Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Logement - La Fondation Abbé-Pierre s’inquiète du surpeuplement!!

Aller en bas

Logement - La Fondation Abbé-Pierre s’inquiète du surpeuplement!!

Message par Marie du 65 le Mar 30 Jan 2018 - 17:30

Logement

La Fondation Abbé-Pierre s’inquiète du surpeuplement
















Environ 7,6 millions de personnes (contre 6,8 millions en 2006) vivent dans un logement en « surpeuplement modéré ».



En France, rappelle la fondation Abbé-Pierre, quatre millions de personnes sont mal-logées et douze millions sont fragilisées pour des impayés (locatifs ou accession), parce qu’elles souffrent du froid ou du surpeuplement.

Cette dernière forme de mal-logement progresse de nouveau, après des décennies de baisse, s’inquiète de la fondation, dans son rapport 2018.

Elle était en déclin depuis des décennies. Mais la sur-occupation des logements augmente de nouveau, souligne la fondation Abbé-Pierre.

Un phénomène qui concerne principalement les locataires des parcs privé et social, mais aussi des propriétaires.

Le pourcentage de logements en situation du sur-peuplement a cessé de diminuer entre 2006 et 2013, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) :




« Vivre à cinq dans un deux-pièces »

Environ 7,6 millions de personnes (contre 6,8 millions en 2006) vivent dans un logement en « surpeuplement modéré », dans lequel manque une pièce au regard de la composition du ménage, selon la norme de l'Insee.

Et 934 000 en « surpeuplement accentué », où manquent au moins deux pièces.

« Cela veut dire par exemple qu’un couple dort dans le salon et trois enfants dans une même chambre », explique Manuel Domergue, rédacteur de l’étude.

Ce surpeuplement accentué, « le plus grave, a augmenté de 17 % par rapport à 2006 et concerne 300 000 enfants ».

Il touche « surtout les jeunes ménages pauvres vivant dans de grandes agglomérations (Paris, Marseille, Lyon…) ».

Une précarité sociale

Les causes de cette augmentation de la sur-occupation des logements sont multiples.

La fondation pointe d’abord la précarité sociale. « La crise économique a fait des ravages.

Les loyers sont souvent insoutenables et les familles s’installent dans de petites surfaces. »

L’augmentation du nombre de divorces et de recompositions familiales a « souvent aussi des effets sur le surpeuplement ».

Elle note enfin « les migrations. Les ménages immigrés sont plus touchés en raison de faibles revenus, de discriminations et d’une précarité administrative rendant plus difficile l’accès au parc social »

« Les enfants premières victimes »

Cette forme de mal-logement « n’est pas vraiment reconnue comme telle par les acteurs locaux du logement », souligne encore Manuel Domergue.

Souvent, « ils disent qu’il n’y en a pas tant que ça ou qu’il y a plus grave… Parfois même, on a entendu des discours choquants, disant que pour certaines familles étrangères, la sur-occupation d’un logement est culturelle. »

Évidemment, « ce n’est pas vrai. Il faut vraiment changer de regard : le surpeuplement c’est grave.

Cela a des conséquences sanitaires, scolaires, sur la capacité à sortie du chômage, etc.

Quand on se bat au quotidien pour se laver, ranger, stocker, manger ensemble, ça dégrade votre santé et la capacité à faire famille. Les enfants en sont les premières victimes ».


« Une personne seule dans un T4, T5 ou T6 »

La fondation réclame de faire de la lutte contre ce surpeuplement une priorité de l’action publique.

D’autant qu’en France, il y a du surpeuplement, « mais encore plus de sous-peuplement : des gens qui vivent dans plus de pièces que nécessaire, d’après la norme Insee, qui est quand même assez restrictive ».

Cela ne veut pas dire qu’ils peuvent tous libérer leur logement, mais « quand on regarde le sous-peuplement très accentué, par exemple une personne âgée qui vit seule dans un T4, T5 ou T6 parce que ses enfants sont partis, on peut essayer de trouver des solutions. »

Les gens ne sont pas « des pions, on ne peut pas les déplacer si facilement, mais il faut essayer de les accompagner, de les inciter à aller vers un logement plus petit. »

D’autant qu’à sa grande surprise, dit-elle, la fondation a relevé que « des dizaines de milliers de personnes sont d’ailleurs en attente d’un logement social plus petit.

Mais le taux de réponse à leur demande est seulement de 20 % par an.

Cela veut dire qu’en moyenne il faut attendre cinq ans dans un immense logement alors qu’on souhaite le libérer, pour pouvoir loger des familles nombreuses qui pourraient sortir du surpeuplement. »

Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 23306
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Logement - La Fondation Abbé-Pierre s’inquiète du surpeuplement!!

Message par jacques58fan le Mer 31 Jan 2018 - 7:01

@Marie du 65 a écrit:
Logement

La Fondation Abbé-Pierre s’inquiète du surpeuplement
















Environ 7,6 millions de personnes (contre 6,8 millions en 2006) vivent dans un logement en « surpeuplement modéré ».



En France, rappelle la fondation Abbé-Pierre, quatre millions de personnes sont mal-logées et douze millions sont fragilisées pour des impayés (locatifs ou accession), parce qu’elles souffrent du froid ou du surpeuplement.

Cette dernière forme de mal-logement progresse de nouveau, après des décennies de baisse, s’inquiète de la fondation, dans son rapport 2018.

Elle était en déclin depuis des décennies. Mais la sur-occupation des logements augmente de nouveau, souligne la fondation Abbé-Pierre.

Un phénomène qui concerne principalement les locataires des parcs privé et social, mais aussi des propriétaires.

Le pourcentage de logements en situation du sur-peuplement a cessé de diminuer entre 2006 et 2013, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) :




« Vivre à cinq dans un deux-pièces »

Environ 7,6 millions de personnes (contre 6,8 millions en 2006) vivent dans un logement en « surpeuplement modéré », dans lequel manque une pièce au regard de la composition du ménage, selon la norme de l'Insee.

Et 934 000 en « surpeuplement accentué », où manquent au moins deux pièces.

« Cela veut dire par exemple qu’un couple dort dans le salon et trois enfants dans une même chambre », explique Manuel Domergue, rédacteur de l’étude.

Ce surpeuplement accentué, « le plus grave, a augmenté de 17 % par rapport à 2006 et concerne 300 000 enfants ».

Il touche « surtout les jeunes ménages pauvres vivant dans de grandes agglomérations (Paris, Marseille, Lyon…) ».

Une précarité sociale

Les causes de cette augmentation de la sur-occupation des logements sont multiples.

La fondation pointe d’abord la précarité sociale. « La crise économique a fait des ravages.

Les loyers sont souvent insoutenables et les familles s’installent dans de petites surfaces. »

L’augmentation du nombre de divorces et de recompositions familiales a « souvent aussi des effets sur le surpeuplement ».

Elle note enfin « les migrations. Les ménages immigrés sont plus touchés en raison de faibles revenus, de discriminations et d’une précarité administrative rendant plus difficile l’accès au parc social »

« Les enfants premières victimes »

Cette forme de mal-logement « n’est pas vraiment reconnue comme telle par les acteurs locaux du logement », souligne encore Manuel Domergue.

Souvent, « ils disent qu’il n’y en a pas tant que ça ou qu’il y a plus grave… Parfois même, on a entendu des discours choquants, disant que pour certaines familles étrangères, la sur-occupation d’un logement est culturelle. »

Évidemment, « ce n’est pas vrai. Il faut vraiment changer de regard : le surpeuplement c’est grave.

Cela a des conséquences sanitaires, scolaires, sur la capacité à sortie du chômage, etc.

Quand on se bat au quotidien pour se laver, ranger, stocker, manger ensemble, ça dégrade votre santé et la capacité à faire famille. Les enfants en sont les premières victimes ».


« Une personne seule dans un T4, T5 ou T6 »

La fondation réclame de faire de la lutte contre ce surpeuplement une priorité de l’action publique.

D’autant qu’en France, il y a du surpeuplement, « mais encore plus de sous-peuplement : des gens qui vivent dans plus de pièces que nécessaire, d’après la norme Insee, qui est quand même assez restrictive ».

Cela ne veut pas dire qu’ils peuvent tous libérer leur logement, mais « quand on regarde le sous-peuplement très accentué, par exemple une personne âgée qui vit seule dans un T4, T5 ou T6 parce que ses enfants sont partis, on peut essayer de trouver des solutions. »

Les gens ne sont pas « des pions, on ne peut pas les déplacer si facilement, mais il faut essayer de les accompagner, de les inciter à aller vers un logement plus petit. »

D’autant qu’à sa grande surprise, dit-elle, la fondation a relevé que « des dizaines de milliers de personnes sont d’ailleurs en attente d’un logement social plus petit.

Mais le taux de réponse à leur demande est seulement de 20 % par an.

Cela veut dire qu’en moyenne il faut attendre cinq ans dans un immense logement alors qu’on souhaite le libérer, pour pouvoir loger des familles nombreuses qui pourraient sortir du surpeuplement. »

Source
 On notera que la France Insoumise, qui nous fait tout un pataquès lorsqu'il s'agit du drapeau européen et des douze apôtres,n'hésite pas à se rendre aux assises de la fondation Emmaüs...
Médiatiquement l'AbBé Pierre a été en t^te des sondages pendant très longtemps
avatar
jacques58fan
Avec le Pape François

Masculin Messages : 908
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum