Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -39%
Nike Vista Lite SE – chaussure pour femme
Voir le deal
73 €
Le Deal du moment :
Amazon Music HD offert pendant 3 mois
Voir le deal

Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Vaccin COVID : le Passeport vert crée déjà l’apartheid en Israël. Et bientôt en UE…

Message par Maurice d'Elbée Jeu 11 Mar 2021 - 15:28

Israël s’est rapidement transformé en pays de ségrégation qui discrimine à l’égard des personnes qui n’ont pas reçu la vaccination expérimentale COVID-19, selon des citoyens israéliens qui appellent à l’aide sur les plateformes médiatiques.

« C’est très fort, ce qui se passe ici en Israël. Je ne sais pas à quel point vous le percevez », a déclaré Ilana Rachel Daniel dans une vidéo publiée le 3 mars sur Bit Chute. « C’est affreux. C’est une situation très, très, très effrayante. » « Ils sont en train de faire ce passeport vert par lequel la moitié de la population ne pourra pas entrer dans les théâtres, les centres commerciaux ou toutes sortes de choses, à moins d’avoir été vacciné. Ils créent un apartheid médical », dit-elle.

Dans le cadre d’un programme appelé « Operation retour à la vie », le système du « Passeport vert » limite l’entrée aux gymnases, théâtres, hôtels, restaurants, universités et écoles secondaires enregistrés aux seuls détenteurs d’un passeport de vaccination scannable.

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2021/03/vaccin-covid-le-passeport-vert-cree.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/jeannesmits+(Le+blog+de+Jeanne+Smits)
Maurice d'Elbée
Maurice d'Elbée
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 817
Inscription : 06/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par Isabelle-Marie Ven 12 Mar 2021 - 15:05

"L'avocate Ruth Makhachovsky a déclaré à Israël News: "L'expérience que Pfizer mène dans l’État d'Israël a été menée en violation du Code de Nuremberg, qui appartient au droit pénal international et est sous la juridiction du tribunal de La Haye. Nous attendons maintenant une décision."

Lien vers le procès:

https://israel-news.co.il/archives/24845

La plainte a été reçue à La Haye"
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6625
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par PiotrM Ven 12 Mar 2021 - 19:11

Y'a-t-il la traduction?

PiotrM
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 99
Localisation : Pologne
Inscription : 27/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par Philippe-Antoine Ven 12 Mar 2021 - 19:43

(Traduction Google)

Un procès a été déposé devant le tribunal de La Haye pour arrêter les vaccins compulsifs en Israël
Semaine 1 avant Actualités , flashs

Une plainte a été déposée devant le Tribunal de La Haye par l'avocat Ruth Makhachovsky et l'avocat Arie Suchowolski sur la question: Violation du code de Nuremberg par le Gouvernement israélien et d'autres parties
Ruth Kiryati 21 Adar 5731 | Vendredi 5 mars 2021 | Système d'information d'Israël

L'organisation «People of Truth» a déposé une plainte auprès du Tribunal de La Haye contre le gouvernement israélien, qui mène des expériences illégales sur des citoyens israéliens, par l'intermédiaire de Pfizer. Une plainte déposée auprès du Tribunal de La Haye se lit comme suit: "Il s'agit d'une association dont les membres sont des avocats, des médecins, des militants publics et le grand public, qui ont choisi d'exercer leur droit démocratique de ne pas recevoir le traitement médical expérimental (vaccin Corona), et se sentent qu'ils subissent une pression énorme, sévère et illégale de la part du gouvernement, d'Israël, des membres de la Knesset, des ministres, des hauts représentants du public, des maires et plus encore.

Nous voulons commencer par une connaissance de base sur le sujet: le virus Corona est un traitement médical innovant, qui n'a reçu que récemment l'approbation de la FDA aux États-Unis (en cas d'urgence uniquement), une approbation non finale, avec des détails sur 22 effets secondaires des vaccins . En outre, il est clair pour tous les facteurs médicaux que la question de l'impact à long terme du traitement n'a pas été scientifiquement testée (tests et recherche), et l'impact à long terme et la sécurité du traitement sur ses receveurs sont inconnus. Il est important de noter que jusqu'à présent le corps n'a jamais été administré et que tous les vaccins précédents ont fonctionné d'une manière complètement différente, en introduisant un virus handicapé ou atténué et une excitation naturelle du système immunitaire contre lui. Comme détaillé par un virologue senior, les risques attendus dans ce traitement médical innovant sont ci-joints en Annexe 1 à ma lettre.

"Code de Nuremberg" - un code d'éthique médicale publié sur la base des lois en vertu desquelles des criminels nazis ont été jugés pour avoir mené des expériences médicales horribles pendant la Seconde Guerre mondiale, dans le procès des médecins connu sous le nom de procès de Nuremberg. Le Code de Nuremberg a ensuite constitué la base de la promulgation de la Déclaration d'Helsinki ainsi que la base de la loi sur les droits des patients en Israël. Nous avons l'intention de vous présenter et de détailler comment dans l'État d'Israël cette année, le gouvernement israélien avec ses ministres et membres de la Knesset, les maires et d'autres hauts fonctionnaires, violent la loi de Nuremberg de manière illégale et flagrante. Et les extrémistes, et malheureusement, pas seulement dans un seul aspect, mais beaucoup, trop!

UNE. Consentement conscient pour participer à une expérience médicale - Le premier principe du Code de Nuremberg est la volonté et le consentement éclairé de la personne à recevoir un traitement et à participer à l'expérience. La personne devrait exercer la liberté de choix sans l'intervention d'une entité qui exerce la force, la tromperie, la fraude, la menace, la sollicitation ou tout autre type de liaison ou de coercition. Lorsque les chefs du ministère de la Santé et le Premier ministre ont introduit le vaccin en Israël et ont commencé à vacciner les habitants d'Israël, les vaccins n'étaient pas recommandés, car dans la pratique ils participent à une expérience médicale et leur consentement est requis par le Code de Nuremberg. , et seulement quand il est devenu clair, Il a été publié pour la première fois et a également déclaré par le Premier ministre qu'il s'agissait bien d'une expérience médicale. , Et que c'était là l'essence de l'accord. Il s'agit en fait d'une expérience médicale génétique chez l'homme, réalisée sans le consentement éclairé et en vertu d'une violation grave et flagrante du Code de Nuremberg.

B. Accord Bibi-Pfizer. Après l'incident, il est devenu clair que le Premier ministre israélien avait signé un accord avec Pfizer (la société de fabrication), en vertu duquel il recevrait une énorme quantité de millions de doses de vaccins, et qu'il préférait aux autres pays, et étant donné que, les vaccins (Les résidents israéliens) seraient des «expérimentateurs» pour la société pharmaceutique. Il a été convenu que la société pharmaceutique recevrait d'Israël toutes les informations médicales confidentielles, personnelles à leur insu ou sans leur consentement préalable. De plus, il faut noter que jusqu'à présent le contenu de l'accord relatif à la plupart des résidents de l'Etat d'Israël n'a pas été publié, et c'est la transparence requise par la loi, et il a été publié dans le "black-out "/ dissimulation de nombreuses informations contenues dans cet accord. Il convient de noter et de se rappeler que nous ne vivons pas dans l'état de dictature, il est donc clair qu'un tel accord doit être soumis à une transparence totale vis-à-vis du grand public. Thérapies alternatives - En ce qui concerne le consentement éclairé au traitement médical, et sur la base des principes du Code de Nuremberg, il y a une obligation de spécifier et d'offrir au patient un certain nombre d'alternatives de traitement, détaillant le processus médical (et tout ce qui est inclus) tels que Existant dans chaque traitement, pour lui permettre de prendre une décision personnelle éclairée sur le traitement qu'il préfère. Comme indiqué, cela devrait être fait sans exercer de pression et librement en tant que personne libre.

Malgré tout ce qui précède, l'État d'Israël et le ministère de la Santé ne sont pas en mesure de présenter aux citoyens israéliens les alternatives actuellement disponibles pour le traitement de la maladie corona, qui se sont avérées efficaces et sans quelques effets secondaires et sont pas dangereux. Ils interrogent et font pression sur les citoyens (en violation flagrante du processus de consentement éclairé), cachent des informations sur les vaccins et créent une atmosphère difficile de peur et de coercition. Un quatrième principe est que l'expérience doit être réalisée pour éviter les souffrances ou les blessures physiques. Le traitement est connu pour causer de nombreux décès, blessures et dommages graves (y compris des incapacités et des paralysies) après la vaccination. Malgré ce fait, le gouvernement n’a pas ordonné d’enquêter sur cette affaire. Il est intéressant de noter que le ministère de la Santé a ouvertement reconnu que 41% du personnel vacciné, militaire, éducatif et médical souffraient d'effets secondaires graves et potentiellement mortels. Il est également étonnant qu'il n'y ait pas de rapports complets sur le nombre de morts ou de blessés, comme on pourrait s'y attendre dans un tel processus médical au profit du public participant au procès.

Un cinquième principe stipule que l'expérience ne doit pas être menée lorsqu'il y a des raisons de croire qu'un décès ou une blessure est en train de se produire. Pour une violation de ce principe, voir ci-dessus. Comme mentionné, en ce qui concerne les données sur les décès, nous, citoyens, n'entendons de bouche à oreille que sur les réseaux sociaux (par des amis, des voisins ou des parents) et non dans les médias grand public. Un autre principe est que la personne responsable de l'expérience sera disposée à l'arrêter à tout moment s'il y a une raison raisonnable de croire qu'elle entraînera des blessures, une invalidité ou la mort de l'expérimentateur. Il a déjà été prouvé que de nombreuses bonnes personnes sont mortes des suites de ces traitements, ont été blessées, sont devenues handicapées et ont souffert de paralysie. Cependant, le gouvernement israélien continue d'imposer cette dangereuse expérience aux citoyens d'Israël. Voici des publications récentes, qui illustrent les violations flagrantes et criminelles du Code de Nuremberg au nom du gouvernement, des ministres et des membres de la Knesset, des maires et des personnalités publiques, ainsi que des employeurs:

Exercez une pression économique:

L'Association des fabricants, appuyée par un avis juridique, menace de continuer à laisser sans salaire tout travailleur non vacciné. 2. Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, veut promulguer une loi qui empêchera les vaccinateurs d'entrer sur le lieu de travail. 3. Menace de refus d'allocations de chômage
Appliquer une pression sociale:

Menace d'empêcher l'accès aux loisirs, aux loisirs et aux services de la communauté 2. Les artistes, les leaders d'opinion et les représentants du public de tous les coins choisissent de faire de la propagande et, de manière agressive et insultante, offrent même des punitions et des sanctions. (MK Ayelet Shaked, MK Smutrich, ministre de la Santé Edelstein, MK Bennett, programme du matin d'Avri Gilad Mareh, du chanteur Yoram Gaon, Judy Nir Mozes et autres) Appels agressifs et annonces des compagnies d'assurance maladie, et même prise de rendez-vous pour les vaccins sans la volonté de l'assuré et plus encore.
Incitations interdites pour les vaccins:

Recevoir une nuit gratuite à l'hôtel, des jours de vacances et plus encore offerts par divers propriétaires d'entreprise à leurs employés. 2. Les réductions dans divers établissements commerciaux, privés et publics, ainsi que les avantages de la carte promus par le Premier Ministre israélien ont déclaré à plusieurs reprises que les citoyens israéliens participent à la même expérience médicale innovante au profit de tous les citoyens du monde, qui sont pas pressé d'obtenir le traitement médical ci-dessus. Allez-y et voyez les expérimentateurs israéliens, ainsi que l'accord signé par le gouvernement avec Pfizer, qui est noirci dans de nombreux endroits, et soulève des questions sur les accords que le gouvernement a conclus avec Pfizer, soulignant que les mesures actuellement utilisées contre les civils, y compris une proposition législative, non seulement le code de Nuremberg et l'autonomie de l'individu sur son corps, mais aussi la législation existante en Israël, y compris les personnes dans la dignité et une base de liberté. La loi, la loi sur la liberté d’emploi, la loi sur les droits des patients, l’égalité des chances en matière d’emploi, d’autres.
Par conséquent, et en tenant compte de ce qui précède, nous répondons en votre honneur à deux exigences principales:

Arrêtez immédiatement l'expérience médicale et les vaccinations pour le public israélien.
Ordonner au gouvernement de prendre toutes les procédures législatives qui violent le principe du consentement éclairé d'une personne pour recevoir le traitement médical décrit ci-dessus, qui nie le statut juridique en Israël et dans la démocratie israélienne, y compris en évitant la législature verte du passeport, en donnant les noms de ceux qui ne sont pas vaccinés aux autorités locales, ou à tout autre préjudice interne aux législateurs.
Prendre les mesures les plus sévères contre toute entité publique / commerciale / d'emploi qui enfreint les lois de l'État sur le travail ou d'autres questions requises pour empêcher la coercition, la coercition ou la sollicitation de vaccins, ainsi que la discrimination, contre ceux qui choisissent de ne pas recevoir les produits innovants susmentionnés soins médicaux. Nous tenons à noter qu'une copie de ce document sera également transmise aux médias du monde entier pour violation du Code de Nuremberg. Pertinent dans tous les pays du monde libre. 5. Et comme dernière remarque, il convient de noter que ce n'est que récemment qu'une décision a été prise au Parlement européen le 77/1/21, ordonnant à toutes les autorités de ne pas exercer de pression ou de sollicitation sur les personnes pour qu'elles prennent le vaccin à Corona de quelque manière que ce soit. Par conséquent, tout ce qui est bon pour les pays européens avancés l'est également pour Israël - et l'équilibre est
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 5209
Age : 68
Localisation : Var
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par andree78 Sam 13 Mar 2021 - 18:08

Une plage à Tel Aviv réservée aux personnes vaccinées.  

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Israel_green_pass
andree78
andree78
Avec l'Archange Saint Michel

Féminin Messages : 181
Inscription : 29/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par Isabelle-Marie Sam 13 Mar 2021 - 18:38

Les israéliens souffrent, prions pour eux. Un juif pratiquant de la Torah faisait remarquer à propos des dirigeants (fin de l'article) :

"Il est extraordinaire que l'État d'Israël, dont les dirigeants le présentent souvent comme la réponse à l'Holocauste, viole les accords internationaux conclus en réponse aux atrocités nazies. Ils tentent de tout justifier en suscitant la peur. Pourtant, les données montrent que cette peur est déraisonnable. Malheureusement, les dirigeants israéliens ont une longue histoire d'utilisation de la peur pour contrôler la population. Cela a toujours été leur outil favori."

Et en effet (plus haut) :

" Netanyahou l'a admis lorsqu'il a déclaré : "Dès le début du Corona, j'ai été en contact personnel avec les fabricants de vaccins. J'ai dit au PDG de Pfizer que je suis prêt pour un contrat portant sur des millions de vaccins et que vous obtiendrez les données afin que vous puissiez savoir quel est votre niveau de réussite."

En d'autres termes, Israël mène une expérience médicale sur l'ensemble de la population et fait pression sur les habitants d'Israël pour qu'ils prennent le vaccin, empêchant même beaucoup d'entre eux de gagner leur vie s'ils ne le prennent pas. Il s'agit d'une violation du code de Nuremberg, qui est un ensemble de principes d'éthique de la recherche pour l'expérimentation humaine, créé à la suite des procès de Nuremberg à la fin de la Seconde Guerre mondiale."

À quoi avons-nous vraiment été exposés ? (bitchute.com)

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

https://tidesociety.blogspot.com/2021/02/the-state-of-israel-violates-nuremberg.html
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6625
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par Isabelle-Marie Jeu 18 Mar 2021 - 12:45

Il vaut la peine de reproduire en intégralité cet article qui fait le tour des défaillances démocratiques dont le peuple d'Israël est la victime :

"La campagne vaccinale israélienne : prouesse logistique, fiasco démocratique
Steve OHANA, économiste en Israël

La campagne de vaccination israélienne est souvent présentée en dehors de ses frontières comme un grand succès sur le plan organisationnel et logistique. Si elle est incontestablement une réussite du point de vue du taux de personnes vaccinées (55% de la population totale a déjà été vaccinée d’au moins une dose, 46% des deux doses, en moins de trois mois), elle fut gravement défaillante du point de vue de la protection de la santé publique et de la qualité du débat démocratique.

I) La décision de se vacciner ou non contre la Covid doit être le résultat d’un débat éclairé et serein, fondé sur une information complète et transparente

La vaccination est un acte médical important, au plan individuel et collectif. Elle nécessite, de la part des autorités politiques et sanitaires, une attitude ouverte, prudente, transparente, et non dogmatique. Une attitude de sur-confiance, que ce soit en faveur ou en défaveur d’un vaccin, n’est pas susceptible d’apporter des résultats positifs en termes de santé publique.

Le débat scientifique et sociétal sur le vaccin contre la Covid doit porter en particulier :

   Sur le risque de contracter une forme grave de la Covid, hors vaccin, en fonction de l’âge et de la condition de santé

   Sur l’efficacité des thérapies alternatives au vaccin (ivermectine, azythromycine etc.)

   Sur le statut exact et de ce nouveau traitement médical : « thérapie génique », comme est considéré le vaccin à ARNm Pfizer/BioNTech par la Food & Drug Administration (FDA) (p.16 du document lié) ? Ou « vaccin », comme nous avons coutume de l’appeler dans le débat public ?

   Sur le recul dont dispose la science sur cette technologie

   Sur l’efficacité et les risques relatifs de l’ensemble des vaccins disponibles sur le marché

   Sur le niveau de responsabilité pris par les firmes vaccinales dans les effets secondaires éventuels

   Sur le respect de l’éthique médicale et des droits humains fondamentaux. En particulier, pour un traitement en phase de test, toute personne traitée doit être informée au préalable qu’elle participe à un test médical ainsi que des risques qu’elle prend, en vue de donner son consentement éclairé en tant que participante à ce test.

   Sur l’état d’avancée de la recherche quant à l’efficacité du vaccin et ses effets secondaires : dans quelle phase de test nous trouvons-nous ? quel recul de temps avons-nous sur les effets secondaires ? quelle est la durée de la mémoire immunitaire offerte ? y’a-t-il des évaluations indépendantes de l’efficacité et des effets secondaires du vaccin ?

   Sur les effets secondaires à court et long terme, avérés et potentiels, du vaccin, en particulier :




o Impacts potentiels sur le système immunitaire et sur la vulnérabilité à de nouvelles infections




o Impacts potentiels sur le génome humain, au sein des générations actuelles et futures




   Sur l’impact du vaccin en termes épidémiologiques :




o potentiel d’acquisition d’une immunité collective à long terme face aux variants futurs




o pression de sélection vaccinale pouvant favoriser l’émergence de variants potentiellement plus dangereux que ceux existant aujourd’hui


   Sur la balance bénéfices-risques pour chaque tranche d’âge et les différents types de conditions médicales. Il est ainsi nécessaire de confronter le risque de contracter une forme grave de la Covid au risque de subir un effet secondaire du vaccin. En effet, la vaccination peut apporter une balance bénéfices-risques positive pour les personnes qui peuvent développer des formes graves. Cependant, un principe de prudence extrême doit s’imposer lorsqu’on vaccine des personnes bien portantes et présentant un risque extrêmement faible de contracter une forme grave de la Covid, en particulier les moins de 20 ans, pour qui le risque de mourir de la Covid sur une année donnée est de 3 sur 1 million en Israël.
   Sur l’impact de la vaccination de chaque tranche d’âge de la population en termes d’utilisation des capacités de soin, et donc de possibilités d’ouverture de l’économie et du système scolaire.

II) La politique vaccinale israélienne a été défaillante à de nombreux niveaux

Examinons, à la lumière des principes énoncés précédemment, l’ensemble des défaillances de la politique vaccinale israélienne depuis décembre 2020:

   Tout d’abord, Benyamin Netanyahu utilise la campagne vaccinale israélienne à des fins électorales pour assurer sa réélection le 23 mars 2021. Ces interférences entre campagnes électorale et vaccinale ne sont pas propices à un débat transparent et honnête sur le vaccin. Le précédent tragique du vaccin Dengvaxia de Sanofi aux Philippines aurait dû pourtant servir de leçon. Le président sortant Aquino avait lancé 45 jours avant les élections de 2016 une campagne de vaccination pour tenter de convaincre les Philippins qu’il prenait à bras le corps le problème de la dengue. L’expérience médicale s’est terminée en 2017, après qu’on s’est rendu compte que les personnes vaccinées présentaient un risque plus grand de contracter la dengue que les personnes non vaccinées.
   Se pose ensuite un problème de transparence de l’information :


o Opacité sur le contrat entre le gouvernement israélien et Pfizer, qui fait craindre une capture de la politique israélienne par des intérêts privés. En particulier, Israël a donné à Pfizer l’exclusivité de l’exploitation des données médicales sur les résultats du vaccin ainsi qu’une exclusivité sur la vaccination en Israël. D’autre part, le géant pharmaceutique israélien Teva a obtenu de son côté l’exclusivité de la distribution du vaccin Pfizer en Israël.

o Absence d’information sur le caractère de « test clinique » de la campagne de vaccination israélienne. Le vaccin Pfizer étant en phase III de test jusque janvier 2023, cette absence de consentement éclairé de la part des vaccinés a justifié la plainte dont vient de se saisir la Cour Pénale Internationale à l’encontre du gouvernement israélien pour violation du Code de Nuremberg. Le gouvernement israélien a même précocement autorisé et encouragé la vaccination des femmes enceintes, avant même le lancement officiel par Pfizer du test clinique les concernant.

o Information trompeuse fournie par le ministère de la santé quant à la nature de l’approbation donnée au vaccin Pfizer par la FDA. En effet, sur son site internet, le ministère de la Santé omet de préciser que cette approbation a un caractère d’urgence uniquement.

o Absence de rapports officiels réguliers et détaillés sur les effets secondaires déjà observés du vaccin, sur le modèle de l’ANSM en France et du VAERS aux Etats-Unis. Des initiatives privées se sont donc naturellement développées pour informer le public des effets secondaires du vaccin Pfizer. Des témoignages de vaccinés victimes d’effets secondaires et de médecins décrivant anonymement ces effets se multiplient sur les réseaux sociaux mais sont rarement relayés par les hôpitaux et les grands médias.

o Absence de données chiffrées fiables sur le risque de contracter une forme grave de la Covid, avec ou sans vaccin, avant et après la seconde dose

o Absence de transparence sur la durée de la protection immunitaire offerte par le vaccin. En effet, après avoir affirmé au début de la campagne de vaccination que « l’épidémie serait terminée d’ici quelques semaines », Benyamin Netanyahu a annoncé aux Israéliens que ce ne sont pas deux doses seulement de vaccin à ARNm aux effets long terme inconnus qui seront injectés à la grande majorité de la population israélienne, mais vraisemblablement quatre doses tous les ans, ceci, dans le but, selon les mots du Premier Ministre israélien, de « la protéger contre les pandémies futures ». Ces injections à intervalles rapprochés seront indispensables au renouvellement du « badge vert », offrant aux seuls vaccinés la possibilité de sortir du territoire, ainsi que l’accès aux cafés, aux hôtels, aux salles de sport, de culte, de concert etc.

o Difficulté de mettre en place un débat contradictoire serein sur les politiques sanitaires, dans un contexte de mise au silence des voix contraires à la ligne de communication officielle du gouvernement. Le Ministre de la Santé Yuval Edelstein déclarait ainsi le 16 décembre 2020 que le vaccin Pfizer, pourtant en phase III de test jusqu’en janvier 2023, « avait été testé de toutes les manières possibles » et que « sa mission serait, dans les prochains mois, d’engager un combat contre les fake news ».

   Par ailleurs, des pressions économiques et financières à la vaccination s’exercent à tous les niveaux, allant pourtant à l’encontre des lois du pays :

o Les entreprises, municipalités, écoles, entreprises, sont soumises à des objectifs de vaccination et fournissent des incitations financières aux personnes qui se vaccinent

o Certains employés qui ne se vaccinent pas sont soumis à des pressions et sont même parfois menacés de licenciement ou de modification de leur contrat de travail. L’obligation vaccinale est déjà une réalité dans certains groupes tels que le géant de la distribution Shufersal. Mais les tribunaux prudhommaux, qui sont saisis de plaintes par milliers, ne semblent plus en capacité de faire appliquer les propres lois du pays.

o De nombreux adolescents ont été obligés de se vacciner pour obtenir le baccalauréat, épisode qui est le prélude à la vaccination déjà programmée pour l’été des enfants de moins de 16 ans, qui constituent un quart de la population israélienne.


o Les personnes non vaccinées subissent des discriminations importantes quant à leurs conditions de sortie du territoire, à l’accès à la culture, aux loisirs, à l’emploi etc. Elles sont également stigmatisées par le gouvernement et par l’ensemble de la société comme « irresponsables ».

   Enfin, des lois liberticides sont votées par un Parlement quasi-vide, dans ce qui n’est plus qu’un simulacre de démocratie parlementaire.
Le 10 mars 2021, par un vote de 5 voix pour et 0 voix contre (le Parlement israélien, appelé la « Knesset », compte 120 députés), l’assemblée plénière de la Knesset a approuvé en première lecture un projet de loi proposant d’utiliser des dispositifs de repérage électroniques (autrement dit des « bracelets électroniques ») pour faire appliquer l’isolement obligatoire des personnes de retour de l’étranger qui souhaitent s’isoler chez elles.

Par un vote de 1 voix pour et 0 voix contre, la Knesset a adopté le règlement sur le « badge vert » donnant l’accès aux salles de sport, cafés, lieux de prière etc. aux seuls vaccinés.

Dans un tel contexte, le public israélien est privé d’un débat libre et serein sur la question vaccinale. Beaucoup se vaccinent pour simplement « revenir à une vie normale » ou par pression sociale, sans être vraiment convaincus de l’intérêt du vaccin pour leur propre santé ou pour la santé publique. Beaucoup de non vaccinés, en plus d’avoir perdu leurs libertés fondamentales, doivent faire face à une attitude hostile de leurs collègues de travail ou de leur entourage proche. Dans les deux cas, la politique vaccinale introduit une souffrance morale, doublée d’une perte de confiance envers les institutions du pays.

Les plaies que cette politique vaccinale a ouvertes sont d’ores et déjà très profondes et mettront du temps à se refermer."

https://steve-ohana.medium.com/la-campagne-vaccinale-isra%C3%A9lienne-prouesse-logistique-fiasco-d%C3%A9mocratique-8c6991a1d2ea
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6625
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par azais Jeu 18 Mar 2021 - 13:42

@Isabelle-Marie a écrit:Il vaut la peine de reproduire en intégralité cet article qui fait le tour des défaillances démocratiques dont le peuple d'Israël est la victime :

"La campagne vaccinale israélienne : prouesse logistique, fiasco démocratique
Steve OHANA, économiste en Israël

La campagne de vaccination israélienne est souvent présentée en dehors de ses frontières comme un grand succès sur le plan organisationnel et logistique. Si elle est incontestablement une réussite du point de vue du taux de personnes vaccinées (55% de la population totale a déjà été vaccinée d’au moins une dose, 46% des deux doses, en moins de trois mois), elle fut gravement défaillante du point de vue de la protection de la santé publique et de la qualité du débat démocratique.

I) La décision de se vacciner ou non contre la Covid doit être le résultat d’un débat éclairé et serein, fondé sur une information complète et transparente

La vaccination est un acte médical important, au plan individuel et collectif. Elle nécessite, de la part des autorités politiques et sanitaires, une attitude ouverte, prudente, transparente, et non dogmatique. Une attitude de sur-confiance, que ce soit en faveur ou en défaveur d’un vaccin, n’est pas susceptible d’apporter des résultats positifs en termes de santé publique.

Le débat scientifique et sociétal sur le vaccin contre la Covid doit porter en particulier :

   Sur le risque de contracter une forme grave de la Covid, hors vaccin, en fonction de l’âge et de la condition de santé

   Sur l’efficacité des thérapies alternatives au vaccin (ivermectine, azythromycine etc.)

   Sur le statut exact et de ce nouveau traitement médical : « thérapie génique », comme est considéré le vaccin à ARNm Pfizer/BioNTech par la Food & Drug Administration (FDA) (p.16 du document lié) ? Ou « vaccin », comme nous avons coutume de l’appeler dans le débat public ?

   Sur le recul dont dispose la science sur cette technologie

   Sur l’efficacité et les risques relatifs de l’ensemble des vaccins disponibles sur le marché

   Sur le niveau de responsabilité pris par les firmes vaccinales dans les effets secondaires éventuels

   Sur le respect de l’éthique médicale et des droits humains fondamentaux. En particulier, pour un traitement en phase de test, toute personne traitée doit être informée au préalable qu’elle participe à un test médical ainsi que des risques qu’elle prend, en vue de donner son consentement éclairé en tant que participante à ce test.

   Sur l’état d’avancée de la recherche quant à l’efficacité du vaccin et ses effets secondaires : dans quelle phase de test nous trouvons-nous ? quel recul de temps avons-nous sur les effets secondaires ? quelle est la durée de la mémoire immunitaire offerte ? y’a-t-il des évaluations indépendantes de l’efficacité et des effets secondaires du vaccin ?

   Sur les effets secondaires à court et long terme, avérés et potentiels, du vaccin, en particulier :




o Impacts potentiels sur le système immunitaire et sur la vulnérabilité à de nouvelles infections




o Impacts potentiels sur le génome humain, au sein des générations actuelles et futures




   Sur l’impact du vaccin en termes épidémiologiques :




o potentiel d’acquisition d’une immunité collective à long terme face aux variants futurs




o pression de sélection vaccinale pouvant favoriser l’émergence de variants potentiellement plus dangereux que ceux existant aujourd’hui


   Sur la balance bénéfices-risques pour chaque tranche d’âge et les différents types de conditions médicales. Il est ainsi nécessaire de confronter le risque de contracter une forme grave de la Covid au risque de subir un effet secondaire du vaccin. En effet, la vaccination peut apporter une balance bénéfices-risques positive pour les personnes qui peuvent développer des formes graves. Cependant, un principe de prudence extrême doit s’imposer lorsqu’on vaccine des personnes bien portantes et présentant un risque extrêmement faible de contracter une forme grave de la Covid, en particulier les moins de 20 ans, pour qui le risque de mourir de la Covid sur une année donnée est de 3 sur 1 million en Israël.
   Sur l’impact de la vaccination de chaque tranche d’âge de la population en termes d’utilisation des capacités de soin, et donc de possibilités d’ouverture de l’économie et du système scolaire.

II) La politique vaccinale israélienne a été défaillante à de nombreux niveaux

Examinons, à la lumière des principes énoncés précédemment, l’ensemble des défaillances de la politique vaccinale israélienne depuis décembre 2020:

   Tout d’abord, Benyamin Netanyahu utilise la campagne vaccinale israélienne à des fins électorales pour assurer sa réélection le 23 mars 2021. Ces interférences entre campagnes électorale et vaccinale ne sont pas propices à un débat transparent et honnête sur le vaccin. Le précédent tragique du vaccin Dengvaxia de Sanofi aux Philippines aurait dû pourtant servir de leçon. Le président sortant Aquino avait lancé 45 jours avant les élections de 2016 une campagne de vaccination pour tenter de convaincre les Philippins qu’il prenait à bras le corps le problème de la dengue. L’expérience médicale s’est terminée en 2017, après qu’on s’est rendu compte que les personnes vaccinées présentaient un risque plus grand de contracter la dengue que les personnes non vaccinées.
   Se pose ensuite un problème de transparence de l’information :


o Opacité sur le contrat entre le gouvernement israélien et Pfizer, qui fait craindre une capture de la politique israélienne par des intérêts privés. En particulier, Israël a donné à Pfizer l’exclusivité de l’exploitation des données médicales sur les résultats du vaccin ainsi qu’une exclusivité sur la vaccination en Israël. D’autre part, le géant pharmaceutique israélien Teva a obtenu de son côté l’exclusivité de la distribution du vaccin Pfizer en Israël.

o Absence d’information sur le caractère de « test clinique » de la campagne de vaccination israélienne. Le vaccin Pfizer étant en phase III de test jusque janvier 2023, cette absence de consentement éclairé de la part des vaccinés a justifié la plainte dont vient de se saisir la Cour Pénale Internationale à l’encontre du gouvernement israélien pour violation du Code de Nuremberg. Le gouvernement israélien a même précocement autorisé et encouragé la vaccination des femmes enceintes, avant même le lancement officiel par Pfizer du test clinique les concernant.

o Information trompeuse fournie par le ministère de la santé quant à la nature de l’approbation donnée au vaccin Pfizer par la FDA. En effet, sur son site internet, le ministère de la Santé omet de préciser que cette approbation a un caractère d’urgence uniquement.

o Absence de rapports officiels réguliers et détaillés sur les effets secondaires déjà observés du vaccin, sur le modèle de l’ANSM en France et du VAERS aux Etats-Unis. Des initiatives privées se sont donc naturellement développées pour informer le public des effets secondaires du vaccin Pfizer. Des témoignages de vaccinés victimes d’effets secondaires et de médecins décrivant anonymement ces effets se multiplient sur les réseaux sociaux mais sont rarement relayés par les hôpitaux et les grands médias.

o Absence de données chiffrées fiables sur le risque de contracter une forme grave de la Covid, avec ou sans vaccin, avant et après la seconde dose

o Absence de transparence sur la durée de la protection immunitaire offerte par le vaccin. En effet, après avoir affirmé au début de la campagne de vaccination que « l’épidémie serait terminée d’ici quelques semaines », Benyamin Netanyahu a annoncé aux Israéliens que ce ne sont pas deux doses seulement de vaccin à ARNm aux effets long terme inconnus qui seront injectés à la grande majorité de la population israélienne, mais vraisemblablement quatre doses tous les ans, ceci, dans le but, selon les mots du Premier Ministre israélien, de « la protéger contre les pandémies futures ». Ces injections à intervalles rapprochés seront indispensables au renouvellement du « badge vert », offrant aux seuls vaccinés la possibilité de sortir du territoire, ainsi que l’accès aux cafés, aux hôtels, aux salles de sport, de culte, de concert etc.

o Difficulté de mettre en place un débat contradictoire serein sur les politiques sanitaires, dans un contexte de mise au silence des voix contraires à la ligne de communication officielle du gouvernement. Le Ministre de la Santé Yuval Edelstein déclarait ainsi le 16 décembre 2020 que le vaccin Pfizer, pourtant en phase III de test jusqu’en janvier 2023, « avait été testé de toutes les manières possibles » et que « sa mission serait, dans les prochains mois, d’engager un combat contre les fake news ».

   Par ailleurs, des pressions économiques et financières à la vaccination s’exercent à tous les niveaux, allant pourtant à l’encontre des lois du pays :

o Les entreprises, municipalités, écoles, entreprises, sont soumises à des objectifs de vaccination et fournissent des incitations financières aux personnes qui se vaccinent

o Certains employés qui ne se vaccinent pas sont soumis à des pressions et sont même parfois menacés de licenciement ou de modification de leur contrat de travail. L’obligation vaccinale est déjà une réalité dans certains groupes tels que le géant de la distribution Shufersal. Mais les tribunaux prudhommaux, qui sont saisis de plaintes par milliers, ne semblent plus en capacité de faire appliquer les propres lois du pays.

o De nombreux adolescents ont été obligés de se vacciner pour obtenir le baccalauréat, épisode qui est le prélude à la vaccination déjà programmée pour l’été des enfants de moins de 16 ans, qui constituent un quart de la population israélienne.


o Les personnes non vaccinées subissent des discriminations importantes quant à leurs conditions de sortie du territoire, à l’accès à la culture, aux loisirs, à l’emploi etc. Elles sont également stigmatisées par le gouvernement et par l’ensemble de la société comme « irresponsables ».

   Enfin, des lois liberticides sont votées par un Parlement quasi-vide, dans ce qui n’est plus qu’un simulacre de démocratie parlementaire.
Le 10 mars 2021, par un vote de 5 voix pour et 0 voix contre (le Parlement israélien, appelé la « Knesset », compte 120 députés), l’assemblée plénière de la Knesset a approuvé en première lecture un projet de loi proposant d’utiliser des dispositifs de repérage électroniques (autrement dit des « bracelets électroniques ») pour faire appliquer l’isolement obligatoire des personnes de retour de l’étranger qui souhaitent s’isoler chez elles.

Par un vote de 1 voix pour et 0 voix contre, la Knesset a adopté le règlement sur le « badge vert » donnant l’accès aux salles de sport, cafés, lieux de prière etc. aux seuls vaccinés.

Dans un tel contexte, le public israélien est privé d’un débat libre et serein sur la question vaccinale. Beaucoup se vaccinent pour simplement « revenir à une vie normale » ou par pression sociale, sans être vraiment convaincus de l’intérêt du vaccin pour leur propre santé ou pour la santé publique. Beaucoup de non vaccinés, en plus d’avoir perdu leurs libertés fondamentales, doivent faire face à une attitude hostile de leurs collègues de travail ou de leur entourage proche. Dans les deux cas, la politique vaccinale introduit une souffrance morale, doublée d’une perte de confiance envers les institutions du pays.

Les plaies que cette politique vaccinale a ouvertes sont d’ores et déjà très profondes et mettront du temps à se refermer."

https://steve-ohana.medium.com/la-campagne-vaccinale-isra%C3%A9lienne-prouesse-logistique-fiasco-d%C3%A9mocratique-8c6991a1d2ea
 Une procedure en tribunal international est en cours contre le president Macron  à la tete de cette procedure un avocat allemand ...

Car la France est dans la situation identique en ces matières .... même si pour certaines d'entre elles ne sont  qu'encore qu en prelude ... .

Donc stigmatiser Israel est insuffisant  IL FAUT APPLIQUER LES MËMES CONSTATS A CE QUE FAIT LA  FRANCE
 ET BIEN COMPRENDRE QUE LES KAPOS DE CETTE POLITIQUE SONT HELAS LA MAJORITE APEUREE ET AUSSI MEDICALE

ECOUTONS DONC  soutenons donc nos collectifs resistants :
 Reaction19.fr en matière de poursuites engagées au niveau juridique contre la politique vaccinale  effrayante que nous vivons à l'insu de tous surtout des victimes actuelles et futures
 Collectif Santé Libre et Liberte de prescrire des 30.000 medecins  sur le front des soins
 Medias qui peuvent encore  dire  que  de tout cela on peut aussi savoir  ce qu il en est et comment s'en sortir et réagr ou s'en defendre : twitter holdup ou de alexandra caude henrion , Sudradio, ihu meditarrannée , reinfocovid , leparisien  , et autres  ( Odysée )

 vous les trouverez facilement en utilisant les moteurs de recherche  sur ce forum et sur le net bien sûr

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7913
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par Isabelle-Marie Sam 20 Mar 2021 - 16:54

Les avocats à l'origine de la plainte sont interrogés dans le Debriefing de France Soir.

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Debrie10

"Publié le 19/03/2021 à 15:05

Avocats israéliens, Ruth Makhacholovsky et Aryeh Suchowolski ont déposé une plainte à la Cour pénale internationale de la Haye, pour violation du code de Nuremberg par l'Etat israélien. Elle a fait couler beaucoup d'encre : des "fact-checkers" ont tenté de la minimiser, avançant que ce qui était présenté comme une acceptation par la CPI n'était qu'un simple accusé de réception. France Soir est allé de son côté à la source et livre en exclusivité un entretien avec les principaux intéressés, qui expliquent que c'est plus engagé que cela d'après les contacts qu'ils ont eus. Ils exposent également les raisons de leur démarche et l'urgence de la situation pour les citoyens israéliens."


La vidéo de l'entretien est sous-titrée en français :  comique

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/ruth-makhacholovsky-et-aryeh-suchowolski-la-plainte-la-cour-penale

Quelques extraits qui donnent la mesure de la gravité des faits incriminés :

"Les citoyens en Israël ont reçu l'information comme quoi la vaccination était approuvée. Ce n'est pas vrai, et nous le confirmons par la brochure de la FDA et les informations que la FDA nous a fournies... Habituellement, pour approuver un vaccin, cela prend entre 10 et 15 ans. Dans le cas présent, moins d'un an après, ils avaient déjà un vaccin. Cela soulève des questions majeures. Comment peuvent-ils vacciner la population entière d'Israël quand cela ne fait qu'un an que la pandémie a commencé ? Sans avoir effectué la procédure légale d'approbation de la campagne de vaccination ? ...

...quand ils ont commencé la vaccination, personne ne savait que l'on devrait la refaire tous les six mois. Habituellement, selon le code de Nuremberg, avant de faire une expérience médicale, vous devez prévenir la personne qui va y participer de ce qu'elle va faire, de ce qui va lui arriver. Personne n'a dit aux gens qui ont été vaccinés qu'ils devraient se refaire vacciner tous les six mois pour le reste de leur vie. On leur a dit après la vaccination. Et ceci n'est pas légal. On devait prévenir les gens avant, et pas après qu'on leur ait injecté le vaccin. Et à l'avenir, nous ne savons pas si ce vaccin sera gratuit ou peut-être ils devront payer pour leur renouvellement du vaccin. Et ils n'ont jamais été prévenus, ils ne savaient pas cela...

... nous parlons d'un sujet qui est de très grande importance pour l'État d'Israël, pour le peuple juif et pour l'humanité. Car ce qui arrive en Israël arrivera dans le monde entier après... Ce qui arrive en Israël est un problème dont la portée est assez universelle et il convenait de le faire vérifier par la haute Cour Pénale, car ils font une expérience médicale sur les gens. Une large gamme d'expériences avec une nouvelle technologie sans informer la population des conséquences de cette expérience, de quoi il s'agit et en cachant les faits, en cachant les nombres aux citoyens. Ils ne disent pas aux gens qu'il y a des traitements alternatifs pour ce virus. Et ils les forcent à participer à des expériences médicales. Et nous avons pensé que ces éléments constituaient un crime contre l'humanité car vous ne pouvez pas prendre des gens et les inclure dans des expériences médicales de force et en plus sans leur dire que c'est une expérience. Et sans leur dire quelles sont les conséquences de leur participation à cette expérience médicale génétique. Je pense qu'il est très important que la Cour Pénale tranche sur ces problèmes.

Ruth : Et nous parlons ici des femmes enceintes. Nous avons entendu beaucoup de cas de femmes enceintes qui ont perdu leur enfant parce qu'elles avaient pris le vaccin. Ils veulent vacciner nos enfants ! Même la FDA n'a pas autorisé cette expérience sur les enfants et les femmes enceintes. C'est la raison pour laquelle le code de Nuremberg a été conçu au départ, pour arrêter des expériences comme celles-là. Des expériences sur les femmes enceintes, sur les enfants, sur des gens sans les informer qu'ils participent à une expérimentation.

Aryeh : Et je veux ajouter qu'il n'y a aucune justification à de telles expériences médicales car ce virus n'est pas si mortel. La plupart des gens ne ressentent pas qu'ils sont malades, ou se sentent légèrement malades. Si vous êtes en bonne santé, ils n'existe aucune raison pour que vous participiez à cette expérience médicale...

... les autorités sanitaires n'ont pas fait leur travail... ?

Aryeh : oui et c'est pas seulement qu'ils ne font pas leur boulot, ils mentent et forcent les gens à prendre le vaccin expérimental en faisant des lois comme quoi si vous ne vous faites pas vacciner, vous ne pourrez pas travailler dans certains endroits, et vous ne pouvez pas rentrer dans les universités, les théâtres, les sites de loisirs.

Ruth : Je voudrais rajouter que certains médecins que le gouvernement met en avant sur le sujet covid-19 sont en conflits d'intérêts. Ils ont travaillé comme consultants pour l'entreprise Pfizer et ont perçu de gros revenus de Pfizer. Et je pense qu'il n'est pas normal que des gens qui perçoivent des revenus de Pfizer, viennent et incitent à prendre le vaccin.

... Et aussi il n'y a pas de débat libre sur ce projet. Les médecins qui ont d'autres opinions sont censurés. Et même leur licence est révoquée !  Donc j'appelle ça "une dictature médicale" en Israël.

... vous représentez un groupe de citoyens israéliens ?

Oui oui... beaucoup de gens, nous sommes aussi en association : "l'association des Gens de Vérité" et aussi un comité de citoyens, qui enquête sur le corona et la vaccination. Nous sommes des avocats et médecins d'Israël qui avons des avis opposés et différents de ceux du gouvernement.

Et nous avons aussi un groupe de citoyens qui collectent les preuves auprès des personnes lésées. Et il y a beaucoup de personnes blessées qui viennent à notre cabinet et nous demandent de les représenter. Et ce n'est pas comme si on entendait dire que quelqu'un est lésé. On les voit !
Il y a une femme de 35 ans, mère de trois enfants, elle a pris le vaccin, car elle voulait prendre l'avion pour aller à Paris, elle a été paralysée, pour la moitié de son corps (paraplégie). Elle est en fauteuil roulant aujourd'hui. Nous rencontrons ces gens et nous essayons de documenter, avec un groupe de personnes qui font l'essentiel de cette documentation des personnes lésées... Nous avons dans notre groupe aujourd'hui pratiquement 2000 personnes. Et il y a de plus en plus d'avocats et de médecins qui rejoignent notre groupe. Tous les jours le groupe s'agrandit encore et encore, car les questions qui émergent au sujet de ce projet de vaccination sont très, très graves. Et on voit que des gens qui ont subi cette vaccination meurent, sont paralysés, ont des infections.  
Je pense que ce projet de vaccination est plus dangereux que le virus lui-même.

... et le fait est que les étudiants ne sont pas autorisés à aller à l'Université, que les employeurs empêchent les gens de travailler s'ils ne se font pas vacciner. Le fait est que l'on ne peut pas aller à la salle des sports, si on n'est pas vacciné. Vous ne pouvez pas rentrer dans les restaurants, si vous n'êtes pas vaccinés. Cela nous ramène à des temps très sombres..."
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6625
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par Isabelle-Marie Mer 31 Mar 2021 - 11:43

Jésus a pleuré sur Jérusalem, ce qui se passe dans ce pays est très grave et c'est un peu un laboratoire pour nous car les gouvernants de tous les pays semblent suivre le même agenda. Le témoignage courageux de la jeune femme le confirme (et en référence au code de Nuremberg confirme que le principe de consentement éclairé est largement violé). En cette Semaine Sainte pensons au peuple béni qui a donné naissance à ces deux merveilles que sont Jésus et Marie.  Rend grâce

Pray  



nb : pour lire la traduction française, il faut aller dans les paramètres, il y a une liste des pays qui proposent une traduction automatique (avec d'inévitables "coquilles" mais dans l'ensemble c'est compréhensible)
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6625
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par Isabelle-Marie Lun 5 Avr 2021 - 15:49

"Le magistrat italien Angelo Giorgianni vient de déposer à son tour une plainte pour “crimes contre l’humanité” devant la Cour pénale internationale. Cette plainte du fondateur de l’Organisation mondiale de la vie (Organizzazione Mondiale della Vita) s’ajoute aux recours qui ont été déposés devant le Tribunal de La Haye et la Cour suprême d’Israël, pour violations du code de Nuremberg et crimes contre l’humanité, par les deux avocats israéliens Ruth Machnes Suchovolsky et Arie Suchowolsky, du cabinet A. Suchovolsky & Co. "

« Le verrouillage et toutes les mesures connexes – ces dernières si elles sont adoptées pour des périodes prolongées et indéfinies, bien au-delà de la phase d’urgence sanitaire, afin de risquer de dénaturer l’essence même des sociétés, et c’est le cas – sont un crime contre l’humanité en tant qu’ils constituent des crimes d’emprisonnement, de torture et sont des actes causant de grandes souffrances pour la santé mentale et physique. » (
Article 7 du Statut de Rome)

C’est l’une des phrases les plus perturbantes de la plainte explosive signée par le magistrat italien et adressée il y a trois jours, mercredi 24 mars, au procureur de la CPI Mme Fatou Bensouda. « Nous vous demandons instamment d’envisager de déclarer les verrouillages et toutes les mesures connexes (mandat de masque, distanciation sociale, fermetures en cours d’écoles, d’entreprises, de bars, de restaurants, de gymnases, de musées, de théâtres et plus) comme un crime contre l’humanité. Les coûts économiques, humains, psychologiques et sociaux de ces politiques sont considérablement plus élevés que leur efficacité à sauver des vies et à réduire la propagation du virus », a écrit dans la plainte au tribunal de La Haye le Dr Giorgianni, juge civil sicilien, en tant que secrétaire général de l’Organisation mondiale de la vie.

Comme l’écrit mon collègue italien Fabio Giuseppe Carlo Carisio : « Grâce à une collaboration croissante entre le webmedia Gospa News, un portail d’information journalistique chrétien, et WLO News, la plateforme d’information de l’Organisation mondiale de la vie elle-même, nous sommes les premiers à pouvoir révéler le contenu de la plainte déjà anticipée par Gorgianni lui-même dans certaines vidéos comme “Nuremberg 2”, basée sur la violation des codes de Nuremberg qui, lors du procès historique tenu à l’automne 1946 dans la ville allemande, a coûté la peine de mort à des responsables nazis accusés de crimes contre l’humanité (24 condamnations à mort, 20 condamnations à perpétuité, 98 peines de 18 mois à 25 ans de prison). La plainte à la Cour pénale internationale est un livre blanc sur les tragédies causées par la pandémie de Covid-19, c’est un recueil statistique précis, basé sur des sources faisant autorité et internationales, des horreurs sociales dérivant des impositions des gouvernements nationaux. »

Pour tout lire :

https://jeminformetv.com/2021/04/05/coronavirus-le-juge-italien-angelo-giorgianni-a-depose-une-plainte-pour-crimes-contre-lhumanite/

L'O.M.V. ou organisation mondiale pour la vie a été fondée par le juge Angelo Giorgianni, en janvier 2021 :

https://www.worldlifeo.com/

Ils sont plusieurs grands avocats (avec des scientifiques, médecins etc.) comme Reiner Fuellmich en Allemagne, à appuyer leurs collègues israéliens et mener des actions conjointes.

Entretien avec Angelo Giorgianni (en français en allant dans les paramètres

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6625
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg. Empty Re: Vaccin Israël : plainte pour violation du code de Nuremberg.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum