Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE...

Aller en bas

L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... Empty L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE...

Message par Gilles le Lun 11 Aoû 2008 - 2:41

Voici un article qui me parait intéressant.
Bonne lecture !

L'aspartame: l'édulcorant qui rend fou et aveugle:


Impossible de faire un site sur le stévia sans parler de ce satané poison qu'est l'aspartame.
Je remercie tout d'abord Mr Jean Hudon pour son aimable autorisation pour la diffusion sur ce site des articles qu'il a écrit.

Jean Hudon a écrit:

Le 28 août1999 avait été décrété "Journée mondiale de sensibilisation aux méfaits de l'aspartame" par Betty Martini, la fondatrice du mouvement Mission Possible International qui fait campagne depuis des années pour faire connaître les graves méfaits pour la santé occasionnés par la consommation, le plus souvent à notre insu, d'un succédané artificiel du sucre appelé aspartame.

La liste des problèmes de santé qu'il entraîne est ahurissante et le pire c'est que l'aspartame se retrouve dans des milliers d'aliments transformés et de breuvages et même comme agent sucrant dans des vitamines et autres suppléments sans que ça ne soit indiqué sur l'emballage! Certains ont même fait circuler des informations selon lesquelles l'aspartame est ajouté au sucre blanc et dans un tas de friandises dont le chocolat pour en augmenter le goût sucré et ainsi réduire les quantités de sucre entrant dans la recette et donc le coût de revient de l'aliment produit. Assez dément non quand on sait que l'aspartame est un puissant neurotoxique dont l'approbation en 1981 par la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour l'alimentation humaine (et ensuite par Santé et Bien-être Canada et toutes les autres agences gouvernementales équivalentes dans les autres pays) s'est fait en dépit d'études démontrant ses effets néfastes et ultimement mortels.

Et tenez-vous bien, il y a quelques années la FDA a publié un rapport gardé confidentiel faisant état de plus de 10,000 plaintes déposées par des consommateurs énumérant plus 92 symptômes liés à la consommation d'aspartame dont notamment les migraines, des difficultés d'élocution, une baisse marquée de l'acuité visuelle, le vertige, des difficultés à marcher, la précipitation de la maladie d'Alzheimer, le lupus, la sclérose en plaque, la stérilité, des tumeurs dans le cerveau, les testicules, les ovaires, l'utérus et le pancréas, le diabète, l'impotence, les accès de rage, dépressions et tendances suicidaires et ultimement la mort. En dépit de son instabilité chimique puisque l'aspartame se décompose en méthanol (alcool de bois), en DKP (causant des tumeurs au cerveau) et en formaldéhyde lorsqu'exposé à des températures excédant 86 degré Fahrenheit (=30 °C) la FDA a approuvé son usage dans la cuisson en 1993. Utilisé massivement dans tous les breuvages diététiques (Coke Diététique, Diététique Pepsi, etc.), il suffit dont que les bouteilles séjournent quelques heures dans un entrepôt ou un véhicule de transport non-réfrigéré et exposé au soleil et donc à des températures excédant 30°C (ce qui est très fréquent en été) (ou tout simplement dans un estomac humain...) pour que l'aspartame qu'elles contiennent se transforme en un poison mortel qui agit insidieusement pour engendrer toute une flopée de symptômes et de maladies (on attribue même le fameux Syndrome de la Guerre du Golfe à la consommation par les G.I. américains de Coke Diététique et Diététique Pepsi entreposé pendant des semaines à la chaleur torride du désert saoudien) que jusqu'à tout récemment personne ne pensait à relier à la consommation d'aspartame...

Maintenant, vous le savez...

« Mais ça ne se peut pas, » pensez-vous, « que la FDA approuve un tel poison. » Et bien justement, selon des informations recueillies par les activistes qui demandent qu'on bannisse à tout jamais ce produit sorti tout droit des cuisines de l'enfer, le comité chargé d'étudier les demandes d'approbation de nouveaux produits de la FDA s'est refusé pendant 16 ans à approuver ce produit en raison des études démontrant sa nocivité. Mais l'ancien président Ronald Reagan, un ami de la compagnie Searle qui a concocté l'aspartame (Searle a depuis été rachetée par Monsanto Chemical, la même multinationale qui "pousse" partout dans le monde la culture des dangereux aliments transgéniques), a mis à la porte de la FDA le commissaire en chef qui bloquait l'approbation de l'aspartame et nommé à sa place le Dr. Arthur Hull Hayes qui lui n'a pas eu la moindre hésitation à imposer en 86 l'approbation de l'aspartame en dépit de l'opposition véhémente de tous les membres du Comité d'évaluation dont les recommandations ont pris le chemin de la poubelle. Peu après ce triste personnage était engagé par la firme de relations publiques de Searle avec un salaire, affirme la rumeur, de 1 000 dollars US par jour.

Quelles conclusions peut-on tirer de tout cela?

* Que le système censé nous protéger ne fonctionne pas car la corruption et le pouvoir omniprésent du lobby des riches et des puissants règne partout.

* Que le seul moyen de s'assurer d'une alimentation saine est de ne consommer que des aliments certifiés biologiques (en cultivant son jardin par exemple...) ou fabriqués par des compagnies ayant à l'évidence une certaine conscience écologique et sociale - ce dont la majorité des multinationales manquent cruellement.
* Que les médias traditionnels ne font que peu ou pas leur boulot de nous informer de ces magouilles, sans doute parce que trop souvent les intérêts financiers ou politiques qui contrôlent les salles de rédaction font partie de la même mafia politico-financière internationale qui étend de plus en plus son emprise à l'ensemble de la planète.

* Et enfin que le temps serait peut-être venu pour les citoyens de prendre leur avenir en main et de cesser de faire aveuglément confiance au "Système" capitaliste dont la faillite morale n'a d'égal que la voracité effroyable avec laquelle il dévore ce qui reste des ressources et écosystèmes exsangues de la planète pour le profit personnel des quelques 300 multi-milliardaires du monde qui à eux seuls possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de l'humanité...

Si nous ne voulons pas tous finir comme des pions interchangeables et jetables après usage dans la machine à profit des grands, il est grand temps de cesser de marcher dans leur système et de "partir" le nôtre fondé sur l'amour, la compassion et le partage. Un projet "idéaliste" à souhait, mais avons-nous une alternative?...

Et dorénavant sucrez-vous le bec naturellement!

Jean Hudon
Coordonnateur du Réseau Arc-en-ciel de la Terre


SOURCE: forum.doctissimo.fr

Gilles. Ville de Québec - Canada king
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... Empty Re: L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE...

Message par isabella le Lun 11 Aoû 2008 - 3:00

Voici un autre article qui conforte ce que Gilles a posté, tout en dénonçant l'un des maléfiques individus ayant participé à la commercialisation de l'aspartame : Donald Rumsfeld ! Nous retombons toujours sur les mêmes nazis, sur les mêmes coupables et sur la même alliance entre des politiciens et des industriels (une alliance politique/industrie qui constitue une des caractéristiques du fascisme !), voire sur des politiciens qui siègent dans des entreprises tentaculaires...


Source : http://www.oulala.net/Portail/imprimersans.php3?id_article=1985


RUMSFELD ET L'ASPARTAME

27 octobre 2005

par Ashoka


Donald Rumsfeld, Secrétaire d’État à la Défense américain, s’en met plein les poches avec les vaccins contre la grippe aviaire (voir article Oulala.net par Laurence Kalafatides). C’est méprisable, mais il a fait bien pire avec l’aspartame. En voici l’histoire racontée.




L’aspartame fut découvert accidentellement par James Schatter, un chimiste du laboratoire G.D. Searle, en Décembre 1965. Dès le printemps 1967, des tests sont effectués pour faire enregistrer cet additif par la toute puissante FDA (Food and Drug Administration). L’université du Wisconsin essaie l’aspartame sur sept bébés singes, qui sont nourris au lait coupé d’aspartame. L’un meurt et cinq autres sont au chapitre de la mort. En 1971, le Docteur Olney démontre que l’acide aspartique, un des ingrédients de l’aspartame, cause des trous dans les cerveaux des souris. En 1974 la FDA approuve un emploi limité de l’aspartame, au vu de rapports tronqués émanant de Searle. En 1977, la FDA crée un Grand Jury pour poursuivre Searle pour information erronée. Les choses vont mal pour Searle...

Le 8 Mars 1977, Searle embauche Donald Rumsfeld comme Président. Les choses vont toujours mal pour Searle, car des centaines de rapports montrent les dégâts causés par l’aspartame sur les animaux de laboratoire et la communauté scientifique refuse d’accepter l’additif comme propre à la consommation.

Le 21 Janvier 1981, Ronald Reagan devient le Président des Etats-Unis, et Donald Rumsfed entre dans le gouvernement. Searle présente à nouveau son dossier à la FDA qui l’examine d’un œil très favorable en dépit d’un dossier accablant.

Le 1er Juillet 1983 le National Soft Drink Association exige que l’aspartame fasse encore l’objet d’enquêtes approfondies, car quand il est chauffé au-delà de 28 degrés il dégage deux toxines, le DKP et le formol. Rumsfeld intervient, fait limoger les gêneurs de la FDA qui s’opposent encore à l’emploi public de l’aspartame, et à l’automne 1983 les premières canettes de boissons contenant de l’aspartame sont vendues.

Depuis des dizaines de milliers de cas de maladie sont apparus, mais l’aspartame est toujours vendu et consommé. Merci Rumsfeld pour toutes les saloperies dont vous êtes capable !

Ashoka.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... Empty Re: L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE...

Message par Gilles le Lun 11 Aoû 2008 - 3:36



L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... Arton365

L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... RienL'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... Rien


La poignée de mains Donald Rumsfeld-Saddam Hussein
lundi 3 mars 2003



L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... RienL'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... RienL'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... Rien

Le 20 décembre 1983, Donald Rumsfeld, envoyé de Ronald Reagan, serrait la main de Saddam Hussein à Bagdad. La photographie ci-contre fait partie des archives du Conseil national de sécurité des Etats-Unis (National Security Archive Electronic Briefing Book N° 82), publiées le 25 février 2003.
Cette visite s’inscrit dans le cadre de la « guerre qui suivit des mois de tension entre la République islamique d’Iran et l’Irak nationaliste et laïc », note le document gouvernemental. La guerre Iran-Irak se déroula de 1980 à 1988 et fit des millions de morts et de blessés.
En 1982, « les Etats-Unis ayant décidé qu’une victoire iranienne ne servirait pas leurs intérêts ont commencé à soutenir l’Irak ». Ainsi « en février 1982, le Département d’Etat a enlevé l’Irak de la liste des Etats soutenant le terrorisme ». Le document indique que l’Irak figurait sur cette liste parce que ce pays soutenait divers groupes palestiniens.
Puis le document souligne que : « Continuer la guerre [contre l’Iran] était extrêmement coûteux. L’Irak recevait des soutiens financiers extérieurs des Etats du Golfe et une aide au travers de programmes de prêts des Etats-Unis. La Maison Blanche fit pression sur l’Export-Import Bank afin de fournir à l’Irak des financements, pour consolider sa crédibilité comme débiteur et pour permettre à l’Irak de recevoir des prêts d’autres institutions financières internationales. » Le document note aussi que l’Irak reçu des produits agricoles qui « étaient subventionnés par les contribuables américains. »
Les relations diplomatiques formelles furent rétablies en novembre 1984. Mais « les Etats-Unis avaient commencé plusieurs années auparavant d’assurer un soutien militaire et d’intelligence [informations sur l’Iran], cela en secret et contrairement à la position officielle de neutralité » entre l’Irak et l’Iran.
C’est en mars 1982 que le tournant a été pris par l’administration Reagan, lorsque les troupes iraniennes gagnaient du terrain contre les forces armées de Saddam Hussein.
Le document reconnaît qu’au cours de l’été 1983 l’Iran avait informé que « l’Irak utilisait des armes chimiques depuis un certain temps ».
Ce qui n’empêche pas qu’à l’occasion du voyage de Donald Rumsfeld., en décembre 1983, celui « rencontre aussi le ministre des Affaires étrangères irakiennes, Tariq Aziz et que les deux se mirent d’accord sur le fait que les Etats-Unis et l’Irak avaient en commun des intérêts ». D’ailleurs Traq Aziz ne semble pas avoir ménagé ses compliments « sur Rumsfeld en tant que personne. »
Rumsfeld est retourné à Bagdad en mars 1984. En avril 1984, l’Irak a reçu des hélicoptères... alors que la livraison de matériel militaire était toujours officiellement interdite. Le 5 avril 1984, devant le danger d’une offensive iranienne, Ronald Reagan insistait, dans une directive présidentielle (NSDD 139), sur l’importance « d’éviter un écroulement de l’Irak. »
En conclusion, Joyce Batlle, qui présente l’ensemble des documents déclassifiés, écrit : « La politique répressive interne du gouvernement irakien, bien que très bien connue par le gouvernement des Etats-Unis à l’époque, n’a pas de place dans les directives présidentielles déterminant l’option des Etats-Unis face à la guerre Iran-Irak. Les Etats-Unis étaient intéressés par leur capacité à déployer des forces militaires dans le Moyen Orient et par le fait que le pétrole devait continuer à couler ».
Celles et ceux qui auraient encore un doute sur les « raisons morales » de Blair et Bush se doivent de lire ces documents. Les mêmes intérêts dictent la politique de Bush- réd.
(tiré du site À l’encontre) http://www.alencontre.org/index.html
QUEL HYPOCRITE CE RUMSFELD!!!
Gilles. Ville de Québec - Canada king
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE... Empty Re: L'ASPARTAME: L'ÉDULCORANT QUI REND FOU ET AVEUGLE...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum