les gouvernements »

Parlant du référendum du 29 mai 2005, Sarkozy a dit que « La France n’était qu’en avance sur les autres pays dans son vote pour le NON. ». « La même chose arriverait dans tous les Etats membres si un référendum y était organisé », a-t-il ajouté. « Un référendum aujourd’hui mettrait l’Europe en danger. Il n’y aura pas de traité si un référendum a lieu en France, et il en va de même pour un référendum au Royaume-Uni. »

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par isabella le Sam 17 Nov 2007 - 10:41

Un article important de plus, signé vic flamme.

FRANCE NAZIE DU FLICAGE : COLLECTE DE STATISTIQUES ETHNIQUES !!!


Chers amis,

Voici ENCORE un article de plus qui nous signale bien le caractère tout à fait NAZI du gouvernement Sarkozy !

- Non contents de vouloir imposer les tests ADN, de ficher les enfants dans les écoles, de criminaliser, surveiller et REPRIMER l’ensemble de la population française ;

- Non contents de copier honteusement la politique de DICTATURE des U.S.A. ;

- Non contents d’avoir TRAHI la France en ayant été formé PAR LE DEPARTEMENT D’ETAT AMERICAIN ;


- Non contents de faire partie du NOUVEL ORDRE MONDIAL et d’être soutenu par des membres du club Bilderberg ;

- Non contents de vouloir créer un « Homeland Security » à la française (or le concept du homeland security est basé sur le principe de l’exécutif unitaire développé par Carl Schmidt, juriste de Hitler) ;

- Non contents de démultiplier les mesures policières, la propagande de désinformation des mass médias, les technologies liberticides et la discrimination ;

- Non contents de défendre les intérêts ultralibéraux des multinationales, des riches et des élites tout en condamnant le peuple à la misère ;

- Non contents de SUPPRIMER progressivement les LIBERTES du peuple français et la démocratie ;

- Non content de bouter hors de France des milliers d’immigrés ;

NICOLAS SARKOZY ET SON GOUVERNEMENT FELON METTENT AUJOURD’HUI EN PLACE LA COLLECTE DE « STATISTIQUES ETHNIQUES !!!

CES STATISTIQUES POURRAIENT AUSSI COMPRENDRE DES DONNEES RACIALES, RELIGIEUSES ET GENEALOGIQUES !!!

IL NE NOUS FAUT PLUS DAVANTAGE DE PREUVES POUR NOUS REVOLTER ET DESTITUER CETTE CRAPULE ET DES SBIRES DE LEURS POSTES DE PRESIDENT ET DE POLITICIENS !!!

SARKOZY ENFONCE LA FRANCE DANS LA BAUGE PUANTE DU NAZISME, ET TOUT LE DEMONTRE, A PRESENT !!! MÊME LES THEORIES GENETIQUES ET RACISTES REMONTENT A LA SURFACE !!!

UNE PETITION CONTRE CETTE ENIEME MESURE TYRANIQUE, RACISTE, ANTISOCIALE ET NAZIE PEUT ETRE SIGNEE ICI : http://www.fichepasmonpote.com/ .

Le peuple français DOIT se réveiller et s’insurger URGEMMENT contre les raclures de bidet qui dirigent le pays en ce moment !

SANS REVOLUTION, IL N’Y AURA POINT DE SALUT POUR LA fRANCE !!!

L’effroyable article, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE !!! Vic.



Source : http://familles.blogs.liberation.fr/hefez/2007/11/le-monde-en-noi.html

LE MONDE EN NOIR ET BLANC


L’activisme génétique se révèle décidément de plus en plus clairement comme une obsession de nos gouvernants.

Après la prédisposition à la délinquance chez les enfants de moins de trois ans ou les tests ADN pour faciliter le regroupement familial, voici introduite par un amendement le droit à la collecte des statistiques dites «ethniques». Tous les outils vont ainsi être en place pour développer des analyses racialisées de la société.

De quoi s’agit-il ? En mai, l’Institut national démographique a proposé devant le Conseil national de l’information statistique d’introduire la couleur de peau dans l’enquête «Trajectoires et origines». Le but de cette recherche, qui répond aux attentes de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) est au départ louable puisqu’il s’agit, par une enquête auprès de 20 000 personnes, de déterminer les discriminations que subissent les immigrés et enfants d’immigrés.

Au-delà de la nationalité, du pays de naissance, des langues connues et parlées, la couleur de peau apparaîtra très probablement comme un marqueur important d’exclusion et de difficultés d’insertion.

Mais en l’absence de procédures strictes de contrôle d’accès aux statistiques ethniques, on voit s’ébaucher avec effroi un référentiel ethno-racial qui va compter les «noirs», isoler les «blancs» et laisser le groupe «intermédiaire» à sa complexité.

Nos chercheurs hexagonaux vont en outre pouvoir rejoindre le contingent des revues internationales anglo-saxonnes qui catégorisent la couleur de peau dans l’ensemble de leurs recherches.

Les dérives de cette classification sont plus que certaines dans une société où le fichier national des empreintes génétiques a largement débordé le cadre des crimes sexuels pour s’élargir à toutes sortes de délits. Toute matière disponible est toujours utilisée. Qui empêchera de «croiser les recherches» pour établir que les «blancs» sont plus disposés aux matières scientifiques ou que les «noirs» sont plus fréquemment auteurs de violence ou profitent plus des allocations familiales ?

La notion de race ne vient-elle pas d’être remise en vogue par le prix Nobel de médecine, l’Américain James Watson, co-découvreur de la structure de l’ADN, qui vient de déclarer sans broncher : «Toutes nos politiques de développement sont basées sur le fait que leur intelligence (celle des Africains) est la même que la nôtre (occidentaux blancs) alors que tous les tests disent que ce n’est pas vraiment le cas.»
«Ceux qui ont eu affaire a des employés noirs», a-t-il ajouté, savent ce qu’il en est.

Elucubrations d’un vieillard situé clairement dans la mouvance de la droite déterministe anglo-saxonne ? Peut-être, mais on ne peut ignorer le regain outre-atlantique d’une pensée inégalitariste, scientiste qui flirte volontiers avec le racisme, pensée que l’horreur de la Deuxième Guerre mondiale avait temporairement disqualifiée.

Un nombre considérable de travaux scientifiques s’attache depuis quelques années à relever les particularités génétiques de telle ou telle population en fonction de la géographie ou des origines ethniques. Ainsi cette recherche publiée en 2005 dans la prestigieuse revue Science faisant état d’une mutation génétique présente chez les populations européennes et asiatiques, rare en Afrique, responsable de l’augmentation du volume cérébral. Il a été démontré par la suite que tout était faux, mais cela n’empêche en rien Mr Watson, et ses congénères, de continuer à le prétendre.

Tous les chercheurs sérieux savent que la notion même de «race» n’est pas pertinente du point de vue génétique, que les variations des populations humaines sont graduelles de l’Europe du Nord à la Chine méridionale.

Aux Etats-Unis, la tentation ethno-raciale dans la recherche biomédicale s’officialise : les chercheurs sont tenus de catégoriser les individus participant aux essais cliniques en cinq ensembles définis par l’administration : Amérindiens ou natifs d’Alaska ; Asiatiques ; Noirs ou Afro-américains ; natifs d’Hawaï ou d’une île du Pacifique ; Blancs.
S’il existe bien des maladies génétiques propres à certaines communautés ou ethnies, on voit comment des variations minimes sont vite récupérées à des fins idéologiques de hiérarchisation, et à quel point l’équilibre extraordinairement complexe entre inné et acquis est vite balayé.

Cette apologie génétique survient en France de manière désastreuse au moment où la fracture «ethnique», et le racisme ordinaire qu’elle génère, est à son comble. Quand la politique en matière d’immigration exacerbe le sentiment que l’étranger est avant tout source de danger, on ne voit guère comment s’atténuerait une vision qui enferme les individus dans des ghettos, des communautés, voire des prédispositions génétiques.

Vous pouvez signer ici la pétition « Fiche pas mon pote» : http://www.fichepasmonpote.com/

• Serge Hefez •

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

le 911, la puce et le liberticide Empty Re: le 911, la puce et le liberticide

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum