Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Les animaux ont une âme

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par P4572 le Sam 11 Sep 2010 - 23:22

Oui Violaine,

C'est cela ; ne craignez pas que je galvaude les saintes écritures ni l'enseignement de l'Eglise.

Pour les animaux, la genèse dit bien " souffle de vie ".

L'âme humaine, telle que vous l'évoquez est à la fois coeur et esprit ou si vous préférez coeur et conscience.

@J-M

J'aime votre côté carré , votre intelligence structurée.

A propos du saint-Esprit , j'aime énormément cette prière du MSM : " viens, esprit-Saint, viens par la puissante intercession du coeur Immaculée de Marie , ton épouse bien aimée "

bon dimanche à toutes deux

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Manuela le Dim 12 Sep 2010 - 4:13







Bonjour pax et bonum,


Merci pour ce que vous avez écrit sur les animaux ont une âme, j`ai bien aimé vous lire.

Oui nos les animaux ont une âme et panetier la trés bien expliquer aussi. Merci.
avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Joannes Maria le Dim 12 Sep 2010 - 5:39

@ Violaine,

Le siège des facultés dont vous parlez relève de l'esprit de l'être humain et non de l'âme, l'âme spirituelle créée par Dieu.

Ce qui diffère l'animal de l'homme c'est son esprit.

Les animaux n'ont pas d'esprit. Ils ne peuvent raisonner ou penser et ne savent pas qu'ils existent (capacité de réflexivité ou connaissance de soi propre à l'esprit humain).

Enfin, les animaux n'ayant conscience du mal qu'ils peuvent faire, la notion de péché n'existe pas pour eux devant le Créateur de toutes choses.

Bien cordialement en Jésus et Marie.


Dernière édition par Joannes Maria le Lun 13 Sep 2010 - 17:29, édité 1 fois
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2166
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par pax et bonum le Dim 12 Sep 2010 - 16:52

La finalité de l'animal,c'est l'homme.
La finalité de l'homme,c'est Dieu.
Donc on pourrait penser que tout ce qui est humanisé chez l'animal n'est pas réduit en cendres mais est appelé à une certaine résurrection,d'une manière mystérieuse.
tout bien rescuscite.
Inversement ,on peut penser que chez l'homme,tout ce qui est trop animalier est destiné à être réduit en cendres,et si l'on réfléchit bien,il y a beaucoup chez l'homme à être réduit en cendres.
La pensée de Violaine est admise et exprime celle de St Thomas d'Aquin et des scholastiques qui n'ont pas choisi de forger leur anthropologie sur la Bible mais sur les philosophes grecs,Platon,Plotin et surtout Aristote.
Mais un juif,par exemple ,ne peut pas s'accorder avec cette structure binaire de l'homme qui est un apauvrissement.
Un homme spirituel du 20ème siècle,Lanza del Vasto,dans son traité de la vie intérieure,développe l'idée qu'en lui,l'homme est Père,Fils et Esprit et que 'il marche sur deux jambes,il vit en "Trinité".
Dans la Bible,comme dit Panetier,Dieu insufle son esprit à l'homme dans une Création renouvelé,comme dans la vision d'Ezechiel des ossements dessechés qui se recouvrent de chair et reprennent vie.
Comme le dit Joannes Maria,l'esprit humain lui permet la réflexivité,éclaire sa conscience et surtout,par delà le bien et le mal qui est encore une manière binaire de voir les choses,lui permet de connaître Dieu et de l'approcher.
avatar
pax et bonum
Dans la prière

Masculin Messages : 5940
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Joannes Maria le Dim 12 Sep 2010 - 17:15

Merci à l'Esprit-Saint qui souffle et passe à travers chacun.

Bien à vous,

Joannes Maria.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2166
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Gilles le Dim 12 Sep 2010 - 17:18

Lors du "du renouvellement de toutes choses", je crois effectivement que nous verrons toutes sortes d'animaux au Ciel.

Et j'ai trouvé ceci dans l'ancien Testament...


"Le loup habitera avec l'agneau, Et la panthère se couchera avec le chevreau; Le veau, le lionceau, et le bétail qu'on engraisse, seront ensemble, Et un petit enfant les conduira". (Ésaïe 11:6)

Quel merveilleux jour béni que sera celui-là ! Que ton Règne vienne Seigneur Jésus !

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 61
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Joannes Maria le Dim 12 Sep 2010 - 17:43

Merci cher Gilles. Soyez béni.

Isaïe (Esaïe pour nos amis protestants) est appelé le 5 ième évangéliste selon la tradition catholique comme aimait le rappeler le Saint Père Jean-Paul II.

C'est un Livre à méditer profondément en cette fin des temps, où de nombreux passages s'actualisent jusqu'à l'établissement des cieux nouveaux et de la terre nouvelle selon Is 65,17.

Bien cordialement en Jésus et Marie.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2166
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Gilles le Dim 12 Sep 2010 - 17:50

Soyez bénie également chère "Joannes Maria" !

Comme nous attendons tous en "soupirant" ce merveilleux jour où le Roi des Rois "renouvellera toutes choses".

Au fait, j'ignorais que notre regretté Pape Jean Paul II appelait le prophète Esaïe le cinquième évangéliste... C'est très bien ainsi car les écrits de ce grand prophète sont tellement d'actualité.

Bien fraternellement en notre Cher Sauveur et Seigneur...

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 61
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par edelweiss le Lun 13 Sep 2010 - 0:42

Bonjour à tous voilà quelques versets bibliques qui vous donneront la réponse à toutes vos questions.
C'est les Saintes Ecritures la première source de la foi chrétienne.


Dieu et les animaux

Une vie animale a du prix pour Dieu
Lévitique 24:18 Celui qui frappe mortellement une bête en donnera une compensation : vie pour vie.

Dieu se sert d'un animal pour convertir un prophète
2 Pierre 2 : 16 Mais il reçut des reproches pour sa désobéissance. En effet, une ânesse muette se mit à parler en prenant une voix humaine et arrêta l’action insensée du prophète.

Les animaux glorifieront le Seigneur (au futur)
Esaïe 43:20 Les animaux sauvages me glorifieront

Les animaux louent le Seigneur
Psaumes 148:10 animaux et vous toutes, bêtes, bestioles et oiseaux, louez le Seigneur


Les animaux ont le même sort que les humains
Ecclésiaste 3:19 Car le sort des humains et le sort de la bête ne sont pas différents ; l’un meurt comme l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’humain sur la bête est nulle : tout n’est que futilité.



Un chrétien ne doit pas manger de viande égorgée en sacrifice
Actes 15:20 mais de leur écrire qu’ils s’abstiennent des souillures des idoles, de l’inconduite sexuelle, des animaux étouffés et du sang.

Actes 15:29 que vous vous absteniez des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés et de l’inconduite sexuelle ; vous ferez bien de vous garder de tout cela. Adieu.

Actes 21:25 Quant aux non–Juifs qui sont devenus croyants, nous, nous avons jugé bon de leur prescrire qu’ils se gardent des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés et de l’inconduite sexuelle.

edelweiss
Va recevoir Jésus Christ

Messages : 47
Inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par edelweiss le Lun 13 Sep 2010 - 0:49

Vous lisez bien :


La supériorité de l'humain sur la bête est nulle
Tout n'est que futilité
L'un meurt comme l'autre
Ils ont un même souffle
Le sort de la bête et de l'humain n'est pas différent

Nous retrouvons dans le récit de la création dans la genèse des affirmation qui montrent que l'homme et l'animal sont associés dès la création.

Trop développer ce sujet serait un peu long

Bonne soirée à tous et n'oubliez pas de penser que Boby et Félix le chat ont aussi beaucoup de prix pour Dieu et qu'ils glorifient eux aussi le Seigneur.

edelweiss
Va recevoir Jésus Christ

Messages : 47
Inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par pax et bonum le Lun 13 Sep 2010 - 9:20

N'exagérons rien!
L'homme est supérieur aux animaux,par son esprit.
Quel animal a-t-il envoyé une sonde ayant pu traverser les anneaux de Saturne?
Quant à la Bible,on y trouve de tout et il faut la prendre avec discernement,comme Jésus lui-même qui a été le premier à critiquer certains préceptes si chers aux pharisiens;
Oui,la Bible est tendre pour les animaux et moins tendre lorsqu'il s'agit de lapider les femmes adultères,ou bien lorsqu'une femme tente de calmer une querelle mortelle entre deux hommes dont son propre mari,et qui fait un geste qui ,certes est moralement répréhensible,il est dit qu'on doit lui couper la main...
La vraie foi du chrétien doit porter sur le Nouveau Testament,sachant que l'Ancien n'en est que le grossier support.
avatar
pax et bonum
Dans la prière

Masculin Messages : 5940
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par edelweiss le Lun 13 Sep 2010 - 17:02

Bonjour Pax et bonum
Vous écrivez :
"Quant à la Bible,on y trouve de tout et il faut la prendre avec discernement"
"La vraie foi du chrétien doit porter sur le Nouveau Testament,sachant que l'Ancien n'en est que le grossier support."

La Bible est dérangeante et quand elle dérange on la méprise en disant qu'on y trouve de tout et qu'elle a un grossier support qui est l'Ancien Testament.

Sur quoi fondez vous alors votre foi ? Sur un livre le NT qui a un grossier support l'AT?
Comment pouvez vous avoir confiance dans le NT en pensant qu'il a un mauvais support ?

L'homme est supérieur aux animaux par son esprit. Mais l'est il par son amour et sa droiture ? Avez vous déjà vu des animaux organiser des génocides comme un Adolphe Hitler ?
Un chien est fidèle à son maitre jusqu'à la mort. Un homme est capable de jeter sa femme et ses enfants du jour au lendemain.

Une femme est capable de faire tuer ses enfants dans son ventre. Un animal ne le fait pas pour ses petits.

Les humains savent envoyer une sonde dans la lune mais les animaux ont une intelligence qui leur permet de faire des choses que nous n'avons pas la l'intelligence de savoir faire.

Sauriez vous arrêter l'action insensé d'un prophète comme l'ânesse du récit de 2 Pierre 2 ? (c'est pourtant un récit du NT et non de l'AT )

Sauriez vous trouver un homme enseveli dans la neige sans aucun appareil comme le font les chiens de sauvetage ?

Sauriez-vous voir la drogue qui se trouve dans une valise à une douane simplement en reniflant un sac ?

La réponse est non.
Les hommes et les animaux sont différents mais comme ils ont été créés de la même manière il ont donc la même destinée que les hommes. Ecclésiaste 3.19 le rappel tout simplement.

Je comprends votre réaction. Je sais que la question de l'âme des animaux est un problème qui n'est jamais abordé par des théologiens. Les rares qui abordent la question sont vite condamnés pour éviter une remise en cause de notre cruauté envers le monde animal.




edelweiss
Va recevoir Jésus Christ

Messages : 47
Inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Joannes Maria le Lun 13 Sep 2010 - 17:23

Voici ce que j'écrivais sur un autre fil similaire, avec un petit complément :

Pour être plus précise sur le sujet il convient de rajouter que seul l'être humain a été créé à la ressemblance et à l'image de Dieu contrairement à toutes les autres créatures.

Seul l'être humain participe et coopère à l'œuvre unique de la Rédemption opérée par le Christ, et bien entendu à titre excellent et parfait la Très Sainte Vierge Marie Corédemptrice.

Par conséquent, pour donner une image plus évocatrice on peut dire que toute la création (visible) sera "récapitulée" au paradis céleste (invisible car éternel) comme à travers un miroir qui projette la vision parfaite et achevée de ce qu'a été la vie terrestre pour chaque créature (j'entends par là toute la création visible) sublimée dans la lumière infinie de la Jérusalem céleste notre patrie définitive et éternelle.

A mon humble avis, pour les êtres humains par participation
(qui recevront les mérites de la Rédemption opérée par le Christ) et pour les autres créatures par projection (qui ne recevront pas les mérites de la Rédemption opérée par le Christ).

Donc d'un point de vue théologique, il me semble juste de dire, en essayant d'employer un vocabulaire le plus adéquat possible, que les animaux partageront le ciel avec nous non par participation mais par une mystérieuse projection de leur vie terrestre, tout à fait gratuite de la part du Créateur, et me semble t-il a condition que la personne en soit heureuse au Ciel, car il est certain qu'une personne qui s'est faite défigurée par un animal ne sera pas joyeuse de le retrouver.

Ainsi Dieu donnera me semble t-il à chacun ce qui le comblera de bonheur, avec ou sans animaux, selon le vécu des personnes.

Par conséquent, la question en elle même ne peut être tranchée dans un sens ou dans un autre, cela dépend en premier du vécu de l'homme et non du vécu de l'animal, car l'animal a été créé pour servir l'homme et non l'inverse, en ce sens je rejoins sur ce point précis la pensée de Pax et Bonum.

Bien cordialement en Jésus et Marie.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2166
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par pax et bonum le Lun 13 Sep 2010 - 17:50

avatar
pax et bonum
Dans la prière

Masculin Messages : 5940
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Joannes Maria le Lun 13 Sep 2010 - 18:16

Merci cher Pax c'est très beau.

Soyez infiniment béni par le Ciel qui vous regarde et qui vous aime.

Dans le Coeur unique de tendresse de Jésus et de Marie.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2166
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par edelweiss le Lun 13 Sep 2010 - 19:02

Un animal pense à son maitre et il est capable de faire des centaines de kilomètres pour le retrouver
Un chat réfléchit à la manière de la saisir lorsqu'il court après une souri
Un chien peut choisir le bien ou le mal. Il peut vous lécher ou mordre

L'âme ne se définit pas par ces critères.
Le premier critère est la capacité d'aimer et un chien est capable d'aimer.

Les tourterelles ont une âme nous disent les Saintes Ecritures.
Je refuse de croire que la Parole de Dieu n'est pas la vérité

Avant la chute de l'homme bêtes et humains vivaient dans le paradis terrestre.
Les animaux y vivaient aussi
Il est donc évident qu'il en sera de même après leur mort.

La plus grande différence entre l'homme et l'animal est le péché
L'homme est capable de pécher.
L'homme a eu besoin d'un sauveur sur une croix mais pas l'animal

Une histoire de Saint Antoine raconte qu'un jour un âne se mit à genou devant l'eucharistie avec ses deux pattes avant alors qu'il n'avait pas mangé depuis plusieurs jours et qu'un seau de nourriture avait été installé dans un autre endroit de la pièce pour l'attirer.
Le Seigneur demande aux animaux de louer le Seigneur dans les Saintes Ecritures.

edelweiss
Va recevoir Jésus Christ

Messages : 47
Inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Joannes Maria le Lun 13 Sep 2010 - 19:26

@edelweiss a écrit:Un animal pense à son maitre et il est capable de faire des centaines de kilomètres pour le retrouver
Un chat réfléchit à la manière de la saisir lorsqu'il court après une souri
Un chien peut choisir le bien ou le mal. Il peut vous lécher ou mordre

L'âme ne se définit pas par ces critères.
Le premier critère est la capacité d'aimer et un chien est capable d'aimer.

Les tourterelles ont une âme nous disent les Saintes Ecritures.
Je refuse de croire que la Parole de Dieu n'est pas la vérité

Avant la chute de l'homme bêtes et humains vivaient dans le paradis terrestre.
Les animaux y vivaient aussi
Il est donc évident qu'il en sera de même après leur mort.

La plus grande différence entre l'homme et l'animal est le péché
L'homme est capable de pécher.
L'homme a eu besoin d'un sauveur sur une croix mais pas l'animal

Une histoire de Saint Antoine raconte qu'un jour un âne se mit à genou devant l'eucharistie avec ses deux pattes avant alors qu'il n'avait pas mangé depuis plusieurs jours et qu'un seau de nourriture avait été installé dans un autre endroit de la pièce pour l'attirer.
Le Seigneur demande aux animaux de louer le Seigneur dans les Saintes Ecritures.

Merci pour la substance de votre article, seulement quelques termes restes impropres à l'animal, même si l'on comprend bien ce que vous évoquez, en particulier le fait de :

- penser,
- réfléchir,
- choisir,
- aimer.


Ces verbes ne peuvent que s'appliquer à l'être humain, car un animal n'est pas doué de raison, il ne peut réellement choisir car il agit selon son instinct naturel et sa sensibilité, un animal peut donner de l'affection, mais ne peut aimer, car pour aimer il faut être conscient que l'on aime.
Or un animal n'a aucune conscience au sens strict, il ne sait pas qu'il existe et ne peut donc savoir qu'il aime, il n'y a aucune réflexivité possible en lui, c'est à dire la faculté de se connaître soi-même et de connaître réellement consciemment le monde qui l'entoure.

Cette faculté est uniquement lié à l'esprit de l'homme que n'a pas l'animal et qu'il n'aura jamais, car Dieu en a décidé ainsi.

Ainsi les tourterelles ont le souffle de la vie donc elle sont animés elles ont une âme mais pas un esprit. Vous avez parfaitement raison, la Sainte Écriture ne peut se tromper ni nous tromper, il suffit de bien l'interpréter.

Enfin, l'histoire que vous relatez de Saint Antoine est assez connue, c'est tellement beau, merci encore.

Soyez infiniment bénie.

Bien cordialement en Jésus et Marie.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2166
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par edelweiss le Lun 13 Sep 2010 - 23:17

Merci à tous pour ces beaux messages.

La photo du petit garçon avec son chien est magnifique


En hébreu le même mot désigne l'âme et l'esprit.

L'animal n'est pas doué de raison mais il est dirigé par son instinct que lui a donné Dieu.

Bon soir à tous et que le Seigneur vous bénisse

edelweiss
Va recevoir Jésus Christ

Messages : 47
Inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par pax et bonum le Jeu 16 Sep 2010 - 17:30

En hébreu le même mot désigne l'âme et l'esprit.

Hum!

J'avais appris:"Nefesh" pour âme,et "Ruah"(souffle) pour esprit...
avatar
pax et bonum
Dans la prière

Masculin Messages : 5940
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par P4572 le Jeu 16 Sep 2010 - 18:11


P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par P4572 le Jeu 16 Sep 2010 - 18:16

Le cerf est assimilé au Christ depuis le III ème siècle. Il apparaît dans la vie des saints à de nombreuses reprises : St Edern (Bretagne), Ste Hélidie (Puy de Dôme), Ste Begge (Wallonie) ...

Mais l'apothéose vient avec la conversion de St Hubert (ancien évêque de Liège), au temps des mérovingiens en 683.

Son histoire a plusieurs variantes, je vous en propose une.

Hubert, fils de Bertrand, duc d'Aquitaine et arrière-petit-fils de Clovis était en l'an 683 un seigneur célèbre dans toute la Gaule par son intelligence, sa richesse et sa bonté. Il était âgé de vingt-huit ans et jouissait d'une renommée des plus flatteuses et d'une santé superbe. Il avait un visage loyal, ouvert et souriant. Ayant délaissé la Neustrie où la corruption des grands lui causait souci et offense, il passait ses jours en Ardenne, chez son parent, Pépin d'Heristal, comme lui puissant seigneur et maire du palais des rois Austrasie.

On ne connaissait à Hubert qu'une passion vive, irrésistible, furieuse: la chasse. A part cela, peut-être à cause de cela, car la chasse le tenait éloigne des inévitables et ordinaires querelles, il avait une grande réputation de sagesse. Pourtant il ne pratiquait aucune religion, étant, certes, trop occupé de vénerie pour adorer aucun dieu. Il avait complètement oublié l'enseignement très chrétien reçu de sa tante, sainte Ode, qui lui servit de préceptrice, car la princesse Hugberne, sa mère, était morte en le mettant au monde.

Un jour d'hiver, Hubert partit à cheval pour la chasse, dès les premières lueurs de l'aurore. C'était le jour de la fête de la Nativité de Notre Seigneur. Du givre était épandu sur les arbres; du brouillard flottait au creux des vallons; quelques flocons de neige tombaient. Et comme il commençait à chasser, un cerf dix-cors, entièrement blanc, d'une taille extraordinaire, bondit d'un fourre et s'élança devant lui, l'entraînant dans les profondeurs de la forêt où le galop de son cheval le poursuivit. Après plusieurs heures, le cerf ne montrait toujours aucune fatigue alors que Hubert était rompu. Pourtant la course folle continua.

Soudain, il s'arrêta net. Dans une vision de lumière, Hubert vit entre les bois du cerf l'image du Crucifié et il entendit une voix qui lui disait :
- Hubert ! Hubert ! Jusqu'à quand poursuivras-tu les bêtes dans les forêts ? Jusqu'à quand cette vaine passion te fera-t-elle oublier le salut de ton Ame ?
Hubert, saisi d'effroi, se jeta à terre et, comme Saint Paul, il interrogea la vision :
- Seigneur ! Que faut-il que je fasse ?
- Va donc, reprit la voix, auprès de Lambert, mon évêque, a Maëstricht. Convertis-toi. Fais pénitence de tes pêchés, ainsi qu'il te sera enseigné. Voilà ce à quoi tu dois te résoudre pour n'être point damné dans l'éternité. Je te fais confiance, afin que mon Eglise, en ces régions sauvages, soit par toi grandement fortifiée.
Et Hubert de répondre, avec force et enthousiasme:
- Merci, ô Seigneur. Vous avez ma promesse. Je ferai pénitence, puisque vous le voulez. Je saurai en toutes choses me montrer digne de vous!


Hubert, duc et maire du palais des rois d'Austrasie, tint parole. Il se rendit auprès de Lambert, son évêque, qui le reçût avec joie. Il implora sa protection, l'assurant qu'il voulait consacrer à Dieu le reste sa vie commencée dans l'impiété. L'évêque lui donna sa bénédiction en Notre Seigneur Jésus-Christ et le mit sur la voie vertueuse et difficile du salut.

Abandonnant palais et richesses, reconçant à toutes les vanités de ce monde, Hubert se retira à Andage, dans les bois de Chamlon, ou Notre S eigneur s'était montré à lui dans les ramures d'un cerf blanc, sous la forme d'une croix étincelante.

Lambert, évêque de Maëstricht, ayant été massacré par des païens, Hubert fut appelé à lui succéder.

Saint-Hubert est depuis le Saint patron des chasseurs (fête le 3 novembre).

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par P4572 le Jeu 16 Sep 2010 - 18:21


P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par P4572 le Jeu 16 Sep 2010 - 18:23

Roch naquit à Montpellier vers 1340 et il mourut à Voghera en Italie vers 1376/1379; seul fils d'un consul de la ville et d'une mère nommée Libère.
Orphelin très jeune, il fut confié à son oncle. Il étudia probablement la médecine car, pour soigner un bubon, il utilisait une lancette, instrument en usage chez les médecins de la ville (Montpellier possède depuis 1220 une école de médecine).
À sa majorité, il distribua tous ses biens aux pauvres et partit en pèlerinage pour Rome, probablement par le chemin des Lombards (aussi appelé camino francescano - chemin des Franciscains ; c'est une partie de la via Francigena).
Il s’arrêta en plusieurs villes d'Italie atteintes par la peste (celle de 1348, appelée peste noire ou bubonique, tuait les malades en cinq jours : elle ravagea Paris dans les années 1348-1349, puis réapparut vers 1361-1362) et s’employa à servir les malades dans les hôpitaux. Rome étant attaquée, du même mal, il s'y rendit, et s'y occupa de même pendant environ trois ans. À son retour, il s’arrêta à Plaisance, également en proie à l'épidémie.
Roch finit par attraper lui-même la maladie et il se retira dans une forêt près de Plaisance pour ne pas infecter les autres. Seul un chien vint le nourrir en lui apportant chaque jour un pain dérobé à la table de son maître. Ce dernier, intrigué par le manège de l'animal, le suivit en forêt et découvrit le saint blessé, qu'il put ainsi secourir. Saint Roch est généralement représenté avec son chien, dont il est inséparable, d’où l’expression, pour parler de deux personnes inséparables : c'est saint Roch et son chien.
Quand il revint dans sa patrie vers l'âge de trente ans, Roch était défiguré par les mortifications qu'il avait subies. À Milan, déchiré par une guerre civile, il fut pris pour un espion et jeté au cachot. Par humilité, il y demeura incognito et périt de misère vers 1378, ses concitoyens ne s'étant rendu compte que trop tard de leur méprise.
Le corps de Roch fut transporté dans la ville de Venise.

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par P4572 le Jeu 16 Sep 2010 - 18:34

1849
Le chien de Don Bosco




Dans les premiers temps de l'Oratoire, le quartier du Valdocco n'était pas peuplé comme il l'est aujourd'hui. Les habitations étaient rares et des terrains vagues, parsemés de broussailles, séparaient l'Oratoire des dernières maisons de la ville. Aussi, lorsque Don Bosco était dehors, la nuit venue, on n'était pas sans inquiétude sur son compte. Il devait, pour rentrer, traverser des lieux presque déserts, très favorables à une agression, et l'on n'ignorait pas que des scélérats avaient juré sa mort.

On le suppliait d'être prudent. Mais, lorsqu'il s'agissait de l'exercice de son saint ministère, ou de l'intérêt des enfants, rien ne pouvait le retenir.

Un soir qu'il revenait de la ville, assez tard, non sans quelque appréhension et hâtant le pas, il vit tout à coup, à ses côtes, un énorme chien gris.



Son premier mouvement fut un peu de crainte. Mais il fut bien vite rassuré lorsque ce bel animal se mit à lui faire fête, et à régler son pas sur le sien. Il l'accompagna ainsi jusqu' à l'Oratoire et disparut.

Par la suite, lorsque Don Bosco, retenu à la ville, se trouvait dans la nécessité de rentrer de nuit, à peine avait-il franchi les dernières maisons habitées, que le chien manquait rarement de paraître, et il lui faisait conduite jusqu'à la porte.

Don Bosco eut bien vite lié commerce d'amitié avec ce fidèle et précieux compagnon, qu'il avait surnommé il Grigio, à cause de sa couleur.

À plusieurs reprises, ce chien lui sauva manifestement la vie.

Une fois, il rentrait à l'Oratoire par une nuit très sombre. Le ciel était menaçant et voilé de gros nuages.

Pour ne pas trop s'éloigner des lieux habités ; il avait pris le chemin qui, de la Consolata, conduit à l'hospice Cottolengo. À un certain endroit de la route, deux individus, qui le suivaient depuis un instant, se précipitent sur lui. L'un d'eux lui jette un manteau sur la tête, tandis que l'autre, lui appliquant sa main sur la bouche, comme un bâillon, étouffe ses cris.

Don Bosco se sentait perdu, lorsque retentit un aboiement si formidable qu'on aurait dit le rugissement d'un lion en fureur, et, au même instant, il Grigio se précipite sur les agresseurs qu'il terrasse en un clin d'œil. Don Bosco peut se débarrasser du manteau qui l'étouffait, et il voit un des malfaiteurs qui détale au plus vite ; l'autre est couché par terre dans la position la plus critique, maintenu par le chien qui l'a saisi à la gorge.

— Maître, maître ! Appelez votre chien, implore le pauvre diable, il m'étrangle.

— Je l'appellerai si tu me promets d'être sage à l'avenir.

— Oui, oui, mais appelez votre chien ; je suis mort.

Don Bosco parle au chien qui lâche immédiatement l'individu. Celui-ci, sans dire un mot, s'empresse de fuir à toutes jambes.



Un autre soir, Don Bosco revenait chez lui par le Corso S. Massimo. Un assassin, embusqué derrière un arbre, tira sur lui ; à bout portant, deux coups de pistolet qui ratèrent tous les deux ; la capsule seule partit.

Il se précipita alors sur Don Bosco pour en finir d'une autre manière ; mais à ce moment, survint il Grigio qui, d'un bond furieux renversa cet infâme sicaire et le mit en fuite. Puis il accompagna Don Bosco jusqu'à la porte de l'Oratoire.



Dans une autre circonstance, ce chien délivra Don Bosco, non plus d'un ou de deux, mais d'une troupe d'assaillants.

C'était encore de nuit ; Don Bosco rentrait par la route qui, de la place Emmanuel-Philibert, conduit au Rondo. Un individu, armé d'un énorme bâton, fondit sur lui à l'improviste.

L'endroit était désert ; Don Bosco chercha son salut dans la fuite, mais le malfaiteur le gagna de vitesse. Il levait son bâton pour le frapper, lorsque Don Bosco, ému par l'imminence du péril, lui détacha un si beau coup de poing dans l'estomac, que l'autre roula par terre, en criant d'une voix lamentable : « ahi ! ahi ! che son morto. »

Don Bosco se croyait délivré ; mais de tous côtés surgirent des individus, cachés derrière les broussailles et armés de bâtons. Il n'y avait pas de résistance possible. Dans ce moment critique un terrible aboiement annonça l'arrivée de Grigio, qui, prompt comme l'éclair, se mit à tourner tout autour de Don Bosco pour faire face aux assaillants. Il poussa des hurlements si furieux, montra des crocs si formidables, que tous ces malandrins quittèrent la partie, les uns après les autres, et décampèrent sans tambour ni trompette. C'est ainsi que Don Bosco put rentrer, sain et sauf, en compagnie de son brave défenseur.



Un autre soir, Don Bosco se préparait à sortir. Comme il était déjà tard, sa mère, la bonne Madame Marguerite, essaya de le dissuader de ce projet, mais sans y réussir.

La porte ouverte, Don Bosco trouve, sur le seuil, le chien couché bien en travers, et qui ne se dérange pas.

Il le pousse légèrement du pied :

— Allons, Grigio, laisse-moi sortir.

Mais le chien gronde d'une façon menaçante, et ne bouge pas.

— Vous voyez bien, mon fils, dit Madame Marguerite, que ce chien est plus raisonnable que vous ? Au moins suivez ses conseils, et ne sortez pas.

À deux reprises Don Bosco essaya encore de passer ; mais sur le refus réitéré du chien de faire place, et en présence de ses grognements significatifs, il finit par rentrer tranquillement dans sa chambre.

Moins d'un quart d'heure après, un voisin arrive en toute hâte, pour avertir Don Bosco de bien prendre garde, et surtout de ne pas sortir. Il avait aperçu, embusqués dans une ruelle, quatre individus de la pire espèce, et il les avait entendus manifester leur dessein, bien arrêté, d'en finir cette fois avec Don Bosco, et de le tuer.



Un soir, le chien parut dans la cour de l'Oratoire. On voulait le faire sortir, mais un des jeunes gens s'étant écrié :

— C'est le chien de D. Bosco, les enfants se mirent, tout aussitôt, à jouer avec lui : les uns montèrent sur son dos, les autres le tirèrent par les oreilles ; et ils le conduisirent ainsi jusqu'au réfectoire où Don Bosco soupait, avec sa mère et quelques prêtres.

C'est il mio Grigio, dit le Père ; et le chien vint se faire caresser. Il fit gravement le tour de la table ; plusieurs personnes, et D. Bosco lui-même lui offrirent du pain, de la viande, de l'eau ; mais il refusa tout. Il finit par poser sa bonne et grosse tête sur le bord de la table, regardant D. Bosco avec des yeux attendris, et comme s'il voulait lui souhaiter le bonjour.

— Puisque tu ne veux rien prendre, fit Don Bosco, alors laisse-nous... ; et le chien partit, accompagné d'un jeune homme qui le conduisit jusqu'à la porte.

On ne tarda pas à comprendre pourquoi le chien était ainsi venu ce soir-là. D. Bosco devait rentrer tard ; mais il s'était trouvé que le marquis Fassati l'avait ramené dans sa voiture, et beaucoup plus tôt qu'on ne pensait.

Il Grigio avait sans doute voulu s'assurer que le Père était bien à la maison.



Dans l'automne de 1866, Don Bosco vit, encore une fois, son merveilleux gardien. Il se trouvait à Murialdo de Castelnuovo, son pays, et devait se rendre à Moncucco, chez un de ses amis. Mais il s'était laissé surprendre par la nuit, et il lui fallait traverser des bois, fort peu sûrs.

- Oh ! Si j'avais là mon bon Grigio ! ne put-il s'empêcher de dire.

Au même instant, le chien se trouve à côté de lui. Il l'accompagna jusqu'à sa destination et, si Don Bosco ne fut pas attaqué ce soir-là, il Grigio lui rendit cependant un éminent service, en le débarrassant de deux énormes molosses qui gardaient des vignes.

On les lui avait signalés comme fort dangereux pour les passants. En effet, ils se précipitèrent sur lui ; mais il Grigio les accommoda de si belle manière, qu'ils s'enfuirent en hurlant de douleur.

À l'arrivée, les convives, qui l'attendaient pour souper, s'extasièrent sur la beauté du chien.

— Quel superbe animal vous avez là !

— Nous ne vous le connaissions pas ; c'est une race admirable !

On lui offrit toutes sortes de friandises, mais il ne voulut toucher à rien.

Quelques jeunes clercs, intrigués de ce refus obstiné de prendre aucune nourriture, résolurent de l'enfermer dans une chambre.

— Quand il aura jeûné douze heures, se dirent-ils, il faudra bien qu'il mange ou qu'il boive.

Le lendemain ils s'empressèrent d'aller délivrer leur captif. Mais il avait disparu, et ces jeunes gens en furent bien étonnés ; car portes et fenêtres étaient exactement closes.

On n'a jamais su d'où venait ce chien, ni où il allait, sa mission remplie. Il est resté parfaitement inconnu dans le pays.



Ce légendaire protecteur de Don Bosco, après une disparition de dix-sept années, s'est montré, tout récemment, de la façon la plus inattendue.

Le douze février 1883, Don Bosco, accompagné de Don Durando, un des ses prêtres, arrivait à la gare de Bordighera par le dernier train. On ne l'attendait pas ; et il ne trouva personne pour le conduire. Or l'établissement Salésien est situé à une certaine distance de la ville.

D. Bosco avait fait bien des fois le trajet, mais de jour, et en voiture ; et Don Durando ignorait parfaitement le chemin. Il était d'ailleurs difficile de se diriger : la nuit était des plus sombres, le ciel voilé de gros nuages, et pas le moindre rayon de lune. Pour comble d'ennui, les chemins étaient défoncés par des pluies diluviennes qui tombaient, sans relâche, depuis plusieurs jours.

Cependant les deux voyageurs se mirent résolument en route. Tout alla bien d'abord, mais, lorsqu'on eut quitté les dernières maisons, l'obscurité devint si profonde qu'on ne distinguait plus rien, et l'on s'égara.

Don Durando faisait des efforts désespérés pour se retrouver :

— Par ici, mon Père, par ici. Et il dirige le bon Père sur une partie plus éclairée qui lui semblait le bon chemin. Mais Don Bosco, qui s'avance de confiance, se trouve enfoncé jusqu'aux genoux dans une énorme flaque d'eau.

Don Durando pousse des exclamations de désespoir, et son effroi redouble encore à la vue d'un énorme chien qui paraît à ce moment :

— Prenez garde, mon Père ! oh ! quel affreux animal ! veux-tu bien t'en aller.

Mais Don Bosco a bien vite reconnu son fidèle Grigio. Est-ce lui ? – Est-ce son fils, son neveu ? – il ne saurait le dire, mais, à coup sûr, le chien actuel est absolument semblable à l'ancien Grigio : même taille, même poil, mêmes allures.

Le brave chien exprime, à sa manière, son contentement : il remue la queue, pousse de petits aboiements, et tourne autour de Don Bosco, indiquant clairement qu'il faut le suivre ; ce que Don Bosco fait sans hésiter. Don Durando est moins rassuré, mais, avec ce guide d'un nouveau genre, on eut bien vite retrouvé le bon chemin. Le chien les conduisit jusqu'à la porte de la maison, et il ne partit que lorsqu'il les eut vus entrer.

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Manuela le Ven 17 Sep 2010 - 5:20





Bonsoir et merci à vous tous pour vos beaux textes.

Merci à "pax " pour la belle photo et merci à vous aussi panetier que j`aime lire.


Que le Seigneur vous bénisse.


Amitiés,

Manuela.




avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par pax et bonum le Ven 17 Sep 2010 - 10:51

Pour continuer la réflexion sur âme et esprit non confondus.
Celle qui en parle la première est la vierge Marie dans son Magnificat:

"Mon âme (psuché mou) exalte le Seigneur,mon esprit (pneuma mou) exulte en Dieu mon sauveur."

Deux mots différents pour deux réalités différentes.
avatar
pax et bonum
Dans la prière

Masculin Messages : 5940
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Joannes Maria le Ven 17 Sep 2010 - 10:59

Merci cher Pax pour ces précisions.

Soyez infiniment béni.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2166
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux ont une âme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum