Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Aller en bas

Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Lun 21 Mai 2018 - 16:18


D’Abraham à David





















Lu par Guillaume Marquet
Evangile selon saint Matthieu chapitre 1, verset 1-6 
01 GENEALOGIE DE JESUS, CHRIST, fils de David, fils d’Abraham.
02 Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
03 Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
04 Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
05 Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
06 Jessé engendra le roi David.




[size=38]Méditation[/size]






[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire
[/th]




Fils de...
Au commencement, il y a la femme. On en parle peu, on la mentionne à peine, ce n’est pas souvent elle qui est mise en avant, mais on le sait : à l’origine, il y a, forcément, une femme. Pour Jésus, c’est pareil. Fils de Dieu, oui, mais né d’une femme. Et avant elle, des dizaines d’autres mères, qui se sont succédé pour transmettre la vie offerte par le Père. De vraies femmes, pas des princesses de contes de fées. Des femmes courageuses, indociles au destin qu’on leur a tracé, avides d’une existence qu’elles pourront offrir à leur tour. Matthieu en cite quatre dans cette généalogie. Elles ont des histoires compliquées. Thamar l’incestueuse*, Rahab la prostituée**, Ruth l’étrangère*** et, un peu plus loin, Bethsabée (femme d’Ourias) l’adultère****. Quels drôles de relais qui conduiront pourtant à la naissance du Messie ! Évidemment, il ne s’agit pas de suggérer que les femmes sont pécheresses ou je ne sais quelle autre idée préconçue héritée d’une théologie primitive et ridicule.
Sans doute faut-il plutôt entendre ici que l’histoire, parfois crasseuse, de notre humanité, n’empêche pas à la vie d’émerger et d’être bénie par Dieu. Je dirais même plus. Sans ces histoires, parfois sordides, il n’y a pas de Pharès, pas de Booz, pas de Jobed, pas de Salomon, et alors pas de Jésus ! De ces femmes aux histoires jugées, a priori, indignes de la transmission de la promesse est née la vie, et cette vie fut un maillon nécessaire à la venue du Messie. Drôle de constat, non ? Comment juger après ça ? Faut-il juger ? Pour nous aussi, la vie de Dieu surgit souvent là où on ne l’attendait pas, et elle fait fi de nos condamnations mondaines. Pour peu qu’on lui laisse une chance, bien sûr. Et le message est, en ce commencement déjà, celui de tout l’Évangile : miséricorde. 

* Genèse 38, 13-18.
** Josué 2, 1ss
*** Livre de Ruth
**** 2 Samuel 11, 1-5
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Mer 23 Mai 2018 - 8:06


De David à l’exil












Lu par Guillaume Marquet
Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, versets 7-11 
06 David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
07 Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
08 Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias,
09 Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
10 Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,
11 Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire
[/th]


Vos papiers s’il vous plaît !
Pourquoi faire une généalogie de Jésus ? Sans doute Matthieu veut-il établir la preuve documentaire que Jésus est bien celui que le peuple acclamait, le « fils de David »*, l’héritier de la promesse faite par Dieu, le « rejeton de la souche de Jessé »** qui doit sauver son peuple. Cette longue liste est donc comme la carte d’identité de Jésus. Elle commence avec Abraham, le premier circoncis, ce qui permet aussi de faire le lien entre l’ancienne et la nouvelle Alliance. Car cette « lignée » des pères, inscrite dans la grande tradition de l’Écriture, affirme : « L’Évangile de Jésus-Christ n’est pas une nouvelle doctrine, mais c’est l’accomplissement de la promesse de Dieu. » Elle est comme une chaîne qui tient fermement ensemble toute l’histoire d’Israël, jusqu’à son achèvement, en Jésus. Mais cette généalogie un peu identitaire, « israélite », n’est pas celle que l’on trouve dans l’Évangile selon Luc, plus universelle, et qui remonte, elle, jusqu’à la création.
Jésus n’y est pas seulement descendant d’Abraham, fils du peuple juif, mais d’abord « Fils de Dieu », nouvel Adam qui vient sauver l’humanité entière. D’ailleurs, à partir de David, les deux généalogies divergent. À part deux noms, ça n’a plus rien à voir… L’un et l’autre évangéliste dressent donc chacun une carte d’identité différente. Ils le font en fonction de leurs différents auditoires, Matthieu s’adressant à des juifs convertis alors que Luc s’adresse à des chrétiens issus du paganisme.
Jésus aurait-il une double identité ? Non. L’une et l’autre de ces constructions théologiques, car il s’agit bien de constructions, ont le même objectif, rappeler qu’il n’y a qu’une seule histoire, un seul Dieu, un seul salut offert à tous. 

* 2 Samuel 7, 12-16.
** Isaïe 11, 1-5.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Ven 25 Mai 2018 - 7:56


De l’exil au Christ












Lu par Guillaume Marquet
Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, versets 12-17 
12 Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,
13 Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,
14 Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud,
15 Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,
16 Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ. 
17 Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire
[/th]


De pères en Père
Les générations se suivent quatorze par quatorze et tout cela ressemble à un bel agencement. On se reçoit de père en fils, on hérite de la longue tradition des ancêtres, on appartient à la même famille. Et malgré les accidents, car il y a, ici, beaucoup de traîtres, d’idolâtres, de mauvais rois et de mauvais stratèges qui ont précipité la chute d’Israël, bon an mal an, donc on partage le même sang, c’est-à-dire la même vie. Et donc la même promesse. Car il faut être fils d’Abraham, pense-t-on, pour recevoir et transmettre la Parole donnée par Dieu. On reste entre soi, on dira « purs ». Il y a nous, et il y a les autres.
Seulement voilà, à la toute fin de la généalogie, Joseph, fils de tous ses pères, fils de David, fils d’Abraham, n’engendre pas. Il n’est pas le père qui transmet à Jésus la vie qui vient de Dieu. Jésus est engendré de Marie par un autre. L’autre n’est pas nommé.
Mais on comprend qu’il est l’Autre, celui qu’aucun nom n’enferme. Celui qui n’a reçu son nom d’aucun père avant lui. Tout ça pour ça ? Matthieu aurait pu l’annoncer directement et nous éviter cette liste fastidieuse ! 
Sans doute fallait-il tout ce déroulement pour mettre en valeur la rupture : la vie ne vient plus des pères, mais elle vient du Père. Matthieu affirme ici la divinité du Christ. Un motif théologique développé très tôt par les premières communautés chrétiennes. Mais il y a plus que cela. Avec Jésus, engendré par le Père, une nouvelle logique se met en place. Désormais, dans la foi, chacun se reçoit d’abord de Dieu, quels que soient sa famille, son peuple ou sa nation*. Chacun, chacune, peut, à la suite de Jésus, se reconnaître fils, fille du même Père. Tous héritiers de la promesse, et donc, comme lui, tous porte-parole de Dieu.


*Apocalypse ch 5, v 9-10.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Lun 28 Mai 2018 - 7:47


Le trouble de Joseph












Lu par Herrade von Meier
Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, versets 18-19 
18 Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
19 Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Cyrille-Marie Richard
[/th]


Le risque de Dieu
Dieu n’a pas choisi la voie la moins risquée pour faire naître son Fils. En voulant qu’il soit engendré dans le sein d’une jeune vierge, il courait de manière évidente un risque majeur, et quasiment inévitable : la mort du bébé et de la mère. Car la jeune femme est fiancée – quasiment mariée, en tout cas, promise à un homme. 
Dieu a pris un risque, car l’homme allait tôt ou tard s’apercevoir de la grossesse de sa fiancée. Sachant que l’enfant n’était pas de lui, il allait faire appliquer la loi, conduisant la jeune femme à la lapidation et l’enfant qu’elle porte à la mort. Cela ne relevait pas de la cruauté, mais de l’application de la loi.
Or, Dieu prend ce risque. Si le Fils éternel prend chair en ce monde, ce n’est pas pour s’en échapper dès sa naissance. La vie de Jésus sera soumise au bon vouloir des hommes, qui finiront d’ailleurs par le crucifier.
Cette décision pour le Fils de Dieu de se confronter à l’humanité, et à l’humanité parfois meurtrière, il l’assume dès sa conception.
Car Dieu, par cette prise de risque, fait aussi le pari qu’il existe des hommes justes. Il peut se trouver des hommes pour qui l’adultère – qui n’en est pas un, mais Joseph ne le sait pas encore – n’est pas un motif pour condamner à mort une femme et l’enfant qu’elle porte.
Joseph, nous dit l’Évangile, est un homme juste, un homme pour qui la loi, même donnée par Moïse, ne peut justifier le meurtre de sa fiancée. 
Quand il voulait punir la faute des habitants de Sodome et Gomorrhe, Dieu avait dit à Abraham : « Si je trouve dix justes, je ne détruirai pas la ville. »
À Bethléem, ce jour-là, Dieu a trouvé un juste pour faire entrer le salut dans le monde.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Mer 30 Mai 2018 - 9:29


Un songe libérateur












Lu par Herrade von Meier
Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, versets 20-23 
20 Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
22 Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
23 Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Cyrille-Marie Richard
[/th]


Une nouvelle étape
Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la prophétie. » Mais est-ce bien sûr ? La parole annoncée par le prophète parlait d’un fils, né d’une vierge, auquel on donnerait le nom d’Emmanuel, « Dieu avec nous ». Or, l’enfant ne va pas s’appeler Emmanuel, mais Jésus, « le Seigneur sauve ».
Ne coupons pas les cheveux en quatre. Si « Dieu sauve », c’est qu’il est avec nous ! La prophétie est réalisée. Ce nom, Jésus, nous fait comprendre cette présence « avec nous » évoquée par le prophète. 
La présence de Dieu auprès de son peuple n’est pas une nouveauté. Dans toute l’histoire d’Israël – l’Ancien Testament – Dieu n’a jamais déserté. Il avait conclu une alliance avec son peuple, et il a effectivement toujours été avec lui. Il lui a donné sa Loi, il lui a envoyé des prophètes, il a choisi un lieu, le Temple de Jérusalem, pour y être vénéré.
Mais le changement de nom d’Emmanuel en Jésus manifeste une nouvelle étape de cette présence. Dieu ne veut plus seulement « être avec », il veut aussi « agir pour ». Non seulement ce nom nous parle de l’attente d’un salut, encore bien imprécis, mais il nous dit aussi que Dieu va agir, et d’une manière inédite. 
À chaque fois qu’ils verront Jésus dire ou faire quelque chose, ses contemporains pourront, en prononçant simplement son nom, répéter : « Dieu sauve ». Tout ce que fera cet homme sera l’action de Dieu au service du salut du monde. D’ailleurs, ce nom a déjà été porté. Jésus, c’est Josué, celui qui a fait entrer le peuple de Dieu dans la terre promise. Et ce nouveau Josué, dans quel royaume va-t-il nous faire entrer ?
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Ven 1 Juin 2018 - 8:57



Joseph nomme l’enfant














Lu par Herrade von Meier
Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, versets 24-25 
24 Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse,
25 mais il ne s’unit pas à elle, jusqu’à ce qu’elle enfante un fils, auquel il donna le nom de Jésus.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Cyrille-Marie Richard
[/th]


Au plus profond du cœur
Les paresseux connaissent bien le verset : « Dieu comble son bien-aimé quand il dort. »*
Pourtant, la Bible ne fait pas l’éloge de la fainéantise, mais de la confiance en Dieu jusque dans l’abandon du sommeil. Dans ce passage, Joseph fait ce que l’ange du Seigneur lui a prescrit. Mais cette prescription a été transmise alors que Joseph dormait. C’est-à-dire qu’il était inconscient quand Dieu lui parlait. Et, quand il se réveille, Joseph fait tout ce que l’ange lui a prescrit, mais il ne s’agit pas ici d’une obéissance servile à un ordre. 
D’ailleurs Joseph se souvient-il de son rêve ? Et nous-mêmes, nous souvenons-nous toujours de nos rêves ? Alors comment sait-il ce que Dieu attend de lui ? Quand Dieu, ou bien son ange, parlent à saint Joseph, il met en lui sa parole au plus profond de lui. 
Elle va habiter le cœur de l’homme juste au point qu’il agit selon la volonté de Dieu même sans s’en rendre compte. En Joseph s’accomplit la prophétie de Jérémie : « Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur. »**
L’Évangile ne nous rapporte aucun dialogue entre Dieu et Joseph, mais il nous raconte trois songes par lesquels Dieu met en Joseph sa volonté. Joseph représente en quelque sorte l’homme parvenu à la sainteté. Il n’a plus besoin de se référer en permanence à des articles de loi, car la Loi divine est inscrite au plus profond de lui. Il est comme habitué au bien. De manière naturelle, il se réfère à l’Évangile, sans même en être toujours conscient.
En voyant le bien se faire, savons-nous y voir l’action de Dieu ?




* Psaume 126 (127), 2.
** Lettre de Jérémie ch 31, v 33.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Lun 4 Juin 2018 - 9:19


La naissance de Jésus












Lu par Raphaël Sarlin-Joly
Évangile selon saint Matthieu chapitre 2, verset 1 
01 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Sœur Carine Michel
[/th]


Une naissance pas comme les autres
Les faire-part de naissance rivalisent d’imagination pour nous faire partager la joie des parents. Avec un peu d’humour, nous pourrions imaginer facilement celui de la Sainte Famille : « Joseph et Marie ont la joie de vous annoncer la naissance de Jésus, 31 cm et 3,5 kg, le 25 décembre vers minuit ». Mais dans la Bible les naissances sont plutôt annoncées de manière beaucoup plus sobre : Anne « mit au monde un fils, qu’elle nomma Samuel »*, ou bien « elle enfanta un fils, et il l’appela du nom de Jésus ».**
De manière brève, Matthieu écrit « Jésus est né », mais cette sobriété évangélique entre en écho avec le livre d’Isaïe : « Un enfant nous est né, un fils nous a été donné, il a reçu le pouvoir sur ses épaules et on lui a donné ce nom : Conseiller-merveilleux, Dieu-fort, Père-éternel, Prince-de-paix »***. Ici, le point de vue des parents est absent. 
Dans ce passage biblique, les qualités de l’enfant venu au monde comptent d’abord. Il est donné pour nous, c’est-à-dire à plus large que sa famille. Celui qui nous est né semble avoir une vocation très particulière. Cet enfant, faible et vulnérable, Isaïe nous le présente comme un soutien fidèle et fort pour conduire l’homme au meilleur de lui-même. Ainsi, il annonce la naissance de Jésus. 
Mais Jésus accomplit et dépasse ce que la prophétie dit de lui. En effet, la foi nous invite à reconnaître en Jésus « Dieu fait homme » dans le mystère de l’Incarnation. Jésus « est né » signifie que Dieu s’est fait homme pour que l’homme revienne vers Dieu. En marchant à la suite de Jésus, nous sommes amenés à nous reconnaître comme des « enfants de Dieu », c’est-à-dire appelés à naître de Dieu. Jésus est notre guide sur ce chemin, et, grâce à l’évangéliste Matthieu, nous le suivrons pas à pas. 

* Premier livre de Samuel ch 1, v 20.
** Évangile de St Matthieu ch 1, v 25.
*** Livre d’Isaïe ch 9, v 5.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Mer 6 Juin 2018 - 10:13


Les mages à Jérusalem












Lu par Raphaël Sarlin-Joly
Évangile selon saint Matthieu chapitre 2, versets 2-8 
01 Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem
02 et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
03 En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
04 Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
05 Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
06 Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »
07 Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;
08 puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Sœur Carine Michel
[/th]


Cherchons un roi
« Où est le roi des Juifs ? » demandent les mages. Ils ont suivi l’étoile, mais apparemment celle-ci n’est pas aussi fiable et précise qu’un GPS ! De fait, elle ne les conduit pas exactement au lieu où se trouve l’enfant. Ils se renseignent auprès des habitants de Jérusalem. Ceux-ci connaissent l’Écriture et leur répondent : Bethléem ! Car « c’est de toi que me naîtra celui qui doit régner sur Israël »*. Cela peut signifier « naîtra de moi » ou bien « naîtra pour moi ». Ainsi se dévoile la personnalité de Jésus : « naîtra de moi » renvoie à Jésus comme Fils de Dieu et « naîtra pour moi » renvoie à Jésus comme serviteur fidèle.
Mais ne pouvait-il pas naître dans une plus grande ville comme Jérusalem ou Césarée ? Bethléem est la ville du roi David et c’est à lui que le Seigneur a fait la promesse d’une royauté éternelle pour son peuple. 
En naissant à Bethléem, Jésus annonce qu’il vient accomplir cette promesse du royaume de Dieu. Mais le règne annoncé par Jésus n’est pas celui d’une puissance politique ou économique. Le royaume de Dieu se déploie, bien au contraire, dans la fragilité et le respect de la liberté humaine.
Par ailleurs, l’expression « roi des Juifs » fait écho à l’écriteau qui sera placé au-dessus de la croix de Jésus** comme motif de sa condamnation par Pilate. Jésus est roi jusque dans sa mort et sa résurrection. Cet écho entre la naissance et la mort de Jésus est le signe du projet de Dieu qui s’accomplit. Mais tout ne peut pas déjà être compris. Il faut de la patience pour respecter les étapes de notre croissance spirituelle, comme nous respectons les étapes de croissance d’un enfant. La vie de Jésus est le fondement de toute notre foi. Alors, avec les mages, allons nous renseigner avec précision sur cet enfant. 

* Livre de Michée ch 5, v 1.
** Évangile de st Matthieu ch 27, v 37.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Ven 8 Juin 2018 - 11:39


L’or, l’encens et la myrrhe












Lu par Raphaël Sarlin-Joly
Évangile selon saint Matthieu chapitre 2, versets 9-12 
09 Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
10 Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
11 Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. 
12 Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Sœur Carine Michel
[/th]


Trois cadeaux
« Quand les mages virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie ». C’est la joie de l’égaré qui retrouve son chemin ou de quelqu’un dans la nuit qui trouve une lumière.
Les mages cherchent à la fois un chemin et une lumière pour se diriger. L’étoile, en les précédant, leur donne une direction et l’espoir de voir leur quête aboutir. L’étoile les remet en chemin et leur permet de quitter Jérusalem.
Matthieu est le seul évangéliste à faire le récit de la visite des mages. Quand j’étais jeune, je me demandais : « À quoi cela peut-il bien servir d’offrir de l’or, de l’encens et de la myrrhe à un bébé ? » Dans l’Ancien Testament, l’or est le signe de la qualité de gouvernement d’un roi*. L’or permettait au roi, entre autres choses, de nouer des alliances avec ses voisins**. L’encens est le signe du prêtre dont la fonction est d’intercéder auprès de Dieu, pour le peuple, grâce à des offrandes d’encens***.
La myrrhe sert à parfumer l’huile sainte qui est utilisée par le prophète pour l’onction sainte, c’est-à-dire pour consacrer au nom du Seigneur****. L’or, l’encens et la myrrhe sont donc les signes de la triple fonction prêtre, prophète et roi, dont Jésus est l’image par excellence.
Vrai homme et vrai Dieu, Jésus est à la fois le médiateur entre Dieu et son peuple, le sauveur des hommes et celui qui établit le royaume de Dieu. Il est donc prêtre, prophète et roi. Sans s’en douter, les mages offrent symboliquement en notre nom des cadeaux très significatifs. L’Évangile précise qu’ils retournèrent chez eux par un autre chemin. Certes, ils le font pour fuir Hérode, mais ne serait-ce pas le signe aussi de leur déplacement intérieur ? « Ne rentrez pas chez vous comme avant », dit le cantique. Et nous, quand est-ce que nous changeons de chemin ? 

* Deuxième livre des Chroniques ch 1, v 15.
** Premier livre des rois ch 15, v 18.
*** Livre du Lévitique ch 2, v2.
**** Livre de l’Exode ch 30, v 23.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Lun 11 Juin 2018 - 10:14


La fuite en Egypte












Lu par Guillaume Marquet
Évangile selon saint Matthieu chapitre 2, versets 13-15 
13 Après leur départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
14 Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte,
15 où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire
[/th]


Le père, c’est celui qui prend soin
Dans sa construction d’un récit d’enfance, Matthieu est très attentif à cumuler les éléments attestant que Jésus est bien le Messie attendu. Entre autres, il propose plusieurs références aux prophéties de l’Ancien Testament. La première est ce détour par l’Égypte qui a donné lieu à tant de représentations délicieusement exotiques. Son souci, encore une fois est de manifester le lien entre les promesses de Dieu, « d’Égypte, j’ai appelé mon fils »,* et leur réalisation en Jésus.
En Égypte, où je vis, cet épisode est une gloire nationale. Ces trois lignes dans l’Évangile donnent lieu aujourd’hui à de multiples pèlerinages, lieux de cultes, célébrations et représentations diverses. Sur les icônes, le voyage se fait tantôt à pied, à dos d’âne ou sur un bateau. 
Peu importe au fond de savoir comment la Sainte famille s’est déplacée, l’historicité de l’épisode n’est pas le plus important. Le plus intéressant dans ces images c’est l’attitude des personnages. Il en est un qui se tient toujours debout, souvent devant, c’est Joseph. Car le héros de cet épisode ce n’est pas Jésus, c’est Joseph. C’est à lui que Dieu s’adresse. C’est lui qui prend soin de son épouse et de l’enfant, c’est lui qui organise la fuite. C’est lui qui conduit le Messie loin du danger. C’est lui qui sauve le Sauveur. Ce n’est pas rien. Mais cet humble héros, dépossédé de titre, ne sera même pas nommé « père » dans l’Évangile. Pourtant, s’il n’est pas le géniteur, père il l’est assurément, puisqu’il éduque, qu’il protège, qu’il conduit et donc, qu’il aime. 

* Livre d’Osée ch 11, v 1.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par jacques58fan le Lun 11 Juin 2018 - 19:04

@Marie du 65 a écrit:

D’Abraham à David





















Lu par Guillaume Marquet
Evangile selon saint Matthieu chapitre 1, verset 1-6 
01 GENEALOGIE DE JESUS, CHRIST, fils de David, fils d’Abraham.
02 Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
03 Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
04 Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
05 Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
06 Jessé engendra le roi David.




[size=38]Méditation[/size]






[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire
[/th]




Fils de...
Au commencement, il y a la femme. On en parle peu, on la mentionne à peine, ce n’est pas souvent elle qui est mise en avant, mais on le sait : à l’origine, il y a, forcément, une femme. Pour Jésus, c’est pareil. Fils de Dieu, oui, mais né d’une femme. Et avant elle, des dizaines d’autres mères, qui se sont succédé pour transmettre la vie offerte par le Père. De vraies femmes, pas des princesses de contes de fées. Des femmes courageuses, indociles au destin qu’on leur a tracé, avides d’une existence qu’elles pourront offrir à leur tour. Matthieu en cite quatre dans cette généalogie. Elles ont des histoires compliquées. Thamar l’incestueuse*, Rahab la prostituée**, Ruth l’étrangère*** et, un peu plus loin, Bethsabée (femme d’Ourias) l’adultère****. Quels drôles de relais qui conduiront pourtant à la naissance du Messie ! Évidemment, il ne s’agit pas de suggérer que les femmes sont pécheresses ou je ne sais quelle autre idée préconçue héritée d’une théologie primitive et ridicule.
Sans doute faut-il plutôt entendre ici que l’histoire, parfois crasseuse, de notre humanité, n’empêche pas à la vie d’émerger et d’être bénie par Dieu. Je dirais même plus. Sans ces histoires, parfois sordides, il n’y a pas de Pharès, pas de Booz, pas de Jobed, pas de Salomon, et alors pas de Jésus ! De ces femmes aux histoires jugées, a priori, indignes de la transmission de la promesse est née la vie, et cette vie fut un maillon nécessaire à la venue du Messie. Drôle de constat, non ? Comment juger après ça ? Faut-il juger ? Pour nous aussi, la vie de Dieu surgit souvent là où on ne l’attendait pas, et elle fait fi de nos condamnations mondaines. Pour peu qu’on lui laisse une chance, bien sûr. Et le message est, en ce commencement déjà, celui de tout l’Évangile : miséricorde. 

* Genèse 38, 13-18.
** Josué 2, 1ss
*** Livre de Ruth
**** 2 Samuel 11, 1-5

@Marie du 65 merci
avatar
jacques58fan
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1370
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Mer 13 Juin 2018 - 9:20

@Jacques
Avec plaisir!!
Amitiés!




Le massacre des enfants de Bethléem













Lu par Guillaume Marquet
Évangile selon saint Matthieu chapitre 2, versets 16-18 
16 Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages.
17 Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie :
18 Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire
[/th]


Que vaut la vie d’un enfant ?
Hérode veut la peau de Jésus et il la veut à tout prix. Ce Messie annoncé, potentiellement futur roi d’Israël, déjà vénéré par les sages d’Orient, risque de lui dérober son pouvoir. Perdre son pouvoir, cela veut dire perdre ses privilèges. Ne plus être au-dessus des autres, ne plus exiger, ne plus ordonner, ne plus se faire obéir, mais obéir à son tour. Ça, Hérode ne le veut pas ! Et, pour garder son pouvoir, il est prêt à tout, y compris à tuer les membres de sa famille. 
Cette histoire n’est pas nouvelle. Ici encore, Matthieu construit un parallèle avec l’Ancien Testament. Au tout début du Livre de l’Exode*, Pharaon veut faire mourir tous les enfants mâles des esclaves hébreux qui deviennent trop nombreux et menacent son pouvoir. Or, on connaît l’histoire, Moïse réchappera de ce massacre. 
Mis à part pour sauver le peuple, Jésus est ici comme un nouveau Moïse qui, béni de Dieu, échappe aux manigances des hommes.
Hérode, quant à lui, fait table rase pour éradiquer la menace. La vie n’a pas de prix à ses yeux, ou plutôt, la vie des autres ne vaut rien en comparaison avec ses petits privilèges. Cette violence n’est pas révolue. Aujourd’hui encore, beaucoup de mères à travers le monde « pleurent leurs enfants et ne veulent pas être consolées car ils ne sont plus ». Victimes collatérales et anonymes des luttes de pouvoir que se livrent les nantis de tout poil, qu’ils soient religieux, industriels ou politiques. Victimes invisibles de notre égoïsme lorsque nous refusons de partager nos richesses pour ne pas diminuer notre petit confort et nos petits avantages. 

* Livre de l’Exode ch 1, v 2.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 le Ven 15 Juin 2018 - 9:50


Installation à Nazareth












Lu par Guillaume Marquet
Évangile selon saint Matthieu chapitre 2, versets 19-23 
19 Après la mort d’Hérode, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte
20 et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et pars pour le pays d’Israël, car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »
21 Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère, et il entra dans le pays d’Israël.
22 Mais, apprenant qu’Arkélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre. Averti en songe, il se retira dans la région de Galilée
23 et vint habiter dans une ville appelée Nazareth, pour que soit accomplie la parole dite par les prophètes : Il sera appelé Nazaréen.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire
[/th]


Dieu dans sa fuite
Tel père tel fils ? La violence de l’un se perpétue dans la violence de l’autre. C’est souvent ainsi dans les successions des tyrans. Un nouvel Hérode règne sur la Judée et cela fait craindre à Joseph les mêmes horreurs que celles commises par son père. Il faut donc se mettre à l’abri. Il y a un motif qui doit nous interroger ici. C’est celui de la fuite. C’est la deuxième fois que le Messie, le Sauveur, qui plus est Fils du Dieu tout-puissant, prend la tangente. Son Père ne peut-il affronter le danger, envoyer ses anges* et défaire l’ennemi, plutôt que de le fuir ? 
Dans nos sociétés, le courage est extrêmement valorisé. Nous avons le culte des héros qui vont à la guerre pleins de bravoure et qui dépassent leur peur pour faire « gagner le bien ». Mais Dieu choisit un autre chemin. Celui de l’évitement.
Ce n’est pas lâcheté, pourtant. Mais se battre, blesser, faire mourir ses adversaires, c’est toujours faire mal. Et Dieu ne peut avoir aucune part au mal. En Dieu, il n’y a pas de légitime défense, et c’est d’ailleurs ce qui expliquera, à l’autre bout de la vie de Jésus, le scandale de la croix. Au cours de son procès, Jésus se tait, il ne se rebelle pas, il ne répondra pas au mal qui le frappe, il ne participera pas à la violence. 
Certains voudraient nous faire croire que Dieu est dans les croisades, dans les combats, ce sont des menteurs. Dieu passe son chemin, il fait un écart, il ne veut blesser personne. Jésus l’enseignera tout au long de sa prédication : les ennemis sont faits pour qu’on les aime. 

*Évangile de St Matthieu ch 26, v 53.
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu pas à pas - D’Abraham à David!!!

Message par Marie du 65 Hier à 10:14


Jean le Baptiste












Lu par Herrade von Meier
Évangile selon saint Matthieu chapitre 3, versets 1-4 
01 En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée :
02 « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. »
03 Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.
04 Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage.


[size=38]Méditation[/size]



[th]
[/th][th][/th][th]
Frère Cyrille-Marie Richard
[/th]


Un pas de côté
Après les récits de l’enfance, tout est maintenant prêt pour décrire l’activité de Jésus. Eh bien non ! L’auteur fait un pas de côté. Il ne nous emmène pas en Galilée, mais au désert, il ne nous présente pas Jésus, mais un certain Jean.
Depuis nos premiers pas avec saint Matthieu, nous sommes impatients d’arriver au cœur du sujet : la prédication de Jésus. Mais l’évangéliste nous dit : pas trop vite ! Avant d’aller à la rencontre du Christ, il faut passer au désert.
Dieu, autrefois, a fait sortir son peuple d’Égypte. Alors c’était tout simple : le Seigneur avait fait un exploit, il suffisait ensuite d’entrer en Terre promise. Mais le désert nous rappelle l’épopée du peuple de Dieu durant quarante ans. Ces années d’errance ont prouvé que les choses n’étaient pas si simples. Un temps d’attente, sous la forme d’une retraite au désert, était nécessaire. 
Pendant ce temps, les Hébreux ont pu se poser les bonnes questions : « Que cherchons-nous vraiment ? » « Voulons-nous aller vers la Terre promise ou retourner en Égypte ? »
Notre Terre promise, Jean-Baptiste l’appelle « Royaume des Cieux ». La conversion nous oriente vers ce Royaume, vers l’avant, plutôt que vers l’arrière. 
Attention, suivre le Christ est une aventure extraordinaire ! C’est exaltant, mais il faut y être prêt et le vouloir vraiment ! Avant d’entendre la parole de Jésus, cette rencontre avec Jean-Baptiste m’offre un répit pour me poser quelques questions : « Dans quel Royaume est-ce que je veux entrer ? » « Suis-je prêt à me convertir, à quitter mon Égypte pour vivre l’aventure de la Parole du Christ ? »
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26003
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum