Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
-31%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil à réduction de bruit active – Bose Headphones 700
274.01 € 399.95 €
Voir le deal

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !

Aller en bas

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Empty Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !

Message par Gilles le Mer 25 Mar 2020 - 21:42

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  11634359-jeune-homme-lisant-un-roman-tout-en-buvant-un-caf%C3%A9-dans-sa-chambre-%C3%A0-coucher

Le virus est installé et déjà en train de réorganiser la mondialisation, redessiner nos déplacements, transformer nos modes de production et consommation

Non, ce n’est pas une parenthèse. Le confinement qui s’est subitement abattu sur la France ce week-end n’est pas un mauvais moment à passer, c’est un nouveau monde qui se dessine. Nous entrons dans un tunnel de restrictions sans en connaître ni la longueur, ni la noirceur .

Ces mesures, pénibles mais probablement nécessaires face à une crise sanitaire majeure, n’ont de passagères que le nom. La situation risquant d’empirer avant de s’améliorer, le scénario italien se profile.

Nous parviendrons à venir à bout de cette épidémie. Le virus est identifié, détectable, les gens en guérissent bien davantage qu’ils n’en périssent, et nos scientifiques testent déjà des vaccins . Mais ils ont besoin de temps. En attendant que la science vienne une nouvelle fois à notre rescousse, le seul moyen pour stopper la pandémie est, semble-t-il, de ralentir notre marche. La fin de la liberté de mouvement, de la prospérité et de l’insouciance en sont le lourd prix à payer. Les mois qui viennent jugeront de ces sacrifices.

La technologie nous viendra en aide mais elle ne remplacera pas l’air doux du printemps qui pointe son nez. Nous allons devoir apprendre à vivre reclus, sans se languir aux terrasses, refaire le monde au restaurant, partager les loisirs, embrasser nos amis et câliner nos mamies. Nous voilà réduits pour un temps indéfini au télétravail et aux apéros-Skype, dernière trouvaille italienne pour braver la solitude des murs. Nos modes de vie, nos habitudes individuelles et collectives, vont se métamorphoser. Il faudra, selon la formule camusienne, « se forger un art de vivre par temps de catastrophe, pour naître une seconde fois, et lutter ensuite, à visage découvert, contre l’instinct de mort à l’œuvre dans notre histoire ».

« Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre », écrit Blaise Pascal

Plus ces sacrifices vont durer, plus ils vont provoquer des dégâts. On ne freine pas un pays, et le monde autour, pendant des jours, semaines, voire mois, sans l’abîmer. Les dents de la décroissance, que certains irresponsables prêchent, mordent déjà . L’économie nationale et internationale est en train de subir un violent choc croisé d’offre et de demande. A la crise sanitaire se joindra probablement une crise économique, avec son long cortège de victimes, dont les violents soubresauts financiers des derniers jours ne laissent rien présager de bon.

« Cygne noir ». Le coronavirus risque donc d’être un catalyseur de l’histoire plutôt qu’une note de bas de page. C’est le fameux événement « cygne noir » qui échappe aux prévisions et auquel nous ne sommes pas préparés. Il nous bascule subitement dans un nouveau monde. Sera-t-il meilleur ou pire ? Il est trop tôt pour le dire, mais le virus est installé et déjà en train de réorganiser la mondialisation , redessiner nos déplacements, transformer nos modes de production et consommation. Il nous pose des questions évidentes d’écologie, de mobilité et de division internationale du travail.

Pour ne pas subir ce nouveau monde, il faut le penser. Nous allons souffrir du ralentissement généralisé mais il présente aussi une opportunité inédite. « Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre », écrit Blaise Pascal. Nous voilà donc collectivement contraints à cet exercice. Puissions-nous en tirer le meilleur profit pour ressortir du tunnel immunisé contre les excès de notre monde passé.

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  2Q==Maxime Sbaihi

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  8DTgSo8wa74boAAAAASUVORK5CYII=        Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  4006612179
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25071
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Empty Re: Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !

Message par Gilles le Mer 25 Mar 2020 - 21:42

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Portrait-of-a-beautiful-woman-sleeping-926397960-13ee5bfb76f247d1ba5571f5613cb23e

EN CE TEMPS DE SOLITUDE

Nous vivons des moments hors de l'ordinaire.

Il n'y a plus de messes dans nos églises. Pour l'instant, c'est jusqu'au 5 avril. Mais comme la maladie est toujours sur sa pente ascendante et qu'il n'y a aucun signe que nous sommes près du sommet, j'ai l'impression que cet arrêt va continuer pendant plusieurs semaines au-delà du 5 mars. Si oui, il n'y aura pas de célébrations de la semaine sainte ou de Pâques, ou de premier pardon ou de première communion pour les enfants en 2e année.

Nous n'avons plus d'occasion de nous retrouver ensemble à l'église. Nous sommes séparés les uns des autres. Chacun reste chez soi. Toutes ces mesures sont justifiables pour des raisons de santé, mais elles nous isolent.

Les commerces ferment. Leurs employés sont mis à pied. Ils se demandent comment payer leurs factures. Les gouvernements promettent de l'aide financière, mais les gens demeurent inquiets et désorientés.

Il y a tous les aînés qui craignent d'être les victimes du virus. Plusieurs vivent seuls, et comme il est préférable de ne pas les visiter de peur de transmettre le virus, ils se sentent encore plus isolés.

Nous vivons vraiment un temps de solitude

Le grand mathématicien et philosophe français, Blaise Pascal, a écrit dans un texte intitulé “Divertissement”:

“J'ai dit souvent que tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre”.

Le malheur des hommes vient de ce qu'on ne sait pas s'arrêter de temps en temps pour réfléchir à ce que nous faisons et à ce que nous devons faire. On n'aime pas le silence ou la réflexion. Dès qu'on se trouve seul, on chercher le divertissement. On veut s'amuser pour ne pas rester seul avec ses pensées. Nous, habitants du 21e siècle, nous avons tant d'occasions de fuir le silence et de trouver du divertissement: la télévision, l'internet, nos téléphones cellulaires, la radio, sans compter les salles de spectacle et les cinémas.

Le Carême nous est offert comme une saison de réflexion, d'examen de soi. On a l'impression que pour bien des gens ce n'est pas le cas: c'est une saison comme les autres, avec plein de divertissement. On dirait que le Seigneur nous dit: “Vous ne prenez pas le Carême au sérieux; alors je vais vous obliger à rester chez vous.” Donc, pour paraphraser Pascal, prenons le temps “de demeurer en repos dans sa chambre”.

Prenons le temps de penser aux personnes âgées que nous connaissons et qui sont seuls. Appelez-les pour leur dire que vous pensez à eux.

Prenons le temps de prier. Seuls. Ou avec votre famille.


Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Michael%20Hartney%20-%202-1L'abbé Michael Hartney

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Z
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25071
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Empty Re: Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !

Message par Gilles le Dim 29 Mar 2020 - 20:45

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  56740

« Restez chez vous ! » : une occasion unique et bienvenue pour réfléchir à l’essentiel

C’est le moment de se poser les bonnes questions :


Une quatorzaine, une quinzaine, une quarantaine… un Carême !!

Bien sûr notre confinement éveillera des frustrations, des avis divergents, des paniques alimentaires, des exploitations mercantiles, des fake news, des fraudes, des polémiques politiques… C’est inévitable. Mais il y a bien mieux à faire. Quoi par exemple ?

non pas « qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour…. ? » ou « Dieu vient remettre de l’ordre dans notre monde déboussolé ! »,

mais plutôt : qu’est-ce que ce confinement et plus largement la pandémie du coronavirus-Covid-19 peut nous permettre de découvrir ou de redécouvrir ?

. les limites et les erreurs de notre type de développement et de nos modes de vie ?

. la fragilité de nos sociétés ?

. les vertus oubliées du silence, de la solitude, de la sobriété heureuse, de la lecture, de la culture de l’écrit, de la communication-écoute, du cuisiner-manger ensemble…

. la nécessité de la réflexion et du discernement,

… autant d’attitudes vertueuses nous permettant de lutter contre les pollutions qui défigurent nos vies, nos corps, nos manières de penser et notre environnement. Cette crise sanitaire est aussi une crise écologique : le lien entre affaissement de la biodiversité et propagation des virus est maintenant établi !

Donner du sens à notre confinement-carême

Cette période de confinement nous donne du temps. Qu’allons-nous en faire ?  Voici quelques verbes et quelques pistes :

– pour les enfants et les jeunes : apprendre par soi-même et étudier autrement sans toutefois s’enfermer dans l’isolement numérique et devenir la proie des GAFAM qui pourraient supplanter l’éducation nationale ;

– pour les adultes, lire et se cultiver ;

– pour tous : renouveler notre vie de famille en prenant le temps de se parler, de jouer ensemble, de visionner des films et des programmes TV enrichissants et pouvant nourrir des débats, en priant ensemble…

– constituer un « réseau de bienveillance » en listant les personnes âgées ou seules de nos villes et villages et en les appelant par téléphone pour un temps de conversation et/ou de prière.

– pour les chrétiens : prier personnellement et/ou ensemble et poursuivre ainsi un chemin de carême vers la fête de Pâques.


Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Z
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25071
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Empty Re: Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !

Message par Isabelle-Marie le Dim 29 Mar 2020 - 23:25

Conseils du père Zanotti pour ceux qui souffrent de solitude :

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5777
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Empty Re: Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !

Message par Gilles le Lun 30 Mar 2020 - 16:02

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Images?q=tbn%3AANd9GcSVw87RHccFfe5FvgdPhMyDD_9UIeVJxauWAIn_UjB1xqUcdcId

Vidéo : https://www.facebook.com/FredericLenoirOfficiel/videos/2360812417542035/
Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  2052336312
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25071
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !  Empty Re: Tout le malheur vient d'une seule chose : Ne savoir pas demeurer en repos seul, dans une chambre !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum