Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur les baskets Nike LeBron Witness III
60.47 € 99.99 €
Voir le deal

quelles sont les conséquences des pratiques occultes?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Empty Re: quelles sont les conséquences des pratiques occultes?

Message par Danielle le Ven 15 Juin 2007 - 4:57

ROME, Mardi 11 octobre 2005 – Le cardinal Ivan Dias , archevêque de Bombay, en Inde, recommandait que « la dimension mystique du mystère eucharistique » soit « rendue présente chaque fois qu’un prêtre célèbre la Messe ». Il évoquait la présence invisible des anges et des saints. Une évocation présente également dans l’intervention de Mgr Menghisteab Tesfamariam , M.C.C.I., évêque d'Asmara, en Erythrée, et celle de Mgr Karl-Heinz Wiesemann , évêque auxiliaire de Paderborn, en Allemagne, qui soulignait la dimension « sponsale » de l’Eucharistie.

Lorsqu’il célèbre, soulignait le cardinal Dias , le prêtre « est entouré d’une myriade de témoins invisibles lorsqu’il renouvelle le sacrifice suprême de Jésus sur la croix ».

Il insistait : « À chaque célébration de la Messe, le célébrant et son assemblée doivent être conscients de la communion des saints qui unit tous les membres de l’Église universelle dans la foi, l’espérance et l’amour : la foi en attente du peuple de Dieu sur la terre, l’espérance des âmes saintes du purgatoire et l’amour de ceux qui entourent le trône du Dieu tout-puissant. Le saint sacrifice de la Messe mêle ainsi le Magnificat de la Bienheureuse Vierge Marie à l’Alléluia et l’Hosanna des anges et des saints au ciel, au Kyrie eleison des âmes saintes du purgatoire et au Maranatha de tous les fidèles sur terre ».

L’adoration du Saint-Sacrement « accessible à tous »
« L’adoration du Saint-Sacrement est accessible à tous, même aux Catholiques qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent pas recevoir Jésus dans la Sainte Communion et aux fidèles des autres religions », soulignait en outre le cardinal Dias.

L’adoration est une réponse aux « ombres » présentes dans l’Eglise d’aujourd’hui, expliquait le cardinal indien: « Dans les sessions du Synode, parmi les nombreuses ombres constatées dans l’Église d’aujourd’hui, on a mentionné le nombre toujours plus restreint de ceux qui vont à l’église, le désintérêt croissant vis-à-vis du Sacrement de la Réconciliation et le manque de catéchèse. Ces problèmes ont toujours existé au sein de l’Église, quoique sous différentes formes . D’autre part, l’Église a aussi compté dans ses rangs des personnes qui ont affronté ces situations d’une façon qui peut encore nous inspirer aujourd’hui. Nous connaissons tous la sainteté du Curé d’Ars , grand apôtre du confessionnal, Jean-Marie Vianney, ainsi que celle de l’archevêque Fulton Sheen , le brillant orateur qui a touché des milliers de personnes par ses émissions de radio et de télévision. Le secret de leur succès retentissant est dû aux nombreuses heures qu’ils passaient en prière devant le Saint-Sacrement. Ils peuvent donc représenter un modèle pour les prêtres et les évêques d’aujourd’hui ».

Au lieu de maudire l’obscurité, allume donc une bougie
« Il y a un proverbe chinois qui dit: Au lieu de maudire l’obscurité, allume donc une bougie . Alors que nous sommes plongés dans l’obscurité des maux moraux et spirituels qui nous entourent, ne serait-il pas merveilleux si les évêques et les prêtres du monde entier passaient chaque jour une heure en prière et en adoration devant le Saint-Sacrement, en intercédant pour eux-mêmes, pour les fidèles confiés à leur charge pastorale et pour les besoins de l’Église universelle? Leur troupeau serait certainement édifié et encouragé en voyant leur pasteur mettre en pratique ce qu’il prêche à propos de la dévotion à la Sainte Eucharistie . Le Pape Paul VI a déclaré avec raison que nos contemporains écoutent plus volontiers les témoins que les maîtres, et s’ils écoutent les maîtres, c’est parce qu’ils sont aussi des témoins », concluait l’archevêque de Bombay.

Insistance sur la mystique aussi du côté de l’évêque érythréen, Mgr Menghisteab Tesfamariam , M.C.C.I., Évêque d'Asmara.

L’évêque témoignait : « Je viens d’une région d’Afrique de l’Est avec une tradition chrétienne où, parmi les non- catholiques, la célébration quotidienne de l’Eucharistie, la réception fréquente de la sainte Communion, la réserve des saintes Espèces dans le tabernacle et l’adoration eucharistique en dehors de la Sainte Messe ne sont pas pratiquées. Cela signifie-t-il qu’on y célèbre moins les Saints Mystères? Ou que, dans ces Églises, il y a moins d’adoration? Certainement pas. Il y a seulement une approche différente et une autre sensibilité théologique. Comme minorité catholique, nous suivons toutes les pratiques traditionnelles de l’Église latine indiquées ci-dessus, mais nous éprouvons le besoin de mieux les intégrer dans la spiritualité chrétienne orientale ».

« Dans l’action liturgique des Églises orientales, la célébration et l’ adoration sont deux actions intrinsèquement unies , soulignait l’évêque. Ce sont deux aspects de la même réalité, tout comme la table et la parole, et le Corps et le Sang du Christ sont deux parties du même Banquet eucharistique. La célébration et l’adoration vont de pair. L’une ne suit pas l’autre. La première souligne l’aspect festif, la seconde la Grandeur et la Sainteté de Dieu. D’une part, nous célébrons les grandes choses que Dieu a faites pour nous par son Fils unique, notre Seigneur et Rédempteur Jésus Christ. Nous nous sentons si proches de lui et si intimes que nous chantons Alleluia! Dans notre tradition, on ne célèbre que la grand Messe, entièrement chantée, avec la participation de tous: prêtres, diacres et laïcs. Les danses liturgiques préparent les fidèles avant la messe. Dieu est devenu l’un de nous et il a donné sa vie pour nous. Il est l’Emmanuel, le Dieu-avec-nous! »

Il insistait sur la présence invisible des anges et des saints : « D’autre part, nous adorons le Seigneur dans la Gloire avec les anges et les archanges, les chérubins et les séraphins. Pendant la célébration eucharistique, le ciel et la terre sont à l’unisson: ils se prosternent en adoration devant la majesté du Dieu Un et Trine, le totalement Autre. La doxologie chantée au cours de la Messe est l’expression de l’expérience intense de la présence du Très-Haut qui inspire une crainte révérencielle: Saint! Saint! Saint! Le Seigneur, Dieu de l’Univers! Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux . »

« La célébration et l’adoration sont deux actions inséparables du peuple de Dieu rassemblées autour de la table de la Parole et du Corps et Sang du Christ, insistait l’évêque. Ces deux actions unissent le ciel et la terre. Pendant un court instant, le ciel descend parmi les hommes et devient tangible . C’est un peu comme l’expérience vécue sur le mont Tabor par les disciples de Jésus, Pierre, Jean et Jacques. L’Eucharistie est le Mystère de la foi: un Mystère qui ne peut être célébré vraiment sans un sentiment profond du sacré. Un acte d’adoration qui ne serait pas accompagné d’une sensation d’émerveillement et d’étonnement ne peut qu’inspirer la peur et le désespoir. C’est pourquoi nous devons mettre l’accent sur l’unité qui existe entre la célébration et l’adoration. Nous devons encourager nos fidèles à devenir une communauté adorante et célébrante, que ce soit pendant la Messe ou en dehors de celle-ci ».

« Mystique » aussi dans l’intervention de Mgr Karl-Heinz Wiesemann , évêque auxiliaire de Paderborn.

« Malgré la sécularisation, notre temps est empli d’une profonde nostalgie mystique, faisait observer l’évêque. Mais sommes-nous capables de célébrer l’Eucharistie de telle façon que les hommes en recherche soient attirés par le mystère eucharistique? »

« La manifestation la plus haute de la Présence du Seigneur, que nous définissons de la manière la plus adéquate par les concepts de Présence réelle et de Transsubstantiation, se révèle pour saint Thomas dans le célèbre hymne « Adoro te devote, latens deitas », dans l’acte lui-même, comme la forme la plus élevée du secret sacramentel. Cela n’a rien à voir avec le scepticisme du monde moderne, c’en est même l’exact contraire: l’ouverture de la dialectique sponsale du chercher pour trouver et du trouver pour chercher qui, précisément à travers le moment qui chaque fois se cache et se soustrait, suscite à nouveau la soif de la dégustation suprême de la viso beata comme but éternel de ce chercher et trouver, voiler et dévoiler, cacher et se donner », continuait l’évêque allemand.

Et d’insister : « Cette dimension mystique doit pouvoir s’exprimer aussi dans notre façon de parler de l’Eucharistie et de la célébrer. Ainsi seulement l’Eucharistie pourra montrer son efficacité comme unique vraie réponse à la nostalgie mystique de notre temps, car elle introduit l’homme à une profonde relation d’amour avec le Christ et au mystère du Dieu Un et Trine, en le rendant participant de celui-ci. Ainsi nous devons donner plus d’importance aux gestes et aux formes liturgiques qui expriment aussi ce qui est caché, perceptible seulement dans le silence et qui se soustrait à notre compréhension ».
ZF05101104 ( ZENIT.org )
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3106
Age : 60
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Empty Re: quelles sont les conséquences des pratiques occultes?

Message par Danielle le Ven 15 Juin 2007 - 5:06

Généralités
5.1.1 Fonctions des anges
Ils se tiennent devant Dieu et l'adorent (Apoc 5.11 ; Héb 1.6).
Ils protègent et délivrent le peuple de Dieu (Gen 19.11 ; 1 Rois 19.5 ; Dan 3.28 ; 6.22 ; Act 5.19 ; 12.10).
Ils guident et encouragent les serviteurs de Dieu (1 Rois 19 ; Matt 27.5-7 ; Act 8.26 ; 27.23).
Ils transmettent des révélations divines comme l'Apocalypse (Apoc 1.1).
Ils interprétent la volonté de Dieu aux hommes :
Daniel (Daniel 7.16 ; Daniel 10.5-11),
Zacharie (Zacharie 1.9,19),
Jean (Apoc 1.1).
Ils sont les exécuteurs des jugements de Dieu sur les individus et les nations (2 Th 1.7-Cool :
Sodome et Gomorrhe (Gen 19.12),
Jérusalem (2 Sam 24.16),
Hérode (Act 12.23),
Apoc 7.1; 8; 15.
Ils enseignent et révèlent des mystères aux prophètes :
Apoc 17.1 : "Viens ici ; je te montrerai la sentence de la grande prostituée."
Apoc 21.9 : "Viens ici, je te montrerai l'épouse, la femme de l'Agneau."
Ils transportent les sauvés au ciel après leur mort (Luc 16.22).
Ils accompagnent le Seigneur dans ses actes judiciaires (Matt 25.31 ; 13.30,39,41).
5.1.2 Fonctions de l'archange Michel
Daniel 10.13 : il est appelé "un des premiers chefs" ; il est toujours attentif à porter secours et à s'opposer aux adversaires de Dieu et des saints.
Daniel 10.21 : Il est appelé "votre chef" ; il est un exemple de persévérance dans la fidélité et dans la lutte contre les ennemis de Dieu.
Daniel 12.1 : il est appelé "le grand chef" ; il est le défenseur des enfants du peuple d'Israël.
Jude 9 : il est appelé "Michel l'archange" ; il est présenté comme le "chef des anges" et comme un chargé de mission obéissant et dépendant.
Apocalypse 12.7 : "Michel et ses anges" ; il est le chef des armées qui font la guerre à Satan, le grand dragon, et à ses démons.
5.2 Les anges dans la vie du Seigneur
5.2.1 Naissance
Ce sont les anges qui annoncent la naissance du Sauveur :
à Marie (Luc 1.26-38),
aux bergers (Luc 2.8-15).
Les anges adorent le Fils de Dieu fait homme (Héb 1.6). C'est un ange qui :
rassure Joseph (Matt 1.20),
lui dit de partir en Egypte (Matt 2.13),
de rentrer en Palestine (Matt 2.19),
d'aller en Galilée (Matt 2.22).
5.2.2 Ministère

Début :
Ils sont venus servir Christ après la tentation (Matt 4.11).

Milieu :
Jésus à dit à Nathanaël qu'il verrait les anges de Dieu monter et descendre sur le fils de l'homme (Jean 1.52) ; nous pouvons donc en conclure qu'ils furent présents tout au long de son ministère. Le Seigneur aurait pu à tout moment disposer de 12 légions d'anges (environ 36 000 !) (Matt 26.53).


Fin :
C'est un ange qui vient fortifier le Seigneur en Gethsémané (Luc 22.43). Satan dirige toujours ses attaques les plus vigoureuses contre les points les plus faibles de sa victime. En Gethsémané, le Fils de l'homme avait besoin de forces intérieures lui permettant de supporter des souffrances qu'aucun être, dans le ciel, sur la terre ou en enfer n'avait jamais connues. En fait, Il avait à supporter ce qu'aucune créature ne pouvait affronter et vaincre. Il s'agissait de prendre sur Lui tous les péchés des hommes. C'est à ce moment-là qu'un ange est venu à son aide "pour le fortifier". Le mot grec utilisé, "eniskuo", signifie rendre fort intérieurement.

5.2.3 Mort
Il n'y a pas de manifestation angélique entre Gethsémané et le matin de la résurrection. Jésus avait pu dire à ceux qui venaient le prendre : "C'est votre heure et le pouvoir des ténèbres" (Luc 22.53). Le Seigneur s'avance seul (Jean 18.4-5,Cool. Trahi par Judas, abandonné de ses disciples (Marc 14.50), renié par Pierre, rejeté par tous ceux qu'Il venait sauver, Il affrontera seul, sans le secours des anges, les terribles heures de l'expiation. Là, pendant ces 3 heures sombres, le saint Fils de Dieu fait péché pour nous goûtera l'abandon de Celui qu'Il avait toujours aimé et servi, auquel Il avait toujours obéi, quand son "coeur infini, sous ce poids d'un moment, porta l'éternité de notre châtiment".
Golgotha est non seulement le centre du temps et de l'éternité, mais le centre de l'univers. Là, se sont rencontrés, non seulement Dieu et les saints anges, mais aussi Satan et ses hordes de démons, toute la race humaine représentée par 7 classes de personnes "assemblées à ce spectacle" (Luc 23.48). Tous sont manipulés par l'Ennemi de Christ, tous sont d'accord pour dire : "Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix"... Satan voulait faire pécher Christ ; un seul acte de propre volonté, un seul acte de puissance accompli dans l'indépendance de son Père et la partie aurait été gagnée. Les myriades d'anges sont prêtes à intervenir, mais pas un mot, pas un commandement ne sort de la bouche de Dieu. Dieu laisse clouer son Fils qui l'a toujours honoré. Il le laisse injurier par sa créature et, mystère des mystères, l'abandonne Lui-même et le frappe à la place des coupables. C'est l'expiation. C'est tout à la fois la mesure de la justice divine et de l'amour divin.
5.2.4 Résurrection
Aussi, nous comprenons mieux avec quel empressement et quelle joie l'Ange est venu rouler la pierre du sépulcre pour montrer aux femmes le tombeau vide et leur proclamer sa victoire sur la mort et sur celui qui en avait le pouvoir : "Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? Il n'est point ici, mais il est ressuscité." (Luc 24.6 ; Matt 28.2-7 ; Marc 16 5-7 ; Jean 20.11,12).
A toi la gloire, ô Ressuscité !
A toi la victoire pour l'éternité !

5.2.5 Ascension
Actes 1.9 nous dit qu'une nuée le déroba à leurs yeux. Plusieurs pensent que le mot nuée décrit les anges qui viennent le chercher, d'autant plus qu'il nous est dit, dans le verset 11, qu'Il viendra de la même manière qu'ils l'ont vu s'en allant au ciel.
Actes 1.10 : Ce sont encore des anges qui viennent instruire les disciples qui "regardaient fixement vers le ciel".
5.2.6 Retour
Selon 1 Thessaloniciens 4, le Seigneur Lui-même viendra chercher les siens, mais une multitude d'anges l'accompagneront lors de son retour en gloire (Matt 16.27 ; 25.31). "Le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance" (2 Th 1.7). Matthieu 13.41-43 : Ce sont les anges qui "cueilleront"
sans se tromper
ceux qui commettent l'iniquité, afin que les justes resplendissent dans le royaume de Dieu.
5.3 Les anges dans la vie du croyant
Selon Hébreux 1.14, les anges sont des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut. Par grâce, nous faisons partie de ces élus qui vont être bientôt introduits dans la gloire de Dieu ; nous pouvons donc bénéficier du service des anges. Ceux-ci considèrent sans doute comme un honneur de nous connaître personnellement, par notre nom. Lorsqu'ils reçoivent une mission de la part de Dieu pour un croyant, ils ne se trompent pas !
Le livre des Actes nous présente de façon assez complète le ministère des anges pour les croyants :

délivrance et protection (5.19 ; 12.7),
aide dans l'évangélisation (7.26),
service envers ceux qui vont hériter du salut (10.3),
encouragement (27.23).
Notons aussi l'exécution d'un jugement sur un incrédule (12.23).
5.3.1 Les anges nous protègent et nous délivrent
Nous aurions plus d'audace pour repousser les ennemis du Christ qui nous attaquent sans cesse, si nous pouvions avoir l'assurance que les anges de la puissance de Dieu sont tout proches, prêts à nous aider. Tragiquement, la plupart des chrétiens refusent d'accepter ce fait, si souvent affirmé dans la Bible :
2 Rois 6.14-17 : Lorsque le jeune homme d'Elisée vit la puissante armée de Syrie camper autour de Samarie, il ne put que dire : Hélas ! Alors, Elisée lui déclare que ceux qui sont avec eux - les anges - sont plus nombreux que les soldats de l'armée de Syrie...
En Actes 27.23-27, nous voyons que Dieu envoie un ange pour réconforter l'apôtre Paul.
Psaume 34.7,8 : "L'ange de l'Eternel campe autour de ceux qui le craignent, et les délivre. Goûtez et voyez que l'Eternel est bon ! Bienheureux l'homme qui se confie en Lui !"
Actes 12.5-11 : Pierre est délivré de la mort par un ange.
Remercions Dieu pour ces armées angéliques combattant les oeuvres des ténèbres. Les anges ne sont jamais égoïstes dans leur service ; ils oeuvrent de manière à fortifier les chrétiens en donnant toute la gloire à Dieu.
5.3.2 Les anges nous regardent
Vivre :
Les anges sont les spectateurs intéressés de tous nos actes. Paul peut dire : Nous sommes, nous les apôtres, un spectacle au monde, aux anges et aux hommes (1 Cor 4.9). Le terme employé fait allusion au spectacle du cirque où les foules de l'époque du Christ allaient voir les animaux mis à mort, les gladiateurs se tuer en combat singulier et, plus tard, les chrétiens déchirés par les lions. En employant le mot spectacle, Paul présente le monde comme d'immenses arènes où, non seulement les apôtres, mais tous les chrétiens véritables tiennent un rôle dans le grand drame qui s'y joue. Rien n'est sans importance et banal quand le ciel s'en occupe. Nous jouerons une meilleure partie si nous prenons conscience des spectateurs qui remplissent les tribunes du monde.
Dieu a défendu aux anges d'intervenir comme armée de libération. Il n'a pas davantage permis aux anges de secourir Jésus sur la croix quand il éprouva l'horreur de la mort qui le séparait de Dieu le Père.
Les armées angéliques qui surveillent tous les événements se produisant dans le monde n'ont pas le droit d'aider le juste ou de délivrer l'opprimé avant le signal donné par Dieu.
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3106
Age : 60
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Empty Re: quelles sont les conséquences des pratiques occultes?

Message par Danielle le Ven 15 Juin 2007 - 5:06

Vivre en assemblée :
"La sagesse si diverse de Dieu [est] maintenant donnée à connaître aux principautés et aux autorités dans les lieux célestes, par l'assemblée, selon le propos des siècles" (Eph 3.10).
La pensée première est que la sagesse infinie de Dieu a été manifestée devant les anges par le déploiement de son conseil quant à l'Eglise : prendre des êtres pécheurs, parmi les Juifs et parmi les nations, pour en faire une épouse pour son Fils sans cesser d'être le Dieu saint qui ne saurait tolérer en sa présence la moindre trace de mal... voilà qui étonne et ravit les anges du ciel.
D'un côté plus pratique, ne peut-on pas penser que la vie de l'Eglise ici bas est un livre d'instruction pour les anges : ils y découvrent la sagesse de ce Dieu d'ordre et de paix. Ne serait-ce pas pour cela que la femme, dans l'assemblée, doit, à cause des anges, avoir sur la tête une marque de l'autorité à laquelle elle est soumise (1 Cor 11.10)? Dans une autre épître, Paul, après avoir parlé des devoirs des rachetés, spécialement en relation avec la vie de l'assemblée, déclare à Timothée : "Je t'adjure devant Dieu et le Christ Jésus et les anges élus, que tu gardes ces choses, sans préférence, ne faisant rien avec partialité" (1 Tim 5.21).
Les anges sont les témoins muets de nos actes : de nos défaites et de nos victoires. S'ils ont un ministère envers nous, nous avons un ministère envers eux : leur révéler ce que la grâce de Dieu peut faire à travers des hommes pécheurs pardonnés.


Evangéliser :
Dieu a délégué ses anges pour communiquer certains de ses messages particuliers, mais Il ne leur a pas donné le privilège de proclamer l'Evangile. (D'après tout l'enseignement de l'Ecriture, Apoc 14.14-17 semble devoir être pris dans un sens symbolique.)
C'est à l'Eglise que Dieu a donné l'ordre de prêcher. Cette grande tâche est réservée aux vrais croyants. Dieu n'a pas d'autre plan pour faire connaître son salut ; seul un homme peut parler à l'homme de l'expérience du salut.
En Actes 8, l'ange eut connaissance de la situation, mais ne pouvant pas annoncer l'Evangile lui-même à l'Ethiopien, donne des indications à Philippe pour qu'il éclaire le ministre éthiopien. Si l'ange ne s'était pas soucié de l'Evangile, il n'aurait pas envoyé Philippe le prêcher à cet homme en quête.
Actes 10 : N'aurait-il pas été plus simple pour l'ange de prêcher lui-même l'Evangile à Corneille au lieu de lui dire de faire venir Pierre?
Actes 27.24 : L'ange dit à Paul qu'il doit comparaître devant César. C'est toujours le même principe : l'ange ne pouvait pas rendre témoignage à César, mais Paul en était capable.
Quelle chose que de penser que les anges se réjouissent avec nous de toutes les victoires de nos efforts d'évangélisation ! Jésus n'a-t-il pas dit : "Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent" (Luc 15.10)?
5.3.3 Les anges nous visitent
Peut-être quelqu'un parmi nous désirerait rencontrer un ange? La Parole de Dieu nous donne un moyen simple et pratique : nous appliquer à l'hospitalité (Héb 13.2). Ce fut le cas de Lot en Genèse 19 : il invita ces deux étrangers à sa table ; ce sont eux qui lui sauvèrent la vie. Rappelons-nous deux paroles de notre Seigneur :
"Quand tu fais un festin, convie les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles ; et tu seras bienheureux, car ils n'ont pas de quoi te rendre la pareille" (Luc 14.13).
"Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim, et que nous t'avons nourri...? Et le roi, répondant, leur dira : en tant que vous l'avez fait à l'un des plus petits de ceux-ci qui sont mes frères, vous me l'avez fait à moi" (Matt 25.37-40).
Hébreux 13 nous dit que certains, à leur insu, ont logé des anges. Cela peut encore arriver aujourd'hui mais, de toute façon, nous savons que recevoir les petits, les rejetés, les malheureux, les serviteurs et les servantes du Seigneur, c'est, non seulement recevoir des anges, mais faire une bonne oeuvre envers le Seigneur lui-même.
5.3.4 Les anges nous conduisent
Abraham comptait sur la présence de l'ange de Dieu pour que le serviteur trouve une épouse pour son fils (Gen 24.7-40).
Esaïe 63.9 nous dit que l'ange qui est devant la face de Dieu les a sauvés.
Exode 23.23 : Mon ange marchera devant toi.
Ne pouvons-nous pas, nous aussi, compter sur ces inter-ventions divines? Plusieurs croyants peuvent rendre témoignage de ces interventions. Peu importe si nous n'identifions pas certai-nement l'ange, nous serions capables de nous en glorifier, mais soyons certains que Dieu, selon son plan, veille sur nous et qu'il se sert de ses anges pour nous conduire et pour nous protéger.

5.3.5 Les anges et la mort
La mort n'est pas naturelle, car l'homme fut créé pour vivre et non pour mourir. Mourir sans Christ, c'est affreux. Mourir en Christ, c'est glorieux.
C'est souvent au moment de sa mort que le véritable croyant est attaqué par Satan ; c'est l'ultime assaut, peut-être le plus redoutable. Mais, alors, Dieu envoie ses anges pour nous protéger. En Luc 16, nous voyons que Lazare ne fut pas seulement accom-pagné, mais qu'il fut porté par les anges. Quelle expérience ! Certes, nos regards doivent être fixés sur le Seigneur et non pas sur les anges, mais au moment du départ de cette terre, beaucoup de croyants qui attendaient le Seigneur ont vu les armées célestes les accueillir en attendant de Le voir, Lui, face à face, et de lui être à jamais semblable.
6. CONCLUSION
Bien que les anges soient des créatures puissantes ayant des possibilités bien au delà de celles des hommes, il ne convient en aucun cas de les prier ou de leur apporter un culte. Devant la grandeur des révélations faites à Jean, celui-ci se prosterne devant l'ange qui le reprend aussitôt : "Garde-toi de le faire ; je suis ton compagnon d'esclavage et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus : rends hommage à Dieu" (Apoc 19.10 ; Apoc 22.8-9).
Les anges obéissent à Dieu seul. L'ange Gabriel dit à Zacharie "qu'il se tient devant Dieu et qu'il a été envoyé par Dieu" (Luc 1.19). En Apocalypse 22.16, nous voyons que Jésus Christ peut aussi envoyer un ange : c'est une preuve de sa divinité.

Celui qui, par amour, a été fait un peu moindre que les anges à cause de la passion de la mort est plus excellent qu'eux car :

son origine était divine : Il est le Fils ;
Il fut engendré et non créé ;
les anges reçurent le commandement de L'adorer ;
Il est Dieu et son trône est éternel ;
Il est le créateur de tout ;
Il est maintenant assis à la droite de Dieu ;
le monde à venir Lui est assujetti (Héb 1 et Héb 2).
Oui, suite à son abaissement et à son obéissance jusqu'à la mort, Dieu lui a donné le "nom au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus se ploie tout genou des êtres célestes, et terrestres, et infernaux, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père" (Phil 2.6-11).
Dans les cieux et sur la terre,
Il n'est aucun Nom plus doux,
Aucun que mon coeur préfère
Au nom du Christ, mort pour nous.
Quel beau nom porte le Fils éternel !
Quel beau nom que celui d'Emmanuel !


Quelque grand que soit un homme,
Qu'il soit prince ou qu'il soit roi,
De quelque nom qu'on le nomme,
Jésus est plus grand pour moi.
Quel beau nom porte le Fils éternel !
Quel beau nom que celui d'Emmanuel !


Les séraphins, les archanges,
Portent des noms glorieux.
Mais le plus beau nom des anges
Pourrait-il me rendre heureux?
Quel beau nom porte le Fils éternel !
Quel beau nom que celui d'Emmanuel ! (CA 18)

Voir aussi Les anges (fiche CREDO)
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3106
Age : 60
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Empty Re: quelles sont les conséquences des pratiques occultes?

Message par Danielle le Ven 15 Juin 2007 - 5:12

Et voici nos anges :


quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Bel_an10


quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Milice10


quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 St-mic10
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3106
Age : 60
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Empty Re: quelles sont les conséquences des pratiques occultes?

Message par turttle le Ven 15 Juin 2007 - 7:34

Non, ce n'est pas interdit par Dieu , mais par la fm qui distillez ce poison d'interdiction dans l'Eglise catholique , parceque c'est une force qui les empêche de tourner en rond , la bible en cite de nombreux exemples et cela n'est pas pour rien , de plus satan est le plus intelligent de TOUS LES ANGES ..... C'est ST Michel Archanges qui a défendu le Royaume de Dieu comme il défend notre Eglise aujourd'hui...Je vous signale que vous êtes sur un site catholique mario et qu'en ce sens vous devez respecter cette religion , vous ne pouvez prêchez pour votre religion ici ...faites le sur votre site !

Je réafirme que nous pouvons priez les Saints et la Sainte Vierge Marie toujours vierge et grande intercetrice ...Je ne vous permettrez pas de débattre de ces sujets qui divise le protestantisme (qui a protesté pour se séparer de l'Eglise catholique d'où il est issu) et le catholicisme!

Sur ce si vous ne voulez pas voir écrit ces affirmations fondamentales pour nous ...secouez la poussière de vos chaussures et quittez c e forum..!

turttle
Aime le chapelet

Messages : 426
Inscription : 08/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

quelles sont les conséquences des pratiques occultes? - Page 2 Empty Re: quelles sont les conséquences des pratiques occultes?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum