Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Le troisième temple à Jérusalem... Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour PC et Xbox
44.99 € 59.99 €
Voir le deal

Le troisième temple à Jérusalem...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Gilles le Sam 9 Aoû 2008 - 12:47

Reconstruire le Troisième Temple ?
Plusieurs juifs fondamentalistes veulent bâtir le 3e Temple de Jérusalem. Ils ont même entrepris de dessiner dessiner les plans du futur temple et de fabriquer les outils de culte liés au temple.

Faute de connaissances théologiques approfondies, le rédacteur de ce site n'a pas d'uponion à ce sujet. Je vous laisse simplement ce fait d'actualité :

« Ouri Ariel a l'intention de construire une synagogue sur le mont du Temple. Le président de l'Union nationale va présenter son projet dans les prochains jours à la mairie de Jérusalem. Selon lui, le projet ne gênera pas la tenue des prières musulmanes sur le site, et sera l'occasion de tester la tolérance des musulmans à l'égard des autres religions.

M. Ariel a éveillé la colère de dirgeants palestiniens et arabes israéliens en allant pèleriner sur ce lieu saint à l'occasion de la fête de Souccot (fête des Cabanes). Il soutient qu'à Souccot, autant qu'à Pessah (Pâque) et Chavouot (Pentecôte), il y a une mitsva (commandement) de la Thorah de se rendre à l'endroit du Temple. ''Ce pèlerinage doit rappeler à la société israélienne que le Temple est au centre et au coeur du peuple juif, et que nous espérons en sa reconstruction prochaine'', a-t-il expliqué. »

SOURCE: enpleindanslmille.blogspot.com/2006/11/construire-le-3e-temple.html

Gilles. Ville de Québec - Canada king
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25218
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Gilles le Ven 15 Aoû 2008 - 12:25

Le 3° Temple .


Au coeur même de Jérusalem,les deux communautés revendiquent la légitimité de la possession du même lieu sacré que les uns appellent "Le Mont du temple" et les autres " l'Esplanade des Mosquées" .

Les choses pourraient trouver un compromis,si,une fois de plus,les intégristes religieux ne venaient pas soulever de nouveaux problèmes et créer de nouveaux litiges pour lesquels strictement aucun compromis n'est possible ,puisque "satisfaire" les exigences des uns,implique la destruction des biens de l'autre .

Le troisième temple à Jérusalem... Pointbleugros La destruction du Dôme :
Certains extrémistes religieux juifs ultra-orthodoxes,veulent en effet ni plus ni moins que détruire le Dome du Rocher qui se trouverait juste au desssus des ruines du Temple et de l'Arche d'Alliance .

Ce n'est pas un discour d'illuminé "isolé" ;dans les faits,la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher ont été attaquées plusieurs fois depuis 1967 par des groupes juifs organisés qui préparent "très sérieusement" la construction du Troisième Temple,condition selon eux indispensable à remplir avant
la venue du "Véritable" Messie annoncé par les prophètes....

Nombreux en effet sont les Rabins et les Juifs orthodoxes qui se basent sur les arguments théologiques et prophétiques pour affirmer qu' Israël est actuellement entré dans un nouveau cycle de son histoire ,et que "l'ère de la rédemption" a commencé
le 14 mai 1948, le jour même de la proclamation d'indépendance d' Israël.


Sur le terrain,celà donne ceci :

Premier prétexte,et premier objet de litige :
la "Pierre de Fondation"
:" Even Shettiyah", celle-là même qu’utilisa Dieu pour créer le monde et sur laquelle Yahvé donna l'ordre de bâtir son tabernacle .


Deuxième prétexte,et deuxième litige :
l'Arche d'Alliance contenant les dix Commandements .

Elle se trouverait juste à l'aplomb de la modeste construction appelée "Qubbat-el-Arwah", le fameux Dôme des Esprits .

Ce genre de raisonement conduit à des fouilles,et les fouilles à des problèmes;en particulier les musulmans accusent Israël de "sapper" les assises du Dome du Rocher par leurs excavations .

En outre,depuis quelque temps,les services secrets israéliens semblent prendre fort au sérieux des rumeurs diverses tendant à faire croire qu'un attentat "majeur" sur le Mont du temple serait fort possible .

Deux groupes de fanatiques peuvent y avoir intérêts,pour des raisons totalement différentes mais tout à fait complémentaires :

a) les juif ultraorthodoxes,pour pouvoir faire leurs fouilles comme ils l'entendent .
b) les sionistes révisionistes pour susciter une insurection massive des arabes,y compris des arabes "israéliens",ceci à fin de pouvoir les expulser en bloc .


Le troisième temple à Jérusalem... Pointbleugros La Construction du 3°Temple .

En 1996, le groupe ‘Les Fidèles du Mont du Temple’ a organisé un sondage vis-à-vis de la reconstruction du temple à la place de la mosquée Al-Aqsa.
Selon eux,plus de 58% des israéliens interrogés étaient en faveur d’une telle action.

En octobre 2001, le groupe ‘Les Fidèles du Mont du Temple’ ont marché jusqu’au Dôme du Rocher et ont marqué deux blocs de marbre de 4.5 tonnes en tant que pierres angulaires du Troisième Temple....



En mai 2003, le Rabbin Zalman Baruch Melamed a poussé le président Bush à soutenir la construction du Troisième Temple.

L’Institut du Temple, une organisation juive dédiée à la reconstruction du temple, a effectué des projets d’études sur la structure qui sera construite une fois que le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa seront supprimés.

L’institut a réservé une parcelle de la propriété de Jérusalem pour commencer à assembler les pierres angulaires d’une construction d’un « mini-temple » hors site en vue de le transférer dans le secteur du Noble Sanctuaire une fois que la zone sera libérée des mosquées Al-Aqsa et du Dôme du Rocher.

Les membres de l’Institut ont également entrepris de former de jeunes rabbins en vue des sacrifices rituels qui sont supposés se dérouler sur le site du temple.

L’Institut du Temple dit qu’il a recréé les types de vases, de poteries et d’ustensiles utilisés à l’époque biblique et qui seront placés à l’intérieur du Troisième Temple.

SOURCE: palestine1967.site.voila.fr/rel/R.religion.problemes.montdutemple3temple.htm - 14k

Gilles. Ville de Québec - Canada king
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25218
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Gilles le Lun 11 Jan 2010 - 13:50

La reconstruction du Temple de Jérusalem...


Au pied de la mosquée Al-Aqsa, Israël modifie l’histoire. Les archéologues creusent en différents endroits autour de la Vieille Ville avec un ordre du jour clair : découvrir des preuves qui renforceraient la revendication d’Israël sur Jérusalem comme capitale éternelle du peuple juif. Car il ne s’agit pas uniquement de retrouver le palais du roi David, mais surtout les fondations de l’ancien temple du roi Hérode. Sous terre, un véritable combat se joue entre Israéliens et Palestiniens, où s'opposent l'archéologie, la religion et la politique. Un affrontement où le passé se conjugue au présent pour savoir qui a occupé en premier Jérusalem, la ville trois fois sainte.

L’endroit est devenu un symbole de la lutte pour Jérusalem : une lutte qui pourrait facilement exploser non pas juste en un nouveau cycle de violence israélo-palestinienne à cause de la colonisation du quartier de Silwan, mais du fait de la proximité avec le Mont du Temple et la mosquée Al Aqsa qui aboutirait à une conflagration susceptible d’embraser tout le Proche-Orient.

Le troisième temple à Jérusalem... Alaqsamosquee

De nombreux Palestiniens sont convaincus que les fouilles archéologiques de Ir David ne sont qu'un prétexte pour creuser sous l'esplanade des Mosquées et en saper les fondations. Dans certaines écoles palestiniennes, on apprend ainsi aux enfants que le but véritable du sionisme est de détruire Al-Aqsa et le dôme du Rocher pour construire le troisième Temple à leur place. « Il ne faut pas ignorer ces rumeurs, elles peuvent nous entraîner vers une guerre de religion entre musulmans d'un côté et juifs et chrétiens d'Occident de l'autre, affirme un archéologue de Ir David. Si elles continuent à se développer, les chefs religieux musulmans de Jérusalem vont rameuter les foules en criant : “Al-Aqsa est en danger !” Ils l'ont fait en 1929, et les juifs d'Hébron ont été massacrés. Ils l'ont fait en 1995, et une centaine de personnes sont mortes dans les plus violentes émeutes de toute l'Intifada. »



La reconstruction du troisième temple.


Depuis que les Romains ont détruit le Second Temple en 70 après Jésus-Christ, les Juifs prient pour qu'il soit rebâti. Le prophète Daniel avait fait de même à la fin de l'exil à Babylone, après la destruction du Premier Temple (Daniel 9:17). Aujourd'hui, les Juifs orthodoxes, ceux qui désirent le plus ardemment la reconstruction du Temple, récitent trois fois par jour cette prière : “Qu'il soit dans Ta volonté que le Temple soit rapidement rebâti de notre temps !” Pourtant, près de 2.000 ans ont passé. Israël est un Etat essentiellement laïc, et beaucoup de Juifs récitent cette prière d'une manière machinale.

La plupart des Juifs orthodoxes pensent cependant que la Torah oblige la nation juive à rebâtir le Temple, dès qu'il est possible de le faire (Exode 25:Cool. Par conséquent, depuis 1967, lorsque Israël a eu de nouveau accès au site du Temple, ces Juifs pensent que la nation a péché en n'obéissant pas à ce commandement divin. Ils affirment que les Temples précédents n'ont pas été construits sans une préparation humaine (1 Rois 5:6; Esdras 3:7-11), et que ces efforts humains ont reçu l'approbation divine (1 Chroniques 22:14 et 23:4).
S'appuyant sur les autorités rabbiniques, ils affirment que le Prophète et le Messie ne descendront pas du Ciel tant que la nation ne sera pas passée par la repentance et n'aura pas entrepris la tâche de rebâtir le Temple. Ils disent donc que depuis 1967, depuis qu'Israël a recouvré sa souveraineté sur le Mont du Temple, la nation a été confrontée à des problèmes constants parce qu'elle n'a pas encore reconstruit le Temple. Lorsque l'Intifada Palestinienne a commencé en 1987, divers groupes Juifs partisans de cette idéologie ont décidé qu'ils ne pouvaient pas attendre plus longtemps, et ont commencé à agir de différentes manières, pour préparer le jour où le Temple pourrait être reconstruit. C'est ainsi qu'est né le Mouvement du Temple. Plusieurs branches de ce mouvement travaillent séparément, que ce soit dans la recherche ou l'activisme, mais en poursuivant le même but.

Depuis 1967, quand le gouvernement israélien a rétrocédé au Wakf la juridiction les lieux saints musulmans situés sur le Mont du Temple, la loi islamique interdit aux Juifs et aux Chrétiens de pénétrer sur cette esplanade pour des motifs religieux. Cependant, la Knesset a adopté le 27 juin 1967 une loi protégeant les lieux saints. Cette loi stipule en particulier que « tous ceux qui violeront la liberté d'accès des membres des différentes religions à leurs lieux saints seront passibles d'emprisonnement… » Cela concerne donc aussi les Juifs, qui considèrent le Mont du Temple comme leur lieu le plus sacré, et qui luttent pour le récupérer.
Toutefois, après plus de 30 ans de réunification de Jérusalem et de souveraineté israélienne sur le Mont du Temple, les Juifs ne peuvent toujours pas pénétrer sur le site de leur Temple, pour y prier ou y accomplir un acte religieux quelconque. L'année dernière, toutefois, la Cour Suprême Israélienne a adopté un décret soutenant le droit des Juifs à prier sur le site de leur Temple. C'était à la suite du procès de Yehuda Etzion, un activiste arrêté et jugé pour avoir pénétré sur le Mont du Temple pour y prier. Dans une lettre adressée par Benjamin Netanyahu à Yehuda Etzion, le Premier Ministre lui a écrit ceci : « Le droit pour le peuple Juif d'accéder à son lieu saint, le Mont du Temple, ne peut lui être refusé. Considérant que nous avons autorisé toutes les religions à exercer librement leur culte à Jérusalem, je crois qu'il est nécessaire de prendre des dispositions pour permettre aux Juifs de pouvoir venir prier sur ce site, … »

Si l'accès au site du Mont du Temple est à nouveau permis aux Juifs pour des motifs religieux, il sera possible de rétablir de nombreux services suspendus depuis la destruction du Temple. Certains considèrent que le rétablissement de ces services encouragera les religieux à exiger la reconstruction du Temple, afin de compléter et de mettre au point ces actes de dévotion (voir Esdras 3:2-3). C'est pour cette raison que les fidèles du Mont du Temple, sous la direction de Gershon Salomon, ont tenté d'offrir un sacrifice de la Pâque à proximité du site de l'antique autel des sacrifices, qu'ils croient situé à l'emplacement du Dôme du Rocher. Voici comment Salomon explique pourquoi le rétablissement de ce sacrifice est tellement important pour son organisation : « Après la destruction du Temple, les principaux rabbins, en particulier le rabbin Tucochinsky, qui vivait à Jérusalem dans les années 30, avaient affirmé que le premier sacrifice de la Pâque qui serait accompli sur le Mont du Temple entraînerait la venue du Messie Fils de David, et la reconstruction du Temple »
Bien qu'on leur ait interdit l'accès au Mont du Temple pour effectuer ce sacrifice, lors de la dernière Pâque, le 8 avril, les membres de ce groupe ont coupé l'Omer Hatnofah (les prémices de la moisson du blé) dans des champs d'Israël, et ont offert les épis comme prémices, sur un autel de fortune imitant celui du Temple. Ils ont aussi amené des petites pierres tirées de leurs champs et les ont déposées sur le pavé du Mont du Temple. En outre, au cours de la Fête annuelle des Tabernacles, ce même groupe a restauré une cérémonie de libation de l'eau, à la piscine de Siloé. Cette cérémonie était originellement accomplie lorsque le Temple était en activité. Enfin, ce groupe tente régulièrement de poser sur le Mont du Temple une “pierre angulaire” qu'ils ont spécialement préparée pour la reconstruction du Temple.



VIDÉO : Cliquer ici... https://www.dailymotion.com/video/x766q6_reconstruction-du-temple-de-jerusal_news



Le signe de la reconstruction du temple.

La reconstruction du Temple de Jérusalem ou de Salomon, est l'un des signes précurseurs du retour de Jésus Christ. Apocalypse 11 : 1 On me donna un roseau semblable à une baguette, en disant : Lève–toi et mesure le sanctuaire de Dieu, l’autel et ceux qui y adorent.2 Mais la cour extérieure du sanctuaire, laisse–la de côté et ne la mesure pas, car elle a été donnée aux nations ; celles–ci fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante–deux mois.3 Je donnerai à mes deux témoins de parler en prophètes, vêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours.

Le sionisme reconstitua le corps de la nation en Israël, le temple lui donnera une âme et la venue concomitante à son achèvement des deux témoins lui apportera l’Esprit Saint.
Mais attention, le temple ne doit pas être considéré comme une avancée dans le judaïsme, mais un recul, Yeshoua ayant dans sa vie remplacé l’édifice de pierres par son corps. Cet édifice n’aura pour seul fonction religieuse que d’introniser l’impie, l’antéchrist.

Une affaire à suivre de près par tous ceux qui attendent le retour du Seigneur…



Gilles. Ville de Québec - Canada Le troisième temple à Jérusalem... Icon_eek
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25218
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Charles-Edouard le Mer 24 Mar 2010 - 10:25

Halte aux élucubrations

Par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international
http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=17672
jeudi 18 mars 2010
Décidément, le correspondant à Jérusalem du journal Le Monde est à l’affût de tous les ragots, qui traînent sur Internet et ailleurs. Dans le numéro daté du 18 mars, il évoque, à nouveau, la synagogue de la Hourva pour nous apprendre que « pour certaines organisations radicales, son inauguration après travaux signifie qu’il est temps de reconstruire le troisième Temple des Juifs, sur les lieux de la mosquée Al-Aqsa, ce qui sous-entend la destruction de celle-ci ».

Ayant, sans doute, vu le croquis paru dans Le Figaro, daté du 17 mars, situant cette synagogue au sein du Quartier juif, à distance du « Mur occidental » et du Mont du Temple/Esplanade des mosquées, il nous a, cependant, épargné l’ineptie, que l’on trouve, sur un site Internet consacré au « Collectif Cheikh Yassine » (du nom du chef spirituel du Hamas, éliminé par Israël, il y a quelques années).

Ce « Collectif », qui organise, périodiquement, des manifestations à Paris (la prochaine étant programmée pour samedi prochain) ou à Drancy (contre l’imam de la mosquée), souligne « l’arabité de Jérusalem » et prétend, en effet, que « les travaux de restauration de la Hourva ont mis en danger la mosquée Al Aqsa ».

Il est vrai que les animateurs de ce site, basés en France, ne s’intéressent pas à la géographie des lieux, étant avant tout animés par la haine des « sionistes ».

Certes, il y a sur Internet des vidéos de Youtube ou Dailymotion, qui évoquent cette hypothèse et même un rabbin, Haïm Richman, qui vit en Israël, où il anime l’ « Institut du Temple » et dispose, même, d’un réseau de télévision sur Internet.

Mais ce ne sont pas quelques centaines d’illuminés, qui peuvent parler au nom du peuple juif.

Notons d’ailleurs que pour certains Juifs, la création de l’Etat d’Israël a pu constituer une hérésie, car dans leur conception, une telle décision ne pouvait être prise que par D-ieu.

Sans doute, les Juifs évoquent, chaque Chabbat, la prophétie d’Isaïe selon laquelle D-ieu ramènera les dispersés de son peuple pour être rassemblés autour de la montagne sainte et bâtir en Son Nom le Temple messianique qu’on appellera « la maison de prière pour toutes les nations » ((56,7)).

Mais c’est un rêve, au même titre que la venue du Messie à la fin des temps….

En attendant, il est scandaleux que Laurent Zecchini se fasse le haut-parleur de ceux qui prétendent que la première étape a été atteinte avec la restauration de la Hourva et qu’il est temps de penser à la seconde, c’est à dire la reconstruction du Temple et la destruction de la mosquée Al-Aqsa.

Car, bien évidemment, et les événements récents le prouvent, ce genre d’élucubration est de nature à exciter les esprits et à pousser au pire.

Décidément, les correspondants du Monde en Israël passent, mais le même état d’esprit anti-israélien demeure.

Attendons nous à une page « Débats » consacrée à cette question et où les contributeurs seront choisis à bon escient, comme le fait, également, Le Figaro, qui, récemment, donnait « la plume » à Dominique Moïsi et Alain Dieckhoff pour tenir des propos iconoclastes.

Pour conclure cette réflexion, nous voudrions évoquer une « Lettre ouverte à M. Sarkozy, Président de la République » écrite par 10 « ambassadeurs de France » (c’est à dire titulaires à vie de cette dignité) et 7 anciens ambassadeurs, qui n’ont sans doute pas osé dévoiler leur correspondance dans le support papier du journal et qui l’ont confiée au site Internet du journal, le 1er mars dernier, comme vient de me le signaler un de mes correspondants.

Délaissant le parallélisme, ces diplomates à la retraite, donc libérés du devoir de réserve, ciblent les responsabilités de l’impasse, dans laquelle, effectivement, se trouve le conflit israélo-palestinien.

La formule est saisissante : d’un côté « jamais le gouvernement israélien, pressé par ses colons, n’a été aussi intransigeant », de l’autre « jamais la représentation palestinienne divisée n’a été aussi faible ».

Vous avez compris : d’un côté le méchant, qui est fort et de l’autre le faible, d’autant plus que l’on souligne la « modération du côté palestinien ».

Et ces « bonnes âmes » de nous ressortir l’ « offre arabe de reconnaissance pleine et entière d’Israël » si l’Etat palestinien est créé « selon une équité historique avec Israël et dans le cadre du droit international ».

A cette fin, ils écrivent la chanson et la chantent, : faisant fi de la lettre et de l’esprit de l’accord d’armistice de 1949, qui précisait que la ligne de démarcation des forces armées opposées ne constituait qu’une ligne de cessez-le feu et non une frontière, ils nous « ressortent » les « frontières de la ligne verte de 1967 » (alors que cette ligne date de 1949),

Ils oublient, du même coup, la résolution 242 du Conseil de sécurité qui, après la Guerre de Six Jours, avait posé comme base d’une paix juste et durable, des « frontières sûres et reconnues », sans pouvoir s’y référer, car, précisément, elles n’existaient pas encore, contrairement à ce que prétendent, aujourd’hui, ces « Excellences ».

Bien évidemment, elles nous proposent également un « partage de Jérusalem avec garantie d’accès aux lieux saints », en oubliant, que de 1948 à 1967, Jérusalem était divisée, sans que la société internationale se préoccupe de permettre aux Juifs d’aller prier au « Mur occidental » et dans les lieux de culte du quartier juif.

Or, aujourd’hui, sous réserve de la nécessité de certaines mesures de sécurité pour assurer le maintien de l’ordre et la protection des pèlerins, Israël garantit l’accès des lieux saints à tous ceux, qui sont animés d’un esprit pacifique.

Enfin, mais, là, on reste sur sa faim, cette « Lettre ouverte » évoque la « solution au problème des réfugiés palestiniens ».

Or, les Israéliens n’ont jamais éludé cette question, à condition que la solution ne conduise pas à la délégitimation de l’Etat d’Israël, en tant qu’Etat des 1uifs (pour ne pas reprendre la formule même de la résolution des Nations Unies, en 1947 : l’Etat juif).

Nous ne saurons, sans doute, jamais ce que le Chef de l’Etat a répondu à ces « serviteurs de l’Etat, qui ont terminé leur mission publique, mais qui ont gardé leur ambition pour la France » (c’est ainsi qu’ils se présentent).

Mais c’est la loi du genre….

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17605
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Charles-Edouard le Mer 24 Mar 2010 - 10:27

Des milliers de policiers se déploieront à Jérusalem / Anshel Pfeffer, Nir Hasson, Avi Issacharof et Liel Kaiser – Haaretz
http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=17647
La police craint que des émeutes n’éclatent à Jérusalem suite à l’inauguration aujourd’hui de la synagogue Hahurba, dans le quartier juif de la vieille ville. A Jérusalem-est ont été distribués des tracts affirmant que l’inauguration de cette synagogue est un premier pas en vue de la reconstruction du Temple par Israël. Deux hauts responsables du Fatah, Muhammad Dahlan et Hatam Abdel Kader, qui est chargé du dossier de Jérusalem, ont appelé hier les Arabes d’Israël et les habitants de Jérusalem-est à se rendre sur le mont du Temple et à s’y retrancher pour le défendre face à Israël. Des responsables des services de sécurité israéliens estimaient hier que l’Autorité palestinienne cherche à utiliser les émeutes à Jérusalem-est pour promouvoir son ordre du jour politique. Les dirigeants des services de sécurité se consulteront demain pour décider s’il y a lieu de prolonger le bouclage de la Cisjordanie décrété samedi soir par le ministre de la Défense, Ehud Barak.

Plusieurs centaines de policiers étaient chargés hier de protéger les milliers de personnes qui participaient à la cérémonie d’introduction du premier rouleau de la Torah dans la synagogue Hahurba, alors que l’on craignait des émeutes de la part de Palestiniens. Toutefois, malgré les craintes de la police, on n’a eu à déplorer aucun incident violent durant la cérémonie. La synagogue Hahurba, qui a longtemps été considérée comme la synagogue la plus importante et la plus belle du pays avant d’être détruite à la fin de la Guerre d’Indépendance, a été reconstruite au cours des cinq dernières années. Le bâtiment, qui a été reconstitué à l’aide de photographies et de peintures d’époque, a été reconstruit presque à l’identique.

Aujourd’hui se tiendra l’inauguration officielle à laquelle participera le président de la Knesset, Reuven Rivlin. Le Premier ministre Netanyahu ne sera pas présent et adressera un message enregistré.

Des forces importantes de police continueront à être déployées aujourd’hui et demain à Jérusalem. 2 500 hommes seront postés dans l’est de la ville, dans la vielle ville et dans les différents villages qui sont compris dans le territoire municipal. Pour le quatrième jour consécutif, l’accès des Musulmans au Mont du temple sera réservé aux hommes de plus de cinquante ans titulaires du statut de résident permanent en Israël ainsi qu’aux femmes de tous âges. L’entrée des touristes y sera interdite.

Parallèlement, la police de Jérusalem a interdit à l’organisation de droite El Har Hamor d’effectuer son « tour des portes » mensuel de la vielle ville, par crainte que cette manifestation n’aggrave encore la tension dans le secteur.

Samedi soir, le ministre de la Défense, Ehud Barak, a approuvé la prolongation jusqu’à mardi soir à minuit du bouclage de la Cisjordanie et ce, suite à des estimations selon lesquelles l’Autorité palestinienne souhaite profiter des émeutes de ces dernières semaines.

Les responsables des services de renseignement estiment que l’Autorité palestinienne ne souhaite pas le déclenchement d’une nouvelle Intifada ni une véritable escalade de la violence dans les territoires car cela porterait atteinte aux tentatives du Premier ministre Salam Fayyad pour mettre en place les institutions du futur Etat palestinien ou pour développer l’économie palestinienne. Toutefois, le soutien international que rencontre l’Autorité palestinienne lorsqu’elle réclame l’arrêt de la construction dans les quartiers juifs de Jérusalem-est et de la colonisation dans les quartiers arabes la pousse à croire que des manifestations à Jérusalem-est attireront l’attention de la communauté internationale sur la situation à Jérusalem et renforceront son statut dans la ville.


Dernière édition par Charles-Edouard le Mer 24 Mar 2010 - 10:35, édité 1 fois

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17605
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Charles-Edouard le Mer 24 Mar 2010 - 10:29

N'oublions pas que Obama a rencontré le 1er ministre Israelien pendant 90 minutes!
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/03/24/netanyahou-inflexible-sur-jerusalem-est_1323597_3218.html

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17605
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Gilles le Mer 24 Mar 2010 - 11:49

Personnellement, je ne crois pas que le troisième Temple de Jérusalem sera reconstruit, je vous explique brièvement pourquoi...

Advenant le désir de l'Étât d'Israël de rebatir ce Temple, il faudrait qu'il le fasse sur l'emplacement même de la Grande Mosquée d'Omar.

Imaginez un peu quelle serait la réaction du monde arabe !Le troisième temple à Jérusalem... Affraid

Cette construction serait sans aucun doute le prélude à la troisième guerre mondiale nucléaire et à l'armageddon dans la Vallée de Méguido ! Le troisième temple à Jérusalem... Affraid

Donc, je crois peu propable qu'Israël entreprenne une telle initiative qui embraserait tout le Moyen-Orient à feu et à sang.

Voici un livre à conseiller et à lire...

Jérusalem - Le drame du Temple



Roger Liebi

Broché
Paru le
: 26/02/2008

Editeur
: Maison de La Bible (la)

ISBN
: 978-2-8260-3297-7

EAN
: 9782826032977

Nb. de pages
: 168 pages

Poids
: 195 g

Dimensions
: 14cm x 20cm x 1,2cm

Jérusalem - en français " fondement de paix " - est la ville la plus disputée du monde.

Elle est au coeur des tensions politico-religieuses qui déchirent le Proche-Orient. Aujourd'hui, la bataille autour de Jérusalem se concentre en particulier sur l'esplanade du Temple, dans la vieille ville, où brille la coupole dorée de la Mosquée d'Omar. C'est à raison que le New York Times a qualifié ces lieux de " mètres carrés les plus explosifs du monde ". Quel est l'arrière-plan historique de ce quartier ? Le troisième temple juif y sera-t-il bientôt construit ? Cela déclenchera-t-il une nouvelle guerre mondiale ? Que signifie Jérusalem pour l'humanité ? Qu'ont dit les prophètes de la Bible à ce sujet ? Roger Liebi répond à ces questions de façon parfois inattendue.

En excellent exégète, il démontre aussi combien la Bible est actuelle, authentique et digne de foi.

Gilles. Ville de Québec - Canada Le troisième temple à Jérusalem... Affraid
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25218
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty LE TROISIEME TEMPLE DE JERUSALEM

Message par Justeun le Mer 24 Mar 2010 - 11:58

Bah, j'étais dans la démolition et avant de bâtir du neuf il faut démolir l'ancien; parfois je l'ai fait entouré de gendarmes fusil a la main car le propriétaire menaçait de représailles ceux qui toucherait a sa maison (transformé en bor,del ou il y a eu 2 morts) donc si il y a projet de batir un Temple Nouveau il faut bien créer la situation qui permettre la démolition de l'ancien.
créer des tensions jusqu'à exaspération et point de non retour c'est une méthode souvent pratiquée.
Mais enlever le Dome c'est s'attaquer au 3eme Lieu saint de l'islam de ce fait c'est aussi s'en prendre a la foi d'1 milliard de Musulman !
il faut une stratégie bien déterminée avant de ce lancer la dedans et cela ne sera pas laissé aux mains de quelques allumés nostalgiques.
Par contre si Israël y voit un intérêt international il est sûr que l'option doit être pris en compte pour d'autre raison que religieuse (bien que les religieux soient en politique en Israël);

une solution qui semble pouvoir arriver rapidement c'est la destruction des sites de fabrication de matériel nucléaire en Iran et de manière surpuissante et radicale , alors le monde sous le choc et les Musulmans a nouveau assommés comme du temps de la guerre des 6 jours ne pourront réagir par crainte de prendre un nouveau coup !
il suffira alors de laisser quelques fanatiques (idiots utiles) que l'on enferme et dénonce ensuite allaient détruire le mont du dôme !


il y a un livre très bien fait et facile a lire qui s'appel "Capital Jérusalem", il a était écris il y a longtemps par un Théologien protestant , qui avait prédit les dernières guerres que l'on a vue au moyen orient et le désert en feu quand les puits de pétrole ont brulé en Irak en s'appuyant sur les prophéties du 1er testament (jusqu'à maintenant ce qu'il a écrit c'est vérifié) et les conséquences sur l'économie mondiale et le recule des démocratie par peur de l'islam.

ce qui conduira directement a une 3eme guerre mondiale courte et immensément destructrice (qui en doute avec les moyens et fous que l'on a partout , la lâcheté est la pire des folie dans ces conséquences) ensuite Israël et Jérusalem doit devenir un exemple de tolérance et d'accueil internationale en acceptant son rôle de Ville pour tous les peuples après avoir était le lieu de toutes les divisions, le prix payé par tous montrera que la haine ne peut être la solution !
mais d'ici là que de larmes et de sang vu l'obstination a la violence et au refus imbécile, et le désir de domination plutot que de servir !

tout le monde Prie Le Dieu de La Miséricorde mais tous sont prés a tuer et a justifié cela au nom d'Un Dieu qui Aime et qui Pardonne !

on veut bien Un Tel Père-Dieu, mais on est pas pressé de LUI ressemblé de trop !!!

Justeun
Aime le chapelet

Masculin Messages : 420
Inscription : 23/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Alabab le Mer 24 Mar 2010 - 15:38

Oui, il est urgent de reconstruire le Temple.
Mais pas selon les plans du Roi Herode. J'en ai vu une maquette, c'est une construction aussi hideuse que le Palais de Justice de Bruxelles...

Mais l'occasion se présente d'avoir l'aval et la collaboration des musulmans: l'Iran enrichit de l'uranium et Israël ne veut pas que l'Iran aie la possibilité de disposer de l'arme nucléaire.

Seule solution: convaincre le Président Iranien de participer financièrement à la reconstruction du Temple.


Les deux mosquées ? - N'y touchons pas! Faisons un Temple transparent, avec des colonnes en plexyglas, et une structure géodésique comme toit.

Aidez-moi à lancer une structure pyramidale de façon à lancer des actions comme le fait Greepeace. Lisez ce document PDF, diffusez-le, contactez-moi:

http://users.skynet.be/bk379122/content/actions/Au_combat.pdf

Les autres infos sur ma page d'acueil dont le contenu a fort changé:

http://users.skynet.be/bk379122/

Selon la Halakha, plusieurs conditions préalables doivent être satisfaites avant que le Temple puisse être reconstruit. Parmi celles-ci : la majorité des Juifs doivent habiter en Israël, il doit y régner un état de paix, le désir de rebâtir le Temple doit découler d’un authentique sentiment religieux, un signe surnaturel de l’approbation divine doit être donné, un vrai prophète doit en ordonner la reconstruction."

Bon, je vais vous faire un prophétie. Ne faites rien, et c'est la 3ème guerre mondiale.

Alabab
Aime la Bible

Masculin Messages : 12
Age : 64
Localisation : Bruxelles, Belgique
Inscription : 30/07/2008

http://www.lesamisdumahdi.com

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Alabab le Mer 24 Mar 2010 - 16:07

J'ai déj envoyé des lettres ou des courriels à des présidents d'Etats.

Ils en reçoivent des milliers par jour.

Par contre, ils ne peuvent pas ignorer les rassemblements de personnes les manifestations.

En Iran, les jeunes communiquent par sms ou des messageries privées de forums internet.

J'ai évoqué mon idée dans une salle où l'on pratique le slam (Théâtre de la Vie, Rue Traversière), et j'ai été applaudi en milieu de séance, ce qui arrive très rarement.

Contactez-moi, que je construise une base de données pour envoyer des sms ou des courriels.

Invitez-moi pour faire une prédication de dix minutes dans vos églises.

Si je vous ennuie, c'est simple: Vous me foutez dehors !

Pour obtenir l'autorisation de parler dans les mosquées, je m'en charge. J'ai déjà pris des contacts.

Alabab
Aime la Bible

Masculin Messages : 12
Age : 64
Localisation : Bruxelles, Belgique
Inscription : 30/07/2008

http://www.lesamisdumahdi.com

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Invité le Mer 24 Mar 2010 - 16:21

Pour obtenir l'autorisation de parler dans les mosquées, je m'en charge. J'ai déjà pris des contacts.

Qui sont vos Contact dans nos Église Catholique ROMAINE ????

merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Alabab le Mer 24 Mar 2010 - 16:40

celine-410 a écrit:
Pour obtenir l'autorisation de parler dans les mosquées, je m'en charge. J'ai déjà pris des contacts.

Qui sont vos Contact dans nos Église Catholique ROMAINE ????

merci

Mon ancien professeur de rhéto, l'abbé JORDENS avenue Coghen à Uccle. Très cultivé, mais fort âgé.

Le lendemain de l'élection de Benoît IV, son courriel était encore disponible et je l'ai félicité. Le pape m'a répondu gentiment avec un frnaçais légèrement teinté de germanicismes, puis son courriel a disparu du net. Actuellement, pour les courriels en français, il semble que ce soie l'Evêque de Bordeux qui s'en charge.

Franchement, je préfère trouver des imams musulmans que des prêtres catholiques, quand il s'agit d'établir un contact personnel et une autorisation de prédication.

Au moinx eux, Ils ne me prennent pas pour un fou...

Alabab
Aime la Bible

Masculin Messages : 12
Age : 64
Localisation : Bruxelles, Belgique
Inscription : 30/07/2008

http://www.lesamisdumahdi.com

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Alabab le Mer 24 Mar 2010 - 16:42

@Alabab a écrit:
celine-410 a écrit:
Pour obtenir l'autorisation de parler dans les mosquées, je m'en charge. J'ai déjà pris des contacts.

Qui sont vos Contact dans nos Église Catholique ROMAINE ????

merci

Mon ancien professeur de rhéto, l'abbé JORDENS avenue Coghen à Uccle. Très cultivé, mais fort âgé.

Le lendemain de l'élection de Benoît IV, le courriel de celui-ci était encore disponible et je l'ai félicité. Le pape m'a répondu gentiment avec un frnaçais légèrement teinté de germanicismes, puis son courriel a disparu du net. Actuellement, pour les courriels en français, il semble que ce soie l'Evêque de Bordeaux qui s'en charge. (Il y a peut-être une tournante pour cette lourde fonction)

Franchement, je préfère trouver des imams musulmans que des prêtres catholiques, quand il s'agit d'établir un contact personnel et une autorisation de prédication.

Au moinx eux, Ils me prennent moins souvent pour un fou...

Alabab
Aime la Bible

Masculin Messages : 12
Age : 64
Localisation : Bruxelles, Belgique
Inscription : 30/07/2008

http://www.lesamisdumahdi.com

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Danielle le Mer 24 Mar 2010 - 22:58

Alahab, j'aimerais en connaître davantage sur vous, car vos propos me laissent perplexe...

Vous avez écrit :
Franchement, je préfère trouver des imams musulmans que des prêtres catholiques, quand il s'agit d'établir un contact personnel et une autorisation de prédication.

Ici c'est un forum catholique et pacifique. Nos armes ne sont que prières, messes, chapelets, et Foi en Dieu, nous nous mettons sous le manteau de notre Maman du Ciel la Vierge Marie.

Nous sommes un peuple pour la paix.
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3106
Age : 60
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Justeun le Mar 30 Mar 2010 - 23:13

@Alabab a écrit:Oui, il est urgent de reconstruire le Temple.
Mais pas selon les plans du Roi Herode. J'en ai vu une maquette, c'est une construction aussi hideuse que le Palais de Justice de Bruxelles...

Mais l'occasion se présente d'avoir l'aval et la collaboration des musulmans: l'Iran enrichit de l'uranium et Israël ne veut pas que l'Iran aie la possibilité de disposer de l'arme nucléaire.

Seule solution: convaincre le Président Iranien de participer financièrement à la reconstruction du Temple.


Les deux mosquées ? - N'y touchons pas! Faisons un Temple transparent, avec des colonnes en plexyglas, et une structure géodésique comme toit.

Aidez-moi à lancer une structure pyramidale de façon à lancer des actions comme le fait Greepeace. Lisez ce document PDF, diffusez-le, contactez-moi:

http://users.skynet.be/bk379122/content/actions/Au_combat.pdf

Les autres infos sur ma page d'acueil dont le contenu a fort changé:

http://users.skynet.be/bk379122/

Selon la Halakha, plusieurs conditions préalables doivent être satisfaites avant que le Temple puisse être reconstruit. Parmi celles-ci : la majorité des Juifs doivent habiter en Israël, il doit y régner un état de paix, le désir de rebâtir le Temple doit découler d’un authentique sentiment religieux, un signe surnaturel de l’approbation divine doit être donné, un vrai prophète doit en ordonner la reconstruction."

Bon, je vais vous faire un prophétie. Ne faites rien, et c'est la 3ème guerre mondiale.


Alabab Bonjour,


évidement tu dis des choses biens et u semble être sincèrement et activement un pacifiste en cela tu es prophète puisque " heureux les artisans de paix ils hériteront la terre promise " .
mais bâtir le temple ne peut être fait que sous inspiration Divine et a l'heure de Dieu et a ses conditions !
là il faut être prophéte et que l'Esprit de Dieu touche ceux a qui Il veut parler et mobiliser !

tu dis que tu parles dans les mosquées ! et comment sont reçues tes paroles ?
as tu déjà des Musulmans en nombre qui te suivent dans ta proposition de temple pour empêcher une guerre ?

et après visite de ton site, je doute fort que si Israël accepte de faire un temple ce soit pour que la Mosquée y soit le centre et le Joyaux !!

certainement tu es mu par un désir de paix qui a de la valeur, mais il y a beaucoup d'idée a toi, et tu m'excuse si Dieu veut un Temple c'est Lui qui en donne l'architecture et le moment !

un e guerre spirituelle ne se résout pas par nos idées mais par La Sainteté de Dieu en nous !

j'avoue que personnellement un temple ??
Jésus m'a dit que désormais le temple c'est notre corps comme membre du corps Spirituel D'on IL Est La Tête , alors un temple de Pierre !!?

tu sais les Juifs veulent en revenir au sacrifice d'animaux pour se faire pardonner leurs péchés ; est ce que cela te paraît faisable tranquillement a la mosquée ?
j'en doute ou alors , sans mauvais humour, va falloir avoir fait disparaître la radicalité de quelques-uns !

de plus sans vouloir de dispute, Dieu a FAIT quelque chose de Spirituel Par La Vie du Christ et vouloir retourner sous la loi, c'est mépriser le Don de Dieu autant dire que c'est se remettre au mains de celui qui veut occulter et mépriser la Divinité de Jésus et l'Oeuvre du Père, tout cela un Chrétien peut le supporter par Amour de dieu et compassion pour ses frères encore dans la nuit, mais il n'empêche que cela n'engendrera que de terribles dégâts spirituels vu que c'est venir se livrer aux mains de l'enfer !

Si jésus ne m'avait pas montré qu'Il est Dieu en me donnant Son Esprit et de LE Connaître Spirituellement, certainement je trouverais ton idée très bonne, mais Voila Dieu A Fait quelque chose que je ne peux taire ni oublier ni mélanger dans un œcuménisme qui dilue et affadie !

les Chrétiens doivent devenir ce qu'ils sont et n'ont encore pas eu le courage d'être = DES TÉMOINS Vivifiant auprès de leurs Frères , a l'image du Christ !

l'Eternité c'Est livrée a nous en jésus , les Baptisés s'ils prennent leur Baptême et Jésus au sérieux le savent et doivent donner le trésor qu'ils ont reçu a leurs frères , certes on a de grandes chances de finir comme Jésus en croix, mais qu'importe on a gagné d'avance puisque l'Éternité circule déjà dans nos veines !

le monde n'a rien a craindre pas a avoir peur , car Jésus ne nous demande que d'Aimer et de dire La Vérité !

si (l'Eglise) la religion a fait autre chose elle s'est trompée , jésus Est mort d'Amour mais n'a jamais appelé a la violence ni au crime, mais seulement a livrer Sa vie pour les Hommes car Lui Seul Est seigneur et Sauveur, par Amour !

Justeun
Aime le chapelet

Masculin Messages : 420
Inscription : 23/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par amanda55 le Jeu 24 Nov 2011 - 2:19

Merci Justeun. Vous avez bien témoigné de la spiritualité chrétienne et de l'amour infini de notre Sauveur à l'humain que nous sommes.

amanda55
Avec Saint Benoit

Féminin Messages : 123
Age : 75
Inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Charles-Edouard le Jeu 31 Mai 2012 - 22:28

Le temple va bien être reconstruit...

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17605
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Monarque94 le Jeu 27 Sep 2012 - 4:15

Rappelez vous tous autant que vous êtes qui dit 3 ème temple dit antéchrist et avec tout ce que sa comporte.

Monarque94
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 287
Age : 29
Localisation : Ile de France,val de marne,Villeneuve Saint Georges
Inscription : 11/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par jo le Jeu 27 Sep 2012 - 12:15

@Charles-Edouard a écrit:Le temple va bien être reconstruit...

..... Oui, en route pour JERUSALEM, capitale du nouvel ordre mondial, avec, comme dit J. ATTALI ses gouvernement régionaux et locaux déjà mis en place comme le PARLEMENT JUIF EUROPÉEN installé dans les locaux du PARLEMENT EUROPÉEN à BRUXELLES le 16.02.2012, avec 120 membres élus [comme la KNESSET de JÉRUSALEM])

Un beau programme :

JACQUES ATTALI :

J. ATTALI :«La démocratie ne peut se traiter ou être efficace à l’échelle planétaire si l’on n’a pas un gouvernement mondial. On ne peut pas parler sérieusement de démocratie si on n’a pas un gouvernement mondial. Ell ne trouvera son accomplissement que lorsqu’elle sera une structure avec un gouvernement mondial, des gouvernements régionaux et des gouvernements locaux»
JOURNALISTE :- «On ne le verra pas ?»
J. ATTALI : - «Mais le gouvernement mondial est là !»
[...]
J. ATTALI :«L’autre solution idéale, c’est une ville qui soit en quelques sortes la capitale planétaire de l’univers… on peut imaginer un gouvernement mondial à JÉRUSALEM puisque c’est là, le point de rencontre de tout le monde».
[...]
SÉNAT : «… pour ne pas avoir à accumuler des radios, des diagnostics et tout posséder en permanence sur soi…une puce implantée sur soi[...] Si on imagine qu’on réduit les étapes, qu’on n’a plus de document sur soi, est-ce qu’on ne va pas vers des questions d’éthique, d’intégrité physique en voulant développer des méthodes RFID ?».
J. ATTALI : «à terme… dès aujourd’hui ça existe puisqu’il y a ce célèbre exemple d’une boîte de nuit à BARCELONE qui l’utilise déjà pour identifier ses clients en leur proposant l’implantation par une petite chirurgie très élémentaire, une puce qui leur permet d’entrer et sortir et même de payer les consommations… on peut imaginer que chaque individu accepte volontairement, ou sans le savoir».
[...]

On pourrait aussi parler du projet d'euthanasie des vieux..
Bref, un 3ème temple qui sera le prétexte au nom de "l'unité des religions" d'asseoir une autorité mondiale
jo
jo
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 252
Age : 69
Localisation : REGION PARISIENNE
Inscription : 26/12/2008

http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par jo le Jeu 27 Sep 2012 - 13:19

@Charles-Edouard a écrit:Notons d’ailleurs que pour certains Juifs, la création de l’Etat d’Israël a pu constituer une hérésie, car dans leur conception, une telle décision ne pouvait être prise que par D-ieu.

SHLOMO SAND


«Si je dis que les élites politiques, intellectuelles, culturelles israéliennes ont toujours été sionistes.
Si on regarde la société israélienne, les couches sociales populaires israéliennes, sont moins sionistes mais beaucoup plus extrémistes. Pourquoi ?
Les mytes sont bien ancrés dans la conscience nationale parce que les enfants à partir de 7 ans jusqu'à 18 ans font des études bibliques qui ne sont qu'historiques... pas théologiques.
Moi, j'ai fait des études bibliques jusqu'à 16 ans (puisque j'ai été renvoyé de l'école).
Cette étude biblique n'est pas axée sur la croyance en DIEU. Elle est axée sur la reconnaissance de cette terre comme une terre nationale.
Pour les juifs dans l'histoire, les vrais juifs, ce n'est pas la BIBLE qui est le livre de chevet... un livre sacré... oui... mais pas un livre de chevet. Dans les écoles rabbiniques, on n'étudie pas du tout la BIBLE (TORAH). On connait la BIBLE mais on ne l'étudie pas. Que ce soit clair : la BIBLE n'est pas un livre juif. C'est le livre des protestants».

Trois catégories, dans l’histoire, ont vraiment lu la BIBLE. Ce ne sont pas du tout les Juifs. Ce sont les karaïtes (mouvement juif scripturaire remettant en cause le monopole des sages d’ISRAËL en matière d’exégèse biblique – NDLR), les protestants et les sionistes.

La vraie Bible de la foi était le TALMUD. Je montre donc comment dans l’historiographie du XIXe siècle, qui commence à se cristalliser autour de l’idée nationale juive, le premier modèle c’est l’idée nationale allemande. Une idée nationale qui n’est pas républicaine, qui n’est pas civique, qui s’appuie sur la notion «d’où on vient» et non pas sur «où on va» comme l’idée nationale en FRANCE ou aux ÉTATS-UNIS.

C’est ainsi qu’a été créée une histoire linéaire, complètement imaginaire, qui commence avec la BIBLE. C’est pourquoi je dis qu’elle sert d’acte de propriété pour le sionisme.

http://mondeenquestion.wordpress.com/2009/04/14/mythes-fondateurs-disrael/
jo
jo
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 252
Age : 69
Localisation : REGION PARISIENNE
Inscription : 26/12/2008

http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Charles-Edouard le Ven 28 Sep 2012 - 12:52

Gilles à écrit:
Personnellement, je ne crois pas que le troisième Temple de Jérusalem sera reconstruit, je vous explique brièvement pourquoi...
Advenant le désir de l'Étât d'Israël de rebatir ce Temple, il faudrait qu'il le fasse sur l'emplacement même de la Grande Mosquée d'Omar.


Pourtant, les prophéties de la Bible affirment qu'un nouveau Temple occupera à nouveau cette plate-forme, dans le cadre du programme que Dieu tient en réserve pour la nation d'Israël dans la fin des temps (1). Ces prophéties se trouvent aussi bien dans l'Ancien Testament (Esaïe 2:2-3; Ezéchiel 37:26-28 et 40:48; Daniel 9:27; Michée 4:1-2; Aggée 2:7-9, Zacharie 6:12-15 et 14:20) que dans le Nouveau Testament (Matthieu 24:15; Marc 13:14; 2 Thes. 2:4; Apoc. 11:1-2).
Et les Saintes Ecritures ne se contredisent pas...

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17605
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Gilles le Jeu 9 Mai 2013 - 4:51

Mise à jour le mercredi 8 mai 2013 à 18 h 41 HAE

Le troisième temple à Jérusalem... AFP_130508_nb6ku_mufti-jerusalem_p6 Mohamed Hussein, le mufti de Jérusalem Photo : AFP/AHMAD GHARABLI


Le mufti de Jérusalem arrêté, interrogé, puis libéré

Le mufti de Jérusalem, Mohammed Hussein, a été arrêté mercredi à son domicile et interrogé durant six heures par la police sur son implication présumée dans des troubles la veille sur l'esplanade des Mosquées.

« Le mufti a été libéré après six heures d'interrogatoire sur les incidents de mardi sur le mont du Temple [l'esplanade des Mosquées] et sur ses récentes déclarations à propos de ce site », a affirmé Micky Rosenfeld, porte-parole de la police. « Il n'a pas été inculpé », a-t-il précisé.

Selon la police israélienne, des chaises ont été lancées mardi contre « un groupe de juifs au mont du Temple ».

Mais selon le site d'Al-Arabiya, il s'agissait d'un groupe de colons protégés par des policiers.

Les altercations entre Palestiniens et policiers israéliens auraient pour origine l'interdiction d'accès d'un Palestinien à l'esplanade, au moment où le groupe de juifs s'y trouvait.

Ces incidents ont eu lieu la veille de la « Journée de Jérusalem », qui marque l'anniversaire de la conquête israélienne de Jérusalem-Est lors de la guerre des Six Jours, en juin 1967.

Tension

L'arrestation du mufti a soulevé une vague de protestation palestinienne et jordanienne.

Le Parlement jordanien a voté mercredi une motion à l'unanimité une motion appelant à l'expulsion de l'ambassadeur israélien en Jordanie Daniel Nevo.

En vertu d'un accord datant de 1994 avec l'Autorité palestinienne, la Jordanie est gardienne des lieux saints musulmans de Jérusalem.

De son côté, le président palestinien Mahmoud Abbas a condamné dans un communiqué l'arrestation du mufti « par les autorités d'occupation israéliennes », évoquant « une atteinte flagrante à la liberté de culte ».

Son premier ministre Salam Fayyad a qualifié la détention du mufti de « grave escalade ».

Les Américains ont également commenté l'arrestation de la plus haute autorité de l'islam dans les Territoires occupés.

« Nous sommes inquiets des dernières tensions autour du mont du Temple, Haram al-Sharif [le "Noble sanctuaire", nom que donnent les musulmans à l'esplanade], y compris la détention aujourd'hui du grand mufti. Nous savons qu'il a été libéré, mais nous pressons toutes les parties de respecter le statu quo de ce lieu saint et de s'abstenir de commettre des actes de provocation », a déclaré le porte-parole adjoint du département d'État, Patrick Ventrell.

Célébration

Des milliers d'Israéliens ont participé mercredi à des marches et des cérémonies sous la protection de milliers de policiers à Jérusalem.

Israël considère Jérusalem comme sa capitale « unifiée et indivisible », mais la communauté internationale ne reconnaît pas l'annexion de la partie orientale de Jérusalem, à majorité arabe, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l'État auquel ils aspirent.

Le mont du Temple, pour les juifs, et l'esplanade des Mosquées, pour les musulmans, est un lieu sensible.
L'esplanade des Mosquées, qui abrite la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher, est le troisième lieu saint de l'islam.
L'esplanade est bâtie sur le site du Mont du Temple, l'endroit le plus sacré du judaïsme. Le Mur des Lamentations est le principal vestige du second temple, détruit par les Romains en l'an 70 de l'ère chrétienne.


Le troisième temple à Jérusalem... 82A7A1FB5DDC7ADC29E937D49CF58
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25218
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par jo le Jeu 9 Mai 2013 - 9:41


Attali - "Jerusalem capitale d'un gouvernement... par Baptiste_L06
Attali - "JACQUES ATTALI AU SENAT : JERUSALEM capitale d'un gouvernement mondial"


NOACHISME Rav HAIM DYNOVISZ TROISIÈME TEMPLE et JÉRUSALEM CAPITALE MONDIALE


NOACHISME Rav OURY CHERKI «ISRAËL MODÈLE DES NATIONS BNE NOAH ET TROISIÈME TEMPLE, MESSIANISME»


Rav HAIM DYNOVISZ NOACHISME (BNE NOAH ) RELIGION DES NATIONS QUI REMPLACERA LE NOUVEAU TESTAMENT
jo
jo
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 252
Age : 69
Localisation : REGION PARISIENNE
Inscription : 26/12/2008

http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Monarque94 le Jeu 30 Mai 2013 - 5:16

J'ai deux questions:
Dieu a promis une démocratie dans la torah ?

et

Dieu a promis un premier ministre ou un président pour israel ?


Monarque94
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 287
Age : 29
Localisation : Ile de France,val de marne,Villeneuve Saint Georges
Inscription : 11/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Gilles le Mer 13 Nov 2013 - 2:28




 
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25218
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Gilles le Sam 22 Nov 2014 - 15:45

Le troisième temple à Jérusalem... Le-troisi%C3%A8me-temple-Tisha-Be%E2%80%99Av-Sera-t-il-reconstruit

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25218
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par amanda55 le Sam 22 Nov 2014 - 18:29

Sauver Israël de sa propre perte

 Contribution externe. Publié Mis à jour le vendredi 26 juillet 2013 à 14h06

 

 La dérive idolâtre de cette conception de la terre se fait sentir depuis 1967 et mène à présent Israël au bord du gouffre. Une tribune du Rabbin David Meyer.

 Il y a quelques jours, l’Union européenne dévoilait une directive politique d’envergure à l’encontre d’Israël. Les accords entre l’Europe et Israël seront à présent strictement limités aux frontières internationalement reconnues, excluant de fait les colonies des territoires occupés, Jérusalem-Est et bien évidemment le Golan. Pour le dire de manière plus directe, l’Europe vient de définir de manière officielle l’espace géographique de l’État d’Israël. Israël n’existe que dans les frontières de la ligne verte mais en aucun cas au-delà.

 Sans surprise, cette directive a déclenché un véritable tsunami de réactions tant en Israël que dans le monde juif. L’indignation semble généralisée et nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à se retrancher derrière l’accusation toujours prête à l’emploi d’une Europe perpétuellement antisémite qui aujourd’hui comme hier n’aurait pas de limite à sa haine des juifs.

 Pourtant, une toute autre lecture du sens à donner à cette directive de l’Union européenne semble souhaitable. Une lecture qui demanderait lucidité et audace. L’audace d’une vision de l’histoire où, après la mise à mort de plus de six millions de juifs, après des siècles d’antisémitisme, l’Europe serait aujourd’hui à même de sauver Israël de sa propre perte. Renversement de l’histoire et basculement des dynamiques ancestrales.

 A l’image d’une vision de l’Europe capable de surmonter ses haines, ses conflits millénaires et ses idolâtries territoriales et nationalistes pour trouver la voie d’une union et d’une harmonie, c’est à présent en se tournant vers le Moyen-Orient que l’Europe pourrait entrainer Israël vers le chemin de la paix et de la raison. Dans une certaine lecture juive de l’histoire, le retour du peuple juif sur les lieux symboliques du récit biblique après deux mille ans de diaspora évoque de manière palpable les prémices du messianisme. Gage de l’imminence messianique, la présence souveraine juive sur chaque partie de cette terre devient non négociable.

 La dérive idolâtre de cette conception de la terre se fait sentir depuis 1967 et mène à présent Israël au bord du gouffre. Sortir de l’impasse reste-t-il envisageable ? D’une certaine façon, la réponse à cette question se trouve, paradoxalement, dans l’un des épisodes les plus sombres de l’histoire du peuple juif : l’épopée "sabbataniste". Au XVIIe siècle, un certain Shabbtaï Tzvi, juif originaire de Smyrne, dans l’Empire ottoman, se proclama messie.

 Abandonnant tout sens critique, toute responsabilité et toute rationalité, le monde juif ashkénaze se jeta corps et âme dans le sillage de cette figure messianique, se mettant en route, par dizaine de milliers, vers la "Terre Sainte". L’engouement messianique connut pourtant une fin tragique. Ayant tout abandonné, errant sur les routes d’un retour vers la terre d’Israël, une partie très importante des communautés juives d’Europe se retrouva dans une situation économique, religieuse et spirituelle catastrophique lorsque Shabbtaï Tzvi fut obligé de se convertir à l’Islam pour sauver sa vie, révélant ainsi la tromperie messianique. Pour ces milliers de juifs qui avaient cru en lui, il ne restait plus rien. Le désastre fut total.

 Au-delà des faits historiques, une question se pose : que se serait-il passé si les Ottomans n’avaient pas mis fin à la "bulle messianique" de Shabbtaï Tzvi en le forçant - par la conversion - à dévoiler sa supercherie ? Il n’est pas inutile de spéculer sur ce qui aurait pu être un désastre encore plus vaste si, dans la mouvance de cette époque, Tzvi avait pu continuer à bercer le peuple juif de telles illusions messianiques.

 La totalité du peuple juif et du judaïsme aurait sans doute sombré dans ce qui ne fut finalement qu’une hérésie. Le judaïsme de l’époque aurait-il pu trouver lui-même les ressources nécessaires pour s’extraire de ce faux pas prêt à l’engouffrer ? Ou bien, l’intervention violente des Ottomans a-t-elle été le facteur extérieur incontournable pour sauver le judaïsme du piège qu’il s’était lui-même tendu ?

 La question mérite d’être posée car la situation actuelle du judaïsme, dans le sillage de la réalité politique de l’État d’Israël, est également celle d’une bulle messianique ancrée à un attachement mystique à la "sainteté de la terre". Le retour sur la terre, le contact physique et souverainiste avec les lieux mythiques de l’histoire religieuse du peuple juif, contribuent à la création d’un sentiment messianique dangereux qui comporte deux volets. Le premier relatif à l’idolâtrie de la terre ; le second à l’enfermement d’Israël sur lui-même.

 Ces deux aspects ne sont que le résultat logique - mais ô combien dramatique - d’une pensée religieuse prise au piège de l’expectative messianique. La croyance dans l’arrivée imminente d’une figure salvatrice ne peut que faire sortir la pensée religieuse de toute contingence historique et temporelle. L’ère messianique est, de ce point de vue, hors du temps et de l’histoire. Les contraintes de la "realpolitik" n’ont aucune prise sur une telle pensée, ce qui se traduit, dans le cas d’Israël, par un attachement idolâtre et suicidaire à chaque parcelle de la terre et par un refus absolu de reconnaître l’existence d’un savoir et d’une sagesse présente chez les nations du monde à laquelle il conviendrait d’être sensible et attentif.

 Pour sortir de cette double impasse, théologique et politique, il me semble que les leçons historiques du Sabbataïsme s’appliquent de manière directe à la situation contemporaine que nous connaissons. Seule l’intervention ottomane - puissance extérieure - avait pu faire exploser la bulle messianique de l’époque et sauver le judaïsme de sa propre perte. N’en va-t-il pas de même aujourd’hui ? Seule une intervention politique internationale serait capable de percer la folie messianique qui s’est emparée d’une part importante du judaïsme et par là-même sauver Israël, le peuple juif et la religion juive du piège actuel. La pression internationale devrait forcer Israël à se retirer des territoires de Cisjordanie et de Jérusalem-Est afin de donner aux Palestiniens une chance de paix véritable et viable et par là même sceller l’échec des prétentions messianiques qui asphyxient le judaïsme. Union européenne, États-Unis, Quartet, Nations unies, ne pourraient-ils pas jouer le rôle de l’Empire ottoman de l’époque, faisant éclater dans la douleur la bulle messianique, mais sauvant Israël et le judaïsme de leur propre perte ?

 En forçant politiquement Israël à se retirer des territoires et des lieux religio-mythiques de son histoire, le peuple juif et le judaïsme redécouvriraient alors que l’État d’Israël n’est ni l’avant-poste de la rédemption ni la "sainte toute-puissance" que certains voient en lui ; que la terre d’Israël n’est pas une propriété exclusive cautionnée par le sceau divin ni le lieu d’une sainteté et d’un sacré dont seule la possession totale serait la garante.

 Ainsi libéré de l’emprise messianique, d’autres chemins de réflexions pourraient alors voir le jour et contribuer ainsi à donner à l’État d’Israël un contenu identitaire juif plus apaisé et surtout plus fidèle à l’esprit ancestral de la tradition. L’implication des nations du monde, forçant Israël à négocier, pourrait alors permettre à la pensée juive de renouer avec cette nécessaire ouverture sur le monde non juif et sur la sagesse des nations, si essentielle à un authentique vécu juif. Ce faisant, c’est toute la dimension identitaire juive de l’État d’Israël qui en serait renforcée tout en garantissant une éthique et une ouverture politique apaisante et favorable à la paix. Dans ce contexte, nous devrions nous réjouir de l’initiative politique récente de l’Europe, et non pas la craindre et la combattre.

 

 Rabbin David Meyer

 Professeur de littérature rabbinique et de pensée juive contemporaine, Université pontificale grégorienne de Rome.

 

https://www.facebook.com/yidjuifautrement

amanda55
Avec Saint Benoit

Féminin Messages : 123
Age : 75
Inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par amanda55 le Sam 22 Nov 2014 - 18:34

Judith Butler répond à l’attaque: ‘Oui je revendique un judaïsme qui n’est pas associé à la violence de l’Etat"

 

by Judith Butler on August 27, 2012 94

 

Hier le Jerusalem Post a publié une attaque à propos de l’attribution  d’un prix international très important à Judith Butler,  philosophe et  professeur  de littérature comparative à Berckley, parce que Butler serait partisan de boycotter Israël. Butler a écrit cette réponse et, avec l’espoir que le Post le publierait, nous l’a envoyé. – (Éditeurs).

 

Le Jérusalem Post a récemment publié un article rapportant que quelques membres d’ organisations se sont opposées à ce que me soit attribué le Prix d’Adorno, une récompense attribuée tous les trois ans à un auteur qui travaille dans la tradition de la théorie critique et de son interprétation large . Les accusations contre moi portent sur le fait que je soutiendrais  le Hamas et Hezbollah (ce qui n’est pas vrai) que je soutiendrais  BDS (ce qui est partiellement vrai) et que je suis antisémite (ce qui est manifestement faux). Peut-être ne devrais-je pas être aussi étonné que ce que je le suis du fait que ceux qui s’opposent à ce que je sois récipiendaire du Prix d’Adorno recourent à d’aussi insidieuses calomnies et des charges infondées sans preuve. . Je suis une intellectuelle qui  a été introduite  à la philosophie par la pensée juive et je me  perçois comme celle qui défend et poursuit une tradition éthique juive qui comprend des figures comme Martin Buber et Hannah Arendt. J’ai reçu une une éducation juive à Cleveland, Ohio au Temple sous la tutelle du Rabbin Daniel Silver où j’ai acquis des vues éthiques fortes sur la base de la pensée philosophique juive. J’ai appris et m’y suis conformé, que si d’autres font appel à nous et que grâce à nous, il doit être répondu à leur souffrance et en la soulagement. Mais pour agir ainsi, nous devons entendre l’appel, trouver les moyens de répondre et parfois subir les conséquences pour avoir parlé comme nous le faisons. J’ai été instruite à chaque moment de mon éducation juive du fait qu’il n’est pas acceptable de rester silencieux face à l’injustice. Une telle injonction est  difficile à suivre, puisqu’elle ne nous dit pas exactement quand et comment parler, ou comment parler dans une voie qui n’engendre pas de nouvelles injustices, ou comment parler d’une manière que l’on entendra et qui sera comprise de façon juste . Ces détracteurs n’entendent pas ma position réelle et peut-être que je ne devrais  pas m’en étonner, puisque leur tactique est de détruire les conditions d’audibilité.

 

J’ai étudié la philosophie à l’Université de Yale et là j’ai continué  à prendre en compte les questions de l’éthique juive  dans mon enseignement. Je reste reconnaissante à cet apport éthique, pour la formation que j’ai reçue et qui m’anime toujours. C’est faux, absurde et douloureux que n’importe qui puisse affirmer que ceux qui formulent une critique de l’État Israël soient anitisémites ou, si vous êtes juif, en proie à la haine de soi. De telles accusations cherchent à rendre démoniaque la personne qui énonce un point de vue critique et disqualifie  le point de vue à l’avance. C’est une tactique d’étouffement : cette personne n’a pas le droit à la parole et quoi qu’elle dise cela doit être écarté à l’avance ou déformé de telle manière que l’on nie toute validité à son propos.L’accusation est non seulement une attaque sur les personnes qui soutiennent des points de vues que certains jugent  répréhensible, mais c’est une attaque contre l’échange raisonnable, sur  la  possibilité d’écoute elle-même et de dialogue dans une situation dans laquelle on pourrait en réalité prendre en compte ce que l’autre dit. Quand un groupe de Juifs étiquette un autre groupe des Juifs comme des "antisémites", ils essayent de monopoliser le droit de parler au nom des Juifs. Donc l’allégation d’antisémitisme est en réalité une couverture à une querelle entre juifs.

 

Aux États-Unis, j’ai été alarmée par le nombre des Juifs qui, inquiets devant la politique israélienne, y compris l’occupation, les pratiques de détention indéfinie, le bombardement de populations civiles à Gaza, en viennent à renier leur Judéité. Ils sont dans l’erreur de  la pensée qui veut que l’État d’Israël représente la Judéité de notre temps et que si l’on se considère  comme Juif, on doive  alors être un soutien d’ Israël et de ses actions. Et pourtant, il y a toujours eu les traditions juives qui s’opposent à la violence de l’état, qui revendiquent  la cohabitation multi-culturelle et défendent les principes d’égalité et ces traditions éthiques essentielles sont oubliées ou sur la touche quand n’importe lequel d’entre nous accepte Israël comme la base d’identification juive ou celle de ses valeurs. Ainsi, d’une part, les Juifs qui sont critiques face à Israël pensent peut-être qu’ils ne peuvent plus être juifs désormais puisque Israël représente la Judéité; et d’autre part, ceux qui cherchent à convaincre quelqu’un qui critique Israël établissent un signe d’égalité également entre Israêl et la Judéité, en aboutissant  à la conclusion que le critique doit être antisémite ou, si il est juif, en proie à la haine de soi. Mes efforts savants et publics ont été dirigés en vue d’une issue à cette aporie. Selon moi, il y a des traditions juives fortes, de même les premières traditions  Sioniste, cette valeur de coexistence et cette manière de s’opposer à la violence sous toutes ses formes, y compris la violence d’état. Le plus important est que ces traditions soient pronées et revitalisées pour notre temps – Ils représentent des valeurs de la diaspora, des luttes pour la justice sociale et un apport juif extrêmement importante "pour la réparation du monde" (Tikkun).

 

je vois clairement  que les passions qui s’excitent avec une telle violence, si haut, sur ces questions sont celles qui rendent la discussion et l’écoute trés difficiles. Certains mots sont sortis de leurs contexte, leur signification est déformée et ils sont utilisés pour étiqueter ou même stigmatiser un individu.  Ceci arrive à beaucoup de personnes quand ils présentent une vue critique d’Israël – ils sont désignés comme des antisémites ou même comme collaborateurs Nazis; ces formes d’accusation sont censées engendrer  aspects les plus durables et les plus nuisibles  de stigmatisation et de diabolisation. Ils visent la personne en prenant les mots hors contexte, en inversant leurs significations et en identifiant la personne à ces mots; et de là, ils annulent les opinions de cette personne sans respect pour le contenu réel de ses opinions. Pour ceux de nous qui sommes les descendants des Juifs européens qui avons  été détruits dans le génocide Nazi (La famille de ma grand-mère a été anéantie dans un petit village au sud de Budapest), c’est l’insulte la plus douloureuse et une blessure que d’ être nommés complice de la haine des Juifs ou être désigné comme se détestant soi-même . Et il est d’autant plus difficile de supporter la douleur d’une telle allégation quand on cherche à affirmer ce qui a le plus de valeur dans le Judaïsme pour penser  l’éthique contemporaine, y compris la relation éthique à ceux qui sont dépossédés de terre et les droits d’autodétermination, à ceux qui cherchent à garder la mémoire de leur oppression encore vivante, à ceux qui cherchent à vivre une vie qui sera et doit être, digne d’affliction. J’affirme que ces valeurs qui toutes dérivent de sources juives essentielles, ce qui ne veut pas dire qu’elles appartiennent à ces seules sources.  Mais pour moi, étant donné l’histoire à laquelle je suis rattachée, c’est essentiel de me prononcer en tant que juive  contre l’injustice et lutter contre toutes les formes de racisme. Ceci ne me fait pas de moi une juive qui se déteste. cela fait de moi quelqu’un qui souhaite affirmer un Judaïsme qui ne soit pas identifié avec la violence d’état et  mais qui s’identifie  avec une lutte sans bornes pour la justice sociale.

 

Mes remarques sur le Hamas et Hezbollah ont été prises hors contexte et déforment  mes opinions que je n’ai cessées d’affirmer depuis toujours. J’ai toujours été en faveur de l’action politique non violente et le respect de ce principe a systématiquement caractérisé mes prises de position. Quelqu’un qui assistait à une de mes conférences universitaire, il y a quelques années m’a demandé si je pensais que  le Hamas et Hezbollah appartenaient "à la gauche mondialisée"  et j’ai répondu par deux points. Mon premier point était simplement descriptif : ces organisations politiques se définissent comme ‘anti-impérialistes et l’anti-impérialisme est une caractéristique de la gauche mondialisée, ainsi sur cette base on pourrait les décrire comme faisant partie de la gauche mondialisée. Mon deuxième point était  critique : comme avec n’importe quel groupe à gauche, on doit se décider si on est pour ce groupe ou contre ce groupe et on doit d’une façon critique évaluer leur position.  Je n’accepte pas ou n’approuve pas tous les groupes de la gauche mondialisée. En effet, ces remarques prenaient place à la suite d’une conférence  que j’avais donnée lors de cette soirée, conférence  qui avait insisté sur l’importance des deuils collectifs et des pratiques politiques de non-violence,  principe que j’ai intié et défendu dans trois de mes livres récents : Vie Précaire, les Cadres de Guerre et Voies de la séparation. J’ai été interviewé sur mes vues non violentes par Guernica et d’autres journaux en ligne et ces interviews sont faciles à trouver, si on avait voulu savoir où je me tiens sur de telles questions. en fait parfois desmilitants de gauche qui soutiennent les formes de résistance violente se moquant de moi en pensant que je n’entends rien à la pratique.  C’est vrai : je n’approuve pas les pratiques de résistance violente et je n’approuve âs non plus la violence d’état, je ne le peux pas et je ne le pourrai  jamais . Cette opinion me rend peut-être plus naïve que dangereuse, mais c’est la mienne. C’est dire s’il me paraîtra toujours absurde que mes commentaires aient été travestis au point de me faire dire que je soutiens ou  approuve le Hamas et Hezbollah! Je n’ai jamais adopté une telle attitude.

 

Deux nouveaux points. Je soutiens réellement le Boycott, la Cessation des investissements et le mouvement de Sanctions d’une façon très spécifique. Je rejette quelques aspects eten  accepte d’autres. Pour moi, BDS signifie que je m’oppose aux investissements dans les sociétés qui font de l’équipement militaire dont le but unique est de démolir des maisons. Cela signifie aussi que je ne parle pas aux institutions israéliennes à moins qu’ils ne prennent un une position forte contre l’occupation. Je n’accepte pas les aspects de BDS qui s’attaquent à des individus sur la base de leur citoyenneté nationale et j’entretiens des relations collaborations  étroites avec beaucoup d’intellectuels israéliens. Une raison qui fait que je peux approuver BDS et pas approuver le Hamas et Hezbollah est que BDS est le plus grand mouvement politique civique non violent cherchant à établir l’égalité et les droits à l’autodétermination pour des Palestiniens. Mon avis personnel est que les peuples de ces terres, juifs et palestiniens, doivent trouver une façon de vivre ensemble sur un pied d’égalité. Comme beaucoup d’autres, je suis partisan d’un État vraiment démocratique sur ces terres et j’affirme les principes d’autodétermination et de cohabitation pour les deux peuples, en effet, comme pour tous les peuples. Et mon souhait, comme c’est le souhait d’un nombre croissant de Juifs et de non-juifs, est que l’occupation se termine, que la violence sous toutes ses formes s’arrête  et que les droits politiques essentiels de tous les gens à cette terre puisse  être garantis  par une nouvelle structure politique.

 

Deux dernières notes : le groupe qui parraine cet appel est celui des intellectuels pour la Paix au Moyen-Orient, un nom mal approprié  pour ceux qui déclarent sur leur site Web que "l’Islam" est un "en soi une religion antisémite (sic)." Ce n’est pas, comme  le Jerusalem Post l’a rapporté, un grand groupe d’intellectuels juifs en Allemagne, mais une organisation internationale avec une base en Australie et en Californie. C’est une organisation de droite et de fait un camp de la guerre intra-juive. On connaît l’Ex-membre-du-conseil Gerald Steinberg pour ses attaques contre des organisations de droits de l’homme en Israël comme  Amnesty International(Amnistie internationale) et Human Rights Watch(Observatoire des droits de l’homme). Leur empressement à dénoncer les infractions israéliennes aux droits de l’homme les fait apparemment désigner de l’étiquette, "antisémite".

 

Finalement, je ne suis pas l’instrument d’aucune "ONG"("organisation non gouvernementale") : je suis sur le comité consultatif de Voix juive pour la Paix, un membre de la Synagogue Kehillah dans Oakland, en Californie et un membre exécutif de Faculté pour la Paix israélo-palestinienne aux EU et le Théâtre Jenin en Palestine. Mes opinions politiques se sont étendues à un grand nombre de sujets et n’ont pas été limitées au Moyen-Orient ou à l’État Israël. En effet, j’ai écrit sur la violence et l’injustice dans d’autres parties du monde, me concentrant principalement sur les des guerres fomentées par les États-Unis. J’ai aussi écrit sur la violence contre les gens transexuels en Turquie, la violence psychiatrique, la torture à Guantanamo et  la violence de police contre des manifestations pacifiques aux États-Unis, pour en citer quelques-uns. J’ai aussi écrit contre l’antisémitisme en Allemagne et contre la discrimination raciale aux États-Unis.

 

traduction de danielle Bleitrach pour histoire et société

 

voici le texte en anglais

 

Judith Butler responds to attack: ‘I affirm a Judaism that is not associated with state violence’

 

 

by Judith Butler on August 27, 2012 109

 

Yesterday the Jerusalem Post published an attack on the awarding of a major international prize to Judith Butler, the philosopher and Berkeley professor of comparative literature, because Butler favors boycotting Israel. Butler wrote this response and, unhopeful that the Post would publish it, sent it to us. –Editors.

 

 

The Jerusalem Post recently published an article reporting that some organizations are opposed to my receiving the Adorno Prize, an award given every three years to someone who works in the tradition of critical theory broadly construed. The accusations against me are that I support Hamas and Hezbollah (which is not true) that I support BDS (partially true), and that I am anti-Semitic (patently false). Perhaps I should not be as surprised as I am that those who oppose my receiving the Adorno Prize would seek recourse to such scurrilous and unfounded charges to make their point.  I am a scholar who gained an introduction to philosophy through Jewish thought, and I understand myself as defending and continuing a Jewish ethical tradition that includes figures such as Martin Buber and Hannah Arendt.  I received a Jewish education in Cleveland, Ohio at The Temple under the tutelage of Rabbi Daniel Silver where I developed strong ethical views on the basis of Jewish philosophical thought.   I learned, and came to accept, that we are called upon by others, and by ourselves, to respond to suffering and to call for its alleviation. But to do this, we have to hear the call, find the resources by which to respond, and sometimes suffer the consequences for speaking out as we do.  I was taught at every step in my Jewish education that it is not acceptable to stay silent in the face of injustice.  Such an injunction is a difficult one, since it does not tell us exactly when and how to speak, or how to speak in a way that does not produce a new injustice, or how to speak in a way that will be heard and registered in the right way.   My actual position is not heard by these detractors, and perhaps that should not surprise me, since their tactic is to destroy the conditions of audibility.

 

I studied philosophy at Yale University and continued to consider the questions of Jewish ethics throughout my education.  I remain grateful for those ethical resources, for the formation that I had, and that animates me still.   It is untrue, absurd, and painful for anyone to argue that those who formulate a criticism of the State of Israel is anti-Semitic or, if Jewish, self-hating.   Such charges seek to demonize the person who is articulating a critical point of view and so disqualify the viewpoint in advance. It is a silencing tactic: this person is unspeakable, and whatever they speak is to be dismissed in advance or twisted in such a way that it negates the validity of the act of speech. The charge refuses to consider the view, debate its validity, consider its forms of evidence, and derive a sound conclusion on the basis of listening to reason. The charge is not only an attack on persons who hold views that some find objectionable, but it is an attack on reasonable exchange, on the very possibility of listening and speaking in a context where one might actually consider what another has to say.  When one set of Jews labels another set of Jews “anti-Semitic”, they are trying to monopolize the right to speak in the name of the Jews.  So the allegation of anti-Semitism is actually a cover for an intra-Jewish quarrel.

 

In the United States, I have been alarmed by the number of Jews who, dismayed by Israeli politics, including the occupation, the practices of indefinite detention, the bombing of civilian populations in Gaza, seek to disavow their Jewishness.  They make the mistake of thinking that the State of Israel represents Jewishness for our times, and that if one identifies as a Jew, one supports Israel and its actions.  And yet, there have always been Jewish traditions that oppose state violence, that affirm multi-cultural co-habitation, and defend principles of equality, and this vital ethical tradition is forgotten or sidelined when any of us accept Israel as the basis of Jewish identification or values. So, on the one hand, Jews who are critical of Israel think perhaps they cannot be Jewish anymore of Israel represents Jewishness; and on the other hand, those who seek to vanquish anyone who criticizes Israel equate Jewishness with Israel as well, leading to the conclusion that the critic must be anti-Semitic or, if Jewish, self-hating.  My scholarly and public efforts have been directed toward getting out of this bind. In my view, there are strong Jewish traditions, even early Zionist traditions, that value co-habitation and that offer ways to oppose violence of all kinds, including state violence.  It is most important that these traditions be valued and animated for our time – they represent diasporic values, struggles for social justice, and the exceedingly important Jewish value of “repairing the world” (Tikkun).

 

It is clear to me that the passions that run so high on these issues are those that make speaking and hearing very difficult. A few words are taken out of context, their meaning distorted, and they then come to label or, indeed, brand an individual.  This happens to many people when they offer a critical view of Israel – they are branded as anti-Semites or even as Nazi collaborators; these forms of accusation are meant to establish the most enduring and toxic forms of stigmatization and demonization.  They target the person by taking the words out of context, inverting their meanings and having them stand for the person; indeed, they nullify the views of that person without regard to the content of those views.  For those of us who are descendants of European Jews who were destroyed in the Nazi genocide (my grandmother’s family was destroyed in a small village south of Budapest), it is the most painful insult and injury to be called complicitous with the hatred of Jews or to be called self-hating.  And it is all the more difficult to endure the pain of such an allegation when one seeks to affirm what is most valuable in Judaism for thinking about contemporary ethics, including the ethical relation to those who are dispossessed of land and rights of self-determination, to those who seek to keep the memory of their oppression alive, to those who seek to live a life that will be, and must be, worthy of being grieved.  I contend that these values all derive from important Jewish sources, which is not to say that they are only derived from those sources.  But for me, given the history from which I emerge, it is most important as a Jew to speak out against injustice and to struggle against all forms of racism.  This does not make me into a self-hating Jew.  It makes me into someone who wishes to affirm a Judaism that is not identified with state violence, and that is identified with a broad-based struggle for social justice.

 

My remarks on Hamas and Hezbollah have been taken out of context and badly distort my established and continuing views.  I have always been in favor of non-violent political action, and this principle has consistently characterized my views.   I was asked by a member of an academic audience a few years ago whether I thought Hamas and Hezbollah belonged to  “the global left" and I replied with two points.  My first point was merely descriptive: those political organizations define themselves as anti-imperialist, and anti-imperialism is one characteristic of the global left, so on that basis one could describe them as part of the global left.  My second point was then critical: as with any group on the left, one has to decide whether one is for that group or against that group, and one needs to critically evaluate their stand. I do not accept or endorse all groups on the global left.   Indeed, these very remarks followed a talk that I gave that evening which emphasized the importance of public mourning and the political practices of non-violence, a principle that I elaborate and defend in three of my recent books: Precarious Life, Frames of War, and Parting Ways.  I have been interviewed on my non-violent views by Guernica and other on-line journals, and those views are easy to find, if one wanted to know where I stand on such issues. I am in fact sometimes mocked by members of the left who support forms of violent resistance who think I fail to understand those practices.  It is true: I do not endorse practices of violent resistance and neither do I endorse state violence, cannot, and never have.  This view makes me perhaps more naïve than dangerous, but it is my view. So it has always seemed absurd to me that my comments were taken to mean that I support or endorse Hamas and Hezbollah!  I have never taken a stand on either organization, just as I have never supported every organization that is arguably part of the global left – I am not unconditionally supportive of all groups that currently constitute the global left.  To say that those organizations belong to the left is not to say that they should belong, or that I endorse or support them in any way.

 

Two further points.  I do support the Boycott, Divestment, and Sanctions movement in a very specific way.  I reject some versions and accept others.  For me, BDS means that I oppose investments in companies that make military equipment whose sole purpose is to demolish homes.  It means as well that I do not speak at Israeli institutions unless they take a strong stand against the occupation.   I do not accept any version of BDS that discriminates against individuals on the basis of their national citizenship, and I maintain strong collaborative relationships with many Israeli scholars.  One reason I can endorse BDS and not endorse Hamas and Hezbollah  is that BDS is the largest non-violent civic political movement seeking to establish equality and the rights of self-determination for Palestinians.  My own view is that the peoples of those lands, Jewish and Palestinian, must find a way to live together on the condition of equality.  Like so many others, I long for a truly democratic polity on those lands and  I affirm the principles of self-determination and co-habitation for both peoples, indeed, for all peoples. And my wish, as is the wish of an increasing number of Jews and non-Jews, is that the occupation come to an end, that violence of all kinds cease, and that the substantial political rights of all people in that land be secured through a new political structure.

 Two last notes: The group that is sponsoring this call is the Scholars for Peace in the Middle East, a misnomer at best, that claims on its website that “Islam” is an “inherently anti-semetic (sic) religion.”   It is not, as The Jerusalem Post has reported, a large group of Jewish scholars in Germany, but an international organization with a base in Australia and California.  They are a right-wing organization and so part of an intra-Jewish war. Ex-board member Gerald Steinberg is known for attacking human rights organizations in Israel as well as Amnesty International and Human Rights Watch.  Their willingness to include Israeli infractions of human rights apparently makes them also eligible for the label, “anti-Semitic.”

 

Finally, I am not an instrument of any “NGO”: I am on the advisory board of Jewish Voice for Peace, a member of Kehillah Synagogue in Oakland, California, and an executive member of Faculty for Israeli-Palestinian Peace in the US and The Jenin Theatre in Palestine.  My political views have ranged over a large number of topics, and have not been restricted to the Middle East or the State of Israel.  Indeed, I have written about violence and injustice in other parts of the world, focusing mainly in wars waged by the United States. I have also written on violence against transgendered people in Turkey, psychiatric violence, torture in Guantanamo, and about police violence against peaceful protestors in the U.S, to name a few.  I have also written against anti-Semitism in Germany and against racial discrimination in the United States

amanda55
Avec Saint Benoit

Féminin Messages : 123
Age : 75
Inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par amanda55 le Sam 22 Nov 2014 - 18:39

L ancien temple était édifié par les mains des hommes : il fallait « donner une maison » à Dieu, pour avoir un signe visible de sa présence au milieu du peuple. Avec l’incarnation du Fils de Dieu, la prophétie de Nathan au roi David s’accomplit (cf. 2 Sam 7,1-29) : ce n’est pas le roi, ce n’est pas nous qui « donnons une maison à Dieu », mais c’est Dieu lui-même qui « construit sa maison » pour venir habiter au milieu de nous, comme l’écrit saint Jean dans le prologue de son Évangile (cf 1,14). Le Christ est le temple vivant du Père, et le Christ édifie lui-même sa « maison spirituelle », l’Église, faite non pas de pierres matérielles mais des « pierres vivantes » que nous sommes.

 

Nous sommes les pierres vivantes de l’édifice de Dieu, profondément unies au Christ, qui est la pierre de soutènement, et aussi de soutien entre nous. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que nous sommes le temple, nous sommes l’Église vivante, le temple vivant et quand nous sommes ensemble, l’Esprit-Saint est aussi parmi nous, il nous aide à grandir en tant qu’Église. Nous ne sommes pas isolés, mais nous sommes le peuple de Dieu : c’est cela l’Église !

 

http://www.zenit.org/fr/articles/personne-n-est-inutile-dans-l-eglise

 

La préparation de la mort consiste dans la pratique des vertus.

 

Ayez toujours dans vos mains des lampes allumées. Ce monde est couvert d’épaisses ténèbres, et la mort est comme un voyage qui se fait dans une nuit profonde.

 

La lampe allumée, et qui doit brûler, c’est l’amour de Dieu et du prochain dans notre cœur. Prenons garde que ce feu ne s’éteigne ou ne vienne à se ralentir, ou plutôt tachons chaque jour de le rendre plus vif et plus ardent.

 

L’huile qui doit entretenir notre lampe toujours allumée, ce sont nos bonnes œuvres, et les actes fréquents de toutes les vertus propres de notre état, qui, en nous sanctifiant nous-mêmes, éclaireront et édifieront les autres.

 

Avons-nous cette lampe à la main ?

 

http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/06/09/tenez-vous-prets/

amanda55
Avec Saint Benoit

Féminin Messages : 123
Age : 75
Inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par pax et bonum le Sam 22 Nov 2014 - 20:09

Les prophéties ne disent-elles pas que celui qui rebâtira le Temple de Jérusalem est l'Antéchrist?...
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6588
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième temple à Jérusalem... Empty Re: Le troisième temple à Jérusalem...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum