Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-48%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
10.49 € 19.99 €
Voir le deal

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Garabandal le Lun 4 Fév 2013 - 23:27

Cette liste d'arguments contre le mariage pour tous peut aider à mieux cerner les différents domaines que cette question touche...

Bien à vous

TOUS POUR LE MARIAGE
Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et
l’adoption pour les personnes homosexuelles


1. La France est « à la traîne » en Europe et « accuse un retard injustifiable »
Il y a deux composantes de cette intox :
La France serait isolée en Europe. C’est pourtant l’inverse : 6 Etats sur les 27 de
l’UE ont étendu le mariage aux couples de même sexe. Ils représentent moins de 20 %
de la population de l’UE (dont 10 % pour la seule Espagne). Derrière la formule, il y a
la résurgence du mythe du progrès, une dialectique opposant « progressistes » et
« réactionnaires ». Comme le disait Mgr d’Ornellas dans une interview à Ouest
France le 24 septembre 2012, « le clivage qui dit : ça c’est le progrès, ça c’est
rétrograde, est complètement faux […]. Beaucoup de personnes en France sont
enfermées dans ce cliché, dans cette dialectique, qui est un piège. En raison des
critiques virulentes contre les positions de l’Eglise sur la famille, « ceux qui pensent
n’osent plus dire ce qu’ils pensent et rentrent chez eux »
Etre réactionnaire veut dire que l’on s’oppose à un mouvement irréversible de
l’historie, que l’on va contre le sens de l’histoire. Mais, en dehors du progrès
scientifique et technique, qui peut dire ce qu’est aujourd’hui le sens de l’histoire ? On
a cru un moment que c’était le communisme. Maintenant que l’URSS est redevenue la
Russie, on a vu ce qu’il en était. Qualifier telle ou telle position de réactionnaire est un
argument qui empêche bien souvent d’aborder les questions de fond en disqualifiant
d’emblée ceux qui voudraient se prononcer en raison contre le mariage homosexuels.
Au total, 11 Etats sur 193 pays dans le monde, seulement, l’ont instauré.
Aux Etats-Unis, seuls 9 Etats sur 50. Le pays est très divisé sur le sujet, certains Etats
comme la Californie ou le Maine, qui l’avaient instauré, sont revenus à la législation
antérieure.

2. Vous êtes opposé au mariage unisexe pour des raisons religieuses qui ne
regardent que vous

C’est un problème universel qui dépasse largement les considérations purement
religieuses.
Le caractère sexué de l’espèce humaine est antérieur aux grandes religions, il les
précède. La question est liée à la nature humaine. Il s’agit d’abord d’une question de
droit naturel ou de morale naturelle.
Cela n’empêche pas les religions d’avoir une opinion sur ce qu’est le droit naturel.
S’agissant du mariage unisexe, elles y sont toutes opposées (à l’exception de quelques
réformés très sécularisés).

3. En vous opposant au mariage homosexuel, vous faites preuve d’homophobie, un
sentiment aussi répréhensible que le racisme.

Le mot « phobie », « peur », signifie que les positions politiques ne seraient
déterminées que par l’irrationnel, les sentiments, l’affect. Le mot « homophobie »
signifierait dès lors que les partisans du mariage tel qu’il existe aujourd’hui réagissent
sans argument ni raison.
Notre opposition au mariage unisexe n’a rien à voir avec un quelconque sentiment
d’hostilité vis-à-vis des personnes homosexuelles qui sont aussi respectables que toute
autre personne. Il s’agit de raison.
Nous pensons qu’il est déraisonnable, inutile et destructeur des repères
anthropologiques d’instaurer un mariage unisexe. C’est sur le plan de la raison et des
arguments que des citoyens libres doivent débattre et non sur les accusations de
« phobie » de ceci ou de cela.
Considérer que la revendication de telle ou telle catégorie est excessive ou non
justifiée, ce n’est pas de la « phobie ». Considérer qu’un enfant a le droit d’avoir un
père et une mère et que la loi n’a pas à en lui en empêcher institutionnellement le droit
n’est pas une déclaration de guerre contre l’homosexualité. Elle est une prise de
position par rapport à l’enfant.
C’est un amalgame que de chercher à lier la question du « mariage homosexuel » avec
la lutte contre l’homophobie.

4. La population française y est favorable
Dans ce cas pourquoi ne pas demander un grand débat sur cette question ?
Il s’agit d’une question anthropologique fondamentale qui déborde même le cadre
constitutionnel. La conception qu’une société se fait des rapports de l’homme et de la
femme est au moins aussi importante que celle des rapports entre le gouvernement et
le Parlement. C’est donc au peuple de décider directement.
Quand, dans le cadre de sondages, les gens sont questionnés à froid, ils tendent
généralement à répondre en fonction du courant dominant, sans réfléchir. Six mois
avant le référendum sur le traité constitutionnel européen du 29 mai 2005, 70 % des
électeurs sondés (comme 95 % des médias) lui étaient favorables. Après quelques
semaines de débat, le résultat s’est inversé : on n’a plus eu que 45 % pour et 55 %
contre. Qui donc peut dire ce que pense vraiment le peuple français ?
Aux Etats-Unis, chaque fois que, dans un Etat, la question a été soumise à référendum,
le résultat a été négatif.

5. Les homosexuels sont victimes de discrimination. Ils doivent avoir, comme les
hétérosexuels, le droit de se marier et le droit d’avoir des enfants

Non, voyez-vous. L’enfant n’est pas un dû. Il n’y a pas, quoi qu’on en dise, et il n’y
aura jamais, à moins de renoncer à l’inaliénable dignité de la personne humaine, il n’y
a pas de droit à l’enfant. Personne, personne n’a le droit à avoir un enfant. On a le
droit au logement ; le droit aux soins de santé. Le droit à être respecté dans sa dignité
de personne. Mais personne n’a de droit à l’enfant.3
L’enfant est un don. Il est un sujet de droit avant d’être l’objet du droit ou du désir
d’adultes à son égard. Jusqu’à un certain âge, il n’a pas de devoirs à l’égard des
adultes ; juste des droits, et en tout cas pas le devoir de satisfaire aux fantasmes des
adultes. Viendra le temps où en grandissant, il découvrira qu’être homme c’est avoir
des devoirs en même temps que des droits. Mais cela, c’est ce qui s’imposera
progressivement à lui avec l’âge adulte ; pas avec l’enfance.
Ceux qui ont coopéré pour mettre un enfant au monde ont le devoir de l’entretenir et
de l’éduquer, sauf dans les cas où ils s’avèrent radicalement incapables de le faire et
que l’enfant est placé. Dans les autres cas, personne n’a, en soi, le droit d’avoir des
enfants.
L’argument est spécieux : voilà que pour éviter la discrimination (laquelle je vous le
demande : est-ce ma faute, est-ce votre faute, notre faute, celle de la société, de la
culture, de la nature, de Dieu, si les personnes homosexuelles s’engagent dans des
relations qui sont de facto marquées par une stérilité biologique – celle-ci n’étant pas,
contrairement aux couples stériles, le fait d’une maladie ou d’un défaut qu’il
conviendrait de soigner, mais bien le fait d’une incapacité métaphysique,
anthropologique, humaine, constitutive des lois de l’existence ?). La société doit-elle
dès lors compenser et réparer toutes les insatisfactions liées aux attitudes des
individus ? Est-ce bien le rôle de la loi que de satisfaire les frustrations de tous ses
citoyens ? Pire encore, est-ce à l’enfant de devenir la compensation des carences
affectives et biologiques des personnes homosexuelles ?

6. Les sociétés du passé ont reconnu l’homosexualité
Jamais en tout cas, et nulle part, jusqu’à l’instituer en norme juridique et sociale par le
biais d’une institution analogue au mariage.
Dans la « Légion sacrée thébaine » au temps d’Epaminondas (IVe siècle avant J.C.), la
rivalité entre jeunes guerriers amoureux les uns des autres fut utilisée pour les rendre
plus combatifs mais ce ne fut pas, semble-t-il, une institution.
La seule mention d’un mariage homosexuel dans la littérature historique est une
parodie (Suétone, Vie des Douze Césars, Néron, XXVIII).
La revendication d’un mariage homosexuel est très récente : on n’en trouve même pas
trace en Mai 68. Elle est le propre de sociétés qui ont gravement perdu leurs repères,
dans ce domaine comme dans d’autres (dérive de la sphère financière, etc.)
Le pays de Descartes doit raison garder.

7. Il est préférable pour un enfant d’être élevé par deux homosexuels qui s’aiment
plutôt que par deux hétérosexuels qui ne s’aiment pas

Là aussi l’argument laisse songeur. Insidieusement il laisse penser que les difficultés,
les tensions, les conflits dans le couple n’existent qu’au sein des couples
hétérosexuels. Les couples homosexuels, a contrario, apparaissent comme la panacée
de l’amour ; idylliques, ils constituent un cadre idéal pour l’enfant qui n’y rencontrera
qu’harmonie, paix, et amour là où il n’aurait éprouvé que discorde et désordre à
l’intérieur d’un couple hétérosexuel. De qui se moque-t-on ? Les heurts existent tout
autant chez les couples homosexuels que chez les couples hétérosexuels. Dès lors, 4
comparons ce qui est comparable, et si la question devait être posée en termes de
comparaison, posons-la ainsi : qu’est-ce qui est préférable pour l’enfant ? Etre élevé
par un couple hétérosexuel qui s’aime ou par un couple homosexuel qui s’aime ?
Evidemment par le couple hétérosexuel : car celui-ci offrira à l’enfant, en plus de
l’amour, l’avantage de pouvoir se référer à cette différence sexuelle entre un
homme et une femme qui est au principe de chacune de nos existences, là où elle
manque intrinsèquement à l’homosexualité.

8. Ouvrir le mariage aux personnes de même sexe ne me dérange pas, cela ne
change rien pour les autres

Ah bon. Voici, pour vous convaincre du contraire, quelques modifications concrètes
du code civil que l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe entraînerait.
C’est l’avant-projet de loi qui nous le manifeste. On y lit ceci, pour l’article 163 du
code civil :
Suppression des termes « père » et « mère » dans tous les articles du code civil :
“ Les mots : « père et mère » sont remplacés par le mot : « parents ». […] Les
mots : « aïeuls et aïeules » sont remplacés par les mots : « des aïeuls » […]”
“Au dernier alinéa de l’article 75 du code civil, les mots : « mari et femme » sont
remplacés par le mot : « époux ». ”
“L’article 148 est ainsi modifié : 1° Les mots : « père et mère » sont remplacés par les
mots : « parents ». Les mots : « le père et la mère » sont remplacés par les mots :
« eux ». ”
“A l’article 206 du code civil, les mots : « leur beau-père et belle-mère » sont
remplacés par les mots : « leurs beaux-parents ». ”
“Au dernier alinéa, les mots : « paternelle ou maternelle, » sont supprimés”.
“Après les mots : « l’autre branche que celle », les mots : « son père survivant ou de
sa mère survivante » sont remplacés par les mots : « son parent survivant » ”

9. Moi je suis pour le mariage homosexuel en raison de l’égalité des droits mais je
suis contre l’adoption ou la PMA

Un tel argument montre rapidement sa faiblesse intrinsèque qui se caractérise par une
incompréhension de ce qu’est le mariage. Il appartient à la définition même du
mariage d’articuler indissolublement l’union des époux et l’ouverture à la vie. On se
marie pour donner un cadre stable à une relation amoureuse et pour fonder une
famille. La réalité du mariage comporte ces deux dimensions, ces deux volets. Et l’on
ne parle plus de la même chose si l’on ôte délibérément au mariage l’une de ses deux
significations. Dès lors, permettre un mariage sans l’ouvrir à sa deuxième finalité,
celle de fonder une famille, est un double leurre :
- car il ne s’agit plus d’un mariage en tant que tel, puisqu’on a supprimé un terme de
sa définition.
- On ouvre la boîte de Pandore. Car si l’on permet aujourd’hui le mariage en
l’amputant de l’une de ses dimensions, la famille, on peut être sûr, qu’au nom de la
non-discrimination, la requête reviendra aussi vite. Puisque nous sommes mariés,
nous avons droit à adopter et à avoir recours à la procréation médicalement 5
assistée (PMA). La preuve aujourd’hui : alors que le Gouvernement prétend ne pas
vouloir ouvrir la PMA aux couples homosexuels, les plus farouches partisans du
mariage homosexuel hurlent à la … « discrimination » !

10. Plusieurs milliers d’enfants sont en attente d’adoption et mieux vaut pour eux
être adoptés par un « couple » homosexuel plutôt que de rester dans un
orphelinat

- 30 000 couples sont en attente d’adoption tandis que ne sont recensés
annuellement « que » 5 000 enfants adoptés (dont environ 4 000 étrangers). La
plupart des pays étrangers refusent de confier leurs enfants à des pays ayant adopté
une loi sur l’homoparentalité. En permettant l’adoption par deux personnes de
même sexe, la difficulté d’adopter pour les parents serait encore accentuée : d’un
côté, le nombre de demandes d’adoption serait en augmentation, de l’autre, le
nombre d’enfants à adopter serait en diminution.
- Un enfant orphelin ou abandonné a viscéralement besoin de se retrouver au plus
près de la cellule de base qui lui a donné la vie, composée d’un père et d’une mère.

11. Le plus important, c’est l’amour. Un « couple » homosexuel peut donner
beaucoup d’amour, parfois même plus qu’un couple hétérosexuel

- L’amour est essentiel mais ne suffit pas pour structurer un enfant, qui a besoin de
se situer dans une généalogie à double lignée, celle du père et celle de la mère.
- La parenté ne consiste pas seulement à aimer et éduquer : elle crée une filiation. La
création de cette filiation est impossible pour des « couples » homosexuels.

12. Les études disent qu’il n’y a pas de différence entre les enfants élevés par les
« couples » homosexuels et ceux élevés par des couples hétérosexuels

- Des experts dénoncent le manque de fiabilité des études utilisées par les militants
homosexuels par lesquelles ceux-ci tentent de prouver qu’il n’y a pas de différence
entre les enfants élevés par des « couples » homosexuels et les enfants élevés par
les couples hétérosexuels.
- D’après le Professeur Maurice Berger, psychanalyste, chef du service de
pédopsychiatrie du CHU de Saint-Etienne, dans une interview au Figaro du
3/09/2012, le lobby homoparental s’appuie sur des études qui, dans leur quasitotalité, ne sont que pseudo-scientifiques. L’intoxication est suffisamment bien
faite pour que tout le monde soit convaincu que ces études prouvent que les
enfants élevés par les parents homosexuels vont bien. Pourtant, il suffit de se
donner la peine de vérifier la nature des travaux cités pour comprendre leurs
faiblesses méthodologiques et leur biais de recrutement des groupes étudiés. La
thèse de médecine de Nadaud donnée en exemple par Martine Gross, présidente
d’honneur de l’association homosexuelle mixte APGL, consiste à demander à des
couples homosexuels si les enfants qu’ils élevaient allaient bien. Devinez la
réponse ? Evidemment positive. Il est difficile d’imaginer moins d’objectivité.
Une autre publication mise en exergue, d’un professeur de psychologie londonien,
compare les enfants élevés par 24 couples homosexuels à ceux élevés par 24 6
couples hétérosexuels. Il apparaît que, dans le groupe homoparental, 6 enfants sur
24 débutent leur vie sexuelle par des relations homosexuelles et zéro dans l’autre
groupe. Conclusion de l’auteur : il n’y a pas de différence significative.
Le travail de Vecho et Schneider en 2005 est aussi instructif. Les auteurs montrent
que, sur 311 publications, la plus grande partie n’est pas sérieuse. Certaines ont un
aspect clairement militant et ne se fondent que sur la parole des « parents ». 25 %
de ces études ne précisent pas la discipline dans laquelle elles s’inscrivent
(psychiatrie, philosophie, sociologie…). 9 sur 10 n’étudient que l’homosexualité
féminine, dont on extrapole les résultats sur l’homosexualité masculine. Sur les 35
restantes, considérées comme les plus valables, 22 ne précisent pas le mode de
filiation (union hétérosexuelle antérieure ou insémination artificielle avec donneur,
IAD). Seulement 20 ont un groupe de comparaison, mais seulement 12 sont
correctement appareillées. Sur les 12 restantes, seule ma moitié renseigne sur
l’existence ou non d’un divorce ce qui ne permet pas de différencier les effets sur
l’enfant du divorce ou de l’homoparentalité.
Le lobby homoparental utilise une méthode simple, le bluff. Il sait pertinemment
qu’aucun homme politique et qu’aucun journaliste ne prendra le temps de lire les
études citées.
- Des études scientifiques démontrent les difficultés psychologiques rencontrées par
des enfants élevés par deux parents de même sexe.
- En l’absence d’unanimité sur un sujet de cette gravité, il semble impératif
d’appliquer le principe de précaution.

13. L’homoparentalité existe de fait : des centaines de milliers d’enfants sont élevés
par des « couples » homosexuels. Il faut donc créer un cadre juridique pour les
protéger

- Les enfants élevés par des « couples » homosexuels sont nés, comme tous les
enfants, d’un père et d’une mère.
- Ils sont dans une situation analogue à celle des familles recomposées. Le problème
de l’adoption ne se pose alors pas.
- Ils sont protégés juridiquement comme tout sujet de droit. La loi du 4 mars 2002
permet de résoudre efficacement les problèmes qui peuvent se poser.
- Il faut rétablir la vérité sur les chiffres : l’INED parle de quelques milliers
d’enfants élevés par des « couples » homosexuels. Le lobby homosexuel a
largement tendance à enfler les chiffres. Par exemple dans la Croix du 28/09/2012.
M. Alexandre Urwicz, président de l’Association des familles homoparentales
(Afhp) parlait de 300 000 familles homoparentales en France, alors que sur KTO,
le 26/09/2012 Erwan Binet, secrétaire départemental du PS et favorable au projet
de loi parle, lui, de 30 000 enfants élevés dans des familles homoparentales.

14. Si le « mariage » et l’adoption d’enfants par des « couples » de même sexe sont
interdits en France, comment considérer les « couples » homosexuels qui vont se
marier ou adopter à l’étranger ?
7
- Les citoyens français, même à l’étranger, restent soumis à la loi française, qui ne
reconnaît pas des situations constituées au-delà des frontières en contrariété avec
celle-ci.
- Dans le cas contraire, à quoi cela servirait-il d’avoir des lois si les citoyens qui y
sont soumis sur le territoire national pouvaient les contourner en se rendant à
l’étranger ?

15. Il n’y a pas de différence réelle entre les hommes et les femmes. Le droit à
l’adoption par les « couples » homosexuels est justifié au regard des
enseignements de la « gender theory » et la « queer theory »

- Les théoriciens du genre pensent, comme Simone de Beauvoir, qu’ « on ne naît
pas femme, on le devient ». On naît « neutre » et c’est la société qui impose à
chaque homme d’être homme parce qu’il a un sexe masculin et à chaque femme
d’être femme parce qu’elle a un sexe féminin, avec toutes les inégalités que cela
implique.
- Puisque le genre est une pure construction sociale, toute représentation sociale de
la sexualité est artificielle.
- Puisque l’hétérosexualité n’est plus « évidente », toutes les formes de sexuation
sont envisageables : homosexualité, bisexualité, transsexualité et toutes les autres
formes de sexualité qu’inventeront les individus, au nom de la tolérance. Tout
devient permis.
- Ces théories affichent clairement la volonté de détruire le modèle familial existant,
vécu comme un conditionnement social et un obstacle à la revendication du droit à
choisir son sexe.
- Un certain nombre d’exemples dans des pays étrangers illustrent de façon concrète
les conséquences de l’application de ces théories.

16. Le statut du beau-parent et le contrat d’union civile (Cuc) ne sont pas des étapes
vers l’adoption par des « couples » de même sexe

- Le droit français est déjà en mesure de répondre aux besoins spécifiques des
familles recomposées (loi du 4 mars 2002 sur la coparentalité). Une loi nouvelle
est donc inutile.
- Créer un statut du « beau-parent » reviendrait à faire éclater l’environnement
affectif et éducatif stable dont un enfant a besoin pour se développer. La liste des
« beaux-parents » pourrait s’allonger au fur et à mesure des ruptures… et des
recompositions. L’enfant risquerait d’être plongé dans une réelle confusion.
- Ce statut risquerait d’aggraver les éventuels conflits d’autorité en cas de séparation
des parents. C’est l’enfant qui en subira les conséquences.
- Ce statut serait fait au détriment du parent biologique de l’enfant, qui serait
nécessairement déresponsabilisé, ce qu’il ne souhaite pas dans la très grande
majorité des cas.
- Ce statut serait contraire aux déclarations internationales sur les droits de l’enfant.
- Une union civile pour tous, c’est la disparition du mariage. Si le Cuc entraîne des
droits comparables à ceux du mariage, en dehors de l’adoption pour l’instant, avec 8
le temps, l’un et l’autre seront assimilés. Il en a été de même pour les pays qui ont
redéfini le mariage pour l’ouvrir aux « couples » homosexuels. Ils ont commencé
par assimiler les statuts des différents types de couples. Le projet de Cuc,
revendiqué par les militants gays ressemble de trop près au mariage pour ne pas lui
être assimilé.
- De l’union civile à l’adoption : une fois permise l’adoption par des couples
hétérosexuels unis par un Cuc, ne pas permettre cette adoption à des personnes de
même sexe, unies par le même Cuc, sera très facilement considéré comme une
discrimination.
- Ce qui ne sera pas fait par la loi, le sera par la jurisprudence française ou à
l’initiative de l’Europe.
- L’expérience de nos voisins : dans les pays ayant octroyé aux « couples »
homosexuels les mêmes droits dont bénéficient els couples hétérosexuels, ceux-ci
se sont vu ouvrir très rapidement l’accès à l’adoption.

17. Le mariage : une forme de vie précise mais pas exclusive
Le mariage est une forme particulière de vie commune. C’est le nom et l’institution
juridique correspondant à l’engagement durable d’un homme et d’une femme qui
souhaitent fonder une famille. Mais le mariage n’est pas un modèle universel. Il y a
des célibataires, des concubins. Respecter vraiment les personnes homosexuelles,
c’est les respecter aussi dans le fait de ne pas se plier au seul modèle du mariage
présenté ou perçu comme universel ou dominant.

18. Le mariage n’est pas la reconnaissance publique des sentiments
C’est se tromper sur la nature et la définition du mariage que de le considérer comme
la reconnaissance sociale de l’amour, à laquelle pourraient aspirer tous ceux qui
s’aiment sincèrement. On ne voit pas bien d’ailleurs l’utilité et la légitimité de la
reconnaissance par les pouvoirs publics d’une relation amoureuse, la réalité la plus
intime qui soit. Le mariage est en fait l’inscription de la filiation dans une
institution stable, notamment pour protéger la mère (matri-monium) : il est en effet
présumé que l’enfant d’une femme mariée a son mari pour père, avec les droits et les
devoirs qui en découlent.

19. Le statut économique du mariage est lié à sa fonction sociale
Si le mariage est perçu comme un modèle attractif, c’est en particulier en raison des
facilités économiques qui y sont liées. Mais celles-ci ne sont justifiées que par le
soutien que la société estime devoir apporter à ceux qui contribuent à son
renouvellement par la transmission de la vie et le travail éducatif. Il ne s’agit pas
d’une « niche » fiscale et sociale, mais d’une prise en compte de l’apport spécifique
de ce mode de vie à l’effort collectif. Détachés de cette justification, les contours
économiques du mariage n’ont plus de raison d’être. Les célibataires devraient alors
avoir exactement les mêmes droits que les « mariés ».9

20. Le mariage entre personnes de même sexe entraînerait en fait la fin du mariage
civil

L’orientation sexuelle n’a pas l’objectivité de l’identité sexuelle. L’expérience prouve
qu’elle peut changer au cours de la vie et elle n’apparaît pas sur les cartes d’identité.
Compte tenu de l’extrême souplesse de fait des obligations juridiques liées au mariage,
rien n’empêcherait le cas échéant que deux hommes ou deux femmes totalement
hétérosexuels se « marient » pour des raisons fiscales ou en vue d’un
« regroupement » professionnel… Le mariage ne serait plus en réalité qu’une
association contractuelle d’intérêts privés. On ne serait donc pas passé du PACS au
mariage mais on aurait résorbé le mariage, institution sociale, dans le PACS,
contrat privé. L’ouverture du mariage aux partenaires de même sexe reviendrait
finalement à supprimer le mariage civil.

21. Conséquences logiques d’une déstructuration du mariage
Pourquoi le mariage unit-il deux personnes ? Parce qu’il s’agit d’un homme et d’une
femme, en vue notamment de la procréation. Si l’on sort de ce modèle, pourquoi
limiter à deux le nombre de partenaires ? C’est ainsi qu’un mariage à trois a été
célébré au Danemark récemment. Dans le contexte français, la polygamie est devenue
une question sociale sensible. Elle fait partie de l’expérience culturelle de certaines
populations immigrées. Mais elle est aussi paradoxalement, certes sous une forme non
juridique, le mode de vie assumé d’une frange de la population qui revendique ce droit
aux partenaires multiples et simultanés. Le cas échéant, quels seraient donc les
arguments probants qui permettraient de restreindre les ouvertures d’un « mariage »
désormais détaché de son lien objectif avec la procréation ? Se posent d’ailleurs non
seulement la question des partenaires multiples mais aussi celle des relations
intrafamiliales ou intergénérationnelles.

Argumentaire réalité à partir de travaux de M. Roland Hureaux, du Collectif pour
l’Enfant, et du P. M. Rougé, ainsi que de quelques ajouts du P. S. Palaz.

http://pourlhumanitedurable.com/mediatheque/Argumentaire%20et%20r%C3%A9ponses%20aux%20objections.pdf
Garabandal
Garabandal
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1540
Age : 52
Localisation : Alsace
Inscription : 29/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par françoise dumoulin le Mar 5 Fév 2013 - 12:19

Bonjour à tous,

Voici ma réponse à Fabrice Rey sur le sujet.
(j'ai mis tellement de temps à la pondre... qu'en mon âme et conscience j'ai tenu à vous la faire partager).

Bonjour Fabrice,
Merci d'avoir pris le temps de m'écrire

Je pense aussi que nous sommes très mal parti avec ce Mariage...
Même s'il est parti sur de "bons sentiments"
(celui du "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", Egalité pour tous, etc..),
Comme d'habitude
(et à l'égal de nombreuses mesures "de rapport" : finances, voix électorales, etc...
dont certaines finissent en procès à charge de tous ; c'est le cas des médicaments),
- il n'est basé sur RIEN d'autre que l'ATTIRANCE PHYSIQUE de 2 êtres du même sexe
- ET le FAIT
que cette minorité SE REND COMPTE aujourd'hui, qu'en "procréant" ILLEGALEMENT...
leurs enfants n'ont pas de "statut social"

CE QUI EST LOIN D'ETRE SUFFISANT pour engager L'AVENIR, LE DEVENIR, de toute la société de demain.

Donner un véritable statut à ces enfants avec le PACS est d'après moi LA MEILLEURE CHOSE.... POUR TOUS
(y compris pour ces enfants, qui n'ont pas choisi d'avoir été procréés de cette manière...
mais qui comprendront plus tard l'intérêt fondé de toute cette opposition).

Car si nos opposants ont raison d'affirmer que notre société change..
- tous ces divorces
- toutes ces familles recomposées
sont autant "d'entorses" au mariage.
JUSTEMENT... ÊTRE ISSUS DE FAMILLES "PACSEES" quand on est né dans une famille monoparentale recomposée hors mariage OU quand on est né d'une "famille" homosexuelle... C'EST L'EGALITE...
MAIS dans LA limite autorisée par la "MORALE CIVIQUE" (y compris).

L'ESSENTIEL n'est-il pas de donner au plus vite UN STATUT à CES ENFANTS de DIEU ?
(ET DE S'EN TENIR Là... en durcissant les peines pour procréations illégales "à venir" ?).


Si notre rôle est de pardonner SUR DE TELS FAITS... PAR AMOUR POUR DIEU
- notre rôle n'est-il pas aussi de veiller à CE QUE CE MAL NE S'ETENDE PAS ?
- notre rôle n'est-il pas aussi de veiller à CE QUE CES FAMILLES "qui ont fauté" REVIENNENT VERS DIEU ?

Nous devons faire comprendre à ces familles que nous ne sommes pas leurs ennemis
MAIS LES GARANTS DE LA PAIX... et DE L'AVENIR de L'HOMME.

Procréer par éprouvettes, ET AVEC DES DONNEURS, c'est défier la nature,
PIRE c'est prendre le risque d'une accélération de naissances D'UN MÊME DONNEUR...
(certains avouent à la TV... avoir dépassé les 200)
OR sachant que ces familles ont tendance à se replier entre elles (et à garder des liens entre elles)
c'est prendre le risque d'une CONSANGUINITE.
QUAND ON COMMENCE à PERDRE SES REPERES... IL N'Y A PLUS DE TABOUS... NI DE LIMITES.

sans compter qu'ils serait CRIMINEL de perdre nos filiations...
DES LORS qu'elles permettent des dons d'organes AU SEIN D'UNE MÊME FAMILLE.


Je vais vous choquer...
mais je suis moins perturbée par le statut de mère-porteuse...
- dès lors qu'on peut prouver qu'il n'y a pas d'enjeux économiques au milieu
- dès lors qu'il s'agit de vraies familles qui ne peuvent pas avoir d'enfants.
MAIS COMMENT PROUVER AVEC CERTITUDE QUE CES CRITERES SERAIENT RESPECTES... ?
et qu'ils ne dévieraient pas ?..


Je vais vous choquer encore...
on a assez ciblé notre Eglise pour les "rares" cas de pédophilie
(je dis des "rares" cas, non pour les excuser, mais par rapport au nombre de prêtres DEVOUES et PAUVRES dans le monde)
Pourquoi prendre CE RISQUE avec ces familles ?

AU NOM DE QUOI PEUT-ON PRETENDRE
que parce- qu'il s'agit d'homosexuels ET non de prêtres
CE RAPPROCHEMENT SEXUEL d'ADULTES AVEC DES ENFANTS NE DERAPERA PAS ?


Si cette société "laïque" redoute de telles violences... lorsqu'il s'agit de prêtres...,
Comment peut-elle prétendre qu'il n'y aura aucun risque au sein de telles familles ?
LES RISQUES NE SERONT-ILS PAS, au contraire, ACCRUS ?...

(d'autant si DIEU n'y occupe aucune place...)

Chaque enfant n'a-t-il pas la même valeur AU YEUX DE DIEU ?...
ET notre société n'a-t-elle pas les même DEVOIRS de PROTECTION... envers CHACUNS ?


De plus...
Notre société doit-elle ENFONCER TOUT LE MONDE...
pour "COUVRIR" les illégalités d' homosexuels qui n'ont jamais rien demandé à personne ?

Voilà pourquoi JE SUIS CONTRE.
(et FERMEMENT CONTRE).


Nous avons été chassés du Paradis parce-que nous avons voulu imiter DIEU...
CE N'EST SUREMENT PAS LE MOMENT DE RECOMMENCER.


DANS L'INTERET DES ENFANTS
- nous devons régler tous les problèmes de succession liés au PACS
- nous devons durcir les conditions d'adoption (QUE des enfants abandonnés)
- nous pouvons parrainer des enfants nés de familles pauvres ET même les faire venir en France à nos frais
- nous pouvons adopter ces enfants à leurs majorité... MAIS JAMAIS SANS LEUR ACCORD et A LEUR MAJORITE.

ça c'est le respect DE l'EGALITE.
Car si personne NE DONNE CES choix à ces enfants...
LES ADOPTANTS EN FERONT DES DOMINES... A COUP DE BILLETS DE BANQUE

(tout le contraire du statut d'enfant de DIEU libre... AUQUEL ILS ONT DROIT... EUX AUSSI)

très bonne journée à vous.

françoise dumoulin
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 361
Age : 66
Localisation : Chabeuil
Inscription : 25/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Mar 5 Fév 2013 - 13:13

je pense qu'en formulant ainsi sur ce sujet, on prend un grand risque. celui de faire un amalgame avec pédophilie et homosexualité, ce qui n'est pas la même chose, et cette barrière se franchi encore allègrement.

Je n'exprime pas ici ma conviction, car je crois que le mariage RELIGIEUX est l'union d'un homme et d'une femme, dans le but de procréer, devant l'eglise qui NE MARRIE pas, mais est le témoin de cette union présentée à Dieu.

Le mariage civile est un accord consenti devant la société civile pour donner des droits et des devoirs. Faire en sorte qu'un ou une veuf (veuve) ne se retrouve pas à la rue, que les héritages puissent se faire sans que l'autre se trouve dépouillé. et qu'il puisse donner un cadre légal a ce qui pour 'instant, n'en a pas.

LAissons à dieu seul la possibilité de juger les âmes et les esprits, les actes et les intentions. Et arrêtons de juger. pourquoi ricaner de "l'angélisme" si il est sincère. l'innocence plait à dieu car elle est pure. j'essaie d'aimer mon prochain tout comme moi même car ma foi perdrait tout son sens autrement.c'est pour çà que j'exerce cette profession.

pourquoi les homosexuels seraient ils plus des mauvais parents que les hétéros que je vois aux urgences, avec maltraitance, coups et blessures.
Nous sommes chrétiens j'imagine sur ce site, sachons aimer, accueillir, ouvrir nos bras et nos coeurs, sans quoi plus rien n'aurait de sens.

l'eglise refuse ce droit. soit, dieu seul jugera. mais la chrétienté est divisée sur ce meme sujet. il s'agit d'un contrat civile? rien de plus. arrêtons d'enflammer les eprits.

adopter des enfants, c'est tenter de les sauver de la misère de leur condition. les services d'adoption en France gêrent au mieux avec les moyens que nous avons.

Je suis révoltée quand j'entends qu'il faut durcir les mesures d'adoption et ne plus adopter à l'étranger! nous sommes chrétiens, la vie humaine est celle que dieu a faite et nous devons sans limite la secourir, ou qu'elle soit.

j'espère que je ne suis pas trop vive dans mes propos.
Bonne journée à tous et prions le seigneur, car rien ne se fait sans sa volonté, même quand elle nous échappe.

Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par violaine le Mar 5 Fév 2013 - 13:26

@ SabineAngel

vous n'êtes pas trop vive dans vos propos, chacun à le droit de s'exprimer, Cependant je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites :

pourquoi les homosexuels seraient ils plus des mauvais parents que les hétéros que je vois aux urgences, avec maltraitance, coups et blessures.
Nous sommes chrétiens j'imagine sur ce site, sachons aimer, accueillir, ouvrir nos bras et nos coeurs, sans quoi plus rien n'aurait de sens

Il est possible que des homosexuels seraient de bons parents, Non je ne le pense pas, pour qu'un enfant s'épanouisse il lui faut un papa et une maman, le reste est contre nature et Dieu a crée l'homme et la femme pour ne former qu'un, ne l'oublions pas.

Bien sur ,il existe des enfants maltraités mais ce n'est pas pour cela que nous devons dire amen à ces lois infames ou la morale et les valeurs chrétiennes sont mises plus bas que terre.

nous sommes chrétiens et justement nous ne devons pas accepter ce qui offense DiEU, ceci ne nous empêche nullement d'aimer ces personnes mais le secours n'inclue pas l' acceptation de ces faits.

amicalement

violaine
violaine
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6385
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par l43275 le Mar 5 Fév 2013 - 13:34

Dieu dit:

Tu honorera ton père et ta mère.


Fraternellement en Celui qui peut tout



Cordialement dans la Christ-Roi Maitre des Nations Bouquet

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par violaine le Mar 5 Fév 2013 - 13:36

oui LaCroixlys

c'est cela

violaine
violaine
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6385
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Mar 5 Fév 2013 - 15:07

...Je préfère ne pas continuer cette conversation, ce site se dévoile comme pas très ouvert au dialogue. et je ne veux pas de conflit d'idées et de sensibilités.

vous êtes en dehors de la réalité du monde, et j'en suis heureux pour vous. seulement, il ne fonctionne pas sur le mode idéal des "bisounours" où vous êtes.

un gentil papa et une douce maman, oui, il y en a. Mais au quotidien, il y a tellement d'autre s options que vous ne voulez pas voir...

en tout cas, ce quotidien, il transparaît au travers de vos paroles que vous n'y êtes pas beaucoup confrontés car votre esprit s'ouvrirait à la différence.

je vois en tout cas que vous mélangez la religion qui est un choix personnel, individuel, et privé, et la société qui a changé depuis 1905.

a nous de choisir nos options de vie en fonction de nos convictions religieuses, ou pas.

bonne continuation à vous...

Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par l43275 le Mar 5 Fév 2013 - 15:32

vous êtes en dehors de la réalité du monde, et j'en suis heureux pour vous

Dieu Lui de change pas , c'est l’Éternel présent et cela me suffit.



Fraternellement en Celui qui peut tout


Cordialement dans Christ-Roi Maitre des Nations Bouquet

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par violaine le Mar 5 Fév 2013 - 21:16

@ SabineAngel

contrairement à ce que vous dites, ce site est ouvert au dialogue, mais nous ne sommes obligés d'avoir les memes conceptions que vous, et vous êtes ici sur un forum catholique, donc nous pensons avant tout comme des catholiques qui respectent les valeurs chrétiennes et morales.

nous ne sommes pas dans notre bulle et nous sommes bien confontrés à la réalité du monde qui n'est pas bien belle, Oui la société a bien changé depuis 1905 et beaucoup en mal,

Violaine
violaine
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6385
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Mar 5 Fév 2013 - 21:41

oui violaine, vous avez raison. Et tord, car je ne parle pas de MES conceptions, je suis en effet catholique...
Il me semble que nos conceptions ne sont pas celles de cette société. La preuve lors des dernières élections.
Je pense qu'il y a è peu près 1/4 de musulman en france, 1/4 athée, 1/4 de chrétiens toutes eglises confondues, 1/4 d'autres religions.
seulement nous sommes de plus en plus minoritaires dans ce monde, et nous prenons le risque de mélanger la sphère privée qui est la notre dans celle des autres qui ne sont pas au même diapason que nous.
voudriez vous un gouvernement religieux en france?
mais vous savez bien que c'est impossible en l'état.
Présentons un candidat qui porte nos valeurs, et faisons le (ou la) élire...


Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Emmanuel le Mar 5 Fév 2013 - 22:11

vous êtes en dehors de la réalité du monde, et j'en suis heureux pour vous. seulement, il ne fonctionne pas sur le mode idéal des "bisounours" où vous êtes.
Merci d'éviter ce genre d'expression dénigrante dans les échanges. (Charte, art.1)




En ce qui concerne le fait d'être ou de ne pas être dans ce monde, voici de quoi réfléchir, avec les paroles du Christ. Si nous sommes catholiques, comme vous dites l'être également, vous comprendrez:

"Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï le premier. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui lui appartiendrait; mais vous n’êtes pas du monde: c’est moi qui vous ai mis à part du monde et voilà pourquoi le monde vous hait." (Jn 15:19-19)
Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel vient à s’affadir, avec quoi le salera-t-on? Il n’est plus bon à rien qu’à être jeté dehors et foulé aux pieds par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Une ville ne se peut cacher, qui est sise au sommet d’un mont. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Ainsi votre lumière doit-elle briller devant les hommes afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux. (Mt 5:13-16)
Il en ressort qu'il nous appartient à nous, chrétiens, d'être "hors du monde", afin de ne pas perdre notre sel, qu'il nous appartient de garder la lumière que le Christ nous a donnée et de l'annoncer au monde, même si celui-ci n'aime pas la Parole du Christ. La Parole de Dieu n'est cependant pas quelque chose qui s'impose, mais celle-ci doit toujours être annoncée à temps et à contre-temps, et le grand danger sera toujours que nous nous mêlions au monde, à ses valeurs, et que nous oublions d'où nous provenons. Nous aurions alors perdu l'essentiel, la "saveur du sel" qui vient du Ciel, nous ne servirions plus à rien, et notre âme en souffrirait grandement, car, progressivement, sans s'en rendre compte, elle se serait éloignée de Dieu.

Fraternellement,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par carine le Mar 5 Fév 2013 - 23:19

Bonsoir à tous,
Merci pour cette réponse Emmanuel

@ Sabinangel
Il me semble que nos conceptions ne sont pas celles de cette société. La preuve lors des dernières élections.
Je crains que l'on ne se laisse contaminer par les statistiques de toutes sortes qui nous sont assénées mais qui sont faussées afin de nous
faire croire que la majorité désire le changement, que nous sommes rétrogrades etc. ...
Or, il suffit que quelques personnes hésitantes lisent les différentes interventions et voient les valeurs que nous voulons défendre et se
sentent rassurer et réconforter en songeant qu'il y a encore des gens sensés qui vont à l'encontre de la pensée unique imposée.

Quand bien même, les 3/4 de la population seraient contre, il est indispensable de témoigner et de donner matière à réflexion à des
personnes qui ne se sont pas posées de questions ou qui n'avaient pas les éléments nécessaires pour pouvoir se faire une opinion en
toute conscience.

Quant à témoigner de notre foi, nous y sommes obligés car ce n'est pas parce que les hommes souhaitent séparer politique et religion,
comme deux entités totalement différentes, voire opposées, que cela correspond à la réalité, à celle des hommes qui veulent s'éloigner
de Dieu et se gouverner seuls oui, certainement, mais pas à celle de Dieu.
Un exemple : un des dix commandements est "Tu ne tueras pas", au nom de la politique, de la liberté, on ne cesse de l'enfreindre par
les guerres, par les avortements ...
et l'on est parti pour continuer.

carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Mar 5 Fév 2013 - 23:50

Bonsoir Emmanuel et merci de dire que" Il en ressort qu'il nous appartient à nous, chrétiens, d'être "hors du monde", afin de ne pas perdre notre sel, qu'il nous appartient de garder la lumière que le Christ nous a donnée et de l'annoncer au monde"

Contentons nous d'annonçons la bonne nouvelle du christ au monde comme il nous l'a demandé et laissons la gestion de la société qui n'est pas la notre à celles et ceux qui, de toute façon, en disposerons sans nous.

Désolée pour l'allusion au "bisounours", j'ai pensé que c'était une référence bien plus mignonne Que ce que j'entends sur les chrétiens au quotidien.

"tu ne tueras point" est le premier commandement dont les églises ne se sont guère embarassées. Et on demande aux hommes d'être éxemplaires.
je pense que la gestion d'une société est ardue. Il faut concilier des inconciliables.

Moi même, je fais mon travail avec mon coeur, mais je me garde bien de parler de mes propres convictions, tant la faute professionnelle serait évoquée pour "manquement à la neutralité que requiert ma fonction"...

Si je travaillais dans un autre endroit que les hospices civiles, je pourrais le faire.
Voilà un éxemple concret du public qui se doit de respecter les convictions de tous par l'éxercice de la neutralité, de la laïcité, et de la sphère privée, où je peux m'exprimer et partager mes convictions, qui, je vous rassure, sont catholiques.J'essaie seulement de garder les pieds sur terre connectée à la réalité de ce monde en exprimant ce qu'il est réellement, bien au delà de ce que certain imagine. Il faut raison garder.

Faisons élire quelqu'un qui nous représentent, et faisons en sorte que la démocratie puisse s'exprimer. J'ai longtemps suivi et soutenu Christine Boutin, mais depuis que je la sais mariée à son cousin, l'enthousiasme est un peu retombé, alors que nous sommes en plein questionnement sur les consanguinités probables des unions.

bonne nuit à toutes et toutes!

Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par l43275 le Mer 6 Fév 2013 - 9:12

Faisons élire quelqu'un qui nous représentent, et faisons en sorte que la démocratie puisse s'exprimer.


Un aveugle peut-il guider un autre aveugle?



Fraternellement en Celui qui peut tout


Cordialement dans le Christ-Roi Maitre des Nations Bouquet

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Mer 6 Fév 2013 - 11:41

Merci "lacroixlys", j'aime ce côté sage de tes paroles...
Dans l'attente du Christ roi maître des nations.
espérons

Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Garabandal le Mer 6 Fév 2013 - 22:23

http://www.lamanifpourtous.fr/vocabulaire-en-danger

Vocabulaire en danger !

La Vie - 6 février 2013, billet de Marie Balmary

Mariage pour tous : la parole en danger ?

Pour Marie Balmary, psychanalyste et écrivain, la société vit avec le projet de loi sur le "mariage pour tous" un véritable "tournant de la parole".

Elle s’interroge : "comment donner des droits qui corrigent des injustices sans détruire le langage ?
"C’est une évidence remarquable, l’humanité a pu traverser les pires catastrophes, vivre sous les pires régimes, commettre les pires atrocités : elle n’a jamais cessé de parler. Elle a toujours trouvé, retrouvé, inventé des mots pour raconter le meilleur comme le pire, des mots pour sentir, des mots pour penser. Dire le bon et le mauvais. Dire « je t’aime » et dire « j’accuse… ». Rien ne lui a fait perdre cette faculté proprement humaine dont dépend la conscience.Nous sommes aujourd’hui parvenus à un nouveau moment de la culture, un tournant de la parole.

Question : qu’allons-nous faire des mots "père", "mère", "mariage"… Modifier leur sens ou bien trouver d’autres mots ?Le mot "mariage" demande rendez-vous à l’Académie française

En ce qui concerne le mot "mariage", si l’on institue qu’il veut désormais dire à la fois, "union de personnes de sexe différent" et "union de personnes de même sexe", comment nos esprits vont-ils se débrouiller de cette confusion ?

Comment expliquerons-nous aux enfants que "semblable" et "différent", une chose et son contraire, c’est la même chose, sans provoquer les mille questions
et remarques, éclats de rire peut-être, dont sont capables des intelligences comme Freud les aimait, non encore intimidées par une éducation qui les empêche de réfléchir ?
L’Académie française pourrait prier le législateur d’inventer un autre mot plutôt que de nous priver d’une des spécificités majeures du langage : distinguer des réalités différentes grâce à la diversité de vocables pertinents. Ce serait bien le diable, comme on dit, si l’on ne trouvait pas dans les tiroirs de notre vieille culture, sur les écrans de la jeune, de quoi remédier à cette confusion.

Quant au mot "orientation" employé si fréquemment, veut-il encore dire quelque chose, si son contraire ne peut plus être trouvé que dans des écrits scientifiques du siècle passé (Freud) et ne peut servir aujourd’hui pour réfléchir dans ce domaine encore si mystérieux ?

Ecrire des lois avec des mots privés de leur sens ?
un exemple.
Dans le Code Civil du Québec (article 539.1, ajouté en 2002) :
"Lorsque les parents sont tous deux de sexe féminin, les droits et obligations que la loi attribue au père, là où ils se distinguent de ceux de la mère, sont attribuées à celle des deux mères qui n’a pas donné naissance à l’enfant.
"Que le lecteur et les canadiens me pardonnent : un tel texte me tombe des mains.

Déjà le mot "père" dans les articles précédents (que je n’ai pas la place de citer ici) est devenu : "apport de forces génétiques".

Quant au mot "mère", deux sens contraires lui sont attribués, c’est dire littéralement qu’il ne signifie plus. En effet, il est question de "deux mères", dont la seconde est "celle des deux mères de l’enfant qui n’a pas donné naissance à l’enfant".
Or, dans toutes les langues de la terre, le mot "mère" veut dire précisément : "Femme qui a donné naissance à un ou plusieurs enfants".

Va-ton défaire la parole pour faire la loi ? Comment donner des droits qui corrigent des injustices sans détruire le langage ? Comment faire une loi qui reconnaisse à chacun une place dans sa relation à l’être aimé sans défaire le sens des mots qui signifient ces relations ? Saurons-nous nommer les personnes présentes à l’accueil et l’éducation de l’enfant sans perdre les mots et les noms par lesquels il aura accès à son origine ?

Saurons-nous inscrire l’amour sans désinscrire la vérité ?
Pourquoi donc les religions se mêlent-elles de cela ?
Car, les religions s’en mêlent. Que viennent-elles faire dans cette affaire ? Que répondre tout d’abord à ceux qui s’en offusquent ?
Après des années à creuser les textes fondateurs, j’en suis venue à penser cette évidence :
les religions sont gardiennes de la parole et, la parole étant vivante, on ne saurait la garder sans la nourrir. [...]

http://www.lamanifpourtous.fr/vocabulaire-en-danger
Garabandal
Garabandal
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1540
Age : 52
Localisation : Alsace
Inscription : 29/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par carine le Mer 6 Fév 2013 - 23:47

Excellente réflexion qui va, comme le montre Mme Balmary au-delà des mots.

Saurons-nous inscrire l’amour sans désinscrire la vérité ?
Pourquoi donc les religions se mêlent-elles de cela ?
Car, les religions s’en mêlent. Que viennent-elles faire dans cette affaire ? Que répondre tout d’abord à ceux qui s’en offusquent ?
Après des années à creuser les textes fondateurs, j’en suis venue à penser cette évidence :
les religions sont gardiennes de la parole et, la parole étant vivante, on ne saurait la garder sans la nourrir.

Tellement vrai.

carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Garabandal le Jeu 7 Fév 2013 - 23:30

Voici un écrit fort intéressant, je vous le recommande.
On apprend entre autres que Étonné le "couple homosexuel" n'existe pas !!! Étonné
Pour être juste, il faudrait parler de "paire d'homosexuels"...
Qu'on se le dise !!
Bien à vous


http://pourlhumanitedurable.com/mediatheque/Daniel%20Godard.pdf

« Le mariage pour tous »
Une supercherie linguistique doublée d’un mensonge


Dans le concert des arguments développés par les « pour » et les « anti » mariage gay, il est une voix
qu’on n’a jamais entendue : celle de la langue française.
Au cours de mes 40 années d’enseignement (collège et lycée) en qualité de professeur de Lettres
Classiques, j’ai toujours attaché une grande importance à la valeur des mots. Choisir le mot exact, le
« polir sans cesse » comme disait Boileau, c’est à la fois s’assurer qu’il exprime parfaitement ce que
l’on veut dire mais c’est aussi s’assurer que l’on sera bien compris de son auditoire.

La polémique que suscite le projet de loi sur le mariage gay offre un bel exemple de cette dilution de
la pensée dans le brouillard d’une terminologie approximative. A force de triturer les mots dans tous
les sens, les mots n’ont plus de sens et l’opinion déboussolée y perd son latin. Les slogans réducteurs
répercutés par les médias ne font qu’entretenir la confusion au point qu’on a parfois l’impression
d’avoir perdu le sens commun.

Prenons quelques exemples :

Premier exemple : La notion de « couple » homosexuel est-elle adaptée ? La réponse est non.
Si l’on se réfère à la terminologie du « Bon Usage », l’assemblage de deux éléments de même nature
ne constitue pas un « couple » mais une « paire ». Ainsi, on dira une paire de ciseaux, une paire de lunettes et non un couple de ciseaux ou un couple de lunettes. Il en est de même pour les êtres
vivants. Deux bœufs assemblés sous le même joug forment une paire de bœufs et non un couple de
bœufs. Deux jumeaux de même sexe constituent une paire de jumeaux et non un couple de
jumeaux. On pourrait multiplier les exemples.

La langue française nous indique clairement que la notion de « couple » repose sur un principe de
différenciation et d’altérité. Le couple, c’est « un homme et une femme unis par des relations
affectives, physiques »
(Robert 2012). La prise en compte de la fin de la définition ne doit pas faire
oublier le début. La distorsion sémantique à laquelle on s’adonne chaque fois qu’on évoque un
« couple » homosexuel crée une confusion dommageable que rien ne peut justifier, pas même une
évolution des mœurs. Il s’agit bien ici d’appeler un chat « un chat ».

2ème exemple : qu’est-ce qu’un parent ?
La reconnaissance officielle du « couple » homosexuel entraîne nécessairement – tout le monde le
sait - une modification du Code Civil. La disparition des mots « père » et « mère »au profit de la
notion de « parent 1 » et « parent 2 » n’est en fait qu’une supercherie linguistique doublée d’un
mensonge puisque le mot désigne étymologiquement les deux personnes (père et mère) qui
conjointement sont à l’origine de toute naissance.


En latin, le verbe parere veut dire « engendrer » pour le père, et « enfanter » pour la mère. Comment peut-on expliquer à un enfant que ce mot de « parent » (quel que soit son numéro) s’applique à une personne qui est totalement étrangère à sa naissance, un clandestin en quelque sorte ? La loi peut-elle cautionner ce mensonge ?
Ces deux exemples suffisent à démontrer que la terminologie avancée par les partisans de la loi n’est
qu’un écran de fumée destiné à masquer une stratégie plus sournoise que les récentes
manifestations viennent d’ailleurs de confirmer.
Il semble en effet que les partisans du « mariage pour tous » se soient déjà engouffrés dans une brèche : l’incohérence du projet de loi :

Une incohérence interne à la loi : un « couple » homosexuel est par définition stérile.
Il est donc logique que les homosexuels aient recours à des artifices s’ils veulent avoir des enfants. C’est le sens
de leur revendication première : le droit à l’adoption, baptisé outrageusement « droit à l’enfant ». Le
projet de loi prévoit cette disposition mais interdit la PMA (procréation médicalement assistée pour
les femmes) et la GPA (gestation pour autrui pour les hommes c’est-à-dire le recours possible à une
mère porteuse). Comment justifier cette contradiction alors que la loi du « mariage pour tous » est
présentée comme une extension des droits ? Les récentes manifestations des partisans du mariage 21.01.13
ont clairement démontré que les homosexuels entendaient s’appuyer sur cette contradiction pour
pousser plus loin leurs exigences. Sur cette question, on note les premiers signes d’un fléchissement
de la part des promoteurs de la loi. Le recours à la PMA, exclue dans un premier temps, pourrait faire
l’objet d’un amendement présenté par les députés de la majorité. Cette concession, logique en elle-même, met à nu la vraie nature du débat.

Le « mariage pour tous », présenté au départ comme
l’objectif essentiel, apparaît de plus en plus clairement comme un simple point de passage, une
étape transitoire pour obtenir « in fine » une égalité de droit pleine et entière avec les couples
hétérosexuels stériles.

Comme le droit à l’adoption ne changera pas grand-chose à la situation des homosexuels, vu les
réticences de la plupart des états à confier des enfants à des homosexuels, c’est bien sur la PMA et la
GPA que se concentre toute la pression. Une fois acquis le droit à la PMA pour les femmes
homosexuelles, comment interdire aux hommes, au nom de ce même principe d’égalité, d’avoir
recours à la GPA ? Si c’était le cas, il y aurait là une discrimination incompréhensible, voire une
injustice, tout à fait contraire à l’esprit même du projet de loi.

Le piège des slogans
Il est une autre supercherie linguistique qu’il convient de dénoncer et qui tient au discours même des
homosexuels. Pendant longtemps, leur combat a été placé sous le signe du « droit à la différence »,
droit qui leur a été reconnu par l’ensemble de la communauté nationale avec la création du PACS.
Aujourd’hui, le thème du « droit à la différence » a totalement disparu du glossaire homosexuel.
Bizarre ! Ce virage à 180 degrés a quelque chose de surprenant et pourtant personne ne s’en étonne.
Il est vrai que le slogan « le mariage pour tous » est plus rassurant et plus rassembleur que « le droit
à la différence » jugé sans doute trop « clivant » pour employer un terme à la mode, un concept
dépassé en tout cas que l’on range sans complexe au rayon des accessoires. Au contraire, « le
mariage pour tous » sonne comme un appel à la fête, à la fusion universelle de toute l’humanité, un
remake d’ « Embrassons-nous, Folleville », en somme une préfiguration du « paradis pour tous ». Qui
peut résister à un tel programme ?

Malheureusement, cette vision édénique du mariage est en décalage complet avec la réalité des
faits. Il est d’abord étrange que le PACS ait eu si peu de succès auprès de la communauté
homosexuelle alors que cet aménagement de la législation était notamment prévu pour elle. Et si le
mariage présente tant d’attraits, comment expliquer que tant d’hommes et de femmes, de la base
jusqu’au sommet de l’Etat, choisissent l’union libre c’est-à-dire le non-mariage ?
Il est notable également que nombre d’homosexuels vivent leur vie le plus naturellement du monde
sans réclamer nécessairement le passage devant Monsieur le Maire. Certains même s’étonnent de ce
déchaînement médiatique sur une question qui leur est totalement étrangère.
Alors, au bout du compte, que penser de tout ce tapage, de tout ce galimatias ?
Pas grand chose, sinon que derrière ces acrobaties sémantiques ou stylistiques, il y a la volonté de
nier une évidence.

La négation d’une évidence :
Quel que soit le mode de procréation choisi, la naissance d’un enfant est nécessairement le résultat
de la rencontre de deux cellules, masculine et féminine. La différenciation sexuelle est constitutive de
l’être humain, même si les choix de vie peuvent ensuite amener certains individus à la vivre
différemment. De ce fait, on ne peut admettre qu’une simple évolution des mœurs soit un argument
suffisant pour modifier le statut du couple et celui de la famille, tels qu’ils nous ont été transmis
depuis les origines de notre civilisation. Les Romains eux-mêmes, qui pratiquaient librement et
indifféremment les deux formes de sexualité, n’ont jamais songé à remettre en question ce mode
d’organisation de la famille pour une raison très simple mais essentielle : cette structure de la cellule
familiale est la seule à garantir la filiation. Grands législateurs (ne pas oublier au passage que notre
Code Civil découle directement du Droit Romain), ils ont toujours tenu à préserver ce socle de
l’organisation sociale. Quant à l’adoption, très courante à Rome, elle a toujours été soigneusement
encadrée par tout un arsenal juridique de manière à préserver l’intégrité des liens du sang. De ce fait, 21.01.13
l’adoption n’était juridiquement admise que dans le cadre d’une famille déjà constituée et sur le
modèle du couple hétérosexuel.

Jamais deux sans trois :
Mais il y a plus grave : la stérilité naturelle du « couple homosexuel » induit nécessairement
l’intervention d’un tiers de l’autre sexe pour le rendre fécond. Dès lors, l’accès à la PMA ou à la GPA
(quelle que soit la procédure adoptée, c’est-à-dire avec ou sans rapport sexuel) conduit à s’interroger
sur la nature de ce prétendu « couple » qui ne peut assurer à lui seul son désir d’enfant. Ce qui
revient à dire que le contrat de mariage que signeraient deux personnes de même sexe inclut
nécessairement l’intervention prévisible d’une troisième personne. Il ne s’agit donc plus d’un
« couple » mais d’une « triade », une forme d’adultère biologique accepté et reconnu par la loi.

Sans parler des inévitables dérives financières qu’entraînera nécessairement la recherche effrénée de
donneurs et de mères porteuses.
Dans certains pays, on assiste déjà à des combinaisons multiples où
les homosexuels s’adjoignent - pour un temps ou pour longtemps et moyennant finances –
le concours d’une ou plusieurs personnes pour mener à bien leur projet. Nous sommes là devant le
risque majeur d’une marchandisation de l’enfant et par extension de la vie humaine. L’embryon
devient un objet de convoitise assimilable à n’importe quel produit de consommation. Dans un
proche avenir, on peut même imaginer l’achat en pharmacie de paillettes de sperme ou d’ovules
congelées qu’on pourrait se procurer aussi facilement que la pilule contraceptive ou le Viagra, le tout
remboursé par la Sécurité Sociale, au nom de ce « droit à l’enfant » brandi comme un dogme par les
partisans de la loi.

Au terme de cet argumentaire, une conclusion s’impose :
Le « mariage » pour quelques-uns est en fait une menace « pour tous » :
A l’évidence, l’adoption de ce projet de loi fait courir à notre société un danger d’autant plus grand
qu’il est paré de toutes les vertus aux yeux du plus grand nombre. Pour employer le langage des
internautes, c’est un dangereux « cheval de Troie » qu’on introduit dans la législation française.
« Malheureux citoyens, quelle folie est la vôtre ! » s’écriait Laocon en voyant les Troyens disposés à
introduire ce cheval maudit dans les murs de leur ville (Enéide, II, 42).
Abandonné sur la plage, ce cheval imaginé par Homère avait tous les attraits d’un cadeau des dieux.
Les Troyens sont restés sourds à l’avertissement de Laocoon. Ils ont fait mieux. Pour faciliter l’entrée
du cheval dans la ville, ils n’ont pas hésité à abattre une partie de leurs murailles.
On connaît la suite ! …
Il est vain d’imaginer qu’on puisse contenir toutes les dérives inhérentes au projet de loi tel qu’il est
présenté aujourd’hui. C’est bien sur la notion même de « mariage pour tous » qu’il faut se battre et
résister. Si cette digue saute, le risque de submersion est hors de tout contrôle.

Daniel Godard
Professeur de Lettres Classiques



Dans le cortège des partisans de la loi « le mariage pour tous », il y avait un slogan intéressant :
« UNE PAIRE DE MERES VAUT MIEUX QU’UN PERE DE MERDE »
Si l’on accepte de faire l’impasse sur le caractère outrancier et injurieux du propos, ce slogan est une
aubaine !
Pour la première fois, l’union de deux femmes est reconnue comme une « paire » et non comme
« un couple »

J’y vois la confirmation (involontaire) de mon analyse du mot « couple »
Les arguments en faveur du mariage homo s’effondrent d’un coup devant cette évidence.
Merci à celui ou à celle qui est à l’origine de ce slogan lumineux et providentiel !

http://pourlhumanitedurable.com/mediatheque/Daniel%20Godard.pdf
Garabandal
Garabandal
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1540
Age : 52
Localisation : Alsace
Inscription : 29/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Ven 8 Fév 2013 - 1:14

Ok je dis ce que je pense... J'espère ne pas blesser! si je le fais, dites le moi, mais je suis toute hérissée....

Ce n'est pas en jouant avec la sémantique qu'on va changer les choses...Je trouve tout celà intéressant, mais dire qu'un couple de peut pas exister parce qu'il y a "une paire de ciseau au lieu d'un couple de ciseaux" peut être outrancier. Ne trouvez vous pas?

On parle d'humain! de sentiment! et sans vouloir être triviale, on ne dit pas un couple de ciseaux, bien évidemment, tout comme les jumeaux évoqués, car ils n'ont pas de rapport sexuels!

Daniel ou Madame Balmary étaient certainement de très bon profs, mais ce détail essentiel leur ont échappé... Enseigner n'est pas asséner....
Ces démonstration sont je le trouve hors propos... Et choquantes.

La loi est manipulée par ceux qui pour la majorité sont en profond désacord civile avec elle quand elle nous sert, et vilipandée en disant ce que l'on m'a rétorqué il y a quelques jours:

"nous autres chrétiens, ne sommes pas de ce monde nous ne devons pas nous attacher à ce monde qui n'est pas régit par Dieu"...

Ne trouvez vous pas que ce paradoxe ressemble à de l'hypocrisie?...

Nous croyons en Dieu et en son règne...
Un jour, la vérité de Dieu éclatera pour ceux qui ne la connaissent pas.

Notre église donne un enseignement que nous sommes libre ou non d'accepter. la société civile n'est pas l'église.

Mais arrêtons de stigmatiser, et de vilipander, de railler ceux qui ne pensent pas comme nous.... Je trouve que les amalgames permanants avec homosexualité et pédophilie sont innacceptables de la part de chrétiens avec tout ce que notre église a eu souffrir de déviances de cet ordre.
Dont beaucoup ont été les complices en taisant, cachant, mentant....

Je crains qu'avec tout ce tapage outrancier on arrive à quelque chose de très regrettable, quelque chose qui "nous pend au nez" comme disait ma mère.

Un jour, un couple homosexuel va trainer l'église devant les tribunaux et devant la cour européenne des droits de l'homme pour pratiques discriminatoires en refusant de consacrer un mariage homosexuel...

Quelle en sera l'issue? un scandal médiatique dont nous n'avons pas besoin, des domages et intérêt astronomiques et, une nouvelle fois, un évènement qui va nous détruire, dont nous sommes les artisans par des réactions non mesurées...

Pensez qu'au Vatican, il y a des diplomates religieux qui oeuvrent avec plus de jugeotte pour tempérer les choses.

bonne nuit à tous!

Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Emmanuel le Ven 8 Fév 2013 - 4:53

Ok je dis ce que je pense... J'espère ne pas blesser! si je le fais, dites le moi, mais je suis toute hérissée....
Quand vous vous trouvez dans cet état, sabinangel, je vous en prie, attendez avant d'écrire. Priez, et revenez ensuite.

Il y a des choses intéressantes dans ce que vous dites, par exemple, je ne suis pas favorable au mélange du politique et de la religion moi-même.

Mais, faites attention, je vous en prie, car lorsqu'on écrit sous l'effet de la colère, l'esprit fraternel de notre forum est brisé, nos échanges se transforment en confrontation, et le Malin s'en réjouit.

Personne ici n'est parfait. Chacun vient d'un milieu différent. Il faut chercher à accepter l'autre, malgré ses faiblesses, et à l'aider à aller dans la direction qui plaît le plus à Dieu, avec beaucoup de douceur et d'Amour.

C'est aussi comme cela que nous devrions agir avec nos frères et soeurs qui ne sont pas chrétiens, d'où ma réticence face à la rébellion vis-à-vis des hommes politiques, ou aux manifestations, etc.

Je ne puis visionner un saint, ou encore Notre-Seigneur Jésus-Christ ou Maman-Marie, participer à ces manifestations.

Cherchons à voir les choses avec les yeux de Dieu.

Et, sur ce forum, cherchons à nous aimer et à écrire les uns aux autres avec la douceur et l'Amour de Dieu, en Le suppliant de venir au secours de notre faiblesse, lorsque nous sentons monter en nous des sentiments de révolte.

Amicalement,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par l43275 le Ven 8 Fév 2013 - 9:10

Il y a des choses intéressantes dans ce que vous dites, par exemple, je ne suis pas favorable au mélange du politique et de la religion moi-même.


politique vient Etymologie : du grec politikos, de la cité.
Séparé la religion de la politique c'est s’élever l'un contre l'autre.
Faire de la politique en excluant Jésus Christ, c'est s'interdire les grâces du ciel.
La cité sans Dieu est un arbre ou les racines se meurent........

Vaste sujet..



Cordialement dans le Christ-Roi Maitre des Nations Bouquet

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Bénédicte777 le Ven 8 Fév 2013 - 14:36

@Emmanuel a écrit:

Je ne puis visionner un saint, ou encore Notre-Seigneur Jésus-Christ ou Maman-Marie, participer à ces manifestations.


Emmanuel

Bonjour Emmanuel,

Je pense qu'il y a des Saints et Saintes qui se sont levés plus d'une fois contre des injustices, sans trop chercher je pense à Sainte Jeanne d'Arc, dont on sait qu'elle a participé à des batailles de libération de villes, et Sainte Hidegarde de Bingen, qui a la fin de sa vie, a même été excommuniée pour avoir donner une tombe à un homme soupçonné de péché non remis... On pourrait en chercher d'autres. Donc, il y a des Saints qui se lèvent contre les injustices.

(Hildegarde approchait les 79 ans, lorsqu'en 1177 un conflit l'opposa à l'archevêché de Mayence au
sujet d'un noble excommunié mais qui avant de mourir aurait fait pénitence et se serait confessé en
demandant le pardon de ses péchés. Les soeurs enterrèrent le repenti dans un coin secret de leur
propriété, mais conformément aux règles frappant tous les excommuniés, le haut clergé s'éleva en
exigeant son déterrement . Hildegarde refusa et le couvent tout entier fut frappé d'excommunication
et d'Interdit religieux. Donc : plus de sacrements, ni de pèlerins, avec interdiction même d'interpréter
des chants liturgiques... Heureusement au bout d'un an de privations, Hildegarde obtint de
l'archevêque de Mayence, Christian-I von Buch (1165 à 1183) la levée de l'Interdit.) source : http://www.ac-reims.fr/editice/images/stories/histoire_geo_instr_civique/hist_5/Hildegarde_de_Bingen.pdf

Bénédicte777
Bénédicte777
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1122
Inscription : 27/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par romu le Ven 8 Fév 2013 - 23:43

La grande majorité des homosexuels ne désirent pas de mariage, ni d'enfant d'ailleurs. Cela n'est que l'affaire de minuscules lobbies qui n'auraient aucune visibilité si on ne leur en offrait pas.

Le fond de la question est beaucoup plus obscur car d'un point de vue juridique il vise à un instituer dans les textes un "droit à l'enfant", or ce "droit à l'enfant" modifie en profondeur la notion de rapport à l'humain dans notre civilisation.
L'enfant n'est alors plus juridiquement considéré comme un "sujet de droit" mais comme un "bien de droit".
En décodé c'est un retour à la notion d'esclave qui s'instille malicieusement et, qui parmi d'autres pions de l'échiquier, sert habilement la mise en place du NOM.

romu
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 497
Age : 55
Localisation : France
Inscription : 06/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Sam 9 Fév 2013 - 3:33

merci pour cette remarque Emmanuel!
"j'étais toute hérissée", mais croyez moi, sans piquants!

la fraternité je le pense, permet de dire les choses sans méchanceté.
pas de confrontation entre nous! bien au contraire. Ces échanges sont vivifiants car passionnés.

Je suis vos conseils, je prie avant d'écrire car les mots me viennent alors plus clairement.

je pense que ce site est visité par plein de gens qui ne pensent pas comme nous et qui peuvent utiliser bien de nos arguments contre nous.
je suis même convaincue que les "anti chrétiens" ont bien visités nos sites pour frapper là où çà fait mal.

ce qui se dit en public est entendu de tous.

Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Garabandal le Sam 9 Fév 2013 - 18:06

@Sabinangel
Je trouve tout celà intéressant, mais dire qu'un couple de peut pas exister parce qu'il y a "une paire de ciseau au lieu d'un couple de ciseaux" peut être outrancier. Ne trouvez vous pas?
Votre propos ci-dessus est un raccourci qui vous appartient.

Ceci dit, et j'en conviens, il y a des arguments plus pointus et profonds qui justifient une opposition au mariage pour tous. (cf. les propos de Romu ou quelques-uns des 21 points d'argumentation exposés au début du fil.)

Je vous rejoins sur ce point où vous dites :
Je trouve que les amalgames permanants avec homosexualité et pédophilie sont innacceptables
... en précisant toutefois que le mot "permanents" n'est à mes yeux pas du tout justifié. (en tout cas sur ce forum. Le cas échéant je crois que les modérateurs qui veillent au grain auraient déjà agi)


Par ailleurs, à la fin de vos 2 derniers mails, vous exprimez une peur par rapport à ceux qui pourraient penser autrement, avec l'idée que nos arguments exprimées seraient surveillés et pourraient être utilisés contre nous.

Il n'y a rien à redouter, il n'y a rien à cacher. Il n'y apas à avoir peur. Je crois d'ailleurs que les arguments contre doivent être exprimés : "on ne mets pas la lumière sous le boisseau."
A mon humble avis, la seule chose qui pourrait nous "pendre au nez" serait un long glaçon pour ceux qui iraient manifester dans la froidure de l'hiver !! Wink

Bien à vous
Garabandal
Garabandal
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1540
Age : 52
Localisation : Alsace
Inscription : 29/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Garabandal le Sam 9 Fév 2013 - 22:03

Mais comment fait-on fait les bébés ???

Version après le mariage pour tous...

[youtube][/youtube]
Garabandal
Garabandal
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1540
Age : 52
Localisation : Alsace
Inscription : 29/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Dim 10 Fév 2013 - 2:12

@ garabandal

En ayant visionné cette petite vidéo qui me demande ce que j'en pense, je vais vous donner mon point de vue personnel et professionnel.

Il me semble avoir dit que je faisais partie de différents groupes de travail sur la bio éthique, l'accompagnement à la fin de vie (euthanasie) sujets qui hélas n'intéresse personne ici.

Quand j'ai voulu évoquer des sujets sur lesquels je travaille, j'ai naïvement pensé que je trouverais ici soutiens et idées, mais je me suis fait rembarrée.

Je pense que tout ce dont nous parlons est presque "ethnocentrique"

beaucoup de cultures autres que la notre vivent déjà avec d'autres référents qui semblent bien que différents des notres acceptés sans problèmes par ceux qui les vivent...

Ainsi, les petits chinois qui pour cause d'enfant unique n'ont plus de cousins et de cousines depuis 2 générations au moins ne se portent pas plus mal, pour les familles africaines à la notion de famille toute relative, ou la notion de père et de mère n'est pas la même, pour les tribus indigènes de l'amérique du sud (Yanomamis en particulier pour l'approche sexuelle...) Et bien d'autres...

Je pense que la petite vidéo est ce qu'on appelle dans une démarche psy, "une pensée induite", sur un scenario construit de toute pièce afin de supposer que la réfléxion de l'enfant est naturelle, alors qu'elle est fabriquée par ceux qui veulent manipuler la réfléxion.

C'est une pratique un peu stalinienne ou on montre une belle famille de travailleurs cultivant les vertus du parti, et des SDf ou des drogués en disant que l'occident est ainsi fait...
On choisira tout naturellement, les travailleurs en bonne santé!

Les enfants ne savent que ce qu'on leur enseigne, et ceci est vrai pour tous les domaines sans exception.

Après, les personnes se heurtent sur des questions d'idéologie...

Je pense que tout stratégie politique répond à des règles pour que celles ci puissent fonctionner. C'est une évidence. C'est du marketing et de la psychologie.
Il me semble que le monde chrétien en général et catholique en particulier s'est "planté" dans son action et que c'est par réaction que la loi du mariage pour tous est passée.

On en a beaucoup parlé dans mon CHU.
J'ai entendu mille fois:
"le mariage pour les gays? bof, je suis pas pour, mais quand j'entends tout ceux qui sont contres, je me dis, il ne faut pas que ces gens aient la parole cette loi doit passer"...

C'est, j'en suis sur ce qui a nui car trop de propos ont été outranciers de la part de certains.

Pour reprendre les "21 points" ils se "démontent" facilement.

Argument 1 n’est pas un vrai argument, il a été fabriqué de toute pièce
Qui a dit La France est « à la traîne » en Europe et « accuse un retard injustifiable » personne, c'est une "légende urbaine" colportée sans source

2 ce n’est qu’un problème religieux puisque seule les religions ont un tabou de l’homosexualité. évoquer le droit naturel est faux. Il y a la procréation et la fonction plaisir sexuel qui est différente.que l’on retrouve dans la nature

3 l’homophobie consiste simplement à enlever à une catégorie de personnes les droits qui sont évident pour les autres.

4 pas de referendum parce que la France n’est pas la république populaire de chine on est une démocratie représentative

5 oui, les homosexuels sont victimes de discrimination car on leur oppose des arguments qu’on ne demande à aucun couple hétéro
Les arguments développés n’ont pas de sens. Dans cet esprit arrêtons la recherche médicale, de soigner les malades, puisque la nature l’a exprimé et que la mort peut être la volonté de dieu. Inch Allah!

6 oui homosexcualite et inceste ont été reconnu dans les sociétés autres que monothéistes
Les pharaons se mariaient entre frères et sœurs, l’homosexualité était reconnue comme nécessaire à l’éducation sexuelle pour les grecs qui, toujours dans la langue actuelle ne font aucune distinction entre homo et hétéro, mais disent « sexuel »

7 deux personnes aimantes construisent, deux personnes avec des problèmes détruisent. quelqu ils soient
Dans cet esprit laissons les couples homos vivre les mêmes choses que les autres ! arrêtons de vouloir interdir au nom de l’amour !!!

8 les artcicles évoqués sont faux. Il y aura évidemment de nouvelles appelation mais les anciennes sont conservées, il n’a jamais été question de les abroger

9 argument manipulé. Depuis quand l’église refuse t elle de marrier des couples stériles !?

10 oui, un enfant abandonné a besoin d’amour

11 la filiation existe déjà pour les couples qui adoptent. Encore une fois, on refuse des droits au nom de l’amour

12 on connaît tous des enfants d’homo de mère inséminées qui sont aussi épanouis que les autres enfants. Sauf qu’ils sont maltraités par les enfants de « familles normales »

13 arguments faux. Le conjoint du couple homo ne peut prodiguer des soins sans l’accord du géniteur, même si l’enfant est en danger de mort ! bravo !

14 innintéressant

15 il ‘est pas question de permissivité, mais de réalité. Rien n’est détruit, mais il apparaît que l’identité sexuelle est bien autre que ce que les règles imposent. Tous les psychologues le savent depuis des années. On éduque les filles en filles et les garçons en garçon….

16… rien à dire

17 alors là ! il fallait oser !!! l’église reconnaît donc tacitement le droit des homosexuels à vivre librement ??? Alors pourquoi ne pas les laisser consentir librement à leur union CIVILE???
Retour à l’argument précédent. NON ! le mariage n’est pas un acte destiné à la procréation seules, car on marie des personnes stériles !!!!

18 çà peut l’être aussi… Chacun y met ce quil veut ? on est pas en Union Soviétique !

19 mêmes droits, même devoir

20 oui… bof… Les mariages blancs ne dérangent pas les eglises

21 retour au même argumentaire sur la notion de procréation qui n’est pas un réel argumentaire au regard de ce qui a été démontré précédemment…

Bonne soirée à tous!
J'espère ne pas avoir été trop vive, les arguments des uns pourtant outranciers ne motivant guère les modérateurs.

Il n'y a que les personnes différentes qui s'exposent à des rebuffades. Etrange...




Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Emmanuel le Dim 10 Fév 2013 - 3:39

Bonjour sabinangel,

Je regrette l'esprit qui transpire de vos écrits. Je vous demande de changer cela s.v.p., d'autant plus que les forumeurs, ici, ne font que chercher à articuler la position de l'Église selon différents angles, à propos du mariage.

Vos critiques plus ou moins voilées des uns et des autres ne correspondent pas à l'esprit du Peuple de la Paix. (Charte, art.1)

Enfin, à propos de l'Euthanasie, il est un peu normal que d'autres forumeurs ne se soient pas intéressés à ce sujet, puisque cela enfreint les Commandements de Dieu.

Merci,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par carine le Dim 10 Fév 2013 - 11:28

@ Sabinangel
Bonjour
On en a beaucoup parlé dans mon CHU.
J'ai entendu mille fois:
"le mariage pour les gays? bof, je suis pas pour, mais quand j'entends tout ceux qui sont contres, je me dis,
il ne faut pas que ces gens aient la parole cette loi doit passer"...
je ne reprendrai pas tous les autres points sur lesquels on discute en effet depuis longtemps mais seulement
ce que vous notez là car cela m'interpelle et je me pose la question suivante :
N'ont-ils pas peur, eux, les bien-pensants, de faire de la christianophobie en tenant ce type de discours ?
ces gens
!!!

je ne me souviens pas avoir relevé dans les propos du forum "Ces homosexuels". Je crois que tous ont bien différenciés
les actions de la personne d'elle-même bien que plusieurs intervenants contre nos propos aient essayé constamment de faire
croire à l'amalgame

Surprise que ce type de propos n'interpelle pas plus ceux qui sont chrétiens et qui les entendent, la christianophobie est
une réalité
dans le monde et en France.
Les personnes attendent-elles les massacres au vu et au su de tous pour réagir et y croire ?

La haine anti-catholique :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t19860-du-mariage-pour-tous-a-la-haine-anti-catholique#189183
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t18849-on-va-doucement-mais-surement-vers-la-persecution-de-l-eglise#181334

de façon plus insidieuse :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t20081-suppression-des-jours-feries-chretiens#190994

Persécutions sur la scène internationale :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t18641-raid-musulman-contre-les-chretiens-au-nigeria#179342
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t17868-dans-le-mondeles-chretiens-sont-les-plus-discrimines#173172
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t17994-un-pretre-grec-orthodoxe-retrouve-egorge-en-syrie#174119
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t20130-benoit-xvi-aux-seminaristes-les-chretiens-sont-les-plus-persecutes#191420

Sauf que tous se trompent, il n’y avait pas que des catholiques dans les manifestations :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t19615-manif-pour-tous-les-juristes-dans-la-manifestation#187343

ni qu’eux pour s’élever contre cette loi :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t18681-lionel-jospin-livre-son-opinion-sur-le-mariage-gay-et-l-adoption#179701

Destruction d’église :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t20132-scandaleux-destruction-de-leglise-saint-jacques-dabbeville#191424

Profanation des lieux de culte en France et à l’étranger :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t19000-la-chapelle-militaire-de-toulon-vandalisee#182625
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t20000-profanation-de-nos-lieux-de-culte-au-senegal#190348
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t18979-pologne-un-homme-s-attaque-a-l-icone-de-la-vierge-noire#182398

et de nombreux autres, il suffirait de reprendre les diverses pages du forum, mais je me suis limitée aux articles récents.

Un mépris de tout ce qui concerne le christianisme :

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t18840-des-reliques-vendues-aux-encheres-malgre-l-interdit#181263

actualités internationales (politiques)

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t20063-la-loi-denaturant-le-mariage-dictee-par-le-ue#190868

et un autre article récent expliquant que les anglais ne se sentaient pas concernés par cette loi et étaient et surpris et choqués
de l’urgence avec laquelle on essayait de la faire passer mais je n’arrive pas à remettre la main dessus

Sauf que :
- Imaginer que les politiques font passer ces lois pour une question d’égalité ou dans le souci de faire plaisir à une petite
partie de la population, c’est SE TROMPER grandement, soit de ne pas vouloir regarder la réalité en face, soit ne pas réfléchir, soit
ne pas avoir les moyens de cette réflexion ou ne pas se les donner.
La loi n’est pas faite pour le bien des hommes, mais n’est qu’une LUTTE CONTRE DIEU ET par répercussion CONTRE LES HOMMES !
- Pour tous ceux qui veulent « ôter » Dieu de nos vies, politiques, sociales et autres, il n’y a pas rien à la place, c’est soit Dieu,
soit le Malin, le vide, le rien, l’unique volonté de l’homme qui se fait Dieu, à la place de Dieu, cela ne peut exister, c’est qu’il est
simplement passé aux mains du Mal

Bonne journée


Dernière édition par carine le Dim 10 Fév 2013 - 22:35, édité 1 fois

carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Sabinangel le Dim 10 Fév 2013 - 22:18

Bonjour Emmanuel,

Soyez rassurée, je suis d'accord sur le fond.

Il s'agit de cohérence de langage. L'argumentaire des Catholiques devrait TOUJOURS rester sur cette seule thématique:

"Nous n'en voulons pas parce que pour nous, tout ceci est contraire à l'enseignement de Dieu".

Et ce sera suffisant!

Ce que je trouve triste, c'est que tout s'articule sur une dialectique destinée à induire des réactions. Soyons claire, chacun essaie de manipuler l'autres pour "sa" cause.

N'employons pas le discours des "pro mariage pour tous" car les arguments sont "démontables" comme je vous le prouve.

Je sais que çà ne plait pas. Croyez moi, les positions doivent être claires.
J'ai accompagné avec ma paroisse bien naïvement la manifestation.

J'ai été outrée par les propos, les argumentaires, les railleries, les invectives... Qui pour moi ont mis "tout le monde dans le même sac".

Ce combat est maintenant perdu.

Sabinangel
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 96
Inscription : 27/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous" Empty Re: 21 points d'argumentation contre le mariage "pour tous"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum