Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Dérives sociétales Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
Casque sans fil Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
214.90 €

Dérives sociétales

Aller en bas

Dérives sociétales Empty Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Ven 4 Jan 2019 - 23:25

.

Climat : limiter les naissances «permettrait de mieux accueillir les migrants», estime Yves Cochet

4 janv. 2019, 12:05

https://francais.rt.com/france/57519-climat-limiter-naissances-permettrait-mieux-accueillir-migrants-ex-depute-yves-cochet

Yves Cochet, ancien député écologiste et «néo-malthusien» assumé, développe des thèses censées ralentir «l'effondrement de nos sociétés». Par exemple : inverser la logique des allocations familiales afin notamment de «mieux accueillir les migrants».

Faut-il freiner la croissance démographique pour sauver le climat ? A cette question, l'ancien député écologiste Yves Cochet répond par l'affirmative. Dans une interview publiée dans l'Obs du 3 janvier, il fait part de son analyse.

Lire aussi
Dérives sociétales 5bc72a3b09fac25c6e8b4569 Une femme peut-elle être éduquée et avoir 7 enfants ? Des mères répondent à Macron


Selon lui, «pour quantifier l'effet de nos activités sur la planète» il nous notamment prendre en compte le facteur démographique. «Pour réduire le nombre d'habitants sur terre, il faut faire moins d'enfants», énonce-t-il ainsi.

Je propose de renverser notre politique d'incitation à la natalité, en inversant la logique des allocations familiales

Concédant une «conversation taboue» car la société, notamment occidentale, serait encore pénétrée de l'«injonction biblique : "Croissez et multipliez, et remplissez la Terre"», il propose néanmoins une solution radicale pour «arrêter de croître». 
«Je propose de renverser notre politique d'incitation à la natalité, en inversant la logique des allocations familiales», explique l'ancien député français (2002-2011) pour qui «ne pas faire d'enfant supplémentaire, c'est le premier geste écologique». Celui qui a également été eurodéputé de 2011 à 2014 propose tout bonnement : «Plus vous avez d'enfants, plus vos allocations diminuent jusqu'à disparaître à partir de la troisième naissance !» Défendant son propos «néomalthusien» de toute accusation de «racisme» ou d'«élitisme», il précise ne pas viser «les pays plus pauvres, qui font plus d'enfants que les autres», au contraire du président de la République, Emmanuel Macron.


Limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes

Car selon Yves Cochet, comme ce sont les «pays riches» qui ont «le mode de vie le plus polluant», ils sont donc «les premiers à devoir décroître démographiquement». Il termine son analyse par cette suggestion : «Limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes».

«Grand remplacement en accéléré», «suicide organisé» : la proposition d'Yves Cochet décriée sur Twitter




Cette analyse a fait réagir nombre de commentateurs. Le fondateur du site Doctissimo et spécialiste de l'Intelligence artificielle, Laurent Alexandre, s'est indigné de la suggestion de l’écologiste. «C’est le grand remplacement en accéléré», a-t-il tancé, poursuivant : «Disparaître pour laisser la place aux autres est la forme ultime du MASOCHISME SUICIDAIRE».

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Sam 5 Jan 2019 - 22:37

.

L'immigration est, de loin, la principale préoccupation des Européens et des Français


https://francais.rt.com/international/57523-immigration-est-loin-premiere-preoccupation-europeens-francais

...

L'immigration est, de loin, la principale préoccupation des Européens et des Français. C'est ce que révèle une étude commandée et coordonnée par la Commission européenne. Loin derrière, c'est le terrorisme qui occupe la deuxième place.


Selon les premiers résultats de l'enquête de l'Eurobaromètre standard de l'automne 2018, une étude commandée et coordonnée par la Commission européenne, l'immigration reste la principale préoccupation des Européens, avec 40 % des mentions, ce qui constitue une augmentation de 2 points de pourcentage depuis le printemps 2018.


Arrivée en tête pour la troisième fois consécutive dans cette étude, l'immigration est loin devant. Loin derrière, le terrorisme arrive en seconde position des inquiétudes avec 20%, enregistrant une forte baisse (-9 points depuis le printemps 2018).


Viennent ensuite l'état des finances publiques des États membres en troisième position, avec 19 % des mentions, et la situation économique, désormais en quatrième position avec 18 %. Le changement climatique enregistre la plus forte hausse. Augmentant de cinq points, il constitue une préoccupation principale pour 16 % des répondants et se place en cinquième position. Le chômage occupe la cinquième place avec 13% des sondés qui le considèrent comme un des deux problèmes les plus importants que doit résoudre l'Union européenne (UE).


Dérives sociétales 5c2f445f09fac2c04f8b4567

Capture d'écran Eurobaromètre Standard 90. Automne 2018

Un classement à peu près similaire aux réponses apportées par les Français sondés, qui ont désigné à 33% l'immigration comme principal problème de l'UE. Le terrorisme est également en seconde position, mentionné par 22% des Français interrogés.


[...]


Le 10 décembre, Emmanuel Macron affirmait devant plus de 20 millions de téléspectateurs vouloir, à l'occasion d'un «grand débat local», mettre «d’accord la Nation avec elle-même sur ce qu’est son identité profonde», en proposant d'aborder la question de l’immigration.


Or, trois jours plus tard, Matignon annonçait que le grand débat local prévu du 15 décembre au 1er mars ne comprendrait finalement que quatre points – la transition écologique, la fiscalité, les services publics et le débat démocratique – Edouard Philippe précisant devant l'Assemblée nationale que la problématique de l'immigration serait intégrée à celle du débat démocratique.

...


.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Lun 7 Jan 2019 - 12:58

.

L’avortement est la première cause de mortalité


https://www.lesalonbeige.fr/lavortement-est-la-premiere-cause-de-mortalite/


...

Au 31 décembre 2018, Worldometers a révélé que près de 41,9 millions d’avortements avaient été pratiqués dans le monde. A comparer aux 8,2 millions de personnes décédées d’un cancer, 5 millions du tabac et 1,7 million du sida.
Worldometers affiche un bilan cumulatif au cours de l’année des principales statistiques mondiales, notamment la population, les naissances, les décès, la fabrication d’automobiles, la publication de livres et les émissions de CO2. Il enregistre également le nombre total d’avortements dans le monde, sur la base des dernières statistiques sur les avortements publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


À l’échelle mondiale, un peu moins du quart des grossesses (23%) ont été interrompues par un avortement en 2018, et pour 33 naissances vivantes, dix nouveau-nés ont été avortés.


En 2018, l’avortement a fait plus de morts que l’ensemble des décès dus au cancer, au paludisme, au VIH / sida, au tabagisme, à l’alcool et aux accidents de la route.



En effet, le nombre effarant de décès dus à l’avortement a conduit certains observateurs à appeler l’avortement «la cause de la justice sociale de notre époque», alors que, à en juger par l’ampleur même du problème, les autres questions de droits de l’homme ne sont rien en comparaison.


L’année 2018 a également vu l’abrogation du huitième amendement de l’Irlande, l’une des dernières lois reconnaissant et protégeant le droit à la vie des enfants à naître.


La semaine dernière, le ministère britannique de la Santé a révélé qu’en 2017, dernière année pour laquelle il dispose de statistiques révisées sur les avortements, le nombre d’avortements au Royaume-Uni a atteint son plus haut niveau en 10 ans.


Les chiffres ont été publiés juste avant la célébration de la fête des Saints Innocents le 28 décembre, commémorant le décret du roi Hérode selon lequel tous les enfants de sexe masculin âgés de moins de deux ans devaient être tués en Israël.


La Marche pour la vie annuelle aux États-Unis aura lieu à Washington, DC, le 18 janvier 2019, sur le thème «Unique dès le premier jour».


La Marche pour la vie annuelle en France aura lieu à Paris le 20 janvier sur le thème de l’objection de conscience.


La Marche pour la Vie du 20 janvier recrute ses bénévoles.  

A 15 jours de la Marche, 420 bénévoles sont inscrits mais l’objectif des 1 000 bénévoles nécessaires au bon déroulement de l’organisation est encore loin. S’inscrire ici.

...
.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par steve2035 le Lun 7 Jan 2019 - 13:25

Yves Cochet devrait commencer par se suicider.

Charité bien ordonnée commence par soi même Very Happy
steve2035
steve2035
Avec le Pape François

Masculin Messages : 979
Inscription : 09/07/2008

https://www.franceenverite.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par Prince de Talmont le Lun 7 Jan 2019 - 15:28

oui ça limiterait son empreinte carbone mais surtout sa pollution verbale Wink

Prince de Talmont
Prince de Talmont
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 573
Inscription : 15/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Mar 9 Avr 2019 - 20:15

.

Le ministre hongrois des Affaires étrangères dénonce un changement de population



https://www.lesalonbeige.fr/le-ministre-hongrois-des-affaires-etrangeres-denonce-un-changement-de-population/

Le ministre hongrois des Affaires étrangères dénonce un changement de population
Dérives sociétales 66f8d2d8e3025ad1fe863633d1756ece?s=50&r=g&default=https%3A%2F%2Fwww.lesalonbeige.fr%2Fwp-content%2Fplugins%2Fbuddypress-first-letter-avatar%2Fimages%2Fdefault%2F96%2Flatin_m   Par Michel Janva le 9 avril 2019   4 commentaires  
Dérives sociétales 1188893-1050x600
La Hongrie peut être fière d’avoir rejeté le pacte des migrations de l’ONU, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Péter Szijjártó, ajoutant en même temps que « la bataille n’est pas encore terminée ».
Szijjártó a déclaré qu’il est désormais « clair » que l’afflux d’immigrants illégaux en Europe faisait « partie d’un plan bien conçu » pour organiser un « changement de population ».

Cf aussi

https://www.lesalonbeige.fr/lislam-a-la-conquete-de-loccident-par-jean-frederic-poisson/

et

https://www.lesalonbeige.fr/elections-europeennes-limmigration-est-le-sujet-de-preoccupation-n1-des-francais/


Elections européennes : L’immigration est le sujet de préoccupation n°1 des Français
Dérives sociétales 66f8d2d8e3025ad1fe863633d1756ece?s=50&r=g&default=https%3A%2F%2Fwww.lesalonbeige.fr%2Fwp-content%2Fplugins%2Fbuddypress-first-letter-avatar%2Fimages%2Fdefault%2F96%2Flatin_m   Par Michel Janva le 8 avril 2019   3 commentaires  
Dérives sociétales Capture-decran-2019-04-08-a-07-20-48-1050x600
Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a donc déclaré vendredi que les ONG chargées de secourir les migrants en Méditerranée «ont pu se faire complices» des passeurs, les appelant à «avoir une attitude responsable». Au sortir d’une réunion des ministres de l’Intérieur du G7, Christophe Castaner a dénoncé «une réelle collusion» avec les passeurs, affirmant par exemple «que certaines ONG étaient en contact téléphonique avec des passeurs».
La veille, le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, avait dénoncé le rôle des ONG en Méditerranée en affirmant avoir reçu le soutien de ses collègues français, allemand et britannique et de l’ensemble du G7 sur sa position.
“A ma grande satisfaction, je ne suis pas le seul à avoir des doutes sur les ONG en Méditerranée. Ce n’est pas une position léghiste (de son parti, La Ligue) ou souverainiste”.
Interrogé sur un soutien aux propos de son homologue italien, M. Castaner a souligné que c’est
“la majorité précédente en Italie qui avait établi que dans certaines circonstances et dans certains cas, certains bateaux d’ONG avaient des liens particuliers avec des réseaux de passeurs”. “Ces faits remontent à juillet 2017”. “Ne cherchez pas à interpréter le fait que je vous rappelle cela comme un soutien ou un lien particulier qui existe avec Matteo Salvini”.
La tête de liste du RN pour les élections européennes Jordan Bardella a ironisé sur le fait que son parti avait «eu raison un peu tôt».
«Les responsables des morts de la Méditerranée sont tous ceux qui incitent à l’immigration massive dans notre pays et qui font croire à ces populations qu’en venant sur le territoire européen, ils y trouveront un eldorado»
Néanmoins, c’est le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui a autorisé l’association SOS Méditerranée a faire de la propagande dans les écoles françaises. Or, l’agence FRONTEX, agence européenne de protection des frontières extérieures, a clairement dénoncé les relations existant entre des ONG et les mafias et milices de passeurs. L’Italie, sous l’impulsion du ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, interdit désormais l’accès à ses ports aux bateaux de  SOS Méditerranée. Philippe Vardon, Vice-président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, constatant que le vendredi 15 mars des élèves du collège Frédéric Mistral (Nice) avaient assisté au sein de l’établissement à un exposé pour parler des migrants au travers de l’engagement de SOS Méditerranée, a demandé au recteur d’académie Richard Laganier un rendez-vous pour discuter de ce type de propagande auprès des collégiens.




https://www.lesalonbeige.fr/cardinal-sarah-dieu-ne-veut-pas-la-migration-vous-etes-envahis-par-lislam/

Cardinal Sarah : Dieu ne veut pas la migration… Vous êtes envahis par l’islam
Dérives sociétales 66f8d2d8e3025ad1fe863633d1756ece?s=50&r=g&default=https%3A%2F%2Fwww.lesalonbeige.fr%2Fwp-content%2Fplugins%2Fbuddypress-first-letter-avatar%2Fimages%2Fdefault%2F96%2Flatin_m   Par Michel Janva le 27 mars 2019   10 commentaires  
Dérives sociétales Sarahcroche-1050x600
Le cardinal Sarah a reçu les journalistes de L’Incorrect, avant la parution de son nouvel ouvrage. Extrait de cet entretien de 4 pages, sur un sujet sensible… l’immigration :
Dérives sociétales Capture-decran-2019-03-27-a-20-55-46
Dérives sociétales Capture-decran-2019-03-27-a-20-55-56
Dérives sociétales Capture-decran-2019-03-27-a-20-56-06
Dérives sociétales Capture-decran-2019-03-27-a-20-58-14
[…]
Dérives sociétales Capture-decran-2019-03-27-a-20-59-05

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Jeu 23 Mai 2019 - 12:19

.

La débauche pour tous


https://www.lesalonbeige.fr/la-debauche-pour-tous-en-voila-le-resultat/
...
France : Société
La débauche pour tous : en voilà le résultat
Dérives sociétales 66f8d2d8e3025ad1fe863633d1756ece?s=50&r=g&default=https%3A%2F%2Fwww.lesalonbeige.fr%2Fwp-content%2Fplugins%2Fbuddypress-first-letter-avatar%2Fimages%2Fdefault%2F96%2Flatin_m   Par Michel Janva le 23 mai 2019   3 commentaires  

Dérives sociétales 60719864_2003738939753311_7971113264450895872_n-1050x600
Notre société passe son temps à inciter les jeunes à se débaucher, via les campagnes sur le préservatif, la contraception, la propagande LGBT…, et voilà ce que cela donne :
Dérives sociétales 60719864_2003738939753311_7971113264450895872_n
.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par Isabelle-Marie le Jeu 23 Mai 2019 - 14:04

@Territoire en héritage a écrit:L’avortement est la première cause de mortalité

https://www.lesalonbeige.fr/lavortement-est-la-premiere-cause-de-mortalite/

si nous comptons la pratique de la contraception directement abortive (le stérilet par exemple) le clonage et toutes les manipulations d'embryons, nous pouvons dire que naître, simplement être conçu est la plus grande cause de mortalité ;

@Territoire en héritage a écrit:La débauche pour tous

https://www.lesalonbeige.fr/la-debauche-pour-tous-en-voila-le-resultat/

sans compter les autres formes de mise à mort acharnée  diablo  de l'innocence enfantine dont votre post ci-dessus témoigne
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6003
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Lun 27 Mai 2019 - 15:19

.

Un peu de terreau

Le "compostage des restes humains" ! ...

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2019/05/22/un-peu-de-terreau-6152949.html


 mercredi 22 mai 2019

Un peu de terreau


 Tweet

Le gouverneur de l’Etat de Washington, Jay Inslee, a signé hier la loi « concernant les restes humains », qui légalise le compostage des morts.

La loi a été votée à une très large majorité par les députés (80 contre 16) et par les sénateurs (38 contre 11).

Une société intitulée Recompose faisait pression depuis dix ans pour que soit légalisé le compostage des défunts, méthode qui permet « des économies importantes en matière d’émission de CO2 ». Or le gouverneur notamment est un obsédé du « changement climatique ».

Donc vous livrez le cadavre de votre mère à Recompose, et au bout de 30 jours vous recevez un « matériau très semblable au terreau que vous pourriez acheter dans votre jardinerie ». Pour les géraniums, c’est intéressant.

Essayez donc ensuite d’apprendre à vos enfants le respect des morts, et tout simplement de la personne humaine.

Sur la photo on voit le gouverneur s’adressant à Katrina Spade, de Recompose, qui vient de gagner le jackpot.

Dérives sociétales 319410429

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Lun 27 Mai 2019 - 15:26

.

La fête des mères censurée par idéologie

https://www.lesalonbeige.fr/la-fete-des-meres-censuree/



Valeurs chrétiennes : Education

La fête des mères censurée

Dérives sociétales 66f8d2d8e3025ad1fe863633d1756ece?s=50&r=g&default=https%3A%2F%2Fwww.lesalonbeige.fr%2Fwp-content%2Fplugins%2Fbuddypress-first-letter-avatar%2Fimages%2Fdefault%2F96%2Flatin_m   Par Michel Janva le 25 mai 2019   Les commentaires sont fermés  

Dérives sociétales Date-fete-des-meres-620x350-1050x600

Encore une conséquence de la loi Taubira. Voici ce que reçoivent certains parents d’élèves :

Dérives sociétales Da57618c-fe8d-4d60-b544-0ef84ff60ba7
Dans un message adressé aux parents, le directeur semble vouloir corriger le tir pour l’année suivante :
Certaines familles ont été déçues d’apprendre l’absence de célébration de la fête des mères dans les classes de maternelle. L’équipe pédagogique vous prie de bien vouloir excuser la maladresse de cette décision prise en réunion de cycle sans concertation élargie avec l’équipe complète et la direction. Cette décision a été motivée par les situations particulières de certaines familles de l’école. […] Devant l’émoi suscité par cette situation, une réflexion sera engagée au sein de l’école pour l’année prochaine.
.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par Philippe-Antoine le Lun 27 Mai 2019 - 16:25

Humour noir (à prendre au second degré !)

En tout cas, ça montre l'absurdité du matérialisme ambiant.

Dérives sociétales 548e3bdaeb1a29fe8a26dd7b107e4749--brin-sciences
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4216
Age : 67
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Jeu 28 Mai 2020 - 15:52

.

Un article intéressant de Aldo Maria Valli :

La révolution du coronavirus


https://www.aldomariavalli.it/2020/05/27/ecco-perche-siamo-nel-pieno-di-una-rivoluzione/

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/05/28/la-revolution-du-coronavirus/

extrait :
...

La révolution du coronavirus
28 Mai 2020 | Actualités
AM Valli énumère toutes les raisons qui font que nous sommes face à une authentique révolution – à entendre non pas dans le sens sociologique d’avancée, de marche en avant, d’agitation soudaine qu’on lui attribue souvent par litote, mais dans le sens de renversement brutal, violent, et même sanglant, de l’ordre établi, qui nous renvoie directement à 1793 et à la révolution bolchevique.
...

Voilà pourquoi nous sommes en plein dans une révolution

Je ne sais pas si et dans quelle mesure nous nous en rendons compte, mais avec cette histoire de coronavirus, nous sommes en pleine révolution.
Nous avons en effet tous les ingrédients d’une révolution, aucun d’entre eux n’est exclu.

Tout d’abord, nous avons l’idéal suprême, transformé en un absolu par rapport auquel tout le reste est sacrifiable: la Santé.
Et qu’est-ce que toute révolution demande de sacrifier au nom d’un idéal suprême? La liberté, bien sûr.
Et qu’est-ce que toute révolution utilise pour s’imposer et éliminer les dissidents? La terreur, bien sûr.


Vous voyez qu’il ne nous manque rien. L’idéal suprême, nous l’avons, la valeur à sacrifier, nous l’avons, l’instrument, nous l’avons.
Ce qui change, c’est le cadre historique, mais en substance, les ingrédients sont classiques.

Poursuivons.

Toute révolution a besoin d’un récit, dont le but principal est d’exalter la valeur suprême, de légitimer le renoncement à la liberté, de dénigrer les ennemis et d’alimenter la terreur. C’est exactement ce que fait le récit dominant en ce moment, grâce au travail inlassable de la plupart des médias.

Dans notre cas, avec les libertés et les droits, l’autre grande victime de cette révolution est l’État. En fait, l’État a longtemps été un mort-vivant, mais à ce stade, sa liquidation est complète. S’il existe encore formellement, c’est uniquement pour pouvoir être l’exécutant local de décisions prises ailleurs.

Et nous en arrivons à un autre ingrédient fondamental: les révolutionnaires. Qui, dans notre cas, sont les grands organismes internationaux et supranationaux.
Tout d’abord l’OMS, cette Organisation mondiale de la santé qui ressemble de plus en plus à un gouvernement mondial, avec son organe de décision (l’Assemblée mondiale de la Santé) et ses directives capables d’étendre leur influence partout, passant par-dessus chaque pouvoir de décision intermédiaire, grâce à sa marque de fabrique, à savoir la Santé, qui est devenue le grand totem mondial, précisément l’idole suprême.
Poursuivons.
Dans chaque révolution, l’idole n’est pas vraiment telle si elle n’exige pas de sacrifices. Et le sacrifice que chacun est aujourd’hui appelé à faire est non seulement de renoncer à une part croissante de liberté et de droits, mais aussi de s’appauvrir, de perdre son emploi ou d’avoir un emploi plus précaire.

Si c’est le grand totem qui le réclame, on ne discute pas. Et à cet égard aussi, nous sommes dans le tableau révolutionnaire classique. Toutes les révolutions (pensons à la Chine maoïste, à la Russie soviétique), dans l’attente de la palingénésie révolutionnaire, ne garantissent qu’une chose: l’accroissement de la pauvreté, au point que l’on peut bien dire que la pauvreté est le sceau de la révolution. Et l’appauvrissement de la classe moyenne l’est tout particulièrement: si la classe moyenne s’appauvrit, vous pouvez être sûr qu’une révolution est en cours.

Comme dans toutes les révolutions, dans celle que nous vivons, il y a aussi les gardiens, appelés à contrôler, et je dirais que dans notre cas, les gardiens ne manquent pas.
La révolution, afin de mieux exercer le contrôle et la répression de la dissidence, doit introduire des signes de reconnaissance, et dans notre cas, ce signe est le tristement célèbre masque. Celui qui le porte est accepté et peut faire partie du système, celui qui ne le porte pas, ou le porte moins, est le contre-révolutionnaire, le réactionnaire, donc l’ennemi.

En ces premiers jours d’après-quarantaine, j’ai remarqué que beaucoup de gens portent le masque même lorsqu’ils sont seuls, loin les uns des autres, dans des endroits ouverts. Ils le portent même lorsqu’ils sont seuls en voiture. Cela signifie que le masque est devenu la marque du conformisme révolutionnaire.
Il est porté non seulement pour sa fonction (qui reste de toute façon douteuse), mais aussi comme symbole d’appartenance. Comme la veste de Sun Yat-sen (dite « veste mao », en France) à l’époque du maoïsme.

Comme dans toutes les révolutions, en plus des gardiens, les délateurs sont inévitables, et nous en avons. Les curés qui ont vu les forces de police pénétrer dans l’église parce que quelqu’un avait signalé qu’une messe était en cours en présence des fidèles en savent quelque chose.
Conformisme et délation sont fonction de la cohésion révolutionnaire fondée sur la terreur. Et tout véritable révolutionnaire sait qu’il n’est, au fond, rien d’autre qu’un organisateur de la terreur, comme l’a clairement expliqué Feliks Edmundovic Dzeržinskij, le premier directeur de la Ceka, la police secrète soviétique, lorsqu’il a déclaré : « Nous sommes pour la terreur organisée ».

J’ai parlé plus tôt des sacrifices exigés par le totem mondial de la Santé, mais il ne faut pas penser que le révolutionnaire les vit comme tels. Non, le révolutionnaire les considère comme des hommages, et il est prêt à tout, même à se laisser tracer, même à ne plus être libre, à condition de voir garantie et exaltée la valeur, en l’occurrence la Santé, que la révolution a décidé de mettre au-dessus de tout et que l’idéologie transforme en absolu.

Inutile de dire que la révolution a besoin de ses chroniqueurs et de ses chantres, et nous les avons. Des pelotons de journalistes et d’intellectuels travaillent depuis des semaines à dresser le tableau de la terreur, à renforcer le récit voulu par la révolution et à présenter les dissidents comme de dangereux ennemis qui, en tant que tels, ne peuvent que mériter le mépris et doivent être exclus de l’assemblée sociale.

Et puis toutes les véritables révolutions ont mis l’Église et sa liberté dans leur ligne de mire, et la révolution actuelle, comme nous le savons bien, a été particulièrement diligente à cet égard.
La nouveauté réside dans le fait que l’Église elle-même (à de rares exceptions près) a collaboré avec les révolutionnaires et a même montré qu’elle se voulait plus royaliste que le roi. Mais on aurait pu s’y attendre : puisqu’elle avait depuis quelque temps remplacé Dieu par l’homme, et la loi divine par la volonté humaine, il était fatal que l’Église s’incline devant les révolutionnaires de service, peut-être dans l’espoir d’en obtenir un certain bénéfice.

[...]

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Sam 20 Juin 2020 - 8:17

.





.


Dernière édition par territoire en héritage le Sam 20 Juin 2020 - 14:25, édité 1 fois (Raison : confusion sur une référence)
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Lun 22 Juin 2020 - 19:32

.

L’euthanasie aux Pays-Bas : les personnes âgées sont éliminées contre leur gré et malgré leur résistance

https://www.lesalonbeige.fr/leuthanasie-aux-pays-bas-les-personnes-agees-sont-eliminees-contre-leur-gre-et-malgre-leur-resistance/

...
Par Michel Janva le 20 juin 2020
[...]

Trois fois, elle a dit” non “mais je lui ai donné l’euthanasie de la même manière. Et je le referais »

Marinou Arends, le médecin néerlandais qui a drogué et tué une femme âgée contre son gré, témoigne. Le 22 avril 2016, il a drogué et administré l’injection mortelle à une femme âgée démente contre son gré.

Acquitté par le tribunal de La Haye en septembre dernier, décision confirmée en avril par la Cour suprême néerlandaise à laquelle le juge avait renvoyé l’affaire “dans l’intérêt de la loi”, aujourd’hui le médecin, gériatre à la retraite, a décidé de révéler son identité. Et d’expliquer pourquoi “je le referais“.

La femme avait 74 ans. Arends découvre qu’il y a des années, la vieille femme avait signé un papier précisant qu’elle aurait aimé recevoir l’euthanasie si elle avait été enfermée dans une maison de repos. “Ma première pensée a été” vous devez faire quelque chose “,” vous devez prendre au sérieux une demande d’euthanasie “. Le médecin s’assure qu’il l’a déjà fait avec d’autres patients, qu’il a pris en considération chaque demande d’aide à la mort. Mais la personne âgée atteinte de démence n’y pense même plus : “en réalité je n’ai pas beaucoup de problèmes ici, le café est bon, j’aime la vue, je m’assois ici avec mon journal.” Je veux vivre encore un peu “. 

Mais :

“Quand nous buvions du thé, elle se plaignait toujours de sa terrible condition, de ne plus pouvoir rien faire et d’être toujours aussi fatiguée. Elle était toujours triste, triste, rebelle, agité ».
Arends est de plus en plus convaincue que son euthanasie est la meilleure solution pour soulager ses souffrances et son mari, qui a une procuration pour prendre des décisions concernant sa femme, est d’accord. Mais il y a un problème: la femme a précisé que l’euthanasie n’aurait dû lui être accordée que “à ma demande, quand je pense que le moment est venu“, et quand “je serai en pleine force” pour le demander. Pour Arends, le fait que la femme souffre maintenant d’une démence avancée n’est pas une objection, “la loi stipule qu’en tant que médecin, vous pouvez et vous avez même le devoir d’interpréter un testament“.

À trois reprises, Arends demande à la femme “que pensez-vous si je vous aide à mourir?” et trois fois la vieille femme répond non, ajoutant “Je pense que nous allons trop loin, morts, non“. Et cela, paradoxalement, renforce la volonté d’Arends :

un médecin doit aussi prendre en considération la manière dont les réponses sont prononcées”.

L’euthanasie est prévue le matin du 22 avril 2016. Le mari, la fille et le gendre de la femme âgée sont également présents. Arends décide de ne plus demander à la femme si elle veut mourir

demandez quelque chose à une personne incapable et vous n’obtiendrez qu’une réponse dictée par l’émotion du moment. Je savais qu’elle paniquerait. J’avais vu le genre de souffrance que je lui avais causé en lui posant ces questions des semaines plus tôt. Beaucoup de peur, de frustration, de colère.

Pour éviter tout cela, le médecin verse de la drogue dans le café de la vieille femme, sans expliquer qu’elle serait bientôt tuée.
Le médecin ne s’attarde pas sur ce qui s’est passé ensuite, lorsque la vieille femme semble s’être endormie et reçoit la première des trois injections nécessaires pour la tuer. Parce que c’est là que l’horreur a lieu: la vieille femme se réveille, comprend ce qui se passe, commence à trembler en essayant de reculer. Mais Arends l’immobilise dans le lit et achève la procédure. La femme meurt en quelques minutes.


À la suite des événements, la Commission de contrôle de l’euthanasie aurait “reproché” au médecin d’être “allé trop loin”, d’avoir drogué la femme en secret et de ne pas l’informer qu’elle serait tuée. Cependant Arends est acquitté.

Plus de deux cents médecins néerlandais ont exprimé leur horreur face à la conduite d’Arends

Cette décision a autorisé l’euthanasie en Hollande pour quiconque n’est plus en mesure d’exprimer ou de renouveler son choix en fin de vie.

Aujourd’hui, aux Pays-Bas, des personnes meurent, tuées de force, tandis que des proches vous immobilisent au lit et le médecin vous fait trois injections mortelles avec la conviction de faire son travail: “je devais l’aider”, “je ne pouvais pas l’abandonner”, “je le referais.

Euthanazie.
.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par territoire en héritage le Ven 26 Juin 2020 - 21:58

.

Guerre raciale, ou tentative de révolution aux Etats-Unis?
25 Juin 2020 | Actualités
 
http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/06/25/guerre-raciale-ou-tentative-de-revolution-aux-etats-unis/

...

Une tribune de Julio Loredo (TFP, déjà croisé dans ces pages) dans le blog d’AM Valli.

Il analyse les émeutes qui se déroulent actuellement aux Etats-Unis dans une perspective plus large que celle du conflit racial, de la condamnation des violences policières ou de la volonté de se débarrasser de Donald Trump, qui sont les explications habituellement proposées, et qui ne sont certes pas à écarter.

En réalité, il s’agit selon lui du schéma révolutionnaire classique, qui en utilisant des procédés d’ingénierie sociale ayant fait leurs preuves (au moins depuis 1789!), supervisé et coordonné par une régie puissante, vise rien de moins qu’à renverser l’ordre établi. Intéressant.
[...]

Un climat frénétique…

Le premier ingrédient d’une révolution est l’atmosphère de frénésie électrisante, en partie fruit de circonstances réelles habilement manipulées, en partie créées à dessein selon des techniques bien étudiées de manipulation psychologique de masse. Sans oublier une dose non négligeable d’infestation préternaturelle.

[...]
Aux États-Unis, l’air est depuis longtemps chargé d’électricité. L’élection de Donald Trump à la présidence a désorienté la gauche libérale, habituée à régner sans partage. Elle a réagi plutôt mal, déclenchant une campagne virulente où tous les coups sont permis. Le Donald ne s’est pas laissé intimider, et il a répondu par des rimes.
Cela a déclenché un processus de division idéologique croissante dans le pays. Les sondages montrent une Amérique divisée en deux, avec quelques centristes qui regardent encore par la fenêtre. Il y avait déjà un air de guerre civile.

À cela s’ajoute un climat surréaliste, plein de nervosité, de peur et d’incertitude, installé avec la pandémie Covid-19 qui a frappé très durement les États-Unis. Et là aussi, la gauche n’a pas manqué l’occasion de s’en prendre au président et à sa politique sanitaire, recevant en réponse les habituels tweets incendiaires. L’atmosphère était désormais saturée. Une étincelle a suffi pour la faire exploser. Et l’étincelle a été la mort de l’Afro-Américain George Floyd, asphyxié par un policier blanc à Minneapolis. Cette mort, aussi horrible soit-elle, n’aurait pas provoqué une telle explosion si l’atmosphère n’avait pas déjà été saturée.

…qui défigure la perception de la réalité…

La première victime excellente de cette frénésie électrisante est la perception de la réalité.

[...]

Dérives sociétales Kissin10


Des gestes qui en temps normal seraient considérés comme bizarres passent pour normaux, et même sympathiques.
Les « kissing feet » qui se multiplient aux États-Unis en sont un exemple: un Noir dans la rue tend le pied et des Blancs font la queue pour l’embrasser. Ou, plus proches de nous, les dirigeants du PD agenouillés à la Chambre des députés en hommage à George Floyd. Une scène grotesque, n’était le climat de frénésie révolutionnaire.

Voilà pourquoi il est si difficile pour les défenseurs de l’Ordre de s’opposer à l’ouragan révolutionnaire alors qu’il souffle impétueusement. Leurs « armes » – la vérité, la logique, la sérénité et le bon sens – sont parfaitement inutiles dans un climat de paranoïa collective.

[...]

Ces dernières semaines, les témoignages d’Afro-Américains connus, tels que les acteurs Morgan Freeman et Denzel Washington et le rappeur Lil Wayne, se sont multipliés, niant qu’il existe un problème de racisme dominant aux États-Unis. Dans une atmosphère de frénésie paranoïaque, ces témoignages sont cependant passés inaperçus, tandis que le bouton « racisme » continue d’être enfoncé.
Un commentaire en marge. Le véritable « bourreau » des Noirs aux États-Unis est l’avortement. Pas moins de 44 % de tous les avortements dans le pays ont pour victime un enfant afro-américain (« Abortion : The overlooked tragedy for black Americans« , Arizona Capitol Times, 25 février 2020). Un véritable holocauste des Afro-Américains est en cours. Pourtant, les médias n’en parlent pas.

Le rôle de la propagande

Un autre élément des révolutions est la propagande.
Nous partons de l’hypothèse que les artisans de la propagande révolutionnaire savent très bien qu’une opinion publique en proie à une frénésie électrisante est plus facilement manipulable qu’une opinion publique calme et raisonnée. En temps de Révolution, on peut mener des opérations de guerre psychologique qui sont impensables en temps normal.
La manipulation s’exerce de diverses manières :

  • en choisissant les nouvelles à publier et celles à laisser dans l’ombre;
  • en racontant les faits de manière tendancieuse ;
  • en conférant à chaque nouvelle une certaine « vibration » de manière à impressionner le lecteur, sous une forme passionnée plutôt qu’intellectuelle; ou en présentant de manière froide, sans « vibration », des nouvelles qui devraient normalement provoquer une réaction, de manière à produire de l’indifférence.

[...]

Laissons de côté la question à un million de dollars: comment les médias se coordonnent-ils entre eux pour publier, tous de la même manière, les mêmes nouvelles tout en faisant taire ou en cachant les autres? Nous entrerions ici dans le domaine fascinant et délicat de l’étude des mécanismes par lesquels les forces révolutionnaires s’organisent entre elles.

[...]

Le binôme peur-sympathie

La guerre psychologique révolutionnaire est basée sur la manipulation de ce que Plinio Corrêa de Oliveira a appelé le « binôme peur-simpathie » : « Dans la psychologie même d’innombrables personnes agit un binôme de forces, appelons-le binôme peur-simpathie » (Trasbordo ideologico inavvertito e Dialogo, 2012).


D’un côté, l’opinion publique américaine craint une possible explosion de violence raciale, avec son cortège de sang et de destruction. De l’autre, elle a une sympathie naturelle pour l’égalité des races et elle est encline à l’inclusion pacifique des minorités ethniques dans le système américain. Concrètement, l’opinion publique américaine a eu peur des pillages et de la violence, tout en manifestant sa sympathie pour les manifestations pacifiques de soutien à Floyd.

Dans ce contexte psychologique, la propagande révolutionnaire lance donc ce que le penseur catholique brésilien appelle le « mot-talisman » – dans ce cas, il s’agirait de « racisme » – qui suscite toute une constellation d’impressions et d’émotions, de sympathies et de répulsions, qui oriente les gens vers de nouvelles voies idéologiques.


Le « mot-talisman » est doté d’une grande efficacité propagandiste. Il possède également une grande élasticité, dont on abuse en le présentant dans des sens de plus en plus radicaux. Ainsi, du rejet du « racisme » au sens strict, c’est-à-dire la fin de la discrimination fondée sur la race, on passe au rejet de la société « raciste », c’est-à-dire la lutte contre toutes les discriminations: politiques, économiques, culturelles, morales, etc. Grâce à cette technique psychologique, la propagande révolutionnaire fait ainsi passer l’opinion publique d’un idéal parfaitement acceptable à un idéal anarchiste.

Il serait utile de relire l’essai de Plinio Corrêa de Oliveira mentionné ci-dessus, en remplaçant le mot-talisman qu’il a analysé – « dialogue » – par « racisme ».

Une structure organisationnelle derrière les révoltes

Y a-t-il une structure organisationnelle derrière les émeutes aux États-Unis? Ou s’agit-il de mouvements populaires spontanés et non coordonnés ?
Un élément essentiel de toute révolution est l’existence d’une structure – généralement non apparente – qui stimule, coordonne et guide les mouvements. Un cas paradigmatique est celui de la Grande Peur, en juillet 1789: le même jour, à la même heure et de la même manière dans toute la France, des agitateurs sont sortis de nulle part en criant à la révolte, inspirant nervosité et peur et incitant les citoyens à prendre les armes parce que « les Allemands arrivent! » Des émeutes ont donc éclaté partout. Sous prétexte de défendre la France, les clubs jacobins obtinrent des fusils de l’armée.
Quelques jours plus tard, on découvrait qu’il s’agissait d’un énorme bobard
et les émeutes ont pris fin. Mais les Jacobins étaient désormais armés et la frénésie électrisante qui alimentait la Révolution française s »intensifia

Quelque chose de similaire se passe aux États-Unis. « Quand des manifestations qui se transforment en révoltes se produisent partout en même temps, avec des tactiques et des slogans similaires, ce n’est pas l’œuvre d’un petit nombre d’émeutiers« , commente John Horvat

[...]

Un objectif subversif et révolutionnaire

Cela nous amène au point central de cette analyse, qui sera aussi le dernier.
Ce qui caractérise, je dirais qui définit précisément, une Révolution est son but ultime de subvertir radicalement l’Ordre. Les mouvements révolutionnaires n’ont pas lieu pour protester contre telle ou telle situation, ni pour résoudre tel ou tel problème. Ils servent au besoin d’instrument ou de prétexte. Les révolutions sont faites pour bouleverser l’ordre.

« Les émeutiers ont besoin de violence parce qu’ils écrivent le récit que tout le monde suit ensuite – écrit John Horvat – C’est le vieux récit de gauche selon lequel l’histoire est une lutte éternelle entre l’oppresseur et l’opprimé. Les émeutiers ne veulent pas de l’harmonie sociale car elle empêche le processus révolutionnaire d’avancer. La gauche américaine a utilisé les troubles pour fomenter la lutte des classes à grande échelle. Tous les personnages déjà connus de ce drame restent les mêmes: pro-avortement, militants LGBT, socialistes, féministes et même satanistes ont rejoint cette Révolution contre l’Ordre établi » (id.).

Ce n’est pas un hasard si la gauche américaine qualifie les révoltes de « crise systémique ». En d’autres termes, le problème n’est pas le racisme. Ils veulent renverser tout le système américain.
Et ils utilisent tous les secteurs qui sont en colère et désireux de changer le système en tout poins. Les théoriciens de la révolution parlent d’un « nouveau prolétariat » engagé dans la lutte pour ce que Marcuse appelle « une désintégration généralisée et totale du système ».

[...]

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dérives sociétales Empty Re: Dérives sociétales

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum