Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Bulles Papales sur la franc maconnerie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Charles-Edouard le Mar 27 Fév 2007 - 20:04

LES BULLES DE
CLÉMENT XII
ET DE
LÉON XIII

BULLE IN EMINENTI DE CLÉMENT XII.
Édictée le 28 avril 1738.

CONDAMNATION DE LA SOCIÉTÉ APPELÉE « LIBERI MURATORI » OU « FRANCS-MAÇONS », SOUS PEINE D’EXCOMMUNICATION ENCOURUE PAR LE SEUL FAIT DONT L'ABSOLUTION EST RÉSERVÉE AU SOUVERAIN PONTIFE, SI CE N'EST À L'ARTICLE DE LA MORT.

Clément XII, Évêque, serviteur des serviteurs de Dieu, à tous les fidèles, salut et bénédiction apostolique.
La divine Providence nous ayant placé, malgré notre indignité, dans la Chaire la plus élevée de l'Apostolat pour y veiller sans cesse à la sûreté du troupeau qui nous est confié, nous avons donné tous nos soins autant que le secours d'En Haut nous l'a permis et toute notre application à opposer au vice et à l'erreur une barrière qui en arrête le progrès, à conserver spécialement l'intégrité de la religion orthodoxe et à éloigner des fidèles, dans ces temps difficiles, tout ce qui pourrait être pour eux une occasion de trouble.
Nous avons appris, et le bruit public ne nous a pas permis d'en douter, qu'il s'était formé une certaine société, assemblée ou association, sous le nom de Francs-Maçons ou Liberi Muratori ou sous une appellation équivalente, suivant la diversité des langues, dans laquelle sont admises indifféremment des personnes de toute religion et de toute secte, qui, sous les dehors affectés d'une probité naturelle qu'on y exige et dont on se contente, se sont établies certaines lois, certains statuts qui les lient les uns aux autres et qui, en particulier, les obligent sous les plus graves peines, en vertu d'un serment porté sur les Saintes Écritures, de garder le secret inviolable sur tout ce qui se passe dans leurs assemblées.
Mais comme le crime se découvre lui-même, et que malgré les précautions qu'il prend pour se cacher, il se trahit par l'éclat qu'il ne peut arrêter, cette société, ces assemblées, sont devenues si suspectes aux fidèles, que tout homme de bien regarde aujourd'hui comme un signe peu équivoque de perversion, quiconque s'y fait adopter. Si leurs actions étaient irréprochables, ils ne se déroberaient pas avec tant de soin à la lumière. De là vient que depuis longtemps ces sociétés ont été sagement proscrites par la plupart des princes dans leurs États. Ils ont regardé ces sortes de gens comme ennemis de la sûreté publique.
Ayant donc mûrement réfléchi sur les grands maux qui naissent pour l'ordinaire de ces associations toujours nuisibles à la tranquillité de l'État et au salut des âmes et qui, à ce titre, ne peuvent s'accorder avec les lois civiles et canoniques ; instruit d'ailleurs par la parole de Dieu même, qu'en qualité de serviteur prudent et fidèle, choisi pour gouverner le troupeau du Seigneur, nous devons être continuellement en garde contre les gens de ce caractère, de peur qu'à l'exemple du voleur, ils ne percent la maison et que, comme autant de renards, ils ne se jettent et ne portent partout la désolation, c'est à dire qu'ils ne séduisent les simples et ne blessent en secret de leurs flèches les âmes innocentes.
Enfin voulant arrêter le cours de cette perversion et interdire une voie qui donnerait lieu de se laisser aller impunément à bien des iniquités et pour plusieurs autres raisons à nous connues, et qui sont également justes et bien fondées ; après en avoir délibéré avec nos vénérables frères les cardinaux de la Sainte Église romaine et de leurs avis et même aussi de notre propre mouvement et connaissance certaine, et de toute la plénitude de la jouissance apostolique, nous avons résolu de condamner et de défendre comme de fait, nous condamnons et défendons, par notre présente constitution et à perpétuité, les susdites sociétés, assemblées de Francs-Maçons ou désignées sous un autre nom quel qu'il soit.
C'est pourquoi nous défendons très expressément et en vertu de la sainte obéissance, à tous les fidèles, soit laïques, soit clercs séculiers ou réguliers, y compris ceux qui doivent être spécialement nommés, de quelque état, grade, condition, dignité et prééminence qu'ils soient, d'entrer pour quelque cause et sous quelque prétexte que ce soit dans les sociétés ci-dessus mentionnées de Francs-Maçons, de favoriser leur accroissement, de les recevoir ou cacher chez soi ou ailleurs, de s'y faire associer, d'y assister, de faciliter leurs assemblées, de leur fournir quoi que ce soit, de les aider de conseil, de leur prêter secours et faveurs en public ou en secret, d'agir directement ou indirectement par soi ou par autrui, d'exhorter, de solliciter, d'induire, d'engager quelqu'un à se faire adopter dans ces sociétés, à y assister, à les aider de quelque manière que ce puisse être, et à les fomenter ; nous leur ordonnons au contraire de s'interdire entièrement ces associations ou assemblées, sous peine d’excommunication qui sera encourue par le seul fait et sans autre déclaration par les contrevenants dont nous avons fait mention, de laquelle excommunication ils ne pourront être absous que par nous ou par le Souverain pontife pour lors régnant, si ce n'est à l'article de la mort.
Voulons de plus et ordonnons que les évêques, prélats, supérieurs et autres ordinaires des lieux, de même que les inquisiteurs, procèdent contre les contrevenants de quelque grade, condition, ordre, dignité et prééminence qu'ils soient ; qu'ils travaillent à les réprimer et qu'ils les punissent des peines qu'ils méritent à titre de gens très suspects d'hérésie.
À cet effet, nous donnons à tous et à chacun d'eux le pouvoir de les poursuivre et de les punir selon les voies de droit et d'avoir recours, s'il en est besoin au bras séculier.
Voulons aussi que les copies de la présente constitution aient la même force que l'original dès qu'elles seront munies de la suscription d'un notaire public et du sceau de quelque personne constituée en dignité ecclésiastique.
Que personne, au reste, ne soit assez téméraire pour oser attaquer ou contredire la présente déclaration, condamnation, défense et interdiction. Si quelqu'un portait jusqu'à ce point la hardiesse, qu'il sache qu'il encourra l'indignation de Dieu et de ses bienheureux apôtres saint Pierre et saint Paul.
Donné à Rome, à Sainte Marie Majeure, l'an depuis l'incarnation de Jésus Christ 1738, le 4 des calendes de mai, de notre pontificat le huitième.

A. Card. PRODATARIUS
Visa de Curia
N. ANTONELLUS
J. B. EUGENIUS

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17473
Age : 34
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par patou le Dim 6 Jan 2008 - 15:16

Pour compléter ces deux textes, ensemble des enseignements pontificaux concernant la Franc-Maçonnerie :

Clément XII24 avril 1738
Constitution In eminenti

"Nous avons appris par la renommée publique qu'il se répand au loin, chaque jour avec de nouveaux progrès, certaines sociétés, assemblées, réunions, agrégations ou convents nommés de francs-maçons ou sous une autre dénomination selon la variété des langues, dans lesquels des hommes de toute religion et de toute secte, affectant une apparence d'honnêteté naturelle, se lient entre eux par un pacte aussi étroit qu'impénétrable, d'après des lois et des statuts qu'ils se sont faits, et s'engagent par un serment prêté sur la Bible, et sous les peines les plus graves, à cacher par un silence inviolable tout ce qu'ils font dans l'obscurité du secret.

Mais comme telle est la nature du crime qu'il se trahit lui-même, jette des cris qui le font découvrir et le dénoncent, les sociétés ou conventicules susdits ont fait naître de si forts soupçons dans les esprits des fidèles, que s'enrôler dans ces sociétés c'est, près des personnes de probité et de prudence, s'entacher de la marque de perversion et de méchanceté ; car s'ils ne faisaient pas le mal, ils ne haïraient pas ainsi la lumière ; et ce soupçon s'est tellement accru que, dans plusieurs Etats, ces dites sociétés ont été depuis longtemps proscrites et bannies comme contraires à la sûreté des royaumes.

C'est pourquoi, Nous, réfléchissant sur les grands maux qui résultent ordinairement de ces sortes de sociétés ou conventicules, non seulement pour la tranquillité des États temporels, mais encore pour le salut des âmes, et que par là elles ne peuvent nullement s'accorder avec les lois civiles et canoniques ; et comme les oracles divins Nous font un devoir de veiller nuit et jour en fidèle et prudent serviteur de la famille du Seigneur ; pour que ce genre d'hommes, tels que des voleurs, n'enfoncent la maison, et tels que des renards, ne travaillent à démolir la vigne, ne pervertissent le cœur des simples, et ne les percent dans le secret de leurs dards envenimés ; pour fermer la voie très large qui de là pourrait s'ouvrir aux iniquités qui se commettraient impunément, et pour d'autres causes justes et raisonnables à Nous connues, de l'avis de plusieurs de nos vénérables frères Cardinaux de la sainte Église romaine, et de notre propre mouvement, de science certaine, d'après mûre délibération et de Notre plein pouvoir apostolique, Nous avons conclu et décrété de condamner et de défendre ces dites sociétés, assemblées, réunions, agrégations ou conventicules appelés de Francs-Maçons, ou connus sous toute autre dénomination, comme Nous les condamnons et les défendons par Notre présente constitution valable à perpétuité."

In eminenti : texte intégral de la Constitution
Benoit XIV18 mai 1751
Constitution Providas

"Clément XII, d'heureuse mémoire, Notre prédécesseur, par sa Lettre Apostolique, … adressée à tous les fidèles de Jésus Christ, qui commence par ces mots : In eminenti a condamné et défendu à perpétuité certaines sociétés, assemblées, réunions, conventicules ou agrégations appelées vulgairement de Francs-Maçons ou autrement, répandues alors dans certains pays, et s'établissant de jour en jour avec plus d'étendue… […]

… Pour qu'on ne puisse pas dire que Nous ayons omis imprudemment quelque chose, qui pût facilement ôter toute ressource et fermer la bouche au mensonge et à la calomnie, Nous, de l'avis de plusieurs de Nos Vénérables Frères les Cardinaux de la Sainte Église Romaine, avons décrété de confirmer par les présentes, la susdite constitution de Notre prédécesseur, insérée mot à mot, dans la forme spécifique, qui est la plus ample et la plus efficace de toutes, comme Nous la confirmons, corroborons, renouvelons de science certaine et de la plénitude de Notre autorité apostolique, par la teneur des présentes, en tout et pour tout, comme si elle était publiée de Notre propre mouvement, de Notre propre autorité, en Notre propre nom, pour la première fois ; voulons et statuons qu'elle ait force et efficacité à toujours."

Providas : texte intégral de la Constitution
Clément XIII1758
A quo die
Clément XIII1759
Ut primum
Clément XIII1766
Christianae Republicae salus
Pie VI1775
Inscrutabile

"La fourberie de ces hommes pervers est véritablement indigne. Dans leur œuvre corruptrice et néfaste… ils ne sont que des instruments de celui qui eut recours au serpent pour séduire et perdre nos premiers parents."
Pie VII13 septembre 1821
Constitution Ecclesiam a Jesu Christo

"Personne n'ignore quel nombre prodigieux d'hommes coupables se sont ligués dans ces temps si difficiles contre le Seigneur et contre le Christ, et ont mis tout en œuvre pour tromper les fidèles par les subtilités d'une fausse et vaine philosophie, et pour les arracher du sein de l'Église, dans la folle espérance de ruiner et de renverser cette même Église. Pour atteindre plus facilement ce but, la plupart d'entre eux ont formé des sociétés occultes, des sectes clandestines, se flattant par ce moyen d'en associer plus librement un plus grand nombre à leurs complots et à leurs desseins pervers.

Il y a longtemps que le Saint-Siège, ayant découvert ces sectes, s'éleva contre elles avec force et courage et mit au grand jour les ténébreux desseins qu'elles formaient contre la religion et contre la société civile. […]

Dans le nombre il faut indiquer ici une société nouvellement formée, qui s'est propagée au loin dans toute l'Italie et dans d'autres contrées, et qui, bien que divisée en plusieurs branches et portant différents noms, suivant les circonstances, est cependant réellement une, tant par la communauté d'opinions et de vues que par sa constitution. Elle est le plus souvent désignée sous le nom de Carbonari… […]

… Tout prouve que les Carbonari ont principalement pour but de propager l'indifférence en matière de religion, le plus dangereux de tous les systèmes ; de donner à chacun la liberté absolue de se faire une religion suivant ses penchants et ses idées ; de profaner et de souiller la Passion du Sauveur par quelques-unes de leurs coupables cérémonies ; de mépriser les sacrements de l'Église (auxquels ils paraissent par un horrible sacrilège en substituer quelques-uns inventés par eux), et même les mystères de la religion catholique ; enfin, de renverser ce Siège Apostolique contre lequel, animés d'une haine toute particulière à cause de la primauté de cette Chaire (S. Aug. Epist. 43), ils trament les complots les plus noirs et les plus détestables. […]

… Nous pensons que, dans une cause si grave, il Nous est impossible de Nous abstenir de réprimer les efforts sacrilèges de cette société. Nous sommes aussi frappé de l'exemple de Nos prédécesseurs, d'heureuse mémoire, Clément XII et Benoît XIV, dont l'un, par sa constitution In eminenti du 28 avril 1738, et l'autre, par sa constitution Providas du 18 mai 1751, condamnèrent et prohibèrent la société De' Liberi Muratori ou des Francs-Maçons, ou bien les sociétés désignées par d'autres noms, suivant la différence des langues et des pays, sociétés qui ont peut-être été l'origine de celle des Carbonari ou qui certainement lui ont servi de modèle ; et quoique Nous ayons déjà expressément prohibé cette société par deux édits sortis de Notre Secrétairerie d'État, Nous pensons, à l'exemple de Nos prédécesseurs, que des peines sévères doivent être solennellement décrétées contre la société, surtout puisque les Carbonari prétendent qu'ils ne peuvent être compris dans les deux constitutions de Clément XII et de Benoît XIV, ni être soumis aux peines qui y sont portées.

En conséquence, après avoir entendu une congrégation choisie parmi Nos Vénérables Frères les Cardinaux, et sur l'avis de cette congrégation, ainsi que de Notre propre mouvement, et d'après une connaissance certaine des choses et une mûre délibération, et par la plénitude du pouvoir apostolique, Nous arrêtons et décrétons que la susdite société des Carbonari, ou de quelque autre nom qu'elle soit appelée, doit être condamnée et prohibée, ainsi que ses réunions, affiliations et conventicules, et Nous la condamnons et prohibons par Notre présente constitution, qui doit toujours rester en vigueur."

Ecclesiam a Jesu Christo : texte intégral de la Constitution
Léon XII13 mars 1826
Constitution Quo Graviora

"Clément XII, Notre prédécesseur, ayant vu que la secte dite des francs-maçons, ou appelée d'un autre nom, acquérait chaque jour une nouvelle force, et ayant appris avec certitude, par de nombreuses preuves, que cette secte était non seulement suspecte mais ouvertement ennemie de l'Église catholique, la condamna par une excellente constitution qui commence par ces mots : In eminenti…

Cette Bulle ne parut pas suffisante à Notre prédécesseur d'heureuse mémoire, Benoît XIV, car le bruit s'était répandu que Clément XII étant mort, la peine d'excommunication portée par sa Bulle était sans effet, puisque cette Bulle n'avait pas été expressément confirmée par son successeur. Sans doute il était absurde de prétendre que les Bulles des anciens Pontifes dussent tomber en désuétude si elles n'étaient pas approuvées expressément par leurs successeurs, et il était évident que Benoît XIV avait ratifié la Bulle publiée par Clément XII. Cependant, pour ôter aux sectaires jusqu'au moindre prétexte, Benoît XIV publia une nouvelle Bulle commençant ainsi : Providas, et datée du 18 mars 1751 ; dans cette Bulle, il rapporta et confirma textuellement et de la manière la plus expresse celle de son prédécesseur. […]

On doit encore attribuer à ces associations les affreuses calamités qui désolent de toute part l'Église, et que Nous ne pouvons rappeler sans une profonde douleur : on attaque avec audace ses dogmes et ses préceptes les plus sacrés ; on cherche à avilir son autorité, et la paix dont elle aurait le droit de jouir est non seulement troublée, mais on pourrait dire qu'elle est détruite.

On ne doit pas s'imaginer que Nous attribuions faussement et par calomnie à ces associations secrètes tous les maux et d'autres que Nous ne signalons pas. Les ouvrages que leurs membres ont osé publier sur la religion et sur la chose publique, leur mépris pour l'autorité, leur haine pour la souveraineté, leurs attaques contre la divinité de Jésus-Christ et l'existence même d'un Dieu, le matérialisme qu'ils professent, leurs codes et leurs statuts, qui démontrent leurs projets et leurs vues, prouvent ce que Nous avons rapporté de leurs efforts pour renverser les princes légitimes et pour ébranler les fondements de l'Église ; et ce qui est également certain, c'est que ces différentes associations, quoique portant diverses dénominations, sont alliées entre elles par leurs infâmes projets.

D'après cet exposé, Nous pensons qu'il est de Notre devoir de condamner de nouveau ces associations secrètes, pour qu'aucune d'elles ne puisse prétendre qu'elle n'est pas comprise dans Notre sentence apostolique et se servir de ce prétexte pour induire en erreur des hommes faciles à tromper.

Ainsi, après avoir pris l'avis de Nos Vénérables Frères les Cardinaux de la sainte Église Romaine, de Notre propre mouvement, de Notre science certaine et après de mûres réflexions, Nous défendons pour toujours et sous les peines infligées dans les Bulles de Nos prédécesseurs insérées dans la présente et que Nous confirmons, Nous défendons, disons-Nous, toutes associations secrètes, tant celles qui sont formées maintenant que celles qui, sous quelque nom que ce soit, pourront se former à l'avenir, et celles qui concevraient contre l'Église et toute autorité légitime les projets que Nous venons de signaler. […]

Gardez-vous donc de leurs séductions et des discours flatteurs qu'ils emploieront pour vous faire entrer dans les associations dont ils font partie. Soyez convaincus que personne ne peut être lié à ces sociétés sans se rendre coupable d'un péché grave : fermez l'oreille aux paroles de ceux qui, pour vous attirer dans leurs assemblées, vous affirmeront qu'il ne se commet rien de contraire à la raison et à la religion, et qu'on n'y voit et n'y entend rien que de pur, de droit et d'honnête. D'abord ce serment coupable dont Nous avons parlé, et qu'on prête même dans les grades inférieurs, suffit pour que vous compreniez qu'il est défendu d'entrer dans ces premiers grades et d'y rester ; ensuite, quoique l'on n'ait pas coutume de confier ce qu'il y a de plus compromettant et de plus criminel à ceux qui ne sont pas parvenus à des grades éminents, il est cependant manifeste que la force et l'audace de ces sociétés pernicieuses s'accroissent en raison du nombre et de l'accord de ceux qui en font partie. Ainsi ceux qui n'ont pas passé les rangs inférieurs doivent être considérés comme les complices du même crime, et cette sentence de l'apôtre (Épître aux Romains, ch. 1) tombe sur eux : " Ceux qui font ces choses sont dignes de mort, et non seulement ceux qui les font, mais même ceux qui s'associent à ceux qui s'en rendent coupables"."

Quo Graviora : texte intégral de la Constitution
Pie VIII24 mai 1829
Encyclique Traditi Humilitati

"Nous confirmons de nouveau et nous ordonnons de maintenir les anathèmes prononcés par nos prédécesseurs, contre ces sortes de sociétés secrètes d'hommes séditieux."
Grégoire XVI15 août 1832
Encyclique Mirari Vos

"… Une fois rejetés les liens sacrés de la religion, qui seuls conservent les royaumes et maintiennent la force et la vigueur de l'autorité, on voit l'ordre public disparaître, l'autorité malade, et toute puissance légitime menacée d'une révolution toujours plus prochaine. Abîme de malheurs sans fonds, qu'ont surtout creusé ces sociétés conspiratrices dans lesquelles les hérésies et les sectes ont, pour ainsi dire, vomi comme dans une espèce de sentine, tout ce qu'il y a dans leur sein de licence, de sacrilège et de blasphème."

Mirari Vos : texte intégral de l'Encyclique
Pie IX09 novembre 1846
Encyclique Qui Pluribus

Pie IX condamne les erreurs d’Hermès (mort en 1831, il avait essayé de composer le christianisme avec le kantisme) et reprend les condamnations antérieures.

"Personne d'entre Vous n'ignore, Vénérables Frères, dans notre époque déplorable, cette guerre si terrible et si acharnée qu'a machinée contre l'édifice de la foi catholique cette race d'hommes qui, unis entre eux par une criminelle association, ne pouvant supporter la saine doctrine, fermant l'oreille à la vérité, ne craignent pas d'exhumer du sein des ténèbres, où elles étaient ensevelies, les opinions les plus monstrueuses, qu'ils entassent d'abord de toutes leurs forces, qu'ils étalent ensuite et répandent dans tous les esprits à la faveur de la plus funeste publicité. Notre âme est saisie d'horreur, et Notre cœur succombe de douleur, lorsque Nous nous rappelons seulement à la pensée toutes ces monstruosités d'erreurs, toute la variété de ces innombrables moyens de procurer le mal ; toutes ces embûches et ces machinations par lesquelles ces esprits ennemis de la lumière se montrent artistes si habiles à étouffer dans toutes les âmes le saint amour de la piété, de la justice et de l'honnêteté ; comment ils parviennent si promptement à corrompre les mœurs, à confondre ou à effacer les droits divins et humains, à saper les bases de la société civile, à les ébranler, et, s'ils pouvaient arriver jusque là, à les détruire de fond en comble.

Car, Vous le savez bien, Vénérables Frères, ces implacables ennemis du nom chrétien, tristement entraînés par on ne sait quelle fureur d'impiété en délire, ont poussé l'excès de leurs opinions téméraires à ce point d'audace, jusque là inouï, qu'ils n'ouvrent leur bouche que pour vomir contre Dieu des blasphèmes ; qu'ouvertement et par toutes les voix de la publicité, ils ne rougissent pas d'enseigner que les sacrés mystères de notre religion sont des fables et des inventions humaines, que la doctrine de l'église catholique est contraire au bien et aux intérêts de la société. Ils vont plus loin encore : ils ne redoutent pas de nier le Christ et jusqu'à Dieu Lui-même. Pour fasciner encore plus aisément les peuples, pour tromper surtout les esprits imprévoyants et les ignorants, et les entraîner avec eux dans les abîmes de l'erreur, ils osent se vanter d'être les seuls en possession de la connaissance des véritables sources de la prospérité ; ils n'hésitent pas à s'arroger le nom de philosophes, comme si la philosophie, dont l'objet est de rechercher et d'étudier la vérité de l'ordre naturel, devait rejeter avec dédain tout ce que le Dieu suprême et très clément, l'auteur de toute la nature, par un effet spécial de sa bonté et de sa miséricorde, a daigné manifester aux hommes pour leur véritable bonheur et pour leur salut.

C'est pour cela qu'employant une manière de raisonner déplacée et trompeuse, ils ne cessent d'exalter la force et l'excellence de la raison humaine, de vanter sa supériorité sur la foi très sainte en Jésus-Christ, et qu'ils déclarent audacieusement que cette foi est contraire à la raison humaine. Non, rien ne saurait être imaginé ou supposé de plus insensé, de plus impie et de plus contraire à la raison elle-même.

Car, bien que la foi soit au-dessus de la raison, jamais on ne pourra découvrir qu'il y ait opposition et contradiction entre elles deux ; parce que l'une et l'autre émanent de ce Dieu très excellent et très grand, qui est la source de la vérité éternelle. Elles se prêtent bien plutôt un tel secours mutuel que c'est toujours à la droite raison que la vérité de la foi emprunte sa démonstration, sa défense et son soutien les plus sûrs ; que la foi, de son côté, délivre la raison des erreurs qui l'assiègent, qu'elle l'illumine merveilleusement par la connaissance des choses divines, la confirme et la perfectionne dans cette connaissance.

Les ennemis de la révélation divine, Vénérables Frères, n'ont pas recours à des moyens de tromperie moins funestes lorsque, par des louanges extrêmes, ils portent jusqu'aux nues les progrès de l'humanité. Ils voudraient, dans leur audace sacrilège, introduire ce progrès jusque dans l'église catholique : comme si la religion était l'ouvrage non de Dieu, mais des hommes, une espèce d'invention philosophique à laquelle les moyens humains peuvent surajouter un nouveau degré de perfectionnement.

Jamais hommes si déplorablement en délire ne méritèrent mieux le reproche que Tertullien adressait aux philosophes de son temps : « Le christianisme que vous mettez en avant n'est autre que celui des stoïciens, des platoniciens et des dialecticiens ». […]

Mais Vous connaissez encore aussi bien, Vénérables Frères, les autres monstruosités de fraudes et d'erreurs par lesquelles les enfants de ce siècle s'efforcent chaque jour de combattre avec acharnement la religion catholique et la divine autorité de l'Eglise, ses lois non moins vénérables ; comment ils voudraient fouler également aux pieds les droits de la puissance sacrée et de l'autorité civile. C'est à ce but que tendent ces criminels complots, contre cette Eglise romaine, siège du bienheureux Pierre, et dans laquelle Jésus-Christ a placé l'indestructible fondement de toute son Eglise. Là tendent toutes ces sociétés secrètes sorties du fond des ténèbres pour ne faire régner partout, dans l'ordre sacré et profane, que les ravages et la mort ; sociétés clandestines si souvent foudroyées par l'anathème des Pontifes romains nos prédécesseurs dans leurs Lettres apostoliques, lesquelles Nous voulons en ce moment même confirmer et très exactement recommander à l'observation par la plénitude de Notre puissance apostolique.

… Animé d'une juste émulation du zèle et des saints exemples de ses prédécesseurs, Grégoire XVI, de sainte mémoire, et dont Nous avons été constitué le successeur, malgré l'infériorité de Notre mérite, a condamné par ses Lettres apostoliques les mêmes sociétés secrètes que Nous entendons aussi déclarer condamnées et flétries par Nous."

Qui Pluribus : texte intégral de l'Encyclique
Pie IX8 décembre 1849
Quibus Quantique

"La Révolution est inspirée par Satan lui-même. Son but est de détruire de fond en comble l'édifice du christianisme et de reconstruire sur ses ruines l'édifice social du paganisme."
Pie IX25 septembre 1865
Allocution consistoriale Multiplices inter

"Parmi les nombreuses machinations et les moyens par lesquels les ennemis du nom chrétien ont osé s'attaquer à l'Église de Dieu et ont essayé, quoiqu'en vain, de l'abattre et de la détruire, il faut sans doute compter cette société perverse d'hommes, vulgairement appelée "maçonnique", qui, contenue d'abord dans les ténèbres et l'obscurité, a fini par se faire jour ensuite, pour la ruine commune de la Religion et de la Société humaine. Dès que Nos prédécesseurs les Pontifes Romains, fidèles à leur office pastoral, eurent découvert ses embûches et ses fraudes, ils ont jugé qu'il n'y avait pas un moment à perdre pour réprimer par leur autorité, frapper de condamnation et exterminer comme d'un glaive cette secte respirant le crime et s'attaquant aux choses saintes comme aux choses publiques.

Dès que Nos prédécesseurs les Pontifes Romains, fidèles à leur office pastoral, eurent découvert ses embûches et ses fraudes, ils ont jugé qu'il n'y avait pas un moment à perdre pour réprimer par leur autorité, frapper de condamnation et exterminer comme d'un glaive cette secte respirant le crime et s'attaquant aux choses saintes comme aux choses publiques. C'est pourquoi Notre prédécesseur Clément XII, par ses Lettres apostoliques, proscrivit et réprouva cette secte, et détourna tous les fidèles non seulement de s'y associer, mais encore de la propager et de l'encourager de quelque manière que ce fût, sous peine d'encourir ipso facto l'excommunication. Benoît XIV confirma par sa constitution cette juste et légitime sentence de condamnation, et il ne manqua pas d'exhorter les souverains catholiques à consacrer toutes leurs forces et toute leur sollicitude à réprimer cette secte profondément perverse et à défendre la société contre le péril commun. […]

… De peur que des hommes imprudents, et surtout la jeunesse, ne se laissent égarer, et pour que Notre silence ne donne lieu à personne de protéger l'erreur, Nous avons résolu, Vénérables Frères, d'élever Notre voix apostolique ; et, confirmant ici, devant vous, les constitutions de Nos prédécesseurs, de Notre autorité apostolique, Nous réprouvons et condamnons cette société maçonnique et les autres du même genre, qui, tout en différant en apparence, se forment tous les jours dans le même but, et conspirent soit ouvertement, soit clandestinement, contre l'Église et les pouvoirs légitimes ; et Nous ordonnons sous les mêmes peines que celles qui sont spécifiées dans les constitutions antérieures de Nos prédécesseurs à tous les chrétiens de toute condition, de tout rang, de toute dignité et de tout pays, de tenir ces mêmes sociétés comme proscrites et réprouvées par Nous. Maintenant il ne Nous reste plus, pour satisfaire aux voeux et à la sollicitude de Notre coeur paternel, qu'à avertir et à exhorter les fidèles qui se seraient associés à des sectes de ce genre, d'avoir à obéir à de plus sages inspirations et à abandonner ces funestes conciliabules, afin qu'ils ne soient pas entraînés dans les abîmes de la ruine éternelle. Quant à tous les autres fidèles, plein de sollicitude pour les âmes, Nous les exhortons fortement à se tenir en garde contre les discours perfides des sectaires qui, sous un extérieur honnête, sont enflammés d'une haine ardente contre la religion du Christ et l'autorité légitime, et qui n'ont qu'une pensée unique comme un but unique, à savoir d'anéantir tous les droits divins et humains. Qu'ils sachent bien que les affiliés de ces sectes sont comme ces loups que le Christ Notre Seigneur a prédit devoir venir, couverts de peaux de brebis, pour dévorer le troupeau !"

Multiplices inter : texte intégral de l'A1locution
Léon XIII20 avril 1884
Encyclique Humanum Genus

"A notre époque, les fauteurs du mal paraissent s'être coalisés dans un immense effort, sous l'impulsion et avec l'aide d'une société répandue en un grand nombre de lieux et fortement organisée, la société des francs-maçons. Ceux-ci, en effet, ne prennent plus la peine de dissimuler leurs intentions, et ils rivalisent d'audace entre eux contre l'auguste majesté de Dieu. C'est publiquement, à ciel ouvert, qu'ils entreprennent de ruiner la Sainte Eglise, afin d'arriver, si c'était possible, à dépouiller complètement les nations chrétiennes des bienfaits dont elles sont redevables au Sauveur Jésus-Christ.

Gémissant à la vue de ces maux et sous l'impulsion de la charité, Nous Nous sentons souvent porté à crier vers Dieu : « Seigneur, voici que vos ennemis font un grand fracas. Ceux qui vous haïssent ont levé la tête. Ils ont ourdi contre votre peuple des complots pleins de malice, et ils ont résolu de perdre vos saints. Oui, ont-ils dit, venez et chassons-les du sein des nations [Psaumes, 82:24]. »

Cependant, en un si pressant danger, en présence d'une attaque si cruelle et si opiniâtre livrée au christianisme, c'est Notre devoir de signaler le péril, de dénoncer les adversaires, d'opposer toute la résistance possible à leurs projets et à leur industrie, d'abord pour empêcher la perte éternelle des âmes dont le salut Nous a été confié ; puis, afin que le royaume de Jésus-Christ, que Nous sommes chargé de défendre, non seulement demeure debout et dans toute son intégrité, mais fasse par toute la terre de nouveaux progrès, de nouvelles conquêtes.

Dans leurs vigilantes sollicitudes pour le salut du peuple chrétien, Nos prédécesseurs eurent bien vite reconnu cet ennemi capital au moment où, sortant des ténèbres d'une conspiration occulte, il s'élançait à l'assaut en plein jour. Sachant ce qu'il était, ce qu'il voulait, et lisant pour ainsi dire dans l'avenir, ils donnèrent aux princes et aux peuples le signal d'alarme, et les mirent en garde contre les embûches et les artifices préparés pour les surprendre. […]

Le but fondamental et l'esprit de la secte maçonnique avaient été mis en pleine lumière par la manifestation évidente de ses agissements, la connaissance de ses principes, l'exposition de ses règles, de ses rites et de leurs commentaires auxquels, plus d'une fois, s'étaient ajoutés les témoignages de ses propres adeptes. En présence de ces faits, il était tout simple que ce Siège Apostolique dénonçât publiquement la secte des francs-maçons, comme une association criminelle, non moins pernicieuse aux intérêts du christianisme qu'à ceux de la société civile. Il édicta donc contre elle les peines les plus graves dont l'Eglise a coutume de frapper les coupables, et interdit de s'y affilier."

Humanum Genus : texte intégral de l'Encyclique
Pie X11 février 1906
Vehementer nos

"Vous savez le but que se sont assigné les sectes impies qui courbent vos têtes sous leur joug, car elles l'ont elles-mêmes proclamé avec une cynique audace : "Décatholiciser la France".

Elles veulent arracher de vos cœurs, jusqu'à la dernière racine, la foi qui a comblé vos pères de gloire, la foi qui a rendu votre patrie prospère et grande parmi les nations, la foi qui vous soutient dans l'épreuve qui maintient la tranquillité et la paix à votre foyer et qui vous ouvre la voie vers l'éternelle félicité.

C'est de toute votre âme, vous le sentez bien, qu'il vous faut défendre cette foi ; mais ne vous y méprenez pas, travail et efforts seraient inutiles si vous tentiez de repousser les assauts qu'on vous livrera sans être fortement unis. Abdiquez donc tous les germes de désunion s'il en existait parmi vous et faites le nécessaire pour que, dans la pensée comme dans l'action, votre union soit aussi ferme qu'elle doit l'être parmi des hommes qui combattent pour la même cause, surtout quand cette cause est de celles au triomphe de qui chacun doit volontiers sacrifier quelque chose de ses propres opinions.

Si vous voulez dans la limite de vos forces, et comme c'est votre devoir impérieux, sauver la religion de vos ancêtres des dangers qu'elle court, il est de toute nécessité que vous déployiez dans une large mesure vaillance et générosité. Cette générosité vous l'aurez, nous en sommes sûr et, en vous montrant ainsi charitables vis-à-vis de ses ministres, vous inclinerez Dieu à se montrer de plus en plus charitable vis-à-vis de vous. Quant à la défense de la religion, si vous voulez l'entreprendre d'une manière digne d'elle, la poursuivre sans écart et avec efficacité, deux choses importent avant tout : vous devez d'abord vous modeler si fidèlement sur les préceptes de la loi chrétienne que vos actes et votre vie tout entière honorent la foi dont vous faites profession ; vous devez ensuite demeurer très étroitement unis avec ceux à qui il appartient en propre de veiller ici-bas sur la religion, avec vos prêtres, avec vos évêques et surtout avec ce siège apostolique, qui est le pivot de la foi catholique et de tout ce qu'on peut faire en son nom. Ainsi armés pour la lutte, marchez sans crainte à la défense de l'Eglise, mais ayez bien soin que votre confiance se fonde tout entière sur le Dieu dont vous soutiendrez la cause et, pour qu'il vous secoure, implorez-le sans vous lasser."

Vehementer nos : texte intégral
Code de Droit Canonique20 mai 1917
Promulgué par Benoît XV (bulle Providentissima), il entre en vigueur le 19 mai 1918.
Première codification officielle de la législation de l'Église catholique, il ne s'applique qu'à l'Église latine, laissant en vigueur les dispositions concordataires, et se montre en outre très souple envers les coutumes. Contient 2414 canons, répartis en 5 livres (règles générales, personnes, choses, procès, peines).

Le canon 2335 stipule que les catholiques affiliés à la Franc-Maçonnerie ou d'autres associations du même genre intriguant contre l'Eglise ou les pouvoirs civils légitimes, encourent "ipso facto" l'excommunication réservée au siège apostolique.
Congrégation pour la Doctrine de la Foi17 février 1981
Déclaration

Le 19 juillet 1974, la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi a écrit à quelques Conférences épiscopales une lettre qui leur était uniquement adressée au sujet de l'interprétation du canon 2335 du Code de droit canon qui interdit aux catholiques, sous peine d'excommunication, de s'inscrire à des sectes maçonniques ou à des associations semblables.

Parce que cette lettre, devenue du domaine public, a donné lieu à des interprétations fausses et tendancieuses, cette Congrégation, sans préjuger de la future révision de ce même Droit canon, confirme et déclare ce qui suit :
1) En ce qui concerne la question dont il s'agit, la discipline canonique n'a nullement été changée et elle conserve donc toute sa force ;
2) Par conséquent, ni l'excommunication ni les autres peines prévues n'ont été abrogées ;
3) Ce qui, dans la lettre citée, concerne l'interprétation du canon dont il s'agit doit être compris, comme cela était dans les intentions de la Congrégation, seulement comme un rappel des principes généraux d'interprétation des lois pénales pour la solution des cas particuliers qui peuvent être soumis au jugement des ordinaires d'un lieu. L'intention de la S. Congrégation n'était pas de conférer aux Conférences épiscopales la faculté de prononcer publiquement un jugement de caractère général sur la nature des associations maçonniques, jugement qui impliquerait des dérogations aux normes susdites.
A Rome, au siège de la Congrégation pour la Propagation de la Foi, le 17 février 1981.

Franjo cad. Seper, Préfet
Fr. Jérôme Hamer O.P., Arch. Tit. Lorium, secrétaire.
Nouveau Code de Droit Canonique23 janvier 1983
Promulgué par Jean-Paul II (Constitution apostolique Sacrae disciplinae legis), il remplace celui de 1917.
La révision, décidée par Jean XXIII (janvier 1959), commençée en 1963, est dirigée par le cardinal Périclès Felici ; 2 livres supplémentaires : le 2° (fidèles) et le 4° (sacrements). Le nombre des canons passe de 2414 à 1752, les 2 derniers livres (procès et peines) étant réduits.

Canon 1374 : "Qui s'inscrit à une association qui conspire contre l'Église sera puni d'une juste peine ; mais celui qui y joue un rôle actif ou qui la dirige sera puni d'interdit."

Ce nouveau canon ne mentionnant plus expressément la franc-maçonnerie, certains catholiques interprètent que les catholiques qui adhèrent à la franc-maçonnerie ne sont plus automatiquement excommuniés comme autrefois.

Code de Droit Canon 1983 : texte intégral - ou - texte intégral - ou - texte intégral
Congrégation pour la Doctrine de la Foi26 novembre 1983
Déclaration sur l'incompatibilité entre l'appartenance à l'Eglise et à la Franc-Maçonnerie

On a demandé si le jugement de l’Eglise sur les associations maçonniques était changé, étant donné que dans le nouveau Code de droit canonique il n’en est pas fait mention expresse, comme dans le Code antérieur.

Cette Congrégation est en mesure de répondre qu’une telle circonstance est due au critère adopté dans la rédaction, qui a été suivi aussi pour d’autres associations également passées sous silence parce qu’elles sont inclues dans des catégories plus larges.

Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion.

Les autorités ecclésiastiques locales n’ont pas compétence pour se prononcer sur la nature des associations maçonniques par un jugement qui impliquerait une dérogation à ce qui a été affirmé ci dessus, dans la ligne de la déclaration de cette Congrégation du 17 février 1981 (cf. AAS 73, 1981, p. 240-241: DC 1981, n° 1805, p. 349. Voir aussi la déclaration de l’épiscopat allemand du 12 mai 1980, DC 1981, n° 1807, p. 444-448).

Le Souverain Pontife Jean-Paul II, dans l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé cette déclaration, qui avait été délibérée en réunion ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication.

A Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le 26 novembre 1983.

Joseph, card. Ratzinger, Préfet

Déclaration : texte intégral
Source:
http://www.spiritualite-chretienne.com/Papes/franc-maconnerie.html
avatar
patou
Aime la Bible

Masculin Messages : 18
Age : 62
Localisation : Gard
Inscription : 06/01/2008

http://www.spiritualite-chretienne.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Yedidya le Jeu 17 Nov 2011 - 12:39

http://www.blogcatholique.fr/2010/11/liste-de-prelats-franc-macons-au.html

info ou intox ?

Yedidya
Aime la Bible

Messages : 14
Inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Charles-Edouard le Lun 25 Jan 2016 - 12:27

@Yedidya a écrit:http://www.blogcatholique.fr/2010/11/liste-de-prelats-franc-macons-au.html

info ou intox ?


Il y en a oui, mais ils ne se dévoilent pas.


« La fumée de Satan est entrée dans le peuple de Dieu » (Paul VI)


« Devant la situation de l'Église d'aujourd'hui, nous avons le sentiment que par quelque fissure la fumée de Satan est entrée dans le peuple de Dieu. Nous voyons le doute, l'incertitude, la problématique, l'inquiétude, l'insatisfaction, l'affrontement. On n'a plus confiance dans l'Église. On met sa confiance dans le premier prophète profane venu qui vient à nous parler de la tribune d'un journal ou d'un mouvement social, et on court après lui pour lui demander s'il possède la formule de la vraie vie, sans penser que nous en sommes déjà en possession, que nous en sommes les maîtres. Le doute est entré dans nos consciences, et il est entré par des fenêtres qui devraient êtres ouvertes à la lumière. La critique et le doute sont venus de la science, laquelle pourtant est faite pour nous donner des vérités qui non seulement ne nous éloignent pas de Dieu, mais nous le font chercher encore davantage et le célébrer plus intensément. Les savants sont ceux qui courbent la tête, qui s'interrogent le plus douloureusement. Ils finissent par dire : « Je ne sais pas, nous ne savons pas, nous ne pouvons pas savoir ». L'enseignement devient source de confusion et de contradictions parfois absurdes. On célèbre le progrès pour pouvoir ensuite le démolir par les révolutions les plus étranges et les plus radicales, pour renier toutes les conquêtes, pour redevenir primitifs après avoir tant exalté les progrès du monde moderne.

Dans l'Église également règne cet état d'incertitude.


On croyait qu'après le Concile le soleil aurait brillé sur l'histoire de l'Église. Mais au lieu de soleil, nous avons eu les nuages, la tempête, les ténèbres, la recherche, l'incertitude. Nous prêchons l’œcuménisme, et nous nous séparons toujours davantage les uns des autres. Nous cherchons à creuser des abîmes au lieu de les colmater. Comment cela a-t-il pu se produire ? Une puissance adverse est intervenue dont le nom est le diable, cet être mystérieux auquel Saint Pierre fait allusion dans sa lettre. Combien de fois, dans l'Évangile, le Christ ne nous parle-t-il pas de cet ennemi des hommes ! Nous croyons à l'action de Satan qui s'exerce aujourd'hui dans le monde précisément pour troubler, pour étouffer les fruits du Concile œcuménique, et pour empêcher l'Église de chanter sa joie d'avoir repris pleinement conscience d'elle-même. Et c'est pourquoi nous voudrions, aujourd'hui plus que jamais, être capables d'exercer la fonction, confiée par Dieu à Pierre, de confirmer nos frères dans la foi. Nous voudrions vous communiquer ce charisme de la certitude que le Seigneur donne à celui qui le représente sur cette terre, quelle que soit son indignité. La foi nous donne la certitude, l'assurance, lorsqu'elle se fonde sur la Parole de Dieu, acceptée et reconnue comme conforme à notre raison et à notre âme humaine. Celui qui croit avec simplicité, avec humilité, sent qu'il est sur la bonne voie, qu'il a un témoignage intérieur qui le réconforte dans la difficile conquête de la Vérité.

Le Seigneur est lui-même lumière et Vérité pour celui qui accepte sa Parole. Et alors sa Parole n'est plus un obstacle sur le chemin de la Vérité et de l'être, mais une échelle par laquelle nous pouvons monter à la conquête du Seigneur qui se montre à nous par la foi, laquelle est anticipation et garantie de la vision définitive.
Nous savons que, dans l'humanité d'aujourd'hui, il existe un très grand nombre d'âmes humbles, simples, pures, droites, fortes, qui suivent l'invitation de Saint Pierre à être « forts dans la foi ». Nous voudrions que cette force de la foi, cette assurance, cette paix, triomphent de tous les obstacles. Nous invitons tous les fidèles à un acte de foi simple et sincère, à un effort psychologique pour arriver à prononcer au plus intime d'eux-mêmes cet acte conscient d'adhésion :« Seigneur, je crois dans ta parole, je crois dans ta révélation, je crois en celui que tu m'as donné comme témoin et garant de la révélation, pour éprouver avec la force de la foi l'anticipation de la béatitude de la vie qui nous est promise avec la foi. »
 
Sa Sainteté le pape Paul VI, Homélie 29 juin 1972

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17473
Age : 34
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Invité le Lun 8 Fév 2016 - 13:09

allez, ça fait du bien de relire ces Encycliques, je remonte le sujet Smile
Bien à vous , en Christ

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Lun 8 Fév 2016 - 14:43

Relues en 2016, ces bulles semblent bien désuètes et très éloignées de la réalité qu'elles prétendent décrire.

Quand on se renseigne réellement sur la franc-maçonnerie, son histoire (la vraie, celle des documents vérifiables, pas celle des fables), son fonctionnement, ses différentes formes, ses actions, lorsqu'on discute avec ses membres ou qu'on en devient soi-même membre, on réalise à quel point ces condamnations successives relèvent de la peur irrationnelle et du fantasme soigneusement auto-entretenu bien plus que de la réalité tangible.

Si vous êtes d'accord, je veux bien examiner ces bulles avec vous dans le détail, pour démêler le vrai du faux.

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Invité le Lun 8 Fév 2016 - 14:47

Non merci, je m'en tiens à ce que disent les Papes dans les Bulles

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Lun 8 Fév 2016 - 14:49

Même si ceux-ci se sont trompés ou ont été trompés par leur entourage? Ce qui est en jeu ne vaut pas un examen sérieux, d'après vous?

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par pedroso le Lun 8 Fév 2016 - 17:42

@Alain TK a écrit:Relues en 2016, ces bulles semblent bien désuètes et très éloignées de la réalité qu'elles prétendent décrire.

Quand on se renseigne réellement sur la franc-maçonnerie, son histoire (la vraie, celle des documents vérifiables, pas celle des fables), son fonctionnement, ses différentes formes, ses actions, lorsqu'on discute avec ses membres ou qu'on en devient soi-même membre, on réalise à quel point ces condamnations successives relèvent de la peur irrationnelle et du fantasme soigneusement auto-entretenu bien plus que de la réalité tangible.

Si vous êtes d'accord, je veux bien examiner ces bulles avec vous dans le détail, pour démêler le vrai du faux.


Ben justement les documents vérifiables et sûrs sont ceux des adversaires catholiques multiséculaires de la FM. Tout le monde sait que la FM tire ses racines du gnosticisme. L'idée que l'Homme peut se sauver lui-même uniquement par la connaissance est le fond de commerce de la FM. Connaissance qui suppose une initiation. Le culte du secret. L'occultisme. La Kabbbale. La théosophie. Le grand architecte, le cosmos etc..tout cela , C'est donc de la gnose. La FM est à rejeter de toute urgence.

P+
avatar
pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Lun 8 Fév 2016 - 18:11

Eh bien non: ce que vous croyez savoir est faux. Vous faites exactement la même chose que les Musulmans qui soutiennent contre vents et marées que les Catholiques sont polythéistes. On a beau leur démontrer par A+B que c'est faux et insultant, ils n'en démordent pas...

Tout ce que vous citez pèle-mêle n'est que la régurgitation mécanique et aveugle de pseudo-connaissances approximatives et puisées aux sources les plus partisanes.

Vous avez le choix: soit vous complaire dans votre pseudo-savoir, tout rejeter en bloc, et moi y compris, au risque de ne jamais découvrir que vous êtes dans l'erreur. Soit d'engager un vrai dialogue, un échange de documents et d'arguments...

Que je fasse un pas dans votre direction ne vous semble-t-il pas honorable? Allez-vous me traiter avec mépris et rejet, sans égard pour la Charité chrétienne, alors que je me propose tout simplement de discuter et d'échanger nos points de vue? Suis-je à ce point indigne de votre attention?

En fait, la vraie et unique question qui compte est la suivante: Si vous êtes si sûr que vous avez raison, qu'avez-vous à y perdre?

PS: les fameux "documents vérifiables et sûrs" auxquels vous faites allusion sont désespérément vides de toute preuve circonstanciée (noms, dates, lieux, etc.), ce qui devrait éveiller un doute raisonnable en toute personne douée de raison. Vous pouvez aisément le vérifier par vous-même. Aurez-vous au moins le courage de reconnaître ce fait indubitable? Cela ne vous fait-il pas réfléchir? Êtes-vous catholique avant d'être un homme doué d'esprit critique?

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par pedroso le Lun 8 Fév 2016 - 18:26

@Alain TK a écrit:Eh bien non: ce que vous croyez savoir est faux. Vous faites exactement la même chose que les Musulmans qui soutiennent contre vents et marées que les Catholiques sont polythéistes. On a beau leur démontrer par A+B que c'est faux et insultant, ils n'en démordent pas...

Tout ce que vous citez pèle-mêle n'est que la régurgitation mécanique et aveugle de pseudo-connaissances approximatives et puisées aux sources les plus partisanes.

Vous avez le choix: soit vous complaire dans votre pseudo-savoir, tout rejeter en bloc, et moi y compris, au risque de ne jamais découvrir que vous êtes dans l'erreur. Soit d'engager un vrai dialogue, un échange de documents et d'arguments...

Que je fasse un pas dans votre direction ne vous semble-t-il pas honorable? Allez-vous me traiter avec mépris et rejet, sans égard pour la Charité chrétienne, alors que je me propose tout simplement de discuter et d'échanger nos points de vue? Suis-je à ce point indigne de votre attention?

En fait, la vraie et unique question qui compte est la suivante: Si vous êtes si sûr que vous avez raison, qu'avez-vous à y perdre?

PS: les fameux "documents vérifiables et sûrs" auxquels vous faites allusion sont désespérément vides de toute preuve circonstanciée (noms, dates, lieux, etc.), ce qui devrait éveiller un doute raisonnable en toute personne douée de raison. Vous pouvez aisément le vérifier par vous-même. Aurez-vous au moins le courage de reconnaître ce fait indubitable? Cela ne vous fait-il pas réfléchir? Êtes-vous catholique avant d'être un homme doué d'esprit critique?

Les musulmans sont une autre histoire. Ils ne sont même pas capables de comprendre leur livre. Ne leur demander pas trop.

Et donc de quelle obédience êtes-vous ? GLNF, GOF, GLF etc....

Dites-nous à quelle loge vous appartenez et on vous dira qui vous êtes ?

Je n'ai rien à perdre face à un FM quelque soit son grade, son niveau d'occultisme ou autre illumination syncrétique qu'il puisse avoir. Je vous rassure.

P+
avatar
pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Lun 8 Fév 2016 - 21:25

@pedroso a écrit:Je n'ai rien à perdre face à un FM quelque soit son grade, son niveau d'occultisme ou autre illumination syncrétique qu'il puisse avoir. Je vous rassure.

Au ton agressif et méprisant qui est le vôtre, on serait en droit de croire le contraire.

Quant aux "niveau d'occultisme (... et ) illumination syncrétique" dont vous parlez, ce ne sont que billevesées qui prouvent que vous n'y connaissez rien. Vous vous ridiculisez avec ces grotesques sornettes d'un autre âge.

Apparemment, vous tenez absolument à intervenir sur le mode de l'affrontement. Je préfère vous annoncer que ce sera sans moi. Mais si vous daignez (vous ou quelqu'un d'autre) enfin instaurer un véritable échange, digne, courtois, apaisé et argumenté, alors ce sera avec plaisir.

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par pedroso le Lun 8 Fév 2016 - 21:53

@Alain TK a écrit:

Au ton agressif et méprisant qui est le vôtre, on serait en droit de croire le contraire.

Quant aux "niveau d'occultisme (... et ) illumination syncrétique" dont vous parlez, ce ne sont que billevesées qui prouvent que vous n'y connaissez rien. Vous vous ridiculisez avec ces grotesques sornettes d'un autre âge.

Apparemment, vous tenez absolument à intervenir sur le mode de l'affrontement. Je préfère vous annoncer que ce sera sans moi. Mais si vous daignez (vous ou quelqu'un d'autre) enfin instaurer un véritable échange, digne, courtois, apaisé et argumenté, alors ce sera avec plaisir.


Mais en fait c'est quoi votre objectif ?

Je ne comprends pas . Vous avez l'air de prendre tous les papes qui ont condamnés la FM pour des abrutis et vous vous attendiez à des remerciement. Vous méprisez des personnes qui ont su discerné la moelle de la FM depuis son existence. Vous méprisez parce que ce qu'ils disent ne conviennent pas à votre vision de cette secte aux racines gnostiques. La FM est une secte et doit être condamné à juste titre. Ce que vous appelez sornettes c'est la simple réalité parce qu'il faut parler des FM et non pas d'une FM.

Dites-nous en quoi les papes se sont trompés et en quoi les FM sont sources de vérités universelles ?

Et d'abord je veux savoir à qui j'ai affaire. A quelle loge appartenez-vous ?

P+
avatar
pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par an23 le Lun 8 Fév 2016 - 22:24

le gnosticisme a été rejeté par l'Eglise...si la franc_maçonnerie est l'héritière de ce savoir gnostique il est alors logique qu'elle soit incompatible avec les dogmes actuels de l'Eglise catholique.... après pour ce qui est de l'occultisme , j'ai entendu parler de la Golden Dawn dont les fondateurs avaient des liens avec la franc-maçonnerie ... quand on sait qu'Aleister Crowley un des pères du satanisme moderne est issu de cette Golden Dawn....ça ne joue pas en faveur de l'acceptation de la franc-maçonnerie par la Papauté....
avatar
an23
Près de Jésus Christ

Féminin Messages : 22
Inscription : 06/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Mar 9 Fév 2016 - 17:33

Mais en fait c'est quoi votre objectif ?

Discuter... examiner toute question sans a priori. Sans ressortir les bulles papales comme d'un chapeau de magicien et se les jeter au visage dès que la conversation prend un tour qui ne plaît pas.

Je ne comprends pas . Vous avez l'air de prendre tous les papes qui ont condamnés la FM pour des abrutis.

Certainement pas, tout d'abord je ne parle pas de leurs actes en général, mais uniquement ceux qui concernent la FM. Je pense plutôt qu'ils ont voulu défendre leur pouvoir temporel qu'ils ont cru à tort ou à raison menacé, quitte à arranger les faits à leur avantage. Ensuite, ce que je ne comprends pas de mon côté, c'est que vous me teniez rigueur de ce seul point, alors que d'autres sur ce forum écrivent bien pire que moi.

Vous méprisez des personnes qui ont su discerné la moelle de la FM depuis son existence.

Je ne méprise personne. Quant à discerner la moëlle de la FM, il suffit de l'étudier un peu pour rapidement s'apercevoir que les papes se sont trompés ou ont été abusés.

Vous méprisez parce que ce qu'ils disent ne conviennent pas à votre vision de cette secte aux racines gnostiques.

Vous venez d'énoncer deux accusations: la FM serait une secte, elle aurait des racines gnostiques. Où sont vos preuves? Je reviendrai sur le terme "secte" ci-dessous, parlons de ces "racines gnostiques". Quelles sont-elles? Celles des Valentiniens? Des Barbélognostiques? Des Carpocratiens? D'autres encore? Comment cet héritage supposé se serait-il transmis jusqu'à notre époque? Voilà qui intéresserait beaucoup les historiens de la FM ! De plus, je crois que vous confondez "gnose" et "gnosticisme", tout comme vous confondez "occulte" et occultiste". En fait, votre vocabulaire est tellement imprécis qu'il agit sur vous comme un épouvantail: il vous suffit d'entendre les mots "gnose", "occulte" ou "secret" - peu importe le contexte dans lequel ils sont utilisés - pour que vous trembliez et sortiez ail et crucifix!

La FM est une secte et doit être condamné à juste titre.

La FM n'a rien d'une secte: c'est une association loi de 1901, déclarée en préfecture, dans laquelle il n'est pas facile d'entrer mais dont on sort sur simple lettre de démission. Tout le contraire d'une secte, qui recrute à bras ouverts mais empêche ses membres de partir.

Ce que vous appelez sornettes c'est la simple réalité parce qu'il faut parler des FM et non pas d'une FM.

Si je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il existe des FM et non d'une FM unique (d'où l'impossibilité d'un complot), je ne trouve aucun rapport logique entre la 1ère et la 2nde partie de votre phrase.

Dites-nous en quoi les papes se sont trompés et en quoi les FM sont sources de vérités universelles ?

Premièrement, les FM n'ont jamais prétendu être "sources de vérités universelles" (sic !). Ce sont les sectes et les religions qui ont cette prétention. Pour les erreurs des papes, elles sont nombreuses! Et c'est justement sur ce terrain que je voulais amener le débat. Je vous donne un seul exemple: la FM aurait dès son apparition conspiré contre l'église... Quoi de plus faux, lorsqu'on sait qu'elle était composée (si nous parlons de la France) de gentilshommes tout ce qu'il y a de plus catholiques, et qu'un certificat de baptême était exigé de ceux dont la catholicité n'était pas notoire. À ses débuts, la FM refusait Juifs, Musulmans et plus encore les athées. Ce qui est toujours le cas dans certains pays (par exemple, en Scandinavie).


Et d'abord je veux savoir à qui j'ai affaire. A quelle loge appartenez-vous ?

Elle se nomme "La Parfaite Union". Mais je ne vois pas à quoi ça vous avance de le savoir ? C'est comme si je vous demandais le nom de votre paroisse. Qu'importe que ce soit Saint-Michel ou Saints Pierre et Paul? Et je n'apprécie guère votre ton inquisiteur: je ne suis pas un délinquant, et vous n'êtes pas un policier.

le gnosticisme a été rejeté par l'Eglise...si la franc_maçonnerie est l'héritière de ce savoir gnostique il est alors logique qu'elle soit incompatible avec les dogmes actuels de l'Eglise catholique....

"Si"... tout est là. Si votre hypothèse est fausse, alors votre argumentation s'effondre. Je le répète: il ne faut pas confondre "gnose " et "gnosticisme"; certains mots agissent sur vous comme des repoussoirs et vous empêchent de réfléchir sereinement. Au demeurant, Clément d'Alexandrie écrivait: "la Gnose vient couronner la Foi". "Gnose" signifie "connaissance", c'est tout...

après pour ce qui est de l'occultisme

L'occultisme n'a rien à voir avec la FM... À moins encore une fois que vous ne fassiez la confusion entre "occulte" au sens large (notamment dans le sens de: "caché") et "occultisme" au sens strict, qui est une doctrine philosophique particulière (à laquelle certainement 99,99% des francs-maçons sont étrangers voire même hostiles).

j'ai entendu parler de la Golden Dawn dont les fondateurs avaient des liens avec la franc-maçonnerie ...

Le Ku-Klux-Klan a des liens "génétiques" avec le catholicisme puisque ses fondateurs étaient WASP donc protestants et que le protestantisme dérive du catholicisme. Faut-il pour autant rendre l'Eglise catholique responsable des crimes perpétrés par le KKK ? Vous savez bien que non.

quand on sait qu'Aleister Crowley un des pères du satanisme moderne est issu de cette Golden Dawn....ça ne joue pas en faveur de l'acceptation de la franc-maçonnerie par la Papauté....

Faut-il condamner tout un mouvement à cause d'un seul de ses membres, déviant qui plus est? À ce compte-là, il faudrait alors jeter l’opprobre éternel sur l'Eglise romaine en raison des abominations commises par le pape Borgia. Pas plus César Borgia que Aleister Crowley ne sont représentatifs de leur communauté.

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Invité le Mar 9 Fév 2016 - 22:14

De plus, il n'y a pas que les Papes qui condament la FM, la Très Sainte Vierge Marie égallement, je vous invite à lire toute l'Apparition de la Vierge à Quito, elle explique en quoi la secte de la FM est dangereuse

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t35132-notre-dame-du-bon-succes-a-quito-condamne-la-franc-maconnerie#344389

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Mar 9 Fév 2016 - 22:29

J'ai donné ma réponse sur le fil, mais je la développe ici: le vocabulaire utilisé ("franc-maçonnerie" "sectes maçonniques" mais aussi "éducation laïque") inconnu à l'époque (c'est à dire au plus tard en 1635, date du décès de Mariana Francisca), n'aurait été compris ni de celle qui est censée l'avoir émis (et on sait en linguistique qu'un mot inconnu d'un locuteur est répété par celui-ci avec des distorsions rendant la compréhension malaisée voire impossible), ni par ceux qui en étaient les destinataires. Or, le texte nous présente étrangement ces paroles comme coulant de source pour tout le monde, comme étant parfaitement compréhensible en plein début XVIIème siècle...

Le problème des faussaires, c'est qu'ils ont beau prendre toutes les précautions possibles, il y a toujours un ou plusieurs détails qui les trahissent.

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par an23 le Mer 10 Fév 2016 - 22:02

merci pour vos précisions Alain, je me dis que peut être que la condamnation est venu à une époque où l'Eglise avait beaucoup de pouvoir et que la franc-maçonnerie émergente représentait un contre-pouvoir, un pouvoir laïque
avatar
an23
Près de Jésus Christ

Féminin Messages : 22
Inscription : 06/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2016 - 10:37

la franc maçonnerie a été condamné récemment par Saint Jean Paul II , et par Saint Padre Pio , c'est on ne peut plus récent. et Saint Maximilien Kolbe me semble t il égallement.
ne vous laissez pas séduire andraxya.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Jeu 11 Fév 2016 - 12:55

@andraxya

En fait, vous avez en grande partie raison andraxya. Je pense que l'église, déjà mortifiée par l'affaiblissement de son pouvoir suite à la Réforme, a craint que la FM ne soit une nouvelle source de recul de son influence. Il fallait faire vite pour tuer dans l’œuf ce nouveau danger potentiel, et au bout du compte peu importait de savoir s'il s'agissait d'un danger réel ou non, l'essentiel étant de s'en débarrasser avant qu'il ne prenne une ampleur qui le rende incontrôlable. Mais à mon humble avis, l'Eglise a commis une énorme erreur de stratégie: d'abord parce que le mouvement maçonnique avait déjà pris une très grande expansion (on trouvait des loges dans davantage de villes qu'aujourd'hui, et même dans certains monastères!) qui rendait impossible la disparition de ce phénomène, à moins de procéder à une chasse aux sorcières aux dimensions d'une guerre civile.

De plus, la sociologie de la France étant ce qu'elle était au XVIII° siècle, l'essentiel des effectifs des loges du royaume de France avant 1789 était constitué de gentilshommes catholiques (la reine Marie-Antoinette, elle même franc-maçonne, disait: "Tout le monde en est"). Autre chose à savoir: en Provence, ce sont les Confréries de Pénitents qui ont fondé les premières loges. L'historien Maurice Agulhon a très bien étudié ce phénomène dans un livre paru en 1968.

Bref: tout ceci, plus le fait que la FM s'est toujours rangée du côté du pouvoir en place (sauf évidemment sous le régime de Vichy qui l'avait interdite) fait que la FM avait tout pour devenir un allié du Trône et de l'Autel, voire même - qui sait? - finir par constituer une sorte de Tiers-Ordre.

D'ailleurs, comme le Parlement de Paris, par gallicanisme, refusait d'enregistrer les bulles papales, les catholiques francs-maçons français ne se sont dans leur grande majorité absolument pas senti concernés par les bulles d'excommunication. C'est pour cette raison que de nombreux prélats ont été francs-maçons, sans encourir de remontrances (au contraire, tout le monde le savait, et appartenir à la FM était plutôt bien vu) jusqu'au Concordat de 1801 qui a complètement changé la donne....

Et là, catastrophe ! Les catholiques, désormais passibles d'excommunication, se sont mis à quitter les loges pour ceux qui y étaient déjà, ou à hésiter à s'y faire recevoir. Pour survivre à cette saignée, les loges ont dû s'ouvrir aux non-catholiques, qui jusque là, ne s'y trouvaient qu'au compte-goutte (à l'exception des protestants qui y avaient déjà trouvé leur place).

En corollaire à cet historique: lorsque vous rejetez un groupe, que vous le stigmatisez, que vous le calomniez, des années durant, que finit-il par arriver? Au bout du compte, vous arriver à faire de ce groupe votre adversaire, même si rien ne l'y prédisposait...

@Eucharistie

Il ne s'agit pas de séduire, la FM ne le peut pas: elle n'a aucun avantage à faire miroiter à ses membres, pas de promesse d'au-delà à vendre... c'est un parcours exigeant qui ne s'adresse qu'à ceux qui ont le profond désir de le suivre. Si j'avais voulu séduire, j'aurais inventé de belles histoires sirupeuses, fait entrevoir d'illusoires privilèges...
Quant aux condamnations des papes et autres ecclésiastiques, je me suis expliqué plus haut. Aujourd'hui la condamnation de la FM semble bien verrouillée. Reconnaître son erreur est un exercice difficile, il a bien fallu 359 ans à l'Eglise pour réhabiliter publiquement Galilée, et la première condamnation de la FM n'a que 278 ans...

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2016 - 13:01

Ecoutez, l'Eglise avec le Christ n'a pas peur de je ne sais pas quoi , car le Christ a dejà gagné. le Démon tente toutefois de faire périr des âmes... et il est puissant sur terre, donc à nous d'être vigilant au maximum, de ne pas avoir l'Esprit du monde, et la Foi bien éveillée

Simplement, il y a des tonnes d'ouvrages, de vidéos sur internet, qui explique bien que la FM est d'essence satanique, qu'elle utilise l'occulte, et qu'elle est dangereuse pour les âmes. l'Eglise met donc en garde, elle a raison.

Les Papes l'ont affirmé, Saint Jean Paul II l'a confirmé récemment, donc le chrétien fait confiance,

Après, je pense que j'ai dis ce que j'ai à dire,
Bien à vous


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Jeu 11 Fév 2016 - 13:16

Eucharistie a écrit:Simplement, il y a des tonnes d'ouvrages, de vidéos sur internet, qui explique bien que la FM est d'essence satanique, qu'elle utilise l'occulte, et qu'elle est dangereuse pour les âmes.

Toujours aucune preuve, ce genre d'affirmation tourne à la diffamation pure et simple ! Les vidéos sur la FM que l'on peut voir sur le Net sont toutes plus crétines les unes que les autres... Certaines prétendent que les FM sont des extra-terrestres, d'autres disent que le pape est FM. Donnez-moi le lien d'une vidéo "compromettante", pour que je rigole un peu...

Essence satanique? Occulte ? Des preuves, bon sang, des preuves ! Qu'attendez-vous pour me clouer le bec avec de telles preuves, si elles existent? Mais qu'attendez-vous donc, depuis le temps? Prouvez-le, et je vous laisse tranquille. Mieux: je vous fais toutes mes excuses, publiquement. Mieux encore: je rends mon tablier, je quitte définitivement ma loge, et je demande la fermeture de mon compte sur ce forum. Chiche? Et vous savez quoi? Si c'est moi qui ai raison, je ne vous demande même pas d'excuses, rien du tout. Vous voyez, difficile de proposer un marché plus raisonnable.

Donc j'attends.

Eucharistie a écrit:l'Eglise met donc en garde, elle a raison. Les Papes l'ont affirmé, Saint Jean Paul II l'a confirmé récemment, donc le chrétien fait confiance,

Ah d'accord, excusez-moi. J'avais cru me trouver sur un forum de discussion... Je n'avais pas compris que la conversation était finie avant même d'avoir commencé, et que les avis devaient tous aller dans le même sens. Belle conception de l'échange que la vôtre...

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2016 - 13:28

les vidéos je vous les ai dejà mise, celle de Maurice Caillet (ex 18ème grade) qui ne parle pas d'extra terrestre ni de Pape FM, il est très sérieux



la conversion d'un ex FM, lui non plus ne parle pas d'extra terrestre ou je ne sais quoi


Une vision du Padre Pio sur la FM


Du Bienheureux Marcel Van :
«Pauvre FRANCE ! Une fois libéré du COMMUNISME, elle aura affaire à une société secrète plus perverse encore : la FRANC-MAÇONNERIE»

nous avons confiance en ce que nous disent les Papes, car ils sont inspirés de l'Esprit Saint, celà fait parti de la Foi d'avoir confiance,

les Bulles papalles parlent d'elles même

je ne cherche pas à avoir raison ou tord, c'est juste que je vous dis ce que l'Eglise dit et dans la Foi, nous avons confiance en Elle.

Maintenant, je vais stopper avec ce sujet, j'ai dejà tout dis, bien à vous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Jeu 11 Fév 2016 - 15:27

En France, il y a à l'heure ou j'écris entre 150 000 et 160 000 francs-maçons, parmi lesquels, vraisemblablement, de nombreux catholiques (puisque la France est en matière de religion majoritairement catholique). Apparemment, ils en sont satisfaits, puisqu'ils y restent. Certains quittent la FM au bout de quelques années, pour diverses raisons (maladie, inadéquation avec le travail proposé, âge avancé, etc), beaucoup y restent toute leur vie.

Que représentent les conversions du Dr Caillet et de M. Abad-Gallardo, numériquement parlant? 2 sur 150 000 (je prends l'estimation la plus basse, qui vous favorise), cela correspond à 0,0013%. Un pourcentage aussi infime (je me retiens d'écrire: "ridicule") est-il représentatif de quoi que ce soit?

Vous me direz que je n'ai pris en compte que l'importance numérique relative de ces deux exemples, mais que je n'ai pas étudié le contenu de ces témoignages. Soit. Et si on prenait des témoignages de fidèles ayant quitté l'Eglise, leur importance statistique et leurs arguments vous troubleraient-ils?

Par exemple, l'ancien prieur de l'abbaye de Boquen, Dom Bernard Besret, docteur en théologie (ce n'est pas un paroissien lambda, tout de même), aujourd'hui converti au taoïsme? Son parcours aurait moins de valeur que celui du docteur Caillet?

Bref: tout ça pour dire que vous prenez ce qui vous arrange, et jetez le voile sur ce qui gêne votre propos. La conversion d'un individu dans un sens ou dans l'autre (vers l'Eglise ou hors de l'Eglise, vers la FM ou hors de la FM) n'a jamais constitué une vérification de la justesse d'un présupposé (par exemple, nocivité de la FM ou inexactitude du dogme catholique). Ça serait bien trop simple, et la réalité est complexe !

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par sga le Jeu 11 Fév 2016 - 17:06

+ Henri BRINCARD Evêque du Puy-en-Velay

Mgr Brincard répond aux questions de RCF-Le Puy sur la franc-maçonnerie.

Extrait du mardi 10 février 2004

Et maintenant, j’en viens à la question souvent posée : " Peut-on être catholique et franc-maçon ?
" Je réponds clairement : non !
La déclaration de la Congrégation pour la doctrine de la foi, déclaration engageant fortement l’autorité de l’Église, est sans ambiguïtés sur ce point.
Elle est du 26 novembre 1983, signée par le cardinal Ratzinger, préfet de cette Congrégation et dit ceci : «  On a demandé si le jugement de l’Église sur les associations maçonniques était changé étant donné que dans le nouveau code canonique, il n’en est pas fait mention expresse comme dans le Code antérieur. Cette Congrégation est en mesure de répondre qu’une telle circonstance est due aux critères adoptés dans la rédaction qui a été suivie aussi pour d’autres associations également passées sous silence parce qu’elles sont incluses dans des catégories plus larges. Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure inchangé parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion. Les autorités ecclésiastiques locales n’ont pas compétence pour se prononcer sur la nature de ces associations maçonniques par un jugement qui impliquerait une dérogation à ce qui a été affirmé ci-dessus.
Le Souverain Pontife Jean-Paul II, dans l’audience accordée au cardinal Préfet a approuvé cette déclaration ».
Cette déclaration a été précédée par une autre, non moins claire, cette fois de la conférence épiscopale allemande.
Faite en 1981, elle est cependant peu connue.

C’est pourquoi j’invite mes auditeurs à la lire dans La Documentation catholique (n°18O7).

On y développe longuement l’incompatibilité fondamentale entre la doctrine de la maçonnerie et les enseignements de l’Evangile.

+ Henri BRINCARD Evêque du Puy-en-Velay

Interview par Claire Henrot (RCF-Le Puy) et le service communication du diocèse)
avatar
sga
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1080
Inscription : 13/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Jeu 11 Fév 2016 - 18:12

Ce qui m'interpelle, à chaque fois que quelqu'un réitère cette soi-disant incompatibilité, c'est que les arguments allégués sont toujours faux... ou pour être plus diplomate, disons déformés au point de ne plus correspondre exactement à la réalité (et là, par diplomatie, j'énonce un euphémisme de compétition!) .

Je donne un exemple ou deux, mais je pourrai en donner d'autres si cela vous intéresse.

Il est souvent affirmé que la FM serait relativiste, on y mettrait le catholicisme sur le plan que d'autres croyances, ce qui serait un danger considérable pour le fidèle, un risque de perdition.

Qu'en est-il réellement?

À notre époque, la FM accueille en son sein des gens de toutes croyances et incroyance, c'est vrai. Donc, elle refuse d'exiger de ses membres l'adhésion à une foi particulière (mais évidemment les FM peuvent adhérer pour eux-même à la foi qui leur convient). Elle refuse de prononcer la primauté d'une foi sur une autre, pour respecter l'égalité de ses membres.

Quelle horreur !!!

Mais en quoi est-ce différent d'un club de natation, d'un club de billard, d'une association de photographes amateurs ou d'une confrérie gastronomique, qui elles non plus, n'exigent aucune croyance particulière de leurs membres? En rien...

Et si le caractère non-strictement catholique de la FM est si rédhibitoire que le Vatican maintienne l'incompatibilité, pourquoi ne frappe-t-il pas de la même interdiction les membres des clubs de natation, clubs de billard, associations de photographes amateurs ou  confréries gastronomiques?

Dans le dernier film que j'ai vu, il y avait un personnage musulman et un autre athée. Aurais-je dû éviter de regarder ce film? Ma foi est-elle si faible que le moindre détail non-catholique est susceptible de la pervertir? Vais-je devoir rester cloîtré chez moi de peur de rencontrer un juif ou un bouddhiste et d'être contaminé par les mots que nous pourrions échanger? Cela me paraît relever d'une mentalité moyenâgeuse.

Autre exemple: la FM nierait explicitement toute religion révélée...

Alors ça c'est tellement gros que ça tient plus de la mauvaise foi que de l'observation impartiale.

Non seulement les 9 dixièmes de la FM (c'est à dire la FM de type anglo-saxon) exigent de leurs membres la croyance en un Dieu révélé (sans quoi vous êtes recalé!) et c'est aussi le cas de la FM des pays scandinaves et d'un grande partie de la FM allemande, mais c'est aussi le cas "chez nous" de certains rites tels que le Rite Émulation, le Rite Écossais Rectifié, le Rite d'York ou le Standard d'Ecosse. Donc non seulement ça - ce qui fait déjà beaucoup - mais en plus, aucune des autres obédiences maçonniques dites "continentales", "a-dogmatiques" ou "libérales" ne professe la négation de la Révélation. Ni explicitement - qu'on me cite des constitutions maçonniques stipulant une telle chose! - ni même implicitement: je vous laisse imaginer le tollé que provoquerait une telle déclaration chez les frères croyants ! Simplement, ces obédiences maçonniques déclarent peu ou prou: "Ceci n'est pas notre affaire, la FM n'est pas une religion et donc elle n'est pas compétente pour juger de ces questions, donc nous ne nous prononçons pas..."

C'est singulièrement éloigné de l'affirmation qui voudrait que la FM combatte l'idée même de Révélation, non?

Je peux continuer si vous voulez... et au final, vous constaterez qu'aucun argument ne résiste à l'analyse.

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Marie du 65 le Jeu 11 Fév 2016 - 19:26

[mod L'apologie de la Franc-maçonnerie n'est pas acceptée sur ce forum, ceci est un avertissement, si cela devait perdurer un bannissement est envisageable.
La Médiation
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Jeu 11 Fév 2016 - 19:36

Il ne s'agit pas d'apologie, mais d'exposition de faits vérifiables par tout un chacun - à condition de ne pas être animé d'un esprit d'a priori.

Par ailleurs j'ai demandé la permission de m'exprimer sur ce sujet de la FM et j'ai patiemment attendu de l'obtenir. Puis je l'ai obtenue.

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Marie du 65 le Jeu 11 Fév 2016 - 19:40

@Alain TK
Oui nous en avons discuté en MP, mais, il était bien entendu que vous ne fassiez pas la promotion de la Franc-Maçonnerie!
Amicalement Coucou
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bulles Papales sur la franc maconnerie

Message par Alain TK le Jeu 11 Fév 2016 - 21:00

Non: je parle de la permission que j'ai obtenue par MP de la part de Charles-Edouard. Je lui ai bien demandé s'il était sûr, et il m'a confirmé son accord.

Alors si je peux parler de la FM, mais pas en dire ce que je sais, si je suis condamné à lire des commentaires désobligeants et truffés d'erreurs sans avoir le droit de rectifier le tir, tout ceci n'est qu'un marché de dupes auquel je refuse de participer.

Alain TK
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 87
Inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum