Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -18%
Promo sur la barre de son TV Bose Solo 5
Voir le deal
139 €

Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal

Aller en bas

Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal Empty Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal

Message par invité1 le Mer 2 Sep 2009 - 15:33

Lettre de PADRE PIO

En 1962, ce fut la volonté de Dieu que son serviteur, le Père Pio de Pietrelcina, se trouve mêlé aux événements de Garabandal. Voici comment :

Le 3 mars 1962, les quatre jeunes voyantes, Conchita, Mari Loli, Jacinta y Mari Criyz reçurent une lettre anonyme à St Sébastien de Garabandal. Le fait fut rapporté par le Dr Celestino Ortiz, et raconté par le Père Eusebio Garcia de Pesquera dans son livre Elle s’empressa d’aller à la Montagne ( ?). En voici un extrait :
    Félix López, (Félix Lopez, ancien élève du Grand Séminaire de Derio à Bilbao) qui est aujourd’hui instituteur à Garagandal, était avec d’autres personnes dans la cuisine de Conchita. La jeune fille reçut une lettre qu’elle ne comprit pas ; Félix la traduisit. Elle était écrite en italien et Félix, après l’avoir lue dit : « Par son style, on dirait qu’elle vient du Padre Pio ». Conchita lui demanda s’il connaissait l’adresse du Padre Pio et à la réponse affirmative, elle lui demanda de l’aider à rédiger une réponse pour lui exprimer sa reconnaissance.
La lettre rédigée fut laissée sur la table de la cuisine, sans être pliée. Un instant plus tard, Conchita se retrouva en extase et pria le Rosaire. Une fois revenue à son état normal, Félix lui demanda : « As-tu demandé à la Sainte Vierge si la lettre venait de Padre Pio ? » « Oui, et elle m’a demandé de lui écrire un secret» La jeune fille monta dans sa chambre, et de retour quelques instants plus tard, avec un papier écrit à la main. Devant tout le monde, elle mit la feuille dans l’enveloppe qui était adressée au Padre Pio, puis la timbra.
La lettre sans signature et sans adresse d’expéditeur qu’avait reçue Conchita disait ceci :
Mes chers enfants,
A neuf heures ce matin, la Sainte Vierge m’a demandé de vous dire ceci :
« Oh filles bénies de St Sébastien de Garabandal ! Je vous promets que je serai avec vous jusqu’à la fin des siècles et vous serez avec moi à la fin du monde et après, unis avec moi dans la gloire du Paradis .
Je vous envoie une copie du saint Rosaire de Fatima, que la Vierge m’a demandé de vous envoyer. Le Rosaire fut composé par la Vierge et doit être propagé pour le salut des pécheurs et pour la protection de l’humanité contre les terribles châtiments dont nous menace le bon Dieu.
Je vous donne un conseil. Priez et faites que les autres prient parce que le monde est à l’aube des signes de la perdition. Ils ne croient pas en vous ni en vos conversations avec la Dame vêtue de Blanc ; ils y croiront quand il sera bien trop tard.
 »

invité1
Combat avec Sainte Marie

Messages : 1533
Inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal Empty Re: Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal

Message par invité1 le Mer 2 Sep 2009 - 15:59

SUITE... SUITE... SUITE... SUITE...

Padre Pío et le Grand Miracle.

Le 16 octobre 1968, Conchita reçut un télégramme de Lourdes, provenant d’une femme de Rome que connaissait Conchita. Le télégramme lui demandait d’aller à Lourdes pour y recevoir une lettre du Padre Pio qui lui était adressée. El Padre Alfred Combe y Bernard L'Huillier de France étaient à ce moment-là au village et facilitèrent le déplacement de Conchita et de sa mère à Lourdes. Ils partirent ce même soir. Dans l’empressement, Conchita en oublia son passeport. En arrivant à la frontière, ils furent arrêtés durant 6 heures et seulement grâce à un passeport spécial, signé par le Gouverneur militaire, ils purent passer la frontière pour la France
A Loures, ils s’entretinrent avec les envoyés du Padre Pio d’Italie, parmi lesquels était le Père Bernardino Cennamo. Le Padre Cennamo n’était pas vraiment de San Giovanni Rotondo, mais il appartenait à un autre monastère. Il était, cependant, bien connu du Padre Pio et du Père Pellegrino ; ce dernier fut celui qui prit soin du Padre Pio durant ses dernières années et qui transcrivit la lettre pour Conchita, dictée par le Padre Pio.

Le Père Cennamo dit à Conchita qu’il n’avait pas cru dans les Apparitions de Garabandal jusqu’à ce que le Padre Pio lui demanda de donner à Conchita le voile qui couvrirait son visage après sa mort. Le voile et la lettre furent remis à conchita, qui demanda alors au Père Cennamo : « Pourquoi la Vierge m’a-t-elle dit que le Padre Pio verrait le Miracle et il est mort ?» Le prêtre lui répondit : « Il l’a vu avant de mourir. Il me l’a dit lui-même ».

De retour à la maison, conchita décida de raconter les faits en envoyant une lettre à un ami de Madrid. Nous nous référons toujours aux déclarations de Conchita dans la revue Needles de 1975 :
... J’avais le voile devant les yeux pendant que j’écrivais quand, soudain, toute la chambre s’est remplie d’un parfum. J’avais entendu parler des parfums du Padre Pio, mais jamais je n’y avais accordé d’importance. Toute la chambre était parfumée d’un parfum si fort que je commençai à pleurer. C’était la première fois que je ressentais cela. C’est arrivé après sa mort.

invité1
Combat avec Sainte Marie

Messages : 1533
Inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal Empty Re: Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal

Message par invité1 le Mer 2 Sep 2009 - 16:18

SUITE... SUITE... SUITE... SUITE...


Témoignage de Joachim Boufflet sur Padre Pio et Garabandal :

(22 février 2007)

il s'agit des commentaires en bas de page...
http://www.esprit-et-vie.com/article.php3?id_article=418


Bonsoir. Excusez-moi de répondre si tard, mais je ne connaissais pas ce site dédié à mon livre sur Padre Pio. Oui, Padre Pio m'a assure non pas que Garabandal était "vrai", mais que je devais me confier à Notre-Dame du Carmel de Garabandal. Sa canonisation n'entérine pas les "apparitions" de Garabandal, mais nous invite (du moins l'ai-je perçu ainsi) à les prendre au sérieux.
Très belle recommandation de Padre Pio !

Lau

invité1
Combat avec Sainte Marie

Messages : 1533
Inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal Empty Re: Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal

Message par Charles-Edouard le Sam 17 Oct 2015 - 9:21

Une rencontre avec Padre Pio : Davantage au sujet de Padre Pio et de Garabandal

Témoignage personnel de Joachim Bouflet Né à Paris en 1948, d'un père français et d'une mère allemande, il obtient un doctorat en histoire de l'Université de Paris (Sorbonne) en 1972. Pendant 10 ans, il se consacre à l'enseignement, puis il développe un intérêt envers la spiritualité et se spécialise dans l'étude des personnes stigmatisées et des apparitions. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages traitant de ces sujets. Il est un ami personnel de plusieurs nouveaux évêques français et également conseiller auprès des spécialistes des causes de béatification. Il est aussi membre du 3ème Ordre des Carmélites. (d'aucuns disent de lui que c'est une « taupe » homosexuelle et luciférienne)

Le 23 août dans l'après-midi, je m'étais retiré dans la petite église de la Madone des Grâces. Il n'y avait là que deux ou trois personnes, d'autres ne faisaient que passer. Un jeune capucin s'approcha de moi, me demanda quelque chose en italien ; je ne comprenais pas, mais, à ses gestes, je saisis ce qu'il attendait de moi : que je l'aide à transporter une grande statue de saint Louis (le roi de France), en carton bouilli ; il la prit par la tête, moi par le socle, et nous passâmes par une porte latérale dans un cloître : sous les arcades, à quelque distance, Padre Pio était assis dans un fauteuil à l'ombre, tout seul, il semblait sommeiller. Cela m'émut, de me trouver si près de lui. Mais le jeune père m'entraînait, et, portant la statue, nous pénétrâmes dans la nouvelle église, où l'on disposa l'effigie du saint à côté de l'autel ; tout en drapant une étoffe autour du tabouret qui la soutenait, et en disposant des vases de fleurs, le jeune capucin m'expliquait lentement, de façon à se faire entendre, que saint Louis était tertiaire franciscain, que l'on célébrait sa fête le lendemain soir (les vigiles), et qu'il était bien que ce soit moi, un Français justement, qui l'eût aidé. Je devinais davantage ce qu'il disait que je ne le comprenais, mon italien étant des plus limités. Enfin, je lui demandai comment faire pour retourner à la petite chapelle de la Madone des Grâces : du geste, il m'indiqua la porte que nous avions empruntée, et je retournai donc dans le cloître pour faire le chemin en sens inverse.

Etre si près de Padre Pio ! L'occasion ne se représenterait jamais. D'un bond, je traversai le jardin du cloître et courus me jeter à ses pieds. Il eut l'air surpris, en même temps deux capucins arrivaient en toute hâte, en criant des choses incompréhensibles. Padre Pio leur fit un signe de sa main couverte d'une mitaine, et ils se turent, restant tout près de nous. Puis il me considéra avec sévérité, mais je suis certain qu'il y avait de l'amusement dans son regard. Il posa sa main sur ma tête (j'étais à genoux devant lui) et me dit quelques mots. Alors les deux moines s'écartèrent à quelque distance. J'écoutais le Padre, qui avait toujours sa main sur ma tête. Je comprenais parfaitement ce qu'il me disait. Je me confessai, il me reprit, commenta ce que je lui exposais, et je pus faire l'expérience, bouleversante, du charisme de cardiognosie qu'on lui attribuait. J'étais dans une paix profonde, et une douleur profonde. J'ignore combien de temps dura cet entretien. A la fin, il me dit :

- Prie la Madone, consacre-toi à la Vierge du Carmel.

- Oui, Padre, je prie Notre-Dame du Mont-Carmel, d'ailleurs je voudrais me faire carme.

Il ne commenta pas cela, mais reprit avec insistance :

- Consacre-toi à la Vierge du Carmel de Garabandal.

J'étais un peu ahuri. J'avais vaguement entendu parler des faits de Garabandal, mais n'y attachais pas l'importance que suggérait l'insistance de Padre Pio. Je demandai :

- Les apparitions de Garabandal ?

Il me dit très clairement :

- Oui. Alors, consacre-toi à la Vierge du Carmel de Garabandal.

- C'est donc vrai ?

- Oui, c'est vrai (Certo è vero !)

Puis il me dit encore deux ou trois choses personnelles. Et, comme je lui demandais sa bénédiction avant de me relever, il conclut :

- Et dis à Janine que tout est bien et que je prie pour elle.

J'avais complètement oublié ce pourquoi j'étais venu à San Giovanni Rotondo ! Avec sa surnaturelle délicatesse, le saint prêtre me le rappelait. Quelle confusion ! Puis je reçus sa bénédiction et me relevai. Il me regarda gravement, puis ferma les yeux. Les deux capucins qui étaient restés à l'écart me conduisirent jusqu'à la petite église de Notre-Dame des Grâces, ils s'amusaient à me bousculer et à me gronder, je me demandais s'ils étaient sérieux ou non, mais cela m'importait peu, à vrai dire.

Arrivé dans la chapelle, je fondis en larmes. Je pleurais de bonheur. Un peu plus tard, mon amie Loulou arriva, hors d'elle ; elle m'entraîna dehors et ma dit :

- Alors, il paraît que tu as pu voir le Padre !

Comme je manifestais ma surprise, elle trancha :

- On voit que tu n'es pas habitué, ici tout se sait dans le quart d'heure !

Je n'allais pas tarder à l'expérimenter. En fin d'après-midi, je devais faire face aux interrogations curieuses de nombreux pèlerins. J'étais mal à l'aise, surtout lorsque j'émis le sentiment que peut-être le Padre n'avait guère de temps à souffrir ici-bas (c'est l'impression très nette que j'avais eue pendant que j'étais auprès de lui) : ce fut comme si j'avais proféré un blasphème, comme si les gens étaient persuadés que le saint prêtre était immortel, que sais-je ? Je décidai de repartir le lendemain, et Loulou m'approuva.

Dans la soirée, je transcrivis les paroles (en italien) de Padre Pio, que je me rappelais précisément. Je quittai San Giovanni Rotondo le 24 août. Padre Pio fut rappelé par le Seigneur un mois jour pour jour après que je l'eus vu.

Tel est le récit de ma rencontre avec le Serviteur de Dieu, et la teneur exacte de ses propos relatifs aux faits de Garabandal.

Paris, le 16 mai 1997

Joachim Bouflet

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17610
Age : 37
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal Empty Re: Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal

Message par jacques58fan le Ven 22 Jan 2016 - 16:52

Bonjour

Comment mieux comprendre la "théologie " du Padre Pio?
Quel est le rôle exact de la souffrance physique et psychique?

Merci pour vos éclairages
jacques58fan
jacques58fan
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2147
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal Empty Re: Saint Padre Pio s'exprime sur les apparitions à Garabandal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum