Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Dim 25 Nov 2012 - 14:17



Lettre de Ponce Pilate à son empereur Tiberius en l'an 32 (l'original du document se trouve dans les archives du Vatican):

A Tiberius Caesar.

Un jeune homme arriva en Galilée et, au nom de Dieu qui l’avait envoyé, prêcha une loi nouvelle: l’humilité. Au début, je pensais qu’il avait l’intention de fomenter une révolte parmi le peuple contre les Romains. Mes soupçons furent vite dis­sipés. Jésus de Nazareth parlait plus en ami des Romains qu’en ami des Juifs.

Un jour j’observai un jeune homme, parmi un groupe de gens, appuyé à un tronc d’arbre et qui parlait calmement à la foule qui l’entourait. On me dit que c’était Jésus. Il y avait une différence évidente entre lui et les gens qui étaient autour de lui. Ses cheveux clairs et sa barbe lui donnaient une appa­rence divine. Il avait environ trente ans et jamais auparavant je n’avais vu un visage aussi agréable et bienveillant. Quelle différence entre lui, avec son teint clair et ceux à la barbe noire qui l’écoutaient. Comme je ne voulais pas le déranger Je poursuivis mon chemin et demandai pourtant â mon secrétaire de se joindre au groupe et de l’écouter.

Plus tard, mon secrétaire me dit qu’il n’avait jamais lu, dans les oeuvres des philosophes, rien qui se puisse comparer aux enseignements de Jésus et qu’il ne voulait ni dévoyer le peuple, ni être un agitateur. Cette liberté sans limite provoqua les Juifs, qui étaient indignés; cela ne dérangeait pas les pauvres niais les riches et les puissants étaient irrités.

Plus tard, j’écrivis une lettre à Jésus, le convoquant pour une entrevue au Forum. Quand le Nazaréen parut, je faisais ma promenade matinale et, le regardant, je me sentis comme transpercé. Ses pieds semblaient liés au sol de marbre avec des chaînes de fer; je tremblais de la tête aux pieds comme un coupable, et pourtant Jésus était très calme.

Sans bouger, je restai quelques instants à regarder cet homme exceptionnel. Il n’y avait rien de déplaisant dans son apparence ni dans son caractère. En sa présence, j’éprouvais pour lui un profond respect. Je lui dis qu’il avait une aura autour de lui, et que sa personnalité avait une simplicité contagieuse qui le plaçait au-dessus de nos philosophes et de nos maîtres actuels. Il fit une grande impression sur nous tous, avec sa façon d’être plaisante, simple, humble et aimante.

Tels sont les faits, Digne Souverain, qui concernent Jésus de Nazareth et j’ai pris le temps de vous informer de cette affaire en détail. Mon opinion est que cet homme qui est capable de changer l’eau en vin, de guérir les malades, de ressusciter les morts, de calmer les mers, n’est pas coupable d’actes criminels. Comme d’autres déjà l’on dit, nous devons admettre qu’il est vraiment le fils de Dieu.

Votre obéissant serviteur, Ponce Pilate

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par carine le Dim 25 Nov 2012 - 14:53

Bonjour Gilles,

Cette lettre est étonnante. Si l'on se fie à la date, on en déduit que ce courrier s'adresse à l'empereur avant la crucifixion de Jésus et si tel est le cas,
cela veut dire que le sentiment profond de Ponce Pilate comme il le dit lui-même est que Jésus est vraiment le fils de Dieu.

Dans ce cas-là, cela veut dire aussi qu'il a préféré le lâche respect humain à la Vérité, qu'il a préféré sauver sa vie (en l'occurrence sa position, sa situation)
que la vérité dont il avait intimement connaissance.

Or, il est dit dans les évangiles : « celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera » Saint Luc 9, 22-25
Ou bien encore : « mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. » Matthieu 10:33

Aussi, cela laisse guère de place aux suppositions que nous pourrions, en tant qu’hommes, faire d’autant que son épouse est venu le prévenir, suite à un songe,
de ne pas se mêler de cette affaire et de ne pas condamner Jésus puis plus loin dans les évangiles, Pilate dit « se laver les mains » de cette condamnation.

En dernier ressort, Seul Dieu connaît le cœur des hommes, cœur qui peut changer jusqu’à son dernier souffle et à moins que Ponce Pilate se soit repenti de ses
actes et ai demandé grâce à Dieu, cela semble difficile d’imaginer qu’il puisse être sauvé.

Mais en l’état, personne ici-bas, à moins de révélations divines, ne pourrait répondre à cette question. Seul Dieu connaît la vérité.

carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par s153A8 le Dim 25 Nov 2012 - 15:57

Je pense que Ponce Pilate a pu etre sauve , comme PIERRE le disciple
qui a renie JESUS 3 fois.................
Ponce Pilate avait une epouse qui a surement prie pour lui................
il a surement eu du temps pour ce convertir................
Judas aussi aurait pu se sauver en demandant pardon......................
EN SUISSE ,IL y a une montagne qui s`appelle le Pilatus........legende ou realite ??
il parait , que c`est la que Ponce Pilate aurait fini ses jours dans le remord....................

s153A8
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1330
Inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par carine le Dim 25 Nov 2012 - 16:25

à moins que Ponce Pilate se soit repenti de ses actes

On sait très peu de choses sur Ponce Pilate, certaines appartiennent à la légende.
Le peu que j'ai pu trouvé :

Extrait du site : http://www.roma-quadrata.com/poncepilate.html
…. qu'il se rendit à Rome sur ordre du gouverneur de Syrie dont dépendait la Judée. Il faut se souvenir que maintenant c'était Caligula qui régnait et qu'il était très ami des princes de Palestine.
Il fut, alors, exilé à Vienne (Gaule) où il se serait suicidé ou aurait été exécuté. Un massif montagneux de la région porterait son nom pour rappeler cet évènement, il s'agit du mont Pilat. On connaît aussi une autre version de sa fin, celle-ci se rapproche beaucoup plus de la légende. Il aurait trouvé la mort à Rome et son corps aurait été jeté dans le Tibre ; on ne sait comment, son cadavre serait réapparu à Lucerne (Suisse) et fut enterré au pied du mont Pilatus, montagne dominant la ville.
Pour continuer dans les récits légendaires, on raconte qu'il se serait fait chrétien et qu'il mourut en martyr de sa nouvelle religion ; l'Eglise copte en a fait un saint ainsi que de sa femme tandis que l'Eglise orthodoxe n'honore que son épouse. Tertullien (un des pères de l'Eglise. 150-230) en fait un chrétien sur la fin de sa vie, il aurait eu connaissance d'une lettre de Ponce Pilate à Tibère dans laquelle il tentait d'expliquer le procès de Jésus. Un rapport existant sur la crucifixion du Christ est un thème revenant souvent dans la littérature du Bas-Empire. Selon Daniel Rops dans son livre « Jésus en son temps »1945, elle serait seulement citée dans l'évangile apocryphe de Nicomède.

Eléments pris sur Wikipedia
L'absence d'éléments historiques autres que les textes de Philon d'Alexandrie et Flavius Josèphe a permis des développements de légendes à son sujet, telle celle qui veut qu'il ait été exilé et se serait suicidé durant le règne de Caligula (entre 37 et 41 de notre ère). Pilate a été un saint inscrit au martyrologe des églises chrétiennes, statut qu'il a perdu aujourd'hui. Il aurait été martyrisé à Rome. Des traditions lui font trouver la mort à de nombreux endroits comme Rome, Vienne ou encore Lucerne où une montagne porte son nom.
L'Église éthiopienne orthodoxe ainsi que .... orthodoxe coptes vénèrent Ponce Pilate comme saint avec sa femme. Les Églises orthodoxes honorent seulement cette dernière sous le nom de Claudia Procula.

En conclusion : s'il s'est suicidé, désespérant comme Judas, de la Miséricorde de Dieu, il est perdu.
S'il s'est converti au christianisme, il est sauvé !

Dieu seul sait.

carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Dim 25 Nov 2012 - 16:29



(Photo ci-dessus : Claudia Procula (Claudia Gerini) dans le film "La Passion du Christ" de Mel Gibson)

Claudia Procula

épouse de Ponce Pilate, patricienne romaine, sympathisante

Cette patricienne romaine appartient à la famille impériale (voir ci-dessous la notice de Jean-François Lavère) : "J'appartiens à la gens Claudia. J'ai plus de pouvoir que tous les grands d'Israël car, derrière moi, il y a Rome" (Tome 5, chapitre 61). La famille impériale appartient à cette Gens Claudia. "Une dame qui a de grands pouvoirs" confirme un centurion.

Ponce Pilate, son mari, lui doit probablement sa situation. Ses origines expliquent sans doute qu’elle ne réside pas à Rome comme habituellement les femmes de procurateur, mais en Palestine.

Elle rencontre Jésus dès la première année de sa vie publique (novembre 27) à l'occasion d'un miracle (
Tome 2, chapitre 83), puis le retrouve à Césarée Maritime, le port romain de Palestine où Jésus parle aux galériens et appelle la pitié des romains (Tome 3, chapitre 14, page 53).

Touchée par les actes et les paroles de Jésus qu'elle tient pour "un sage, un grand philosophe", elle en parle dans le petit cercle des nobles romaines qui l'accompagne. Elle s'invite même, avec ce groupe, à un banquet de charité que Jésus donne à Jérusalem, dans le Palais de
Jeanne de Chouza
, une princesse juive.

Pour Claudia cependant la gloire du royaume céleste que prêche Jésus servira la puissance de Rome. Sans le savoir, elle prophétise ainsi la Rome chrétienne : "Grandes, vraiment grandes seront Rome et la Terre, quand elles mettront ce Nom sur leurs enseignes et quand son signe sera sur les étendards et sur les temples, sur les arches et les colonnes" (Tome 5, chapitre 61
).

Elle demande à Judas de l’avertir en cas de problème, mais par des propos ambigus sur la royauté imminente de Jésus, Judas lui fait craindre un complot contre Rome. Elle doute : "Elle en a été si profondément choquée qu'elle a douté de Toi et de la sainteté de ta doctrine. Pour l'instant tu lui parais un rebelle, un usurpateur, avide, faux... Elle veut de Toi une réponse immédiate" rapporte Jeanne de Chouza (
Tome 6, chapitre 89), mais les explications de Jésus la rassure et plus encore ses miracles dont celui qui reforme une langue, pourtant coupée, d'un de ses esclaves, Calliste : "Tu es vraiment le Juste que je pressentais ... personne, sauf Toi, ne peut faire renaître un mort (Lazare) et rendre des yeux à un aveugle (Sidoine)" (Tome 8, chapitre 24
).

C'est donc tout naturellement qu'elle tente d'influencer son mari au moment du procès de Jésus comme le rapporte
Matthieu 27,19, mais la lâcheté de Ponce Pilate précipite la séparation du couple : "Claudia est repartie de Jérusalem deux jours après le sabbat et, dit-on, indignée, effrayée même de rester près de son mari... Claudia sépare sa responsabilité de celle de son mari. Car elle lui avait dit de ne pas poursuivre le Juste, car il valait mieux être persécuté par les hommes que par le Très-Haut dont le Maître était le Messie" (Tome 10, chapitre 16
).

Elle se retire, sous la garde du centurion
Longin, celui du Calvaire, dans la garnison romaine de Césarée Maritime avec le noyau de romaines réuni par une même admiration, voire une foi en Jésus.


Caractère et aspect

Une femme "très belle, sur les trente ans". Grande, mince, de haute taille. Son visage régulier et sérieux a des "yeux doux et pourtant impérieux" (Tome 8, chapitre 24).

Parcours apostolique

Elle chemine, comme le groupe des romaines sur le chemin de la foi : "Claudia croit au Nazaréen. Pour elle il est plus grand que tout autre homme."(Tome 8, chapitre 10). Peu de temps avant la Passion, Valeria, une romaine récemment convertie, précise à Jésus : "Après moi, (Claudia) est celle qui suit de plus près ta doctrine et t'honore davantage" (Tome 8, chapitre 44).

Source: "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta


********************************************************************************************************************************************************************



Qui était Ponce Pilate ?

Ponce Pilate a occupé la charge de préfet de la province romaine de Judée, de 26 après Jésus–Christ à 36 ou au début de 37 apr. J.–C. Sa juridiction s’étendait aussi à la Samarie et à l’Idumée. Nous ne savons rien de sûr concernant sa vie avant ces dates. Le titre de sa fonction était celui de praefectus, comme pour ceux qui ont rempli la même charge avant l’empereur Claudius, ce que confirme une inscription retrouvée à Césarée.

Le titre de procureur, que des auteurs anciens utilisent pour désigner sa fonction est un anachronisme. Les Évangiles se réfèrent à lui avec le titre générique de « gouverneur ». En tant que préfet, il lui revenait de maintenir l’ordre dans la province et de l’administrer au plan judiciaire et économique. Par conséquent, il devait être à la tête de l’appareil judiciaire (il agit bien ainsi dans le procès de Jésus) et percevoir tributs et impôts pour subvenir aux nécessités de la province et de Rome.

Nous n’avons pas de preuve directe de cette dernière fonction, même si l’incident de l’aqueduc, que relate Flavius Josèphe (voir plus loin) en est sûrement une conséquence. En outre, on a retrouvé des pièces de monnaie, battues à Jérusalem, dans les années 29, 30 et 31, qui ont sans doute été frappées sur ordre de Pilate. Mais ce préfet est passé à l’histoire surtout parce que c'est lui qui a ordonné l’exécution de Jésus de Nazareth. Par l’ironie du sort, son nom figure dans le symbole de la foi chrétienne : « Il a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli… »

Ses relations avec les Juifs, selon Philon et Flavius Josèphe, n’étaient pas bonnes du tout (l'information sur Pilate figure cher Philon, Légation à Caïus, 299-306 et Flavius Josèphe, Antiquités juives 18, 55-62 ; La guerre des Juifs 2, 169-177). D’après Josèphe, les années de Pilate furent fort turbulentes en Palestine tandis que Philon affirme que le gouverneur se caractérisait par « sa vénalité, sa violence, ses vols, ses assauts, sa conduite abusive, ses fréquentes exécutions des prisonniers qui n’avaient pas été jugés, et sa férocité sans bornes » (Légation à Caïus 302).


Même si l’intentionnalité et la compréhension propres à ces deux auteurs affecte probablement ces appréciations, la cruauté de Pilate, comme le suggère Luc 13, 1, où est mentionné l’incident de Galiléens, dont le gouverneur mêla le sang à celui de leurs sacrifices, ne semble pas faire de doute. Josèphe et Philon rapportent aussi que Pilate introduisit à Jérusalem des emblèmes en l’honneur de Tibère, ce qui provoqua une grande agitation au point qu’il dut les transférer à Césarée. Joseph raconte ailleurs que Pilate utilisa les fonds sacrés pour construire un aqueduc. Cette décision provoqua une révolte qui fut réprimée dans le sang. Certains pensent que c’est là l’épisode qui se trouve rapporté dans Luc 13, 1.

Un dernier fait rapporté par Josèphe est la violente répression des Samaritains au mont Garizim, vers 35. Après quoi, les Samaritains envoyèrent une légation auprès du gouverneur de la Syrie, Lucius Vitellius, qui suspendit Pilate de ses fonctions. Ce dernier fut rappelé à Rome pour s’expliquer, mais il arriva après la mort de Tibère (Antiquités juives 18, 85-89). Selon une tradition reprise par Eusèbe, il tomba en disgrâce sous le règne de Caligula et finit par se suicider.

Par la suite différentes légendes ont vu le jour à son sujet. Certaines lui attribuent une horrible fin dans le Tibre ou à Vienne (France), tandis que d’autres (surtout les Actes de Pilate qui, au moyen âge, faisaient partie de l’Évangile de Nicodème) le présentent comme un converti au christianisme avec sa femme Procula, qui est vénérée comme sainte par l’Église orthodoxe en raison de sa défense de Jésus (Matthieu 27, 19).




Pilate lui-même est rangé parmi les saints de l’Église éthiopienne et et de l'Église copte. Cependant, par-delà ces traditions qui, à l’origine, reflètent la volonté d’atténuer la culpabilité du gouverneur romain au temps où le christianisme éprouvait des difficultés à se frayer la voie dans l’empire, la figure de Pilate que nous connaissons par les Évangiles est celle d’un personnage indolent, qui n’ose pas faire face à la vérité et préfère contenter la foule.
Sa mention dans le Credo, malgré tout, est d’une grande importance parce qu’elle nous rappelle que la foi chrétienne est une religion historique et non un programme éthique ou une philosophie.

La rédemption s’est réalisée en un lieu concret du monde, la Palestine, à un temps précis de l’histoire, c’est-à-dire lorsque Pilate était préfet de Judée.


Source: fr.be.opusdei.org

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Lun 26 Nov 2012 - 4:01

Aux alentours de l'an 30 APJC, Jésus est livré pour blasphème antijudaïque par le Sanhédrin (tribunal rabbinique) à Ponce Pilate / Pontivs Pilatvs, procurateur de l'Empire Romain et préfet de Judée de l'époque.
Le peuple, chapeauté par le Sanhédrin, demande à ce que Jésus soit crucifié ; Ponce Pilate, qui cherche à faire respecter la vox populi et éviter une émeute, après avoir condamné Jésus aux coups de fouet, va alors accepter la crucifixion tout en "s'en lavant les mains".


<iframe frameborder="0" width="480" height="360" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/xglfcq"></iframe><br /><a href="https://www.dailymotion.com/video/xglfcq_jesus-devant-ponce-pilate_webcam" target="_blank">Jésus devant Ponce Pilate</a> <i>by <a href="https://www.dailymotion.com/Ricard-51" target="_blank">Ricard-51</a></i>

Jésus dit à Pilate : "C’est pourquoi, l’homme qui m’a livré à toi est plus coupable que toi. Dès ce moment, Pilate cherchait un moyen de relâcher Jésus." (Jean 19:11-12)
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

la lettre de Ponce Pilate

Message par cj le Sam 16 Fév 2013 - 20:13

C est une lettre impressionnante, elle est justificative pour épargner le Christ , mais l ordre humain est ce qu il est et sera toujours écraser le plus faible pour se remonter et obtenir louange monter en grade , c est que Ponce Pilate , savait qu il perdrait tout en épargnant le Christ , tu peux comparé le jugement de Barabas et le Christ , il le savait , il s en n est laver les mains grâce à la lois de la Pâques d épargner un condamner , et encore là il avait la seconde chance de l épargner ,

Je ne peux en juger de tout cela , mais il sera épargner de Dieu car la Loi de Dieu n est pas La loi de l homme. et il en n est ainsi . Marie-madeleine a eu son pardon et Ponce-Pilate a avouer la reconnaissace que le Christ fût le sauveur de l humanimiter, Computer Angel
avatar
cj
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 322
Localisation : quebeccanada
Inscription : 12/07/2012

http://bell.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Sam 16 Fév 2013 - 20:55

@cj a écrit: C est une lettre impressionnante, elle est justificative pour épargner le Christ
Je ne peux en juger de tout cela , mais il sera épargné de Dieu car la Loi de Dieu n est pas La loi de l homme. et il en n est ainsi . Marie-madeleine a eu son pardon et Ponce-Pilate a avouer la reconnaissance que le Christ fût le sauveur de l'humanité

Je suis de votre avis "cj"... Je crois sincèrement que Ponce Pilate a été pardonné par Jésus et qu'il vit maintenant au Ciel. Du moins, c'est mon humble opinion. Smile

Cette lettre de Pilate à César démontre bien qu'il aimait Jésus, même si par lâcheté il L'a livré. Sad

Il n'y a que la Sainte Trinité qui peut juger l'âme d'une personne. thumright

Fraternellement...

Gilles.
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Dim 17 Fév 2013 - 14:35

<iframe width="420" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/qlJ2FmTPX-8" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Dim 24 Mar 2013 - 20:42



Très intéressant à lire même si ce document n'est pas canonique...

Cliquer sur ce lien :

Actes de Pilate



Bonne lecture !

Fraternellement...

Gilles.
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Mar 26 Mar 2013 - 15:17



Jésus aurait partagé son dernier repas avec Ponce Pilate !

C'est une version passablement chamboulée et inédite de la Semaine Sainte que livre un manuscrit égyptien vieux de 1200 ans. Écrit en langue copte, il révèle en effet que le préfet romain de Judée Ponce Pilate, connu pour avoir ordonné la mort de Jésus, aurait partagé un repas avec lui le vendredi Saint, soit juste avant sa crucifixion. Mieux encore: il aurait carrément offert de sacrifier son fils unique à la place du Christ, révèle le site LiveSciences</A>.

Le manuscrit copte place en outre l'arrestation de Jésus un mardi, et non pas le jeudi soir, un événement commémoré aujourd'hui par le Jeudi saint. Cette chronologie revisitée fait donc que Jésus aurait partagé son dernier repas avec Ponce Pilate et non pas avec ses disciples, comme l'affirme la Bible aujourd'hui.

Le baiser de Judas également expliqué

Le texte, attribué à Saint Cyrille de Jérusalem qui vécut au IVe siècle, explique aussi le célèbre baiser de Judas qui a permis l'arrestation de Jésus. Le disciple l'aurait embrassé pour l’identifier car ce dernier avait la capacité de changer d’apparence. Une simple description du Christ aux soldats romains n'aurait donc servi à rien.

«La découverte de ce texte ne signifie pas que ces événements se sont produits, mais plutôt que certaines personnes de l'époque semblent avoir cru en eux», a déclaré Roelof van den Broek, de l'Université d'Utrecht aux Pays-Bas, qui a publié la traduction dans le récent livre «Pseudo-Cyril of Jerusalem on the Life and the Passion of Christ».

Ponce Pilate, un saint pour certains

Pour le chercheur néerlandais, bien des récits apocryphes sur Ponce Pilate sont connus depuis l'Antiquité mais c'est la première fois qu'un texte évoque que celui-ci aurait proposé de sacrifier son fils. «Dans les églises coptes et éthiopiennes, Ponce Pilate est considéré comme un saint, ce qui explique le portrait sympathique du manuscrit», a rappelé Roelof van den Broek à LiveSciences.

En effet, pour beaucoup, Ponce Pilate était un homme droit, humain et excellent fonctionnaire de Rome. Il aurait fait tout ce qu'il pouvait pour épargner Jésus, proposant le pire criminel qu'il avait sous la main, Barabbas, pour que la foule réclame la libération du Christ, innocent, à la place. Mais rien n'y a fait. En outre, il se serait converti en secret au christianisme, sous l'influence de sa femme Claudia Procula.

Le manuscrit copte, acheté en 1911 par le financier américain J.P. Morgan, a été découvert en 1910 au monastère Saint-Michael dans le désert égyptien. Il est aujourd’hui visible au Morgan Library and Museum à New York.



avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par pax et bonum le Mar 26 Mar 2013 - 19:00

Bonsoir.

D'abord celui qui a livré Jésus en premier n'est pas Pilate mais Judas.

Dans les Evangiles,les condamnations de Jésus ne sont jamais éternelles ou absolues.

Losque jésus s'adresse à Pilate,il dit que celui qui l'a livré(donc Judas) a commis un péché plus grand que lui.

Mais seul le péché contre l'Esprit ne connait pas de rémission.
Judas a-t-il commis le péché contre l'Esprit?...ou contre le Fils?

Il a été séduit par le gain,a perdu la foi,s'est laisser corrompre par les pharisiens ou prêtres du Temple...pour terminer par un suicide,signe d'un remord insurmontable.Ce sont des péchés contre le Fils.

Tandis que les pharisiens ont péché contre l'Esprit,par leurs pièges,leurs calculs et leur refus absolu de croire.

A+
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6235
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Mer 27 Mar 2013 - 14:25

@pax et bonum a écrit: celui qui a livré Jésus en premier n'est pas Pilate mais Judas.

Bonjour "pax et bonum" ! sunny

Je me dois de vous contredire, car c'est d'abord Ponce Pilate qui a livré Jésus au peuple juif et aux autorités religieuses suite à leur demande.

Ensuite, quelques jours après c'est Judas Iscariot qui trahissait Jésus en le livrant aux chefs religieux.

Perso, je crois que Jésus a du pardonner à Ponce Pilate car ce dernier éprouvait des remords, quand sa femme Claudia Procula le supplia de ne pas faire mourir Jésus.

Fraternellement...

Gilles.
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Alouette le Mer 27 Mar 2013 - 15:32

@pax et bonum a écrit:Bonsoir.

D'abord celui qui a livré Jésus en premier n'est pas Pilate mais Judas.

Dans les Evangiles,les condamnations de Jésus ne sont jamais éternelles ou absolues.

Losque jésus s'adresse à Pilate,il dit que celui qui l'a livré(donc Judas) a commis un péché plus grand que lui.

Mais seul le péché contre l'Esprit ne connait pas de rémission.
Judas a-t-il commis le péché contre l'Esprit?...ou contre le Fils?

Il a été séduit par le gain,a perdu la foi,s'est laisser corrompre par les pharisiens ou prêtres du Temple...pour terminer par un suicide,signe d'un remord insurmontable.Ce sont des péchés contre le Fils.

Tandis que les pharisiens ont péché contre l'Esprit,par leurs pièges,leurs calculs et leur refus absolu de croire.

A+

Très intéressantes réflexions pax et bonum Smile merci Rend grâce

Alouette
Avec Saint Benoit

Messages : 101
Age : 42
Localisation : Midi-Pyrénées
Inscription : 25/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Mer 27 Mar 2013 - 15:41



@Gilles a écrit:
@pax et bonum a écrit: celui qui a livré Jésus en premier n'est pas Pilate mais Judas.

Bonjour "pax et bonum" ! sunny

Je me dois de vous contredire, car c'est d'abord Ponce Pilate qui a livré Jésus au peuple juif et aux autorités religieuses suite à leur demande.

Ensuite, quelques jours après c'est Judas Iscariot qui trahissait Jésus en le livrant aux chefs religieux.

Perso, je crois que Jésus a du pardonner à Ponce Pilate car ce dernier éprouvait des remords, quand sa femme Claudia Procula le supplia de ne pas faire mourir Jésus.

Fraternellement...

Gilles.
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Michael le Mer 27 Mar 2013 - 16:41

@Gilles a écrit:Bonjour "pax et bonum" ! sunny

Je me dois de vous contredire, car c'est d'abord Ponce Pilate qui a livré Jésus au peuple juif et aux autorités religieuses suite à leur demande.

Ensuite, quelques jours après c'est Judas Iscariot qui trahissait Jésus en le livrant aux chefs religieux.

Fraternellement...

Gilles.
Bonjour Gilles!!!
Judas a trahi et livré Jésus avant que Ponce Pilate le livre au peuple juif.

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5206
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par pedroso le Mer 27 Mar 2013 - 17:51

@pax et bonum a écrit:
D'abord celui qui a livré Jésus en premier n'est pas Pilate mais Judas.
Dans les Evangiles,les condamnations de Jésus ne sont jamais éternelles ou absolues.
Losque jésus s'adresse à Pilate,il dit que celui qui l'a livré(donc Judas) a commis un péché plus grand que lui.
Mais seul le péché contre l'Esprit ne connait pas de rémission.
Judas a-t-il commis le péché contre l'Esprit?...ou contre le Fils?
Il a été séduit par le gain,a perdu la foi,s'est laisser corrompre par les pharisiens ou prêtres du Temple...pour terminer par un suicide,signe d'un remord insurmontable.Ce sont des péchés contre le Fils.
Tandis que les pharisiens ont péché contre l'Esprit,par leurs pièges,leurs calculs et leur refus absolu de croire.
A+


On est tous d'accord pour dire que Judas l'Iscariote a livré Jésus aux mains des chefs religieux du sanhédrin composés essentiellement de sadducéens et de pharisiens même s'ils sont opposés sur des points de dcotrines juives telle que la résurrection par exemple. La volonté de faire mourrir Jésus est venue d'eux et sans doute d'un certains nombres de gens payés ou soudoyés pour simuler une population en colère contre le Christ.
Je crois aussi que les deux personnages l'ont livré mais pas de la même façon. Judas a livré Jésus par trahison. Il croyait que Jésus venait chasser l'occupant romain. Grande sans doute fut sa désillusion, grande aussi fut sa trahison. Ce n'est pas l'argent qui l'a motivé, c'est l'incompréhension du message de Jésus.
Pilate livre Jésus par peur des émeutes de la part des juifs ou lâcheté. Il y a eu des précédents d'émeutes je crois sous hérode le Grand père d'Hérode Antipas. Il est clair que Pilate ne voulait pas non plus être mal vu de césar fatigué certainement des troubles dans cette régions.
De toute façon les raisons ne sont pas les mêmes. La trahison de Judas est plus grave car il a connu Jésus dans l'intimité amical et fraternel. Il a trahit l'amour du Christ.
Je ne sais pas si ce sont des péchés contre le Fils ou l'esprit. Je ne vois pas bien la différence car le résultat est le même : la CROIX !

P+
avatar
pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par pax et bonum le Mer 27 Mar 2013 - 19:48

Oui,chronologiquement,il y a eu la sainte Cène et judas est parti au moment de la bouchée de pain.Mais auparavant,il est certain qu'il avait déjà passé un contrat avec les juifs du sanhédrin.
Puis,au Jardin des oliviers,Judas arrive avec quelques soldats et livre Jésus par un baiser.C'est le soir et Jésus passe la nuit en prison.(on visite ce cachot à Jérusalem).
Ce n'est que le lendemain que Jésus comparait devant Hérode et Pilate;
Mais il n'y a pas eu deux renégats mais trois,à des niveaux de gravité différents.
St Pierre a renié Jésus,cela lui a été pardonné.
Pilate,plus gravement mais avec le doute:"qu'est-ce que la Vérité?"
Et Judas encore plus gravement.
On ne peut pas affirmer qu'il est damné.

A+
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6235
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Invité le Mer 27 Mar 2013 - 20:33

Clairement non, il brule en enfer pour l'éternité.









Je rigole, c'est juste pour rire un peu. Tout le monde peut être sauvé. On peut avoir quelques tracas de çi de là, Ponse Pilate peut avoir fait un acte qui a changé le destin de beaucoup et le sien mais je pense qu'il a été sauvé.

Si ce n'est pas par une personne ce doit être par Dieu.

Je crois que l'enfer est une vision mentale extériorisée qui n'a aucune existance aux yeux de Dieu, c'est juste un monde d'illusions.

L'illusion de la solitude, de la maladie, des inquiétudes, de la supériorité, du mépris et autres.

Croire que l'enfer existe c'est vivre dans sa tête et vivre dans sa tête c'est vivre dans l'illusion.

Perso mon seul enfer c'est d'avoir autorisé à un autre d'avoir une emprise sur moi. Comme David qui veut que Goliath lui soit soumis.

Je ne suis soumis ni à David, ni à Goliath, si je dois être soumis c'est à Dieu uniquement.

En y réfléchissant un peu plus, chacun à une mission donnée par Dieu à notre naissance, il faut s'en rapeler.
Ponse Pilate avait la sienne et je pense que Jésus lui a pardonné et il le protège.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Michael le Jeu 28 Mar 2013 - 14:38

georgesp a écrit:
Je crois que l'enfer est une vision mentale extériorisée qui n'a aucune existance aux yeux de Dieu, c'est juste un monde d'illusions.

L'illusion de la solitude, de la maladie, des inquiétudes, de la supériorité, du mépris et autres.

Croire que l'enfer existe c'est vivre dans sa tête et vivre dans sa tête c'est vivre dans l'illusion.

Les hommes d’aujourd’hui ne croient plus à l’existence de l’enfer. Ils se sont échafaudé un au-delà à leur convenance et tel qu’il soit moins terrorisant pour leur conscience, qui mérite bien des châtiments. Disciples plus ou moins fidèles de l’Esprit du Mal, ils savent bien que leur conscience reculerait devant certains méfaits, s’ils croyaient réellement à l’enfer comme la foi l’enseigne. Ils savent que leur conscience, une fois leur méfait commis, ferait retour sur elle-même et trouverait le repentir dans le remords ou dans la peur et, grâce au repentir, la voie pour revenir à moi.

Leur malice, instruite pas Satan dont ils sont les serviteurs ou les esclaves (suivant leur adhésion aux volontés et aux suggestions du Malin) ne veut pas de tels reculs et de tels retours sur soi. Par conséquent, l’homme abandonne la foi à l’enfer tel qu’il est réellement et s’en fabrique un autre — si du moins il s’en fabrique un —, qui n’est en fait qu’une pause pour prendre son élan vers d’autres élévations futures.
http://www.maria-valtorta.org/Quaderni/440115.htm#Enfer

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5206
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Ven 29 Mar 2013 - 13:27



Claudia Procula l'épouse de Ponce Pilate

La femme de Pilate apparaît dans l’Evangile de Matthieu ( XXVII , 19 ). L'auteur y signale que, lorsque Pilate demanda aux Juifs de choisir entre Jésus et Barrabas, l’homme qu’ils voulaient sauver, la femme de Pilate prit la défense de Jésus auprès de son époux. Elle lui fit dire : « Qu’il n’y ait rien entre toi et ce juste ; car aujourd’hui j’ai beaucoup souffert en songe à cause de lui. »

Matthieu ne nous dit rien de plus sur cette mystérieuse intervenante, qui n’est pas nommée. Quant aux autres évangiles, ils ne parlent pas même de cet épisode.

Pour que la femme de Pilate nous paraisse un peu moins "impersonelle", il faut aller du côté des textes apocryphes. Plusieurs de ceux-là donnent en effet un nom à l’épouse du préfet de Judée. Originellement composé en grec dans les années 320-380, l’Evangile de Nicodème (qui évoque le même épisode que celui rapporté par Matthieu) l'appelle Claudia Procula.

Qui était-elle ?


L’intervention positive de Claudia Procula en faveur de Jésus lors de son procès a pu faire écrire à plusieurs historiens qu’elle était, très certainement, une chrétienne convertie en secret. L’hypothèse est séduisante. On peut la confirmer à la lecture de certains textes apocryphes. Dans "Le Livre du Coq" (Ve siècle), Claudia Procula se dit prête à mourir pour le Christ et celui-ci la félicite pour la grandeur de sa foi. Elle est donc, très clairement ici, une disciple du Christ.

Voici pour ce qui est de sa foi, telle qu'elle apparaît ou transparaît dans les textes.

Quant à ses origines, son nom les éclaire partiellement. L’onomastique romaine (la science des noms propres) repose sur l’usage de "tria nomina". Les romains avaient trois noms placés les uns à la suite des autres : le praenomen (l’équivalent de notre prénom ), le nomen (qui est le gentilice), et le cognomen (le surnom, à l’origine personnel puis s’appliquant à une branche de la gens…). Les historiens romains n’ont en général mentionné que le nomen et le cognomen, voir uniquement le cognomen. La femme de Pilate, lorsque elle est mentionnée par les apocryphes, répond tour à tour à ces deux cas de figures, tantôt appelée Claudia Procula, tantôt simplement Procula ou Procla.

Connaître le nom de la femme de Pilate est une information précieuse : son nom nous signale en effet que Procula, ou Procla, appartenait à la gens Claudia, dont les empereurs Tibére et Claude sont deux des plus illustres représentants !

La gens est une famille au sens "large", regroupant toutes les personnes descendant, par leur composante masculine, d’un ancêtre commun. A cause de ce lien les membres d'une même gens possédaient certains biens en commun – dont un cimetière – et ils se réunissaient pour exécuter des rites religieux spécifiques à leur « famille ».

On devine ainsi, à travers le nom de Claudia, ses nobles origines. De celles-ci nous parle également un apocryphe compilant une série de lettres censées avoir été écrites par Claudia à destination d'une amie nommée Fulvia Hersila.

Il est ardu de dater cet apocryphe. Une version en fut publiée en 1886 dans "La Semaine Religieuse de Carcassonne", laquelle présente le texte comme une lettre ayant "été trouvée parmi d’anciens manuscrits, et conservée avec soin comme ayant été écrite de la main même de la femme de Pilate ". Un autre ensemble, similaire si ce n’est qu’il comporte quelques variantes, est composé de trois parchemins qui auraient été, de leur coté, traduits à partir d’un manuscrit latin découvert dans un monastère à Bruges, puis tranféré aux Archives du Vatican. Après sa découverte, plusieurs versions en ont circulé. Madame de Maintenon (1635-1719 ) en possédait une, qu’elle lisait chaque Vendredi Saint. Dans plusieurs communautés monastiques d’Europe, la lecture de l’ensemble se faisait lors de chaque Jeudi Saint.

Cet apocryphe affirme que Claudia Procula était née à Narbonne (Narbo Marcius) dans l'Aude. Alors qu'elle évoque sa jeunesse, Claudia Procula y note : « Je ne te parlerai pas de mes premières années passées à Narbonne sous l’égide de mon père et sous la garde de ton amitié . »

Cette donnée, si elle peut surprendre, est en accord avec la réalité historique. Fondée en 118 avant J.C. Narbo Martius est la plus ancienne colonie romaine établie hors d’Italie. Elle accueillit à sa création 2000 à 3000 colons. Les inscriptions trouvées à Narbonne et des sources littéraires diverses ont ainsi permis d’établir qu’environ trois habitants de Narbo Martius sur quatre portaient un nom originaire de la Péninsule italienne.

Cette origine gauloise de Claudia Procula expliquerait son retour sur le territoire gaulois. La venue de Claudia Procula sur le sol gaulois est au centre de nombreuses traditions, notamment très ancrées dans le massif du Pilat, qui tirerait son patronyme de la venue de Ponce Pilate et de son épouse en ses envirrons immédiats ! Les lettres attribuées à Claudia, quant à elles, ne parlent pas d'une venue en Gaule, mais bien d'un retour...

Aussi minimes soient-elles, les informations dont nous disposons sur Claudia Procula nous laissent ainsi envisager qu'elle joua un rôle majeur dans les événements qui suivirent la mort de Jésus. Il est indéniable que c'est elle qui, par ses origines comme par ses relations, explique la venue de Marie-Madeleine dans le sud de la France après sa rencontre avec l'empereur Tibère à Rome. Mais ceci est une autre histoire, enfin, façon de parler...

Source: regardsdupilat.free.fr

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Dim 13 Avr 2014 - 23:07

2014-04-13 Radio Vatican


Photo Le Pape François salue la foule, place Saint-Pierre, à l'issue de la messe des Rameaux

Pape François: Sommes-nous comme Judas, comme Ponce Pilate, ou comme Simon de Cyrène ?

(RV) Quelque 100 000 personnes massées sur la place Saint-Pierre de Rome ont assisté à la célébration solennelle du Dimanche des Rameaux, présidée par le Pape François. Cette fête coïncidait avec la 29° Journée diocésaine de la Jeunesse. A la fin de la messe, un groupe de jeunes Brésiliens a remis la Croix des JMJ aux jeunes Polonais qui la porteront en pèlerinage jusqu’à Cracovie. L’occasion pour le Saint-Père d’annoncer que Jean-Paul II sera désormais le grand patron des JMJ, et de confirmer que le 15 août prochain il rencontrera les jeunes Asiatiques en Corée du Sud.

Dans une homélie entièrement improvisée, le Pape François a analysé l’attitude des personnages de la Passion de Jésus en invitant les fidèles à s’interroger sur eux-mêmes, sur leur attitude à l’égard de Jésus ; à se demander où est leur cœur et auquel de ces personnages ils ressemblent. Aux pharisiens et docteurs de la loi, qui avaient décidé d’éliminer Jésus ? A Judas, qui fait semblant de l’aimer et le livre pour trente deniers ? Aux disciples qui ne comprennent rien et s’endorment alors que Jésus souffre ? A celui d’entre eux qui prétend tout résoudre par l’épée ? Ou bien aux femmes courageuses qui souffrent en silence ? Qui suis-je devant Jésus qui souffre ?

Ma vie est-elle endormie ?

Le Souverain Pontife n’a pas lu le texte distribué à l’avance. Sur un ton lent et grave, il a pointé du doigt ces dirigeants qui improvisent un tribunal, cherchent des faux témoins et qui pensent ainsi sauver le peuple ; il a évoqué Ponce Pilate qui, face à une situation trop difficile, s’en lave les mains ; la foule qui ne sait pas au juste si elle participe à une réunion religieuse, à un jugement, ou à un cirque et qui choisit Barabbas ; les soldats qui s’amusent à humilier Jésus.

Mais parmi les personnages de la Passion, il a cité aussi Simon de Cyrène qui rentrait du travail fatigué mais qui a eu la bonne volonté d’aider le Seigneur à porter la croix ; Joseph le disciple caché qui porte le corps de Jésus avec amour pour lui donner une sépulture ; les deux Marie qui se tiennent à la porte du sépulcre. Sommes-nous capables d’exprimer notre joie et de louer Jésus, ou prenons-nous nos distances, s’est-il encore interrogé, ma vie est-elle endormie ? Le Pape François a souhaité que ces questions accompagnent les fidèles pendant toute la semaine.

On a prié en français pour les chrétiens persécutés

La liturgie avait commencé par la traditionnelle bénédiction des palmes tressées venues comme chaque année des villes italiennes de San Remo et Bordighera : 3000 palmes confectionnées selon une très ancienne tradition locale. La palme réservée au Saint-Père symbolisait la Sainte Trinité. Les oliviers et les fleurs qui ornaient la place avaient été offerts par la région italienne des Pouilles. Un espace aménagé autour de l’obélisque évoquait l’accueil du Christ à Jérusalem. La crosse utilisée par le Pape François avait été spécialement réalisée en bois d’olivier par les détenus de la prison de San Remo.

Pendant la prière des fidèles, on a prié en français pour ceux qui sont persécutés à cause de leur foi, afin que le Seigneur soutienne la fidélité et la modération des chrétiens durant l’épreuve. On a par ailleurs prié en chinois pour la paix entre les peuples et la justice dans le monde. A la fin de la célébration, le Pontife a longuement salué la foule en liesse à bord de sa jeep. Il est même sorti du périmètre de la place pour saluer ceux qui se trouvaient sur l'avenue de la Conciliazione.



avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sommes-nous Judas, Ponce Pilate, ou Simon de Cyrène

Message par Maud le Lun 14 Avr 2014 - 8:37


Le Pape François salue la foule, place Saint-Pierre, à l'issue de la messe des Rameaux

2014-04-13 Radio Vatican

Sommes-nous comme Judas, comme Ponce Pilate, ou comme Simon de Cyrène ?

(RV) Quelque 100 000 personnes massées sur la place Saint-Pierre de Rome ont assisté à la célébration solennelle du Dimanche des Rameaux, présidée par le Pape François. Cette fête coïncidait avec la 29° Journée diocésaine de la Jeunesse. A la fin de la messe, un groupe de jeunes Brésiliens a remis la Croix des JMJ aux jeunes Polonais qui la porteront en pèlerinage jusqu’à Cracovie. L’occasion pour le Saint-Père d’annoncer que Jean-Paul II sera désormais le grand patron des JMJ, et de confirmer que le 15 août prochain il rencontrera les jeunes Asiatiques en Corée du Sud.

Dans une homélie entièrement improvisée, le Pape François a analysé l’attitude des personnages de la Passion de Jésus en invitant les fidèles à s’interroger sur eux-mêmes, sur leur attitude à l’égard de Jésus ; à se demander où est leur cœur et auquel de ces personnages ils ressemblent. Aux pharisiens et docteurs de la loi, qui avaient décidé d’éliminer Jésus ? A Judas, qui fait semblant de l’aimer et le livre pour trente deniers ? Aux disciples qui ne comprennent rien et s’endorment alors que Jésus souffre ? A celui d’entre eux qui prétend tout résoudre par l’épée ? Ou bien aux femmes courageuses qui souffrent en silence ? Qui suis-je devant Jésus qui souffre ?

Ma vie est-elle endormie ?

Le Souverain Pontife n’a pas lu le texte distribué à l’avance. Sur un ton lent et grave, il a pointé du doigt ces dirigeants qui improvisent un tribunal, cherchent des faux témoins et qui pensent ainsi sauver le peuple ; il a évoqué Ponce Pilate qui, face à une situation trop difficile, s’en lave les mains ; la foule qui ne sait pas au juste si elle participe à une réunion religieuse, à un jugement, ou à un cirque et qui choisit Barabbas ; les soldats qui s’amusent à humilier Jésus.

Mais parmi les personnages de la Passion, il a cité aussi Simon de Cyrène qui rentrait du travail fatigué mais qui a eu la bonne volonté d’aider le Seigneur à porter la croix ; Joseph le disciple caché qui porte le corps de Jésus avec amour pour lui donner une sépulture ; les deux Marie qui se tiennent à la porte du sépulcre. Sommes-nous capables d’exprimer notre joie et de louer Jésus, ou prenons-nous nos distances, s’est-il encore interrogé, ma vie est-elle endormie ? Le Pape François a souhaité que ces questions accompagnent les fidèles pendant toute la semaine.

On a prié en français pour les chrétiens persécutés

La liturgie avait commencé par la traditionnelle bénédiction des palmes tressées venues comme chaque année des villes italiennes de San Remo et Bordighera : 3000 palmes confectionnées selon une très ancienne tradition locale. La palme réservée au Saint-Père symbolisait la Sainte Trinité. Les oliviers et les fleurs qui ornaient la place avaient été offerts par la région italienne des Pouilles. Un espace aménagé autour de l’obélisque évoquait l’accueil du Christ à Jérusalem. La crosse utilisée par le Pape François avait été spécialement réalisée en bois d’olivier par les détenus de la prison de San Remo.

Pendant la prière des fidèles, on a prié en français pour ceux qui sont persécutés à cause de leur foi, afin que le Seigneur soutienne la fidélité et la modération des chrétiens durant l’épreuve. On a par ailleurs prié en chinois pour la paix entre les peuples et la justice dans le monde. A la fin de la célébration, le Pontife a longuement salué la foule en liesse à bord de sa jeep. Il est même sorti du périmètre de la place pour saluer ceux qui se trouvaient sur l'avenue de la Conciliazione.


SOURCE : http://www.news.va/fr/news/sommes-nous-comme-judas-comme-ponce-pilate-ou-comm


avatar
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Ami de Saint Bernard le Lun 14 Avr 2014 - 9:19

J'ai bien peur que tour à tour on soit chacun de ces personnages.
Hier pendant la lecture de la Passion selon Saint Mathieu à la messe des rameaux j'ai été tellement surpris, au moment où Pierre a trahi Jésus par trois fois ça m'a rendu beaucoup plus humble à propos des évêques et prêtres qui vont trahir pour sauver leur vie (Marie Julie Jahenny) jusqu'alors j'avais de la colère ou au moins du mépris pour ces traitres à venir, j'ai enfin compris que c'est plus qu'un évêque ou un prêtre qui a trahi Jésus pour sauver sa vie puisque c'était le chef institué par Jésus, si lui a été capable de pleurer par amour et d'accepter le pardon, il ne faudra pas rejeter les traitres mais prier pour eux

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2145
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Lun 14 Avr 2014 - 15:45



QUI A TUÉ JÉSUS ?

    

La réponse : 

https://www.google.ca/url?q=http://jesuschrist.e-monsite.com/pages/content/qui-a-tue-jesus.html&sa=U&ei=_eNLU830JunO2wW8roDABQ&ved=0CCwQFjAC&usg=AFQjCNH5Fn4NMG-mQQUYH_YDNPpDonwEmg


avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par partel le Lun 14 Avr 2014 - 16:00

Le curé d'Ars affirmait:"entre le pont et l'eau il y a le temps d'une Pénitence".

partel
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 242
Localisation : bretagne
Inscription : 28/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Ami de Saint Bernard le Mar 15 Avr 2014 - 8:55

Ponce Pilate passe pour un personnage historique à la fois ambitieux et lâche si je ne me trompe pas dans ma mémoire, Jésus a fait beaucoup pour lui : les songes de la femme du gouverneur, la relativisation de son geste sans l'excuser cependant (Celui qui m'a livré à toi a commis un plus grand pêché) et l'appel à la responsabilité (tu n'aurais aucun pouvoir sur moi s'il ne t'avait été donné d'en Haut) après la suite relève de l'âme de Ponce Pilate
d'ailleurs qui a livré Jésus à Pilate, pas Judas sauf indirectement qui l'a livré aux grands prêtres

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2145
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par partel le Mar 15 Avr 2014 - 9:15

Nos responsables politiques font exactement la meme chose que lui 21 siècles plus tard!! La soif du Pouvoir est une tentation éternelle.

partel
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 242
Localisation : bretagne
Inscription : 28/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Sam 19 Avr 2014 - 2:05



Ponce Pilate est nommé dans les deux formes du "Credo" chrétien : le symbole des apôtres, comme celui de Nicée. Il est l'un des trois noms cités avec celui de Jésus et de la Vierge Marie.         

Tacite (Ier siècle) confirme qu’il condamna Jésus : parlant de l'incendie de Rome sous Néron dont on accusa les chrétiens, il note que "ce nom (de chrétiens) leur vient d'un certain Christos qui, sous le règne de Tibère, fut condamné au supplice par le procurateur Ponce Pilate"
.          

Ponce Pilate était le fils de Marcus Pontius, un espagnol devenu citoyen romain. Pilate fut nommé préfet de Judée par Tibère, en 26. À ce titre, il cumulait les fonctions de Procurateur, chargé de lever l'impôt, et celui de Gouverneur, chargé de faire régner l'ordre. La présence, parmi ses collaborateurs, d'aristocrates romains et de leurs épouses va donc de soi. 

Selon Philon d'Alexandrie (Ier siècle) Pilate était "cruel par nature, ne reculant devant rien. Il fait régner l'orgueil, l'arrogance en même temps que la corruption
".       

Flavius Josèphe (Ier siècle) le décrit brutal et peu soucieux de la susceptibilité religieuse juive. Mais il ajoute qu'il était rusé et savait user de la diplomatie et de la souplesse nécessaires
.

À la fin de l'année 36, son supérieur hiérarchique, le gouverneur de Syrie Lucius Vitellius, lui ordonna de se rendre à Rome pour justifier devant Tibère, sa répression violente d'une insurrection armée en Samarie. Ce n'était pas sa première erreur : L'épisode des Galiléens massacrés sur son ordre est rapporté par les Évangiles
. Auparavant, il avait provoqué le scandale en affichant les enseignes à l'effigie de l'empereur face au Temple ou en finançant un aqueduc avec le trésor du Temple. Arrivé à Rome en 37 c'est le nouvel empereur Caligula qui le reçoit. Il est exilé en Gaule à Vienne. On y garde son souvenir avec le Mont Pilat ou peut-être à Lucerne (Suisse). Cet exil en Gaule rend probable l'exil en Gaule narbonnaise de la famille de Béthanie, amie de Claudia Procula, sa femme. Il y meurt peu de temps après. On ne sait s'il se suicida ou s'il fut exécuté. Une autre hypothèse, retenue par certaines Églises orientales, le donne converti au christianisme par sa femme. En 64, il aurait été victime de la persécution de Néron. Ces Églises le fêtent en même temps que sa femme, le 25 juin.       

Un apocryphe du IVème siècle : L'Évangile de Nicodème ou Actes de Pilate, le met favorablement en scène.


Source: www.maria-valtorta.org

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous, Ponce Pilate a-t-il pu être sauvé même s'il a livré Jésus?

Message par Gilles le Sam 19 Avr 2014 - 15:21

<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/xg8m6s" allowfullscreen></iframe><br /><a href="https://www.dailymotion.com/video/xg8m6s_ponce-pilate-protecteur-de-jesus-christ_people" target="_blank">Ponce Pilate protecteur de Jésus Christ</a> <i>par <a href="https://www.dailymotion.com/_PhiX_" target="_blank">_PhiX_</a></i>
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24484
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum