Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Prophéties pour notre temps Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Prophéties pour notre temps

Page 1 sur 25 1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant

Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:07

La Sibylle Tiburtine
(0030 avant J.C.)


La prophétie fort ancienne que le Liber Mirabilis, ainsi que la tradition, faute de mieux, attribuent à la Sibylle Tiburtine, d’avoir annoncer à l’Empereur Auguste (63 av. J.C. à 14 ap. J.C.) la naissance du Christ et son retour en gloire. Un manuscrit du XIIème siècle rapporte que l’Empereur Auguste ayant interrogé la Sybille pour savoir s'il y aurait un homme plus grand que lui, une vierge lui apparut alors dans une grande splendeur sur l'autel du temple de Junon, tenant en ses bras un enfant, et une voix venant du ciel lui disant : « Voici la vierge qui va concevoir le Sauveur du monde», puis, «celle-ci est la chère fille de Dieu».

La Sybille de Tibur aurait aussi annoncé l’avènement du Grand Monarque. Un certain roi des Grecs, des Francs et des Romains, convertira les païens et les juifs. Ayant vaincu tous ses ennemis, il se rendra à Jérusalem où il déposera les insignes de sa royauté, confiant la chrétienté aux soins de Dieu.

Alors surgira en Gaule, un Roi des Grecs, des Francs et des Romains, d’une stature élevée, beau de figure, son corps et ses membres auront les plus belles proportions.

Il portera écrit sur son front : « Cet homme doit véritablement venger le Royaume des Chrétiens, l’arracher au joug d’Ismaël, le conquérir sur les sarrazins » ; nul des sarrazins ne pourra alors régner.

Par sept fois, il leur fera le plus grand mal, ruinera leur empire, les frappera ; après quoi la paix règnera chez les Chrétiens jusqu’aux temps de l’Antéchrist.

En ce temps-là, les richesses seront abondantes la terre produira des fruits en quantité, si bien que trois boisseaux se vendront un denier.

Le Roi des Francs, Grecs et Romains, réclamant pour lui tout l’empire des Chrétiens, dévastera toutes les îles et les cités païennes, renversera les temples de l’idolâtrie, et appellera tous les païens au baptême.

La Croix sera dressée dans tous les temples, et quiconque ne l’adorera pas sera puni par le glaive.

Du nord, sortirons les peuples les plus féroces qu’avait comprimé le roi Alexandre, à savoir Gog et Magog…

Le Roi des Romains, quand il verra ces peuples s’avancer, convoquant ses troupes, les combattra à outrance et les réduira en pièces.

Il viendra ensuite à Jérusalem, et, gravissant le Golgotha, y déposera son diadème et toute sa pompe royale et abandonnera son trône à Dieu le Père et à Jésus-Christ le Fils. Il posera la couronne sur la Sainte Croix, et lèvera ses mains ; aussitôt s’élèveront dans le ciel et la Sainte Croix et sa couronne royale.

Un prince d'iniquité sortira alors de la tribu de Dan, on l'appellera l'Antéchrist.

Enfant de la perdition, plein d'un orgueil et d'une malice insensée, il fera sur la terre une foule de prodiges, pour appuyer l'erreur qu'il enseignera ; par ses sacrifices magiques, il surprendra la bonne foi de plusieurs qui verront, à sa voix, le feu descendre du ciel.

Alors, l'Antéchrist se révélera publiquement, il s'assoira dans la maison du Seigneur, à Jérusalem.

Alors, on verra une grande persécution, telle qu'il n'y en a jamais eue, et qu'il n'y en aura jamais.

Les années s'abrégeront comme les mois, les mois comme les semaines, la semaine comme le jour et le jour comme l'heure.

Dieu abrégera, non la mesure, mais le nombre des ces jours terribles, le Dieu dont il est écrit : le jour s'accomplit par ton ordre.

Pendant son règne, paraîtront deux hommes illustres, Élie et Hénoch, pour annoncer la venue de Seigneur.

L'Antéchrist les mettra à mort, et deux jours après le Seigneur les ressuscitera.

À cause des élus ; par la vertu du Seigneur, l'Antéchrist sera tué sur le mont des Oliviers par Michel ; soudain les morts renaîtront.

Et quand les cent et vingt années seront accomplies, les Juifs se convertiront à Dieu, et son sépulcre sera glorifié de tous.

En ce temps-là, Juda sera sauvé et Israël reprendra confiance.

Puis le Seigneur Jésus-Christ viendra juger le monde et l'empire romain aura cessé d'exister.

Vient ensuite la description du jugement dernier…

Messe de Requiem, d’où est tiré le Dies iræ :

« Dies iræ, dies illa
Solvet sœclum in favilla
Teste David cum Sibylla. »

« Jour de colère, ce jour-là
dissoudra le monde en poussière
l’atteste, David et la Sibylle. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:08

Strabon
(0300)

Strabon, le grand Géographe de l'Antiquité, semble l'avoir pressenti la Mission de la France lorsqu’il écrit de la Gaule :

« Personne ne pourrait douter, en contemplant cette œuvre de la Providence, qu’Elle n'ait disposé ainsi ce Pays avec intention et non au hasard. »

Aujourd’hui, il est aussi étonnant de constater la merveilleuse géographie sacrée de la France, dans laquelle s’insère parfaitement l’étoile à 6 branches ou bouclier de David, avec l’ancien méridien zéro, médiane parfaite de l’alliance passant sur Paris et Rennes-les-Bains, haut lieu mystique, mystérieux, prophétique et secret de la prochaine Révélation de la Mission divine de la France.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:08

Saint Augustin
(0430-08-28)

Saint Augustin, évêque d’Hippone (354-430), docteur de l'Eglise, naquit à Tagaste, ville appartenant à l'empire romain, et de l'ancien royaume de Numidie (actuelle Souk-Ahras, Algérie) le 13 novembre 354, dans une famille berbère, d'un père incroyant et d'une mère chrétienne, sainte Monique.

Saint Augustin narre sa jeunesse dans ses Confessions : brillant étudiant, jeunesse dissipée, un enfant, Adéodat. En 383, il vient à Rome, puis enseigne la rhétorique à Milan. Converti, baptisé par saint Ambroise à Pâques 387, il retourne en Afrique. Philosophe et théologien, il est ordonné prêtre en 391, évêque d'Hippone (près de l'actuelle Bône, Algérie) en 396, un des plus grands théologiens chrétiens. Il meurt au moment des invasions barbares en Afrique, le 28 août 430. Il est l’auteur d’un traité de l’Antéchrist

Toutes les nations furent soumises aux Romains et leurs payèrent le tribut. C’est pourquoi l’Apôtre saint Paul dit que l’Antéchrist ne viendra point dans le monde avant que l’apostasie ne soit arrivée auparavant ; c’est à dire que tous les royaumes assujettis aux Romains n’aient secoué leur joug.

Mais ce temps n’est pas encore arrivée ; car, bien que nous voyions l’empire romain en grande partie détruit, cependant, tant que dureront les rois francs qui doivent posséder cet empire, la gloire du nom romain ne périra pas entièrement, car elle vivra dans ces souverains.

Quelques-uns de nos docteurs disent même qu’un Roi des Francs possèdera l’empire romain dans toute son étendue.

Ce roi viendra dans les derniers temps du monde ; il sera le plus grand et le dernier de tous les rois.

Après avoir heureusement gouverné son royaume, ce monarque viendra à Jérusalem, et déposera sur le mont des oliviers et son sceptre et sa couronne. Il rendra l'âme à Jérusalem, sur le Mont des Oliviers.

Ce sera là la fin et la consommation de l’empire des Romains et des Chrétiens.

Et ces mêmes docteurs, s’étayant sur la parole de l’Apôtre, prétendent que immédiatement après l'Antéchrist viendra.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:09

Saint Méthode
(0450)

Saint Méthode, évêque et martyr sous Dioclétien ; après avoir annoncé dans ses sermons sur la consommation du monde que les arabes, "ces impies"…se glorifient d’avoir désolé la Syrie, la Cappadoce, l’Isaurie, l’Afrique, etc. St Méthode ajoute :

« Lorsqu’on y pense le moins, il s’élève un Roi des Romains, qui porte heureusement les armes contre ces orgueilleuses multitudes. La valeur et le jugement se trouvent partout avec lui, triomphant de toute leur gloire. Son fils le seconde avec de glorieux succès dans la Terre Sainte. La joie de ces infidèles se change en pleurs et en gémissements…

L’Arménie, l’Isaurie, la Cilicie, l’Afrique, la Grèce et toutes les autres terres usurpées sur les fidèles, leurs seront glorieusement restituées. L’Egypte sera désolée, l’Arabie brûlée et les villes maritimes pacifiées…

Il s’en suivra une paix admirable, et telle qu’elle n’a jamais été vue… »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:10

Saint Nilus
(0451)

Saint NILUS l’Ermite (Vème siècle), anachorète, docteur de l'Église, est originaire d'Ancyre, en Galatie. Il reçut les leçons de saint Chrysostome, et dut à ses talents encore plus qu'à son illustre naissance d'être élevé à la dignité de préfet de Constantinople. Les honneurs et les richesses n'avaient aucun attrait pour son âme tout occupée de Dieu, et sa famille partageait ses pieux sentiments. Sa femme et sa fille embrassèrent la vie religieuse dans un monastère, et lui-même se retira avec son fils Théodule dans le désert de Sinaï, où il pratiqua les exercices les plus parfaits de la vie monastique, partageant son temps entre la prière, l'étude et le travail des mains. Ce fut là qu'il composa les écrits parmi lesquels on remarque surtout son vigoureux plaidoyer pour un retour à la pauvreté monastique par une apologie d’une vie de prière loin de l’agitation des cités, et son livre de la Prière, qui l'ont fait regarder comme un des plus éloquents disciples de saint Chrysostome. Saint Nil mourut dans un âge fort avancé sous le règne de Marcien vers 451. Ses reliques furent transportées du mont Sinaï à Constantinople, au temps de Justin le Jeune, et déposées dans la basilique des Saints-Apôtres, le 12 novembre, jour où l'Église honore sa mémoire.
Saint Nilus s’était retiré dans la solitude pour prier pour le monde qu’il estimait si perverti, et ses oraisons furent gratifiées de quelques lumières particulières pour l’époque où les temps de la terre seraient accomplis…

« Après l'année 1900, vers le milieu XXe siècle, les gens de ce temps-là deviendront méconnaissables… Quand le temps de la venue de l'Anti-Christ approchera, l'intelligence des hommes sera obscurcie par les passions charnelles : l'avilissement et la licence s'accentueront. Le monde deviendra méconnaissable. Les gens changeront d'apparence, il sera impossible de distinguer les hommes des femmes à cause de l'effronterie dans leur manière de s'habiller et dans la mode de leurs cheveux. Ces gens-là seront cruels et comme des animaux sauvages à cause des tentations de l'Anti-Christ.

On ne respectera pas les parents et les aînés. L'Amour disparaîtra. Et les pasteurs chrétiens, évêques et prêtres, deviendront des hommes vains, complètement incapable de distinguer le chemin de droite et le chemin de gauche. En ce temps-là, les lois morales et les traditions des chrétiens et de l'église changeront. Les gens ne pratiqueront plus la modestie, et la dissipation régnera ! Le mensonge et la cupidité atteindront de grandes proportions, et malheur à ceux qui empileront des trésors ! La luxure, l'adultère, l'homosexualité, les actions secrètes et le meurtre, seront la règle de la société…

En ce temps futur, à cause du pouvoir de si grands crimes et d'une telle débauche, les gens seront privés de la grâce du saint-Esprit, reçue à leur baptême, et de même ils n'auront pas de remords dans les ténèbres de Satan et ses horreurs à la divine Doctrine de Jésus, leur unique Rédempteur. Ils auront beaucoup de difficultés à garder leur Foi, car il n'y aura plus personne pour leur montrer la lumière de la Vérité. Ils s'éloigneront du monde en allant dans de saints refuges dans le but d'alléger leurs souffrances spirituelles, mais partout ils ne rencontreront qu'obstacles et contraintes…

Tout cela résultera du fait que l'Anti-Christ veut être le Seigneur de toutes choses et devenir le maître de tout l'Univers. Il accomplira des miracles et des signes invraisemblables. Il donnera aussi à un pauvre homme la sagesse dépravée pour découvrir une manière par laquelle un homme puisse mener une conversation avec un autre d'un bout à l'autre de la terre. En ce temps-là aussi, les hommes voleront dans les airs comme des oiseaux, et descendront au sein de l'océan comme des poissons…


Et lorsqu'ils en seront là, ces gens malheureux passeront leur vie dans le confort sans savoir, pauvres âmes, que c'est une supercherie de Satan. Et, lui, l'impie, remplira à tel point la science de vanité qu'elle s'écartera de la voie droite et conduira les gens jusqu'à la perte de la foi dans l'existence de Dieu, du vrai Dieu en trois personnes…

Alors, le Dieu infiniment bon verra la déchéance de la race humaine et Il raccourcira les jours pour l'amour du petit nombre de ceux qui doivent être sauvés, car Satan voudrait amener même les élus dans la tentation si c'était possible. Alors, l'épée du châtiment apparaîtra soudain et elle abattra le corrupteur et ses serviteurs. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:10

Saint Rémi
(0496-12-25)

La vie de saint Remi fut écrite par Hincmar, archevêque de Reims (845 à 882), certifiant ainsi la prééminence de sa fonction. Seul l'archevêque de Reims, successeur de saint Remi et détenteur de la Sainte Ampoule contenant le saint chrême, pouvait conférer l'onction et sacrer le roi de France.
Saint Rémy est né vers l’an 438, dans les environ de Laon. La naissance de ce glorieux docteur et confesseur de la foi a été prophétisée par l'ermite Montan. Ce dernier, aveugle, priait pour la paix au moment où la persécution des Vandales désolait toute la France. Or un ange lui apparut et dit : "Sache que la femme qui s'appelle Ciline mettra au monde un fils du nom de Rémy, qui délivrera son peuple des attaques des méchants !"
Aussitôt éveillé, l'ermite se fit conduire à la maison de Ciline et lui raconta sa vision. Ciline refusait d'y croire car elle était déjà fort âgée et se croyait stérile. Afin de la convaincre, l'ermite lui dit : "Sache que, lorsque ton entant aura pris le sein, tu n'auras qu'à me frotter les yeux de ton lait pour qu'aussitôt je recouvre la vue !" La prophétie se réalisa.
Dès son plus jeune âge, saint Remi se retira du monde et entrant au convent. Sa renommée était telle que les murs du couvent ne purent l'étouffer et à 22 ans, il fut choisi pour devenir archevêque de Reims. De nombreux miracles se succédèrent tout au long de sa vie. Les épisodes suivant sont représentés sur le Portail des Saints de la cathédrale de Reims : saint Remi exorcise une possédée, il chasse les démons, console les laboureurs, guérit l'aveugle de Cormicy, instruit Rogatien et sa femme puis les baptise. Enfin à Cernay, chez sa cousine Celse, il bénit un tonneau qui se remplit de vin.
Saint Rémy eut une action décisive sur les évènements politiques de son temps. Il contribua à la conversion de Hlodwig (Clovis), le Roi des francs Saliens, et de ses soldats. C’est lui qui, en tant qu’archevêque de Reims et légat pontifical, procéda au baptême de Clovis, en la nuit de Noël 496, dans da basilique archiépiscopale.

Au IXe siècle, Raban Maur, archevêque de Mayence, rapporte que Saint Remi, à la veille du baptême de Clovis, aurait prophétisé en ces termes :

« Vers la fin des temps, un descendant des rois de France régnera sur tout l’antique Empire romain. Il sera le plus grand des rois de France et le dernier de sa race. Il arrivera comme par miracle. Il sera de la vieille cape. Le trône sera posé au Midi. Après un règne des plus glorieux, il ira à Jérusalem, sur le mont des Oliviers, déposer sa couronne et son sceptre, et c'est ainsi que finira le saint empire romain et chrétien. »

Alors que Clovis était encore païen, Clothilde, sa pieuse épouse priait sans cesse pour obtenir sa conversion. Un jour, se voyant menacé par l'immense armée des Alamans, il fit vœu au Dieu qu'adorait sa femme de se convertir à lui, s'il lui accordait la victoire sur ses ennemis. Durant tout le temps de la bataille de Tolbiac qui se déroulait dans la plaine d’Alsace au pied du Franckenberg, la montagne des Francs, Clothilde, tout en haut de cette montagne, protégée dans l’enceinte du château du Franckenbourg, priait intensément. Dieu accorda la victoire à Clovis, de sorte qu'il se rendit auprès de saint Rémy et demanda à être baptisé. Mais, en arrivant aux fonds baptismaux, l'évêque et le roi s'aperçurent que le Saint-Chrême manquait ; il fut rapporté qu’une colombe venue des cieux apporta une ampoule dont on se servit pour oindre Clovis : c'est le miracle de la Sainte Ampoule.
Et cette ampoule se conserve dans l'église de Reims, où elle fut utilisée durant huit siècles pour le sacre des rois de France. Il semble que malgré les exactions de la Grande Révolution, il se conserve secrètement quelques gouttes de ce précieux Saint-Chrême. Et si tel n’est pas le cas, soyons certains que Dieu prendra pitié de son peuple en renvoyant sa sainte colombe…

Dans la nuit de Noël 496, à minuit, au jour anniversaire et à l'heure même de Sa naissance, le Christ lors de la naissance spirituelle de notre France et de nos Rois voulut par un miracle éclatant affirmer la mission divine de notre Pays et de la Race Royale de Mérovée, au moment même où saint Remy va proclamer cette mission au nom du Tout-Puissant, pour sanctionner solennellement les paroles divinement inspirées de Son ministre. A minuit, alors que le Roi, la Reine et leur suite sont là. Le pieux abbé Hincmar a raconté la cérémonie de baptême de Clovis en ces termes :

Soudain, une lumière plus éclatante que le soleil inonde l’église. Le visage de l’évêque en est irradié. En même temps retentit une voix : « La paix soit avec vous ! C’est moi ! N’ayez point peur ! Persévérez en ma dilection ! »

Quand la voix eut parlé, une odeur céleste embauma l’atmosphère.

Le roi, la reine et toute l’assistance épouvantés se jetèrent aux pieds de saint Rémy qui les rassura et leur déclara que c’est le propre de Dieu d’étonner au commencement de ses visites et de réjouir à la fin.

Puis, soudain illuminé par une vision d’avenir, la face rayonnante, l’œil en feu, le nouveau Moïse s’adressant directement à Clovis, chef du nouveau peuple de Dieu, lui tint le langage de l’ancien Moïse à l’ancien peuple de Dieu :

« Apprenez mon fils que le royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Eglise Romaine, qui est la seule véritable Eglise du Christ. Ce royaume sera un jour grand entre tous les royaumes. Et il soumettra tous les autres peuples à son sceptre. Il durera jusqu’à la fin des temps. Il sera victorieux et prospère tant qu’il sera fidèle à la foi romaine. Mais il sera durement châtié toutes les fois qu’il sera infidèle à sa vocation. »


Testament de Saint Rémi

Où l'on voit que les destins de l'Eglise et de la France sont liés par le baptême de Clovis. Si les rois ne sont plus, l'Alliance demeure

Que le présent testament que j'ai écrit pour être gardé respectueusement intact par mes successeurs les Evêques de Reims, mes Frères, soit aussi défendu, protégé, partout, envers et contre tous, par mes très chers fils, les Rois de France, par moi consacrés au Seigneur, à leur baptême, par un don gratuit de Jésus-Christ et la grâce du Saint-Esprit.

Qu'en tout et toujours, il garde la perpétuité de sa force et l'inviolabilité de sa durée, mais, par égard seulement pour cette race royale, qu'avec tous mes frères et co-évêques de la Germanie, de la Gaule et de la Neustrie, j'ai choisi délibérément pour régner jusqu'à la fin des temps, au sommet de la majesté royale pour l'honneur de la Sainte Eglise et la défense des humbles.

Par égard pour cette race que j'ai baptisée, que j'ai reçue dans mes bras, ruisselante des eaux du baptême ; cette race que j'ai marquée des sept dons du Saint-Esprit, que j'ai ointe de l'onction des Rois, par le Saint-Chrême du même Saint-Esprit, j'ai ordonné ce qui suit :

Si, un jour, cette race royale que j'ai tant de fois consacrée au Seigneur, rendant le mal pour le bien, lui devenait hostile, envahissait ses églises, les détruisait, les dévastait ; que le coupable soit averti une première fois par tous les évêques réunis du diocèse de Reims ; une deuxième fois par les Eglises réunies de Reims et de Trêves ; une troisième fois par un Tribunal de trois ou quatre Archevêques des Gaules. Si à la septième monition il persiste dans son crime, trêve à l'indulgence ! Place à la menace !

S'il est rebelle à tout, qu'il soit séparé du Corps de l'Eglise par les formules inspirée aux Evêques par l'Esprit-Saint ; parce qu'il a persécuté l'indigent, le pauvre au cœur contrit ; parce qu'il ne s'est point souvenu de la miséricorde ; parce qu'il a aimé la malédiction, elle lui arrivera et, parce qu'il n'a point voulu de la bénédiction, elle s'éloignera.

Et tout ce que l'Eglise a l'habitude de chanter de Judas le traître et des mauvais évêques, que toutes les Eglises le chantent de ce roi infidèle.

Parce que le Seigneur a dit : "Tout ce que vous avez fait au plus petit des miens. C'est à moi que vous l'avez fait, et tout ce que vous ne leur avez pas fait, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait."

Qu'à la malédiction finale on remplace seulement, comme il convient à la personne, le mot épiscopat par le mot royauté ; que ses jours soient abrégés et qu'un autre reçiove sa royauté.

Si les archevêques de Reims, mes successeurs, négligent ce devoir que je leur prescris, qu'ils reçoivent pour eux la malédiction destinée au prince coupable : que leurs jours soient abrégés et qu'un autre occupe leur siège.

Si Notre Seigneur Jésus-Christ daigne écouter les prières que je répands tous les jours en sa présence, spécialement pour la persévérance de cette race royale, suivant mes recommandations, dans le bon gouvernement de son royaume et le respect de la hiérarchie de la Sainte Eglise de Dieu.

Qu'aux bénédictions de l'Esprit-Saint, déjà répandues sur la tête royale, s'ajoute la plénitude des bénédictions divines !

Que de cette race sortent des Rois et des Empereurs qui, confirmés dans la vérité et la justice pour le présent et pour l'avenir suivant la volonté du Seigneur pour l'extension de Sa Sainte Eglise, puissent régner et augmenter tous les jours leur puissance et méritent ainsi de s'asseoir sur le Trône de David dans la céleste Jérusalem, où ils régneront éternellement avec le Seigneur.

Ainsi soit-il.
Ce testament signé du grand Évêque le fut également par six autres Évêques et d'autres Prêtres. Trois de ces Évêques sont réputés pour leur sainteté : saint Vedast, Évêque d'Arras, saint Médard, Évêque de Noyon, saint Loup, Évêque de Soissons. Ils le signèrent sous la formule suivante :
«X.... Évêque.
«Celui que mon Père Remy a maudit, je le maudis, celui qu'il a béni, je le bénis.
«Et j'ai signé».

Et Baronius, le savant Cardinal, après onze siècles d'expérience, de constater : « Malgré les crimes de ses Rois, le Royaume de France n'a jamais passé sous une domination étrangère et le peuple Français n'a jamais été réduit à servir d'autres Peuples. » C'est cela qui a été accordé par une promesse divine, aux prières de saint Remy, suivant la parole de David (Ps. 88) : « Si Mes Fils abandonnent Ma loi ; s'ils ne marchent point dans la voie de Mes Jugements ; s'ils profanent Mes justices et ne gardent point Mes commandements, Je visiterai leurs iniquités avec la verge et leurs péchés avec le fouet ; mais Je n’éloignerai jamais de ce peuple Ma miséricorde ».

En lisant le Testament de Saint Remy, ne croirait-on pas entendre Moïse sur le Nebo : «Voici que je vous mets aujourd'hui devant les yeux la bénédiction et la malédiction. La bénédiction, si vous obéissez aux Commandements du Seigneur votre Dieu, que je vous prescris aujourd'hui ; la malédiction, si vous n'obéissez point à ces mêmes commandements et vous retirez du chemin que je vous montre maintenant... (Deut. XI, 26-30).

A la suite de Clovis et plus tard, en 589, en Espagne, Récarède, Roi des Wisigoths, abjura l’arianisme sous l’influence de saint Léandre, archevêque de Tolède.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:11

Saint Césaire d'Arles
(0542)

Saint Césaire est évêque d'Arles et père de l'Eglise (470-542) Il est originaire de la Bourgogne. Moine de Lérins, il tomba malade en raison de ses austérités. Son abbé l'envoya se faire soigner à Arles et c'est là qu'il se lia d'amitié avec l’évêque Éone, auquel il succéda en 503, sur le siège épiscopal d’Arles. Missionnaire des campagnes, il se montra soucieux d’instruire et de former son peuple à une vie chrétienne authentique : "Rien ne sert de se dire chrétien si l’on ne fait pas les œuvres qui font le chrétien." Il connut trois invasions de barbares : les Wisigoths qui furent chassés en 507 par les Ostrogoths, à leur tour chassés en 536 par les Francs, qui, eux, ne partirent jamais. Face à eux, encore païens, il se fit l'avocat de la population gallo-romaine. Il présida d'importants conciles provinciaux et fonda le premier monastère de femmes en pays gaulois, rédigeant des Règles qui sont une synthèse des traditions égyptiennes et augustiniennes. Il fut un très grand évêque, un de ceux qui, au début d'une époque de barbarie, donnèrent à l'Eglise des Gaules une doctrine, une prédication, une discipline et une culture. Nous avons encore de lui deux cent cinquante sermons.

Une des plus anciennes prophéties qui se rapportent aux temps d’apocalypse est celle de Saint Césaire d'Arles. Cette prophétie dite de Saint Césaire fut découverte parmi les papiers de Mgr Du Lau, dernier archevêque d'Arles, mort pendant la révolution de 1789. Le texte original est en latin et fut traduit par Elie Daniel.

Au Dieu Tout-Puissant tout seul il appartient de connaître d'avance les choses futures, et le lait salutaire des prophéties provient uniquement de ce Dieu aussi tendre que puissant. « Donc, dit l'Apôtre, ne méprisez pas les prophéties ». Mais tandis que nous nous mouvons et nous vivons, le temps présent, ce ravageur infatigable, nous absorbe. Ignorant l'avenir et très imprévoyants, nous consumons en vain le cours si restreint de notre existence. Malheur à celui qui ne songe plus à édifier dans son cœur une habitation éternelle ! Le Seigneur a réfléchi et il a accompli tout ce qu'il a annoncé. Vous êtes en effet, Seigneur, le seul Très-Haut, puissant, véridique et le Créateur fécond de toutes choses. À travers la succession des années innombrables qui s'accumulent avec une puissante impétuosité jusqu'au Jugement dernier comme les vagues de la mer sur les sables des rivages, combien de graves événements s'accompliront !

Bientôt la cité sera atteinte par une horrible peste qui entraînera le pasteur zélé.

Mais un autre pasteur arrête, par sa ferme dignité, un autre ennemi plus cruel et le persuade de réparer les dommages qu'il a causés à la Ville Sainte.

Oh, troupes barbares de diverses nations !

La Gaule frémit au courroux des femmes. Mieux vaut habiter sur une terre déserte qu'avec une femme querelleuse et irascible.

Bienheureuse notre Arles, de laquelle, comme d'une fontaine sacrée, la terre étrangère reçoit les ruisseaux de la Foi.

L'infâme guerre agite la ville et la Gaule. Fuyez, ennemis. Un marteleur vigoureux frappe de toutes parts fortement de son marteau formidable, laissant à un illustre empereur la gloire de dompter les Arabes.

Gaule infortunée, pourquoi te plonges-tu en des vices exécrables ? Pleure, frappe ta poitrine, crie vers le Ciel pour détourner la colère divine.

Plusieurs fois la pieuse foule des chrétiens court à la délivrance du premier tombeau du monde. Mort impitoyable, pourquoi frappes-tu le futur patron de la gaule ?

De la Germanie orientale, une ancienne hérésie se précipite comme un torrent impétueux vers la province du midi. Voilà l'homme du Seigneur qui, vêtu des armes maternelles, avec ses compagnons, la terrasse et la broie.

Contemplez les saintes milices de la pauvreté auxquelles se joignent, après quelques siècles, les intrépides porte-drapeaux de Jésus-Christ. Le moins insolent les redoute.

Hélas ! La barque de Pierre, armée en guerre, navigue sur notre fleuve. Plusieurs pilotes, batailleurs insensés, s'en disputent le gouvernail.

Vous avez examiné vos voies et votre vœu secret est miraculeusement stimulé par la parole d'une vierge. Réjouis-toi, Jérusalem, voilà ton Roi qui te rend la couronne immortelle.

Approchez, ensevelisseur sans entrailles. Les cadavres tombés gisent entassés. Déjà, ils répandent une odeur fétide et les oiseaux du ciel s'en nourrissent.

La guerre, la famine, la peste, une soudaine inondation rendent la ville déserte et semblable à une cabane de jardinier.

Qui nous a armés contre des frères aveuglés ?

Revenu de l'hérésie à la foi catholique, le chef béarnais fait éclater la splendeur triomphante de la vérité.

Frappé d'un coup de poignard, le père dévoué du peuple meurt, je le vois.

Comme éclate partout un soleil brillant, ainsi, sous un puissant monarque, la gaule domine le monde entier et ses frontières se dilatent. Ensuite, en Provence, peste homicide.

L'esprit public et les mœurs sont subtilement envahis par un poison rapide et prompt. Un aspic cruel, caché sous les fleurs de la littérature, ronge les saints autels souillés et le très antique trône.

Aux meurtrières clameurs d'une liberté menteuse, la maison de Dieu est attaquée. La nation française se couvre d'un éternel déshonneur par les crimes les plus atroces. La tête du plus doux des princes, de ses proches, de ses amis, roule d'en haut dans le sang. Un gouffre de sang innocent est ouvert immense. Anges de la Gaule tremblants, comblez-le avec des montagnes et des collines. Notre Sauveur si pur est détrôné par une chair immonde. Une impitoyable envie de l'Enfer ! Horreur ! Exécration ! Dévastation !

Du sein de la Méditerranée, sort un capitaine illustre qui relève la Croix salutaire et recueille, en ses mains guerrières, les brebis du sceptre. Comme l'aigle, il vole et monte avec trop d'orgueil. Il presse le Saint des Saints de ses serres aiguës. C'est en vain. Lui-même est enchaîné et rompt audacieusement ses fers une fois. Mais la fortune contraire le lie au milieu des eaux jusqu'à la mort.

Les infortunés descendants des rois reviennent, la paix est rétablie et une grande joie s'empare de la foule. Mais les fils du mensonge traînent clandestinement des projets de trahison. Tandis que le sol barbaresque est dominé par le drapeau blanc victorieux, les Capétiens tremblants, ignominieusement trahis et l'enfant prédestiné sont poussés en exil par une soldatesque furieuse.

Tu as volé le trône, homme pervers ! Tandis que le vent de la prospérité souffle sur toi, tu prendras la fuite avec ta race.

Sang et carnage ! Le mépris de la foi, les fraudes honteuses, l'improbité des mœurs, les attaques contre l'Église de Dieu hurlent comme des bêtes farouches. « Ô Seigneur, ne leur livrez pas les âmes de vos serviteurs fidèles».

L'Aigle vole une seconde fois et porte la guerre au delà des Gaules. Tous les fléaux du Tout-Puissant tombent sur les hommes impies. Tous les éléments sont bouleversés. La terre tremble en plusieurs lieux et engloutit les vivants. Les fruits du sol diminuent. Les racines sont privées de l'humidité nécessaire. Les semences pourrissent dans les champs et celles qui germent ne produisent rien. L'air est corrompu et sa direction naturelle est presque partout changée. À cause des maladies pestilentielles une mortalité subite et variée attaque les hommes et les animaux.

Vers ce temps-là, le monastère des vierges, réédifié depuis peu, est, de nouveau, ruiné par des membres de l'Église, bientôt châtiés de Dieu par de graves maladies.

Quel est ce roi de fureur, fanfaron, accourant de l'Aquilon avec une nombreuse armée de cavalerie et de fantassins ? Il ravage et purifie la Gaule infidèle à son Dieu et à ses princes.

Affaibli et délaissé, l'aigle laisse tomber le sceptre de ses serres débiles et disparaît à jamais.

Horrible cliquetis d'armes. Le fer et le feu enserrent la Babylone de la Gaule, qui tombe dans un grand incendie, noyée dans le sang.

Puis la seconde ville du royaume et encore une autre seront détruites.

Alors brille l'éclair de la miséricorde divine, car la justice suprême a frappé tous les méchants. Il arrive, le noble exilé, le donné de Dieu. Il monte sur le trône de ses ancêtres d'où la malice des hommes dépravés l'avait chassé. Il recouvre la couronne de lis refleuris. Par son courage invincible, il détruit tous les fils de Brutus, dont la mémoire sera à jamais anéantie. Après avoir posé son siège dans la ville pontificale, le roi de Blois relèvera la tiare papale sur la tête d'un saint pontife abreuvé par l'amertume des tribulations qui obligera le clergé à vivre selon la discipline des âges apostoliques. Tous deux unis de cœur et d'âme feront triompher la réformation du monde. Ô très douce paix ! Vos fruits se développeront jusqu'à la fin des siècles.

Ainsi soit-il.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:12

Saint Catalde
(0550)

Saint Catalde, évêque de Tarente.

Un roi sortira de l’extraction et tige du lys très illustre, ayant le front élevé, les sourcils hauts, les yeux longs et le nez aquilin.

Il rassemblera de grandes armées, chassera les tyrans de son royaume, qui fuiront devant sa face pour se cacher dans les montagnes et les cavernes ; car tout aussi que l’épouse est jointe à son époux, la justice sera associée avec lui.

Il aura guerre avec les Chrétiens jusqu’à l’an quarante de son âge et subjuguera les Anglais et autres insulaires ; après quoi, il passera la mer avec des armées très nombreuses, entrera dans la Grèce et sera nommé Roi des Grecs.

Il subjuguera ensuite les Colchiens, Chypriens, Turcs et Barbares.

Il fera un édit que quiconque n’adorera le Crucifié sera mis à mort.

Enfin, il donnera repos aux Chrétiens et à son peuple.

Puis, entrant à Jérusalem et étant sur le mont des oliviers, il y fera ses prières à Dieu.

Et, après avoir mis bas sa couronne royale et rendu grâce à Dieu Père, Fils et Saint-Esprit, il expirera avec des tremblements de terre et autres signes admirables.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Lun 16 Avr 2007 - 18:13

Saint Isidore de Séville
(0636)

Saint Isidore de Séville (560 – 636), docteur de l'Eglise, évêque et confesseur. Son père Sévèrianus avait dû fuir Carthagène devant les Wisigoths qui, non contents d'être des barbares, avaient adopté l'hérésie arienne et persécutaient les catholiques. Il se réfugia à Séville. Ses quatre enfants deviendront des saints : Léandre, Florentine, Fulgence et Isidore.

A la mort de ses parents, Isidore est encore bien jeune, mais son frère aîné, Léandre, devenu évêque de Séville, l'élève comme un fils. Isidore se nourrit, se gave, des livres dont regorge la bibliothèque fraternelle. En 599, à la mort de Léandre, Isidore lui succède comme évêque de Séville. Il présidera des conciles et travaillera à la conversion des Goths à la vraie foi. Son "Histoire des Goths" nous est très utile car, sans elle, nous ne saurions presque rien des Goths et des Vandales. Tout en gouvernant avec un grand dévouement son diocèse, il écrit sans relâche. Toutes les richesses de la culture classique qui ont enchanté sa jeunesse, il les sent menacées par les invasions barbares. Or ce sont des trésors qui peuvent être utiles pour une meilleure compréhension des Ecritures. Il rédige donc de très nombreux ouvrages, dont le plus connu "les Etymologies" (de l'origine des choses) est une encyclopédie qui transmettra aux siècles suivants l'essentiel de la culture antique. C'est à lui, avant les Arabes, que l'Occident doit sa connaissance d'Aristote. Ce sera une des bases des études en Occident jusqu'à l'époque de la Renaissance. Il occupera le siège épiscopal de Séville durant quarante ans, y fonda de grands collèges et influença les conseils royaux. On le considère aussi comme l'un des initiateurs de la liturgie mozarabe. Il meurt dans sa cathédrale, étendu sur le sol, tout en continuant de parler à l'assistance.

« Dans les derniers jours, il régnera sur la grande Espagne un roi doublement doué de piété.

Et il régnera par une femme dont le nom commence par Y et finira par un L.

Et le dit roi viendra des régions orientales et il régnera dans sa jeunesse.

Lui-même combattra les impuretés des Espagnes, et ce que le feu ne dévorera pas, le glaive le dévastera.

Il régnera sur la maison d'Agar et obtiendra Jérusalem.

Il posera le signe de la Croix sur le saint Sépulcre et ce sera un très grand Monarque. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:28

Le Roi du Lys
(1000)

Il surgira un monarque de l'illustre lys, qui aura le front haut, les sourcils arqués, les yeux longs et le nez aquilin. Il rassemblera une grande armée et détruira tous les despotes de son royaume et les frappera à mort; fuyant à travers les monts ils chercheront à éviter sa face.

Il fera aux chrétiens la guerre la plus constante et subjuguera tour à tour les Anglais, les Espagnols, Aragonais, Lombards, Italiens. Les rois chrétiens lui feront leur soumission. La même année, il gagnera une double couronne. Puis traversant les mers à la tête d'une grande armée, il entrera en Grèce et sera nommé roi des Grecs. Il subjuguera les Turcs et les Barbares et publiera un édit par lequel quiconque n'adora pas la Croix sera mis à mort.

Nul ne pourra lui résister, parce qu'il aura toujours auprès de lui le bras fort du Seigneur qui lui donnera l'empire de l'Univers entier ; cela fait, il sera appelé la paix des chrétiens. Montant à Jérusalem sur le mont Olivier, il priera le Seigneur et, découvrant sa tête couronnée et rendant grâce au Père, au Fils et au Saint Esprit, il rendra l'âme en ces lieux avec la couronne. Et la terre tremblera et l'on verra des prodiges.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:29

Le Bienheureux Amadio
(1100)

Le bienheureux Amadio, en Italie, au XIIe siècle :

« Dieu se choisira un homme selon son cœur et le chargera de paître le troupeau de son peuple. Et cet homme enseignera à toutes les nations le divin vouloir de son Seigneur qu’il aimera de tout son cœur.

La miraculeuse élection remplira d’admiration et d’étonnement les brebis.

Tous les rois viendront à lui et l’adopteront.

Mais il y aura des hommes qui lui seront opposés et deviendront ses ennemis.

Alors Dieu fera baisser leur tête et les abattra, afin qu’à l’Orient et à l’Occident tous sache que la main de ce même Dieu a fait cet ouvrage.

Toutes les nations infidèles se convertiront à la vraie foi et obéiront à ce Pasteur comme à leur père, et lui et ses successeurs pendant longtemps les gouverneront dans la crainte de Dieu.

Tous les hommes ne formeront plus qu’un seul troupeau sous un seul Pasteur.

Cet homme prédestiné observera les canons et les anciennes coutumes des Pères de l’Eglise, il extirpera les mauvaises, fera obéir aux bonnes et les établira solidement.

Il aura bien plus le soin des âmes et des intérêts spirituels que celui des intérêts temporels. Il ne s’occupera de l’argent qu’autant qu’il le faudra pour le bien de l’Eglise, des orphelins, des veuves et des autres pauvres. »

Ajoutons que ce texte a été remis par le bienheureux lui-même au Vatican pour éclairer les Papes sur l’avenir.

En une autre circonstance, il ajoute :

« Le Pasteur, que Dieu aime et choisit entrera au temps marqué dans le Temple ; il purgera et réformera l’Eglise et tous admireront et seront stupéfaits… ; il imitera le Seigneur en réalité par la parole et l’exemple.

Il enseignera tous les secrets qui sont encore cachés sur la création des Anges, sur Dieu et sur l’univers.

Rome sera renouvelée en ces jours et présidera au monde entier.

Avant l’avènement (de ce vrai pasteur), les infidèles ne seront pas réellement vaincus.

L’opposition des Allemands, et l’ineptie autant que la lascivité de leurs princes retarderont ces temps heureux.

Avec ce grand Pasteur surgira le grand Roi qui obtiendra le royaume de la cité nouvelle, et bientôt, il appesantira sa main sur les infidèles en Afrique et ensuite en Europe.

Il fera fleurir la foi et sera aimé de tous, parce que ses actes exciteront l’admiration.

Alors la volonté de dieu sera parfaitement accomplie.

Il faudra que la concorde et une union parfaite soient complètement établies, avant qu’il n’y ait qu’un seul troupeau.

Les siècles finiront, la primitive unité sera rétablie, tous les membres dépendront du même chef et toutes les bergeries particulières feront partie de l’unique bercail du Christ. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:30

Sainte Hildegarde de Bingen
(1179)

Sainte Hildegarde, est née en 1098 au manoir de Bermersheim près d’Alzey, dans l’évêché de Mayence en Allemagne. Hildegarde, benjamine de dix enfants fut consacrée à Dieu par ses parents dès le sein de sa mère sous forme de dîme. L’enfant vint au monde avec un charisme de double vue. Hildegarde prit le voile à l’âge de 16 ans chez les Bénédictines de Rupertsberg, sur le Rhin. Elle y fut élue abbesse en 1136.

A 43 ans, elle vit une grande lumière dans laquelle une voix céleste lui demande de dire et d’écrire toutes ses révélations prophétiques reçues de Dieu. Consacrée par les plus hautes autorités de l’époque, elle devint un phare spirituel vers lequel se tournent papes, cardinaux, évêques, rois et laïcs. Ainsi, elle intervient dans les plus grands conflits religieux et politiques de son temps.

Aux environs de 1155, Dieu révéla à son humble abbesse une médecine à portée de tous. Sainte Hildegarde meurt en 1179, à 81 ans, dans le monastère d’Eibingen, qu’elle avait fondé.

Sainte Hildegarde de Bingen qui reçut de grandes lumières prophétiques, parle de la catastrophe, qui va venir purifier l'humanité, laquelle après une désolation recevra les consolations du Ciel.

Mon Fils est venu au monde après les cinq premiers âges, et lorsque le monde était déjà presque vers son déclin.

Le fils de perdition, qui régnera très peu de temps, viendra dans les derniers jours.

Après avoir passé une jeunesse licencieuse au milieu d'hommes très pervers et dans un désert où elle aura été conduite un démon déguisé en ange de lumière, la mère du fils de perdition le concevra et l'enfantera.

Le fils de perdition est cette bête très méchante qui fera mourir ceux qui refuseront de croire en lui, qui s'associera les rois, les princes, les grands et les riches, qui méprisera l'humanité et n'estimera que l'orgueil, qui enfin subjuguera l'univers entier par des moyens diaboliques.

Il paraîtra agiter l'air, faire descendre le feu du ciel, produire des éclairs, le tonnerre et la grêle, renverser les montagnes, dessécher les fleuves, dépouiller la verdure des arbres des forêts et la leur rendre ensuite.

Il paraîtra aussi rendre les hommes malades, guérir les infirmes, chasser les démons et quelquefois ressusciter les morts faisant qu'un cadavre remue comme s'il était en vie. Cependant cette espèce de résurrection ne durera jamais au delà d'une petite heure pour que la gloire de Dieu n'en souffre pas.

Il gagnera beaucoup de peuples, en leur disant : « Vous pouvez faire tout ce qui vous plaira; renoncez aux jeûnes, ils suffit que vous m'aimiez, moi qui suis votre Dieu. »

Il leur montera des trésors et des richesses, et il leur permettra de se livrer à toutes sortes de festins, comme ils le voudront. Il les obligera à pratiquer la circoncision et plusieurs observances judaïques, et leur dira : « celui qui croira en moi recevra le pardon de ses péchés et vivra avec moi éternellement. »

Il rejettera le baptême et l'évangile et il tournera en dérision tous les préceptes que l'Église a donnés aux hommes de ma part.

Ensuite il dira à ses partisans : « Frappez-moi avec un glaive et placez mon corps dans un linceul sans tache jusqu'au jour de ma résurrection. » On croira réellement lui avoir donné la mort, et de son côté il fera semblant de ressusciter. Après quoi il commandera à ses serviteurs de l'adorer.

Quand à ceux qui, par amour pour mon nom, refuseront de rendre cette adoration sacrilège au fils de perdition, il les fera mourir au milieu des plus grands tourments.

Mais j'enverrai mes deux témoins, Hénoch et Élie, que j'ai réservés pour ce temps-là. Leur mission sera de combattre cet homme du mal et de ramener dans la voie de la vérité ceux qu'il aura séduits. Ils auront la vertu d'opérer les miracles les plus éclatants dans tous les lieux où le fils de perdition aura répandu ses mauvaises doctrines.

Cependant je permettrai que ce méchant les fasse mourir, mais je leur donnerai dans le ciel la récompense de leurs travaux.

Quand le fils de perdition aura accompli tous ses desseins, il rassemblera ses croyants et leur dira qu'il veut monter au ciel. Au moment même de cette ascension, un coup de foudre le terrassera et le fera mourir.

D'un autre côté, la montagne où il sera établi pour opérer son ascension sera à l'instant couverte d'une nuée qui répandra une corruption insupportable et vraiment infernale. Ce qui, à la vue de son cadavre couvert de pourriture, ouvrira les yeux à un grand nombre de personnes et leur fera avouer leur misérable erreur.

Après la triste défaite du fils de perdition, l'épouse de mon Fils, qui est l'Église, brillera d'une gloire sans égale et les victimes de l'erreur s'empresseront de rentrer dans le bercail.

Quant à savoir quel jour après la chute de l'Antéchrist le monde devra finir, l'homme ne doit pas chercher à le connaître, il ne pourrait y parvenir. Le Père s'en est réservé le secret. Ô hommes, préparez-vous au jugement !

Quand la société aura été enfin complètement purifiée par tribulations, les hommes… se rangeront sous les lois de l’Eglise.

A ce moment de rénovation, la Justice et la Paix seront rétablies par des décrets si nouveaux et si peu attendus que les peuples ravis d’admiration, confesseront hautement que rien de semblable ne s’était vu jusque là. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:31

Bienheureux Amédée Ier de La Tour
(1168)


Le Bienheureux Amédée Ier de La Tour, évêque de Sion de 1163 à 1168, selon ce que lui révéla l’archange Gabriel :

Elu par Dieu, le Saint Pontife purifiera et réformera l’Eglise ; tous l’admireront. Avec cette réforme viendra la paix universelle ; tout le monde acceptera la foi véritable et vivra dans la crainte de Dieu…

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:32

Saint Anselme
(1200)

Saint Anselme, évêque de Sunium en Grèce au XIIIème siècle.

« Malheur à toi, ville des sept collines. Quand la lettre K sera acclamée à l’intérieur de tes murailles, alors ta chute sera proche. Tes gouvernants seront détruits. Par tes crimes et tes blasphèmes, tu as irrité le Très-Haut ; tu périras dans la déroute et le sang. »

Karol était le prénom de Jean-Paul II.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:33

Saint Ange
(1225)

Saint Ange est né à Jérusalem, sans doute dans une famille de juifs palestiniens convertis. A l’âge de dix-huit ans, il est accueilli par les carmes de Palestine où il fait profession religieuse sur ce Mont-Carmel sanctifié par le Prophète Elie. Devenu prêtre, il est envoyé à Rome pour défendre les intérêts de son Ordre et obtenir la confirmation de la Règle de son Ordre. Puis il est envoyé en Sicile pour évangéliser les cathares et c'est un jour qu'il prêchait à l'église saint Jacques de Licata en Sicile qu'il fut tué, en 1225, de cinq coups d'épée par un seigneur incestueux dont il avait converti la complice. Il fut favorisé de nombreux miracles, en arrêtant le cours du Jourdain, ou en rencontrant le Christ qui le conduisit en Sicile vers son martyre.

Saint Ange demanda à Jésus quand il délivrerait Jérusalem du joug des Musulmans. Jésus lui répondit :

« Un roi s'élèvera finalement de l'antique race des Rois de France, d'une insigne piété envers Dieu.

Il sera honoré par les princes chrétiens, et dévoué à la foi orthodoxe ; il sera aimé d'eux et sa puissance s'étendra au loin sur la terre et sur la mer.

Alors l'Église étant comme retirée d'une certaine destruction, ce roi s'unira au Pontife romain et le soutiendra.

L'erreur sera détruite parmi les chrétiens.

L'Église sera rendue à l'état que les bons ont choisi pour elle.

Il enverra une armée à laquelle s'uniront spontanément de nombreux guerriers, s'élançant au combat pour l'amour de Mon Nom ; et l'amour de la Croix, qui les transportera leur obtiendra des trophées, dont l’éclat s'élèvera jusqu'au ciel.

Le Monarque équipant bientôt une flotte, passera les mers, et rendra à l'Église les contrées perdues par elle. Il délivrera Jérusalem... »

Ayant ainsi parlé, Jésus disparut aux yeux de St Ange dans une nuée éblouissante.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:34

Saint François d’Assisse
(1226-10-03)

François, né en 1181 à Assise, fils d’un riche marchand de tissus, menait la belle vie avec ses compagnons, la débauche même. Voilà que la maladie, la captivité, le silence surtout, l’amènent à réfléchir. Il découvre le Christ et tout change ! « François, va et répare ma maison qui, tu le vois, tombe en ruine » lui dit le Christ de St Damien. Et St François quitte toutes les richesses de ce monde pour vivre la pauvreté, à l’exemple du Christ. Il se met à rebâtir des églises. Une parole de l’Evangile l’éclaire : « Allez et prêchez ! Dites : le royaume de Dieu est proche ».
Tout au long d’une vie au service de Dieu et de ses frères, le Poverello d’Assise, par ses privations et son ascèse, devint la proie de toutes sortes de maladie si pénibles qu’aucun de ses membres n’échappa à l’atteinte de violentes douleurs. Perclus d’angoisses et de souffrances longues et continuelles, il fini par perdre toute chair, ne gardant que la peau sur les os. Ajouté à tous ces maux, et avec son consentement, le Seigneur lui accorda aussi de connaître dans sa propre chair les douloureux stigmates de la Passion et de la Croix.
Sous l’inspiration de l’Esprit de Dieu dont il était rempli, il fut donné à saint François de connaître deux ans à l’avance l’heure de sa mort. Le Seigneur lui révéla aussi les épreuves de l’Eglise à la fin des temps par un grand schisme à venir lors d’une grande tribulation. C’est ainsi que sur son lit d’agonie, il le révéla à ses frères, au début d’octobre de l’an de grâce 1226 de l’incarnation du Seigneur, après vingt années d’adhésion parfaite au Christ en suivant la vie et les traces des apôtres :

Ayant convoqué ses frères peu de temps avant de mourir (1226) il les a avertis des tribulations futures, disant : « Mes frères agissez avec force, ayez de la fermeté et soyez dans l’attente du Seigneur. Une grande époque de tribulations et d’affliction dans laquelle de grands périls et des embarras temporels et spirituels pleuvront, la charité d’un grand nombre se refroidira et l’iniquité des méchants surabondera. Le pouvoir des démons sera plus grand que d’ordinaire, la pureté immaculée de notre congrégation religieuse et des autres sera flétrie, au point que très peu parmi les chrétiens voudront obéir au vrai Souverain Pontife et à l’Eglise Romaine avec un cœur sincère et une charité parfaite. Au moment décisif de cette crise, un personnage non canoniquement élu, élevé à la Papauté, s’efforcera avec adresse de communiquer à beaucoup le poison mortel de son erreur. Alors les scandales se multiplieront, notre congrégation religieuse sera divisée, plusieurs parmis les autres seront complètement détruites, parce que leurs membres ne s’opposeront pas mais consentiront à l’erreur. Il y aura tant et de telles opinions et divisions dans le peuple, et chez les religieux et chez les clercs que si ces jours mauvais n’étaient abrégés, comme l’annonce l’Evangile, même les élus tomberaient dans l’erreur (si cela se pouvait), si dans un tel ouragan ils n’étaient pas protégés par l’immense miséricorde de Dieu. Alors notre Règle et notre manière de vivre seront attaquées très violemment par certains. D’effroyables tentations surviendront. Ceux qui auront été très éprouvés en bien recevront la couronne de vie. Malheur éternel à ceux qui s’attiédiront en mettant leur seule espérance dans leur vie de religion, qui ne résisteront pas fermement aux tentations permises pour l’épreuve des élus. Ceux qui dans la ferveur de l’esprit s’attacheront à la piété avec charité et le zèle de la vérité, recevront des persécutions et des injures comme désobéissants et schismatiques. Car leurs persécuteurs, aiguillonnés par les esprits mauvais diront que c’est faire un grand hommage à Dieu de tuer et de faire disparaître de la terre des hommes si mauvais. Alors le Seigneur sera le refuge des affligés et il les sauvera parce qu’ils auront espéré en lui. Et alors pour se conformer à leur Chef, ils agiront selon la Foi et ils choisiront d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes, gagnant par la mort la vie éternelle. Ne voulant pas consentir à l’erreur et à la perfidie, ils ne craindront absolument pas la mort. Alors la vérité sera tenue dans le silence par certains prédicateurs alors que d’autres la foulant aux pieds la nieront. La sainteté de vie sera tenue en dérision par ceux qui la professent extérieurement, c’est pourquoi Notre Seigneur Jésus-Christ leur enverra non pas un digne pasteur, mais un exterminateur ».

Il semble que cette prophétie gêne certains. Citée depuis plus de 750 ans dans toutes les éditions franciscaines, elle aurait été expurgée depuis bien longtemps s'il y avait eu le moindre doute sur son authenticité. Dans ses dernières paroles et ses derniers actes commentés par Thomas de Celano dans sa Vita Prima, il est écrit qu’en voyant arriver son dernier jour, il appela les frères qu’il désirait revoir dont frère Elie et il bénit chacun d’eux.
Il leur dit aussi :

« Et vous, tous mes fils, vivez et demeurez toujours dans la crainte de Dieu, car de grandes épreuves vous menacent et la tribulation est proche. Heureux ceux qui persévèreront dans ce qu’ils ont entrepris, malgré les scandales qui en feront trébucher un certain nombre. Pour moi, j’ai hâte d’aller maintenant vers le Seigneur et j’espère bien rejoindre mon Dieu que j’ai voulu servir de tout mon cœur. »

Dans Thomas de Celano « Vita secunda 157 », nous trouvons aussi ces paroles prophétiques du pater angélicus.

« Les frères les meilleurs, disait-il, sont couverts de confusion à cause de la conduite des mauvais ; ceux qui n’ont pas péché, on les juge d’après les actions des autres. J’en suis comme transpercé d’un glaive de douleur qu’ils retournent tout le jour dans mon cœur. » Et s’il fuyait la compagnie des frères, c’était pour que de mauvaises nouvelles sur le comportement de l’un ou de l’autre ne vinssent pas raviver sa peine.

« Un temps viendra, disait-il, où par suite des mauvais exemples, cet Ordre aimé de Dieu possèdera une triste réputation, et les frères rougiront même d’avoir à sortir en public. Ceux qui postuleront leur admission dans l’Ordre seront poussés uniquement par l’Esprit-Saint, leur résolution ne sera entachée d’aucun amour-propre de la chair ou du sang ; ils seront vraiment bénis du Seigneur. On ne les verra pas accomplir des actions d’un mérite éclatant, car l’ambiance de charité qui stimule la ferveur des saints sera refroidie ; ils auront à subir de terribles tentations, et ceux d’entre eux qui surmonteront l’épreuve seront meilleurs que leurs prédécesseurs. Mais malheur à ceux qui se trouveront très satisfait d’appartenir à un Ordre religieux et s’engourdiront dans l’oisiveté sans opposer une résistance continuelle aux tentations que Dieu permet pour éprouver ses élus ; car seuls recevront la couronne de vie ceux qu’aura formés et pétris la méchanceté des réprouvés ! »

Nous pouvons donc supposer qu’à l’approche des temps difficiles annoncés, entre autres, au chapitre 675 du catéchisme de l’Eglise catholique, il y aura peu de St Jean, peu de saintes femmes et beaucoup de frère Elie. Mais quoi qu’il en soit et comme le Seigneur l’annonça à St François, même si l’Ordre en était réduit à trois religieux, sa faveur lui est acquise et il subsistera toujours…tout comme l’ordre du Carmel. Tous les autres ordres disparaîtront et laisserons la place à l’Ordre des Apôtres de la Fin des Temps, annoncé par Saint Louis-Marie Grignon de Montfort, Notre Dame sur sa sainte montagne de La Salette et quelques prophéties modernes comme celle de l’Escorial à Amparo Cueva.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:34

Saint Thomas d'Aquin
(1274)

Saint Thomas d'Aquin (1227-1274), frère prêcheur, docteur de l'Eglise, est né dans une noble famille napolitaine, élevé à l'abbaye bénédictine du Mont-Cassin, Thomas choisit cependant, à 19 ans, d'entrer chez les Frères Prêcheurs. Ce n'est guère du goût de sa famille, qui le fait enlever et enfermer. L'ordre dominicain est un ordre mendiant, fondé quelques années plus tôt, et il n'avait pas bonne presse dans l'aristocratie. Au bout d'un an, Thomas peut enfin suivre sa vocation. On l'envoie à Paris pour y suivre les cours de la bouillonnante Université. Il a comme professeur saint Albert le Grand. Pour ce dernier, il faut faire confiance à la raison et à l'intelligence de l'homme pour chercher Dieu. Le philosophe le plus approprié à cette recherche est Aristote. Saint Thomas retient la leçon. Devenu professeur, il s'attelle à un gigantesque travail pour la mettre en oeuvre. Connaissant très bien Aristote et ses commentateurs, mais aussi la Bible et la tradition patristique chrétienne, il élabore une pensée originale, qu'il expose dans de multiples ouvrages, dont le plus connu est la "Somme Théologique". Comme professeur, il doit aussi soutenir de véhémentes controverses avec des intellectuels chevronnés. Il voyage aussi à la demande des Papes. Mais c'est l'étude qui a toute sa faveur : à la possession de "Paris la grande ville", il dit préférer le texte correct des homélies de saint Jean Chrysostome sur l'évangile de saint Matthieu. Il meurt sur la route, en chemin vers Lyon où il devait participer au grand concile de 1274.

Cette prophétie est dite de St Thomas d’Aquin ou de Maître Antonin :

Lors naîtra, au milieu des lis, le plus beau des princes, dont le renom sera grand parmi les rois, tant à cause de la rare beauté de son corps qu'à cause de la perfection de son esprit.

L'univers entier lui obéira, quand le chêne altier sera tombé et aura écrasé de sa chute le sanglier au poil hérissé.

Les années s’écouleront dans le bonheur.

De l’occident au levant, du levant au nord, et du nord au midi, et de toutes parts, il terrassera et foulera aux pieds ses ennemis.

Malheur à toi Ligurie, et à toi, Flandres ensanglantée !

Le schisme sera renversé, quand le chêne de sa chute écrasera le sanglier sauvage.

Pleure hélas ! Malheureuse Babylone, que de tristes jours t’attendent. Comme la moisson mûre, tu seras fauchée à cause de tes iniquités.

Les rois s’avanceront des quatre coins du monde ; ils rassembleront les saints de Dieu pour qu’ils ne soient pas compris dans le jugement, et qu’ils choisissent l’Ange du Testament qui doit convertir au Seigneur les cœurs pervertis et dissidents.

La flèche de l’Italie, s’élançant vers le levant, ira creuser ses sillons pour y planter la vraie vigne du Sauveur.

Alors que fleurira le Prince du nouveau nom à qui tous les peuples se soumettront

Et à qui la couronne orientale sera donnée en garde.

Suite à classer…

L’Ange du Testament s’appellera Grégoire XVII ou le Pape Angélique. Sous son règne, les hérétiques et les schismatiques retourneront en foule au bercail de l’Eglise Romaine.

Avec ce grand Pasteur surgira le grand Roi qui obtiendra le royaume de la cité nouvelle, et bientôt il appesantira sa main sur les infidèles en Afrique et ensuite en Europe.

Dieu se choisira un homme selon son cœur et le chargera de paître le troupeau de son peuple. Et cet homme enseignera à toutes les nations le divin vouloir de son Seigneur qu'il aimera de tout son cœur.

Il fera fleurir la foi et sera aimé de tous, parce que ses actes exciteront l'admiration.

Tous les hommes ne formeront plus qu'un seul troupeau sous un seul pasteur.

Les siècles finiront, la primitive unité sera rétablie, tous les membres dépendront du même chef et toutes les bergeries particulières feront partie de l'unique bercail du Christ...

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:35

Saint Bonaventure
(1274-07-15)

Frère mineur franciscain, « le Docteur Séraphique » né en 1221, à Bagno-Reggio, près de Viterbe en Toscane, fils de médecin. Le jeune Fisanza fut baptisé Giovanni à sa naissance. A la suite d’une guérison miraculeuse obtenu par l’intercession de St François d’Assise, le Saint en voyant l’enfant, se serait écrié en le voyant : « O buona ventura ! ». Il eut pour maître Alexandre de Halès, qui aimait dire de son disciple virginal qu’on l’aurait cru préservé du péché originel. On l'envoie étudier les lettres et les arts à l'Université de Paris. Après ses études à la Sorbonne, il entre dans l’Ordre franciscain en 1243, à 22 ans, prenant le nom de Bonaventure, et il est élu ministre général en 1257 et se met à parcourir l'Europe. Il a fort à faire pour maintenir l'unité de cet Ordre devenu si grand, car il n'est pas simple de faire suivre à 35.000 frères la règle de vie élaborée par saint François pour quelques disciples. Des aménagements s'imposent. Mais il sait allier la fermeté dans l'autorité et la compréhension à l'égard de tous ses frères, tout en demeurant d'une affectueuse humilité avec tous. Devenu enseignant en théologie à l’université, il reçoit son doctorat en 1257, en même temps que Thomas d'Aquin, avec lequel il était très uni. En plus de sa charge, il mène de front une vie de prédicateur, d'enseignant et d'écrivain. Il se voit confier par le Pape des missions diplomatiques, en particulier pour le rapprochement avec l'Eglise grecque. Il est promu cardinal évêque d’Albano en 1273. Il est alors chargé par Grégoire X de préparer comme légat du pape, le IIe concile de Lyon, qui s'ouvre le 7 mai 1274. Il meurt le 15 juillet, pendant la session du concile. Selon son secrétaire, Pérégrin de Bologne, il aurait été empoisonné. Quand, en 1434, ses restes sont transférés dans une nouvelle église dédiée à François d'Assise, le tombeau est ouvert. Sa tête aurait alors été trouvée dans un parfait état de conservation, ce qui favorise grandement la cause de sa canonisation. Le 14 avril 1482, Sixte IV, pape franciscain, l'inscrit au nombre des saints. Bonaventure est proclamé docteur de l'Église le 14 mai 1557 par le pape franciscain Sixte Quint.
Les douze signes de l'avènement de l'Antéchrist selon Saint Bonaventure :

- Quand les vieillards seront sans bons sens ni prudence.
- Quand les chrétiens seront sans la foi.
- Quand le peuple sera sans amour.
- Quand les riches seront sans miséricorde.
- Quand la jeunesse cessera d'être respectueuse.
- Quand les pauvres seront sans humilité.
- Quand les femmes seront sans pudeur.
- Quand le mariage sera sans continence.
- Quand les clercs seront sans honneur et sans sainteté.
- Quand les religieux seront sans vérité ni austérité.
- Quand les prélats seront sans s'inquiéter de leur administration et sans pitié.
- Quand les maîtres de la terre seront sans miséricorde et sans libéralité.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:36

Abbé Werdin d’Otrante
(1279)

Werdin, Abbé d’Otrante prophétise sur l’ouverture du 6e sceau en 1279 :

« Lorsque sur la chaire de Pierre brillera une étoile éclatante, élue contre l’attente des hommes, au sein d’une grande lutte électorale, étoile dont la splendeur illuminera l’Eglise Universelle, le tombeau qui renfermera mon corps sera ouvert. Le bon Pasteur gardé par les Anges, réparera bien des choses…

Alors, un gracieux jeune homme de la postérité de Pépin, se trouvant en pays étranger, viendra pour contempler la gloire de ce Pasteur. Lequel Pasteur placera d’une manière admirable ce jeune homme sur le Trône de France jusque là vacant.

Il le couronnera et l’appellera lui-même en aide dans son propre gouvernement. Après un petit nombre d’année, cette étoile s’éteindra et le deuil sera général... »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:37

Benoît XII
(Pape de 1334 à 1342)

Le Pape Benoît XII, prophétisa :

Le Saint Pontife rétablira l’unité religieuse, il réformera les mœurs, rendra le trône de France au Souverain légitime ; une félicité incomparable règnera alors dans le monde.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:38

Frère Jean de Roquetaillade
(1362)

Le Frère Jean de Roquetaillade, franciscain prophétise en 1345 :

« Le Pape devra fuir son Siège avec ses cardinaux ; il jouira d’un certain repos là où personne ne le reconnaîtra. Cette affliction surpassera tout ce qu’a supporté l’Eglise antérieurement ».

« Dieu suscitera un Pape d’une vie si sainte que les anges eux-mêmes en seront dans l’admiration.

Eclairé d’En-Haut, il réformera le sacerdoce, le rappellera à la vie des Apôtres.

Il transformera presque le monde entier par sa sainteté et ramènera tout le monde à la vraie Foi.

Partout règneront la crainte de Dieu, la vertu, et les bonnes meurs.

Il ramènera au bercail toutes les brebis égarées et il n’y aura plus sur la terre qu’une seule Foi, une seule Loi, un seul Baptême, une même vie.

Tous les hommes s’entraîneront et feront le bien, et il n’y aura plus de dissensions ni de guerres. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:38

Sainte Brigitte de Suède
(1373)

A la naissance de Sainte Brigitte, le 14 juin 1303, un saint prêtre, Benoît, curé de Rasbo, en prière pour l’heureuse délivrance d’Ingeborde, se trouva soudain enveloppé d’une nuée lumineuse d’où sortit la Vierge Mère qui lui dit : « Il est né une fille à Birger ; sa voix sera entendue du monde entier. » Elle était selon les uns, de la famille de Brahé, et selon les autres, fille de Briger, prince du sang royal de Suède et sénéchal d’Upland. Son mari, Urf Gudmarson, appartient aussi à la première noblesse de Suède. Devenue veuve, elle alla se fixer à Rome à la mort de son mari. Sa fille sainte Catherine la rejoignit l'année suivante et elles vécurent désormais ensemble. Favorisée de grâces extraordinaires, elle suivait à la lettre le saint Evangile, pratiquant la pauvreté, mendiant même sous le porche des églises afin de récolter le mépris des passants. A une princesse romaine qui lui reprochait de ne pas savoir garder son rang, elle répondit : "Jésus s'est abaissé sans avoir eu votre autorisation". Elle fonda vers 1363, à l’abbaye de Wadstena, près de Linkoeping dans la partie méridionale de la Suède, l'ordre des Brigittines qui existe encore en Suède. Son ordre du Saint Sauveur, qui suivait la règle de St Augustin, fut approuvé par Urbain V, et se répandit dans les Flandres, en Italie et au Portugal. Il comprenait des hommes et des femmes, mais l’Abbesse avait autorité sur tous. Les papes s'étaient alors réfugiés en Avignon. Elle les harcelait pour qu'ils reviennent à Rome. Au début de 1372, sur une vision qu’elle eut, elle fit le voyage pour la Terre Sainte avec une escorte armée. Ce furent les quinze mois les plus beaux de sa vie, disait-elle.

Sainte Brigitte de Suède alors mendiante à Rome, écrivit au pape Urbain V pour lui annoncer sa mort prochaine s'il abandonnait sa ville. Le 5 septembre 1370, il embarquait sur une galère que Pise, Naples, Aragon et la France avaient concentrée à Corneto, le 24, il retrouvait son palais d'Avignon, ce ne fut que pour s'y aliter quelques jours plus tard, le 19 décembre 1370, il mourrait, la prophétie de Brigitte de Suède s'était réalisée.

Sainte Brigitte meurt à Rome en 1373. Elle fut canonisée par le Pape Boniface IX et par le concile de Constance.

Les Révélations de sainte Brigitte, rééditées par le moine Pierre, prieur d’Alvastre et imprimées à Rome en 1536. Gerson, de l’université de Paris, les avait attaquées. Mais le concile de Bâle en autorisa l’impression.

« …Quand aux Grecs qui rejettent le joug de l’Eglise de Rome, ils demeureront toujours sous le joug de leur ennemis, jusqu’à ce qu’ils viennent se soumettrent à l’Eglise et à la foi romaine.

Il viendra un temps où les païens convertis donneront de tels exemples de dévotion que les chrétiens seront en quelque sorte leurs serviteurs dans la vie spirituelle ; alors s’accomplira ce que disent les saintes écritures, que je serai glorifié par la foule de ceux qui ne me connaissaient pas jusque-là.

A la fin de cet âge, l’Antéchrist naîtra. De même que les enfants de Dieu viennent au monde de parents fidèles, ainsi l’antéchrist naîtra d’une femme maudite, mais feignant la sainteté, et d’un homme maudit, desquels le démon formera son œuvre avec Ma permission. Mais la venue de l’Antéchrist n’aura pas lieu au temps indiqué par ce frère dont tu as les écrits sous les yeux. Elle aura lieu au temps qui m’est connu, alors que l’iniquité abondera outre mesure et que l’impiété aura pris un immense développement. Sache donc, qu’avant l’arrivée de l’Antéchrist, la porte de la foi sera ouverte à plusieurs peuples infidèles. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:39

Sainte Catherine de Sienne
(1380)

Sainte Catherine est née en 1347, à Sienne, au coeur de la Toscane, d’une famille honnête et laborieuse de riches artisans- teinturiers.

Près de la maison, un grand monastère de l'ordre de Saint Dominique. C'est là que naquit Catherine. Il y a autour de l'enfance de cette sainte comme une auréole qui annonce ce qu'elle devait être un jour, à tel point qu'on la surnomme Euphosine c'est à dire plaisir du coeur, pour exprimer la douce joie qu'apportait son heureuse présence.

A l'âge de 6 ans, se promenant avec son frère, l'apparition du Christ entouré de Saint Pierre, Saint Paul et Saint Jean, l'arrêta et elle tombe en extase ! Jésus la salua avec une immense tendresse et la bénit en lui souriant.. Dès ce moment, Catherine fit preuve de tout ce qui peux étonner chez les saints : elle veut se faire ermite au fond du jardin ; dès l'âge de 7 ans elle promet à la Vierge Marie de garder sa virginité pour se fiancer à Jésus Christ, à l'exempte de sa patronne Sainte Catherine d'Alexandrie ; enfin, elle se condamne à ne manger que du pain et des légumes, malgré son jeune âge.

A 16 ans, devant ses parents qui voulaient la marier, elle tond sa chevelure et accentue ses mortifications : le pain est accompagné de quelques herbes crues. A 20 ans, elle se contente de salade sans pain, et, avec le temps, se priva même de cette dernière crudité. Elle mortifiait son corps par le cilice et la flagellation et son sommeil fut vaincu à ce point qu'elle finit par dormir à peine 1/2 heure en deux jours. Elle demeurait pourtant d'une santé florissante et d'une grande exubérance.

Sa charité, ses austérités, ses extases, les révélations privées dont elle fut favorisée et son éloquence naturelle, la rendent bientôt célèbre, et opèrent des conversions nombreuses.

Elle est admise à recevoir l'habit du Tiers-Ordre Dominicain en 1367. Dans sa chambre et son jardin elle reçoit des apparitions et visions continuelles. Un anneau mystique lui est glissé au doigt par le Christ en signe d'alliance en 1367. Dès lors, elle ajoute à sa vie de prière et de pénitence, la visite et le secours des pauvres, à l'hôpital et dans les rues, et ces 3 ans l'élèvent jusqu'à l'Union Transformante : Jésus échange son cœur contre le sien et l'introduit dans la Mort mystique. Elle restera 55 jours sans manger ni boire pendant le carême de ses 24 ans ; des admirateurs suivent alors ses conseils et deviennent ses disciples. Elle reçoit la stigmatisation (douleurs physiques visibles et invisibles de la crucifixion) à 28 ans, au moment où elle prêche la croisade aux Italiens. Elle va aussi tout faire pour arrêter la crise du catholicisme ; elle aura pour mission du Ciel de remettre le Pape à Rome, tout comme Jeanne d'Arc avait pour mission de rétablir le Roi de France sur son trône. Elle a 30 ans quand elle réussit à déterminer le Pape Grégoire XI à quitter le séjour d’Avignon pour le retour à Rome.

Elle fut mêlée aux querelles des guelfes et des Gibelins. C'est alors qu'elle joue un rôle de 1er plan pour arrêter les guerres civiles italiennes, conseiller les princes de l'Eglise. Elle reçoit en même temps la Révélation de Dieu le Père, qu'elle transcrit dans son fameux "Dialogue" : Dans le Feu nous sommes martelés à la ressemblance du Christ, jusqu'à ce que nous ne fassions plus qu'un avec Lui, avec le Feu, afin que s'accomplisse cette parole qu'elle Lui a entendu prononcer : "Je suis le Feu, vous êtes les étincelles". Pour aller au Ciel il n'y a pas d'autre voie que "se perdre soi-même", "chercher l'honneur de Dieu, le salut des âmes, la paix des états", et moi, dit-elle, " je ne suis pas sur terre pour autre chose".

Sainte Catherine de Sienne va mourir à 33 ans en un corps si amaigri "qu'il eut été facile de compter chacun de ses os et de ses nerfs", "reposant" sur un lit de planches avec ces dernières parole : "Seigneur, je viens à Toi non pas à cause de mes propres mérites mais uniquement grâce à Ta miséricorde que j'implore en vertu de ton sang". "Sang, sang !" s'écria-t-elle plusieurs fois avait d'achever : "Père je remets mon esprit entre Tes mains". Elle expire le 30 avril 1380, son corps demeurant intact et odorant après sa mort. On la représente en costume de religieuse dominicaine, sur la tête une couronne d'épines, un crucifix à la main sur lequel s'épanouit un bouquet de lys, les stigmates aux pieds, aux mains et au coté gauche !

Elle fut canonisée par Pie II en 1461. Elle a laissé de nombreux écrits ; on y trouve des poésies, des oraisons, des lettres, ainsi que l’exposé de ses révélations. L’élégance et la pureté de son style la font mettre au rang des classiques italiens.

« Quand ces tribulations seront passées, Dieu purifiera la Sainte Eglise par un moyen qui échappe à toute prévision humaine, et il y aura, après ces choses, une réforme si parfaite de la Sainte Eglise de Dieu, et un si heureux renouvellement des saints pasteurs, qu’en y pensant, mon esprit tressaille dans le Seigneur.

Les nations étrangères à l’Eglise se convertiront au véritable Pasteur. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:40

Sainte Catherine de Sienne
(1380)

Sainte Catherine est née en 1347, à Sienne, au coeur de la Toscane, d’une famille honnête et laborieuse de riches artisans- teinturiers.

Près de la maison, un grand monastère de l'ordre de Saint Dominique. C'est là que naquit Catherine. Il y a autour de l'enfance de cette sainte comme une auréole qui annonce ce qu'elle devait être un jour, à tel point qu'on la surnomme Euphosine c'est à dire plaisir du coeur, pour exprimer la douce joie qu'apportait son heureuse présence.

A l'âge de 6 ans, se promenant avec son frère, l'apparition du Christ entouré de Saint Pierre, Saint Paul et Saint Jean, l'arrêta et elle tombe en extase ! Jésus la salua avec une immense tendresse et la bénit en lui souriant.. Dès ce moment, Catherine fit preuve de tout ce qui peux étonner chez les saints : elle veut se faire ermite au fond du jardin ; dès l'âge de 7 ans elle promet à la Vierge Marie de garder sa virginité pour se fiancer à Jésus Christ, à l'exempte de sa patronne Sainte Catherine d'Alexandrie ; enfin, elle se condamne à ne manger que du pain et des légumes, malgré son jeune âge.

A 16 ans, devant ses parents qui voulaient la marier, elle tond sa chevelure et accentue ses mortifications : le pain est accompagné de quelques herbes crues. A 20 ans, elle se contente de salade sans pain, et, avec le temps, se priva même de cette dernière crudité. Elle mortifiait son corps par le cilice et la flagellation et son sommeil fut vaincu à ce point qu'elle finit par dormir à peine 1/2 heure en deux jours. Elle demeurait pourtant d'une santé florissante et d'une grande exubérance.

Sa charité, ses austérités, ses extases, les révélations privées dont elle fut favorisée et son éloquence naturelle, la rendent bientôt célèbre, et opèrent des conversions nombreuses.

Elle est admise à recevoir l'habit du Tiers-Ordre Dominicain en 1367. Dans sa chambre et son jardin elle reçoit des apparitions et visions continuelles. Un anneau mystique lui est glissé au doigt par le Christ en signe d'alliance en 1367. Dès lors, elle ajoute à sa vie de prière et de pénitence, la visite et le secours des pauvres, à l'hôpital et dans les rues, et ces 3 ans l'élèvent jusqu'à l'Union Transformante : Jésus échange son cœur contre le sien et l'introduit dans la Mort mystique. Elle restera 55 jours sans manger ni boire pendant le carême de ses 24 ans ; des admirateurs suivent alors ses conseils et deviennent ses disciples. Elle reçoit la stigmatisation (douleurs physiques visibles et invisibles de la crucifixion) à 28 ans, au moment où elle prêche la croisade aux Italiens. Elle va aussi tout faire pour arrêter la crise du catholicisme ; elle aura pour mission du Ciel de remettre le Pape à Rome, tout comme Jeanne d'Arc avait pour mission de rétablir le Roi de France sur son trône. Elle a 30 ans quand elle réussit à déterminer le Pape Grégoire XI à quitter le séjour d’Avignon pour le retour à Rome.

Elle fut mêlée aux querelles des guelfes et des Gibelins. C'est alors qu'elle joue un rôle de 1er plan pour arrêter les guerres civiles italiennes, conseiller les princes de l'Eglise. Elle reçoit en même temps la Révélation de Dieu le Père, qu'elle transcrit dans son fameux "Dialogue" : Dans le Feu nous sommes martelés à la ressemblance du Christ, jusqu'à ce que nous ne fassions plus qu'un avec Lui, avec le Feu, afin que s'accomplisse cette parole qu'elle Lui a entendu prononcer : "Je suis le Feu, vous êtes les étincelles". Pour aller au Ciel il n'y a pas d'autre voie que "se perdre soi-même", "chercher l'honneur de Dieu, le salut des âmes, la paix des états", et moi, dit-elle, " je ne suis pas sur terre pour autre chose".

Sainte Catherine de Sienne va mourir à 33 ans en un corps si amaigri "qu'il eut été facile de compter chacun de ses os et de ses nerfs", "reposant" sur un lit de planches avec ces dernières parole : "Seigneur, je viens à Toi non pas à cause de mes propres mérites mais uniquement grâce à Ta miséricorde que j'implore en vertu de ton sang". "Sang, sang !" s'écria-t-elle plusieurs fois avait d'achever : "Père je remets mon esprit entre Tes mains". Elle expire le 30 avril 1380, son corps demeurant intact et odorant après sa mort. On la représente en costume de religieuse dominicaine, sur la tête une couronne d'épines, un crucifix à la main sur lequel s'épanouit un bouquet de lys, les stigmates aux pieds, aux mains et au coté gauche !

Elle fut canonisée par Pie II en 1461. Elle a laissé de nombreux écrits ; on y trouve des poésies, des oraisons, des lettres, ainsi que l’exposé de ses révélations. L’élégance et la pureté de son style la font mettre au rang des classiques italiens.

« Quand ces tribulations seront passées, Dieu purifiera la Sainte Eglise par un moyen qui échappe à toute prévision humaine, et il y aura, après ces choses, une réforme si parfaite de la Sainte Eglise de Dieu, et un si heureux renouvellement des saints pasteurs, qu’en y pensant, mon esprit tressaille dans le Seigneur.

Les nations étrangères à l’Eglise se convertiront au véritable Pasteur. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Mar 17 Avr 2007 - 16:41

Jean de Vatiguerro
(1400)

J'ai toujours gardé le silence et je suis resté muet; mais maintenant je veux parler, à cause des événements prodigieux que j'ai appris, que j'ai soigneusement recueillis, parcourant, pour pouvoir parler avec plus de certitude, diverses parties du monde, tant en deçà qu'au delà de la mer, feuilletant de nombreux volumes, tant des livres saints que des philosophes, des poètes, des docteurs et des interprètes les plus fameux de l'Écriture. Dans ces recherches diverses, j'ai étanché la soif de connaissance qui me dévorait et j'ai rassemblé suffisamment de matériaux sur les événements étonnants qui arriveront dans le monde jusqu'à sa fin, et surtout dans certaines parties des Gaules.

Quelques personnes, pendant que j'étais en Chaldée, à Phéboch, près du mont Cobar, m'ont exposé dans toute leur véracité, les faits relatifs à l'an 1500. Trois docteurs et plusieurs autres professeurs en théologie, avec qui je m'entretenais de révélations chaldéennes, m'ont confirmé ce qui va suivre...

L'an du Seigneur 1503 de grands maux se prépareront dans l'avenir : à cette époque se trameront des séditions, des conspirations horribles qui, dans ces années, ne produiront plus toutes leur effet; car quelques-unes ne devront éclater que plus tard.

Vers l'an du Seigneur 1504 ou au delà, le prince le plus grand et le plus auguste roi de tout l'Occident sera mis en fuite et éconduit dans un combat étonnant, et presque toute sa noble armée sera tuée d'une manière surprenante ; il y aura surtout une défaite honteuse, une ruine lamentable et un massacre de beaucoup de grands et puissants seigneurs.

C'est pourquoi le commerce sera anéanti ; bien plus, avant que la paix soit établie entre les Français, le premier événement, tel qu'il a été dit ou encore pire, arrivera honteusement et étonnamment par plusieurs fois.

Dans une de ces épreuves, le très noble prince sera mis en captivité par ses ennemis à la suite d'un événement lamentable, et il s'affligera douloureusement à cause des siens.

L'aigle volera par le monde et soumettra plusieurs nations vers l'an du Seigneur 1507 ou au delà ; il sera couronné de trois diadèmes en signe de victoire et de valeur.

Ensuite il rentrera dans son nid, d'où il ne sortira plus que pour s'élever glorieusement vers le ciel.

Les petits se feront mutuellement la guerre et s'arracheront l'un à l'autre leur proie ; alors dans l'Occident redoublement de maux et de douleurs.

En l'an du seigneur 1510 ou au delà, éclatera une horrible sédition à cause du roi des Français prisonnier.

Presque la majeure partie de l'Occident sera détruite par les ennemis ; c'est pourquoi on ressentira en plusieurs lieux des tremblements de terre extraordinaire et violents.

Et la gloire des Français se convertira en opprobre et en confusion ; car le lys sera privé et dépouillé de sa noble couronne et on la donnera à un autre à qui elle n'appartient pas et il sera humilié jusqu'à la confusion.

Et plusieurs diront : la paix, la paix, la paix, et il n'y aura point de paix et alors paraîtront à découvert des séditions judiciaires, des conspirations, des confédérations inouïes de cités plébéiennes, et il y aura dans le monde une si grande désunion que personne ne saurait en aucune manière s'en faire une idée.

Le royaume des Français sera envahi de toutes parts et presque détruit et anéanti, parce que les administrateurs de ce royaume seront si aveuglés qu'il ne pourront trouver un défenseur, et la main et la colère de Dieu s'appesantiront furieusement sur les Français et contre tous les grands et les puissants de tout ledit royaume. Les cités les plus fortes et les plus puissantes seront prises, et l'on se livrera des batailles.

Il apparaîtra dans le corps célestes des signes nombreux et frappants qui annonceront les événements prédits et beaucoup d'autres qui doivent les suivre.

Et, comme par la volonté divine, l'état du monde sera bientôt changé, par elle aussi, les serviteurs remplis de ruse, d'orgueil ou de fureur se révolteront contre leurs maîtres.

Et presque tous les nobles, sans exception, seront mis à mort, cruellement chassés et dépouillés de leurs dignités et de leurs pouvoirs.

Parce que le peuple se fera un roi d'après son pur caprice.

Et l'on ne pourra rien obtenir du peuple ; au contraire, il y aura une surprenante et cruelle défaite et tuerie de rois, de ducs et de barons.

Et toute la terre sera saccagée et pillée par des brigands et des voleurs, qui se multiplieront et prévaudront ; ils ravageront particulièrement tout le pays de France.

Et ces choses arriveront vers l'an du Seigneur 1518 ou un peu après. Une année déterminera l'autre.

Plusieurs villes éprouveront des commotions et feront de nouvelles constitutions à cause desquelles elles s'isoleront et régneront dans leurs limites ; mais elles resteront dans la désolation ; les camps les plus fortifiés seront pris, pillés et détruits, et beaucoup de veuves seront privées de leurs enfants.

Qu'un chacun se garde de son voisin, car les hommes seront victimes de leurs voisins qui les dépouilleront par d'affreux brigandages et les mettront à mort.

Personnes ne tiendra sa parole, mais on se trompera et l'on se trahira l'un l'autre. On ne cherchera plus le bien de l'État, il n'en sera plus question, ce sera le règne de la partialité et de l'égoïsme.

Alors la vengeance divine s'appesantira généralement et spécialement sur tous les hommes, elle sera évidente et manifeste.

L'Église universelle et le monde entier gémiront sur la prise, la spoliation et la dévastation de la plus illustre et de la plus fameuse cité, capitale et maîtresse de tout le royaume des Français.

Le chef suprême de l'Église changera de résidence, et ce sera un bonheur pour lui, ainsi que pour ses frères qui seront avec lui, s'ils peuvent trouver un lieu de refuge où chacun puisse avec les siens manger seulement le pain de la douleur dans cette vallée de larmes.

Car toute la malice des hommes se tournera contre l'Église universelle, et par le fait, elle sera sans défenseur pendant vingt-cinq mois et plus, parce que pendant vingt-cinq mois il n'y aura ni pape, ni empereur à Rome, ni régent en France.

Tous les éléments seront altérés, parce qu'il est nécessaire que tout l'état du siècle soit changé, en effet, la terre, saisie de crainte, éprouvera en plusieurs lieux des secousses effrayantes et engloutira tous les vivants, nombres de villes, de forteresses et de châteaux forts s'écrouleront et seront renversés à cause du tremblement de terre.

Les productions de la terre diminueront, tantôt les plantes manqueront d'humidité et tantôt les semences pourriront dans les champs et les germes qui s'élèveront ne donneront pas de fruits.

La mer mugira et s'élèvera contre le monde et elle engloutira plusieurs navires et leurs équipages.

L'air sera infecté et corrompu à cause de la malice et de l'iniquité des hommes.

On verra dans le ciel des signes nombreux et très surprenants, le soleil sera obscurci et il paraîtra couleur de sang aux yeux de plusieurs personnes. On verra une fois, pendant environ quatre heures, deux lunes en même temps, auprès d'elles apparaîtront plusieurs choses étonnantes et dignes d'admiration. Des étoiles se choqueront, ce qui sera le signal de la destruction et du massacre de presque tous les hommes.

Le cours naturel de l'air sera presque totalement changé et perverti à cause des maladies pestilentielles. Les hommes aussi bien que les animaux seront frappés de diverses infirmités et de morts subite, il y aura une peste inénarrable, il y aura une étonnante et cruelle famine qui sera si grande et telle par tout l'Univers et surtout dans les régions de l'Occident, que depuis le commencement du monde, jamais on n'aura entendu parler d'une semblable.

Mais après que l'Univers entier aura été en proie à des tribulations et à des misères si grandes et si nombreuses, pour que les créatures de Dieu ne restent pas entièrement sans expérience, il sera élu par la volonté de Dieu un pape parmi ceux qui auront échappé aux persécutions de l'Église, et ce sera un homme très saint et doué de toute perfection et il sera couronné par les saints anges et placé sur le Saint Siège par ses frères qui avec lui auront survécu aux persécutions de l'Église et a l'exil.
Ce pape reformera tout l'Univers par sa sainteté et il ramènera à l'ancienne manière de vivre, conformément aux disciples de Christ, tous les ecclésiastiques.
Et tous le respecteront à cause de ses éminentes vertus, il prêchera nu-pieds et ne craindra pas la puissance des princes. Aussi il en ramènera plusieurs au Saint Siège en les tirant de leurs erreurs et de leur vie criminelle.
Il convertira presque tous les infidèles, mais principalement les Juifs.
Ce pape aura avec lui un empereur, homme très vertueux, qui sera des restes du sang très saint des rois de France. Ce prince lui sera en aide et lui obéira en tout pour réformer l'univers. Et sous ce pape et cet empereur, l'univers sera réformé, parce que la colère de Dieu s'apaisera.
Ainsi il n'y aura plus qu'une loi, une foi, un baptême, une manière de vivre. Tous les hommes auront les mêmes sentiments et s'aimeront les uns les autres, et la paix durera pendant de longues années.
Mais après que le siècle aura été réformé, il paraîtra de nouveau plusieurs signes dans le ciel, et la malice des hommes se réveillera. Ils retourneront à leurs anciennes iniquités et à leur détestable méchanceté, et leurs crimes seront pires que les premiers. C'est pourquoi Dieu amènera et avancera la fin du monde. J'ai dit, c'est fini.

« Ce pape aura avec lui un empereur, homme très vertueux, qui sera des restes du sang très saint rois de France. Ce prince lui sera en aide et lui obéira en tout pour réformer l'univers. Et sous ce Pape et cet Empereur, l'univers sera réformé parce que la colère de Dieu s'apaisera. »

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par p13843 le Mer 18 Avr 2007 - 0:27

Et bien CHAPEAU Hercule,voila un texte que j'apprécie au plus au point.Des prophéties de saints(es).Un gros Merci pour tout le temps pris.Ou as tu trouvé toutes ces prophéties.Je me presse d'en faire des photocopie pour des amis .Au plaisir.Patre blessé

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Abel le Mer 18 Avr 2007 - 21:42

Merci beaucoup Hercule. Remerciement

Abel
Près de Jésus Christ

Masculin Messages : 21
Inscription : 20/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Danielle le Jeu 19 Avr 2007 - 4:49

Merci Hercule ! Vraiment nous avons grâce à toi une bonne documentation intéressante, j'ai lu vite, mais je vais prendre le temps de relire plus attentivement !

Petite farce : As-tu entrepris les 7 travaux d'Hercule ? Laughing

Bonne journée ! Wink
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Jeu 19 Avr 2007 - 11:48

Bonjour à tous,

Ces textes sont collectés et dévoilés pour l'édification du plus grand nombre.

Ils sont à copier et à diffuser largement et sans modération, car il faut exhorter et évangéliser à temps et à contretemps...

Bonne lecture.

Paix, joie,
Et meilleures pensées
Hercule

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Her le Jeu 19 Avr 2007 - 12:18

Bonjour Pâtre blessé,

Voici quelques ouvrages dans lesquels vous pouvez trouver ces prophéties.
Il y a toujours eu dans l’Eglise des laïques et des prêtres qui se sont passionnés pour les prophéties de la révélation privée. Certains de ces ouvrages sont anciens et difficiles à trouver aujourd’hui. Ces textes n’ont pas valeur de dogme et nul n’est obligé d’y croire, mais beaucoup d’évènements concernant l’avenir de l’Eglise et du monde, y sont annoncées très clairement.

De très nombreux saints et âmes privilégiées ont prophétisé et parlé du Grand Monarque et du Saint Pontife à venir, qui doivent relever le monde.

De nombreux livres ont été écrits à ce sujet et donnent toutes les références. Personnellement, j’ai décidé de n’en donner aucune pour ne pas alourdir le texte :

- "Voix Prophétiques" de l'abbé Curicque ;
- "Guerre et Révolution" du baron de Novaye ;
- "Demain ? " du même auteur ;
- "Bénédictions et Malédictions" de Jean Vaquié ;
- "Le Saint Pontife et le Grand Monarque" du Marquis de La Franquerie ;
- "Veillez et priez" de Michel Servant ;
- "Serait-ce vraiment la fin des temps ? " d'Elie Daniel ;
- "La perspective des Grands Evénements" de Michel de Savigny ;
- etc.

Pour ne parler que des plus anciens, mais actuellement, vous pouvez télécharger des livres sur les prophéties, encore plus anciens, et gratuitement sur Gallica, le site de la BNF (Bibliothèque Nationale Française).

Vous pouvez aussi vous procurer quantité d’ouvrages plus récents sur les apparitions mariales récentes : « Je répandrai mon esprit sur toute chair… »

Meilleures pensées
Hercule

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prophéties pour notre temps Empty Re: Prophéties pour notre temps

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 25 1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum