Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Motu Proprio Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-55%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike React Element 55 (pointures 40, 42, 43, 44)
58.98 € 129.99 €
Voir le deal

Motu Proprio

Aller en bas

Motu Proprio Empty Motu Proprio

Message par veilleur le Mer 7 Nov 2007 - 11:18

Bonjour à tous,

Le pape vient de publier le nouveau motu proprio en faveur de la messe tridentine.

Je vous invite à en prendre connaissance.

L'ancien motu proprio laissait au soin de l'évêque le soin d'autoriser ou non une communauté paroissiale le droit de célébration de la messe tridentine.

Le nouveau motu proprio donne le droit à une communauté stable voulant la célébration de la messe tridentine d'être réunie en paroisse avec un curé au même titre que toutes les paroisses. Il suffit de faire la demande non plus à l'évêque mais au curé.
veilleur
veilleur
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 273
Localisation : Centre-Est
Inscription : 17/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Motu Proprio Empty Re: Motu Proprio

Message par pierre34 le Mar 21 Sep 2010 - 18:36

LES REACTIONS AU MOTU PROPRIO DU 7.7.7.
ELLES NE SONT PAS CATHOLIQUES!
On s’étonne que des analyses essayent d’expliquer, mieux, justifier parfois, le Motu Proprio du 7.7.7.
Par exemple dans le Courrier de Rome, Si si no no, de septembre 2007, année XLI, n° 303 (493), où l’on peut lire :
A – Ce qui est positif ; B – Ce qui est négatif.
Ou encore dans le bulletin, Le Chardonnet, n° 230, octobre 2007 :
…ambiguïtés, contradictions, conditions, …avancée inespérée, …curieux et décevant, …imprécision, …conditions
doctrinales inacceptables, …esprit et conditions inacceptables, et surtout : …Rome recule et c’est un bien dont nous
nous réjouissons.
Et encore dans le bulletin Credo, n° 183 d’octobre-novembre 2007 : le Motu Proprio …contient des zones troubles.
Ou pire : «La Tradition n’a pas encore gagné la guerre, mais elle vient certainement de remporter une importante
bataille» «Il serait stupide de ne pas reconnaître, au moins dans certains aspects du Motu proprio de Benoît XVI, une
réelle, éclatante et importante victoire» (abbé Loïc Duverger).
Il en va de même de presque tous les bulletins, de toutes les autorités de la Tradition, y compris l’abbé Ricossa qui :
«…constate avec satisfaction, …ne reconnaît pas cependant, …met en garde».
Force est de dénoncer ces réactions : elles ne sont pas catholiques.
Depuis quand, dans les document romains, faut-il souligner ce qui est positif, et faire des réserves sur certains aspects
"jugés" négatifs ? Depuis quand trouve-t-on un mélange de bon et de mauvais ?
Existe-t-il un écrit antérieur à 1962, où s’impose une telle analyse ? Pascendi, ou même n’importe quelle encyclique
ancienne, le Syllabus, etc. suscitent-ils de tels commentaires ?
Y a-t-il du positif, du négatif ? Serions-nous dans une église libérale, où se mêlent le vrai et le faux ?
Dans l’Eglise de Dieu, il n’y a que du bon et du vrai. Et si un texte présente un mélange de bon, de mauvais, de
vrai, de faux, il n’est pas de l’Eglise de Dieu et le bon n’a qu’un objectif : faire avaler le mauvais.
Oui vraiment la Tradition perd le sens catholique, la Tradition perd la tête.
Oublie-t-on Satis cognitum de Léon XIII : "Celui qui, même sur UN seul point, refuse son assentiment aux vérités
divinement révélées, très réellement ABDIQUE TOUT A FAIT LA FOI, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant
qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi" ! enseignement que tout catholique devrait connaître par
coeur.
Prenons des exemples pour démontrer qu’en matière de Foi, l’Eglise ne pouvant ni se tromper, ni nous tromper, il est
impensable que même sur un seul point, même sur un iota, il puisse y avoir un doute, encore moins une erreur.
- Supposons qu’un mathématicien veuille user des mathématiques en posant comme principe : je refuse d’intégrer
dans mes raisonnements le chiffre 3 ;
- supposons qu’un artiste veuille peindre en décidant de rejeter la couleur bleue ;
- supposons qu’un musicien choisisse d’ignorer la note Do ;
- supposons qu’un excentrique veuille parler, lire ou écrire sans la voyelle a ;
on comprendra aisément que ces gens-là n’iront pas bien loin avec de telles omissions. On est bien obligé de
constater que dans les domaines mathématiques, artistiques, musicaux, grammaticaux, il est impératif de se soumettre
2
aux milliers de paramètres inclus dans ces disciplines1, sans en exclure aucun : ou on les accepte tous, ou il est
impossible de faire quoi que ce soit.
Il en est de même de la Foi. La Foi catholique a été créée par le Créateur, par Lui seul, par le même Créateur qui a
créé les mathématiques, les couleurs, la musique, l’alphabet, les langues avec tous leurs paramètres. Il a tout créé
définitivement. Comme les mathématiques, comme les couleurs, comme les notes de musique, comme les lettres de
l’alphabet, rien ne peut changer, rien ne peut être supprimé même un iota.
La vérité est unique et éternelle, MEME ET SURTOUT EN MATIERE DE FOI.
«Mon Dieu, je crois fermement, TOUTES les vérités que VOUS nous avez révélées et que Vous nous enseignez
par Votre Eglise, parce que Vous ne pouvez ni Vous tromper, ni nous tromper».
La Foi de saint Pierre, de sainte Jehanne d’Arc, de saint Louis, de saint Pie V, de saint Pie X, de Pie XII, de tous les
saints est, UNE, la même, complètement la même.
Et ceux qui ont supprimé un élément de la Foi, perdent complètement toute la Foi, exemple les protestants qui ont
supprimé, en pratique, la très sainte Vierge Marie. Comment peuvent-ils expliquer Genèse III, 15 ?
Alors quand on considère que cette nouvelle religion2 gnostique3, maçonnique, oecuménique a TOUT détruit, TOUT
changé, on crie : «aux fous !»
Cette religion qui va contre le premier commandement : Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face !
Et quand on considère ces jugements de la Tradition, on crie encore : «aux fous !», «vous avez perdu la Foi !».
1 Soulignons d’ailleurs que tous ces paramètres ont été créés ensemble, car s’il en manque un seul, rien ne fonctionne. De plus tout
cela a été créé en même temps, en une "seconde", au début du monde, et durera jusqu’à la fin du monde, car sans cela RIEN ne
pourrait fonctionner.
L’eau bout à 100°, en bord de mer, partout dans le monde, depuis le premier jour de la création, jusqu’à la fin du monde.
Enfin, jamais personne n’a rajouté un nouveau chiffre, n’a rajouté une nouvelle couleur, n’a rajouté une nouvelle note de musique, n’a
rajouté une nouvelle lettre de l’alphabet. Tout a été créé définitivement.
Et si un "inventeur" découvre une nouveauté (comme le chiffre zéro), il ne crée pas le chiffre zéro ; il découvre le chiffre zéro, créé
par le Créateur. Ce qui oblige à croire en un Créateur, un Créateur dont l’intelligence et la puissance sont infinies, ce qui, soit dit, en
passant, condamne toute évolution.
Toutes ces méditations prouvent un Dieu Créateur. Toute conclusion refusant ce Dieu Créateur n’est pas sans conséquence :
Epître aux Romains, chapitre I,
v. 18 En effet, la colère de Dieu éclate du haut du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes, qui, par leur injustice,
retiennent la vérité captive ;
v. 19 Car ce qui se peut connaître de Dieu, est manifeste parmi eux. Dieu le leur a manifesté.
v. 20 En effet Ses perfections invisibles, Son éternelle puissance et Sa divinité sont, depuis la création du monde, rendues
visibles à l'intelligence par le moyen de Ses oeuvres.
v. 21 Ils sont donc inexcusables, puisque, ayant connu Dieu, ils ne L'ont pas glorifié comme Dieu et ne Lui ont pas rendu grâces ;
mais ils sont devenus vains dans leurs pensées, et leur coeur sans Intelligence s'est enveloppé de ténèbres.
v. 22 Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous.
Et la sanction est toujours la même, avant-hier avant le déluge, hier chez les Romains, aujourd’hui chez les Anglicans et depuis chez
les conciliaires :
v. 23 Et ils ont échangé la majesté du Dieu incorruptible pour des images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des
quadrupèdes et des reptiles.
v. 24 Aussi Dieu les a-t-Il livrés, au milieu des convoitises de leurs coeurs, à l'impureté, en sorte qu'ils déshonorent entre eux leurs
propres corps,
v. 25 Eux qui ont échangé le Dieu véritable pour le mensonge, et qui ont adoré et servi la créature de préférence au Créateur, (lequel
est béni éternellement. Amen !)
v. 26 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions d'ignominie : leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre
nature ;
v. 27 De même aussi les hommes, au lieu d'user de la femme selon l'ordre de la nature, ont, dans leurs désirs, brûlé les uns
pour les autres, ayant hommes avec hommes un commerce infâme, et recevant, dans une mutuelle dégradation, le juste salaire
de leur égarement.
v. 28 Et comme ils ne se sont pas souciés de bien connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens pervers pour faire ce qui ne
convient pas,
v. 29 Étant remplis de toute espèce d'iniquité, de malice, de fornication, de cupidité, de méchanceté, pleins d'envie, de pensées
homicides, de querelle, de fraude, de malignité, semeurs de faux bruits,
v. 30 Calomniateurs, haïs de Dieu, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents,
v. 31 Sans intelligence, sans loyauté, (implacables), sans affection, sans pitié.
v. 32 Et bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non
seulement ils les font, mais encore ils approuvent ceux qui les font.
2 Relire : http://www.a-c-r-f.com/documents/Pere_EMMANUEL-Examen_de_conscience.pdf
Relire aussi : Ils ont …TOUT détruit : http://www.a-c-r-f.com/documents/LHR-Ils_ont.pdf
3 Comme l’a si remarquablement expliqué Mgr Tissier dans : http://www.a-c-r-f.com/documents/LHR-Gesta_Dei_per_Francos.pdf
3
D’abord comment ne pas avoir compris que dans deux passages du Bref examen critique des cardinaux Ottaviani et
Bacci, l’impropriété des termes choisis (par euphémisme ? par prudence ? ou par peur ?) est inadmissible.
«… le Nouvel Ordo Missæ … s’éloigne de façon impressionnante …de la théologie catholique»
«les récentes réformes …diminuent incontestablement leur foi»
S’éloigne…, diminuent… NON. Le principe de non-contradiction, la Foi catholique ne permettent pas de telles
expressions. Ou l’on est dans la vérité théologique catholique, ou l’on n’y est pas ; ou l’on a la Foi Catholique, ou on ne l’a
pas. Il y a LA FOI, il ne peut y avoir une foi catholique diminuée. Une foi diminuée cela existe, mais ce n’est plus la
Foi catholique.
Par conséquent, gardons la fermeté de penser, typiquement catholique : oui, non ; mais pas oui, mais… ; oui,
peut-être… ; …oui et non, qui sont des NON. "Que votre oui, soit oui, que votre non, soit non" (Matth., V, 37 ; II
Cor, I, 17, 19 ; Jacques, V, 12).
Le respect de ce principe aurait évité l’omission capitale – relevée jusqu’ici par personne – concernant le pire des
sacrilèges : celui de la célébration, sur un même autel des sacrifices d’Abel et de Caïn !4 Il est inadmissible d’accepter
que le NOM, fruit de l’égout collecteur de toutes les hérésies, vrai sacrifice de Caïn5, soit mis au rang du Très Saint
Sacrifice de la Messe6. Il est inadmissible que le Très Saint Sacrifice de la Messe soit mis au rang du sacrifice de Caïn. Il
est inadmissible de confondre le clergé du sacrifice de Caïn7, avec celui du Très Saint Sacrifice de la Messe.
De plus, aurait-on oublié que si Caïn propose à Abel de faire une promenade c’était pour en finir avec lui et
l’assassiner ?8 A-t-on bien compris que les deux sacrifices s’opposent à un tel point, qu’ils nécessitent le meurtre de l’un
par l’autre ? Oublie-t-on Genèse, III, 15 : "Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité ;
celle-ci te meurtrira à la tête, et tu la meurtriras au talon" et que le premier acte de cette inimitié fut le meurtre d’Abel ?
Et pour un grand et seul motif : "…mais Il ne regarda pas son offrande" (Gen., IV, 5).
Cette inimitié entre les deux sacrifices perdure, elle est l’explication actuelle entre les deux rites qui rendent
blasphématoire l’utilisation du même autel, du même clergé, pour deux sacrifices si opposés. Comme au temps
d’Abel, ce Motu Proprio finira par le meurtre !
On a trop oublié les leçons du combat des catholiques anglais contre l’anglicanisme ! Il est important de relire les
pages 290 à 314 de LA REFORME LITURGIQUE ANGLICANE, par MICHAËL DAVIES, où il est rappelé, qu’après une courte
pause, la répression fut encore plus violente et pratiquement définitive. N’est-ce pas le but de ceux qui ont éclipsé
l’Eglise Catholique pour mettre en place la Religion Universelle qui, sous l’abbé Ratzinger comme sous Jean-Paul II
continue à avancer à grands pas comme le prouve le dernier rendez-vous de Naples ?
Oui, la Tradition perd la tête, et l’étape du Motu Proprio du 7.7.7. ("document historique" pour l’abbé Laguérie), est
aussi importante que celle du Concile, que celle du NOM, que celle des sacres. Dieu vomit les tièdes, Dieu vomit les
attiédis. Oui, on s’achemine vers le petit nombre prophétisé par le vénérable Holzhauser : "Le texte latin exprime les
noms (nomina), c'est-à-dire, un si petit nombre, qu'on peut facilement les appeler par leurs noms".
Oui, la Tradition perd la tête ! Même l’abbé Belmont qui a écrit sans rectifier depuis deux ans :
« il faut donc nécessairement reconnaître que Jean-Paul II assure la continuité du Siège apostolique, parce que lui
seul peut tenir ce rôle ; … Benoît XVI est pape materialiter, le sujet élu occupant de droit le Siège apostolique»9
4 Sans oublier de vraies hosties mélangées à du pain dans le même tabernacle ! Du pain mélangé au Corps de Notre-Seigneur Jésus-
Christ ! Quelle perte du sens du sacré ! Quel blasphème !
Et que penser des messes dites (comme à Lourdes) sur des autels profanés ! ?
5 Lire de Phazaël, La nouvelle messe, sacrifice de Caïn : http://www.a-c-r-f.com/documents/PHAZAEL-Sacrifice_de_Cain.pdf
6 Le seul sacrifice "agréable" à Dieu, qui permette que les grâces nous viennent en retour ; dans la secte conciliaire les grâces ne
passent plus.
Rappelons-nous qu’avant 1970 tous les prêtres du monde célébraient la très sainte messe, ce qui n’a pas empêché l’aveuglement
conciliaire où 2500 évêques, la plupart docteurs en sciences sacrées, ont quand même apostasié (relire le verset 21 ci-dessus). Dieu
avait "refusé le secours de Ses grâces" (prière du matin : Mon Dieu, Vous connaissez ma faiblesse. Je ne puis RIEN sans le secours
de Votre grâce. Ne me la refusez pas…) ; l’explication est dans le message de La Salette :
"Les prêtres, ministres de mon Fils, les prêtres, par leur mauvaise vie, par leur irrévérence et leur impiété à célébrer les saints
mystères, par l’amour de l'argent, l'amour de l'honneur et des plaisirs, les prêtres sont devenus des cloaques d'impureté. Oui, les
prêtres demandent vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes. Malheur aux prêtres, et aux personnes
consacrées à Dieu, lesquelles, par leurs infidélités et leur mauvaise vie, crucifient de nouveau mon Fils ! Les péchés des
personnes consacrées à Dieu crient vers le Ciel et appellent la vengeance, et voilà que la vengeance est à leurs portes, car il
ne se trouve plus personne pour implorer miséricorde et pardon pour le peuple ; il n'y a plus d’âmes généreuses, il n'y a plus
personne digne d'offrir la Victime sans tache à l’Éternel en faveur du monde".
Et cela en 1846 ! Lire : http://www.a-c-r-f.com/documents/PRADEL_de_LAMASE-Cloaque_impurete.pdf Alors depuis ! ! !
Qu’en sera-t-il demain avec ce Motu Proprio? Tremblons pour ces prêtres et prions pour nos prêtres.
7 «Le concile a conçu un nouveau sacerdoce que l’entreprise d’Ecône met en danger», Mgr Tissier, Marcel Lefebvre, une vie, p. 501.
8 «Allons aux champs…» Gen., IV, 8, c’est-à-dire …allons discuter théologie …Et Abel qui n’avait pas été formé à Ecône, ne
composa pas …d’où la fin malheureuse de cette histoire. Qui a des oreilles pour comprendre… Nihil novi sub sole !
9 Forum catholique réservé au sédévacantisme, http://sedevacantisme.leforumcatholique.org/message.php?num=1738&SESSION_ID
2005-10-17 07:25:02)
4
Un non-évêque assurant la continuité du Siège Apostolique !!! Les bras vous en tombent ! surtout que Léon XIII a
bien précisé que : "Celui qui, même sur UN seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très
réellement ABDIQUE TOUT A FAIT LA FOI, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le
motif propre de la foi".
Une fois de plus, il est évident pour un vrai catholique que ce Motu Proprio n’est pas catholique, que ce document ne
peut pas émaner de l’Eglise Catholique, mais plus encore que cette église conciliaire n’est pas catholique, que cette
église conciliaire n’est pas l’Eglise Catholique. Une fois de plus, répétons que le problème n’est pas celui du "pape",
hérétique, pas hérétique, ou du "siège". Le problème c’est "la secte", cette secte qui a tout détruit (surtout les sacrements
d’ordre et de sacre) ; donc la seule solution, est bien : tabula rasa. Toute discussion est vaine, car tout est
mensonge, ("ce qui se dit de plus vient du malin").
Confondre ces deux églises (l’Eglise de Dieu et la secte gnostico-oecuménico-maçonnico de Vatican d’eux) est un
blasphème ; confondre ces deux églises prouve que l’on a perdu la Foi Catholique …avec le risque de perdre la vie
éternelle.
- Que demandez-vous à l’Eglise de Dieu ?
- LA FOI.
- Que vous procure LA FOI ?
- La vie éternelle.
Que Notre-Seigneur Jésus-Christ et Sa très sainte Mère, nous gardent dans LA FOI !

pierre34
Aime la prière

Messages : 38
Inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum