Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Organisation de la Mystification Sanitaire : la clé de l'énigme Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Kingston A400 – SSD interne – 2.5 » – 960 Go
80.90 €
Voir le deal

Organisation de la Mystification Sanitaire : la clé de l'énigme

Aller en bas

Organisation de la Mystification Sanitaire : la clé de l'énigme Empty Organisation de la Mystification Sanitaire : la clé de l'énigme

Message par Maurice d'Elbée le Mer 29 Juil 2020 - 11:30

Aucun virologue, aucun médecin ne pourra toucher le fond du problème actuel. Ils ne pourront que tourner autour du pot (aux roses). Pourquoi ?

Parce que cela signifierait pour eux de mettre la clé sous la porte et de devoir se reconvertir à une autre activité. Seules des personnes totalement extérieures au système médical ou ayant eu le courage d'en sortir et de se reconvertir peuvent toucher le fond du problème afin de démonter le mensonge clé qui aujourd'hui plonge l'humanité dans la peur, la ruine et entrave sa liberté.

Ce témoignage ci-dessous est facile à comprendre. Il suffit de le lire à tête reposée, de ne pas être en manque de sommeil,de ne pas être dans un état post-prandial après un repas bien arrosé, de ne pas avoir de souci en tête qui empêche de lire attentivement, et d'être capable d'imaginer que ces lignes, bien que totalement absentes des informations officielles, et pour cette raison même, sont la clé de l'unique moyen de sortir de la mascarade mondiale actuelle.


Bonne lecture ! Toutes les questions et les demandes d'informations complémentaires sont bienvenues. Parce qu'une fois qu'on a la bonne clé pour aller dans la bonne voie il y a beaucoup de chose à découvrir derrière cette porte fermée...( :


L'idée fausse du virus est au cœur de l'opération Coronavirus, car sans le concept de théorie des germes et sans l'histoire horrifique du virus tueur, la plupart des gens n'adhèrerait pas au récit officiel de la propagande COVID dirigée par l'OMS . Sans rentrer dans les détails des efforts héroïques du virologue allemand, le Dr Stefan Lanka , qui a remporté une affaire historique en 2017 qui est remontée jusqu'à la Cour suprême allemande, rappelons que Lanka a prouvé devant le plus haut tribunal du pays que la rougeole n'était pas causée par un virus et qu'il n'existait en fait pas de virus de la rougeole. Lanka est toujours occupé à travailler, et il a écrit récemment cette année un article intitulé « The Misconception called Virus » » dans lequel il explique l'histoire de la façon dont la science dominante a terriblement mal tourné avec ses conclusions (en fait des hypothèses) pour diaboliser l'humble virus et lui attribuer à tort une pathogénicité alors qu'il n'en est pas la cause.

L'idée faussée du virus.

Le point principal de Lanka tout au long de l'article est le suivant: lorsque les scientifiques modernes travaillent avec des tissus malades, ils pensent que la présence d'un virus est à l'origine de la maladie, au lieu de se rendre compte que le tissu en question a été coupé et isolé de son hôte, puis aspergé. avec des antibiotiques, et que cette séparation et ce poison le rendent malade et le tuent, plutôt que n'importe quel virus. Lanka écrit:

«Toutes les affirmations sur les virus en tant que pathogènes sont fausses et sont basées sur des interprétations erronées facilement reconnaissables, compréhensibles et vérifiables… Tous les scientifiques qui pensent travailler avec des virus dans des laboratoires travaillent en fait avec des particules typiques de tissus ou cellules mourants spécifiques qui ont été préparés d'une certaine façon in vitro, hors du corps humain. Ils croient que ces tissus et cellules meurent parce qu'ils ont été infectés par un virus. En réalité, si les cellules et les tissus infectés meurent, c'est parce qu'ils sont affamés et empoisonnés à la suite des expériences en laboratoire.

»… La mort du tissu et des cellules a lieu exactement de la même manière lorsqu'aucun matériel génétique« infecté »n'est ajouté. Les virologues n'ont apparemment pas remarqué ce fait. Selon la logique scientifique et les règles de conduite scientifique, des expériences de contrôle auraient dû être menées. Afin de confirmer la méthode récemment découverte de soi-disant «propagation du virus»… les scientifiques auraient dû effectuer des expériences supplémentaires, appelées expériences de contrôle négatif, dans lesquelles ils ajouteraient des substances stériles… à la culture cellulaire. »

«Ces expériences de contrôle n'ont jamais été menées par la« science »officielle à ce jour. Pendant mes recherches sur le virus de la rougeole, j'ai chargé un laboratoire indépendant de réaliser cette expérience de contrôle et le résultat a été que les tissus et les cellules meurent en raison des conditions de laboratoire exactement de la même manière que lorsqu'ils entrent en contact avec du matériel prétendument «infecté».


En d'autres termes, les cellules et tissus étudiés meurent avec ou sans la présence d'un virus exactement de la même manière; par conséquent, le virus ne peut pas être la cause de la morbidité et de la mortalité. Retirer des cellules ou des tissus du corps et ainsi les couper de leur apport en énergie / nutriments entraîne rapidement une carence; l'injection d'antibiotiques dans le mélange est une toxicité ajoutée; il n'y a donc aucune preuve solide qu'un virus imaginaire provoque une maladie alors qu'il existe déjà une carence et une toxicité. C'est le point clé de l'idée fausse du virus.

Après 1953, l'année où le fameux ADN sous la forme [d'une] hélice alpha présumée a été annoncé publiquement, l'idée d'un virus qui n'était auparavant qu'une idée d'une molécule poison mal définie, est devenue un génotype malin enveloppé de protéines. Ainsi, un changement de paradigme a eu lieu entre 1952 et 1954 concernant l'image d'un virus.

«Cette approche totalement non scientifique est née en juin 1954, lorsqu'un article spéculatif non scientifique et réfutable a été publié, selon lequel la mort d'un tissu dans un tube à essai était considérée comme une preuve possible de la présence d'un virus. Six mois plus tard, le 10 décembre 1954, l'auteur principal de cette opinion (John Enders, fils de banquier, faisant partie d'une branche de la société secrète Skull and Bones, donc d'un groupe occulte d'où sort toute la soit-disant élite mondiale), a reçu le prix Nobel de médecine pour une autre théorie tout à fait spéculative. La spéculation de juin 1954 fut alors élevée au rang de fait scientifique et devint un dogme qui n'a jamais été remis en cause à ce jour. Depuis juin 1954, la mort de tissus et de cellules dans un tube à essai est considérée comme la preuve de l'existence d'un virus.

Revenons aux postulats de Koch: pas d'isolement, pas de purification

Le terme général COVID-19 a été fabriqué pour faire fonctionner une fausse pandémie.

Les scientifiques d'aujourd'hui sautent la deuxième étape très importante des postulats de Koch: l'isolement et la purification du virus. Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez simplement ignorer ou oublier de faire, comme d'oublier accidentellement votre parapluie un jour de pluie et être un peu mouillé. C'est une étape absolument essentielle pour déterminer s'il existe un nouveau virus et s'il provoque une maladie. C'est la condition sine qua non. Si vous ne pouvez pas l'isoler, vous n'avez pas réussi à prouver quoi que ce soit, car la ramification naissante que vous pensez être un virus envahissant est tout simplement un exosome ou une particule produite par le corps lui-même. C'est pourquoi toute la propagande COVID a commodément passé sous silence le fait qu'il n'y a pas d' images au microscope électronique du SRAS-CoV-2, alors que sa mise en évidence au microscope électronique est un élément fondamental du premier postulat de Koch : l'identification.

«… Aucun virus n'a jamais été isolé selon le sens strict du mot isolement, et il n'a jamais été photographié et caractérisé biochimiquement comme une structure unique. Les micrographies électroniques des virus présumés montrent en réalité des particules cellulaires tout à fait normales provenant de tissus et de cellules mourants, et la plupart des photos ne montrent qu'un modèle informatique (CGI - images générées par ordinateur).

Donc, pour ramener cela à la pandémie actuelle, toutes les mêmes hypothèses et le manque de preuves sont en jeu en ce qui concerne COVID:

«Des molécules individuelles sont extraites des particules de tissus et de cellules mortes, elles sont interprétées à tort comme faisant partie d'un virus et sont théoriquement rassemblées dans un modèle de virus… Le processus de recherche de consensus pour le« virus »de la rougeole, dans lequel les participants ont débattu afin de déterminer ce qui appartenait au virus et ce qui ne l'était pas, a duré des décennies sans aboutir à une conclusion scientifique sérieuse. Avec le nouveau coronavirus chinois 2019 (2019-nCoV, renommé entre-temps), ce processus de recherche de consensus n'a duré que quelques clics de souris. La dictature du dogme dans les laboratoires étant maintenant beaucoup plus puissante.

Avec seulement quelques clics de souris également, un programme peut créer n'importe quel virus en rassemblant des molécules de petits morceaux d'acides nucléiques provenant de tissus morts et de cellules et ces petits composants biochimiques sont organisés ainsi arbitrairement pour fabriquer un génotype plus long qu'on déclare ensuite être le génome complet d'un nouveau virus (on en trouve ainsi des milliers de différents et on invente ce conte de fées qu'ils ont muté pour expliquer ces différentes créations comme s'il s'agissait d'êtres super-intelligents aux pouvoirs surhumains alors que ce sont les programmes informatiques qui construisent artificiellement ces suites génomiques) … dans ce processus de construction théorique de «l'ADN viral», les séquences qui ne correspondent pas sont «lissées» (supprimées) et les séquences manquantes sont ajoutées. Ainsi, une séquence d'ADN est inventée qui n'existe pas dans la réalité et qui n'a jamais été découverte et scientifiquement démontrée dans son ensemble.

Les scientifiques chinois actuels qui travaillent selon la même théorie que les scientifiques occidentaux actuels ont inventé un nouveau modèle théorique pour le SRAS-CoV-2 et ont proclamé un nouveau coronavirus, mais le tout sans les micrographies électroniques pour le valider.

(Il y a déjà plusieurs milliers de coronavirus présentés comme responsables et répertoriés dans le monde par ce jeu informatique des laboratoires, preuve de l'absurdité de cette théorie virale).

Le danger des vaccins

Notre manque de compréhension des virus, des maladies, du système immunitaire, de la théorie du terrain et bien plus encore, est exploité par Big Pharma pour pousser à des interventions médicales dangereuses telles que les vaccins . Voici ce que Lanka a à dire sur le danger et l'inefficacité des vaccins :

«[Une] concoction composée de tissus et de cellules mourants de singes, de fœtus bovins et d'antibiotiques toxiques… est utilisée comme vaccin« vivant », car elle est censée être constituée de virus dits« atténués »… [ce] mélange toxique plein de protéines étrangères, d'acides nucléiques étrangers (ADN / ARN), d'antibiotiques cytotoxiques, de microbes et de spores de tous types est qualifié de «vaccin vivant». Il est implanté chez les enfants par vaccination principalement dans les muscles, en une quantité qui, s'il était injecté dans les veines, entraînerait immédiatement une mort certaine… Les faits vérifiables démontrent le danger et la négligence de ces scientifiques et politiques, qui prétendent que les vaccins sont sûrs , ont peu ou pas d'effets secondaires et protégeraient contre une maladie. Aucune de ces affirmations n'est vraie et scientifique"
Maurice d'Elbée
Maurice d'Elbée
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 479
Inscription : 06/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum