Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par Charles-Edouard le Jeu 3 Nov 2016 - 20:27

Je sais que divers sujet sont sur le forum concernant le yoga, mais je préfère ajouter ce texte du père Manjackal
qui lui même vient d'Inde est connait très bien le sujet, de plus c'est un prêtre. En espérant que les Chrétiens qui pratiquent le yoga et autre pratiques hindou, cessent cela. (d'autres témoignages de prêtres suivront)


La philosophie et la pratique du Yoga
sont incompatibles avec le Christianisme

James Manjackal MSFS

En tant que Chrétien Catholique né dans une famille Catholique traditionnelle au Kerala, en Inde, mais ayant vécu parmi les Hindous, et maintenant en tant que prêtre catholique et prédicateur charismatique dans 60 pays sur tous les continents, j'ai quelque chose à dire au sujet des effets nocifs du Yoga sur la spiritualité et la vie Chrétienne.  Je sais qu'il y a un intérêt grandissant pour le yoga à travers le monde, même parmi les Chrétiens, et cet intérêt s’est étendu à d'autres pratiques ésotériques et de Nouvel Age comme celles du Reiki, de la réincarnation, de l'acupressure, de l’acupuncture, de la guérison par le prana, de la réflexologie, etc, qui sont des méthodes que le Vatican considère avec circonspection et pour lesquelles il met en garde dans son document «Jésus-Christ le porteur d'eau vive» (Jesus Christ bearer of the water of life).

Pour certains, le yoga est un moyen de détente et de relâchement des tensions, pour d’autres c’est une forme d'exercice contribuant à l’amélioration de la forme et de la santé et pour un petit nombre c’est un moyen de guérison des maladies. Il y a beaucoup de confusion dans l’esprit du Catholique moyen – laïcs et religieux - parce que le yoga promu chez les Catholiques n'est ni entièrement une discipline de santé, ni entièrement une discipline spirituelle, mais parfois l'une, parfois l'autre, et souvent un mélange des deux. Mais, En fait, le yoga est avant tout une discipline spirituelle et je sais que, même des prêtres et des religieuses dans les séminaires et noviciats conseillent le yoga comme une aide à la méditation et la prière.  Il est triste que de nos jours, de nombreux catholiques perdent leur confiance dans les grandes méthodes de prières spirituelles et mystiques qui leur ont été données par de grands Saints  comme Saint Ignace de Loyola, Saint François d'Assise, Saint François de Sales, Sainte Thérèse d'Avila, etc . et sont actuellement à la recherche de spiritualités orientales et mystiques venant de l'Hindouisme et du Bouddhisme.  C'est dans ce contexte qu'un chrétien sincère doit s’interroger sur la compatibilité du yoga avec la spiritualité Chrétienne ainsi que sur la sagesse de l'intégration de ses techniques dans la prière et la méditation Chrétienne.

Qu’est-ce que le Yoga ? le mot Yoga veut dire « union », le but du Yoga est d’unir le moi transitoire (temporel) « JIVA » à l’infini « BRAHMAN » le concept Hindou de Dieu. Ce Dieu n’est pas un Dieu personnel, mais une substance spirituelle impersonnelle qui est un avec la nature et le cosmos. Brahman est une substance divine impersonnelle qui « s’infiltre, se répand et est à la base de tout ». Le Yoga a ses racines dans les Upanishads Hindoues qui remontent à l’année 1000 Avant Jésus Christ et elles parlent ainsi du Yoga, « unissez-vous au sein de la lumière avec la lumière de Brahman ». « l’absolu est en soi-même » dit la Chandogya Upanishad, “TAT TUAM ASI”  « CELA TU L’ES TOI-MEME »,  ou “THOU ART THAT” « CE QUE TU ES ». Le Divin habite en chacun de nous à travers son représentant microcosmique, le soi individuel appelé Jiva. Dans la Bhagavad Gita, le seigneur Krishna décrit le Jiva comme «une parcelle du Soi suprême» et « la joie du Yoga vient au Yogi qui est un avec Brahman ». En l'an 150 après J-C, le yogi Patanjali expliqua les huit moyens qui conduisent les pratiques du Yoga de l'ignorance à l’illumination (ou l’éveil) - les huit étapes sont comme un escalier - Elles sont la maîtrise de soi, les réfrènements (yama), les observances religieuses (niyama), la pratique des postures (asana), les exercices respiratoires (pranayama), le contrôle des sens (pratyahara), la concentration (dharana), la contemplation profonde (dhyana), l'illumination (samadhi).  Il est intéressant de noter, ici, que les postures et les exercices de respiration, souvent considérés comme l'ensemble du yoga en Occident, sont les étapes 3 et 4 vers l'union avec Brahman !  Le yoga n'est pas seulement un système élaboré d'exercices physiques, il s'agit d'une discipline spirituelle, visant à conduire l'âme au samadhi, union totale avec l'être divin.  Le Samadhi est l'état dans lequel la nature et le divin ne font qu’un, l’homme et Dieu deviennent un, sans aucune différence (Brad Scott : L'exercice ou la pratique religieuse ? Yoga : Ce que le maître ne vous a jamais enseigné dans ce cours de Hatha Yoga dans le livre Watchman Expositor Vol . 18,No 2, 2001).

Ce point de vue est radicalement contraire à la religion chrétienne qui fait une distinction claire entre le Créateur et la créature, Dieu et l'homme.  Dans le christianisme, Dieu est "l'Autre" et jamais soi-même.  Il est triste que certains promoteurs de yoga, de Reiki et d'autres disciplines et de méditations, aient interprété inexactement, en les isolant, certains passages de la Bible, pour appuyer leurs arguments tels que « vous êtes le temple de Dieu», «l'eau vive jaillit de toi», «vous serez en moi et je serai en vous "," ce n'est plus moi qui vit, mais le Christ qui vit en moi ", etc, sans comprendre le contexte et le sens de ces paroles dans la Bible.  Il y a même des gens qui dépeignent Jésus comme un yogi, et nous pouvons voir de nos jours de telles images dans des chapelles de couvents et presbytères, Jésus présenté en yogi dans des postures de méditation !

Appeler Jésus “un yogi” c’est renier Sa divinité intrinsèque, Sa Sainteté et Sa perfection et suggérer qu’Il avait une nature déchue soumise à l’ignorance et à l’illusion (Maya), et qu’il a eu besoin d’être libéré de la condition humaine par la pratique et la discipline du Yoga. Le Yoga est incompatible avec la spiritualité chrétienne parce qu’il est panthéiste (Dieu est tout et tout est Dieu), et soutient qu’il n’y a qu’une seule Réalité et que tout le reste est illusoire ou Maya. S’il n’y a qu’une seule réalité absolue et que tout le reste est illusoire, il ne peut y avoir de relation ni d’amour. Le Centre de la Foi chrétienne est la Foi dans la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit, trois personnes en un seul Dieu, le modèle parfait de la relation d’Amour. Le Christianisme c’est l’ensemble des relations, relation avec Dieu et relation entre les hommes. «Tu aimeras  ton Dieu de tout ton Cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit : voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Mt 22 : 37-39).

Dans l'Hindouisme, le bien et le mal, comme la douleur et le plaisir sont illusoires (Maya), et donc irréels.  Vivekananda, l’icône la plus respectée de l'Hindouisme moderne, a déclaré: "le bien et le mal sont une seule et même chose" (Vivekananda. "Les yogas et autres ouvrages" publiés, Ramakrishna Vivekananda Centre NY 1953).  Dans le christianisme, le problème du péché comme offense à la Sainteté de Dieu est inséparable de notre foi, parce que le péché est la raison pour laquelle nous avons besoin d'un Sauveur.  L'Incarnation, la Vie, la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus sont pour nous les moyens du salut, afin de nous libérer du péché et de ses conséquences.  Nous ne pouvons pas ignorer cette différence fondamentale dans le but d'absorber le yoga et d'autres techniques orientales de méditation dans la spiritualité chrétienne.  La pratique du yoga est païenne au mieux, et au pire occulte.  C’est la religion de l'antéchrist, et pour la première fois dans l'histoire, elle est pratiquée de façon fervente dans le monde occidental et l'Amérique.  Il est ridicule que même les maîtres yogi portant une croix ou un symbole chrétien trompent les gens en disant que le Yoga n'a rien à voir avec l'Hindouisme et disent qu’il s’agit seulement d’accepter d’autres cultures.  Certains ont masqué le yoga avec des gestes Chrétiens et l’appelle le « Yoga Chrétien ».  Ici la question n'est pas celle d'accepter la culture d’un autre peuple, mais celle d'accepter une autre religion qui n’a rien à voir avec notre religion et nos concepts religieux.

Il est dommage que le yoga se soit propagé si frénétiquement depuis les maternelles jusqu’à tout type d’institutions en médecine, psychologie, etc se considérant comme une science alors qu’il ne l’est absolument pas et il est vendu sous le label «Thérapie de relaxation »,« auto-hypnose », « la visualisation créative», «centering», etc.  Le Hatha Yoga, largement répandu en Europe et en Amérique comme méthode de relaxation et d’exercices non fatigants, gymnastique douce, est l'un des six systèmes reconnus de l'Hindouisme orthodoxe, et de par ses origines religieuses et mystiques, c’est l’une des formes les plus dangereuses du Yoga (Dave Hunt, « la séduction de la chrétienté» à la page 110) Rappelez-vous les paroles de saint Paul : «Et rien d’étonnant : car Satan lui-même se déguise bien en Ange de lumière » (II Co 11: 14).  Il est vrai que beaucoup de personnes sont guéries par le Yoga et d'autres méthodes orientales de méditation et de prières.  Ici, les chrétiens doivent se demander s'ils ont besoin de guérison, d’avantages matériels, ou bien de leur Dieu Jésus-Christ en Qui ils croient, Qui est la source de toute guérison et de bonne santé.

Le désir de devenir Dieu est le premier et le second péché dans l’histoire de la création, rapporté chronologiquement dans la Bible, “Toi qui avais dit dans ton Cœur : j’escaladerai les cieux, au-dessus des étoiles de Dieu j’élèverai mon trône, je siègerai sur la montagne de l’Assemblée, aux confins du septentrion. Je monterai au sommet des nuages, je m’égalerai au Très-Haut » (Is 14: 13-14). Le serpent répliqua à la femme : “Pas du tout ! vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des Dieux, qui connaissent le bien et le mal » (Gn 3: 4-5). La philosophie et la pratique du yoga sont basées sur la croyance que l'homme et Dieu ne font qu'un.  Elle enseigne à se concentrer sur soi-même plutôt que sur  Dieu Seul et Unique.  Le Yoga encourage ses participants à rechercher les réponses aux problèmes de la vie au sein de leur propre esprit et conscience au lieu de trouver les solutions dans la Parole de Dieu par l’intermédiaire de l’Esprit Saint comme c’est le cas dans le Christianisme.  Il laisse la porte ouverte à la supercherie de l'ennemi de Dieu, qui cherche des victimes pour les éloigner de Dieu et de l'Eglise (I P 5 : Cool.

Ces huit dernières années, j’ai prêché la Parole de Dieu, principalement dans les pays d’Europe,  qui jadis était le berceau du Christianisme, produisant des évangélisateurs et des missionnaires, des martyrs et des saints.  Et Maintenant en parlant de l’Europe, peut-on encore parler d’Europe Chrétienne ?  N'est-il pas vrai que l'Europe a effacé de sa vie tous les concepts et valeurs du Christianisme ?  Pourquoi l'Europe a-t-elle honte de dire qu'elle a des racines Chrétiennes?  Où sont les valeurs morales et l'éthique pratiquées par les Européens depuis des siècles et qui ont été portées à d’autres pays et cultures par la proclamation courageuse de l'Evangile du Christ ? Nous connaissons l’arbre à ses fruits !  Je crois que ces doutes et confusions, l’apostasie et l’infidélité, la froideur et l’indifférence religieuses sont arrivés en Europe à partir du moment où les mysticismes et méditations de l’Orient, l’ésotérisme et le Nouvel Age ont été introduits en Occident. Dans mes retraites charismatiques, la majorité des participants viennent avec des problèmes d’ordre moral, spirituel, mental et physique afin d’en être libérés et guéris et de commencer une nouvelle vie par la puissance de l’Esprit Saint.  En toute franchise, je peux dire que 80 à 90% des participants sont passés par le yoga, le reiki, ont cru en la réincarnation, …etc  qui sont des pratiques religieuses orientales, et là ils ont perdu la foi en Jésus-Christ et en l'Eglise.  En Croatie, en Bosnie, en Allemagne, en Autriche et  en Italie, j'ai eu des cas de personnes qui étaient sous l’emprise des puissances des ténèbres et qui criaient "Je suis Reiki", "Je suis Mr. Yoga", s'identifiant à ces concepts en tant que personnes alors que j'étais en train d’effectuer les prières de guérison pour eux.  Plus tard, j'ai dû  prier sur eux par la prière de délivrance afin de les libérer des puissances du mal.

Il y a des gens qui disent: «il n'y a aucun mal à pratiquer ces exercices, il suffit de ne pas croire dans la philosophie qu’il y a derrière".  Toutefois les promoteurs du Yoga, du Reiki, etc., affirment très clairement que la philosophie et la pratique sont inséparables. C’est pourquoi un Chrétien ne peut, en aucun cas, accepter la philosophie et la pratique du Yoga parce que le Christianisme et le Yoga ont des points de vue qui s’excluent mutuellement.  Le christianisme voit le péché comme principal problème de l'homme, et le considère comme un manquement à se conformer à la fois, au caractère et aux normes d'un Dieu moralement parfait. L'homme est aliéné de Dieu et il a besoin de réconciliation.  La solution est Jésus-Christ « L'agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde».  Grâce à la mort de Jésus sur la Croix, Dieu a réconcilié le monde avec lui-même.  Maintenant il appelle l'homme à recevoir gratuitement tous les bénéfices de son salut par la foi en Christ seul.  Contrairement au Yoga, le Christianisme voit  la rédemption  comme un cadeau gratuit qui peut seulement être reçu et ne jamais être gagné ou atteint par ses propres efforts ou œuvres.  Aujourd'hui ce qui est nécessaire en Europe ou ailleurs, c’est la prédication puissante du message du Christ à partir de la Bible, et interprété par l'Eglise, afin de dissiper les doutes et les confusions répandus de manière démesurée parmi les Chrétiens Occidentaux et de les amener au Chemin, La Vérité et  la Vie : Jésus Christ.  Seule la Vérité peut nous rendre libres.


ANNEXE I
Yoga : peut-on séparer la théorie de la pratique?
par John Ankerberg et John Weldon

Le principe de base de la théorie du yoga réside dans l’unité fondamentale de toute existence: Dieu, l’homme et la création tout entière, forment en définitive, une unique réalité divine. Un éditorial paru dans le « Journal du yoga » décrète ce principe de base :

Nous avons tous conscience que yoga signifie “union” et que la pratique du yoga unifie le corps, le souffle et l’esprit, les centres d’énergie inférieur et supérieur et en fin de compte, l’identité avec Dieu (ou entité Supérieure). Mais de manière plus générale, le yoga dirige notre attention sur l’unité ou la singularité qui sous-tend notre expérience fragmentée et notre monde également fragmenté. Les amis, la famille, la guérilla au Liban, la migration des baleines vers le nord : tout cela participe de la même nature divine essentielle (594:4).

C’est la raison pour laquelle le yoga et la philosophie orientale sont dépendants l’un de l’autre. En somme, on ne peut embrasser l’un sans l’autre. David Fetcho, chercheur spécialisé dans le domaine du yoga déclare:

La pratique physique du yoga, selon la définition classique qu’on en fait, est intrinsèquement liée et ne peut fonctionner sans la métaphysique des religions d’Orient. D’un point de vue yogi, comme d’un point de vue chrétien, l’Occidental qui essaie de mettre ces principes en pratique, se met en danger faute d’ignorer cela. (725:2).

Gopi Krishna  est l’une des figures contemporaines les plus en vue du yoga kundalini. Dans un article intitulé « Le vrai but du yoga”, il déclare:  « Le but du yoga, est donc d’atteindre l’état d’unité avec Dieu, avec le Brahman et les êtres spirituels… »  (592:14) .

Les sommités en matière de yoga que sont Feuerstein et Miller commentent les postures (asana) du yoga ainsi que ses techniques respiratoires, disant qu’elles sont beaucoup plus que de simples exercices physiques :

Nous voyons de nouveau que le contrôle de l’énergie vitale (prana) à travers la respiration, de même que par la posture (asana), n’est pas un simple exercice physique, mais s’accompagne d’un phénomène psychomental. En d’autres termes, toutes les techniques menées par l’asana et le pranayama, comme par exemple, les mudras et les bandhas (postures physiques ou gestes corporels symboliques utilisant le pranayama et la concentration dans des buts spirituels ou physiques) du Hathayoga, sont des exercices psychosomatiques. Malheureusement, ce point, est mal compris par les Occidentaux… (593:27-28)

En fait, la pratique du yoga vise à mettre en oeuvre les théories occultes du yoga. Et comme on l’a déjà dit, la théorie du yoga enseigne que toute chose est intrinsèquement de nature divine – et non seulement divine, mais, en définitive, égale à tout le reste – tout sans exception: Dieu, le diable, les athlètes, le virus du Sida, etc…

La théorie du yoga enseigne également que tout, dans son apparence externe, n’est qu’illusion (maya). Par exemple l’homme n’est divin que dans son esprit intérieur. Sa nature extérieure (son corps, sa personnalité) ne sont en fin de compte qu’une illusion qui le sépare de la conscience qu’il devrait avoir de sa réalité divine intérieure. Ainsi, un autre but du yoga doit être de démanteler peu à peu la personnalité externe – la part d’illusion en l’homme – de sorte que cette soi-disant divinité impersonnelle puisse progressivement « émerger » de l’intérieur de sa conscience divine cachée (...)

Voilà pourquoi les gens qui pratiquent le yoga pour des raisons uniquement physiques ou mentales sont au bout du compte, victimes d’un jeu de confiance. On leur promet une meilleure santé : ils sont loin de se douter que le but ultime du yoga est de les détruire en tant qu’individus. Comment le disent Feuerstein et Miller, le yoga aboutit à un « démantèlement progressif de la personnalité humaine qui s’achève par une destruction totale. A chaque étape (anga), ce que nous appelons « homme » est démoli un peu plus ».(593:Cool .

Dans "Le Yoga comme Méthode de Libération," Moti Lal Pandit fait remarquer que (de même que dans le Bouddhisme) "le but de yoga est de se libérer de la condition humaine. Pour parvenir à cette libération, une variété de méthodes psychologiques, physiques, mentales, et mystiques ont été mises au point. Toutes ces méthodes sont anti-sociales (et même parfois, anti-humaines) en ce sens que le yoga prescrit un mode vie qui déclare en substance : cette vie mortelle ne vaut pas la peine d’être vécue."  (595:41).

Le yoga est, après tout, une pratique religieuse cherchant à atteindre l’ ”union” avec une réalité impersonnelle et ultime, telle que dans le Brahman ou le Nirvana. Si la réalité ultime est impersonnelle, de quelle valeur est notre propre personnalité ? Pour qu’une personne puisse réaliser cette véritable « union » avec le Brahman, sa « fausse »  identité doit être détruite et remplacée par la conscience de sa vraie nature divine. Là réside le but spécifique du yoga (...) Si nous examinons la théorie du yoga en détail, il est plus facile de comprendre pourquoi la pratique du yoga poursuit de tels buts occultes.

L’un des textes de référence concernant la théorie du yoga d’un point de vue hindou, est celui écrit par  Pantajali sur le Yoga raja, texte intitulé  Yoga Sutras (596). Dans ce texte, il met en avant les huit « membres » traditionnels, autrement dit, les huit parties du yoga. Ils sont définis dans le contexte d’une vision du monde hindoue traditionnelle (réincarnation, karma et moksha, ou libération) et ont pour but d’étayer et de renforcer les croyances hindoues. Chaque « membre » a un objectif spirituel et ensemble, ils forment une unité. Ces huit membres sont :

Yama (contrôle de soi, privation, dévotions aux dieux [par exemple. Krishna] ou à l’entité impersonnelle suprème  [ex: Brahman]
Niyama (devoirs religieux, interdictions, rites)
Asana (postures appropriées pour la pratique du yoga; elles représentent la première étape de l’isolation de la conscience et sont des éléments essentiels et vitaux pour "transcender la condition humaine" 601:54)
Pranayama (contrôle et maîtrise de la respiration et de la soi-disant énergie vitale interne au corps humain [prana] pour améliorer la santé ainsi que la conscience spirituelle [occulte] et l’évolution personnelle)
Prayahara (contrôle sensoriel ou privation, par exemple, pour détacher ses sens de l’attachement aux objets extérieurs)
Dharana (concentration plus profonde, ou contrôle mental)
Dhyana (de la contemplation profonde à la méditation occulte)
Samadhi (pénétrer dans la lumière occulte ou "devenir Dieu [Brahman] " ex : "union" de l’individu avec Dieu).

Puisque ces huit étapes dépendent les unes des autres, les étapes des “postures” et de la « respiration » ne peuvent être séparées du reste. Ainsi, l’interdépendance des huit étapes explique pourquoi les exercices physiques du yoga sont destinés à préparer le corps aux changements spirituels (occultes) qui sont censés aider la personne à atteindre l’état de divinité.

Le concept de prana ("breath") est une clé pour tout le processus. Le pranayama fait référence à la connaissance et au contrôle du prana, ou énergie mystique, pas uniquement au contrôle de la respiration physique (979:592). Selon la croyance, le prana est l’énergie divine universelle qui réside derrière le monde matériel (akasa). On dit que le prana a cinq formes, dont toute énergie ne serait que la manifestation. Swami Nikhilananada le décrit dans son ouvrage: Vivekananda - Les Yogas et autres formes, en tant que « pouvoir agissant, omniprésent et infini de l’univers » (979:592). Quand on possède un contrôle parfait du prana, on devient Dieu. On peut avoir accès à « la connaissance infinie, le savoir infini dans le temps présent ».

Quel pouvoir sur terre pourrait lui résister ? Il serait capable de déplacer le soleil et les étoiles, de contrôler chaque élément de l’univers, des atomes jusqu’aux planètes les plus grosses. Tel est le but et la fin même du pranayama. Lorsque le yogi atteindra la perfection, rien dans la nature n’échappera à son contrôle. S’il ordonne aux dieux ou encore, à l’âme des morts de revenir, ils viendront en toute obéissance. Il tiendra en esclavage toutes les forces de la nature. Celui qui est parvenu à la maîtrise du prana, contrôle son propre esprit et tous les esprits, ainsi que tous les corps existants. (979:592-93)

Le but du pranayama est également de faire émerger le pouvoir renfermé dans le  muladhara chakra appelé la kundalini:

 Puis, l’ensemble de la nature changera et la porte de la connaissance (psychique) s’ouvrira. Vous n’aurez plus besoin d’aller chercher votre savoir dans les livres: votre propre esprit sera devenu votre livre, contenant une connaissance infinie. (979:605)

Selon Vivekananda, toute manifestation occulte s’accomplit à travers le contrôle yogique du prana :

Nous voyons dans tous les pays des sectes qui essaient de parvenir au contrôle du prana. On y trouve des guérisseurs, des mystiques, des scientifiques chrétiens, des personnes qui pratiquent l’hypnose, et ainsi de suite. Examinons ces différentes sectes: nous y trouvons, comme fondement essentiel, le contrôle du prana, que ce soit d’une manière consciente ou pas.
Si nous mélangeons toutes ces théories, c’est bien cela qui en résulte. Toutes ces sectes manipulent une seule et même force. Nous voyons par conséquent que le pranayama comprend toute vérité, même dans le domaine de la spiritualité. De même, vous comprendrez que toute secte ou groupe de personnes qui essaie de découvrir les choses occultes, mystérieuses ou cachées, pratique en réalité une certaine forme de yoga pour contrôler leur prana. Vous verrez que partout où l’on trouve une manifestation de puissance hors du commun, il s’agit de la manipulation du prana.  (979:593,599)

Autrement dit, Dieu et toute énergie occulte, ne forme qu’une seule unité. Par définition, celui qui pratique la respiration yogique (pranayama) essaie de manipuler l’énergie ("divine") occulte.  [...]
Ces informations se trouvent dans le chapitre intitulé “Yoga” dans l’Encyclopédie des Croyances du Nouvel Age”, de John Ankerberg et John Weldon (Harvest House Publishers, Eugene, Oregon. 1996. pp 600-602). L’ouvrage couvre un grand domaine de thèmes et comprend un index très complet et bien documenté pour permettre de plus amples recherches.

Remarque de l’auteur :
En fournissant au lecteur des connaissances de base essentielles, nous désirions poursuivre trois buts. Le premier, pouvoir critiquer en s’appuyant sur des documents, l’impact collectif de la “nouvelle spiritualité” de notre culture. Le second, apporter des éléments sur la nature foncièrement spiritiste et le potentiel de ces pratiques et enseignements. Enfin, nous voulions décrire et évaluer la validité ou l’invalidité globale de ces thèmes en partant de différentes perspectives : scientifique, éthique, médicale et biblique.

- Références -
La bibliographie est numérotée comme dans l’ouvrage. Le premier nombre correspond à la référence, le second au numéro de page.
593:4. Editorial, Yoga Journal, May/June 1984. Back
725:2. Dave Fetcho, "Yoga," Berkeley, CA: Spiritual Counterfeits Project, 1978. Back
592:14. Gopi Krishna, "The True Aim of Yoga," Psychic, January-February, 1973. Back
593:27-28. George Feuerstein, Jeanine Miller, Yoga and Beyond: Essays in Indian Philosophy, New York: ScSchocken1972. Back
593:8. George Feuerstein, Jeanine Miller, Yoga and Beyond: Essays in Indian Philosophy, New York:Schockenn, 1972. Back
595:41. Moti Lal Pandit, "Yoga as Methods of Liberation," Update: A Quarterly Journal on New Religious Movements, Aarhus, Denmark: The Dialogue Center, vol. 9, no. 4, December 1985. Back
596. Rammurti S. Mishra, Yoga Sutras: The Textbook of Yoga Psychology, Garden City, NY: Anchor Books, 1973. Back
979:592. Swami Nikhilananda, Vinvekananda, the Yogas and Other Works, New York: Ramakrishna and Vinekananda Centre, 1953. Back
979:592. Swami Nikhilananda, Vinvekananda, the Yogas and Other Works, New York: Ramakrishna and Vinekananda Centre, 1953. Back
979:592. Swami Nikhilananda, Vinvekananda, the Yogas and Other Works, New York: Ramakrishna and Vinekananda Centre, 1953. Back
979:605. Swami Nikhilananda, Vinvekananda, the Yogas and Other Works, New York: Ramakrishna and Vinekananda Centre, 1953. Back
979:593,599. Swami Nikhilananda, Vinvekananda, the Yogas and Other Works, New York: Ramakrishna and Vinekananda Centre, 1953. Back

Source:
http://www.jmanjackal.net/fra/frayoga.htm


Dernière édition par Charles-Edouard le Jeu 3 Nov 2016 - 20:32, édité 1 fois

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17590
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par Charles-Edouard le Jeu 3 Nov 2016 - 20:31


Le Yoga et les horoscopes peuvent nous amener à être possédés par le Diable, proclame le Cardinal exorciste


Par Simon Caldwell
Service de presse catholique


LONDRES – L’athéisme est devenu la cause principale de l’influence démoniaque dans le monde, un exorciste Britannique nous a prévenus

Le père Jérémie Davies, exorciste à l’Archidiocèse de Westminster, qui couvre la majorité de Londres, dit qu’il y a des esprits qui inspirent l’athéisme ceux notamment qui haïssent Dieu. Dans un nouveau livre de 56 pages nommé « L’exorcisme : discernement de l’exorcisme dans les écritures et les pratiques », le Père Davies a écrit que Satan a aveuglé les humanistes séculiers sur « les effets déshumanisant de la contraception et de l’avortement et (la fécondation in vitro), des « mariages » homosexuels, du clonage humain et la vivisection d’embryons humains pour la recherche scientifique. »

Le résultat, dit-il, est que l’Europe est attirée dans un dangereux état d’apostasie dont on ne peut se séparer « uniquement et seulement que par une prise de position authentique et personnelle pour le Christ et l’Eglise. »

Dans le livre publié par la Société Catholique de la Vérité basée à Londres, il dit que le péché est la première raison pour laquelle les hommes ont perdu leur liberté aux dépens du pouvoir du diable.
Le père Davies a dit également que l’athéisme doit être largement blâmé pour avoir enchaîné les hommes dans des états de perversion.
Le livre a énoncé des préoccupations quant « aux choses très déplaisantes » qui mettent en danger les jeunes en particulier et le prêtre reprend « nous devons faire ce qui est en notre pouvoir pour les protéger et les prévenir. »

Il nomme les pratiques occultes telles que la magie, les diseuses de bonne aventure, et le contact avec l’esprit des morts « invitations directes au diable qui les accepte de bon cœur. » Il ajoute que de telles pratiques, impliquent la perte de la maîtrise de soi, en en faisant des influences aussi corruptrices que la drogue, la musique démoniaque ou la pornographie.
En même temps, Le père Davies prétend que les pratiques moins dures comme les drogues douces, le yoga pour la relaxation et les horoscopes pour se distraire, sont tout aussi dangereuses.
Prenez garde à toute revendication de contrôler les « énergies bénéfiques » (tel que le reiki), à tout enseignement qui promet la paix que le Christ a promise (ex : ennéagrammes) ou n’importe quelle thérapie alternative qui a ses racines dans la religion orientale (ex acupuncture), il ajoute : elles ne sont pas innocentes, dit le Père Davies, un ancien médecin ordonné en 1974 et exorciste depuis 1986 « La santé mentale dépend de notre relation à la réalité ».

Le Père Davies dit aussi qu’il n’est pas rare que des individus qui se sont détournés d’une vie pécheresse, subissent des périodes d’oppression surnaturelles lorsque le démon se bat pour leurs âmes

Le prêtre, qui est basé dans la ville de Luton, au nord de Londres, cite parmi les transgressions qui ont une affinité spéciale avec Satan, la rébellion contre Dieu, qui inclut le blasphème, l’athéisme et les attaques conte le Christ et l’Eglise - ainsi que les péchés contre la lumière, lorsque les hommes rejettent la grâce de Dieu.
Il prévient aussi les catholiques de ne pas se laisser prendre par le « côté démoniaque de l’idolâtrie » de l’hindouisme, du bouddhisme, du shintoïsme et du druidisme qui a ses origines dans l’ancienne Angleterre.

L'exorciste a dénoncé de « nouvelles révélations » et a critiqué Mahomet, fondateur de l'Islam, Joseph Smith, fondateur de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, et le révérend Sun Myung Moon, fondateur de l'Eglise de l'Unification, maintenant appelé la Fédération des familles pour la paix mondiale et l'unification. Il leur a donné le nom de "prophètes hérétiques et faux messies» qui ont conduit leurs partisans à une « servitude démoniaque de la conscience. »

La condamnation la plus sévère du Père Davies, pourtant, est réservée à l’orgueil des scientifiques athées modernes.

« L’orgueil est le trait spécifique de Satan » dit-il. Il y a deux sortes de satanisme : « l’occulte » dans lequel Satan est adoré comme une personne ; et à ce qu’on dit encore plus terrible et certainement le plus décevant, le « rationaliste » dans lequel Satan est considéré comme une force ou un symbole impersonnels et où la gloire appartient aux satanistes.

Comme le scientisme athéiste est proche sans le savoir du Satanisme rationaliste,– l’hubris de la science va plus loin que sa propre sphère et ses limites morales – l’arbre de la connaissance étendant ses branches à travers toute la culture occidentale, qui devient rapidement celle du monde entier, dit-il.

Il prétend également qu’un « facteur démoniaque contagieux » est une des causes de l’homosexualité.

« Même la promiscuité hétérosexuelle est une perversion, et les rapports sexuels, qui font partie du sanctuaire de l’amour matrimonial, peuvent devenir le chemin non seulement de la maladie mais aussi d’esprits démoniaques », dit-il.

Son livre mentionne également les degrés d’influences démoniaques qu’un individu peut expérimenter depuis la tentation et le péché a travers la possession, jusqu’à la parfaite possession qui est la forme la plus grave et la plus rare et qui habituellement entraîne une soumission délibérée au mal par la personne concernée. Le livre comprend des sections sur les rites et méthodes d’exorcisme et de libération, tant sur les bâtiments les lieux que sur les personnes.

Le père Davies a raconté au lecteur que si une personne a un besoin désespéré d’aide et se sent acculée, il conseille qu’il ou elle aille directement chez l’évêque local.

Mai 25 2008

http://www.jmanjackal.net/fra/frayoga.htm

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17590
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par Charles-Edouard le Jeu 3 Nov 2016 - 20:34

Le Yoga à la lumière de l'Evangile
Séductions - Fausses doctrines


Article de La Trompette

Les "Centres de yoga" continuent de se multiplier et sont fréquentés par des personnes qui se réclament du christianisme aussi bien que par des non-croyants. Si on demande à ces personnes pourquoi elles pratiquent le yoga, elles répondent en général que c'est un moyen très efficace de se détendre, d'améliorer leur forme physique et psychique, d'augmenter leurs capacités de concentration et d'évacuer les excès de stress. La plupart de ceux qui emploient le terme "yoga" veulent parler du "hatha-yoga", c'est-à- dire du yoga physique, qui fait surtout appel aux postures (appelées "asanas") et au contrôle de la respiration. Plus rarement, on rencontre des personnes qui savent qu'il existe d'autres formes de yoga, qui étudient les écrits de penseurs hindous, et qui pratiquent le yoga dans un but spirituel.

Le yoga est-il efficace ?

A cette question, on peut sans hésiter répondre par l'affirmative. L'efficacité du hatha-yoga n'est plus à démontrer. Il agit très efficacement sur l'esprit aussi bien que sur le corps. Il augmente sensiblement la vigueur physique et intellectuelle, affine les perceptions sensorielles, et communique une force mentale qui permet de se sentir moins vulnérable devant les contrariétés et les agressions. Mais pour un chrétien, l'efficacité d'une pratique, à elle seule, est-elle un critère suffisant ? Peut-on se contenter de dire : "Puisque cela donne des résultats, c'est que c'est bon !" Bien loin de là ! Le Livre des Proverbes, au chapitre 14, verset 12, nous apprend que "Telle voie paraît droite devant un homme, mais à la fin, c'est la voie de la mort." Dans tous les domaines de l'existence, le plus important, pour le chrétien, est de savoir si ses choix et ses actes glorifient le Seigneur Jésus-Christ, sont en accord avec Sa Parole, et Lui sont agréables !

Le yoga est-il spirituellement neutre ?

Dans nos pays d'Europe on enseigne surtout le "hatha-yoga". Beaucoup de gens pensent donc qu'il s'agit là d'une culture physique "différente", d'une sorte de gymnastique lente, à la fois tonique et apaisante, où spirituellement parlant on est sur un terrain neutre. Beaucoup pensent que le yoga est parfaitement compatible avec la foi chrétienne. Certains vont jusqu'à parler de "yoga chrétien". Un prêtre catholique, le moine bénédictin J.M. Déchanet, a écrit un ouvrage intitulé "Yoga chrétien en dix leçons". Cet auteur estime que le yoga n'est qu'accessoirement un moyen d'améliorer la santé du corps, et qu'il est essentiellement un moyen de développement spirituel, un moyen "d'aller à la rencontre du "Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob" ! Il n'est pas question de mettre en doute la sincérité de ces personnes, mais la Bible nous demande bien plus que de la sincérité : elle nous ordonne d'examiner avec soin toutes choses. "Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu." (1 Jean 4:1).

Les hindous sont les premiers à déclarer que loin d'être une technique spirituellement neutre, le hatha-yoga est une discipline religieuse agissant à la fois sur le corps et sur l'esprit. Il agit sur la pensée et sur l'inconscient de tous ceux qui le pratiquent. Il est par définition une préparation au raja-yoga (le yoga dit "royal", discipline psycho-spirituelle de haut niveau réservée à une élite qui acquiert par là des capacités exceptionnelles). D'après Alain Daniélou, spécialiste français du yoga, "l'unique but des pratiques physiques du hatha-yoga, c'est la suppression des obstacles physiques sur la voie royale du raja-yoga. Aussi dit-on du hatha-yoga qu'il est l'échelle du raja-yoga". Il s'inscrit dans toute une démarche spirituelle qui a pour but de procurer le "salut" selon la religion hindoue : ce "salut" consiste à faire échapper l'âme humaine au cycle des réincarnations terrestres.

D'après la tradition hindoue, toutes les postures du hatha-yoga sont d'origine surnaturelle. Elles proviennent d'illuminations spirituelles accordées aux premiers yogis, (en particulier à Patanjali, au deuxième siècle avant Jésus-Christ) par des divinités hindoues, notamment le dieu Krishna. Contrairement à la gymnastique classique, même la plus facile des postures yoguiques ne découle pas de la simple ingéniosité humaine : elle a fait l'objet d'une révélation spirituelle, et constitue par définition un acte religieux. Le but des différents yogas est d'éveiller de façon progressive et contrôlée une force que les hindous appellent "la kundalini", et qu'ils représentent sous la forme d'un serpent spirituel (présent, d'après eux, chez tous les êtres humains, lové et endormi à la base de la colonne vertébrale). Au cours de sa montée, cette kundalini est censée ouvrir des centres d'énergie ou "chakras". Ce mot signifie "roues" ; les chakras sont au nombre de six. A l'activation d'un "chakra" correspond une expérience psycho-spirituelle particulière. Quand la kundalini arrive au sommet de la tête, on dit alors que le yogi est parvenu à la libération, et que sa condition "divine" est pleinement manifestée.

Certains yogis font usage de la Bible, pensant y trouver des confirmations de leur enseignement. Ils se servent, par exemple, de versets tels que "Garde le silence devant l'Eternel" (Psaume 37:7) pour justifier leurs exercices de concentration et de méditation ; ou bien, parce que le mot "yoga" signifie littéralement "joug", ils citent la parole de Jésus : "Prenez mon joug sur vous et mettez-vous à mon école" (Matthieu 11:29), en donnant à penser qu'il s'agit d'un seul et même joug. Le yogi Yogiraj-Bua, en visite en France, commença un jour une conférence publique par cette parole : "Le Royaume de Dieu est au-dedans de vous." Arrachant cette parole à son contexte biblique, il déclara qu'elle voulait dire que tout être humain, à son insu ou non, est une parcelle de Dieu, et que le hatha-yoga, comme tous les autres yogas, aide l'homme à prendre conscience de sa "nature divine". Remarquons au passage que l'un des enseignements de base de la sorcellerie consiste justement à prendre conscience de notre prétendue condition de "dieux" ou de "déesses".

Rabindranath Maharaj, (ancien gourou, né dans la caste des Brahmanes, et à présent serviteur de Jésus-Christ) cite le cas de plusieurs européens qui avaient pris des leçons de yoga dans un but purement physique, bien décidés à ne rien accepter de la pensée religieuse hindoue. Au bout de deux ou trois ans, ils s'étaient spontanément mis à croire à la réincarnation, sans avoir jamais reçu d'enseignement sur cette question. Ce fait démontre que la croyance en la réincarnation va tout naturellement de pair avec le yoga, et aussi que les exercices physiques et la philosophie du yoga forment un tout indissociable : impossible d'isoler l'un des aspects et de rejeter le reste.

Force est de conclure que le hatha-yoga est une pratique puissante, donc dangereuse, qui est bien loin d'être spirituellement neutre. Tout comme les guérisons occultes que procurent les guérisseurs, les "bienfaits" du yoga sont un cadeau empoisonné !

L'amour fraternel veut que nous avertissions avec fermeté les gens qui affirment tranquillement : "Moi, je fais du hatha-yoga, mais je n'accepte rien de la philosophie orientale. Je ne retiens que les exercices physiques, et je ne les pratique que pour rester en forme. De toute façon, nulle part la Bible ne dit : Tu ne pratiqueras pas le yoga !"

Ces personnes-là sont séduites : elles ont pris un mensonge pour la vérité, et elles ont gobé un appât sans se rendre compte qu'au-dedans, un hameçon était dissimulé.

Le serpent ou la Croix ?

Un chrétien éclairé par la Bible sait que les "dieux" qui ont inspiré les premiers yogis sont en fait les esprits des ténèbres qui peuplent tout le système métaphysique hindou. Ces "dieux" ont beau dispenser divers "bienfaits" et se déguiser en anges de lumière, ce sont des démons ! Un chrétien se laissera-t-il raconter que Krishna est en réalité une manifestation de Jésus-Christ ? Loin de nous un pareil blasphème ! L'apôtre Paul nous avertit très clairement de la part du Seigneur : « Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses serviteurs aussi se déguisent en serviteurs de justice. » (2 Corinthiens 11:14-15). Krishna, qu'on représente souvent en train de charmer les hommes et les dieux en jouant des mélodies enchanteresses sur sa flûte, est une manifestation de Lucifer, autrement dit de Satan.

Tout véritable enfant de Dieu sait également qu'il y a incompatibilité absolue entre la régénération que procure la grâce de la nouvelle naissance en Jésus-Christ, et la philosophie panthéiste qui prétend trouver en tout homme une "étincelle divine" qu'il suffirait de développer pour accéder au "salut". Le salut biblique ne consiste pas à nettoyer, à perfectionner, à rééduquer ou à développer "le vieil homme", c'est-à-dire notre identité adamique. En effet, "En Adam, tous sont morts" (1 Corinthiens 15:22). Bien au contraire, le salut biblique consiste à livrer ce vieil homme tout entier, (avec ses "bons" et ses mauvais aspects) à la puissance de la mort du Seigneur Jésus sur la Croix, en nous identifiant à Jésus par la foi, et à nous laisser recréer par Lui et en Lui par la puissance de Sa Résurrection. A cette condition seulement, nous pouvons, par pure grâce et par la foi, naître de nouveau en Lui, recevoir Son Esprit, participer à Sa vie, et demeurer en Lui comme Il nous y appelle. C'est seulement ainsi que l'être humain peut recevoir la vie éternelle, et devenir "une nouvelle création" (2 Corinthiens 5:17), "un vivant revenu de la mort" (Romains 6:11).

La seule pensée de faire monter dans un corps humain le serpent invisible de la kundalini, pour parvenir à la manifestation d'une prétendue condition divine, ne peut que faire frémir d'horreur un chrétien ! Nous retrouvons là le mensonge dont s'est servi Satan, le "serpent ancien" pour séduire Eve au jardin d'Eden. "Le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez pas du tout ! Mais Dieu sait que le jour où vous…mangerez (du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal) vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux qui connaissent le bien et le mal." (Genèse 3:4-5).

La spiritualité peut être le plus grand des pièges Sans même en avoir conscience, beaucoup de gens raisonnent ainsi : "Le matérialisme qui caractérise notre civilisation du 21e siècle est mauvais ; par conséquent, tout ce qui procède d'une vision non matérialiste du monde doit élever l'âme et être bon. Puisque le yoga véhicule une spiritualité, il doit s'agir d'une bonne chose." A quoi le chrétien répond : "Bien sûr, le matérialisme est mauvais ; mais il ne s'ensuit pas pour autant que toute spiritualité soit bonne et vienne de Dieu !" Lucifer (également appelé Satan) et ses agents sont bien des êtres spirituels, mais leur spiritualité est celle du royaume des ténèbres. C'est l'influence de la philosophie grecque ou orientale, et non celle de la Parole de Dieu, qui propage ce préjugé selon lequel "tout ce qui est spirituel est bon par définition." Seule la Bible nous permet de distinguer entre les réalités spirituelles qui sont en Christ, et celles qui émanent du royaume des ténèbres. Seul le Saint-Esprit, l'Esprit de Jésus-Christ, rend le chrétien capable d'exercer le don précieux qu'on appelle "le discernement des esprits."

Certains ont du mal à comprendre comment une pratique qui "fait du bien" peut être d'origine satanique ; mais il ne faut pas oublier que Satan ne cesse de singer Dieu : il est le maître-faussaire par excellence, expert pour semer la confusion entre la vérité et le mensonge. Ses contrefaçons des choses divines sont si habiles que les lumières de l'intelligence humaine naturelle, si vives soient-elles, sont bien impuissantes à démasquer ses ruses. Seule la lumière du Saint-Esprit et l'autorité de la Parole de Dieu permettent de distinguer entre les habiles contrefaçons du père du mensonge et les bénédictions du Dieu de vérité ; et cette lumière-là est accordée à "ceux qui Lui obéissent" (Actes 5:32). La Parole de Dieu déclare : "Je ne veux pas que vous soyez en communion avec des démons. Vous ne pouvez pas boire la coupe du Seigneur et la coupe des démons." (1 Corinthiens 10:21). Est-il possible d'être plus clair ? Comment pourrions-nous jamais offrir notre corps à l'action des esprits des ténèbres, même en vue d'un apparent "bienfait" ? Nous sommes appelés, au contraire, à l'offrir au Seigneur Jesus-Christ "comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu" (Romains 12:1).

Voilà pourquoi, le jour où ils font une rencontre personnelle avec le Seigneur Jésus-Christ, d'anciens fervents du yoga se repentent de tout leur cœur d'avoir livré au serpent, à Satan, leur corps et leurs pensées. Il est désormais évident pour eux que nul ne peut servir à la fois Dieu et Satan ! Pour ma part, après avoir pratiqué avec succès le yoga pendant plusieurs années avant ma conversion au Seigneur Jésus, j'ai clairement vu qu'il y avait incompatibilité totale entre le serpent et la Croix, entre les "bienfaits" du yoga et la vie en Christ. Je connais plusieurs autres chrétiens, cheminant tout à fait indépendamment de moi, qui sont parvenus à la même conclusion. Eux aussi ont complètement renoncé à ce yoga qui avait parfois tenu une place importante dans leur vie. Le yoga n'est pas simplement devenu inutile pour nous, mais à la lumière du Saint-Esprit, il nous est enfin apparu sous son vrai jour : c'est un adultère spirituel, une fornication spirituelle avec des entités sataniques ; bref, c'est une abomination au sens biblique du mot, une chose que Dieu a en horreur. Qu'elle est grande, la bonté de Dieu ! Il accorde un plein pardon à ceux qui se repentent d'avoir péché, et s'ils se confient uniquement dans le sacrifice de Jésus pour être lavés de leurs fautes, Il les purifie de tout péché !

Examen de quelques contrefaçons

On entend parfois dire que la sérénité du yogi est de même nature que cette paix de Jésus-Christ "qui dépasse tout ce que l'on peut comprendre" (Philippiens 4:7), mais c'est faux. Jésus Lui-même nous a avertis qu'il peut exister une autre paix que la sienne, et que Sa paix ne ressemble à aucune autre. "Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne" . (Jean 14:27). La paix de Jésus ne prend jamais sa source dans une technique, fût-elle spirituelle, mais elle est le fruit de la présence vivante en nous et parmi nous de la Personne même du Seigneur. En effet, "C'est lui qui est notre paix" (Ephésiens 2:4), et c'est par le Sang de la Croix qu'Il a fait la paix (Colossiens 1:20). La paix de Jésus n'a rien de commun avec la sérénité de la tour d'ivoire où s'enferme le yogi. Elle est, au contraire, la paix vivante de l'homme gracié qui sait que tout son péché est pardonné à jamais, que la bonté de Dieu a effacé toute sa culpabilité, et qu'il est réconcilié avec Dieu grâce à la mort de Jésus, le Fils unique de Dieu. La sérénité yoguique est réelle, mais au lieu d'ôter la culpabilité, elle la dissimule. La culpabilité est toujours là, comme emmurée dans l'inconscient. La "paix" du yoga est une anesthésie de l'âme et de l'esprit, permettant tout au plus de soulager temporairement une souffrance, à la manière d'un calmant, d'une "morphine spirituelle" dont le malade devra constamment augmenter les doses. Jésus, Lui, a déversé Sa propre Vie sur le bois de la Croix, afin de recréer ceux qui s'abandonnent à Lui. Il ne se contente pas de nous calmer : Il nous donne un esprit nouveau, une Vie nouvelle, la Sienne, nous transforme à Son image ; et si nous le Lui demandons de tout notre cœur, Il nous remplit de Son Saint-Esprit de Vie, l'Esprit de Résurrection par lequel Dieu le Père L'a ramené d'entre les morts. Rien de commun avec le yoga !

C'est Jésus qui nous dit : "Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger." (Matthieu 11:28). Oui, ce joug-là est doux et léger. Librement accepté, il nous délivre de nous-mêmes et de la tyrannie du moi, et il nous unit au Dieu vivant dans une communion d'amour sans cesse renouvelée. Il ne ressemble en rien au joug du yoga. Le yoga conduit bien à une union : il entraîne dans un pacte avec la mort et avec Satan. Il unit l'homme avec Brahman, le "grand tout", ce qui revient à produire une fusion avec le monde créé, une fusion qui peut aller jusqu'à la dépersonnalisation. Cette union-là fausse la perception, rend les frontières de la personnalité de plus en plus floues, et détruit progressivement le sens de l'altérité, (c'est-à-dire la capacité de distinguer, spirituellement parlant, entre soi et autrui). Elle entraîne des modifications de la conscience qui donnent parfois l'impression que le problème de l'ego est résolu, mais c'est pure illusion. Si au contraire nous acceptons que la puissance de la Croix agisse dans nos vies, elle permet la mise à mort effective de notre vieil ego adamique, et nous rend capables de recevoir de Dieu ce cadeau royal qu'est la Vie de résurrection. Le yoga se borne à sublimer le vieux moi et à l'enfermer dans un cocon de subjectivité, et ce vieux moi finit par être sincèrement persuadé qu'il est Dieu Lui-même… (note : La subjectivité, d'après le dictionnaire Larousse, est l'état de la personne qui ne considère la réalité autour d'elle qu'à travers ses propres états de conscience)

Incontestablement, le yoga augmente le pouvoir de concentration, en même temps qu'une certaine forme de contrôle de soi. Il développe une capacité de résistance aux distractions et aux influences extérieures. Il s'agit là d'un effet dont j'ai fait personnellement l'expérience, et pas d'une simple théorie ! Je me figurais alors que c'était une manifestation de cette "maîtrise de soi" dont parle Paul dans Galates 5:22 quand il énumère les fruits du Saint-Esprit.

Cette technique mentale qui permet de chasser du champ de conscience ce qui dérange, voilà encore un abominable cadeau empoisonné. La maîtriser, ce n'est pas simplement se donner, par exemple, la possibilité de poursuivre un travail sans être trop gêné par le bruit ambiant : c'est, du même coup, être blindé contre la douce voix du Saint-Esprit qui veut nous convaincre de péché. C'est être blindé, en fin de compte, contre tout ce qui ne flatte pas le moi. Certes, c'est un "moi" qui se veut anobli, plus ou moins sublimé, idéaliste et déterminé à faire le bien à sa façon ; mais c'est encore et toujours la nature humaine non régénérée, c'est toujours ce même vieux "moi" adamique, c'est "la chair." Noble ou vile, respectable ou scandaleuse, la chair demeure sous la condamnation. Jésus dit : "C'est l'Esprit qui vivifie. La chair ne sert de rien." (Jean 6:63). Paul dit d'elle dans Romains 8:7-8 : "Les tendances de la chair sont ennemies de Dieu, parce que la chair ne se soumet pas à la loi de Dieu, elle en est même incapable. Or ceux qui sont sous l'emprise de la chair ne peuvent plaire à Dieu." Paul met également le doigt sur ce problème dans Colossiens 2:22-23, lorsqu'il dit : "Il s'agit de préceptes et d'enseignements humains, qui ont, il est vrai, une apparence de sagesse, en tant que culte volontaire, humilité et rigueur pour le corps, mais qui ne méritent pas d'honneur et contribuent à la satisfaction de la chair." Il n'existe qu'un seul moyen d'échapper à la tyrannie de cette vieille nature : la puissance de la mort et de la résurrection de Jésus, cette puissance qui agit en ceux qui Le reconnaissent comme leur Seigneur et leur Sauveur, en ceux qui se donnent et se soumettent à Lui sans réserve ni retour. Cette identification à Lui s'obtient par la foi en Lui. "Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises. Si nous vivons par l'esprit, marchons aussi par l'esprit." (Galates 5:24-26).

Particulièrement dangereux sont les exercices dits de "méditation" dans lesquels on s'entraîne à faire et à garder le vide mental, en ne pensant à rien. Celui qui s'habitue à cette passivité-là se livre à la mort ; il invite aussi les esprits des ténèbres à venir s'installer en lui. Avant de révéler leur nature véritable, ces esprits peuvent faire vivre à leur hôte toutes sortes d'expériences intérieures individuelles ou collectives passionnantes, délicieusement spirituelles, et l'illusion peut durer très longtemps ! Jésus nous avertit qu'une demeure vide attire les esprits méchants (Matthieu 12:44). "(L'esprit impur) dit : Je retournerai dans ma maison d'où je suis sorti, et quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée. Il s'en va et prend avec lui sept autres esprits plus mauvais que lui, ils entrent dans la maison, s'y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en sera de même pour cette génération mauvaise."
Croyons Jésus : Lui seul est la Vérité. Loin de nous flatter, Il ne nous dit que la vérité. Obéissons-Lui, et fuyons les séductions de toute nature ! Les exercices de méditation yoguiques entraînent souvent la démonisation. Signalons que les exercices de "za-zen" de la tradition bouddhiste japonaise, encore plus abrupts, sont encore plus sinistrement efficaces pour cela.
Ne nous y trompons pas : pratiquer le yoga à un degré quelconque, c'est tenter d'assurer son propre salut. Il n'existe pas de démarche qui soit plus opposée à la Parole de Dieu et à l'œuvre de grâce de Jésus-Christ. D'autre part, tout le système yoguique repose sur le postulat selon lequel le mal, le péché et la mort n'ont pas d'existence réelle. Le péché ne serait qu'une illusion. Jésus serait donc venu, aurait souffert, serait mort et ressuscité pour… rien ! Si, comme l'affirment l'antique "sagesse" hindoue et la pensée du "Nouvel Age", l'être humain était Dieu, personne n'aurait besoin d'être racheté. Il est donc évident que le yoga est anti-christique de fond en comble. "Cette sagesse, dit Jacques, n'est pas celle qui vient d'en haut ; mais elle est terrestre, charnelle, démoniaque."(Jacques 3:15).

Dans sa théorie et sa pratique, le yoga centre l'homme sur lui-même et fait du "soi", sublimé ou non, le pivot de l'univers. Jésus, Lui, nous dit : "Celui qui veut me suivre, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix (c'est à dire qu'il accepte, jour après jour, que sa vieille nature charnelle soit mise à mort par la puissance de ma mort) et qu'il me suive. Quiconque en effet voudra sauver sa vie la perdra, mais quiconque perdra sa vie à cause de moi la sauvera." (Luc 9:23-24).

Yoga, hypnose, fusion et confusion

Les différents yogas sont des rituels efficaces, des portes conduisant à des modifications de la conscience et à une mise en communication avec le monde occulte. Il ne s'agit de rien de moins que d'hypnose ou d'auto-hypnose, de manipulation ou d'auto-manipulation mentale. Le yoga conduit à l'effacement de certaines distinctions fondamentales, indispensables à une perception saine de la réalité :
la distinction entre le Créateur et la créature, entre Dieu et nous-mêmes ; cette prétendue divinisation de nous-mêmes est en réalité une démonisation ! La contrefaçon démoniaque de la communion aimante, saine, et sainte entre Dieu et Son enfant, c'est la quête d'une union mystique fusionnelle qui conduit à une "illumination" luciférienne.
la distinction entre nous-mêmes et notre environnement, entre ce qui nous est intérieur et ce qui nous est extérieur, entre nous-mêmes et autrui, au point de fausser complètement notre perception de l'autre et du monde ambiant.

La distinction entre accomplir et subir.

En termes bibliques, on appelle cela "la confusion". C'est la marque de ce qui est étranger à Dieu : 1 Corinthiens 14:33 nous apprend en effet que "Dieu n'est pas l'auteur de la confusion."

Ces phénomènes hypnotiques se manifestent aussi dans la "nouvelles vague" dite chrétienne, où une fausse théologie, la recherche d'expériences intenses, et l'influence de fortes personnalités ont remplacé la simplicité de l'Evangile. Là où il y a soumission aveugle à un leader "charismatique", et entraînement dans des phénomènes de groupe abusivement attribués au Saint-Esprit, on aboutit à des résultats qui ressemblent étrangement aux phénomènes yoguiques. En ce qui concerne la doctrine, il y a aussi des similitudes saisissantes : Kenneth Copeland, un des chefs de file de la mouvance "Parole de Foi" enseigne justement la confusion entre le Créateur et la créature, quand il déclare que "Dieu n'est pas quelqu'un qui demeure en nous, il est ce que nous sommes!" (transcription d'un enregistrement de K. Copeland, à consulter en anglais à l'adresse internet : www.banner.org.uk ). Kenneth Hagin, lui, enseigne que "le croyant est une incarnation tout autant que l'était Jésus de Nazareth." (Magazine "Word of Faith", Décembre 1980). On pourrait dresser une longue liste de propos blasphématoires de ce genre, mais ce n'est pas notre propos ici. Ces exemples montrent toutefois qu'il ne s'agit plus, là, de foi biblique. Qu'ils en aient conscience ou non, ceux qui ont suivi ce mouvement-là ont dérapé et sont à présent immergés dans la pensée du "Nouvel Age", dans un univers qui, spirituellement parlant, ne diffère en rien de celui du yoga. A ce propos, il est conseillé de se reporter aux articles du site "Parole de Vie", à l'adresse www.paroledevie.org : A 11, "Le réveil de Pensacola entretient une conception occulte du monde", et A 12, "Toronto et Kundalini Yoga".

Il est parfaitement possible de pratiquer ou de subir l'hypnose sans s'en rendre compte. N'y a-t-il pas une part d'hypnose dans l'effet de certaines musiques "chrétiennes", qui deviennent en fait des instruments de contrôle mental ? Quand le synthétiseur accompagnant les chants produit un certain type de rythme, en particulier entre 45 et 60 battements électroniques à la minute, pour peu que ces chants se prolongent – et c'est généralement le cas – ils jouent le rôle de mantras, c'est-à-dire de formule "sacrée" répétitive. L'hypnose s'installe tout doucement sans qu'on y prenne garde, et le cerveau des participants glisse progressivement dans un état d'hypo-vigilance (c'est-à-dire de transe légère et d'endormissement.) On a pratiqué le "mantra-yoga" sans le savoir ! Tous les rituels répétitifs jouent d'ailleurs un rôle comparable, à des degrés divers. Beaucoup de participants éprouvent alors un sentiment de bien-être, qu'ils prennent pour la présence du Saint-Esprit. Leur capacité de penser par eux-mêmes a été mise hors circuit ; ils deviennent réceptifs à toutes sortes de suggestions, et sont prêts à gober des mensonges et des illusions, pour peu que ces derniers soient enrobés d'un peu de vérité biblique, et qu'ils soient répétés assez souvent, et avec assez de conviction, par quelqu'un qui "parle bien" ! Il y a même des "bergers" d'assemblées qui demandent à leurs auditeurs d'éviter de penser, qualifiant la réflexion personnelle et le discernement, chez leurs brebis, d'intellectualisme, ou de "vains raisonnements" ! Quelle séduction !

Ceux qui s'exposent souvent à cette ambiance, surtout s'ils y prennent plaisir, se robotisent de plus en plus et perdent la capacité de raisonner individuellement, sainement et saintement, c'est-à-dire d'examiner réellement toutes choses à la lumière de la Parole de Dieu. Ils ne sont plus en état d'exercer le sain discernement auquel la Parole de Dieu nous convie. Cet état d'hypo-vigilance cérébrale (qu'on appelle aussi fonctionnement en "mode alpha") devient peu à peu leur état habituel, et ils ont de plus en plus de mal à faire fonctionner leurs facultés de réflexion. Pour peu qu'ils passent aussi du temps devant un écran de télévision, (dont les ondes favorisent justement ce fonctionnement en "mode alpha") cet état de choses s'aggrave et ils sortent de moins en moins souvent de l'état de transe. L'hypo-vigilance deviendra, à leur insu, leur état "normal" et il leur sera de plus en plus difficile de réactiver leur capacité de penser par eux-mêmes, donc de sortir de leur passivité spirituelle. La passivité spirituelle s'accompagnant assez souvent d'activisme, il arrive que ces personnes ne prennent jamais conscience de leur état véritable.

Sortir de la séduction, ou aider d'autres à sortir de la séduction du yoga

Si parmi vos proches il y a quelqu'un qui s'est laissé séduire par le yoga ou qui subit une forme quelconque de contrôle mental, le plus important est de prier avec persévérance pour que le Seigneur Lui-même ouvre les yeux de cette personne. Il y a lieu de prier tout particulièrement pour qu'elle ait soif de la pure Parole de Dieu, et qu'elle reçoive dans son esprit la révélation de la sainteté de Dieu et de l'autorité de la Bible. Il faut prier pour que la grâce du Seigneur la libère de toute hypnose, de toute manipulation, de tout asservissement aux hommes. Ne désespérez pas, même si les résultats tangibles tardent à se manifester. C'est une de ces situations où "nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautés, les puissances, les dominateurs des ténèbres d'ici-bas, contre les esprits du mal dans les lieux célestes". (Ephésiens 6:12-13). N'essayons pas de contrôler nous-mêmes la situation en quoi que ce soit, et évitons les rabâchages et les discussions stériles ! Manifestons l'amour du Seigneur à cette personne, sans jamais donner dans le compromis et les concessions sentimentales.

Si vous avez vous-même pratiqué le yoga ou une activité de même nature, même pendant peu de temps et sans en avoir jamais accepté consciemment la philosophie, il est indispensable de rechercher le pardon du Seigneur, car à Ses yeux c'est une activité occulte, un adultère spirituel qui nous met en relation avec des démons. Le fait d'avoir cru, en toute bonne foi, que c'était spirituellement anodin et le fait de ne pas avoir eu l'intention d'offenser Dieu ne change rien au problème : ce qui compte, ce n'est pas notre pensée sur la question, mais celle du Seigneur Lui-même ! Si possible, qu'une ou deux personnes affermies dans la foi soient témoins de votre démarche et vous soutiennent ; sinon, faites-la seul, de tout votre cœur, et le Seigneur Lui-même sera votre témoin. Demandez-Lui pardon de cet adultère spirituel, et engagez-vous devant Lui à rompre totalement et définitivement avec toute pratique yoguique. Rendez-Lui grâce pour son pardon, et dans l'autorité du Nom de Jésus, faites savoir aux esprits de yoga que vous n'avez plus rien à faire avec eux, que vous ne les servirez plus jamais, et ordonnez-leur de vous quitter pour toujours. Si vous possédez des manuels de yoga ou des objets en rapport avec cette pratique, détruisez-les sans attendre. Remerciez et louez le Seigneur de ce que la puissance de la mort et de la résurrection de Jésus nous délivre à cent pour cent de cette souillure ; louez et bénissez le Seigneur Jésus-Christ pour la puissance du sang versé à un si grand prix, car ce Sang lave de toute offense celui qui confesse son péché et y renonce.

Ce que Dieu veut pour tous ses enfants, c'est la vie abondante en Jésus, "en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance." (Colossiens 2:3). Déguisé ou non en ange de lumière, Satan, également nommé Lucifer, "ne vient que pour voler et tuer et détruire" ; mais Jésus, Lui, est venu "afin que les brebis aient la vie, et qu'elles l'aient en abondance." (Jean 10:10). Afin d'entrer dans la plénitude de Sa volonté pour nous, demandons ardemment à Dieu de toujours nous remplir d'amour pour la vérité. Rejetons toute connivence avec l'ennemi de nos âmes, toute entrave, toute contrefaçon de la vie en Christ, ainsi que "le péché qui nous enveloppe si facilement…et courons avec persévérance l'épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, l'auteur de notre foi et celui qui la mène à la perfection." (Hébreux 12:1-2).

Lecture recommandée :

"La Mort d'un Gourou", de Rabindranath Maharaj.

Ce livre, autrefois édité par les Editions Farel, est actuellement épuisé, mais on peut encore en trouver chez certains libraires, ou le consulter dans certaines bibliothèques

Source:
http://www.jmanjackal.net/fra/frayoga.htm

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17590
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par Charles-Edouard le Jeu 3 Nov 2016 - 20:35


Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17590
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par M1234 le Jeu 3 Nov 2016 - 21:50

Merci Charles-Edouard pour ce partage très important



Et surtout consulter un bon exorciste pour se libérer de cette "possession" car il faut bien dire que ces personnes sont sous l'emprise d'un gourou!!!
Les Prières ne suffisent malheureusement pas!!!!!



le @Père Nathan a accueilli des personnes infestées parfois sans en avouer les méfaits en conscience 
le père Joseph Marie Verlinde est aussi un prêtre dont la vocation est clairement d'éclairer et prier pour les personnes concernées 
M1234
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26501
Age : 65
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par azais le Lun 28 Nov 2016 - 17:10

@azais a écrit:les nouvelles religiosité 

Dans ces religiosité naturalistes, le corps matériel (et la création matérielle) vient de la "condensation de l'énergie" du corps éthérique . Et ce corps éthérique venant de la condensation d'une autre"enveloppe " qu'on appelle le corps astral ... et ainsi de suite de "corps- enveloppe" en "corps-enveloppe" successifs  : corps mental , corps ...., corps bouddhique , corps atmanique  (grand Tout)
Nous humains serions plans de manifestations comme des monades qui traversons ces plans énergétiques , "comme des vagues qui retournent vers l'océan" 
 
20 è minute 
ce qui distingue les religiosité ( taoïsme, hindouisme, bouddhisme , occultisme ) de la spiritualité lié à la Révélation judo chrétienne : 
Entasse pour les premiers (sorte de retour en soi comme illusion, et par régression retrouver la "perfection" originelle ... sans la croix ni Jésus ) 
et Extase (sortir de soi vers l'Autre et les autres : c'est par l'altérité et l'amour que je découvre l'autre et à travers lui qui je suis, sur terre et éternellement )

La Création est perçue différemment : 
dans le 1er cas la création émane du grand Tout, de l'Energie primordiale . Ces religions vont essayer de retrouver cette Source première qui marque jusqu'à chaque cellule de mon corps. Ce processus de divinisation se fait par régression en quelque sorte et disparition du moi 

Dans le 2è cas  Dieu crée par Sa Parole qui nous fait être ce que nous sommes , comme autre , différent de lui , mais  comme créateur il ne cesse de nous "embrasser de Son Souffle  de tendresse ' image de la bouche qui profère une parole et de qui émane un souffle qui accompagne cette parole , éternellement créatrice  

25 è mn : le yoga 

Les 12 étapes du yogas participent au rituel hindou et bouddhique .
 Le but ou l'effet est d'ouvrir des chakras  (pompes énergétiques suscités par exemple dans le Hatayoga met en oeuvre des mouvements du corps , des torsions de la colonne vertébrale pour aspirer l'énergie [kundalini] vers le "haut") 

 Ces ouvertures de chakras nous immergent, sont une immersion dans les énergies qui va supprimer l'illusion de la conscience de soi , autrement dit la dilution de la conscience personnelle . IL s'agit d'une Entasse qui est à l'opposée de l'Extase  chrétienne 

L'extase chrétienne est au contraire  une ouverture vers l'autre , l'Autre , "une vigilance dans l'altérité, la vigilance de la Visitation d'un Autre , pour la rencontre avec l'Autre" qui me fait découvrir qui je suis ( telle la contemplation de Eve par Adam lui fait découvrir qui il est : "elle est vraiment la chair de ma chair et l'os de mes os! "  (la femme révèle à l'homme qui il est ) 

En ouvrant les chakras je peux me laisser envahir par le monde des médiums 

L'occultisme est une collaboration avec des entités qui gouvernent les plans énergétiques pour avoir un pouvoir ... Devas  dans l'hindouisme ,  Djinns chez les musulmans  etc ... , 
les "esprits ignés"( = corps astral)  de St Augustin dans un passage où il reproche les pratiques telluriques d'autodivinisation avec les différentes entités ou êtres intermédiaires vivant sur des plans supérieurs ; par ces pratiques ces entités vont les assimiler par ces fusions avec ces énergies occultes 
l'occultisme convoque ces êtres qui se manifestent explicitement dans ces pratiques (Le spiritisme les invoque implicitement 

Toutes les cultures parlent de ces
 Entités : Rama Krishna, Patanjani ... jusqu'à prévenir les néophytes  
" si vous vous engagez sur ce chemin vous serez pieds et points liés (esclaves) de ces Devas"

Le CEC prévient de ces fautes comme des pêchés (abominations dans l'ancien testament) contre le premier Commandement, une forme d'idolâtrie . elles nécessiteront des exorcismes lourds dans de très nombreux cas ( le père Verlinde lui même a été "exorcisé pendant 5 ans dans un monastère bénédictin belge ...)
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par azais le Lun 28 Nov 2016 - 17:24

 je me permets de mettre le lien suivant qui expose la pratique du yoga dans l'hindouisme et le discernement spirituel  dont il devient nécessaire de connaitre les clés 


 https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t38383-yoga-occulte-religiosite-naturaliste-et-surnaturelle?


Dernière édition par azais le Lun 28 Nov 2016 - 17:28, édité 1 fois
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par azais le Lun 28 Nov 2016 - 17:24

L’un des textes de référence concernant la théorie du yoga du point de vue hindou, est écrit par Pantajali sur le Yoga raja, texte intitulé  Yoga Sutras (596). Dans ce texte, il met en avant les huit parties du yoga. Ils sont définis dans le contexte d’une vision du monde hindoue traditionnelle (réincarnation, karma et moksha-libération). Chacune d'elles a un objectif spirituel et forment une unité: 

Yama (contrôle de soi, privation, dévotions aux dieux [par exemple. Krishna] ou à l’entité impersonnelle suprème [ex: Brahman]
Niyama (devoirs religieux, interdictions, rites)
Asana (postures appropriées pour la pratique du yoga; elles représentent la première étape de l’isolation de la conscience et sont des éléments essentiels et vitaux pour "transcender la condition humaine" 
Pranayama (contrôle et maîtrise de la respiration et de la soi-disant énergie vitale interne au corps humain [prana] pour améliorer la santé ainsi que la conscience spirituelle [occulte] et l’évolution personnelle)
Prayahara (contrôle sensoriel ou privation, par exemple, pour détacher ses sens de l’attachement aux objets extérieurs)
Dharana (concentration plus profonde, ou contrôle mental)
Dhyana (de la contemplation profonde à la méditation occulte)
Samadhi (pénétrer dans la lumière occulte ou "devenir Dieu [Brahman] " ex : "union" de l’individu avec Dieu).

Ces huit étapes dépendent les unes des autres, ne peuvent être séparées du reste: les exercices physiques du yoga sont destinés à préparer le corps aux changements spirituels (occultes), censés aider la personne 

Le concept de prana ("breath") est une clé pour tout le processus. 
Le pranayama fait référence à la connaissance et au contrôle du pana, ou énergie mystique, pas uniquement au contrôle de la respiration physique le pana est l’énergie divine universelle qui réside derrière le monde matériel (arasa)...il a cinq formes, dont toute énergie ne serait que la manifestation. Swami Nikhilananada le décrit dans son ouvrage: Vivekananda - Les Yogas et autres formes, en tant que « pouvoir agissant, omniprésent et infini de l’univers » (979). Quand on possède un contrôle parfait du prana, on devient Dieu. On peut avoir accès à « la connaissance infinie, le savoir infini dans le temps présent »(...) Celui qui est parvenu à la maîtrise du pana, contrôle son propre esprit et tous les esprits, ainsi que tous les corps existants. 
              Le but du pranayama est également de faire émerger le pouvoir renfermé dans le  muladhara chakra appelé la kundalini: puis, l’ensemble de la nature changera et la porte de la connaissance (psychique) s’ouvrira... une connaissance infinie. (979) 
              Selon Vivekananda, toute manifestation occulte s’accomplit à travers le contrôle logique du prana: guérisseurs, mystiques, scientifiques chrétiens, hypnose, et. des différentes sectes ont comme fondement essentiel, le contrôle du pana de manière consciente ou pas.(...) partout où l’on trouve une manifestation de puissance hors du commun, il s’agit de la manipulation du prana.  (979) 

Autrement dit, selon cette religiosité Dieu et toute énergie occulte, ne forment qu’une seule unité. 
Par définition, celui qui pratique la respiration yogique (pranayama) essaie de manipuler l’énergie ("divine") occulte.  

- Références -
596. Rammurti S. Mishra, Yoga Sutras: The Textbook of Yoga Psychology, Garden City, NY: Anchor Books, 1973. Back
979 Swami Nikhilananda, Vinvekananda, the Yogas and Other Works, New York: Ramakrishna and Vinekananda Centre, 1953. Back

(*) Ces informations se trouvent aussi dans le chapitre intitulé “Yoga” dans l’Encyclopédie des Croyances du Nouvel Age”, de John Ankerberg et John Weldon (Harets House Publishers, Eugene, Oregon. 1996. pp 600-602)


extrait de : https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t38383-yoga-occulte-religiosite-naturaliste-et-surnaturelle?
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par Delsanto le Lun 28 Nov 2016 - 19:44

Dans quel monastère belge le Père Verlinde s'est-il fait délivrer?

Car il y a sur ce forum une personne belge en mal d'aide.

Si quelqu'un le sait, merci de me le dire.




Delsanto
En adoration

Masculin Messages : 2530
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par territoire en héritage le Lun 28 Nov 2016 - 20:33


Le sujet de l'incompatibilité du yoga avec la foi chrétienne a déjà été débattu ici :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t28824-le-yoga-chi-kong-etc-sont-ils-autorises-par-l-eglise

avec les références apportées par plusieurs personnalités - dont le Père Verlinde - sur ce sujet et qu'on peut retrouver (et bien plus) sur un article très complet et très bien fait du Père Manjackal aussi :

http://www.jmanjackal.net/fra/frayoga.htm

Mes excuses, je n'avais pas vu que tout le développé de l'argumentation du Père Manjackal a déjà été donné au début du fil : ne pas tenir compte de ce message SVP merci.


territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2232
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme Empty Re: Philosophie et pratique du Yoga: incompatibles avec le Christianisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum