Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

L'étrange affaire Raymond Davis Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone à 399€ seulement
399 € 649 €
Voir le deal

L'étrange affaire Raymond Davis

Aller en bas

L'étrange affaire Raymond Davis Empty L'étrange affaire Raymond Davis

Message par bona fide le Mar 1 Mar 2011 - 23:17

Je m'appelle Bond, James Bond: Call

"L'histoire de Raymond Davis a un air de déjà-vu ; un de ces scénarios dont Hollywood raffole. La CIA, des flingues et des populations hostiles quelque part en Orient, neuf ans après le 11-Septembre.

Le sort de l'agent secret Davis, incarcéré à Lahore, dans le nord-est du Pakistan, n'a pourtant rien d'une fiction, et, de surcroît, menace les relations américano-pakistanaises.

Trois morts et un passeport diplomatique
Ce 27 janvier, alors qu'il circule à bord de son véhicule à Lahore, Raymond Davis, « consultant » pour le consulat américain de la ville, abat deux hommes en motocyclette, qu'il accuse d'avoir tenté de l'agresser, armes au poing. Devant la police pakistanaise, il plaide, pour les deux meurtres, la légitime défense et l'immunité diplomatique.

Seulement, au fil des jours, des éléments nouveaux battent en brèche sa version des faits. Davis est un consultant « très spécial », rompu au maniement des armes : il a abattu les deux hommes, Faizan Haider et Muhammad Fahim, de neuf balles ; cinq à travers son pare-brise, quatre pour achever ses cibles, selon les rapports de police.

Dans la foulée, le tireur a été secouru par des « amis » au style tout aussi particulier, puisqu'ils ont, dans la manœuvre, tué un cycliste en le renversant, avant de disparaître en 4Χ4 . Un autre cadavre qui n'arrange pas son dossier.

Les milliards de dollars de la lutte contre Al Qaeda

Au Pakistan comme aux Etats-Unis, le cas Davis est très vite devenu une véritable affaire d'Etat. D'un côté, la CIA, qu'on ne présente plus ; de l'autre, l'ISI, les services secrets pakistanais, dont les relations de partenariat avec l'agence américaine ne sont pas au beau fixe. Les deux se regardent en chiens de faïence.

Davis est un espion trop discret au point de ne pas avertir ses collègues locaux de ses investigations. Alors, quand il voit deux hommes le filer, il les descend, dans le doute. Et de sang-froid.

Les Etats-Unis demandent sa libération expresse, au nom de l'immunité diplomatique, et, bien sûr, des milliards de dollars versés chaque année au gouvernement pakistanais pour sa coopération dans la guerre contre Al Qaeda.

En vain. Les médias pakistanais se sont déjà saisis de l'affaire, dans un climat d'anti-américanisme exacerbé. L'administration Obama fait son possible pour obtenir son extradition, mais cela s'avère pour le moment très compliqué. En témoigne la visite de John Kerry sur place, le 15 février, qui n'a pas eu l'effet escompté.

Enfin, peut-être pas. Selon des médias locaux, les occupants du véhicule mystère venu à la rescousse de Davis auraient profité de la visite du sénateur du Massachusetts pour prendre la poudre d'escampette, et rentrer ainsi à Washington.

Davis échangé contre Seddiqui ?
Le procès de l'espion américain est devenu au fil des jours un enjeu majeur pour l'opinion publique pakistanaise, avec, comme toile de fond, la question épineuse de l'ingérence américaine sur le territoire. Un véritable catalyseur de haine.

Le président pakistanais Asif Ali Zardari n'est pas enclin à subir le même sort que Fauzia Wahab, qui avait dû démissionner, le 19 février, de ses fonctions au sein du parti au pouvoir – le PPP – après s'être prononcée en faveur de l'octroi de l'immunité diplomatique à l'agent Davis. Alors, pour tenter de sortir de la crise la tête haute, il joue son va-tout : un échange. Seddiqui contre Davis.

Aafia Seddiqui, alias « Lady Al Qaeda », étudiait aux Etats-Unis, puis, suspectée de terrorisme, a disparu en 2003. En 2008, elle a été arrêtée dans la province de Ghazni en Afghanistan par l'armée, qui l'a aussitôt transférée à des agents américains.

Au cours d'un interrogatoire, en présence d'agents du FBI, elle a été blessée par balle à l'abdomen, après avoir attrapé l'arme automatique d'un des militaires américains. Jugée en septembre 2010 par un tribunal américain, elle a été condamnée à 86 ans de prison pour avoir tenté de tuer ceux qui l'interrogeaient.

Au Pakistan, elle suscite la sympathie :

•elle n'a commis aucun acte de terrorisme prouvé ;
•elle affirme avoir été torturée, sans preuve, dans une base secrète américaine ;
•l'équité de son jugement aux Etats-Unis est contestée.
La proposition d'échange de Zardari n'a pas trouvé grâce aux yeux de la Maison Blanche. Pour le moment, l'administration américaine refuse, jugeant les deux cas radicalement différents.

http://www.rue89.com/2011/03/01/davis-lespion-tueur-qui-pourrit-les-relations-etats-unis-pakistan-192967

"Lorsque l’agent de la CIA Raymond Davis a abattu deux civils pakistanais en plein jour dans une rue fréquentée à Lahore, il n’imaginait probablement pas que toute la classe politique à Washington volerait à son secours. C’est pourtant ce qui est arrivé. Barack Obama, Hillary Clinton, Mike Mullen, John Kerry, Leon Panetta et bon nombre de grosses pointures sont tous intervenus en faveur de Davis. Aucun de ces défenseurs acharnés de « l’état de droit » n’a montré le moindre intérêt pour les victimes ni même pour une enquête qui pourrait découvrir ce qui s’est réellement passé. Oh, non. Ce que Clinton et consorts désirent, c’est de voir leur agent Davis embarqué dans le premier avion pour Langley (siège de la CIA – NdT) afin qu’il puisse recommencer à tirer dans le tas dans une autre partie du monde.

Clinton sait-elle que Davis a tiré cinq balles dans le dos de ses victimes, et qu’il s’est ensuite tranquillement rendu à sa voiture pour prendre un appareil photo et photographier les cadavres ? Sait-elle que les deux soi-disant « diplomates » qui se sont portés à son secours en Land Rover (en tuant au passage un passant) ont été discrètement évacués du pays pour ne pas passer devant un tribunal ? Sait-elle que les familles des victimes sont à présent menacées et agressées pour les empêcher de témoigner contre Davis ? Voici un extrait d’un article du magazine The Nation, publié jeudi dernier :

« Trois hommes armés ont forcé Muhammad Sarwar, l’oncle de Shumaila Kanwal, veuve de Fahim abattu par Raymond Davis, à avaler des pilules empoisonnées après avoir fait irruption dans sa maison à Rasool Nagar, Chak Jhumra.
Sarwar a été emporté d’urgence à l’hôpital dans un état critique où les médecins tentent de le sauver depuis Jeudi. Le frère de Muhammad Sarwar a déclaré à The Nation que trois hommes armés ont fait irruption dans la maison après avoir cassé une vitre. En entendant le bris de verre, Muhammad Sarwar est sorti. Les malfrats ont commencé à le rouer de coups. Les autres membres de la famille, dont des femmes et enfants, qui se sont précipités à son secours ont été pris en otage et battus. Les trois malfrats ont ensuite pris tout le monde en otage sous la menace de leurs armes et obligé Sarwar à avaler des pilules empoisonnées. »

Mais pourquoi toutes ces intrigues et pressions ? Pourquoi le Département d’Etat invoque-t-il la convention de Vienne sur les relations diplomatiques pour prétendre que Davis bénéficie de l’immunité diplomatique ? Si Davis est innocent, alors il n’a rien à craindre, n’est-ce pas ? Pourquoi ne pas laisser le procès se dérouler au lieu de renforcer l’idée largement répandue que Davis représente une pièce maîtresse dans les opérations clandestines des Etats-Unis au Pakistan ?

La vérité est que Davis photographiait depuis un certain temps des installations sensibles et des madrasses, le genre d’activité à laquelle se livrent les espions qui cherchent de nouvelles cibles. Il a aussi été en contact étroit avec des membres d’organisations terroristes, ce qui laisse entendre un lien entre la CIA et les attentats au Pakistan. Voici un extrait de The Express Tribune de mercredi :

« Son téléphone portable a révélé des contacts avec deux auxiliaires d’Al Qaeda au Pakistan, Tehreek-e-Taliban du Pakistan (TTP) et le sectaire Lashkar-e-Jhangvi (LeJ), ce qui fait croire qu’il était impliqué dans les attentats qui ont frappé les forces de sécurité pakistanaises et la population. Ceci indique que l’Amérique travaille avec les Talibans et Al Qaeda contre l’état pakistanais afin de viser, selon un officiel, les installations nucléaires pakistanaises.
« Al Qaeda » ? La CIA travaille avec des « auxiliaires d’Al Qaeda au Pakistan ? » Pas étonnant que les médias gardent un silence de plomb sur cette affaire.

Évidemment, la plupart des Pakistanais croient maintenant que les Etats-Unis complotent avec les terroristes pour semer les troubles, affaiblir l’état et accroître leur influence dans la région. Mais n’est-ce pas ainsi que les Etats-Unis agissent partout dans le monde ?

De plus, beaucoup de gens ont remarqué que les attaques par drones (avions sans pilote – NdT) des Etats-Unis ont cessé depuis l’arrestation de Davis. Est-ce une coïncidence ? C’est peu probable. Davis était probablement en train de collecter des coordonnées auprès de ses nouveaux copains pour les transmettre au Pentagone. Les bombardement par drones sont extrêmement impopulaires au Pakistan. Plus de 1400 personnes ont été tuées depuis août 2008, la plupart des civils.

Mais il y a plus. Voici un extrait de The Nation (pakistanais) :

« Un avocat local a présenté à la justice un document affirmant que l’accusé (Davis) préparait une cartographie des lieux sensibles au Pakistan via un système de GPS installé dans sa voiture. Il a ajouté que des puces téléphoniques, des armes à feu et des caméras ont été trouvés sur les lieux du crime le 27 janvier 2011. »
Ainsi, la puce éléctronique de Davis a permis d’identifier de futures cibles dans les régions tribales. Il est probable qu’il était assisté par des recrues ou des membres locaux de Tehreek-e-Taliban.

De nombreuses affirmations extravagantes ont été formulées quant aux activités menées par Davis, une bonne partie n’étant probablement que pure spéculation. Un article publié par l’agence ANI est alarmant, mais ne fournit aucune preuve. Voici un extrait :

« Le fonctionnaire américain Raymond Davis, accusé d’un double-meurtre, a été arrêté en possession de documents secrets de la CIA qui indiquent que lui ou le redoutéecommando US « task force 373 (TF373) » opèrent dans la région et fournissent aux terroristes d’Al Qaeda « des matériaux fissiles nucléaires » et des « agents biologiques », selon le rapport.
Les services de renseignement Russes (SVR) mettent en garde que la situation dans le sous-continent est devenue « grave » et qu’une guerre ouverte serait sur le point d’éclater entre le Pakistan et les Etats-Unis, selon The European Union Times...

L’élément le plus sombre de ce rapport du SVR est « l’ISI (Service de renseignement pakistanais) indique que le document classifié de la CIA découvert sur Davis montre que lui, et/ou le TF373, ont fourni aux terroristes d’Al Qaeda « des matériaux fissiles nucléaires » et des « agents biologiques » destinés à être utilisés contre les Etats-Unis afin de déclencher une guerre ouverte pour pouvoir rétablir l’hégémonie de l’occident sur une économie globale qui serait sur le point de s’effondrer dans les mois à venir ».

http://www.legrandsoir.info/Pakistan-l-affaire-Raymond-Davis-Un-agent-de-la-CIA-accuse-d-un-double-meurtre-revele-d-etranges-accointances.html
bona fide
bona fide
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 805
Age : 60
Localisation : Portugal
Inscription : 24/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum