Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Au père nathan : appronfondire la liturgie juive - Page 2 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Au père nathan : appronfondire la liturgie juive

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Au père nathan : appronfondire la liturgie juive - Page 2 Empty Re: Au père nathan : appronfondire la liturgie juive

Message par Jeannedelamontagne le Sam 16 Nov 2019 - 18:45

@Père Nathan a écrit:les textes-source sont données dans notre Apocalypse2007.pdf (à partir de la page 123) : Parasha du Zohar  en particulier

voici un extrait de notre résumé :

"Considérons "la coupe de bénédiction" que Jésus le Jeudi Saint a bénie à sa dernière Cène selon le rite des Juifs de chaque Pâque.
En Israël, on n'use pas de la coupe en dehors d'un repas: cela serait contraire aux Mitsvot : on ne prend une coupe que s’il y a quelque chose sur la table.
La Pâque se célèbre debout, autour de la table couverte de pains azymes, un agneau apprêté dessus, avec quatre coupes.

On commence par la première coupe; avec les enfants, on chante Alléluia; on bénit la table; on commence à manger un peu, puis on prend la deuxième coupe. Après avoir bu de la deuxième coupe en souvenir de l’Alliance, on raconte pourquoi on fait cela.

Ensuite, on prend les pains azymes, plaçant sur chacun un morceau d’agneau, et on se nourrit du pain-agneau, du pain de l'alliance messianique :  En la même bouchée, on mange pain et agneau.

Après avoir pris le pain avec l’agneau, à la fin de la Cène, la troisième coupe, appelée coupe de bénédiction, est partagée.

Il reste une quatrième coupe, et au bout de la table, un pain azyme, pain sans levain auquel on ne touche pas, parce que ce pain est réservé au Messie et cette coupe au Père.
La coupe se dit "KOS" (Kaf, Vav, Samekh) en hébreu.
La Communauté ne boira pas à cette coupe s’il n’y a pas au moins trois hommes
C’est le père de famille qui, avant que tout le monde ne se quitte, prend le pain du Messie et donne la bouchée.

La Pâque est déjà finie, on a chanté le "Hallel", le mémorial-Zikaron ancien est achevé,. Mais, avant de se quitter, Israël commence pour l'anticiper ce qui symbolise ce que fera le Messie avec ce pain qui lui est réservé, et avec cette coupe.
« Jésus, après avoir lavé les pieds de ses disciples, se remit à table, et leur dit : Comprenez-vous ce que je vous ai fait ? Puis Il prit le pain, son pain, le pain du Messie : disant : Ceci est mon corps.

C'est à la fin du repas. Il prit la coupe remplie de vin, leur donnant la "bouchée" .

Pour Israël, la Parasha du Zohar concernant le "Qadosh Kos" lie la coupe à la paternité.

Dans l’humanité paternelle en Dieu, il y a quelque chose qui est en même temps le Temple, en même temps la cuve que nous avons vue au chapitre quatorze,  et en même temps la coupe.

Boire à la coupe de bénédiction implique dix préceptes : il faut que la coupe déborde pour que le vin qui est dedans purifie, il faut qu’elle soit entièrement pure, il faut qu’elle soit portée par quelqu’un de totalement pur ( pour ce motif nous comprenons qu'elle envoie à la paternité du Messie: à Joseph glorifié; de son vivant il n’a pas connu le zikaron nouveau avec le Christ à Nazareth; autant le pain était une prophétie de l’Eucharistie, autant la coupe était une prophétie de l’Apocalypse : elle est réservée à celui qui représente la paternité en Dieu et qui par débordement est entièrement pur ). Il faut donc qu’elle soit entièrement pure de l’extérieur par débordement. La source qui nourrit et qui abreuve déborde : que la coupe soit remplie de l’extérieur, comme on ferait déborder une fontaine ( La coupe de l’Apocalypse déborde ) .

La coupe est réservée à celui qui a été complètement éloigné de l’arbre de la connaissance du bien et du mal du paradis terrestre (c’est-à-dire qu’il s’est éloigné du péché originel) et qui est complètement abreuvé par l’arbre de vie. Voilà ce que dit le Parasha du Zohar sur la coupe.

L’arbre de la connaissance du bien et du mal ( " Retsovara" ), et l’arbre de vie ( " Retsaïm" ), Arbre de "vie sur vie", de ""vie surabondante, vie immortelle et éternelle".

Fouillez bien : dans l’humanité, qui s’est éloigné de l’arbre du péché originel (parce qu’il a été frappé comme nous) et s’abreuve désormais surabondamment de l’Arbre de vie ?

Retenons au moins que la coupe est réservée à la paternité glorifiée en Dieu. Du coup cette paternité glorifiée en Dieu devient messagère de la "colère de Dieu".
Saint Joseph rend douce la colère de Dieu, comme l'explique le Père Ollier, et tel doit être compris le mystère de la coupe. Dans la coupe de la colère, il y a le sang enivré et palpitant du Christ qui vient nous sauver.

Ici, dans l’Apocalypse, nous avons la manifestation et le dévoilement d'une corédemption à trois : ils sont trois corédempteurs;  alors le sang miséricordieux de Dieu, la colère de la miséricorde  tonitruante va venir à la fois se déverser au cœur du 666 et envelopper la prison extérieure du 666.

Et le Temple se remplit d’une fumée [gloire, qabod, nuée] produite par la gloire de Dieu et par sa puissance, en sorte que nul ne put y pénétrer jusqu’à la consommation des sept fléaux des sept anges.

Quand Dieu se manifeste dans son peuple (ce qui est arrivé trois fois précédemment dans l’histoire), on voit d’un seul coup se manifester dans le Temple la gloire de Dieu: Dieu se rend entièrement présent au milieu de son peuple. Cela veut dire que cette coupe n’est pas simplement à l’intérieur du ciel, de l’éternité, tout à fait loin de notre vie spirituelle, loin de notre vie chrétienne, loin de notre vie humaine absorbée par le péché. Non, Il se manifeste en plein centre, là où notre corps demeure depuis notre conception le lieu de la paternité : au niveau du corps originel…

Faisons sans cesse mémoire de Lui en notre corps lié à la paternité dans la première cellule: dans le génome.

Et j’entendis une voix qui du temple criait aux sept anges : Allez et répandez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu !

Jésus avait dit que l’heure n’appartient pas au Fils, elle appartient au Père.

La voix est Sa présence ( puisqu’Il n’a pas de corps on ne Le voit pas ).

Le Père n'est pas reconnu, Il est méprisé par le brigandage et le trafic des hommes: voilà pourquoi Jésus s’est mis en colère quand on a touché au Temple, à la maison de son Père.

Avec le péché originel, Dieu ne peut plus se promener dans notre jardin, mais quand le péché originel est dépassé, avec le péché ultime, ce n’est pas drôle pour Dieu.

Saint Joseph est passé avec la coupe dans le débordement de l’Arbre de vie:  quelque chose du corps glorifié, d'incarnation ressuscitée se trouve dans la sainteté de la première Personne de la Très Sainte Trinité.

Le Créateur s'insépare des trois corédempteurs glorieux à chaque création nouvelle de l’être humain. La paternité de Dieu est présente dans le corps de l’homme.

Si 666 a voulu aller si loin que, pour être pleinement lui-même, il a fait exploser les limites possibles des complications du péché originel,  pour aller jusqu’à la transgression du Retsaïm, de l’Arbre de vie: Ici, la paternité de Dieu est directement concernée.

Avec le coup de lance, on avait fait rentrer un coup mortel à l’intérieur de l’Epouse ( le Verbe de Dieu ).

Ici, c’est la paternité de Dieu qui est visée." etc...

Le bon lien est apocalypse2007.pdf, même si la méditation a été donnée en 2004 !

Jeannedelamontagne
Aime le chapelet

Féminin Messages : 442
Age : 54
Localisation : Pyrenées
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Au père nathan : appronfondire la liturgie juive - Page 2 Empty Re: Au père nathan : appronfondire la liturgie juive

Message par Eleric le Sam 16 Nov 2019 - 18:58


Eleric
Aime la prière

Masculin Messages : 39
Inscription : 28/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Au père nathan : appronfondire la liturgie juive - Page 2 Empty Re: Au père nathan : appronfondire la liturgie juive

Message par Père Nathan le Sam 16 Nov 2019 - 20:50

Au père nathan : appronfondire la liturgie juive - Page 2 WhFK6237405
Exemple de Parasha : la Parasha du Bereshit
Une Parasha, c'est une manière traditionnelle de faire la séparation des rouleaux, des textes, des thèmes révélés


Peracha : Berechit
=========================
Genèse Berechit
1.1
Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
1.2
La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
1.3
Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.
1.4
Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.
1.5
Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

( ; Berechit : 1.1 )
Un univers de lumière…
Dieu crée l’espace et le temps.
Ensuite, des étapes, approximations de la lumière.
Que la lumière ne soit pas mal utilisée par les méchants.
Qu’elle soit utilisée par ceux qui sont capables de discernement.
Une force créatrice.
Que personne ne s’en serve pour le mal:
Désordre…
Démesure…
Obscurité…
Vide…
Que chacun trouve sa place, dans un univers qu’il doit aménager, dans ses merveilles.

1.26
Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
( ; Berechit : 1.26 )

Qu’il domine l’univers.
Mais dans la légitimité.
L’équité.
Non dans la cruauté et l’abus.
L’homme, roi.
Non un tyran implacable.
1.27
Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
( ; Berechit : 1.27 )

Il le créa, semblable à lui.
Dans sa plénitude.
Sa noblesse.
Sa beauté.
Dans l’univers, l’homme est comme Dieu.

1.28
Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
( ; Berechit : 1.28 )

L’homme, créature parfaite.
Accomplie.
Capable de créer.
D’inventer.
D’appeler à l’être des fruits.
Toutes sortes de fruits.

L’idolâtrie a deux versants : L’orgie et le rejet de la sensualité, comme abominable.
Deux erreurs, la vie étant vidée de son contenu.

Des rites de fertilité.
Le contraire de l’amour.

Des mécanismes.


2.10
Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.

2.11
Le nom du premier est Pischon; c'est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l'or.
2.12
L'or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d'onyx.
2.13
Le nom du second fleuve est Guihon; c'est celui qui entoure tout le pays de Cusch.
2.14
Le nom du troisième est Hiddékel; c'est celui qui coule à l'orient de l'Assyrie. Le quatrième fleuve, c'est l'Euphrate.

( ; Berechit : 2.10 )

Modalités de ta vie intellectuelle, créative.
Répétition.
Sur ton ventre.
Ta voix déliée, souvent solitaire.
Ta fécondité.

2.25
L'homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n'en avaient point honte.
( ; Berechit : 2.25 )

Une pudeur.
Mais non une honte.
Mon corps est offert à ta vue.
A ta caresse.
Je ne coïncide pas avec lui.
Je suis moi-même, et mon corps.

4.3
Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre;

4.4
et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande;
4.5
mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.
( ; Berechit : 4.3. )

Dieu me rejette ?
Je le rejette aussi.
Je tue celui qui m’est préféré.
Comme Israël, l’aimé.

4.6
Et l'Éternel dit à Caïn: Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu?
4.7
Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui.

( ; Berechit : 4.6 )

En toi, domine le mal.
L’agressivité.
L’hostilité.
La cruauté.

Tout au contraire, sois accueillant à chacun.


Exclus, de ta vie, le crime.
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3973
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Au père nathan : appronfondire la liturgie juive - Page 2 Empty Re: Au père nathan : appronfondire la liturgie juive

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum