Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

L'Eglise de Jean Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -54%
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain ...
Voir le deal
41 €

L'Eglise de Jean

Aller en bas

L'Eglise de Jean Empty L'Eglise de Jean

Message par Gaëlle le Dim 25 Avr 2010 - 22:34

Un site remarquable sur l'Eglise de Jean, ci-dessous.
En voici un extrait :


Dans les pas de l’Apôtre et Évangéliste Saint Jean

Pour Saint Jean, aucune trace de beauté ne le laisse insensible. Chaque onde qui fait vibrer ses facultés mystiques lui apporte en même temps le message de Son Seigneur, qui donne à tout un sens si profondément personnel.

Je suis la source d’eau vive…

Je suis la lumière…

Je suis la route …

Je suis le pain…

Je suis la pierre…

Je suis la porte…

Je suis la fleur des champs…

Par ses réactions devant la belle nature, Jésus nous en donne l’intelligence et nous situe dans l’optique où nous devons la regarder. C’est Lui-même, éternelle Sagesse, « reflet de la lumière éternelle, miroir sans tache de l’activité de Dieu, image de son excellence » qui, devant s’incarner, s’est préparé un « Temple » digne de lui, un cadre magnifique pour le « Visage » qu’il est de la substance du Père.

Dans l’Eglise Mystique de Saint Jean, il y a plus que la gloire lumineuse qui remplissait la Tente de réunion, ou le Sanctuaire du Temple de Salomon à Jérusalem : Jésus-Eucharistie y demeure et avec Lui toute la Trinité, le Palais du Roi des Rois.

Sous le toit de l’Eglise Mystique (Spirituelle), la Sainte Hostie est à honorer plus que l’agrément ou le désagrément des us et coutumes de toute autre Communauté Ecclésiale. L’Eglise Mystique de Saint Jean est axée sur l’Eucharistie, centre de notre vie.

La liturgie est une préfiguration de celle, grandiose, du Ciel que nous décrit Saint Jean dans l’Apocalypse. Nous qui aimons à vivre déjà les temps futurs, devons aimer cette anticipation.

L’allure protocolaire d’un Rituel ne nous masque pas la vivante réalité, car le Sacrifice de la Croix, l’Eucharistie, se perpétue sous nos yeux et bien que le Christ soit glorieux, il nous est facile d’évoquer la Cène et le Calvaire.

Source : http://missionsaint-jean.blogspot.com/

---------------------------------------------------------------------------------

Lilia non laborant neque nent.


Gaëlle
Gaëlle
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1003
Age : 67
Localisation : Beauraing - Belgique
Inscription : 26/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

L'Eglise de Jean Empty Re: L'Eglise de Jean

Message par Gaëlle le Dim 25 Avr 2010 - 22:47

Précisions théologiques figurant sur le site nommé ci-dessus :


L'Eglise a été fondée par le Seigneur Jésus-Christ. Chaque dimanche par le Credo, nous affirmons qu'elle a été fondée UNE.

Cette unité ne s'exprime aucunement par le biais d'une organisation unique, dictatoriale et bureaucratique.

Les premiers siècles de l'Eglise nous ont montré l'idée apostolique de cette "organisation" des communautés Chrétiennes; et c'est ce schéma qui est à la fois véritablement catholique et seul respectueux du désir comme du vouloir de Jésus Christ.


L'Eglise de notre Maître a été fondée par Lui-même sur la Foi que l'Apôtre Pierre confessa le premier, et non sur sa propre personne. C'est l'explication qu'en donnèrent mille ans d'histoire de l'Eglise ainsi que l'exégèse des pères de l'Eglise pendant les cinq premiers siècles; parmi eux Saint Cyril d'Alexandrie, Saint Hilaire de Poitiers, saint Jean Chrysostome et bien d'autres. Nous croyons donc que le Christ a institué son Eglise visible dont il est le CHEF UNIQUE. Prolongeant son oeuvre, l'Eglise continue dans le temps la présence du Verbe Incarné. Par elle, la vie divine est communiquée aux âmes. On a souvent présenté l'Eglise comme "le corps mystique de Jésus Christ". C'est une très heureuse expression.

Jésus Christ a également fondé son Eglise en envoyant aux nations le collège des douze Apôtres qui avaient été choisis par Lui. Ces Apôtres étaient revêtus d'un triple pouvoir d'enseignement (prédication de l'Évangile), d'Ordre (administration des sacrements, direction des fidèles) et de sanctification.

Conformément à l'enseignement constant de l'Eglise, nous croyons que les pouvoirs des Apôtres ont été transmis aux Évêques leurs successeurs dans la suite des temps. Les ministères sacerdotaux subviennent donc aux besoins des âmes pour édifier perpétuellement le Corps du Christ qui est l'Eglise.

LES PATRIARCATS APOSTOLIQUES

Les Apôtres ont donc répandu et prêché la Foi chrétienne. Ils ont groupé des fidèles et proposé des prêtres et des diacres aux églises qu'ils fondaient, en gardant la haute direction par dévers eux. Cependant les Apôtres communiquèrent bientôt la plénitude de l'Ordre à des disciples particulièrement aptes. Ces derniers se fixèrent dans les régions évangélisées ou à évangéliser et rayonnèrent à partir de ce point impact.

En résumé, les documents de la primitive Eglise prouvent que les Apôtres ont institué la dignité hiérarchique supérieure, connue plus tard sous le nom d'épiscopat, en élevant certains disciples à la plénitude de l'Ordre, et en leur communiquant, soit immédiatement, soit avant de mourir le pouvoir d'ordre, confirmant le pouvoir de juridiction, ou mission divine, dont ils étaient les dépositaires. Les évêques sont donc institués pour continuer la mission munis des pouvoirs dont Jésus Christ avait investi le collège apostolique en vertu de sa puissance divine. C'est dans ce sens qu'ils sont aussi appelés "successeurs des Apôtres".

C'est ainsi que furent fondés les patriarcats apostoliques ; le Concile de Chalcédoine établit leur nombre à cinq. Certes le choix de certaines villes comme sièges des dits patriarcats avait provoqué de vastes remous politiques, mais le concile de Calcédoine vit la fin de ces disputes. En effet, pour des raisons évidentes de commodité, les sièges patriarcaux avaient été érigés au cœur des capitales du monde grec ou romain d'alors.

La hiérarchie des cinq patriarcats qui fut définitivement fixée par le concile de Calcédoine en 421, n'implique aucunement la domination d'un patriarcat sur un autre, et encore moins la domination de l'un d'eux sur tous les autres. La présence toute protocolaire donnée à la vieille Rome se basait sur le seul fait que cette ville était alors la capitale de l'empire. Des cinq Patriarcats, celui d'Antioche qui était le seul au début à porter ce nom était le plus vaste en territoire et en nombre d'habitants.

LE PATRIARCAT D'ANTIOCHE

La première fondation de Saint Pierre fut effectivement celle d'Antioche. En effet LE QUIEN l'écrit très clairement dans "Oriens Christianus" (t. 2ème col. 1357-1408):
" Saint Pierre (précise-t-il) établit son premier siège apostolique à Antioche, en l'an 38 et depuis lors, une succession ininterrompue d'Évêques a transmis les pouvoirs de l'Apôtre jusqu'à nos jours."

Le Patriarcat d'Antioche a au cours de l'histoire subi comme toutes les fondations Chrétiennes un certain nombre de vicissitudes. Malgré ces vicissitudes, qui d'un patriarcat puissant, l'amenèrent à devenir un centre ecclésial plus modeste, le siège d'Antioche obtint également toutes les joies surnaturelles, ainsi que toutes les fluctuations de la lente mais providentielle maturation de toutes les saintes églises locales qui composent l'unique Eglise de Jésus Christ.

Après avoir été le Patriarcat le plus vaste en territoire et en nombre d'habitants, Antioche subit beaucoup de persécutions jusqu'à devenir beaucoup plus restreint quant au nombre de ses fidèles. Il n'en a pas moins essaimé dans plusieurs parties du monde, "rattrapant" pourrait-on dire, la perte de son territoire par sa grande influence missionnaire. Il a donné naissance au renouveau de l'Eglise primitive en Occident à l'époque où le vrai œcuménisme n'était ni connu, ni pratiqué.

MISSIONS OCCIDENTALES CREEES PAR LE PATRIARCAT D'ANTIOCHE

Vers la fin du siècle dernier, le Patriarche d'Antioche de l'époque Sa Béatitude IGNACE PIERRE III (connu auparavant sous le nom de Mgr BEDROS avec la charge d'Evêque d'EMESA) conçut un grand projet, très en avance sur les conceptions de son époque. Il s'agissait d'impulser un mouvement pour la réunion de la Chrétienté. S.B. Ignace-Pierre III travaillait déjà à ce projet, à l'époque où il n'était encore qu'Évêque d' EMESA, encouragé par le Patriarche auquel il succéda, S.B. IGNACE-JACQUES III (Mgr MOHORAN).

Il consacra donc plusieurs Évêques dont deux portugais Mgr Paul ATHANASIUS , et Mgr Jules François Xavier ALVAREZ. Il nomma ce dernier Archevêque de Ceylan, à la tête d'une Eglise Catholique indépendante.

Cette volonté chrétienne d’œuvrer pour l'unité du monde catholique se rencontra avec l'idéal similaire du prêtre Joseph René VILATTE. Ce prêtre Vieux-Catholique de l'Union d'Utrecht rassemblait une bonne communauté en Amérique du Nord. Il avait été ordonné prêtre par Mgr Herzog, évêque Vieux-Catholique de Berne. Sa communauté était protégée amicalement par la charité de l'archevêque orthodoxe gréco russe WLADIMIR de San-Francisco. Aussi lorsqu'il fut élu par ses fidèles à la charge de l'épiscopat, il fut dirigé vers le Patriarche d'Antioche, S.B. IGNACE PIERRE III.

Ce dernier par une Bulle, datée du Monastère de MARDIN, le 29 décembre 1891, autorisait ses propres évêques (consacrés par lui-même) Julius ALVAREZ et ATHANASIUS, à consacrer le prêtre Joseph René VILATTE à l'ordre de l'épiscopat. Mgr VILATTE, prit également le nom de MAR TIMOTHEUS Ier, pour se conformer aux traditions propres au Patriarcat antiochien.

Missionnaire et voyageur infatigable autant que dynamique, Mgr VILATTE fonda les missions d'Amérique, d'Europe et d'Afrique. Dans l'organisation du culte chrétien et du service de Dieu, il a toujours voulu se "faire tout à tous" à l'exemple de Saint-Paul. Il n'imposa donc pas à ses missionnaires la divine Liturgie d'Antioche mais il leur recommanda de se servir des Liturgies déjà existantes, si celles-ci présentent de parfaites garanties de dignité et de validité canonique.

Malgré ses privilèges d’autocéphale, il ne cherchera jamais - alors qu'il en avait le droit - à ériger les églises fondées en Patriarcat. Il est vénéré comme un grand missionnaire. Après avoir démissionné pour des raisons de santé, il mourut en France au monastère de Pont Colbert en 1929, entouré de l'estime et de l'affection de tous.

Son oeuvre devait rencontrer en même temps que des difficultés propres à toute entreprise divine, la bonne volonté des prêtres et des fidèles recherchant le même idéal exigeant que lui. Le tout donna lieu à une filiation épiscopale, comme à la fondation de communautés nombreuses, grâce à la succession épiscopale incontestablement valide de Mgr VILATTE.

-----------------------------------------------------------------------------------

Lilia non laborant neque nent.
Gaëlle
Gaëlle
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1003
Age : 67
Localisation : Beauraing - Belgique
Inscription : 26/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

L'Eglise de Jean Empty Re: L'Eglise de Jean

Message par Gaëlle le Dim 25 Avr 2010 - 23:03

Désolée, je viens de m'apercevoir que j'ai fait un doublon avec le titre : 'L'Eglise de Jean'.

Merci au modérateur qui voudra bien faire le nécessaire ; ce serait mieux de commencer ce fil par ce que j'ai écrit ce soir et de mettre ensuite les documents de septembre.

Dans la Joie du Seigneur,
Gaëlle

--------------------------------------------------------------------------------------

Lilia non laborant neque nent.
Gaëlle
Gaëlle
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1003
Age : 67
Localisation : Beauraing - Belgique
Inscription : 26/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

L'Eglise de Jean Empty Association Saint Jean et Saint Pierre

Message par Gaëlle le Lun 26 Avr 2010 - 12:28

Pour la France et la Belgique :

Ce que nous sommes !

Association Saint Jean et Saint Pierre
Chapelle Notre Dame
Son Excellence Monseigneur Jean Frémont
32 Rue Louis Poterat
F 76100 ROUEN -France

Tel. 33.02.35.03.18.25 - Urgences – Décès Tel. 33.75.31.07.98

La Chapelle Vieille Catholique Latine est Apostolique.


Elle reste fidèle aux Rites de la Liturgie
Traditionnelle (Saint Pie V avec chants grégoriens).

Elle peut conférer la prêtrise à des hommes mariés dignes du ministère conformément à l’enseignement des apôtres.

Le consécrateur de Monseigneur Jean Frémont, Monseigneur Philippe Laurent De Coster a reçu ses successions apostoliques oecuméniques de Monseigneur Roger Caro et de Monseigneur
Bertil Persson. Successions Apostoliques qui se rapportent à Antioche et Rome principalement, donc d’une validité incontestable.

Ce qui fait que tous les sacrements administrés à la chapelle
ne peuvent être mis en doute par l’Eglise Romaine.

De même que tout Chrétien participant au culte a droit après avoir demandé pardon à Dieu de ses fautes de recevoir le sacrement de l’Eucharistie. Par celui-ci Jésus vous apporte la guérison
spirituelle en vous comblant de lui.

L’association est régie par les lois (France) du 1er juillet 1901 – 9 décembre 1905 et 2 janvier 1907. Elle est assimilée aux associations reconnues d’utilité publique et bénéficie des
dispositions des articles 238 bis vous donnant droit à une déduction d’impôts suite à votre don, l’article 795 apporte l’exonération des droits de succession du code général des impôts.

Son but, aider moralement, conseiller, écouter et guider les personnes qui viennent se confier :

Problèmes familiaux, sociaux, détresses, angoisses, grossesses, examens, scolarité, permis de conduire, cheptel. Pour les ennuis de santé consultez votre médecin traitant.

Si vous connaissez des personnes qui ont besoin de se confier,qu’ils prennent rendez ou écrivent en joignant une photo où mèche de cheveux et en indiquant leur date de naissance
(joindre une enveloppe timbrée à l’adresse indiquée ci-dessus.)

Pour la France : C.C.P. Rouen 37.31.06D Association Saint Jean et Saint Pierre.

Pour la Belgique :
Monseigneur Philippe Laurent De Coster, Archevêque Emérite

Contact :

http://www.haguratelier.com/Chapelle_Rouen.html

----------------------------------------------------------------------------------

Lilia non laborant neque nent.
Gaëlle
Gaëlle
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1003
Age : 67
Localisation : Beauraing - Belgique
Inscription : 26/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

L'Eglise de Jean Empty Re: L'Eglise de Jean

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum