Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Le psycho-spirituel et ses violences insidieuses

Aller en bas

Le psycho-spirituel et ses violences insidieuses

Message par Philippe-Antoine le Lun 16 Avr 2018 - 15:05

Le psycho-spirituel et ses violences insidieuses
 
[size=39]Derrière beaucoup de sessions dites de guérison, de « relecture de vie » aux diverses appellations racoleuses, se camouflent de dangereuses  pratiques  psycho-sectaires[/size]
[size=39]Ces sessions sont initiées et pratiquées par de prétendues thérapeutes auto-proclamés dépourvus de formation et de titre  universitaire valide, qui se prévalent d’agir au nom de la foi et dans l’Eglise catholique, sous vigilance d’un évêque.[/size]
[size=39]Les personnes piégées par cette façade, se croient dans l’accueil d’une session catholique. Elles vont être suivies par des « accompagnateurs » qui vont pénétrer par ce biais leur for interne et l’intimité de tous leurs liens familiaux. Cette tromperie fait de nombreuses victimes dont la vie va basculer en entrainant leurs proches dans une barbarie programmée.[/size]
[size=39].[/size]
La violence cachée dans le psycho-spirituel
[size=39].[/size]
[size=39]Parmi toutes les violences psychiques, celles qui résultent des pratiques du psycho-spirituel demeurent encore largement méconnues. Pourtant elles sont multiples et souvent extrêmes. Fonctionnant de manière souterraine avec lui, elles détruisent implacablement les êtres d’une manière cachée parce que perverse. Essayons de voir comment.[/size]
[size=39]Une famille est faite de nombreuses personnes unies par des liens tissés dans la durée par le quotidien de la vie, liens qui sont affectivement puissants. Le vécu familial est leur propriété commune. La famille est un lieu « sacré ». Si un jour, pour des raisons personnelles, une personne se laisse tenter par les propositions alléchantes de sessions dites de guérison, d’agapè, de psychogénéalogie ou du même tonneau, elle en deviendra très vite dépendante, et ne tardera pas à livrer à de redoutables prédateurs tous ses liens familiaux, et cela sans en avoir toujours conscience. En effet, par le moyen de psychotechniques nocives, dissimulées dans un amalgame séducteur associant le psychologique et le spirituel, ces manipulateurs vont détruire à travers lui plusieurs de ses proches, affecter toutes les relations familiales et jeter ainsi toute la famille, qui l’ignore généralement, dans les mailles du filet d’un « thérapeute » faisant office de gourou tout puissant.[/size]
[size=39]Quand, séduite par un pèlerinage, une rencontre d’aumônerie ou une autre proposition ecclésiale a priori attirante, une personne est prise dans le système, elle croit se trouver dans une démarche de foi, où les propos des responsables sont en quelque sorte paroles d’Evangile. 
[size=39]C’est ainsi que, sans le savoir, en croyant suivre une retraite spirituelle, elle se retrouve trop souvent embarquée dans une démarche autre, de nature psycho-spirituelle.[/size][/size]
[size=39]De fil en aiguille, cette personne est conduite par l’intervenant à parler de sa famille et à relire son passé en le déconnectant de la réalité de son vécu auquel, par des techniques insidieuses qui falsifient la mémoire et induisent de faux souvenirs, il va substituer une autre, inspirée par une idéologie malsaine. C’est ainsi que les parents vont devenir des êtres nocifs, voire des monstres, à l’origine de tous les maux réels ou supposés endurés par la personne. Maux « dé-couverts » grâce au « thérapeute ». Maux généralement qualifiés de « blessures » nécessitant une « guérison », que le pseudo-thérapeute garantira pour peu que le «malade» s’engage à suivre une série de stages, sessions ou séminaires, tous prometteurs de bonheur.[/size]
[size=39]Pour le nouveau venu, la démarche psycho-spirituelle devient peu à peu son seul projet de vie. Passage et chemin obligés puisque, selon la théorie enseignée, on ne peut aller au Ciel que « guéri ». Par rapport à un tel enjeu, tous les sacrifices demandés paraîtront légers et faciles.[/size]
[size=39]Voilà comment la porte d’entrée du périmètre familial est ouverte par le « gourou » qui, mine de rien, sans avoir l’air d’y toucher, se trouve en mesure de jouer avec tous les liens familiaux. En fait, il s’agit d’une véritable entrée par effraction, violente et brutale. Le cambrioleur visite et revisite l’histoire de chacun, qu’il ne connaît pourtant pas. A travers son « patient », il se livre à une véritable « psychanalyse » de toute la famille à la lumière aveugle de théories pernicieuses et dévastatrices.Les conséquences de la thérapie sauvage à laquelle est soumis un seul membre ne tardent pas à se faire sentir sur l’ensemble du corps familial comme une injection létale dans un organisme sain.[/size]
[size=39].[/size]
Le système pervers est mis en place.
[size=39].[/size]
[size=39]Dans un premier temps, le comportement de la personne va changer. Sans explication, elle distend ses liens avec ses proches. Le mépris et l’indifférence remplacent l’affection à l’égard des parents. Les rapports se font sur la base du schéma « blessures – guérison », ce qui revient à dire que la personne enfermée dans un pareil discours ne peut plus communiquer qu’avec ceux qui vivent la même expérience. Elle peut aller jusqu’à revoir ses projets de vie pour entrer dans une de ces communautés, « cocon » d’autant plus protecteur et indispensable à sa vie que « la fin des temps » est pour demain…[/size]
[size=39]Déconcertés puis effondrés par un tel changement dans les propos et comportements de leur enfant, les parents en subissent le rejet sans comprendre. Mais parce qu’ils continuent à aimer leur fils ou leur fille instrumentalisé contre eux par le « thérapeute », ils vont subir, dans un non-dit habilement installé, des accusations sous-jacentes, racontées aux uns et rapportées par les autres les accusant d’actes indicibles …Actes généralement jamais nommés puisque imaginaires.[/size]
[size=39]Les liens très forts qui unissent souvent un enfant à ses parents ne peuvent s’abîmer de la sorte sans que n’aient été mises en œuvre des psychotechniques de manipulation mentale. Le matraquage subi par la personne pour la détacher ainsi et la livrer à son « gourou » est d’une violence inouïe. Instrumentaliser un enfant contre ses parents est un acte à la fois pervers et sadique. Le supposé thérapeute qui s’interpose ainsi dans des relations familiales en se les soumettant est un barbare. Oui, quelle puissance de violence faut-il pour pervertir et détruire ainsi des liens d’amour aussi solides ! Et plus les liens affectifs sont solides, plus forte est la violence du processus de destruction.[/size]
[size=39]Comme si elle ne se contentait pas d’exclure les parents de la vie de leur enfant, la violence va[/size]
[size=39]aller plus loin par des actes de cruauté mentale et morale. Sous l’influence de son « gourou-thérapeute », le sujet va s’employer à faire des adeptes parmi les proches et s’appliquer à les dresser contre ses parents. Choqués, stupéfaits, incapables de comprendre ce qui se joue en fait, les autres membres de la famille se trouvent très souvent à la merci de la personne manipulée et manipulante, laquelle, à l’occasion d’une tension, d’un conflit mineur ou de tout autre ouverture opportune va faire des ses parents les boucs émissaires de tout son vécu négatif, selon le schéma-type du psycho-spirituel. Car, profondément déstabilisée par la coupure d’avec ses racines et de son histoire familiale, la personne plongée dans le délire construit par son gourou vit elle aussi une grande souffrance et se trouve la proie d’une profonde angoisse qui l’oblige à rallier à elle le plus possible de personnes pour se rassurer.[/size]
[size=39]Injustement accablés, désavoués, rejetés, les parents vont entrer sans comprendre dans une immense détresse. Faute de réponse à leur demande d’explication rationnelle, leur chagrin s’aggrave immanquablement, tout simplement parce qu’ils sont niés non seulement comme père et mère mais aussi comme être humains. Ils n’existent plus. Ils sont devenus des objets, tout comme leur enfant s’est transformée en marionnette entre les mains du gourou omnipotent.[/size]
[size=39]Le déni du mal subi, le déni d’un être humain, est l’une des pires violences qui soient. La destruction d’une famille qui se portait bien, brisée et éclatée par de telles pratiques, en est une autre.[/size]
[size=39]Cela ne suffit pourtant pas. Après l’opprobre jeté sur les parents, c’est au tour des aïeux, des ancêtres d’être les victimes de l’entreprise de discrédit et de démolition. Avec les doctrinaires du psycho-spirituel, il faut aller les débusquer car ils polluent leurs descendants à cause de leur mal, de leurs pratiques occultes, de leurs secrets monstrueux, de leurs actes innommables. D’eux aussi il convient de se libérer puisqu’ils étaient nécessairement malfaisants ou maléfiques. Pour y parvenir, un seul remède : purifier « l’arbre généalogique » au cours d’eucharisties adaptées.[/size]
[size=39]Ces pratiques psycho-spirituelles délirantes qui utilisent et salissent aussi honteusement les morts en enfermant dangereusement dans la peur les vivants, ne sont-elles pas porteuses d’une violence haineuse sans fin ?[/size]
[size=39]Il faut nommer et bien regarder ce mal destructeur qui violente psychiquement des êtres humains. En effet, si la personne manipulée vit dans une apparence de normalité trompeuse, elle n’en demeure pas moins déconnectée de la réalité de son vécu, propulsée dans une folie construite qu’elle est obligée d’entretenir en s’auto-manipulant, ce qui va la conduire jusqu’à la dissociation psychique avec tous les risques que cela comporte. Par elle, toute sa famille entre en souffrance. De pareils actes sont violents parce que mortifères, porteurs de mort : affective, mentale, psychique, voire physique. Conduits par l’isolement et l’exclusion à toucher le fond du désespoir, certains ont cédé à la tentation de mettre un terme à leur douleur en se suicidant.[/size]
[size=39]Pareille fin s’inscrit dans la logique de l’anéantissement programmé. La destruction de l’être est menée de pair avec une violence camouflée dans un discours dégoulinant de douceur qui promet le bonheur à celui qui renaîtra de ses « blessures » par un « chemin de guérison » salvateur. Mais ce qui est tu, car le gourou induit toujours dans le non-dit, c’est que pour atteindre ce paradis il faut tout casser. Briser sa propre vie remise à un manipulateur, briser ses liens, ses parents, son avenir, ses possibilités de croissance et d’épanouissement.[/size]
[size=39]Le prédateur a réussi quand il a fait de celui qui s’est confié à lui son jouet après l’avoir amené par étapes successives à renier ses racines, à renier ceux qui l’ont construit, à se renier lui-même, à faire exploser sa famille. Détruire l’amour, c’est mettre des personnes dans la non-existence, les plonger dans le néant de la déshumanisation. Y a-t-il pire violence qu’une telle chosification ?[/size]
[size=39]Source : [/size]
[size=39](site)[/size]
[size=39]http://www.derivesdansleglisecatholique.fr/[/size]

(article)
[size=39]http://www.derivesdansleglisecatholique.fr/?page_id=363[/size]
avatar
Philippe-Antoine
En adoration

Masculin Messages : 2587
Age : 65
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le psycho-spirituel et ses violences insidieuses

Message par Philippe-Antoine le Lun 16 Avr 2018 - 16:32

Toujours sur le même thème 


[size=30]Le Psycho-spirituel: un mal déguisé au sein de l’Église catholique
[size=30]Thème : Société, Secte

Publiée le 26/11/2012 |
9548|4


Révélée par CCMM |
3

Signaler un contenu litigieux

[/size]
[/size]
[size=30]
[/size]
Le CCMM a souhaité regrouper au sein d’un Collectif les victimes et les familles de victimes des sessions dites de guérison psycho-spirituelles.

[size=32]Depuis une trentaine d’année, les communautés nouvelles issues du Renouveau charismatique catholique, qui se sont définies comme des lieux de guérison, ont développé une démarche systématique amalgamant recherche spirituelle et prétention de guérir le psychisme humain. Des sessions dites de guérison intérieure se sont largement développées.
Or, les sessions de type psycho-spirituel ne sont ni d’authentiques démarches de foi, ni de véritables lieux de soins thérapeutiques. Ne respectant ni la nature de la démarche spirituelle, ni la discipline psychothérapeutique, la psycho-spiritualité est une véritable injure à la spiritualité autant qu’à la psychologie.
 
Ces groupes ont tendance à aborder la spiritualité sous un angle essentiellement irrationnel, donnant plus de place au ressenti et à l’émotionnel qu’à la raison. L’activité rationnelle est même quelquefois montrée comme étrangère à la vie spirituelle et voire même opposée. Quant à la recherche de guérison, elle est de type magique, on attend des guérisons qui tombent du ciel par l’intermédiaire de leadeurs charismatiques qui en seraient les vecteurs.
Cette attitude irrationnelle et crédule vulnérabilise la personne, la soumet à un groupe qui prend une place affective considérable et aliène son autonomie. La démarche psycho-spirituelle asservit l’intelligence et la volonté de l’individu à celle des leadeurs charismatiques qui ont pour habitude de prodiguer des « oracles » qui se veulent inspirés mais qui se trouvent n’être la plupart du temps que de faux souvenirs induits.
Dès le début, la démarche dite de « guérison » et le discours qui s’y rapportait posaient le problème des amalgames psycho-spirituels. Nous assistons en définitive à l’intrusion d’une religiosité de type Nouvel-Âge au sein même de groupes de prière et de communautés catholiques.
 
La confusion entre les domaines psychologiques et spirituels conduit inévitablement à une approche pour le moins paradoxale de la notion de croissance spirituelle. L’irrationalisme de ce type de perspective peut se traduire par un fondamentalisme et un surnaturalisme qui, par définition, oublie la nature rationnelle de l’homme.
Les adeptes du psycho-spirituel deviennent pour les uns victimes d’un système aliénant, pour d’autres promoteurs de manipulations mentales, mais dans bien des cas ils sont les deux à la fois. Initiés à la démarche dite de « guérison », ils ne tardent pas à s’autoproclamer « guérisseurs ».
 
Conscient du problème et ayant recueilli de nombreux témoignages de victimes, le Centre Contre les Manipulations Mentales a édité en septembre 2012 un [size=32]Livre noir de l’emprise psycho-spirituelle[/size]. Ce livre a été rédigé par le Collectif des victimes et familles de victimes du psycho-spirituel. Il a pour objectif de dénoncer les pratiques de manipulation mentale dans la galaxie dite du « psycho-spirituel ». Depuis de nombreuses années, ce phénomène s’est infiltré dans l’Église catholique via les mouvements charismatiques et en particulier dans la mouvance de la Communauté des Béatitudes.
De nombreuses victimes et des familles ont alerté les autorités de l’Église pour que celle-ci puisse prendre la mesure des dégâts de ces soi-disant soins (dégâts psychiques, ruptures familiales, dépouillements, ruines, etc…). L’Église a entendu l’appel, puisqu’une commission a été mise en place par la Conférence des Évêques de France et que plusieurs rapports à l’usage des évêques ont été publiés depuis 2005, donc les conclusions sur la gravité du phénomène sont on ne peut plus claires.
 
Cependant, force est de constater qu’aucun changement notoire n’a été constaté sur le terrain, au contraire, le nombre des victimes ne cesse de s’accroître. En apparence il y a quelques modifications, comme par exemple le nom des sessions de guérison intérieure qui change d’intitulé mais pas de contenu. Ce qui est à déplorer c’est que des charlatans ont pris pour devanture le label de l’Église catholique pour vendre leurs nouveaux produits de pseudo-guérison. Ainsi, en prêchant leurs retraites ces prédicateurs-prédateurs vont vous amener à relire tous les évènements de votre vie avec des lunettes déformantes. Par exemple, si vous leur dites qu’enfant vous aviez peur de votre grand-père, tout simplement parce qu’il avait une grosse voix et qu’il cachait ses paroles derrière une grosse barbe, ils vous conduiront à lire cette peur comme étant le signe d’une réminiscence d’un secret de famille qui cache un inceste. De même que si vous leur dites que vous avez du mal à prier, on diagnostiquera un lien diabolique avec vos ancêtres.
 
Le lien à la famille est presque toujours connoté négativement, comme si vous portiez un très lourd passif dû à vos ancêtres. Mais les très pesantes dettes spirituelles de vos ancêtres pourront commencer à s’alléger en vous délestant d’environ 550 €, c’est le coup d’une trentaine de messes pour la guérison de votre arbre généalogique, sans compter une session de quelques jours de la même somme. Car oui, pour être délivré ça coûte cher, très cher, car vous devrez enchainer session sur session et, bien que ces nouveaux thérapeutes vous promettent toujours plus de guérisons, en attendant, rien n’est remboursé par la sécurité sociale !
 
L’emprise marche à merveille, car elle utilise non seulement des techniques de manipulation mentale bien éprouvées mais vient se surajouter l’argument d’autorité du « Saint-Esprit », ces « sacrés médecins » recevant leur formation et leurs informations du « Très-haut », vous avez l’assurance de faire un séjour qui n’a pas de prix, puisque vous êtes entré dans le « saint lieu » d’une « clinique » toute spirituelle.
Vous devrez bien sûr préalablement répondre à un questionnaire digne d’un anesthésiste qui vous endormira avec un discernement sur mesure. Dès le début, par ce formulaire tout est orchestré. Il leur donnera toutes les informations qui leur permettront de vous manipuler. Ils ont toutes les cartes en mains pour vous déstabiliser et vous illusionner en vous faisant croire que vous êtes très blessé et que Dieu va vous guérir de toutes les blessures que vous connaissez et même celles que vous ignorez, mais que eux connaissent.
 
Petit à petit, au fil des jours, vous allez finir par avoir mal quelque part, car vous êtes venu là pour donner un visage à vos difficultés (connues ou inconnues). Vous vivrez un mélange de bien-être planant et d’angoisse, car on vous aura conduit à vous investir dans un univers imaginaire qui fait appel à de confuses émotions. Dans un premier temps les plus motivés des « patients » du psycho-spirituel auront l’euphorique impression d’avancer confusément dans la vie psychique et en même temps dans la vie spirituelle, mais à terme, cette démarche conduit ceux qui se sont livrés aveuglément à ces « thérapeutes », à s’égarer tant psychiquement que spirituellement et à finir cassés en eux-mêmes et dans leurs relations avec leurs proches.
Il est urgent que l’Église et les pouvoirs publics luttent sérieusement contre ces nouvelles impostures pseudo-thérapeutiques. L’État a le devoir de protéger les citoyens des abus et l’Église ses fidèles des fausses doctrines. Le mal du psycho-spirituel s’attaque à la racine de la raison humaine et à la racine de la foi dans le Christ, qui pour un chrétien n’a qu’un seul prix - le don gratuit du salut de Dieu.
À l’heure actuelle le mal de l’Église n’est pas tant lié au fait qu’elle se vide mais qu’elle n’ait plus le courage de dénoncer le mal secret qui se niche en son sein. Sommes-nous à ce point dans une ère de confusion des esprits que les marchands du temple soient devenus indélogeables ? Le comble du charlatan c’est qu’il vous vend un remède qui vous procure un mal que vous n’aviez pas avant de le rencontrer. Le jour où il vous dira en toute simplicité : « Je n’ai pas la prétention de tout guérir, je n’ai pas la toute-puissance ! », rassurez-vous, il est peut-être devenu catholique ?

Murielle Gauthier

Pour aller plus loin dans la compréhension du détournement des méninges par le psycho-spirituel : - [size=32]Le Livre Noir de l’emprise psycho-spirituelle[/size], collectif CCMM des victimes et familles de victimes du psycho-spirituel, Paris, 2012 ; et - [size=32]Foi et Guérison, repères et critères chrétiens[/size], Sr Marie-Ancilla, o.p. La thune, Marseille, 2008.[/size]

Source :
http://derive-sectaire.fr/le-psycho-spirituel-un-mal-deguise-au-sein-de-leglise-catholique/
avatar
Philippe-Antoine
En adoration

Masculin Messages : 2587
Age : 65
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le psycho-spirituel et ses violences insidieuses

Message par Philippe-Antoine le Lun 16 Avr 2018 - 16:44

Le Pape François, également denonce ces derives au sein de l'Eglise catholique :
https://www.google.com/amp/www.saintjosephduweb.com/Psycho-spirituel-Introspection-et-auto-experience-ce-n-est-pas-la-que-nous-rencontrons-le-Seigneur-Pape-Francois_a698.amp.html#ampshare=http://www.saintjosephduweb.com/Psycho-spirituel-Introspection-et-auto-experience-ce-n-est-pas-la-que-nous-rencontrons-le-Seigneur-Pape-Francois_a698.html
avatar
Philippe-Antoine
En adoration

Masculin Messages : 2587
Age : 65
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le psycho-spirituel et ses violences insidieuses

Message par Isabelle-Marie le Mar 17 Avr 2018 - 10:23

@Philippe-Antoine a écrit:Le Pape François, également denonce ces derives au sein de l'Eglise catholique :
https://www.google.com/amp/www.saintjosephduweb.com/Psycho-spirituel-Introspection-et-auto-experience-ce-n-est-pas-la-que-nous-rencontrons-le-Seigneur-Pape-Francois_a698.amp.html#ampshare=http://www.saintjosephduweb.com/Psycho-spirituel-Introspection-et-auto-experience-ce-n-est-pas-la-que-nous-rencontrons-le-Seigneur-Pape-Francois_a698.html

Merci @Philippe-Antoine pour cet article

Dans sa nouvelle encyclique, le Pape s'applique justement à dénoncer ces formes de tentation modernes :

"Les nouveaux pélagiens

57. Il y a encore des chrétiens qui s’emploient à suivre un autre chemin : celui de la justification par leurs propres forces, celui de l’adoration de la volonté humaine et de ses propres capacités, ce qui se traduit par une autosatisfaction égocentrique et élitiste dépourvue de l’amour vrai. Cela se manifeste par de nombreuses attitudes apparemment différentes : l’obsession pour la loi, la fascination de pouvoir montrer des conquêtes sociales et politiques, l’ostentation dans le soin de la liturgie, de la doctrine et du prestige de l’Église, la vaine gloire liée à la gestion d’affaires pratiques, l’enthousiasme pour les dynamiques d’autonomie et de réalisation autoréférentielle. Certains chrétiens consacrent leurs énergies et leur temps à cela,  au lieu de se laisser porter par l'Esprit sur le chemin de l’amour, de brûler du désir de communiquer la beauté et la joie de l’Evangile, et de chercher ceux qui sont perdus parmi ces immenses multitudes assoiffées du Christ.[63

62. Que le Seigneur délivre l’Église des nouvelles formes de gnosticisme et de pélagianisme qui l’affublent et l’entravent sur le chemin de la sainteté ! Ces déviations s’expriment de diverses manières, selon le tempérament et des caractéristiques propres à chacun. C’est pourquoi j’exhorte chacun à se demander et à discerner devant Dieu de quelle manière elles peuvent être en train de se manifester dans sa vie."

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20180319_gaudete-et-exsultate.html

 
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2673
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le psycho-spirituel et ses violences insidieuses

Message par Isabelle-Marie le Mer 18 Avr 2018 - 5:36

Un terme revient souvent dans les propos et encycliques du Pape : celui d'immanence (étymologiquement : "rester au dedans", il désigne le "caractère de ce qui est intérieur à l'être").Par là le Pape semble vouloir désigner toutes les formes d'enfermements sur soi qui nous empêchent de chercher Dieu en sortant de soi, en allant "aux périphéries".

Dans la Bible, à la question des premiers disciples :"où demeures-tu ?" le Christ répond :"Venez et voyez !"

Ainsi un danger subtil sur le chemin de la sainteté est de s'enfermer au plan psychologique, du "ressenti", de l'émotionnel

Voici également dans l'excellent lien de Philippe-Antoine un article qui traite des effets de cet immanentisme dans lequel nous risquons de nous enfermer :

http://www.saintjosephduweb.com/Immanentisme-une-tendance-du-psycho-spirituel_a646.html
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2673
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum