Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty vaccin covid , OGM et foetus humains

Message par jacques58fan Mar 16 Fév 2021 - 17:27

@Nicolas-p Bonsoir.La source est sans doute passée ici mais je ne la retrouve plus (sur les morceaux de foetus intégrés au vaccin Zeneca)

Est-ce Madame Alexandra Claude Henrion qui l'a su?

 ******** 
serie de posts  deplacés  dans ce nouveau FIL   
motif hors sujet consacré au "pape et le vaccin"
******
jacques58fan
jacques58fan
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2248
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Nicolas-p Mar 16 Fév 2021 - 19:50

Oui elle le sait parfaitement ( je pense,  ne la connaissant pas personnellement )

Après ce ne sont pas des morceaux de foetus ! 

En fait ils utilisent des lignées cellulaires issus de foetus avortés ( moralement inacceptable car ce ne sont pas des avortements spontanés)

Lignées ensuite utilisées pour tester les vaccins.  Le vaccin lui-même n'en contient pas ( normalement )

Pour astra zenecca c'est avéré ( spoutnik aussi )

Pfizer et moderna n'en contiennent pas ( procédé chimique  pur et non biologique,)

Mais il semblerait quils y aient eu recours pour des tests precliniques ( à confirmer,  je n'ai aucune preuve ni dans un sens ni dans l'autre )
Ils n'ont aucun adjuvant non plus!

Donc si dans 5 à  10ans on est assuré de l'innocuité des vaccins à ARN Ce sera un moyen d'avoir des vaccins chimiques et non biologiques  éthiques. Comme les médicaments qui sont des molécules chimiques.

Seul sanofi pasteur développe un vaccin classique ( glycoproteique) sur cellules animales mais avec des adjuvants nécessaires. 

J'attends pour ma part ce vaccin ( si besoin, ):
Le risque des adjuvants est principalement  la réaction immunitaire locale exacerbée, les réactions locales (en tout cas limité à ma personne uniquement ) 
Je préfère largement cela a un vaccin " non éthique " avec moins d'effets secondaires...
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2042
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

jacques58fan aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Nicolas-p Mar 16 Fév 2021 - 20:13

Interview de Andrea Gambotto (interview qui est en elle même révoltante...devant tant de mépris de la vie humaine à naitre)


Elle confirme l'utilisation des lignées cellulaires et le caractère immortel de ces lignées cellulaires issus de foetus avortés  qui sont toujours issues des mêmes cellules de 1970.


Il n'y a pas de rafraîchissement. Ces lignées sont maintenues en laboratoire depuis cette période.

Cela ne change rien sur le plan moral mais depuis la création de ces lignées dans les années 70_80, période de toutes les transgressions à ce niveau, il n'y a plus eu besoin d'avoir recours à d autres lignées plus récentes. Donc on utilise pas de nouveaux foetus.

Les voies de recherche actuelles tendent à s'en passer (espérons le!) Devant les lever de boucliers ( malheureusement on est minoritaire et cela n'a pas d'impact  )  et  surtout des voies autres de recherche plus " pratique " qui espérons encore les supplanteront.


https://www.google.com/amp/s/www.levif.be/actualite/sante/que-sont-ces-cellules-immortelles-issues-d-un-avortement-des-annees-1970/article-normal-1345941.html.amp

Il est confirmé que pfizer ou moderna n'en contiennent pas (par contre ils ont bien été testé sur de telles cellules/ pourquoi ne pas l'avoir testé sur des lignées animales ?...sûrement pour aller plus vite )

Les autres sont élaborés avec ( sauf sanofi / gsk en cours )
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2042
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

jacques58fan aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mar 16 Fév 2021 - 20:44

L'institut europeen de bioethique révéle l'existence de lignées cellullaires de foetus humains avortés dans le vaccin Astra Zaneca 
 https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t45785-vaccinogm-astrazeneca-injection-cellules-foetus-et-d-adenovirus-de-chimpanze-recombinant-chadox1#479223

Commençons par le rapport RITA: il fait état d'adenovirus de chimpanzé (genome modifié de)

ces deux informations sont datées de décembre 2020 

SYNOPSIS
L’hérédité est la transmission au fil des générations des caractéristiques génétiques et épigénétiques d’une espèce. 
Le corps humain est composé de plusieurs milliards de cellules, en interaction avec autant - voire bien plus - de bactéries et de virus. Un virus fonctionne comme une seringue ; il injecte son patrimoine génétique dans une cellule hôte provoquant l’infection. Le patrimoine génétique du virus va utiliser à son profit les ressources de l’hôte pour produire les différents constituants de nouvelles particules virales afin d’assurer sa réplication.
Le SARS-CoV-2 est un virus à couronne (corona virus). Les « pointes » de sa couronne sont constituées des protéines « Spike », premier contact avec la cellule humaine. Comme le reste des constituants du virus, « Spike » est produite, conformément au patrimoine génétique du virus SARS-CoV-2, par les molécules de la cellule humaine. Les stratégies vaccinales anti COVID-19 actuelles sont fondées sur le choix de faire produire des anticorps anti-«Spike» par le sujet vacciné.  
Nous considérons ici deux des technologies vaccinales de nouvelle génération (c’est-à-dire qui n’ont jamais mises en œuvre chez l’homme auparavant) :
 « vaccin à ARNm » qui propose d’injecter une information génétique du virus (ARNm viral), pour la faire fabriquer par la cellule humaine (ex : stratégies de Pfizer-BioNTec et de Moderna);
- « vaccin OGM » qui propose d’injecter un organisme génétiquement modifié (ex : adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 de AstraZeneca). 











Laboratoires développant des vaccins géniques expérimentaux
Vaccin OGM
Cansino Biologics (CN)
Gamaleya (IN)
Beth Israël Deaconness - Johnson & Johnson (US)
AstraZeneca et Oxford
(UK)
Institut Pasteur & Thermis Merck (FR)
BeijingWantai Biological Pharmacy
(CN)
Vaccin à ARNm
Pfizer (US)
BioNTec (DE)
Moderna (US)
CureVac (EU)
Acturus (FR)
Imperial College (UK)
Morningside Ventures(FR)
Vaccin à ADN
Zydus Cadila(IN)
AnGes (JP)
Vaccin particulier
Medicago-GSK (CA-UK)
Novavax (US)
Sanofi Pasteur/GSK (FR-UK)
EpiVaccorona de Vector Institute (RU)
Dans le contexte d’une mise en œuvre de ces nouvelles technologies, cette note a pour objectif d’émettre un certain nombre d’alertes, essentiellement sur le plan génomique : 
Aucun vaccin anti-coronavirus n’a jamais été approuvé car ils peuvent déclencher un emballement de la réponse via des anticorps qui, au lieu de neutraliser, facilitent toute nouvelle infection (dite ADE), et/ou exacerbent les infections virales pulmonaires (dite ERD) 
L’accélération de production de ces « vaccins » est dangereuse, notamment compte-tenu de ces connaissances d’emballement (ADE/ERD) avec des protocoles qui ont réduit de 24mois, à 6 mois le délai d’observation des évènements indésirables graves ;
Ces vaccins sont en fait des vaccins géniques expérimentaux (à ARNm ou OGM) puisque ces produits, qui résultent spécifiquement de la technique de génie génétique, n’ont jamais été testés chez l’homme ;
L’injection de ces médicaments est nécessairement associée à la modification génétique / épigénétique du patrimoine génétique des individus sains, sans défaillance génétique particulière. Ces modifications résultent du principe même des myriades d’interactions connues au niveau des acides nucléiques, et en particulier de l’ARNm, comme des jonctions créées par la recombinaison de séquences, dans le cas d’un OGM ;
Le risque de transmission de ces modifications génétiques / épigénétiques existe. Pourtant, il n’a fait, ni ne fait l’objet d’aucune étude, d’aucun suivi ; 
Ils ciblent le fragment « Spike », qui pose divers problèmes stratégiques : sur les plans génétique, immunologique et inflammatoire.


Dernière édition par azais le Mer 17 Fév 2021 - 1:04, édité 7 fois
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mar 16 Fév 2021 - 20:51

Qu’est-ce qu’un vaccin ? Quels sont les différents types de vaccins existants ?
a/ Le vaccin en général
Selon le dictionnaire Larousse, un vaccin est une « substance d'origine microbienne (microbes vivants atténués ou tués, substances solubles) qui, administrée à un individu ou à un animal, lui confère l'immunité à l'égard de l'infection déterminée par les microbes mêmes dont elle provient et parfois à l'égard d'autres infections. » 
Le principe vaccinal est de présenter les antigènes du virus à l’organisme hôte, dans le but de déclencher une réponse immunitaire qui génére des anticorps. Le stock d’anticorps ainsi constitué devrait permettre d’éviter ou d’atténuer la maladie naturelle ou ses conséquences délétères lors d’un contact ultérieur avec l’agent infectieux. 
Quatre catégories de vaccins antiviraux sont présentées par le site de l’Inserm : 1/ vaccins vivants atténués, 2/ vaccins inactivés, 3/ vaccins sous-unitaires (fragments de microbe purifiés), 4/ et vaccins fabriqués par génie génétique, dont l’antigène est produit à partir d’un gène du microbe que l’on fait s’exprimer dans des cellules en culture. A l’exception de SinoPharm et de SinoVac qui sont des vaccins inactivés, aucun des développement récents anti-covid19 n’appartient à l’une de ces catégories. Ils appartiennent à de nouvelles générations de vaccins.
b/ Le cas particulier des  vaccins contre les coronavirus
Présenter la vaccination anti-COVID19 comme une solution miracle ne tient pas compte :
- d’une part, du cas particulier des coronavirus dont la réponse au vaccin est susceptible de déclencher une réponse immunitaire inappropriée, la maladie de l’ADE (antibody-dependent enhancement) qui augmente l’infection virale et renforce les lésions au niveau pulmonaire selon l’ERD (enhancement respiratory disease) (notamment chez le sujet âgé et notamment en réponse à des anticorps anti-Spike).
- d’autre part de l'immense diversité - imprévisible - des réponses immunitaires individuelles possibles, et du cas particulier de la complexité de la COVID-19 particulièrement mise en évidence par les récents travaux de l’équipe de Casanova
A ce jour, aucun vaccin contre des virus proches du SARS-CoV n’a été approuvé (notamment : SARS-CoV-1, MERS-CoV), tandis que des vaccins contre le VRS (Virus Respiratoire Syncytial) et la Dengue ont été suspendus, en expliquant respectivement l’échec dans Nature, et le fiasco dans Science. Cette réponse immunitaire inappropriée au niveau « anticorps » est en effet capable de déclencher un emballement délétère du système, entrainant en réponse au vaccin une morbidité élevée et parfois des décès,.
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mar 16 Fév 2021 - 20:57

A quoi correspondent ces nouveaux vaccins anti-COVID19 ?
a/ Nouvelles technologies, biotechnologie et OGM
De nouvelles technologies développées en génie génétique (« genetic engineering ») sont fondées sur l’administration de molécules d’ADN ou d’ARN[size=8]m artificiellement synthétisées avec pour objectif de contraindre un organisme hôte à produire lui-même les protéines codées par cette information génétique. L’organisme hôte est alors utilisé à des fins de production de la protéine souhaitée, comme l’insuline, l’hormone de croissance… L’information génétique reçue transforme de facto l’organisme qui les reçoit en organisme génétiquement modifié[/size]
b/ Médicaments de thérapie innovante de type ATMP
Appliquées à l’homme, ces technologies sont considérées comme des médicaments de thérapie innovante ou ATMP (pour Advanced Therapy Medicinal Products). Les médicaments de type ATMP ont les caractéristiques suivantes :

  • ils contiennent une substance active qui contient ou constitue un acide nucléique recombinant et est administré à des personnes en vue de réguler, de réparer, de remplacer, d’ajouter ou de supprimer une séquence génétique ;
  • son effet thérapeutique, prophylactique ou diagnostique dépend directement de la séquence d’acide nucléique recombinant qu’il contient ou au produit de l’expression génétique de cette séquence
  • c/ Terminologie inadaptée pour ces nouvelles technologies vaccinales Au vu de ces considérations, la grande majorité des nouveaux développements de vaccins anti-COVID19 devraient rentrer dans la catégorie ATMP. En effet, la stratégie de « vaccin OGM » repose sur les caractéristiques identiques à celles soulignées ci-dessus de la définition des ATMPs.  

La stratégie du « vaccin à ARN[size=8]m» repose sur le principe de faire produire par l’hôte une protéine de virus, c’est-à-dire de modifier génétiquement l’homme afin de lui conférer l’information qui est considérée comme manquante pour lutter contre la COVID-19. Le « vaccin à ARNm » a la particularité d’être constitué d’un acide nucléique de synthèse. [/size]
Or le mot « vaccin » ne traduit pas du tout ces notions. 
Pour permettre une compréhension plus claire pour le grand public, certains scientifiques ont proposé de remplacer le mot « vaccin » par le terme « thérapie génique ». Si ce terme a le mérite d’éclairer la compréhension du grand public, le terme « thérapie » ne traduit cependant pas que cette stratégie génique vise des individus sains. Enfin, le terme « thérapie génique » ne traduit pas non plus le fait que ces stratégies anti-COVID19 sont expérimentales car elles ont fait l’objet d’un développement accéléré (en « fast-track »), sans évaluation chez l’animal. 
Pour la suite de cette note, nous proposons donc le recours au terme « vaccin génique expérimental », en précisant s’il est à ARNm, à ADN ou OGM.
(....) 
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mar 16 Fév 2021 - 21:03

Vaccins anti-Covid19 : des « vaccins géniques expérimentaux »
Cette nouvelle technologie vaccinale doit dès lors être appréhendée sous l’angle de ce qu’elle est, à savoir un vaccin génique expérimental (administré à des personnes saines). De nombreuses préoccupations légitimes quant à la sécurité d’emploi d’une telle innovation se posent.
a/ Aucune stratégie vaccinale (traditionnelle ou innovante) n’a jamais été approuvée pour un coronaviru
Alors que le développement traditionnel d’un vaccin comprend une phase de développement pré-clinique comprise entre trois et huit ans, puis une phase d’essais cliniques pouvant durer jusqu’à 10 ans (figure 7), quelques mois seulement se sont écoulés entre les premières publications des séquences du SARS-CoV2 et les essais cliniques de phase III, dont certains résultats ont déjà été divulgués. De nombreux paramètres font défaut. Par exemple dans l’étude de Pfizer, aucune données pharmacocinétique, pharmacodynamique, génétique n’est documentée.
Le niveau de risques attendus est tel qu’une équipe de scientifiques a demandé qu’un niveau supplémentaire d’avertissement soit mis en place sous forme d’un consentement éclairé sur ces risques spécifiques, comme le public suédois aurait dû être alerté des risques de narcolepsie dans le cas des vaccins Pandemrix de GSK. Dans la compréhension actuelle et consensuelle, les vaccins anti COVID-19, en provoquant un désordre de type ADE, pourraient rendre le sujet vacciné plus à risque d’une forme sévère de la maladie que s’il n’était pas vacciné42. Le consensus est tel que la plupart des laboratoires pharmaceutiques ont d’ailleurs précisé que leurs stratégies ne permettaient pas de protéger contre la forme sévère (ou réanimatoire) du COVID-19. En particulier, ces effets délétères pourraient être d’autant plus importants lors d’injections répétées d’ARN. 
Remarque : Si le niveau idoine de consentement éclairé (éclairant notamment sur le risque d’ADE) n’est pas respecté, les Européens peuvent saisir la Convention MEDICRIME.
b/ Des essais en mode accéléré et partiels au détriment de la sécurité et de la transparence
L’accélération inédite de production de ces solutions vaccinales est associée à des études cliniques partielles. De vives critiques d’éminents scientifiques, de médecins et même d’éditeurs de journaux scientifiques (Dr Peter Doshi, UK) s’élèvent ci- et là- et s’interrogent sur la pertinence de ces essais à épargner des vies, comme à empêcher la transmission ou empêcher la survenue de cas graves, puisqu’aucun de ces paramètres n’a été étudié.
Il n’existe pas de données sur la durée de la protection vaccinale conférée, ni sur les réactions des certaines classes d’âge (essai n’incluant pas les enfants et de taille insuffisante pour évaluer l’effet sur un groupe de sujets âgés), ni sur les populations de sujets dits à risque (exclus de tous les essais effectués), ni sur des effets secondaires retardés (non répertoriés du fait de l’accélération des essais : moins de 2 mois de recul). 
Compte-tenu de nos connaissances scientifiques sur les risques d’ADE (ou ERD) (voir 3.b et 5.a), la durée de suivi des évènements indésirables graves devrait être maintenue à 24 mois. Pourtant, elle a été réduite à 6 mois.  L’efficacité rapportée pour les vaccins développés à ce jour ne précise pas si les anticorps synthétisés en réponse au vaccin vont être neutralisants, ou à défaut, comme dans la réponse ADE, peu neutralisants, voire facilitateurs d’une nouvelle infection. 
 Au stade de l’injection : 
Aucune inquiétude n’a été soulevée sur le site de l’injection. Pourtant, l’injection du vaccin dans le muscle va transformer la cellule musculaire qui reçoit l’ARNm vaccinal en présentatrice d'antigène. Or, ce rôle est habituellement dévolu à certains lymphocytes. La réponse antigénique des lymphocytes semble être dépendante d'un contexte physiologique (inflammatoire, notamment) qui est toujours mal connu, probablement soumis à des variations individuelles notables, et donc à des risques d'auto-immunité imprévisibles dont les muscles pourraient se retrouver la cible, comme dans le cas de certaines pathologies musculaires sévères. Outre les cellules musculaires, l’injection devrait résulter dans le passage direct d’une partie des particules injectées dans la circulation sanguine du fait des par lésions vasculaires. 
 Devenir des particules d’ARN: Les travaux documentant la distribution de nanoparticules lipidiques ionisables rapportent effectivement une distribution à de très nombreux tissus (foie, rate, cerveau, poumon, cœur, rein, pancreas et muscle). Ainsi, les particules injectées sont donc susceptibles de toucher n’importe quel organe. Le passage par la nanoparticule de vaccin de la barrière hémato-encéphalique n’est donc pas exclue. De même, la circulation de ces particules jusqu’aux cellules germinales (spermatozoïdes/ovocytes) est possible. Dans l’un ou l’autre cas, les conséquences pourraient être dramatiques,,,
 Dégradation de l’ARN: La dégradation de l’ARNm exogène est présentée comme rapide sans que nous ayons trouvé d’étude correspondante. La dégradation rapide de l’ARNm dans la capsule nanolipidique ne serait donc que conceptuelle. Nos connaissances scientifiques récentes précisent au contraire que la dégradation d’un ARNm est non seulement complexe selon le mécanisme de non-sense mRNA decay (NMD), et que l’ARN est robuste puisqu’il a été retrouvé dans les conditions extrêmes d’eaux usées, ce qui donne encore un argument à la robustesse de survie de l’ARN, ou de fragments, comme un ARNm.
 Choix de ciblage de « Spike »
- Sur le plan stratégique : Si le choix historique des stratégies vaccinales de SARS-CoV-1 s’est porté en 2009 sur la protéine « Spike », c’est parce qu’il était envisagé comme étant un moyen de neutraliser l’entrée du virus dans la cellule. Cependant, en l’état actuel de nos connaissances, choisir « Spike » comme stratégie vaccinale est associé au risque de développer une interférence ADE et de lésions pulmonaires sévères dues aux anticorps anti-spike. Comme il apparait dans les paragraphes qui suivent, les risques associés pour un vaccin ciblé sur « spike » apparait sous de multiples facettes.
Au niveau immunologique : L’on sait que la persistance des anticorps anti-coronavirus dans la circulation est de courte durée. En revanche, l’immunité semble, contrairement à  ce qui avait été avancé, être, elle, durable. L’immunité engendrée par les coronavirus en général repose d’avantage sur la production de cellules T mémoire,. Celles-ci seraient responsables d’une immunité à médiation cellulaire croisée (et durable) entre les différents membres de la famille des coronavirus. Or, les antigènes impliqués dans cette réponse intéressent principalement la protéine « N ». On peut ainsi s’interroger sur de la durabilité de l’immunité résultant d’une immunisation par la protéine « Spike ».
- Au niveau génétique : Parmi les séquences du SARS-Cov-2, le gène Spike semble être un point chaud d’un grand nombre de mutations. Si certaines ne modifient pas la fonction de la protéine, en revanche elles créent une diversité d’épitopes qui rend le choix de « Spike » inattendu. Ainsi, un certain nombre de publications ont proposé de porter le choix vers d’autres protéines de la capside, pour éviter « Spike ».
- Au niveau protéique : La protéine « Spike » sert d’ancrage au niveau des tissus privilégiés. Les tissus privilégiés sont ceux qui expriment à un niveau élevé des récepteurs, notamment ACE-2, qui est présent de façon prépondérante: dans les testicules, les ovaires, le placenta, les cellules de l’intestin, mais aussi le cerveau. L’autre récepteur NRP1 (neuropilin-1) est exprimé très largement dans les cellules dendritiques du système sanguin, mais aussi dans le cerveau (cortex, hippocampe, cervelet, ganglion basal), en plus des systèmes reproducteurs masculins et féminins, comme ACE2. ACE2 joue entre autres un rôle important dans les mécanismes de régulation de la pression artérielle, tandis que NRP1 est un récepteur présent notamment au sein des cellules des épithéliums respiratoires et olfactifs. Dans le cas du vaccin à ARNm, quels sont les risques encourus à ce que la protéine « Spike » produite par l’homme vacciné se lie à ses tissus cibles, notamment au niveau du cerveau ou des organes reproducteurs ? Sommes-nous assurés qu’aucun risque à plus ou moins long terme n’est encouru ? Nous n’avons aucune réponse à ces questions pourtant fondamentales car, en l’absence d’analyse scientifique, susceptible d’interférer notamment avec la fertilité des sujets vaccinés.
Au niveau inflammatoire : Les réponses immunitaires contre le Spike de SARS-CoV-1 sont remarquablement complexes. Chez certains patients présentant des réponses rapides et élevées en anticorps, une diminution précoce de ces réponses est associée à une sévérité accrue de la maladie et à un risque plus élevé de décès,,,, sans mentionner les nombreuses études sur cette réponse ADE in vitro et celle qui exacerbe la maladie pulmonaire dans des modèles animaux,,,


Dernière édition par azais le Mar 16 Fév 2021 - 21:10, édité 1 fois
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mar 16 Fév 2021 - 21:09

Existe-t-il des risques quant au principe-même de ces vaccins anti-Covid19 ?
Existe-t-il, en particulier, un risque de modification du génome post-vaccin ? 

Les principaux essais cliniques présentés à ce jour ont inclus des participants à la condition qu’ils ne soient PAS en mesure de procréer pendant toute la durée de l’essai. Ces restrictions nous ont incité à revoir les éventuels risques de modification du génome, de transmission héréditaire, voire des risques de stérilité associés.
a/ INFO CHECKS-Risques d’insertion de l’information génétique contenue dans un ARN viral, ou vaccinal, dans le génome humain
L’insertion de génome viral dans le génome humain est un phénomène connu et observable, que ce soit pour les virus à ADN, comme à ARN. Au cours de l’évolution, de nombreuses séquences génomiques d’origine virale ont été intégrées au génome humain et transmises à la descendance, au point que près de 8% de notre génome est constitué d’ADN viral. Par « endogénisation », les virus à ADN sont capables d’intégrer leur ADN viral à l’ADN de la cellule hôte grâce à une enzyme appelée « intégrase », tout comme certains virus à ARN, dénommés les rétrovirus, sont capables d’intégrer leur ARN à l’ADN viral moyennant une étape préliminaire de transformation d’ARN en ADN, par une transcriptase inverse (RT) (Figure 2). 
Peut-on envisager que -contrairement à ce qui nous est couramment présenté- l’ARN vaccinal se trouve en présence de transcriptase inverse dans les cellules des individus hôte ? Oui, on peut l’envisager raisonnablement, avec différentes sources possibles de transcriptases inverses chez le sujet déjà infecté par des rétrovirus ( ...) tels que l’hépatite C ou le HIV, et d’autres retrovirus qui ne donnent pas de symptomes existent.( tels les spumavirus ) (....) 
b/ INFO CHECK-Risque d’insertion de l’ARN/ADN recombinant vaccinal dans le génome humain 
Lorsque le génome viral s’insère dans le génome humain, il peut, selon l’endroit où il s’insère, provoquer la mutation d’un gène clé. Ce phénomène est décrit comme la mutagenèse insertionnelle. Par la suite, cette insertion peut inactiver ou modifier l’expression du gène concerné, et induire par exemple des cancers.  De nombreuses études démontrent le potentiel pathogénique de la mutagenèse insertionnelle de certains virus à ARN (dont le VIH)  ainsi que des thérapies géniques utilisant des virus pour vecteurs  (En 2002, un virus à ARN génétiquement modifié a été administré à des enfants atteints d’une immunodéficience sévère due à une mutation sur un gène particulier ...deux des 10 enfants traités ont développé une leucémie). 
En 2016, les effets génotoxiques des vecteurs viraux utilisés à des fins de thérapie génique ont conduit à conclure qu’« une connaissance approfondie de la biologie virale et des progrès en génétique cellulaire était nécessaire pour élucider la nature de la sélection des sites d'intégration des vecteurs viraux et les risques associés ». 
c/ INFO CHECKS-Risques de transmission héréditaire des insertions d’ARN/ADN vaccinal à la descendance
Du fait que des lésions au niveau vasculaires soient inévitables lors de l’injection, la circulation des particules vaccinales jusqu’aux cellules germinales est possible, et la transmission héréditaire de ces insertions ne peut être exclue.  Des cas d’insertion d’information génétique virale existent dans le génome humain, au niveau des gamètes. Par exemple, le virus Herpès HHV-6 se retrouve inséré au sein du génome d’environ 1% de la population mondiale. De même, le génome viral du VIH peut s’insérer au sein du génome de cellules testiculaires germinales chez l’homme. 
Pour conclure sur ce chapitre, via notre connaissance sur les différents modes d’interaction, il est possible que l’ARNm ou l’ADN recombinant vaccinal soit intégré dans le génome humain (notamment en cas de co-infection avec d’autres rétrovirus). 
Si l’intégration a lieu au niveau du génome des gamètes, cette mutation par insertion pourrait être transmise aux générations suivantes. 
Elle pourrait aussi être à l’origine du développement d’un cancer.
Existe-t-il des risques de modifications épigénétiques associés à ces nouveaux types de vaccins ? Questionnement éthique
a/ Importance de l’épigénétique, comme modification du génome
Comme nous l’avons vu en introduction, l’épigénétique correspond à la régulation de l’activité génique en réponse à l’environnement (infections, nutrition, stress …). Ces changements résultent en une modification de la lecture des informations portées par notre ADN, et en des modifications de nos ARN. Ces modifications peuvent être transmises entre cellules, mais aussi à la descendance, avec ou sans saut de générations. 
En réponse aux virus, et notamment au SARS-CoV-2, l’interaction épigénétique entre les informations génétiques du virus et celles de l’hôte sont d’une remarquable complexité, comme l’illustre la Figure 8. Ces interactions impliquent notamment de tout petits ARN, les microARNs, qui sont de puissants régulateurs .
b/ L’exemple de l’influence des microARNs sur le SARS-CoV-2 5   voir sur lien rapport RITA general sur un autre FIL  (...)
c/ Des « vaccins génique expérimentaux » à risque de perturber l’expression de nos gènes 
En résumé, que ce soit en interagissant avec un ensemble de molécules humaines dont des petits ARNs, ou par son propre codage d’informations non-codantes virales, les conséquences épigénétiques résultant de l’ajout d’un ARNm viral dans nos cellules sont multiples et imprévisibles. (....) 
Dans le cas des « vaccins OGM », les séquences recombinés auront les mêmes possibilités d’interaction que l’ARNm et sont susceptibles de conduire au même type de modifications épigénétiques. 
Selon ces mécanismes, l’interaction entre l’ARNm « vaccinal », ou le « vaccin OGM », et les microARNs pourrait typiquement entrainer une perturbation de la régulation génique à distance, pouvant atteindre notamment les gamètes, ce qui signifie que ces altérations de la signalisation épigénétique pourraient là encore être transmises à la descendance. 
d/ Bref survol des enjeux éthiques fondamentaux 
Au-delà de la sécurité, quel est le risque éthique encouru par l’administration d’ADN recombinant ou d’ARN exogène? 
Quels sont les risques éthiques de modification du génome et de leur transmission suivant l’administration d’ARN artificiellement synthétisé comme d’ADN recombinant 
La modification du génome est-elle un scénario envisagé et discuté ? 
Une héritabilité de ces modifications est-elle anticipée, comprise et souhaitée ?  
Ces questions sont d’autant plus importantes en France où la Convention d’Oviedo pour la protection des Droits de l'Homme et de la dignité de l'être humain à l'égard des applications de la biologie et de la médecine a été ratifiée en 1997. Cette convention visait à prévenir des dérives possibles de toutes les techniques d’ingénierie génétique. En effet, l’introduction de séquences non « naturelles » dans le génome humain, et donc non choisies par la nature, comme c’est le cas avec ces « vaccins à ARNm » et « vaccins OGM », pourrait faire encourir à l’Humanité des risques aussi imprévisibles que désastreux.  
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mar 16 Fév 2021 - 22:18

CONCLUSION ET PERSPECTIVES

En conclusion, l’arrivée sur le marché des vaccins anti-COVID19 nécessite une information transparente, complète et actuelle, qui n’a toujours pas été partagée avec le grand public, et qui lui permette notamment de comprendre la toute nouvelle classe de vaccins qui sont des « vaccins géniques expérimentaux » (table ci-dessus p 1). Alors même que l’Angleterre a débuté la vaccination de sa population et qu’on parle de vacciner en France, les personnes âgées dans les EHPAD, d’ici la fin du mois de décembre 2020, nous avons souhaité, par cette note, rendre accessibles des connaissances scientifiques actuelles, notamment en épigénétique. 
Cette note reflète l’état actuel de nos connaissances et de notre compréhension, notre but étant d’informer en transparence le grand public. Comme nous en donnons les éléments, cette campagne de vaccination anti-covid-19 avec les « vaccins à ARNm » ou « vaccins OGM » présente bien la capacité de modifier le génome des personnes vaccinés, ainsi que leur descendance, et de manière totalement imprévisible. Dans des contextes non repérables en population générale, la modification est possible au minimum au niveau épigénétique, voire par intégration à nos chromosomes. Le risque de transformer définitivement le génome de certaines cellules est donc bien réel, sans qu’aucune donnée scientifique ne permette d’écarter clairement ce risque, bien au contraire. 
Dans le cas du vaccin génique expérimental à ARNm, le sujet vacciné se trouve modifié, pouvant s’assimiler à un OGM, ou plutôt un humain génétiquement modifié, car il est transformé en « outil de production » d’une protéine virale, avec des risques de réaction auto-immune. Cette modification est présentée à tort comme « transitoire ». Pourtant, l’aspect transitoire de la modification n’est pas démontré dans le contexte des vaccins à ARNm ou OGM, ni leurs effets génétiques, ni même épigénétiques. 
Enfin, ces modifications géniques/épigénétiques pouvant avoir lieu au niveau de nos spermatozoïdes, comme de nos ovules, elles pourraient se transmettre à la descendance. Ce risque doit faire l’objet d’une discussion éthique fondamentale, large et approfondie. 
Ce rapport met en lumière l’état des connaissances scientifiques sur ces outils qui posent des questions éthiques fondamentales notamment au regard des principes de la Convention d’Oviedo, signée par la France en 1997, puis ratifiée le 13 décembre 2011, et selon lesquels « une intervention ayant pour objet de modifier le génome humain ne peut être entreprise que pour des raisons préventives, diagnostiques ou thérapeutiques et seulement si elle n'a pas pour but d'introduire une modification dans le génome de la descendance ». 
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mer 17 Fév 2021 - 0:16

Ajoutons néanmoins un élément ne figurant pas dans le rapport RITA : 


Astra Zeneca ; University of Oxford (R-U, Etats-Unis) utilise  lignées de cellules foetales dans l'élaboration de nouveaux vaccins et sa production de vaccins  
Il s'agit en particulier des lignées HEK293 (et PER.C6 pour d'autres laboratoires comme Johnson-Johnson) 



 Vaccins contre le Coronavirus et utilisation de cellules de fœtus avortés : état des lieux Publié le : 24/11/2020
 Auteur / Source : C. du Bus (IEB) ; Charlotte Lozier Institute
 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Img-resize.php?i=https%3A%2F%2Fwww.ieb-eib.org%2Fimg%2Fimages%2F2020-11%2Fimg-1606217525-667
A l'heure du développement accéléré de vaccins contre la Covid-19, il est important d'être bien informé sur la façon dont ces vaccins sont conçus puis produits et testés. Le discernement éthique s'impose en particulier quant à l'utilisation potentielle, à l'une ou l'autre étape du processus, de lignées cellulaires issues de foetus avortés. L'Institut Charlotte Lozier aux Etats-Unis propose, sur base d'une analyse rigoureuse de la littérature scientifique et de résultats d'essais cliniques, un relevé précis des sociétés pharmaceutiques qui utilisent ou n'utilisent pas de telles lignées éthiquement controversées. Son but est d'ainsi permettre au lecteur de poser des choix éclairés concernant les vaccins contre le Coronavirus.
Rappelons d'abord en quoi consiste une lignée de cellules foetales. Celle-ci s'obtient en prélevant une cellule sur un foetus (en l'occurrence, avorté) et en multipliant cette cellule en plusieurs cellules identiques. Ces cellules peuvent être cultivées et multipliées pendant plusieurs décennies, créant ainsi des "lignées cellulaires", souvent utilisées dans le cadre d'expériences scientifiques. Certaines lignées de cellules foetales remontent à plusieurs dizaines d'années et sont utilisées dans l'élaboration de nouveaux vaccins. Il s'agit en particulier des lignées HEK293 et PER.C6. L'utilisation de ces cellules ne requiert donc pas de nouveaux avortements. Elle tire son origine de d'avortements qui ont eu lieu dans les années '60, '70 et '80, indépendamment d'un objectif pharmaceutique.
La question se pose de savoir si ces lignées de cellules foetales sont absolument nécessaires à l'élaboration de vaccins, et plus particulièrement du vaccin contre la Covid-19. La réponse est non ; il est possible de développer des vaccins de façon éthique sans cellules ou sur base de cellules d'animaux, d'oeufs de poules ou de levure. C'est d'ailleurs ce que font plusieurs sociétés pharmaceutiques.
Il faut ensuite comprendre les différentes étapes de l'élaboration d'un vaccin dans lesquelles peut intervenir l'utilisation de lignées cellulaires issues de foetus avortés.
1. Phase de conception : il s'agit de la conceptualisation, des expériences préparatoires, des spécifications quant à la façon dont le vaccin va être produit.
Sociétés pharmaceutiques et instituts de recherche ayant utilisé dans cette phase des lignées de cellules issues de foetus avortés : 
- Altimmune (Etats-Unis) 
Astra Zeneca & University of Oxford (R-U, Etats-Unis)
CanSino Biologics, Inc. Beijing Institute of Biotechnology, Academy of Military Medical Sciences, PLA of China (Chine)
Gamaleya Research Institute (Russie)
- ImmunityBio et NantKwest (Etats-Unis)
Janssen Research & Development, Inc. Johnson & Johnson (Etats-Unis)
Vaxart (Etats-Unis)
Anhui Zhifei Longcom Biopharmaceutical/Institute of Microbiology, Chinese Academy of Sciences (Chine)
University of Pittsburgh (Etats-Unis)
2. Phase de production: le vaccin final est produit.
Sociétés pharmaceutiques et instituts de recherche utilisant à ce stade des lignées de cellules issues de foetus avortés :
- Altimmune (Etats-Unis)
Astra Zeneca University of Oxford (R-U, Etats-Unis)
CanSino Biologics, Inc. Beijing Institute of Biotechnology, Academy of Military Medical Sciences, PLA of China (Chine)
- Gamaleya Research Institute (Russie)
- ImmunityBio et NantKwest (Etats-Unis)
Janssen Research & Development, Inc. Johnson & Johnson Vaxart (Etats-Unis) 
- Vaxart (USA)
- University of Pittsburgh (Etats-Unis)
3. Phase de test du vaccin en laboratoire, avant qu'il ne soit largement distribué.
Sociétés pharmaceutiques et instituts de recherche utilisant à ce stade des lignées de cellules issues de foetus avortés :
- Sinovac Biotech Co., Ltd. (Chine)
- ImmunityBio et NantKwest (Etats-Unis)
Anhui Zhifei Longcom Biopharmaceutical/Institute of Microbiology, Chinese Academy of Sciences (Chine)
Medicago (Canada)
Novavax (Etats-Unis)
Moderna, Inc. avec le National Institute of Health (Etats-Unis)
Pfizer et BioNTech (Etats-Unis, Allemagne)
Sanofi Pasteur et Translate Bio (Etats-Unis, France)
Inovio Pharmaceuticals (Etats-Unis)
- Arcturus Therapeutics (Etats-Unis)
Les sociétés pharmaceutiques ne faisant usage de lignées de cellules foetales dans aucune des trois étapes sont (au jour du 10 novembre 2020, tenant compte du stade de développement des vaccins): 
- Beijing Institute of Biological Products/ Sinopharm (Chine)
Wuhan Institute of Biological Products/ Sinopharm (Chine)
Barath Biotech/ Indian Council of Medical Research (Inde)
John Paul II Medical Research Institute (Etats-Unis)
Valneva et Dynavax (France, R-U, Etats-Unis)
Institut Pasteur et Themis and Merck (Etats-Unis, France)
Shenzhen Geno-immune Medical Institute (Chine)
Merck et IAVI (Etats-Unis)
Clover Biopharmaceuticals, Inc. (Chine)
Sanofi et GSK Protein Sciences (Etats-Unis, France)
Sorrento (Etats-Unis)
University of Queensland and CSL Ltd. (Australie)
CureVac (Allemagne)
Genexine (Corée)
Symvivo Corporation (Canada)
Israel Institute for Biological Research (Israël)
NB : plusieurs sociétés pharmaceutiques n'ont pas encore franchi toutes les étapes du processus.
Le discernement éthique concernant les vaccins proposés peut s'appuyer sur différents éléments : 
- L'existence ou non d'alternatives aux vaccins élaborés sur base de ces lignées cellulaires issues de foetus avortés : si des vaccins élaborés de façon éthique existent et sont accessibles, il faut y donner priorité.
- Le degré d'éloignement, dans le temps mais surtout dans la responsabilité, entre l'avortement en question et le patient qui se fait vacciner. Par exemple, la responsabilité du patient qui se fait vacciner est faible par rapport à celle du chercheur qui utilise ces lignées cellulaires et encourage ainsi la production de lignées similaires. 
Les phases du processus d'élaboration du vaccin auxquelles ont été utilisées des lignées de cellules foetales : si le vaccin que reçoit le patient a été produit sur base de ces lignées cellulaires foetales (phase 2), son utilisation alimente la reproduction de cellules foetales. La coopération est cependant plus éloignée lorsque la société pharmaceutique n'a fait que tester certaines copies de ce vaccin sur des cellules foetales (phase 3).
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mer 17 Fév 2021 - 0:48

un article annexe "Vaccins et cellules issues de foetus avortés : quel regard éthique? 
indique: des alternatives ethiques existent (mais Astra-zeneca n'est pas sur les listes des laboratoires qui les pratiquent ni ne sont astreints aux interdictions américaines d'utiliser de nouveaux foetus pour obtenir ces lignées ) 



L'utilisation de cellules issues de foetus avortés pour produire des vaccins n'est pas nouvelle. 
Elle a cours depuis les années 60 et a déjà mené à différents vaccins, dont ceux contre la rubéole, la varicelle, l'hépatite A et le zona. Dans le cadre du développement de vaccins contre le Covid-19, ces cellules sont utilisées pour produire soit des vecteurs viraux(adénovirus) qui transporteront les gènes du nouveau coronavirus, soit la protéine de spicule du coronavirus, qui stimulera une réponse immunitaire. Les laboratoires pharmaceutiques préfèrent généralement utiliser des cellules issues de foetus plutôt que des cellules adultes qui vieillissent plus vite et cessent de se diviser. Les cellules foetales sont aussi moins susceptibles d'être contaminées par des virus ou des bactéries, ou d'avoir subi des mutations génétiques. 
Pourtant, des alternatives ne posant pas le problème éthique d'origine de ces cellules existent. Pour créer leur vaccin contre le coronavirus, les sociétés Novavax, Sanofi Pasteur, GlaxoSmithKline (GSK), et Sinovac, par exemple, utilisent des lignées de cellules dérivées de façon éthique, de provenance adulte ou animale. Selon David Prentice, directeur de recherche à l'Institut Charlotte Lozier, d'autres technologies sont disponibles pour fabriquer les adénovirus, notamment via l'usage de cellules prélevées lors d'amniocentèses. Une autre façon éthique de procéder serait d'utiliser des cellules issues de foetus décédés naturellement, et pour lesquels les parents ont consenti au prélèvement.
Près de 2 milliards de dollars ont été accordés par le gouvernement des Etats-Unis pour le développement de vaccins contre le Covid-19 dont on sait qu'ils reposent sur des cellules issues de foetus avortés. Pour rappel, depuis 2019 le gouvernement américain ne finance plus - dans ses instituts nationaux de recherche - les projets impliquant l'utilisation de tissus foetaux nouvellement obtenus suite à un avortement (une  interdiction qui ne s'étend pas aux lignées cellulaires préexistantes à la nouvelle réglementation). 
Dans la mesure où des alternatives existent, est-il justifié d'avoir recours à des cellules qui sont issues, même de façon éloignée, de foetus dont on a volontairement provoqué la mort ? Il doit être fait appel tout particulièrement à la responsabilité de ceux qui financent de tels projets de recherche, afin d'inciter le monde pharmaceutique à privilégier des moyens issus de pratiques respectueuses de la vie et de la dignité humaines. 
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mer 17 Fév 2021 - 1:44

 Ainsi le vaccin OGM  Astra Zanecca  
est triplement condamnable  d'un point de vue. ethique 

 IL utilise des foetus humains avortés ( article IEB )
 
Il utilise des adenovirus  induisant de graves conséquences en matière de modifications genetiques et epigenetiques chez les personnes vaccinées et leur descendance ( rapport RITA ) 

A cela s'ajoute que ce vaccin n'en est pas un, n'est pas homologue  mais en phase experimentale (autorisée par l'OMS, la FDA  et l'Union Europeenne à l'encontre  de tout principe de precaution en atière de prevention et de securité des populations vaccinées ) faisant des humains des cobayes de l'industrie du vaccin dépénalisé des consequences induites, en matière de deces , de consequences medicales , immunitaires et genetiques irréversibles , voire de risque d'aggravation et d'apparition de nouveaux virus recombinés  et variants plus contagieux et plus virulents 

La guerre contre l'homme et la creation 
est donc bel et bien plus que jamais totalement engagée à l'insu des populations manipulées par leurs autorités 
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Nicolas-p Mer 17 Fév 2021 - 7:38

Oui astra zenecca utilise des lignées cellulaires issus de foetus.

En plus d'être reactogene ( effets secondaires ) et d'une technologie douteuse (vecteur viral non replicatif enroulé théoriquement non intégrable )

A fuir si possible
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2042
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Desiderius Ulixes Mer 17 Fév 2021 - 8:51

et pourtant, le ministre s'est fait vacciné avec asstazenaca... et franchement, j'étais prêt à me laisser piquer (c'est une blague)... pis là, ben, vu ce que vous dites, je sais pu quoi faire  scratch

Desiderius Ulixes
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1454
Age : 58
Inscription : 04/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Nicolas-p Mer 17 Fév 2021 - 10:08

@Desiderius Ulixes a écrit:et pourtant, le ministre s'est fait vacciné avec asstazenaca... et franchement, j'étais prêt à me laisser piquer (c'est une blague)... pis là, ben, vu ce que vous dites, je sais pu quoi faire  scratch
Ça montre que ministre ou pas,  médecin ou pas...
Il n' y comprends rien. Il est mal informé ou fait confiance aveuglément. 

Au moins il est honnête dans sa démarche. 
J'espère pour lui que tout ira bien même si je ne l'apprécie guère.
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2042
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Desiderius Ulixes Mer 17 Fév 2021 - 10:13

@Nicolas-p a écrit:
@Desiderius Ulixes a écrit:et pourtant, le ministre s'est fait vacciné avec asstazenaca... et franchement, j'étais prêt à me laisser piquer (c'est une blague)... pis là, ben, vu ce que vous dites, je sais pu quoi faire  scratch
Ça montre que ministre ou pas,  médecin ou pas...
Il n' y comprends rien. Il est mal informé ou fait confiance aveuglément. 

Au moins il est honnête dans sa démarche. 
J'espère pour lui que tout ira bien même si je ne l'apprécie guère.

Vous pensez qu'il est en dehors des réseaux... ? Peut-être qu'il s'est fait vacciné à la tisane ?

Desiderius Ulixes
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1454
Age : 58
Inscription : 04/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Nicolas-p Mer 17 Fév 2021 - 10:26

Même au gouvernement il y a  des gens peu au courant. 

Oui je pense que simplement il fonce tête baissée.
 Et qu'il est persuadé du bien fondé de sa position et qu'il ignore totalement le mécanisme des vaccins. 

Il est neurologue,  il ne connaît pas grand chose aux vaccins,  à la génétique, il fait confiance et vu son travail je suis persuadé qu'il n'a aucunement le temps de se renseigner. 

Je crois que la plupart de ses bougres ne sont pas  foncièrement malhonnête ou moins qu'on puisse le croire en tout cas. 

Ce n'est pas une raison pour les excuser mais au moins cela explique en partie le pourquoi de leur entêtement.
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2042
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Nicolas-p Mer 17 Fév 2021 - 10:38

Regardez même les puissants peuvent avoir un éclair de lucidité et ne pas être forcément malhonnête en tout!

https://www.valeursactuelles.com/societe/video-le-patron-de-facebook-mark-zuckerberg-viole-les-regles-du-reseau-social-avec-des-propos-anti-vaccins-128574
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2042
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Desiderius Ulixes Mer 17 Fév 2021 - 11:13

@Nicolas-p a écrit:Regardez même les puissants peuvent avoir un éclair de lucidité et ne pas être forcément malhonnête en tout!

https://www.valeursactuelles.com/societe/video-le-patron-de-facebook-mark-zuckerberg-viole-les-regles-du-reseau-social-avec-des-propos-anti-vaccins-128574

Chacun obéit à son maître qui l'inspire. Mais le maître n'est pas le même pour tout le monde.

En écrivant cela, il me revient à la mémoire cette scène de Dracula avec la réplique : Master ! I'm here !

https://y.yarn.co/820ed2a4-699b-4e4c-9a5c-5be940b440ec.mp4

Desiderius Ulixes
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1454
Age : 58
Inscription : 04/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par jacques58fan Mer 17 Fév 2021 - 15:58

@Nicolas-p a écrit:Regardez même les puissants peuvent avoir un éclair de lucidité et ne pas être forcément malhonnête en tout!

https://www.valeursactuelles.com/societe/video-le-patron-de-facebook-mark-zuckerberg-viole-les-regles-du-reseau-social-avec-des-propos-anti-vaccins-128574
@Nicolas-p  1)Le vaccin de JOhnson et Johnson agit-il aussi sur l'ADN,dont on ne connaît pas les conséquences à long-terme?

2) Sur quelles techniques repose celui de Sanofi?

3) Quelle est la défintion d'un adjuvant,svp?

Merci par avance.
jacques58fan
jacques58fan
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2248
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty vaccin covid , OGM et foetus humains

Message par Nicolas-p Mer 17 Fév 2021 - 20:04

@jacques58fan a écrit:
@Nicolas-p a écrit:Regardez même les puissants peuvent avoir un éclair de lucidité et ne pas être forcément malhonnête en tout!

https://www.valeursactuelles.com/societe/video-le-patron-de-facebook-mark-zuckerberg-viole-les-regles-du-reseau-social-avec-des-propos-anti-vaccins-128574
@Nicolas-p  1)Le vaccin de JOhnson et Johnson agit-il aussi sur l'ADN,dont on ne connaît pas les conséquences à long-terme?

2) Sur quelles techniques repose celui de Sanofi?

3) Quelle est la défintion d'un adjuvant,svp?

Merci par avance.
Jansen en France ( johnson & Johnson ) est aussi a base de lignées cellulaires humaine. Pour la technologie je ne sais plus.

Sanofi c'est un vaccin glycoproteiques comme l'hépatite b 

Ces vaccins sont peu immunogenes donc pour booster la réponse immunitaire on met des adjuvants ( aluminium ou autre) pour attirer sur la zone du vaccin les cellules immunitaires.
Ces adjuvants sont pour certains décriés.

La plupart des vaccins classiques actuels ont des adjuvants.
Nicolas-p
Nicolas-p
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2042
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

jacques58fan aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mer 17 Fév 2021 - 23:44

@azais a écrit:Ajoutons néanmoins un élément ne figurant pas dans le rapport RITA : 


Astra Zeneca ; University of Oxford (R-U, Etats-Unis) utilise  lignées de cellules foetales dans l'élaboration de nouveaux vaccins et sa production de vaccins  
Il s'agit en particulier des lignées HEK293 (et PER.C6 pour d'autres laboratoires comme Johnson-Johnson) 



 Vaccins contre le Coronavirus et utilisation de cellules de fœtus avortés : état des lieux Publié le : 24/11/2020
 Auteur / Source : C. du Bus (IEB) ; Charlotte Lozier Institute
 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Img-resize.php?i=https%3A%2F%2Fwww.ieb-eib.org%2Fimg%2Fimages%2F2020-11%2Fimg-1606217525-667
A l'heure du développement accéléré de vaccins contre la Covid-19, il est important d'être bien informé sur la façon dont ces vaccins sont conçus puis produits et testés. Le discernement éthique s'impose en particulier quant à l'utilisation potentielle, à l'une ou l'autre étape du processus, de lignées cellulaires issues de foetus avortés. L'Institut Charlotte Lozier aux Etats-Unis propose, sur base d'une analyse rigoureuse de la littérature scientifique et de résultats d'essais cliniques, un relevé précis des sociétés pharmaceutiques qui utilisent ou n'utilisent pas de telles lignées éthiquement controversées. Son but est d'ainsi permettre au lecteur de poser des choix éclairés concernant les vaccins contre le Coronavirus.
Rappelons d'abord en quoi consiste une lignée de cellules foetales. Celle-ci s'obtient en prélevant une cellule sur un foetus (en l'occurrence, avorté) et en multipliant cette cellule en plusieurs cellules identiques. Ces cellules peuvent être cultivées et multipliées pendant plusieurs décennies, créant ainsi des "lignées cellulaires", souvent utilisées dans le cadre d'expériences scientifiques. Certaines lignées de cellules foetales remontent à plusieurs dizaines d'années et sont utilisées dans l'élaboration de nouveaux vaccins. Il s'agit en particulier des lignées HEK293 et PER.C6. L'utilisation de ces cellules ne requiert donc pas de nouveaux avortements. Elle tire son origine de d'avortements qui ont eu lieu dans les années '60, '70 et '80, indépendamment d'un objectif pharmaceutique.
La question se pose de savoir si ces lignées de cellules foetales sont absolument nécessaires à l'élaboration de vaccins, et plus particulièrement du vaccin contre la Covid-19. La réponse est non ; il est possible de développer des vaccins de façon éthique sans cellules ou sur base de cellules d'animaux, d'oeufs de poules ou de levure. C'est d'ailleurs ce que font plusieurs sociétés pharmaceutiques.
Il faut ensuite comprendre les différentes étapes de l'élaboration d'un vaccin dans lesquelles peut intervenir l'utilisation de lignées cellulaires issues de foetus avortés.
1. Phase de conception : il s'agit de la conceptualisation, des expériences préparatoires, des spécifications quant à la façon dont le vaccin va être produit.
Sociétés pharmaceutiques et instituts de recherche ayant utilisé dans cette phase des lignées de cellules issues de foetus avortés : 
- Altimmune (Etats-Unis) 
Astra Zeneca & University of Oxford (R-U, Etats-Unis)
CanSino Biologics, Inc. Beijing Institute of Biotechnology, Academy of Military Medical Sciences, PLA of China (Chine)
Gamaleya Research Institute (Russie)
- ImmunityBio et NantKwest (Etats-Unis)
Janssen Research & Development, Inc. Johnson & Johnson (Etats-Unis)
Vaxart (Etats-Unis)
Anhui Zhifei Longcom Biopharmaceutical/Institute of Microbiology, Chinese Academy of Sciences (Chine)
University of Pittsburgh (Etats-Unis)
2. Phase de production: le vaccin final est produit.
Sociétés pharmaceutiques et instituts de recherche utilisant à ce stade des lignées de cellules issues de foetus avortés :
- Altimmune (Etats-Unis)
Astra Zeneca University of Oxford (R-U, Etats-Unis)
CanSino Biologics, Inc. Beijing Institute of Biotechnology, Academy of Military Medical Sciences, PLA of China (Chine)
- Gamaleya Research Institute (Russie)
- ImmunityBio et NantKwest (Etats-Unis)
Janssen Research & Development, Inc. Johnson & Johnson Vaxart (Etats-Unis) 
- Vaxart (USA)
- University of Pittsburgh (Etats-Unis)
3. Phase de test du vaccin en laboratoire, avant qu'il ne soit largement distribué.
Sociétés pharmaceutiques et instituts de recherche utilisant à ce stade des lignées de cellules issues de foetus avortés :
- Sinovac Biotech Co., Ltd. (Chine)
- ImmunityBio et NantKwest (Etats-Unis)
Anhui Zhifei Longcom Biopharmaceutical/Institute of Microbiology, Chinese Academy of Sciences (Chine)
Medicago (Canada)
Novavax (Etats-Unis)
Moderna, Inc. avec le National Institute of Health (Etats-Unis)
Pfizer et BioNTech (Etats-Unis, Allemagne)
Sanofi Pasteur et Translate Bio (Etats-Unis, France)
Inovio Pharmaceuticals (Etats-Unis)
- Arcturus Therapeutics (Etats-Unis)
Les sociétés pharmaceutiques ne faisant usage de lignées de cellules foetales dans aucune des trois étapes sont (au jour du 10 novembre 2020, tenant compte du stade de développement des vaccins): 
- Beijing Institute of Biological Products/ Sinopharm (Chine)
Wuhan Institute of Biological Products/ Sinopharm (Chine)
Barath Biotech/ Indian Council of Medical Research (Inde)
John Paul II Medical Research Institute (Etats-Unis)
Valneva et Dynavax (France, R-U, Etats-Unis)
Institut Pasteur et Themis and Merck (Etats-Unis, France)
Shenzhen Geno-immune Medical Institute (Chine)
Merck et IAVI (Etats-Unis)
Clover Biopharmaceuticals, Inc. (Chine)
Sanofi et GSK Protein Sciences (Etats-Unis, France)
Sorrento (Etats-Unis)
University of Queensland and CSL Ltd. (Australie)
CureVac (Allemagne)
Genexine (Corée)
Symvivo Corporation (Canada)
Israel Institute for Biological Research (Israël)
NB : plusieurs sociétés pharmaceutiques n'ont pas encore franchi toutes les étapes du processus.
Le discernement éthique concernant les vaccins proposés peut s'appuyer sur différents éléments : 
- L'existence ou non d'alternatives aux vaccins élaborés sur base de ces lignées cellulaires issues de foetus avortés : si des vaccins élaborés de façon éthique existent et sont accessibles, il faut y donner priorité.
- Le degré d'éloignement, dans le temps mais surtout dans la responsabilité, entre l'avortement en question et le patient qui se fait vacciner. Par exemple, la responsabilité du patient qui se fait vacciner est faible par rapport à celle du chercheur qui utilise ces lignées cellulaires et encourage ainsi la production de lignées similaires. 
Les phases du processus d'élaboration du vaccin auxquelles ont été utilisées des lignées de cellules foetales : si le vaccin que reçoit le patient a été produit sur base de ces lignées cellulaires foetales (phase 2), son utilisation alimente la reproduction de cellules foetales. La coopération est cependant plus éloignée lorsque la société pharmaceutique n'a fait que tester certaines copies de ce vaccin sur des cellules foetales (phase 3).
 Rappel de ce qui avait été poste plus haut et qui repond à plusieurs  échanges ci dessus : 


on y trouve la liste des laboratoires qui intègrent ou utilisent des cellules souches de foetus humains et les labos qui ne le font pas 


 @"territoire en heritage" nous avait aussi donné ce lien vers le site Institut europen de la bioethque il y a un mois
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par jacques58fan Jeu 18 Fév 2021 - 0:03

jacques58fan
jacques58fan
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2248
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Jeu 18 Fév 2021 - 11:11

 Notice de composition du vaccin Astra Zeneka :

Une dose (0,5 ml) contient: Adénovirus de chimpanzé codant pour la glycoprotéine SARS-CoV-2 Spike (ChAdOx1-S) *, pas moins de 2,5 × 108 unités infectieuses (Inf.U)

* Produit dans des cellules de rein embryonnaire humain (HEK) 293 génétiquement modifiées et par la technologie de l'ADN recombinant.
Ce produit contient des organismes génétiquement modifiés (OGM).
Excipient à effet notoire Chaque dose (0,5 ml) contient environ 2 mg d'éthanol

Autres excipients: L-histidine, chlorhydrate de L-histidine monohydraté, chlorure de magnésium hexahydraté, polysorbate 80 (E 433), éthanol, saccharose, chlorure de sodium, édétate disodique (dihydraté), eau pour préparations injectables HEK293-GFP : Les cellules 293 de rein embryonnaire humain, également appelées cellules HEK293, cellules 293, voire même cellules HEK, sont une lignée cellulaire dérivée de rein embryonnaire humain.

Via l’ansm : 
https://www.ansm.sante.fr/Dossiers/COVID-19-Vaccins/Vaccins-autorises/Vaccins-autorises-a-ce-jour/AstraZeneca?fbclid=IwAR1PqJyicZjsFw6320pzlf7IRgQtZrlOIrLHbCt9Dc90MohrIqhVGDVS1MM
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par granny Sam 20 Fév 2021 - 12:09

j'ai essayé de lire !

je ne peux pas retenir toutes les informations, 

par contre j'ai parlé autour de moi des foetus avortés et ce que j'ai cru comprendre niveau vaccin.

oh la la qu'est-ce que je n'avais pas dit. Les gens se sont mis très en colère que c'était de la pure invention que j'avais dû mal lire. Que mes informations étaient fausses. Que je n' avais pas le droit de colporter de telles informations.

Même hier une personne de ma famille a monté le ton. Je n'ai pas insisté. Apporte nous des preuves m'a t-on dit, en me disant que je faisais dans l'ignorance, en ne comprenant pas  ce que j'avais lu.
que chez nous en france on ne laisserait jamais faire une telle pratique.

je ne peux pas tout reprendre, est-ce qu'il y a un lien que je peux leur faire voir.

Oups!
granny
granny
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1580
Localisation : aux portes du Médoc
Inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Sam 20 Fév 2021 - 15:04

Il n'en manque pas de liens !!  @Granny  , je ne fais que ça mettre un lien à toute annonce à ce sujet  Ils viennent de l'OMS (Organisation Mondiale pour la Santé ) de l' ANSM  (Agence Nationale de la Santé Medicale, francaise ) ses équivalents aux USA ( la FDA ou la CDC )....  Ajoutons pour le sujet foeus avortés l'IEB ( Institut europeen de Bioethique ) 


Quel lien , de quoi,  veux tu ?  Regarde: 


 rien que sur ce FIL consacré au seul vaccin Astra Zeneca qui est un vaccin OGM ( utilise un ADN de chimpanzé) le lien de l'ANSM qui le decrit est juste le precedent de ton post !)
 le 17 fevrier à 21:44 ke post encore juste au dessus du precedent (!!!) : Astra Zeneca ; University of Oxford  utilise  lignées de cellules foetales dans l'élaboration de nouveaux vaccins et sa production de vaccins ( ce que confirme une depeche AFP citée sur le fIl aussi )  Il s'agit des lignées HEK293  https://www.ieb-eib.org/fr/actualite/recherche-biomedicale/recherche-medicale/vaccins-contre-le-coronavirus-et-utilisation-de-cellules-de-ftus-avortes-etat-des-lieux-1922.html?backto=cat 
Vaccins contre le Coronavirus et utilisation de cellules de fœtus avortés: état des lieux 24/11/2020
on y trouve la liste des laboratoires qui intègrent ou utilisent des cellules souches de foetus humains et les labos de vaccins qui ne le font pas (ou ne les ont pas utilisé) 

Sur les vaccins ARNm  (donc Pfizer  et Moderna ) et OGM  tu as le lien du rapport RITA et du CRIIGen   Centre de recherche international et d'innovation en genetique ,  à Saclay le plus reputé en France  et ravaillant depuis 30 ans sur le sujet ) : d'experts internationaux en ARNm et adenovirus   sur le  FIL du forum "Synthèse des liens sur les vaccins anti covid" ( tu le trouves par l'onglet Recherche sur le forum )  

et ainsi de suite   

ça te va comme reponse ? Tu as l'embarras du choix ! 

A tes detracteurs  tu diras toutes mes infos sont celles des organes scientifiques les moins suspects qui soient de ne pas être scientifiques  et officiellement reconnus tels en Frace et internationalement : aujourd'hui les plus performants sont sur des partenariats internationaux et en réseau de partage avec eux 

Tu as un autre argument que les parutions scientifiques et instituts-ions internationales de controle et d'homologation : 
il y a aussi ceux qui  soignent : 
ils proposent un protocole de leurs experience depuis un an  en prevention du virus et en prise en charge du virus,  si suspicion de contagion ou test positif il y aurait , avant que les symptomes apparaissent ou apres d'ailleurs ( sans devoir tarder pour les plus morbides et agés bien entendu )
Le protocole avec les doses journalières  a été diffuse par une coordination de 30.000 medecins français et 30.000 aide -soignants et chercheurs scientifiques professionnels  de la Santé  
 il y a un lien sur le FIL du forum à ce sujet  (facile à trouver par l'onglet de recherche du forum à "therapies efficaces contre le covid" ) 
Ce faisant tu leur diras que ce virus se soigne aussi bien que la migraine ou le rhume , et mieux que la grippe pour peu que l'on s'adresse a son medecin traitant surtout s il est en reseau avec ces medecins : tu peux leur envoyer le pdf de ces protocoles si ils le veulent ( facile à trouver sur internet à coordination sante libre

 Alors si ils t'envoient bouller , avec un sourire,   dites leur "quoi qu il arrive , si vous ne croyez ni les scientifiques , ni le corps medical qui soigne et guerit , à qui croirez vous ?  Moi je vous le dis , je ne vous dis pas de croire , et si vous tombez malades ou un membre de vos amis ou parents , vous ne me reprocherez pas de ne pas vous avoir dit , rien n'est perdu"


Dernière édition par azais le Sam 20 Fév 2021 - 16:41, édité 1 fois
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Sam 20 Fév 2021 - 15:07


 extrait de ma fiche pdf de la coordination des 30.000 medecins et 30.000 professionnels de la santé  que tu peux trouver sur internet  
(le copié-coller de mon pdf ne donne pas les tableaux mais leur contenu : je ne retiens  ci apres que ce qui est lisible) 


Eviemment il vaut mieux aller le chercher sur internet 
il y a aussi le FIL sur le forum  intitulé  "therapies efficaces contre le cofid en prevention et traitement precoce par la coordination Santé libre "  ( facile à trouver par le modure recherche du forum en prennat un des mots clés ou au chapitre medecine santé



[size=96]Coordination Santé Libre[/size]
[size=72]Proposition protocole PREVENTION COVID-19[/size]
Proposition évolutive en fonction des données des publications et des retours d’expériences de terrain
31/01/2021

Pour tous
Lavage des mains au savon souventgel hydroalcoolique à l’extérieur
Port du masque en intérieur et situation à risque (ex : transports en commun) - lavage des mains au savon régulièrement ou sinon gel hydroalcoolique
Activité physique régulière (12)(13)
Vit D3 2000 à 4000 ui/j ou éq. / mois à adapter au dosage sérique (1)(2)(3)
Gluconate ou Bisglycinate zinc 15 mg/j(4)(5)
Vit C 500 mg x 2/j (6)(7)
En fonction des modes d’exercice particulier du médecin, on pourra ajouter
Homéopathie, Phytothérapie, Oligothérapie, Aromathérapie, Acupuncture


en cas de contact malade 
Soignant en contact Travailleur en contact Cas Contact Famille d’un maladerégulier avec malades avec le public (pas sous le même toit) vivant sous le même toit
Isolement (jusqu’à PCR nég) – chambre séparée – test PCR à J1 et J7
Vit D3 2000 à 5000 ui/j (ou équivalent par mois) pour obtenir un dosage sérique de 50 ng/ml
Gluconate ou Bisglycinate Zinc 30 mg/j Vit C 500 mg x 3/j
Gluconate ou Bisglycinate Zinc 30 mg x 2/j 7 jours Vit C 1000 mg x 3 /j – 7 jours

Améliorer la qualité du microbiote - (alimentation, pré-probiotiques...) (Cool(9)(10)(11)
Gestion stress (sophrologie, relaxation, cohérence cardiaque, ...) (14)(15)
Lavage nez 1 fs /j avec sérum physiologique (16) 
Lavage plusieurs fois/j avec sérum physiologique (16)


(selon les cas contacts ci dessus )
IVERMECTINE 0,2 mg/kg1 fois par semaine (soignants en unité COVID) (22)(23)(24)
Huile essentielle de RAVINTSARA : 2 gttes sur les poignets le matin, 5 j /7 (17)
Echinacée : poudre tot. 900 mg matin et midi, 5 j /7 (18)(19)
Quercétine 250 mg/j j (20)(21)
IVERMECTINE 0,2 mg/kg à J1, J4 et J8(22)(23)(24)

 en cas de contagion : traitement precoce 

[size=96]Coordination Santé Libre[/size]
[size=72]Proposition protocole THERAPEUTIQUE COVID-19[/size]
Proposition évolutive en fonction des données des publications et des retours d’expériences de terrain
31/01/2021
TRAITEMENT AMBULATOIRE PRECOCE (TAP) COVID-19 - PCR +
 (contenu des têtes de colonnes des tableaux , pour memoire ) 
Asymptomatique
Pauci-symptomatique sans signes respiratoires
Symptômes respiratoires d’emblée(b) 
ou après 4 à 5 jours sans amélioration (a)
Symptômes marqués et/ou baisse de la SAT O2
Evaluation critères Hospitalisation (c) 
Si besoin TDM – Bio (d)
Surveillance clinique quotidienne    
Suivi infirmier à domicile
Sans FDR  Avec FDR
(a)
Surveillance clinique
Sans FDR Avec FDR
Surveillance clinique : T°, Sat O2, Fr card, Fr respi


 contenu des protocoles selon les cas  du tableau 
Vit D3 4000 à 5000 ui/j pour obtenir un dosage sérique de 50 ng/ml (25)
Gluconate ou Bisglycinate de zinc 30 mg matin et soir – 7 jours
Vit C 1000 mg x 3/j ou vit C liposomale 500 mg x 3/j – 7 jours
Vit D3 5000 à 10000 ui/j pour obtenir un dosage sérique de 70 ng/ml
Gluconate ou Bisglycinate de zinc 30 mg matin, midi et soir – 7 jours
Vit C 1000 mg x 4/j ou vit C liposomale 500 mg x 4/j – 7 jours
Azithromycine : 500 mg J1, 250 mg de J2 à J10 + Hydroxychloroquine 200 mg x 3/j - 10 jours (28)(29)(30)
ou
Ivermectine 0,2 mg/kg à J1, J4 et J8 + Doxycycline 100 mg x 2/j - 8 jours 
(31
Ivermectine  J1, J4 et J8 (22)(23)(24) 
Ivermectine J1, J4 et J8 ou Azithromycine (e) 
500 mg J1, 250 mg de J2 à J5 (26)(27)(28)
Aspirine 100 mg /j (32)
HBP 4000 ui - 1 fois /j (33)
Prednisone (f)0,5 à 1 mg/kg/j (36)
HBP à dose curative (33)
Prednisolone(f) 0,5 à 1 mg/kg/j (36)
Oxygène à domicile (43)
Quercétine 250 mg x 2/j (34)(35)
Phyto- Aromathérapie et/ou Propolis ou Nigelle (37)(38)(39)
Homéopathie et/ou Acupuncture en fonction des symptômes (40)(41)(42)


Commentaires sur protocoles thérapeutiques
a- FDR : Facteurs de risque de faire une forme grave de Covid-19
Patients atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ; atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patientsdialysés ; transplantés d’organes solides ; transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ; atteints de polypathologies chroniques et présentant au moins deuxinsuffisances d’organes ; atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection ; atteints de trisomie 21
IMC > 30 – HTA mal équilibrée – Diabétique – Insuffisance respiratoire et BPCO
b- En cas de symptômes respiratoires d’emblée
Une dyspnée d’effort doit être questionnée/recherchée +++ / TDM thoracique précoce si signes auscultatoiresSi lésions radiologiques (traitement jusqu’à normalisation de l’auscultation) + contrôle TDM à 2 mois
c- Critères d’hospitalisation
SAT O2 < 95 – Fréquence respiratoire > 20 - Altération majeure de l’état général, suivi à domicile précaire ou non assuré ou évolution clinique défavorableCritères péjoratifs à l’imagerie (radiographie ou scanner)
Critères biologiques de gravité : D-dimères > 1 mg/ml ; CRP > 50 mg/l ; lymphocytes < 1 000/mm3

d- Bilan biologique de surveillance
NFS – CRP – D-dimères – LDH – Fonction rénale avec ionogramme
e- Précautions d’emploi de l’azithromycine et de l’hydroxychloroquine
QT long ou arythmie - Hypokaliémie - remplacer par doxycycline - Patients avec pace-maker ou traitements anti-arythmiques : azithromycine possible si ECG montre un QT normal Préférer clarithromycine en cas de forme digestive
Contrôle du QT à 48h

f- Utilisation de la prednisone et de la prednisolone
Dose en fonction de la clinique et de l'étendue des lésions à la TDM thoracique - Prednisolone 1/2 à 1 mg/kg pendant 5 jours puis décroissance par pallier de 10 mg en fonction de l'auscultation.
En cas de diabète, la surveillance glycémique est rapprochée.



Bibliographie `
c'est à dire liens vers les etudes scientifiques pour chaque cellule du tableau indicées 
[list="list-style-type: none;"]
[*](1)  Laird E, Rhodes JM, Kenny RA. Vitamin D and inflammation: potential implications for severity of Covid-19. Ir Med J, 2020, 113(5) : 81

[*](2)  McCartney DM, Byrne D. Optimisation of vitamin D status for enhanced immunoprotection against Covid-19. Ir Med J, 2020, 113(4): 58

[*](3)  Communiqué de l’Académie Nationale de Médecine : Vitamine D et Covid-19, 22 Mai 2020
https://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2020/05/Vitamine-D-et-Covid-19.pdf

[*](4)  Wessels I, Rolles B, Rink L. The potential impact of zinc supplementation on COVID-19 pathogenesis. Front Immunol, 2020, 11, 1712 - doi: 10.3389/fimmu.2020.01712

[*](5)  Hunter J, Arentz S, Goldenberg J et al. Rapid review protocol: zinc for the prevention or treatment of COVID-19 and other coronavirus-related respiratory tract infections. Integr Med
Res, 2020, 9(3), 100457

[*](6)  Colunga Biancatelli RM, Berrill M, Catravas JD et al. Quercetin and vitamin C: An Experimental, synergistic therapy for the prevention and treatment of SARS-CoV-2 related disease
(COVID-19), Front Immunol, 2020, 11, 1451 - doi: 10.3389/fimmu.2020.01451

[*](7)  Colunga Biancatelli RM, Berrill M, Marik PE. The antiviral properties of vitamin C. Expert review of Anti-infective Therapy, 2020, 18(2), 99-101 - doi: 10.1080/14787210.2020.1706483

[*](Cool  Debojyoti D, Abhishek M. Gut microbiota and Covid-19- possible link and implications. Virus Res, 2020, 285, 198018 – doi: 10.1016/j.virusres.2020.198018

[*](9)  Shinde T, Hansbro PM, Sohal SS et al. Microbiota modulating nutritional approaches to countering the effects of viral respiratory infections including SARS-CoV-2 through promoting
metabolic and immune fitness with probiotics and plant bioactives. Microorganisms, 2020, 8, 921 - doi: 10.3390/microorganisms8060921

[*](10)  Wilke J, Mohr L, Tenforde AS et al. Activity and health during the SARS-CoV2 pandemic (ASAP): study protocol for a multi-national network trial. Front Med (Lausanne), 2020, 7, 302 -
doi: 10.3389/fmed.2020.00302

[*](11)  Da Silveira MP, Da Silva Fagundes KK, Bizuti MR, et al. Physical exercise as a tool to help the immune system against COVID-19: an integrative review of the current literature. Clin Exp
Med, 2020, 1-14 - doi: 10.1007/s10238-020-00650-3

[*](12)  Galmés S, Serra F, Palou A. Current state of evidence: influence of nutritional and nutrigenetic factors on immunity in the COVID-19 pandemic framework. Nutrients, 2020, 12(9) : 2738

[*](13)  Calder PC. Nutrition, immunity and COVID-19. BMJ Nutrition Prev Health, 2020, 3(1)

[*](14)  Dos Santos RM. Isolation, social stress, low socioeconomic status and its relationship to immune response in Covid-19 pandemic context. Brain Behav Immunity Health, 2020, 7, 100103

[/list]
(15) Khalil AN, Rahaf RE. (2020). Relationship between stress, immune system, and pandemics of Coronaviruses' COVID19: updates narrative review. Eur J Mol Clin Med, 2020, 7(10)
[list=16]
[*](16)  Radulesco T, Lechien JR, Saussez S et al. Safety and impact of nasal lavages during viral infections such as SARS-CoV-2, Ear Nose Throat J, 2020, 145561320950491 -
doi: 10.1177/0145561320950491

[*](17)  Nadjib BM. Effective antiviral activity of essential oils and their characteristic terpenes against coronaviruses: an update. J Pharmacol Clin Toxicol, 2020, 8(1), 1138

[*](18)  Kembuan GJ, Lie W, Tumimomor AH. Potential usage of immune-modulating supplements of the Echinacea genus for COVID-19 infection. Int J Med Rev Case Rep, 2020, 4(1)

[*](19)  Signer J, Jonsdottir HR, Albrich WC et al. In vitro virucidal activity of Echinaforce®, an Echinacea purpurea preparation, against coronaviruses, including common cold coronavirus 229E
and SARS-CoV-2. Virol J, 2020, 17, 136

[*](20)  Aucoin M, Cooley K, Saunders PR et al. Effect of quercetin on the prevention or treatment of Covid19 and other respiratory tract infections in humans: a rapid review. Adv Integr Med,
2020, 7(4), 247-251

[*](21)  Derosa G, Maffioli P, d’Angelo A et al. A role for quercetin in coronavirus disease 2019. Phytother Res, 2020, oct 9:10,1002/ptr.6887 - doi: 10.1002/ptr.6887

[*](22)  Shouman W. Prophylactic ivermectin in COVID-19 contacts. Zagazig University (ClinicalTrials.gov; NCT04422561). https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04422561

[*](23)  Hellwig MD, Maia A. A COVID-19 prophylaxis? Lower incidence associated with prophylactic administration of ivermectin. Int J Antimicrob Agents, 2021, 57(1),106248 doi:
10.1016/j.ijantimicag.2020.106248

[*](24)  Portmann-Baracco A, Bryce-Alberti M, Accinelli RA. Antiviral and anti-inflammatory properties of ivermectin and its potential use in Covid-19, Arch Bronconeumol, 2020, 56(12), 831

[/list]
doi: 10.1016/j.arbr.2020.06.006
(27) Schwartz RA, Suskind RM. Azithromycin and COVID-19: prompt early use at first signs of this infection in adults and children, an approach worthy of consideration. Dermatol Ther,
2020, 33(4), e13785 doi: 10.1111/dth.13785
(32) Song, JC, Wang, G, Zhang W et alChinese expert consensus on diagnosis and treatment of coagulation dysfunction in COVID-19. Military Med Res, 2020, 719
doi: 10.1186/s40779-020-00247-7
(33) Tang N, Bai H, Chen X et al. Anticoagulant treatment is associated with decreased mortality in severe coronavirus disease 2019 patients with coagulopathy. J Thromb Haemost, 2020, 18(5),

1094-1099 doi: 10.1111/jth.14817
(34) Derosa G, Maffioli P, D'Angelo A et al. A role for quercetin in coronavirus disease 2019 (COVID-19). Phytother Res, 2020, 1–7
(35) Bastaminejad S, Bakhtiyari S. Quercetin and its relative therapeutic potential against COVID-19: a retrospective review and prospective overview. Curr Mol Med, 2020, 20, 1

doi: 10.2174/1566524020999200918150630
(39) Berretta AA, Silveira MAD, Cóndor Capcha JM et al. Propolis and its potential against SARS-CoV-2 infection mechanisms and COVID-19 disease. Biomed Pharmacother. 2020, 131:110622 (40) Zhang B, Zhang K, Tang Q et al. Acupuncture for breathlessness in COVID-19: a protocol for systematic review and meta-analysis. Medicine (Baltimore), 2020, 99(27), e20701
doi: 10.1097/MD.0000000000020701
(41) Sun P, Zhou WS. Acupuncture in the treatment of COVID-19: an exploratory study. J Chin Med, 2020, 123
(42) Kalliantas D, Kallianta M, Karagianni CS. Homeopathy combat against coronavirus disease (Covid-19) [published online ahead of print, 2020 Jun 5]. Z Gesundh Wiss, 2020, 1-4

doi: 10.1007/s10389-020-01305-z
(43) Sardesai I, Grover J, Garg M et al. Short term home oxygen therapy for COVID-19 patients: the COVID-HOT algorithm. J Family Med Prim Care, 2020, 9 (7), 3209-3219
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par granny Lun 22 Fév 2021 - 14:27

j'ai bien envoyé ces renseignements à une des personnes;

elle m'a répondu, que les pratiques ne venaient pas de la France. 


Prie

En France nous sommes des saints apparemment Oups!
granny
granny
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1580
Localisation : aux portes du Médoc
Inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par azais Mer 24 Fév 2021 - 16:14

@granny a écrit:j'ai bien envoyé ces renseignements à une des personnes;
elle m'a répondu, que les pratiques ne venaient pas de la France Prie
En France nous sommes des saints apparemment Oups!
 voici le lien avec les tableaux que vous pourrez transmettre a ceux qui  seront heureux de les connaitre ( par exemple votre medecin traitant pourra vous prescrire ce qui convient en prevention et, en cas de contagion,  ensuite ce qui est demontré  efficace : en voyant ce que vous savez les medecins ne peuvent difficilement pas vouloir que  leurs patients ne soient pas correctement  soignés et  guéris! ) 

en tous cas les liens ci-après  montrent que il s'agit bien de 30.000 medecins  bien français !

En complement utile des études déposées sur ce  FIL donnant les efficacités  des traitements obtenus lors d'etudes randomisées et publiées,
 Rappel du lien des tableaux pdf 
en deux pages à imprimer! 
des therapies efficaces permettant d'éliminer les infections et inflammations covid : 

( également sur le forum au lien  
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 7608
Age : 70
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Philippe-Antoine Mer 24 Fév 2021 - 17:53

@azais a écrit:
(...)
en tous cas les liens ci-après  montrent que il s'agit bien de 30.000 medecins  bien français !

En complement utile des études déposées sur ce  FIL donnant les efficacités  des traitements obtenus lors d'etudes randomisées et publiées,
 Rappel du lien des tableaux pdf 
en deux pages à imprimer! 
des therapies efficaces permettant d'éliminer les infections et inflammations covid : 

( également sur le forum au lien  

...et puis quand bien même ils ne seraient pas français qu'est-ce  que cela pourrait bien faire, du moment que c'est efficace?.Les virus n'ont pas de nationalité, il me semble!!!
Smile
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 5126
Age : 68
Inscription : 27/02/2007

azais aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

 vaccinOGM AstraZeneca:  injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1 Empty Re: vaccinOGM AstraZeneca: injection cellules foetus Et d'adénovirus de chimpanzé recombinant ChAdox1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum