Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

L'occultisme est une subversion politique du Christianisme Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -21%
Housse de transport et protection Tomtoc pour console ...
Voir le deal
14.99 €

L'occultisme est une subversion politique du Christianisme

Aller en bas

L'occultisme est une subversion politique du Christianisme Empty L'occultisme est une subversion politique du Christianisme

Message par saint-michel le Lun 5 Jan 2015 - 21:17

L'occultisme est une subversion politique du Christianisme Couron10

Je fais suite au précédent article sur l’Hermétisme pour démystifier l’occultisme qui est une subversion politique du Christianisme. Pourquoi politique ? Parce que l’occultisme est l’œuvre d’individus opportunistes et affairistes tandis que le Christianisme découle des origines divines de notre Seigneur Jésus-Christ. Il ne s’agit non pas d’une religion, mais, d’une œuvre magistrale qui a pour vocation d’extraire l’humanité de sa violence. Le sacrifice expiatoire de notre Rédempteur est un phénomène majeur dans l’histoire. Sa résurrection a répandu la Lumière sur une humanité minée par l’idolâtrie et le meurtre.

Pour mettre de l’ordre dans les esprits, il est indispensable de prendre le problème du bon côté, car, le résultat d’une analyse logique ne peut se faire que dans la cohérence. Nous partirons de l’axiome « Jésus-Christ, Fils de Dieu, est le Sauveur annoncé à travers l’Ancien Testament ». Les apostats ont rejeté cette affirmation sans toutefois apporter de preuve irréfutable. Au contraire, pour générer une large apostasie, les ennemis du Christ, particulièrement érudits dans la littérature, ont rédigé, au fil des siècles, des écrits syncrétiques qui ont influencé de plus en plus de personnes. Pour effacer la mémoire du Sauveur, il fallait nécessairement lui substituer d’autres informations. Un syncrétisme ingénieux, constitué de multiples doctrines, pouvait mener à bien cette mission. Pendant ce temps, les thèses matérialistes ont amplifié puis entretenu l’apostasie dans les âmes à travers la société de consommation.

Utilisons maintenant l’axiome « Jésus-Christ a enseigné en public, car, il était la Vérité. » Jésus-Christ s’est toujours exprimé publiquement. Il était seul face aux hommes qui n’avaient pas pris conscience de l’importance de l’Amour. C’est Jésus-Christ qui a ouvert cette voie spirituelle. Sans Son avènement, la Foi, l’Espérance et la Charité auraient été des notions, soit vaines, soit inexistantes. L’influence du Rédempteur est fondamentale pour l’humanité. Au fil des siècles, le message qu’Il nous avait légué à travers son Église fut corrompu, à cause de nombreux facteurs. Toutefois, il ne nous appartient pas de juger, nous ne pouvons que constater cette vérité. De nos jours, l’Amour qu’Il avait enseigné aux apôtres ne nous est parvenu que sous la forme d’une pâle caricature. Les esprits sont davantage préoccupés par les ténèbres que par Sa Lumière. Nous devons réapprendre à nous émerveiller devant Sa Majesté, car, nul ne lui est semblable. Il est indispensable de savoir se désillusionner de la matière.

De multiples fadaises ont été écrites pour corrompre dans les esprits le véritable enseignement de Jésus-Christ. Pourtant, des témoignages fiables ont été rédigés dans le Nouveau Testament. Les Saintes Écritures sont authentiquement inspirées du Saint-Esprit. Le Christianisme a été caricaturé parce qu’il dérangeait ceux qui souhaitaient exploiter les populations. Par exemple, le système financier est fondamentalement opposé aux valeurs Chrétiennes. Le salarié qui reçoit sa paie dépense son argent auprès de commerces divers après avoir payé ses différentes factures. Ainsi, cet argent accumulé au sein des entreprises finit inéluctablement dans le magma de la finance apatride après avoir enrichi différents acteurs. Ces flux sont conditionnés par une logique implacable. Or, la logique empêche le cœur de s’exprimer puisque ce sont des règles strictes qui conditionnent ces mouvements financiers.

Pour comprendre ce raisonnement, il suffit de penser au code de la route. Celui-ci impose des règles indispensables à une bonne conduite. Ses recommandations ne s’appliquent pas aux individus mais à leur véhicule. Admettons qu’une automobile se trouve à un stop alors qu’une file immense progresse lentement sur la route principale. Si les conducteurs respectifs ne font pas preuve de charité, le véhicule bloqué à l’intersection ne passera jamais puisqu’il n’est pas prioritaire. Ainsi les règles imposent naturellement leurs propres mécanismes. Le Christianisme ne trouve plus sa place dans un système géré par des lois mathématiques. La raison a remplacé la chaleur humaine. Ce mouvement infernal tend à s’amplifier avec la robotisation de l’ensemble de la civilisation. La haute-technologie accentuera inévitablement l’avènement d’une société déshumanisée.

Ainsi, les lois du Christianisme n’ont pas été abolies mais progressivement remplacées par la lente émergence d’une société basée sur une implacable logique. Or, les lois mathématiques n’acceptent pas l’exception, sauf pour quelques privilégiés. Elles ont pour vocation de traiter les données selon un flux prédéfini et, donc, prévisible. La Foi, l’Espérance et la Charité n’ont déjà plus leur place, alors, essayez d’imaginer le futur lorsque la robotisation aura commencé son œuvre totalitariste. Il faut s’attendre, par conséquent, à l’imposition de règles drastiques qui seront définies par ceux qui gèrent le système. Il s’agit d’un asservissement subtil, mais, pourtant, bien réel.

Le Christianisme a été renversé, au XVIIIe siècle, par les terribles lois d’une société de consommation de plus en plus technologique. Ainsi, malgré la mauvaise foi de ceux qui ont inventé la société contemporaine, il est possible de prouver, par déduction, que tout a été fait pour refroidir le cœur des hommes. Si l’Amour a disparu de la civilisation, c’est la faute d’un système complexe basé sur des règles strictes. On peut en déduire que l’occultisme est l’intime complice de la rationalisation de notre civilisation. La société rêvée des grandes entreprises technologiques ne connaît ni le bien ni le mal puisque ce sont les machines qui imposeront leur loi. L’homme s’effaçant derrière la haute-technologie. La population humaine, qui n’acceptera pas le transhumanisme, sera délaissée et soumise au joug des machines. Ces automates intelligents seront eux-mêmes pilotés par des logiciels installés dans le cloud. L’intelligence artificielle chapeautera le tout.

Deux mondes s’opposent : celui de la technologie esclavagiste gérée par des lois mathématiques et celui que nous a légué Jésus-Christ. Nous devons nous attendre à ce que la Justice du Père détruise cette civilisation qui n’a pas voulu écouter l’enseignement de Son Fils. Tous les indicateurs vont dans ce sens. La décadence a généré une radicalisation qui conduira inéluctablement à la guerre. Ainsi, les peuples qui n’acceptent pas les lois du seul et unique Dieu Vivant sont toujours éliminés de l’histoire. Les châtiments seront, par conséquent, nombreux et inéluctables.

Avant de continuer, donnons une définition de l’être humain, j’utiliserai volontairement un extrait de « l’essai sur l’entendement humain » de John Locke, livre III, chapitre I, paragraphe 1 à 5. Les meilleurs arguments à retourner contre les ennemis du Christ sont ceux que les philosophes ont longtemps utilisé pour imposer leur vision du monde.

   
« Dieu ayant fait l’homme pour être une créature sociable, non seulement lui a inspiré le désir, et l’a mis dans la nécessité de vivre avec ceux de son espèce, mais de plus lui a donné la faculté de parler, pour que ce fût le grand instrument et le lien commun de cette manière qu’ils sont propres à former des sons articulés que nous appelons des mots. Mais cela ne suffisait pas pour faire le langage ; car on peut dresser les perroquets et plusieurs autres oiseaux à former des sons articulés et assez distincts, cependant ces animaux ne sont nullement capables de langage.

   Il était donc nécessaire qu’outre les sons articulés, l’homme fût capable de se servir de ces sons comme de signes de conceptions intérieures, et de les établir comme autant de marques des idées que nous avons dans l’esprit, afin que par là les hommes pussent s’entre-communiquer les pensées qu’ils ont dans l’esprit. »

Ainsi ce qui différencie l’homme de l’animal, c’est son esprit et son pouce. Ce qui différencie réellement deux êtres humains, c’est la manière dont ils utilisent leur esprit. Nous oublions trop souvent que l’homme possède une âme, non pas pour s’amuser, mais, pour évoluer dans le monde. L’homme du XXIe siècle vit dans un véritable marasme d’informations qui rejettent, dans leur ensemble, le Christianisme. C’est ce que l’on nomme plus couramment l’esprit du monde. Le système contemporain a été conçu afin que chaque individu soit enfermé dans une case aux pourtours bien délimités. Ainsi, l’homme moderne est défini par un nom, un statut, une fonction et d’autres informations qui font en sorte de l’y tenir cloisonné pendant toute son existence. La dimension humaine a été réduite à une simple fonction arithmétique. Où se trouve la liberté ? Où se trouvent les vertus ? Dans un monde conditionné par des lois implacables, l’homme s’efface nécessairement derrière leur rigidité ainsi que la froide technologie qui va de pair.

La révolution française a engendré une terrible rupture avec le Christianisme. De cet effroyable chaos a émergé une progression matérialiste qui ne peut plus être arrêtée. Le système s’est emballé comme un taureau en folie. Dieu a choisi de faire chuter l’homme dans un monde dépourvu d’Amour afin de lui prouver que sa conception du monde est erronée. La décadence inéluctable engendrera forcément la destruction de Sodome et Gomorrhe comme je l’ai déjà expliqué dans un précédent article.

Les occidentaux ont perdu de vue les notions élémentaires, pourtant fondamentales, pour se laisser entraîner par la technologie qui conduira fatalement à l’éclatement de la civilisation. Désormais, de nombreux citoyens, surtout ceux issus des jeunes générations, préfèrent la technologie au contact humain. Le monde virtuel a pris le pas sur la réalité. La technologie est le facteur majeur d’un phénomène de désocialisation. Pourtant, la vie simple est préférable à un monde organisé selon des lois asservissantes. L’Amour pour le Père, enseigné par Jésus-Christ, entraîne la simplicité (synonyme de charité) ainsi qu’une réelle liberté. De cet Amour pour Dieu, vertical, naît l’amour pour les hommes, horizontal. Nos contemporains ont oublié ces concepts et semblent désormais être inconscients de leur propre existence. S’ils avaient encore une flamme de vie dans leur esprit, ils seraient en mesure de s’apercevoir de tout cela. Or, beaucoup de nos frères se laissent ballotter par les événements comme les coraux se laissent porter par le flux de l’eau dans le fond des océans. Un individu dénué de conscience est comme mort parce qu’il a perdu la notion du réel. Or, le monde tangible, sans le Christ, est irrespirable.

Ces propos devraient réveiller quelque chose chez le lecteur. L’esprit est fondamental puisque inhérent à l’être humain. Les thèses matérialistes ont servi à imposer une civilisation encadrée par des lois réductrices. Nous sommes prisonniers d’un monde dénué d’Amour, c’est pourquoi nous devons seulement espérer en Dieu. C’est sa Justice qui nous délivrera de l’asservissement. Ainsi, il faut se préparer à vivre de terribles moments, car, ceux-ci seront véritablement libérateurs. Nous souffrirons mais nous devrons rester forts dans la Foi et rester confiant en notre Dieu Vivant. Jésus-Christ reviendra comme il l’a promis. Dès que vous apercevrez la Justice du Père, souvenez-vous des paroles des Évangiles. Dieu nous aime. Dieu nous délivrera de cet enfer. Amen.

Source : http://saintmichelarchange.wordpress.com/2015/01/05/l-occultisme-est-une-subversion-politique-du-christianisme/
saint-michel
saint-michel
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 793
Age : 45
Inscription : 05/08/2014

http://saintmichelarchange.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'occultisme est une subversion politique du Christianisme Empty Re: L'occultisme est une subversion politique du Christianisme

Message par saint-michel le Lun 5 Jan 2015 - 21:21

Bonsoir à tous,

@al3 et @Séraphin : je vous invite à découvrir ce nouvel article.
saint-michel
saint-michel
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 793
Age : 45
Inscription : 05/08/2014

http://saintmichelarchange.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'occultisme est une subversion politique du Christianisme Empty Re: L'occultisme est une subversion politique du Christianisme

Message par al3 le Lun 5 Jan 2015 - 21:41

Dès que vous apercevrez la Justice du Père, souvenez-vous des paroles des Évangiles. Dieu nous aime. Dieu nous délivrera de cet enfer. Amen.

Merci pour ce texte.
al3
al3
Pour le roi

Masculin Messages : 651
Localisation : --------
Inscription : 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

L'occultisme est une subversion politique du Christianisme Empty Re: L'occultisme est une subversion politique du Christianisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum