Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Page 18 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Philippe-Antoine le Sam 16 Juil 2016 - 23:02

Merci Gilles...je ne sais pas à quoi ressemble le Ciel mais suis persuadé que sa réalité dépasse de loin tout ce que vous pouvons imaginer. Perso, en attendant, je préfère ne pas  trop faire travailler mon imagination  en me contentant des réalités terrestres, même si dernières ne sont pas toujours agréables.


Dernière édition par Philippe-Antoine le Sam 16 Juil 2016 - 23:11, édité 1 fois
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3923
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Philippe-Antoine le Sam 16 Juil 2016 - 23:04

(Fausse manip, doublon à effacer)
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3923
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Dim 17 Juil 2016 - 15:45

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fleche-bas
@Zamie  -  @Elysé   -  @Philippe-Antoine :

Merci de votre appréciation pour ce merveilleux texte   cheers , que je poste à nouveau en début de cette nouvelle page...

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Source-bleue

QUE SE PASSE-T-IL À LA MORT ?  Dans certains cas le Christ, vient Lui-même au lit de mort pour accueillir son serviteur, sécher ses larmes avec amour et l’introduire au Paradis...


Un jour que j’étais en prière, seul, je me trouvai subitement environné d’un grand nombre d’êtres spirituels ou, pour parler autrement, aussitôt que mes yeux spirituels furent ouverts, je constatais que j’étais à genoux parmi un grand nombre d’anges et de saints.
Je fus d’abord ébloui de leur aspect glorieux en comparant mon état inférieur au leur. Mais je fus vite mis à l’aise par leur sympathie si réelle et leur amicale bienveillance. J’avais déjà éprouvé la paix que donnait la présence de Dieu dans ma vie, mais la communion avec ces saints m’inonda d’une joie nouvelle et merveilleuse.
Dans nos entretiens je reçus diverses réponses à mes questions relativement aux nombreux problèmes et aux difficultés que je rencontrais.
     Je commençai par les questionner sur ce qui se passe au moment de la mort et sur l’état de l’âme après la mort. Je leur dis que nous savions ce qui se passe entre l’enfance et la vieillesse, mais que nous ignorions complètement ce qui arrive au moment de la mort et ce qui est derrière la porte de la mort.
     Seuls ceux qui ont passé par la mort et sont entrés dans le monde des esprits pourraient nous fournir des informations correctes et précises à ce sujet.
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Ange3
     « Pouvez-vous, leur dis-je, nous éclairer là-dessus ? »
    Un de ces saints me répondit : « La mort est semblable au sommeil, et on ne souffre pas en passant par la mort, sauf dans le cas de certaines maladies corporelles ou de conditions mentales.
 
De même qu’un homme rendu de fatigue s’endort profondément, ainsi l’homme est vaincu par le sommeil de la mort.
La mort est si souvent subite, qu’il a peine à réaliser qu’il a quitté le monde matériel pour entrer dans le monde des esprits. Éblouis par les choses nouvelles et magnifiques qu’il voit autour de lui, il s’imagine visiter quelque nouveau pays ou ville du monde physique qu’il n’a encore jamais vus.
 
« Ce n’est que lorsqu’après avoir été instruit plus complètement qu’il réalise que son nouveau corps spirituel est différent de l’ancien corps matériel. Il se rend compte alors qu’il a passé de ce monde matériel à celui des esprits ».
 
Un autre de ces saints ajouta encore la réponse suivante à ma question : « En général, dit-il, au moment de la mort le corps perd la faculté de sentir ; il ne souffre pas mais se sent comme accablé par un lourd sommeil. Parfois dans les cas d’extrême faiblesse, ou après un accident, l’esprit quitte le corps sans que celui-ci en soit conscient.

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Mourir-sans-prc3a9paration

« Quant à l’esprit de ceux qui ont vécu sans aucune préparation à la mort ou à entrer dans le monde des esprits, ils sont extrêmement déroutés et effrayés quant à leur sort, et doivent rester assez longtemps dans les régions inférieures de l’état intermédiaire. Les esprits de ces sphères inférieures préoccupent et troublent souvent les gens de ce monde.
 
Mais les seuls êtres auxquels ils puissent nuire sont ceux qui pensent comme eux et qui leur ouvrent librement leur cœur. Ces mauvais esprits en s’alliant à d’autres qui leur ressemblent feraient un mal immense dans le monde si Dieu n’avait confié la protection de Son peuple et de Sa création à une multitude d’anges, de sorte qu’ils sont toujours en sécurité et bien gardés. Les esprits malins ne peuvent nuire aux humains que s’ils sont de même nature qu’eux, et seulement d’une manière limitée.
 
     « Ils peuvent, il est vrai, troubler les rachetés mais pas sans la permission divine.
« Parfois Dieu permet à Satan et à ses anges de tenter et de persécuter Son peuple, pour l’éprouver et le faire sortir de l’épreuve Plus fort et meilleur, comme ce fut le cas pour son serviteur Job. Mais cette épreuve est un gain plutôt qu’une perte pour le croyant. »
   Un autre de ces saints répondit à ma question en ces termes : « Beaucoup de ceux qui n’ont pas consacré leur vie à Dieu, lorsqu’ils voient la mort s’approcher paraissent devenir inconscients, mais lorsqu’ils aperçoivent les faces hideuses de ces esprits diaboliques qui les entourent, ils sont comme paralysés par la peur.
 Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Les-anges-gardiens
     « Tandis que la mort d’un croyant est en général tout l’opposé, car il est extrêmement heureux,
     Voyant des anges et des esprits sanctifiés venir à sa rencontre.
« De plus, ses bien-aimés disparus viennent souvent entourer son lit de mort et conduire son âme au monde spirituel. Dès qu’il y arrive il se sent « at home », non seulement parce que lorsqu’il était encore dans ce monde, il s’est préparé à entrer dans ce « Home » en se confiant en Dieu et par Sa communion avec Lui, mais aussi parce qu’il retrouve ses amis qui l’ont devancé »
    Puis un quatrième saint ajouta : « L’œuvre des anges est de conduire les âmes de ce monde à l’autre. En général Christ lui-même se révèle dans sa gloire à chaque âme, dans le monde des esprits, mais en réglant la puissance au degré de développement spirituel de ces âmes. Dans certains cas Il vient Lui-même au lit de mort pour accueillir son serviteur, Sécher ses larmes avec amour et l’introduire au Paradis. De même qu’un enfant à sa naissance trouve tout ce dont il a besoin, ainsi l’âme en entrant dans le monde spirituel voit tous ses besoins satisfaits.
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Christian-in-gods-hand



 
CHAPITRE III
LE MONDE DES ESPRITS

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Angesmyriade

Au cours d’une conversation avec les saints ils me donnèrent le renseignement suivant :
« Après la mort, l’âme de chaque être humain entre dans le monde des esprits, et chacune, d’après sa croissance spirituelle, habitera avec des esprits de même nature et de même mentalité, soit dans les ténèbres soit dans une lumière glorieuse. Nous sommes certains que personne n’est jamais entré, avec son corps matériel, dans le monde spirituel, sauf Christ, et un petit nombre de saints, dont les corps ont été transformés en corps glorieux ;(Note Myriamir: On ne dit pas que la Vierge Marie est entrer avec son corps, mais puisque l’ont dit qu’un petit nombre de saints y sont entrer, j’en conclue que la Vierge Marie en fait parti) cependant il a été accordé à quelques-unes de voir le monde des esprits durant leur séjour ici-bas, et même de contempler le ciel comme nous lisons de saint Paul dans II Cor. 12 : 2, Quoiqu’ils ne se soient pas rendus compte s’ils entraient au Paradis avec ou sans leur corps ».
Après cet entretien, ces saints me conduisirent ici et là, me montrant beaucoup de choses et d’endroits merveilleux. Je vis que de tous côtés des milliers et des milliers d’âmes arrivaient continuellement dans le monde des esprits, toutes accompagnées d’anges. L’âme des bons n’avait avec elle que des anges ou de bons esprits qui les avaient conduits de leur lit de mort jusqu’au ciel.
 
Les esprits malins n’avaient pas la permission de les approcher, mais se tenaient à distance et les regardaient. Je vis aussi qu’il n’y avait pas de bons esprits auprès des âmes vraiment mauvaises, mais qu’elles étaient entourées d’esprits malins qui les avaient suivies depuis leur lit de mort, tandis que des anges se tenaient là pour empêcher les esprits malins de donner libre cours à la malice de leur nature en tourmentant ces âmes.
Ces esprits malins conduisirent presque immédiatement ces âmes dans les ténèbres, car dans les jours de leur chair elles avaient permis à ces malins esprits d’exercer sur elles leur mauvaise influence et de les entraîner à toutes espèces d’actions mauvaises. Les anges ne forcent jamais le libre arbitre des âmes. Je vis là aussi beaucoup d’âmes qui venaient d’arriver dans le monde des esprits, et qui étaient accompagnées de bons comme de mauvais esprits, ainsi que par des anges aussi.
Mais bientôt la différence radicale de ce qu’avait été leur vie commença à s’affirmer de sorte qu’elles se séparèrent les unes des autres, les bonnes pour s’allier aux bonnes et les mauvaises pour s’allier aux mauvaises.
 
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fleur-rose
     Fils de la lumière.
Quand les âmes des hommes arrivent dans le monde des esprits, les bons se séparent immédiatement des méchants. Dans ce monde-ci tous sont mélangés, mais il n’en est pas ainsi, dans le monde spirituel. J’ai souvent remarqué que l’esprit des bons, des fils de la lumière, quand ils entrent dans le monde des esprits, commencent par se baigner dans les eaux cristallines et impalpables d’un océan qui leur procurent un rafraîchissement intense et vivifiant.
Ils se meuvent dans ces eaux merveilleuses comme dans une atmosphère qui ne les mouille pas, ne les noie pas, mais les purifie complètement et les prépare à entrer dans ce monde lumineux et glorieux où ils passeront l’éternité dans la présence de leur Sauveur et dans la communion d’innombrables saints et d’anges.
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fleur-rose
     Fils des ténèbres.
Quelle différence entre ces âmes et celles qui ont mené une vie de péché ici-bas. Elles sont mal à l’aise dans la compagnie des enfants de lumière et sont tourmentées par la lumière révélatrice de la gloire ambiante, de sorte qu’elles cherchent à se cacher là où leur nature impure et souillée ne pourra se voir.
Une fumée noire et puante monte de la partie la plus basse et la plus sombre du monde des esprits malins, et dans leur effort pour se cacher et échapper à la lumière, ces fils des ténèbres se précipitent tête baissée dans cette région d’où l’on entend leurs gémissements et leurs cris de remords.
Mais le ciel est ainsi fait que cette fumée y est invisible et qu’on n’y entend pas ces gémissements à moins que, pour une raison spéciale, il y ait un esprit qui désire voir l’affreux état de ces âmes perdues.
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fleur-rose
     Mort d’un enfant.
    Un petit enfant mourut d’une pneumonie et un groupe d’anges vint pour conduire son âme dans le monde des esprits. J’aurais voulu que sa mère pût assister à cette merveilleuse cérémonie, car au lieu de pleurer elle aurait chanté de joie, tant les anges prennent soin des enfants avec un amour et une sollicitude, comme aucune mère ne peut les montrer. J’entendis un de ces anges dire : « Voyez comme la mère de l’enfant pleure sur cette courte séparation ! Dans peu d’années elle retrouvera le bonheur d’être avec lui ! » Alors les anges conduisirent l’âme de l’enfant dans cette magnifique et lumineuse partie du ciel réservée aux enfants, et où ils les soignent et les instruisent dans toute la sagesse céleste, de sorte que graduellement les enfants deviennent semblables aux anges.
 
    Plus tard la mère mourut aussi, et son enfant, devenu comme un ange, vint avec eux, accueillir l’âme de sa mère. Lorsqu’il lui dit : « Mère, me reconnais-tu ? Je suis ton fils Théodore », le cœur de la mère fut inondé de joie, et ils s’embrassèrent dans des transports de bonheur. Ce fut un spectacle touchant ! Puis, tout en marchant ensemble, il montrait à sa mère en le lui expliquant tout ce qu’ils voyaient en passant. Pendant tout le temps qu’elle dut rester dans l’état intermédiaire, il resta avec elle, et lorsqu’elle eut terminé l’instruction nécessaire, son fils l’emmena dans la sphère plus élevée où il habitait lui-même.
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fleur
     Là ils virent de tous côtés des paysages magnifiques où se trouvaient d’innombrables âmes qui jadis sur la terre avaient souffert pour Christ et avaient ensuite atteint la glorieuse place d’honneur qui les attendait. Tout alentour se trouvait de belles montagnes, de fraîches sources et de merveilleux paysages, et les jardins étaient remplis de toutes sortes de belles fleurs et de fruits délicieux.
Il s’y trouvait tout ce que le cœur peut désirer. Son fils lui dit : « Dans le monde physique qui n’est qu’un pâle reflet de celui-ci, nos bien-aimés pleurent sur nous, mais dis-moi, si ceci est la mort ou la vraie vie que toute âme désire ? » La mère répondit : « Mon fils, ceci est la vraie vie, et si j’avais su, dans le monde, la vérité concernant le ciel, jamais je n’aurais pleuré ta mort. Quel dommage que les habitants de la terre soient si aveuglés !

Malgré le fait que Christ a expliqué clairement la gloire du ciel et que les Évangiles parlent si souvent de cette gloire éternelle du Père, non seulement les ignorants n’en savent rien, mais de nombreux croyants en sont au même point. Dieu veuille que tous puissent un jour arriver dans ce bienheureux séjour de gloire ! »
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fleur-rose
     Mort d’un philosophe.
  L’âme d’un philosophe allemand entra dans le monde des esprits et aperçut de loin la gloire incomparable du monde spirituel et le bonheur sans borne de ses habitants. Il en fut charmé mais, ancré dans son intellectualisme, il ne put y pénétrer et jouir de ce bonheur. Au lieu d’admettre la réalité de ce qu’il voyait, il raisonnait ainsi : « Il n’y a pas de doute que je ne voie toutes ces choses, mais quelle preuve puis-je en avoir de leur existence objective, et que ce n’est pas une illusion née dans mon esprit ? Je veux appliquer à toutes ces scènes les principes de la logique, de la philosophie et de la science, et seulement alors pourrai-je me convaincre de leur réalité et être certain qu’ils ne sont pas de l’imagination.
 
     Les anges lui répondirent : « Il est évident, d’après tes paroles, que ton intellectualisme a faussé ta nature entière, car de même qu’il faut des yeux spirituels et non pas corporels pour discerner le monde spirituel, il faut aussi une compréhension spirituelle pour en saisir la réalité et non pas l’exercice de l’intelligence avec les éléments de la logique et de la philosophie.
     « Ta science traitant de faits matériels est restée avec ton cerveau et ton crâne matériel sur la terre. Ici la seule science spirituelle est celle qui résulte de la crainte et de l’amour de Dieu ».
Puis un des anges s’adressant à un autre lui dit : « Quel dommage que tant de gens oublient cette déclaration de l’Écriture, cette précieuse parole du Seigneur : Si vous ne naissez de nouveau et ne devenez comme de petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux (Mat. 18 : 3) ».
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Marie-anges-et-purgatoire
Je demandai à l’ange ce que serait le sort de cet homme et il me répondit : « que s’il avait mené une vie coupable, du commencement à la fin, il aurait en mourant rejoint les esprits de ténèbres mais comme il n’est pas privé de sens moral, il errera en aveugle dans la semi obscurité des états intermédiaires, heurtant partout sa tête de philosophe jusqu’à ce que, reconnaissant sa folie, il se repente.
Il sera enfin apte à accepter les enseignements nécessaires que les anges préposés à ce service sont prêts à lui donner. Il sera alors admis à entrer en pleine lumière dans la sphère supérieure ».
  Dans un sens, l’espace infini dans son entier – pour autant qu’il est rempli de la Présence de Dieu qui est Esprit – est un monde spirituel. Dans un autre sens, le monde visible est aussi un monde spirituel puisque ses habitants sont des esprits revêtus de corps humains. Mais il existe encore un autre monde d’esprits qui est l’asile temporaire des esprits qui, à la mort, ont quitté leur corps.
C’est là un état intermédiaire pour un lieu intermédiaire entre la gloire lumineuse des plus hauts cieux, et l’espèce d’obscurité et de ténèbres des enfers. Il s’y trouve d’innombrables degrés d’existence et l’âme est conduite à celui auquel ses progrès d’ici-bas l’ont préparée. C’est là que des anges préposés à ce service instruisent l’âme pendant un temps plus ou moins long jusqu’à ce qu’elle aille rejoindre les bons esprits dans une plus grande lumière, ou les malins esprits dans une profonde obscurité et qui ont la même nature et la même mentalité.
 Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Dieu-pere-c3a9ternel



Source : http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Textes/index.html


Écrit par G. SECRETAN,pasteur


Source : http://wp.me/p1aACN-hR2
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Dim 17 Juil 2016 - 17:09

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Heaven

Comment expliquer la nature du ciel ?
 
« Nulle langue humaine ne le peut, répond Mgr Gaume dans son Catéchisme de persévérance. Saint Paul nous assure que l’œil de l'homme n'a rien vu, que son oreille n'a rien entendu, que son cœur n'a jamais désiré rien de pareil au bonheur que Dieu réserve à ses justes pendant l'éternité. Contentons-nous de bégayer quelques mots et disons en général que le bonheur de la vie éternelle comprend, d'une part, la délivrance de tous les maux, et, d'autre part, la jouissance de tous les biens.
 
La délivrance de tous les maux : il est dit expressément dans l'Apocalypse que les bienheureux n'auront plus ni faim ni soif; que le soleil ni les vents brûlants ne les incommoderont plus; que Dieu essuiera les larmes de leurs yeux; que la mort ne sera plus; que les pleurs et les gémissements, les douleurs n'auront plus lieu.
 
La jouissance de tous les biens : Notre-Seigneur nous la révèle par cette étonnante parole : Courage ! dit-il, serviteur bon et fidèle, entrez dans la joie de votre Maître. Ainsi, la joie des bienheureux est si grande qu'elle ne peut entrer dans les cœurs, mais que les cœurs doivent y entrer, et qu'ils en seront environnés et pénétrés; qu'ils y seront perdus et abîmés comme le poisson au milieu de l'immense Océan ; en un mot, qu'ils y seront heureux et parfaitement rassasiés. Comment s'accomplira ce délicieux mystère ? par la participation aux deux sortes de biens qui composent la béatitude éternelle. Ces biens sont essentiels ou accessoires.
 
La véritable béatitude, celle qu'on peut appeler essentielle, consiste dans la vision de Dieu et la connaissance de sa beauté infinie, source de toutes les beautés et de toutes les amabilités créées. Nous verrons Dieu face à face, tel qu'il est; nous le posséderons, nous l'aimerons sans aucune crainte de le perdre jamais. Nous verrons le Père tout-puissant, qui nous a créés ; le Fils infiniment sage, qui nous a rachetés ; le Saint-Esprit infiniment bon, qui nous a sanctifiés. Non seulement nous verrons Dieu, mais nous l'aimerons et nous le posséderons sans aucune crainte de le perdre jamais.
 
Ce n'est pas tout encore. Non seulement nous verrons Dieu, source de toute beauté; non seulement nous posséderons Dieu, source de tout bien; non seulement nous aimerons Dieu, source de toutes délices, mais nous lui deviendrons semblables. Les Saints conservent toujours, il est vrai, leur propre substance, mais néanmoins ils reçoivent une force admirable et comme divine, qui les fait paraître plutôt des dieux que des hommes. Quoique la langue humaine soit impuissante à expliquer une si grande merveille, nous en voyons cependant quelque image dans les choses sensibles. Le fer qu'on met au feu prend la forme du feu; et, quoique sa substance ne soit pas changée, cependant elle paraît changée et réduite en feu.
 
Ainsi, les Saints, introduits dans la gloire céleste, sont tellement enflammés par l'amour de Dieu, que, quoique leur nature ne soit pas changée, ils sont néanmoins beaucoup plus différents de ceux qui vivent sur la terre que le fer incandescent de celui qui est froid. Pour tout dire, en un mot, le bonheur souverain et absolu, que nous appelons essentiel, consiste dans la possession de Dieu. Que peut-il manquer au parfait bonheur de celui qui possède le Dieu très bon et très parfait ?
 
Quant aux biens accessoires, les énumérer serait une chose infinie. Il est même impossible de les connaître tous. Nous devons savoir, en général, que tous les genres de biens et de plaisirs qu'il est possible de désirer et de goûter sur la terre, soit pour l'esprit, soit même pour le corps, nous les posséderons avec une pleine abondance, mais d'une manière si élevée et si incompréhensible, que, suivant l'Apôtre déjà cité, l’œil n'a rien vu, l'oreille n'a rien entendu, et le cœur de l'homme n'a jamais rien conçu de semblable.
 
Pour en toucher quelque chose, disons que le bonheur accidentel des Saints est une conséquence du bonheur essentiel dont ils jouiront, et ce bonheur consiste dans la satisfaction complète de tous les désirs que l'homme, devenu semblable aux Anges, peut avoir pour son corps et pour son âme. Ajoutons que l'âme bienheureuse jouira de trois dons, ou qualités élevées à leur plus haute perfection: la vision, la compréhension ou la possession, et la fruition, magnifique récompense des trois vertus théologales. La vision est la faculté de voir Dieu face à face ; elle sera la récompense de la Foi. La compréhension est la faculté de posséder Dieu comme souverain bien ; elle sera la récompense de l'Espérance. La fruition est la faculté de jouir délicieusement de Dieu, principe et fin de tout amour ; elle sera la récompense de la Charité. Ces trois ineffables félicités seront d'autant plus grandes que nous aurons pratiqué avec plus de perfection les trois vertus dont elles seront le prix.
 
Ajoutons encore que le corps jouira de quatre qualités : la clarté, l'agilité, la subtilité, l'impassibilité. De plus, le corps et l'âme de certaines classes de bienheureux jouiront d'une gloire particulière qu'on appelle auréole.
 
« L'auréole, dit saint Thomas, est la récompense privilégiée d'une victoire privilégiée. Comme il y a trois victoires privilégiées, dans les trois grands combats que l'homme doit soutenir sur la terre, il y a aussi trois auréoles. Dans les combats contre la chair, la victoire privilégiée, c'est-à-dire la plus excellente, c'est la virginité. Dans les combats contre le monde, la victoire privilégiée, puisqu'elle coûte au vainqueur son sang et sa vie, c'est le martyre. Dans les combats contre le démon, la victoire privilégiée, puisqu'elle chasse l'esprit de ténèbres et de mensonge non seulement de notre cœur, mais encore du cœur des autres, c'est la prédication.    « Ainsi, trois ordres de Saints dans le Ciel jouiront de l'auréole: les vierges, les martyrs et les docteurs. Dans cette dernière classe il faut comprendre les Prédicateurs, les Catéchistes, en un mot tous ceux qui enseignent par leurs paroles ou par leurs écrits les vérités du salut » (St Thomas, Somme théologique, III, q.91, a. 11).
 
Maintenant que sera cette auréole et quel avantage procurera-t-elle aux Saints qui en seront favorisés ? En elle-même l'auréole sera un rayonnement plus éclatant de la gloire essentielle des Saints. Pour l'âme, elle sera une félicité propre et particulière, en rapport avec la victoire dont elle sera la récompense; pour le corps, elle sera un éclat plus vif qui fera reconnaître parmi tous les bienheureux les vierges, les martyrs et les docteurs.
 
Ainsi, l'auréole des vierges sera une lumière d'une blancheur éclatante qui les enveloppera comme d'un nuage diaphane, au travers duquel on verra la pureté sans tache de leur âme. Elle leur attirera l'admiration et le respect de toute la Jérusalem céleste, avec l'amour particulier de Notre-Seigneur, dont elles formeront l'inséparable cortège, en chantant l'hymne éternel de leur double victoire, c'est-à-dire de la double intégrité de leur âme et de leur corps.
 
L'auréole des martyrs sera une lumière couleur de pourpre et de rose, qui enveloppera leurs corps et fera briller d'un éclat plus vif leurs glorieuses cicatrices, les fera reconnaître et admirer comme les héros de la foi et leur méritera les faveurs spéciales de la part de l'auguste Trinité et surtout de Notre-Seigneur Jésus-Christ, le roi des martyrs.
 
L'auréole des docteurs sera une lumière semblable, suivant l'Écriture, par l'éclat et la couleur, à celle des étoiles du firmament, qui les fera reconnaître au loin pour ces astres bienfaisants dont les rayons dissipèrent les ténèbres de l'ignorance et de l'erreur, que le démon amoncelait autour de l'Église militante et s'efforçait de faire pénétrer dans chaque homme venant en ce monde.                         +
 
Mgr Gaume, Catéchisme de Persévérance, 2è édit., Tome III, p. 463-469.
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Alex Aïna le Dim 17 Juil 2016 - 21:42

J'ignore totalement à quoi peut bien ressembler notre vie une fois ré-unis en Christ...
Ce que je pense en revanche c'est que notre âme est éternelle et qu'elle retourne au Seigneur dont elle est une étincelle, un fragment.

Je n'ai pas peur de Dieu car j'ai toute confiance en Son Amour qui est Sa nature.
Je ne crois pas que l'on soit "punis" ou "châtiés" au jour du jugement: je pense que ce que l'on nomme "péchés" devrait plutôt s'appeler "erreurs". Or si nous sommes bien souvent responsables de nos erreurs et devons donc en subir les conséquences, ce qui est juste, il ne saurait en aucun cas être ici question de punition: un père punit-il son enfant s'il se brûle en touchant le four malgré les avertissements? Ne s'empresse-t-il pas plutôt de le soigner...

C'est ainsi que je perçois notre Père, et malgré mes innombrables péchés j'ai toute confiance en Son Amour et Sa Miséricorde. Pour moi Satan n'est que notre égo, qui nous ment et nous sépare de l'union avec Dieu en nous faisant nous sentir faussement distincts. Le péché provient de cette erreur et de notre inconscience de Dieu, notre refus de Lui.
Or Il est la Vie, et sans Lui nous nous condamnons nous-même à mort! Le contraire de la peur générée par l'égo, c'est la joie de l'amour inconditionnel qui se manifeste spontanément quand on est libéré de nos peurs. Ce qui me peine dans mes péchés ce n'est pas la peur d'un quelconque châtiment, c'est de décevoir et d'attrister mon Créateur au lieu de Le réjouir en suivant Son enseignement vers la Paix et le Bonheur en Sa communion!

Je crois que Dieu aime nous voir heureux et confiants, c'est pour cela que nous nous devons d'être toujours joyeux malgré les épreuves et qu'il est important de le remercier sans cesse... Je pense qu'il s'agit là de la Paix que nous offre le Christ.
C'est par ce témoignage sincère et profond que nous nous comportons en dignes fils et que nous l'honorons.


Dernière édition par Alex Aïna le Dim 17 Juil 2016 - 21:53, édité 1 fois

Alex Aïna
Avec les chérubins

Masculin Messages : 53
Age : 52
Localisation : Tarn
Inscription : 08/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Dim 17 Juil 2016 - 21:52

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Heaven

Le Ciel : Amour, Unité, Diversité

Il existe différents degrés de bonheur et de gloire dans le ciel. La gloire des saints là-haut sera en partie proportionnelle à leur éminence en termes de sainteté et de bonnes œuvres ici-bas. Le Christ récompensera chacun selon ses œuvres. Celui qui aura gagné dix pièces d’or reçut l’autorité sur dix villes et celui qui avait gagné cinq pièces d’or sur cinq villes : Luc 19,17-19. « Or je dis ceci, que celui qui sème chichement, recueillera aussi chichement ; que celui qui sème libéralement, recueillera libéralement : 2 Corinthiens 9,6. »

Quant à l’apôtre Paul, il nous dit que, tout comme une étoile est différente de l’autre en gloire, ainsi en sera-t-il dans la résurrections des morts : 1 Corinthiens 15,41. Le Christ nous dit que celui qui donne un verre d’eau froide à un disciple en qualité de disciple ne perdra en aucune manière sa récompense. Mais cela ne pourrait être vrai si l’on ne devait recevoir plus grande récompense pour avoir accompli quantité de bonnes œuvres que pour n’en avoir accompli qu’un petit nombre.


Le fait qu’il y en ait d’autres au-dessus d’eux qui soient avancés en gloire n’atténuera nullement le bonheur de ceux qui ont des degrés de bonheur et de gloire inférieurs : car tous les hommes seront parfaitement heureux, chacun éprouvera le parfait bonheur. Chaque jatte qui est jetée dans cet océan de bonheur est pleine, mais certaines jattes sont néanmoins beaucoup plus grandes que les autres ; et il n’existera rien de semblable à la jalousie au ciel, mais au contraire l’amour parfait régnera dans la société toute entière. Ceux qui ne sont pas aussi élevés en gloire que les autres ne seront pas jaloux de ceux qui sont plus élevés, mais ils auront envers eux un amour si grand, si fort et si pur qu’ils se réjouiront de leur bonheur supérieur ; leur amour envers eux sera tel qu’ils se réjouiront de ce qu’ils sont plus heureux qu’ils ne le sont eux-mêmes ; si bien qu’au lieu d’atténuer leur bonheur personnel, cela y ajoutera.

Et ainsi, en ce qui concerne ceux qui en revanche sont le plus haut placés en gloire ! Comme ils seront les plus admirables, ils excelleront donc proportionnellement en bienveillance et en amour divins envers les autres, et ils auront davantage d’amour pour Dieu et pour les saints que ceux qui sont moins haut placés en sainteté et en bonheur. Et d’ailleurs, ceux qui excelleront en gloire excelleront également en humilité. Ici-bas, ceux qui sont au-dessus des autres sont en butte à la jalousie, car les autres les imaginent comme étant élevés de ce fait ; au ciel, il n’en sera toutefois pas ainsi, mais les saints qui excelleront en bonheur excelleront également en sainteté, et par conséquent en humilité. Le fait que certains au ciel soient élevés au-dessus des autres sera tellement loin de diminuer la joie et le bonheur parfaits des autres qui sont inférieurs, qu’ils en seront d’autant plus heureux ; l’union dans leur société sera telle qu’ils prendront mutuellement part au bonheur les uns des autres. Alors sera accompli dans toute sa perfection ce qui est déclaré en 1 Corinthiens 12,26 : Si un membre est glorifié, tous les membres se réjouissent avec lui !

Jonathan Edwards:1703 – 1758
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Dim 17 Juil 2016 - 22:36

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Photo-arc-en-ciel-05

Un lieu appelé le ciel...

Si vous demandiez à plusieurs personnes si elles croient en un lieu appelé ciel, la plupart vous répondraient probablement oui. Mais si vous leur demandiez à quoi ce lieu ressemble ou comment y aller, je présume que vous obtiendriez diverses réponses. Même si beaucoup de gens disent croire au ciel et espèrent y aller après leur mort, très peu en ont une compréhension exacte.

Puisque les êtres humains sont liés à la terre jusqu’à la mort, des idées erronées sur le ciel sont courantes. Certaines personnes l’imaginent comme un espace brumeux où des esprits informes flottent et où des saints ailés sont assis sur des nuages jouant de la harpe. Les films sur la vie après la mort présentent leur propre version de la vie future. Et les quelques personnes qui disent être revenues d’une expérience aux frontières de la mort ont décrit ce qu’elles croient avoir vu.

Parmi toutes ces perceptions confuses et contradictoires, nous devons nous rappeler que la seule source sûre d’information précise sur le ciel est la Bible. C’est dans ce livre que Dieu nous donne un aperçu de scènes célestes. Même si nous aimerions avoir plus de détails et de descriptions du ciel, le Seigneur a révélé ce qu’il veut que nous sachions et, fort probablement, ce que nous pouvons comprendre. Nos limites humaines nous empêchent de comprendre la gloire inimaginable des lieux célestes. Nous n’avons aucun cadre de référence pour saisir tout ce que Dieu a préparé pour nous (1 Corinthiens 2.9). Très souvent, nous avons plus de questions que de réponses.

Le ciel est notre demeure future. C’est là où se trouve notre citoyenneté; nous ne sommes que des pèlerins sur la terre. La vie ici-bas semblera une simple vapeur en comparaison au temps que nous passerons au ciel. Toutes les fois que vous lisez un passage biblique qui décrit une scène ou une activité céleste, imaginez-vous dans la scène, parce que ce sera votre réalité. Les portes faites de perle et les rues pavées d’or ne sont pas simplement un conte de fées. Un jour, vous franchirez ces portes, vous marcherez dans ces rues et vous verrez Jésus face à face.

Cette demeure éternelle sera le lieu où habitera toute la famille de Dieu. Nous rencontrerons les saints de chaque époque et nous serons réunis avec nos bien-aimés. Mais cette réunion sera tellement supérieure à toutes celles que nous avons connues. Il n’y aura aucun conflit ni malentendu, seulement un amour parfait et une relation profonde. La communion idéale que nous espérons tous sera une réalité pour toujours.

Si vous voulez savoir à quoi ressemblera votre nouveau corps, songez à celui que Jésus avait après sa résurrection. Il ne ressemblait pas à un esprit vaporeux, mais il était fait de chair et d’os; les disciples pouvaient le voir et le toucher (Luc 24.36-43). Mais la meilleure chose au sujet de notre corps est qu’il sera libre du péché et de sa condamnation. Nous ne connaîtrons plus jamais la lutte intérieure d’obéir au Seigneur, ni la douleur, ni la souffrance, ni la mort engendrées par la chute de l’humanité.

Que ferais-je au ciel ?

Même si la plupart d’entre nous comprennent que le ciel est un lieu de grandes joies et de délices, nous pouvons nous demander ce que nous y ferons. Certains chrétiens ont déjà exprimé leur inquiétude, à savoir que ce pourrait être ennuyant, comme une longue réunion d’Église qui ne finit jamais.

La louange à notre Dieu et Sauveur constituera une partie essentielle de nos activités, mais nous devons prendre garde de ne pas la percevoir strictement selon une perspective basée sur notre expérience terrestre. Vivant présentement dans un corps de chair, nous luttons avec des pensées égocentriques, mais au ciel nous serons libres de tout égoïsme et nous prendrons constamment plaisir à louer le Seigneur. Quand le voile de cette vie mortelle sera enlevé, nous verrons les choses comme elles le sont vraiment (1 Corinthiens 13.12). Sachant parfaitement que Christ nous a sauvés et voyant la gloire qu’il nous a donnée, nous ne pourrons nous arrêter de le remercier et de l’exalter joyeusement.

En réalité, tout ce que nous ferons sera un acte d’adoration. En Luc 19.12-26, Jésus raconte une parabole qui montre clairement que Dieu nous confiera des responsabilités dans le ciel, selon la mesure de fidélité avec laquelle nous l’aurons servi sur la terre en utilisant les dons qu’il nous a confiés. Apocalypse 22.3 nous décrit comme des serviteurs du Seigneur pour l’éternité. Notre service pour Christ a commencé dès notre conversion et ne finira jamais. Notre transfert au ciel ne met pas un terme à notre service, mais plutôt le perfectionnera; toutes les frustrations, les échecs et les incapacités qui ont accompagné notre travail depuis la chute disparaîtront.

Charles F. Stanley

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Lun 18 Juil 2016 - 16:05

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fleche-bas
Cette vidéo, parue sur CNN, présente l'incroyable talent d'une jeune fille de 12 ans qui a vu le ciel et entrepris de le peindre.


Traduction et voix françaises: Bernard et Iris de Bézenac



Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Lun 18 Juil 2016 - 19:16

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mar 19 Juil 2016 - 16:13

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mar 19 Juil 2016 - 22:32

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Ceu-50

Les mystiques parlent du Ciel...



Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fl5
Ciel, Paradis - JesusMarie.com

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Charles-Edouard le Mer 20 Juil 2016 - 20:58

@Gilles merci pour tout ses témoignages, j'ai lu aussi celui que tu m'a montré Smile

J'ai mis ton lien en entier (je préfère)

Les Mystiques parlent du Ciel
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37116-les-mystiques-parlent-du-ciel#371566

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17590
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mer 20 Juil 2016 - 22:00

@Charles-Edouard a écrit:@Gilles merci pour tout ses témoignages, j'ai lu aussi celui que tu m'a montré Smile
Merci @Charles-Edouard pour ton intérêt sur ce sujet merveilleux qu'est Le Ciel ! thumright
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mer 27 Juil 2016 - 17:21

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Maxa3burtqt

Une vision céleste

Nos yeux se détachent des choses terrestres, car nous attendons quelque chose de beaucoup plus glorieux. Si nous croyons vraiment à la gloire de la récompense qui attend les véritables fidèles, nous sommes remplis d’un esprit d’espérance. Nous expérimentons alors que notre royaume n’est vraiment pas de ce monde. (Jean 18, 36) Nous vivons dans la justice, dans l’attente du jour où nous serons réunis avec Jésus et où nous recevrons notre récompense éternelle.

Et « récompense » n’est pas un mot suffisamment fort pour exprimer ce que nous allons vivre dans l’éternité. Sans doute pourrais-tu chercher dans toutes les langues à travers le monde afin de trouver un mot qui puisse décrire à quel point ce sera glorieux, mais tu n’en trouveras jamais un qui soit vraiment approprié. Lorsque tu crois en cela, il devient facile de « regarder comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles on peut être exposé » (Jacques 1, 2). Pense au résultat que tu obtiendras à la fin !

« Nos tribulations ne sont que courtes, passagères. Mais produisent pour nous un poids de gloire, mon frère ! Tout sur terre est éphémère. »

(Cantique du recueil Les Voies du Seigneur, n°179)

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Logo
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mer 24 Aoû 2016 - 19:47

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Heaven-image

LE PARADIS (description d'une vision en date du 25 mai 1944).
-
"Une splendeur de lumière… Dieu le Père, Splendeur des splendeurs, est Lumière. Près de Lui, le Fils, dans la majesté de son corps glorifié, d'une beauté indescriptible. Entre eux, la Sainte Vierge, debout. Mais son regard au Père est plus prostré que la plus profonde génuflexion. Elle regarde aussi Jésus et son regard lui dit : "je t'aime", cependant que la Lumière d'amour du Père et du Fils, concrétisée par l'Esprit, descend sur elle dans un anneau de splendeur. En cercle autour d'eux, les anges, puis les bienheureux.

A chaque conjonction des Trois Personnes (de la Trinité), qui se répète à un rythme incessant, se produisent au même rythme les miracles des œuvres de Dieu : je vois le Père créer les âmes par amour pour le Fils, à qui Il veut donner toujours plus de disciples. Le Fils, par zèle pour le Père, reçoit et juge une première fois ceux dont cesse la vie terrestre; je comprends si ce jugement est joyeux, miséricordieux ou inexorable, aux changements d'expression de Jésus : splendeur du sourire, quand se présente un saint, lumière triste de sa miséricorde, quand il doit se séparer de celui qui arrive, pour qu'il s'émonde avant d'entrer au Royaume, éclair d'offense et de douloureux courroux, quand il doit rejeter un rebelle pour l'éternité. Et là, je comprends que le Paradis est fait d'amour; il est Amour; c'est l'Amour qui crée tout; c'est sur la base de l'Amour que tout repose; c'est l'Amour, le sommet, dont tout vient".

Une chose que nous pourrions retenir : "(…) le Père crée les âmes par amour pour le Fils, à qui Il veut donner toujours plus de disciples".

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 42360276maria-valtorta-jpgMaria VALTORTA  (1897-1961)

********************************************


Confidence de DIEU LE PERE à Sainte Marie-Madeleine de Pazzi

I
l a été donné sur cette terre à des âmes privilégiées de connaître ce que nous aurons droit dans le ciel.

Sainte Marie-Madeleine de Pazzi est une de ces âmes privilégiées.

Voici ce que DIEU, le PERE, lui fit comme confidence sur ce qui nous attend là haut :

DIEU le PERE donna à sainte Marie-Madeleine de Pazzi cette instruction sur le bonheur du ciel : " Vois, ma fille, la différence qui existe entre un homme qui boit un verre d’eau et un autre qui se baigne dans la mer.

On dit du premier que l’eau entre en lui, parce qu’elle passe de sa bouche dans son estomac pour le rafraîchir ; mais on dit du second qu’il entre dans la mer, parce que la quantité d’eau qui la compose est si grande que des armées entières peuvent y entrer et s’y perdre sans qu’il en reste le moindre vestige.

Ainsi en est-il de l’âme.

Les consolations qu’elle reçoit en ce monde ne font qu’entrer en elle, comme l’eau dans un vase très étroit, en sorte qu’elle ne peut les recevoir que dans une mesure fort bornée.

C’est ce qui faisait dire à une de ces âmes, comblée de douceurs, en déplorant la petitesse de son vase qui ne pouvait en contenir autant qu’elle aurait voulu : " Assez, Seigneur, assez. "

Dans le ciel, au contraire, on entre dans la joie de son maître, on se plonge dans un océan sans fond de douceurs et de consolations ineffables, c’est-à-dire en DIEU même, qui sera tout en tous.

Au-dedans de vous, en dehors de vous, au-dessus de vous, autour de vous, devant vous et derrière vous, tout sera joie, allégresse, douceurs et consolations, parce que de tous côtés vous trouverez DIEU. Erit Deus omnia in omnibus. " (Ire part., ch. XXII.)

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 2596301marie-madelaine-de-pizzi-jpgSainte Marie-Madeleine de Pazzi (1566-1607)

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Stespritdeveritebanniere-1
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Invité le Jeu 25 Aoû 2016 - 12:34

Magnifique, merci Gilles Gloire à toi Seigneu

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Jeu 25 Aoû 2016 - 17:03

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 8ac2db2a5630263e4a49e640cbefb280

10 citations de saints sur le Paradis...

Où vont nos âmes éternelles quand notre corps meurt ?

La vraie foi doit être espoir et joie, et non peur et terreur. La vraie contrition consiste à aimer Dieu au point de ne pas souffrir de l’offenser, et d’éviter de brûler en enfer.

Dans cet esprit d’espoir je vous présente dix points de vue de Saints sur le paradis, certains en ayant même fait l’expérience avant ou après leur mort.

Sainte Faustine a beaucoup écrit sur le paradis et la perdition dans ses carnets et l’Église considère ses récits comme des révélations. Traumatisée par ses visions de l’enfer, la prière divine de miséricorde lui a été donnée pour la partager avec le monde dans la lutte pour sauver les âmes. Moins d’attention a été accordée à ses visions encourageantes du paradis :

« J’étais aujourd’hui au paradis en esprit et y ai vu la beauté et la joie inconcevables qui nous attendent après la mort. J’ai vu cette joie en Dieu qui s’étend à toutes ses créatures. Et tout ce qui en découle revient à sa source. »

Saint Alphonse Marie de Liguori raconte l’histoire qu’un supérieur jésuite lui a raconté à propos d’un autre supérieur qui lui est apparu après sa mort pour lui parler du traitement que l’on reçoit au Paradis. Selon le défunt, il n’est pas identique pour tous, mais tous sont satisfaits : « Je suis au Paradis, avec Philippe II d’Espagne. Ma gloire dépasse la sienne, mais nous sommes tous deux heureux, et nos cœurs sont comblés. »

Le pape saint Grégoire le grand parle de l’unité surnaturelle entre la communion des Saints au paradis et, de leur connaissance infinie : « Ils retrouvent non seulement les Saints qu’ils ont connus sur terre mais aussi ceux qu’ils n’ont jamais vus et leur parlent comme s’ils se connaissaient et ont tous une vision pénétrante de ce qu’ils ne connaissent pas… ».

Sainte Augustine : « Là, nous n’aurons d’autres désirs que d’y rester éternellement ».

Saint Philippe Néri : « Si nous arrivons au paradis, quel plaisir ce serait de toujours dire avec les anges et les saints : ‘Saint, saint, saint' ».

Saint Anselme de Canterbury : « Au Paradis, personne, n’aura d’autre désir que la volonté de Dieu. Les désirs de l’un seront les désirs de l’autre et les désirs de tous seront ceux de Dieu ».

Saint Jean-Marie Vianney : « Chers paroissiens, essayons d’aller au Paradis. Nous y verrons Dieu et y serons si heureux. Si vous êtes tous convaincus, nous y irons en procession avec le prêtre de la paroisse. Nous devons aller au paradis ! ».

Sainte Bernadette Soubirous : « Ma couronne brillera d’innocence au paradis et ses fleurs seront aussi éclatantes que le soleil. Les sacrifices sont les fleurs choisies par Jésus et Marie ».

Saint Thomas More : « Il n’est aucun chagrin sur terre que le paradis ne puisse guérir ».

Le Paradis est un lieu merveilleux où nous devons tous essayer d’aller. La citation la plus encourageante nous vient peut-être de sainte Thérèse de Lisieux, « la petite fleur » : « Dieu ne descend pas tous les jours du Paradis pour se retrouver dans un ciboire doré. Il vient y chercher un autre paradis, celui des âmes créées à son image, temples vivants de l’adorable Trinité ».



Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Logo-aleteia-frpar Kirsten Andersen

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Jeu 1 Sep 2016 - 16:02

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Heaven

Quand viendra le jour…

O quel jour que celui où, entièrement purifié de toute impu­reté et de tout péché, je pourrai m’approcher de mon Dieu incarné dans son palais de lumière ! O quel matin que celui où, en ayant fini avec les peines du purgatoire, je te verrai pour la première fois avec ces yeux qui sont les miens, où je verrai ton visage, où je contemplerai sans trembler tes yeux et tes lèvres, avant de m’agenouiller avec joie pour baiser tes pieds, et être accueilli dans tes bras.

O mon unique et véritable Amant, l’unique Amant de mon âme, je veux maintenant t’aimer afin de pouvoir t’aimer alors et pour toujours. Quel jour que ce long jour sans fin, que ce long jour de l’éternité où je serai si dissemblable de l’être que je suis maintenant, avec ce corps mortel et la distraction de dix mille pensées dont chacune me tient éloigné du ciel.

O mon Seigneur, quel jour que celui où j’en aurai fini une fois pour toutes avec le péché, tant véniel que mortel, et que je me tiendrai, parfait et acceptable à tes yeux, capable de supporter ta présence, capable d’affronter le pur regard des anges et des archanges dont je serai envi­ronné !

John Henry Newman (Méditations sur la Doctrine Chrétienne)

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 2vug0u0
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Ven 7 Oct 2016 - 17:58

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 JesusChrist_Walking_InGarden_freecomputerdesktopwallpaper_1920

Comment est le Paradis ?

Passer l’éternité avec Dieu sera une célébration

L’Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents, un festin de vins vieux clarifiés…Il anéantit la mort pour toujours ; le Seigneur, L’Éternel, essuie les larmes de tous les visages, il fait disparaitre de toute la terre l’opprobre de son peuple ; car l’éternel a parlé.
Ésaïe 25 : 6,8
Vous êtes-vous jamais demandé comment sera le Paradis? Il y a des gens qui croient qu’au Paradis nous flotterons comme un fantôme. Ce n’est pas vrai.

Découvrons ce que dit la bible concernant le Paradis.

1. Le Paradis est un endroit réel

Apocalypse 21:1-2 dit: «Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.»
Lorsque les croyants meurent, à l’époque actuelle, ils sont unis avec Dieu dans un domaine céleste. Ce passage nous dit qu’à l’avenir le Paradis sera ici sur la terre. Ce sera un endroit réel où nous, en corps ressuscités, marcherons, parlerons, chanterons et adorerons Dieu!

2. Le Paradis est un endroit de célébration

Le passage tiré d’Ésaïe ci-dessus décrit une grande célébration au Paradis – oui, on peut l’appeler une fête! Une autre est décrite en Apocalypse 19:9 : «Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau!»
Essayez d’imaginer un festin. Maintenant, pensez à un festin que «l’Éternel des armées prépare» (Ésaïe 25:6)! Et il ne s’agira pas seulement de manger, mais de fêter toutes les œuvres de Dieu à travers l’histoire pour sa gloire.

3. Dieu y est

Apocalypse 21:3 continue: «Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.» La meilleure caractéristique du Paradis, c’est que Dieu lui-même y est. Maintenant, pensez à la personne que vous aimez le mieux ici sur la terre. Nous vivrons ces sensations d’amour lorsque nous rencontrons et vivrons avec celui qui nous aime et qui nous aimait même avant notre naissance.
Cela, ainsi que tous les plaisirs, ne vieilliront pas mais deviendront meilleurs pour toute l’éternité.


Prions :

Seigneur, aide-moi à trouver encore plus dans ta Parole concernant le Paradis. Je te rends grâces que tous les disciples de Jésus y vivront pour toujours en paix et joie parfaites.

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Godlife-logo
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mer 2 Nov 2016 - 15:59

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Do-Christians-Go-Immediately-To-Heaven-When-They-Die

En avant, la vie !

Lors d’une émission d’Apostrophes, Bernard Pivot avait demandé à sœur Emmanuelle (1908-2008) quel était son mot préféré. La réponse fut immédiate : Yalla!, mot arabe qui signifie : « En avant ! »

La mort est en avant, notre naissance aussi. Nous n’avons jamais fini de naître. Pour les croyants et croyantes, la mort est vue comme le jour de leur véritable naissance. Thérèse de Lisieux, décédée le 30 septembre 1897, écrivait : « Je ne meurs pas, j’entre dans la vie ». De son côté, Félix Leclerc chantait : « C’est grand la mort, c’est plein de vie dedans ».

Un accompagnement par la présence

J’ai relaté dans le livre Récit d’un passage les derniers mois de la vie de mon beau-père. Mon accompagnement auprès de lui m’a rendu plus humain et plus lucide face à la mort. J’ai surtout retenu trois choses de cette expérience. La vie n’a de sens que dans la perspective d’un salut qui la libère de toute impasse. La mort n’a de sens que dans le don d’une vie éternelle en Dieu. Entre les deux, l’amour à vivre au quotidien, constitue le chemin d’un tel salut et l’horizon d’une éternité à venir. Thérèse d’Avila résumait cela par cette maxime : «Vivre toute sa vie, aimer tout son amour, mourir toute sa mort».

Le père Benoît Lacroix (1915-2016), décédé le 2 mars, est un bel exemple d’une vie pleinement vécue où l’amour a été au centre de son cheminement. À ceux et celles qui auront eu la grâce de le côtoyer, il aura fait expérimenter la gratuité de l’amour. Il ne lui restait plus que cela dans sa vieillesse : aimer.

Que de saisons pour apprendre à vivre, à aimer, à mourir! Que de passages pour assumer sa propre naissance et advenir à son humanité! Le décès de nos proches est l’un de ces passages. Mais il y a plein de petites morts au quotidien qui nous préparent au grand voyage : perte d’un emploi, maladie, dépression… Ces pertes ébranlent nos sécurités. En ces moments-là, on dirait qu’une porte se ferme, mais c’est pour qu’une autre s’ouvre, que nous n’aurions pas franchie autrement.

Une rencontre d’amour

L’abbé Pierre (1912-2007) affirmait avec justesse que dans la mort « il y a beaucoup plus de rencontres que de séparations ». J’en ai fait l’expérience avec mon beau-père. Ma foi me révèle que notre relation se poursuit autrement dans le Christ. En tant que baptisés, nous sommes tous et toutes unis dans ce beau mystère de la communion des saints. Nous en prenons surtout conscience à la Toussaint, célébrée le 1er novembre, et le lendemain, lors de la commémoration de tous les fidèles défunts. Certains de nos proches nous ont précédés dans le Royaume ; un jour ce sera notre tour de naître éternellement à la lumière, à la suite du Christ qui a vaincu la mort par sa croix glorieuse.

En ces temps où l'on parle beaucoup de compassion et de dignité face à la mort, l'accompagnement des mourants demeure une expérience profondément humaine qui nous fait entrer dans ce qu’il y a de plus grand et de plus vrai en nous : l’amour. Aimer, il n’y a que cela qui reste quand nos forces déclinent et que la maladie nous consume. Aimer, avec ses harmoniques d’accueil, d’écoute, de pardon, de respect, de tendresse.

Par la prière, nous nous ouvrons à la miséricorde divine. Nous rencontrons au cœur de notre âme ce Dieu qui n’est qu’amour et vie. Avec lui, allons de l’avant en toute confiance.

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 E5fs01msumyk76rkwqwowbvvi9knei90itdxph_pupdqewdgiqqqmuvvw-_q5wvr4sjpfn_avbo5dkulkb9wkeskermmJacques Gauthier     Amen
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Ven 4 Nov 2016 - 17:34

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 90630483_o

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 ZnliXE

LA VISION DU CIEL DE SAINT ANDRÉ LE FOL EN CHRIST




De toutes les visions des Saints Pères qui nous soient connues, la vision du Paradis la plus vivante et la plus détaillée est celle qui apparut à St. André le Fol en Christ, ce dernier contempla en effet surnaturellement le Paradis invisible pendant deux semaines. Il confia cette vision à Nicéphore, homme à qui il confiait ses secrets.
Voici ce qu’il lui dit…

« Je vis que j’étais dans un jardin beau et tout à fait merveilleux… Mon esprit était exalté et je pensais : qu’est ceci  ? Je sais que je vis à Constantinople, comment puis-je être ici  ? Je ne puis comprendre. J’étais vraiment étonné et je ne savais si j’étais dans mon corps ou bien hors de mon corps; Dieu seul le sait ! Mais je me voyais vêtu d’un vêtement très léger qui semblait être fait d’éclairs de lumière tissés, sur ma tête était une couronne faite de grandes fleurs et j’étais ceint d’une ceinture digne d’un roi. Je me réjouissais de cette beauté, m’en émerveillais intérieurement et je me réjouissais en mon cœur de la douceur du Paradis de Dieu tandis que je le foulais de mes pieds.
Je vis de nombreux jardins avec de grands arbres agréables à voir dont les cimes se balançaient ; leurs branches diffusaient un parfum merveilleux. Certains de ces arbres étaient perpétuellement en fleurs, d’autres étaient couverts de feuilles d’or, d’autres encore portaient des fruits d’une beauté et d’une douceur indicibles. Il est impossible de comparer ces arbres avec ceux qui poussent sur terre car c’était la main de Dieu et non celle de l’homme qui les avait plantés. Il y avait des myriades d’oiseaux dans ces jardins. Certains étaient perchés sur les branches des arbres et chantaient magnifiquement, d’une manière tellement belle que je ne me souvenais plus qui j’étais tant mon cœur en était touché. Il me semblait que leur chant atteignait le sommet même du Paradis. Ces magnifiques jardins poussaient en rangs comme des armées alignées l’une à côté de l’autre.
Tandis que je marchais là et sentais mon cœur s’exalter, je vis un grand fleuve qui coulait en leur mitan (milieu) et les irriguait. Sur l’autre rive, il y avait une vigne. Ses plants étaient couverts de feuilles d’or et de grandes grappes dorées. Des quatre points soufflaient des vents paisibles et fragrants et les jardins sous l’effet de la brise émettaient avec leurs feuilles bruissantes un son délicieux. »
St. André ne fut pas seulement emporté en Paradis, mais comme l’Apôtre Paul, il fut ravi jusqu’au troisième ciel. Après son récit du Paradis, il poursuit…
« Après cela, je fus effrayé et je sentis que j’étais plus haut que la surface des Cieux. Un jeune homme dont le visage était brillant comme le soleil marchait devant moi. Je le suivis. Je vis enfin une belle et grande Croix qui était en ses couleurs semblable à un arc-en-ciel. Autour d’elle se tenaient des chanteurs semblables à des flammes qui chantaient une hymne de louange au Seigneur crucifié. Le jeune homme qui me conduisait s’approcha de la Croix, l’embrassa et me fit signe de faire de même. Tandis que je m’exécutais, je fus rempli d’une douceur spirituelle indicible et je sentis une fragrance plus forte que celle du Paradis.
Dépassant la Croix, en regardant vers le bas, je vis un abîme sous mes pieds, car il me semblait que je marchais sur l’air. Je fus effrayé et criai vers mon guide : ‘J’ai peur de tomber dans l’abîme !’ Il se tourna vers moi et dit : ‘N’aie pas peur, nous devons aller plus haut’, et il me donna la main. Tandis que je saisissais sa main, je vis que nous étions au-dessus du deuxième Ciel. Je vis là des hommes merveilleux et leur grande paix, la joie d’une fête perpétuelle qui est inexprimable dans la langue des hommes.
Après cela, nous entrâmes dans une merveilleuse flamme qui ne brûlait pas mais qui nous illumina. Je fus à nouveau effrayé et à nouveau il se tourna vers moi et me donna la main en disant : ‘Nous devons monter au troisième Ciel et plus haut encore.’ Après cette parole, nous étions déjà au-dessus du troisième Ciel et j’entendis de nombreuses puissances célestes qui chantaient et louaient Dieu.
Nous approchâmes d’un rideau qui brillait comme l’éclair. Devant lui se tenaient de grands jeunes gens qui brillaient comme des flammes de feu. Leurs visages brillaient plus encore que le soleil, et dans leurs mains ils tenaient des armes flamboyantes. Ils étaient entourés d’une multitude d’hôtes célestes. Le jeune homme qui me conduisait me dit : ‘Quand le rideau sera levé, tu verras le Seigneur Christ, incline-toi devant le trône de Sa gloire.’

Quand j’entendis ceci, je tremblai de joie. L’horreur, mais aussi un bonheur inexplicable m’envahirent. Je me tins là, fixant le rideau. Une main flamboyante l’écarta et je vis mon Seigneur comme le Prophète Isaïe le vit un jour, assis sur un trône élevé, entouré de séraphins. Il était vêtu de pourpre, Son visage brillait d’une lumière indicible. Avec grand amour, il tourna Ses yeux vers moi.
Quand je Le vis, je tombai à genoux devant Lui et me prosternai devant le trône radieux et terrifiant de Sa gloire. Il est impossible de dire quelle grande joie me remplit quand je vis Son visage. Même à présent, tandis que je me souviens de cette vision, je suis rempli d’une indescriptible douceur. Je gisais devant le Seigneur, tremblant et étonné de Sa miséricorde : comment pouvait-Il me permettre, à moi, homme impur et pécheur, de venir devant Lui et de contempler Sa divine beauté  ?
J’étais empli d’une grande tendresse mais aussi de la conscience de mon indignité. Tandis que je contemplais la grandeur de mon Seigneur, je me répétais les paroles du Prophète Isaïe : ‘Alors je dis : Malheur à moi! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Éternel des armées.’ (Isaïe 6, 5).
Puis j’entendis mon Créateur miséricordieux me dire avec Ses très pures et douces lèvres trois paroles divines qui remplirent mon cœur d’une telle douceur et m’enflamma d’un tel amour pour Lui que je me sentis fondre comme de la cire avec la chaleur de mon esprit ; les paroles de David me vinrent à l’esprit : ‘Mon coeur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles.’ (Ps 22, 14).
Alors tous les hôtes célestes entonnèrent une hymne merveilleuse impossible à décrire. Puis, je ne sais comment, je me retrouvai marchant à nouveau en Paradis. La pensée me vint que je n’avais pas vu la Souveraine et Très Sainte Mère de Dieu. Alors je vis un homme léger comme un nuage qui portait une croix. Il me dit: ‘ Tu aurais aimé voir la très Sainte Reine des Hôtes célestes  ? Elle n’est point ici à présent. Elle est allée dans ce monde troublé afin d’aider les hommes et de réconforter ceux qui sont dans l’affliction. J’aimerais te montrer sa sainte demeure, mais le temps est compté… Tu dois retourner à l’endroit d’où tu es venu. Ainsi l’ordonne le Seigneur.’
A ces paroles, je me retrouvai dans le même lieu où j’étais avant ma vision. »

Extrait de la revue « Tous éternel ! » disponible ci


Source  :
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Cropped-cropped-cropped-logo-marireine21





Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par M1234 le Ven 4 Nov 2016 - 18:12

Merci Gilles pour ce beau fil sur le Ciel, je ne sais à quoi m'attendre lorsque j'y arriverai (si bien sur j'y arrive) en tout cas c'est merveilleux!!!!!

Merci!
M1234
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26501
Age : 65
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Ven 4 Nov 2016 - 20:23

Marie du 65 a écrit:Merci Gilles pour ce beau fil sur le Ciel, je ne sais à quoi m'attendre lorsque j'y arriverai (si bien sur j'y arrive) en tout cas c'est merveilleux!!!!!

Merci!
Je te remercie également chère Amie de ton intérêt pour ce fil de discussion, et pour ce sujet si passionnant. thumright
Je ne doute pas un seul instant que notre Patrie Céleste soit aussi magnifique qu'on la décrit ! Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 4342_hallelujah_smiley  dance-man

Bonne soirée chère Marie-José ! Coucou
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mer 24 Jan 2018 - 20:03



Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mer 24 Jan 2018 - 20:04

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Heaven

Voici quelques enseignements de Jean, Messager de la Lumière sur le ciel...

Dans l’au-delà, on agit uniquement par la pensée. On évolue très vite car notre esprit une fois détaché de la matière nous permet de comprendre plus rapidement que sur la terre. Notre âme est libérée et notre corps spirituel est léger ; Nous vivons dans la gloire de Dieu en communion permanente avec Jésus et Marie, les saints et les anges.


Au ciel on peut s’instruire et réaliser ce que nous n’avons pas pu faire sur la terre. On continue ce que nous avons été sur terre.


Le ciel est hors du temps.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 1dbd0-panorama_of_heaven



Les seules différences se situent dans les personnalités de chacun et à ce niveau chacun est comblé à la perfection.


Au ciel, ils vivent dans une totale harmonie et c’est Dieu qu’ils sentent si présent à chaque instant de leur existence où l’amour des frères les comble de joie. Ils ne parlent et n’agissent que par amour. Au ciel tout est si bon, tout est si beau, c’est un bonheur et une joie intenses.


Vous aurez cette grâce de vous trouver en présence de toute la cour céleste, au milieu d’un lac d’un bleu profond, aux eaux très calmes, enivré de parfums célestes. Ainsi une joie incommensurable débordera de votre âme, le tout éclairé par la lumière de Dieu.


Le bonheur du ciel est bien à la portée de tous, à condition d’en reconnaître le Créateur. Penser quotidiennement à l’au-delà est le meilleur remède contre toutes les maladies de l’âme et de l’esprit et du cœur.

 
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Images?q=tbn:ANd9GcS1stif3mbbVjBtfZIbeazifnSmPNNrObcsKBdbY98qdAsPL0Fe8Q



Au ciel nous serons dans un si grand bonheur, la joie de tous est celle de chacun, cette joie n’est ni séparée, ni séparable de celle des autres, c’est la béatitude.


L’espace et le temps n’existent pas. Le ciel n’est pas un lieu mais un état.


Le bonheur au ciel est si grand que chaque rencontre devient une si bonne surprise. Chez l’autre c’est la découverte du côté aimable, le moins bon ayant disparu et c’est un amour et une amitié  renouvelé. Chacun conserve sa propre personnalité avec la différence que tous les défauts de caractère sont complètement effacés.

 

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 08934-people-in-heaven-happy

Les habitants du ciel sont là pour nous aider.


Au ciel ils sont dans la vraie vie, c’est la réalisation des désirs les plus fous d’amour, de tendresse, de beauté et de bien d’autres sentiments que nous ne connaissons pas sur terre.


Le ciel, nous ne saurons jamais le situer dans notre univers sensible, les lois du ciel ne sont pas celles de la terre.


Au ciel, la présence de Notre Seigneur est comparable à une douce chaleur qui réchauffe et nous caresse affectueusement de tout son amour. Les habitants du ciel en ressentent une paix si profonde, doublée d’une impression de totale sécurité.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 778a3f0c94fee801ab398212b7632952--beautiful-pictures-adorable-pictures



Jésus est tellement présent au milieu des élus, grand, majestueux, si beau, rayonnant de lumière et d’amour. A son contact l’âme est transportée pour se confondre avec Son cœur rempli d’une inépuisable tendresse éternelle. La Vierge Marie si belle et si radieuse et d’une si grande pureté est accompagnée de toute la Cour céleste. Avec tous les anges et les saints, les élus se prosternent devant Jésus et Marie qu’ils chérissent et dont l’amour est la nourriture du ciel.


Au milieu des fleurs multicolores et des paysages somptueux et des parfums extraordinaires, les élus ne marchent pas mais ils glissent et volent, de même qu’lls ne mangent ni ne boivent, c’est uniquement l’amour de Notre Seigneur qui les alimente d’une manière permanente. Ils ne prient plus comme nous sur terre car ils sont eux-mêmes action de grâce et louange à Dieu.


On ne juge pas mais on aime les autres. La méchanceté n’existe plus au ciel, elle reste sur terre ou bien elle accompagne en enfer ceux qui ont refusé Dieu.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Drawing%20Heaven063%20(Medium)
 

Ils vivent hors du temps éternellement et leur objectif est de nous aider spirituellement pour nous conduire à Dieu. Ils ont une compréhension et un amour que rien ne trouble. Ils connaissent le passé, le présent et quelques détails sur l’avenir.


Dans la Jérusalem Céleste, votre papa, votre maman, vos parents et ami vivent hors du temps dans une joie et une béatitude intenses. Au ciel ils sont bien plus nombreux que nous et ils ne perçoivent pas de la même manière toute la foule des élus.


Au ciel nous aurons une vision directe sans l’intermédiaire d’une chose créée en transparence. Cette vision comblera les désirs les plus fous, d’amour, de tendresse, de beauté. Nous aurons une existence merveilleuse, où, tout en assistant à de somptueuses fêtes, nous serons d’une si grande utilité pour ceux qui souffrent et qui ont besoin d’aide autant en purgatoire que sur votre terre.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 N-0663-01-000010-WZ-PYR.tif&CNT=1



Au ciel, nous serons libérés des liens de la matière et du péché, nous ne nous soucierons plus de nous-mêmes, c’est notre cœur qui parle, nous ne vivrons que de pensées d’amour. La lumière de Dieu nous éclairera, c’est une lumière d’amour, de sérénité et de béatitude. Au même instant, nous pourrons nous trouver dans différents endroits. Nous pourrons être partout à la fois et nous pourrons tout faire. Nous aurons des guides, nous nous instruirons et nous évoluerons continuellement dans l’amour de Dieu. Au ciel, il n’y a plus de grades, nous sommes tous égaux malgré notre degré de spiritualité. Il n’y a plus de maladies et de pollution, nous sommes beaux et pleins d’amour pour nos frères, tout est splendeur, lumière et amour. Les handicapés ont laissé leurs vêtements pour revêtir un corps de lumière, c’est-à-dire un corps de gloire parfait. Nous avons les mêmes fêtes que sur la terre (Noël, assomption, ascension, Toussaint, etc ) mais au ciel elles sont milles fois plus belles avec Jésus, Marie notre douce Maman, avec toue la Cour céleste où les âmes sont par milliers, c’est merveilleux.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 1805438d5f1166cf082e547d313bcc14


La cité radieuse est faite de paysages tellement merveilleux et sublimes qu’ils surpassent d’une manière indescriptible toutes les beautés terrestres imaginables ; ce sont des fleurs magnifiques, des parfums si suaves, capiteux et odorants, des arbres couverts d’une multitude d’oiseaux multicolores, une végétation luxuriante, une herbe dorée et si vivante qui reflète l’amour divin.


Le ciel n’est pas un lieu mais un état. Ce sont de bien réels paysages avec des plaines, des torrents, des ruisseaux, des fleurs, des animaux qui peuvent être semblables à ceux de votre terre, mais le tout rayonne d’amour et de lumière. L’ensemble de toutes les couleurs est à la fois intense et rempli d’une douceur incomparable. C’est un régal autant pour la vue, les oreilles, et tous les sens qui vous sont connus et qui sont si peu de choses comparés à ceux du ciel.


Au ciel nous serons dans ce bonheur, cette joie, cette louange, nous aurons tant d’occupation, ce n’est pas un travail mais un ravissement, un enchantement et une liesse, le tout accompagné par la musique et le chant des anges.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 H21



Le ciel est fait d’une multitude de variétés et non d’uniformité. Le paradis n’est pas un état où tout le monde se situe, communément avec le même visage, à la même enseigne et en spectateurs passifs à la lumière offerte par Dieu. C’est bien autre chose, c’est toute l’humanité entière qui se retrouve dans sa plus totale variété, un peu comme dans un concert symphonique où tous les instruments réunis se fondent pour un ensemble harmonieux et intégral.


Au ciel il n’y a aucune inégalité, mais ll y a des différences qui correspondent aux personnalités variées et chacun est comblé à sa mesure.


Nous aurons une activité débordante. Nous possèderons des sens que nous ne pouvons imaginer ; nous pourrons être à plusieurs endroits à la foi et effectuer des services différents dans le seul et unique but d’amener l’Amour dans votre cœur afin que l’accès au paradis vous soit facilité.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Sddefault



Imaginer le ciel ce n’est pas dans nos possibilités même si on le compare à de merveilleux paysages terrestres tels que l’Autriche, le Tyrol ou les îles paradisiaques des tropiques. Au ciel l’impossible se réalise, tout est transfiguré dans une beauté ruisselante de lumière irradiée de Jésus, de la Sainte Vierge Marie et de toute la Cour Céleste.


Au ciel, nous vivrons entièrement dans la perfection de Dieu, qui est Lumière. Notre corps du ciel sera en même temps plume, roc et vent et se trouvera encore bien plus près des personnes vivant sur terre que lorsque nous vivions sur terre.


Notre âme reposera dans une paix totale, nous retrouverons tous nos parents et amis qui sont au ciel mais également ceux qui en purgatoire font leur lessive de pureté. Nous suivrons, aimerons et aiderons les parents et amis de la terre.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Heavenly-majesty



Les demeures dans la maison du Père sont innombrables. C’est l’Amour qui prédomine. Au ciel, les premières marches sont encore des lieux de purification, on y aperçoit bien Jésus et Marie mais ils sont insaisissables. Il faut être totalement pur pour approcher le Seigneur.


Il nous appartient (tant que nous sommes sur terre) de franchir les marches du Palais, pour que Jésus et Marie nous établissent à la place qui nous sera réservée parmi les élus. Nous recevrons un rôle et une mission bien définis. Nous aurons à bien agir sur les âmes des hommes de la terre pour les protéger du péché.


Au ciel nous serons les armées célestes du Seigneur Jésus et de Sa douce Maman. Nous constituerons une milice invincible qui protège les âmes qui se donnent totalement à Dieu et se soumettent à Sa volonté.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 429718f6f3f829df08382e12c095074a--spiritual-music-church-history



Dans la Jérusalem céleste tout est limpide car l’unité y règne. Nous ferons tous partie de la Maison du Seigneur, nous vivrons du même Amour et nous chanterons des louanges à l’Eternel dans une même langue d’amour.


Nous serons libérés des liens de la matière et du péché et nous continuerons ce que nous avons été sur terre.


Au paradis, les anges attendent avec joie notre arrivée, ils sont accompagnés de tous les saints qui prient et nous inondent d’amour en attendant que nous prenions place dans la lumière de Dieu.


Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Manymansions600x400

Vous pouvez commander tous les tomes de Jean Messager de la Lumière aux Editions du Parvis en Suisse : 00.41.26.915.93.93
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Dim 11 Fév 2018 - 19:49

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Jesus_painting_by_thomas_kinkade-wallpaper-1152x864

10 citations de saints sur le Paradis

La vraie foi doit être espoir et joie, et non peur et terreur. La vraie contrition consiste à aimer Dieu au point de ne pas souffrir de l’offenser, et d’éviter de brûler en enfer.

Dans cet esprit d’espoir je vous présente dix points de vue de Saints sur le paradis, certains en ayant même fait l’expérience avant ou après leur mort.

Sainte Faustine a beaucoup écrit sur le paradis et la perdition dans ses carnets et l’Église considère ses récits comme des révélations. Traumatisée par ses visions de l’enfer, la prière divine de miséricorde lui a été donnée pour la partager avec le monde dans la lutte pour sauver les âmes. Moins d’attention a été accordée à ses visions encourageantes du paradis :

« J’étais aujourd’hui au paradis en esprit et y ai vu la beauté et la joie inconcevables qui nous attendent après la mort. J’ai vu cette joie en Dieu qui s’étend à toutes ses créatures. Et tout ce qui en découle revient à sa source. »

Saint Alphonse Marie de Liguori raconte l’histoire qu’un supérieur jésuite lui a raconté à propos d’un autre supérieur qui lui est apparu après sa mort pour lui parler du traitement que l’on reçoit au Paradis. Selon le défunt, il n’est pas identique pour tous, mais tous sont satisfaits : « Je suis au Paradis, avec Philippe II d’Espagne. Ma gloire dépasse la sienne, mais nous sommes tous deux heureux, et nos cœurs sont comblés. »

Le pape saint Grégoire le grand parle de l’unité surnaturelle entre la communion des Saints au paradis et, de leur connaissance infinie : « Ils retrouvent non seulement les Saints qu’ils ont connus sur terre mais aussi ceux qu’ils n’ont jamais vus et leur parlent comme s’ils se connaissaient et ont tous une vision pénétrante de ce qu’ils ne connaissent pas… ».

Sainte Augustine : « Là, nous n’aurons d’autres désirs que d’y rester éternellement ».

Saint Philippe Néri : « Si nous arrivons au paradis, quel plaisir ce serait de toujours dire avec les anges et les saints : ‘Saint, saint, saint’ ».

Saint Anselme de Canterbury : « Au Paradis, personne, n’aura d’autre désir que la volonté de Dieu. Les désirs de l’un seront les désirs de l’autre et les désirs de tous seront ceux de Dieu ».

Saint Jean-Marie Vianney : « Chers paroissiens, essayons d’aller au Paradis. Nous y verrons Dieu et y serons si heureux. Si vous êtes tous convaincus, nous y irons en procession avec le prêtre de la paroisse. Nous devons aller au paradis ! ».

Sainte Bernadette Soubirous : « Ma couronne brillera d’innocence au paradis et ses fleurs seront aussi éclatantes que le soleil. Les sacrifices sont les fleurs choisies par Jésus et Marie ».

Saint Thomas More : « Il n’est aucun chagrin sur terre que le paradis ne puisse guérir ».

Le Paradis est un lieu merveilleux où nous devons tous essayer d’aller. La citation la plus encourageante nous vient peut-être de sainte Thérèse de Lisieux, « la petite fleur » : « Dieu ne descend pas tous les jours du Paradis pour se retrouver dans un ciboire doré. Il vient y chercher un autre paradis, celui des âmes créées à son image, temples vivants de l’adorable Trinité ».

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 1212603254

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Mer 25 Avr 2018 - 18:10

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Ffe8186168645d95227f2fd1064d00d5

À quoi le paradis ressemble-t-il ?

Les Saintes Écritures nous présentent sept sublimes descriptions de la patrie céleste, en nous donnant le désir d’y aspirer.

En tant qu’êtres humains, nous désirons tous le paradis : un endroit où nos larmes seront essuyées et où nos souffrances prendront fin. Cependant, il est impossible de l’imaginer, car comme nous le fait comprendre saint Paul, le paradis dépasse notre imagination humaine.  

Certains hommes ont pu avoir un aperçu du Ciel, à travers des expériences de mort imminente. Cependant, nombreux sont ceux reconnaissant que les mots ne peuvent le décrire avec fidélité.  

Le meilleur endroit pour trouver une image authentique du paradis, pouvant nous donner un avant-goût de ce que Dieu nous réserve, se trouve dans les Saintes Écritures. Le Seigneur a donné à nos imaginations mortelles quelques descriptions du Ciel, nous encourageant à suivre sa volonté dans notre effort quotidien, afin de passer toute l’éternité avec Lui.

Suite du texte :
À quoi le paradis ressemble-t-il ? - Aleteia

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Aleteia_logos_beta_sm_frLe Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Fyrkiuxnroz4amnauxj5j5j7ux9npc-9e9_8yv9ndw48edyzhdeyf3f3qiks2qb9ssn035ccsrjanyp0jrw7gnfm5ethpar Philip Kosloski
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Ami de Saint Bernard le Jeu 26 Avr 2018 - 19:05

Le petit Gilles Bouhours qui devait avoir eu une vision du paradis disait que c'est le monde de l'éternelle beauté.

sur www.trinite.1.free.fr
on lit ceci sur lui

Le 1er novembre 1950, le pape Pie XII proclamait le dogme de l’Assomption de la Vierge : Marie, Mère de Dieu, selon la tradition apostolique et l’enseignement de l’Eglise, est montée au ciel avec son âme et son corps.
 
Le 1er mai précédent, un fait nettement moins connu, apparemment anodin et, en tout cas, resté inconnu auprès du grand public, eut lieu à Rome. Après avoir été introduit auprès du chef de l’Eglise catholique par le cardinal Montini, futur Paul VI, un petit Français, âgé de six ans, Gilles Bouhours, était reçu en audience privée par le Souverain Pontife, à qui il devait confier un « secret ». Après cette rencontre, Mgr Montini demanda à Gilles : « Tu prieras bien pour le plus petit Monseigneur de Rome. »
 
Quel rapport entre ces deux événements ? Pourquoi une telle audience, si difficile à obtenir pour le commun des croyants ?
 
Origines et premier fait extraordinaire
 
Gilles est né le 27 novembre 1944, en la fête de la Médaille Miraculeuse, dans une famille originaire du département de la Mayenne. Cinq enfants sont nés de l’union de Gabriel Bouhours, né en 1913, plombier quincaillier, et de Madeleine, née Cornilleau en 1911 : Thérèse (1937), Jean-Claude (1939), Gilles (1944), Marc (1947) et Michel (1951).
 
Les parents vont être contraints de déménager plusieurs fois de Bergerac (Dordogne, où Gilles a vu le jour) à Arcachon, de Bouilhe-Preuil (Hautes-Pyrénées) à Moissac (Tarn-et-Garonne), car Madeleine, atteinte par la poliomyélite, devait prendre régulièrement, parmi d’autres traitements, des bains de sable chauds. A partir de 1953, la famille vit à Seilhan (Haute-Garonne), dans la maison surnommée les « Marronniers ».
 
Dieu est intervenu très tôt dans l’existence de Gilles. A l’âge de neuf mois, il est atteint d’une grave maladie dont l’issue est souvent fatale : méningite encéphalite grave. Les médecins consultés, tant au niveau local qu’à Bordeaux, sont formels : seule la prière peut sauver l’enfant.
 
Une religieuse, Petite Sœur des Pauvres, amie de la famille, demande alors à ses parents de placer sous l’oreiller de Gilles deux images, une de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus accompagnée d’une petite relique (un morceau de tissu blanc) et une du père Daniel Brottier (1876-1936), de la Congrégation du Saint-Esprit, ancien missionnaire en Afrique et directeur des Apprentis Orphelins d’Auteuil, à Paris.
 
Trois nuits se passent sans qu’aucune amélioration notable ne se fasse sentir. La nuit suivante, les parents, très fatigués, s’assoupissent. Lorsqu’ils se réveillent, Gilles semble respirer normalement. Miracle : la fièvre est tombée sans explication, « une rougeur en forme de “T” était visible sur chaque joue », explique l’entourage.
 
Un autre fait troublant retient toute leur attention : on retrouve l’image du père Brottier intacte, mais celle de sainte Thérèse est comme déchirée. De plus, les deux fils rouges tenant sa relique ont disparu !
 
Pour Madeleine et Gabriel Bouhours, cela ne fait aucun doute la « petite Thérèse » a demandé avec succès à Dieu la guérison de leur enfant. Ils font peu de temps après le pèlerinage de Lisieux.
 
Le 8 septembre 1948, le docteur Dives, médecin traitant, écrit à son confrère, le docteur Carrière : « Il [Gilles] s’est tiré avec grand-peine de ce mauvais pas, apparemment sans séquelles. Il a fait à deux ou trois reprises, par la suite, des accidents digestifs sans gravité et me paraissait en parfaite santé quand la famille a quitté Bergerac. »
 
Le début des apparitions
 
Nous sommes le 30 septembre 1947. La famille Bouhours habite Arcachon. Gilles a deux ans et dix mois. C’est un enfant charmant, ni plus « mystique », ni moins joueur qu’un autre garçon de son âge.
 
Ce jour-là, il a sa première apparition de la Vierge Marie. Plusieurs suivent. L’enfant indique que Marie lui a demandé de se rendre à Espis où elle apparaîtrait à d’autres jeunes personnes et qu’ensuite Elle ne se montrerait plus qu’à lui seul.
 
Son père ignore jusqu’au nom même d’Espis ! Il parvient à localiser l’endroit sur une carte routière : il se trouve près de Moissac. Gabriel Bouhours veut en avoir le cœur net. Il se rend à Espis le plus rapidement possible. C’est la première prise de contact avec les événements de cette localité qui ont joué un rôle évident dans la vie du « petit Gilles » mais qui n’ont pas été sans interférence complexe dans le regard que les autorités ecclésiastiques ont pu porter jusqu’à maintenant sur ces affaires.
 
Gilles et Espis
 
Situé dans le département du Tarn-et-Garonne, au diocèse de Montauban, Espis est le lieu, en 1946, de soi-disant apparitions de la Vierge. L’événement a défrayé la chronique, avant que les autorités du diocèse ne statuent définitivement à son encontre.
 
Le 22 août 1946, Claudine et Nadine Combalbert gardent un troupeau d’oies près du bois d’Espis. Elles voient soudainement une « dame vêtue de noir », avec une « robe ornée de marguerites ». Le jour suivant, l’apparition se renouvelle ; une troisième enfant affirme également « voir ». A partir du 31 août suivant, un homme d’une quarantaine d’années allègue également des visions de la Vierge qui aurait déclaré « Je suis l’Immaculée Conception. »
 
Un petit pèlerinage s’organise. Mais le 12 décembre 1946, Mgr Théas, alors évêque de Montauban, estime dans une correspondance privée que ces apparitions « ne sont pas vraies » et qu’il s’agirait d’une « illusion ».
 
Le 4 mai 1947, le prélat publie un jugement négatif, tout à fait officiel cette fois, puis une ordonnance suspendant a divinis tout prêtre qui se rendrait dorénavant à Espis.
 
Après le départ de Mgr Théas pour le diocèse de Tarbes et Lourdes, son successeur, Mgr de Courrèges, met sur pied une commission d’enquête le 1er février 1950. Ses résultats sont sans appel : « suggestion », « hallucinations », excluant toute possibilité d’une « origine surnaturelle » des faits allégués.
 
La destinée canonique d’Espis n’entache en rien l’authenticité du « petit Gilles » et des apparitions. Une certaine presse a cru bon d’associer de façon incontrôlée, sinon intempestive, les deux affaires, sans vraiment tenter de distinguer le bon grain de l’ivraie. Gilles Bouhours s’est rendu à plusieurs reprises sur les lieux : cela a suffi pour tout mélanger.
 
Voici ce qui s’est passé en réalité : Gabriel Bouhours, une fois parvenu à Espis, a demandé à l’une des fillettes (« voyantes ») de venir chez lui pour confirmer, ou infirmer, les propos de son fils.
 
Au soir du 30 septembre 1947, cette fillette est arrivée chez les Bouhours. Selon son témoignage, elle a vu dans le jardin de la maison familiale la Sainte Vierge sous l’aspect de Notre-Dame de Lourdes. Gabriel, Thérèse, Jean-Claude et Gilles arrivent : seul ce dernier voit. Il déclare : « La Sainte Vierge est sur l’eau. Elle fend l’eau avec un bâton. Je vois deux bâtons dans le ciel. »
 
Il décrit Marie avec un « capuchon » signifiant ainsi qu’Elle porte un voile sur la tête. On lui demande la signification des « bâtons » : « C’est comme ça le bâton », rétorque-t-il avec son vocabulaire d’enfant, tentant d’expliquer qu’en réalité il s’agit d’une croix !
 
Puis il poursuit en décrivant quelque chose de terrible : une « fumée jaune » s’élève dans le ciel et la Vierge « pleure ».
 
Les diverses apparitions
 
Grâce aux témoignages recueillis sur le vif et aux notes prises immédiatement par les parents de Gilles, nous connaissons dans le détail les manifestations de Marie auprès de leur enfant, jusqu’à ce que Dieu le rappelle à Lui.
 
Le 2 octobre 1947, Gilles voit la Vierge « saigner » abondamment.
 
« Tu t’es fait bobo ? », lui demande-t-il innocemment. « Tu “as” tombé dans les bambous ? Tiens mon mouchoir […]. Tiens Sainte Vierge, viens à côté de moi, donne-moi la main […] Papa et maman sont là. »
 
La fraîcheur et la simplicité d’un tel dialogue sont frappantes et correspondent bien à ce que l’histoire des apparitions de la Vierge nous enseigne : un rapport de proximité pratiquement inconcevable s’instaure presque toujours entre la Vierge et les enfants à qui elle daigne se manifester visuellement.
 
Les 4 et 6 octobre suivants, la Vierge apparaît brièvement à Gilles. Le 13 (Fête de Fatima), celui-ci se rend pour la première fois à Espis.
 
 « Oh ! La Sainte Vierge ! » s’écrit-t-il une première fois vers 17 h. L’apparition lui demande d’aller prier en bas du bois, à un endroit où une « source » coulera plus tard. A 18 h 30, Marie se montre une seconde fois à Gilles, entouré d’une trentaine de personnes. La Mère du Christ lui demande de lui « présenter les chapelets pour les bénir » et de prier une dizaine de chapelet pour le Sacré-Coeur.
 
Le 27 novembre, puis le 13 décembre 1947, Gilles est gratifié d’autres brèves apparitions. Le 18 décembre, il voit une « grande Croix » dans le ciel. Le surlendemain, c’est sainte Thérèse de Lisieux qui lui apparaît. Selon ses propos, elle « lui jette des fleurs ».
 
Le 13 janvier 1948, à Espis, la Vierge lui apparaît encore à deux reprises et, comme la première fois à cet endroit, lui demande de prier constamment le Sacré-Coeur de son Fils.
 
Le 8 février suivant, plusieurs « croix dans le ciel » sont observées par l’enfant. Pèlerins, curieux et clergé prêtent maintenant une grande attention au déroulement des faits.
 
Le 10 février, la famille Bouhours décide de partir en pèlerinage à Lourdes. Le « petit Gilles » n’a aucune vision dans le sanctuaire. Il remarque judicieusement que les représentations de Marie sont belles, mais infiniment moins que ses apparitions !
 
Mais dès le lendemain, il voit Marie verser des « larmes de sang », puis, le surlendemain, elle l’embrasse.
 
Ce type de contact ne doit pas surprendre outre mesure. En 1947, les voyantes de l’Ile-Bouchard, dont le culte a été autorisé, ont « touché » le corps de la Vierge apparaissant. De nombreux autres exemples de bon aloi pourraient être cités. Le 13 mars 1948, Gilles déclare « Elle m’a embrassé la Sainte Vierge, mais moi je ne lui ai pas fait la bise ! » Le printemps 1948 constitue une période singulièrement forte en matière de phénomènes extraordinaires. Le 13 avril, il voit la Vierge Marie à trois reprises à Espis, puis plusieurs autres fois au cours du mois de mai, en différents endroits dans sa chambre, dans « le ciel », dans le jardin de la maison familiale, etc.
 
Des « pluies de croix » sont décrites par le bambin.
 
Le 4 juin 1948, Gilles informe les siens au sujet de l’identité de l’apparition « Sainte Marie, Mère de Dieu ». Et le 10 juin « Sainte Mère des Grâces ».
 
Le 13 juin reste une journée sans apparition. Mais la famille, soucieuse d’obéissance aux autorités de l’Eglise, décide de ne pas se rendre à Espis. Gilles en reçut l’ordre de manière intérieure.
 
Le 24 juin, il dit à sa mère ce formidable mot : « La Sainte Vierge viendra me voir dans le petit jardin, après dimanche. Pas aujourd’hui, elle n’a pas le temps !
 
-  Que fait-elle ?
 
-  Pas la soupe, bien sûr ! Elle met des fleurs dans le ciel. »
 
A partir du 13 juillet, l’apparition demande qu’aucune messe ne soit désormais célébrée à Espis, par obéissance à l’Eglise. Le « petit Gilles » tente de faire passer le message au prêtre officiant : en vain.
 
Visions bibliques
 
Le 15 août 1948, une vision s’impose à l’enfant. Il la décrit avec ses mots imagés : « Je vois comme un gros bouton [la terre] et, au-dessus, une grosse bête, comme un lézard avec une grande queue et des grandes pattes. Pas loin, je vois comme un monsieur avec des plumes dans le dos. »
 
Sans trop peut-être le savoir, Gilles vient de décrire, sur un mode original, rare, l’archange saint Michel et la figure du mal dominant ce monde. Ce jour-là, Marie, vêtue de bleu mais sans voile, lui demande de suivre la procession organisée par les pèlerins d’Espis et de chanter « Chez nous soyez Reine ».
 
Dans les semaines qui suivent, la Vierge lui demande « beaucoup de prières ».
 
Le 13 octobre, l’apparition lui « révèle » les « combats » menés par l’archange saint Michel au bénéfice des âmes.
 
Le 13 décembre, Marie confie un « secret » à Gilles pour le pape, et pour le pape seulement... L’enfant, à qui son père demande des explications, répond : « Elle m’a dit quelque chose. Si je le disais, ce serait deux péchés. »
 
1949
 
L’année 1949 est riche en événements. Les apparitions se poursuivent à un rythme régulier, soit à Espis, soit ailleurs. La famille Bouhours vit désormais au rythme des manifestations du ciel.
 
Dans l’esprit du jeune enfant, au fil des manifestations mariales, le doute n’occupe aucune place : il doit se rendre à Rome où vit celui qui « rem place le petit Jésus sur la terre » [le pape].
 
Selon les témoignages, l’enfant participe d’une manière remarquable - eu égard à son jeune âge - aux fêtes pascales. Le 13 mai, il voit la Vierge présente le long du chemin de croix et ressent en lui les douleurs vécues par Jésus. Ce jour-là, on lui demande de montrer aux personnes présentes comment l’apparition bénit la foule réunie. Levant la main, avec une rare « majesté », il fait un long et magnifique signe de croix et ajoute « Pas difficile, c’est la Sainte Vierge qui tient ma main ! »
 
Le 12 juin, il fait sa première communion dans un climat de simplicité et d’intériorité spirituelle.
 
Au cours de l’Eté, Gilles continue d’alléguer apparitions et locutions le 13 de chaque mois, avec deux visions supplémentaires le 15 août.
 
Le 13 novembre 1949, la Vierge, après avoir demandé de prier pour tous les malades, lui dit : « Petit Gilles, tu dois aller à Rome voir le pape. »
 
Voyages à Rome
 
Un premier voyage à Rome est organisé. Malgré des difficultés financières, Gilles et son père parviennent à partir. Le 12 décembre 1949, c’est la première audience (semi-privée) avec Pie XII. Mais, ce jour-là, l’enfant ne parle pas car il n’est pas seul avec le pape, comme le lui avait recommandé la Madone. Il faut donc organiser un second voyage.
 
Mais peu après, une « mauvaise » nouvelle parvient par voie postale à la famille : les autorités diocésaines ayant statué sur Espis, le Saint-Père ne pourra accorder une seconde audience à Gilles.
 
Huit jours plus tard, après que l’apparition a une nouvelle fois demandé à Gilles de se rendre au Vatican pour informer le pape du « secret », tous les problèmes semblent mystérieusement disparaître. Gilles et son père repartent. Cette fois, Pie XII a changé d’avis : il accepte de recevoir l’enfant en audience privée et secrète le 1er mai 1950.
 
De cette rencontre, rien, ou presque, n’a filtré. Gabriel Bouhours a décrit la scène de façon pittoresque « Vers 10 h 30, nous gagnons le Vatican, où des prélats de Sa Sainteté nous introduisent dans une salle. Un Monseigneur me dit “Placez l’enfant sur ce fauteuil. Vous le laisserez seul avec le Saint-Père.” Dès l’entrée de celui-ci, les prélats se retirent et Gilles reste seul avec S.S. Pie XII. Ramené dans la salle des audiences, où Pie XII réapparaît bientôt, Gilles, tout joyeux, frappe des mains en acclamant : “Vive le pape !“ Après l’audience, libéré de toute contrainte, le cher enfant a révélé son secret à plusieurs personnes. » Le 10 juin suivant, un journaliste du Giornale d’Italia publiait un article substantiel intitulé : « Un petit Français de cinq ans parle au pape. » Cet article citait le fameux « secret » de Gilles : « La Sainte Vierge n’est pas morte ; elle est montée au ciel avec son corps et son âme. » D’autres personnalités, parfois éminentes, ont rencontré le « petit Gilles » à l’occasion de son voyage à Rome, comme le père Roschini, grand mariologue, professeur à l’université du Latran, procureur général de l’ordre des Servites de Marie et expert au concile Vatican II. Ce dernier avait été chargé avec d’autres de préparer le texte dogmatique de l’Assomption. Il décrit ainsi son entrevue avec Gilles : « Je ne sais quelle impression a produit sur le Souverain Pontife le « secret » de la Sainte Vierge. En parlant avec l’enfant avant l’audience pontificale, j’avais trouvé le petit Gilles hermétiquement fermé et bien d’autres personnes n’avaient pas eu plus de succès que moi. Il se défendait en disant que la Sainte Vierge lui avait commandé de le dire d’abord et avant qui que ce soit au pape. Et le petit Gilles a fait ainsi. Après l’audience, il me l’a révélé, ainsi qu’à plusieurs autres personnes. »

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2498
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Lun 30 Avr 2018 - 18:02

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Spiritual-1149187_640

Comment est le Paradis ?

Passer l’éternité avec Dieu sera une célébration


L’Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents, un festin de vins vieux clarifiés…Il anéantit la mort pour toujours ; le Seigneur, L’Éternel, essuie les larmes de tous les visages, il fait disparaitre de toute la terre l’opprobre de son peuple ; car l’éternel a parlé.
Ésaïe 25 : 6,8
Vous êtes-vous jamais demandé comment sera le Paradis? Il y a des gens qui croient qu’au Paradis nous flotterons comme un fantôme. Ce n’est pas vrai.

Découvrons ce que dit la bible concernant le Paradis.

1. Le Paradis est un endroit réel


Apocalypse 21:1-2 dit: «Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.»

Lorsque les croyants meurent, à l’époque actuelle, ils sont unis avec Dieu dans un domaine céleste. Ce passage nous dit qu’à l’avenir le Paradis sera ici sur la terre. Ce sera un endroit réel où nous, en corps ressuscités, marcherons, parlerons, chanterons et adorerons Dieu!

2. Le Paradis est un endroit de célébration


Le passage tiré d’Ésaïe ci-dessus décrit une grande célébration au Paradis – oui, on peut l’appeler une fête! Une autre est décrite en Apocalypse 19:9 : «Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau!»

Essayez d’imaginer un festin. Maintenant, pensez à un festin que «l’Éternel des armées prépare»

(Ésaïe 25:6)! Et il ne s’agira pas seulement de manger, mais de fêter toutes les œuvres de Dieu à travers l’histoire pour sa gloire.

3. Dieu y est


Apocalypse 21:3 continue: «Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.» La meilleure caractéristique du Paradis, c’est que Dieu lui-même y est. Maintenant, pensez à la personne que vous aimez le mieux ici sur la terre. Nous vivrons ces sensations d’amour lorsque nous rencontrons et vivrons avec celui qui nous aime et qui nous aimait même avant notre naissance.

Cela, ainsi que tous les plaisirs, ne vieilliront pas mais deviendront meilleurs pour toute l’éternité.



Prions:

Seigneur, aide-moi à trouver encore plus dans ta Parole concernant le Paradis. Je te rends grâces que tous les disciples de Jésus y vivront pour toujours en paix et joie parfaites.
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Godlife-logo
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Gilles le Lun 27 Aoû 2018 - 20:54

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 %E9%AB%98%E6%A6%AE%E5%9C%8B%E5%BA%A6

A quoi ressemble le ciel ?


"Le ciel est un endroit, tout autant que l’est New York ou Chicago." Charles Ferguson Ball

 Tout le monde veut tout savoir sur le ciel et tout le monde veut y aller. De récents sondages indiquent que près de 80% de tous les Américains croient qu'il existe un endroit appelé ciel. Je trouve cette statistique encourageante, car elle me dit que même à cette époque sceptique il y a quelque chose de profond à l'intérieur du cœur humain qui crie : "Il doit y avoir quelque chose de plus. Quelque chose de plus que la douleur et la souffrance de cette vie. Quelque chose de plus que de passer 70 ou 80 ans sur la planète terre. Quelque chose de plus que de naître, de vivre, de mourir et d’être ensuite enterrés dans le sol. Parfois, nous parlons d'un "vide en forme de Dieu " à l'intérieur du cœur humain. Je crois qu'il y a aussi un " vide en forme de ciel, " le sentiment que nous avons été créés pour quelque chose de plus que cette vie. Nous avons été créés pour vivre pour toujours quelque part. Dans un sens réel nous étions faits pour le ciel.

Il y a une autre statistique fascinante que je dois mentionner. Non seulement la plupart des Américains croient au ciel, la plupart des gens s'attendent à y aller quand ils meurent. Si vous avez pris un micro dans les rues de Chicago et demandé, "Pensez-vous que vous irez au ciel quand vous mourrez ?" la grande majorité des gens aurait répondu, "Je l'espère", ou "Je pense que oui," ou peut-être "Je pense que j'ai une bonne chance d’y aller. " Pas beaucoup de gens diraient qu'ils ne vont pas au ciel. Peut-être en ayant un argument raisonnable. Quand vous parlez de vivre éternellement quelque part, il serait utile de savoir exactement où vous allez. Après tout, si vous vous trompez sur le ciel, vous allez vous tromper pendant très longtemps.

Avec cette toile de fond que je vais maintenant examiner quelques-unes des questions les plus fréquemment posées sur le ciel. Mais avant de m’y plonger, je dois faire un point préliminaire. Les seules choses que nous pouvons savoir avec certitude au sujet du ciel sont les choses révélées dans la Bible. Tout le reste n'est que spéculation et par ouï-dire. La Bible nous dit tout ce que nous devons savoir et je crois qu'elle nous dit aussi tout ce que nous pouvons savoir avec certitude sur le ciel.

Suite de ce texte magnifique : A quoi ressemble le ciel ? - Le Sentier des Justes en Christ
Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Gilles_4
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer - Page 18 Empty Re: Le Ciel : un lieu beaucoup plus exaltant que vous pouvez l'imaginer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum