Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Dim 19 Mai 2013 - 22:45

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 7tbsa7ic5ow979b5


Saddam lors de son procés.

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Abc_ann_itn_saddam_080311_ms

Procés jugé inéquitable par les ONG

des Droits de l'homme.
Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens


]En Occident, quand on parle de Saddam Hussein, le plus souvent la cause est entendue d'avance. L'homme est un dictateur. Mais, quand on a dit cela, on a rien dit. Car si Saddam n'appartient pas aux légions angéliques, il n'est pas le seul.
Rappelons les noms de quelques autres: Fidel Castro, les généraux algériens, Mouammar Kadhafi ou osons, Ariel Sharon. Tous n'ont pas que des torts. Alors, pour une fois comme on le fait d'habitude pour eux, essayons de voir chez Saddam quelques vertus
.


L'Irak pouvait s'enorgueillir d'une chose: il était le pays du premier coup d'Etat militaire commis dans le monde arabe. Les Irakiens cherchant sans doute à ajouter le nombre au précédent historique, entre le 29 octobre 1936, date de ce premier haut fait, et le 17 juillet 1968, quand Saddam arriva au pouvoir avec ses amis, pas moins de douze coups d'Etat se succédèrent.

Depuis cette dernière date, calme plat, ou presque. Certes, dans les allées du pouvoir, on liquidait les concurrents éventuels. On organisait aussi des procès staliniens à coups de preuves fabriquées. Mais, le régime perdurait et sa stabilité rassurait l'Occident. Reconnaissant, celui-ci ne voyant alors plus que vertus chez Saddam Hussein.

Il y avait pour cela quelques autres raisons.

Le parti unique irakien, le Baath (Baas), à sa manière y avait participé. Il prônait une forme de laïcité, dont les chrétiens, 8% de la population, profitaient. Ces derniers jouissaient pleinement de leur liberté de culte. Surtout, les avanies, pire parfois les persécutions, dont ils étaient victimes dans le passé, cessèrent avec l'arrivée au pouvoir de Saddam. Celui-ci alla jusqu'à nommer l'un d'entre eux au gouvernement, Tarek Aziz.

Cette neutralité, sinon cette faveur, manifestée à l'égard des chrétiens, Saddam savait en faire une pièce maîtresse de sa politique étrangère.
A la fin des années 80, quand la guerre ensanglantait le Liban, il envoya par bateaux entiers des armes et des munitions aux forces chrétiennes. Même si, dans cette affaire, son animosité à l'égard de la Syrie pesait de tout son poids, il faut ajouter à son crédit qu'il fit de son mieux pour réconcilier les frères ennemis:d'un côté l'armée du général Michel Aoun, de l'autre, les milices des Forces libanaises de
Samir Geagea.


Il faut aussi mesurer le bond effectué sur le plan économique et, pour cela, comparer l'Irak à un pays proche par la religion et l'importance du revenu pétrolier. Nous pensons à l'Iran, l'ennemi séculaire. En 1975, le PIB par habitant s'élevait à 1222 $ en Irak et 1607 $ en Iran.

A la veille de 1991, quand les effets de l'embargo n'avaient pas encore mis le pays à genoux, l'Irak générait 3652 $ par habitant, contre seulement 2450 $ en Iran.
En matière de PIB, non seulement l'Etat dirigé par Saddam Hussein avait rattrapé le retard par rapport à son voisin, mais il avait aussi inversé la différence en sa faveur.


Or, cette relative richesse avait des effets bénéfiques pour tous. En 1991, quand l'Iran n'envoyait que 6,9% de ses jeunes gens de 20 à 24 ans en troisième cycle d'études, l'Irak atteignait le chiffre de 13,8%. En proportion, le double. D'une moyenne de 103 enfants sur mille mourant en bas âge en 1970, l'Irak était passé à 56 décès pour mille en 1991. De 55 ans en 1970, l'espérance de vie avait bondi à 66 ans en 1991. Dans la même période, le nombre de médecins avait triplé.

En outre, négligeable pour l'étranger, mais important aux yeux des Irakiens, Saddam a redonné du lustre à son pays.
Niant les grandeurs de l'antiquité, l'islam rigoriste fait commencer l'Histoire avec Mahomet. Avant, il faut parler de la "jahiliyyah," en arabe le temps de l'ignorance. Dépassant cette bigoterie, Saddam a ordonné de relever les ruines de Sumer et Babylone, de redonner aux palais et aux temples leur apparence passée.


Il a aussi modernisé le pays. Dans les années 60, le réseau routier s'étendait sur une dizaine de milliers de kilomètres. Aujourd'hui, il dépasse les 45 000. Dans la même période, Saddam a fait construire 500 kilomètres de voies ferrées et multiplié par quatre le nombre des aéroports.

Plus controversable au regard des événements, il a encore flatté l'orgueil de ses compatriotes en bâtissant, après Israël, la première armée de la région. En 1983, la Syrie possédait un peu plus de 4000 chars de bataille. L'Irak en avait 2900. Six ans plus tard, à la veille de la guerre du Golfe, Bagdad alignait 5500 chars quand les moyens de Damas n'avaient pas bougé.
De même pour les avions de combat. Surclassés par les Syriens en 1983 avec 360 aéronefs de ce type, en 1989, les irakiens dépassaient de quelques unités les 500 dont disposaient les Syriens. Mais, pris de la folie des grandeurs, Saddam cherchait à doter son pays de l'arme nucléaire. Il produisait aussi des armements chimiques et bactériologiques.


Se croyait-il alors invulnérable?

Il pouvait en tout cas se croire intouchable. L'Occident tout entier l'avait soutenu pendant ses huit ans de guerre contre l'Iran. En 1983, pour combattre Téhéran, la France lui avait même livré cinq Super Etendard, prélevés d'urgence sur ses propres forces armées.

Mais la relative puissance de l'Irak faisait peur aux autres Etats. C'était oublier en outre que l'Occident n'a pas d'amis, mais des clients.

Dans ce contexte, le viol du Koweït apparut comme l'erreur fatale. Brusquement, l'Occident décida de ne plus voir que le mauvais profil de Saddam.





Alain Chevalérias
(Nous reprenons cet article publié par l'auteur au printemps 2003 dans la presse française).



Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 2mh9iqi5


Dernière édition par Gilles le Mer 18 Juin 2014 - 7:19, édité 2 fois
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Marieke le Dim 19 Mai 2013 - 22:55

Tout comme en Libye et là en Syrie.. en Libye depuis la chute de Khadafi les églises sont brulées, les chrétiens persécutés.
En Syrie les rebelles ont égorgés femmes et jeunes filles chrétiennes dernierement... si ce régime tombe, il restera aux chrétiens la fuite en avant ..
Marieke
Marieke
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 161
Age : 56
Inscription : 18/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Michael le Lun 20 Mai 2013 - 0:03

Alors que leur survie est menacée, les chrétiens d’Irak souffrent d’un manque de leadership

Share on facebook Share on favorites Share on email


Victimes d’un exode qui s’est accéléré de façon dramatique depuis l’invasion américaine de 2003, qui a entraîné une vague de violences sectaires ciblant religieux, prêtres et évêques, les chrétiens d’Irak sont décimés. La survie de cette communauté apostolique, évangélisée dès le premier siècle, selon la tradition, par saint Thomas et ses disciples Mar Mari et Mar Addai, est désormais menacée... (reportage de Jacques Berset, partie 1)


Reportage de Jacques Berset chez les chrétiens d’Irak *

Après deux millénaires de présence en Mésopotamie, entre Tigre et Euphrate, les chrétiens assyro-chaldéens et syriaques risquent bien de disparaître de cette terre où, d’après la Bible, est né Abraham, le père des trois religions monothéistes. Le démantèlement de l’Etat "baathiste" (1) et la déstructuration de la société irakienne dans le sillage de la chute de Saddam Hussein ont laissé le champ libre aux groupes armés, milices ou escadrons de la mort issus de divers clans voire même de secteurs de l’appareil d’Etat...

Alors que les voitures piégées ont causé, indistinctement, la mort de centaines de civils ces derniers mois en Irak, les attaques contre les églises et le personnel religieux, comme celles en novembre dernier contre l’église Saint-Ephrem, dans le quartier al-Jadida de Mossoul, et contre la maison mère des sœurs Dominicaines de Sainte-Catherine, lancent un message clair à la minorité chrétienne d’Irak: vous n’avez plus rien à faire dans ce pays !

"Depuis la disparition du régime de Saddam Hussein, comme chrétiens, nous avons la liberté: celle de manifester, nous avons cinq journaux chrétiens, 8 partis politiques portant une étiquette chrétienne, des chrétiens dans les conseils municipaux à Bagdad, Bassorah, Mossoul, Kirkouk, Alkosh, Telkef, Karakosh, des écoles chrétiennes alors qu’elles avaient été nationalisées en 1973. Mais nous n’avons plus aucune sécurité, que ce soit à Bagdad, à Mossoul ou encore ailleurs en Irak. 60% des chrétiens irakiens ont déjà quitté le pays", nous confie de sa voix douce Mgr Louis Sako.

C’est à l’aéroport d’Erbil, capitale de la Région autonome du Kurdistan d’Irak (KRG), que nous rencontrons l’archevêque chaldéen de Kirkouk, une ville septentrionale riche en pétrole. La métropole est convoitée par les Kurdes, qui veulent la "récupérer", car elle avait été arabisée sous Saddam Hussein (2). Mgr Sako prenait l’avion pour Vienne, pour assister à une réunion de Pro Oriente, une fondation créée en 1964 par le cardinal Franz König pour développer les relations entre l’Eglise catholique romaine et les Eglises orientales.

C’est vrai, admet-il dans un français parfait, les chrétiens irakiens, qui étaient relativement nombreux dans les classes moyennes urbaines, jouissaient d’une certaine "sécurité" sous le régime autoritaire du parti Baath. "Ils devaient évidemment maintenir un profil bas et ne pas se mêler de politique ! Mais durant les 35 ans de son régime, Saddam Hussein avait fini par transformer le pays en caserne remplie d’armes et de soldats: un million de morts, un million d’émigrés et plus de culture…" Dans ce contexte dictatorial, le nombre des chrétiens avait cependant déjà commencé à décliner avant la chute du régime en 2003, passant en quelques années de plus d’un million à moins de la moitié aujourd’hui, dont la majorité restée dans le pays a trouvé refuge au Kurdistan d’Irak. S’ils formaient alors le 5% de la population, ils sont aujourd’hui certainement moins de 2%.

La marginalisation des chrétiens, une véritable tragédie

Cette marginalisation des chrétiens est aux yeux de Mgr Sako une véritable tragédie: docteur en théologie de l’Institut pontifical oriental de Rome, ce spécialiste d’études islamiques et d’histoire irakienne (PISAI à Rome et Sorbonne), l’archevêque de Kirkouk reconnaît que nombre de chrétiens sont effrayés car ils ne se sentent plus en sécurité dans leur pays. 800 d’entre eux ont été tués ces dernières années, bien plus de la moitié des familles chrétiennes sont dispersées dans le pays et à l’étranger. "Mais leur fuite est une perte pour le monde musulman, car si les chrétiens quittent l’Irak, c’est la fin de leur contribution à la société, où ils apportent leur ouverture d’esprit, leur haut niveau de d’éducation et leurs compétences professionnelles".

Mgr Sako, né en 1949 à Zakho, une ville actuellement sous l’autorité du gouvernement régional du Kurdistan (KRG), a vécu sa jeunesse à Mossoul, la métropole du Nord de l’Irak, convoitée par les Kurdes, et désormais sous la coupe de bandes armées et de groupes islamistes sunnites. Les chrétiens sont dans le collimateur: en octobre de l’an dernier, en deux semaines, près de 15’000 personnes ont quitté la ville dans la précipitation, sous la menace des attentats et des enlèvements. Des dizaines de chrétiens ont été assassinés, dont l’archevêque chaldéen Paulos Faraj Rahho. Des commerçants, des prêtres, des diacres, ont été abattus, des institutions et des églises sont constamment la cible des terroristes.

Mais cet ancien élève du séminaire syro-chaldéen St-Jean de Mossoul (avant sa fermeture, il était dirigé par les Dominicains français) (3), se refuse à voir les chrétiens d’Irak quitter définitivement le pays après deux millénaires de présence. Mais pas question pour lui de les sauver en les enfermant dans le "ghetto" représenté par le projet d’un Etat chrétien autonome dans la Plaine de Ninive, qui serait une "zone tampon" entre le Kurdistan et les Arabes sunnites de la zone de Mossoul.

"Ceux qui défendent cette idée vivent pour la plupart en dehors de l’Irak et ne connaissent pas vraiment la situation intérieure du pays. L’idée d’une zone assyrienne autonome prônée par certains politiciens, risque seulement de péjorer la situation des chrétiens". Cette région comprend près d’une vingtaine de villages chrétiens, dont la majorité des gens parlent un dialecte syriaque, le "sureth".

"J’ai rencontré de nombreux prêtres, évêques et politiciens en Irak qui sont opposés à ce projet. Comme chrétiens, nous sommes une partie essentielle de l’histoire de l’Irak et de la culture de ce pays. Tout au long de l’histoire, nous avons résisté aux menaces et aux persécutions, et nous avons trouvé les moyens de vivre dans ce pays en portant témoignage de l’Evangile. Notre Eglise est une Eglise de martyrs, c’est notre charisme!" Mgr Sako estime que le problème n’est pas la cohabitation avec l’islam, mais le fondamentalisme qui exclut les autres, qui les anéantit pour des raisons religieuses ou ethniques. "Créer des ’cantons’ fermés pour chacune des communautés serait une catastrophe pour tout le monde!" La présence chrétienne est une chance pour les yézidis et les mandéens, mais aussi pour les minorités musulmanes modérés, tous également victime des extrémismes.

La concurrence entre les Eglises est déplorable

L’évêque chaldéen de Kirkouk – rejoint dans le même constat par l’archevêque syriaque catholique de Mossoul, Mgr Georges Basile Casmoussa, que nous rencontrons dans le gros bourg de Karakosh, dans la Plaine de Ninive, où il s’est réfugié – regrette vivement la concurrence entre les Eglises chrétiennes en Irak. "Il n’y a pas de projets communs, on parle d’œcuménisme, et au sein même de l’Eglise catholique on se divise", déplore Mgr Sako.

Lui qui fut recteur du grand séminaire chaldéen St-Pierre (qui a dû quitter le quartier de Dora, à Bagdad, devenu trop dangereux, pour rouvrir ses portes à Ankawa-Erbil, au Kurdistan), déplore ces divisions. Ce qui lui fait le plus mal au cœur – et plusieurs prêtres chaldéens qui avaient étudié ensemble avec les catholiques syriaques au séminaire de Mossoul nous l’ont confirmé – c’est l’expulsion des séminaristes syriaques du grand séminaire St-Pierre voulue il y a quelques années par le patriarche chaldéen Emmanuel III Karim Delly. "Notre patriarche dit que c’est une décision du Synode de notre Eglise, mais quel synode? Rome a accepté cette décision, mais c’est le résultat d’un certain cléricalisme, qui crée la division. Quand on était à Bagdad, on disait la messe pour les chaldéens, les syriens, les arméniens…"

"Quand les terroristes à Mossoul m’ont enlevé et qu’ils discutaient de la meilleure manière de me trancher la gorge, ils ne m’ont pas demandé à quel rite j’appartenais!"

De son côté Mgr Casmoussa renchérit: "Nos prêtres étaient bi-ritualistes, ils donnaient un coup de main quand il n’y avait pas de prêtres chaldéens sur place. Au séminaire, les candidats syriaques étaient les plus performants, il y avait beaucoup moins d’abandons, leur taux de réussite aux examens était excellent! Le patriarche ne nous a jamais dit pourquoi il ne voulait plus nos candidats au sacerdoce. On était prêts à payer davantage, mais on n’a jamais obtenu de réponse… Les chrétiens d’Irak sont dans le collimateur des islamistes, mais ils se permettent de se diviser. On est désormais moins de 2% de la population, et le patriarche chaldéen a demandé de faire inscrire la nationalité chaldéenne dans la Constitution irakienne et kurde! Sous quel vocable alors mettre les autres chrétiens ? En Irak, désormais on ne veut plus rien demander sous le vocable de citoyenneté, seulement sous celui de nationalité, c’est mortel pour la minorité chrétienne… "

Et l’archevêque syriaque de plaisanter de façon amère: "Quand les terroristes à Mossoul m’ont enlevé et qu’ils discutaient de la meilleure manière de me trancher la gorge, ils ne m’ont pas demandé à quel rite j’appartenais! (4)" Mgr Sako abonde dans son sens, en déplorant le manque d’un vrai leadership chez les chrétiens. Il voit dans le synode spécial sur le Moyen-Orient convoqué en octobre prochain par le pape Benoît XVI sur le thème "L’Eglise catholique au Moyen-Orient: communion et témoignage", une grande chance pour les Eglises irakiennes, "qui doivent s’ouvrir à l’esprit de renouveau et ne pas se cramponner à une vision rigide de l’histoire… Les Eglises doivent parler d’une seule voix face aux autorités, et peut-être qu’une nouvelle évangélisation des chrétiens d’Orient est nécessaire". JB

(*) Ce reportage est paru dans le numéro 601 – janvier 2010 – de la revue culturelle jésuite "Choisir", rue Jacques-Dalphin 18, CH-1227 Carouge/GE
http://www.aide-eglise-en-detresse.ch/no_cache/details/article/alors-que-leur-survie-est-menacee-les-chretiens-dirak-souffrent-dun-manque-de-leadership.html

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Images54

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5204
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Lun 20 Mai 2013 - 14:15

Merci Michaël pour cet excellent reportage. Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 2256528448

Tout le monde sera d'accord pour dire que sous le régime de Saddam Hussein, les chrétiens d'Irak vivaient en paix.

Bien sûr, Saddam Hussein n'était pas un "ange", mais il avait aussi ses bons côtés... Les Américains auraient du continuer à le soutenir au lieu de "détruire" son pays !

D'ailleurs, saviez-vous qu'un de ses proches collaborateurs était chrétien ?

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Div_fleche_anim

25 janvier 2013

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 536581284Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Largeh77621

Irak : Tarek Aziz veut l’aide du pape pour une exécution rapide

L’ancien Premier ministre irakien, Tarek Aziz, incarcéré depuis près de 10 ans et condamné à mort, est déprimé et envisage d’écrire au pape pour demander à être rapidement exécuté, a indiqué hier son avocat.

Badie Aref a affirmé que son client était bien traité en prison, mais qu’il souffrait de problèmes de santé et souhaitait tout simplement mettre fin à sa «souffrance». «Il est dans la dépression totale», a affirmé l’avocat à l’AFP par téléphone, après avoir rencontré M. Aziz dans la journée.

Il a ajouté que son client lui avait dit : «Je vais écrire au pape. Même si je ne l’ai jamais rencontré, je vais faire appel à lui afin que soit mis fin à ma souffrance, car je préfère être exécuté plutôt que de continuer dans ces conditions.» Agé de 76 ans, M. Aziz est emprisonné à Baghdad depuis sa reddition fin avril 2003, un mois après l’invasion américaine de l’Irak.

Unique chrétien parmi les proches de Saddam Hussein, il a été condamné à la peine de mort en octobre 2010, après avoir été déclaré coupable de «meurtre délibéré et de crimes contre l’humanité». De nombreuses capitales étrangères et le Vatican ont appelé Baghdad à la clémence concernant M. Aziz. Sa famille a à plusieurs reprises appelé à sa libération pour des raisons de santé.

EL WATAN

************************************************

Né le 6 janvier 1936 dans le village de Tal Keif près de Mossoul, dans le nord de l'Irak, Tarek Aziz, un chrétien chaldéen, fait des études de littérature anglaise à l'université de Bagdad. Il embrasse ensuite la carrière de journaliste avant d'être nommé avec le soutien de Saddam Hussein à la tête de l'organe du parti Baas, le quotidien Al-Thaoura (La Révolution).

Le RP Lombardi, en particulier, a affirmé :

« La position de l’Église catholique sur la peine de mort est connue. Nous souhaitons donc vraiment que la sentence contre Tarek Aziz ne soit pas exécutée. »

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 2mh9iqi5
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par L1234567 le Lun 20 Mai 2013 - 14:33

En 2003 La Vierge Pèlerine de Notre Dame de France a été bien accueillie en Irak ! Voici l'article qui en parle :

Le vendredi 21 mars 2003 à 18 heures (heure locale) - Consécration solennelle de l'Irak à la Vierge Marie - Par tous les Patriarches et Evêques des différents Eglises chrétiennes d'Irak, en la Cathédrale chaldéenne Saint Joseph, devant la statue de la Vierge pèlerine « Reine de la Paix ».
Comme dans tous les moments difficiles de l'histoire, le peuple chrétien d'Irak se tourne vers la Vierge Marie pour implorer l'aide de Dieu, certain que la Mère de Dieu ne laisse jamais ses enfants sans secours. C'est dans cet esprit que depuis quelques jours, les chrétiens de Bagdad se sont remis à prier, dans plusieurs Eglises de la ville, autour d'une statue de la Vierge qui a déjà été pèlerine dans tout le pays en 1998 et qui s'appelle "Notre-Dame de France, Reine de la Paix". Cette statue de la Reine de la Paix, qui a déjà rencontré de grandes foules très ferventes, au cours de ses pèlerinages du nord au centre du pays, en étant accueillie et priée par les chrétiens et de nombreux musulmans, reprend aujourd'hui son chemin à Bagdad, et de plus en plus de monde se rassemble autour d'elle.

Le patriarche Chaldéen Raphaël 1 er Bidawid, Primat de la plus importante communauté chrétienne d'Irak a tenu à lancer lui-même la visitation de la Vierge en son pays, le 3 mars 1999, au cours d'une cérémonie solennelle à laquelle participaient l'Archevêque Syriaque Mgr Matoka et le nonce Apostolique Catholique, Mrg Lagoratte. L'entrée de la statue dans la première église fut marquée par un grand coup de tonnerre suivie d'une pluie d'orage abondante tout au long de la prière: après une sécheresse de plusieurs semaines il n'en fallait pas plus pour que chrétiens comme musulmans y voient le signe d'une bénédiction particulière, et un encouragement à se tourner vers Dieu.
La guerre et l'embargo soudent les Eglises de toutes confessions, et même les musulmans se joignent aux prières. A Mossoul, au nord de l'Irak, à la frontière du Kurdistan, les chrétiens ont mobilisé toute la population pour l'arrivée miraculeuse de la Vierge. Grâce au Père Petrus qui a organisé la visite, elle entre triomphalement dans les villages, entourée et acclamée par toute la population.
Tous les villageois sont là par milliers, se serrant contre la remorque au milieu de chants à la Vierge, de cris de joie d'acclamations, d'imploration, toujours dans une grande joie.
Jusqu'aux contreforts du Kurdistan des milliers de personnes se pressent sur la route de la Vierge. L'information circule vite et la TV Arabe fait connaître le mouvement, si bien que de retour à Bagdad, lorsque les Français transmettent la responsabilité du pèlerinage au Père Zako et à Khaled le nouveau chauffeur de Marie, les prières avec Marie sont déjà devenues les plus importantes manifestations religieuses publiques depuis la guerre du Golfe. Les semaines suivantes la prières pour la paix a continué à s'amplifier et les dernières veillées ont toutes rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Après avoir été conduite à Bethléem, "sur la route des Rois Mages", pour le 2000 è Noël, la Reine de la Paix est de nouveau pèlerine en Irak, pour redonner l'espérance et la paix de Dieu, en ce moment difficile pour le peuple irakien.

CHAUFFEUR DE MARIE EN IRAK: ROGER WELKER ET PIERRE BARNÉRIAS
Chauffeur de Marie en Irak: Roger Welker et Pierre Barnérias: " L'apparition de la Vierge dans chaque église visitée bouleverse les coeurs et redonne espoir. La foule se presse, les larmes coulent, les mains touchent la Vierge et ceux qui l'ont apportée. Les "Shoukran" (merci en arabe) accompagnent chacun de nos départs: "c'est fantastique vous ne pouvez pas imaginer la joie de savoir que l'on n'est pas oublié "

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 18542478
"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Pierre Marie le Lun 20 Mai 2013 - 14:51

Il y a six ou sept ans j'ai rencontré un évêque de passage en Suisse, Mgr Edmond Haddad, décédé depuis, qui soutenait deux centres d'enfants orphelins au moten Orient, dont un en Irak.

Cet évêque, confesseur de la foi - il avait été torturé terriblement pendant huit mois (en Jordanie, si mes souvenirs sont bons) - disait que l'on regrettait beaucoup Saddam Hussein parmi les chrétiens en irak parce qu'il protégeait les chrétiens des musulmans dans son pays.
Pierre Marie
Pierre Marie
Près de Jésus Christ

Masculin Messages : 22
Age : 50
Localisation : Var
Inscription : 19/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Lun 20 Mai 2013 - 15:56

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Michael le Lun 20 Mai 2013 - 17:31

@Gilles
Concernant Saddam Hussein,c'est certainement pas moi qui irait me receuillir sur sa tombe.
Oh!!!!que non.
Bonne journée.


Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Images60

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5204
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Lun 20 Mai 2013 - 18:00

@Michael a écrit: @Gilles
Concernant Saddam Hussein,c'est certainement pas moi qui irait me receuillir sur sa tombe.
Oh!!!!que non.

Moi non plus ! Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 583892 Mais admettons tout de même que sous le régime de Saddam Hussein (quoi quels furent ses péchés), les chrétiens étaient protégés. thumright

Il serait bon de lire l'article que j'ai déposé précédemment au sujet de Tarek Aziz (proche de Saddam) et qui était chrétien chaldéen.

Gilles. Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 335916
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par L1234567 le Lun 20 Mai 2013 - 18:52

Je suis d'accord que moi non plus je n'irai pas me recueillir sur la
tombe de Saddam Hussein ; toutefois tout être humain a droit a une vraie justice.
Et s'il y a une sentence de mort prononcée, que cela soit mise en exécution
en respectant la dignité du condamné, ce qui n'a pas été le cas pour Saddam
Hussein ! C'est honteux et je ne crois pas que Dieu ait été d'accord avec ça...
Quelle notion avons-nous en tant que chrétien, au niveau de la charité et de la
compassion envers les autres ? L'article au sujet de Tarek Aziz démontre bien
qu'il subit un procès qui n'est qu'une parodie de justice ;
c'est un vrai cauchemar à vivre pour quelqu'un qui n'a pas fait le quart de ce qui
lui est reproché.
Cela ne vous rappelle pas quelqu'un ? Notre Seigneur devant ses accusateurs ?
Et là combien de Ponce Pilate pour s'en laver les mains ?
Il y a de quoi pleurer sur notre pauvre monde !
Amicalement



Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 18542480
"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Michael le Lun 20 Mai 2013 - 20:06

@Gilles a écrit:
Il serait bon de lire l'article que j'ai déposé précédemment au sujet de Tarek Aziz (proche de Saddam) et qui était chrétien chaldéen.

Gilles. Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 335916
J'ai lu l'article.
C'est moins pire que l'enfer....
S'il parvient à regretter sincèrement ses fautes,peut-être que Dieu tiendra-t-il compte du temps passé en prison pour alléger son temps au purgatoire?
C'est bien pire que ça au purgatoire,dépendamment du niveau où l'âme se retrouve.
De plus,le temps est multiplié par mille!!!

Concernant Saddam Hussein,je trouve frustrant de voir l'ancien Président George W. Bush et ses conseillers vivre paisiblement sans aucune crainte de faire face un jour à la justice internationale.
C'est vraiment injuste.


Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Images62

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5204
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Malou le Lun 20 Mai 2013 - 21:59

Bonsoir à tous,

Je crois que nous ne pouvons juger ni les uns ni les autres, pour moi c'est une affaire entre Dieu et eux-mêmes mais collaborateur ou dictateur pour moi c'est la même chose.

En revanche je suis d'accord avec Michael, il y a des criminels qui dorment bien en paix et qui ne craignent pas la justice humaine mais je les plains car en tant que chrétiens ils savent qu' ils se présenteront devant le Juge Suprême mais apparemment ne se doutent pas de ce qui les attend (ce sera autre chose que la justice internationale) !

Malou
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5571
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par L1234567 le Lun 20 Mai 2013 - 23:17

à Malou

Je crois que nous ne pouvons juger ni les uns ni les autres, pour moi c'est une affaire entre Dieu et eux-mêmes mais collaborateur ou dictateur pour moi c'est la même chose.
Là n'est pas la question ! c'est juste un débat pour dire ce que nous pensons. Nous ne jugeons pas !

à Michael,

peu importe le temps qu'il ira faire au purgatoire, ça ne dispense pas à Tarek Aziz, d'avoir droit à une vraie justice sur la terre et non à un simulacre..


Concernant Saddam Hussein,je trouve frustrant de voir l'ancien Président George W. Bush et ses conseillers vivre paisiblement sans aucune crainte de faire face un jour à la justice internationale.
C'est vraiment injuste.
Je suis heureuse que tu t'exprimes ainsi mon ami, nous sommes sur la même longueur d'onde.
Il n'y a rien de pire que l'indifférence quand on subit une injustice.



Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 18542484
"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Michael le Mer 22 Mai 2013 - 7:57

C'est loin d'être impossible après tout que les accusations contre Tarek Aziv fussent falcifiées et mensongères, au même titre que les armes de destruction massive.

On se fait tellement manipulé qu'on en vient à ne plus croire à qui que ce soit en matière de politique.

Le problème réside dans le fait que Tel Aziv était le bras droit de Saddam Hussein et tout le monde sait que Saddam était loin d'être un ange.

D'un autre coté,tout le monde sait que Bush et Blair ont mentis à la planète entière.


Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Images66

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5204
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Mer 22 Mai 2013 - 18:48

@Michael a écrit: C'est loin d'être impossible après tout que les accusations contre Tarek Aziv fussent falcifiées et mensongères, au même titre que les armes de destruction massive.

On se fait tellement manipulé qu'on en vient à ne plus croire à qui que ce soit en matière de politique.

Le problème réside dans le fait que Tel Aziv était le bras droit de Saddam Hussein et tout le monde sait que Saddam était loin d'être un ange.

D'un autre coté,tout le monde sait que Bush et Blair ont mentis à la planète entière.

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 2256528448 cher Michaël ! Very Happy Nous partageons tout-à-fait le même point de vue. thumright

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Div_fleche_anim

Irak : Faut-il sauver Tarek Aziz ?

Le 30 décembre 2006, le dictateur déchu Saddam Hussein était exécuté par pendaison après un procès de plusieurs mois qu’il avait su transformer en tribune d’imprécation. Sa condamnation à mort pour crimes contre l’humanité venait sceller sa victoire symbolique éphémère sur les Américains et les autorités irakiennes de transition. Dans la vidéo obscène de ses derniers instants, on entend l’un de ses bourreaux – chiite – glorifier la mémoire du grand ayatollah martyr Mohammed Baqr as-Sadr. Fondateur du mouvement chiite Da’wa (prédication), ce dernier poussa également son dernier soupir la corde au cou, condamné par une justice aux ordres du Baath irakien, sur lequel il avait jeté l’anathème dans l’une de ses fatwas. Quelques mois avant la guerre Iran-Irak, le dignitaire religieux paya de sa vie la solidarité des Chiites – majoritaires en Irak- avec Téhéran. Un attentat contre le vice-Premier ministre1 chrétien de Saddam Hussein, un certain Tarek Aziz, fut le parfait prétexte pour assassiner ce Khomeyni irakien en puissance. Comble du scabreux, un tracteur traînera le cadavre de Baqr as-Sadr et ceux des membres de sa famille exécutés avec lui dans les rues de Nadjaf, ville sainte du chiisme. Mais toutes les victimes de la potence ne sont pas égales devant la postérité : Saddam n’est plus le martyr d’aucune cause, le fleuve de l’oubli recouvre son cadavre décomposé, alors que l’islamisme fait encore recette de l’Atlas au Waziristan.

Trente-trois ans plus tard, de l’eau a coulé sous les ponts du Tigre et de l’Euphrate. Saddam renversé, arrêté, jugé puis pendu, son ancien vice-Premier ministre devenu chef de la diplomatie croupit sous les geôles des nouveaux maîtres de l’Irak, chiites ménageant la chèvre américaine avec le chou iranien dont ils dépendent. Condamné à sept et dix ans de prison en 2009-2010 pour avoir participé aux massacres des Kurdes et des Chiites dans les années 1980, Tarek Aziz attend actuellement l’exécution de sa peine capitale dans les couloirs de la mort. Or, le président de la République Jalal Talabani, pourtant opposant kurde de longue date à Saddam Hussein, a certifié qu’il ne signerait « jamais » l’ordre d’exécution d’Aziz, qui soufflera ses soixante-dix-sept printemps cette année. Sa clémence n’épargne pas Mikhaïl Johanna – de son vrai nom non arabisé – des tourments de la détention. Atteint de goutte, dépressif au bout du rouleau, Aziz en est réduit à implorer le Vatican, dont il fut l’oreille auprès de Saddam, pour abréger ses souffrances. L’ancien hiérarque baathiste en est ainsi réduit à exhorter la justice carcérale de l’achever, ses jours étant désormais trop lourds à supporter. Triste fin de vie pour le soleil noir de l’ancienne république nationaliste arabe irakienne qui joua si longtemps le rôle de caution chrétienne d’un régime maintenant la coexistence religieuse sous la fermeté de sa bride.

Imagine-t-on la vie d’un Tarek Aziz libéré de ses chaînes ? L’amateur de cigares cubains, grand admirateur des films de la Nouvelle Vague, ne retrouverait pas ses petits idéologiques dans le Moyen-Orient éclaté de début de troisième millénaire ressemblant à une fin de siècle. L’Iraq démembrée par la chute de Saddam, la Syrie en passe de subir le même scénario, Damas étant débordée par sa majorité sunnite, remake inversé de la chute de Bagdad en 2003, l’intervention américaine en moins, les pétrodollars qataris en plus. Les Alaouites sont déjà voués au “cimetière” et les Chrétiens promis à Beyrouth.

Un certain nationalisme arabe est mort avec Saddam en 2006 puis Georges Habache en 2008 et la chute prochaine des derniers décombres de la maison Assad. Baathiste et chrétien, l’homme aux lunettes à double foyer paraît d’un autre temps. Que les éventuels bourreaux de Tarek Aziz se rassurent : sa lente agonie a déjà commencé…

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Logo-causeur
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par L1234567 le Mer 22 Mai 2013 - 20:49

C'est vraiment terrible Gilles ! Est-ce que quelqu'un pourrait faire quelque chose en faveur de cet homme ? Un geste de Miséricorde ?
Il a fait appel au Pape, n'a-t-il pas eu de réponse ?
Il faut espérer que Dieu le prenne en pitié et abrège ses jours sur terre.

Amicalement.



Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 18542492
"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "


L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Mer 22 Mai 2013 - 21:13

etoilebleue a écrit:C'est vraiment terrible Gilles ! Est-ce que quelqu'un pourrait faire quelque chose en faveur de cet homme ? Un geste de Miséricorde ?
Il a fait appel au Pape, n'a-t-il pas eu de réponse ?
Il faut espérer que Dieu le prenne en pitié et abrège ses jours sur terre.

Amicalement.

Oui chère "etoilebleue", c'est vraiment terrible mais également triste, qu'un homme chrétien qui va avoir bientôt 77 ans vive cette souffrance depuis des années. Sad

Je crois qu'il faut prier pour monsieur Tarek Aziz afin que ses bourreaux exécutent la sentence, ou encore mieux qu'il soit gracié et libéré pour retourner avec sa famille en Jordanie. Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 467377

Puisse notre Dieu Tout-Puissant entendre notre prière. Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 4020717264

Fraternellement...

Gilles. Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 353286
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Mer 7 Aoû 2013 - 5:03

Publié 31 Juillet 2013

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens AFP_130515_k87by_irak-attentats_sn635

L’Irak au bord de la guerre civile  Prends pitie 


Les Irakiens sont «anxieux, frustrés, fatigués, déprimés, et n'ont aucun espoir dans l'avenir».

Des millions de citoyens irakiens font de plus en plus difficilement face à la réalité violente de leur quotidien. Le gouvernement met en garde contre un glissement vers la guerre civile.

Beaucoup en Irak ne tiennent que sous tranquilisants. Le Dr. Nesif al-Hemiary, psychiatre, perçoit les conséquences de cette guerre tous les jours. Un ami à lui par exemple, dentiste, a été enlevé, enchaîné à un lit et maltraité. «Il a complètement changé. Il est toujours nerveux, voire hostile. Il ne se sent jamais en sécurité», raconte ce psychiatre de 50 ans. Comme des millions d’Irakiens, il s'expose au feu quotidien et vit dans la peur.

L’Irak est toujours en proie à la violence plus de 10 ans après que les forces sous commandement américain ont renversé le dictateur Saddam Hussein, avec plus de 3.000 personnes tuées cette année seulement, jusqu'ici.

Lundi, après qu’une vague de violence a tué des dizaines de personnes, le ministère de l'Intérieur a mis en garde contre une guerre civile. L’Irak est confronté à "une guerre ouverte menée par des forces d’un sectarisme sanglant visant à plonger le pays dans le chaos et répéter la guerre civile" a-t-il écrit dans un communiqué.

Beaucoup d'Irakiens ont subi des traumatismes similaires à l’enlèvement du dentiste, qui avait marqué l'apogée du conflit en 2007. Il avait été libéré quelques jours plus tard après paiement d'une rançon. «Ils l’ont gardé et enchaîné à un lit, les yeux bandés. Ils l'ont frappé, ils l'ont insulté, et ont eu des relations sexuelles avec une femme en face de lui'', raconte Hemiary. "Ils ont appelé sa famille et menacé de le tuer s’ils ne payaient pas. Après plusieurs jours, la famille a payé et il a été jeté dans une rue dans un état terrible."

Hemiary raconte que son ami voulait fuir l'Irak, même si ses diplômes ne sont pas reconnus à l'étranger. Il a envoyé ses deux enfants aux États-Unis. Compulsif, traumatisé, le dentiste a toutefois refusé un traitement parce que “les gens d'ici ne veulent pas être stigmatisés comme fous ou possédés”, témoigne Hemiary, qui enseigne à l'Université de Bagdad et dirige un cabinet privé.

Les gens en Irak sont «anxieux, frustrés, fatigués, déprimés, et n'ont aucun espoir dans l'avenir», dit-il, espérant que ses propres enfants émigrent eux aussi.

Les Irakiens, dit-il, sont comme des rats dans une cage.

«Lorsque vous mettez un rat dans une cage avec différents compartiments et vous lui donnez un électrochoc, il s'échappe vers le compartiment suivant. Mais si vous continuez à faire cela, il finit par ne plus bouger parce qu'il comprend qu'il n'y a pas d'évasion possible. C'est la même chose pour les Irakiens. Ceux qui ont les moyens de quitter le pays l'ont déjà fait. Les autres savent qu'il n'y a pas moyen de sortir."

La violence qui sévit dans le pays a perturbé la vie des Irakiens à bien des égards, y compris via une augmentation marquée de divorces et de violences domestiques, affirme Hemiary.

Certains Irakiens, dit-il, sont “juste en permanence stressés" et vont sauter en l’air au moindre coup de klaxon.

"C’est vraiment difficile. Je suis toujours en stress, toujours fatigué”, raconte Qaisar, un agent de la circulation de 26 ans, debout sous la chaleur de midi sur une voie très fréquentée à Baghdad.

“Quand je rentre chez moi le soir, je n'ai même pas l'énergie nécessaire pour parler à ma femme ou mes enfants. Je vais directement me coucher."

Qaisar, qui a refusé de donner son nom de famille, a admis qu'il avait constamment peur d'être tué.

Tahisir Khaled, un pharmacien de 28 ans, affirme que beaucoup de clients veulent acheter des sédatifs, "même sans ordonnance." C’est vrai pour les jeunes hommes en particulier, “parce qu'ils sont sur la ligne de front, tandis que la plupart des femmes restent à la maison”, ajoute-t-il.

Khulud, une femme de 45 ans qui n'a pas voulu donner son nom complet, souffre d'hypertension artérielle. "J'ai perdu mon mari en 2006 quand j'étais enceinte de trois mois. Il a été kidnappé et tué. Depuis, je suis toujours malade et tout le monde dit que c'est lié au stress. Vous devenez très nerveux quand vous entendez parler d'explosions, même si vous y êtes habitué. Chaque fois que cela arrive, j'appelle ma famille pour vérifier que tout le monde va bien".

Sa fille de sept ans, Wadaq, demande souvent à voir une photo de son père et lui a dit qu’un jour elle voudrait prendre un taxi "pour aller chercher papa au paradis."

Selon Hemiary, deux autres choses permettent aux Irakiens de tenir le coup : "ils se considèrent comme des victimes. Ils pensent que tout est hors de contrôle," il n'y a pas de sentiment de culpabilité attaché à ce qui se passe. Et pour les musulmans, ajoute-t-il, il est plus facile d'accepter son destin, car “tout est dans les mains de Dieu."

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Logo

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 2mh9iqi5
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Jeu 8 Aoû 2013 - 4:00

Publié le 01 février 2013 à 9:20 dans Monde

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Tarek-aziz-irak

Irak : Faut-il sauver Tarek Aziz ?

Le 30 décembre 2006, le dictateur déchu Saddam Hussein était exécuté par pendaison après un procès de plusieurs mois qu’il avait su transformer en tribune d’imprécation. Sa condamnation à mort pour crimes contre l’humanité venait sceller sa victoire symbolique éphémère sur les Américains et les autorités irakiennes de transition. Dans la vidéo obscène de ses derniers instants, on entend l’un de ses bourreaux – chiite – glorifier la mémoire du grand ayatollah martyr Mohammed Baqr as-Sadr. Fondateur du mouvement chiite Da’wa (prédication), ce dernier poussa également son dernier soupir la corde au cou, condamné par une justice aux ordres du Baath irakien, sur lequel il avait jeté l’anathème dans l’une de ses fatwas. Quelques mois avant la guerre Iran-Irak, le dignitaire religieux paya de sa vie la solidarité des Chiites – majoritaires en Irak- avec Téhéran. Un attentat contre le vice-Premier ministre[url=#fn-21013-1]1[/url] chrétien de Saddam Hussein, un certain Tarek Aziz, fut le parfait prétexte pour assassiner ce Khomeyni irakien en puissance. Comble du scabreux, un tracteur traînera le cadavre de Baqr as-Sadr et ceux des membres de sa famille exécutés avec lui dans les rues de Nadjaf, ville sainte du chiisme. Mais toutes les victimes de la potence ne sont pas égales devant la postérité : Saddam n’est plus le martyr d’aucune cause, le fleuve de l’oubli recouvre son cadavre décomposé, alors que l’islamisme fait encore recette de l’Atlas au Waziristan.

Trente-trois ans plus tard, de l’eau a coulé sous les ponts du Tigre et de l’Euphrate. Saddam renversé, arrêté, jugé puis pendu, son ancien vice-Premier ministre devenu chef de la diplomatie croupit sous les geôles des nouveaux maîtres de l’Irak, chiites ménageant la chèvre américaine avec le chou iranien dont ils dépendent. Condamné à sept et dix ans de prison en 2009-2010 pour avoir participé aux massacres des Kurdes et des Chiites dans les années 1980, Tarek Aziz attend actuellement l’exécution de sa peine capitale dans les couloirs de la mort. Or, le président de la République Jalal Talabani, pourtant opposant kurde de longue date à Saddam Hussein, a certifié qu’il ne signerait « jamais » l’ordre d’exécution d’Aziz, qui soufflera ses soixante-dix-sept printemps cette année. Sa clémence n’épargne pas Mikhaïl Johanna – de son vrai nom non arabisé – des tourments de la détention. Atteint de goutte, dépressif au bout du rouleau, Aziz en est réduit à implorer le Vatican, dont il fut l’oreille auprès de Saddam, pour abréger ses souffrances. L’ancien hiérarque baathiste en est ainsi réduit à exhorter la justice carcérale de l’achever, ses jours étant désormais trop lourds à supporter. Triste fin de vie pour le soleil noir de l’ancienne république nationaliste arabe irakienne qui joua si longtemps le rôle de caution chrétienne d’un régime maintenant la coexistence religieuse sous la fermeté de sa bride.

Imagine-t-on la vie d’un Tarek Aziz libéré de ses chaînes ? L’amateur de cigares cubains, grand admirateur des films de la Nouvelle Vague, ne retrouverait pas ses petits idéologiques dans le Moyen-Orient éclaté de début de troisième millénaire ressemblant à une fin de siècle. L’Iraq démembrée par la chute de Saddam, la Syrie en passe de subir le même scénario, Damas étant débordée par sa majorité sunnite, remake inversé de la chute de Bagdad en 2003, l’intervention américaine en moins, les pétrodollars qataris en plus. Les Alaouites sont déjà voués au “cimetière” et les Chrétiens promis à Beyrouth.

Un certain nationalisme arabe est mort avec Saddam en 2006 puis Georges Habache[url=#fn-21013-2]2[/url] en 2008 et la chute prochaine des derniers décombres de la maison Assad. Baathiste et chrétien, l’homme aux lunettes à double foyer paraît d’un autre temps. Que les éventuels bourreaux de Tarek Aziz se rassurent : sa lente agonie a déjà commencé…

  1. Équivalent du titre de vice-président, Saddam exerçant seul les fonctions de chef de l’Etat, de Premier ministre et de nouveau Saladin… [url=#fnref-21013-1][/url]
  2. Fondateur du Front de Libération Populaire de la Palestine (FPLP) qui se définissait comme un nationaliste arabe, marxiste et chrétien


Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Causeur-logo21
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Dim 15 Juin 2014 - 14:59

03/06/2014

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 536581284Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Largeh77621


Ziad Tarek Aziz sollicite la médiation du patriarche maronite

Le fils de l'ancien ministre irakien Tarek Aziz a sollicité la médiation du patriarche maronite pour obtenir des autorités irakiennes la libération de son père, rapportent des sources bien informées. Détenu depuis la chute de Saddam Hussein, Tarek Aziz est « dans une situation physique et psychique critique », a fait valoir son fils. « À son âge, et dans son état, il menace de sombrer dans le coma », a ajouté Ziad Aziz.

Selon les sources citées, M. Aziz a transmis au patriarche un message du nouveau patriarche des Chaldéens. Ce dernier, précise-t-on, a rendu visite à Tarek Aziz dans sa prison et a été témoin de la situation difficile où il se trouve.

Le chef de l'Église maronite a promis de soulever la question auprès des autorités concernées, tout en rappelant qu'il l'avait déjà fait, sans succès, lors d'un voyage qu'il avait fait en Irak. Tarek Aziz était le seul ministre chrétien sous le régime de Saddam Hussein, rappelle-t-on. Il purge une peine de prison à perpétuité, après avoir échappé de peu à la peine capitale.

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Logo_oljs

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens 2mh9iqi5
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Lotfi le Lun 16 Juin 2014 - 2:03

Le Pharaon,Hitler,Ariel Charon,Saddam Hussein et tous les bourreaux de l'Histoire vont ressusciter à la Fin des Temps ici sur terre afin d'être jugés par Jésus entre DAMAS et ALEP......

Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4780
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par bach88 le Lun 16 Juin 2014 - 20:41

pourquoi ariel Sharon au meme rang qu Hitler ?
moi j aimais bien Sharon c était un grand defenseur d israel
paix a son ame

vive israel

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Ilovei10
bach88
bach88
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1556
Localisation : israel
Inscription : 18/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par FREDDY95800 le Mer 18 Juin 2014 - 6:50

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens
vous etes sur qu'il aimait les Chrétiens ? il les protégeait peu etre parce que ils n'avait pas le choix pour donner une bonne image ! (surperficiele)
Je ne pense pas ,il aimait que lui meme car rappeler vous ,il etait cruel
et à moitié fou ,j'ai vu justement un reportage sur Saddam Hussein.
C'était un dictateur comme tant d'autre dans le monde

FREDDY95800
FREDDY95800
Avec les chérubins

Féminin Messages : 66
Inscription : 07/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Mer 18 Juin 2014 - 6:59

@FREDDY95800 a écrit:Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens
vous etes sur qu'il aimait les Chrétiens  ? il les protégeait peu etre parce que ils n'avait pas le choix pour donner une bonne image ! (surperficiele)
Je ne pense pas ,il aimait que lui meme car rappeler vous ,il etait cruel
et à moitié fou ,j'ai vu justement un reportage sur Saddam Hussein.
C'était un dictateur  comme tant d'autre dans le monde
 


Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Div_fleche_anim

Le parti unique irakien, le Baath (Baas), à sa manière y avait participé. Il prônait une forme de laïcité, dont les chrétiens, 8% de la population, profitaient. Ces derniers jouissaient pleinement de leur liberté de culte. Surtout, les avanies, pire parfois les persécutions, dont ils étaient victimes dans le passé, cessèrent avec l'arrivée au pouvoir de Saddam. Celui-ci alla jusqu'à nommer l'un d'entre eux au gouvernement, Tarek Aziz.

Cette neutralité, sinon cette faveur, manifestée à l'égard des chrétiens, Saddam savait en faire une pièce maîtresse de sa politique étrangère.


A la fin des années 80, quand la guerre ensanglantait le Liban, il envoya par bateaux entiers des armes et des munitions aux forces chrétiennes. Même si, dans cette affaire, son animosité à l'égard de la Syrie pesait de tout son poids, il faut ajouter à son crédit qu'il fit de son mieux pour réconcilier les frères ennemis:d'un côté l'armée du général Michel Aoun, de l'autre, les milices des Forces libanaises de
Samir Geagea.
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par françoise dumoulin le Sam 21 Juin 2014 - 14:02

Bonjour à tous,

Comme quoi rien n'est tout noir ni tout blanc.

Comment ne pas aimer les chrétiens ?
- ils sont courageux ET font de leurs mieux pour réussir
- ils aident ET aiment les autres
- ils ne tuent pas au nom de la religion
- une majorité d'entre eux travaillent ET financent ENCORE pour les autres.

Une majorité de chrétiens dans un pays n'est pas un problème
(quel que soit ce pays).
Un nombre quasi équivallent d'immigrés musulmans dans un pays chrétien devient un problème.
(et c'est selon moi
- en grande partie parce-qu'il n'y a pas qu'une seule religion musulmane, mais quasiment autant de religions que d'Imams...
- en grande partie parce-qu'il n'y a aucun chef pour contrôler les musulmans qui s'éloignent
- en grande partie parce-que parmi ces musulmans, certains confondent religion et politique)

Dans un tel contexte (qui pousse les uns à persécuter les autres...)
quoi faire quand on est chrétien ?

toujours selon moi (et parce-que Marie, comme Jeanne d'Arc ont toujours protégé la France dans les moments difficiles)
- le chrétien n'a pas vocation de s'éclipser ou de fuir à la moindre difficulté
- le chrétien a le droit d'être patriote et de défendre sa patrie car le chrétien n'a rien à se repprocher.
parce-que le chrétien a conscience du danger qu'il y a à céder la place à des extrémistes religieux
(qu'ils soient musulmans ou pas).
ET que le chrétien N'A PAS LE DROIT DE TRAHIR DIEU (c'est une question de FOI)

EN RESUME je dirais :
Si des problèmes existent aujourdh'ui entre la religion musulmane et les autres religions,
c'est
(selon moi en shématisant, mais si peu...)
- parce-qu'il y a autant de religions musulmanes que d'IMANS
- ET qu'on n'est pas en mesure de savoir qui sont les bons musulmans et les fourbes.
(donc impossible pour nous de nous protéger contre les méchants)


Selon moi,
tant que la religion musulmane sera IMPREVISIBLE
ET occupera autant de place en politique

elle représentera un danger pour l'avenir du monde.
(Nous savons à quel point une poignée de fanatiques peuvent faire du mal : Tours de trade center, boucherie dans des écoles ou musée, etc.)

Pour l'instant, (selon moi), c'est une religion qui doit vivre prioritairement entre soi.
(Avant de penser à convertir les autres... on commence par se convertir soi-même)
- pour sortir du moyen-âge EN séparant le pouvoir de la religion.
- pour définir une religion qui sera la même pour tous les musulmans.

Sans compter que sur le plan du vivre ensemble ils ont encore du travail à faire
pour apprendre à vivre avec les autres religions et les respecter.
(Le Maroc, qui nous envoit ses chômeurs, n'a-t-il pas refusé d'accueillir des réfugiés dernièrement ?
Où sont ses droits de l'hommes ?)

Nb : défendre et appliquer leurs valeurs à domicile est une chose,
s'imposer et imposer leurs choix à d'autres pays après avoir forcé des frontières en est une autre :
C'EST UNE ATTITUDE de COLONISATION et D'OCCUPATION;

Tant que cette religion sera en "croisade"...
(verra dans les autres des ennemis à convertir par la force OU à éliminer)
comment voulez-vous que ça fonctionne ?

Je sais qu'il existe des tas de musulmans qui vivent leur FOI comme nous vivons la nôtre.
Saddam Hussein faisait peut-être partie de ceux-là.

En tout cas,
SANS CHEF D'ETAT POUR CONTENIR LES POPULATIONS FANATIQUES
on ne peut cohabiter DURABLEMENT avec la religion musulmane
(PAS TANT QU'ELLE N'OFFRIRA PAS PLUS DE GARANTIE)

Nb : On peut ET DOIT les aider chez eux... mais ils doivent y rester..
(En venant chez nous massivement ils nous rendent beaucoup trop vulnérables...
et personnellement je n'ai pas envie de finir comme les chrétiens d'Orient)

Souhaitons qu'il y ait de plus en plus de chefs d'Etat musulmans OUVERTS AU MONDE
ET QUE LES PROBLEMES LIES à CETTE RELIGION SOIENT RESOLUS AU PLUS VITE.


Mon Dieu, protège TOUS tes enfants
donne nous le dicernement nécessaire pour surmonter cette épreuve.

 Jésus confiance  Prends pitie  Gloire à toi Seigneu

PS : Je ne voudrais pas paraître déplacée,
mais comment peut-on avoir une attitude de croisade et de colonisation quand on appartient à une religion aussi divisée ?
(Toutes ces différences+++ ne sont-elles pas le signe que ces croyances ne sont pas une religion ?
"seulement" un acte de FOI ?
Vu que le Coran qui devrait les rassembler arrive encore à diviser.

En l'absence de théologiens rassembleurs
ne devraient-ils pas se rapprocher de la religion chrétienne pour creuser leurs écritures ?



françoise dumoulin
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 358
Age : 65
Localisation : Chabeuil
Inscription : 25/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Ven 6 Mar 2015 - 20:46

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par pax et bonum le Sam 7 Mar 2015 - 11:06

Les expériences récentes consistant à supprimer les dictateurs d'Afrique,montrent que l'état qui suit est pire que le précédent.
Que ce soit pour Saddham,Khadhafi,le Sha d'Iran,ou le sort qu'on voulait pour le président Syrien,il y avait des abus de pouvoir,mais on pouvait dialoguer et avoir des relations diplomatiques.Sous les régimes dits "durs" et totalitaires,les minorités ethniques et religieuses dont les chrétiens étaient admises dans la vie publique.
Mais avec les Jihadistes massacreurs et qui ne respectent rien,le dialogue est impossible.Il s'agit du fanatisme intégral.
Dommage que la France Socialo-franc-maçonne ne comprenne pas cela
et veuille toujours supprimer El Assad.

Oui,Tareck Aziz était un homme de paix et faisait le pont entre toutes les tendances et minorités.Il aurait mérité un prix Nobel!

A+
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6479
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Sam 7 Mar 2015 - 13:11

@pax et bonum a écrit:Oui,Tareck Aziz était un homme de paix et faisait le pont entre toutes les tendances et minorités.Il aurait mérité un prix Nobel !

Tout-à-fait d'accord avec vous "pax et bonum" !   Bravo

Prions maintenant pour sa libération.   Pray   Sa peine a été payée amplement ! Prends pitie
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Jeu 30 Avr 2015 - 16:55

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Gilles le Ven 1 Mai 2015 - 16:17

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24939
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens Empty Re: Le bon profil de Saddam Hussein.... Il aimait les chrétiens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum