Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Bilderberg 2010 : liste des participants Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
133.49 € 179 €
Voir le deal

Bilderberg 2010 : liste des participants

Aller en bas

Bilderberg 2010 : liste des participants Empty Bilderberg 2010 : liste des participants

Message par Gaëlle le Lun 7 Juin 2010 - 16:21

BILDERBERG 2010 : UN ARTICLE NORVEGIEN ANNONCE LA LISTE DES PARTICIPANTS A L’AVANCE, AINSI QUE LES POSSIBLES SUJETS DE DISCUSSION !!!

Chers amis,

Voici la liste PROVISOIRE et QUI EST A VERIFIER des membres potentiels qui sont présents en ce moment à Sitges, Espagne, à l'hôtel Dulce, pour la réunion annuelle des ordures mondialistes du groupe Bilderberg !

Gardez bien en tête ce qui a été révélé auparavant dans la traduction de cet article...


Nous allons à présent découvrir la 1re partie de cette liste, avec :


- la vautours de la finance

- les crapules des entreprises d'investissement et des sociétés d'acquisition

- les putes des mass médias, qui sont RESPONSABLES de l'ignorance des gens, du tabou et de la désinformation qui règnent concernant Bilderberg

- les politicards véreux de nos pays et qui se rendent coupables de haute trahison en appliquant la volonté du Bilderberg aux dépens de leur propre peuple

- les charognards criminels qui se proposent de répandre la guerre au nom de Bilderberg et du nouvel ordre mondial totalitaire et malfaisant


Une belle brochette de salauds !

La liste (1re partie), ci-dessous...

BONNE REVOLUTION... OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.



Source : http://www.nyhetsspeilet.no/2010/05/alt-om-arets-bilderbergm%C3%B8te/


TOUT SUR LA CONFERENCE BILDERBERG DE CETTE ANNEE ! -


BILDERBERG 2010 : LISTE (PROVISOIRE ET A VERIFIER APRES LA REUNION) DES PARTICIPANTS - 1re PARTIE !



GRANDES INSTITUTIONS FINANCIERES (18 participants)

DEU (Allemagne), Josef Ackermann, président du conseil d'administration et du groupe du Comité exécutif, Deutsche Bank AG

GRC (Grèce) Takis Arapoglou, , Président Directeur Général de la Banque nationale de Grèce (National Bank of Greece)

FRA (France), Henri de Castries, président du conseil d'administration et chef de la direction, AXA

BEL (Belgique), Luc Coen, vice-gouverneur de la Banque nationale de Belgique (BNB)

ITA (Italie), Mario Draghi, gouverneur de Banca d'Italia

IRL (Irlande), Dermot Gleeson, président du Groupe AIB (Allied Irish Banks)

NLD (Pays-Bas), Jan HM Hommes, président d’ING NV

FR (France), Frédéric Oude, chef de la direction de la Société Générale

ESP (Espagne), Juan Maria Nin Genova, président et chef de la direction de La Caixa

TUR (Turquie), Suzan Sabanci Dinçer, présidente de Akbank

AUT (Autriche), Rudolf Scholten, membre du conseil d'administration, des directeurs exécutifs de Oesterreichische Control Bank AG

ITA (Italie), Domenico Siniscalco, vice-président de Morgan Stanley International

IRL (Irlande), Peter D. Sutherland, président de BP et président de Goldman Sachs International

AUT (Autriche), Andreas Treichl, président et PDG de Groupe de Erste Group Bank AG

INT (International), Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne

SWE (Suède), Marcus Wallenberg, président de SEB

NLD (Pays-Bas), Nout Wellink, président de De Nederlandsche Bank

INT (International), Robert B. Zoellick, president de The World Bank Group



ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT ET SOCIETES D’ACQUISITION (10 participants)

USA (Etats-Unis), Roger C. Altman, président et chef de la direction d’Everlast Core Partners, Inc. (cf. http://www.evercore.com/ )

"Evercore Partners est une firme leader en ce qui concerne le conseil des entreprises et les investissements, et qui fournit des services consultatifs aux entreprises multinationales de premier plan concernant les fusions importantes. Evercore Partners est une banque d'investissement de charme situé à New York. Evercore possède également une activité de gestion d'investissement à travers laquelle la société gère également des fonds de private equity (société de capitaux) et de capital à risque pour les investisseurs institutionnels. "

USA (Etats-Unis), Timothy C. Collins, directeur de gestion principal et chef de la direction de Ripplewood Holdings, LLC

La firme Ripplewood Holdings, participe au LBO (leverage buyouts ou rachats d’entreprises), à des rachats de direction, à des investissements en capital de croissance, et à d'autres opérations, principalement dans des secteur de l'automobile, de la finance, de la fabrication et des médias.

USA (Etats-Unis), James A. Johnson, vice-président de Perseus, LLC (cf. http://www.perseusllc.com/ )
Notez le motif du "prédateur" sur la page d'accueil de Perseus...

USA (Etats-Unis), Vernon E. Jordan Jr., directeur de gestion principal de Lazard Frères & Co., LLC (cf. http://www.lazard.com/ )

"La firme fournit des conseils concernant les fusions et les acquisitions, les questions stratégiques, la restructuration et la structure du capital, la levée de capitaux et le financement des entreprises, ainsi que des services de gestion d'actifs aux corporations, aux partenariats, aux institutions, aux gouvernements et aux individus."

Lazard Frères est par ailleurs l'un des propriétaires de la "banque centrale" des Etats-Unis, la Fed. Ce n'est pas nécessaire d'être américain pour posséder la banque centrale américaine. Ce n'est même pas nécessaire d'être un Etat.

USA (Etats-Unis), John M. Keane, de SCP Partners (cf. http://www.scppartners.com/ ), général de l'US Army à la retraite. Axé sur les investissements dans les technologies de l'information et des communications (TIC), dans les sciences de la vie, dans les services, et concernant la défense et la sécurité.

USA (Etats-Unis), Henry R.Kravis, Senior Fellow du Hudson Institute, Inc

INT (International), Philippe Maystadt, président de l’ European Investment Bank (Banque européenne d'investissement)

USA (Etats-Unis), Peter A. Thiel, président de Clarium Capital Management, LLC (cf. http://www.clariumcapital.com/ )

Clarium est une société de gestion des investissements poursuivant un but macro-global
(Remarquez le terme « macro-global », qui sonne presque comme « avec le jeu de puzzle du nouvel ordre mondial, l’œil vous fixe » ...)

SWE (Suède), Jacob Wallenberg, président d’Investors AB

USA (Etats-Unis), James D. Wolfensohn, président de Wolfensohn & Company, LLC (cf. http://www.wolfensohn.com/ )

Une firme d’investissements et de conseils axée sur les économies de marché émergentes. Après avoir été chef de la Banque mondiale pendant des années, Wolfensohn est devenu un vautour. Y a-t-il eu dans le Tiers-monde quoi que ce soit en moins concernant la pauvreté et la servitude de la dette, de son temps ?



MEDIAS
(16 participants)

AUT (Autriche), Oscar Bronner, propriétaire et éditeur de Der Standard (cf. http://derstandard.at/ )

USA (Etats-Unis), Donald E. Graham Etats-Unis, président et chef de la direction de THe Washington Post Company (cf. http://www.washingtonpost.com/ )

TUR (Turquie), Sami Kohen, chroniqueur principal des Affaires étrangères pour le journal Milliyet (cf. http://www.milliyet.com.tr/2010/05/26/index.html )

DEU (Allemagne), Matthias Nasser Rédacteur en chef adjoint de Die Zeit (cf. http://www.zeit.de/index )

FR (France), Denis Olivennes, PDG et rédacteur en chef du journal Le Nouvel Observateur (cf. http://tempsreel.nouvelobs.com/index.html )

FIN (Flinlande), Hanna Raja Lahti, rédactrice en chef du journal Talouselämä (cf. http://www.talouselama.fi/ )

FR (France), Alexandre Bompard, directeur général d’Europe 1 (Radio – cf. http://www.europe1.fr/ )

PRT (Portugal), Francisco Pinto Balsemão, président et Président Directeur Général d’IMPRESA, SGPS (cf. http://www.impresa.pt/ ), ancien Premier ministre

ESP (Espagne), Juan Luis Cebrián, chef de la direction du Grupo PRICE (cf. http://www.prisa.com/ )

GBR (Grande-Bretagne), Flip Line von Bredow, correspondant d’affaires pour The Economist (rapporteur) (cf. http://www.economist.com/ )

GBR (Grande-Bretagne), Edward McBride, éditeur d’affaires de The Economist (rapporteur) (cf. http://www.economist.com/ )

GBR (Grande-Bretagne), John Micklethwait, rédacteur en chef du journal The Economist (cf. http://www.economist.com/ )

CAN (Canada), Heather M. Reisman, présidente et chef de la direction d’Indigo Books & Music Inc (chaîne de librairies – cf. http://www.chapters.indigo.ca/about-us/aboutus-artnb.html )

GRC (Grèce), Alexis Papahelas, journaliste pour le journal Kathimerini (cf. http://www.kathimerini.gr/ )

CHE (Suisse), Michael Ringier, président de Ringier AG (maisons de presse, école de journalisme, etc. – cf. http://www.ringier.com/ )

GBR (Grande-Bretagne), Martin H. Wolf, rédacteur en chef adjoint et commentateur en chef de la rubrique économie pour The Financial Times (cf. http://www.ft.com/home/europe ).



POLITICIENS (24 participants)

GRC (Grèce), George Alogoskoufis, membre du Parlement

TUR (Turquie), Ali Babacan, ministre d'Etat et vice-premier ministre

GRC (Grèce), Dora Bakoyannis, ministre des Affaires étrangères

SWE (Suède), Carl Bildt, ministre des Affaires étrangères

SWE (Suède), Jan Björklund, ministre de l'Education, chef du Parti libéral

GRC (Grèce), Anna Diamantopoulou, membre du Parlement

AUT (Autriche), Werner Faymann, chancelier fédéral

NLD (Pays-Bas), Ernst Hirsch Ballin, ministre de la Justice MH

FIN (Finlande), Jyrki Katainen, ministre des Finances

DEU (Allemagne), Eckart von Klaeden, porte-parole pour politique étrangère, du parti CDU/CSU

DEU (Allemagne), Roland Koch, Premier ministre de Hesse

DNK (Danemark), Helle Thorning-Schmidt, leader du Parti social-démocrate

INT (International), Neelie Kroes, commissaire de la Commission européenne

FR (France), Christine Lagarde, ministre de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi

PRT (Portugal), Manuela Ferreira Leite, leader du PSD

ESP (Espagne), Bernardino León Gross, directeur général de la présidence du gouvernement espagnol

ESP (Espagne), Miguel A. Moratinos Cuyaubé, ministre des Affaires étrangères

GRC (Grèce), George Osborne, chancelier de l’ombre de l'Échiquier

GRC (Grèce), Yannis Papathanasiou, ministre de l’Economie et des Finances

PRT (Portugal), Manuel Pinho, ministre de l'Economie et de l'Innovation

ESP (Espagne), Pedro Solbes, vice-président du gouvernement espagnol, ministre de l'Economie et des Finances

USA (Etats-Unis), James B. Steinberg, sous-secrétaire d'Etat

FIN (Finlande), Matti Vanhanen, Premier ministre

USA (Etats-Unis), Paul A. Volcker, président de l’Economic Recovery Advisory Board (Conseil consultatif pour la relance économique).

Voici un peu d’histoire récente concernant la façon dont le Bilderberger Paul Volcker et David Rockefeller ont commencé ont initié la crise financière dans les années 1980 :

« En 1979, le Président Carter a donné le poste de ministre des Finances à Arthur Miller, qui avait été directeur de la Fed. Cela a donné à la gauche une ouverture dans le Système de la Réserve Fédérale, qui avait d'abord été offert par Carter à David Rockefeller, qui avait refusé, puis ensuite à AW Clausen, président de Bank of America, qui avait également refusé.

Carter essaya à plusieurs reprises que Rockefeller accepte, et a finalement Rockefeller recommanda Volcker pour le poste de directeur de la Fed. Volcker commença immédiatement à lutter contre l'inflation par une augmentation radicale des taux d'intérêt.

Le monde fut pris par le choc. Ce n'était pas une politique qui ne se ferait ressentir qu’aux États-Unis avec une récession, mais cette politique envoya des ondes de choc à travers le monde, ondes de choc qui furent dévastatrices pour les pays du Tiers-monde endettés. C’était sans doute le but ultime des chocs pétroliers des années 1970 et la thérapie de choc appliquée par la Réserve fédérale en 1979.

Avec le relèvement des taux d'intérêt, le coût de l'argent au niveau international augmenta. Ainsi, les taux d'intérêt plus élevés sur les prêts internationaux qui avaient été effectués dans les années 1970, passant de 2% en 1970 à 18% en 1980, augmentèrent considérablement les taux d'intérêt sur les prêts aux pays en développement.

Dans les pays en développement, il y eut des factures énormes pour couvrir les dettes liées à l’importation de pétrole, et même des pays producteurs de pétrole comme le Mexique connurent des problèmes majeurs, car il avait beaucoup emprunté pour s'industrialiser, et souffrit ensuite lorsque es prix du pétrole chutèrent à nouveau en raison de la récession qui s'était produite dans les pays industrialisés suite à une demande réduite. Par conséquent, le Mexique déclara en 1982 que le pays ne pouvait plus payer ses dettes, ce qui signifiait que "le Mexique ne pouvait plus couvrir le coût des paiements des intérêts, et avait encore moins d'espoir de rembourser la dette". Le résultat fut l’éclatement de la bulle de la dette. » Voir http://www.marketoracle.co.uk/Article12666.html .



GUERRE
(4 participants)

USA (Etats-Unis), Max Boot, Senior Fellow (membre principal) de Jeane J. Kirkpatrick POUR LES NATIONAL SECURITY STUDIES (ETUDES DE SECURITE NATIONALE) ET POUR LE COUNCIL ON FOREIGN RELATIONS (CONSEIL DES RELATIONS ETRANGERES)

USA (Etats-Unis), Richard C. Holbrooke, REPRESENTANT SPECIAL DES ETATS-UNIS POUR L'AFGHANISTAN ET LE PAKISTAN


Le médiateur (novlangue pour « le courtier de la guerre ») Richard Holbrooke en mission : « D’abord nous prenons le Pakistan, puis nous prenons l’Iran ? »

"La curieuse affaire de Richard Holbrooke - le début de la guerre par l'administration Obama contre le Pakistan est discuté ici : http://www.conspiracyarchive.com/Blog/?p=1669 .

Richard Holbrooke est un membre important de l’organisme de puissance des USA, le CFR - Conseil des relations étrangères - et est un franc-maçon du 33e degré, un degré plus élevé que le président Obama. Méfiez-vous de la novlangue dans la bouche de Holbrooke: la « paix », c'est la guerre", les « attaques des talibans au Pakistan » désignent les forces spéciales américaines (black operations) qui effectuent du terrorisme au Pakistan, etc.

INT (International), Jaap G. de Hoop Scheffer, Secrétaire général de l'OTAN

Le comité de direction de Bilderberg ne lui avait-il pas signalé que l'OTAN avait changé chef de la direction ? Du moins, selon le site web de l'OTAN elle-même : http://andersfogh.info/ . Quelle peut bien être la raison pour que le groupe Bilderberg se comporte comme si le Néerlandais de Hoop Scheffer menait toujours la barque?

USA (Etats-Unis), John M. Keane, Senior Partner de chez SCP Partners, GENERAL RETRAITE DE L'US ARMY

Un Bilderberger disponible : John M. Keane, ancien général, et à présent devenu un vautour financier.


Chers amis,


Voici la seconde et dernière partie de la liste toujours PROVISOIRE des participants supposés à Bilderberg 2010.

J'espère pouvoir vous communiquer la liste officielle d'ici 1 à 3 semaines...

Nous retrouverons dans cette dernières partie de la liste des universitaires prostitués etr accros au pouvoir, des représentants de think tanks pourris, des membres de familles royales malfaisantes, etc.

Certaines de ces personnes, comme cela l'est signalé, ont du sang sur les mains, sont responsables de la suppression des libertés individuelles et de l'espionnage des citoyens.

Vous remarquerez que les chemtrails, OGM, vaccins ainsi que la RFID surgissent dans cette seconde partie !

La liste de salopards, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION... OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.



Source : http://www.nyhetsspeilet.no/2010/05/alt-om-arets-bilderbergm%C3%B8te/


TOUT SUR LA CONFERENCE BILDERBERG DE CETTE ANNEE ! -


BILDERBERG 2010 : LISTE (PROVISOIRE ET A VERIFIER APRES LA REUNION) DES PARTICIPANTS - 2e ET DERNIERE PARTIE !


SECTEUR DE L'ENERGIE (8 participants)

DNK (Danemark), Anders Eldrup, président de DONG Energy A/S



« M. Muhammad » - Anders Eldrup, marié à Merete Eldrup, PDG du groupe Jyllandsposten. Les caricatures de Mahomet publiées par le Jyllandsposten en 2005 étaient une provocation commandée par Bilderberg ! L'intention était sans doute d’obtenir une meilleure acceptation de la guerre dans l'Asie musulmane.

DNK (Danemark), Thomas Thune Andersen, partenaire et CEO, de Maersk Oil

ESP (Espagne), José Manuel Entrecanales, Président d’Acciona

GBR (Grande-Bretagne), John Kerr, membre de la Chambre des Lords, vice-président de Royal Dutch Shell plc

FIN (Finlande), Jorma Ollila, président de Royal Dutch Shell plc

NLD (Pays-Bas), Jeroen van der Veer, chef de la direction de Royal Dutch Shell plc

INT (International), Nobuo Tanaka, Directeur exécutif de l'AIE (Agence internationale de l'énergie ou IEA pour International Energy Agency, en anglais)

BEL (Belgique), Etienne F. Davignon, vice-président de Suez Tractebel, président d'honneur des réunions Bilderberg


SECTEUR PHARMACEUTIQUE, ALIMENTAIRE ET DES BOISSONS (5 participants)

Qui contrôle le pétrole, a le pouvoir sur les pays. Qui contrôle la nourriture, contrôle la population.
Henry Kissinger, Bilderberger et membre des Chevaliers de l’Ordre de Malte


GBR (Grande-Bretagne), J. Martin Taylor Président de Syngenta International AG


Le CEO de Syngenta, Martin Taylor : un Bilderberg avec du sang sur les mains. N'aurait-il pas dû être arrêté par la police lors de la réunion Bilderberg et être accusé lors d’un le procès pour avoir tué des travailleurs agricoles au Brésil dans le cadre de son impérialisme mortel pour les OGM ?

Alors que l'agriculture argentine avait été inondée par les cultures d'OGM après que le pays soit devenu le concurrent de la mafia financière internationale il y a une décennie, le Brésil voisin avait largement réussi à rester sans OGM, surtout grâce à ses travailleurs de la terre bien informés et impliqués. Mais ces dernières années, le géant de la chimie agricole Syngenta est arrivé avec sa propre exploitation et avec des bandits armés de mitrailleuses dans le style paramilitaire afin de forcer l'introduction de cultures OGM dans le sol brésilien :

"Un groupe de 150 agriculteurs qui étaient liés à l’Union des travailleurs agricoles Via Campesina (cf. http://viacampesina.org/en/ ) occupa l’un des sites de Syngenta destiné aux essais d'OGM au Brésil en octobre 2007, et voulait en faire un centre sans OGM pour l'agriculture biologique. Syngenta répondit par des milices armées, ce qui entraîna qu’un travailleur agricole, père de trois enfants, fut tué, et que six autres furent blessés. Ceci est divulgué dans un communiqué de presse provenant de Via Campesina". Voir
http://persianoad.wordpress.com/2007/10/25/ifoam-condemns-violent-actions-against-brazilian-farmers-for-protesting-gmo/ .


CHE (Suisse), Daniel L. Vasella, président directeur général de Novartis AG

GRC (Grèce), George A. David, président de Coca Cola Hellenic Bottling Co. (HBC) SA

USA (Etats-Unis), Muhtar Kent, président et président-directeur général de The Coca-Cola Company

USA (Etats-Unis), Josette Sheeran, directrice exécutive du UN World Food Programme (Programme alimentaire mondial des Nations Unies).


GRANDE INDUSTRIE (8 participants)

ITA (Italie), John Elkann, président d’Exor SpA, vice-président de Fiat SpA

DEU (Allemagne), Thomas Enders, CEO d'Airbus SAS

TUR (Turquie) Mustafa V. Koç, Président de Koç Holding AS

USA (Etats-Unis), Klaus Kleinfeld, président et directeur général d’Alcoa Inc.

Alcoa est le premier producteur mondial d'aluminium primaire, d'aluminium fabriqué et d'alumine, et est active dans tous les principaux aspects de l'industrie de l'aluminium.

GRC (Grèce), Ulysse Kyriacopoulos, président et membre du conseil d’administration des filiales du Groupe S&B (minéraux industriels)

GRC (Grèce), Dimitris Papalexopoulos, directeur général de Titan Cement Co. SA

TUR (Turquie), Agah Ugur, chef de la direction de Borusan Holding (cf. http://www.borusan.com.tr/en-us/Investor/Corporate/Pages/Corporate.aspx )

NLD (Pays-Bas), Hans Wijers, président d’AkzoNobel NV


NATIONS UNIES, CONTRÔLE ET DROIT
(4 participants)

INT (International), Pascal Lamy, Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC)

FR (France), Nicolas Baverez, partenaire chez Gibson, Dunn & Crutchs, LLP (cf. http://www.gibsondunn.com/Lawyers/nbaverez )

NLD (Pays-Bas), Ernst M.H. Hirsch Ballin, ministre de la Justice

GBR (Grande-Bretagne), Peter Mandelson, secrétaire d'État pour la réforme des affaires, de l’enterprise & des régulations (Secretary of State for Business, Enterprise & Regulatory Reform)


SURVEILLANCE
(6 délégués)

USA (Etats-Unis), Keith B. Alexander, Directeur de la National Security Agency (Agence de sécurité nationale ou NSA)


Le Directeur de la NSA, Keith Alexander : il possède une autorisation au niveau de la sécurité qui est beaucoup plus élevée que celle du président des États-Unis. Cette photo montre l'ancien président américain Bush lors d'une rare visite à la NSA, un des sanctuaires des plus grands secrets. Alexander est situé entre Cheney et Bush.

NOR (Norvège), Jon Frederick Baksaas, président et chef de la direction de Telenor Group.

La NSA et Telenor ont mené une coopération sur la surveillance illégale de citoyens norvégiens et étrangers à travers le Projet Echelon. Ceci est notamment décrit comme suit :

"Après le 11 septembre, la NSA (National Security Agency), la PST et Telenor ont presque eu carte blanche pour bloquer, contrôler et éliminer les communications indésirables. Si nous acceptons cette restriction forte sur nos libertés personnelles, ne favorisons-nous pas, simultanément, les grandes sociétés mondiales américaines ?

Les moutons norvégiens – Le rôle de la Norvège dans collaboration avec le projet Echelon

Il semble que l'ensemble du monde des médias norvégiens a été muselé et a eu peur de laisser connaître la vérité au peuple norvégien selon laquelle que tous les utilisateurs de l’Internet norvégien sont surveillés de près. L'Internet est aujourd'hui un outil de gestion ÉCONOMIQUE, FINANCIER ET POLITIQUE mondial pour l’appareil du pouvoir.

La Norvège a été le principal membre du " Club Echelon" depuis plus de 12 ans.
La Norvège a été un membre régulier du Club Echelon depuis longtemps. La Norvège a toujours été un instrument docile de la NSA (National Security Agency - USA) et du renseignement américain depuis que nous sommes entrés dans l'OTAN. Non seulement cela, mais nous y sommes comptés parmi les principaux acteurs ainsi que les États-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Là-bas, les cadres de haut rang au sein de l'intelligence nous appellent les "moutons norvégiens", et ce de façon justifiée.

A mesure que cette affaire était couverte par les médias, jusqu’à présent, ils l’ont placée dans la même classe. Naïf et stupide, et loin d'être critique et analytique sur le rôle de la Norvège. " Lire la suite ici : http://debatt.aftenposten.no/item.php?GroupID=1&ThreadID=597 .

Pour davantage d'informations mises à jour sur Echelon et la NSA, rendez-vous, par exemple, sur NSA Watch : http://www.nsawatch.org/ .

La NSA effectue également une sélection minutieuse des participants à Bilderberg, et quelques-uns sont choisis sur un grand nombre de candidats potentiels. Les candidats sont formellement approuvés par Bilderberg, mais en pratique, plus de 90% des gens qui sont approuvés en tant que novices à Bilderberg sont des personnes que la NSA suggère. Un des critères considéré comme une des faiblesses de caractère qui provoquent la chute d’une personne dans la secte Bilderberg, sans intégrité personnelle ni d’objections d’aucune espèce.

ITA (Italie), Franco Bernabè, chef de la direction de Telecom Italia SpA

CHE (Suisse), Christoph Blocher, ancien conseiller de la Suisse; ancien président et directeur général du Groupe EMS

DEU (Allemagne), Peter Löscher, chef de la direction de Siemens AG

SIEMENS EST L'UN DES LEADERS MONDIAUX DANS LA TECHNOLOGIE RFID ET POSSEDE DES CONTRATS AVEC LA DEFENSE NORVEGIENNE ET LES HOPITAUX NORVEGIENS. Comme on le sait, la RFID peut être utilisée pour beaucoup de choses, et pour certaines de ces choses au moins, Siemens a parcouru un long chemin (cf. https://www.cee.siemens.com/web/at/en/industry/ia_dt/produkte-loesungen/market-specific-solutions/RFID/Pages/Default.aspx ).

USA (Etats-Unis), Craig J. Mundi, chef de la recherche et directeur de la stratégie chez Microsoft Corporation

Le système d'exploitation Windows Vista a été développé en partie à des fins d'espionnage, et son successeur Win7 se concentre grandement sur le contrôle de la région. Voici les expériences liées à la surveillance par le biais de Microsoft, via le commentateur régulier de Nyhetsspeilets, Smurfen :

« Microsoft et Bill Gates arrivent à présent avec Windows 7, et il (Windows 7) trahit gratuitement tout le monde pendant une année .... acheter Vista ou Windows XP coûte, dans la gamme des plus de 1500, mais Windows 7 possède un tout nouveau coût de quelques centaines (d’euros) avec mise à niveau… Une chose à laquelle je pensais était de pirater et d’installer Windows XP, Windows Vista et Windows 7 sur 3 disques durs différents sur votre PC, puis d’installer Peergardien sur les 3 ; sur Vista et Windows XP, tout était normal, mais sur Windows 7, ensuite, j'ai essayé de faire du hacking et d'obtenir les IP de toutes sortes d'agences gouvernementales qui tentent et qui accèdent au PC en permanence... davantage d'attaques par minute ».

Est-ce que Baksaas, de chez Telenor, fera des suggestions lors de la réunion sur la façon dont Telenor peut contribuer à un suivi plus efficace des PC à domicile en Norvège et dans le monde ? Quelque chose poussera probablement le désir de Baksaas de contribuer à montrer qu'il mérite sa place dans les cercles les plus intimes du pouvoir ...


THINK TANKS (9 participants)

ITA (Italie), Tommaso Padoa-Schioppa, ministre des Finances, président de Notre Europe
Notre Europe est un think tank (groupe de réflexion) indépendant consacré à l'intégration européenne. Sous la direction de Jacques Delors, qui a créé Notre Europe en 1996.

USA (Etats-Unis), Richard N. Perle, Fellow resident (compagnon résident) de l’American Enterprise Institute for Public Policy Research (Institut Américain d’Entreprise pour la Politique Publique de Recherches)

INT (International), Jean Pisani-Ferry, directeur de Bruegel (cf. http://www.bruegel.org/ )

Bruegel est un think tank basé à Bruxelles, et qui contribue à la qualité de la prise de décisions politiques concernant l’économie en Europe. Basé sur un modèle qui équilibre les apports publics et privés dans la gouvernance et le financement, il a l’intention d’amener une nouvelle intonation à la voix de l’Europe ...

ITA (Italie), Romano Prodi, président de la Foundation for World Wide Cooperation (fondation pour la coopération mondiale)

USA (Etats-Unis), Barnett R. Rubin, Directeur des études et Senior Fellow, pour le Center for International Cooperation (Centre pour la coopération internationale), Université de New York

INT (International), Bjorn Stigson, du World Business Council for Sustainable Development (Conseil mondial des entreprises pour le développement durable)

USA (Etats-Unis), Henry R. Kravis Etats-Unis, du Hudson Institute Inc.


Bilderberg en tant que « bal des prédateurs » - les vautours financiers de la grand messe. Cette photo montre le "prédateur" Henry Kravis.


GRC (Grèce), Yannis Stournaras, directeur des recherches pour la Foundation for Economic and Industrial Research (IOBE – Fondation pour les recherches économiques et industrielles)

GRC (Grèce), Loukas Tsoukalis, président de la Hellenic Foundation for European and Foreign Policy (ELIAMEP - Fondation hellénique pour la politique européenne et étrangère)

USA (Etats-Unis), Paul Wolfowitz, Visiting Scholar (« chercheur invité »), de l’American Enterprise Institute for Public Policy Research (Institut américain des entreprises pour la recherche en politiques publiques)


UNIVERSITAIRES
(7 participants)

USA (Etats-Unis), Nicholas N. Eberstadt, Henry Wendt Scholar en économie politique, de l'American Enterprise Institute for Public Policy Research (Institut américain des entreprises pour la recherche en politiques publiques)

USA (Etats-Unis), Niall Laurence A. Tisch Ferguson, professeur d'histoire à l’Université Harvard

NLD (Pays-Bas), Victor Halberstadt, professeur d'économie à l’Université de Leiden, ancien secrétaire général honoraire des réunions Bilderberg

ITA (Italie), Mario Monti, président, Universitas Commerciale Luigi Bocconi

CAN (Canada), Heather Munroe-Blum, directrice et vice-chancelière de l’Université McGill

CAN (Canada), Indira V. Samarasekera, présidente et vice-chancelière de l’Université de l'Alberta

NLD (Pays-Bas), Victor Halberstadt, professeur d'économie à l’Université de Leiden, ancien secrétaire général honoraire des réunions Bilderberg



PARTICIPANTS SANS PORTEFEUILLE
(5 participants)

USA (Etats-Unis), David Moulds, président de la Chase Manhattan Bank de Rockefeller

CAN (Canada), Frank McKenna, ancien ambassadeur aux États-Unis

FR (France), Thierry de Montbrial, Président de l'Institut français des relations internationales (IFRI)

NOR (Norvège), Egil Myklebust, ancien président du conseil d'administration de Norsk Hydro ASA

NOR (Norvège),Eivind Reiten, président et chef de la direction de Norsk Hydro ASA

Eivind Reiten n'est plus le CEO, à savoir, chef de la direction de Norsk Hydro. Reiten a-t-il oublié de déposer de présenter son CV mis à jour au comité de gestion du Bilderberg ? Dans le cas contraire, la raison principale de la participation des 2 membres sans portefeuille à Bilderberg, Myklebust et Reiten, est qu’ils ont tous des cadres supérieurs dans ce qui fut autrefois un fleuron de la fière industrie norvégienne, Norwegian Hydro.

Norwegian Hydro est à présent réduite à produire des poudres d'aluminium pour leur utilisation dans les chemtrails et les vaccins, ainsi que dans certains buts industriels. Est-ce que le reste de la Norwegian Hydro a été restructuré en conformité avec les orientations de Bilderberg ? C'est difficile à dire, mais il est un peu étrange qu’Egil Myklebust, qui était à la tête d'un empire jadis composé de pétrole, d'engrais et d’aluminium, se soit lourdement investi dans la fabrique de chocolat Freia... qui, d’ailleurs, fut vendue à des intérêts mondiaux peu après, après que beaucoup de conditions d'octroi de licences furent rompues sans que ce cher Myklebust utilise une partie de son pouvoir de Bilderberger pour réunir les acheteurs d’actions Freia ; il les vendit afin de suivre la loi norvégienne ...


FAMILLES ROYALES (3 délégués)

ESP, Sa Majesté Sophia, Reine d'Espagne
NLD, Sa Majesté Beatrix, Reine des Pays-Bas
BEL, Son Altesse Royale Philippe, prince de Belgique



Deux reines et un prince: l’alibi royal de Bilderberg. En outre, le roi Harald de Norvège a assisté à la réunion Bilderberg en 1984, alors qu'il était encore prince héritier.


TRANSPORTS EN COMMUN
(1 participant)

CAN, J. Robert S. Prichard, président et directeur général de Metrolinx



Bilderberg dans la quatrième dimension

Bilderberg est une pieuvre du pouvoir, et ce que l’on voit ne peut être considéré que comme la pointe de l'iceberg. De quoi Bilderberg est-il vraiment fait de et dans quelle mesure Bilderberg peut-il être considéré comme une menace réelle pour la bonne vie sur Terre?

News Diary creuse ici quelques puits profonds dans le territoire inconnu de Bilderberg: Bilderberg dans la quatrième dimension !

------------------------------------------------------------------------------------

Lilia non laborant neque nent.


Gaëlle
Gaëlle
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1003
Age : 67
Localisation : Beauraing - Belgique
Inscription : 26/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum