Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

1er NOVEMBRE : FÊTE DE LA TOUSSAINT...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1er NOVEMBRE : FÊTE DE LA TOUSSAINT...

Message par Gilles le Sam 1 Nov 2008 - 4:07

SIGNIFICATION DE LA FÊTE DE LA TOUSSAINT (1er novembre)


Horaires des messes du 1er novembre ( la Toussaint ) dans toute la France ? Voir MessesInfo http://messesinfo.cef.fr/
1. Que nous apporte la participation à la fête de la Toussaint ?


Cette fête rassemble bon nombre de pratiquants occasionnels qui viennent prier pour leurs morts. Sans doute ce n'est pas l'objectif de la fête de la Toussaint, mais leur participation peut être l'occasion pour eux de reprendre conscience du sens de la vie humaine. La Toussaint leur rappelle que la vie humaine s'achève dans la vie totale avec Dieu au delà de la vie terrestre. L'évocation des saints du ciel nous apporte une lumière pour la vie actuelle.
La fête de la Toussaint témoigne de l'espérance chrétienne devant la mort. Elle atteste qu' à la fin de notre existence terrestre la vie n'est pas détruite, elle est transformée. C'est la fête de la vie éternelle, la fête du ciel. Chaque personne est appelée à ressusciter un jour avec le Christ et à être associée à sa résurrection et à son bonheur éternel. La Toussaint est la fête joyeuse de la victoire du Christ dans la vie de beaucoup d'hommes.
La Toussaint est la fête de tous les saints, de tous ceux qui sont admis à partager le bonheur de Dieu. Ils nous attendent et nous tendent la main : grands saints et saints anonymes qui ont entendu le message des béatitudes et y ont répondu. C'est la fête de tous les saints connus et inconnus. C'est la fête de la grande foule des saints qui n'ont pas été "canonisés" cad reconnus comme saint officiellement par l'Église.
La fête de tous les saints par Mgr Albert-Marie de Monléon, o.p., évêque de Meaux http://www.cef.fr/catho/actus/txtoffic/2001/20011022toussaint.php
2. Prière pour la Toussaint


<BLOCKQUOTE>
<BLOCKQUOTE>Seigneur, donne-nous des saints :
pas seulement des hommes dévoués et généreux
mais des hommes de Dieu,
des hommes pour qui Dieu est tout.

Pas seulement des hommes fraternels,
attentifs à toutes les misères
mais des hommes qui ne vivent que pour toi,
des hommes qu'on ne pourrait regarder sans te voir,
qu'on ne pourrait écouter sans t'entendre.

Aie pitié de nous, Seigneur.
Nous avons besoin de saints.
Seigneur, donne-nous des saints.

</BLOCKQUOTE></BLOCKQUOTE>
Sommaire Toussaint Sommaire des fêtes Sommaire général

HISTOIRE DE LA FÊTE DE LA TOUSSAINT


Origine et histoire de l'Avent Origine et histoire de Noël Origine et histoire de l' Épiphanie Origine et histoire du Carême Origine et histoire des Rameaux Origine et histoire du Jeudi saint Origine et histoire du Vendredi saint Origine et histoire de Pâques Origine et histoire de la Pentecôte Origine et histoire de l'Assomption
3. Quelle est l'origine de la fête de tous les saints, de la Toussaint ?


La fête de la Toussaint ne tire pas son origine des textes bibliques, comme le font la plupart des grandes fêtes liturgiques comme Noël, Pâques, la Pentecôte. Elle a été instituée par l'Église pour répondre à différentes situations. Après les persécutions, on a d'abord fait une fête de tous les martyrs qui s'est étendue plus tard à tous les saints. Puis au Moyen âge, pour combattre la fête païenne des morts, on a placé à la date du 1er novembre la fête de tous les saints.
La fête de tous les martyrs le 13 mai
Une fête de tous les martyrs a été célébrée en Orient à partir du 4eme siècle. La date était le dimanche qui suit la Pentecôte à l'église d'Édesse, le 13 mai à Antioche. La fête du 13 mai s'est diffusée à Rome au 7eme siècle; ce fut, en 610, à l'occasion de la transformation du temple païen du Panthéon dédié à tous les dieux en une église dédiée à tous les martyrs, sous le nom de Sainte Marie des martyrs.
La fête celte du "Samhain", fête des morts


Au 8eme siècle. les moines irlandais qui évangélisaient la Gaule se trouvèrent confrontés au paganisme celtique et à la fête païenne du "Samhain".[/size](Samain ou Samhuin signifie en irlandais "affaiblissement" ou "fin de l'été"). Dans le monde celte, la nuit du 31 octobre au 1er novembre était le début de la nouvelle année. C'était la date de la fête de la divinité Samhain et la fête du nouvel an qui marquait le début de l'hiver.
Samain était aussi la fête des morts ou plus exactement de la communication entre les vivants et les morts. Pendant cette nuit, les esprits des trépassés pouvaient revenir dans leur demeure terrestre et les vivants devaient les accueillir. Mais l’ouverture des portes de l’autre monde permettait aussi l’intrusion d’esprits maléfiques.
Halloween
4. La fête de tous les saints Le 1er novembre


Pour résister à cette fête païenne, l'Église instaura à cette même date une fête chrétienne. Elle demanda à Charlemagne d'instituer une fête de tous les saints le 1er novembre, substituant ainsi les saints aux esprits des morts. En 835 sur l'ordre de Louis le Pieux, fils de Charlemagne, la fête de la Toussaint, qui existait déjà à Rome, fut instituée en France.
Et, peu à peu, toutes les Églises occidentales adoptèrent cette date de la fête de la Toussaint. En 1580 le pape Sixte IV fait de la Toussaint une grande fête chrétienne, mais c'est seulement Pie X (+ 1914) qui fait de cette célébration une "fête d'obligation", c'est à dire une fête ou on est obligé d'assister à la messe.
Voir Origine du 2 novembre Voir Origine d'Halloween
Sommaire Toussaint Sommaire des fêtes Sommaire général

CÉLÉBRATION DE LA TOUSSAINT Messe du 1er novembre

1. Les textes liturgiques de la messe

Horaires des messes du 1er novembre (La Toussaint ) dans toute la France, Voir MessesInfo http://messesinfo.cef.fr/
Lectures bibliques de la messe de la Toussaint http://ebior.org/DB/Pgm/liturg_req.htm
Les textes de la messe évoquent la foule des saints et indique le chemin vers la sainteté.
La vision de l'Apocalypse (Ap 7/2...14) montre la foule de ceux qui ont suivi le Christ et qui sont passés par la grande épreuve. C'est une foule immense de toutes nations en vêtements blancs avec des palmes à la main.

Deuxième lecturePremière lettre de saint Jean (1Jn 3, 1-3)
L'évangile des Béatitudes (Mt 5/1-12) nous indique la voie qui nous conduit au bonheur du Royaume des cieux. "Bienheureux les cœurs purs, les miséricordieux, les artisans de paix..." Réjouissons nous : notre récompense sera grande dans les cieux"
2. Animation pastorale de la célébration de la messe
Pour la célébration de la fête, il faut tenir compte des pratiquants occasionnels qui sont attirés par la fête de la Toussaint par ce que la piété populaire fait de la fête de tous les saints une fête des morts. Ils viennent prier pour les défunts de leur famille.
On chante souvent la Litanie des saints à la procession d'ouverture ou à la place de la Prière universelle.
Les membres de l'assemblée peuvent porter un cierge qu'ils viennent déposer devant l'autel.
En écho à la vision de l'apocalypse, certaines paroisses proposent aux membres de l'assemblé de porter un vêtement blanc (écharpe, foulard, pull...)
On peut faire préparer par les enfants, pour la célébration, des panneaux avec des images des saints et particulièrement une image du saint patron de la paroisse.
---------------------------------
Texte de la Litanie des saints pour La Toussaint http://missel.free.fr/Sanctoral/11/01.php#litanies
Texte de la Litanie des saints http://catholiquedu.free.fr/2005/PRIERES2005/LITANIEDESSAINTs.htm
Texte de la Litanie des saints http://catholique-vannes.cef.fr/site2/D-toussaint-07.html
Vidéo de la litanie des saints chantée par Jean Paul II http://www.catholique.tv/litanie-des-saints-chantee-par-jean-paul-ii/

Visite au cimetière le jour de la Toussaint (1er novembre)
Dans la plus part des pays, comme la France, ou le 2 novembre n'est pas un jour férié, alors que le 1er novembre est férié, c’est le jour de la Toussaint que beaucoup de gens vont au cimetière. Cela les conduit à penser que ce 1er novembre est le jour de la commémoraison des défunts.
C'est donc à la date de l'après midi de la Toussaint, que l'on va au cimetière se recueillire et déposer des fleurs, particulièrement des chrysanthèmes, sur les tombes des êtres chers. On nettoie les tombes de sa famille. Cette tradition semble dater du milieu du 19eme siècle. Il existait une autre coutume qui consistait à allumer une bougie sur la tombe des morts
Le jour de la Toussaint certaines paroisses font un accueil au cimetière et proposent un texte de prière.

SOURCE: catholique-nanterre.cef.fr/faq/fetes_toussaint.htm

Gilles. Ville de Québec - Canada king


Dernière édition par Gilles le Sam 1 Nov 2008 - 11:02, édité 1 fois
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er NOVEMBRE : FÊTE DE LA TOUSSAINT...

Message par Gilles le Sam 1 Nov 2008 - 10:52

Toussaint : fiche de présentation


Tous les articles sur les Fêtes >>


La Toussaint tombe le 1er novembre, c'est la fête chrétienne de tous les saints. La Toussaint précède la fête des morts qui a lieu le 2 novembre, mais le 2 novembre n'étant pas férié les croyants ont pris l'habitude de fêter les morts le jour de la Toussaint, les deux fêtes sont alors souvent confondues.
Du fait de la confusion le culte des martyrs saints est aussi le culte des morts. Le jour de la Toussaint les croyants se rendent aux cimetières et fleurissent les tombes des morts de la famille.
Lire la suite >>


Les origines de la Toussaint


La fête de la Toussaint a été instituée en 610 à Rome par Boniface IV en l'honneur de Marie (Mère de Jésus-Christ et de tous les martyrs morts pendant les premiers temps de la chrétienté).
Ce n'est qu'à partir du IX ème siècle que la Toussaint est célébrée dans toute l'Europe le 1er novembre à l'exemple de l'Angleterre. C'est pour lutter contre la fête païenne d'Halloween que la date a été déplacée du 13 mai au 1er novembre. Et oui au Moyen-Âge déjà Halloween avait mauvaise presse !
Depuis cette époque, la Toussaint, la fête des morts et la fête celte de la Samain se sont amalgamées. La confusion est bien entendu plus prononcée dans les régions à fort héritage celtique comme la Bretagne, la Grande Bretagne ou l'Irlande.
En France, la Toussaint est officiellement instituée en 835 sur l'ordre de Louis le Pieux, fils de Charlemagne. Cette date fût progressivement adoptée par toutes les Églises occidentales. En 1580 le pape Sixte IV fait de la Toussaint une grande fête chrétienne, mais c'est seulement Pie X qui en fait une obligation, la messe étant obligatoire pour tous les catholiques.
Au Moyen-Âge on pensait que les morts pouvaient revenir dans la nuit du 31 octobre et que la seule façon de les en empêcher était de sonner les cloches. Depuis cette époque certaines régions ont gardé l'habitude de sonner le glas la nuit du 31 au 1 er novembre.

SOURCE: www.teteamodeler.com/culture/fetes/toussaint.asp

Gilles. Ville de Québec - Canada king
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er NOVEMBRE : FÊTE DE LA TOUSSAINT...

Message par Gilles le Sam 1 Nov 2008 - 15:03

<table style="WIDTH: 100%; HEIGHT: 100%" cellSpacing=0 cellPadding=0 border=0><tr><td style="PADDING-RIGHT: 5px; PADDING-LEFT: 5px; MARGIN-BOTTOM: 4px; PADDING-BOTTOM: 4px; WIDTH: 100%; BORDER-BOTTOM: #cc6699 1px solid; WHITE-SPACE: nowrap" vAlign=center>Qu'est-ce qu'un saint ? </TD></TR></TABLE>
La Toussaint est une fête religieuse qui célèbre tous les saints.
Et qu'est-ce qu'un saint ?
Un héros, un fidèle qui a fait un miracle ou qui a entendu des voix ?
Et comment peut-on devenir un saint ? Comment être canonisé ?

Pour l'Eglise il suffit de répondre pleinement à l'amour de Dieu en vivant l'Evangile (ensemble des 4 livres où est consigné l'enseignement du Christ). Donc les saints sont des modèles pour les chrétiens puisqu'ils ont fait de leur vie une vie sainte. On peut les trouver n'importe où, exerçant n'importe quel métier.
Chaque époque a eu ses grands saints.

Un croyant ne prie pas un saint, mais lui demande d'intercéder pour lui auprès de Dieu, de prier Dieu pour lui selon la demande consacrée : priez pour nous. Nuance !
A ce propos, la litanie des saints est reconnue comme étant l'une des plus belles et des plus simples prières. Elles sont chantées notamment pendant la veillée de Pâques, lors des baptêmes et des ordinations des diacres, des prêtres et des évêques, ainsi qu'à l'ouverture de la messe de la Toussaint.

En considération de ce qu'est un saint, pour l'Eglise catholique, choisir un prénom pour son enfant est un acte important pas du tout anodin.
Mrg Félici s'est exprimé à ce sujet en ces termes :
"Le patronyme de saints exprime, depuis les origines du christianisme, la communion existant entre l'Eglise terrestre et ceux qui jouissent déjà de la plénitude de la vision de Dieu. Porter le nom d'un saint patron signifie le prendre comme modèle et avoir recours à son intercession."
Pour la petite histoire, il faut préciser qu'il répondait là à des gens qui voulaient appeler leur fils "Tintin". C'aurait pu être pire, non ?
L'Eglise publie à ce sujet un grand choix de vies de saints en vidéo, voire même en B.D.




SOURCE: www.grandes-fetes.com
Gilles. Ville de Québec - Canada king
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er NOVEMBRE : FÊTE DE LA TOUSSAINT...

Message par Gilles le Sam 1 Nov 2008 - 20:54

Comment prier ?

Selon les circonstances, les moments du jour, nos dispositions à la prière peut être une prière de louange ou d’action de grâce, de repentir, de supplication ou d’intercession, une offrande ou une adoration.

Et les moyens de prier sont tout aussi variés. S’il est bon de choisir un lieu et un environnement, de se fixer un temps et de s’y tenir, il est tout aussi possible de prier en tout temps et en tout lieu !

Voici donc plusieurs " méthodes ". Cependant, pour " pouvoir " prier, plutôt que de " savoir ", il faut d’abord et avant tout le " vouloir ", c’est-à-dire vouloir répondre au désir de Dieu de nous voir venir à Lui, et en prendre les moyens.


La prière Chapelet

L’Adoration du Saint Sacrement

Prier avec un texte

Prendre l’Ecriture Sainte ou un commentaire de Bible, un livre de doctrine spirituelle ou une vie de saint. Après avoir invoqué l’Esprit-Saint et lui avoir confié ce temps de prière, choisir un extrait, ou plutà´t" le recevoir", et le lire lentement. Retrouvez chaque jour l’Evangile du jour proposé par la Liturgie de l’Eglise.

Plusieurs démarches sont possibles :

S’arrêter dès qu’une phrase, un mot, une remarque me touche, les répéter, les savourer, les méditer et m’en imprégner. Relire paisiblement jusqu’à apprendre par (le) cour une phrase ou une image.

Essayer de les comprendre intellectuellement, de faire des liens, de chercher ce qui me concerne.

Choisir une scène de la vie du Christ et se mettre soi-même dans cette scène. En regarder les principaux aspects : le cadre de la scène, ce que dit, ce que fait Jésus., les autres personnages. Regarder, entendre, entrer dans les sentiments de tel ou tel acteur de la scène. Goà »ter et rester là à contempler.

Puis passer de la méditation ou de la contemplation à un dialogue avec le Seigneur, lui demandant ce qu’Il attend de moi.

Terminer par un coeur à coeur silencieux avec le Seigneur.

Prier avec les Psaumes

Les Psaumes sont appelés en hébreu," Livre des louanges". Ces poèmes sont les prières traditionnelles du peuple d’Israà« l qui s’adresse au Dieu de l’Alliance, pour le louer ou crier vers lui.

Pour prier les psaumes, seul ou avec d’autres, je peux : me mettre dans la peau du psalmiste. Loin de moi dans l’histoire, il est proche par son expérience. Je prends à mon compte la situation du psaume et j’y relis ma propre histoire.

entendre les mots du psaume dans la bouche de Jésus, et prier avec Lui et en Lui. Le psaume devient alors prière du Christ à son Père. contempler le sens de chacun des mots, rester sur un mot, une phrase aussi longtemps que j’y trouve du goà »t sans me soucier d’aller plus loin. Pour terminer, je lis le texte en entier, en demandant ce dont j’ai le plus besoin.

Prier avec" la prière du coeur"

La prière du coeur nous vient de Russie et des Pères du Désert. Elle a pour but de faire chair en nous le Verbe. C’est la prière la plus simple. Elle consiste à répéter longuement le Nom de" Jésus", une phrase de psaume ou une invocation :" Seigneur, Fils du Dieu vivant, prends pitié de moi pécheur"," Seigneur, ne t’éloigne pas de moi"," Seigneur, montre-moi ton visage"," Seigneur, tu sais bien que je t’aime"

On peut aussi dire ces brèves invocations au rythme de la respiration (en inspirant :" Seigneur Jésus, Fils du Dieu Vivant", et en expirant :" prends pitié de moi, pécheur."). La prière devient ainsi respiration de toute notre âme.

Relire sa vie, sa journée

Il s’agit de relire sa vie ou sa journée à la fois comme un don et un appel de Dieu. Toute vie, toute journée est une histoire o๠Dieu est présent en moi, dans les autres, dans les événements. Après s’être mis dans une attitude d’accueil et de prière, demander à Dieu de voir sa vie, sa journée avec son regard. Lui dire d’abord merci pour tous les moments où il m’a rejoint, les passer en revue : tel fait, telle rencontre. et rendre grâce.

Ensuite, lui demander pardon pour tous les moments où je n’ai pas été en alliance avec Lui, les passer en revue : telle lacune, telle faiblesse, tel péché¦ Voir ce qui a blessé l’Amour¦ demander à Dieu son pardon.

Enfin, préparer la journée du lendemain ou les jours suivants. Chercher une stratégie pour lutter contre ses faiblesses et améliorer tel ou tel point que je viens de repérer. Présenter au Seigneur les événements que je vais vivre, les personnes que je vais rencontrer. Et Lui offrir mon combat, ces événements, ces rencontres¦ , les Lui confier, les Lui abandonner.

Terminer par un Notre Père.

Prier en couple, en famille

Prier en couple, c’est faire route avec le Christ, enraciner au quotidien toutes les grâces données par le sacrement de mariage.

Sans négliger la prière individuelle, tous les chrétiens doivent accorder dans leur vie une place à la prière en commun qui leur rappelle leur fraternité dans le Christ et leur devoir de sauver leurs âmes, non point à part les uns des autres, mais en collaboration. (Pie XII aux jeunes époux - 12-02-1941). Il est assez exigeant de se retrouver avec humilité avec son conjoint devant Dieu mais le Seigneur donne ainsi force et bénédiction.

Prier en famille, c’est se mettre ensemble devant le même Père. La prière participe à la transmission de la foi. Toutes les formes de prière conviennent pour un temps de prière qu’il soit en couple ou en famille : le chapelet, l’adoration du Saint Sacrement, la prière de la Liturgie des Heures, la prière de louange, d’intercession... Il faut s’adapter à l’assitance pour choisir des textes adaptés, des chants que tout le monde connaît, et un temps de prière proportionné à l’âge des enfants. On peut aussi exprimer des intentions de prières en s’inspirant des évènements vécus dans la journée par chacun, avoir un moment de silence et de recueillement en regardant une belle image de la Vierge Marie, une icône, un crucifix. Le temps de l’Avent est particulièrement propice à la prière familiale car on peut prier devant la crèche.

Participer à un groupe de prière

Je vous le dis en vérité, si deux d’entre vous, sur la terre, unissent leurs voix pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux cieux. Que deux ou trois, en effet, soient réunis en mon nom, Je suis là au milieu d’eux. (Mt 18, 19.20) Prenons le temps de participer à un groupe de prière en plus de la participation à la messe.

Faire brûler un cierge

Faire brûler un cierge dans une église c’est dire de manière simple la foi et la confiance en Dieu. Quand on ne sait pas quoi dire à Dieu, la lumière qui brille symbolise l’attitude de prière.

Gilles. Ville de Québec - Canada king
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er NOVEMBRE : FÊTE DE LA TOUSSAINT...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum