Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Mondialisme et déviations Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -80%
Batterie externe à induction Samsung avec ...
Voir le deal
9.99 €

Mondialisme et déviations

Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Mondialisme et déviations

Message par territoire en héritage le Mer 11 Déc 2019 - 13:43

.

On est passé de la défense des coquelicots à la volonté de détruire l’homme blanc, hétérosexuel, chrétien et européen


"Un peu" de propagande minable ... :

https://www.lesalonbeige.fr/on-est-passe-de-la-defense-des-coquelicots-a-la-volonte-de-detruire-lhomme-blanc-heterosexuel-chretien-et-europeen/

...

Par Michel Janva le 9 décembre 2019

On est passé de la défense des coquelicots à la volonté de détruire l’homme blanc, hétérosexuel, chrétien et européen
  Par Michel Janva le 9 décembre 2019  Les commentaires sont fermés
Mondialisme et déviations 000_1cm7cc-1050x600

Greta Thunberg a co-signé une tribune, dans laquelle il est affirmé :


la crise climatique ne concerne pas que l’environnement.

C’est une crise des droits de l’homme, de la justice et de la volonté politique. Les systèmes d’oppression coloniaux, racistes et patriarcaux l’ont créée et alimentée
”.

Le Dr Laurent Alexandre décrypte sur Atlantico :


D’emblée, une chose étonnante est que ce discours a été écrit, ce qui montre bien que les spin-doctors (ou communicants) qui manipulent Greta Thunberg se sentent tout puissants. Ils se permettent de dire que le CO2 n’est pas leur objectif contrairement au fait de mettre la société occidentale – responsable de tous les maux de la terre – à mort. Ils ont tout de même dit que la crise climatique est liée au patriarcat raciste, colonial, oppressif et qu’il est nécessaire de le démanteler. C’est un discours trotskiste, révolutionnaire au sens propre du terme et il est très étonnant de voir ce passage à l’acte car ils vendent la mèche alors que jusqu’à présent ils n’ont jamais dit quel était leur véritable agenda. On est passé en réalité de la défense des coquelicots à la volonté de détruire l’homme blanc, hétérosexuel, chrétien et européen.

[…] 

C’est un discours qui fait de l’homme blanc hétérosexuel et père de famille le responsable de la totalité des malheurs sur terre. C’est une énorme faute de communication car on ne peut plus dire après un tel écrit «je ne m’occupe que de la science, du CO2, de la réalité scientifique ». C’est un discours politique extrémiste, masochiste pour l’Europe, qui est rendue responsable de tout ce qui ne va pas sur terre. […]

Dans Le Point, l’écologiste Michael Shellenberger dénonce les prédictions apocalyptiques sur le changement climatique :

Premièrement, aucun organisme scientifique crédible n’a jamais dit que les changements climatiques menacent la civilisation d’effondrement et encore moins l’espèce humaine d’extinction.

« Nos enfants vont mourir dans les 10 à 20 prochaines années. » Quel est le fondement scientifique de ces allégations ? » Andrew Neil, de la BBC, a interrogé le mois dernier une porte-parole de XR visiblement mal à l’aise.
« Il est vrai que ces affirmations ont été contestées », répond-elle. « Il y a des scientifiques qui sont d’accord et d’autres qui disent que ce n’est pas vrai. Mais le problème général, c’est que ces morts vont bien se produire. » 

« Mais la plupart des scientifiques ne sont pas d’accord avec cela » poursuit Neil. « J’ai examiné les rapports du Giec et je ne vois aucune référence à des milliards de personnes qui mourront, ou à de telles conséquences pour les enfants dans 20 ans. Comment mourraient-ils ? » « Des migrations de masse à travers le monde ont déjà lieu en raison de la sécheresse prolongée qui sévit dans certains pays, en particulier en Asie du Sud. Il y a des incendies de forêt en Indonésie, dans la forêt amazonienne, en Sibérie, dans l’Arctique », dit-elle.
Mais en disant cela, la porte-parole de XR a grossièrement déformé la science. « Il existe des preuves solides que les catastrophes déplacent des personnes dans le monde entier, note le Giec, mais des preuves limitées que le changement climatique ou l’élévation du niveau de la mer en sont la cause directe. » Qu’en est-il de cette « migration de masse » ? « La majorité des mouvements de population qui en résultent ont tendance à se produire à l’intérieur des frontières des pays touchés », explique le Giec. […]

Qu’en est-il de l’élévation du niveau de la mer ?
Le Giec estime que le niveau de la mer pourrait monter de deux pieds (0,6 mètre) d’ici 2100. Est-ce que cela semble apocalyptique ou même « ingérable » ? Considérons qu’un tiers des Pays-Bas se trouve sous le niveau de la mer et que certaines régions se trouvent à sept mètres sous le niveau de la mer. On pourrait objecter que les Pays-Bas sont riches alors que le Bangladesh est pauvre. Mais les Pays-Bas se sont adaptés à la vie sous le niveau de la mer il y a quatre cents ans. La technologie s’est un peu améliorée depuis.

Qu’en est-il des allégations de mauvaises récoltes, de famine et de mortalité massive ?
C’est de la science-fiction, pas de la science. Aujourd’hui, les humains produisent suffisamment de nourriture pour 10 milliards de personnes, soit 25 % de plus que ce dont nous avons besoin, et les organismes scientifiques prédisent une augmentation de cette tendance, et non un déclin. L’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) prévoit une augmentation des rendements agricoles de 30 % d’ici 2050. Et les régions les plus pauvres du monde, comme l’Afrique subsaharienne, devraient connaître des augmentations de 80 à 90 %. Personne ne suggère que le changement climatique n’aura pas d’impact négatif sur le rendement des cultures. Cela se pourrait. Mais ces baisses doivent être relativisées. […]
Ce qui me dérange pour partie dans la rhétorique apocalyptique des activistes du climat, c’est qu’elle s’accompagne souvent d’exigences visant à refuser aux pays pauvres les sources d’énergie bon marché dont ils ont besoin pour se développer. J’ai constaté que de nombreux scientifiques partagent mes préoccupations.

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2379
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par véronique69 le Mer 11 Déc 2019 - 14:55

...


Dernière édition par véronique69 le Mer 11 Déc 2019 - 16:17, édité 2 fois

véronique69
Contemplatif

Féminin Messages : 1792
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Isabelle-Marie le Mer 11 Déc 2019 - 15:47

@véronique69 a écrit:chuut, attention à rester modéré par rapport à Greta tenue en grande considération, semble-t-il, à Rome…
(et le salon beige n'est pas un site très apprécié, semble-t-il encore, par la modération, donc il ne faut pas faire trop de référence à ce site ,territoire en héritage)


vous êtes sérieuse, ou vous plaisantez ? le Pape l'a rencontrée une fois, je crois, et encore pas dans un cadre privé.

Sur la question du climat, les personnes à qui j'en parle (dernièrement à un jeune camarade de mon fils qui fait une thèse, en mathématiques, sur le sujet) me disent que l'hypothèse que le réchauffement soit dû à des causes purement naturelles (activité solaire ou autre) n'est pas tenable. Jamais dans toute l'histoire climatologique il n'y a eu un tel réchauffement, à une vitesse aussi accélérée, même si nous remontons à l'époque des dinosaures ! Et même s'il y a manipulation, ou récupération par le gouvernement pour nous faire payer des taxes en plus...nous ne devrions pas jeter le bébé avec l'eau du bain et nier le rôle de l'activité humaine. 

Evidemment on peut aussi dire, certains le font, que c'est un châtiment de Dieu mais non, Dieu n'intervient pas pour nous punir. En théologie si j'ai bien compris, on parle de la permission de Dieu qui permet le mal et ses conséquences mais ne le provoque pas tout exprès pour nous punir !!
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6022
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Zamie le Mer 11 Déc 2019 - 16:48

“(…) Lors de son discours à l’ONU, le 23 septembre 2019, Greta Thunberg est allée trop loin. Dans son style habituel, percutant et inquisiteur, elle a asséné aux représentants face à elle : « Vous nous demandez à nous, les jeunes, de vous donner de l’espoir ? Comment osez-vous ? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses ». Mauvaise pioche Greta. Mauvais procès.
Face à celle, à l’opposé des « jeunes » dont elle se fait la porte-parole, se trouve une génération critiquable sur maints aspects, qui a bien vécu, à crédit, en endettant sa descendance pour des décennies. Mais d’un point de vue environnemental, Greta distribue les leçons de morale à la génération qui a pris conscience la première du réchauffement climatique, et qui la première a engagé des mesures pour lutter contre. Elle s’adresse à la génération qui a su comprendre et solutionner la gestion des CFC qui causaient le trou dans la couche d’ozone, et qui est refermé depuis. Elle s’adresse à la génération qui prend le mieux soin de ses sols, de ses ressources, de ses forêts… C’est aussi, aux USA et en Europe, la première génération à avoir su concilier croissance économique et réduction des émissions de gaz à effet de serre. C’est la génération du protocole de Kyoto et des accords de Paris (…)
La France, dont la taxe carbone est une des plus élevées du monde, et dont le nucléaire garantit des émissions de CO2 par habitant parmi les plus faibles de la planète, se retrouve ainsi sur le banc des accusés, tandis que des pays qui n’avaient pas ratifié le texte de l’ONU comme les USA, ou qui polluent de manière endémique comme la Chine ou l’Inde, ne sont pas inquiétés (…)
Les discours de Greta Thunberg sont généralement riches en reproches, mais pauvres en solutions. Ilssont surtout teintés d’écologisme radical, proches des discours d’extrême-gauche, et réitèrent éternellement les mêmes erreurs malthusiennes et luddites.
Cet écologisme d’extrême-gauche a pourtant montré depuis longtemps ses incohérences, en soutenant qu’il fallait écouter l’expertise des scientifiques sur le réchauffement climatique, mais pas sur le glyphosate par exemple. Ou encore en pestant contre les émissions de CO2, mais en luttant en même temps contre le nucléaire qui est l’énergie la plus propre avec l’hydroélectrique. (Avec pour résultat, comme le rappelle le docteur Alexandre, que 86% des 18-24 ans pensent à tort que le nucléaire émet du CO2).
Que dire du reste de cette gauche qui vante des taxes carbone étouffant les plus pauvres de leurs compatriotes ? (…)
A 16 ans surtout, on n’a pas connu les horreurs du passé. Face à Greta à l’ONU, quelques-uns avaient souffert du nazisme, plus encore avaient souffert du communisme, et d’autres souffrent toujours de l’islamisme. Ces gens savent comment un totalitarisme s’installe. Ces gens savent au fond d’eux que les pires régimes de l’histoire vantaient tous l’intérêt général au-dessus de l’intérêt particulier. Ces gens savent au fond d’eux, où peuvent mener des décisions prises sous le coup de l’émotion et de la peur.
L’écologisme n’est pas un totalitarisme. Mais sa consanguinité avec l’extrême gauche, la nécessité de le faire appliquer par un Etat omniprésent et centralisateur, sa façon de s’imposer par des discours irrationnels et apocalyptiques, et le caractère radical et liberticide des solutions qu’il propose, incitent à le surveiller de près et ne pas tolérer ses dérives.

https://www.lesalonbeige.fr/les-discours-de-greta-thunberg-sont-riches-en-reproches-pauvres-en-solutions-mais-teintes-decologisme-radical-proches-des-discours-dextreme-gauche/

Mondialisme et déviations PastedGraphic
Voici une manipulation des cartes météos destinée à créer un stress écologiste avec l’objectif de multiplier  les taxes et les interdictions multiples. Le tout dans des conditions météorologiques classiques et récurrentes. Passer la carte du vert (chouette il fait chaud) à du gros rouge (nous allons tous mourir !) :
Mondialisme et déviations PastedGraphic_1
https://www.lesalonbeige.fr/manipulation-de-lopinion-sur-le-climat-pour-creer-un-stress/



L’origine anthropique du réchauffement de la planète est cependant une conjecture non prouvée, déduite uniquement de certains modèles climatiques, c’est-à-dire de programmes informatiques complexes, appelés General Circulation Models. Au contraire, la littérature scientifique a de plus en plus mis en évidence l’existence d’une variabilité climatique naturelle que les modèles ne sont pas capables de reproduire. Cette variabilité naturelle explique une part importante du réchauffement climatique observé depuis 1850. La responsabilité anthropique du changement climatique observée au siècle dernier est donc exagérée de façon injustifiée et les prévisions catastrophiques ne sont pas réalistes.
Le climat est le système le plus complexe présent sur notre planète, nous devons donc l’aborder avec des méthodes appropriées et adaptées à son niveau de complexité. Les modèles de simulation climatique ne reproduisent pas la variabilité naturelle observée du climat et, en particulier, ne reconstituent pas les périodes chaudes des 10000 dernières années. Celles-ci se sont répétées à peu près tous les mille ans et incluent la bien connue Période Chaude Médiévale (Réchauffement climatique de l’an mil), la Période Chaude Romaine (Optimum climatique romain), et de manière générale, de grandes périodes chaudes pendant l’Optimum climatique de l’Holocène. Ces périodes du passé ont même été plus chaudes que la période actuelle, bien que la concentration de CO2 ait été inférieure à la concentration actuelle, alors qu’elles sont liées aux cycles millénaires de l’activité solaire. Ces effets ne sont pas reproduits par les modèles.


https://www.lesalonbeige.fr/origine-anthropique-du-rechauffement-de-la-planete-il-y-a-bien-des-scientifiques-dissidents/
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3229
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Calex le Mer 11 Déc 2019 - 17:37

@Isabelle-Marie a écrit:les personnes à qui j'en parle (dernièrement à un jeune camarade de mon fils qui fait une thèse, en mathématiques, sur le sujet) me disent que l'hypothèse que le réchauffement soit dû à des causes purement naturelles (activité solaire ou autre) n'est pas tenable. Jamais dans toute l'histoire climatologique il n'y a eu un tel réchauffement, à une vitesse aussi accélérée, même si nous remontons à l'époque des dinosaures !

Dans les années 70, c'est le refroidissement climatique que l'on nous vendait Wink , en même temps que la famine pour l'an 2000 (cf. la couverture du Time).
Au début des années 90, dans les universités françaises, des professeurs de géomorphologie climatique prédisaient encore un refroidissement climatique.

Des réchauffements climatiques il y en a toujours eu : l'homme moderne a côtoyé le mammouth il y a 12.000 ans, animal qui a disparu à cause d'une hausse des températures.
Le réchauffement climatique actuel permettra la mise en culture de dizaines de millions d’hectares de terres non arables jusqu'à présent en raison du climat trop froid : de quoi nourrir plusieurs milliards d'hommes supplémentaires.

L'ami de votre fils n'aurait jamais pu réaliser une thèse sur l'origine non anthropique du réchauffement car le diktat de la nouvelle religion "réchauffiste" ne lui aurait pas permis de trouver un directeur de recherche. Rien que cela suffit à révéler son essence mensongère. Cette idéologie a été créée à destination des populations post-chrétiennes afin qu'elles adorent la Création et ne cherchent surtout pas le Créateur.
Autre point important : le réchauffement est un marché estimé à 80.000 milliards de dollars (dont taxes et impôts) pour les prochaines décennies : marché qui évidemment serait de zéro dollar si le réchauffement était d'origine non anthropique.
Dernier point, le plus important : tous ceux qui sont à l’œuvre derrière la fable du réchauffement anthropique ont en commun la détestation du Christ et de son Église, c'est-à-dire de la Vérité. Par conséquent de leurs bouches ne peuvent sortir que des mensonges.

Mondialisme et déviations 12273110


Dernière édition par Calex le Mer 11 Déc 2019 - 22:18, édité 9 fois
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1225
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par purgatoire2000 le Mer 11 Déc 2019 - 22:01

@territoire en héritage a écrit:.

On est passé de la défense des coquelicots à la volonté de détruire l’homme blanc, hétérosexuel, chrétien et européen


"Un peu" de propagande minable ... :

https://www.lesalonbeige.fr/on-est-passe-de-la-defense-des-coquelicots-a-la-volonte-de-detruire-lhomme-blanc-heterosexuel-chretien-et-europeen/

...

Par Michel Janva le 9 décembre 2019

On est passé de la défense des coquelicots à la volonté de détruire l’homme blanc, hétérosexuel, chrétien et européen
  Par Michel Janva le 9 décembre 2019  Les commentaires sont fermés
Mondialisme et déviations 000_1cm7cc-1050x600

Greta Thunberg a co-signé une tribune, dans laquelle il est affirmé :


la crise climatique ne concerne pas que l’environnement.

C’est une crise des droits de l’homme, de la justice et de la volonté politique. Les systèmes d’oppression coloniaux, racistes et patriarcaux l’ont créée et alimentée
”.
.


Au lieu d'aller poser son derrière sur un banc de l'école pour apprendre des choses plus utiles cette pauvre fille se fait manipulé par des adultes malfaisants en premiers lieu ses parents et bien sûr toute la communauté onusienne bien pensante.

C 'est de pire en pire en effet car on passe d'un discours écologique punitif à de la propagande anti-raciste digne du discours d'extrême gauche, de gauchistes qui ne pensent plus mais qui jugent et condamnent.
purgatoire2000
purgatoire2000
Pour le roi

Masculin Messages : 615
Inscription : 04/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par purgatoire2000 le Mer 11 Déc 2019 - 22:02

@Isabelle-Marie a écrit:

vous êtes sérieuse, ou vous plaisantez ? le Pape l'a rencontrée une fois, je crois, et encore pas dans un cadre privé.

Sur la question du climat, les personnes à qui j'en parle (dernièrement à un jeune camarade de mon fils qui fait une thèse, en mathématiques, sur le sujet) me disent que l'hypothèse que le réchauffement soit dû à des causes purement naturelles (activité solaire ou autre) n'est pas tenable. Jamais dans toute l'histoire climatologique il n'y a eu un tel réchauffement, à une vitesse aussi accélérée, même si nous remontons à l'époque des dinosaures ! Et même s'il y a manipulation, ou récupération par le gouvernement pour nous faire payer des taxes en plus...nous ne devrions pas jeter le bébé avec l'eau du bain et nier le rôle de l'activité humaine. 

Evidemment on peut aussi dire, certains le font, que c'est un châtiment de Dieu mais non, Dieu n'intervient pas pour nous punir. En théologie si j'ai bien compris, on parle de la permission de Dieu qui permet le mal et ses conséquences mais ne le provoque pas tout exprès pour nous punir !!

Le camarade de votre fils se trompe comme il l'a appris de prof qui se trompent et qui le savent très bien.
purgatoire2000
purgatoire2000
Pour le roi

Masculin Messages : 615
Inscription : 04/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Desiderius Ulixes le Mer 11 Déc 2019 - 22:14

Une chose est certaine aujourd'hui, c'est que si on tient à garder son job, il ne faut surtout pas quitter l'autoroute... c'est la condition même pour pouvoir manger à la gamelle...

Ah, si nous ne mangions plus, les langues se délieraient peut-être, enfin par sûr...
Desiderius Ulixes
Desiderius Ulixes
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1130
Age : 57
Inscription : 04/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Calex le Mer 11 Déc 2019 - 22:25

Il faut être honnête et dire qu'il existe en effet une preuve irréfutable du réchauffement climatique d'origine anthropique




Mondialisme et déviations 06f05610
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1225
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par purgatoire2000 le Mer 11 Déc 2019 - 22:34

@Calex a écrit:Il faut être honnête et dire qu'il existe en effet une preuve irréfutable du réchauffement climatique d'origine anthropique




Mondialisme et déviations 06f05610


MDR !!! Applaudissement

Un pronostique pour 2030 ?
purgatoire2000
purgatoire2000
Pour le roi

Masculin Messages : 615
Inscription : 04/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Philippe-Antoine le Mer 11 Déc 2019 - 22:49

Mon pronostic pour 2030? : fin de cycle et retour à la case départ

Mondialisme et déviations Classic-Adam-and-Eve-Garden-of-Eden-manmade-oil-painting-60-90cm.jpg_640x640q70.jpg_
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4328
Age : 67
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Calex le Mer 11 Déc 2019 - 23:48

.


Dernière édition par Calex le Jeu 12 Déc 2019 - 1:05, édité 3 fois
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1225
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par territoire en héritage le Mer 11 Déc 2019 - 23:59

.

L'urgence climatique est un leurre, de François Gervais :

https://www.bvoltaire.fr/livre-lurgence-climatique-est-un-leurre-de-francois-gervais/

...

Le physicien français François Gervais vient de publier un livre intitulé L’urgence climatique est un leurre (Éditions Le Toucan) dans lequel il confirme ce qu’il avait écrit dans son précédent ouvrage (L’Innocence du carbone), à savoir que le gaz carbonique n’est ni un poison, ni le principal responsable du réchauffement de 0,6 °C qui a eu lieu entre 1975 et 1998.


1998 ? Oui, car depuis lors, le réchauffement ferait une « pause », selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ! Vingt ans de « pause », donc, et aucun fait observable qui permettrait d’affirmer une reprise du réchauffement ; toutes les annonces du GIEC ne reposent que sur des modélisations informatiques qui sont régulièrement démenties par les observations.
Le réchauffement est devenu changement puis dérèglement climatique ; face à l’évidence empirique, le GIEC est contraint d’adapter sa prophétie. Le réchauffement prévu par le GIEC d’ici 2100 était de 6 degrés vers 2005 ; il n’est plus que de 3 degrés, et ce chiffre est contesté par plus de 2.800 articles publiés ces dernières années dans des revues scientifiques à comité de lecture, soit plus de la moitié des 5.000 articles scientifiques publiés sur ce sujet. Les scientifiques « climato-sceptiques » ne sont pas une petite minorité, comme le répètent sans cesse les propagandistes subventionnés des médias, les politiciens, les altermondialistes et l’ONU, mais aussi le monde de la finance.


Pour ce dernier, la lutte contre le réchauffement climatique est une aubaine extraordinaire ; la Banque mondiale a calculé le montant global des investissements destinés à la « lutte contre le réchauffement » : 89.000 milliards de dollars d’ici 2030, qui seront payés par les contribuables. Le « green business » est déjà une très juteuse affaire pour tous ceux qui ont investi dans des « fermes » éoliennes et solaires dont le surcoût des prix de production est facturé aux consommateurs d’électricité.


François Gervais rappelle que le CO2 n’est pas un poison mais un composant essentiel du cycle de la vie. L’augmentation de sa concentration (de l’ordre de 2 ppm* par an) dans l’atmosphère a provoqué le verdissement de 18 millions de km2 de terres et l’amélioration des rendements agricoles ; en effet, le CO2 est le principal nutriment des végétaux. L’augmentation du taux de CO2 est donc une chance pour tous les affamés de la planète, laquelle a connu des taux de CO2 très supérieurs dans le passé.


En 1975, des climatologues, parfois ceux qui ont annoncé un réchauffement de 6 °C, et même de 10 °C par la suite, prophétisaient un nouvel âge glaciaire ! Depuis 1998, la température ne monte plus, comme l’a reconnu le GIEC, bien que les humains n’aient jamais rejeté autant de gaz carbonique.

L’augmentation de température qui a eu lieu entre 1975 et 1998 était-elle liée aux émissions de CO2, comme l’a affirmé un peu vite la secte onusienne ? Pour une très petite part seulement, répond François Gervais, qui considère, comme de très nombreux autres physiciens, dont des titulaires du prix Nobel, que ce sont essentiellement des variations naturelles liées aux fluctuations du flux solaire qui sont en cause.


Selon François Gervais, il n’y a donc aucune urgence qui serait imposée par le changement climatique ; l’augmentation de la température moyenne mondiale liée au CO2 sera inférieure à 0,5 °C d’ici 2100. Nous avons donc le temps de mettre au point des alternatives aux énergies fossiles qui ne soient pas intermittentes (éolien et solaire sont de très mauvaises solutions).

Un livre à lire absolument pour y voir plus clair sur un sujet dont seuls les porte-parole du GIEC sont autorisés à parler dans les médias.
.

https://www.contrepoints.org/2019/05/29/345562-lurgence-climatique-est-un-leurre-de-francois-gervais

...

L’urgence climatique est un leurre, de François Gervais
« L’urgence climatique est un leurre » contient des dizaines de références qui démontrent que la propagande climatique est la fumisterie la plus éhontée et la plus dispendieuse de l’histoire de l’Humanité.



L’urgence climatique est un leurre, le livre de François Gervais, physicien et expert reviewer du rapport AR5 du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), professeur émérite de l’université de Tours et ancien directeur d’un laboratoire du CNRS, contient des dizaines de références aux travaux, déclarations, articles dans des revues scientifiques à comité de lecture de spécialistes du climat qui démontrent que la propagande climatique est la fumisterie la plus éhontée et la plus dispendieuse de l’histoire de l’Humanité.
Le CO2, ce polluant, a été déclaré coupable des pires maux de la Terre : la disparition de la banquise (en retard de quelques années – décennies ? siècles ? millénaires ? Qu’importe ! – sur les prédictions qu’Al Gore a proférées en 2008), la hausse du niveau des mers, les sécheresses, les inondations, les canicules, les blizzards, les séismes, les tsunamis, certaines maladies… Qu’en est-il ?

Panique sur le CO2




En fait, relève François Gervais, la combustion des ressources fossiles a entraîné une augmentation du taux de CO2 dans l’air de 0,03 % à 0,04 % en volume, c’est-à-dire que, « parmi 10 000 molécules d’air sec, on compte à peu près 7808 molécules d’azote, 2096 molécules d’oxygène, 92 atomes d’argon, gaz qualifié de rare, et seulement 4 molécules de gaz carbonique. » Le fait de passer de 3 à 4 molécules de CO2, une molécule supplémentaire parmi 10 000 molécules d’air sec ou 10 500 molécules d’air humide justifie-t-il un tel émoi ?

Outre que l’effet prétendument néfaste de cette molécule supplémentaire est indiscernable, François Gervais rappelle que le carbone n’est nullement un polluant, bien au contraire. Il est irremplaçable pour notre organisme, indispensable pour la faune et pour la flore. Lutter contre ce fertilisant gratuit pour la végétation et la chaîne marine se ferait au détriment des 70 % de la population mondiale qui vivent dans des zones rurales ou côtières.

Depuis la fin du siècle dernier, le réchauffement du climat s’est avéré moindre (jusqu’à dix fois !) que les modèles ne le prévoyaient et de nombreuses observations font valoir que le Soleil exerce dans les variations du climat une influence beaucoup plus déterminante que l’Homme.
Selon certains travaux, nous pourrions même être à la veille d’une période de refroidissement climatique. Non seulement il n’y a pas de quoi nous taxer tant et plus pour éviter un quelconque réchauffement, mais encore cela devrait-il nous inciter à préserver nos sources d’énergie abondante à coûts réduits et à nous méfier de la précarité des sources intermittentes afin de nous prémunir contre le froid, car ce dernier tue beaucoup plus sûrement que la chaleur. François Gervais constate : « Dans l’histoire de la planète des concentrations de CO2 très supérieures à la valeur actuelle n’ont pas empêché des glaciations. »

Baisse des températures




Antero Ollila, de l’École de science et de technologie de l’Université d’Aalto (Finlande), est parvenu à construire un modèle combinant variabilité naturelle du climat depuis le dernier Petit Âge glaciaire de 1630 à 2015 et contribution anthropique. Ce modèle reproduit l’évolution passée du climat à 0,09° C près, bien plus fidèlement que ne le permettent les modèles utilisés par le GIEC. Envisageant une augmentation du CO2 dans l’atmosphère supérieure à la moyenne des observations et différents scénarios d’irradiance solaire, le professeur finlandais arrive à la conclusion que dans tous les scénarios la température de la planète baisserait de quelques dixièmes de degrés à partir de 2020 !
Cette étude qui est l’une des plus complètes sur l’avenir climatique de la planète n’a rien d’alarmiste. François Gervais conclut, dans son livre remarquable de limpidité, à lire de toute urgence (climatique) : « Gageons qu’à ce titre, il est à craindre que cette étude n’intéresse pas les médias. Taxer le Soleil, les planètes, les nuages ? Sans doute nos dirigeants trouveront-ils plus commode et plus rentable de continuer à taxer le carbone. »
« Alors, avant de voter, réfléchissez quand même un peu ! », pourrions-nous donc ajouter, en cette veille d’élections européennes, fédérales et régionales en Belgique, comme l’avait lancé une polémiste sur une chaîne de télévision belge à forte audience lors d’un débat qui lui a coûté son job.
L’urgence climatique est un leurre, François Gervais, 304 pages, Éditions du Toucan, L’Artilleur.




cf. aussi par exemple :

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/08/07/catastrophisme-climatique-i-les-origines-politiques-du-mouvement/

Mondialisme et déviations La-greta

...

Riccardo Cascioli
7 août 2019
NBQ (La Bussola)
Ma traduction


La propagande martelante qui, depuis des années, lance des alertes quotidiennes sur le réchauffement climatique d’origine anthropique, a produit dans l’imaginaire collectif une perception déformée de la réalité, des mécanismes de la nature aux relations entre développement et environnement, de la connaissance du climat au rôle des activités humaines. La NBQ entame donc une série d’articles qui aborderont des aspects spécifiques de la réalité déformée par la propagande sur les changements climatiques. Nous commençons par les racines du mouvement contre le changement climatique, qui ne sont nullement scientifiques mais politiques et idéologiques. Ce n’est pas un hasard si, ces jours-ci, nous avons vu l’icône adolescente de la lutte contre le changement climatique, Greta Thunberg, apporter son soutien à la Gay Pride suédoise.



Il faut peu de temps pour s’en rendre compte, mais le climat d’hystérie collective qui s’est créé à ce sujet, l’alarmisme exaspéré qui nous atteint quotidiennement par les journaux, la radio et la télévision, le martèlement d’une propagande constante depuis des années ont désormais engendré dans l’opinion publique une distorsion de la perception du réel. Nous sommes aujourd’hui convaincus que nous vivons dans le pire des mondes, au bord de l’abîme, dans l’anxiété de ce que le climat pourrait nous réserver dans un avenir proche à cause de nos mauvaises actions.
Le visage souriant de Greta Thunberg, l’adolescente devenue symbole de la lutte contre le changement climatique, qui sur sa page Facebook fait l’éloge de la Gay Pride de Stockholm, a peut-être surpris les plus naïfs et embarrassé tel journaliste ou intellectuel catholique ayant pris à la hâte le train du « modèle Greta ». Mais elle est parfaitement cohérente avec ce que représente la lutte contre le réchauffement climatique ou le changement climatique.
Dans cette situation, avec l’humanité dos au mur, ce qui est sacrifié, c’est l’exercice de la raison, la capacité de poser des questions sur ce qui nous est offert ou imposé, regarder la réalité pour ce qu’elle est. C’est ainsi que, face à une adolescente atteinte du syndrome d’Asperger, qui parle comme un livre alors qu’elle n’a aucune connaissance scientifique sérieuse, au lieu d’invoquer l’intervention des assistantes sociales (là, oui, il en faudrait!) pour l’arracher à ceux qui l’utilisent à des fins idéologiques et commerciales, on la transforme en une sorte de prêtresse qui officie dans les forums internationaux et devant qui se prosternent tous les grands de la planète, sans parler des intellectuels et des ecclésiastiques catholiques.
Une situation ridicule, sans précédent, dont nous ne nous rendons même pas compte.
Mais justement, comme on vient de le dire, des années de propagande martelante ont produit une sidération, une grave distorsion dans la compréhension de la réalité, des mécanismes de la nature au rapport entre développement et environnement, de la connaissance du climat au rôle des activités humaines. C’est pourquoi nous avons décidé de consacrer, à partir d’aujourd’hui, quelques articles à des aspects spécifiques falsifiés par cette hystérie collective.
Le seul cas de Greta avec le drapeau arc-en-ciel nous donne l’occasion d’aborder brièvement un premier aspect de la question, autrement dit le lien entre les différentes idéologies dominantes aujourd’hui : l’écologisme et l’homosexualisme, tout d’abord.

Selon la présentation des nouvelles qui nous arrivent à propos du changement climatique, nous sommes amenés à réfléchir à l’existence d’une vérité scientifique (le réchauffement climatique causé par l’homme, qui nous conduit à la catastrophe) à laquelle les chefs de gouvernement n’accordent pas suffisamment de crédit, étant donné qu’il faut des années pour parvenir à des accords internationaux qui sont encore trop généraux.
[...]
Ainsi, l’environnementalisme est dès ses origines la conservation de la nature et la tentative de contenir la présence humaine. Le mythe de la surpopulation précède dans le temps celui du réchauffement climatique, mais le modus operandi est le même et aussi l’objectif. A tel point que dans les années 1970, la relation entre l’écologisme et le mouvement de contrôle des naissances se règle au cri de « la population pollue ».
La promotion de l’homosexualité doit aussi beaucoup au mouvement de contrôle des naissances, et la raison en est évidente: les couples homosexuels sont par nature stériles et, par conséquent, plus il y a d’homosexuels, plus il est facile d’obtenir une baisse de fertilité.
La cause du changement climatique, avec toutes les craintes qu’il suscite, va dans le même sens, à tel point qu’il existe un mouvement d’opinion important qui s’engage à avoir un nombre minimum d’enfants ou même aucun, pour sauver la planète.


Dans la relation entre les mouvements LGBT et les groupes luttant contre le changement climatique, des facteurs contingents entrent ensuite en ligne de compte. Depuis des années, des groupes LGBT spécifiques, comme les Queers for the climate, participent à des marches climatiques, en particulier aux États-Unis. Le fil conducteur qui les lie – il suffit de lire leurs articles et essais sur le sujet – est aussi la perception d’une lutte commune pour la libération, une lutte pour la justice sociale, où les stratégies gagnantes des uns (les LGBT) sont une école pour les autres. Il ne faut pas oublier non plus que tous ces mouvements idéologiques et culturels trouvent leur écho dans les agences des Nations Unies, d’où naissent et se diffusent les mots d’ordre, qui deviennent rapidement un patrimoine commun.
Du reste, ces courants idéologiques ont connu le succès quand ils ont rencontré la politique: c’est ainsi que, contrairement à ce que l’on croit, même la science est devenue au service de la politique. Quoi qu’on en pense, ce sont les gouvernements et les forces politiques qui tirent les fils de l’alarmisme climatique.

Un seul exemple: le GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat, en anglais IPCC; Intergovernmental Panel on Climate Change), l’organe des Nations Unies qui s’occupe des changements climatiques. Il est connu comme le plus haut organe scientifique, auteur des fameux Rapports qui sont la source principale des politiques mondiales en matière de changement climatique.
En réalité, non seulement le GIEC n’exerce pas d’activités scientifiques en propre (les rapports ne sont qu’un recueil et un résumé des études disponibles), mais c’est un organe purement politique, bien qu’il soit aussi composé de scientifiques. Le nom lui-même le dit: il s’appelle « Groupe intergouvernemental », parce que ce sont les gouvernements qui décident qui est responsable et ce sont les gouvernements qui ont le dernier mot sur le rapport final. Ce n’est pas un hasard si, ces dernières années, il y a eu de nombreux cas de scientifiques faisant autorité qui ont démissionné précisément en raison de l’approche idéologique et politique qu’on veut donner à l’examen scientifique. En fait, les derniers présidents du GIEC ne sont nullement des scientifiques : l’Indien Rajendra Pachauri, qui a occupé ce poste de 2002 à 2015, est un ingénieur spécialiste des chemins de fer, alors que l’actuel, le coréen Hoesung Lee, est un économiste.

.

aussi plus d'infos sur : 

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/tag/climat/

etc ...

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2379
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Philippe-Antoine le Jeu 12 Déc 2019 - 9:15

Au sujet du réchauffement climatique, on entend tout et son contraire, donc difficile dans ces conditions d'avoir des certitudes scientifiques.
Par contre, si le "thermostat" est déréglé, ce qui est sûr c'est que c'est la conséquence du péché qui refroidit le coeur de l'Homme et va jusqu'à " percer la voûte des cieux". Il y a donc bien une relation entre l'Homme et le reste de la Création.
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4328
Age : 67
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisme et déviations Empty Re: Mondialisme et déviations

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum