Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Clonage "humain-animal" Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Clonage "humain-animal"

Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Clonage humain-animal

Message par Danielle le Lun 15 Jan 2007 - 5:25

Pris sur un autre forum religieux :

Citation:
ZF07011009

2007-01-10

Grande-Bretagne : projet de clonage « humain-animal »

En créant des « chimères » homme-animal...

ROME, Mercredi 10 janvier 2007 (ZENIT.org) – L'autorité britannique pour la fertilisation et l'embryologie humaine (HFEA) doit rendre demain son avis sur la création d'embryons hybrides humains-animaux, annonce la synthèse de presse de la fondation Jérôme Lejeune (www.genethique.org).

Ces « chimères » seraient obtenues à partir d'ADN humain injecté dans un ovule de vache ou de lapin énucléé. Cet ovule contiendrait alors un noyau humain et des traces de matériel génétique animal. Il s'agit donc de faire du clonage humain-animal.

Le gouvernement britannique, dans un rapport adressé au Ministère de la Santé au sujet de la révision de la loi sur la fertilisation et l'embryologie humaines, avait proposé d'interdire la création d'embryons humains hybrides. Cette proposition se basait sur les réticences formulées par l'opinion publique. Mais, selon le premier ministre Tony Blair, la position du gouvernement pourrait évoluer.

La création de « chimères » a été envisagée pour contourner le « manque » d'ovocytes humains disponibles pour la recherche. Les scientifiques qui souhaitent créer ces « chimères » font valoir qu'elles permettraient d'avancer dans la recherche de traitements pour certaines maladies dégénératives...

Relayant l'information, la BBC réalise un sondage sur la création d'embryons hybrides. Pour voter, rendez vous sur le site Internet de la BBC : http://news.bbc.co.uk/1/hi/health/6230945.stm

© genethique.org

Rappelons que chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées dans l'encadré noir. Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

Sources : BBC News 05/01/07 - Matinternet 05/01/07





http://zenit.org/french/visualizza.phtml?sid=100906
_________________
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Clonage "humain-animal"

Message par Danielle le Lun 15 Jan 2007 - 5:27

Suite de l'autre forum :

C'est épouvantable.....

Je suis allée sur le site mais j'arrive difficilement à le comprendre car il est en anglais...

Should the creation of hybrid embryos be allowed?
Yes
No
Not sure

Results are indicative and may not reflect public opinion

De peur de me tromper je veux m'assurer que c'est bien NOT SURE qu'il faut voter, je ne comprends vraiment pas l'anglais.... je m'excuse, dans le doute, je préfère attendre que vous me répondiez.
_________________
Danielle, femme et mère de coeur et d'amour
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Clonage humain-animal

Message par Danielle le Lun 15 Jan 2007 - 5:28

Suite du forum en question
Bonjour Danielle,

Dans quel livre livre de Maria Valtorta il est question de cet épisode de la Genèse? Je dois faire le plein d'arguments qui vont m'aider à démolir la théorie de l'évolution qui est enseignée comme un dogme même au séminaire. Je sais qu'Anne-Catherine Emmerich en parle dans son livre sur les mystères de l'Ancienne Alliance.

Union de prière
_________________
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Re: Clonage "humain-animal"

Message par Danielle le Lun 15 Jan 2007 - 5:29

Suite....

la théorie de l'évolution qui est enseignée comme un dogme même au séminaire.


Incroyable !
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Clonage humain-animal

Message par Danielle le Lun 15 Jan 2007 - 5:31

Suite du fil des discussion autre forum :
Chers amis,

Cette ABOMINATION TOTALE des "chimères génétiques", ce croisement homme-animal est TYPIQUE du régime de la Bête, bien entendu !

On croise ici, au niveau de la génétique, A NOUVEAU la MEME idéologie NAZIE qui est présente pour les puces implantables, les nanotechnologies, les biotechnologies : la soi-disant "amélioration" de l'humain en un "surhomme" grâce à la science, cette fois (récupération de la théorie nazie de l'UBERMENSCH que l'on retrouve au sein des technologies liberticides, immorales et inhumaines mises en place par le Nouvel Ordre Mondial) !

Où que l'on aille, on retrouve des recoupements révélateurs à ce niveau ! Non, il ne s'agit plus de coïncidences...

Ainsi, l'homme, pétri d'orgueil et corrompu par le démon, prétend à présent jouer à Dieu et pense même faire mieux que Lui ! QUELLE ARROGANCE, QUELLE PRETENTION ET QUELLE FOLIE INSENSEE !!!

IL NOUS FOUT ABSOLUMENT LUTTER CONTRE LES CHIMERES GENETIQUES AU MEME TITRE QUE NOUS DEVONS LUTTER CONTRE LES OGM, LES PUCES IMPLANTABLES OU LES NANOTECHNOLOGIES ! Sans quoi, le résultat sera véritablement INFERNAL, au sens littéral du terme !

Si les gens ne s'INSURGENT PAS (au sens premier du terme) contre ce genre d'horreur et d'abomination, vous allez voir, ce type d'expérience digne de Frankenstein va être légalisé et largement appliqué !

A bon entendeur...
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Clonage "humain-animal"

Message par Danielle le Lun 15 Jan 2007 - 5:32

Alors je leur ai répondu suite au fil de discussion de l'autre forum :

Ce sont ces hommes dont la puissance du squelette étonne vos scientifiques
Message de Jésus à Maria Valtorta, Extrait du livre - Les cahiers de 1945 à 1950 (Centro Editoriale Valtortiano)
30 décembre 1946 (page 307)
J'apprends qu'on a retrouvé des squelettes d'hommes-singes dans une caverne. Je reste pensive, et je me dis: « Comment peut-on affirmer cela ?
Il doit s'agir d'hommes laids. Des visages et des corps simiesques, cela existe encore de nos jours.

Peut-être les hommes primitifs avaient-ils un squelette différent du nôtre.» Puis il me vient une autre pensée: «Mais d'une beauté différente.
Je ne puis penser que les premiers hommes aient été plus laids que nous, puisqu'ils étaient plus proches de ce modèle parfait créé par Dieu qui, en plus d'être très fort, était sûrement très beau.»

Je me demande comment la beauté de l'œuvre de création la plus parfaite a pu se dégrader au point de permettre à des scientifiques de nier que l'homme ait été créé homme par Dieu, et ne soit pas qu'un singe évolué.

Jésus s'adresse à moi pour me dire:
«Cherche la clé dans le chapitre 6 de la Genèse. Lis-le. » Je le lis. Jésus me demande: « Est-ce que tu comprends ? - Non, Seigneur. Je comprends que les hommes sont subitement devenus corrompus et rien de plus. Je ne vois pas quel rapport peut avoir ce chapitre avec l'homme-singe.» Jésus sourit et me répond: «Tu n'es pas la seule à ne pas comprendre! Les savants, les scientifiques, les croyants comme les athées ne le comprennent pas.

Écoute-moi attentivement. Et commence par lire:
"Lorsque les hommes commencèrent à être nombreux sur la face de la terre et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu - ou fils de Seth - trouvèrent que les filles des hommes - ou filles de Caïn - leur convenaient et ils prirent pour femmes toutes celles qu’il leur plut... Quand les fils de Dieu s'unissaient aux filles des hommes et qu'elles leur donnaient des enfants...
"ce furent les héros du temps jadis, ces hommes fameux."

Ce sont ces hommes dont la puissance du squelette étonne vos scientifiques, qui en concluent que, dans les premiers temps, l'homme était beaucoup plus grand et plus fort qu'il ne l'est actuellement, et ils déduisent de la structure de leur crâne que l'homme descend du singe.
Ce sont là les erreurs habituelles des hommes devant les mystères de la création.

Tu n'as toujours pas compris. Je vais être plus clair. Si la désobéissance à l'ordre de Dieu et ses conséquences ont pu transmettre à des innocents le mal sous toutes ses formes, de luxure, d'avidité, de colère, d'envie, d'orgueil et d'avarice, si cette transmission s'est bientôt épanouie en fratricide provoqué par l'orgueil, la colère, l'envie et l'avarice, quelle plus profonde décadence et quelle plus forte domination de Satan ce second péché n'aura-t-il pas provoqué ?

Adam et Ève avaient manqué au premier des commandements de Dieu à l'homme, commandement sous-entendu dans 16; cet autre - d'obéissance - qui leur fut donné à tous deux: "De 2.3 l'arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas ". L'obéissance est amour. S'ils avaient obéi sans céder à aucune pression du Mal sur leur âme, leur intelligence, leur corps et leur 6,5 chair, ils auraient aimé Dieu "de tout leur cour, de toute leur âme et de toutes leurs forces ", comme cela leur fut explicitement ordonné bien plus tard par le Seigneur.

Ils ne l'ont pas fait et furent punis. Mais ils n'ont pas péché contre l'autre versant de l'amour; c'est-à-dire à l'égard de leur prochain, ils ne maudirent même pas Caïn, mais ils pleurèrent en égale mesure sur celui qui était mort dans la chair et celui qui était mort spirituellement: ils reconnaissaient en effet que la souffrance permise par Dieu était juste, parce qu'ils avaient eux-mêmes créé la Souffrance par leurs péchés et devaient être les premiers à en faire l'expérience sous toutes ses formes. Ils sont donc demeurés enfants de Dieu, et avec eux leurs descendants venus après cette souffrance.
En revanche Caïn pécha à la fois contre l'amour de Dieu et contre l'amour du prochain.

Ayant radicalement violé l'amour, Dieu l'a maudit, mais Caïn ne s'est pas repenti. Il s'ensuit que lui-même et ses enfants ne furent que les fils de l'animal qualifié du nom d'homme. Si le premier péché d'Adam a provoqué une telle déchéance chez l'homme, quelle sera la conséquence du second, auquel s'unissait la malédiction de Dieu ?
Quelles auront pu être les sources de péché dans le cœur de l'homme bestial - puisque privé de Dieu - et quelle puissance auront-elles atteint après que Caïn eut non seulement écouté le conseil du Maudit mais qu'il l'eut aussi choisi pour patron bien-aimé, en tuant sur son ordre ? L'abaissement d'une branche, de cette branche empoisonnée par la possession de Satan, n'a pas connu de répit et a revêtu mille visages. Quand Satan prend la mainmise, il corrompt toutes les ramifications.

Quand Satan est roi, son sujet devient lui-même un Satan: un Satan qui a tous les dérèglements de Satan, qui va à l'encontre de la loi divine et humaine, qui viole jusqu'aux normes de vie les plus élémentaires et instinctives des hommes qui ont une âme, qui s'abrutit dans les péchés les plus laids de l'homme bestial. Satan s'installe là où Dieu n'est pas présent. L'homme qui n'a plus d'âme vivante devient un homme bestial. Les brutes aiment les brutes. La luxure charnelle - plus que charnelle, d'ailleurs, puisqu'elle est saisie et exaspérée par Satan - le rend avide de toutes les unions. Ce qui est horrible et perturbé comme un cauchemar lui paraît beau et séduisant.
Ce qui est licite ne lui apporte aucune satisfaction. C'est trop peu et trop honnête. Fou de luxure, il recherche ce qui est illicite, dégradant, bestial. Ceux qui n'étaient plus enfants de Dieu puisque, comme leur père et avec lui, ils avaient fui Dieu pour faire bon accueil à Satan, se précipitèrent vers ce qui est illicite, dégradant et bestial.

Et en guise de fils et de filles, ils eurent des monstres.
Ce sont ces monstres qui étonnent aujourd'hui vos savants et les induisent en erreur.

Par leur physique puissant, leur beauté sauvage et leur ardeur bestiale, ces monstres qui résultent de l'union de Caïn et des bêtes, de l'union des enfants les plus bestiaux de Caïn et des bêtes sauvages - séduisirent les enfants de Dieu, autrement dit les descendants de Seth par Enosh, Qénân, Mahalaléel, Yéred, Hénok fils de Yéred - à ne pas confondre avec Hénok fils de Caïn -, Mathusalem, Lamek et Noé, le père de Sem, Cham et Japhet.

C'est alors que Dieu, pour empêcher la branche des enfants de Dieu d'être totalement corrompue par la branche des enfants des hommes, envoya le déluge universel pour éteindre la débauche des hommes sous le poids des eaux et détruire les monstres engendrés par luxure des sans-Dieu à la sensualité insatiable puisque enflammée par les feux de Satan.

L'homme, l'homme contemporain, délire sur les signes somatiques et les angles zygomatiques; il refuse d'admettre un Créateur parce qu'il est trop orgueilleux pour reconnaître qu'il a été créé, mais il admet descendre de ces brutes! II peut ainsi se dire: "C'est tout seuls que nous avons évolué de l'état d'animal à ce- lui d'homme. " Il se dégrade lui-même par refus de s'humilier devant Dieu. Et il s'abaisse. Ah, comme il s'abaisse! A l'époque de la première corruption, il avait l'aspect de l'animal. Mais il en a aujourd'hui les pensées et le cœur, et son âme, de par sa collusion toujours plus profonde avec le mal, a pris le visage de Satan chez trop d'hommes.

Écris cette dictée dans le livre. J'aurais pu traiter plus amplement de ce sujet, comme je te l'avais dit dans ton lieu d'exil 137, pour réfuter les coupables théories d'un trop grand nombre de soi-disant savants.
Mais il faut bien châtier ceux qui refusent d'entendre les paroles que tu écris sous ma dictée. J'aurais pu révéler de grands mystères, pour que l'homme sache, maintenant que les temps sont mûrs.
II n'est plus temps de satisfaire les foules par des fables. Sous la métaphore des histoires anciennes se cachent les vérités-clés de tous les mystères de l'univers, et je les aurais expliqués par l'intermédiaire de mon petit Jean, tellement patient.
Ceci étant, l'homme aurait tiré de la connaissance de la vérité la force de remonter de l'abîme pour se trouver au même niveau que l'ennemi au moment de la lutte finale qui précèdera la fin d'un monde qui, malgré toutes les aides de Dieu, n'a pas voulu devenir un pré-paradis, mais a préféré être un pré-enfer. Montre cette page à ceux que tu sais, sans la leur donner.

Cela aidera l'un d'eux à combattre les restes d'une pseudoscience qui lui atrophie le cœur, et cela servira aux autres à consolider une spiritualité déjà forte grâce à laquelle ils reconnaissent en toutes choses le signe caractéristique de Dieu.

Tout pour la Gloire de Dieu et que Son Règne vienne !
dance-man

_________________
Danielle, femme et mère de coeur et d'amour
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Re: Clonage "humain-animal"

Message par Danielle le Lun 15 Jan 2007 - 5:40

Je m'aperçois que ce fil de discussion concernant le clonage humain-animal est comme sur deux fils.... excusez-moi, je ne maîtrise pas très bien .... Si quelqu'un est en mesure de tout mettre sur le même fil .... je lui en serais reconnaissante. Merci, je trouve que c'est important que le lecteur puisse lire tout sur un même "onglet" MERCI !

Note de la modération : C'est fait Danielle ! Wink
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Re: Clonage "humain-animal"

Message par Her le Lun 15 Jan 2007 - 17:56

Bonjour,

J'ignore ce qu'est le clonage "humain-animal"...

Mais je crois fermement que lorsque des scientifiques ont la très mauvaise idée de cloner des humains, cela donnera des monstres pour la simple raison que s'il est possible de cloner les corps, il n'est pas possible de cloner les âmes... Donc les êtres ainsi créés par l'homme auront apparence humaine mais ne possèderont pas d'âme. Il ne s'agira donc ni d'être mi-humains, mi-animal, donc des monstres...

Meilleures pensées
Hercule

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty l' homme au sens général est un loup pour l' homme

Message par Cl le Jeu 6 Sep 2007 - 22:44

Grande Bretagne : La création d'embryons hybrides autorisée ROME, Jeudi 6 septembre 2007 (ZENIT.org) – En Grande Bretagne, l’Autorité pour la fécondation et l’embryologie (HFEA) autorise la création d'embryons hybrides, explique la synthèse de presse de la fondation Jérôme Lejeune (genethique.org).

En mai dernier, le gouvernement britannique avait autorisé la création d'embryons hybrides humain-animal pour la recherche (cf. synthèse de presse du 21/05/07). Hier, c'est au tour de la Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA) d'accepter que certains laboratoires de recherche produisent des embryons hybrides, créés à partir d'une cellule humaine et d'un ovocyte de vache, par exemple. L'objectif serait d'obtenir un embryon « humain » selon le principe du clonage, en injectant le noyau d'une cellule humaine dans un ovocyte prélevé chez un animal. La HFEA a précisé que l'embryon devait être détruit, au plus tard, quatorze jours après sa création.

Pour Stephen Minguer, l'un des chercheurs qui a demandé l'autorisation de créer de tels embryons, il s'agit de disposer de lignées de cellules souches humaines pour la recherche...

Le seul pays à avoir déjà autorisé la création d'embryons hybrides est la Chine, où ils sont maintenus en vie jusqu'à un stade assez avancé.

Hier soir, Mgr Elio Sgreccia, président de l'Académie pontificale pour la vie, a dénoncé « un acte monstrueux dirigé contre la dignité humaine » et demande à la communauté scientifique de « se mobiliser ».

Sources : Le Figaro (Martine Perez) 06/09/07 - la Croix (Denis Sergent) 06/09/07 - BBC News 05/09:07 - BioEdge 06/09/07 - telegraph.co 04/09/07 - FT.com (Clive Cookson) 05/09/07

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty embryon de toute son âme et totalement martyr!

Message par Cl le Jeu 6 Sep 2007 - 22:53

Quel respect doit-on à l'embryon,
compte tenu de sa nature et de son identité ?

L'être humain doit être respecté - comme une personne - dès le premier instant de son existence.

La mise en oeuvre des procédés de fécondation artificielle a rendu possibles diverses interventions sur les embryons et les foetus humains. Les buts poursuivis sont de genres divers : diagnostiques et thérapeutiques, scientifiques et commerciaux. De tout cela découlent de graves problèmes. Peut-on parler d'un droit à l'expérimentation sur les embryons humains en vue de la recherche scientifique ? Quelles réglementations ou quelle législation élaborer en cette matière ? La réponse à ces questions suppose une réflexion approfondie sur la nature et sur l'identité propre - on parle même de « statut » - de l'embryon humain.

Pour sa part, dans le Concile Vatican II, l'Église a proposé à nouveau à l'homme contemporain son enseignement constant et certain, selon lequel « la vie, une fois conçue, doit être protégée avec le plus grand soin ; l'avortement, comme l'infanticide, sont des crimes abominables » 23. Plus récemment, la Charte des Droits de la Famille publiée par le Saint-Siège le réaffirmait : « La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis le moment de la conception » 24.

Cette Congrégation connaît les discussions actuelles sur le commencement de la vie humaine, sur l'individualité de l'être humain et sur l'identité de la personne humaine. Elle rappelle les enseignements contenus dans sa Déclaration sur l'avortement provoqué: « Dès que l'ovule est fécondé, se trouve inaugurée une vie qui n'est ni celle du père ni celle de la mère, mais d'un nouvel être humain qui se développe par lui-même - Il ne sera jamais rendu humain s'il ne l'est pas dès lors. A cette évidence de toujours [... ] la science génétique moderne apporte de précieuses confirmations. Elle a montré que, dès le premier instant, se trouve fixé le programme de ce que sera ce vivant: un homme, cet homme individuel avec ses notes caractéristiques déjà bien déterminées. Dès la fécondation, est commencée l'aventure d'une vie humaine dont chacune des grandes capacités demande du temps pour se mettre en place et se trouver prête à agir » 25 . Cette doctrine demeure valable, et est du reste confirmée, s'il en était besoin, par les récentes acquisitions de la biologie humaine, qui reconnaît que dans le zygote dérivant de la fécondation s'est déjà constituée l'identité biologique d'un nouvel individu humain.

Certes, aucune donnée expérimentale ne peut être de soi suffisante pour faire reconnaître une âme spirituelle ; toutefois, les conclusions scientifiques sur l'embryon humain fournissent une indication précieuse pour discerner rationnellement une présence personnelle dès cette première apparition d'une vie humaine : comment un individu humain ne serait-il pas une personne humaine ? Le Magistère ne s'est pas expressément engagé sur une affirmation de nature philosophique, mais il réaffirme d'une manière constante la condamnation morale de tout avortement provoqué. Cet enseignement n’est pas changé, et il demeure inchangeable 26

C'est pourquoi le fruit de la génération humaine dès le premier instant de son existence, c'est-à-dire à partir de la constitution du zygote, exige le respect inconditionnel moralement dû à l'être humain dans sa totalité corporelle et spirituelle. L'être humain doit être respecté et traité comme une personne dès sa conception, et donc dès ce moment on doit lui reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels en premier lieu le droit inviolable de tout être humain innocent à la vie.

Ce rappel doctrinal offre le critère fondamental pour la solution des divers problèmes posés par le développement des sciences biomédicales en ce domaine : puisqu'il doit être traité comme une personne, l'embryon devra aussi être défendu dans son intégrité, soigné et guéri, dans la mesure du possible, comme tout autre être humain dans le cadre de l'assistance médicale.

NOS COMMENTAIRES

Depuis toujours l'Eglise, et ses théologiens, se sont posés la question du statut de l'embryon, du foetus. Et en particulier, pour nous chrétiens, la question de l'animation de l'embryon : A partir de quand l'âme spirituelle est-elle infusée dans l'embryon ? Aucun test scientifique, aucun appareil ne permet de répondre à cette question. C'est pourquoi les théologiens, et même de grands saints, Pères de l'Eglise et Docteurs de la Foi, sont divisés sur la question.

Si l'on considère que l'embryon reçoit son âme, son individualité, à partir du 14e jour seulement, le couple peut se sentir autorisé à utiliser les embryons comme une chose, pour la FIV, car ils ont moins de 14 jours.

Puisque ni la science, ni la théologie, ne permettent de trancher, la position du Magistère est donc d'utiliser le principe de précaution : il faut considérer que l'embryon est une personne dès le moment de la conception.

Contrairement au droit français qui considère que l'embryon est une chose, l'Eglise affirme le caractère sacré de la vie humaine, dès son commencement. Et les droits de l'embryon, comme de toute personne.

Cela veut dire qu'on ne peut faire ce que l'on veut avec un embryon, ou un foetus. Il a droit à toute notre considération, et ne peut faire l'objet de marchandage, ni d'expériences mettant en danger sa vie et son intégrité.



ps : l' embryon possède une âme et c' est une personne!Se sont des martyrs offert sur l' autel de la science et des faux-Dieux du temps actuel.

Claudius Bombarnac

Cl
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 191
Localisation : l' île de Naboombu
Inscription : 16/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Re: Clonage "humain-animal"

Message par jacques le Mer 10 Oct 2007 - 1:18

voici l'adresse d'un site tres interressant sur le clonage et sur beaucoup d'autres sujets spirituel catholiquedu.free.fr/ Jacques

jacques
Aime la prière

Messages : 37
Inscription : 09/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Clonage "humain-animal" Empty Re: Clonage "humain-animal"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum