Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Page 15 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Ven 22 Fév 2013 - 15:46



Le suicide : donner à la vie une nouvelle chance

Donner à la vie une nouvelle chance. Vous lisez sûrement cet article parce que l’idée de mettre fin à votre vie vous traverse l’esprit, ou quelqu’un dans votre entourage y songe peut-être.

Si vous êtes cette personne qui a perdu tout espoir pour ce qui est à venir, je vous prie de lire cet article. Je voudrais vous parler personnellement. Je sais que vous avez peut-être déjà prévu de mettre fin à vos jours, ou peut-être avez-vous déjà fait une tentative. Tout ce à quoi vous pensez, c’est le désespoir dans lequel vous êtes plongés, et qu’il est impossible pour vous de continuer à vivre comme ça. La douleur est trop forte. Personne ne comprend le poids que vous portez ou l’agitation émotionnelle dont vous souffrez.

Mais vous êtes là aujourd’hui, et parce que vous êtes là, je voudrais partager avec vous l’espoir sur la façon dont votre vie peut être différente, et vous dire pourquoi vous devriez donner une deuxième chance à la vie.

Proposition : j’aimerais que vous envisagiez autre chose plutôt que d’essayer de mettre fin à vos jours. Vous avez surement essayé de vous faire suivre ou de parler à quelqu’un pour ne pas flancher. Je vous demande d’essayer à nouveau de franchir ces étapes, ces étapes qui vous aideront à vous guider dans une autre direction, loin des pensées autodestructrices qui vous tourmentent.

Tout d’abord, il vous faut comprendre pourquoi vous êtes dépressif.

Vous vous dites sûrement « Je ne sais pas pourquoi. Je suis un raté. J’ai des dettes. Ma femme/mon mari m’a quitté(e). Une personne est décédée. Je suis au chômage. Je suis seul(e). Je suis ________ (complétez) ». Je voudrais vous dire que malgré les nombreux problèmes et difficultés que vous avez, il y a de fortes chances pour que vous souffriez aussi physiquement d’une mauvaise régulation chimique cérébrale, ce qui serait la principale raison pour laquelle vous vous sentez dépressif.

De nombreuses personnes dépressives ne savent pas que la dépression est aussi causée par une déficience de substances chimiques présentes dans le cerveau. Un article récemment publié par la Clinique Mayo mondialement renommée expliquait que « les experts pensent qu’une vulnérabilité génétique associée à des facteurs qui dépendent de l’environnement, tels que le stress ou une maladie physique, peuvent déclencher un dérèglement des substances chimiques du cerveau, les neurotransmetteurs, provoquant une dépression. Il semble que le dérèglement de trois neurotransmetteurs – la sérotonine, la norépinephrine et la dopamine – soit lié à la dépression. »

Ces substances chimiques aident à se concentrer, à améliorer l’humeur et à augmenter l’énergie. Les traitements peuvent contribuer à augmenter la production de ces substances chimiques, combinée à des méthodes naturelles, comme faire de l’exercice et prendre le temps de grandir spirituellement. Le travail sur soi reste indispensable pour régler des problèmes tels que la perte d’un être cher due à un divorce ou un décès, une faible estime de soi, la culpabilité, le ressentiment, la colère ou un abus sexuel par le passé. Il faut affronter ces crises et ces pertes, les résoudre et en faire le deuil.

Êtes-vous allé voir quelqu’un pour être pris en charge et pour soigner votre dépression? Si ce n’est pas le cas, allez immédiatement voir votre médecin traitant ou un psychiatre, ou rendez-vous dans le centre d’urgence le plus proche pour recevoir de l’aide. Vous pouvez trouver un conseiller psychologique ou vous rendre dans le centre psychiatrique le plus proche. Si vous avez des pensées suicidaires, composez le 911 (Canada et États-Unis) ou le 112 (France). Faites-le immédiatement!

Si vous avez déjà un suivi psychologique, il vous faut contacter votre thérapeute et/ou votre psychiatre pour leur dire que vous avez besoin d’aide pour vous débarrasser de ces pensées suicidaires et de ces projets d’autodestruction. Demandez à un membre de votre famille ou à un ami de vous accompagner.

Comprendre votre dépression et défier vos émotions

On ne peut pas faire confiance à ses sentiments dans une dépression. Les sentiments ne sont pas une vérité objective. Les sentiments sont un indicateur de vos pensées subjectives et il vous faut explorer les pensées que vous ressassez et qui vous ont mené à envisager de vous suicider. Songer à se tuer, c’est croire à des mensonges à propos de la vie et de l’avenir. Nombreux sont ceux qui ont souffert de dépression, mais ils ne se sont pas laissés aller à croire à leurs sentiments. Ils ont eu le courage de continuer, le courage de croire que leur avenir et leur vie pouvaient être différents.

Martin Luther décrivait visuellement le comportement qu’il avait très souvent lorsque son moral était au plus bas : « pendant plus d’une semaine, j’étais aux portes de la mort. Je tremblais de tout mon être. Le Christ était complètement perdu. J’étais secoué par le désespoir et le blasphème de Dieu ». (Me voici donc en ce jour, Abingdon Press)

Don Baker, pasteur et auteur, a écrit sur la dépression qu’il a vécue : « J’avais l’impression d’être en dehors de la réalité. La vie était un flou, bien souvent sans repères. Ma vie semblait n’être plus qu’un faux-semblant, une fantaisie. Rien ne m’était important, pas même Dieu. La seule solution à ce moment-là semblait d’avoir recours au suicide… »

Ces hommes n’ont pas suivi leurs sentiments. Ils ont rejeté les pensées de désespoir et sont allés de l’avant. Ils ont été capables de surmonter leurs obstacles et leur sentiment de défaite. Vous non plus, vous ne devez pas vous laisser entraîner par vos pensées et vos sentiments négatifs.

Il est temps de défier ces pensées, temps d’envisager votre vie sous un autre angle. Vous êtes une personne qui a de la valeur. Vous êtes importante et vous pouvez changer vos pensées et votre comportement, et améliorer votre vie! Je vous implore de donner aussi une chance à Dieu pour qu’il puisse également vous donner l’espoir. Tournez-vous vers Dieu et demandez-lui de l’aide et des conseils. Pourquoi ne pas chercher à savoir ce qu’il peut faire? J’ai pu témoigner de la façon dont il a changé des vies, relevé ceux qui s’écroulent et apporté l’espoir à ceux qui se sentent perdus.

Demandez-vous :

1. Quels sont les sentiments cachés sous ma dépression?

2. Est-ce que je souffre d’un manque d’estime de soi?

3. Ai-je des problèmes de culpabilité?

4. Ai-je du mal à établir ou entretenir des relations?

5. Ai-je peur de quelque chose?

6. Ai-je du mal à me remettre d’une perte?

7. Quels genres de pensées contrôlent mon esprit?

8. Comment puis-je partir à la recherche de Dieu?

Demandez à Dieu de vous dévoiler les choses. Ensuite, priez et demandez-lui de l’aide pour changer votre vie de l’intérieur. N’abandonnez pas! Ne soyez pas un lâche! Passez un accord avec un proche pour CONTINUER à vivre.

Surmonter le désespoir

La plupart du temps, ceux qui se sentent dépressifs ne font pas ce qu’il faudrait pour se sentir mieux. Il vous faut combattre cette dépression et aller de l’avant. Confiez à quelqu’un vos sentiments, parlez-lui de votre vie. Exprimer ses sentiments à quelqu’un est très bénéfique! Explorer avec quelqu’un, particulièrement avec un psychologue, ce qui est à la base de vos sentiments peut vous aider pour commencer à résoudre les problèmes.

Voir votre docteur pour un examen complet et lui raconter votre dépression peut mener à d’autres traitements pour soigner les causes physiologiques. Il est très probable que vous deviez avoir recours aux antidépresseurs. L’exercice régulier et une alimentation saine contribuent beaucoup à une amélioration et peuvent aussi augmenter la production des substances neurochimiques dont le corps a besoin.

Passer du temps avec ceux qui se soucient de vous, des amis, Dieu, des membres de votre famille ou de votre église vous donnent des repères et vous aident à redonner un sens à votre vie.

Par où commencer? Vous avez lu cet article. Allez-vous envisager de faire un pas vers la vie? Un pas pour reconstruire votre vie? Un pas pour chercher de l’aide? Refusez-vous de croire aux mensonges que vous vous racontez. Ces mensonges qui disent que la vie est sans espoir, que vous ne valez rien et que l’avenir n’existe pas.

Je suis ici pour vous dire que votre vie a un avenir et un espoir. J’ai vu tellement de gens recevoir de l’aide et continuer pour une vie meilleure !

Canada :

Le Centre de Prévention du Suicide de Québec

France:

Suicide Écoute

Auteur: Lynette Hoy

</A>
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par spartacus le Ven 22 Fév 2013 - 17:02

merci gille
pour c'est trés precieux conseil
merci

spartacus
J'ai la foi

Masculin Messages : 9
Inscription : 20/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Dim 24 Fév 2013 - 14:36



Pourquoi, Seigneur, pourquoi ?

"Or la foi, c’est l’assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas." (Hébreux 11.1)

La vie peut parfois être difficile – surtout quand nous avons l'impression d‘avoir fait tout ce que nous étions censés faire et que malgré cela, les circonstances ne semblent pas refléter notre foi en Dieu. C'est le moment de vous souvenir que Dieu a un bon plan pour votre vie. Chaque jour, en regardant autour de vous, vous pouvez constater que d'autres vivent des situations encore pires que les vôtres.

Dans de tels cas, il nous arrive souvent d'interroger Dieu : "Pourquoi as-tu permis que ce malheur leur arrive ? Ce sont des gens tellement bons ! Ils t'aiment de tout leur cœur." Ou si nous traversons nous-mêmes des difficultés, nous pouvons demander : "Pourquoi suis-je dans cette situation terrible, Seigneur ? Pourquoi cela m'arrive-t-il ? Pourquoi n'as-tu rien fait ? Pourquoi n'as-tu pas accompli un miracle pour me sortir de là ?"

Cela vous est-il déjà arrivé ? La vérité est que la plupart d'entre nous avons connu des situations où nous nous sommes demandé honnêtement pourquoi Dieu s'était détourné de nous et pourquoi il ne voyait pas combien nous souffrions. Ce genre de pensées peut nous amener à nous fâcher contre Dieu. Oui, il arrive que des gens en veuillent à Dieu ! Je pense que nous pouvons être en colère contre lui sans même le savoir.

Du fait de notre compréhension humaine limitée, nous pouvons avoir du mal à comprendre le pourquoi des moments difficiles que nous traversons. Il n'existe pas de réponses toutes faites. Mais je sais une chose : nous devons décider de faire confiance à Dieu en toutes choses et croire qu'il nous aidera à surmonter l'épreuve, aussi longtemps que nous lui resterons fermement attachés.

La définition de la foi stipule que nous avons l'assurance des choses que nous espérons, même si nous ne les voyons pas. Il nous faut arrêter de vouloir tout comprendre et reconnaître simplement que nous avons besoin de Dieu. Ce pas franchi, nous pourrons continuer à vivre et profiter de la vie, pendant que Dieu nous donnera les réponses.


Un encouragement pour aujourd'hui...

Peut-être ignorez-vous ou ne comprenez-vous pas ce que Dieu est en train de faire, mais vous pouvez avoir l'assurance qu'il garde le contrôle de la situation. Vous êtes entre ses mains – le lieu le plus sûr qui soit. Peut-être êtes-vous dans l'ignorance maintenant, mais le jour viendra où vous comprendrez.

Par Joyce Meyer

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Manuela le Dim 24 Fév 2013 - 18:08

Trés beau texte Je suis perdu pour aider et soutenir un trés grand ami, mais je fait pour le mieux avec tout mon coeur.
Merci Gilles


Ton Amie

avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par audric le Dim 24 Fév 2013 - 18:46

Merci Gilles pour ce partage, il est vrai qu'il est parfois dur d'aider des personnes en détresse
avatar
audric
Avec les chérubins

Féminin Messages : 54
Age : 40
Inscription : 17/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Marie Rose le Dim 24 Fév 2013 - 21:25

un grand merci gilles, c'est vraiment magnifique tous ces textes
Que dieu vous bénisse.Seigneur touche le coeurs de toutes ces personnes en souffrance Jésus confiance
avatar
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2617
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Mer 6 Mar 2013 - 15:58



Jésus est suffisant

Tout au long de notre vie nous traversons des épreuves et nous subissons des pertes. Le Seigneur donne et Il reprend. Nous savons qu’Il agit de la sorte par amour, mais lorsque quelque chose est douloureux pour nous, nous avons souvent des difficultés à accepter ce qu’Il a fait ou ce qu’Il est en train de faire ; nous avons du mal à Lui faire confiance, à décider de croire qu’Il sait ce qu’Il fait, et à nous plier à Sa volonté même si c’est difficile sur le moment.

Il arrive qu’après avoir traversé une douloureuse épreuve et connu des moments particulièrement difficiles, ou après avoir renoncé à quelque chose qui nous était cher, nous parvenions à accepter la volonté de Dieu et à nous y soumettre : c’est là que nous découvrons que Jésus nous suffit. Nous en arrivons au point où notre vie est relativement simple parce que nous avons cessé de nous inquiéter ou d’espérer à tout prix que les choses s’arrangent d’une certaine façon ; au point où nous considérons tout le reste « comme une perte », sans grande valeur, comparé à notre relation avec Jésus et notre désir de voir Sa volonté se réaliser dans notre vie.

Il arrive toutefois que cette perspective acquise de haute lutte, soit de courte durée. Alors qu’il nous en a coûté beaucoup de parvenir jusque là. Ce serait formidable si nous pouvions garder cet état d’esprit tout au long de notre vie.

Nous sommes naturellement attachés aux choses de ce monde. Nous sommes humains et, en tant que tels, nous avons tendance à mettre des restrictions sur ce que nous voulons faire, sur ce que nous sommes disposés à faire, ou encore sur ce que nous pensons être capables de faire. Nous nous fixons des limites en disant : « Ça, je veux bien le faire, mais pas ça ; je veux bien renoncer à ceci, mais pas à cela ! »

Mais, en tant que disciples, nous devons apprendre à nous détacher des choses de ce monde ou des valeurs de ce monde. Nous devons penser davantage au Ciel et donner une plus grande priorité aux valeurs éternelles qui sont primordiales dans le monde de l’esprit. Nous devons être tellement amoureux de Jésus que le reste n’a pas grande importance, parce que nous Lui faisons totalement confiance pour faire ce qui est bien dans notre vie, sachant qu’Il contrôle tout et qu’Il fera en sorte que tout s’arrange pour le mieux, même dans les situations les plus difficiles.

Comment pouvons-nous parvenir à un tel degré de passion ? Comment parvenir au point où Jésus est suffisant ? Lorsque tout va bien dans la vie et que nous n’avons pas de gros problèmes, ce concept peut nous paraître tout à fait étranger, voire indésirable. Mais lorsque vous avez subi une épreuve qui vous a bouleversé jusqu’au tréfonds de votre âme, qui a ébranlé votre foi, et qu’au plus fort de l’épreuve, vous avez pris la ferme décision que Jésus vous suffisait, alors vous êtes à même de comprendre ce concept, et vous serez déterminé à ne jamais perdre cet état d’esprit. Vous savez que vous avez beaucoup souffert pour en arriver là, mais maintenant que vous avez surmonté l’épreuve, vous êtes rempli d’une grande paix et vous avez une grande confiance en Jésus, vous trouvez un immense réconfort dans Sa Parole. Votre vie spirituelle peut s’épanouir.

par Maria Fontaine



Dernière édition par Gilles le Jeu 7 Mar 2013 - 3:11, édité 1 fois
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Manuela le Mer 6 Mar 2013 - 20:53

Merci cher Gilles pour tes magnifiques textes entre autre comme celui ci
Toujours que je peut j`apprécie beaucoup de pouvoir les lire




Amitiés

avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Jeu 7 Mar 2013 - 16:53

Merci chère Amie Manuela !

Gloire au Seigneur de savoir que tu aimes ces lectures ! cheers

En voici un autre qui je l'espère, te plaira :



Nécessité de l'épreuve...

Tous les enfants de Dieu n’ont pas le même comportement au moment de l’épreuve, et nous pouvons aisément le vérifier autour de nous.
En effet, tandis que certains tiennent bon et nourrissent leur foi de l’adversité, d’autres au contraire sont submergés par les épreuves et laissent des plumes au milieu du combat.
Fort souvent, nous sommes pris de court par les événements qui nous tombent dessus, et malgré notre volonté de bien faire, nous succombons à la tentation.
Pourquoi sommes-nous si souvent défaillant dans notre vie quotidienne, lorsque survient l’épreuve ?
Ce n’est pas comme certains pourraient le penser, la taille de l’épreuve qui est le premier responsable de notre échec

Quatre bonnes raisons de ne pas être surpris,
1. l’épreuve est le lot de tout chrétien
2. il est normal
3. ce n’est pas un malheur
4. il n’est pas fait pour nous dégrader

• Ne pas être surpris, l’épreuve n’est pas du à un manque de sainteté
Un des éléments majeurs, nous allons le découvrir, c’est le manque de préparation, et nous allons essayer de comprendre pourquoi
Pour beaucoup, l’épreuve est vécue comme un malheur qui leur tombe dessus, c’est souvent une situation inconfortable certes, mais surtout un évènement étrange, inattendu

Pierre 4 et au verset 12
Bien-aimés ne soyez pas surpris de la fournaise qui sévit parmi vous pour vous éprouver, comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange

Voilà une vérité biblique qui fort souvent nous fait défaut, et nous paralyse au moment de l’épreuve
Nous sommes surpris de voir la tournure que prennent les évènements, nous n’y sommes pas préparés
Pourquoi est ce si surprenant de passer par le feu de l’épreuve ?
En premier lieu, c’est parce que cela ne concorde pas avec l’image que nous nous sommes fait de la vie chrétienne
Selon beaucoup d’entre nous l’épreuve est une probabilité et non une nécessité
Cependant le texte dont nous avons pris connaissance il y a une minute est suffisamment clair, nous ne devons pas être surpris
Cependant, certains ont l’idée que puisqu’ils ont priés et remis une situation entre les mains de Dieu, tout devrait bien se passer, mais souvent la déception est grande lorsque survient l’épreuve
Nous pensons que nos jeunes et prières vont empêcher les épreuves, et beaucoup pour y avoir longtemps crus se sont épuisés vainement
Nous ne pouvons pas empêchés l’épreuve, même si nous menons une vie chrétienne plus ou moins correcte, cela ne nous prive pas pour autant de passer par ce chemin
L’épreuve n’est pas réservée à ceux qui sont faibles, ou encore ceux qui ont des difficultés, mais c’est le lot de tout chrétien
Bien aimés, il ne faut pas que nous soyons surpris même lorsque nous aurons fait tout ce qui nous paraîtrait juste d’être néanmoins appelé à passer par la fournaise ardente
Cette parole de l’écriture, nous devons l’assimiler, c’est un chemin obligé par lequel nous devons passer, et nous devons nous y faire

Le Seigneur Jésus lui-même après avoir accompli ce qui est juste, fut conduit par l’Esprit dans le désert pour être tenté par le diable
Matthieu 3 versets 13 à 17
Alors Jésus vint de la Gallilé au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui.
Mais Jean s'y opposait, en disant: C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et tu viens à moi. Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant , car il est convenable que nous accomplissions ce qui est juste.
Matthieu 4 verset 1
Alors Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le diable.

• L’épreuve est normale dans la vie du chrétien
Pour les enfants d’Israël, le passage obligé pour aller vers Canaan, c’était le désert
Le désert est considéré comme une épreuve, mais il n’a pas été créé de spécialement pour le peuple de Dieu
C’est un chemin qui existait déjà et Dieu ne les a pas contourner le désert pour parvenir au pays promis
Il nous faut parvenir à accepter l’épreuve dans notre vie comme quelque chose de tout à fait normale, c’est un élément de notre parcours avec Dieu
Il ne faut pas automatiquement attribué l’épreuve à un péché et Job est un bel exemple pour illustrer cette vérité

• L’épreuve n’est pas synonyme de malheur ou de souffrance
Le deuxième point que je vous invite à considérer, c’est que l’épreuve n’est pas synonyme de malheur ou de désagrément
Pourquoi certains d’entre nous ont de l’appréhension, pourquoi avons-nous l’idée que l’épreuve véhicule automatiquement un malheur
L’attitude que nous adoptons vient de la conception que nous avons de l’épreuve,
Lorsqu’elle est vécue comme une souffrance, il en résulte que nous avons plutôt hâte d’en finir, et de passer à autre chose
L’épreuve est obligatoire certes, mais surtout il est utile de savoir que c’est une initiative de Dieu avant tout
Ce n’est pas le diable qui nous éprouve, mais c’est une œuvre de Dieu, c’est lui qui va vouloir au travers des différentes épreuves nous sommes exposé, atteindre un objectif dans notre vie
Dieu ne nous veut aucun mal, il ne prend pas plaisir à nous humilier, et à nous faire souffrir
L’épreuve n’est pas un malheur, nous ne devons pas regarder l’épreuve comme une souffrance que Dieu va nous infliger

• L’épreuve a pour but de nous évaluer et non nous humilier
Dans l’épreuve Dieu ne veut pas faire ressortir nécessairement nos erreurs, mais plutôt il veut nous amener à produire le caractère de Christ
Le Seigneur ne cherche pas à nous faire du mal, à nous humilier, mais bien au contraire à nous faire grandir
Selon le dictionnaire l’épreuve c’est un test qui sert à vérifier la valeur d’un objet ou d’une personne
Par exemple, avant de mettre un nouvel appareil sur le marché, on va effectuer plusieurs tests pour s’assurer de la fiabilité de cet appareil, pour connaître ses avantages et ses inconvénients
L’épreuve doit atteindre le même objectif dans notre vie, il sert à nous évaluer pour connaître nos aptitudes

Nous serons amenés tôt ou tard à passer par le feu de l’épreuve, nous devons nous y attendre, c’est inévitable.
La pratique de certaines œuvres ne pourra pas nous exempter de l’épreuve qui est comme nous l’avons déjà dit un passage obligé dans la vie du chrétien
Cela ne signifie pas cependant que nous devons vivre dans l’anxiété, avec la crainte qu’une épreuve survienne.


Source: www.pigeonvoyageur.org
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Manuela le Jeu 7 Mar 2013 - 22:48

Trés beau texte cher Ami Gilles qui à toute mon appréciation
C`est beau à lire thumright




Amitiés

avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Jeu 14 Mar 2013 - 19:02



La voie du repos

“Que je suis fatiguée!

”Je suis stressée!”

“Je suis épuisée, éreintée!”

“J’ai besoin d’une pause!”

“J’aimerais tellement pouvoir me reposer un peu!”

À combien de reprises avez-vous entendu de tels commentaires dernièrement ? Combien de fois étiez-vous la personne qui prononçait de telles paroles ?

La plupart d’entre nous savons que notre rythme de vie est trop stressant. Cependant, nous continuons à courir, un peu comme le lapin Energizer, jusqu’à ce que nous nous trouvions épuisés, malades, déprimés.

Ce sentiment d`épuisement et de surcharge n’est pas nouveau. Même 2000 ans dans le passé, à une époque où les jours se mesuraient en heures plutôt qu’en minutes, où les gens marchaient plutôt que de prendre une auto, où la technologie qui nous envahit était absente, les gens luttaient contre le stress et la fatigue. Tout comme nous, ils trouvaient la vie trop lourde à supporter. Comment puis-je affirmer cela? Parce que Jésus le déclare.

En Matthieu 11.28-30, Jésus lance une invitation à tous ceux qui trouvent la vie épuisante et pénible.
<BLOCKQUOTE>
«Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez le repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.»
</BLOCKQUOTE>
Qu’apprenons-nous en méditant ces paroles ? Regardons le texte tranquillement :


  • Venez à moiL’invitation est claire. Jésus nous invite à venir à lui. Non pas à un livre, à un édifice ou à une activité, mais à Lui. L’appel est d’entrer en relation personnelle avec le Dieu vivant !


  • Vous tous qui êtes chargés et fatigués
    Jésus nous invite à venir à lui tels que nous sommes : fatigués et chargés. Ce n’est pas à nous de résoudre nos problèmes seuls. Il nous invite à venir à lui avec tous les problèmes qui nous affligent.



  • Je vous donnerai du repos… vous trouverez le repos pour vos âmes
    Le repos est un don. C’est Jésus qui le donne. Ce don est en tout premier lieu un repos pour l’âme. Le repos vient de l’intérieur vers l’extérieur, et non vice versa. Si je veux un corps en repos, mon âme doit être en repos.



  • Prenez mon joug sur vous
    La voie du repos se trouve dans une relation constante avec Dieu, une union de ma vie avec celle de Christ. (C’est là le sens premier de prendre son joug sur nous : le joug servait à attacher deux animaux ensemble pour qu’ils puissent travailler de concert plutôt que chacun de leur côté.)



  • Et recevez mes instructions
    La voie du repos est un processus d’apprentissage : nous devons consacrer du temps à recevoir nos instructions de Christ. Jésus a vécu cette vie de repos à laquelle il nous appelle. Donc, il peut nous enseigner à nous reposer en lui, même dans les moments les plus difficiles et exigeants de notre vie. Mais il est impossible d’apprendre de lui si nous ne prenons pas le temps d’être avec lui et de l’écouter.



  • Car je suis doux et humble de cœur
    Jésus est un enseignant doux et humble. Il sera doux et humble avec nous. Mais, plus que cela, apprendre de lui, c’est apprendre à être doux et humble. Deux éléments nécessaires d’une vie de repos sont la douceur (un cœur qui ne s’endurcit pas et ne se rebelle pas) et l’humilité (notre reconnaissance de notre besoin incessant de Dieu et de notre dépendance sur lui).



  • Car mon joug est doux et mon fardeau est léger
    La voie que Jésus nous invite à suivre avec lui est de beaucoup préférable à toute voie que nous pourrions tracer sans lui. Traverser la vie avec lui est la clé d’une vie de repos. Il désire être notre compagnon constant qui nous guide et qui allège notre fardeau en nous fortifiant par sa présence.


Jésus est notre exemple. Nous apprenons de lui. Nous devons donc nous poser la question suivante : Comment Jésus se reposait-il? Comment renouvelait-il ses forces? Les gens lui demandaient constamment de faire l’impossible ; comment arrivait-il à faire le tri de toutes ces requêtes et attentes?

En étudiant sa vie, nous constatons qu’il trouvait sa force dans un dialogue incessant et intime avec son Père. Il se réjouissait de l’amour et de la gloire de son Père, il cherchait sa volonté et obéissait pleinement à toute directive qui lui venait du Père.

Voila ce qu’est la méditation chrétienne. Ce n’est jamais un temps de solitude. C’est plutôt un temps passé en la présence de Dieu, un dialogue profond avec lui, un cœur à son écoute pour apprendre de lui afin d’obéir à sa direction de tout cœur, en toute douceur et humilité.

À travers les âges, les gens ont découvert à quel point une telle relation intime avec Dieu mène au repos et à l’épanouissement. Le psaume 91.1 déclare : «Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut, Repose à l’ombre du Tout-Puissant.» Le psaume 23 le dit ainsi : «L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige vers des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, À cause de son nom.»

Source: pouvoirdechanger.com

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Sam 30 Mar 2013 - 14:32



Quelquefois, il peut nous sembler que Dieu ne tient pas ses promesses, que nous nous sommes trompés en nous confiant à lui. Sachons attendre en toute patience. Disons alors au Seigneur: "Mon Dieu, je ne vois pas où vous me menez, mais je suis assuré que si je ne m'éloigne pas de vous, que si je demeure généreusement fidèle à tout ce que vous demandez de moi, vous aurez soin de mon âme. Aussi, quand même je serais au milieu des ombres de la mort, quand même tout semblerait perdu, je ne veux rien craindre, parce que vous êtes avec moi, et que vous êtes fidèle."

Acte admirable, héroïque, de confiance en Dieu, suggéré par l'esprit d'abandon; acte qui glorifie la Toute-Puissance, et lui arrache, pour ainsi dire, les plus précieuses faveurs.

Outre cet acte de confiance, l'abandon renferme encore et surtout un amour profond et entier. Il est le dernier mot de l'amour.

Il réalise la parole de saint Paul: "Je sais à qui je me suis confié."

L'amour que l'abandon suppose est si grand, qu'il honore parfaitement Dieu. N'équivaut-il pas à cette déclaration: "Je vous aime tellement, ô mon Dieu, que je ne veux que vous. Disposez de moi entièrement pour votre gloire, tant dans les vicissitudes de ma vie naturelle, que dans les étapes de mon pèlerinage vers vous. Je ne désire qu'une chose: que tout en moi vous soit pleinement soumis, quelle que soit votre volonté, qu'elle me conduise par un chemin bordé de fleurs ou me fasse passer par les souffrances et les ténèbres."

L'esprit d'abandon qui se nourrit de telles dispositions d'amour et de complaisance, est la source d'un hommage continuel de tout nous-mêmes à la sagesse et à la puissance de Dieu.

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Sam 13 Avr 2013 - 18:06

2013-04-13 - L’Osservatore Romano



Pour résoudre les problèmes de la vie quotidienne...

Il faut regarder la réalité en face, prêts, comme le gardien de but d’une équipe de football, à arrêter le ballon d’où qu’il vienne. Et sans céder à la peur ou à la tentation de se plaindre, car Jésus est toujours aux côtés de chaque homme, même et surtout pendant les moments les plus difficiles.

Dans le passage des Actes des apôtres (6, 1-7), proclamé dans la première lecture, «il y a une partie – a expliqué le Pape – de l’histoire des premiers jours de l’Eglise: l’Eglise grandissait, le nombre des disciples augmentait», mais «à ce moment les problèmes commencent». En effet, «ceux de langue grecque murmurent contre ceux de langue juive» car dans l’assistance quotidienne on négligeait les veuves. «La vie — a-t-il poursuivi — n’est pas toujours tranquille et belle» et «la première chose qu’ils font est de murmurer, de parler l’un contre l’autre: “Mais, regarde, il y a ça …”. Mais cela ne mène à aucune solution, cela ne donne pas de solution».

En revanche, «les apôtres,avec l’assistance de l’Esprit Saint, ont bien réagi. Ils ont convoqué le groupe des disciples et ils ont parlé. C’est le premier pas: quand il y a des difficultés, il faut bien les regarder, les affronter et en parler. Il ne faut jamais les cacher. La vie est ainsi. Il faut prendre la vie comme elle vient, non comme nous voulons qu’elle vienne». C’est «un peu — a dit le Pape François en reprenant une métaphore qui lui est chère — comme le gardien de but de l’équipe, non?, qui prend le ballon d’où il vient. Cela est la réalité». Les apôtres, donc, «ont parlé entre eux et ont fait une belle proposition, une proposition révolutionnaire, parce qu’ils ont dit: “Mais nous sommes les apôtres, ceux que Jésus a choisis”. Mais cela ne suffit pas. Ils se sont rendus compte que leur premier devoir était la prière et le service de la Parole. “Et pour l’assistance quotidienne aux veuves nous devons faire une autre chose”». Ainsi, «ils ont décidé de créer les diacres».

«Une décision — a ajouté le Pape — un peu risquée à ce moment. Mais l’Esprit Saint les a poussés à faire cela. Ils l’ont fait. Ils ont choisi les diacres, décidés. Ils n’ont pas dit: “Allons, nous verrons demain, patience”. Non, non. Ils ont pris la décision et le final est très beau: “Et la Parole de Dieu se diffusait et le nombre des disciples à Jérusalem se multipliait considérablement”. Cela est beau. Quand il y a des problèmes, il faut les affronter et le Seigneur nous aidera à les résoudre».

Ainsi «nous devons pas avoir peur des problèmes. Jésus lui-même dit à ses disciples: c’est moi, n’ayez pas peur, c’est moi! Toujours. Avec les difficultés de la vie, avec les problèmes, avec les nouvelles choses que nous devons affronter: le Seigneur est là. Nous pouvons nous tromper, véritablement, mais Il est toujours près de nous et il dit: tu t’es trompé, reprend le bon chemin».

Un problème, a dit le Pape, ne se résout pas si on se limite à dire «cela ne me plaît pas» et si l’on commence «à murmurer ou à parler». Et ce n’est pas une bonne attitude de truquer la vie, de maquiller la vie. Non, non. La vie est comme elle est. Elle est la réalité. Elle est comme Dieu veut qu’elle soit ou que Dieu permet qu’elle soit. Mais elle est comme elle est, et nous devons la prendre comme elle est. L’Esprit du Seigneur nous donnera la solution des problèmes».

«Dans l’Evangile aussi — a expliqué le Pape en commentant le passage de saint Jean qui vient d’être lu (6, 16-21) — il se passe quelque chose de semblable. Les disciples étaient très contents car ils avaient vu que ces cinq pains ne finissaient plus. Ils ont donné à manger à beaucoup de personnes. Ils se sont dirigés vers l’autre rive, avec le bateau, et un vent fort s’est levé: la mer s’agite et ils ont un peu peur. Ils sont en difficulté et le Seigneur vient pour les aider. Ils s’effrayent un peu et Lui leur dit: “N’ayez pas peur, c’est moi!”. Telle est la parole de Jésus, toujours: dans les difficultés, dans les moments sombres, dans les moments où tout est obscur et que nous ne savons pas quoi faire, même quand l’obscurité règne dans notre âme. La vie est ainsi. Aujourd’hui elle est ainsi, avec cette obscurité. Mais le Seigneur est là. N’ayez pas peur! N’ayons pas peur des difficultés, n’ayons pas peur quand notre cœur est triste, dans l’obscurité! Prenons les choses comme elles viennent, avec l’Esprit du Seigneur et l’aide de l’Esprit Saint. Et ainsi allons de l’avant, en sécurité sur un juste chemin».

Le Pape François a conclu son homélie par une invitation à demander «au Seigneur cette grâce: ne pas avoir peur, ne pas truquer la vie» pour être capables de «prendre la vie comme elle vient et chercher à résoudre les problèmes comme l’ont fait les apôtres. Et chercher aussi la rencontre avec Jésus qui est toujours à nos côtés, dans les moments les plus sombres de la vie».

Pape François au cours de la Messe célébrée, dans la matinée du samedi 13 avril, dans la chapelle de la Domus Sanctae Marthae.



avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Jeu 18 Avr 2013 - 16:23



Souffrance et vie chrétienne

J’appartiens à Dieu, je lui ai confié ma vie et pourtant la souffrance, les jours tristes, parfois les angoisses sont présents. Les pensées noires surgissent parfois entretenues parfois rejetées aussitôt, difficile à comprendre. Où est Dieu dans ces moments-là ? Les pourquoi se bousculent dans ma tête et pourtant je sais que dire « pourquoi » c’est déjà douter de la bonté du Seigneur et de sa toute puissance.

Pour essayer de comprendre le pourquoi de la souffrance je sais que je ne peux pas mettre en doute les attributs de Dieu : Son amour, sa bonté tout particulièrement.

C’est vrai qu’il est difficile de concevoir un Dieu d’amour, de tendresse, de compassion, fidèle, juste, qui en même temps permet des épreuves douloureuses. Est-ce-cela la bénédiction ?

Dans les moments de grandes souffrances où est la paix, la joie promises aux disciples ; où elle est cette paix parfaite que Jésus a promis à ceux qui le suivent ? Comment faire pour mettre en pratique cette parole de l’apôtre Paul qui nous dit « réjouissez- vous toujours dans le Seigneur » ? Comment peut-on se réjouir de l’épreuve, dire merci quand le ciel reste silencieux à nos cris. Comment garder l’espoir quand tout est noir, comment espérer quand on ne voit pas de lumière dans ce long tunnel du désespoir et de l’incertitude.

Pas facile de comprendre que le Seigneur nous promet sa présence et que l’on peut se lever le matin avec des angoisses inexpliquées, et passer une journée grise avec des questions qui restent sans réponse. Il y a bien sûr des promesses dans la bible mais dans la souffrance elles paraissent tellement lointaines, inaccessibles, d’un autre temps. La foi en la parole de Dieu dans ces moments n’est pas mise en doute, nous sommes certain de son inspiration, le problème c’est le fossé entre la promesse écrite et notre propre vécu au quotidien.

« Ô Souffrance qu’il est bien difficile pour nos petits esprits de comprendre le pourquoi de ta raison d’être. »

Je n’ai jamais trouvé de solutions miracles qui enlèveraient la souffrance, mais j’ai au moins appris une ou deux choses qui m’aident à mieux vivre mes épreuves.

J’ai appris qu’il ne sert à rien de chercher le pourquoi, de se révolter contre Dieu en brandissant ses promesses, de penser que Dieu m’oublie, parce que ce sont là des pensées d’homme et qu’elles sont vaines.

J’ai appris que dans ces moments-là le Diable essaie de me faire douter de la bonté de Dieu et de sa Parole tout comme il l’a fait avec Adam et Eve

J’ai vu que la tentation de ne plus prier ou de lire la Parole se tenait couchée près de moi mais que moi je devais dominer sur cette tentation.

J’ai compris que je ne devais pas demander pourquoi mais demander dans quel but Seigneur ?

J’ai appris, dans des circonstances difficiles, au travers de la lecture d’un livre, que je devais choisir ce que la vie m’impose, plutôt que de me révolter ou de me poser des questions, parfois, inutiles. Choisir n’est pas se résigner, bien au contraire.

J’ai compris que dans toutes les épreuves que l’on peut traverser rien ne peut nous empêcher de croire, d’espérer, et d’aimer. Comme le dis en d’autres termes l’apôtre Paul

« Il y a trois choses qui demeurent, la foi, l’espérance et l’amour, mais la plus grande de ces choses c’est l’amour. »

J’ai appris que le Seigneur d’une manière mystérieuse utilise la souffrance, pour me faire grandir, pour couper les branches qui portent de mauvais fruits.

J’ai appris que Jésus le fils de Dieu a appris l’obéissance au travers de la souffrance.

J’ai surtout appris que la souffrance c’est le burin que Dieu le Père utilise pour me tailler, me sculpter afin de faire paraitre en moi l’image de son fils bien aimé.

La souffrance garde pour moi une part de mystère mais je sais qu’elle est nécessaire à ma croissance spirituelle. Quand elle me tombe dessus je demande au Seigneur de m’accorder la grâce de ne pas douter de lui et de sa bonté pour moi.

Dieu reste le « grand sculpteur » et il veut faire en chacun de ses enfants un bel ouvrage.

Non la souffrance que Dieu permet dans notre vie n’est pas inutile. N’est-ce- pas dans ces moments-là que nous recherchons le plus la présence de Dieu, n’est-ce-pas dans ces moments que nous prions avec le plus de ferveur, de profondeur. N’est pas la souffrance qui nous donne de la compassion pour les autres.

Je suis convaincu qu’il y a bien d’autres raisons à la souffrance. Ces quelques lignes n’étaient qu’une réflexion limitée sur le sujet. Elles n’ont pas pour but d’expliquer la souffrance mais de nourrir la réflexion.

Jean-Pierre Magréault

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par flou le Jeu 18 Avr 2013 - 20:09

Oh merci Gilles!

Ce fil est une bénédiction , un creuset d'amour Smile
Quel réconfort

Merci!
avatar
flou
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2282
Inscription : 31/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Anayel le Jeu 18 Avr 2013 - 21:26

Un sujet enrichissant pour notre âme, qui nous pousse à voir la souffrance d'une autre manière, merci !

Cela me fait penser à Job dans la Bible : durant le prologue (comme je n'ai pas encore été plus loin), malgré ce que lui fait subir Satan et malgré sa souffrance, même si Dieu permet que des malheurs lui arrivent, il continue à adorer et bénir Yahvé sans émettre aucune plainte. Un comportement auquel je ne m'attendais pas mais qui me parait le meilleur, et j'essaye depuis d'accepter ce qui me tombe dessus sans rechigner. Par contre, je ne me prive pas de demander du soutien venant du Seigneur ou du Ciel, car ça, je pense que Jésus ne nous le refusera jamais.

Merci à nouveau ! ^^





avatar
Anayel
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 395
Age : 22
Inscription : 17/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Lumen le Dim 21 Avr 2013 - 8:09

C'est un très beau fil qui donne à réfléchir, Gilles sur les moments où nous sommes au creux de la vague et les moments qui nous donnent de regarder la souffrance des autres et à nous oublier aussi.
Ce qui aide à tenir debout et à ne pas baisser les bras c'est surtout Dieu et les enfants qui comptent sur nous. Ce sont les ancres dans nos vies.
Quand j'ai eu le cancer, j'étais partagée entre le fait de laisser couler, partir dans une vie meilleure et continuer à me battre pour mes enfants. Mais c'est le Seigneur qui m'a rattrapé par l'intermédiaire d'un prêtre Charismatique qui avait reçu un message pour moi. Non Dieu ne nous abandonne jamais et il entend quand nous l'appelons. Il nous demande de croire seulement et Il remplit notre vie de sa présence, de sa puissance d'Amour et de Miséricorde qui est inépuisable.
Rendons grâce à Dieu et merci à toi, Gilles.





"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Dim 21 Avr 2013 - 9:02

Merci chère "etoilebleue" pour votre appréciation au sujet de ce fil de discussion. mais aussi !

Que la Sainte Trinité soit bénie de vous avoir guérie du cancer ! Tout comme l'histoire d'un des dix lépreux dans l'évangile, vous démontrez votre reconnaissance envers le Seigneur, en témoignant dans votre vie personnelle et en apportant votre belle contribution sur ce forum.

Soyez bénie abondamment chère soeur dans le Christ ! sunny

Au travers des textes que je dépose sur ce fil de discussion, je me reconnais moi-même bien souvent ! Embarassed Nous ne pouvons rien faire, et nous ne sommes rien sans la présence de Dieu dans nos vies... Mais ce qui est merveilleux comme le dit ce cher apôtre Paul : "Je puis toutes choses en Christ qui me fortifie." (Philippiens 4:13)

Fraternellement et amicalement...

Gilles.
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Lumen le Lun 22 Avr 2013 - 3:21


comme le dit ce cher apôtre Paul : "Je puis toutes choses en Christ qui me fortifie." (Philippiens 4:13)

GILLES !



MERCI GILLES POUR VOTRE GÉNÉROSITÉ ET VOTRE GENTILLESSE !

QUE DIEU VOUS RETOURNE CES BÉNÉDICTIONS, EN PLUIE DE GRÂCES SUR VOUS ET L’ÉTENDE A TOUS CEUX QUI VOUS SONT CHERS




"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Jeu 25 Avr 2013 - 16:08



De la confiance pour le jour de l'épreuve

Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon Son dessein. (Romains 8:28)

L'espérance du chrétien n'est pas édifiée sur le sable mouvant des sentiments. Ceux qui agissent par principe contempleront, par-delà les ombres, la gloire de Dieu et se reposeront sur la certitude des promesses. Ils ne craindront pas d'honorer Dieu même lorsque leur chemin paraîtra très sombre. L'adversité et les difficultés leur donneront simplement une occasion de montrer la sincérité de leur foi et de leur amour. Si l'âme est déprimée, ce n'est pas une preuve que Dieu ait changé. Il est "Le même hier, aujourd'hui, et éternellement" (Héb. 13:18). Vous êtes sûr de la faveur de Dieu quand vous vous sentez inondé des rayons du Soleil de justice; mais, si des nuages assombrissent votre âme, ne pensez pas que vous êtes abandonné. Votre foi doit percer les ombres. Que les richesses de la grâce du Christ soient présentes à votre esprit. Recueillez les leçons de Son amour. Que votre foi soit celle de Job qui disait: "Quand même Il me tuerait, j'aurais encore confiance en Lui" (Job 13:15). Appuyez-vous sur les promesses de votre Père céleste, et souvenez-vous des bénédictions qu'Il a déversées dans le passé sur vous et sur Ses serviteurs, car "toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu".
Les expériences les plus douloureuses de la vie chrétienne peuvent devenir les plus bénies. Le secours particulier reçu dans les heures sombres doit fortifier votre âme en vue des attaques futures de Satan et vous préparer à surmonter les difficultés les plus pénibles. L'épreuve de la foi est plus précieuse que l'or. Vous devez avoir en Dieu une confiance ferme, qui ne sera pas ébranlée par les tentations et les arguments du Malin. Prenez le Seigneur au mot…
C'est par la foi que l'âme se familiarise avec l'existence et la présence de Dieu et quand nous tenons les yeux fixés sur Sa gloire, nous discernons toujours mieux la beauté de Son caractère. Nos âmes se fortifient, car nous respirons l'atmosphère du ciel et comprenons que Dieu est à notre droite… Vivons en présence du Dieu infini.
Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Mar 30 Avr 2013 - 15:50



Acceptation des épreuves

C'est surtout dans les jours d'ennui, de maladie, de tentation, de sécheresse spirituelle, d'épreuves, dans les heures d'angoisse parfois terribles qui étreignent une âme, que l'abandon est agréable à Dieu.

Il y a une somme de souffrances, d'humiliations, de peines, que Dieu a prévues pour nous, "afin de compléter ce qui manque à la Passion de son Fils".

Nous n'arriverons à l'union parfaite avec le Christ Jésus qu'en acceptant cette part du calice que notre Seigneur veut nous donner à boire avec lui et après lui: "Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire?"

Notre Seigneur connaissait tout de la terrible carrière que son Père lui donnait à parcourir; a-t-il hésité à accepter la volonté divine? Non, il l'a embrassée: "Me voici, ô Père, j'ai placé dans mon cœur cette loi de la souffrance, et je l'accepte par amour pour vous.

Verbe de Dieu, Sagesse éternelle, le Christ a prévu la part que nous devions avoir à sa Passion.

Qu'y a-t-il de mieux que de nous livrer, avec lui, à notre Père pour accepter cette participation aux souffrances et aux humiliations de son Fils Jésus? "Ô Père, j'accepte toutes les peines, toutes les humiliations, toutes les souffrances qu'il vous plaira de m'envoyer; par amour pour vous, en union avec votre Fils bien-aimé."

Si nous pouvions toujours nous maintenir dans ces dispositions intérieures, ne pas nous arrêter aux causes secondes, ne pas nous demander avec murmure, dans les contrariétés: "Pourquoi cela se produit-il?", mais nous élever vers cette volonté suprême qui permet tout, et sans la permission de laquelle rien n'arrive; si nous pouvions toujours regarder au-dessus des créatures, "le cœur en haut", pour voir seulement Dieu, nous abandonner à lui, nous demeurerions constamment dans la paix.

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Jeu 2 Mai 2013 - 15:57



Une Promesse de consolation

Il y a des moments où nous devrons traverser une vallée où les larmes seront nos compagnes pour un bout de temps.

La perte d’un être cher, la cessation de notre emploi, le départ de notre conjoint ou conjointe suite à une trahison nous transporte immédiatement dans cette sombre vallée.

À cet endroit, le soleil se cache derrière d’obscurs nuages. Tout est devenu grisaille, froid et tristesse.

La joie d’hier semble rester un évènement lointain.
Pour le croyant, celui pour qui la première place dans sa vie demeure le Grand Je suis, tout n’est pas sans espoir.

Au milieu de ses temps difficiles, en tout temps, il peut se référer aux saintes Écritures afin d’y puiser le courage de continuer.

Voici ce qu’elle renferme comme promesse :

« Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance. » Romain 15 :4

Ce verset apparaît comme un réel encouragement de Dieu à consulter Sa Parole et à s’approprier la consolation qu’elle contient.

Dans ces livres bibliques, le fidèle peut lire l’histoire d’hommes et de femmes semblables à lui qui ont dû traverser les mêmes épreuves et qui s’en ont sorti admirablement bien grâce à leur confiance en Dieu et à la démonstration de son intervention au milieu de l’adversité.

Il ou elle y trouvera l’inspiration d’une intercession basée sur ce que Dieu a dit ou accomplit, des instructions divines à mettre en pratique afin d’expérimenter la fidélité du Rédempteur, un encouragement à persévérer avec patience jusqu’à la fin de l’épreuve.

Comme écrit dans le livre de Daniel, il nous est révélé que c’est Dieu « qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l’intelligence. » Daniel 2 :9

Lui seul ordonne un changement des circonstances.

Les pleurs et les larmes ne seront pas là pour à perpétuité.

La disette et la pauvreté s’enfuiront devant les bénédictions déversées an abondance pour le ou la fidèle, qui dans l’attente de la manifestation d’une intervention divine a su patienter en se fortifiant et se consolant par les Écritures.

Peu importe les saisons de notre vie, prenons toujours le temps de consulter la Parole de Dieu, de laisser immerger nos pensées par son contenu rempli de diverses bénédictions.

Nous ne regretterons jamais les moments passés à la méditer et à laisser notre entendement se renouveler par les instructions reçues et mises en pratique.


Prière : « Merci Père pour cet encouragement à recourir à ta Parole afin de recevoir de ta part, promesses, encouragement et consolation.
Toi seul peux changer les circonstances de nos vies et faire revenir la joie au milieu de notre foyer, une vie abondante remplie de tes bénédictions, un pardon continuel de nos iniquités, des guérisons pour nos corps fatigués.
Aide-nous à demeurer patient dans l’attente de tes interventions au milieu de nos existences afin de voir de te voir agir d’une manière si merveilleuse.
C’est dans le nom de Jésus que nous te demandons la manifestation de ta grâce et de tes compassions dans notre vie. Amen! »

Jacques Brouillard

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Ven 10 Mai 2013 - 4:31



Le silence de Dieu

Seigneur, pourquoi es-tu si silencieux ?
Ton silence me décourage...
Combien de fois t’ais-je appelé au secours
sans avoir de réponse !
Je continue, encore et encore, à me débattre
avec cet handicap qui ne me laisse pas avancer.
C’est comme si je traînais un boulet attaché à mes chevilles.
C’est dur, tu sais ?
Dis-moi, Seigneur, tu ne m’as pas entendu ?
Tu me demandes d’annoncer ton Amour;
j’ai fait ma part, mais ceux à qui je m’adresse sont blasés,
leur coeur est trop encombré, j’ai besoin d’un coup de pouce.


Tu sais que je crois en toi,
je crois que tu peux tout,
sinon je ne t’aurais pas appelé à l’aide.

Pourtant je ne cherche pas de lauriers,
et ce que je demande ce n’est pas pour moi,
mais pour tes enfants.
Ou est-ce que je ne parle pas le langage de l’humilité ?

Seigneur, Tu es mon Dieu, le Créateur du monde !
Tu m’aimes et tu as fait de moi ton enfant par le baptême.
Je t’aime Seigneur, donne-moi assez d’humilité,
aide-moi à ne jamais oublier que je ne peux rien,
que je ne suis rien, sans toi.
Aide-moi à savoir écouter quand tu ne dis rien,
tu veux peut-être me dire quelque chose à travers ce silence.


Source: Prier.be : Le silence de Dieu (Angélique)

Gilles.
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Ven 10 Mai 2013 - 16:23



"Je puis tout par Celui qui me fortifie."
Philippiens 4:13


L'apôtre Paul avait été à l'extrémité, dans une situation défiant les forces et le courage du chrétien le plus fort. Il savait ce qu'était l'absence de tout appui ou secours humain. Il avait été menacé de mort; à vrai dire, il n'avait plus aucun espoir... Mais c'est en de tels moments qu'il mettait sa confiance en Celui qui a vaincu la mort. Quand les ressources humaines étaient épuisées, il faisait appel aux ressources de Dieu. Il refusait d'être arrêté dans sa course et d'être découragé là où tout autre homme aurait abandonné la partie. Il savait que son Seigneur l'avait appelé, et que sa faiblesse était le canal par lequel la puissance de Dieu pouvait se manifester parmi les hommes. Pour l'édification des disciples, il pouvait dire: "Je puis tout par Celui qui me fortifie."

Mais en rendant témoignage à Dieu, il rend aussi témoignage aux Philippiens, auxquels il exprime sa reconnaissance pour leurs soins et leur affection. Il avait appris à marcher seul avec Dieu, mais il savait aussi jouir de la communion de ses frères dans la foi. Sa dépendance absolue de Dieu n'excluait pas le besoin qu'il avait de leur sollicitude et leur dévouement. Il leur dit: "Je puis tout par Celui qui me fortifie. Cependant vous avez bienfait de prendre part à ma détresse." [/size]

Nous qui avons toutes les richesses de Dieu à notre portée, nous sommes entourés de détresses cachées, de personnes qui ont besoin de secours, de notre secours. Soyons pour eux ce que les Philippiens étaient pour l'apôtre. Et dans la mesure où nous leur aidons, nous expérimenterons que nous trouvons en Christ tout ce dont nous avons besoin dans nos détresses et nos difficultés. Par nos soins pour les autres et notre consécration envers eux, démontrons que nous pouvons tout par Celui qui nous fortifie. Mais n'oublions pas la suite: "Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse." Que notre regard soit sur Lui; et par Lui sur les hommes et leur besoin d'un Sauveur !


H.E. Alexander Manne du matin

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Lumen le Sam 18 Mai 2013 - 20:03

Une belle chanson d'une chanteuse de ton pays ; vive le Canada et nos frères canadiens !
Surtout les québécois qui sont de bons conseils !
Good!










"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

vous avez des problèmes à surmonter mais je suis là pour vous aider!

Message par sylvia le Dim 19 Mai 2013 - 11:31

Message de Jésus au Père Melvin Doucette Jeudi 16 mai 2013

Jésus : N’abandonnez jamais, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui m’avez donné votre vie. Oui, vous avez des problèmes à surmonter, mais rappelez-vous que je suis là pour vous aider. Paul fut en butte à toutes sortes de difficultés, à cause des Juifs surtout, mais il y avait toujours une issue. Ses amis le protégeaient et l’emmenaient dans une autre ville, où il pouvait se remettre à prêcher la Bonne Nouvelle. Chaque jour j’étais là pour lui venir en aide.

Ce qu’on voit de nos jours, c’est que bien des gens, lorsqu'ils font face à des problèmes ardus, tombent dans un grand désespoir. Beaucoup se suicident, pensant que c’est la seule manière de s’en sortir. C’est qu’ils n’ont pas foi en moi. S’ils avaient la foi, ils viendraient à moi pour demander mon aide, et surement que je les aiderais, que je fortifierais leur courage et que je les remplirais de ma paix et de mon amour.

Il est si important pour vous tous d’être près de moi, afin que je puisse vous donner la force et le courage de surmonter les problèmes que vous éprouvez de temps en temps. Rappelez-vous : j’ai tout pouvoir, puisque je suis le Fils de Dieu, et je vous aime tous. Je veux vous secourir, alors priez et faites appel à mon aide. Je vous bénis tous. »
-------------------------------------------
Marie : (...) Je vous veux tous près de mon cœur maternel pour vous conduire à mon Fils Jésus. Vous tous qui êtes malade ou souffrez de quelque façon, ne craignez pas de venir à moi : j’interviendrai en votre faveur auprès de mon Fils. Il ne me refuse jamais rien. (...) Message de la Vierge Marie au Père M. Doucette 20 janvier 2007

http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/probleme.htm
Lire aussi :
http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/conseil_de_vie.html
avatar
sylvia
Avec les anges

Féminin Messages : 6631
Inscription : 22/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Lun 27 Mai 2013 - 15:54



Si ta vie devient insupportable parce que tu te retrouves seul, incompris de tous, que tu sois chrétien ou non, il y a toujours une sortie de secours. Pour la trouver, ta part sera de crier à Dieu, car lui seul à l'oreille suffisamment sensible pour entendre l'appel désespéré d'une âme qui ne sais plus où elle en est.


Lui seul est en mesure d'aplanir ton sentier, seul Dieu est capable de marcher près de toi jour après jour, instant après instant, allant même jusqu'à te soutenir, te porter lorsque tu seras fatigué où que tu n'auras plus la force d'avancer. Tu pourras toujours déverser ton cœur devant ce Dieu qui ne manquera pas de répondre comme il l'a fait pour Élie ou Jonas!


Si tu le laisses agir dans ta vie, il pourrait faire bien plus que tu ne puisses l'imaginer! À tel point que, même dans les périodes les plus sombres, tu ne sois plus jamais sans espérance! Surmonter le découragement est possible si nous nous tournons vers Dieu, à l'exemple de ceux qui nous ont précédés.


« Fortifiez-vous et ayez du courage! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux; car l'Éternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point. » (Deutéronome 31:6)


Que Dieu vous bénisse ! sunny

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Mer 24 Juil 2013 - 16:03



Vous aurez des tribulations dans le monde; (Jean 16:33).

Dévotion du Matin:

Es-tu en train de te poser la question à ce sujet, croyant? Regarde en haut vers ton Père céleste, et contemple-le dans sa pureté, et sa sainteté. Sais-tu qu’un jour tu seras semblable à lui? Seras-tu facilement rendu conforme à son image? Ne nécessiteras-tu pas beaucoup de l’action purificatrice dans la fournaise de l’affliction pour détacher les scories? Sera-t-il une chose facile que de te débarrasser de tes corruptions, et de t’amener à la perfection de même que ton père qui est dans le ciel est parfait? Et ensuite, chrétien tourne ton regard vers la terre, ici-bas. Sais-tu quels ennemis tu as sous tes pieds? Tu étais autrefois un serviteur de Satan, et aucun roi ne perd volontairement ses sujets. Penses-tu que Satan te laissera seul? Non, il veut toujours être chez toi, car il erre comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Attends-toi à la détresse, car tu n’en seras pas exempt. Ensuite regarde autour de toi, où es-tu? Tu es dans un pays ennemi; un étranger et un voyageur.

Le monde n’est pas ton ami. S’il l’était, alors tu ne serais pas l’ami de Dieu, car celui qui est ami du monde est l’ennemi de Dieu. Sois sûr que tu trouveras partout des adversaires. Quand tu dors penses que tu reposes sur le champ de bataille; quand tu marches crains une embûche dans chaque fourré. Comme il est dit que les moustiques piquent davantage les étrangers que les gens du pays, ainsi les épreuves de la terre seront les plus sévères pour toi. Enfin, regarde en dedans de toi, dans ton propre coeur et observe ce qu’il y a. Le péché et le moi sont encore dedans.

Ah! si tu n’avais pas le diable pour te tenter, ni d’ennemis pour te combattre, ni le monde pour te tendre des pièges, tu trouverais encore en toi même assez de méchanceté pour être une douloureuse affliction pour toi, car le coeur est tortueux par-dessus tout et désespérément méchant. Attends-toi à la peine, au chagrin alors, mais ne perd pas courage à cause de cela, car Dieu est avec toi pour te secourir et te fortifier. Il a dit: "je serai avec toi dans la détresse, je te délivrerai et t’honorerai".

Dévotion du Soir:

Un secours qui ne manque jamais dans la détresse. (Psaume 46:1).

Les bénédictions de l’alliance ne sont pas prévues pour être regardées seulement, mais pour être appropriées. Même notre Seigneur Jésus nous est donné pour notre présente utilisation.

Croyant tu ne fais pas usage de Christ comme tu devrais le faire. Quand tu es dans la détresse pourquoi ne lui dis-tu pas tout ton chagrin? N’a-t’il pas un coeur assez compatissant? Ne peut-t’il pas te consoler? te guérir, te restaurer? Non, tu vas voir tous tes amis, sauf ton meilleur ami, en racontant ton histoire partout excepté sur le sein de ton Seigneur. Es-tu chargé d’un fardeau avec tes péchés d’aujourd’hui? Voici une fontaine remplie de sang; utilise-la, frère, utilise-la.

Y-a-t’il un sentiment de culpabilité qui s’est abattu sur toi? La grâce du pardon de Jésus peut encore être prouvée, encore et encore. Viens à lui tout de suite pour être lavé, purifié.

Déplores-tu ta faiblesse? Il est ta force;  pourquoi ne pas te pencher sur lui? Te sens-tu nu? Viens ici, revêt-toi de la robe de justice de Jésus. Ne reste pas là à la regarder, mais revêt-toi d’elle. Dépouille-toi de ta propre justice, et de tes propres craintes aussi: Revêt-toi du beau vêtement blanc de fin lin car il est prévu pour être porté. Te sens-tu malade? Tire la sonnette de nuit de la prière, et appelle le bien-aimé médecin! Il t’accordera la grâce chaleureuse il te renouvellera. Tu es pauvre? mais alors tu as un parent, quelqu’un qui est rempli de puissance. Quoi! Ne veux-tu pas aller à lui, et lui demander de te donner son abondance, quand il t’a fait cette promesse, que tu seras cohéritier avec lui, et à transférer tout ce qu’il est et tout ce qu’il a pour être tien? Il n’y a rien qui ne déplaise tant à Christ que de voir son peuple faire de la publicité sur lui, et de ne pas l’utiliser. Il aime être employé ou éprouvé par nous. Plus nous rejetons de fardeaux sur ses épaules, plus précieux il sera pour nous. Soyons simple avec lui alors, ne restons pas en arrière, raide, ou froid, comme si notre Bethléhem pouvait être ce que le Sinaï était autrefois.

"Mettez-moi de la sorte à l’épreuve dit l’Eternel et vous verrez"...


Écrit par Charles Spurgeon

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Gilles le Mer 16 Oct 2013 - 16:22



Libéré(e) de la dépression

Ces dernières années, les suicides et les tentatives de suicide sont en bonne place dans les faits divers de nos journaux. Une chanteuse qui avale une trop forte dose de somnifères, un homme d'affaires qui se tire une balle dans la tête, une jeune fille qui se tue en laissant des mots pathétiques : « J'en ai marre ». Le nombre croissant de suicides parmi les jeunes ajoute un aspect tragique à ce fléau.

Ces problèmes préoccupent les psychologues du monde entier. Qu'est-ce qui amène une personne à se décourager au point de mettre fin à ses jours ? Pourquoi le taux de suicides est-il plus élevé dans les pays riches ? En toute apparence, les biens matériels et les études avancées ne sont pas la solution aux problèmes intérieurs de l'être humain. L'Encyclopaedia Britannica dit, dans son étude sur le suicide, que la foi religieuse a toujours été la grande force pour l'empêcher. Devant la croissance des problèmes mondiaux, de nombreux psychologues s'attendent à une augmentation parallèle de suicides.

Pour beaucoup, la vie ne vaut plus la peine d'être vécue. Mais j'ai de bonnes nouvelles à vous apporter. Dieu ne vous a pas créés pour être une âme en peine, découragée, déprimée, complexée, cherchant en vain la paix de l'esprit et du cœur. La Bible dit : « Dans toutes ces choses, vous pouvez être vainqueurs par Celui qui vous a aimés. » (Romains 3/37) Sur l'autorité de la Parole de Dieu, je vous déclare que Jésus-Christ peut apporter la réponse à toutes les questions qui vous déconcertent. En Lui se trouvent le remède à tous les maux, le baume pour les blessures, l'enthousiasme pour effacer le découragement.

Des multitudes de gens de tous les milieux et de toutes les races ont trouvé en Jésus-Christ la réponse à leur solitude. Beaucoup d'entre vous vivent dans la dépression continuelle parce que vous êtes seuls, terriblement seuls. Le monde vous paraît inaccessible. Les barrières sociales vous ont empêchés de faire ce que vous vouliez. Vous êtes prisonniers de votre personnalité. Vous vivez dans un monde de solitude navrante, ou peut-être votre mari, votre femme, vous a été enlevé, et vous voilà seul dans une maison vide.

La solitude ne respecte personne. Elle pénètre dans les palais, dans les hôtels. Il y a quelques jours, je parlais avec l'un des hommes les plus riches du monde. Il venait de perdre sa femme, il m'a dit : « Je ne peux supporter la solitude », et il m'a confié qu'il avait même pensé au suicide. Quand ils sont déprimés, beaucoup de gens s'adonnent à l'alcool. D'autres ont l'esprit dérangé, d'autres encore se donnent la mort.

Jésus-Christ peut faire disparaître tout découragement de votre vie. Il peut vous donner une nouvelle énergie, un nouveau ressort, mettre la joie dans votre cœur et donner un sens à votre vie. La joie accompagnait toujours les relations avec Jésus, même au sein des difficultés et de la souffrance. Bien des choses, dans les journaux, ne peuvent que nous déprimer et nous abattre.

Mais plus encore, les tragédies personnelles et familiales amènent le découragement, le désespoir. Bien des ombres apparaissent sur le chemin de la vie. Personne n'est épargné. Je me sens parfois découragé devant la condition morale de nos pays occidentaux. J'éprouve sans doute les mêmes sentiments que Lot à l'égard de Sodome. Lot voulait hurler contre le mal qui se déchaînait autour de lui. Il savait qu'inévitablement, Dieu jugerait le peuple, et le peuple refusait de l'écouter. Je pense aux Etats-Unis, à l'Angleterre, à l'Europe où déferlent l'immoralité et bien d'autres vagues de décadence et de violence. Je veux crier : Attention ! le jugement viendra sur vous si vous ne vous repentez pas. Je le fais chaque fois que je le peux et quelques-uns m'écoutent. Mais la vaste majorité poursuit sa route vers la destruction.

Une grande question vous vient peut-être à l'esprit : « Y a-t-il un moyen d'échapper ? Y a-t-il un remède pour cette maladie du découragement de l'âme ? Y a-t-il une délivrance pour la dépression qui s'installe si facilement au fond de nous ? » Bien sûr ! Dieu ne peut connaître de problèmes sans y apporter de solution. Nous nous imaginons toujours être le seul ou la seule victime de la dépression. En réalité, il y a très peu de gens qui ne sont jamais touchés un jour ou l'autre et ne se retrouvent dans une vague de désespoir. La Bible nous apprend que même les plus fortes, les plus belles personnalités ont eu leurs heures de découragement.

Elie, après son triomphe auprès des prêtres de Baal au Mont Carmel, a dû fuir la colère de la reine Jézabel pour sauver sa vie. Nous le retrouvons seul dans le désert, profondément déprimé. Assis sous un arbre, il demanda à Dieu de le reprendre. Il n'avait plus la force de lutter (1 Rois 19/1-4) Jean-Baptiste, lorsqu'il a été emprisonné, s'est demandé s'il n'allait pas remettre en question tout son ministère. Aussi a-t-il envoyé un messager à Jésus pour lui demander : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » (Luc 7/19) Le Psalmiste, dans un moment de découragement, criait : « Mon âme est abattue au-dedans de moi, mais c'est à toi que je pense, depuis le pays du Jourdain... toutes les vagues et tous les flots passent sur moi... » (Psaume 42/7)

En parlant de ses déceptions devant les événements de la Révolution Française, Wordsworth a déclaré : « Mes convictions profondes se dissipèrent et les questions morales perdirent leur importance devant mon désespoir. » Elie pensait être le seul homme fidèle à Dieu sur toute la terre, mais à travers le tremblement de terre, le vent, le feu, puis enfin par une petite voix, il a appris qu'il n'était pas le seul. Il y en avait sept mille autres en Israël qui ne s'étaient pas agenouillés devant l'idole Baal, et ils attendaient un chef comme Elie pour les conduire. (I Rois 19/9-18)

Martin Luther a traversé une période de dépression à un moment où il semblait que la Réforme était une cause perdue et que tout son travail était vain. Un matin, sa femme est arrivée devant lui, habillée de deuil. Il lui a demandé ce qui se passait : « Ne sais-tu pas que Dieu est mort ? » lui a-t-elle répondu. C'était une leçon pour Martin Luther qui n'a jamais oublié le sens de ces paroles. Dès ce jour, il a repris courage, déterminé à ne pas laisser la dépression le terrasser à nouveau.

Si jamais quelqu'un a eu le droit d'être découragé, c'est bien l'apôtre Paul. Il a été battu et persécuté de bien des manières (II Cor. 11/23-25). D'autre part, il avait une écharde dans la chair qui entravait son travail. Il a demandé à Dieu de l'en délivrer, mais Dieu ne l'a pas fait (II Cor. 12/7-9) Paul avait tout lieu de se laisser aller au découragement, mais il nous a montré plutôt le chemin de la victoire. Il abordait la vie avec un cri de triomphe. Il a écrit : « Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à la détresse, mais non dans le désespoir ; persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus. » (I Cor. 4/8-9)
« C'est pourquoi, ayant ce ministère, selon la miséricorde qui nous a été faite, nous ne perdons pas courage. » (II Cor. 4/1) Un seul exemple de courage dépasse celui de Paul : le courage du Seigneur Jésus-Christ. Il n'a désespéré de personne et pourtant, il en aurait eu toutes les raisons. Quelles déceptions, quels échecs apparents ! Mais la veille du Calvaire, Il a parlé de sa joie. (Jean 15/11-13-17)

Pour vous, chrétiens qui lisez ces lignes, je veux vous dire que rien n'est aussi destructeur que le découragement. On raconte une histoire selon laquelle le diable aurait appris un jour par un ange que Dieu allait lui enlever les tentations qu'il exerçait auprès des hommes, sauf une. « Laquelle ? » a-t-il demandé à l'ange. « Le découragement », lui a-t-il répondu. Satan s'est mis à rire et il a déclaré : « Parfait, avec cela, j'ai gagné. » L'arme la plus puissante qui puisse atteindre le chrétien est le découragement, la dépression. Le luxe du désespoir est la chose la plus vaine et en même temps la plus chère de la vie chrétienne.

L'homme doit peut-être marcher dans l'obscurité pendant un temps, souffrir des déceptions profondes, mais rien n'est aussi fatal pour lui que de se laisser aller au découragement. C'est pourquoi la Bible dit : « C'est en espérance que nous sommes sauvés. » (Romains 8/24) Sainte Thérèse, qui avait connu des jours sombres, d'amères déceptions, raconte comment dans la prière, l'obscurité a disparue : « Quand le soleil s'est levé, j'ai compris combien j'avais été sotte de me laisser aller ainsi. »

L'expérience m'a appris à établir la règle de ne jamais accepter le verdict d'un moment de découragement. La dépression détruit votre capacité de voir la vie dans sa juste perspective. Elie, assis sous son arbre, Jean-Baptiste dans la prison, ne pouvaient plus juger de la valeur de leur influence, du succès, ou de l'échec de leur ministère. Les psychologues ont découvert que l'action était l'un des meilleurs remèdes pour éliminer les ombres qui obscurcissent l'âme. Vous ne sortirez jamais de votre découragement si vous commencez à vous plaindre, et à vous faire plaindre par les autres. Le moyen d'en sortir, c'est d'aller faire une bonne action pour quelqu'un. Le psalmiste disait : « Heureux celui qui s'intéresse aux pauvres, au jour du malheur, l'Eternel le délivre. » (Psaume 41/1)

Il n'existe aucun moyen plus efficace de se débarrasser de ses fardeaux que de s'activer à un service auprès des autres. Il se trouve toujours des gens moins privilégiés que vous, ceux qui ont besoin de vous, de votre aide, de votre soutien. Lorsque parfois, vous pensez que Dieu ne vous a guère favorisé dans la vie, lorsque vous êtes porté à gémir sur les circonstances dans lesquelles vous vous trouvez, arrêtez-vous et pensez au Calvaire. Ensuite, regardez en face vos difficultés avec la joie que doit avoir tout chrétien. Transformez votre croix, ce symbole de défaite, en victoire glorieuse.

Si nous le Lui demandons, Dieu nous donne un vêtement de louanges pour couvrir les sentiments de dépression qui nous assaillent. « Pourquoi t'abats-tu, mon âme, et gémis-tu au-dedans de moi ? Espère en Dieu... » (Psaume 42/12) Nous vivons dans un monde d'espérances déçues, de rêves anéantis, de désirs frustrés. G. Chesterton a dit : « Il n'y a partout que courses folles, bruits, confusions, mais nulle part, de bonheur profond, de cœurs en paix. »

Pourtant, parmi ceux qui connaissent et qui aiment Jésus-Christ, un optimisme constant peut régner, quelles que soient les difficultés de la vie. Jésus-Christ peut ôter le découragement de votre âme. Si vous êtes en communion avec Dieu par la foi en Christ, votre cœur débordera de joie et d'optimisme. Lorsque Paul a écrit l'Epître aux Philippiens, il se trouvait dans une prison romaine.

La mort l'attendait. Et pourtant, cette lettre aux Philippiens a été appelée l'Epître de la joie. Paul fait la liste de toutes les joies qu'il connaissait : la joie dans la prière (Ph. ¼), la joie en Christ (Ph. 3/3), lorsque la Bonne Nouvelle est prêchée, la joie dans la persécution (Ph. 1/12-18), la joie dans la foi (Ph. 1/25).

Si le Seigneur Jésus-Christ ne remplit pas l'homme de joie, Il ne le remplira de rien d'autre. Il existe une certaine forme de vie chrétienne qui n'est qu'une lamentable affaire. Le psalmiste disait : « Quand on tourne vers Lui les regards, on est rayonnant de joie. » (Psaume 34/6) Lorsque Moïse est descendu de la montagne, son visage resplendissait (Exode 34/29). Le Christianisme, c'est la foi d'un cœur heureux, d'un visage radieux. Paul a toujours été rempli de joie parce qu'il vivait en communion constante avec Jésus-Christ. Pour lui, être en Jésus-Christ, c'était vivre en sa présence comme l'oiseau vit dans les airs, le poisson dans la mer, les racines des arbres dans la terre.

Lorsque nous aimons quelqu'un, nous sommes heureux d'être en sa compagnie. Et Jésus-Christ est Celui qui aime et que l'on aime. Ni le temps, ni l'éternité ne peuvent nous en séparer. Vous qui souffrez du découragement ou de la dépression, tournez-vous vers Jésus-Christ qui peut vous donner la joie et l'enthousiasme que vous n'avez jamais connus. Oui, la Bible enseigne que nous aurons des difficultés dans la vie, des épreuves et même des persécutions. Mais au milieu des larmes, percent une paix et une joie, un optimisme que Jésus-Christ apporte avec sa présence.


Révérend Billy Graham 

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand tout semble perdu et que Dieu semble silencieux...

Message par Titix le Ven 18 Oct 2013 - 16:37

Voici une très belle chanson chantée en hébreu qui parle de la souffrance de l'âme et du coeur. Dieu est toujours là. Il ne nous abandonne jamais.



Chanteuse: Sarit Hadad
Titre de la chanson: Shema Israël
avatar
Titix
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 139
Age : 41
Localisation : Meudon
Inscription : 08/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum