Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Genève, fief Franc-maçonnique.

Aller en bas

Genève, fief Franc-maçonnique.

Message par Antoine1 le Jeu 11 Aoû 2005 - 19:38

Bonjour à tous,

J’habite Genève, et je sais que la Franc-maçonnerie y est très présente et contrôle même le Canton. Quelqu’un saurait-il indiquer les noms de Francs-maçons.
Je travaille dans la Police et il y en beaucoup. Les francs-maçons se servent aussi des Témoins de Jéhovah, connaîtriez-vous quelques noms ?
Merci.

Antoine1
Débutant

Messages : 1
Inscription : 11/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genève, fief Franc-maçonnique.

Message par AZERTY le Jeu 11 Aoû 2005 - 21:21

desolé, je ne suis pas de ton coin...

Je peux posé la meme question sur la région du NORD de la france? Je sais qu'il y a un bastion concentré de FM...

AZERTY
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Messages : 152
Inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Les francs-maçons ont pénétré la police

Message par nico le Sam 13 Aoû 2005 - 7:04

Les francs-maçons ont pénétré la police plus que tout autre corps de métier: 1 commissaire sur 4 serait frère. Presque autant chez les officiers. Mais moins à la base. De la philosophie au piston, les raisons qui poussent les policiers à s'initier sont multiples. Et posent des questions graves: que penser d'une telle concentration de pouvoirs entre les initiés exerçant leurs fonctions au cœur de l'appareil d'Etat? Faut-il y voir une menace ou, au contraire, une garantie pour la démocratie? Enfin, doit-on s'inquiéter des connivences fraternelles lorsqu'elles concernent des affaires en cours? Enquête
C'est une affaire embarrassante. Depuis plusieurs mois, le tout-puissant Syndicat des commissaires et des hauts fonctionnaires de la police nationale (SCHFPN) est confronté à un choix délicat: sa revue publiera-t-elle une tribune libre, signée de l'un de ses membres, réclamant que les francs-maçons de la police se dévoilent? Ce texte, en tout cas, ne figurera pas dans le prochain numéro. «Avec le changement de ministre, il y a eu d'autres priorités dans l'actualité», indique-t-on au syndicat. S'il devait être diffusé dans le suivant, nul doute que, parmi les 2 018 commissaires de police en activité, des voix s'élèveront pour condamner cette initiative. Tollé en perspective.
Ce thème polémique pourrait même ouvrir une crise dans les rangs de ce corps des commissaires, l'un des plus maçons de la fonction publique, tout comme d'ailleurs celui des officiers de police. Les estimations les plus extrêmes vont, dans ces corps, jusqu'à 1 policier sur 4, particulièrement à Paris. Enquête sur les plus secrets des Enfants de la Veuve.
C'est une liaison troublante. Les policiers sont attirés par les temples comme les papillons de nuit par la lumière. «Parce qu'ils voient dans la franc-maçonnerie une grande institution républicaine,
«Ne vous mettez jamais à dos les francs-maçons:
ils peuvent briser votre carrière»
Alors, combien sont-ils, ces maçons dans la police? Les obédiences affirment être dans l'incapacité d'établir avec exactitude le poids des policiers de rang moyen et élevé, faute de fichier par profession. Seule certitude: comme dans beaucoup de corps professionnels, la proportion de maçons est forte chez les plus gradés et faible à la base. Il n'y aurait ainsi environ qu'une soixantaine de gardiens de la paix au GO. Pour la hiérarchie, l'affaire est complexe.
Un policier du nord de la France, vénérable au GO, affirme que son obédience compterait précisément 460 commissaires de police, actifs ou retraités. «Si l'on extrapole aux deux autres grandes obédiences, la Grande Loge nationale française (GLNF) et la Grande Loge de France (GLF), on pourrait compter jusqu'à 1 commissaire sur 4», ose ce gradé. Alain Bauer, ancien grand maître du GO, devenu président de l'Observatoire de la délinquance, lui, en voit moins: de 10 à 15% des commissaires en activité seraient frères. Une estimation réalisée en pointant l'annuaire du SCHFPN, auquel Bauer est lié - il a coécrit plusieurs livres avec un ancien secrétaire général, Emile Perez.


Pour Eric Vanlerberghe, président de la Mutuelle du ministère de l'Intérieur et initié lui-même au GO, ce taux est d'environ 20% sur les 14 939 officiers, c'est- à-dire près de 3 000 lieutenants, capitaines et commandants de police, majoritairement au GO. Ce qui est colossal au regard du nombre total de maçons au sein de la population française: 135 000.
Leur nombre varie considérablement selon les villes et les régions. La préfecture de police de Paris, et particulièrement la police urbaine de proximité (PUP), constitue, de l'avis général, le plus grand fief maçon de la profession. L'un des puissants responsables de la sécurité publique à Paris et l'un de ses adjoints appartiennent ainsi à la même loge. L'ancien préfet de police de la capitale lui-même, Philippe Massoni, ancien commissaire des RG, qui occupa huit ans ce poste ultrasensible, est le maçon le plus célèbre de la police nationale. Un véritable totem. Après avoir fréquenté la loge de perfection 573 Le Parthénon ou le Sublime Aréopage 309 Lutétia, il obtint, en 1997, le titre de souverain grand inspecteur général du 33e degré. L'un des plus hauts grades de la GLF. Philippe Massoni, qui ne fréquenterait plus beaucoup le Temple aujourd'hui, est actuellement conseiller de Jacques Chirac pour les affaires de sécurité à l'Elysée.


Les services de police ne sont pas égaux devant la maçonnerie. La sécurité publique, les Renseignements généraux (RG) et les CRS seraient plus maçons que la police judiciaire (PJ). Et l'on pourrait compter jusqu'à 1 frère sur 2 policiers dans certaines directions du ministère de l'Intérieur, comme celle de la formation. En revanche, les anciens directeurs de la PJ ou des RG, à l'exception de Paul Roux, premier patron socialiste nommé en 1981, et de Philippe Massoni, n'étaient pas des frères.

Mais les maçons demeurent à des postes clefs. Actuellement, par exemple, l'un des sous-directeurs des RG porterait le tablier. De même, la plupart des syndicalistes les plus influents de la «grande maison» sont maçons. Les frères sont également très présents dans les associations internes à la police, comme l'orphelinat mutualiste ou l'Association nationale d'action sociale de la police nationale (Anas). De plus, leur pouvoir, réel ou exagéré, fait toujours peur. A ce jeune commissaire, affecté aux RG, un «vieux» directeur donna ce conseil: «Ne vous mettez jamais à dos les francs-maçons: ils peuvent briser votre carrière.»
Comment sont organisés les policiers maçons? Si certains se contentent, souvent en province, de la participation à un atelier, d'autres ont choisi de se regrouper au sein d'une fraternelle - tous les maçons qui exercent la même activité professionnelle - fort discrète et qui trouve ses racines très loin dans l'Histoire.
En mars 1667, Gabriel Nicolas La Reynie est nommé par Colbert au poste de lieutenant de police. Il devient ainsi le premier «flic» de France, imposant son autorité à la maréchaussée et aux hommes du guet. La Reynie installe rapidement des commissaires dans tous les quartiers de Paris et met fin à l'existence de la dernière cour des Miracles. Il s'applique à faire de la capitale une ville propre et éclairée.

Et puis il y a ceux, souvent membres du Grand Orient, qui considèrent que les fraternelles sont un dévoiement de l'idéal maçonnique. Quand Alain Bauer était grand maître du GO, de 2000 à 2003, et voulait «kärchériser» les dérives affairistes qui gangrenaient les obédiences, il se déclarait carrément partisan de l' «éradication des fraternelles». Une ligne extrémiste, sur laquelle il a été mis en minorité au GO. «Les fraternelles sont une source d'emmerdements et de dévoiements permanents, persiste aujourd'hui Bauer, qui s'exprime désormais à titre personnel. Lorsque des frères d'un même métier se réunissent, on passe très vite de la relation fraternelle au copinage et du copinage à l'affairisme.» La même prévention se retrouve à la fois dans le discours du grand maître de la GLF et dans celui de la GLNF. En revanche, pour Bauer, un groupement fraternel aussi large que La Reynie ne pose pas problème. D'ailleurs, les flics frangins ont toujours continué à organiser leurs «planches» - telles l' «hospitalisation sans consentement» ou l' «espace judiciaire européen» - et leurs agapes au septième étage du siège national du GO, rue Cadet, à Paris, en dépit des discours hostiles du grand maître.

«J'ai vu le fils d'un policier maçon repêché alors qu'il avait échoué au concours d'entrée de la police», narre Jean-Claude Gleize.


Le mystère et les fantasmes entourant la maçonnerie peuvent rapidement se transformer en soupçons et en accusations. Un important franc-maçon du ministère de l'Intérieur en a fait la pénible expérience. Jean Nadolski, un commandant de police, alors président de La Reynie, fréquentait la loge Spinoza de la GLF, la même qu'Eric Turcon, avocat d'Alfred Sirven, l'un des principaux protagonistes de l'affaire Elf et... maçon lui-même, au GO. Or, en fuite, ce dernier semblait se jouer des recherches des policiers français comme s'il bénéficiait de complicités dans les couloirs du ministère. Le frère Nadolski fut vite soupçonné car il était chargé des relations internationales, avec le secteur du monde englobant les Philippines... justement là où Sirven se cachait. Entendu, à sa demande, par le directeur général de la police, Jean Nadolski a été blanchi de toute accusation.
Certains policiers maçons ont aussi été, par le passé, mêlés à de véritables affaires d'Etat. «La franc-maçonnerie est une réplique de la société française, plaide Vanlerberghe: il y a autant de déviances qu'ailleurs.»
On se souvient du scandale de Carrefour du développement, qui mit aux prises Christian Nucci, ministre de la Coopération, et Yves Chalier, son chef de cabinet, tous les deux frères en maçonnerie dans la loge Victor-Schoelcher du GO. Les divers rebondissements de ce feuilleton ont conduit à la mise en examen d'un policier maçon, Jacques Delebois. Cet ex-n° 2 du Service de coopération technique internationale de la police et ancien commissaire à la DST a été accusé d'avoir fourni le vrai-faux passeport utilisé par Yves Chalier pour fuir la France.
Non moins célèbre, l'affaire Schuller-Maréchal, en 1995, a commencé avec un chef d'entreprise, Francis Poullain, ancien brigadier de police maçon, qui avait conservé un véritable réseau d'influence. Lors de l'affaire du vol de scellés d'Elf, en 1997, quand des procès-verbaux disparurent mystérieusement de l'un des bureaux de la sous-direction des affaires économiques et financières de la rue du Château-des-Rentiers, un autre policier maçon, proche d'un directeur de la même obédience, fut suspecté. Cette hypothèse n'a pas été confirmée par l'enquête judiciaire, qui a abouti à un non-lieu. Elle a, en tout cas, beaucoup pesé sur les investigations.
Donnée comme un haut lieu de la franc-maçonnerie, et en particulier de la GLNF, la région niçoise est citée comme le meilleur exemple de cette confusion des genres. Le procureur Eric de Montgolfier, qui s'est lancé dans une croisade contre des filières maçonniques locales suspectées d'intervenir au sein même de la machine judiciaire, a mis en évidence la troublante attitude de certains policiers locaux. Alain Bartoli, gardien de la paix, affecté à la police de l'air et des frontières et par ailleurs frère de la GLNF, avait ainsi utilisé, en 1999, les fichiers de la police pour obtenir des informations sur des candidats aux loges de son obédience. Il aurait interrogé à plus de 600 reprises, en dix mois, les systèmes informatiques du ministère de l'Intérieur, étendant son insatiable curiosité à d'autres personnalités: Jacques Chirac, Jean-Pierre Chevènement, alors son ministre de tutelle, Alain Delon...
Le frère Bartoli, trésorier de la loge Lympia, désigné comme député grand porte-glaive à la Grande Loge provinciale Alpes-Méditerranée de la GLNF, une sorte de procureur, n'avait, semble-t-il, repris que de vieilles traditions. Son supérieur au même poste en maçonnerie, Alain Taddeï, ex-enquêteur de la brigade financière de la ville et désormais à la retraite, avait été interdit de présence par le procureur Eric de Montgolfier dans les locaux du commissariat où il conservait, jusqu'alors, ses habitudes. Au siège de la GLNF, on souligne que ces faux frères flics ont été exclus.
L'implication de policiers maçons dans divers réseaux aux objectifs sinon troubles, du moins mystérieux a pu également se vérifier à l'occasion des tentatives maçonniques pour trouver une solution au problème corse. Des négociations qui conduisirent à la démission du grand maître du GO: Simon Giovannaï.
Le 22 janvier 2000, une réunion discrète se tient au siège du Grand Orient. Des indépendantistes corses, maçons pour la plupart, et au moins un représentant du Parti socialiste - le Premier ministre Lionel Jospin a toujours nié être au courant de ces tractations - tentent d'amorcer le dialogue. Il est surprenant que le contact entre le GO et les nationalistes soit alors un officier des RG. Présent à toutes les étapes de cette affaire, ce dernier a finalement rendu compte à sa direction. Etonnante confusion des rôles, où l'on voit un maçon policier dénoncer d'un côté ce qu'il aide à mettre en œuvre de l'autre.
Mais la maçonnerie a également des vertus: elle insuffle les valeurs démocratiques à l'institution policière. «Ils retrouvent en maçonnerie ce qu'ils ont appris dans les écoles de police: l'idéal républicain», explique un frère. «C'est très facile de reconnaître un policier maçon: il n'y a qu'à l'écouter parler.» A les entendre, en effet, certains ne sont pas loin du mysticisme républicain. Mais l'apport de la maçonnerie ne se limite pas aux mots, il passe aussi par des actes.
A cause des dérives du passé, les flics frangins, en fait, surveillent les autres policiers comme le lait sur le feu, en veillant à éviter tout dérapage. Ne pas transformer les CRS en milices a ainsi été une préoccupation des responsables syndicaux, fortement entourés par les maçons, en Mai 1968. «Si on n'a eu aucun mort, c'est un peu grâce à la maçonnerie, explique un syndicaliste membre du GO. Parmi les officiers qui encadraient les CRS, les maçons faisaient sans cesse le tour des compagnies pour leur rappeler les limites à ne pas dépasser. Les commandants d'unité étaient sur la même longueur d'onde et les CRS s'en sont tenus au maintien de l'ordre républicain.»
Autre exemple: «Quand un fonctionnaire passe devant la commission paritaire de discipline pour un tabassage ou un dérapage raciste, témoigne l'un de ses membres, les frères s'efforcent aussi de voir le chef de service, de le sensibiliser au respect du Code de déontologie de la police nationale.» Ce code moral est le bréviaire des maçons. Il a été instauré par le frère Pierre Joxe - mais mis en application par Charles Pasqua, en 1986 - avec le concours de la Fasp. Tout fonctionnaire de police doit en avoir sur lui des extraits et le texte est affiché dans tous les commissariats.
nous ne redoutons plus d'être infiltrés par la police: elle est chez nous!»
_________________
http://onzeseptembre2001.tchatcheblog.com/
les illuminatis et les satanistes ont pris le pouvoir .....apocalypse 13 NON A LA PUCE SOUS LA PEAU LIBERTé !!!!!!!
la pollice est infiltrée par la franc-maçonnerie

nico
Invité


Revenir en haut Aller en bas

salut antoine

Message par nico le Sam 13 Aoû 2005 - 7:10

http://glsh.mm.free.fr/

pas mal de loge en suisse dont celle d alpina ou va chirac parfois

Alberto Menasche
Grande Loge Suisse Alpina
Gran Loggia Svizzera Alpina
Grand Lodge Alpina of Switzerland
Rue du Petit-Beaulieu 1, CH-1004 Lausanne

Loge maçonnique René Guénon, no 76 courrier@rene-guenon.net
Lausanne (Suisse)
Grande Loge Suisse Alpina
ou droit humain
dhch@droit-humain.org
Des loges maçonniques recrutent leurs futurs frères en passant des annonces (09/02/2002) La Tribune de Genève

BERNARD FAVRE

Aujourd'hui, dans la Tribune de Genève, une petite annonce présente une "Loge maçonnique à Genève". Elle se désigne comme une "association d'hommes de bonne volonté pour lesquels la Tolérance et la Fraternité sont des valeurs fondamentales". Dans Le Matin Dimanche et Le Temps il y a quelques jours, une loge de la région lausannoise se vantait de pratiquer "la franc-maçonnerie de Mozart, de Kipling, de Washington, et non celle des opportunistes". Alors que la maçonnerie est plutôt réputée pour la prudence avec laquelle elle sélectionne ses membres, ce démarchage en a surpris plus d'un.

Contacté par téléphone, un membre de la loge genevoise s'explique: "Ce n'est pas du prosélytisme. Même si certaines loges sont vieillissantes, comme la nôtre, nous n'assistons pas à une crise des vocations. Mais nous pensons que beaucoup de gens s'intéressent à la maçonnerie, sans savoir comment nous contacter." Du coup, la solution des petites annonces s'est imposée. "Nous en publions depuis trois ans. En tout, nous avons reçu une cinquantaine de réponses."

Pas un supermarché ni une secte

Il précise que la maçonnerie n'est pas un supermarché ni une secte. Pour être "initié", le candidat doit montrer patte blanche. Il doit produire un casier judiciaire vierge et un certificat de bonne vie et mœurs. "Surtout, il doit partager nos idéaux de tolérance et d'ouverture."

Les candidats sont ensuite informés sur ce qu'est la franc-maçonnerie. Des membres de la loge les rencontrent et donnent leur préavis avant qu'ils puissent être initiés. "Sur une cinquantaine de réponses, nous n'avons admis que neuf candidats", précise-t-il. Certaines personnes se méprennent en effet sur cette organisation. "Ils espèrent y trouver un réseau d'influence ou un moyen de favoriser leur carrière." Une opinion confortée par les scandales judiciaires et financiers qui ont secoué la maçonnerie en France ces dernières années. "Chez nous, ils seront déçus."

En Suisse, on recense plusieurs obédiences, divisées en des dizaines de loges (lire ci-dessous). A l'Alpina, le Grand Maître Jean-Jacques Sunier n'apprécie pas le recrutement par petites annonces. "Aujourd'hui, affirme-t-il, celui qui s'intéresse à nous a suffisamment d'occasions de se renseigner par lui-même." Toutes les obédiences sont en effet présentes sur internet (www.masonic.ch), et on trouve en librairie des ouvrages très sérieux sur le sujet. M. Sunier ne rejette pourtant pas totalement les petites annonces. "Pour l'Alpina, les choses sont plus faciles. Mais au Grand Orient de Suisse (G.O.S.), avec environ 380 membres, certaines loges ont parfois du mal à se régénérer."

Respect des différences

Au G.O.S., Caude Cavin, juriste, et ancien Vénérable de la Loge Voltaire aux 9 Sœurs, comportant une majorité de jeunes membres, est plutôt réservé sur le procédé, mais ne s'y oppose pas formellement. "Cela me gêne que la loge ne précise pas à quelle catégorie de maçonnerie elle appartient, déiste ou libérale, et à quel type de recherches elle encourage ses membres, spiritualité déiste ou laïque, ou réflexions philosophiques sur l'engagement citoyen."

Même avis pour la Très Respectable Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de Suisse: "Je n'ai rien contre les annonces. Mais il faudrait préciser à quelle obédience l'annonceur appartient. Ou alors faire une opération commune entre toutes les obédiences, de manière à ce que chacun y trouve son compte, selon ses attentes."

Le président du Conseil national de la Fédération Suisse du Droit Humain affirme que son obédience ne pratique plus les petites annonces. "Nous favorisons en principe la cooptation. Mais il arrive que des Suisses nous contactent par le biais du site internet du Droit Humain à Paris."

Enfin, Florian Schmidt, pour la Grande Loge Mixte de Suisse, a une vision moins restrictive. Son nom est même affiché sur le site internet de son obédience. "Dans le passé, nous nous choisissions exclusivement par cooptation. Mais aujourd'hui, les moyens de communication impliquent une plus grande transparence." En revanche, il regrette qu'une loge, dans une petite annonce, se présente en discréditant les autres.

Les principales obédiences maçonniques en Suisse
B. Fa

"La franc-maçonnerie est la seule association à laquelle puisse adhérer celui qui n'adhère à rien", avait déclaré l'anarchiste et franc-maçon Léo Campion. Ce n'est pas tout à fait exact. Certes, la maçonnerie se veut un espace de liberté. Mais pour "entrer en maçonnerie", la candidate ou le candidat doit partager au moins certains objectifs de "perfectionnement social et individuel". Pour le reste, les règles changent d'une obédience à l'autre. Comme l'expliquait un maçon genevois: "La maçonnerie, c'est comme les pâtes en Italie. Il y en a de toutes les formes, de toutes les couleurs, et pour tous les goûts."

* Majoritaire, la Grande Loge Suisse Alpina compte entre 3700 et 4000 membres, tous masculins. A peu près autant qu'avant l'initiative des milieux d'extrême droite qui, en 1937, voulaient interdire les sociétés secrètes. Elle se réclame de différents rites, tous déistes (stricte observance, Ruchon, écossais), à opposer notamment au "rite français" pratiqué au Grand Orient de Suisse (G.O.S.). Elle n'accepte pas les femmes à ses travaux. Les membres de l'Alpina doivent admettre l'existence d'un "Grand Architecte de l'univers", Dieu, et prêtent serment sur un livre révélé, le plus souvent la Bible. Ils abordent surtout des thèmes symboliques, comme la plupart des obédiences.



* Le G.O.S. compte environ 380 membres, répartis en une quinzaine de loges. Il ne se mêle pas des convictions religieuses, ce qui lui vaut le qualificatif d'"adogmatique". Une majorité des maçons du G.O.S. sont donc agnostiques, voire franchement athées, et toujours attachés à la laïcité de l'Etat. D'obédience masculine, le G.O.S. est une fédération de loges libres, chacune travaillant au rite de son choix. Une partie des loges acceptent les femmes d'autres obédiences à leurs travaux. La majorité de ses loges s'intéressent à des sujets plutôt politiques ou sociaux, ce qui différencie le G.O.S. des autres obédiences.



* Le Droit Humain comprend 6 loges (environ 160 membres). Il est mixte, il a une structure pyramidale et centralisée au niveau mondial. Il garantit toute liberté religieuse, certaines loges travaillent avec la Bible comme symbole, d'autres non. Il aborde autant des sujets sociaux et philosophiques que des thèmes symbolistes et spirituels.


* La Grande Loge Féminine de Suisse (360 membres en 14 loges) et la Grande Loge Mixte de Suisse (9 loges, environ 200 membres) reconnaissent l'existence d'un "Grand Architecte", mais sans s'obliger à définir ce concept. On parle de loges "libérales". Elles s'attachent plutôt à des sujets symboliques. La Grande Loge Mixte a été créée en février 1999, suite à une scission au sein du Droit Humain. Elle lui reprochait sa structure trop rigide et centralisée, tandis que le Droit Humain ne goûtait guère une tendance naturaliste ou "new age", trop éloignée de ses principes laïcs.

Les lecteurs que ces différentes notions intéressent consulteront avec profit la revue "Panoramiques" n°20, intitulée "Comment peut-on être Franc-Maçon" et qui procède à une analyse neutre et compétente du phénomène maçonnique.
Tribune de Genève

nico
Invité


Revenir en haut Aller en bas

GENEVE

Message par LAWAKER le Ven 19 Aoû 2005 - 21:32

tu as le mérite et la franchise de dire que tu es dans la police !c'est totu à ton honneur !seulement tu prend su ngrand risqe en te connectant et en t'inscrivant à ce site que tu dois savoir surveiller!

alors un conseil,dépèche toi de quitter ce site CAR LE N.O.M ne fait pas de cadeau à la police car satan abandonne toujours ceux qui lui font obstacle ou ne le servent pas !


LAWAKER

LAWAKER
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Genève, fief Franc-maçonnique.

Message par Charles-Edouard le Lun 20 Nov 2017 - 7:03

Je "dépoussière" un article du forum qui date de 2005! (que j'ai trouvé via google) avec ceci:

A Genève, on trinque aux 300 ans de la franc-maçonnerie

Un groupe de recherche de la plus grosse obédience de Suisse, Alpina, a organisé pour la première fois un colloque ouvert au grand public.

Bienvenue au colloque franc-maçonnique organisé par le groupe de recherche Alpina (le GRA, pour les intimes), placé sous les auspices de la Grand Loge Suisse Alpina, soit la plus grande obédience suisse, forte de quelque 4000 membres et seule reconnue par la franc-maçonnerie internationale.

«C’est le premier colloque à Genève que nous ouvrons aux profanes, autant dans le public que parmi les orateurs»

Source et suite:
https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-trinque-300-ans-francmaconnerie/story/15454976

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17478
Age : 35
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genève, fief Franc-maçonnique.

Message par Isabelle-Marie le Ven 1 Déc 2017 - 23:28

@Charles-Edouard a écrit:Je "dépoussière" un article du forum qui date de 2005! (que j'ai trouvé via google) avec ceci:

A Genève, on trinque aux 300 ans de la franc-maçonnerie

Un groupe de recherche de la plus grosse obédience de Suisse, Alpina, a organisé pour la première fois un colloque ouvert au grand public.

Bienvenue au colloque franc-maçonnique organisé par le groupe de recherche Alpina (le GRA, pour les intimes), placé sous les auspices de la Grand Loge Suisse Alpina, soit la plus grande obédience suisse, forte de quelque 4000 membres et seule reconnue par la franc-maçonnerie internationale.

«C’est le premier colloque à Genève que nous ouvrons aux profanes, autant dans le public que parmi les orateurs»

Source et suite:
https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-trinque-300-ans-francmaconnerie/story/15454976

Merci @Charles-Édouard, la science associée à cette culture maçonnique, avec son amour de la pompe, des rites et pratiques initiatiques qui n'ont rien à voir avec de l'ésotérisme chrétien puisque le christianisme n'est pas ésotérique (au contraire il révèle ce qui était resté caché et occulte) révèle son vrai visage : pur orgueil de l'esprit.

Comme l'énonce ce passage de Maria Valtorta :

"Jésus dit :

Il est inutile de parler de pouvoir politique et de pouvoir de la terre. Tout au plus, vous pouvez donner au premier le nom de pouvoir humain et au second celui de science humaine. Et si le pouvoir de par lui-même produit des rebelles, la science, lorsqu’elle est uniquement humaine, corrompt sans susciter la révolte et entraîne à leur perte un nombre infini d’adeptes. Combien se perdent par l’orgueil de l’esprit qui leur fait mépriser la Foi et tuer l’âme par l’orgueil qui sépare de Dieu !  

         
Au dernier jour, je moissonnerai les moissons de la terre, mais il y a déjà un moissonneur parmi vous. Et c’est cet esprit du Mal qui vous fauche et fait de vous, non pas des épis de blé éternel, mais de la paille pour les demeures de Satan.

         
 Une science, une seule science est nécessaire. Je le répéterai mille fois : connaître Dieu et le servir, le connaître par les choses, le voir dans les évènements et savoir le distinguer de ses antagonistes pour ne pas tomber dans la perdition. Au lieu de cela, vous vous préoccupez d’augmenter le savoir humain au détriment du savoir surhumain.  

Je ne condamne pas la science. Je suis même heureux que l’être humain approfondisse par son savoir les connaissances qu’il a accumulées, pour pouvoir me comprendre et m’admirer toujours davantage dans mes œuvres. Je vous ai donné l’intelligence pour cela. Mais vous devez vous en servir pour voir Dieu dans la loi de l’astre, dans la formation de la fleur, dans la conception de l’être, et non vous servir de l’intelligence pour violenter la vie ou nier le Créateur.      

Rationalisme, humanisme, philosophisme, théosophisme, naturisme, classicisme, darwinisme, vous avez des écoles et des doctrines de tous les genres et vous faites grand cas de toutes, bien que la vérité y soit dénaturée ou supprimée. Il n’y a que l’école du Christianisme que vous ne voulez pas suivre ou approfondir.

C’est du reste une résistance naturelle. En approfondissant la culture religieuse, vous seriez obligés ou de suivre la Loi, ce que vous ne voulez pas faire, ou de confesser ouvertement que vous voulez piétiner la Loi. Et cela aussi, vous ne voulez pas le faire. Par conséquent, vous ne voulez pas devenir savants dans la science surnaturelle.      

Mais pauvres sots ! Que ferez-vous de vos petites écoles et de vos petits mots quand vous aurez à subir mon examen ? Vous avez éteint en vous la lumière infinie de la vraie science et vous avez cru éclairer vos âmes avec des succédanés de lumière, comme de pauvres fous qui prétendraient éteindre le soleil et faire un nouveau soleil avec beaucoup de petites lanternes. Mais même si le brouillard cache le soleil, le soleil est toujours dans le firmament. Mais même si par vos doctrines vous créez des brouillards qui voilent le savoir et la vérité, la vérité et le savoir demeurent puisqu’ils viennent de moi qui suis éternel.        

Cherchez la vraie sagesse et vous comprendrez la science comme elle doit être comprise. Débarrassez vos âmes de toutes les superstructures artificielles et érigez-y la vraie Foi.         

           
Comme les flèches d’une cathédrale spirituelle, la science, la sagesse, l’intellect, la force, l’humilité et la continence s’y élèveront, car le vrai savant sait, non seulement ce qui est humainement connaissable, mais aussi la plus difficile des choses : se dominer dans les passions de la chair et faire de sa partie inférieure le piédestal pour élever son âme et lancer son esprit vers les Cieux, à ma rencontre, moi qui viens et suis en chaque chose et qui aime être le Maître véritable et saint de mes frères et sœurs."      

   http://www.maria-valtorta.org/Quaderni/430822.htm

avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2689
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum