Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-42%
Le deal à ne pas rater :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
19.99 € 34.30 €
Voir le deal

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par régis63 le Mar 2 Juin 2020 - 14:50

Charles Delhez, jésuite belge, sociologue de formation, curé de Blocry (Louvain-la-Neuve) et aumônier national des Équipes Notre-Dame, ce prêtre explique...
Seuls les abonnés à ce torchon peuvent poursuivre la lecture de cet article qui fera date. Nous sommes redevables de cette réflexion jésuitique, transcendante et belge, à la Cardinalesse Anne Soupa, cette bonne catholique luthérienne qui se voit déjà papesse. Le curé de Blocry a été très inspiré par la candidature de ce succube à la primature des Gaules.
Si l'un d'entre vous est abonné à la Croix, merci de nous faire passer la suite de l'article, qu'on rigole (pleure) un peu.

régis63
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 195
Inscription : 11/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par Nicolas-p le Mar 2 Juin 2020 - 16:01

a part 3 pelés en France qui le lit? (d'ailleurs on se demande comment ce journal existe encore et qui le finance...)

cela passera aux oubliettes d'ici  1 semaine non?
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par régis63 le Mar 2 Juin 2020 - 16:16

@Nicolas-p a écrit:
cela passera aux oubliettes d'ici  1 semaine non?
Pas si sûr. Un tel rentre-dedans favorable à l'ordination des femmes montre qu'il y a un réel danger. Pour le moment on en rigole, mais la dialectique de l'ennemi se peaufine. Pour mieux la combattre, il peut être utile d'en prendre connaissance.
Tu verras qu'un jour, on nous annoncera que les femmes peuvent devenir diacre, que "c'est le sens de l'histoire", comme aime à le répéter Bergoglio.

régis63
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 195
Inscription : 11/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par Nicolas-p le Mar 2 Juin 2020 - 17:43

qui vivra verra!

il y aura toujours des apostats , des rebelles et que sais je...

je suis peut être naïf mais son discours ne m'effraie pas plus que cela, ce n'est ni la première ni la dernière.

malgré tous les discours que l'on prete  au pape François (difficile de savoir ce qui est vrai de ce qui ressort des médias déformé, amplifié) il n'y a pas eu d'ouverture à la prêtrise des hommes ( diacres) mariés.

des femmes diacres cela me semble difficile à faire "avaler". seule l'église d’Allemagne (dissidente?) ou vivant en pays protestant (suisse...) essaye à tout va de "protestandiser" le catholicisme: c'est gros comme une maison.
(luther le retour????)

il me semble  que les cardinaux et évêques en général ( et pape) ne sont pas dupe. 

leur silence face à ce type de "demande" qui peut ressembler extérieurement à de la lâcheté ou de la complaisance ou une certaine connivence est peut être plus subtile:

déjà ne pas juger en public un frère  (rien ne dit que par derrière cela ne "castagne" pas)

leur laisser "une porte de sortie" tete haute (quasi impossible si on leur rentre dedans devant les médias) pour rester en communion avec l'église et revenir sur des chemins plus surs...

ne pas jeter en pâture aux médias de tout bord internationaux (cataphobes on va dire à la louche à plus de 90%) l'église catholique car ils se feront un malin plaisir de la descendre en flèche...

ne pas créer donc de scandale supplémentaire (on a déjà assez avec les scandales sexuels avérés ou supposés, ne pas rajouter de l'huile sur le Feu)

attendons de voir ce qui sortira du "chemin synodal Allemagne"...
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par Calex le Mar 2 Juin 2020 - 20:32

@Nicolas-p a écrit:a part 3 pelés en France qui le lit? (d'ailleurs on se demande comment ce journal existe encore et qui le finance...)


Ce sont nos impôts qui le financent, et qui financent également les autres quotidiens.


Classement 2015 des subventions annuelles versées à la presse écrite :


01 – AUJOURD’HUI EN FRANCE

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-aujourd-hui-en-france
Montant total de l’aide : 7 770 562 €

02 – LIBERATION

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-liberation
Montant total de l’aide : 6 499 414 €

03 – LE FIGARO

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-le-figaro
Montant total de l’aide : 6 456 112 €

04 – LE MONDE

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-le-monde
Montant total de l’aide : 5 438 216 €

05 – LA CROIX

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-la-croix
Montant total de l’aide : 4 405 474 €

06 – OUEST FRANCE

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-ouest-france
Montant total de l’aide : 4 094 071 €

07 – L’HUMANITE

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-humanite
Montant total de l’aide : 3 590 875 €

08 – LA DEPECHE DU MIDI

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-depeche-du-midi
Montant total de l’aide : 1 656 519 €

09 – LES ECHOS

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-les-echos
Montant total de l’aide : 1 643 837 €

10 – LE PROGRES / LES DEPECHES EDITION DU JURA / LA TRIBUNE

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-le-progres Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Logo-la-tribune
Montant total de l’aide : 1 609 400 €

11 – LE PARISIEN

Montant total de l’aide : 1 572 941 €

12 – L’EQUIPE

Montant total de l’aide : 1 485 067 €

13 – PRESSE OCEAN

Montant total de l’aide : 1 341 811 €

14 – LE DAUPHINE LIBERE

Montant total de l’aide : 1 195 057 €

15 – L’EST REPUBLICAIN

Montant total de l’aide : 1 193 079 €

16 – LE JOURNAL DE LA HAUTE MARNE

Montant total de l’aide : 1 190 406 €

17 – LE JOURNAL DU DIMANCHE

Montant total de l’aide : 1 149 031 €

18 – SUD OUEST

Montant total de l’aide : 1 139 971 €

19 – LA VOIX DU NORD

Montant total de l’aide : 1 030 775 €

20 – LA REPUBLIQUE DES PYRENEES

Montant total de l’aide : 1 000 805 €


Etc...


https://actufinance.fr/actu/aides-journaux-subventions-presse-6967604.html
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1222
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par Nicolas-p le Mar 2 Juin 2020 - 20:42

Merci.
Comme l'avortement... nos impôts. 

A quand un système à  l'américaine ou on peut demander de sortir de nos impôts ce genre de chose...( jamais bien sûr )
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par Calex le Mar 2 Juin 2020 - 20:52

Effectivement !
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1222
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par régis63 le Mer 3 Juin 2020 - 1:55

Bon, ça ne répond pas à la question. Quelqu'un peut-il faire un copier/coller de l'article en question? Je vous avoue me fiche totalement des considérations sur le journal la Croix, ce n'est pas le sujet.

régis63
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 195
Inscription : 11/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par territoire en héritage le Mer 3 Juin 2020 - 10:29

@régis63 a écrit:Bon, ça ne répond pas à la question. Quelqu'un peut-il faire un copier/coller de l'article en question? Je vous avoue me fiche totalement des considérations sur le journal la Croix, ce n'est pas le sujet.

Cela a déjà été relaté concernant Mgr Georg Bätzing, évêque du Limbourg et nouveau président de la Conférence des évêques d’Allemagne :
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t39462p630-ephemeride-de-l-eglise

Pour un article plus complet :

https://www.lifesitenews.com/blogs/german-bishops-head-we-need-to-speak-about-female-ordination-transport-discussion-to-rome

...
29 mai 2020 (LifeSiteNews) - Mgr Georg Bätzing, chef de la Conférence épiscopale allemande, a insisté sur le fait que le rejet des femmes prêtres par les papes récents n'est pas concluant et qu'il doit y avoir plus de discussions «car la question est présente, en au milieu de l'Église!

D'autres projets mentionnés par lui sont la communion pour les protestants et une bénédiction pour ceux qui ne peuvent pas recevoir le sacrement du mariage - les couples homosexuels et les couples divorcés et civilement «remariés». Il propose de «transporter» les conclusions du «chemin synodal» qui se déroule actuellement en Allemagne à Rome, «au niveau de l'Église universelle».

"Ce qui est développé par le biais d'un synode doit également être clarifié et répondu avec l'aide d'un synode", a-t-il déclaré, "parce que c'est le nouvel élément qui est devenu fort sous le pape François." Cet évêque souhaite également changer le catéchisme de l'Église concernant la sexualité humaine.

S'exprimant avec la revue en ligne allemande Publik-Forum, l'évêque du diocèse de Limbourg indique clairement qu'il n'y a pas d'alternative aux changements initiés par les évêques allemands, en collaboration avec l'organisation laïque catholique le Comité central des catholiques allemands (ZdK). Il a récemment été élu président de la Conférence épiscopale allemande, après que le cardinal Reinhard Marx, dans un geste surprenant, avait déclaré qu’il ne serait pas disponible pour un autre mandat.

La voie synodale allemande a été fortement critiquée pour avoir remis en question les enseignements de l'Église sur la sexualité (y compris l'homosexualité, la contraception et la cohabitation), l'ordination féminine et la hiérarchie cléricale de l'Église, ainsi que le célibat sacerdotal.

L'évêque auxiliaire Dominik Schwaderlapp, de Cologne, vient d'annoncer qu'il a retiré sa collaboration du forum de discussion sur la sexualité humaine car la majorité de ses membres sont contre l'enseignement de l'Église dans ce domaine.
De plus, Mgr Rudolf Voderholzer, de Ratisbonne, vient de critiquer publiquement les méthodes «autoritaires» de la direction de la voie synodale - parmi eux Mgr Bätzing - qui a décidé, sans consulter l'Assemblée générale, d'établir des réunions de discussion régionales, ainsi que de ajouter un nouveau sujet - la crise corona - à la discussion.

«Si vous décidez de suivre une procédure participative», a déclaré Mgr Voderholzer, «il faut également s'y conformer et éviter d'agir de manière autoritaire et solitaire.»

Dans ce contexte, la nouvelle interview du chef de la Conférence épiscopale allemande revêt une importance particulière.

S'exprimant avec Publik-Forum sur la question des prêtres, Mgr Bätzing est confronté au fait que «plusieurs papes ont souligné que la question de l'admission des femmes au sacerdoce est une question close. Le pape François n'y fait pas exception. » Il répond en soulignant que «dans l'Église catholique, il existe une autorité de décision, avec le collège des évêques cum Petro et sub Petro». Mais cela ne signifie pas que l'on ne peut pas continuer à débattre de la question de l'ordination des femmes. . " Il a ensuite insisté sur le fait que «la question est présente, au milieu de l'Église!»

Bätzing a poursuivi en expliquant que «parmi le peuple de Dieu, les arguments pour le« non »à l'ordination féminine ne sont souvent plus acceptés. C'est pourquoi je suis très favorable au transport des idées et des décisions que nous collectons sur le chemin synodal - concernant également les femmes et les offices - à Rome, au niveau de l'Église universelle.

"Ce qui est développé par le biais d'un synode, doit également être clarifié et répondu avec l'aide d'un synode", a-t-il déclaré, "car c'est le nouvel élément qui est devenu fort sous le pape François."

Le chef des évêques allemands propose ainsi qu'un Synode des évêques à Rome sous le pape François discute de la question de l'ordination des femmes.

Discutant plus en détail des sujets de la voie synodale, l’évêque allemand a insisté sur le fait que beaucoup de gens rejettent l’enseignement de l’Eglise sur la sexualité car «il semble à beaucoup de gens qu’il s’agit simplement d’une morale d’interdit.
J'espère que nous développerons davantage certaines formulations telles qu'elles se trouvent actuellement dans le Catéchisme
et reflétant l'état actuel de la doctrine. »

«En effet», a déclaré Mgr Bätzing un peu plus tard dans l'interview du 27 mai, «depuis un certain temps maintenant, il y a une tension entre les réalités de la vie des gens et les réalités de la vie de l'Église. Beaucoup vivent une sorte d'aliénation. » Il a ensuite mis en garde, cependant, de ne pas mettre trop de pression sur les évêques allemands, car «nous pourrions alors, dans certaines circonstances, saper ce que nous avons atteint avec la voie synodale».

En ce qui concerne la question de permettre aux protestants de recevoir la communion, le prélat allemand a déclaré à Publik-Forum que des changements devraient avoir lieu: «Je suis cosignataire de la déclaration du groupe de travail œcuménique des théologiens protestants et catholiques, et je suis convaincu : (femmes et hommes) les chrétiens peuvent décider - avec de bons arguments et selon leur propre conscience - de participer à la célébration de l'Eucharistie - ou de la Cène - de l'autre confession. Parce qu'il y a maintenant tellement de congruence en ce qui concerne ce que nous croyons et ce que nous célébrons. »

Le cardinal curé Kurt Koch, dans une récente déclaration sur l'intercommunion, a rejeté des éléments de cette même déclaration signée par Mgr Bätzing. Dans une interview accordée à Vatican News, ce prélat a déclaré que le document est basé sur une «supposition» qu'il ne peut pas partager - «namel,: que la célébration eucharistique catholique et la Cène protestante sont identiques».

Mgr Bätzing a également clairement indiqué qu'il était en faveur d'une bénédiction pour les couples homosexuels et autres couples irréguliers. Il a déclaré que dans son diocèse de Limbourg, les discussions avaient commencé «après que le doyen de Francfort eut pris une initiative». «Nous avons parlé avec des gens.
Peu d'entre eux souffrent du fait que leur relation ne bénéficie pas d'une pleine reconnaissance ecclésiale, par exemple parce qu'ils sont divorcés et remariés civilement ou parce qu'ils vivent en couple de même sexe. Ils attendent des signes. »

Le prélat a en outre expliqué qu'il avait déjà créé une commission diocésaine afin de promouvoir davantage la question. "Mais nous ne chercherons pas de solution" limbourgeoise "", a-t-il poursuivi. «Nous établirons des réseaux avec d'autres diocèses. Beaucoup sont sur cette voie. Nous inclurons également ce débat dans la voie synodale. »

LifeSite a signalé à plusieurs reprises les groupes de travail du diocèse de Limbourg qui préparent déjà des bénédictions liturgiques pour les couples en situation de péché objectif, tels que les couples homosexuels et les divorcées «remariées».

Certains des sujets supplémentaires de cette nouvelle interview avec Bätzing sont la laïcisation de l'Église et la poursuite de la révélation de Dieu.

Ce prélat allemand a insisté sur le fait que «le temps du milieu catholique est révolu. À l'époque, chaque paroisse avait son propre pasteur, et il n'y avait rien d'autre que la paroisse. C'était une concentration sur le prêtre que moi et beaucoup d'autres ne souhaitons plus avoir. »
Le fait qu'il y ait moins de prêtres maintenant disponibles - il l'appelle «prêtre ressource» - «ne doit pas nuire à la vivacité de l'Église», a expliqué Bätzing. Ce changement pourrait permettre que «ce ne sont plus seulement les prêtres et les évêques qui gouvernent», mais qu'il existe également «d'autres formes de leadership et d'organisation». Il a proposé «encore plus de diversité en ce qui concerne les formes de liturgie». "Je suis très favorable à cela!" il s'est excalmé.

Bätzing lui-même a déjà établi des «projets pilotes» concernant ces réformes, qui seront également traités dans les discussions sur la voie synodale.

Enfin, lorsqu'on lui a demandé: «La révélation continue-t-elle?», Cet évêque allemand a répondu: «Oui, l'auto-révélation de Dieu continue d'avoir lieu tout le temps. Mais la substance de la foi ne change pas. Avec et dans ce contenu, l'Église a été confrontée aux défis culturels qui lui sont venus au cours des siècles. » Ici, il nous a rappelé la constitution de Vatican II Gaudium et Spes, selon laquelle l'Église a le devoir de «rechercher les signes du temps et de les interpréter à la lumière des Évangiles».

Nous pouvons conclure que Mgr Bätzing propose des changements majeurs pour l'Église catholique en Allemagne et qu'il propose que le pape François les ramasse pour un synode des évêques à Rome.

...
D'autres n'attendent pas beaucoup pour passer à l'exercice ... comme l'évêque de San Diego Mgr Robert McElroy et  Mgr John Dolan et le vicaire Michael Pham :

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Offert10



Voir aussi la video ici :

https://gloria.tv/post/kAZJUP8Durwj44x8kgZ2W1A7B

Une femme prend la relève de l'Offertoire de la messe de l'évêque (vidéo)
.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par Nicolas-p le Mer 3 Juin 2020 - 11:09

@territoire en héritage a écrit:
@régis63 a écrit:Bon, ça ne répond pas à la question. Quelqu'un peut-il faire un copier/coller de l'article en question? Je vous avoue me fiche totalement des considérations sur le journal la Croix, ce n'est pas le sujet.

Cela a déjà été relaté concernant Mgr Georg Bätzing, évêque du Limbourg et nouveau président de la Conférence des évêques d’Allemagne :
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t39462p630-ephemeride-de-l-eglise

Pour un article plus complet :

https://www.lifesitenews.com/blogs/german-bishops-head-we-need-to-speak-about-female-ordination-transport-discussion-to-rome

...
29 mai 2020 (LifeSiteNews) - Mgr Georg Bätzing, chef de la Conférence épiscopale allemande, a insisté sur le fait que le rejet des femmes prêtres par les papes récents n'est pas concluant et qu'il doit y avoir plus de discussions «car la question est présente, en au milieu de l'Église!

D'autres projets mentionnés par lui sont la communion pour les protestants et une bénédiction pour ceux qui ne peuvent pas recevoir le sacrement du mariage - les couples homosexuels et les couples divorcés et civilement «remariés». Il propose de «transporter» les conclusions du «chemin synodal» qui se déroule actuellement en Allemagne à Rome, «au niveau de l'Église universelle».

"Ce qui est développé par le biais d'un synode doit également être clarifié et répondu avec l'aide d'un synode", a-t-il déclaré, "parce que c'est le nouvel élément qui est devenu fort sous le pape François." Cet évêque souhaite également changer le catéchisme de l'Église concernant la sexualité humaine.

S'exprimant avec la revue en ligne allemande Publik-Forum, l'évêque du diocèse de Limbourg indique clairement qu'il n'y a pas d'alternative aux changements initiés par les évêques allemands, en collaboration avec l'organisation laïque catholique le Comité central des catholiques allemands (ZdK). Il a récemment été élu président de la Conférence épiscopale allemande, après que le cardinal Reinhard Marx, dans un geste surprenant, avait déclaré qu’il ne serait pas disponible pour un autre mandat.

La voie synodale allemande a été fortement critiquée pour avoir remis en question les enseignements de l'Église sur la sexualité (y compris l'homosexualité, la contraception et la cohabitation), l'ordination féminine et la hiérarchie cléricale de l'Église, ainsi que le célibat sacerdotal.

L'évêque auxiliaire Dominik Schwaderlapp, de Cologne, vient d'annoncer qu'il a retiré sa collaboration du forum de discussion sur la sexualité humaine car la majorité de ses membres sont contre l'enseignement de l'Église dans ce domaine.
De plus, Mgr Rudolf Voderholzer, de Ratisbonne, vient de critiquer publiquement les méthodes «autoritaires» de la direction de la voie synodale - parmi eux Mgr Bätzing - qui a décidé, sans consulter l'Assemblée générale, d'établir des réunions de discussion régionales, ainsi que de ajouter un nouveau sujet - la crise corona - à la discussion.

«Si vous décidez de suivre une procédure participative», a déclaré Mgr Voderholzer, «il faut également s'y conformer et éviter d'agir de manière autoritaire et solitaire.»

Dans ce contexte, la nouvelle interview du chef de la Conférence épiscopale allemande revêt une importance particulière.

S'exprimant avec Publik-Forum sur la question des prêtres, Mgr Bätzing est confronté au fait que «plusieurs papes ont souligné que la question de l'admission des femmes au sacerdoce est une question close. Le pape François n'y fait pas exception. » Il répond en soulignant que «dans l'Église catholique, il existe une autorité de décision, avec le collège des évêques cum Petro et sub Petro». Mais cela ne signifie pas que l'on ne peut pas continuer à débattre de la question de l'ordination des femmes. . " Il a ensuite insisté sur le fait que «la question est présente, au milieu de l'Église!»

Bätzing a poursuivi en expliquant que «parmi le peuple de Dieu, les arguments pour le« non »à l'ordination féminine ne sont souvent plus acceptés. C'est pourquoi je suis très favorable au transport des idées et des décisions que nous collectons sur le chemin synodal - concernant également les femmes et les offices - à Rome, au niveau de l'Église universelle.

"Ce qui est développé par le biais d'un synode, doit également être clarifié et répondu avec l'aide d'un synode", a-t-il déclaré, "car c'est le nouvel élément qui est devenu fort sous le pape François."

Le chef des évêques allemands propose ainsi qu'un Synode des évêques à Rome sous le pape François discute de la question de l'ordination des femmes.

Discutant plus en détail des sujets de la voie synodale, l’évêque allemand a insisté sur le fait que beaucoup de gens rejettent l’enseignement de l’Eglise sur la sexualité car «il semble à beaucoup de gens qu’il s’agit simplement d’une morale d’interdit.
J'espère que nous développerons davantage certaines formulations telles qu'elles se trouvent actuellement dans le Catéchisme
et reflétant l'état actuel de la doctrine. »

«En effet», a déclaré Mgr Bätzing un peu plus tard dans l'interview du 27 mai, «depuis un certain temps maintenant, il
y a une tension entre les réalités de la vie des gens et les réalités de la vie de l'Église. Beaucoup vivent une sorte d'aliénation. a écrit:y a une tension entre les réalités de la vie des gens et les réalités de la vie de l'Église. Beaucoup vivent une sorte d'aliénation.

» Il a ensuite mis en garde, cependant, de ne pas mettre trop de pression sur les évêques allemands, car «nous pourrions alors, dans certaines circonstances, saper ce que nous avons atteint avec la voie synodale».

En ce qui concerne la question de permettre aux protestants de recevoir la communion, le prélat allemand a déclaré à Publik-Forum que des changements devraient avoir lieu: «Je suis cosignataire de la déclaration du groupe de travail œcuménique des théologiens protestants et catholiques, et je suis convaincu : (femmes et hommes) les chrétiens peuvent décider - avec de bons arguments et selon leur propre conscience - de participer à la célébration de l'Eucharistie - ou de la Cène - de l'autre confession. Parce qu'il y a maintenant tellement de congruence en ce qui concerne ce que nous croyons et ce que nous célébrons. »

Le cardinal curé Kurt Koch, dans une récente déclaration sur l'intercommunion, a rejeté des éléments de cette même déclaration signée par Mgr Bätzing. Dans une interview accordée à Vatican News, ce prélat a déclaré que le document est basé sur une «supposition» qu'il ne peut pas partager - «namel,: que la célébration eucharistique catholique et la Cène protestante sont identiques».

Mgr Bätzing a également clairement indiqué qu'il était en faveur d'une bénédiction pour les couples homosexuels et autres couples irréguliers. Il a déclaré que dans son diocèse de Limbourg, les discussions avaient commencé «après que le doyen de Francfort eut pris une initiative». «Nous avons parlé avec des gens.
Peu d'entre eux souffrent du fait que leur relation ne bénéficie pas d'une pleine reconnaissance ecclésiale, par exemple parce qu'ils sont divorcés et remariés civilement ou parce qu'ils vivent en couple de même sexe. Ils attendent des signes. »

Le prélat a en outre expliqué qu'il avait déjà créé une commission diocésaine afin de promouvoir davantage la question. "Mais nous ne chercherons pas de solution" limbourgeoise "", a-t-il poursuivi. «Nous établirons des réseaux avec d'autres diocèses. Beaucoup sont sur cette voie. Nous inclurons également ce débat dans la voie synodale. »

LifeSite a signalé à plusieurs reprises les groupes de travail du diocèse de Limbourg qui préparent déjà des bénédictions liturgiques pour les couples en situation de péché objectif, tels que les couples homosexuels et les divorcées «remariées».

Certains des sujets supplémentaires de cette nouvelle interview avec Bätzing sont la laïcisation de l'Église et la poursuite de la révélation de Dieu.

Ce prélat allemand a insisté sur le fait que «le temps du milieu catholique est révolu. À l'époque, chaque paroisse avait son propre pasteur, et il n'y avait rien d'autre que la paroisse. C'était une concentration sur le prêtre que moi et beaucoup d'autres ne souhaitons plus avoir. »
Le fait qu'il y ait moins de prêtres maintenant disponibles - il l'appelle «prêtre ressource» - «ne doit pas nuire à la vivacité de l'Église», a expliqué Bätzing. Ce changement pourrait permettre que «ce ne sont plus seulement les prêtres et les évêques qui gouvernent», mais qu'il existe également «d'autres formes de leadership et d'organisation». Il a proposé «encore plus de diversité en ce qui concerne les formes de liturgie». "Je suis très favorable à cela!" il s'est excalmé.

Bätzing lui-même a déjà établi des «projets pilotes» concernant ces réformes, qui seront également traités dans les discussions sur la voie synodale.

Enfin, lorsqu'on lui a demandé: «La révélation continue-t-elle?», Cet évêque allemand a répondu: «Oui, l'auto-révélation de Dieu continue d'avoir lieu tout le temps. Mais la substance de la foi ne change pas. Avec et dans ce contenu, l'Église a été confrontée aux défis culturels qui lui sont venus au cours des siècles. » Ici, il nous a rappelé la constitution de Vatican II Gaudium et Spes, selon laquelle l'Église a le devoir de «rechercher les signes du temps et de les interpréter à la lumière des Évangiles».

Nous pouvons conclure que Mgr Bätzing propose des changements majeurs pour l'Église catholique en Allemagne et qu'il propose que le pape François les ramasse pour un synode des évêques à Rome.

...
D'autres n'attendent pas beaucoup pour passer à l'exercice ... comme l'évêque de San Diego Mgr Robert McElroy et  Mgr John Dolan et le vicaire Michael Pham :

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Offert10



Voir aussi la video ici :

https://gloria.tv/post/kAZJUP8Durwj44x8kgZ2W1A7B

Une femme prend la relève de l'Offertoire de la messe de l'évêque (vidéo)
.
hallucinant.


qu'ils aillent chez les protestants ils seront comblés et les protestants seront ravis de les accueillir (ils sont déjà protestants dans l’âme)


l'église n'est pas la pour s'adapter au monde mais rappeler le message du christ l'on ils oublié?
l e premier signe que le christ attends c'est le retour dans la foi et l’observance de ses commandements...

comment oser ne pas rappeler (avec bienveillance) que leur situation n'est pas conforme au christ et qu'il faut cheminer pour essayer de s'en rapprocher.

le coté positif c'est que les loups sortent au grand jour, se démasquent tous seuls... on sait à qui on a a faire.

le silence apparent de Rome est étonnant mais en coulisse il est possible que cela barde très fort. 

à moins que le pape les laisse se mettre en confiance,  et alors confiants et sur de leur "coup", leur laisse dévoiler complètement leur jeux et leurs intentions ayant alors toute matière et preuve pour les rappeler sèchement à l'ordre voire en cas de refus prononcer les peines qui s'imposent.

l'église de la fin des temps sera plus petite, plus pauvre mais plus sainte.

pas sur qu'ils en fassent partie...
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible Empty Re: Titre dans la Croix (pas glorieuse): Ordination des femmes, une évolution possible

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum