Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par fabrice remy le Lun 23 Jan 2012 - 19:05

[info]
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les Chrétiens, l’Islam, le dialogue interreligieux et la liberté religieuse : la position de notre Saint-Père Benoît XVI
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Résumé :
Dans l’époque actuelle « où les tensions semblent s’exacerber », le Saint-Père considère « comme une part essentielle de l’annonce de la Parole, la rencontre et le dialogue avec tous les hommes de bonne volonté, en particulier avec les personnes appartenant aux diverses traditions religieuses ».

Cette époque actuelle, « marquée par la mondialisation », offre également, selon le Saint-Père, « la possibilité de vivre dans un contact plus étroit avec des personnes de culture et de religions diverses ». Il s’agit, selon lui, « d’une opportunité providentielle pour manifester comment un authentique sens religieux peut promouvoir entre les hommes des relations de fraternité universelle ». Car c’est bien « la paix entre les nations et les peuples », « bien temporel suprême » et « désir le plus cher de tous les croyants et de toutes les personnes de bonne volonté », qui justifie que les chrétiens s’engagent dans le dialogue inter-religieux.

Les fidèles doivent donc s’y investir animés « d'un respect sincère pour les autres et d'un esprit de réconciliation et de fraternité », « en commençant par dénoncer la violence, trop souvent utilisée dans le passé sous le prétexte de motivations religieuses », et dans l’idée de « mieux se connaître » et de « mieux se respecter pour édifier une société toujours plus fraternelle ».

Dans les tentatives précédentes de « découvrir des points communs » entre les différentes religions en dialogue, le Saint-Père regrette que « la responsabilité de discuter de nos différences avec calme et clarté » n’ait pas été suffisamment posée. Le Saint-Père invite donc désormais les fidèles engagés dans le dialogue inter-religieux à « écouter avec attention la voix de la vérité », qui « ne se limite pas à reconnaître un ensemble commun de valeurs », mais qui « pousse en avant pour enquêter sur leur fondement ultime ». Ce fondement ultime, c’est « Jésus de Nazareth », « le Logos éternel, qui s'est fait chair pour réconcilier l'homme avec Dieu et révéler la raison qui se trouve à la base de toute les choses ». Selon le Saint-Père, « c'est Lui que nous apportons dans le forum du dialogue interreligieux ».
Pour éviter ces écueils, le Saint-Père souhaite que le dialogue inter-religieux évite fermement « toute forme de syncrétisme et de relativisme ».

Le dialogue inter-religieux appelle à « un respect authentique envers chaque personne, afin qu’elle puisse adhérer librement à sa religion ». Le Saint-Père rappelle donc « la nécessité que soit assurée de manière effective à tous les croyants la liberté de professer sa propre religion en privé et en public, ainsi que la liberté de conscience », « Les droits à la liberté de religion et à la liberté de culte » étant, selon lui, « primordiaux ».

En ce qui concerne spécifiquement le dialogue avec les musulmans, le Pape Benoit XVI affirme que l’Église regarde « aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu un ». Citant son prédécesseur sur le trône de Pierre, Grégoire VII, le Saint-Père a notamment rappelé « la charité particulière que chrétiens et musulmans se doivent mutuellement ». Selon le Saint-Père, le dialogue avec les musulmans n’est pas une option, mais un impératif : « Il n'y a pas de place pour l'apathie, ni pour le désengagement, et encore moins pour la partialité et le sectarisme. Nous ne pouvons pas céder à la peur, ni au pessimisme. Nous devons plutôt cultiver l'optimisme et l'espérance. Le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut pas se réduire à un choix passager. C'est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir ». Il souhaite que « les rapports de confiance » qui ont été tissés entre chrétiens et musulmans « se développent dans un esprit de dialogue sincère et respectueux », et demande à ce que soient favorisées « des rencontres pour que chrétiens et musulmans se connaissent mutuellement afin de promouvoir les valeurs dont la société a besoin pour une coexistence pacifique et positive ». L’objectif du dialogue entre chrétiens et musulmans tel que l’a fixé le Saint-Père est de « montrer, par notre respect et notre solidarité mutuels, que nous nous considérons comme les membres d'une seule famille : la famille que Dieu a aimée et réunie ensemble depuis la création du monde jusqu'à la fin de l'histoire humaine ».




EXHORTATION APOSTOLIQUE POST-SYNODALE
VERBUM DOMINI
DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES, AU CLERGÉ,
AUX PERSONNES CONSACRÉES
ET AUX FIDÈLES LAÏCS
SUR LA PAROLE DE DIEU DANS LA VIE ET DANS LA MISSION DE L'EGLISE
(Extraits)

LA PAROLE DE DIEU ET LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX

La valeur du dialogue interreligieux
117. L’Église reconnaît comme une part essentielle de l’annonce de la Parole, la rencontre et le dialogue avec tous les hommes de bonne volonté, en particulier avec les personnes appartenant aux diverses traditions religieuses, en évitant toute forme de syncrétisme et de relativisme, et en suivant les lignes indiquées par la Déclaration du Concile Vatican II Nostra aetate, et précisées par le Magistère ultérieur des Souverains Pontifes. Le rapide processus de la mondialisation, caractéristique de notre époque, offre la possibilité de vivre dans un contact plus étroit avec des personnes de culture et de religions diverses. Il s’agit d’une opportunité providentielle pour manifester comment un authentique sens religieux peut promouvoir entre les hommes des relations de fraternité universelle. Il est d’une grande importance que les religions puissent favoriser dans nos sociétés, souvent sécularisées, un regard qui voit en Dieu Tout-Puissant le fondement de tout bien, la source inépuisable de la vie morale, le soutien d’un sens profond de la fraternité universelle.(...)

Le dialogue entre chrétiens et musulmans
118. Parmi les différentes religions, je désire rappeler que l’Église regarde « aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu un ». Ces derniers se réfèrent à Abraham et rendent un culte à Dieu surtout par la prière, l’aumône et le jeûne. Nous reconnaissons que dans la tradition de l’Islam sont présents de nombreuses figures, des symboles et des thèmes bibliques. Dans la continuité de l’œuvre importante du Vénérable Jean-Paul II, je souhaite que les rapports inspirés par la confiance, qui se sont instaurés depuis plusieurs années entre chrétiens et musulmans, se poursuivent et se développent dans un esprit de dialogue sincère et respectueux. Dans ce dialogue, le Synode a exprimé le souhait que puissent être approfondis le thème du respect de la vie en tant que valeur fondamentale, et celui des droits inaliénables de l’homme et de la femme et de leur égale dignité. En tenant compte de la problématique importante de la distinction entre l’ordre sociopolitique et l’ordre religieux, les religions doivent apporter leur contribution au bien commun. Le Synode demande aux Conférences épiscopales, là où cela apparaît opportun et profitable, de favoriser des rencontres pour que chrétiens et musulmans se connaissent mutuellement afin de promouvoir les valeurs dont la société a besoin pour une coexistence pacifique et positive. (...)

Le dialogue et la liberté religieuse
120. Cependant, le dialogue ne serait pas fécond s’il n’incluait pas aussi un respect authentique envers chaque personne, afin qu’elle puisse adhérer librement à sa religion. Le Synode, alors qu’il encourage la collaboration entre les représentants des diverses religions, rappelle donc également « la nécessité que soit assurée de manière effective à tous les croyants la liberté de professer sa propre religion en privé et en public, ainsi que la liberté de conscience » : en effet, « le respect et le dialogue requièrent la réciprocité dans tous les domaines, surtout en ce qui concerne les libertés fondamentales et plus particulièrement la liberté religieuse. Ils favorisent la paix et l’entente entre les peuples ». (...)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

DECLARATIONS DU PAPE BENOIT XVI SUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX


Dans le monde actuel où les tensions semblent s’exacerber, la conviction du Saint-Siège, qui rejoint celle que vous venez d’exprimer, est que les croyants des différentes religions doivent s’efforcer d’œuvrer ensemble en faveur de la paix, en commençant par dénoncer la violence, trop souvent utilisée dans le passé sous le prétexte de motivations religieuses, et en apprenant à mieux se connaître et à mieux se respecter pour édifier une société toujours plus fraternelle.
Benoit XVI, L'Osservatore Romano, n°5 p. 6, 20 janvier 2007

Pour être vrai, [le dialogue interculturel et inter-religieux] doit être clair, évitant relativisme et syncrétisme, mais animé d'un respect sincère pour les autres et d'un esprit de réconciliation et de fraternité. L'Eglise catholique y est profondément engagée et il m'est agréable d'évoquer à nouveau la lettre que m'ont adressée, le 13 octobre dernier, cent trente-huit personnalités musulmanes et de renouveler ma gratitude pour les nobles sentiments qui y sont exprimés.
Benoît XVI, Voeux au corps diplomatique, 7 janvier 2008

Placés face à ces interrogations les plus profondes concernant l'origine et le destin du genre humain, les chrétiens proposent Jésus de Nazareth. Il est - telle est notre foi - le Logos éternel, qui s'est fait chair pour réconcilier l'homme avec Dieu et révéler la raison qui se trouve à la base de toute les choses. C'est Lui que nous apportons dans le forum du dialogue interreligieux. Le désir ardent de suivre ses traces pousse les chrétiens à ouvrir leurs esprits et leurs cœurs au dialogue. Chers amis, dans notre tentative de découvrir les points communs, nous avons peut-être évité la responsabilité de discuter de nos différences avec calme et clarté. Alors que nous unissons toujours nos cœurs et nos esprits dans la recherche de la paix, nous devons également écouter avec attention la voix de la vérité. De cette manière, notre dialogue ne se limite pas à reconnaître un ensemble commun de valeurs, mais il se pousse en avant pour enquêter sur leur fondement ultime. Nous n'avons aucun motif d'avoir peur, car la vérité nous révèle le rapport essentiel entre le monde et Dieu.
Benoit XVI, Washington, D.C., 17 avril 2008

DECLARATIONS DU PAPE BENOIT XVI SUR LES RAPPORTS QUE DOIVENT ENTRETENIR CHRETIENS ET MUSULMANS


Ensemble, chrétiens et musulmans, nous devons faire face aux nombreux défis qui se posent en notre temps. Il n'y a pas de place pour l'apathie, ni pour le désengagement, et encore moins pour la partialité et le sectarisme. Nous ne pouvons pas céder à la peur, ni au pessimisme. Nous devons plutôt cultiver l'optimisme et l'espérance. Le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut pas se réduire à un choix passager. C'est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir.
Benoît XVI, JMJ de Cologne, 20 août 2005

Les chrétiens et les musulmans, suivant leur religion respective, mettent l'accent sur la vérité du caractère sacré et de la dignité de la personne. C'est la base de notre respect et de notre estime réciproque, c'est la base de la collaboration dans le service de la paix entre les nations et les peuples, qui est le désir le plus cher de tous les croyants et de toutes les personnes de bonne volonté.
Benoît XVI, Castelgandolfo, 25 septembre 2006

Pour illustrer le respect fraternel avec lequel chrétiens et musulmans peuvent oeuvrer ensemble, je voudrais citer les paroles adressées par le Pape Grégoire VII en 1076 à un Prince musulman de l'Afrique du Nord, qui avait agi avec une grande bienveillance à l'égard des chrétiens placés sous sa juridiction. Le Pape Grégoire VII parla de la charité particulière que chrétiens et musulmans se doivent mutuellement "parce que nous croyons en un seul Dieu, quoique d'une manière différente, et parce que nous le louons et le vénérons chaque jour comme créateur des siècles et gouverneur de ce monde".
Benoît XVI, Ankara, 28 novembre 2006

J'ai bien conscience que les musulmans et les chrétiens ont des approches différentes sur les sujets qui concernent Dieu. Mais nous pouvons et nous devons être des fidèles du Dieu unique qui nous a créés et se préoccupe de chaque personne dans tous les lieux du monde. Ensemble nous devons montrer, par notre respect et notre solidarité mutuels, que nous nous considérons comme les membres d'une seule famille: la famille que Dieu a aimée et réunie ensemble depuis la création du monde jusqu'à la fin de l'histoire humaine.
Benoit XVI, Salle Clémentine, 6 novembre 2008

DECLARATIONS DU PAPE BENOIT XVI SUR LA LIBERTE RELIGIEUSE


Parmi les droits qui doivent être pleinement respectés si l’on veut véritablement promouvoir le bien commun, les droits à la liberté de religion et à la liberté de culte sont primordiaux, car ce sont eux qui permettent aux citoyens de vivre en conformité avec leur dignité transcendante en tant que personnes faites à l’image de leur Dieu Créateur.
Benoit XVI, L'Osservatore Romano, n°28 p.3, 4., 2 juillet 2010
[/info]
fabrice remy
fabrice remy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 861
Localisation : Alsace
Inscription : 24/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par s153A8 le Lun 23 Jan 2012 - 19:55

J`AI L`IMPRESSION QUE VOUS AVIEZ DEJA POSTE CE TEXTE ...............

s153A8
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1330
Inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Emmanuel le Mar 24 Jan 2012 - 8:50

Bonjour,

Fabrice en avait posté quelques extraits, seulement. Ceci est un travail de recherche plus approfondi, qui résume la pensée du Saint-Père, et sera très utile comme référence pour le forum, dans le futur.

Merci, Fabrice.

Amicalement,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par pax et bonum le Mar 24 Jan 2012 - 10:34

L'islam,encore l'Islam et toujours l'Islam dont nous sommes assez éloigné à part juste la référence au Dieu unique.

Nous sommes beaucoup plus proches des témoins de Jéhovah qui reconnaissent Jésus Christ,ou que des Evangéliques que nous diabolisons à tort et qui reconnaissent le Christ et les Evangiles!

Commençons par nous entendre avec les Orthodoxes ,comme le demandent les messagers d'aujourd'hui et qui sont nos semblables dans la foi.


Dernière édition par pax et bonum le Mar 24 Jan 2012 - 18:04, édité 1 fois
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6588
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Emmanuel le Mar 24 Jan 2012 - 10:42

Bonjour Pax,

Ces explications de Fabrice, visent justement à apaiser un peu les choses, car, ces derniers temps, nous avons eu beaucoup de sujets, parfois très émotifs, sur le forum, au sujet de l'Islam.

Ces réactions de peur et d'hostilité n'ont pas lieu d'être. C'est ce que nous enseigne le Saint-Père.

Amicalement,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Maud le Mar 24 Jan 2012 - 11:08

Chers tous

Le sujet de l' Islam et des Musulmans brûle actuellement sur ce Forum .

Je vais vous faire part de mon ...humble réflexion....toute personnelle à ce sujet .

Il faut sur ce sujet actuellement très sensible savoir après un bon discernement ....sagesse et raison garder .. ...

Il faut prendre garde de ne pas faire un amalgame de toutes les informations qui nous parviennent actuellement .

Il y a ...chacun sait ....dans l' Islam

-des radicaux extrémistes qui laissent derrière que crimes et désolation dans l' horreur .

- et les bons musulmans paisibles , croyants et fidèles en leur religion

Regardons leur Foi qu'ils n'hésitent pas publiquement à démontrer ...c'est leur façon et coutume de prier ...cela ....nous ...ne pouvons leur interdire .

Les atrocités malheureuses contre les Chrétiens ne sont commises que par des extrémistes ...

Chaque religion possède son " clan d'extrémistes " ....qui n'amène que haine et division.

Nous savons tous ...qui est le principal instigateur de toute cette violence physique et verbale ....le Malin !

Comme je le disais sachons garder sur ce sujet ...Sagesse et Raison ...

Ne tombons pas dans les filets du Diviseur et demandons au Christ Miséricordieux de nous baigner dans Son Saint Sang et souvenons nous de Son Immense Sacrifice ...pour que ...Tous nous soyons... UN ...dans la Maison du Père .

En union de prières

Maud
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par fabrice remy le Mar 24 Jan 2012 - 12:20

@ Pax et bonum,

L'islam,encore l'Islam et toujours l'Islam dont nous sommes assez éloigné à part juste la référence au Dieu unique.

Je ne pense pas que les articles faisant référence à l'Islam seraient si nombreux sur le forum si ceux qui les postaient étaient tous instruits des recommandations papales sur cette question.

Le forum ne déborde tout de même pas d'articles islamophiles, invitant chrétiens et musulmans au respect et à l'estime réciproque.

Si ce rappel des enseignements du Magistère pouvait d'une part pousser ceux qui entretiennent des rapports bienveillants vis-à-vis des musulmans à être plus sensibles à leur devoir d'annoncer la Parole et de transmettre intacte la Sainte Doctrine, et si d'autre part il pouvait faire comprendre à ceux qui entretiennent des rapports de défiance vis-à-vis des musulmans qu'ils s'écartent des injonctions du Saint-Siège et ne facilitent ni la cause de la Paix ni celle de l'Evangélisation des musulmans, alors cet article aura atteint son but.

Merci à Emmanuel d'avoir si bien reformulé les intentions qui étaient les miennes lorsque j'ai tenté de faire cette synthèse des pensées et des paroles de notre Saint-Père Benoit XVI.

Union de prières.

Fabrice
fabrice remy
fabrice remy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 861
Localisation : Alsace
Inscription : 24/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par pax et bonum le Mar 24 Jan 2012 - 18:10

Alors pourquoi ne pas accueillir avec autant d'amour ceux qui nous sont plus proches par la doctrine,qui accueillent le Salut de Notre Seigneur Jésus Christ et sa Parole?
Alors que pour les musulmans,il n'y a ni Incarnation divine,ni Salut par la Croix.
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6588
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Emmanuel le Mar 24 Jan 2012 - 23:14

Bonjour Pax,

Bien sûr, qu'il nous revient d'accueillir avec autant d'amour, et d'établir un dialogue en vue de l'Unité, avec nos frères d'autres confessionns chrétiennes, qui sont, en effet, plus rapprochés de nous, au niveau de la doctrine. Nous avons, d'ailleurs, des protestants et des orthodoxes, sur le forum.

Cependant, comme je le mentionnais ci-dessus, ces dernières semaines, nous avons eu, sur le forum, des fils innombrables de réactions face aux musulmans, souvent empreints de peur, ou de sentiments hostiles. Cette mise au point de Fabrice, vise ainsi à apaiser ces tensions.

Si, un jour, nous avions, sur le forum, de pareilles réactions hostiles envers nos frères protestants, orthodoxes ou anglicans, ce sera alors la pensée du Saint-Père sur le dialogue et l'unité entre chrétiens, que nous serons portés à partager, afin d'apaiser les tensions à nouveau.

Union de prières,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Justeun le Mer 25 Jan 2012 - 18:02

Bonjour l'islam n'est qu'une religion ,

la religion c'est que que l'homme se construit le temps qu'il n'a pas retrouvé l'Unité Spirituelle au Père (on est incapable de retrouver cette unité il faut que ce soit Le Seigneur qui la donne car le, péché fait entrer dans la mort et aucun mort ne revient par lui-même a la vie puisque mort a Dieu en Vérité ) et comme Seul Jésus donne cette Unité par le Don du Saint Esprit , l’Église n'est donc pas un religion, quand on peut croire que l’Église est une religion on va droit dans le mûr !

L'Eglise Vit de l'Esprit on ne suit pas une manuel ON VIT du Christ ! on a pas besoin de rituel on a LE Christ Vivant en nous !
c'est tellement Simple et Lumineux que cela en est compliqué pour l'homme , souvent on veut en revenir a un rituel a une codification et des comportements religieux ect ect

est-ce que Vivre a Lumière du jour a besoin d'être rotualisé est-ce une religion ? non donc de même Vivre le Christ, de ce fait toute les religion ne font qu'exprimer le manque de participation a la Lumière Véritable !

aussi il est vain de se battre avec l'islam ou autres, Jésus ne sait jamais battu contre les autres , IL a Juste donné LA Surabondance de Son Union Au Père Eternel et si nous sommes réellement Unis au Christ alors de nous doit s'écouler de même La Surabondance du Christ, Jésus n'a jamais fait de ritualisation Il a Vécu et manifesté a nous de laisser Le Soleil d'en haut s'Ecouler en nos jours !

il n'est ni besoin de combattre les religions et les hommes violents intolérants ou méchants a cause de leur religion ni besoin de prétendre diriger le monde et craindre pour notre vie, car nul ne peut nous ôter la Vie (La Vraie) et la foi est que plus nous serons persécutés plus la Vérité Gagnera comme Jésus l'A fait !
vouloir imposer ou prétendre défendre c'est déjà avouer que l'on ne croit pas et que l'on se situe dans la défaite de ce monde !

maintenant le temps que ces mots ne sont que des idées et non la réalité de Notre Union au Seigneur nous reviendrons toujours a nos errements religieux qui ont pris fins lors de La Résurrection du Christ et de notre Baptême !

la foi n'est pas de dominer le monde et les âmes mais de manifester la mort Vaincue et l'Oeuvre Spirituelle du Christ ; le reste Est aux Mains du Père !

Justeun
Aime le chapelet

Masculin Messages : 420
Inscription : 23/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Invité le Mer 25 Jan 2012 - 18:51

Bonsoir Justeun

Votre réflexion d'une grande profondeur est lumineuse. sunny

Cependant ceci :
"Jésus n'a jamais fait de ritualisation" ...

En voici au-moins une, +, qu'Il demande de perpétuer :

Lc 22:13- S'en étant donc allés, ils trouvèrent comme il leur avait dit, et ils préparèrent la pâque.
Lc 22:14- Lorsque l'heure fut venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.
Lc 22:15- Et il leur dit : " J'ai ardemment désiré manger cette pâque avec vous avant de souffrir ;
Lc 22:16- car je vous le dis, jamais plus je ne la mangerai jusqu'à ce qu'elle s'accomplisse dans le Royaume de Dieu. "
Lc 22:17- Puis, ayant reçu une coupe, il rendit grâces et dit : " Prenez ceci, et partagez entre vous ;
Lc 22:18- car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du produit de la vigne jusqu'à ce que le Royaume de Dieu soit venu. "
Lc 22:19- Puis, prenant du pain, il rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : " Ceci est mon corps, donné pour vous ; faites cela en mémoire de moi. "
Lc 22:20- Il fit de même pour la coupe après le repas, disant : " Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang, versé pour vous.


http://www.biblia-cerf.com/BJ/lc22.html













Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Dondedieu le Mer 25 Jan 2012 - 18:55

AMEN...
AINSI SOIT-IL...

UNION DE PRIERES...
Dondedieu
Dondedieu
Avec l'Archange Gabriel

Féminin Messages : 569
Localisation : FRANCE
Inscription : 17/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par pax et bonum le Mer 25 Jan 2012 - 19:10

Le Judaïsme,le Bouddhisme ne sont pas des sectes au sens premier:
secte,secare= séparer.
Ces religions qui nous ont précédé ne se sont pas séparées de nous mais ne nous reconnaissent pas,ou pas encore.
Mais l'Islam s'est séparé du Christianisme qui a existé durant 6 siècles dans tous les pays du Maghreb.Il s'agit d'une secte qui a proliféré et s'est étendue.
Maintenant je pose la question:
Quelle était la bonne attitude de l'Eglise?
Celle de maintenant qui fraternise avec les "fois" différentes,celle qui embrasse publiquement le Coran et récite la "Chaada"?
Ou bien celle de la Victoire de Lepante sur les musulmans grâce à la récitation fervente du Rosaire?
A mon sens,les deux attitudes sont d'Eglise,mais la première qui fraternise est celle qui est devenue faible et la seconde,celle qui combat,celle des martyrs est l'Eglise forte.
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6588
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Justeun le Mer 25 Jan 2012 - 19:45

Anne Onime 1 a écrit:Bonsoir Justeun

Votre réflexion d'une grande profondeur est lumineuse. sunny

Cependant ceci :
"Jésus n'a jamais fait de ritualisation" ...

En voici au-moins une, +, qu'Il demande de perpétuer :

Lc 22:13- S'en étant donc allés, ils trouvèrent comme il leur avait dit, et ils préparèrent la pâque.
Lc 22:14- Lorsque l'heure fut venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.
Lc 22:15- Et il leur dit : " J'ai ardemment désiré manger cette pâque avec vous avant de souffrir ;
Lc 22:16- car je vous le dis, jamais plus je ne la mangerai jusqu'à ce qu'elle s'accomplisse dans le Royaume de Dieu. "
Lc 22:17- Puis, ayant reçu une coupe, il rendit grâces et dit : " Prenez ceci, et partagez entre vous ;
Lc 22:18- car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du produit de la vigne jusqu'à ce que le Royaume de Dieu soit venu. "
Lc 22:19- Puis, prenant du pain, il rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : " Ceci est mon corps, donné pour vous ; faites cela en mémoire de moi. "
Lc 22:20- Il fit de même pour la coupe après le repas, disant : " Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang, versé pour vous.


http://www.biblia-cerf.com/BJ/lc22.html

Bonjour Anne Onime,

ce n'est pas un rite que Vivre le Christ, ça le devient quand tu l'enferme dans l'attitude religieuse , c'est a dire Dieu ailleurs au loin !

mais Jésus nous a dit " Je Suis avec vous jusqu’à la consommation des Siècles !" donc le Vivre Présent n'est pas une religion mais Vivre !

IL a bien dit " la chair ne sert de rien, c'est l'Esprit qui Vivifie, la Parole que Je vous dit Là Est Esprit et VIE !" une religion ne possède pas l'Esprit , est ce que les Anges qui sont Esprit pratiquent une religion ou bien Vivent La Vérité ?
nous en tant que Baptisés nous sommes Esprit aussi, " Moi en vous vous en Moi comme Le Père et Moi nous Sommes Un !" !
si nous ne prenons pas conscience du Christ en Vérité nous resterons des religieux prés a tout au lieu d'être des Fils et Témoins du Père comme Jésus !

Jésus n'a pas fondé de religion IL nous a ouvert les Cieux et Donné la participation a La Vérité ! :rapture
: [/color]













Justeun
Aime le chapelet

Masculin Messages : 420
Inscription : 23/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Dondedieu le Mer 25 Jan 2012 - 19:49

Pourquoi ,sur ce forum les islamistes ont une "place" aussi importante ...
Que pouvons -nous dire sur le Judaisme...?

Que pensez -vous de ces croyants qui défendent leur terre "petite" qui est Israel...?
Alors que les islamistes possèdent,à eux tous seuls, plus que la superficie d'Israel...?...Dans le monde...?

Ne devons nous pas prendre l'exemple de la défense de leur territoire...? combat pour leur religion que Moise à l'époque ,leur a demandé de respecter...?

Au nom de DIEU...
Et pour DIEU...

A quand notre tour...?

UNION DE PRIERES...
Dondedieu
Dondedieu
Avec l'Archange Gabriel

Féminin Messages : 569
Localisation : FRANCE
Inscription : 17/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Justeun le Mer 25 Jan 2012 - 21:18

@pax et bonum a écrit:Le Judaïsme,le Bouddhisme ne sont pas des sectes au sens premier:
secte,secare= séparer.
Ces religions qui nous ont précédé ne se sont pas séparées de nous mais ne nous reconnaissent pas,ou pas encore.
Mais l'Islam s'est séparé du Christianisme qui a existé durant 6 siècles dans tous les pays du Maghreb.Il s'agit d'une secte qui a proliféré et s'est étendue.
Maintenant je pose la question:
Quelle était la bonne attitude de l'Eglise?
Celle de maintenant qui fraternise avec les "fois" différentes,celle qui embrasse publiquement le Coran et récite la "Chaada"?
Ou bien celle de la Victoire de Lepante sur les musulmans grâce à la récitation fervente du Rosaire?
A mon sens,les deux attitudes sont d'Eglise,mais la première qui fraternise est celle qui est devenue faible et la seconde,celle qui combat,celle des martyrs est l'Eglise forte.

Bonjour Pas et bonum,

je ne peux te suivre sur ce que tu écris !

ma Foi n'est pas bâtit sur le comportement des hommes en ce monde, mais sur Jésus Seigneur et Sauveur et en tant que Seigneur Il me dit " c'est un exemple que Je vous ai laissé par Ma Vie !" donc si je veux Lui Être fidèle et aux 12 apôtres qui sont les 12 fondements de la FOI Véritable , je ne peux prendre les armes sans trahir Jésus et les 12 apôtres !

regarde Paul, avant sa foi lui permettait de tuer et mener en prison persécuter les hommes, et après avoir rencontrer le Christ il a arrêter net ce comportement et il nous a écrit " désormais je suis immolé avec Le Christ car ce n'est plus moi qui Vit mais Christ en Moi l'Assurance de la Gloire !"

je ne peux avoir 2 maitres l'Un au Ciel qui me dit " Sois Mon témoin laisse les sentiments de Mon esprit dominer ton âme charnelle et tes peurs !"
et un autre maitre qui me dirait en ce monde " il faut que la vérité gagne et si on te tue la vérité n'existera plus , alors tu as le droit et devoir de tuer des hommes pour me rendre témoignage !"
l'un des 2 est un menteur et un assassin ! pour moi c'est le 2eme car il refuse d'agir comme Jésus !
ensuite tu peux ajouter toutes les piétailleries que tu voudra , quand tu tue des hommes c'est fini tu a engendré le discrédit, ce que Jésus n'a jamais fait ,
IL nous le rappel " en Moi vous n'avez trouvé aucune occasion de chute !"

quand on a prétendu tuer des hommes au nom de la Foi Chrétienne on a fait que trahir Jésus et l'Esprit, c'était de la pur religion ; mais pas LA Vérité du Christ !
Jésus a bel et bien interdit a Pierre d'utiliser l'épée pour le Royaume donc au nom de quoi a-t-on trouvé moyen d'annuler la Parole de Dieu ?!

peux tu aimer quelqu'un avec un fusil ? peux tu dire au hommes " je vous Apporte une bonne nouvelle , celle du Christ !" et les menacer d'un fusil ?
Jamais Jésus n'a agit ainsi ! Sad

Justeun
Aime le chapelet

Masculin Messages : 420
Inscription : 23/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Invité le Mer 25 Jan 2012 - 23:30

Justeun, vous détournez les yeux de ce que vous aviez dit vous-même, et à quoi je vous avais répondu.

Alors je recommence :

Jésus n'a jamais fait de ritualisation" ...
est ce que vous aviez dit, et je vous ai apporté la preuve du contraire, vous mettant par ailleurs en gras, qu'Il a demandé Lui-Même à ce que Son Sacrifice soit perpétué en Sa Mémoire, et que nous trouvons dans la Sainte Eucharistie.

La fête de Pâque était, quoique vous disiez, un rituel, et Jésus-Christ le perpétuait. Personne ne peut refaire l'histoire cher Justeun, ni vous, ni moi.

Je vous remets donc le doigt dessus afin que vous lisiez dans le texte des Evangiles :

Lc 22:13- S'en étant donc allés, ils trouvèrent comme il leur avait dit, et ils préparèrent la pâque.
Lc 22:14- Lorsque l'heure fut venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.
Lc 22:15- Et il leur dit : " J'ai ardemment désiré manger cette pâque avec vous avant de souffrir ;


Et maintenant vous dites encore :

Jésus n'a pas fondé de religion


Là vous m'étonnez une fois de plus... seriez-vous dans le déni de ce qu'Il a dit Lui-Même ...? :

Mt 16:13- Arrivé dans la région de Césarée de Philippe, Jésus posa à ses disciples cette question : " Au dire des gens, qu'est le Fils de l'homme ? "
Mt 16:14- Ils dirent : " Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres encore, Jérémie ou quelqu'un des prophètes. " -
Mt 16:15- " Mais pour vous, leur dit-il, qui suis-je ? "
Mt 16:16- Simon-Pierre répondit : " Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. "
Mt 16:17- En réponse, Jésus lui dit : " Tu es heureux, Simon fils de Jonas, car cette révélation t'est venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux.
Mt 16:18- Eh bien ! moi je te dis : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les Portes de l'Hadès ne tiendront pas contre elle.
Mt 16:19- Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux : quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié. "


http://www.biblia-cerf.com/BJ/mt16.html

Pouvez-vous me dire où il est écrit que Jésus-Christ aurait dit : "la chair ne sert de rien"...

Merci.











Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Emmanuel le Jeu 26 Jan 2012 - 0:28

@Dondedieu a écrit:Pourquoi ,sur ce forum les islamistes ont une "place" aussi importante ...
Vous êtes celle qui donnez le plus de place à l'Islam dans les échanges de ce forum, chère Dondedieu, en en parlant dans la plupart de vos messages.

Orientez vos pensées vers les richesses de notre belle religion catholique. Vous verrez, la différence.

Smile

Amicalement,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Martial107 le Jeu 26 Jan 2012 - 8:29

@fabrice remy a écrit:[info]
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les Chrétiens, l’Islam, le dialogue interreligieux et la liberté religieuse : la position de notre Saint-Père Benoît XVI
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Résumé :
Dans l’époque actuelle « où les tensions semblent s’exacerber », le Saint-Père considère « comme une part essentielle de l’annonce de la Parole, la rencontre et le dialogue avec tous les hommes de bonne volonté, en particulier avec les personnes appartenant aux diverses traditions religieuses ».

Cette époque actuelle, « marquée par la mondialisation », offre également, selon le Saint-Père, « la possibilité de vivre dans un contact plus étroit avec des personnes de culture et de religions diverses ». Il s’agit, selon lui, « d’une opportunité providentielle pour manifester comment un authentique sens religieux peut promouvoir entre les hommes des relations de fraternité universelle ». Car c’est bien « la paix entre les nations et les peuples », « bien temporel suprême » et « désir le plus cher de tous les croyants et de toutes les personnes de bonne volonté », qui justifie que les chrétiens s’engagent dans le dialogue inter-religieux.

Les fidèles doivent donc s’y investir animés « d'un respect sincère pour les autres et d'un esprit de réconciliation et de fraternité », « en commençant par dénoncer la violence, trop souvent utilisée dans le passé sous le prétexte de motivations religieuses », et dans l’idée de « mieux se connaître » et de « mieux se respecter pour édifier une société toujours plus fraternelle ».

Dans les tentatives précédentes de « découvrir des points communs » entre les différentes religions en dialogue, le Saint-Père regrette que « la responsabilité de discuter de nos différences avec calme et clarté » n’ait pas été suffisamment posée. Le Saint-Père invite donc désormais les fidèles engagés dans le dialogue inter-religieux à « écouter avec attention la voix de la vérité », qui « ne se limite pas à reconnaître un ensemble commun de valeurs », mais qui « pousse en avant pour enquêter sur leur fondement ultime ». Ce fondement ultime, c’est « Jésus de Nazareth », « le Logos éternel, qui s'est fait chair pour réconcilier l'homme avec Dieu et révéler la raison qui se trouve à la base de toute les choses ». Selon le Saint-Père, « c'est Lui que nous apportons dans le forum du dialogue interreligieux ».
Pour éviter ces écueils, le Saint-Père souhaite que le dialogue inter-religieux évite fermement « toute forme de syncrétisme et de relativisme ».

Le dialogue inter-religieux appelle à « un respect authentique envers chaque personne, afin qu’elle puisse adhérer librement à sa religion ». Le Saint-Père rappelle donc « la nécessité que soit assurée de manière effective à tous les croyants la liberté de professer sa propre religion en privé et en public, ainsi que la liberté de conscience », « Les droits à la liberté de religion et à la liberté de culte » étant, selon lui, « primordiaux ».

En ce qui concerne spécifiquement le dialogue avec les musulmans, le Pape Benoit XVI affirme que l’Église regarde « aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu un ». Citant son prédécesseur sur le trône de Pierre, Grégoire VII, le Saint-Père a notamment rappelé « la charité particulière que chrétiens et musulmans se doivent mutuellement ». Selon le Saint-Père, le dialogue avec les musulmans n’est pas une option, mais un impératif : « Il n'y a pas de place pour l'apathie, ni pour le désengagement, et encore moins pour la partialité et le sectarisme. Nous ne pouvons pas céder à la peur, ni au pessimisme. Nous devons plutôt cultiver l'optimisme et l'espérance. Le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut pas se réduire à un choix passager. C'est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir ». Il souhaite que « les rapports de confiance » qui ont été tissés entre chrétiens et musulmans « se développent dans un esprit de dialogue sincère et respectueux », et demande à ce que soient favorisées « des rencontres pour que chrétiens et musulmans se connaissent mutuellement afin de promouvoir les valeurs dont la société a besoin pour une coexistence pacifique et positive ». L’objectif du dialogue entre chrétiens et musulmans tel que l’a fixé le Saint-Père est de « montrer, par notre respect et notre solidarité mutuels, que nous nous considérons comme les membres d'une seule famille : la famille que Dieu a aimée et réunie ensemble depuis la création du monde jusqu'à la fin de l'histoire humaine ».




EXHORTATION APOSTOLIQUE POST-SYNODALE
VERBUM DOMINI
DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES, AU CLERGÉ,
AUX PERSONNES CONSACRÉES
ET AUX FIDÈLES LAÏCS
SUR LA PAROLE DE DIEU DANS LA VIE ET DANS LA MISSION DE L'EGLISE
(Extraits)

LA PAROLE DE DIEU ET LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX

La valeur du dialogue interreligieux
117. L’Église reconnaît comme une part essentielle de l’annonce de la Parole, la rencontre et le dialogue avec tous les hommes de bonne volonté, en particulier avec les personnes appartenant aux diverses traditions religieuses, en évitant toute forme de syncrétisme et de relativisme, et en suivant les lignes indiquées par la Déclaration du Concile Vatican II Nostra aetate, et précisées par le Magistère ultérieur des Souverains Pontifes. Le rapide processus de la mondialisation, caractéristique de notre époque, offre la possibilité de vivre dans un contact plus étroit avec des personnes de culture et de religions diverses. Il s’agit d’une opportunité providentielle pour manifester comment un authentique sens religieux peut promouvoir entre les hommes des relations de fraternité universelle. Il est d’une grande importance que les religions puissent favoriser dans nos sociétés, souvent sécularisées, un regard qui voit en Dieu Tout-Puissant le fondement de tout bien, la source inépuisable de la vie morale, le soutien d’un sens profond de la fraternité universelle.(...)

Le dialogue entre chrétiens et musulmans
118. Parmi les différentes religions, je désire rappeler que l’Église regarde « aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu un ». Ces derniers se réfèrent à Abraham et rendent un culte à Dieu surtout par la prière, l’aumône et le jeûne. Nous reconnaissons que dans la tradition de l’Islam sont présents de nombreuses figures, des symboles et des thèmes bibliques. Dans la continuité de l’œuvre importante du Vénérable Jean-Paul II, je souhaite que les rapports inspirés par la confiance, qui se sont instaurés depuis plusieurs années entre chrétiens et musulmans, se poursuivent et se développent dans un esprit de dialogue sincère et respectueux. Dans ce dialogue, le Synode a exprimé le souhait que puissent être approfondis le thème du respect de la vie en tant que valeur fondamentale, et celui des droits inaliénables de l’homme et de la femme et de leur égale dignité. En tenant compte de la problématique importante de la distinction entre l’ordre sociopolitique et l’ordre religieux, les religions doivent apporter leur contribution au bien commun. Le Synode demande aux Conférences épiscopales, là où cela apparaît opportun et profitable, de favoriser des rencontres pour que chrétiens et musulmans se connaissent mutuellement afin de promouvoir les valeurs dont la société a besoin pour une coexistence pacifique et positive. (...)

Le dialogue et la liberté religieuse
120. Cependant, le dialogue ne serait pas fécond s’il n’incluait pas aussi un respect authentique envers chaque personne, afin qu’elle puisse adhérer librement à sa religion. Le Synode, alors qu’il encourage la collaboration entre les représentants des diverses religions, rappelle donc également « la nécessité que soit assurée de manière effective à tous les croyants la liberté de professer sa propre religion en privé et en public, ainsi que la liberté de conscience » : en effet, « le respect et le dialogue requièrent la réciprocité dans tous les domaines, surtout en ce qui concerne les libertés fondamentales et plus particulièrement la liberté religieuse. Ils favorisent la paix et l’entente entre les peuples ». (...)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

DECLARATIONS DU PAPE BENOIT XVI SUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX


Dans le monde actuel où les tensions semblent s’exacerber, la conviction du Saint-Siège, qui rejoint celle que vous venez d’exprimer, est que les croyants des différentes religions doivent s’efforcer d’œuvrer ensemble en faveur de la paix, en commençant par dénoncer la violence, trop souvent utilisée dans le passé sous le prétexte de motivations religieuses, et en apprenant à mieux se connaître et à mieux se respecter pour édifier une société toujours plus fraternelle.
Benoit XVI, L'Osservatore Romano, n°5 p. 6, 20 janvier 2007

Pour être vrai, [le dialogue interculturel et inter-religieux] doit être clair, évitant relativisme et syncrétisme, mais animé d'un respect sincère pour les autres et d'un esprit de réconciliation et de fraternité. L'Eglise catholique y est profondément engagée et il m'est agréable d'évoquer à nouveau la lettre que m'ont adressée, le 13 octobre dernier, cent trente-huit personnalités musulmanes et de renouveler ma gratitude pour les nobles sentiments qui y sont exprimés.
Benoît XVI, Voeux au corps diplomatique, 7 janvier 2008

Placés face à ces interrogations les plus profondes concernant l'origine et le destin du genre humain, les chrétiens proposent Jésus de Nazareth. Il est - telle est notre foi - le Logos éternel, qui s'est fait chair pour réconcilier l'homme avec Dieu et révéler la raison qui se trouve à la base de toute les choses. C'est Lui que nous apportons dans le forum du dialogue interreligieux. Le désir ardent de suivre ses traces pousse les chrétiens à ouvrir leurs esprits et leurs cœurs au dialogue. Chers amis, dans notre tentative de découvrir les points communs, nous avons peut-être évité la responsabilité de discuter de nos différences avec calme et clarté. Alors que nous unissons toujours nos cœurs et nos esprits dans la recherche de la paix, nous devons également écouter avec attention la voix de la vérité. De cette manière, notre dialogue ne se limite pas à reconnaître un ensemble commun de valeurs, mais il se pousse en avant pour enquêter sur leur fondement ultime. Nous n'avons aucun motif d'avoir peur, car la vérité nous révèle le rapport essentiel entre le monde et Dieu.
Benoit XVI, Washington, D.C., 17 avril 2008

DECLARATIONS DU PAPE BENOIT XVI SUR LES RAPPORTS QUE DOIVENT ENTRETENIR CHRETIENS ET MUSULMANS


Ensemble, chrétiens et musulmans, nous devons faire face aux nombreux défis qui se posent en notre temps. Il n'y a pas de place pour l'apathie, ni pour le désengagement, et encore moins pour la partialité et le sectarisme. Nous ne pouvons pas céder à la peur, ni au pessimisme. Nous devons plutôt cultiver l'optimisme et l'espérance. Le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut pas se réduire à un choix passager. C'est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir.
Benoît XVI, JMJ de Cologne, 20 août 2005

Les chrétiens et les musulmans, suivant leur religion respective, mettent l'accent sur la vérité du caractère sacré et de la dignité de la personne. C'est la base de notre respect et de notre estime réciproque, c'est la base de la collaboration dans le service de la paix entre les nations et les peuples, qui est le désir le plus cher de tous les croyants et de toutes les personnes de bonne volonté.
Benoît XVI, Castelgandolfo, 25 septembre 2006

Pour illustrer le respect fraternel avec lequel chrétiens et musulmans peuvent oeuvrer ensemble, je voudrais citer les paroles adressées par le Pape Grégoire VII en 1076 à un Prince musulman de l'Afrique du Nord, qui avait agi avec une grande bienveillance à l'égard des chrétiens placés sous sa juridiction. Le Pape Grégoire VII parla de la charité particulière que chrétiens et musulmans se doivent mutuellement "parce que nous croyons en un seul Dieu, quoique d'une manière différente, et parce que nous le louons et le vénérons chaque jour comme créateur des siècles et gouverneur de ce monde".
Benoît XVI, Ankara, 28 novembre 2006

J'ai bien conscience que les musulmans et les chrétiens ont des approches différentes sur les sujets qui concernent Dieu. Mais nous pouvons et nous devons être des fidèles du Dieu unique qui nous a créés et se préoccupe de chaque personne dans tous les lieux du monde. Ensemble nous devons montrer, par notre respect et notre solidarité mutuels, que nous nous considérons comme les membres d'une seule famille: la famille que Dieu a aimée et réunie ensemble depuis la création du monde jusqu'à la fin de l'histoire humaine.
Benoit XVI, Salle Clémentine, 6 novembre 2008

DECLARATIONS DU PAPE BENOIT XVI SUR LA LIBERTE RELIGIEUSE


Parmi les droits qui doivent être pleinement respectés si l’on veut véritablement promouvoir le bien commun, les droits à la liberté de religion et à la liberté de culte sont primordiaux, car ce sont eux qui permettent aux citoyens de vivre en conformité avec leur dignité transcendante en tant que personnes faites à l’image de leur Dieu Créateur.
Benoit XVI, L'Osservatore Romano, n°28 p.3, 4., 2 juillet 2010
[/info]

Voilà la réalité de l'islam ! :
"Dans ce royaume de l’obscurantisme et des ténèbres islamiques, il n’est pas bon d’être chrétien. L’Assyrian International News Agency annonçait hier, que 29 chrétiens ont été arrêtés à Djeddah [en Arabie Saoudite. NDL] alors qu’ils étaient rassemblés dans une maison privée pour célébrer un culte. Les interpellés ont eu droit à une “fouille au corps” complète – un seul gant de latex a été utilisé pour cette humiliante procédure… Ils ont été copieusement insultés, notamment par un officier supérieur de la police qui leur a dit « vous êtes des mécréants et des animaux ». Tous ont été incarcérés à la prison Briman de Djeddah. Dans un message qu’ils ont réussi à faire passer à l’extérieur, les prisonniers implorent qu’on les aide, par la prière et la pression sur les gouvernements et les organisations de défenses de droits des personnes, des droits systématiquement bafoués dans le royaume wahhabite".

Martial107
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Masculin Messages : 158
Age : 73
Localisation : Belgique : Andenne (Bonneville)
Inscription : 15/10/2011

http://www.contrass.be

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par pax et bonum le Jeu 26 Jan 2012 - 9:47

Pourquoi ,sur ce forum les islamistes ont une "place" aussi importante ...
Que pouvons -nous dire sur le Judaisme...?

Bien d'accord,le judaïsme est bien plus important que les sectes.
Surtout que la conversion des juifs est annoncée par Saint Paul pour la fin des temps.

pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6588
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Emmanuel le Jeu 26 Jan 2012 - 9:55

Alors, n'écrivez plus à ce sujet...

À moins que vous préfériez que ce soit la modération qui fasse le travail, et qui verouille tous les fils qui parlent de l'Islam? Ce serait un geste sans précédent, mais ceux qui regrettent le plus les discussions sur l'Islam, présentement, sont ceux qui les alimentent le plus.

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par lustucru le Jeu 26 Jan 2012 - 11:57

Si on parle tant de l'islam en ce moment c'est qu'on a peur qu'il cause des problèmes chez nous, surtout quand on voit ce qui se passe ailleurs.

Que penser de ce verset de la bible?
tiré de ecclésiastique 11/ 34.

Introduis un étranger dans ta maison, il te causera des problèmes; il te brouillera avec les gens de ta maison.
lustucru
lustucru
Avec les chérubins

Féminin Messages : 69
Localisation : sud est de la France
Inscription : 27/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Emmanuel le Jeu 26 Jan 2012 - 12:44

Nous pouvons aussi méditer sur ces versets:

Dt 10:16- Circoncisez votre cœur et ne raidissez plus votre nuque,
Dt 10:17- car Yahvé votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, vaillant et redoutable, qui ne fait pas acception de personnes et ne reçoit pas de présents.
Dt 10:18- C'est lui qui fait droit à l'orphelin et à la veuve, et il aime l'étranger, auquel il donne pain et vêtement.
Dt 10:19- Aimez l'étranger car au pays d'Égypte vous fûtes des étrangers.
Lv 19:33- Si un étranger réside avec vous dans votre pays, vous ne le molesterez pas.
Lv 19:34- L'étranger qui réside avec vous sera pour vous comme un compatriote et tu l'aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers au pays d'Égypte. Je suis Yahvé votre Dieu.
Dt 23:8- Tu ne tiendras pas l'Édomite pour abominable, car c'est ton frère. Tu ne tiendras pas l'Égyptien pour abominable, car tu as été un étranger dans son pays.
Dt 23:9- A la troisième génération, leurs descendants seront admis à l'assemblée de Yahvé.
Dt 10:19-Aimez l'étranger car au pays d'Égypte vous fûtes des étrangers.
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Martial107 le Jeu 26 Jan 2012 - 15:51

@Emmanuel a écrit:Nous pouvons aussi méditer sur ces versets:

Dt 10:16- Circoncisez votre cœur et ne raidissez plus votre nuque,
Dt 10:17- car Yahvé votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, vaillant et redoutable, qui ne fait pas acception de personnes et ne reçoit pas de présents.
Dt 10:18- C'est lui qui fait droit à l'orphelin et à la veuve, et il aime l'étranger, auquel il donne pain et vêtement.
Dt 10:19- Aimez l'étranger car au pays d'Égypte vous fûtes des étrangers.
Lv 19:33- Si un étranger réside avec vous dans votre pays, vous ne le molesterez pas.
Lv 19:34- L'étranger qui réside avec vous sera pour vous comme un compatriote et tu l'aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers au pays d'Égypte. Je suis Yahvé votre Dieu.
Dt 23:8- Tu ne tiendras pas l'Édomite pour abominable, car c'est ton frère. Tu ne tiendras pas l'Égyptien pour abominable, car tu as été un étranger dans son pays.
Dt 23:9- A la troisième génération, leurs descendants seront admis à l'assemblée de Yahvé.
Dt 10:19-Aimez l'étranger car au pays d'Égypte vous fûtes des étrangers.

Arrêtez avec votre bataille de versets en mode ping-pong!!
Essayez de raisonner en Homme libre et sensé comme un vrai chrétien doit être et vous comprendrez aisément que la solution se cherche dans un équilibre difficile entre démocratie et dictature, entre laxisme et intégrisme. Je prône presonnellement la défense de nos idées tout en respectant celles des autres. Accueillir, oui, subir, non...
Martial

Martial107
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Masculin Messages : 158
Age : 73
Localisation : Belgique : Andenne (Bonneville)
Inscription : 15/10/2011

http://www.contrass.be

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Lotfi le Jeu 26 Jan 2012 - 16:35

@lustucru a écrit:Si on parle tant de l'islam en ce moment c'est qu'on a peur qu'il cause des problèmes chez nous, surtout quand on voit ce qui se passe ailleurs.

Que penser de ce verset de la bible?
tiré de ecclésiastique 11/ 34.

Introduis un étranger dans ta maison, il te causera des problèmes; il te brouillera avec les gens de ta maison.
Ce verset parle de la pudeur et de l'integrité de la famille vis à vis de tout ce qui vient de l'extérieur et le cas échéant causant dissidence morale.
Vos écrits,cher frère s'ils sont appliqués peuvent mettre en danger les Français qui vivent à l'Etranger y compris dans les pays arabes.......
De bonne foi vous êtes, mais une fois appliquée,votre thèse risque de bouleverser le monde entier.
Ceci dit il faut que les Etrangers qui vivent dans le pays d’accueil respectent le pays qui les a accueilli et fourni travail,marché ou prestation........Ceci s'applique aussi bien aux Français vivant dans les Pays du Golfe Arabe par ex, qu'aux Maghrébins vivant en France....
Je suis tout à fait d'accord avec vous..........


Dernière édition par Lotfi le Jeu 26 Jan 2012 - 22:10, édité 2 fois
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4808
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Lotfi le Jeu 26 Jan 2012 - 16:38

@pax et bonum a écrit:
Pourquoi ,sur ce forum les islamistes ont une "place" aussi importante ...
Que pouvons -nous dire sur le Judaisme...?

Bien d'accord,le judaïsme est bien plus important que les sectes.
Surtout que la conversion des juifs est annoncée par Saint Paul pour la fin des temps.

C'est annoncé aussi mon cher Pax que les Musulmans vont suivre le Christ.........
Plusieurs prophéties chrétiennes crédibles l'ont affirmé
Fraternellement
LOTFI
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4808
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par pax et bonum le Jeu 26 Jan 2012 - 18:07

Vous avez raison et je m'en réjouis.
A+
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6588
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Rose lumineuse le Jeu 26 Jan 2012 - 19:15

Cf la belle chanson de Francis Cabrel "DES HOMMES PAREIL"

ci-dessous :


https://www.youtube.com/watch?v=_sPFFvz2pR0




Rose lumineuse
Rose lumineuse
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 203
Localisation : FRANCE
Inscription : 26/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Emmanuel le Ven 27 Jan 2012 - 9:15

@Martial107 a écrit:Arrêtez avec votre bataille de versets en mode ping-pong!!
S.V.P., Martial, veuillez éviter les attaques et l'agressivité dans vos interventions, envers d'autres forumeurs.

Vous pouvez exprimer votre pensée, comme vous le faites ensuite, mais, laissez les autres forumeurs exprimer également la leur, de la manière qu'ils le désirent. La modération veillera à juger la conduite qu'il est acceptable d'avoir ou non dans les échanges, et interviendra, si nécessaire.

Merci,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Emmanuel le Ven 27 Jan 2012 - 9:21

Le 14 juillet 1943

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Balise Jésus dit :

Celui qui ferme son cœur à la miséricorde
ferme son cœur à Dieu, car Dieu est dans vos frères et sœurs, et celui qui n’est pas miséricordieux envers ses frères et sœurs n’est pas miséricordieux envers Dieu.

On ne peut dissocier Dieu de ses enfants, et dites-vous bien que vous tous qui vivez êtes les enfants de l’Eternel qui vous a créés. Le sont même ceux qui, selon toute apparence, ne le sont pas parce qu’ils vivent en dehors de mon Église. Ne vous croyez pas autorisés à être durs, égoïstes parce que quelqu’un n’est pas des vôtres. Il n’y a qu’une origine : le Père. Vous êtes tous frères et sœurs, même si vous ne vivez pas sous le même toit paternel. Et comment se fait-il que vous ne pensiez pas à agir pour rappeler ceux qui sont loin, les égarés, les malheureux, ceux qui pour des motifs différents sont en dehors de ma demeure ?

Dieu n’est pas le monopole des catholiques, et ces catholiques qui ne se prodiguent pas pour les non-catholiques font une grave erreur. Ils ne travaillent pas pour les intérêts du Père et ne sont que des parasites qui vivent du Père sans lui donner une aide filiale. Dieu n'a pas besoin de votre aide car il est Tout-Puissant, mais il la veut quand même de vous.

Dieu circule comme un sang vital dans les veines de tout le corps de l’Univers. La catholicité est le centre de ce grand corps qu’il a créé. Mais comment les membres plus éloignés pourraient-ils être vivifiés par Dieu si le centre se refermait en lui-même avec son trésor et excluait les membres de ce bienfait ?

Dieu se trouve aussi là où une foi ou un esprit différents font penser qu’il n’y est pas. Et, en vérité, je vous dis que les apparences sont trompeuses. Un grand nombre de catholiques sont dépourvus de Dieu plus que ne l’est un sauvage. En effet, beaucoup n’ont que le nom d’enfants de Dieu; pis encore, ils vilipendent et font vilipender ce nom par les œuvres d’une vie hypocrite, dont les manifestations sont à l’opposé des préceptes de ma Loi, quand ils n’arrivent pas à la rébellion ouverte qui en fait les ennemis de Dieu. Tandis que dans la foi d’un non-catholique, erronée dans son essence mais corroborée par une vie droite, le signe du Père est plus présent. Les non-catholiques sont seulement des créatures qui ont besoin de connaître la vérité. En revanche, les faux fils sont des créatures qui doivent apprendre, outre la vérité, le respect et l’amour envers Dieu.

Les âmes qui veulent être miennes doivent avoir miséricorde de ces autres pauvres âmes. Mais les âmes-victimes doivent s’immoler aussi pour elles. Ne l’ai-je pas fait moi-même ? Ne me suis-je pas immolé pour tous ? Si c’est miséricorde que de satisfaire la faim, d’habiller, de désaltérer, d’ensevelir, d’instruire, de réconforter, qu’est-ce que ce sera donc que d’obtenir, au prix du sacrifice de soi, la vraie vie pour ses frères et sœurs ?

Si le monde était miséricordieux !... Le monde posséderait Dieu, et ce qui vous tourmente tomberait comme feuille morte. Mais le monde, et en particulier les chrétiens, a remplacé l’Amour par la Haine, la Vérité par l’Hypocrisie, la Lumière par les Ténèbres, Dieu par Satan.

Et là où je semai la miséricorde et la cultivai avec mon Sang, Satan sème ses ronces et les fait prospérer de son souffle d’enfer. L’heure de sa défaite viendra. Mais pour l’instant, c’est lui qui vient parce que vous l’aidez.

Mais bienheureux sont ceux qui savent rester dans la Vérité et qui travaillent pour la Vérité. Leur miséricorde aura sa récompense au ciel.”


Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Balise Jésus dit encore :

“N’aie pas d’hésitations et de doutes. Ce que je t’ai dit est vrai.

Étant le Créateur, Dieu est même là où il ne semble pas être. Il n’est pas adoré dans la vérité, ou il n’est pas adoré du tout, mais il est là quand même.

Qui a donné la vie à l’habitant de la lointaine Patagonie, au Chinois, à l’Africain idolâtre ? Qui maintient en vie le mécréant pour qu’il ait le temps et le moyen de trouver la foi ? Celui qui est et que rien ne peut diminuer. L’existence de la vie dans les créatures, la génération le toute chose sont le témoignage devant lequel tout être vivant, nié-ne voulant nier, doit s’incliner.

Or, la plus grande des miséricordes est d’amener à Dieu les âmes éloignées qui le pressentent instinctivement, mais qui ne le connaissent pas et ne le servent pas dans la Vérité. J’ai dit : ‘Apportez l’Évangile à toutes les créatures’. Penses-tu que j’aie donné cet ordre seulement aux douze et à leurs descendants directs dans la prêtrise ? Non. Je veux que chaque âme vraiment chrétienne soit une âme apostolique.

M’amener des âmes augmente ma gloire, mais cela augmente aussi la gloire du bon et fidèle serviteur qui, par son sacrifice, a obtenu un accroissement de mon troupeau. La sainte que tu aimes81 a suscité plus de cent missionnaires, mais sa gloire au Ciel est cent fois plus grande parce qu’elle connut la perfection de la miséricorde sur terre et se consuma pour donner la vraie vie aux idolâtres et aux pécheurs.

Tu me dis : ‘Mais, Seigneur, lorsque quelqu’un a péché contre toi et reste dans le péché, il est mort à la vie de la grâce’. C’est vrai. Mais je suis Celui qui ressuscite et, devant les larmes de ceux qui pleurent les morts à la grâce, je déploie ma puissance infinie.

Dans l’Évangile, il y a trois morts qui sont ramenés à la vie parce que je n’ai pas su résister aux larmes d’un père, d’une mère, d’une sœur. Les âmes victimes et apostoliques doivent être les sœurs, les mères et les pères des pauvres morts à la grâce et venir à moi avec le cadavre du malheureux dans les bras, sur les bras, comme leur croix la plus lourde, et souffrir pour lui jusqu’à ce que je prononce les paroles de vie.”
http://www.maria-valtorta.org/Quaderni/430714.htm



Je vais enfin pouvoir Me révéler à leurs âmes.
Je vais enfin pouvoir briser les portes de l’ignorance dans laquelle on les tient


Le 31 Décembre 2009 - De Jésus à Monique-Marie (France) Extrait du 6ème Cahier d’Amour p 93 à p95

Ma fille bien-aimée, Je t’ai donné au cours de la messe à la Chapelle miraculeuse de la Rue du Bac à Paris, cette parole jaillie de Mon Cœur brûlant, pour que tu l’écrives et la transmettes. Oui, ils sont là, ceux que Mon Cœur cherche ! Oui, ils sont là vos frères musulmans, qui ne Me reconnaissent encore aujourd’hui que comme un prophète ! Oui, ils sont là, ceux que Je veux amener à Mon Corps Glorieux.
En effet, aujourd’hui, Je ne peux plus envoyer Mes missionnaires dans leurs pays car ils ne les recevront pas, mais ici, dans Mon pays de France, dans Mon pays livré à tous les péchés, dans Mon doux pays défiguré par son péché, ils M’écouteront.
Pour cela, écoutez-Moi aussi et comprenez.
Qui aujourd’hui est en train de purifier votre pays, la Fille aînée de Mon Eglise, sans même que vous vous en rendiez compte ? Qui ?
Ce ne sont pas les hommes ordinaires livrés au monde, aux drogues, aux mass media, aux péchés et aux sectes ;
Ce ne sont pas les catholiques timides et timorés ;
Ce ne sont pas les évangéliques qui rassemblent les foules en n’aimant ni Mon Eglise, ni Mes Sacrements, ni Ma sainte Maman ;
Ce ne sont pas tous les autres protestants qui ne sont pas encore revenus à Ma seule Eglise.
Qui donc alors purifie aujourd’hui Mon pays de France ?
Les catholiques fervents et les musulmans.
Oui, les musulmans. Pourquoi ?
Les musulmans prient, adorent dieu, honorent Ma sainte Mère et transmettent à leurs familles les devoirs d’obéissance, de pudeur et de crainte de Dieu. Bien qu’ils e Me connaissent pas, Moi Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai Homme, ils honorent Dieu. Ils croient fermement qu’Il existe et dirige toute vie. Ils prient et essaient de fuir le péché. Dans les rues, regardez Mes filles françaises impudiques, indécentes, orgueilleuses et malades et voyez les femmes musulmanes pudiques et mères aimantes. Regardez, ouvrez vos yeux. Ce sont eux (avec les catholiques fervents) qui purifient Ma Fille Aînée.
Et c’est pourquoi leurs prières montent jusqu’à Mon Père qui les écoute et les exaucera en leur révélant Celui qu’ils ignorent : le Fils. Comment ? Par Ma Mère, Ma très sainte Mère, Vierge qu’ils honorent et défendent ! Car tout homme qui honore Ma Mère vient au Fils et par le Fils au Père. Tout homme qui honore Ma Mère est inspiré par l’Esprit-Saint qui éclaire sur le vrai Dieu. Tout homme qui aime Marie vient à Jésus.
C’est pourquoi en ces temps où ils sont parmi vous, Je vais enfin pouvoir Me révéler à leurs âmes. Je vais enfin pouvoir briser les portes de l’ignorance dans laquelle on les tient. Je vais enfin pouvoir Me manifester à eux. Pour cela, dîtes souvent le chapelet pour les musulmans que J’ai donné dans le 4ème cahier d’amour. , répandez-le autour de vous, n’ayez pas peur de le faire connaître, car c’est de votre supplication que dépend leur conversion. Et aimez, aimez toujours davantage Mon Eglise, la sainte Eglise Catholique ! Fréquentez-la, défendez-la ! Que l’on vous y trouve à genoux devant Ma Présence réelle et tout se fera.
Votre Jésus qui peut tout Avec vous. Amen.
Pour eux encore, pour vos frères musulmans nés dans des familles musulmanes, dans une culture dont ils dépendent, comme vous en dépendriez vous-mêmes, si vous étiez nés musulmans ou musulmanes, pour eux implorez les défunts.
En effet, tous les défunts de tradition musulmane sont soit au Ciel, soit au Purgatoire, soit en enfer et tous savent maintenant qui est le Fils. Cependant ceux du Ciel et du Purgatoire peuvent encore transmettre à leurs familles cette magnifique découverte du Fils de l’Homme, Verbe de Dieu, Jésus-Christ Rédempteur ! Mais qui le leur demande puisque tout musulman croit que les Chrétiens se trompent ? Il faut donc que ce soit vous, mes fils et Mes filles, qui implorent les âmes défuntes, afin qu’elles murmurent à leurs familles terrestres, l’inimaginable, l’inouï, la folie d’amour de votre Dieu.
Chaque fois donc que vous verrez un cimetière, pensez aussi aux âmes musulmanes, implorez-les, priez pour celles qui sont encore au Purgatoire et ces âmes répondront très vite à votre demande.
Vite, vite, les temps sont proches où Je veux Me faire connaître à tous. (Vincent : Jésus doit parler du Grand Avertissement)
Amen. Amen.
Jésus, le Sauveur de tous.

Source: www.apparitionsmariales.org
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI Empty Re: Islam et dialogue interreligieux : la position de Benoit XVI

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum