Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par Joannes Maria le Lun 30 Déc 2013 - 16:54

http://www.parvis.ch/fr/stella-maris/christian-parmantier/manduria-leglise-parle

Manduria: «L’Eglise a parlé!»


Au sujet du décret de l’évêque d’Oria à propos de Manduria


Dans l’Eglise, combien de membres du clergé, confrontés à l’arrivée d’un prophète lors d’une apparition ou de messages à transmettre, sont mal à l’aise, comme si un grain de sable venait inquiéter leur ministère. Effectivement, un prophète, ça dérange. Pourtant l’apôtre Paul place les prophètes juste après les apôtres et avant ceux qui ont le charisme d’enseignement. (1Co 12,28)

Face aux révélations privées, la Parole de Dieu est la référence ultime. Par suite, l’Eglise a établi des règles de procédure pour rechercher la vérité et guider les fidèles qui attendent de ses Pasteurs un juste discernement.

Lorsque «l’Eglise a parlé», c’est le devoir du fidèle de donner son assentiment de bon cœur, puisque Jésus a donné aux successeurs des apôtres la charge de guider ses brebis. «Le jugement sur l’authenticité des charismes appartient à ceux qui détiennent l’autorité dans l’Eglise, à qui il revient spécialement, «non pas d’éteindre l’Esprit, mais de tout éprouver et de retenir ce qui est bon».» (Vat II, LG 12; CEC. n° 801)

Quand il arrive que des pasteurs ne suivent pas la procédure et ne prennent pas tous les moyens pour examiner la vérité des faits et le fondement théologique des messages transmis et quand finalement «l’Eglise a parlé», il s’ensuit un certain malaise dans le peuple de Dieu, parce que les dispositions que l’Eglise a établies n’ont pas été respectées, ce qui discrédite aux yeux des fidèles la décision de l’ordinaire du lieu.

Quand une prétendue révélation ou apparition émerge dans le peuple de Dieu, l’autorité se doit de constituer une commission d’enquête indépendante, compétente et sereine. Elle doit selon l’apôtre Paul: «examiner tout et retenir ce qui est bon» et selon la parole de Jésus «les reconnaître à leurs fruits». Cette commission se doit notamment d’entendre au premier chef la personne qui prétend avoir une révélation et la confronter sans concession, mais charitablement aux faits rapportés y compris par ses opposants (mais pas uniquement!)… Elle se doit de recueillir tous les éléments à charge et à décharge. Elle doit recueillir les témoignages et constater les fruits… Il revient alors à l’ordinaire, après consultation de la Congrégation pour la doctrine de la Foi (CFD) au Vatican, de se prononcer.

Or, très souvent cette condition indispensable n’est pas remplie.



Ce que l’on constate dans les faits.

Dans notre Occident devenu rationaliste, avant et au cours des enquêtes, les voyants souffrent énormément, même quand ils finissent par être reconnus authentiques comme à Lourdes ou à Fatima.

Qu’en a-t-il été pour ceux de Kérizinen, Garabandal, Marpingen et tant d’autres?


Quant à Dozulé, San Damiano, Françoise… et maintenant Manduria… les critères ecclésiaux ne sont pas remplis, pour la raison élémentaire que le principal témoin, le charismatique concerné n’a pas été entendu, quel assentiment doivent donner les fidèles? «Notre loi juge-t-elle un homme sans d’abord l’entendre et savoir ce qu’il fait?» (Jn 7,51)

A Dozulé, la mission de la commission d’enquête canonique était «d’enquêter sur les motifs des rassemblements à Dozulé et porter un jugement sur les livres et cassettes répandus dans le monde entier et relatant les événements de Dozulé». Mais pas sur un discernement des faits! Autrement dit, ce début d’enquête est hors sujet vis-à-vis d’un jugement canonique! Jamais Madeleine Aumont n’a été interrogée personnellement par une commission d’enquête officielle, ni les témoins directs dont les religieuses (à l’exception du Curé qu’on a déplacé) … Cette pré-enquête a été envoyée à Rome. Rome a demandé de la poursuivre mais l’ordinaire l’a brusquement transformée en déclaration finale négative: «Je ne peux discerner les signes qui m’autoriseraient à déclarer authentiques les apparitions…»

Et on a dit «L’Eglise a parlé!» Oui, mais en réalité, elle n’a donné qu’une ordonnance disciplinaire qui énonce des mesures prudentielles légitimes et provisoires, mais elle n’a pas jugé les faits de Dozulé.

Mgr Badré, alors ordinaire de Bayeux, a parlé, mais l’Eglise n’a rien dit sur la vérité et l’éventuelle surnaturalité des faits. Les faits de Dozulé n’ont été l’objet d’aucun jugement canonique. Et pourtant combien le pensent?

De là, de nombreux troubles et autant de polémiques…

A propos des faits de San Damiano, André Castella écrivait déjà en 1981: «As-t-on seulement cherché la vérité? Comment a-t-on pu la connaître sans interroger Mamma Rosa sur ses visions, sans entendre le principal témoin, le Curé de la paroisse (qu’on a déplacé et abandonné) sans entrer en contact avec les bénéficiaires de grâces innombrables, sans laisser s’écouler quatre jours avant de prendre une première option négative et ce, en l’absence de l’évêque qui se trouvait à Rome pour le Concile… mais en récoltant les rumeurs publiques accueillies avec d’autant plus d’intérêt qu’elles pouvaient satisfaire la décision négative prise de prime abord? Comment alors faire appel à l’obéissance des fidèles?» (cf. SM 151, 18/11/81, p. 2363)

Finalement comment affirmer que «l’Eglise a parlé»?



Aujourd’hui, à Manduria

La situation décrite ci-dessus pour San Damiano s’est reproduite à Manduria pour Debora et ultimement en janvier 2012, un décret de l’évêché stipule que «les expériences mystiques affirmées doivent être considérées non authentiques.»

Vu l’ampleur qu’a pris, cette révélation de la Vierge de l’Eucharistie en Italie et dans le monde, l’Eglise se devait de nommer une commission d’enquête indépendante, voire internationale. Malgré ses nombreuses demandes et celles d’autres personnes, Debora Marasco-Cappuzzimato n’a jamais été entendue. On lui a seulement intimé d’obéir c’est-à-dire de se taire et de tout arrêter.

Si, au début, quelques prêtres ont reconnu et signé de leur plume quelques faits miraculeux d’huile, rapidement la situation s’est renversée, notamment à cause de la demande de la Vierge concernant le respect de l’Eucharistie. (Combien de pèlerins ont notamment souffert du refus du clergé local de leur donner la communion à genoux, dans la bouche… — Curieusement, c’est ce que demande le Saint-Père à chaque fois qu’il donne la communion.)

Avec ce décret peut-on affirmer: «l’Eglise a parlé…»?

Comment recevoir ce décret quand ni la principale intéressée, ni les principaux témoins présents lors des signes et apparitions n’ont été entendus, en contradiction grave avec les lois de l’Eglise en la matière, en particulier les «Normes de procédures pour le jugement de présumées apparitions et révélations» adoptées en février 1978 par la Congrégation pour la doctrine de la Foi et approuvées par le pape Paul VI?

Jean-Paul II demandait que l’Eglise soit une maison de verre! A quand des commissions d’enquête internationales transparentes?

Ne soyons pas étonnés du traitement subi par les prophètes; Jésus a prévenu ses disciples: «Le disciple n’est pas au-dessus du maître, mais s’il se laisse former, il sera comme son maître.» Cru-cifié!(Lc 6,40) Et: «S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussi…» (Jn 15,20) C’est la grâce du prophète!

Reconnaissons que «l’Eglise a parlé» quand le discernement se fait en conformité avec la Parole de Dieu et avec ce que l’amour de Dieu, l’amour du prochain et l’Eglise demandent effectivement. L’obéissance réclamée aux fidèles (Can. 212 &1) requiert de ceux qui ont charge de se prononcer sur ces phénomènes, la vertu d’autorité, ce qui implique qu’ils obéissent, eux aussi, à l’Eglise et à ses lois. Sans cela, la Vérité est blessée et un nombre considérable de fidèles sont désorientés.
Joannes Maria
Joannes Maria
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4104
Inscription : 19/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Re: Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par Joannes Maria le Lun 30 Déc 2013 - 17:06

Chers amis,

Comme pour beaucoup de révélations privées actuelles dans le monde et les prophètes qui y sont liés, le démon se déchaine, car elles portent beaucoup de fruits que malheureusement certaines instances ecclésiastiques ne réussissent pas à apprécier et dans certains cas ne veulent pas apprécier.

J'ai la grâce d'avoir personnellement rencontré Debora, et j'ai une proche connaissance qui est une amie intime de Debora, qui m'affirmait récemment qu'au moment où un avis favorable allait être donné pour la reconnaissance des apparitions de Manduria et du charisme de Debora, qu'un ecclésiastique à Rome qui reçoit directement ses ordres des illuminatis, a entravé la décision qui allait être rendue en faveur de Manduria.

Voilà quelques éléments de vérité, donnés par le Ciel lui-même à Debora concernant le blocage de la part des illuminatis des apparitions et faits surnaturels de Manduria à Debora.

Bien cordialement dans le cœur unique de Jésus et de Marie.

Joannes Maria.


Dernière édition par Joannes Maria le Jeu 2 Jan 2014 - 12:05, édité 1 fois
Joannes Maria
Joannes Maria
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4104
Inscription : 19/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Re: Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par josianef le Lun 30 Déc 2013 - 20:00

@Joannes Maria a écrit:Chers amis,

Comme pour beaucoup de révélations privées actuelles dans le monde et les prophètes qui y sont liés, le démon se déchaine, car elles portent beaucoup de fruits que malheureusement certaines instances ecclésiastiques ne réussissent pas à apprécier et dans certains cas ne veulent pas apprécier.

J'ai la grâce d'avoir personnellement rencontré Debora, et j'ai une proche connaissance qui est une amie intime de Debora, qui m'affirmait récemment qu'au moment où un avis favorable allait être donné pour la reconnaissance des apparitions de Manduria et du charisme de Debora, c'est un ecclésiastique à Rome qui reçoit directement ses ordres des illuminatis, qui a entraver la décision qui allait être rendue en faveur de Manduria.

Voilà quelques éléments de vérité, donnés par le Ciel lui-même à Debora concernant le blocage de la part des illuminatis des apparitions et faits surnaturels de Manduria a Debora.

Bien cordialement dans le cœur unique de Jésus et de Marie.

Joannes Maria.

Merci cher Joannes Maria
Personnellement, j'aime beaucoup Manduria.

Du mensuel « Stella Maris » n ° 491 de mai 2012, pages 26 à 28 :

Manduria : quand Jésus parlait d'obéissance à Debora


La question de l'obéissance à l'Eglise s'est posée à la conscience de Debora dès le début de son charisme. Les autorités religieuses refusant sa mission lui intiment de se taire...Aussi, quand Jésus la visite, Debora l'interroge sur l'attitude qu'elle doit prendre. Le Seigneur lui révèle alors sa vocation au martyre, nécessaire à son plan pour sauver des âmes infidèles. Mystère de la foi et du salut !
Ces extraits du journal de Debora « Sagesse révélée du Dieu vivant » appellent à prier pour l’Eglise, à grandir dans l’amour de Dieu et l’amour de l’Eglise malgré le(s) scandale(s), car tout est dans la main de Dieu. 

Debora : Jésus, on me dit que je dois t’être fidèle par ma soumission à l’Eglise en oubliant pratiquement tes révélations !

Jésus : C’est vrai, petite, car l’obéissance sanctifie. Mais je ne permettrai pas que mes saintes révélations soient enfouies, falsifiées, annulées ou ajustées au plaisir ou à la mesure d’hommes qui se prétendent spirituels. En réalité, ce n’est pas moi qui les ai envoyés puisqu’ils s’opposent à l’Esprit de Dieu qui tente, en vain, de les guider. Hommes, qui avez perdu la capacité de discerner le bien du mal, à la fin ma Justice seule vaincra. (21/5/93)

Jésus : Viens à Moi, mon enfant, rejetée par les hommes mais bénie de mon Cœur ! Les fils de ma sainte Demeure te combattent et te refusentIls disent : « Ne suivez pas et n’écoutez pas les paroles du Démon ». Satan leur souffle cela à l’oreille. Il les tente ainsi en leur inspirant ces paroles de calomnie à leur insu. Ils ont vraiment la conscience endormie. Quelle époque de désolation ! ».


Debora : Maître, la hiérarchie de l’Eglise me rejette.


Jésus : Ma petite, ne quitte jamais ma main qui te guide. Prie beaucoup le saint Rosaire et tu verras le Ciel entier descendre sur toi pour t’embrasser avec une grâce sans limites. Aime ton Père céleste qui te fait de plus en plus grandir en sainteté à travers les persécutionsMoi, le Fidèle, j’ai promis au monde, grâce à toi et à d’autres encore, de réaliser mon plan de salut en faveur de cette humanité. O génération adultère, bientôt, très bientôt, je ferais en sorte que les âmes soient secouées de leur torpeur ! (3/6/93)


Jésus : Ma fille, ma fille, quel calvaire ! Ah, mes plaies et mon Cœur saignent ! Quelle souffrance de voir ma Création souffrir de la faim, des maladies, des fléaux des guerres. Moi, mes chers, je saigne abondamment et malgré votre méchanceté, vos manquements, vos refus d’amour envers Moi, votre Bon Pasteur n’a d’yeux que pour vous ! Combien de temps me ferez-vous attendre, m’obligeant à regarder en spectateur votre auto-destruction ? Ma création, combien de temps cela va-t-il durer ? O mes agneaux, ayez pitié de votre Sainte Mère ! (Ici, Jésus a crié très fort. Je me suis effrayée parce qu’Il pleure). Ma création, tu es sourde ! Et toi, cœur de mon Corps, tu t’es fait un cœur de pierre te sentant offensée par mon appel au lieu de reconnaître ton erreur et de chercher à « réparer» avec humilité. Ma création, pourquoi te laisses-tu écraser de cette manière? Mes ministres adorés, pourquoi me faites-vous tant souffrir ? Mes bien-aimés, ah! si je ne voulais pas avoir des fleurs d’une telle sainteté, qu’en serait-il de vous ? Mes aimés, vous me repoussez ouvertement par votre comportement d’ingrats ! Vous êtes en guerre contre moi et ma Sainte Mère, au lieu de vous employer à détruire les forces obscures de Satan qui, de jour en jour, d’heure en heure, comme une gigantesque mante religieuse, recouvrent le monde entier.
O ma création, tu ne comprends pas que ces temps ont été annoncés par les prophètes anciens et récents ! O ma fille, mon soldat, l’authenticité de ce que Je t’ai dit se manifestera encore ! Mon enfant, sang de mon sang, il faut que tu sois remplie de joie, parce que je t’ai fait connaître ma Révélation
Loue ton Dieu pour avoir fait de toi un témoin de l’Esprit de prophétie ! Ma fille, comme un feu dévorant, je brûlerai la sagesse fallacieuse et Je couvrirai de honte le produit de la feinte obéissance ! Ma fille, je souffre de te voir piétinée, ma fleur, parce que pour eux, tu n’es même pas de la broussaille que le monde puisse encore utiliser.
Oui, ma chère, parce que le parfum qui t’enveloppe met mal à l’aise cette génération dépourvue de tout sentiment et de toute valeur ; oui, une génération dépourvue de toute moralité. Quelques-uns seulement sont avec moi ; ils sont si rares que, pour peu que je laisse dans le monde cette poignée d’âmes spirituelles, déjà, on ne les retrouve presque plus.
Quelle solitude ! Quelle solitude! Quelle solitude !


Debora : Seigneur, puis-je me permettre une question ?


Jésus : Enfant, j’aime ta discrétion. Vas-y !


Debora : Seigneur, tu sais que j’aime beaucoup tes consacrés, que je prie et je souffre pour eux ; mais sans doute ne ressentent-ils pas ma prière pour eux, et non seulement cela, mais ils me combattent et font obstacle aux pauvres âmes : ils les incitent à rejeter tes révélations, ils les soumettent à une souffrance indescriptible quand ils mettent en jeu ton Corps en interdisant à ces âmes de te recevoir si elles viennent écouter ton enseignement et celui de notre Maman céleste. Seigneur, je suis vraiment très triste parce qu’ils luttent de la manière la moins opportune et dans la direction la plus erronée.
Seigneur, de nombreux chrétiens s’éloignent, ils font des schismes dans l’Eglise en créant des groupes comme les témoins de Jéhovah, certains courants évangéliques, etc…Certains vont jusqu’à nier ton existence ; mais pour eux Seigneur, aucune mise en garde, aucun coup, alors que moi et tous ceux qui veulent reconstruire avec toi ta sainte Eglise et l’aider, en restant fidèles à ce que propose le Magistère au sujet de la doctrine, nous sommes objet d’insultes, de bastonnades, de rejet, nous sommes traités de possédés du démon, nous devenons comme du petit bois et, pour finir, ils nous obligent à désobéir. Seigneur, pour l’amour que tu as pour moi, je te demande de donner une explication ; aide-moi ; je voudrais tellement t’aimer en suivant le juste chemin, en répondant concrètement à ces gens qui m’agressent sans cesse, sans aucun respect pour toi, Seigneur !


Jésus : Mon enfant, tu es remplie d’amertume ; comprends-tu ce que je veux dire quand je te parle de ce Calice amer qu’il me faut boire entièrement ?


Debora : Oui, maintenant, Seigneur.


Jésus : J’aime en toi, ma chère, ta franchise, ta manière de vouloir sincèrement faire la lumière sur les choses. Ce désir n’est pas aussi intense en d’autres âmes. Beaucoup ferment portes et fenêtres et me laissent dehors de telle sorte que ma lumière divine ne peut pénétrer pour rendre enthousiasme à leur vie marquée par la monotonie et l’indifférence. Ma fille, ceux que tu me cites, d’abord ils me crucifient et puis ils m’encensent.
Ces âmes me sont très chères, mais cependant, leur vide intérieur leur fait faire ces choix-làOui, ma fille, le fait de me repousser n’est pas un comportement ou une manière de faire, mais un choix. A présent, mon enfant, tu peux seulement prier pour eux et pardonner, parce qu’ils veulent guider mes agneaux et ils n’ont rien dans les mains. Ils restent mes bien aimés et pourraient m’arracher tant de grâces ! Au lieu de cela, ils arrachent au Cœur du Père seulement la condamnation qui fondra sur eux comme un orage irréversible, si leur hypocrisie se poursuit.
Oui, Debora, mes délices sacerdotales sont en train d’étouffer mon œuvreRemplis d’arrogance, ils prétendent savoir, ou détenir les clés de la sagesseJe suis la Sagesse et tout ce que construit celui qui désobéit à ma Sagesse tombera, car sans aucun soutienOui, ma fille, en ces jours-ci, comme jamais auparavant, mon Eglise se trouve dans la confusion la plus complète, et à cause de cette obscurité, beaucoup tomberont, jusqu'à ce que je vienne irriguer pour qu'à nouveau tout ressuscite dans mon Eglise, car moi, le Véridique, j'ai établi qu'elle gouvernera tous les peuples.


Debora : Seigneur, je me sens tellement bien près de toi ! Puis-je continuer avec mes questions ?


Jésus : Mon âme, à cause de ton sacrifice, je ne saurais te refuser aucun rayon de ma lumière !


Debora : Seigneur, dans la Première lettre de Pierre, au chapitre 2, versets 13-16, on parle de soumission aux institutions humaines et d'obéissance aussiMaintenant, si j'obéis, ils vont m'interdire de parler à ton Peuple, et même si j'obéis à ce qu'ils ont décidé, je ne pourrai plus me rendre au lieu cher à ma Maman. Mon âme, Seigneur, vit un combat intérieur au sujet de ce que je dois faire.
Jésus : Ma petite, l’obéissance à mon Corps est le signe que c’est moi qui, en toi, accomplis des merveillesCette obéissance à l’Eglise, mon Epouse, et à tout ce que mon Esprit a enseigné, est la clé pour entrer en profondeur dans l’œuvre que je suis en train d’accomplir en toi. Pour le reste, Je désire que tu suives mes instructions en méditant avec moi Isaïe 65.  Ma fille, tu dois être patiente et accepter les privations que certains des miens t’imposent, mais quand on te demande d’étouffer mon message et non de le connaître, il faudra que tu prennes ta croix et, avec mon Nom toujours sur tes lèvres, tu devras mourir dans la splendeur de la Vérité.
Mon enfant, vois le Pape, pour faire ma volonté ; il se met de nombreux puissants contre lui, mais cela ne compte pas car, ce faisant, ceux qui ne me cherchaient pas et ne voulaient pas me connaître, se sauverontOui, ma fille, Je te révèle ton martyre.


Debora : Seigneur ! (je pleure)


Jésus : Oui, ma petite, verse tes larmes, unies aux miennes, elles laveront les péchésPersonne, ou seulement quelques uns, comprendront la signification de ma main puissante posée sur toi, parce que moi, le Seigneur, Je n’aime pas les raisonnements qui conviennent tellement à l’homme, mais j’aime beaucoup la Justice, même si le sang en est le prix

Sache, cependant, qu’en ce qui concerne ces choses, celui qui profère ce qui est injuste n’échappera pas à ton Seigneur et encore moins ceux qui font semblant d’être remplis de piété et en renient la Force intérieureTu vois, mon enfant, les Saintes Ecritures parlent clair. Moi, le Roi de la Révélation, je te dis maintenant, que tu viens de moi, Jésus-Christ, et c’est moi qui, par amour, ai désiré tout cela et de cette manièreSi, pour certains il reste des doutes, tu répondras ceci : « Pour l’amour de mon Seigneur, Satan pourrait-il parler contre lui-même ? Si le Malin agissait contre lui-même, ne pensez-vous pas que son règne ténébreux aurait déjà disparu ? Satan pourrait-il se chasser lui-même ? ». 

Qu’on sache, ma fille, que celui qui voudra sonder avec humilité mes œuvres en toi, qu’il approche, et s’il le fait avec respect et discrétion, je l’éclairerai moi-même, et comblé de mes fruits, il goûtera dès maintenant ma bontéMes paroles sont véridiques et pour prouver encore au monde que moi, le Christ, je suis la Vérité, je t’ai révélé par avance ces choses qui vont avoir lieu ; mon plan n’est pas de vous juger, mes chers enfants, mais de vous combler de connaissance car J’ai dit : « Rien ne demeurera caché, tout sera connu de tous ».

Ma fille, tu combats pour moi, et je t’ai ointe pour cela, ma Debora ; Je t’ai tirée du péché dans lequel ta mère t’a conçue (Cf. Ps 50), pour cette mission que les autres n’aiment pas, mais qui, pour moi, est comme la prunelle de mes yeuxBientôt, les attaques vont t'accabler, mais ma lumière te fera plus belle et te réconforteraQue celui qui a des oreilles pour entendre, entende !
josianef
josianef
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 75
Inscription : 07/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Re: Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par Joannes Maria le Lun 13 Jan 2014 - 8:02

http://jeanderoquefort.free.fr/manduria_eglise_a_parle.html

Dans l’Eglise, combien de membres du clergé, confrontés à l’arrivée d’un prophète lors d’une apparition ou de messages à transmettre, sont mal à l’aise, comme si un grain de sable venait inquiéter leur ministère. Effectivement, un prophète, ça dérange. Pourtant l’apôtre Paul place les prophètes juste après les apôtres et avant ceux qui ont le charisme d’enseignement (1 Co 12,28).

Face aux révélations privées, la Parole de Dieu est la référence ultime. Par suite, l’Eglise a établi des règles de procédure pour rechercher la vérité et guider les fidèles qui attendent de ses Pasteurs un juste discernement.
Lorsque « l’Eglise a parlé », c’est le devoir du fidèle de donner son assentiment de bon cœur, puisque Jésus a donné aux successeurs des apôtres la charge de guider ses brebis. 
« Le jugement sur l’authenticité des charismes appartient à ceux qui détiennent l’autorité dans l’Eglise, à qui il revient spécialement, "non pas d’éteindre l’Esprit, mais de tout éprouver et de retenir ce qui est bon" »(Vat II, LG 12; CEC. n° 801).

Quand il arrive que des pasteurs ne suivent pas la procédure et ne prennent pas tous les moyens pour examiner la vérité des faits et le fondement théologique des messages transmis et quand finalement « l’Eglise a parlé », il s’ensuit un certain malaise dans le peuple de Dieu, parce que les dispositions que l’Eglise a établies n’ont pas été respectées, ce qui discrédite aux yeux des fidèles la décision de l’ordinaire du lieu.


Quand une prétendue révélation ou apparition émerge dans le peuple de Dieu, l’autorité se doit 
- de constituer une commission d’enquête indépendante, compétente et sereine. Elle doit selon l’apôtre Paul : « examiner tout et retenir ce qui est bon » et selon la parole de Jésus « les reconnaître à leurs fruits ».
- Cette commission se doit notamment d’entendre au premier chef la personne qui prétend avoir une révélation et la confronter sans concession, mais charitablement aux faits rapportés y compris par ses opposants (mais pas uniquement !)… Elle se doit de recueillir tous les éléments à charge et à décharge. 
- Elle doit recueillir les témoignages et constater les fruits… 
- après consultation de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF) au Vatican, alors 
- Il revient à l’ordinaire, de se prononcer. 


Or, très souvent cette condition indispensable n’est pas remplie.

Ce que l’on constate dans les faits.

Dans notre Occident devenu rationaliste, avant et au cours des enquêtes, les voyants souffrent énormément, même quand ils finissent par être reconnus authentiques comme à Lourdes ou à Fatima. 
Qu’en a-t-il été pour  Kérizinen, Garabandal, Marpingen etc... tant d’autres?
Quant à (....) Manduria, les critères ecclésiaux ne sont pas remplis, pour la raison élémentaire que le principal témoin, le charismatique concerné n’a pas été entendu, 
quel assentiment doivent donner les fidèles ? « Notre loi juge-t-elle un homme sans d’abord l’entendre et savoir ce qu’il fait? » (Jn 7,51) 
(....) 
 Aujourd’hui, à Manduria 
La situation  pour San Damiano s’est reproduite à Manduria pour Debora et ultimement en janvier 2012, un décret de l’évêché stipule que « les expériences mystiques affirmées doivent être considérées non authentiques ». Vu l’ampleur qu’a pris, cette révélation de la Vierge de l’Eucharistie en Italie et dans le monde, l’Eglise se devait de nommer une commission d’enquête indépendante, voire internationale. Malgré ses nombreuses demandes et celles d’autres personnes, Debora Marasco-Cappuzzimato n’a jamais été entendue. On lui a seulement intimé d’obéir c’est-à-dire de se taire et de tout arrêter. Si, au début, quelques prêtres ont reconnu et signé de leur plume quelques faits miraculeux d’huile, rapidement la situation s’est renversée, notamment à cause de la demande de la Vierge concernant le respect de l’Eucharistie. (Combien de pèlerins ont notamment souffert du refus du clergé local de leur donner la communion à genoux, dans la bouche… - Curieusement, c’est ce que demande le Saint-Père à chaque fois qu’il donne la communion.) 
Avec ce décret peut-on affirmer : « l’Eglise a parlé…» ?

Comment recevoir ce décret quand ni la principale intéressée, ni les principaux témoins présents lors des signes et apparitions n’ont été entendus, en contradiction grave avec les lois de l’Eglise en la matière, en particulier les «Normes de procédures pour le jugement de présumées apparitions et révélations» adoptées en février 1978 par la Congrégation pour la doctrine de la Foi et approuvées par le pape Paul VI ? 


Jean-Paul II demandait que l’Eglise soit une maison de verre ! A quand des commissions d’enquête internationales transparentes ?

Ne soyons pas étonnés du traitement subi par les prophètes ; 
Jésus a prévenu ses disciples : « Le disciple n’est pas au-dessus du maître, mais s’il se laisse former, il sera comme son maître » Crucifié ! (Lc 6,40) Et : « S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussi…» (Jn 15,20). C’est la grâce du prophète !


Reconnaissons que « l’Eglise a parlé » quand le discernement se fait en conformité avec la Parole de Dieu et avec ce que l’amour de Dieu, l’amour du prochain et l’Eglise demandent effectivement. 

L’obéissance réclamée aux fidèles (Can. 212 &1) requiert de ceux qui ont charge de se prononcer sur ces phénomènes, la vertu d’autorité, ce qui implique qu’ils obéissent, eux aussi, à l’Eglise et à ses lois. 


Sans cela, la Vérité est blessée et un nombre considérable de fidèles sont désorientés et n'ont plus qu'a communier aux souffrances du Christ en s'en rejouissant ( 8è Béatitude  d'autant plus douloureuse que les souffrances ) 

Finalement comment affirmer que si « l’Eglise a parlé » «les expériences mystiques affirmées doivent être considérées non authentiques »? Ne peut on pas garder , les messages reçus   comme elle   comme un secret réservé à quelques uns , comme la voyante le fait en son for interne et en obeissant à l'église , alors qu'elle continue de recevoir des messages  et devrait avoir à ce titre la sollicitude d'être suivie et accompagnée par l 'Eglise , comme c'est le cas à Medjugorge  ou les voyantes de Garabandal qui "avertiront" quand le temps  sera venu pour elle de le faire ..... plutot que d'avoir à être  considérée comme une "démoniaque "
Joannes Maria
Joannes Maria
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4104
Inscription : 19/05/2010

azais aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Re: Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par azais le Jeu 15 Oct 2020 - 2:32

azais Aujourd'hui à 2:26

@Philippe-Antoine a écrit:

@azais a écrit:c'est aussi ce que dit la voyante   (et stigmatisée) Debora  à Manduria en Italie   (sera  fêté en 2022 le 30è anniversaire de son message) "le pape sera tué"


https://myriamir.wordpress.com/2020/10/08/revelations-inedites-pour-notre-temps-interview-a-debora-stigmatisee-manduria-italie-du-professeur-walter-salin/

Attention! De mémoire, ces soi-disant apparitions auraient été formellement condamnées en 1997 comme étant d'origine diabolique par Mgr Franco, évêque d'Oria (il faudrait que je retrouve les "sources")....
 
Non "formellement" est de trop  , SURTOUT EN MATIERE  DE SOI DISANT ORIGINE DIABOLIQUE : la procedure de jugement de l'Eglise n'a pas ete respectée : 
 http://jeanderoquefort.free.fr/manduria_eglise_a_parle.html


 *************
deplacement par la modération 
depuis un FIL traitant du schisme possible "à venir " dans l'Eglise
plus adapté  à ce FIL  dédié à Manduria et l'avis de léveque d 'Ori
 ***********************
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6274
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Re: Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par Philippe-Antoine le Jeu 15 Oct 2020 - 11:06

@azais a écrit:azais Aujourd'hui à 2:26

@Philippe-Antoine a écrit:

@azais a écrit:c'est aussi ce que dit la voyante   (et stigmatisée) Debora  à Manduria en Italie   (sera  fêté en 2022 le 30è anniversaire de son message) "le pape sera tué"


https://myriamir.wordpress.com/2020/10/08/revelations-inedites-pour-notre-temps-interview-a-debora-stigmatisee-manduria-italie-du-professeur-walter-salin/

Attention! De mémoire, ces soi-disant apparitions auraient été formellement condamnées en 1997 comme étant d'origine diabolique par Mgr Franco, évêque d'Oria (il faudrait que je retrouve les "sources")....
 
Non "formellement" est de trop  , SURTOUT EN MATIERE  DE SOI DISANT ORIGINE DIABOLIQUE : la procedure de jugement de l'Eglise n'a pas ete respectée : 
 http://jeanderoquefort.free.fr/manduria_eglise_a_parle.html


 *************
deplacement par la modération 
depuis un FIL traitant du schisme possible "à venir " dans l'Eglise
plus adapté  à ce FIL  dédié à Manduria et l'avis de léveque d 'Ori
 ***********************

A défaut de retrouver la decision "formelle" de l'Eglise prise par l'évêque du lieu, j'ai trouvé  cette analyse théologique de 11 pages sur le site http://charismata.free.fr (le texte qui figure dans le lien ci-dessous est en pdf)

http://charismata.free.fr/pdf/md/15_manduria.pdf

(À mon sens) ceci devrait nous inciter pour le moins, à la plus extrême prudence vis-à-vis des faits de Manduria!

Pour ma part, j'ai pris le parti de laisser tomber ce genre de révélations pour ne m'attacher exclusivement  qu'à ce qui a été reconnu par l'Eglise..
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4694
Age : 67
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Re: Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par azais le Jeu 15 Oct 2020 - 13:21

le père auzenet  de ce site est une référence , mais à le lire , on  ne peut plus orientée systématiquement dans le sens de ce qui pourrait interdire d'aller  là où des quantités innombrables de personnes  se convertissent , changent de vie , découvrent  Jésus , Marie , l'Eglise , recourent aux sacrements , se confessent , disent le chapelet se consacrent a Nd du Mont carmel ,apprenent à faire oraison  ,à mettre l'eucharistie au coeur de leur vie  etc etc 

c'est vrai de Medjugorge  , de Garabandal , de Dozulé , de san Damiano , quand bien même l'ordinaire du lieu (l'éveque) , au besoin des envoyés du pape , pourrait permettre  des pelerins  et même des pretres pour les accompagner  , ou même désigner des pretres diocésains d'y celebrer l'eucharistie 

Sur ce site,  l'Etoile Notre Dame ,  qui organise aussi des pelerinages à Lourdes , Avila , ND du Pilier , st Jacques de compostelle , Fatima  etc etc est stigmatisée parce qu elle propose aussi Medjugorge , l'Escorial  Garabandal San Damiano  etc... et qui sont condamnés  à travers la "désobeissance de cette association de  voyages et pelerinages priants ( accompagnes d'un prêtre a chaque fois )  en  ne citant que des "interdictions" , des  conseils de "retourner chez vous là ou vous avez des lieux d'apparition mariale reconnus" pris comme des "interdictions déguisées"  ou "conseils de precaution " vis à vis de ces lieux dits "non reconnus " ( et en France il ne manque effectivement pas  de lieux a notre disposition proche de nous :  on compte nombre de chapelles de Marie dans toutes nos eglises : mais pourquoi donc alors aller là où la ferveur et la puissance de l'Esprit Saint est visiblement féconde , St Nicolas des Champs par exemple tous les jeudis à Paris ? ) 

 Qu'en est il du Padre Pio  qui a fait l'objet de condamnations sévères  jusqu' à etre interdit de sacrement et de confesser ? De Lourdes  pendant tout un temps aussi sous les feux ? 

N'en est il pas de même de ces lieux  en attendant la decision definitive de l'Eglise  qui en realité  manifeste son intérêt et sa  bienveillance tandis que d'autres réagissent en sens contraire ? D'ailleurs tant que les messages ou voyants  sont toujours  là et reçoivent des messages , l'Eglise  ne peut pas prendre une position définitive ( pour Lourdes tant que bernadette n'est pas partie à Nevers ou tant que Padre Pio n'a pas été mort , on ne pouvait le decreter "saint " ) 

Mais cela empêche t il la Grace de Dieu d'agir comme il lui semble dans les âmes qui viennent à Lui et sa Mère avec une foi et un amour veritablement ecclesial , et eucharistique , come c'est le cas dans tous ces lieux  "non reconnus " ? 

Ces changements d'opinion de l'Eglise ne doivent elle pas inciter à la prudence et au discernement , ne serait ce que vis à vis de ceux qui anticipent une condamnation , des craintes d'infestations demoniaques fussent t elles de la part d'n ecclesiastique , et   qui ne sont  pas verifiées selon la procédure canonique qui s'impose à un éveque ou  au dit ecclesiastique pour ce faire   ? 

Nous sommes dans toutes ces situations pour Medjugorge , Garabandal ,Manduria, L'Escorial  , Aquina , Dozule , san Damiano  etc etc qui restent des lieux de Graces  et de benedictions évidentes ... tous les pretres qui y ont participé et ont vu en sont profondément eux aussi renforcés dans leur sacerdoce et mission aupres de toutes les âmes
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6274
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Re: Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par azais le Jeu 15 Oct 2020 - 15:29

@Joannes Maria a écrit:http://jeanderoquefort.free.fr/manduria_eglise_a_parle.html

Dans l’Eglise, combien de membres du clergé, confrontés à l’arrivée d’un prophète lors d’une apparition ou de messages à transmettre, sont mal à l’aise, comme si un grain de sable venait inquiéter leur ministère. Effectivement, un prophète, ça dérange. Pourtant l’apôtre Paul place les prophètes juste après les apôtres et avant ceux qui ont le charisme d’enseignement (1 Co 12,28).

Face aux révélations privées, la Parole de Dieu est la référence ultime. Par suite, l’Eglise a établi des règles de procédure pour rechercher la vérité et guider les fidèles qui attendent de ses Pasteurs un juste discernement.
Lorsque « l’Eglise a parlé », c’est le devoir du fidèle de donner son assentiment de bon cœur, puisque Jésus a donné aux successeurs des apôtres la charge de guider ses brebis. 
« Le jugement sur l’authenticité des charismes appartient à ceux qui détiennent l’autorité dans l’Eglise, à qui il revient spécialement, "non pas d’éteindre l’Esprit, mais de tout éprouver et de retenir ce qui est bon" »(Vat II, LG 12; CEC. n° 801).

Quand il arrive que des pasteurs ne suivent pas la procédure et ne prennent pas tous les moyens pour examiner la vérité des faits et le fondement théologique des messages transmis et quand finalement « l’Eglise a parlé », il s’ensuit un certain malaise dans le peuple de Dieu, parce que les dispositions que l’Eglise a établies n’ont pas été respectées, ce qui discrédite aux yeux des fidèles la décision de l’ordinaire du lieu.


Quand une prétendue révélation ou apparition émerge dans le peuple de Dieu, l’autorité se doit 
- de constituer une commission d’enquête indépendante, compétente et sereine. Elle doit selon l’apôtre Paul : « examiner tout et retenir ce qui est bon » et selon la parole de Jésus « les reconnaître à leurs fruits ».
- Cette commission se doit notamment d’entendre au premier chef la personne qui prétend avoir une révélation et la confronter sans concession, mais charitablement aux faits rapportés y compris par ses opposants (mais pas uniquement !)… Elle se doit de recueillir tous les éléments à charge et à décharge. 
- Elle doit recueillir les témoignages et constater les fruits… 
- après consultation de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF) au Vatican, alors 
- Il revient à l’ordinaire, de se prononcer. 


Or, très souvent cette condition indispensable n’est pas remplie.

Ce que l’on constate dans les faits.



Dans notre Occident devenu rationaliste, avant et au cours des enquêtes, les voyants souffrent énormément, même quand ils finissent par être reconnus authentiques comme à Lourdes ou à Fatima. 
Qu’en a-t-il été pour  Kérizinen, Garabandal, Marpingen etc... tant d’autres?
Quant à (....) Manduria, les critères ecclésiaux ne sont pas remplis, pour la raison élémentaire que le principal témoin, le charismatique concerné n’a pas été entendu, 
quel assentiment doivent donner les fidèles ? « Notre loi juge-t-elle un homme sans d’abord l’entendre et savoir ce qu’il fait? » (Jn 7,51) 
(....) 
 Aujourd’hui, à Manduria 
La situation  pour San Damiano s’est reproduite à Manduria pour Debora et ultimement en janvier 2012, un décret de l’évêché stipule que « les expériences mystiques affirmées doivent être considérées non authentiques ». Vu l’ampleur qu’a pris, cette révélation de la Vierge de l’Eucharistie en Italie et dans le monde, l’Eglise se devait de nommer une commission d’enquête indépendante, voire internationale. Malgré ses nombreuses demandes et celles d’autres personnes, Debora Marasco-Cappuzzimato n’a jamais été entendue. On lui a seulement intimé d’obéir c’est-à-dire de se taire et de tout arrêter. Si, au début, quelques prêtres ont reconnu et signé de leur plume quelques faits miraculeux d’huile, rapidement la situation s’est renversée, notamment à cause de la demande de la Vierge concernant le respect de l’Eucharistie. (Combien de pèlerins ont notamment souffert du refus du clergé local de leur donner la communion à genoux, dans la bouche… - Curieusement, c’est ce que demande le Saint-Père à chaque fois qu’il donne la communion.) 
Avec ce décret peut-on affirmer : « l’Eglise a parlé…» ?

Comment recevoir ce décret quand ni la principale intéressée, ni les principaux témoins présents lors des signes et apparitions n’ont été entendus, en contradiction grave avec les lois de l’Eglise en la matière, en particulier les «Normes de procédures pour le jugement de présumées apparitions et révélations» adoptées en février 1978 par la Congrégation pour la doctrine de la Foi et approuvées par le pape Paul VI ? 


Jean-Paul II demandait que l’Eglise soit une maison de verre ! A quand des commissions d’enquête internationales transparentes ?

Ne soyons pas étonnés du traitement subi par les prophètes ; 
Jésus a prévenu ses disciples : « Le disciple n’est pas au-dessus du maître, mais s’il se laisse former, il sera comme son maître » Crucifié ! (Lc 6,40) Et : « S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussi…» (Jn 15,20). C’est la grâce du prophète !


Reconnaissons que « l’Eglise a parlé » quand le discernement se fait en conformité avec la Parole de Dieu et avec ce que l’amour de Dieu, l’amour du prochain et l’Eglise demandent effectivement. 

L’obéissance réclamée aux fidèles (Can. 212 &1) requiert de ceux qui ont charge de se prononcer sur ces phénomènes, la vertu d’autorité, ce qui implique qu’ils obéissent, eux aussi, à l’Eglise et à ses lois. 


Sans cela, la Vérité est blessée et un nombre considérable de fidèles sont désorientés et n'ont plus qu'a communier aux souffrances du Christ en s'en rejouissant ( 8è Béatitude  d'autant plus douloureuse que les souffrances ) 

Finalement comment affirmer que si « l’Eglise a parlé » «les expériences mystiques affirmées doivent être considérées non authentiques »? Ne peut on pas garder , les messages reçus   comme elle   comme un secret réservé à quelques uns , comme la voyante le fait en son for interne et en obeissant à l'église , alors qu'elle continue de recevoir des messages  et devrait avoir à ce titre la sollicitude d'être suivie et accompagnée par l 'Eglise , comme c'est le cas à Medjugorge  ou les voyantes de Garabandal qui "avertiront" quand le temps  sera venu pour elle de le faire ..... plutot que d'avoir à être  considérée comme une "démoniaque "
 je me permets de faire remonter ce post déposé par jean luc apres le communiqué de l'éveque de manduria ... il y a 7 ans
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6274
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Amour de Marie aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Manduria : « L’Eglise a parlé! » Empty Re: Manduria : « L’Eglise a parlé! »

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum