Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

MARIE COREDEMPTRICE Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

MARIE COREDEMPTRICE

Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty MARIE COREDEMPTRICE

Message par charles st jean le Ven 28 Sep 2007 - 15:31

bonjour

Je suis de pres tousles sujets que vous traitez en

rapport aux temps actuels et je me dis toujours que marie

donne réponse à ses enfants .

C'est pourquoi j'aimerais relancer le débat sur l'urgence

faire connaitre la dame de tous les peuples, sa priere

et le rosaire comme arme ultime de tout chrétien engagé

merci de lattention charles

charles st jean
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 209
Age : 74
Localisation : quebec canada
Inscription : 14/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par charles st jean le Ven 28 Sep 2007 - 15:32

Marie, Corédemptrice, Médiatrice et Avocate." Elle a demandé également que l'on récite la prière ci-après pour
Seigneur Jésus-Christ, Fils du Père, répands à présent Ton Esprit sur la terre. Fais habiter l’Esprit Saint dans les coeurs de tous les Peuples, afin qu’ils soient préservés de la corruption, des calamités et de la guerre. Que la Dame de tous les Peuples, qui fut un jour Marie, soit notre Avocate. Amen hâter la seconde Pentecôte:

charles st jean
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 209
Age : 74
Localisation : quebec canada
Inscription : 14/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par p13843 le Mer 10 Oct 2007 - 21:28

VERS UN CINQUIEME DOGME MARIAL ?


Point de vue de Mgr Arthur B. Calkins.


Mgr Calkins est titulaire d’une licence en théologie avec spécialisation en mariologie de l’International Marian Research Institute de Dayton et d’un doctorat dans le même domaine de la Faculté Pontificale de Théologie « Saint Bonaventure » de Rome (le « Seraphicum »). Auteur de diverses publications en mariologie et spiritualité, il est membre de l’Académie Mariale Pontificale Internationale et de l’Académie Théologique Pontificale Romaine. Il est également représentant de la Commission Pontificale « Eccelsia Dei ». Interview réalisée en 2002 par l’agence catholique de presse « KATH.NET ».

***


KATH.NET : Le principal argument de ceux qui se prononcent contre l'opportunité d'une définition dogmatique de Marie comme Corédemptrice est que nos frères séparés devraient être consultés au sujet d'une telle définition et qu'un certain type de consensus devrait être atteint avec eux avant qu'une définition ne devienne possible. Qu'en pensez-vous ?
Mgr Calkins : Mon premier commentaire est qu'un œcuménisme catholique authentique ne devrait jamais être considéré comme une simple affaire de consensus ou compromis même si c'est parfois l'impression que cela donne aujourd'hui. Si nous, catholiques, devons avoir un authentique amour chrétien envers nos frères séparés et respecter leurs points de vue, nous ne devons pas avoir moins d'amour et de respect pour La " foi catholique qui nous vient des apôtres ". C'est pourquoi je ne crois pas que nous devions permettre à nos frères séparés ou au "politiquement correct" de dicter la doctrine catholique ou de décider quand il est opportun de la proclamer.

KATH.NET : Mais est-ce qu'il ne paraît pas inutile, voire contre productif de promouvoir une définition de Marie comme Corédemptrice alors que la question soulève des objections à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église et que tant d'autres sujets semblent beaucoup plus importants ?

Mgr Calkins : Si le rôle corédempteur de Marie soulève des objections à l'intérieur de l'Église, je crois que c'est parce qu'il y a souvent eu une tendance inconsciente de la part des catholiques ces derniers temps à accepter le dogme luthérien fondamental du " Christ seul " sans reconnaître que la doctrine catholique a toujours maintenu la centralité et primauté absolues du Christ tout en ne niant pas la nécessité de la colla-boration de l'homme dans l'œuvre du salut. De plus, l'enseigne-ment catholique à partir des Pères apostoliques a clairement soutenu que personne n'a autant pleinement collaboré à l'œuvre de salut que Marie, la " Nouvelle Ève ".C'est là une " vérité salvatrice " qui en dit long du rôle de Marie dans l'économie du salut et dans nos vies. C'est une vérité qui explicite, à notre sujet, la valeur salvi-fique de la souffrance. Si d'autres sujets paraissent plus importants que ceux-ci, je crains que ce soit en réalité parce que nous avons perdu nos fondements philosophiques et théologiques et nous ne gardons pour seul repère que le pragmatisme "politique".
KATH.NET : Certains disent que le titre de Corédemptrice n'a plus été employé depuis Pie XII, et que les papes ne le mentionnent plus afin précisément de ne pas créer des malentendus avec les protestants ". Que répondez-vous à cela ?

Mgr Calkins : La première mouture du document qui allait finalement devenir le chapitre 8 de Lumen Gentium reconnaissait explicitement la légitimité du terme de Corédemptrice appliqué à Notre Dame, mais la formulation ne fut pas retenu pour ne pas causer des problèmes excessifs avec nos frères et sœurs protestants. Je crois que nous sommes libres de discuter la sagesse d'une telle approche. Le fait est que le chapitre 8 de Lumen Gentium accorde plus d'attention à la collaboration tout à fait unique de Marie dans l'œuvre de notre salut que tous les autres conciles œcuméniques réunis, même si le mot " Corédemptrice " n'a pas été employé !
Mais une clarification ultérieure s'impose aussi : le pape Jean-Paul II a parlé de Notre Dame en tant que Corédemptrice ou de son rôle corédempteur au moins six fois. Notamment lors de son l'homélie à Guayaquil, en Équateur, le 31 janvier 1985. Bien que certains mariologues qualifient tous ces emplois de " marginaux et dépourvus de poids doctrinal ", je me permets de ne pas partager leur point de vue et je trouve leur jugement étrangement en désaccord avec la déclaration de Lumen Gentium 25 sur le magistère ordinaire du pape.

KATH.NET : Pourquoi appuyez-vous une définition de Marie en tant que Corédemptrice ?

Mgr Calkins : J'appuie une telle définition parce qu'il s'agit, je le redis, d'une " vérité salvatrice" que l'Église de notre temps a particu-lièrement besoin d'entendre et d'assimiler. Ce n'est pas une vérité " nouvelle ", mais une vérité que l'Esprit Saint a mise en lumière avec toujours plus de précision au cours du dernier millénaire jusqu'aux allocutions du pape Jean Paul II (Cf. les audiences générales du 25 octobre 1995 et du 9 avril 1997).De toute évidence, ce fut un objet d'attention pour le Concile Vatican II et, comme c'est le cas pour tant d'autres thèmes conciliaires, nous commençons à peine à saisir la richesse de ce qui a été dit, en particulier grâce à l'enseignement du pape Jean-Paul II. Bien sûr, le terrain doit être préparé pour une telle définition et, au cours des dernières années, d'excellentes études ont été consacrées à ce sujet, notamment en anglais et en italien. Le professeur Mark Miravalle a déjà publié quatre volumes d'études, les Frères Franciscains de l'Immaculée à Frigento, de nombreuses monographies et les Frères Américains de l'Immaculée, deux volumes d'études spécialisées. Des études sur la collaboration de Marie à l'œuvre de la rédemption ont aussi commencé à paraître en d'autres lieux comme la faculté de théologie de Lugano en Suisse.

KATH.NET : Quels seraient, selon vous, les avantages d'une telle définition?

Mgr Calkins : S'il est vrai que Dieu a attribué à Marie un rôle unique dans l'œuvre de notre rédemption, il nous faut le reconnaître, le célébrer et en recueillir les bienfaits. Les quatre premiers dogmes marials (maternité divine, virginité perpétuelle, Immaculée Conception, Assomption) ont à faire avec la personne de Marie et se sont déployés d'une manière providentielle. Maintenant, je crois qu'il est temps de mettre en lumière son rôle de principal collaborateur humain à l'œuvre de notre rédemption, son rôle de Médiatrice dont la médiation unique découle totalement de celle du Christ (cf. Lumen Gentium 60), son rôle d'Avocate (après le Christ et l'Esprit Saint) qui ne cesse jamais d'intercéder pour ses enfants jusqu'à ce que le dernier d'entre eux soit conduit dans la patrie céleste (cf. Lumen Gentium 62). Plus nous prenons conscience de son rôle, plus nous pouvons en être enrichis. Je crois que les avantages, ne serait-ce que par rapport à la clarification de la doctrine catholique, seraient incalculables.






MARIE COREDEMPTRICE JPIIb





AMSTERDAM

LA DAME DE TOUS LES PEUPLES



Le 25 mars 1945, en la fête de l’Annonciation, la Vierge Marie apparaît à Amsterdam à Ida Peerdeman (décédée en 1996). C’est la première de 56 apparitions qui vont se succéder par intermittence, entre 1945 et 1959. Marie demande que la prière et l’image de la Dame et Mère de tous les Peuples préparent le monde au triple et dernier dogme marial, celui de Marie Corédemptrice, Médiatrice et Avocate. Marie promet que ce dogme portera au monde la vraie Paix. L’évêque diocésain, Mgr Punt, a reconnu le caractère surnaturel des messages de la Dame de tous les Peuples le 31 mai 2002.
La dévotion à la Dame de tous les Peuples ne se limite pas à la diffusion d'un nouveau titre marial ni d'une nouvelle prière mais elle vise aussi la construction d'une église internationale à Amsterdam et la proclamation d'un dogme qui définisse le rôle de la Vierge Marie dans le Plan du Salut, sa position de Corédemptice, Médiatrice et Avocate.
Le terme de Corédemptrice ne fait nullement ombrage à la médiation unique et universelle du Christ. Bien au contraire, il la désigne et la renforce. Il a son origine dans les temps les plus anciens de l'Eglise. Déjà, les Pères de l'Eglise en définissent le contenu dans leurs écrits. Il apparaît sous la plume de nombreux Papes et saints. De nos jours, Edith Stein, Maximilien Kolbe, Père Pio, Mère Teresa et Soeur Lucie de Fatima l'ont soutenu avec force. Jean-Paul II lui-même l'a employé en plusieurs occasions.

C'est en 1943 qu'on a mis pour la première fois le titre de Corédemptrice au centre de la pensée mariale et qu'on en a approfondi le sens. Or, les promoteurs en furent, ce qui ne manque pas d'intérêt, les évêques de Hollande, lorsque pendant la guerre, ils placèrent le peuple des Pays-Bas sous la protection de la Vierge Marie. Ils insistèrent en cette occasion, sur le fait que seul, le Christ est Médiateur entre Dieu et l'homme (cf. 1 Tm 2,5). Tout ce que donne Marie, vient de Lui. Elle est Médiatrice et trésorière des grâces de son Fils. Elle est Avocate auprès de son Fils. Mais elle est aussi Corédemptrice par le fait qu'elle a rendu possible l'œuvre de la Rédemption et en a partagé la charge (cf. Lc 1,38 ).
" La mission de Marie, d'après Jean-Paul II, vient du Dieu trinitaire Lui-même qui a voulu commencer et accomplir les grands mystères de l'histoire du salut avec la collaboration consciente et pleine de foi de son humble servante de Nazareth " (Extrait de l'allocution que le pape Jean-Paul II a tenue à Rome le 13 octobre 2000, lors du Colloque international de Mariologie). C'est ainsi que Marie est Icône de l'Eglise.
Un aspect particulier et actuel de la Rédemption est ainsi mis en lumière; c'est la participation de l'homme à la Rédemption, la réponse que nous lui donnons.Mgr J. M. Punt, évêque de Haarlem, l'exprime en ces termes : " En fait, tout homme est appelé à coopérer à la Rédemption opérée par le Christ et, comme saint Paul l'écrit, à compléter ce qui manque aux souffrances du Christ dans sa chair. L'ensemble des prières, des souffrances et des actions de l'homme peuvent avoir une valeur salvifique dans la mesure où on les unit au Christ par la foi et l'exemple de sa vie (cf. Le pape Jean-Paul II, Salvifici Doloris, No 25).
La Vierge Marie occupe en ce sens, une position unique : De par sa Maternité Divine, elle est de façon suréminente, unie à Lui, de Sa naissance à Sa mort. De par son Immaculée Conception, elle est en possession des perfections et de la liberté originelles, telles que de toute éternité, Dieu a voulu en revêtir l'homme. C'est pourquoi, elle a pu au nom de toute l'humanité, donner une réponse libre et totale à l'Amour et à la Rédemption de Dieu. Etant de même "l'associée du Sauveur ", elle fut destinée à parcourir avec le Christ, tout le chemin qu'Il suivait, jusqu'à la Croix (cf. Jn 19, 26-27).
Leurs Cœurs s'épanchaient l'un dans l'autre dans une même douleur. Le sacrifice de l'un était inséparable du sacrifice de l'autre, de leur temps comme du nôtre (cf. Lumen Gentium 58 ).
C'est pourquoi, le magistère de l'Eglise nous dit qu'elle fut élevée au ciel avec son corps et son âme, qu'elle aussi a été glorifiée. Cette union intime et cette souffrance corédemptrice sont à la base de sa mission universelle de Médiatrice et de Mère. "
Les quatre premiers dogmes marials étaient orientés sur la vie et la montée au ciel de la Vierge Marie. Le cinquième dogme à présent, prévoit de définir sa mission universelle dans le Plan de Dieu. "En effet, élevée au ciel, - comme le précisent les textes conciliaires - elle n'a pas déposé cette fonction salvifique, mais elle continue, par son instante intercession, à nous obtenir des grâces en vue de notre salut éternel" (cf. Lumen Gentium 62).
La corédemption et la médiation de Marie ne sont pas le produit de la pensée humaine mais sont le Dessein de Dieu, le désir profond du Père, du Fils et de l'Esprit Saint. En en proclamant solennellement le dogme, l'Eglise exprimerait sa libre adhésion à la Rédemption et glorifierait Dieu par l'acceptation de Son Plan de salut.
Proclamer ce dogme, donnerait à la Vierge Marie la possibilité de déployer pleinement la force inhérente à son titre et à sa maternité universelle en donnant aux hommes et au monde "la Grâce, la Rédemption et la Paix". Telle est la voie qui conduit à un nouveau "miracle de Cana" (cf. Jn 2,5), où la Vierge Marie touche le coeur de Son Fils et obtient en notre époque tragique, une venue toute particulière de l'Esprit-Saint. Telle est la porte qui s'ouvre sur une nouvelle évangélisation et un véritable oecuménisme en ce troisième millénaire.


MARIE COREDEMPTRICE Amsterdam




SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST,

FILS DU PÈRE,

ENVOIE À PRÉSENT TON ESPRIT SUR LA TERRE.

FAIS HABITER L’ESPRIT SAINT,

DANS LES CŒURS DE TOUS LES PEUPLES,

AFIN QU’ILS SOIENT PRÉSERVÉS DE LA CORRUPTION,

DES CALAMITÉS ET DE LA GUERRE.

QUE LA DAME DE TOUS LES PEUPLES,

QUI FUT UN JOUR MARIE,

SOIT NOTRE AVOCATE.

AMEN.


Amsterdam, le 11 février 1951.

Imprimatur - 01.07.1951

Approbatio devotionis publicae - 31.05.96

Constat de Supernaturalitate Apparitionum - 31.05.2002

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par p13843 le Mer 10 Oct 2007 - 21:34

Autrement dit,Marie CO-Rédemptrice n'est pas un dogme catholique a l'heure actuelle.Et,si un jour il l'est,ca risque de bouger au niveau de la fraternité entre les églises car,je me demande comment réagiraient les protestants par exemple...A suivre.Patre

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Jordao le Mer 10 Oct 2007 - 22:04

Il me semble avoir lu sur le site apparitionsmariales que le dogme de Marie corédemptrice serait le dernier dogme de l'Eglise juste avant la fin des temps . Mais je ne suis pas sûr j'ai peut-être tout mélangé, à vous de m'éclairer !
Jordao
Jordao
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 195
Inscription : 07/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par p13843 le Mer 10 Oct 2007 - 23:45

Oui,ca fait partie d,une hypothese en lien avec Garanbandal si je ne me trompe.Mais a savoir si ca va etre reconnu...Yo no se...Patre

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Dousig le Sam 13 Oct 2007 - 15:52

J'ai fait il y a quelque temps un listing des souhaits de Marie, dans les révélations privées et publiques :

Récitation quotidienne du chapelet à l'échelle individuelle pour la conversion des pécheurs. (Lourdes, Fatima)

Proclamation de la fête de l'Incarnation comme fête d'obligation qui se suivrait par le dogme du Couronnement de Marie comme Reine du Ciel et de la terre. (apparition Marie Mère de la Divine Justice, voyante Maria Graf)

(Jésus : "Vous fêtez son Immaculée Conception, qui a été voulue en vue de mon Incarnation. Mais mon Incarnation, vous ne la fêtez pas.")

Proclamation du dogme de Marie Médiatrice de toutes grâces en tant qu'Epouse toujoursfidèle du Saint-Esprit. (Marienfried)

Consécration du monde aux Coeurs de Jésus et Marie unis dans l'Esprit-Saint. (Kérizinen)

Reconnaître l'appelation de Coeur Douloureux et Immaculé. (Kérizinen, Berthe Petit)

Dogme de Marie Corédemptrice et Avocate. (Amsterdam, que je ne reconnaîs pas pour ma part)
Dousig
Dousig
Aime le Rosaire

Messages : 760
Inscription : 12/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par pax et bonum le Sam 13 Oct 2007 - 16:12

Merci au nouveau venu de faire ce résumeé des volontés de Marie qui globalement ont été réalisées.Quelques petites remarques:
Cette fête de l'Incarnation existe dans l'Eglise mais sous un autre nom.Si Noël célèbre la Nativité de Jésus,l'Eglise a placé la fête de l'Annonciation exactement 9 mois avant le 25 Décembre,le 25 Mars,et,aussi bien dans l'Evangile de St Luc que dans la liturgie de cette fête,il est dit que l'Annonciation célèbre du même coup l'Incarnation,puisque c'est au moment même où Marie dit:"qu'il me soit fait selon Ta Parole" que Dieu s'incarne en elle.Le 25 Mars devrait être beaucoup plus solennisé...
Pour le dogme de la Co-Rédemption,je suis d'accord avec Patre,car le remède risque d'être pire que le mal,ce dogme serait rejeté par les protestants et aussi par les orthodoxes qui affirment:"Jésus seul rédempteur".Adieu l'oecuménisme!
"Marie médiatrice"pose moins de difficultés.Il y a déjà des églises ou des communautés religieuses qui portent ce nom.
A plus tard!
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6545
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Dousig le Sam 13 Oct 2007 - 17:55

Ah oui mai non !!!

Je comprends ce que tu veux dire pax et bonum, je me suis bien sûr encore une fois mal exprimée. En fait, la fête de l'Annonciation était demandée comme fête d'obligation (à laquelle il est obligatoire d'assister), et les différents dogmes étaient demandés à être promulgués de la même manière solennelle que le Dogme de l'Immaculée Conception et celui de l'Assomption.

De toute manière, l'Immaculée Conception est rejetée par les protestants, ce qui n'empêche pas l'oecuménisme. Alors un autre dogme supplémentaire... Ce qui risque d'arriver si nous ne souhaitons pas promulguer certains dogmes, c'est la protestantisation des catholiques au lieu de la réunion des catholiques avec les protestants. Il risque en effet par exemple, si Marie n'est pas considérée comme Co-Rédemptrice, que la dévotion à Marie, si essentielle dans le salut, soit remplacée dans l'esprit des catholiques par Jésus seul Rédempteur. Alors Marie sera reléguée et l'action de Dieu réduite. C'est les catholiques qui risquent d'y perdre au lieu d'y gagner une réconciliation fraternelle.
Dousig
Dousig
Aime le Rosaire

Messages : 760
Inscription : 12/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Dousig le Sam 13 Oct 2007 - 18:08

Je ne dis pas que je ne suis pas d'accord avec le fait que Jésus est seul Rédempteur. C'est par Jésus seul que se fait la Rédemption. Mais c'est par Marie et avec Marie que Jésus veut agir. Pour prouver que Marie est Co-Rédemptrice, voici un petit passage de l'Evangile :

http://www.lueur.org/bible/bible_rechercher.php

Luc 2.6 Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, 2.7 et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie.

« Saint Luc, en parlant de la naissance de notre Sauveur, dit que Marie mit au monde son fils premier-né. Si l’Evangéliste, remarque un auteur, affirme que Marie enfanta alors son premier-né, faut-il supposer qu’elle eut ensuite d’autres enfants ? Mais, ajoute ce même auteur, il est de foi que Marie n’eut, selon la chair, d’autre enfant que Jésus : c’est donc selon l’esprit qu’elle conçut d’autres enfants ; et ces enfants, c’est nous tous.

Un jour, sainte Gertrude, lisant ce passage de l’Evangile, en demeura troublée ; elle ne comprenait pas comment Jésus-Christ, étant l’unique fils de Marie, peut être appelé son premier-né. Le Seigneur lui suggéra, par révélation, l’explication même que nous venons de donner : que Jésus, conçu dans la chair, est le premier-né de Marie, et nous, les hommes, nous sommes ses enfants puînés, mais selon l’esprit. ».

(Commentaire de Luc 2,8 dans les Gloires de Marie, de saint Alphonse de Ligori, docteur de l'Eglise)

« Ainsi s’explique ce qui est dit de Marie dans le Cantique des cantiques :

« Votre sein est un monceau de froment entouré de lis(Ct 7, 2)

Le sein très pur de la Vierge ne renfermait qu’un seul grain de froment : Notre Seigneur Jésus-Christ. Cependant il est appelé monceau de froment, parce que cet unique grain contenait en germe tous les élus, dont Marie devait être la Mère ; et, par là, Jésus-Christ est le premier-né parmi beaucoup de frères ».

(De Institutione Virginis, cap. XIV)

Passages tirés de :

http://www.mariedenazareth.com/959.0.html
Dousig
Dousig
Aime le Rosaire

Messages : 760
Inscription : 12/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par pax et bonum le Sam 13 Oct 2007 - 21:31

Merci pour ces belles réponses.
Je vois Marie en Coredemptrice surtout dans le fait qu'elle a participé pleinement dans son âme et son esprit(peut-être en son corps?)à la Passion de son Fils.Mais un dogme est-il vraiment nécessaire pour celà?
Dans l'Eucharistie,nous avons le Corps et le Sang de Jésus,et dans l'Eucharistie,nous avons la pleine rédemption en action.Les frères séparés sont prêts à le reconnaître.Je ne vois pas ce qu'apporterait la Corédemption de Marie à ce niveau.Mais enfin...si c'est la volonté de Dieu,celà se fera.
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6545
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Danielle le Sam 13 Oct 2007 - 21:42

Imaginez une mère qui voit son enfant apporter l'amour et la paix à ses frères et que ceux-ci le martyrisent effroyablement. La Maman souffre de voir son Enfant ainsi mis à mort par ses propres frères et qui sont pour Elle aussi ces autres enfants... c'est un supplice qu'on ne peut imaginer et pourtant, cette Mère continue d'apporter son Amour à ses enfants.... Elle les supplie, les chérie, les protègent, leur donne des conseils, les guide vers Dieu... sunny
Danielle
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 59
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Pie XII

Message par Dousig le Dim 14 Oct 2007 - 1:02

Encyclique humanum generis de Pie XII (extraits) :

Il y a plus. Nous observons un autre danger qui est, lui, d'autant plus grave qu'il est plus caché sous les voiles de la vertu. De fait, parmi ceux qui déplorent la mésentente entre les hommes et la confusion des esprits, il en est plusieurs qui se montrent remués par un zèle imprudent des âmes: dans leur ardeur, ils brûlent d'un désir pressant d'abattre les enceintes qui séparent d'honnêtes gens: on les voit adopter alors un " irénisme " tel que, laissant de côté tout ce qui divise, ils ne se contentent pas d'envisager l'attaque contre un athéisme envahissant par l'union de toutes les forces, mais ils vont jusqu'à envisager une conciliation des contraires, seraient-ils même des dogmes. Et de même que certains jadis avaient déjà demandé si l'apologétique traditionnelle de l'Église ne constituait pas un obstacle plutôt qu'un secours pour gagner les âmes au Christ, aujourd'hui il en est encore qui ne craignent pas de soulever, avec sérieux, la question de savoir si la théologie et Sa méthode, telles qu'elles sont enseignées dans nos écoles avec l'approbation de l'autorité ecclésiastique, ne doivent pas être non seulement perfectionnées, mais en tous points réformées. Ils pensent qu'ainsi le règne du Christ serait plus efficacement propagé dans toutes les parties du monde parmi les hommes de toute culture, et de toute opinion religieuse.

Et si ceux-là ne prétendaient qu'à accommoder aux conditions et aux nécessités de notre temps la science ecclésiastique et sa méthode en nous offrant un plan nouveau, il n'y aurait pour ainsi dire pas de raison de nous alarmer; mais emportés par un irénisme imprudent, quelques-uns semblent prendre pour des obstacles à la restauration de l'unité fraternelle tout ce qui s'appuie sur les lois et les principes mêmes que donna le Christ, et sur les institutions qu'il a établies, sur tout ce qui se dresse, en somme, comme autant de défenses et de soutiens pour l'intégrité de la foi: l'écroulement de l'ensemble assurerait l'union, pensent-ils, mais, disons-le, ce serait pour la ruine.


Ces opinions nouvelles, qu'elles s'inspirent d'un désir condamnable de nouveauté ou de quelque raison fort louable, ne sont pas exposées toujours avec la même hâte, la même précision et dans les mêmes termes; ajoutons qu'elles sont loin d'obtenir l'accord unanime de leurs auteurs. En effet ce que certains aujourd'hui enseignent d'une façon voilée avec des précautions et des distinctions, d'autres le proposeront demain avec plus d'audace, en plein jour et sans mesure aucune, causant ainsi le scandale de beaucoup, surtout dans le jeune clergé, et un grave tort à l'autorité de l'Eglise. Si l'on montre plus de prudence en s'exprimant dans les ouvrages édités, on est plus libre en privé dans les dissertations qu'on se communique, dans les conférences et les assemblées. Et ces opinions ne sont pas seulement divulguées parmi le clergé séculier et régulier, dans les Séminaires et les instituts religieux, mais aussi parmi les laïques et principalement parmi ceux qui se consacrent à l'instruction de la jeunesse.


En ce qui concerne la théologie, le propos de certains est d'affaiblir le plus possible la signification des dogmes et de libérer le dogme de la formulation en usage dans l'Eglise depuis si longtemps et des notions philosophiques en vigueur chez les Docteurs catholiques, pour faire retour, dans l'exposition de la doctrine catholique, à la façon de s'exprimer de la Sainte Ecriture et des Pères. Ils nourrissent l'espoir que le dogme, ainsi débarrassé de ses éléments qu'ils nous disent extrinsèques à la révélation, pourra être comparé, avec fruit, aux opinions dogmatiques de ceux qui sont séparés de l'unité de l'Eglise: on parviendrait alors à assimiler au dogme catholique tout ce qui plaît aux dissidents.

Bien plus, lorsque la doctrine catholique aura été réduite à un pareil état, la voie sera ouverte, pensent-ils, pour donner satisfaction aux besoins du jour en exprimant le dogme au moyen des notions de la philosophie moderne, de l'immanentisme, par exemple, de l'idéalisme, de l'existentialisme ou de tout autre système à venir. Que cela puisse et doive même être fait ainsi, de plus audacieux l'affirment pour la bonne raison, disent-ils, que les mystères de la foi ne peuvent pas être signifiés par des notions adéquatement vraies, mais par des notions, selon eux, approximatives et toujours changeables, par lesquelles la vérité est indiquée sans doute jusqu'à un certain point, mais fatalement déformée. C'est pourquoi ils ne croient pas absurde, mais absolument nécessaire que la théologie qui a utilisé au cours des siècles différentes philosophies comme ses instruments propres substitue aux notions anciennes des notions nouvelles, de telle sorte que, sous des modes divers et souvent opposés, et pourtant présentés par eux comme équivalents, elle nous exprime les vérités divines, sous le mode qui sied à des êtres humains. Ils ajoutent que l'histoire des dogmes consiste à exprimer les formes variées qu'a revêtues la vérité successivement selon les diverses doctrines et selon les systèmes qui ont vu le jour tout au long des siècles.

tiré de : http://www.vatican.va/holy_father/pius_xii/encyclicals/documents/hf_p-xii_enc_12081950_humani-generis_fr.html
Dousig
Dousig
Aime le Rosaire

Messages : 760
Inscription : 12/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Dousig le Dim 14 Oct 2007 - 1:03

Site officile donc pas de risque d'erreur !!! Smile
Dousig
Dousig
Aime le Rosaire

Messages : 760
Inscription : 12/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par p13843 le Dim 14 Oct 2007 - 21:28

En ce qui concerne la théologie, le propos de certains est d'affaiblir le plus possible la signification des dogmes et de libérer le dogme de la formulation en usage dans l'Eglise depuis si longtemps et des notions philosophiques en vigueur chez les Docteurs catholiques, pour faire retour, dans l'exposition de la doctrine catholique, à la façon de s'exprimer de la Sainte Ecriture et des Pères. Ils nourrissent l'espoir que le dogme, ainsi débarrassé de ses éléments qu'ils nous disent extrinsèques à la révélation, pourra être comparé, avec fruit, aux opinions dogmatiques de ceux qui sont séparés de l'unité de l'Eglise: on parviendrait alors à assimiler au dogme catholique tout ce qui plaît aux dissidents.
A quand je lis des textes comme ca,j'admire la sagesse de l'église dans toute sa sagesse et réflexion.....C'est du solide et ca protege la VRAIE FOI.....Patre

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par pax et bonum le Lun 15 Oct 2007 - 21:50

J'aurais dit avec humour:site embrouillé,donc pas de risque d'erreur!
L'encyclique humani generis de Pie XII est plutôt connue pour traiter du sujet scabreux de l'historicité d'Adam et du péché originel face aux thèses évolutionnistes,si ma mémoire est bonne?
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6545
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Dousig le Ven 19 Oct 2007 - 18:39

Tout à fait exact. Et d'ailleurs, je suis contre l'évolutionnisme. Soit la Bible dit vrai, soit elle est tronquée. Soit Adam et Eve ont existé, soit il n'y a pas eu de péché originel non plus. Alors je ne vois pas d'où viennent le péché et la mort... Porquoi ne vivons-nous pas dans le Paradis terrestre puisque nous ne sommes jamais tombés ? Pourquoi le Christ est venu sur terre si ce n'était pas pour nous sauver ? L'évolutionnisme est né d'athés cherchant à enlever Dieu de la création à mon sens, et à rayer la Bible de la science.
Dousig
Dousig
Aime le Rosaire

Messages : 760
Inscription : 12/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par pax et bonum le Sam 20 Oct 2007 - 16:31

Bonjour à tous.
Le chapitre de l'accord entre la Bible et la science est lon d'être clos!D'après mes souvenirs,l'encyclique Humani Generis entrebaillait la porte de la réconciliation entre l'évolution,de plus en plus difficile à nier à cause des découvertes de fossiles et leur analyse et le récit de la Genèse qui ne peut être contesté en tant que Parole de Dieu.
Mais les récits bibliques ,comme les paroles de Jésus sont à prendre souvent au second degré.Par exemple:"détruisez ce temple"...il s'agit de Lui et de son corps,ect...
Ainsi,il me semble que l'Encyclique autorisait à donner aux mots un sens plus large,en respectant le texte.Dans cette perspective,Adam serait bien le premier homme,avec une âme capable d'être en relation avec Dieu,mais tiré du limon au sens figuré:le limon terrestre signifierait plus largement un contexte déjà évolué au point de vue biologique.De ces êtres sans âme,Adam serait le premier à en recevoir,donc le premier homme.
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6545
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par n111 le Sam 20 Oct 2007 - 16:42

moi aussi je suis contre la theorie evolutioniste
n111
n111
Avec le Pape François

Messages : 996
Inscription : 18/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Dousig le Sam 20 Oct 2007 - 19:33

nico95400 a écrit:moi aussi je suis contre la theorie evolutioniste

On signe une pétition Laughing

Je suis étonnée de voir comment on peut accorder tant de crédit à toutes ces histoires de 6 milliards d'années alors que elles ne sont fondées que sur des strates qui peuvent se former très rapidement s'il y a un cataclysme.

En même temps, 6 milliards d'années peut s'expliquer autrement : trouver une histoire plausible pour les matérialistes afin dévincer encore une fois Dieu de la Création. En effet, la théorie de l'évolution ne tiendrait pas plus de deux secondes s'il n'y avait pas quelques milliards d'années expliquant l'évolution lente des espèces. Sinon, nous devrions voir évoluer les espèces à vue d'oeil. Very Happy Et comme ce n'est pas le cas, évidemment, les athés avaient besoin de trouver une explication plausible.

(peut-être qu'on devrait parler de ça dans un autre sujet ?...)
Dousig
Dousig
Aime le Rosaire

Messages : 760
Inscription : 12/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par P4572 le Ven 8 Fév 2008 - 20:24

Ecoutez cette magnifique chanson des frères Martineau :

YouTube - Ô Marie, frères Martineau
Thank you for flagging this video. Content of this nature is ...

Regarder la vidéo - 4 min 59 s -






www.youtube.com/watch?v=9FhbX-3gjKs&feature=re

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par charles st jean le Sam 9 Fév 2008 - 2:10

Extraits de la vrai dévotion .

no 256 " Les fidèles serviteurs de Marie doivent beaucoup mépriser, hair et fuir le monde

corrompu."

no 257 "Faire toutes ses actions par Marie, en Marie et pour Marie, afin de les faire plus parfaitement par Jesus, avec Jesus, en Jesus et pour Jesus.

no 258 Faire toute chose par Marie, lui obéir, c'est se laisser conduire par son esprit qui est

le st Esprit de Dieu .

St Ambroise: que l'âme de »Marie soit en chacun pour se réjouir en Dieu .

Il faut aller jusqu'à porter Marie en soi et devenir le tabernacle de Dieu , une âme en état

de grâce est un réceptacle pour Dieu .

charles st jean
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 209
Age : 74
Localisation : quebec canada
Inscription : 14/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Gérard Manvussa le Sam 9 Fév 2008 - 17:04

comique

sunny king sunny
Gérard Manvussa
Gérard Manvussa
Aime la prière

Messages : 37
Inscription : 09/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty MARIE COREDEMPTRICE

Message par charles st jean le Mer 20 Fév 2008 - 15:00

Voici le texte officiel de reconnaissance des apparitions d'Amsterdam, sous le vocable de Notre Dame de tous les Peuples :

Lettre pastorale du 31 mai 2002

On m'a demandé de me prononcer, en tant qu'évêque d'Haarlem, sur l'authenticité des apparitions de la Vierge Marie sous le titre de "Notre Dame de tous les Peuples", qui eurent lieu à Amsterdam de 1945 à 1959. Nombreux sont parmi les croyants et les évêques ceux qui ont évoqué l'urgence d'une clarification à ce propos. Moi-même, j'en reconnais la nécessité, vu la manière dont la dévotion s'est développée dans les cinquante dernières années.
On sait que mon prédécesseur, Mgr H. Bomers, et moi-même avons approuvé en 1996 la dévotion publique de la Vierge Marie sous le titre de "Notre Dame de tous les Peuples". Nous n'avons porté aucun jugement sur le caractère surnaturel des apparitions ni sur le contenu des messages ; nous avons cependant déclaré "qu'il revenait à la liberté de chacun de se former un jugement en toute conscience". Tout en nous positionnant positivement au sujet de l'authenticité, nous avons choisi d'en observer l'évolution et de continuer à en vérifier l'esprit." (cf. 1 Tess 5, 19-21)
Depuis lors, six années se sont écoulées. Je constate que cette dévotion a pris une place importante dans la vie religieuse de millions de personnes à travers le monde entier et qu'elle a obtenu le soutien de nombreux évêques. On m'a également fait part de conversions et de réconciliations, ainsi que de guérisons et de protections singulières. Dans la pleine reconnaissance de l'autorité du Saint Siège, c'est en premier lieu à l'évêque ordinaire qu'il revient de s'exprimer selon sa conscience sur l'authenticité des révélations privées qui peuvent avoir cours ou avoir eu cours dans son diocèse.
A cette fin, j'ai sollicité une fois de plus l'avis de plusieurs théologiens et psychologues relativement aux résultats d'enquêtes antérieures et des questions et objections qu'ils ont pu soulever. Les rapports qui en résultent montrent qu'il n'y a sur le plan théologique ou psychologique fondamentalement rien qui puisse empêcher d'en établir l'authenticité surnaturelle. J'ai de même recueilli le jugement d'un certain nombre de mes confrères dans l'épiscopat sur les fruits spirituels et l'évolution en cours, choisissant ceux qui voient se former dans leur diocèse une grande dévotion à "Notre Dame de tous les Peuples". Vu tous ces avis, tous ces témoignages et cette évolution, et après avoir tout bien considéré dans la prière et la réflexion théologique, j'en viens à la conviction que les apparitions d'Amsterdam relèvent d'une origine surnaturelle.
Bien entendu, le facteur humain exerce lui aussi une certaine influence. Les images et visions authentiques passent elles aussi toujours "par le filtre de nos sens, qui opère un travail de traduction… "et elles" … sont influencées par les capacités et les limites du sujet qui les reçoit", pour reprendre les mots du cardinal Jozef Ratzinger, préfet de la Congrégation de la Foi ("Theological Commentary in Preparation for the Release of the Third Part of the Secret of Fatima", L'Osservatore Romano, 28 juin 2000).
S'il est lié en conscience par l'Ecriture Sainte, le croyant ne l'est pas par les révélations privées. Il nous faut regarder ce qui est ainsi révélé comme un moyen nous permettant de comprendre les signes du temps et de vivre plus parfaitement l'actualité de l'Evangile (cf. Luc 12, 56, Catéchisme de l'Eglise Catholique n°67). Or les signes de notre temps sont dramatiques. Je suis intimement convaincu que la dévotion à la Dame de tous les Peuples peut nous aider dans le moment tragique que nous vivons, à trouver la vraie voie, la voie qui nous mène à une venue toute nouvelle et particulière de l'Esprit Saint qui, seul, est en mesure de guérir les grandes plaies de notre temps.
Afin de suivre les développements à venir de la dévotion et de mieux en pénétrer le sens, j'ai nommé une commission chargée de recenser et rassembler toutes les initiatives, les faits et témoignages qui lui sont liés, de les examiner et de permettre à la dévotion de trouver son juste épanouissement dans le cadre ecclésial et théologique.

+ Joseph Maria Punt
Evêque de Haarlem-Amsterdam

charles st jean
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 209
Age : 74
Localisation : quebec canada
Inscription : 14/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par emma19 le Dim 2 Juin 2019 - 21:40

@p13843 a écrit:
VERS UN CINQUIEME DOGME MARIAL ?





Point de vue de Mgr Arthur B. Calkins.




Mgr Calkins est titulaire d’une licence en théologie avec spécialisation en mariologie de l’International Marian Research Institute de Dayton et d’un doctorat dans le même domaine de la Faculté Pontificale de Théologie « Saint Bonaventure » de Rome (le « Seraphicum »). Auteur de diverses publications en mariologie et spiritualité, il est membre de l’Académie Mariale Pontificale Internationale et de l’Académie Théologique Pontificale Romaine. Il est également représentant de la Commission Pontificale « Eccelsia Dei ». Interview réalisée en 2002 par l’agence catholique de presse « KATH.NET ».




***




KATH.NET : Le principal argument de ceux qui se prononcent contre l'opportunité d'une définition dogmatique de Marie comme Corédemptrice est que nos frères séparés devraient être consultés au sujet d'une telle définition et qu'un certain type de consensus devrait être atteint avec eux avant qu'une définition ne devienne possible. Qu'en pensez-vous ?
Mgr Calkins : Mon premier commentaire est qu'un œcuménisme catholique authentique ne devrait jamais être considéré comme une simple affaire de consensus ou compromis même si c'est parfois l'impression que cela donne aujourd'hui. Si nous, catholiques, devons avoir un authentique amour chrétien envers nos frères séparés et respecter leurs points de vue, nous ne devons pas avoir moins d'amour et de respect pour La " foi catholique qui nous vient des apôtres ". C'est pourquoi je ne crois pas que nous devions permettre à nos frères séparés ou au "politiquement correct" de dicter la doctrine catholique ou de décider quand il est opportun de la proclamer.

KATH.NET : Mais est-ce qu'il ne paraît pas inutile, voire contre productif de promouvoir une définition de Marie comme Corédemptrice alors que la question soulève des objections à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église et que tant d'autres sujets semblent beaucoup plus importants ?

Mgr Calkins : Si le rôle corédempteur de Marie soulève des objections à l'intérieur de l'Église, je crois que c'est parce qu'il y a souvent eu une tendance inconsciente de la part des catholiques ces derniers temps à accepter le dogme luthérien fondamental du " Christ seul " sans reconnaître que la doctrine catholique a toujours maintenu la centralité et primauté absolues du Christ tout en ne niant pas la nécessité de la colla-boration de l'homme dans l'œuvre du salut. De plus, l'enseigne-ment catholique à partir des Pères apostoliques a clairement soutenu que personne n'a autant pleinement collaboré à l'œuvre de salut que Marie, la " Nouvelle Ève ".C'est là une " vérité salvatrice " qui en dit long du rôle de Marie dans l'économie du salut et dans nos vies. C'est une vérité qui explicite, à notre sujet, la valeur salvi-fique de la souffrance. Si d'autres sujets paraissent plus importants que ceux-ci, je crains que ce soit en réalité parce que nous avons perdu nos fondements philosophiques et théologiques et nous ne gardons pour seul repère que le pragmatisme "politique".
KATH.NET : Certains disent que le titre de Corédemptrice n'a plus été employé depuis Pie XII, et que les papes ne le mentionnent plus afin précisément de ne pas créer des malentendus avec les protestants ". Que répondez-vous à cela ?

Mgr Calkins : La première mouture du document qui allait finalement devenir le chapitre 8 de Lumen Gentium reconnaissait explicitement la légitimité du terme de Corédemptrice appliqué à Notre Dame, mais la formulation ne fut pas retenu pour ne pas causer des problèmes excessifs avec nos frères et sœurs protestants. Je crois que nous sommes libres de discuter la sagesse d'une telle approche. Le fait est que le chapitre 8 de Lumen Gentium accorde plus d'attention à la collaboration tout à fait unique de Marie dans l'œuvre de notre salut que tous les autres conciles œcuméniques réunis, même si le mot " Corédemptrice " n'a pas été employé !
Mais une clarification ultérieure s'impose aussi : le pape Jean-Paul II a parlé de Notre Dame en tant que Corédemptrice ou de son rôle corédempteur au moins six fois. Notamment lors de son l'homélie à Guayaquil, en Équateur, le 31 janvier 1985. Bien que certains mariologues qualifient tous ces emplois de " marginaux et dépourvus de poids doctrinal ", je me permets de ne pas partager leur point de vue et je trouve leur jugement étrangement en désaccord avec la déclaration de Lumen Gentium 25 sur le magistère ordinaire du pape.

KATH.NET : Pourquoi appuyez-vous une définition de Marie en tant que Corédemptrice ?

Mgr Calkins : J'appuie une telle définition parce qu'il s'agit, je le redis, d'une " vérité salvatrice" que l'Église de notre temps a particu-lièrement besoin d'entendre et d'assimiler. Ce n'est pas une vérité " nouvelle ", mais une vérité que l'Esprit Saint a mise en lumière avec toujours plus de précision au cours du dernier millénaire jusqu'aux allocutions du pape Jean Paul II (Cf. les audiences générales du 25 octobre 1995 et du 9 avril 1997).De toute évidence, ce fut un objet d'attention pour le Concile Vatican II et, comme c'est le cas pour tant d'autres thèmes conciliaires, nous commençons à peine à saisir la richesse de ce qui a été dit, en particulier grâce à l'enseignement du pape Jean-Paul II. Bien sûr, le terrain doit être préparé pour une telle définition et, au cours des dernières années, d'excellentes études ont été consacrées à ce sujet, notamment en anglais et en italien. Le professeur Mark Miravalle a déjà publié quatre volumes d'études, les Frères Franciscains de l'Immaculée à Frigento, de nombreuses monographies et les Frères Américains de l'Immaculée, deux volumes d'études spécialisées. Des études sur la collaboration de Marie à l'œuvre de la rédemption ont aussi commencé à paraître en d'autres lieux comme la faculté de théologie de Lugano en Suisse.

KATH.NET : Quels seraient, selon vous, les avantages d'une telle définition?

Mgr Calkins : S'il est vrai que Dieu a attribué à Marie un rôle unique dans l'œuvre de notre rédemption, il nous faut le reconnaître, le célébrer et en recueillir les bienfaits. Les quatre premiers dogmes marials (maternité divine, virginité perpétuelle, Immaculée Conception, Assomption) ont à faire avec la personne de Marie et se sont déployés d'une manière providentielle. Maintenant, je crois qu'il est temps de mettre en lumière son rôle de principal collaborateur humain à l'œuvre de notre rédemption, son rôle de Médiatrice dont la médiation unique découle totalement de celle du Christ (cf. Lumen Gentium 60), son rôle d'Avocate (après le Christ et l'Esprit Saint) qui ne cesse jamais d'intercéder pour ses enfants jusqu'à ce que le dernier d'entre eux soit conduit dans la patrie céleste (cf. Lumen Gentium 62). Plus nous prenons conscience de son rôle, plus nous pouvons en être enrichis. Je crois que les avantages, ne serait-ce que par rapport à la clarification de la doctrine catholique, seraient incalculables.














MARIE COREDEMPTRICE JPIIb










AMSTERDAM


LA DAME DE TOUS LES PEUPLES





Le 25 mars 1945, en la fête de l’Annonciation, la Vierge Marie apparaît à Amsterdam à Ida Peerdeman (décédée en 1996). C’est la première de 56 apparitions qui vont se succéder par intermittence, entre 1945 et 1959. Marie demande que la prière et l’image de la Dame et Mère de tous les Peuples préparent le monde au triple et dernier dogme marial, celui de Marie Corédemptrice, Médiatrice et Avocate. Marie promet que ce dogme portera au monde la vraie Paix. L’évêque diocésain, Mgr Punt, a reconnu le caractère surnaturel des messages de la Dame de tous les Peuples le 31 mai 2002.
La dévotion à la Dame de tous les Peuples ne se limite pas à la diffusion d'un nouveau titre marial ni d'une nouvelle prière mais elle vise aussi la construction d'une église internationale à Amsterdam et la proclamation d'un dogme qui définisse le rôle de la Vierge Marie dans le Plan du Salut, sa position de Corédemptice, Médiatrice et Avocate.
Le terme de Corédemptrice ne fait nullement ombrage à la médiation unique et universelle du Christ. Bien au contraire, il la désigne et la renforce. Il a son origine dans les temps les plus anciens de l'Eglise. Déjà, les Pères de l'Eglise en définissent le contenu dans leurs écrits. Il apparaît sous la plume de nombreux Papes et saints. De nos jours, Edith Stein, Maximilien Kolbe, Père Pio, Mère Teresa et Soeur Lucie de Fatima l'ont soutenu avec force. Jean-Paul II lui-même l'a employé en plusieurs occasions.

C'est en 1943 qu'on a mis pour la première fois le titre de Corédemptrice au centre de la pensée mariale et qu'on en a approfondi le sens. Or, les promoteurs en furent, ce qui ne manque pas d'intérêt, les évêques de Hollande, lorsque pendant la guerre, ils placèrent le peuple des Pays-Bas sous la protection de la Vierge Marie. Ils insistèrent en cette occasion, sur le fait que seul, le Christ est Médiateur entre Dieu et l'homme (cf. 1 Tm 2,5). Tout ce que donne Marie, vient de Lui. Elle est Médiatrice et trésorière des grâces de son Fils. Elle est Avocate auprès de son Fils. Mais elle est aussi Corédemptrice par le fait qu'elle a rendu possible l'œuvre de la Rédemption et en a partagé la charge (cf. Lc 1,38 ).
" La mission de Marie, d'après Jean-Paul II, vient du Dieu trinitaire Lui-même qui a voulu commencer et accomplir les grands mystères de l'histoire du salut avec la collaboration consciente et pleine de foi de son humble servante de Nazareth " (Extrait de l'allocution que le pape Jean-Paul II a tenue à Rome le 13 octobre 2000, lors du Colloque international de Mariologie). C'est ainsi que Marie est Icône de l'Eglise.
Un aspect particulier et actuel de la Rédemption est ainsi mis en lumière; c'est la participation de l'homme à la Rédemption, la réponse que nous lui donnons.Mgr J. M. Punt, évêque de Haarlem, l'exprime en ces termes : " En fait, tout homme est appelé à coopérer à la Rédemption opérée par le Christ et, comme saint Paul l'écrit, à compléter ce qui manque aux souffrances du Christ dans sa chair. L'ensemble des prières, des souffrances et des actions de l'homme peuvent avoir une valeur salvifique dans la mesure où on les unit au Christ par la foi et l'exemple de sa vie (cf. Le pape Jean-Paul II, Salvifici Doloris, No 25).
La Vierge Marie occupe en ce sens, une position unique : De par sa Maternité Divine, elle est de façon suréminente, unie à Lui, de Sa naissance à Sa mort. De par son Immaculée Conception, elle est en possession des perfections et de la liberté originelles, telles que de toute éternité, Dieu a voulu en revêtir l'homme. C'est pourquoi, elle a pu au nom de toute l'humanité, donner une réponse libre et totale à l'Amour et à la Rédemption de Dieu. Etant de même "l'associée du Sauveur ", elle fut destinée à parcourir avec le Christ, tout le chemin qu'Il suivait, jusqu'à la Croix (cf. Jn 19, 26-27).
Leurs Cœurs s'épanchaient l'un dans l'autre dans une même douleur. Le sacrifice de l'un était inséparable du sacrifice de l'autre, de leur temps comme du nôtre (cf. Lumen Gentium 58 ).
C'est pourquoi, le magistère de l'Eglise nous dit qu'elle fut élevée au ciel avec son corps et son âme, qu'elle aussi a été glorifiée. Cette union intime et cette souffrance corédemptrice sont à la base de sa mission universelle de Médiatrice et de Mère. "
Les quatre premiers dogmes marials étaient orientés sur la vie et la montée au ciel de la Vierge Marie. Le cinquième dogme à présent, prévoit de définir sa mission universelle dans le Plan de Dieu. "En effet, élevée au ciel, - comme le précisent les textes conciliaires - elle n'a pas déposé cette fonction salvifique, mais elle continue, par son instante intercession, à nous obtenir des grâces en vue de notre salut éternel" (cf. Lumen Gentium 62).
La corédemption et la médiation de Marie ne sont pas le produit de la pensée humaine mais sont le Dessein de Dieu, le désir profond du Père, du Fils et de l'Esprit Saint. En en proclamant solennellement le dogme, l'Eglise exprimerait sa libre adhésion à la Rédemption et glorifierait Dieu par l'acceptation de Son Plan de salut.
Proclamer ce dogme, donnerait à la Vierge Marie la possibilité de déployer pleinement la force inhérente à son titre et à sa maternité universelle en donnant aux hommes et au monde "la Grâce, la Rédemption et la Paix". Telle est la voie qui conduit à un nouveau "miracle de Cana" (cf. Jn 2,5), où la Vierge Marie touche le coeur de Son Fils et obtient en notre époque tragique, une venue toute particulière de l'Esprit-Saint. Telle est la porte qui s'ouvre sur une nouvelle évangélisation et un véritable oecuménisme en ce troisième millénaire.







MARIE COREDEMPTRICE Amsterdam







SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST,


FILS DU PÈRE,


ENVOIE À PRÉSENT TON ESPRIT SUR LA TERRE.


FAIS HABITER L’ESPRIT SAINT,


DANS LES CŒURS DE TOUS LES PEUPLES,


AFIN QU’ILS SOIENT PRÉSERVÉS DE LA CORRUPTION,


DES CALAMITÉS ET DE LA GUERRE.


QUE LA DAME DE TOUS LES PEUPLES,


QUI FUT UN JOUR MARIE,


SOIT NOTRE AVOCATE.


AMEN.





Amsterdam, le 11 février 1951.


Imprimatur - 01.07.1951


Approbatio devotionis publicae - 31.05.96


Constat de Supernaturalitate Apparitionum - 31.05.2002

Finalement, peut-on dire que le Saint Père a devancé la proclamation officielle du dogme de Marie Corédemptrice, en proclamant la fête eucharistique de Marie, Mère de l’Eglise, en vue de l’achèvement de l’oeuvre de rédemption ?

Voir par exemple les explications de Père Nathan sur le rôle de Marie dans l’Ascension (Fil : « si vous avez 10 minutes ») et sur l’importance de cette nouvelle fête eucharistique.

emma19
Contre la Franc Maconnerie

Féminin Messages : 301
Inscription : 04/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Père Nathan le Lun 3 Juin 2019 - 12:16

Il y a un saut  dans l'ordre de l'infaillibilité entre

Marie Mère de l'Eglise, Mémoire eucharistique universelle et obligatoire


et

Marie Médiatrice de toutes grâces en Proclamation Dogmatique  (comme Assomption1950 et ImmaculéeConception1854)


!!!
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4010
Age : 69
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par emma19 le Lun 3 Juin 2019 - 12:49

@Père Nathan a écrit:Il y a un saut  dans l'ordre de l'infaillibilité entre

Marie Mère de l'Eglise, Mémoire eucharistique universelle et obligatoire


et

Marie Médiatrice de toutes grâces en Proclamation Dogmatique  (comme Assomption1950 et ImmaculéeConception1854)


!!!

Merci mon Père pour votre réponse. Mais pourriez-vous svp nous expliquer la teneur de ce saut ?
En l’état actuel (fête de Marie Mère de l’Eglise, qui est un premier pas), pourquoi est-il indispensable que le dogme de Marie Corédemptrice soit infailliblement proclamé ? 
Et plus précisément : est-il indispensable que ce dogme soit proclamé pour que Jésus et Marie puissent achever l’oeuvre de la rédemption ? (Marie écrasant le mal et Jésus instaurant définitivement son royaume en chacun d’entre nous) ?
Est-ce que ce dogme est une condition préalable et nécessaire à l’entrée dans le monde nouveau (le royaume de Jésus Christ visible, effectif et accompli) ?

emma19
Contre la Franc Maconnerie

Féminin Messages : 301
Inscription : 04/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Joannes Maria le Lun 3 Juin 2019 - 20:17

Joannes Maria
Joannes Maria
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4077
Inscription : 19/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

MARIE COREDEMPTRICE Empty Re: MARIE COREDEMPTRICE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum