Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
-20%
Le deal à ne pas rater :
Multiprise Aukey PA-S14 avec protection parafoudre – Prise type F
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Séraphin le Ven 9 Nov 2012 - 15:17

Cher(e)s  Ami(e)s.

Je vous fais pars du colloque International du CESHE (Centre Scientifique et historique de Lille : http://www.ceshe.fr) qui se déroulait à Reims samedi et dimanche dernier et accueillait des scientifiques du monde entier venus nous parler de leurs études et découvertes.


BILAN DES RECHERCHES SUR L’ARCHE DE NOE

Nous avons  accueilli F. NAVARRA et son collègue, scientifiques Italiens qui ont fait des recherches sur le Mont Ararat pour étudier de près l’Arche de Noé, qui fut retrouvée officiellement  (précisons-le)  avant 1970 par les satellites Russes, et étudiée de près par la communauté scientifique internationale (Russe, Chinoise, USA et Italie) exceptée par la France qui ne s’y intéresse pas.(1)

Ces Scientifiques ont apportés avec eux un morceau de l’arche (que j’ai eu l’honneur d’étudier de près). En fait, le bois s’est préservé presque 5000 ans sans aucune détérioration à cause du fait qu’il était enduit de bitume (comme le précise la Bible). Ce qui a permis une datation très précise au Carbone 14 de l’âge du bois.

(Rappelons au passage, que la datation au Carbone 14 n’est possible, selon son concepteur, que sur du bois ou du tissus A L’EXCLUSION DE TOUT AUTRE MATIERE. Et à condition que ce bois ou ce tissu, n’ait pas été consumé.  Ce qui augmenterait considérablement l’âge de la datation).

Détail intéressant, l’Arche a, grosso modo dans ses dimensions, la taille de la Cathédrale de Reims jusqu’au second niveau. L’Arche la dépasse d’ 1 mètre en longueur. En d’autres termes, la Cathédrale de Reims aurait pu être contenue dans l’Arche de Noé, si on en avait supprimé le pont.

(Pour info : Un Scientifique  à qui je posais la question à table sur cette curiosité, me répondra que toute Cathédrale est une « Arche du temps » destinée à sauver l’humanité qui s’y trouve… »)

Autre fait intéressant concernant la structure d’assemblage. De nombreuses parties de l’arche sont faites en « Chêne pédonculé » variété qui n’existe ni sur l’Ararat, ni en Turquie, mais qui est  fréquente en Mésopotamie.

Les Structures d’assemblages ne sont pas rivées ni emboitées (tenon, mortaise etc…) mais COLLES. On construit de nos jours ainsi les avions militaires, parce que le collage confère une plus grande résistance à l’ensemble de la structure. Ce procédé « moderne » pour nous, était donc déjà employé du temps de Noé.


Quelques détails

- On y a parlé d’un calendrier de pierre, qui grâce aux études effectuées, nous démontre que l’axe terrestre a subit une importante variation après le déluge.

- Il y eut aussi des pèlerinages à la montagne de l’Arche jusqu’en 1915 par les villageois des alentours. Ces pèlerinages cessèrent lors du génocide Arméniens. Néanmoins il y a des descriptions similaires de ces pèlerinages chez des Arméniens qui ne se connaissent pas.

- Si l’arche embarquait 28 000 tonnes, da ligne de flottaison n’était affectée que de 10 m.

- On dénombre sur toute la terre, pas moins de 500 légendes (à propos du déluge) racontées par des centaines de tribus différentes. Elles ont des éléments communs :

- Le Nom du capitaine : Noé ; Noha ; Nohi…

- La décision de Dieu de noyer toute l’humanité avec les bêtes et de n’en sauver que le petit nombre à bord du bateau.

- Les Animaux sauvés (y compris les Dinosaures…)

- Des humains  survivants, (très peu à bord)

- Le Bateau s’est posé sur une montagne.



Des preuves du déluge

Des corps de Hyènes, d’Eléphants, d’hippopotames, et d’ours polaires ont été retrouvés         emprisonnés intacts et ensembles dans les glaces, dénotant ainsi 3 points importants :

- Une Brusque montée des eaux

- La présence d’un climat uniforme et doux sur toute la planète à l’époque de Noé
- (ce qui induit) un changement  brusque de l’axe de rotation de la planète après (ou pendant) le déluge.

En Suisse : des restes de crocodiles et d’ours polaires ont été retrouvés.

En plusieurs endroits  du globe on retrouve une grande variété d’animaux disparates. Preuve que, tous ces animaux vivaient ensemble au même endroit.

Des feuilles tropicales parfaitement conservées ont été retrouvées à plus de 3000 m d’altitude.

Des os de Mammouth ont pu être datés (grâce à la moelle). Ils n’ont que 4000 ans. D’autre part, les habitants des villages du nord de la Sibérie affirment que des spécimens de Mammouth seraient encore vivants actuellement.


Info perso

De même, j’ai appris (hors colloque) que des spécimens de grands Dinosaures vivants de couleur blanchâtre haut d’une dizaine de mètres, auraient été aperçus (et photographiés) par des scientifiques américains en mission expérimentale en forêt équatoriale Africaine. Les Autochtones ont très peur de ces animaux qui ne seraient qu’herbivores (du moins, ceux qui auraient été photographiés). Info à creuser avant de valider…


REVENONS AUX PREUVES DU DELUGE

Dans le charbon a été retrouvé :

- Une Tasse à café, parfaitement conservée, a été retrouvée dans un morceau de charbon daté (par la science dite officielle) de 400 millions d’années. (La Tasse à café a donc préexistée avant l’homme qui le boit !!!!)

- De même, un marteau constitué de 96,6 % de fer + 2,6 % de Chlore + 0,74 % de soufre en acier pur sans inclusion de silicium , ni de carbone a été retrouvé dans un morceau de charbon qui serait âgé de 140 millions d’années (selon les statistiques officiellement admises). A noter que notre technologie actuelle ne peut absolument pas fabriquer un acier aussi pur.

- Une sandale parfaitement conservée et un trilobite…estimés à 600 millions d’années. (la sandale a donc elle aussi préexisté avant le pied humain d’après les calculs de la science politiquement correcte !!!!.)

- Des traces d’empreintes humaines et de dinosaures retrouvées un peu partout dans le monde, (surtout au nouveau Mexique)

On retrouvera ces infos sur le site : www.noahsark.it



DERNIERES NOUVELLES EN SEDIMENTOLOGIE

Présenté par l’illustre (et mondialement connu) savant Français : Guy BERTHAULT, (88 ans), vice-président du cercle scientifique du CESHE rentrant de Russie, pour nous présenter en exclusivité les conclusions de ses dernières expériences menées à Kazan, avec ses homologues Russe.

Le Professeur Berthault nous explique qu’il est ABSOLUMENT IMPOSSIBLE avec les moyens techniques actuels de déterminer l’âge d’une roche, et que les datations annoncées par la science prétendument  officielle sont complètement farfelues et profondément aberrantes.

Pour appuyer ses arguments,  IL nous explique à ce propos, une expérience intéressante. Un morceau de la lave  de l’éruption du Mont Sainte Hélène (éruption qui eut lieu le 28 mai 1982) fut prélevé et soumis à un examen de datation  (procédé : en double aveugle) par les laboratoires officiels qui conclurent  très sérieusement que l’âge de cette roche était de 350 000 ans… !!!

Les recherches menées révèlent que certaines strates du Colorado considérées comme âgées de plusieurs  dizaines de millions d’années, ont été produites en très peu de temps. Alors qu’elle est estimée à plusieurs milliers d’années selon les géologues officiels du gouvernement. (Il faut donc croire qu’ils étaient présents pour assister au spectacle il y a plusieurs milliers d’années.. !!!)

Après nous avoir démontré, preuve à l’appui, que n’importe quel  animal peut se retrouver fossilisé à n’importe quelle profondeur, Berthault dénonce la « malhonnêteté intellectuelle » de certains chercheurs qui ne parlent que des fossiles inconnus, et passent sous silence les fossiles authentifiés d’animaux actuels  enterrés plus profondément, afin d’appuyer la thèse mensongère de l’évolution.

IL conclut en ajoutant que les recherches  sérieuses en sédimentologies entreprises partout dans le monde  démontrent de façon incontestable que l’âge du globe terrestre est beaucoup plus jeune que prévu : Quelques milliers d’années tout au plus. De ce fait, la thèse des partisans de l’évolution déjà mise à mal par la recherche génétique à cause de l’invariabilité chromosomique découverte par l’éminent Professeur Jérôme LEJEUNE, se trouve une nouvelle fois remise en question par la sédimentologie, puisque l’âge du globe étant plus jeune que prévu, une hypothétique évolution n’aurait pas eu le temps d’évoluer.

Les détracteurs sectaires acharnés de ce grand savant, semblent ignorer que si l’on place du sable dans une éprouvette, et qu’on y ajoute du mercure, le mercure coulera au fond et le sable surnagera. Ce n’est pas pour autant une preuve que le mercure est plus âgé que le sable…parce qu'il y est plus bas ! Tout le monde l’a bien compris, excepté les imbéciles qui s’accrochent désespérément à la fable évolutionniste qui périclite de jour en jour au fur et à mesure des découvertes récentes.


LA GENESE DANS LE CHINOIS

Comment l’écriture chinoise conserve une trace des premiers récits de l’histoire de l’humanité tels qu’ils sont rapportés dans la Genèse.
Exemples rapides de sinogramme parmi les nombreux autres qui nous ont été présentés.

- Le mot « Jardin », s’écrit avec un carré au centre duquel se trouve une croix qui signifie : « Jardin au milieu duquel coulent 4 fleuves ». (« Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. -Genèse 2:10 « )

J’ai souvenir d’un précédent colloque ou nous était expliqué que :
- Le mot « péché » ou « faute », s’écrit avec les sinogrammes d'un serpent, un arbre, un fruit et une femme…

- Détail intéressant : Le verbe « Naviguer » en Chinois s’écrit par l’assemblage des sinogrammes suivants  qui signifient textuellement : «  8 personnes dans un bateau » ( Noé, son épouse, ses 3 fils, et les femmes de ses 3 fils)

Enfin, l’ancienne religion Chinoise, avec le dieu « Chang di » (proche de la prononciation : Chaddaï) qui doit descendre dans l’humanité sous la forme d’un « Agneau pur et sans tache » (en chinois dans le texte), pour le « Sacrifice de la frontière ». Son sinogramme représente celui qui est maitre de tout l’univers et plus haut que tout…se traduisant aussi par : «  Très haut », et « tout puissant ».


JEANNE D’ARC…REINE DE France

Après des années de recherches en compagnie de son épouse chartiste, Louis-Hubert REMY nous révèle le cœur de la mission de Jeanne d’Arc en cette année du  6 em centenaire de sa naissance.
Des découvertes surprenantes, et des récits fort instructifs sur cette héroïne trop peu connue.

(Texte intégral du colloque disponible sur  www.a-c-r-f.com)


NB : (1) D’Après ce que j’ai pu en apprendre auprès d’amis musulmans, Il est intéressant de noter que le Coran définissait autrefois la position de l’Arche en Irak. Cette version a été silencieusement remaniée depuis la découverte officielle de l’Arche, pour la replacer sur le Mont Ararat en Turquie.

Bien Fraternellement

Séraphin
Séraphin
Séraphin
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 855
Age : 60
Localisation : Sur Terre
Inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par InBlast le Ven 9 Nov 2012 - 16:57

Petite precision, même si c'est pas super important, la datation au C14 est possible sur tout ce qui possède du carbone, c'est a dire l'intégralité de ce qui est organique, c'est une mesure de la proportion de carbone qui s'est transformé via sa radioactivité naturelle.

InBlast
Aime la Bible

Masculin Messages : 19
Inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Séraphin le Ven 9 Nov 2012 - 17:57

@InBlast a écrit:Petite precision, même si c'est pas super important, la datation au C14 est possible sur tout ce qui possède du carbone, c'est a dire l'intégralité de ce qui est organique, c'est une mesure de la proportion de carbone qui s'est transformé via sa radioactivité naturelle.

Certes. Mais,il y a également nombre d'erreurs de datation sur les matériaux autres que cités ci-dessus. Par exemple: D'après un article du Figaro du 08/10/99 (tiré de la Revue pour la Science d'octobre), on estime que les hydrates de méthane présents au fond des océans contiennent deux fois plus de carbone que la totalité des gisements connus, de gaz naturel, de pétrole et de charbon. Ce trésor difficile à exploiter, constitue un danger pour l'environnement car l'oxydation du méthane libère du gaz carbonique. Les climatologues admettent que le méthane libéré dans le passé a eu de profonds effets sur le climat et en particulier un réchauffement de l'atmosphère d'environ 2 degrés.

Un aspect intéressant, non traité dans l'article, est la modification de la teneur en C14 de l'atmosphère par l'apport de grosses quantités de C12 dans le passé, par exemple lors des 7 cataclysmes qui ont précédé le déluge universel.
Cet effet s'ajoute à celui de l'arrivée massive d'eau, provenant des entrailles de la terre, lors du déluge universel et donc dépourvue de C14. Le C14 de l'atmosphère a donc été très dilué par ces deux effets.

Aussi, la teneur en C14 de l'atmosphère n'est pas à l'équilibre aujourd'hui. D'après Walt Brown(1), la production est de 28 à 37 % supérieure à la décroissance. Le taux d'équilibre continue donc à croître. Et les âges C14 sont donc artificiellement vieillis d'une manière très importante. Par ex.: à un âge C14 de 10 000 ans correspond un âge réel de 3200 ans environ et à un âge C14 de 5000 ans, un âge réel de 2000 ans environ.

L'hypothèse de base de la méthode de datation au C14 est donc grossièrement fausse et les âges C14 même corrigés n'ont aucune valeur. BARNES (2) estime même que cet effet limite l'âge maximum de la terre à moins de 12.500 ans.

--------------------------------------------------------------------------------

1. In the beginning - Center for research creation Phoenix AZ - 1995
2. Origine and destiny of earth's magnetic field Masterbooks - 1983

Bien Fraternellement

Séraphin
Séraphin
Séraphin
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 855
Age : 60
Localisation : Sur Terre
Inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par InBlast le Ven 9 Nov 2012 - 21:06

Je n'ai pas tout compris, je pense que vous utilisez des termes dont je n'ai pas la même signification. Qu'entendez-vous par "taux d'équilibre" ? Personnellement, l'équilibre est l'arrêtd'une réaction (en chimie tout du moins). Étant donné qu'il s'agit de radioactivité, il n'y a équilibre uniquement lorsque l'intégralité du C12 s'est transformé en C14.
Ensuite, la production de carbone 12 est liée aux déchets que nous produisons (CO2 relâche dans l'air, combustions,...). Il n'est donc pas lié au C14 utilisé pour la datation. (Le C14 ne se retransforme pas en C12 naturellement).
Étant athée, je ne débattrais pas sur l'âge de la Terre ^^ ce serais stérile .

Mais corrigez moi si me trompe sur le C14, la datation n'est pas vraiment une de mes passions ^^

InBlast
Aime la Bible

Masculin Messages : 19
Inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Séraphin le Sam 10 Nov 2012 - 17:08

@InBlast a écrit:Je n'ai pas tout compris, je pense que vous utilisez des termes dont je n'ai pas la même signification. Qu'entendez-vous par "taux d'équilibre" ? Personnellement, l'équilibre est l'arrêtd'une réaction (en chimie tout du moins). Étant donné qu'il s'agit de radioactivité, il n'y a équilibre uniquement lorsque l'intégralité du C12 s'est transformé en C14.

Mais corrigez moi si me trompe sur le C14, la datation n'est pas vraiment une de mes passions ^^

Sans entrer dans des détails trop complexes, je voudrais faire une courte chronologie de l’histoire du C14 qui vous permettra de mieux comprendre les avantages et inconvénients de cette méthode qui donne des résultats inconstants. Pour exemple, la datation du même morceau de bois scindé en 2 parties ne donne pas le même age, alors qu'il s'agit de la même branche....!!!.

Je m’explique (et y ajoute une portion des études du Professeur Marie-Claire van Oosterwyck-Gastuche, une spécialiste de cette méthode de datation et du St Suaire.)

1)Nous sommes amenés à remettre en question les datations radioactives, en ce qui concerne la préhistoire, tout simplement en consultant les publications spécialisées telles que Radiocarbon, Archaeo-metry ou les compte-rendus des congrès. On y découvre une abondance de dates chaotiques sans rapport avec les âges officiels indiqués dans les chronologies historiques ou préhistoriques. On trouve aussi bien des dates très anciennes pour des matériaux actuels, tels ces restes de poissons de l'Antarctique vivants ou récemment tués, datés de 600 à 4000 ans B.P. ("Before Present"-avant l'époque actuelle; la date charnière étant 1950, date des premières expériences de Libby, l’inventeur de la méthode), des bois du Moyen-Age datés de 2450 ans B.P. que des dates récentes pour des matériaux anciens, tel ce charbon du Magdalénien, d'âge officiel 17 000 ans B.P., qui n'a que 4730 ans B.P.

Les âges des objets historiques, dont la date est connue par les listes généalogiques varient de façon tout aussi fantaisiste. Certains sont trop vieux de milliers d'années, d'autres trop jeunes, d'autres encore ont des âges dans l'avenir. Les âges des tissus sont souvent trop jeunes. C'est le cas des cinq dates C14 du coton "Chimu" étudié par Burleigh, Leese et Tite en 1986 dans l'intercomparaison en test aveugle préliminaire à la datation du Linceul (de Turin), qui étaient toutes trop jeunes par rapport à son âge historique (1200 de notre ère) la plus jeune datant du début du XXème siècle. Cet échantillon dont la distribution en C14 rappelle celle du Linceul a été écarté comme "aberrant" comme le sont d'ailleurs les échantillons dont les âges s'écartent des chronologies officielles. On ne trouve, par conséquent, dans les publications, que des âges préalablement triés.


2) C’est TOUJOURS la date connue qui décide de la datation radiocarbone.

Lorsque W.F.Libby, physicochimiste de l'université de Berkeley, l'inventeur du chronomètre radiocarbone, mit sa méthode au point, il rechercha ses étalons dans la préhistoire - une science dont il ignorait les fondements. Il fut surpris de constater que celle-ci manquait d'étalons. Il disait, évoquant ses souvenirs: "Le premier choc que nous reçûmes, le Dr. Arnold et moi-même, fut d'apprendre par nos conseillers que l'histoire remontait à 5000 ans à peine. Nous avions cru au départ que nous pourrions obtenir des échantillons s'échelonnant sur quelque 30 000 ans, y placer nos points et terminer ainsi notre travail. On consulte des livres et on y découvre qu'Untel, ou telle société, a défini un site archéologique vieux de 20 000 ans. Nous apprîmes assez abruptement que ces âges n'étaient pas connus: en fait, la dernière date historiquement connue remonte à l'époque de la première dynastie égyptienne."

C'est pourquoi il va opérer systématiquement le tri des dates. Ne figureront dans les publications sur le radiocarbone que celles qui correspondent aux chronologies officielles, non seulement les dates historiques fondées sur les généalogies, mais aussi les dates préhistoriques dérivant des principes utopiques que l'on connaît.
Il énonce de plus les principes qui fondent son chronomètre mais qui s'avéreront erronés.

Ce sont les suivants:

a) Le principe d'uniformité qui postule que la production du rayonnement cosmique responsable de la formation du radiocarbone dans la haute atmosphère est restée constante au cours des 40 000 dernières années, durée qui correspond à la période de validité de la méthode. Or on sait maintenant que le rayonnement cosmique a varié.

b) Le principe de simultanéité qui postule que le radiocarbone ainsi formé se répartit immédiatement et uniformément dans l'atmosphère, les eaux, les formations géologiques et finalement dans les végétaux et les animaux vivant à cette époque. Ainsi, au temps initial marqué pour Libby à son chronomètre - 1950 - tous les organismes vivants contiennent la quantité de C14 présente dans l'atmosphère, c'est-à-dire 100%. La mort du vivant enclenche une désintégration et la mise en route de l'horloge radioactive
La découverte de Libby connue sous le nom de révolution radiocarbone allait permettre de dater pour la première fois des événements de la préhistoire et de la paléoclimatologie s'étendant sur quelque 40 000 ans. Libby exprima les dates de son calendrier en âges B.P. qu'il subdivisa en outre en âges B.C. (Before Christ) avant notre ère et A.D. (Anno Domini), après le Christ.

Ses premiers résultats semblèrent excellents: en effet, les âges C14 déterminés sur des objets d'anciennes civilisations pharaoniques, les manuscrits de la mer Morte ou les anneaux de croissance d'arbres très anciens confirmaient les âges archéologiques connus par ailleurs. Libby et ses élèves déterminèrent également les chronométries préhistoriques et paléoclimatiques qui confirmaient celles qui avaient été déterminées par les préhistoriens du siècle dernier à partir des critères subjectifs que l'on sait selon lesquels on serait passé lentement du singe à l'homme par un processus d'autogénération par le travail. Le monde scientifique exulta et lui décerna le prix Nobel sans voir que ses données avaient été préalablement triées.

3) Les choses se gâtèrent assez vite.

La deuxième révolution radiocarbone, ignorée des média, eut lieu vers 1975. Contrairement aux affirmations de son auteur, la méthode, loin de s'appliquer à tous les matériaux carbonés, ne délivrait des âges fiables que dans des cas exceptionnels.
On mit en évidence des "mauvais matériaux" qui donnaient des âges surprenants et ne s'intégraient en aucune façon dans les chronologies officielles historiques ou préhistoriques. La liste en était longue: niveaux tourbeux, paléosols, ossements, cendrées, lits carbonatés, coquilles diverses. Bien plus tard, l'âge radiocarbone des peintures pariétales des grottes ornées fut suspecté à son tour car il était influencé par des solutions pauvres en radiocarbone et par des attaques microbiennes.

Or ces éléments avaient tous servi à élaborer des chronologies officielles de la paléoclimatologie et de la préhistoire. Qui plus est, même les matériaux les plus fiables tels que le bois, le charbon de bois, les grains de pollen et le collagène délivraient eux aussi de mauvais âges. Avec les nouveaux appareils permettant de doser de petites prises, il était fréquent de mesurer des âges C14 différents pour les os d'un même squelette, les graines d'un même gisement et les retailles d'un même tissu. Or tel était le cas des retailles du Linceul dont les âges étaient également hétérogènes.
A mesure que le temps passait, on découvrait non seulement que les matériaux manquaient de fiabilité, mais aussi que les principes fondant la méthode de Libby étaient erronés: La production du C14 dans la haute atmosphère n'avait pas été constante au cours du temps. Celui-ci ne s'était pas répandu de façon uniforme dans l'air, les eaux ou les organismes.

Le transport du radiocarbone dans les solutions se révéla une importante cause d'erreur que Libby avait tout simplement ignorée. Du reste, les processus de distribution du radiocarbone se révélaient infiniment plus complexes que ne l'avait cru Libby. L'influence de la température et des radiations avait été mise en évidence dans de nombreux travaux, de même que la spécificité de sa distribution dans chaque espèce vivante. Il est impossible de tout citer ici, il faut lire le livre.

Instruits de ces difficultés, les spécialistes se refusèrent aux révisions nécessaires qui eussent provoqué l'effondrement de leurs acquis et terni la renommée du chronomètre. C'est pourquoi ils préservèrent les chronologies officielles et procédèrent au tri des résultats. Il faut souligner que les seuls âges fiables ont été obtenus dans des milieux secs, bien protégés des agressions diverses et des attaques microbiennes.

La troisième révolution radiocarbone, qui eut lieu après le congrès de Trondheim en 1985 ne fut pas non plus médiatisée. Le chroniqueur de la revue Antiquity, Ch. Chippindale, qui l'annonçait, faisait remarquer que trois révolutions en quarante ans c'était beaucoup pour une méthode présentée comme absolue par Libby et qu'elle aboutissait à dénier toute fiabilité aux âges C14.

On comprend maintenant que les dates C14 ne sont pas à l'origine des chronologies préhistoriques, mais que c'est l'inverse: ces chronologies déterminent les âges officiels et président au tri des dates incohérentes. On comprend aussi pourquoi, étant donné l'incohérence des résultats obtenus en "test aveugle" lors de l'intercomparaison préliminaire à la datation du Linceul de Turin (Burleigh, Leese et Tite, 1986), le Professeur Tite avait exigé qu'on fasse connaître d'avance les âges des témoins aux spécialistes A.M.S. et qu'on les autorise à voir le Linceul afin qu'ils puissent le reconnaître plus tard à son tissage caractéristique... "

4) Peut-on encore valablement considérer la radioactivité comme un chronomètre?

Non. En fait le chronomètre de Libby est fondé sur des présuppositions idéologiques étrangères à la méthode scientifique proprement dite. La méthode radiocarbone a, en effet, toutes les caractéristiques diagnostiquées par Jean-François Revel dans son livre "La connaissance inutile" (Grasset, 1988) pour les idéologies à consonance scientifique: "Mélange indissoluble de faits partiels, sélectionnés pour les besoins de la cause (les tris orientés) et jugements de valeur passionnels" (les appréciations péjoratives des carbonistes sur le Linceul, le Christ, l'Eglise et les scientifiques défendant l'authenticité de la Relique). Revel disait encore de cette idéologie qu'elle "était utilisée comme arme de combat destinée à la domination d'une classe", etque "la vérité scientifique et la vérité tout court étaient le cadet de leurs soucis." On ne peut mieux dire. Elle a servi à dénigrer l'Eglise.

5) Si l'on admet la date de la Création donnée par les généalogies bibliques admises par les chronologistes et encore par Bossuet et Crombette de 4000 ans avant Jésus-Christ, beaucoup de datations radiocarbones sont largement erronées.

Il faut d'abord se souvenir que la géologie moderne est fondée sur l'"actualisme" ou "théorie tranquille" de Lyell, qui nie l'existence d'un Déluge universel, alors que la Bible y consacre un chapitre de la Genèse. Pour Lyell, l'histoire résulte d'événements produits de façon lente, uniforme et progressive, "de la Bactérie à l'Homme", alors que la Bible parle de Création, de Chute et de châtiments (l'inondation universelle notamment). Ce discours que tient la science actuelle est à l'opposé du discours biblique.

- Le premier implique l'existence de très longues durées, de millions ou de milliards d'années, nécessaires au lent perfectionnement des espèces.

- Le second se réfère à l’apparition d’espèces primitivement parfaites, mais blessées par le péché, au cours d’une chronologie courte.


L’incapacité du C14 à dater les événements de la préhistoire et donc les dernières étapes du fameux "processus d'émergence" de l'homme à partir de l'animal dans le cadre des longues durées de l'actualisme n’est plus a démontrer. En fait, les dates extrêmes C14 qu'on peut contrôler ne remontent pas en deçà de 3000 ans avant Jésus-Christ (début des généalogies égyptiennes, des comptages d'anneaux de croissance des arbres).

Bien Fraternellement

Séraphin
Séraphin
Séraphin
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 855
Age : 60
Localisation : Sur Terre
Inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par InBlast le Sam 10 Nov 2012 - 18:26

Navré Séraphin, je vais peut être vous offenser.

J'ai fait une recherche sur internet en utilisant les citations (comme "Le premier choc que nous reçûmes, le Dr. Arnold et moi-même, fut d'apprendre par nos conseillers que l'histoire remontait à 5000 ans à peine. Nous avions cru au départ que nous pourrions obtenir des échantillons s'échelonnant sur quelque 30 000 ans, y placer nos points et terminer ainsi notre travail. On consulte des livres et on y découvre qu'Untel, ou telle société, a défini un site archéologique vieux de 20 000 ans. Nous apprîmes assez abruptement que ces âges n'étaient pas connus: en fait, la dernière date historiquement connue remonte à l'époque de la première dynastie égyptienne." ) Et les seuls liens que j'ai pu trouver sont des liens amenant à une interview de Marie-Claire van Oosterwyck-Gastuche ( qui est une croyante ) qui est, d'après ce que j'ai compris, extrait d'un magasine nommé "Science et Foi" (ou du moins qui lui est lié).
Bref, je n'ai rien pu trouver sur internet concernant les paroles de l'ami Libby indiquées dans cette interview qui pourrait les confirmer, mis à part des sites religieux ( et pas en grand nombre, 3 différents au total ).
J’espère que vous ne m'en voulez pas que j'émette des doutes sur la véracité des informations que vous citez, mais mettez vous à ma place, je ne trouve aucun site à appartenance non-religieuse me permettant de confirmer ces informations.
Je suis en médecine, j'ai donc suivit des cours sur la radioactivité, et je vois mal comment la datation du carbone 14 pourrait engendrer de telles erreurs. La transformation du C12 en C14 est certes un phénomène aléatoire, mais cependant une probabilité associée à un très grand nombre (ici, d'atomes) deviens assez sûre. Cependant, j'admet que le risque d'erreur est là, mais cependant très faible et vu le nombre de matériaux qui ont été datés de plusieurs dizaines de milliers d'années, la probabilité de telles erreurs sur la datation des trouvailles archéologiques me paraît infinitésimale.

Vraiment navré si je vous offense en remettant vos informations en question, ce n'est nullement mon intention, mais, comme je le disais, mettez vous à ma place ^^.


InBlast
Aime la Bible

Masculin Messages : 19
Inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Séraphin le Lun 12 Nov 2012 - 18:53

Je tiens à vous rassurer cher InBlast, vous ne m’offensez nullement. Vous avez votre opinion, et moi la mienne, ce qui justement contribue à la qualité et la profondeur de nos échanges.

Néanmoins je trouve surprenant que votre logique s’arrête à la « démocratisation d’une analyse ». Ce qui reviendrait à dire en clair que, « parce que nous sommes nombreux à croire en une erreur, elle devient de fait une vérité. »

Cela me fait songer à la théorie d’Alexandre Gurvitch découvrant au début du siècle qu’un corps vivant émet vers un autre corps un rayonnement énergétique ultra faible, baptisé par lui : rayonnement mitogénétique. Théorie reprise plus récemment par le Docteur Fritz – A. Popp qui fonda les bases scientifiques du rayonnement cellulaire ultra faible qu’il étudia en laboratoire.

Ils furent tous deux traités de fous par la communauté scientifique bien-pensante de leurs époques respectives, parce qu’ils remettaient en cause une théorie qu’on pensait indestructible. Et aujourd’hui, à part quelques indéracinables sectaires, ces hommes sont reconnus comme des génies, par la même science officielle qui les avait pourtant condamné !...

Je pense sincèrement que pour faire progresser la science, il ne faut pas s’en tenir à telle ou telle théorie développée par des hommes sous le seul prétexte qu’ils ont une certaine notoriété. Sinon, nous en serions encore à croire que la terre est plate.

La Base de l’esprit scientifique, c’est de tout éprouver, et au besoin de remettre en cause - ce qui est, vous l’avez bien compris- tout à fait à l’opposé du négationnisme sectaire dont font preuve nombre de scientifiques parce qu’un fait contredit leur position. (Et accessoirement leur fait perdre de l’argent…)

Ce grand homme que fut Louis Pasteur, procéda de la sorte en demeurant suffisamment humble pour rechercher auprès de vulgaires paysans les bases de la découverte qui fit sa renommée.

De par mon attitude intellectuelle habituelle sur les divers sujets que j’ai pu être amené à constater, je n’ai jamais pris fait et cause, ni de position résolument ferme et définitive sur un fait ou un phénomène dont je ne connaissais pas avec exactitude les tenants et les aboutissants, les analyses, ni même dans quelles conditions (car c’est parfois rocambolesque) étaient éffectuées ces analyses, et les théories qui en découlaient. Il convient de toujours rester objectif, et de prendre du recul. Car condamner trop vite, c’est parfois se condamner soi-même. Certains en ont fait l’amère expérience.

J’en veux pour preuves les « corps incorrompus » et notamment celui de St Padre Pio que j’ai eu loisir d’observer de près ( à San Giovanni Rotondo). Personne ne pourrait me contraindre à penser -fut-ce même sous la torture- que le corps de ce moine capucin enterré depuis 1968 (de mémoire) est une momie.

Il donne l’impression de dormir et de pouvoir s’éveiller d’un moment à l’autre. Rien à voir avec les restes déshydratés et noircis des pharaons Egyptiens par exemple. Alors certes, il s’agit d’un Catholique au même titre que tous les corps incorrompus des diverses personnes dont la vie fut un exemple de vertu.

Mais même si j’étais athée, je ne pourrais nier ce fait dérangeant pour ma pensée : "Pourquoi l'existence de ce phénomène SEULEMENT chez les Catholiques ?"

Et comme Chrétien, je suis parfaitement incapable de vous expliquer scientifiquement, comment un corps peut parfaitement se préserver dans un tombeau humide, de toute forme de corruption durant 44 ans, et qui plus est, en gardant une parfaite élasticité des membres et de la peau, et un teint de bébé.

Je n’ai pas de réponse à cela. Et je doute fort que d’autres en aient.

Je ne suis pas nécessairement doté d’une intelligence brillante, mais pour ma part, tout fait ne peut pas être uniquement expliqué que par le rationalisme qui est un handicap très sérieux pour l’esprit et la réflexion de l’homme ; fut-ce même et SURTOUT dans le domaine scientifique qui n’est qu’un outil nous permettant d’observer Dieu dans sa création.

Mon rationalisme (1) s’arrête là ou commence ma Foi secondé par la Sagesse qui m’indique que ma conscience débilitante ne peut pas tout concevoir de ce qui existe. A défaut d’être savant, je demeure au moins logique, puisque toute ma science au final, c’est bien à mon ignorance que je la dois.

Ainsi, ma définition de la science n’est donc pas un but à atteindre, pas plus que des certitudes à établir en vue de me faire une renommée, et encore moins à essayer de convaincre un interlocuteur du bien fondé de mes affirmations, mais bien une échelle à gravir pour porter notre activité intellectuelle, et par suite notre âme, vers les hauteurs spirituelles auxquelles l’homme se doit de toucher, puisqu’il s’agit de la raison ultime de sa création.

Bien Fraternellement

Séraphin


(1) (Voir mon article sur : https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t18337-lhomme-moderne-une-pyramide-tronquee.)
Séraphin
Séraphin
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 855
Age : 60
Localisation : Sur Terre
Inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Lotfi le Mar 13 Nov 2012 - 0:13

@InBlast a écrit:(Le C14 ne se retransforme pas en C12 naturellement).
Théoriquement ci mais pas en pratique du moins actuellement.
Devinez aussi la petite différence entre le Charbon et le Diamant .

@InBlast a écrit:
Étant athée, je ne débattrais pas sur l'âge de la Terre ^^ ce serais stérile .

J'aurais aimé vous inviter à visionner ce Fil:
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t17385-dieu
Il est très interessant
Fraternellement
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4780
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Lotfi le Mar 13 Nov 2012 - 0:32

@Séraphin a écrit:

- On dénombre sur toute la terre, pas moins de 500 légendes (à propos du déluge) racontées par des centaines de tribus différentes. Elles ont des éléments communs :

- Le Nom du capitaine : Noé ; Noha ; Nohi…

- La décision de Dieu de noyer toute l’humanité avec les bêtes et de n’en sauver que le petit nombre à bord du bateau.

- Les Animaux sauvés (y compris les Dinosaures…)

- Des humains survivants, (très peu à bord)

- Le Bateau s’est posé sur une montagne.

LA GENESE DANS LE CHINOIS

Comment l’écriture chinoise conserve une trace des premiers récits de l’histoire de l’humanité tels qu’ils sont rapportés dans la Genèse.
Exemples rapides de sinogramme parmi les nombreux autres qui nous ont été présentés.

- Le mot « Jardin », s’écrit avec un carré au centre duquel se trouve une croix qui signifie : « Jardin au milieu duquel coulent 4 fleuves ». (« Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. -Genèse 2:10 « )

J’ai souvenir d’un précédent colloque ou nous était expliqué que :
- Le mot « péché » ou « faute », s’écrit avec les sinogrammes d'un serpent, un arbre, un fruit et une femme…

- Détail intéressant : Le verbe « Naviguer » en Chinois s’écrit par l’assemblage des sinogrammes suivants qui signifient textuellement : « 8 personnes dans un bateau » ( Noé, son épouse, ses 3 fils, et les femmes de ses 3 fils)

Enfin, l’ancienne religion Chinoise, avec le dieu « Chang di » (proche de la prononciation : Chaddaï) qui doit descendre dans l’humanité sous la forme d’un « Agneau pur et sans tache » (en chinois dans le texte), pour le « Sacrifice de la frontière ». Son sinogramme représente celui qui est maitre de tout l’univers et plus haut que tout…se traduisant aussi par : « Très haut », et « tout puissant ».

Bonjour Séraphin
Merci pour ces informations c'est vraiment très intéressant
J'ajoute que dans les Anciennes Religions Asiatiques notamment chinoises ils attendaient un Sauveur né d'une Vierge......je m'arrête là.

@Séraphin a écrit:

NB : (1) D’Après ce que j’ai pu en apprendre auprès d’amis musulmans, Il est intéressant de noter que le Coran définissait autrefois la position de l’Arche en Irak. Cette version a été silencieusement remaniée depuis la découverte officielle de l’Arche, pour la replacer sur le Mont Ararat en Turquie.

Dans le Coran cher frère,le positionnement de l'Arche c'est sur le sommet d'une montagne d'une façon horizontale....L'Irak n'est jamais mentionné dans le Coran ....."Wa-stawet ala-aljoudi":Traduit par "Elle s'est posée convenablement sur le Mont"

PS:C'est toujours interessant ce que vous nous faites partager
Fraternellement
LOTFI
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4780
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par InBlast le Mar 13 Nov 2012 - 0:51

Je suis ravis que vous ne soyez pas offensé.
Je suis d'accord avec vous, ce n'est pas parce qu'une majorité proclame quelques chose que c'est forcément vrai, d'ailleurs la plupart des révolutions scientifiques se sont faites suite aux idées d'une minorité ( le fait que la terre est ronde, que le foie ne produit pas le sang, etc...)
Cependant ce n'est pas le fait que les athées nient les dires du professeur (excusez moi, je suis sur mon téléphone et c'est pas facile pour les copier coller. Claire Van machin truc ^^) qui me fait douter, mais plutôt le fait que je ne retrouve aucune trace ailleurs que sur des sites religieux. Si une trouvaille du genre avait été faite, je pense que ça devrait se retrouver au moins sur quelques sites ou revues scientifiques athées, mais cela n'engage que moi ^^

Et mon cher Lotfi, nous parlions de pratique, la théorie n'est bonne qu'aux calculs ^^


InBlast
Aime la Bible

Masculin Messages : 19
Inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Lotfi le Ven 11 Jan 2013 - 16:04

Selon un célèbre scientifique, le déluge biblique aurait bien eu lieu il y a 5 600 ans


Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Arche-noe

Selon l’océanographe géologue Robert Ballard, le déluge décrit dans la Bible, celui qui suit la construction d’une grande arche par Noé, aurait bien eu lieu 5 600 ans avant la naissance du Christ. Il y a 12 000 ans, une grande partie du monde était recouverte par des glaciers tandis que la mer Noire était un lac d’eau douce bordé de terres cultivables.

Vers -5600, un réchauffement climatique entraîne la fonte des glaces et de nombreuses et violentes inondations, explique Ballard. La plus impressionnante sera celle de l’actuelle mer Noire par la Méditerranée (dont le niveau monte à grande vitesse du fait de la fonte des glaciers) via le détroit du Bosphore, affirme le scientifique américain. La force de l’eau aurait été alors deux cents fois supérieure à celle des chutes du Niagara, balayant tout sur son passage.

Près de 150 000 km2 auraient été innondés, avec pour conséquence des migrations animales de masse. Le contexte décrit dans cette partie de la Genèse serait donc véridique.

Après le Titanic et le Bismarck, Ballard trouvera-t-il des traces de l’arche biblique ? Malgré la quasi-absence d’oxygène au fond de la mer Noire, ce qui ralentit le processus de décomposition des épaves, c’est peu probable vu l’ancienneté de cette gigantesque inondation.

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2246550/Archaeologist-Titanic-claims-Biblical-flood-DID-happen-12-000-years-ago.html
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4780
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Gilles le Ven 11 Jan 2013 - 16:48

Merci cher "Lotfi" pour ces nouvelles informations très intéressantes ! Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches 2256528448

Je te souhaite une excellente journée et que Dieu veille sur toi.sunny

Fraternellement...

Gilles de Québec. Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches 335916 Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches 1664951400
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25063
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Chérubine le Mar 15 Jan 2013 - 21:21

Une chose est sûre Séraphin ! L'arche de noé vous passionne énormément

Merci! pour cette très belle recherche .
Chérubine
Chérubine
Avec Saint Benoit

Féminin Messages : 112
Age : 33
Localisation : Canada
Inscription : 05/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Gilles le Mar 15 Jan 2013 - 22:15

Deux fabuleuses vidéo à visionner...

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Div_fleche_anim



Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25063
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Séraphin le Mar 15 Jan 2013 - 22:49

@Chérubine a écrit:Une chose est sûre Séraphin ! L'arche de noé vous passionne énormément

Merci! pour cette très belle recherche .

PAS DU TOUT !

L'Arche de Noé n'est pour moi qu'un élément parmi tant d'autres éléments scientifiques. Mais comme je ne suis pas le bienvenue sur ce forum, je garde et conserve pour moi ce que je sais.

Fraternellement

Séraphin
Séraphin
Séraphin
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 855
Age : 60
Localisation : Sur Terre
Inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par spiri le Mer 16 Jan 2013 - 3:14



Sur l'arche de noé,

Allez voir Anne catherine emmerick " Les mystères de l'ancienne alliance " chez tequi .Détails en profondeur sur l'arche .

Apres on peut parler de marie arche d'alliance.............

La nacelle audedans de laquelle nous allons traverser la houle des
derniers temps, grignon de monfort nous l'explique, celle qui va nous donner le royaume, la mère qui engendre les enfants du royaume.

jc
spiri
spiri
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 499
Localisation : quebec
Inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Lotfi le Mer 16 Jan 2013 - 9:45

@Séraphin a écrit:

L'Arche de Noé n'est pour moi qu'un élément parmi tant d'autres éléments scientifiques. Mais comme je ne suis pas le bienvenue sur ce forum, je garde et conserve pour moi ce que je sais.
Fraternellement
Séraphin

Vos contributions,au contraire, ont toujours été à la fois Originales et Passionnantes cher frère Séraphin.
Que le Seigneur vous bénisse
Fraternellement
LOTFI
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4780
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Charles-Edouard le Mer 29 Juil 2015 - 18:14

Un membre du forum recherche l'arche de Noé depuis 20 ans J'ai déjà été à 5 reprises sur le mont Ararat lire la suite:
J'ai accumulé suffisamment d'éléments pour affirmer que l'arche de Noé est toujours sur le mont Ararat.:
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t32172-je-recherche-l-arche-de-noe-depuis-20-ans

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17596
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches Empty Re: Du nouveau sur l'Arche de Noé, bilan des recherches

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum