Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Ecologie, manipulation et totalitarisme Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à ...
Voir le deal
9.99 €

Ecologie, manipulation et totalitarisme

Aller en bas

Ecologie, manipulation et totalitarisme Empty Ecologie, manipulation et totalitarisme

Message par invité1 le Dim 7 Mar 2010 - 19:07

Pascal Bernardin vient de publier son troisième ouvrage "la passion de l'Eglise" diffusé chez DPF ou Editions Notre Dame des Grâces; BP 19, 06340 DRAP

... voici un extrait de cet ouvrage antimondialiste....



P. Bernardin montre bien que les techniques de manipulation psychologique, qui ne se distinguent guère des techniques de lavage de cerveau, sont utilisées à tout niveau. Les élèves en sont naturellement les premières victimes. Mais les enseignants et le personnel administratif (directeurs, etc) ne sont guère épargnés.

Cette révolution silencieuse et totalitaire veut faire des peuples des masses ignorantes et soumises. Elle illustre de manière exemplaire la philosophie manipulatoire et dictatoriale qui sous-tend le Nouvel Ordre Mondial et les modes d'action subtils et indirects, mais d'autant plus puissants, qu'il utilise. On comprend que P. Bernardin ait conclu que son ouvrage pourrait s'intituler également « Abrégé d'Esclavagisme »....

Il semble que cette stratégie ait été appliquée dans d'autres domaines, notamment dans celui qui fait l'objet du deuxième volume de P. Bernardin : « L'Empire Ecologique ou la Subversion de l'Ecologie par le Mondialisme ». L'auteur écrit à propos de ce livre très important : « La disparition du communisme et la promulgation simultanée du Nouvel Ordre Mondial semblent s'être produites sur un vide idéologique absolu. Pourtant l'Empire Mondial qui s'édifie sous nos yeux ne saurait se priver du ciment idéologique qui pourra seul assurer sa pérennité. Les organisations internationales, dont le pouvoir augmente chaque jour, doivent d'autre part légitimer leur existence et la disparition progressive des Etats. Or, une idéologie révolutionnaire a émergé silencieusement. L'Ecologie, subvertie et détournée de sa fin première, véhicule une conception totalitaire de la nature et du monde. L'homme y est considéré comme un élément du Tout et doit se soumettre aux impératifs du développement « durable ».
Ce renversement de perspective le prive de la dignité naturelle et fraie la voie aux deux principaux mouvements totalitaires de notre époque : le Mondialisme et le Nouvel Age. Simultanément, on met en exergue les 'problèmes écologiques globaux', tels l'effet de serre et le 'trou' dans la couche d'ozone, qui imposeraient une collaboration de toutes les nations sous le contrôle d'institutions internationales et d'un pouvoir mondial fort. Cette nouvelle conception qui fait passer du local au global, du national à l'international, de l'homme à la Nature, nie l'individu face au Tout, les Etats face aux institutions internationales et la société face au pouvoir. Ainsi voit-on apparaître les prémisses idéologiques de l'Empire Ecologique, dernier avatar du totalitarisme.

L'auteur s'appuie également dans cet ouvrage sur les publications officielles d'organisations internationales et l'on ne peut que constater que les conséquences révolutionnaires de ce renversement de perspective s'exercent dans tous les domaines : politique, économique, démographique, mais surtout spirituel, religieux et éthique.
La perestroïka et la disparition du communisme, loin d'avoir marqué l'échec de la Révolution, ont permis au contraire d'effectuer la synthèse entre le communisme et le grand capitalisme et ont fait converger toutes les forces révolutionnaires : communistes, mondialistes et « humanistes ».

Article extrait de la revue "Sous la Bannière"

invité1
Combat avec Sainte Marie

Messages : 1533
Inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum