Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
-57%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse à air chaud (sans huile)
64.99 € 149.99 €
Voir le deal

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Page 1 sur 34 1, 2, 3 ... 17 ... 34  Suivant

Aller en bas

Visage de J?sus ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Lun 10 Sep 2012 - 8:00

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Maria_10

Chers Amis,

Je suis émerveillée par la lecture de " l' Oeuvre de Maria Valtorta  " que je réponds avec ardeur au plaisir de vous partager les points forts de cette oeuvre immense . Je le ferai journellement pour que chacun et chacune de vous découvriez  ce trésor pour les  âmes et  qui ne vous laissera pas indemnes  , j'en suis certaine


Je vais commencer par vous présenter l'origine de cette oeuvre de  Maria Valtorta qui se compose de 10 volumes  

**

Maria Valtorta  

Clouée au lit depuis de nombreuses années déjà, Maria Valtorta reçoit, au plus sombre de la 2ème guerre mondiale, la vision complète des scènes de l'Évangile.    

Cette oeuvre  propose de les découvrir librement, sans interférer dans cette rencontre selon le vœu de Pie XII : "Publiez l’œuvre tel quel. Il n’y a pas lieu de donner une opinion quant à son origine, qu’elle soit extraordinaire ou non. Ceux qui liront, comprendront".

L'œuvre de Maria Valtorta  

Écrites sans aucunes ratures, les milliers de pages manuscrites relatent, dans un style vivant et passionnant, les actes et les enseignements de Jésus au cours de ses trois années de vie publique, et les scènes de son enfance..

**
Origine de l' oeuvre enseignée et dirigée par Jésus

***

Catéchèse du mardi 22 août 1944

Jésus m'ordonne :    

"Prends un cahier tout neuf, copie sur la première feuille la dictée du 16 août (1944). Dans ce livre on parlera d'Elle."

J'obéis et copie.
Catéchèse du mercredi 16 août 1944

Jésus dit : "Aujourd'hui, écris ça seulement. La pureté a une telle valeur que le sein d'une créature peut contenir Celui qui ne peut être contenu, parce qu'Elle possédait la pureté absolue, la plus grande pureté que puisse avoir une créature de Dieu.    

La Très Sainte Trinité y descendit avec toutes ses perfections, y habita avec ses Trois Personnes, enferma son infinité dans un petit espace. Mais Elle n’en fut pas moins diminuée parce que l'amour de la Vierge et la volonté de Dieu dilatèrent cet espace jusqu'à en faire un Ciel. Et la Très Sainte Trinité se manifesta avec ses caractéristiques :        

Le Père, étant encore une fois le Créateur de la créature, comme au sixième jour de la Créationavait une fille vraie, digne de Lui, façonnée à sa parfaite ressemblance. L'empreinte de Dieu était imprimée en Marie avec une telle plénitude et exactitude que seul le Premier-Né du Père lui était supérieur. On peut appeler Marie la puînée du Père, par la perfection qui Lui fut accordéeet qu’Elle sut conserver et par sa dignité d'Épouse et de Mère de Dieu et de Reine du Ciel, Elle vient en second lieu, après le Fils du Père; et en second lieu dans son éternelle Pensée parce que éternellement Il se complaît en Elle.          

Le Fils, étant aussi pour Elle "Son Fils", lui enseigna, par le mystère de grâce, sa vérité et sa sagesse alors qu'il n'était encore qu'un Embryon qui se développait en son sein.          

L'Esprit-Saint, en apparaissant parmi les hommes par une Pentecôte anticipée, par une Pentecôte prolongée : Amour pour "Celle qu'Il aima. Consolation pour les hommes pour le Fruit de son Sein, Sanctification par la Maternité de la Sainte.            

Pour se manifester aux hommes sous la forme nouvelle et complète qui inaugure l'ère de la Rédemption, Dieu n'a pas choisi pour son trône un astre du ciel, ni le palais d'un souverain puissant. Il n'a pas voulu non plus les ailes des anges pour y poser ses pieds. Il a voulu un sein sans tache.          


Ève aussi avait été créée sans tache , mais elle voulut librement se corrompre par sa propre volonté. Tandis qu'Ève se trouvait dans un monde pur, Marie vécut dans un monde corrompu sans consentir à blesser sa pureté par la plus petite pensée dirigée vers le péché Elle savait l'existence du péché. Elle en a vu les divers aspects et les plus horribles. Elle les a tous vus, jusqu'au plus horrible : le décide. Mais Elle les a connus seulement pour les expier et être éternellement Celle qui a pitié des pécheurs et prie pour leur rédemption


***
Demain , nous découvrirons l'mage de la Vierge Marie telle que Jésus l'a révélée


**

#Valtorta


Dernière édition par Maud le Sam 13 Juil 2013 - 6:50, édité 12 fois
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Emmanuel le Lun 10 Sep 2012 - 20:21

Merci, Maud.

Comme c'est beau!

Smile

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par reve de champion le Lun 10 Sep 2012 - 20:49

Je suis au tome 7, et c est un pur bonheur.... a la lecture, on se sent comme un apôtre ou Jésus explique en détails les paraboles, l 'importance de Marie dans les siécles, la dérive de Juda, comment évangeliser les âmes ect...

Cette oeuvre est rempli d'Esprit Saint.

Une collection est indispensable pour Mieux savoir qui est Jésus.

Pour ma part, chaque jour je lit le soir une dizaine de page, et vraiment j'ai la sensation qu'il m'enseigne, me parle, me converti, me faire grandir en Esprit.

Magnifique pour rentrer dans l'intimité de Dieu!
reve de champion
reve de champion
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 235
Age : 36
Localisation : thonon les bains
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Emmanuel le Lun 10 Sep 2012 - 20:54

Oui, vous avez bien raison, rêve de champion, on a vraiment l'impression d'être là. Cette présence, ces enseignements, cette multitude de personnages qu'a cotoyés Jésus et que nous découvrons en profondeur, comme c'est beau.
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Mar 11 Sep 2012 - 9:25

Quelle poésie et quelle Merveilleuse beauté coulent du texte ci-dessous .
Il ne peut en être autrement quand les écrits parlent de La Vierge Marie ..la " Toute Pure !"


***

'Son âme apparaît belle et intacte,
telle que Dieu la pensa'


Catéchèse du samedi 26 août 1944

Jésus dit :

"Lève-toi en hâte, ma petite amie. J'ai un ardent désir de te porter avec Moi dans l'azur paradisiaque de la contemplation de la Virginité de Marie. Tu en sortiras avec l’âme aussi fraîche que si tu venais d'être créée par le Père, petite Ève, encore ignorante de la chair. Tu en sortiras avec l'esprit illuminé, parce que tu seras plongée dans le chef-d’œuvre de Dieu.

Tu en sortiras avec tout ton être débordant d'amour, parce que tu auras compris comme Dieu sait aimer. Parler de la conception de Marie, la Sans Tache, cela signifie plonger dans l'azur, dans la lumière, dans l'amour. Viens et lis ses gloires dans le livre de l'Ancêtre.

"Dieu m'a possédée dès le commencement de ses œuvres dès le commencement, avant la création. Il m'a établie à l'origine des êtres, avant que fut créée la terre Lorsque les abîmes n'existaient pas encore, il m'avait déjà conçue. Les sources d'eau vive ne coulaient pas encore et les montagnes ne s'étaient pas dressées avec leurs masses imposantes et les collines n'étaient pas exposées au soleil, que j'étais engendrée.



Dieu n'avait pas encore fait la terre, les fleuves et l'axe du monde, et moi j'étais Quand Il préparait le ciel, j'étais présente quand, par l'effet d'une loi immuable, Il enferma l'abîme sous la voûte des cieux; quand dans les hauteurs Il assura la stabilité de la voûte céleste et Il fit les sources d'eau vive quand Il fixait à la mer ses limites et imposait des lois à ses masses d'eau; quand Il ordonnait aux eaux de ne pas franchir leurs limites, quand Il jetait les fondements de la terre j'étais avec Lui pour organiser toutes les choses Dans une joie sans fin, je jouais au milieu de l'univers...".

Vous avez appliqué ces paroles à la Sagesse, mais elles parlent d'Elle : la Mère toute belle, toute sainte, la Vierge Mère de la Sagesse que Je suis personnellement, Moi, qui te parle J'ai voulu que tu écrives le premier vers de cet hymne en tête du livre qui parle d'Elle pour qu'on reconnaisse et que l'on sache qu'Elle est la consolation et la joie de Dieu, la raison de la constante, parfaite, intime joie de ce Dieu Un et Trine qui vous gouverne et vous aime et à qui l'homme a donné tant de motifs de tristesse, la raison pour laquelle Il a perpétué la race humaine alors qu'à la première épreuve elle méritait la destruction la raison du pardon que vous avez obtenu.

Avoir Marie pour en être aimé. Oh ! cela valait bien la peine de créer l'homme, de le laisser vivre, de décréter qu'il serait par- donné, pour avoir la Vierge belle, la Vierge sainte, la Vierge immaculée, la Vierge possédée par l'amour, la Fille bien-aimée, la Mère toute pure, l'Épouse aimante ! Dieu vous a donné et vous aurait encore donné davantage pour posséder la Créature qui fait ses délices, le Soleil de son soleil, la Fleur de son jardin. Et Il continue à vous donner tellement par Elle, sur ses demandes, pour sa joie, parce que sa joie va se confondre avec la joie de Dieu et l'augmente des lueurs qui font étinceler la lumière, la grande lumière du Paradis, et toute étincelle est une grâce pour l'univers; pour la race humaine, pour les bienheureux eux-mêmes, qui répondent dans un cri étincelant d'alléluia pour tout miracle de Dieu, créé par le désir du Dieu Trine de voir l'étincelant sourire de joie de la Vierge.



Dieu a voulu donner un roi à l'univers qu'Il avait créé du néant. Un roi qui fût le premier de nature matérielle parmi toutes les créatures sorties de la matière et elles-mêmes matérielles.

Un roi qui fût un peu moins que divin par sa nature spirituelle, uni à a Grâce comme il l'était dans l'innocence de sa première journée. Mais l'Intelligence suprême, qui connaît tous les évènements les plus lointains dans les profondeurs des siècles, qui découvre incessamment tout ce qui était, est et sera - et pendant qu'Elle contemple le passé et observe le présent, voilà qu'Elle plonge son regard dans l'avenir le plus lointain et n'ignore pas comme sera la mort du dernier homme, tout cela sans confusion ni discontinuité -

Elle n'a jamais ignoré que le roi qu'Elle avait prévu, créé pour être semi-divin à ses côtés dans le Ciel, héritier du Père, arrivé adulte dans son royaume après avoir vécu dans la maison de sa mère - la terre dont il a été formé - durant son enfance de fils de l'Éternel pendant son séjour terrestre, Elle n'a pas ignoré qu'il aurait commis contre lui-même le crime de tuer en lui la Grâce, et le vol de se dérober du Ciel.

Pourquoi, alors, l'avoir créé ? Certes beaucoup se le demandent. Auriez-vous préféré ne pas exister ? Ne méritait-elle pas pour elle même; bien que pauvre et nue, et devenue âpre par votre méchanceté, d'être vécue, cette journée terrestre, pour connaître et admirer l'infinie beauté que la main de Dieu a répandue dans l'univers ?

Pour qui aurait-Il fait ces étoiles et ces planètes qui se déplacent comme des flèches en rayant la voûte du firmament, ou s'avancent avec une lenteur apparente mais majestueuse dans leur course de bolides, vous procurant lumières et saisons et vous donnant, éternels, immuables et pourtant toujours changeants, une nouvelle page à lire sur l'azur, chaque soir, chaque mois, chaque année ? C'est comme s'ils voulaient vous dire :

"Oubliez la prison, laissez de côté vos publications remplies de choses obscures, putrides, sales, venimeuses, menteuses, blasphématoires, corruptrices, et élevez-vous, au moins par le regard, vers la liberté sans limites des cieux, faites-vous une âme d'azur en regardant tant de sérénité, faites-vous une provision de lumière pour l'emporter dans votre noire prison, lisez la parole que nous écrivons en chantant notre chœur sidéral, plus harmonieux que celui des orgues d'une cathédrale; la parole qu'écrit notre splendeur, la parole qu'écrit notre amour, parce que il nous est toujours présent Celui qui nous a donné la joie d'exister, et nous l'aimons pour nous avoir donné cette existence, cette splendeur, ce mouvement, cette liberté et cette beauté au milieu de cet azur plein de suavité au-delà duquel nous voyons un azur encore plus sublime : le Paradis.



C' 'est notre être qui nous donne d'accomplir la seconde partie du commandement de l'amour en vous aimant, vous, notre universel prochain, en vous aimant par le don que nous vous faisons en vous procurant direction et lumière, chaleur et beauté. Lisez la parole que nous vous disons, c'est celle qui inspire notre chant, notre splendeur, notre joie : Dieu".

Pour qui aurait-Il fait, cet azur liquide, miroir du ciel, chemin vers la terre, sourire des eaux, voix des flots, parole aussi qui, par ce bruissement de soie, ces rires d'enfants paisibles, ces soupirs des vieux qui se souviennent et pleurent, ces soufflets de violence, ces coups de corne, ces mugissements et grondements, toujours ne cesse de parler et dit : "Dieu" ?

La mer est pour vous comme les cieux et les astres et, avec la mer, les lacs et les fleuves, les ruisseaux et les étangs et les sources claires, tout ce qui sert à vous porter, à vous nourrir, à vous désaltérer et à vous purifier, et qui vous servent en servant le Créateur, sans sortir de leur lit pour vous submerger comme vous le méritez.

Pour qui aurait-Il fait toutes les innombrables familles des animaux, qui sont des fleurs qui volent en chantant, qui sont des serviteurs qui courent et travaillent pour vous, qui vous nourrissent et vous égaient, vous, les rois de la création ?

Pour qui aurait-Il fait toutes les innombrables familles des plantes et des fleurs qui semblent des papillons, des gemmes et des oiseaux immobiles, des fruits qui paraissent des colliers et des écrins de perles, tapis pour vos pieds, repos pour vos têtes, loisirs, utilités, joie pour l'esprit, pour les membres, la vue, l'odorat ?

Pour qui aurait-Il fait les minéraux dans les profondeurs de la terre, les sels dissous dans les sources bouillantes ou glacées, le soufre, l'iode, le brome, sinon pour le plaisir de quelqu'un qui n'est pas Dieu mais fils de Dieu, un être unique : l'homme ?

À la joie de Dieu, aux besoins de Dieu, rien n'était nécessaire. Lui se suffit à Lui-Même. Sa contemplation est sa béatitude, sa nourriture, sa vie; son repos. Toute la création n'a pu accroître d'un atome l'infini de sa joie, de sa beauté, de sa vie, de sa puissance. Tout cela, Il l'a fait pour sa créature, pour celui dont Il a voulu faire le roi des choses créées, pour l'homme.



Pour voir tant d’œuvres divines et le remercier de la puissance qu'Il vous donne, cela valait la peine de vivre, et de votre vie vous devez être reconnaissants. Vous auriez dû l'être, même si vous n'aviez été rachetés qu'à la fin des temps. En effet, bien qu'ayant été dans les premiers, et que vous soyez toujours, chacun en particulier, prévaricateurs, orgueilleux, luxurieux, homicides, Dieu vous accorde encore de jouir de la beauté de l'univers et vous traite comme si vous étiez bons, de bons fils auxquels on apprend et accorde tout pour rendre plus douce et plus saine la vie. Ce que vous savez, vous le savez par lumière de Dieu. Tout ce que vous découvrez, c'est sur les indications de Dieu. Dans le Bien. Les autres connaissances et les autres découvertes, qui portent le signe du mal, viennent du Mal suprême : Satan.

L'Intelligence suprême, qui n'ignore rien, savait avant que l'homme existât qu'il aurait été, par son libre vouloir, voleur et homicide. Et parce que l'éternelle Bonté n'a pas de limites dans sa bonté, avant que la faute se produisît Elle pensa au moyen pour la détruire. Le moyen : Moi, le Verbe. L'instrument pour faire du moyen un instrument efficace : Marie. Et la Vierge fut créée dans la sublime pensée de Dieu. Toutes choses ont été créées pour et par Moi, Fils bien-aimé du Père.

Moi comme Roi, j'aurais dû avoir sous mes pieds de Roi divin des tapis et des joyaux tels que nulle cour royale n'en eut jamais, et des chants et des voix et des serviteurs pour entourer mon existence tels que n'en eut jamais aucun souverain, et des fleurs et des gemmes, tout le sublime, tout le grandiose, tout ce qui est gentil, plaisant, tout ce qu'il est possible de tirer de la pensée d'un Dieu. Mais je devais être chair et non seulement esprit. Chair pour sauver la chair. Chair pour sublimer la chair, en la portant au Ciel beaucoup de siècles avant l'heure. Parce que la chair habitée par l'Esprit est le chef-d’œuvre de Dieu et que c'est pour elle qu'avait été créé le Ciel.

Pour être chair, j'avais besoin d'une mère. Pour être Dieu, j'avais besoin d'un père qui fut Dieu. Voilà pourquoi Dieu créa l'Épouse et lui dit : "Viens avec Moi.

A mes côtés, vois tout ce que Je fais pour notre Fils. Regarde et réjouis-toi, éternelle vierge, Enfant éternelle, et que ton sourire emplisse ce Ciel et donne aux anges la note initiale et qu'il enseigne au Paradis l'harmonie céleste. Je te regarde et Je te vois telle que tu seras, ô Femme immaculée qui maintenant n'es qu'esprit : l'esprit en qui Je me complais. Je te regarde et donne l'azur de ton regard à la mer et au firmament, la couleur de tes cheveux au grain saint, ta blancheur au lys et ton rose à la rose, semblable à ton épiderme soyeux, les perles sont tes dents minuscules. Je fais les douces fraises en regardant ta bouche, Je mets au gosier des rossignols les notes de ton chant et à la tourterelle ta plainte.



En lisant tes futures pensées, en écoutant les battements de ton cœur, Je possède le modèle et le guide de la création. Viens, ma Joie, pour toi les mondes sont comme des amusements jusqu'à ce que tu seras dans ma pensée la lumière dansante, voilà les mondes pour ton sourire, pour toi les guirlandes des étoiles et les colliers d'astres, la lune sous tes pieds gentils, fais-toi une écharpe des étoiles de la voie lactée. Elles sont pour toi, les étoiles et les planètes.

Viens et réjouis-toi à la vue des fleurs qui amuseront ton Enfant et feront un oreiller au Fils de ton sein. Viens et contemple la création des troupeaux et des agneaux, celle des aigles et des colombes. Sois-Moi toute proche pendant que Je fais les vasques des mers et des fleuves, que Je dresse les montagnes et les couvre de neige et de forêts, pendant que Je sème les blés et plante les arbres et les vignes, et l'olivier pour toi, ma Pacifique, et la vigne pour toi, mon Sarment qui portera le Grappe eucharistique.

Accours, vole, jubile, Ô ma Belle, et l'univers, qui se crée d'heure en heure, prépare-le à m'aimer, Amoureuse, et qu'il devienne plus beau par ton sourire, Mère de mon Fils, Reine de mon Paradis, Amour de ton Dieu".

Et encore, en voyant l'Erreur et en admirant la Sans-Erreur : "Viens vers Moi, toi qui effaces l'amertume de la désobéissance humaine, de la fornication humaine avec Satan, et de l'humaine ingratitude. Je prendrai avec toi ma revanche sur Satan".

Dieu, le Père Créateur, avait créé l'homme et la femme avec une loi d'amour si parfaite que vous ne pouvez plus en aucune façon en comprendre la perfection. Et vous vous égarez en pensant comment aurait été l'espèce humaine si l'homme ne l'eût pas soumise aux directives de Satan.

Considérez les plantes dans leurs fruits et leurs graines. Obtiennent-elles semences et fruits par suite de fornication et par l'effet d'une fécondation entre cent unions ? Non. De la fleur mâle sort le pollen. Dirigé par un ensemble de lois météoriques et magnétiques, il va vers l'ovaire de la fleur femelle. Celle-ci s'ouvre, le reçoit et produit. Elle ne se souille pas le refusant ensuite, comme vous faites, pour éprouver le lendemain la même sensation. Elle produit. Jusqu'à la nouvelle saison elle ne fleurit pas, et quand elle fleurit c'est en vue de la reproduction.



Considérez les animaux, tous les animaux. Avez-vous jamais vu un mâle et une femelle aller l'un vers l'autre pour un stérile embrassement et une relation impure ? Non. De près ou de loin, en volant ou en rampant, en sautant ou en courant, ils accomplissent le rite de la fécondation sans s'y soustraire en s'arrêtant à la jouissance, mais ils vont jusqu'aux conséquences sérieuses et saintes de la perpétuation de la race, l'unique but.

L'homme, demi-dieu par son origine divine d'une grâce que je lui ai donnée entière, devrait accepter uniquement dans le même but l'acte animal qui s'impose, depuis que vous êtes descendus d'un degré dans l'ordre de l'animalité.

Vous n'agissez pas comme les plantes et les animaux. Vous avez eu comme maître Satan, vous l'avez voulu comme maître et le voulez encore. Et les actes que vous faites sont dignes du maître que vous avez voulu. Mais si vous aviez été fidèles à Dieu, vous auriez eu la joie d'avoir des enfants saintement, sans douleur, sans vous livrer à des unions obscènes, indignes, qu'ignorent les animaux eux-mêmes, les animaux sans âme raisonnable et spirituelle.

A l'homme et à la femme pervertis par Satan, Dieu a voulu opposer l'Homme né d'une Femme super sublimée par Dieu, au point d'engendrer sans avoir connu l'homme : Fleur qui engendre Fleur sans besoin de fécondation matérielle, mais qui devient Mère par l'effet d'un seul baiser du Soleil sur le calice inviolé du Lys-Marie.

La revanche de Dieu ! Siffle, ô Satan, ta haine pendant qu'Elle naît. Cette petite fille t'a vaincu ! Avant que tu fusses le rebelle, le tortueux, le corrupteur, tu as déjà été le vaincu et Elle ta victorieuse.

Mille armées rangées en bataille ne peuvent rien contre ta puissance. Les armes tombent des mains des hommes contre tes écailles, ô perpétuel corrupteur, et il n'est pas de vent assez fort pour dissiper la puanteur de ton haleine. Et pourtant, ce talon d'enfant, si rose comme l'intérieur d'un camélia rosé, si lisse et délicat que la soie paraît rugueuse en comparaison, qui est si petit qu'il pourrait entrer dans le calice d'une tulipe et se faire de ce satin végétal une chaussure, voilà qu'il t'écrase sans peur et te renferme en ton antre; Voilà que son seul vagissement te met en fuite, toi qui ne redoutes pas les armées, et que son souffle purifie le monde de ta puanteur.

Tu es vaincu. Son nom, son regard, sa pureté sont: lance, foudre et pierre que te transpercent, te clouent par terre, te renferment dans ta tanière infernale, ô Maudit, qui as enlevé à Dieu la joie d'être Père de tous les hommes créés !



C'est inutilement désormais que tu les as corrompus, ceux qui avaient été créés dans l'état d'innocence, en les portant à s'unir et à concevoir au travers de détours luxurieux, privant Dieu, dans sa créature aimée, de leur accorder des enfants selon des règles qui, si elles avaient été respectées, auraient maintenu sur la terre un équilibre entre les sexes et les races, capable d'empêcher les guerres entre les peuples et les malheurs dans les familles.

En obéissant, ils auraient pourtant connu l'amour et ils l'auraient eu. Une possession pleine et tranquille de cette émanation de Dieu, qui du surnaturel descend au naturel pour que la chair aussi en éprouve une joie sainte, elle qui est unie à l'esprit et créée par le Même qui a créé l'esprit.

Maintenant votre amour, ô hommes, vos amours, que sont-ils ? Ils sont ou luxure qui prend les apparences de l'amour, ou peur inguérissable de perdre l'amour du conjoint à cause de sa luxure et des autres. Vous n'êtes jamais plus certains de posséder le cœur de l'époux ou de l'épouse depuis que la luxure a envahi le monde. Et vous tremblez et pleurez et devenez fous de jalousie, assassins parfois, pour venger une trahison, et désespérés en d'autres cas, frappés d'aboulie ou de démence.

Voilà ce que tu as fait, Satan, aux fils de Dieu. Ceux que tu as corrompus auraient connu la joie d'avoir des enfants sans douleur, la joie de venir au jour et de mourir sans crainte. Mais, maintenant, tu es vaincu en une Femme et par la Femme.

A partir de cette heure, qui l'aimera retournera à être de Dieu, surmontant. tes tentations pour pouvoir conserver sa pureté immaculée. Désormais, ne pouvant être mère sans douleur, les femmes auront son réconfort. Désormais Elle sera pour les époux un guide et pour les mourants une mère, grâce à laquelle il sera doux de mourir sur ce sein qui les défendra contre toi, Maudit, et contre le jugement de Dieu.

Marie Valtorta, petite voix de Dieu, tu as vu la naissance du Fils de la Vierge et la naissance au Ciel de sa Mère. Tu as donc vu qu'en dehors de la faute, la peine de mettre au monde et celle de mourir est inconnue.

Mais si à la super-innocente Mère de Dieu a été réservée la perfection des dons célestes, à tous ceux qui, descendant des premiers parents, seraient restés innocents et fils de Dieu, il aurait été donné d'engendrer sans douleur - comme il se devait, pour avoir su s'unir et concevoir sans luxure - et de mourir sans angoisse !

La sublime revanche de Dieu sur la vengeance de Satan a été de porter la perfection de la créature aimée à une super-perfection qui, au moins dans une créature, a neutralisé tout souvenir d'humanité, susceptible de donner accès au poison de Satan. C'est ainsi que, non pas à la suite d'une chaste union humaine, mais par un divin embrassement qui transfigure l'esprit dans l'extase du Feu, est venu au monde le Fils.

La Virginité de la Vierge !... Viens. Médite les profondeurs de cette virginité dont la contemplation donne le vertige de l'abîme ! Qu'est-ce que la pauvre virginité forcée de la femme qu'aucun homme n'a épousée ? Moins que rien. Qu'est-ce que la virginité de celle qui veut être vierge pour être à Dieu mais ne sait l'être que dans son corps, pas dans son esprit en qui elle laisse pénétrer tant de pensées étrangères, et caresse et accepte la caresse de pensées humaines ?

Cela commence à être une larve de virginité, mais c'est bien peu de chose encore. Qu'est-ce que la virginité d'une claustrée qui ne vit que de Dieu ? Beaucoup. Mais ce n'est toujours pas une virginité parfaite à l'égard de celle de ma Mère.

Une connivence inconsciente existe toujours, même chez le plus saint : celle-là originelle de l'esprit avec le péché. C'est celle dont le Baptême affranchit. Il en affranchit, mais de même qu'une femme séparée de son époux par la mort ne retrouve pas une virginité totale, ainsi le Baptême ne rend pas cette virginité totale qui était celle de nos premiers parents avant la faute.

Une cicatrice persiste, douloureuse, qui ne s'oublie pas et se trouve toujours en situation de ramener une plaie, comme certaines maladies dont périodiquement les virus redeviennent actifs.

Chez la Vierge, il n'y a pas trace de connivence avec la faute. Son âme se manifeste belle et intacte comme quand le Père la pensa, réunissant en Elle toutes les grâces.

C'est la Vierge, c'est l'Unique, c'est la Parfaite, c'est la Complète. Telle que pensée, telle qu'engendrée, Elle demeure: Telle Elle est couronnée et demeure éternellement. C'est la Vierge. C'est l'abîme de l'intangibilité, de la pureté, de la grâce, qui se perd dans l'Abîme d'ou Elle est jaillie, en Dieu, Intangibilité, Pureté, Grâce absolues au superlatif.

Voici la revanche du Dieu Trine et Un. A l'encontre de toutes les créatures profanées Il dresse cette Étoile de perfection. Contre la curiosité malsaine, cette Réservée qui se satisfait du seul amour de Dieu. Contre la science du mal, cette sublime Ignorante.


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Lys_bl10
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par esperance le Mar 11 Sep 2012 - 21:22

Paix à vous!

je viens juste pour apporter mon témoignage sur les écrits de cette servante de Dieu.
je suis ravis que Maud nous présente les Oeuvres de Martia Valtorta. Ces oeuvres m'ont bcp fortifié pour approfondir ma foi et surtout ma vision du chrétien des martyres et de Dieu lui meme. Les écrits de Maria Valtorta devraient etre lu par tout les chrétiens, car c'est vraiment une très bonne nourriture spirituel pour qui veut se connaitre mieux et connaitre les secrets de l'amour de Dieu pour nous.

J'ai lu, tout les écrits sorti de la plume de Maria V.
Et Moi, j'en ai pensé que, une fois que lorsque l'on a lu les Cahiers de 1943- 1944 et 1945-50, ainsi que -mais surtout - L'Evangile tel qu'il m'a été rélévé , les 10 tomes, je pense qu'après tout cette nourriture spirituelle, on a tout les outils et le savoir pour devenir un Saint.
C'est surtout la Vie de Jésus qui m'a permis de mieux comprendre les mystères de la Vie de Notre Seigneur ainsi que de la Sainte Vierge.
cela fait presque 10 ans que je les ai lu et toute les jours de ma vie, certaine scène de la vie de jésus ou meme , le comportement de certains apotre reste dans mon esprit et parfois m'encourage a mieux me conduire quand je dois faire face a une décision importante.

en tout cas Oui, je suis daccord, j'affirme et je confirme qu'il faut vraiment lire ces livres. C'est une grande grâce pour notre temps.


esperance
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 326
Inscription : 28/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Mar 11 Sep 2012 - 21:33

Merci Espérance de votre appréciation Very Happy

J'espère aussi que ces écrits feront connaître cette Oeuvre qui est un complément très riche de l' Evangile et mériterait d'être connu par chaque Chrétien et pour le bien des âmes

sunny
Paix et Joie à vous aussi Espérance !
Maud


Dernière édition par Maud le Mar 11 Sep 2012 - 22:00, édité 1 fois
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Lotfi le Mar 11 Sep 2012 - 21:53

J'atteste par le seigneur tout puissant lui qui est la vérité que Maria Valtorta est une Sainte.........Quand j'ai lu spécialement ce qu'elle a vu à la Fin du Monde j'étais certain que ce qu'elle disait venait de Dieu.....C'est tellement spectaculaire ...
Je donnerai les raisons dans 2 ans avec des preuves irréfragables
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4780
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Emmanuel le Mar 11 Sep 2012 - 21:55

Smile
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Mar 11 Sep 2012 - 22:04

Oh Lotfi ! que vous faites plaisir à tous ceux qui aiment cette Oeuvre et de ce fait Maria Valtorta . Very Happy

Merci !

Amicalement
Maud
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Mer 12 Sep 2012 - 7:39

Je mets ci-dessous le fil qui ramène à "La Naissance de Marie "

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t17204-la-naissance-de-marie-vue-par-maria-valtorta

Aujour d'hui il sera question de la " Présentation de Marie " au Temple par ses Parents Anne et Joachim

***
.
'D’ici trois années tu seras là, mon lys'

Vision du lundi 28 août 1944

Je vois Joachim et Anne avec Zacharie et Élisabeth. Ils sortent d'une maison de Jérusalem, certainement maison d'amis ou de parents. Ils se dirigent vers le Temple pour la cérémonie de la purification.

Anne a entre ses bras l'enfant, bien emmaillotée mais surtout enveloppée dans une couverture de laine légère qui doit être douce et chaude. Et avec quelle précaution et quel amour elle porte et surveille sa petite créature, soulevant de temps à autre le bord du fin et chaud tissu pour voir si Marie respire bien et la recouvrant ensuite pour l'abriter de l'air froid d'une belle mais froide journée de plein hiver !

Élisabeth a des paquets entre les mains. Joachim amène avec une corde les deux agneaux gros et très blancs, des moutons déjà plutôt que des agneaux.

Zacharie ne porte rien, Il est très beau dans son habit de lin qu'un lourd manteau de laine, aussi blanche, laisse entrevoir. Un Zacharie beaucoup plus jeune que celui que j’ai déjà vu à la naissance du Baptiste et en pleine force. Élisabeth aussi est une femme d'âge mûr mais qui semble encore fraîche.

Chaque fois qu'Anne regarde le bébé, elle se penche extasiée sur le petit visage endormi. Elle aussi est très belle dans un vêtement d'azur qui tend au violet foncé avec un voile qui lui couvre la tête et descend sur les épaules et sur le manteau plus foncé que la robe.

Mais Joachim et Anne, surtout, sont solennels dans leur habit de fête. Contrairement à son habitude, il n'a pas sa tunique marron foncé, mais un long habit d'un rouge très foncé - comme nous dirions maintenant : rouge Saint-Joseph - et les franges de son manteau sont toutes neuves et jolies. Sur la tête il porte aussi une sorte de voile rectangulaire entouré d'une bande circulaire de cuir. Tous ses effets sont neufs et fins.

Anne ! Oh ! Ce n'est pas un habit foncé, aujourd'hui ! Elle a un vêtement d'un jaune très clair, presque couleur de vieil ivoire, serré à la ceinture, au cou et aux poignets, d'une bande qui semble d'argent et d'or. La tête est couverte d'un voile très fin qui semble damassé, et aussi retenu sur le front par une mince lame précieuse.

Au cou un collier d'orfèvrerie et aux poignets des bracelets. On dirait une vraie reine pour la dignité avec laquelle elle porte le vêtement et surtout le manteau d'un jaune clair bordé d'une grecque en très belle broderie, teinte sur teinte.

"Il me semble te voir le jour de ton mariage. Je n'étais qu'une fillette alors, mais je me souviens encore comme tu étais belle et heureuse" lui dit Élisabeth.

"Mais maintenant, je le suis encore davantage... J'ai voulu mettre la même parure pour cette cérémonie. Je l'avais gardée pour ce jour de fête... et je n'espérais plus la mettre pour un jour pareil."

"Le Seigneur t'a beaucoup aimée..." dit Élisabeth, avec un soupir

"C'est pour cela que je Lui donne ce que j'aime le plus : cette fleur ... ; ma fleur."

"Comment feras-tu pour l'arracher de ton sein quand l'heure sera venue ?"

"Je me rappellerai que je ne l'avais pas et que c'est Dieu qui me l'a donnée. Je serai toujours plus heureuse à cette heure-là, quand je la saurai au Temple, je me dirai : "Elle prie près du Tabernacle, elle prie le Dieu d'Israël pour sa maman, aussi". J'en ressentirai la paix. Et j'éprouverai une plus grande paix en me disant : "Elle est toute à Lui. Quand ces deux vieillards qui l'ont reçue du Ciel ne seront plus, Lui, l'Éternel sera encore son Père". Crois-moi, j'en ai la certitude.

Cette enfant ne nous appartient pas. Je n'étais plus en état de rien faire... Lui l'a mise en mon sein, don divin, pour essuyer mes larmes, raffermir notre espérance et notre prière. Elle est donc à Lui. Pour nous, nous en sommes les heureux gardiens... qu'Il en soit béni !"

On arrive aux murs du Temple.



"Pendant que vous allez à la porte Nicanore, je vais prévenir le prêtre; ensuite, je viendrai, moi aussi" dit Zacharie. Et il disparaît derrière une arcade qui donne accès dans une grande cour entourée de portiques.

Le groupe continue à avancer par les terrasses successives. Parce que - je ne sais si j'en ai jamais parlé - l'enclos du Temple n'est pas au même niveau, mais il monte par paliers successifs de plus en plus élevés. On accède par des marches à chaque palier et à chaque palier il y a des petites cours, des portiques et des entrées magnifiquement travaillées, de marbre, bronze et or.

Avant de rejoindre le lieu du rendez-vous, on s'arrête pour sortir de leur emballage les choses apportées: à savoir des galettes, me semble-t-il, larges et plates bien beurrées, de la farine blanche, deux colombes dans une cage d'osier et deux grosses pièces d'argent : certaines pièces de monnaies tellement lourdes qu'heureusement qu'à cette époque il n'y avait pas de poches, elles les auraient défoncées.

Voici la belle porte de Nicanore ,tout un travail de broderie en bronze massif laminé d'argent. Zacharie est déjà là à côté d'un prêtre, majestueux dans son habit de lin. Anne reçoit l'aspersion d'une eau, lustrale je suppose, ensuite on lui ordonne d'avancer vers l'autel du sacrifice.

L'Enfant n'est plus dans les bras de la mère. Élisabeth l'a prise et elle reste en dehors de l'entrée. À son tour, Joachim entre derrière sa femme, tirant à reculons un malheureux agneau qui bêle. Et moi, je fais comme pour la purification de Marie : je ferme les yeux pour ne pas voir tout ce carnage.

Maintenant Anne est purifiée, Zacharie dit doucement quelques mots à son collègue qui les écoute avec un sourire. Et puis ce dernier rejoint le groupe qui s'est reformé et, félicitant le père et la mère pour leur joie et leur foi aux promesses, reçoit le deuxième agneau, la farine et les galettes.

"Cette fille est donc consacrée au Seigneur ? Sa bénédiction l'accompagnera et vous pareillement, Voici (une autre) Anne qui arrive. Ce sera une de ses maîtresses : Anne de Phanouel de la tribu d'Azer. Viens, femme, cet enfant on l'offre au Temple, tu seras sa maîtresse et sous ta garde elle croîtra en sainteté. Comme une hostie de louange."



Anne de Phanouel, déjà toute blanche, caresse l'enfant qui s'est éveillée et regarde de ses yeux innocents et étonnés toute cette blancheur, tout cet or qui brille au soleil.

La cérémonie doit être achevée. Je n'ai pas vu de rite spécial pour l'offrande de Marie. Peut-être suffisait-il de le dire au prêtre et surtout à Dieu, auprès du lieu sacré.

"Je voudrais faire l'offrande au Temple et me rendre là où j'ai vu la lumière l'an dernier" dit Anne.

Ils y vont, accompagnés d'Anne de Phanouel. Ils n'entrent pas dans le Temple proprement dit. On le comprend, il s'agit de femmes et d'une fille. Ils ne vont donc pas à l'endroit où Marie alla offrir son Fils. Mais, tout près de la porte grand 'ouverte, ils regardent l'intérieur semi-obscur d'où arrivent de doux chants de jeunes filles, et où brillent des lumières précieuses qui répandent une clarté dorée sur la tête des deux rangées voilées de blanc : deux vraies rangées de lys.

"Dans trois ans, tu seras là aussi, mon Lys" promet Anne à Marie qui regarde comme fascinée vers l'intérieur et sourit au lent cantique.

"Elle semble comprendre" dit Anne de Phanouel. "C'est une belle petite. Elle me sera chère comme si elle était à moi. Je t'en fais la promesse, mère, si l'âge me permet de la réaliser."


"Tu seras là, femme" dit Zacharie, "Tu la recevras parmi les jeunes filles consacrées. Moi aussi, j'y serai. Je veux y être ce jour-là pour lui dire de prier pour nous dès son entrée..." et il regarde sa femme qui comprend et pousse un soupir.

La cérémonie est terminée et Anne de Phanouel se retire, pendant que les autres sortent du Temple, parlant entre eux.

J'entends Joachim qui dit : "Pas seulement mes deux meilleurs agneaux, mais je les aurais tous donnés pour cette joie et pour louer Dieu !"



Je ne vois rien d'autre.



♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Lys_bl11
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Jeu 13 Sep 2012 - 7:19

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Maria_11

L’éternelle Vierge n’a eu qu’une seule pensée : adresser vers Dieu son cœur

Catéchèse du mercredi 30 août 1944

Jésus dit :

"Le Souverain Prêtre avait dit : "Marche en ma présence et sois parfaite".

Le Souverain Prêtre ne savait pas qu'il parlait à la Femme, qui pour la perfection n'était inférieure qu'à Dieu seul. Mais il parlait au nom de Dieu, et pour cette raison, sacré était l'ordre qu'il donnait. Toujours sacré, mais spécialement pour celle qui était la Pleine de Sagesse.

Marie avait mérité que la "Sagesse la prévînt et se montrât à Elle tout d'abord" parce que "dès le commencement de sa journée, Elle avait veillé à sa porte et désirant s'instruire, pour amour, Elle voulait être pure pour obtenir l'amour parfait et mériter d'avoir la Sagesse pour maîtresse".

Dans son humilité, elle ne savait pas qu'elle la possédait avant d'être née, et que son union avec la Sagesse ne faisait que continuer les divins battements de son cœur au Paradis. Elle ne pouvait pas imaginer cela.


Et quand dans le silence de son cœur, Dieu lui disait des paroles sublimes, elle s'humiliait à l'idée que c'était des pensées d'orgueil et, levant vers Dieu un cœur innocent, elle disait : "Aie pitié de ta servante, Seigneur !".

Oh ! vraiment la Vraie Sage, l'Éternelle Vierge n'a eu qu'une seule pensée dès l'aube de sa journée :

"Adresser vers Dieu son cœur, dès le matin de sa vie et veiller pour le Seigneur, en priant en présence du Très-Haut", demandant pardon pour la faiblesse de son cœur, comme son humilité le lui suggérait de croire, ne sachant pas qu'elle anticipait les demandes de pardon pour les pécheurs, qu'elle ferait plus tard au pied de la Croix, en même temps que son Fils mourant.

"Quand plus tard le Grand Seigneur le voudra, Elle sera remplie de l'Esprit d'intelligence" et comprendra alors sa sublime mission. Pour l'heure, ce n'est qu'une petite fille, qui dans la paix sacrée du Temple lie, "relie" de plus en plus étroits ses conversations, ses affections, ses souvenirs à Dieu.

*
Mais pour toi, petite Marie, le Maître n'a-t-il rien de particulier à te dire ? "Marche en ma présence et sois pour cela parfaite" Je change légèrement la phrase sacrée et je t'en fais un ordre. Parfaite dans l'amour, parfaite dans la générosité, parfaite dans la souffrance.

Regarde, une fois de plus la Maman. Et médite sur ce que beaucoup ignorent ou veulent ignorer, parce que la douleur est chose trop désagréable à leur palais et à leur esprit... La douleur. Marie l'a possédée dès les premières heures de sa vie. Être parfaite, comme elle l'était, c'était posséder aussi une parfaite sensibilité. Pour cela, plus vive devait être la douleur du sacrifice, mais pour cela aussi il était plus méritoire.

Qui possède la pureté possède l'amour, qui possède l'amour possède la sagesse, qui possède la sagesse possède la générosité et l'héroïsme, parce qu'il sait pour qui il se sacrifie.

Élève ton esprit



♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Colomb13
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Ven 14 Sep 2012 - 6:59

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Maria_12


Mort de Joachim et d’Anne

Catéchèse du jeudi 31 août 1944

Jésus dit :

"Comme un rapide crépuscule d'hiver où un vent de neige accumule les nuages dans le ciel, la vie de mes grands-parents connut rapidement la nuit, depuis que leur Soleil s'était fixé, pour y resplendir devant le Rideau Sacré du Temple.

Mais n'est-il pas dit : "La Sagesse inspire la vie en ses fils, prend sous sa protection ceux qui la cherchent... Qui l'aime, aime la vie et qui veillera pour elle se réjouira de sa paix. Qui la possède aura la vie en héritage... Qui la sert obéira au Saint et qui l'aime est bien aimé de Dieu... S'il croira en elle, il l'aura en héritage, héritage qui sera confirmé aux descendants pour qu'elle l'accompagne dans l'épreuve.

Il sera d'abord l'objet d'un choix de Dieu, puis Dieu lui enverra craintes, peurs et épreuves, la flagellation de sa discipline pour le former jusqu'à ce qu'Il l'ait éprouvé dans ses pensées et puisse se fier de lui. Mais après cela Il l'affermira, reviendra à lui par des chemins droits et le rendra content. Il lui découvrira ses secrets, mettra en lui des trésors de science et d'intelligence au sein de la justice"?

Oui, tout cela a été dit. Les Livres sapientiels conviennent à tous les hommes qui y trouvent le miroir de leur conduite et un guide, mais heureux ceux que l'on peut reconnaître parmi les amants spirituels de la Sagesse.

Je me suis entouré de sages, dans ma parenté mortelle. Anne, Joachim, Joseph, Zacharie, et plus encore Élisabeth et puis le Baptiste, ne sont-ils pas là de vrais sages ? Je ne parle pas de ma Mère en qui la Sagesse possédait sa demeure.

De la jeunesse à la tombe, la Sagesse avait inspiré une manière de vivre agréable à Dieu à mes grands-parents. Comme une tente qui protège de la fureur des éléments déchaînés, elle les avait protégés contre le danger du péché. La sainte crainte de Dieu est à la base de l'arbre de la sagesse d'où s'élance avec toutes ses branches pour rejoindre à son sommet l'amour tranquille dans sa paix, l'amour paisible dans sa sécurité, l'amour sûr de lui dans sa fidélité, l'amour fidèle dans sa force, l'amour total, généreux, actif des saints.

"Qui aime la Sagesse, aime la vie et possède en héritage la Vie dit l'Ecclésiastique. Mais cela se rattache à ma parole: "Qui perdra sa vie par amour de Moi, la sauvera". C'est qu'il n'est pas question de la pauvre vie de cette terre, mais de la vie éternel- le, non des joies d'une heure, mais des joies immortelles.

En ce sens Joachim et Anne l'ont aimée et elle fut avec eux dans leurs épreuves. Combien, parmi vous, sans être complètement mauvais voudraient n'avoir jamais à pleurer ni à souffrir ! Combien d'épreuves ne rencontrèrent pas ces justes qui méritèrent d'avoir pour fille Marie !



La persécution politique qui les chassa de la terre de David en les appauvrissant sans mesure. La tristesse de voir s'écouler les années sans qu'une fleur leur dise : "Je vous continue". Et après, la crainte que l'ayant eue à un âge avancé, il était certain qu'ils ne verraient pas s'épanouir en elle la femme. Et puis devoir l'arracher de leur cœur pour la porter à l'autel de Dieu. Et encore vivre, dans un silence plus pesant, alors qu'ils s'étaient habitués au chant de leur petite tourterelle, au bruit de ses petits pas, aux sourires et aux baisers de leur créature... et attendre avec ces souvenirs l'heure de Dieu.

Et encore, et encore. Maladies, calamités des intempéries, insolences des puissants... tant de coups de bélier dans le faible castel de leur modeste prospérité.
Et ce n'est pas tout : le souvenir pénible de leur enfant si lointaine qui reste seule et pauvre et qui, malgré leur sollicitude et leurs sacrifices, n'aura qu'un reste du bien paternel. Et en quel état le trouvera-t-elle si, pendant des années encore il reste inculte, fermé, attendant qu'elle revienne ? Craintes, peurs, épreuves et tentations. Et fidélité, fidélité, fidélité toujours à Dieu. La tentation la plus forte : ne pas se refuser le réconfort de la présence de leur fille auprès de leur vie à son déclin.

Mais les enfants appartiennent à Dieu, d'abord, avant d'appartenir à leurs parents. Et tout fils peut dire ce que j'ai dit à ma Mère : "Ne sais-tu pas que je dois veiller aux intérêts du Père du Ciel ?" Et chaque mère, chaque père doit, pour savoir quelle attitude observer, regarder Marie et Joseph au Temple, Anne et Joachim dans leur maison de Nazareth qui se fait chaque jour plus vide et plus triste, mais dans laquelle une seule chose ne s'affaiblit pas, mais ne Cesse de grandir : la sainteté de deux cœurs, la sainteté de leur union.

Que reste-t-il à Joachim infirme et à Anne sa dolente épouse pour éclairer leurs longues et silencieuses soirées de vieillards qui attendent la mort ? Les petits vêtements, les premières sandalettes, les pauvres joujoux de leur petite qui est si loin et puis les souvenirs, les souvenirs, les souvenirs. Et avec eux une paix qui vient leur dire : "Je souffre, mais j'ai accompli mon devoir d'amour envers Dieu".



Et alors voilà une joie surhumaine qui brille d'une lumière céleste, inconnue aux gens du monde. Elle ne pâlit pas du fait qu'elle tombe sur paupières flétries, sur deux yeux qui se meurent
, mais à la dernière heure resplendit davantage et illumine des vérités restées au dedans de leur âme tout le temps de la vie, enfermées comme des papillons dans leurs cocons, ne manifestant leur existence que par des suaves mouvements faits de légers éclairs; mais maintenant elles ouvrent leurs ailes de soleil et montrent les paroles qui les décorent. Et la vie s'éteint dans la connaissance d'un avenir bienheureux pour eux et pour leur descendance pendant que sur leurs lèvres s'épanouit une dernière bénédiction pour leur Dieu.

Telle fut la mort de mes grands-parents, comme la méritait leur sainte vie. À cause de leur sainteté, ils ont mérité d'être les premiers gardiens de l'Aimée de Dieu. Ce n'est que quand un Soleil vint les éclairer au déclin de leur vie qu'ils eurent la pleine vision de la grâce que Dieu leur avait faite.

À cause de leur sainteté Anne n'éprouva pas les souffrances de l'enfantement mais donna extatiquement le jour, après l'avoir portée, à la Sans Faute. Pour tous deux, ce ne fut pas l'agonie, mais la langueur d'une vie qui s'éteint comme s'éteint une étoile quand le soleil se lève à l'aurore.

Et s'ils n'eurent pas la consolation de me posséder, Moi, la Sagesse Incarnée, comme l'eut Joseph, j'étais près d'eux, Invisible Présence, leur disant de sublimes paroles, penché sur leur oreiller pour les endormir dans la paix, en attendant le triomphe.

Quelqu'un dira : "Pourquoi n'ont-ils pas dû souffrir pour engendrer et mourir puisqu'ils étaient fils d'Adam ?" Je leur réponds : "Si pour s'être approchés de Moi présent dans le sein de ma Mère, le Baptiste, fils d'Adam et conçu avec le péché d'origine, fut sanctifié avant de naître, n'aurait-elle eu aucune grâce la mère sainte de la Toute Sainte que la Tache n'avait pas touchée, de Celle qui était la Préservée de Dieu et qui portait Dieu avec elle en son esprit presque divin et en son cœur encore embryonnaire, jamais séparée de Dieu depuis le moment où le Père la pensa, qui fut conçue dans un sein qui revint à posséder Dieu en plénitude au Ciel pour une éternité glorieuse ?".

À celui-ci je réponds : "La droiture de la conscience procure une mort sereine et les prières des saints vous obtiennent pareille mort".

Joachim et Anne avaient derrière eux toute une vie de droiture. Au moment de la mort, elle se découvrait à eux comme un panorama paisible, comme un chemin qui les amenait au Ciel. Et puis, ils avaient la Sainte en oraison devant le Tabernacle de Dieu.

Elle priait pour ses parents éloignés d'elle, venaient pour elle après Dieu, le Bien Suprême, mais aimés, comme le veut la Loi et aussi le cœur humain, mais d'un amour surnaturellement parfait



♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Anne_e10


*

Il n'y aura pas de texte samedi et dimanche
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Charles-Edouard le Sam 15 Sep 2012 - 22:41

L'oeuvre ne ressemble t'elle pas à "la cité Mystique" livre de Marie d'Agreda?
Car c'est aussi l'histoire de la Très Sainte Vierge Marie et de Notre Seigneur Jésus Christ.
Il serait bon de lire les deux pour voirs les différences, a ce qui parait la cité mystique révèle des secrets et ainsi nous comprenons mieux certains mystères.
Merci Maud pour mettre l'oeuvre jour après jour Smile

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17593
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Emmanuel le Sam 15 Sep 2012 - 23:27

Bonjour cher Charles-Édouard,

Tu ne connais pas Maria Valtorta?

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" est une Oeuvre unique pour notre temps, tellement précise, et particulilèrement dénuée des défauts des révélations privées des siècles passés, où il y avait des imprécisions et imperfections dues au fait que l'on écrivait de mémoire, ou par personne interposée. C'est ce qui s'est produit pour Marie d'Agréda, puis pour Anne-Catherine Emmerich.

Avec Maria Valtorta, tout est écrit sur le moment, et Maria, âme allitée donnée à Dieu comme victime pour les âmes, est présente sur les lieux de la Vie du Christ, comme si elle y était vraiment. Elle doit écrire sur le moment ce qu'elle voit, elle ne peut écrire de mémoire, sur demande expresse de Jésus, pour éviter toute erreur.

Elle décrit les lieux, les coutumes, la géographie, la topographie, etc., de manière si précise, que des découvertes archéologiques faites après sa mort, ont confirmé tant et tant de choses, que celle-ci a vu, et ne pouvait savoir au moment des visions.

Les oeuvres de Maria Valtorta ont apporté tant de bien chez les âmes, et se répandent de plus en plus en notre temps, suscitant de nombreuses conversions.

J'encourage la lecture à chacun et chacune de ceux qui ne connaîtraient pas cette oeuvre merveilleuse. Et comme Charles-Édouard, je remercie notre chère Maud de nous partager ces écrits merveilleux, chaque jour.

Smile

Union de prières,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Emmanuel le Sam 15 Sep 2012 - 23:32

[info]"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé", de Maria Valtorta

Bonjour,

Cette Oeuvre de Jésus, à travers son instrument, Maria Valtorta a fait le tour du monde, sans publicité. Diffusée en de nombreuses langues, des centaines de milliers d'exemplaires de cette oeuvre merveilleuse ont été écoulés à ce jour. "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé", nous permet de découvrir dans des détails jamais révélés jusqu'à nos jours, les années d'Évangélisation du Christ, en compagnie de Ses apôtres. Source de tant de grâces et de conversions, beaucoup d'âmes du forum ont lu cette oeuvre, qui a contribué à leur conversion et à leur désir de se rapprocher toujours plus de Dieu.

Voici la liste des tomes français de "l'Évangile tel qu'il m'a été révélé". Dans d'autres langues, cela est parfois divisé en quatre très gros tomes. En français, l'Oeuvre est divisée en 10 volumes:

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ 24198411
Tome 1:
Naissance et vie cachée de Marie et de Jésus


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ I-gran13
Tome 2:
La première année de la Vie Publique


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ I-gran14
Tome 3:
La deuxième année de la Vie Publique


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ I-gran15
Tome 4:
La deuxième année de la Vie Publique


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ 10455110
Tome 5:
La troisième année de la Vie Publique


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Fic35110
Tome 6:
La troisième année de la Vie Publique


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ 97888711
Tome 7:
La troisième année de la Vie Publique


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ I-gran16
Tome 8:
La préparation de la Passion



♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ I-gran17
Tome 9:
La Passion


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ I-gran18
Tome 10:
La Glorification


On peut lire la Table des matières détaillée de chacun des volumes, et même, pour ceux qui n'auraient pas les moyens ou la possibilité d'acheter les livres présentement, on peut lire l'oeuvre entière, mise en ligne, en français, à cette adresse:

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2001/index.htm

Union de prières,

Emmanuel[/info]



Les points particuliers de Maria Valtorta

L'intérêt de l'œuvre de Maria Valtorta tient principalement en trois points :


1. Vision complète des Évangiles : Les visions de Marie d'Agréda, concernent la vie de Marie, peu connue des Évangiles, celles de Maria Valtorta, comme d'ailleurs celles d'Anne-Catherine Emmerich, relatent en plus la vie de Jésus, autrement dit l'Évangile.

L'œuvre de Maria Valtorta, la plus complète, est si précise dans cette relation qu'une concordance exacte a pu être établie entre les quatre Évangiles et l'œuvre de Maria Valtorta.

2. Narration directe : Les visions de Marie d'Agreda souffrent d'une narration tardive (à plus de trente ans de distance) et celles d'Anne-Catherine Emmerich d'une narration indirecte (Clemens Brentano et ses héritiers).

Les visions de Maria Valtorta sont retranscrites immédiatement et directement après les visions, diminuant ainsi le risque de déformation.

3. Narration factuelle : Plus encore qu'Anne-Catherine Emmerich, Maria Valtorta rapportent la vision historique des scènes d'Évangile, sans interférer dans leur narration. Les enseignements (de Jésus) sont distincts et rapportés dans la série des trois "Cahiers". Cette dimension de l'œuvre, ouvre des nouvelles pistes à la recherche historique (personnages, lieux, faits, …).
http://www.maria-valtorta.org/ValtortaWeb/MariaValtorta06.htm



Ils parlent de Maria Valtorta ( www.maria-valtorta.org )


SS. le Pape Pie XII (1876-1958)
Pontificat du 2 mars 1939 au 9.10.1958


♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ PieXII

Le 26 février 1948 le Pape Pie XII, qui avait reçu le manuscrit de Maria Valtorta des mains de son confesseur le P. Agostino Bea (futur Cardinal), accorde une audience spéciale au Père Migliorini, confesseur de Maria Valtorta, à son confrère Berti (un professeur de théologie dogmatique) et à leur supérieur, le Père Andrea M. Cecchin, o.s.m. (Servites de Marie). Son jugement était favorable. Aussi conseilla-t-il de publier l’œuvre sans rien enlever, pas même les déclarations explicites de rapporter des "visions" et des "dictées"; mais en même temps il n’approuva pas le texte d’une préface qui parlait d’un phénomène surnaturel. Selon le conseil du pape, toute interprétation devait être laissée au lecteur : "Publiez l’œuvre tel quel. Il n’y a pas lieu de donner une opinion quant à son origine, qu’elle soit extraordinaire ou non. Ceux qui liront comprendront".

Sources : Les termes ont été confirmés, y compris sous serment, par les témoins oculaires. Ces témoignages de l'imprimatur papal sont conservés par les Servites de Marie dans la Basilique de Santa Annunziata à Florence où est enterrée Maria Valtorta


SS. le Pape Paul VI (1897-1978)
Pontificat du 21.06.1963 au 6.08.1978

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Paul%20VI

Le 17 janvier 1974, la Secrétairerie du Pape (la plus haute instance du Vatican), transmets au P. Roschini (voir ci-dessous) les félicitations du Saint-Père pour son ouvrage ouvertement favorable à Maria Valtorta : "Vous avez bien voulu faire parvenir au Souverain Pontife un exemplaire de votre dernier ouvrage : "La Vierge Marie dans les écrits de Maria Valtorta". Appréciant votre piété et votre zèle et le précieux résultat, le Saint-Père vous remercie chaleureusement pour votre nouveau témoignage de pieux hommage et exprime l'espoir que vos efforts recueillent des fruits spirituels abondants."

Précédemment, Mgr Pasquale Macchi, le secrétaire particulier du Pape avait confirmé, en 1963, au cours d'un long entretien au P. Berti que l'œuvre de Maria Valtorta n'était effectivement pas à l'Index (qui n'était pourtant pas aboli) et avait mentionné que le Pape alors archevêque de Milan, avait lu l'un des quatre tomes de l'œuvre de Maria Valtorta et avait donné l'œuvre complète au grand séminaire. Entretien confirmé sous serment par le P. Berti et propos rapportés par lui.

Sources : Déclaration sous serment du P. BertiFac-similé de la lettre de la Secrétairerie d'État.


SS. le Pape Jean-Paul II (1920-2005)
Pontificat du 13.10.1978 au 2.04.2005

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Ratzinger

Le Pape Jean-Paul II ne s'est pas prononcé sur le cas de Maria Valtorta. Seul le Cardinal Ratzinger, Préfet pour la congrégation de la Foi a déclaré, dans une lettre à l'archevêque de Gênes, qu'il n'était pas personnellement favorable à la diffusion de l'œuvre à cause de son possible impact auprès des gens "les plus naïfs". Il laissait toutefois le Cardinal Siri libre de répondre, de la manière qui lui convenait, à la demande d'un prêtre de son diocèse.

Plus tard, ce même Cardinal a fait demander à l'éditeur par l'intermédiaire de la Conférence des évêques d'Italie "comme un service rendu à la foi de l'Église" de préciser sur les futures éditions que l'œuvre de Maria Valtorta devaient être considérée comme une œuvre littéraire personnelle.

Le Pape Jean-Paul II a cependant béatifié le Fr. Gabriele Allegra, bibliste reconnu, ouvertement favorable à Maria Valtorta dont il était un fervent lecteur et sur laquelle il avait écrit une exégèse. Il y reconnaît que cette œuvre "vient de l'esprit de Jésus".

Ce même Pape a canonisé le Padre Pio et béatifié Mère Teresa, tous les deux lecteurs de Maria Valtorta, tous les deux en ayant recommandés la lecture.


Mgr Alfonso Carinci (1862-1963)
Secrétaire de la Congrégation pour les Rites sacrés (actuellement pour la cause des saints)

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Carinci

Il écrit, en 1946 : "À en juger d'après le bien que l'on éprouve en lisant la vie de Jésus de Maria Valtorta, à mon humble avis, cette œuvre, une foi publiée, pourrait porter beaucoup d'âmes au Seigneur: des pêcheurs à la conversion et des bons à une vie plus fervente et plus active. Tandis que la presse immorale envahit le monde et que les films corrompent les gens, il me vient tout à fait spontanément le désir de remercier le Seigneur de nous avoir donné par l'intermédiaire de cette femme qui a tant souffert, qui est clouée au lit, une œuvre littérairement sublime, doctrinalement et spirituellement si élevée, accessible et profonde, attirante à la lecture et capable d'être reproduite dans des représentations cinématographiques et de théâtre sacré. J'ai communiqué ma pensé qui est aussi celle de théologiens et d'exégètes de grande valeur tel que le révérant Père Béa (il n'était pas encore Cardinal à ce moment), tel que Monseigneur Lattanzi, professeur de théologie fondamentale au Latran, mais cela étant, je suis naturellement prêt à me corriger dans le cas où le Saint Père jugerait autrement."

Témoignage extrait de "Pro e Contro Maria Valtorta" (page 41) – CEV – ISBN 88-7987-130-7. Voir aussi, chez le même éditeur "Lettere a Mons. Carinci" (Lettres de Maria Valtorta à Mgr Carinci) – ISBN 978-88-7987-140


Mgr Édouard Gagnon (p.s.s.) (1918-2007)
président du conseil pontifical pour la Famille jusqu’en 1990

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Gagnon

Le Cardinal Édouard Gagnon a estimé tout à fait conforme aux exigences du droit canonique "le genre d'imprimatur accordé par le Saint-Père en 1948 devant témoins".

Ce Cardinal était réputé comme spécialiste de la censure, thème pour lequel il avait écrit un ouvrage de référence en 1945 : "La censure des livres" éditions Fides, Montréal, 1945 - 222 pages.


Cardinal Augustin Bea (s.j.) (1881-1968)
Directeur de l'Institut Biblique Pontifical et confesseur de Pie XII

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Bea

Le futur Cardinal Bea, écrit en 1952 : "J'ai lu plusieurs fascicules de l'ouvrage écrit par Maria Valtorta, en m'attachant plus particulièrement aux domaines exégétique, historique, archéologique et topographique. Pour ce qui est de son exégèse, je n'ai pas trouvé d'erreurs importantes dans les fascicules que j'ai examiné. En outre, j'ai été très impressionné par le fait que ses descriptions archéologiques et topographiques sont faites avec une exactitude remarquable. En ce qui concerne certains éléments exprimés moins précisément, l'auteur, interrogé par moi par le biais d'un intermédiaire, a donné des explications satisfaisantes. Ici et là, certaines scènes m'ont semblé décrites de façon trop diffuse, même avec beaucoup de couleurs vives. Mais de façon générale, la lecture de l'œuvre est non seulement intéressante et agréable, mais vraiment édifiante. Et, pour les personnes moins bien informées sur les mystères de la vie de Jésus, instructive."

Témoignage extrait de "Pro e Contro Maria Valtorta" – CEV – ISBN 88-7987-130-7.


Mère Teresa (1910-1997)
Béatifiée par Jean-Paul II

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Teresa

Selon ce que rapporte le Père Leo Maasburg, responsable national des missions à Vienne en Autriche et confesseur occasionnel de Mère Teresa pendant 4 ans, elle se déplaçait toujours avec trois livres : La Bible son Bréviaire et un troisième livre. À la question du P. Leo, elle lui dit qu'il s'agissait d'un livre de Maria Valtorta. À sa demande sur le contenu, elle lui dit et répéta simplement : "lisez-le".

Interrogé récemment par "Chrétiens Magazine" sur l'avis de Mère Teresa sur l'œuvre de Maria Valtorta, le P. Leo Maasburg confirme simplement : "Pour ce qui est de l'attitude de Mère Teresa à propos de Valtorta, je me souviens clairement de sa réaction positive sans me rappeler plus de détails".

Extrait de "Chrétiens Magazine" n° 218 du 15/03/2009, page 5


Padre Pio de Pietrelcina (1887-1968)
Canonisé par Jean-Paul II
♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Pio
À Elisa Lucchi, une pénitente, qui lui demande, un an avant sa mort, conseil pour la lecture de "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé", Padre Pio répond : "Non seulement je vous permets de le lire, mais je vous le recommande"

Les parcours de Maria Valtorta et Padre Pio étaient si proches qu'un livre a été consacré à leur proximité. Padre Pio avait été aussi condamné par le Saint-Office (en 1933) et réprimandé par le Cardinal Ottaviani, Préfet de cette Congrégation, en 1961.

Sources : "Chrétiens Magazine", numéro spécial de mars 2009 - "Padre Pio et Maria Valtorta" - Emilio Pisani – 2000 - Éditions Centro Editoriale Valtortiano - ISBN 8879870734 - Bollettino Valtortiano n° 39 Janvier – juin 1989


P. Gabriel M. Roschini (o.s.m.) (1900-1977)
Fondateur de l’Université pontificale de théologie "Marianum" et Conseiller au Saint-Siège

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Roschini

Ce philosophe, théologien, hagiographe, mariologue [1] auteur de 130 ouvrages, écrit dans la préface de son livre "La Vierge Marie dans l'œuvre de Maria Valtorta" :

"Qui veut connaître la Sainte Vierge en parfaite harmonie avec le Concile Vatican II, les Saintes Écritures et la Tradition de l'Église, se doit de puiser à la mariologie valtortienne […] car La Vierge Marie dans l'œuvre de Maria Valtorta est le plus important de mes livres... la mariologie qui se dégage des écrits publiés et inédits de Maria Valtorta a été pour moi une vraie découverte. Aucun autre écrit marial, pas même la somme de tous ceux que j'ai lus et étudiés, n'avait été en mesure de me donner sur Marie, chef-d'œuvre de Dieu, une idée aussi claire, aussi vive, aussi complète, aussi lumineuse et aussi fascinante, à la fois simple et sublime, que les écrits de Maria Valtorta".

Dans cet ouvrage, il classe Maria Valtorta dans "les dix-huit principales mystiques (mariales) des temps anciens et modernes"

"La Vierge Marie dans l'œuvre de Maria Valtorta" - 1973 - Éditions Centro Editoriale Valtortiano - ISBN 2920285017. Ce livre a fait l'objet d'une lettre de félicitation de la Secrétairerie d'État - la plus haute instance du Vatican - qui mentionne explicitement le soutien du Pape Paul VI.


Mgr René Laurentin (né en 1917)
Théologien, exégète, historien, ancien conseiller de Vatican II

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Laurentin

Mgr René Laurentin est l'auteur de 160 ouvrages notamment sur la mariologie mais aussi les apparitions mariales dans le monde, domaine dans lequel il s'est spécialisé. Il écrit à propos d'une étude à paraître sur les "vies révélées de Marie" (et de Jésus) :

"Maria Valtorta émerge et se recommande à bien des titres […] Sa vie de longue souffrance, vécue dans un abandon total à Dieu, témoigne de sa sainteté. Elle ne s'éloigne en rien de l'Evangile, ne le contredit nulle part, n'y ajoute pas des enseignements étrangers et reste conforme à l'esprit de l'Evangile. Par ailleurs, elle est celle qui ajoute aux épisodes racontés par l'évangile bien d'autres épisodes ignorés, même s'ils s'inscrivent aisément en marge de l'évangile sans contradiction ni rupture. Cela plaide aussi en sa faveur […] Elle a recueilli les plus larges ralliements au sommet dont celui de Pie XII qui l'a protégé discrètement du Saint-Office […] Reste que le récit de Maria Valtorta n'est pas un 5ème évangile".

Extrait de "Chrétiens Magazine" n° 218 du 15/03/2009, page 7


Fr. Gabriele Allegra (o.f.m) (1907-1976)
Traducteur de la Bible en chinois, béatifié par Jean-Paul II

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Allegra3

Ce bibliste était, dès 1965, féru de Maria Valtorta sur laquelle il a écrit à Macao la première exégèse de l'œuvre de 1968 à 1970, publié en 1985 lors de l'ouverture de son procès en béatification.

Il y déclare notamment : "Produisant de bons fruits dans un nombre toujours croissant de lecteurs, je pense que "L'évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta vient de l'esprit de Jésus".

Voir l'exégèse.


Medjugorje
Messages de la "Gospa" (la Vierge Marie) aux voyantes

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Vicka

En 1982, sur l'instigation du Frère Franjo souvent interrogé par des lecteurs de Maria Valtorta, la voyante Marija transmit à la Vierge cette question : "Quelqu'un qui le demande, peut-il lire ce livre ?". La réponse de la Gospa fut : "Vous pouvez le lire". Réponse en parfait écho à l'avis de Pie XII et avec la position que l'Église définira, dix ans plus tard, pour les révélations privées.

Ces témoignages ne sont pas négligeables car plusieurs voyantes ont reçu, de la Vierge Marie même, le récit de sa vie. Ces œuvres sont encore inédites.

Vicka (photo ci-contre), une autre voyante, s'est fait plus explicite dans un interview accordé le 27 janvier 1988 à Jan Conell, un avocat américain du Pittsburgh Center for Peace.

"Q - Il y a une révélation privée en quatre volumes par Marie d'Agreda, appelée "La Cité Mystique de Dieu". L'Église a approuvé ce traité en quatre volumes comme une révélation privée. Savez-vous quelque chose à ce sujet?

R - Oui, bien sûr. Notre-Dame m'a dit que c'est une version authentique de sa vie.

Q - Y a t-il d'autres livres sur ce sujet, dont Notre-Dame vous a parlé ?

R - Oui. "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta, en dix volumes - Notre-Dame dit que "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" est la vérité.

Q - Que nous sommes bénis de savoir cela, Vicka !

R - Oui, Notre-Dame a dit que si une personne veut connaître Jésus, il doit lire "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta. Ce livre est la vérité."

D'autre part, à la fin des années 90, le Centro Editoriale Valtortiano a reçut des photos d'une autre voyante, Vicka, se recueillant sur la tombe de Maria Valtorta à Florence (Chapelle de Santa Annunziata).

Sources : "Eco di Maria" n° 124, déc. 1995/janvier 1996 – "Chrétiens Magazine" n° 218 – 15 mars 2009, pages 10 à 12. – Fac-similé de l'interview de Vicka, paru dans la "Queen of Peace Newsletter" sur mariavaltortawebring



Merci à Valtortiste91 et son très beau site web, www.maria-valtorta.org


Source de cette page: http://www.maria-valtorta.org/ValtortaWeb/MariaValtorta14.htm

Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Luca le Sam 15 Sep 2012 - 23:53

Bonjour Maud merci beaucoup pour tout ce beau partage. Je les toujours dit quand je lis Maria Valtorta je suis plonger dans la passion de la lecture, l'envie de connaitre la suite et ça n'est plus des lettres que je vois, mais je vois un beau film. Je vais lire tout ça en plusieurs jours parce que il'y à quand même beaucoup. Encore merci Maud d'avoir ce sujet de discussion en nous partagent ceci et merci aussi au autres de nous partager des beaux films Wink
Luca
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 24
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Luca le Sam 15 Sep 2012 - 23:54

Mais dites moi Maria Valtorta es-ce qu'elle à été béatifié ?
Luca
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 24
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Emmanuel le Sam 15 Sep 2012 - 23:59

Non, pas pour l'instant. Mais c'est un peu tôt, également, car sa mort ne date que de 1961, et pour l'Église, c'est assez récent.

À titre comparatif, Anne-Catherine Emmerich est décédée en 1824, et elle a été béatifiée par le Pape Jean-Paul II en 2004, soit 180 ans après sa mort.
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Luca le Dim 16 Sep 2012 - 0:44

Mais pourquoi si tard ? Il est bien claire que l'ont peux dire que Maria Valtorta est une Sainte femme. Confused
Luca
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 24
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Emmanuel le Dim 16 Sep 2012 - 8:46

Je suis d'accord avec toi que l'Église devrait aller plus vite pour la béatification et la canonisation des saints. Mais, je laisse le jugement à ceux que Dieu a placé là pour la diriger...
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par reve de champion le Dim 16 Sep 2012 - 8:54

C est sur qu'au dela de l eglise, Dieu tire les ficelles... si cela prend du temps, c est peut etre pour accroitre les fruits et la renomé futur du Saint...

Jeanne d Arc par exemple a été canonisé 400 ans plus tard...
reve de champion
reve de champion
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 235
Age : 36
Localisation : thonon les bains
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Charles-Edouard le Dim 16 Sep 2012 - 10:59

les livres sont cher, j'en ai eu un en main, mais ce n'était pas le 1er tome.
A la bibliothèque à mon avis il ne l'ont pas.
Il faut 50 ans minimum pour une béatification je pense.
Cela réponds aussi à ma question plus haut:
Il y a une révélation privée en quatre volumes par Marie d'Agreda, appelée "La Cité Mystique de Dieu". L'Église a approuvé ce traité en quatre volumes comme une révélation privée. Savez-vous quelque chose à ce sujet?

R - Oui, bien sûr. Notre-Dame m'a dit que c'est une version authentique de sa vie.

Q - Y a t-il d'autres livres sur ce sujet, dont Notre-Dame vous a parlé ?

R - Oui. "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta, en dix volumes - Notre-Dame dit que "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" est la vérité.

Q - Que nous sommes bénis de savoir cela, Vicka !

R - Oui, Notre-Dame a dit que si une personne veut connaître Jésus, il doit lire "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta. Ce livre est la vérité."

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17593
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Emmanuel le Dim 16 Sep 2012 - 20:44

Bonjour Charles-Édouard,

Merci pour le rappel de ces paroles de Marie.

Aussi, si tu n'as pas les moyens, présentement, d'acheter les volumes de l'Oeuvre, tu peux tout lire en ligne, car, en accord avec le Centro Editoriale Valtortiano, notre ami inscrit sur le forum, Valtortiste91, a numérisé l'intégralité de l'oeuvre sur son excellent site:

http://www.maria-valtorta.org/ValtortaWeb/Oeuvre.htm

Amicalement,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Dim 16 Sep 2012 - 21:24

Chers amis

Je vous remercie de vos commentaires ce qui témoignent de l'importance de cette Oeuvre , dont je suis fière de m' en faire l'écho humblement chaque jour

Je suis contente aussi de constater que mon absence de fils n'aura pas créé de vide .

Que le Seigneur bénisse encore cette Oeuvre et bénisse ce Forum qui en devient le dépositaire

Maud


Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Fa-Victoria le Lun 17 Sep 2012 - 5:38

Merci Maud pour ce partage, je pense que je vais les acheter!
Fa-Victoria
Fa-Victoria
Pour le roi

Féminin Messages : 640
Age : 31
Localisation : Canada
Inscription : 17/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Lun 17 Sep 2012 - 7:17

Bonjour Fa-victoria

Cela ne pourra que t'apporter du Bonheur spirituel , toi qui aime lire .


flower
Maud



Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Maud le Lun 17 Sep 2012 - 8:01

♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Maria_13

Tu devrais être la mère du Christ

Vision du samedi 2 septembre 1944

C'est seulement hier soir, vendredi, que mon âme a été éclairée pour la vision. Je n'ai vu autre chose que :


Une toute jeune Marie, une Marie de douze ans au plus. son petit visage n'a plus la rondeur qui caractérise l'enfance, mais déjà on devine les traits de la femme dans l'ovale qui se dessine.

Les cheveux aussi ne tombent plus épars sur la nuque avec leurs boucles légères; mais ils sont rassemblés en deux lourdes tresses d'un or très pâle - ils paraissent mêlés d'argent tellement ils sont clairs - sur les épaules, et descendent jusqu'aux hanches. Le visage est plus réfléchi, plus mûr, bien que ce soit toujours le visage d'une enfant, d'une belle et pure enfant.

Elle est toute vêtue de blanc. Elle coud dans une toute petite pièce, petite et toute blanche. De la fenêtre ouverte on découvre l'édifice imposant et central du Temple et puis toute la descente des escaliers des petites cours, des portiques et, au-delà de la muraille d'enceinte, la cité avec ses rues, ses maisons, ses jardins et au fond le sommet bosselé du Mont des Oliviers.

Elle coud et chante à mi-voix, Je ne sais si c'est un chant sacré. Le voici :

"Comme en un clair miroir d'eau, une étoile,
Tout au fond de mon cœur, brille et se dévoile.
Depuis mon enfance elle est en moi toujours
Et, avec toute suavité, me guide avec amour.
C'est un chant au fond de mon cœur
Mais d'où peut-il jamais venir ?


Ô homme tu ne le sais pas.
Il vient d'où le Saint repose.
Je regarde mon étoile claire
Tout en ne voulant pas aucune chose
qui n'est pas même si c'était la plus douce et plus chère.



Rien pour moi que sa douce clarté qui est tout à moi.
Tu m'as portée du haut des Cieux, Étoile, en un sein maternel.
En moi tu vis, à présent, mais au-delà des voiles,
Je te vois, glorieuse image du Père.


Quand me donneras-tu l'honneur
D'être l'humble servante du Sauveur ?
Envoie du Ciel, envoie-nous le Messie.
Reçois, ô Père Saint, l'offrande de Marie."


Marie se tait, sourit et soupire, puis se plie à genoux en prière. Son petit visage n'est que lumière. Le regard levé vers l'azur merveilleux d'un beau ciel d'été, elle semble en attirer sur elle toute la lumière et en être irradiée. Ou, mieux encore, il semble que de l'intérieur un soleil caché illumine de ses clartés et allume la neige à peine rosée de la chair de Marie et puis se répand sur les choses et sur le soleil qui illumine la terre, en la bénissant et lui promettant tant de bien.

Pendant que Marie va se lever après sa prière d'amour, sur son visage persiste la clarté de l'extase. À ce moment entre la vieille Anne de Phanouel .Elle s'arrête interdite ou, pour le moins, surprise de l'acte et de l'aspect de Marie. Elle l'appelle : "Marie" et l'adolescente se retourne avec un sourire, différent, mais toujours si beau; elle salue : "Anne, la paix pour toi." "Tu priais ? Tu n'as jamais assez prié ?"

"La prière me suffirait. Mais je parle avec Dieu. Anne, tu ne peux savoir comme je le sens près de moi. Plus que proche : en mon cœur. Que Dieu me pardonne pareil orgueil, mais je ne me sens jamais seule.

Tu vois ? Là, dans cette Maison d'or et de neige, derrière le double Rideau, se trouve le Saint des Saints. Et jamais aucun œil, si ce n'est celui du Souverain Prêtre, ne peut s'arrêter sur le Propitiatoire sur lequel repose la gloire du Seigneur. Mais je n'ai pas besoin de regarder avec tout le respect de mon âme qui le vénère ce double Voile brodé que font vibrer les ondes des chants des vierges et des lévites, et qui répand les effluves des précieux encens comme pour en percer l'épaisseur et permettre de voir le Témoignage.

Bien sûr que je le regarde ! Ne crains pas que je ne le regarde pas avec respect, comme un fils d'Israël. Ne crains pas que l'orgueil m'aveugle en me faisant penser ce que je te dis maintenant.

Je le regarde et il n'y a pas d'humble serviteur du peuple de Dieu qui regarde plus humblement la maison de son Seigneur, plus humblement que moi qui suis convaincue d'être la plus insignifiante de tous. Mais que vois-je ? Un voile. Qu'est-ce que je me représente au delà du Voile ? Un Tabernacle.

Et quoi dans le Tabernacle ? Mais si je porte mes regards au fond de mon cœur, je vois Dieu resplendir dans sa gloire d'amour qui me dit : "Je t'aime" et moi, je Lui dis : "Je t'aime" et je me fonds et me renouvelle à chaque battement de mon cœur en ce baiser réciproque...

Je suis au milieu de vous, maîtresses et compagnes bien chères, mais un cercle de flamme m'isole de vous. Dans le cercle: Dieu et moi. Et je vous vois à travers le Feu de Dieu et c'est ainsi que je vous aime... mais, je ne puis pas vous aimer selon la chair ni jamais personne je pourrai aimer selon la chair. Mon seul amour est Celui-là qui m'aime et selon l'esprit. Je connais mon sort.

La Loi séculaire d'Israël veut faire de toute vierge une épouse et de toute épouse une mère. Mais moi qui suis soumise à la Loi, j'obéis à la Voix qui me dit : "Je te veux". Vierge je suis et resterai. Comment le pourrai-je ? Cette voix, Invisible Présence près de moi, m'apportera son aide car c'est Elle qui le veut. Je ne crains pas.

Je n'ai plus de père, ni de mère... et il n'y a que l'Éternel qui sache en quelle douleur s'est consumé ce que j'avais d'humain. Ça été une douleur cruelle, plus que cruelle. Maintenant je n'ai plus que Dieu. Je Lui obéis donc aveuglément

Mais je l'aurais fait, contre père et mère, parce que la Voix m'enseigne que qui veut la suivre doit passer au-delà des ordres des parents, amoureuses gardes de ronde autour des murs qui protègent leur enfant mais qui la veulent conduire au bonheur par leur chemin à eux, ne sachant pas qu'il y a d'autres voies qui conduisent à une joie infinie... J'aurais abandonné vêtements et manteau pour suivre la Voix qui me dit : "Viens, ô mon Aimée, ô mon Épouse".

J'aurais tout laissé; et les perles de mes larmes, car j'aurai pleuré de devoir désobéir, et les rubis de mon sang, car j'aurais même défié la mort pour suivre la Voix qui appelle, ils leur auraient dit qu'il y a quelque chose de plus grand de l'amour d'un père et d'une mère et plus doux encore : c'est la Voix de Dieu.

Mais, maintenant sa volonté m'a dégagée aussi des liens de la piété filiale. D'ailleurs ils ne m'auraient pas tenue captive. Mes parents étaient deux justes et Dieu leur parlait au fond du cœur comme Il me parle à moi. Ils auraient suivi le chemin de la justice et de la vérité.

Quand je pense à eux, je les vois dans le repos, auprès des Patriarches, et je hâte par mon sacrifice l'avènement du Messie qui leur ouvrira les portes du Ciel. Sur la terre, c'est moi qui me tiens debout, ou plutôt c'est Dieu qui dirige sa pauvre servante en lui disant ses ordres. Et moi, je les accomplis, car c'est mon bonheur de les accomplir. Quand l'heure sera venue, je dirai à l'époux mon secret... et lui l'accueillera."

"Mais Marie... quelles paroles trouveras-tu pour le persuader ! Tu auras contre toi l'amour d'un homme, la Loi et la vie."

"Avec moi j'aurai Dieu… Dieu ouvrira à la lumière le cœur de mon époux… La vie perdra l'aiguillon des sens et deviendra une fleur pure qui exhalera le parfum de la charité. La Loi... Anne ne m'appelle pas blasphématrice, mais je pense que la Loi va changer.

je vous dis : "Toute proche est l'heure où on entendra vagir le Fils d'une ViergeQui le fera, si elle est divine ? Celui qui seul en a le pouvoir : par Dieu. Le temps est proche, plus que vous ne le pensiez, je vous le dis. En lisant Daniel une grande clarté s'est faite en moi, venant du centre de mon cœur et mon esprit a compris le sens de ses secrètes paroles. Elles seront abrégées, les soixante dix semaines à cause des prières des justes. Il sera changé le nombre des années ? Non. La Prophétie ne ment pas. Mais non pas le cours du soleil, mais celui de la lune est la mesure du temps prophétique. Pour cela ".

Oh ! que je voudrais que cette Lumière qui m'aime et qui me dit tant de choses, me dise où est l'heureuse Vierge qui enfantera le Fils de Dieu et le Messie de son Peuple !

Je marcherais pieds nus et je parcourrais la terre. Ni froid, ni gel, ni poussière, ni canicule, ni fauves, ni faim ne m'arrêteraient pour la rejoindre et lui dire : "Accorde à ta servante et à la servante des serviteurs du Christ de vivre sous ton toit. Je tournerai la meule et le pressoir, mets-moi comme esclave à la meule, comme bergère à ton troupeau, à laver les langes de ton Enfant, aux cuisines, aux fours... où tu veux, mais accueille-moi.

Que je le voie ! Que j'entende sa voix ! Que j'en reçoive un regard". Et, si elle ne veut pas de moi, mendiante, à sa porte, je vivrai d'aumônes et de railleries sans un toit, exposée au bivouac et aux grandes chaleurs, pour entendre la voix du Messie enfant et l'écho de ses éclats de rire. Et puis, le voir passer... et peut-être un jour recevrai-je de Lui l'aumône d'un pain...

Oh ! si la faim me torture l'estomac et si je me sens défaillir après un si long jeûne, je ne mangerai pas ce pain. Je le serrerai comme un sachet de perles contre mon cœur et je le baiserai pour sentir le parfum de la main du Christ et je n'aurai plus ni faim, ni froid, parce que ce contact me donnerait extase et chaleur, extase et nourriture..."

"Tu devrais être la Mère du Christ, toi qui l'aimes à ce point ! C'est pour cela que tu veux rester vierge ?"

pas cette ambition, mais à celui qui naîtra de Dieu et d'une Vierge, au Saint du Très Saint ne peut plaire que ce que au Ciel il a choisi pour sa Mère, et ce qui sur "Oh ! non. Je suis misère et poussière. Je n'ose lever le regard vers la Gloire. C'est pour cela que, plus que le double Voile derrière lequel je sais qu'est l'invisible Présence de Jéhovah, j'aime regarder au dedans de mon cœur. Là est le Dieu terrible du Sinaï; ici, en moi, je vois notre Père, un Visage qui resplendit d'amour, qui me sourit et me bénit parce que je suis toute petite comme un oisillon que le vent soulève sans en sentir le poids, et faible comme la tige du muguet sauvage qui ne sait que fleurir et parfumer et n'oppose au vent que la douceur de sa force parfumée et pure. Dieu, mon vent d'amour !

Non, je n'ai la terre Lui parle du Père céleste : la Pureté. Si la Loi méditait cela, si les rabbis qui l'ont amplifiée avec toutes les subtilités de leur enseignement, tournaient leurs esprits vers des horizons plus élevés et se plongeaient dans le surnaturel, laissant de côté l'humain et l'utile oubliant le But suprême de leurs recherches, ils devraient surtout orienter leur enseignement vers la Pureté pour que le Roi d'Israël la trouve à son arrivée. Avec l'olivier du Pacifique, les palmes du Triomphateur, répandez des lys et des lys et des lys;..

Que de Sang devra-t-il répandre pour nous racheter, le Sauveur ! Combien ! Des mille et mille blessures qu'Isaïe vit sur l'Homme des douleurs, voici que tombe, comme la rosée d'un vase poreux, une pluie de Sang. Qu'il ne tombe pas où il y a profanation et blasphèmes, ce Sang divin, mais dans les calices d'odorante pureté qui l'accueillent et le recueillent pour le répandre sur les malades d'esprit, sur les âmes lépreuses, sur tous ceux qui, pour Dieu, sont morts.

Donnez des lys, donnez des lys pour essuyer, avec la blanche robe des pures pétales, la sueur et les larmes du Christ ! Donnez des lys, donnez des lys, pour l'ardeur de sa fièvre de Martyr !

Oh ! Où sera-t-il le Lys qui te portes ? Où, celui qui étanchera ta soif? Où sera-t-il celui qui se teindra de ton Sang et mourra de douleur te voyant mourir ? Où celui qui pleurera sur ton Corps exsangue ? Oh ! Christ ! Oh ! Christ ! Mon Soupir !..." Marie se tait fondue en pleurs, effondrée.

Anne se tait quelque temps, puis de sa voix blanche de femme âgée, émue elle dit : "As-tu autre chose à m'enseigner, Marie ?"

Marie revient à elle. Elle doit croire dans son humilité que sa maîtresse la blâme et dit : "Oh ! pardon ! Tu es maîtresse, je suis un pauvre rien, mais cette parole me jaillit du cœur.

J'ai beau la surveiller pour ne pas parler. Mais c'est comme un fleuve qui dans son impétuosité croissante rompt les digues. Je suis prise et voilà elle est débordée. Ne tiens pas compte de mes paroles et mortifie ma présomption. Les paroles mystérieuses devraient rester dans l'arche secrète du cœur que Dieu par sa bonté bénéficie. Je le sais. Mais elle est si douce cette Invisible Présence que j'en suis toute ivre... Anne, pardonne à ta petite servante !"

Anne la serre contre son cœur. Tout le vieux visage ridé tremble et brille sous les pleurs. Les larmes s'insinuent entre les rides comme fait l'eau sur un terrain accidenté avant de se transformer en un tremblotant marécage. Mais la vieille maîtresse ne provoque pas le rire : bien plutôt, elle fait naître la plus grande vénération.

Marie est entre ses bras, son petit visage contre la poitrine de la vieille maîtresse... et tout finit ainsi.

**
(Anne de Phanouel était une prophétesse âgée qui prophétisa au sujet de Jésus dans le Temple de Jérusalem lors de l'épisode de sa présentation de Jésus au Temple. Elle intervient au moment de la prophétie de Syméon. Elle apparaît dans Luc 2:36-383:

Prophétie d’Anne:

« Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanouel, de la tribu d’Asher. Elle était fort avancée en âge. Après avoir, depuis sa virginité, vécue sept ans avec son mari, elle était restée veuve ; parvenue à l’âge de quatre-vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le Temple, servant Dieu nuit et jour dans le jeûne et la prière. Survenant au même moment4, elle se mit à louer Dieu et à parler de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. ».)



♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥ Lys12
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Luca le Lun 17 Sep 2012 - 21:42

D'accord Emmanuel merci. Merci encore à toi Maud je vais lire le dernier dès que j'ai le temps parce que les études me prend beaucoup de temps et d'énergie.
Luca
Luca
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4328
Age : 24
Inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Manuela le Lun 17 Sep 2012 - 21:48

Merci Maud pour cette merveilleuse oeuvre qui ce lit comme un livre.




Je t`embrasse
Manuela.
Manuela
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Visage de J?sus Re: ♥ Découverte quotidienne de l'Oeuvre de Maria Valtorta ♥

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 34 1, 2, 3 ... 17 ... 34  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum