Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Message par P4572 le Mar 21 Oct 2008 - 21:58

Apparition miraculeuse de la Sainte Vierge
à Zeitoun


Le Monde Copte N° 1

imprimer
Voici qu'un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph et lui dit : " Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et tu y resteras jusqu'à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire mourir ".
Alors, Joseph, s'étant levé, prit pendant la nuit le petit enfant et sa mère et il se retira en Égypte.
Il y demeura jusqu'à la mort d'Hérode ; ainsi fut accompli ce que le Seigneur avait dit par le prophète : "J'ai rappelé d'Égypte Mon Fils" (Matthieu II, 13-15).
Ainsi l'Évangéliste raconte la fuite en Égypte.




Le voyage en Egypte de la Sainte Famille
La tradition trace l'itinéraire de la Sainte Famille par le désert arabique à Kantara et les collines de Basta - terre de Gessen.

La traversée du Nil se serait faite à Samanoud.


Des monastères furent construits aux emplacements bénis par le passage ou le séjour de la Sainte Vierge et de son Divin Fils.


Ainsi, deux monastères ont été bâtis au nom de la Vierge (AI-Suriane et AI-Baramous) à Ouadi Natroun.


Ainsi le monastère El Moharraq se trouve dans la montagne de Koscan. Sur le chemin du retour, la Sainte Famille s'arrêta dans une grotte dans un endroit appelé Babylone dans le Vieux Caire.

A cet endroit fut fondé Id monastère de Saint-Serge, puis l'Église d'Abou-Serga.

L'Église existe de nos jours. Le sanctuaire est placé au-dessus de la grotte.


Ils passèrent par Zeitoun.


A Matariêh ils s'arrêtèrent près d'un arbre qui existe encore, puis se dirigèrent vers Mostorod.


A Zeitoun une église dédiée à la Sainte Vierge commémore le passage de la Sainte Famille.


Cette église copte orthodoxe s'élève dans la rue Touman-Bey, principale artère de cette banlieue du Caire.


Elle est surmontée d'un dôme central et de quatre dômes plus petits aux quatre coins de l'édifice.


En face de l'église se trouve le garage des autobus des Transports Publics.


Première apparition




Le 2 avril 1968, une heure et demie après le coucher du soleil, l'attention des mécaniciens et des chauffeurs se trouvant dans ce garage fut attirée par des bruits et des mouvements dans la rue.

Ils virent alors une forme humaine, une femme habillée de vêtements blancs, se tenant sur le dôme central de l'Église, tenant la main sur la croix dominant ce dôme.


Les personnes se trouvant dans le garage : Farouk Mohammed Atwa (chauffeur), Hussein Awwad (mécanicien), Abd-el-Aziz-Ali (gardien), Mahmoun Afifi (chauffeur) et Yacout Ali, tous musulmans, ont raconté en détail ce qu'ils ont vu.


Ils crurent, en voyant distinctement cette forme blanche, être en présence d'une religieuse en habit blanc.


Etant donné qu'elle se tenait sur une surface arrondie et glissante, ils lui crièrent de faire attention et d'attendre.


L'un d'eux, craignant qu'il ne s'agisse d'une personne voulant se suicider, avertit la police.


Un autre frappa à la porte de l'église.

Ce fut Adel Youssef Ibrahim, âgé de 18 ans, fils du père Youssef Ibrahim, l'un des prêtres de la paroisse qui lui ouvrit.

Ayant constaté l'apparition, il prévint son père, lequel l'ayant vue à son tour, en avertit le supérieur : le père Constantin Moussa.


Pendant ce temps, une grande foule s'étant amassée devant l'église, la circulation dut être interrompue dans la rue Touman Bey.


Rapport du curé de la paroisse


Le père Constantin Moussa, curé de la paroisse, établit un rapport officiel dans lequel il écrit en particulier


"Après cette soirée mémorable, la Sainte Vierge apparut plus d'une fois et fut aperçue par différentes autres personnes parmi lesquelles M. Michel Soliman et sa famille qui habitent en face de l'église.


La Sainte Vierge apparut de nouveau le 9 avril.

La nuit suivante, aussi bien les soeurs d'une école voisine que mon fils ainé (élève ingénieur) me dirent avoir de nouveau aperçu la Sainte Vierge. Je me précipitai sur la place et je vis l'apparition, cette fois sous la forme d'un buste dans l'une des ouvertures du dôme du côté nord-est de l'église.

C'était un corps lumineux doré. "


Témoignages musulmans


De nombreux témoignages de personnalités musulmanes sont venus corroborer les rapports établis. Nous pouvons citer parmi d'autres

Mahmoud Abd Él-Rahman, journaliste du journal Él-Masaa.

Hamdy Hiraz, député de Zeitoun à l'Assemblée Nationale.

Mahmoud Naguib, correspondant de presse du journal AI-Gomhoreya.


Mohamed Hassan de la Société de lunetterie Nagi.


Mustafa Mohamed Él-Kabbani, comptable à l'Institut du Pétrole.


Mohamed Raafat Mahmoud, chef-comptable.


Nombreuses apparitions


Tout au long de centaines d'apparitions, la Sainte Vierge est demeurée parfaitement silencieuse.

Aucune parole.

On aurait pu la prendre peut-être pour une statue, mais elle n'était point immobile.

Elle se déplaçait d'un côté à l'autre, au-dessus de l'église afin que tous aient la chance de la voir de face.

Elle se penchait, s'inclinait pour saluer la foule.


Son déplacement n'était pas celui d'une marche, mais plutôt d'un glissement dans l'air - son vêtement flottait suivant le mouvement de l'air.

Son visage, souvent souriant, d'autres fois plutôt grave et comme attristé, était toujours bienveillant.


Une auréole blanche autour de la tête donnait à la Vierge un air majestueux.

Certaines fois, elle portait une couronne ; d'autres fois non - cela pouvait varier d'une apparition à l'autre dans une même nuit.


Il lui est arrivé de tenir l'Énfant Jésus dans ses bras (comme la Théotocos des icônes).


L'Enfant et sa Mère se montraient parfois couronnés, parfois non.

Marie est aussi apparue, au moins une fois, accompagnée de Saint-Joseph et de l'Énfant Jésus, celui-ci semblant âgé d'une douzaine d'années.


La Sainte Vierge sembla favoriser de ses visites les nuit de ses fêtes - les fêtes mariales sont nombreuses dans l'Église Orthodoxe : 32 dans l'année.


C'est toujours pendant la nuit, entre 9 heures du soir et 6 heures du matin qu'eurent lieu les apparitions.

Parfois, elles ne duraient que quelques minutes, parfois jusqu'à une, deux heures et plus.

Elles pouvaient aussi s'interrompre et reprendre plus d'une fois dans la même nuit.


En général, dans les premiers mois, chacune d'elles fut plus prolongée.

Dans la nuit du 8 juin 1968, une apparition dura sans interruption de 9 heures du soir à 4 heures et demie du matin.


Dans les premiers temps, il y en eut presque chaque nuit, puis, le reste de l'année, la fréquence moyenne fut de trois nuits par semaine, irrégulièrement de sorte qu'on ne pouvait dire d'avance quelle nuit elle aurait lieu.


Les pèlerins, surtout ceux qui venaient de loin, s'assemblaient sur les lieux plusieurs nuits de suite afin de bénéficier d'une ou même de plusieurs apparitions.


Signes précurseurs


L'apparition de Notre-Dame était ordinairement annoncée par des lumières mystérieuses.

Parfois, un globe lumineux, si éblouissant qu'il fallait aux yeux plusieurs minutes pour distinguer la figure de la Sainte Vierge qui s'en détachait.

D'autres fois, des décharges d'éclairs silencieuses ; ou bien encore ce qui semblait être une chute d'étoiles ou une pluie de diamants.


Assez fréquemment, la lumière apparaissait à l'un des dômes, puis éclairait toute la toiture et le dessus des dômes.


II arriva même qu'on vit la Sainte Vierge sortir graduellement d'un dôme, alors que toutes les vitres en sont fixées à demeure sans pouvoir être ouvertes.


Oiseaux


Un autre phénomène particulier à ces manifestations fut la présence de créatures ressemblant à des oiseaux, plus gros que des colombes, d'un blanc immaculé, lumineux.

Ils étaient vus avant, pendant et après les apparitions, parfois même les nuits sans apparitions.

Ils surgissaient d'un coup et disparaissaient de même.


Ces formes volaient plus vite que des colombes, sans un battement de leurs ailes déployées.

Elles semblaient glisser dans l'air, plutôt que voler.

Leur nombre : deux, trois, six ou plus. Élles se disposaient en formations : en triangle, en croix ou en lignes parallèles.


Ajoutons que des photographies ont pu être prises, non seulement de ces oiseaux mystérieux mais de la Sainte Vierge elle-même.


Les foules de Zeitoun


Au cours des 14 mois que se sont déroulées ces apparitions, de très nombreuses foules se sont pressées autour de l'église Ste-Marie de Zeitoun.

Pour l'année 1968, on peut évaluer l'assistance à une moyenne quotidienne de 50.000 personnes, certaines nuit 100.000 et même plus.


La cour à l'ouest de l'église n'était pas de taille, sa cloture fut vite emportée.


La ville du Caire fit fermer la rue à la circulation automobile dans le secteur environnant l'église.

Elle fit aussi déplacer un garage et d'autres bâtisses voisines.


Malgré cela : l'affluence fut souvent si importante qu'il devenait extrêmement difficile de s'y mouvoir.


Cette foule acclamait avec enthousiasme chaque apparition de la Vierge Marie et l'invoquait avec ferveur.


Les musulmans récitaient des versets du Coran.

Les coptes orthodoxes et catholiques, priaient et chantaient des hymnes en arabe.

D'autres priaient en grec.


On constatait un renouveau de la foi et de la ferveur ainsi que des conversions.

Clergé orthodoxe, clergé catholique, pasteurs protestants, tous sont unanimes sur le fait qu'une plus grande assistance aux offices religieux fut observée.


Enquête du Patriarcat


Le 23 avril 1968, S.S. Kyrillos VI Pape d'Alexandrie et Patriarche de la Prédication de St-Marc institua une commission chargée d'étudier ces phénomènes.


Cette " délégation provisoire " était composée de père Guirguis Matta, directeur général de l'Office Papal, père Hanna Abdel-Messih, député, membre de la commission des affaires ecclésiastiques. père Benjamin Kamel, secrétaire privé de S.S. le Pape.


Après une étude approfondie, ils déposèrent un rapport officiel confirmant les faits et relatant en particulier ce qui suit :


" Désireux de voir l'apparition de nos propres yeux, nous passâmes plusieurs nuits dans le voi
sinage de l'église.

Finalement, nous aperçûmes la partie supérieure de la Sainte Vierge entourée d'un halo.

Ensuite elle apparut dans son entier et se déplaça entre les dômes.

Puis elle s'agenouilla devant la croix et, finalement, bénit les multitudes.


Une autre nuit, nous vîmes des colombes aussi blanches que la neige, irradiant de la lumière. Les colombes apparurent soudainement et disparurent aussi mystérieurement.

Elles semblèrent voler du dôme vers le ciel et elles ne battaient pas des ailes comme font d'habitude les oiseaux".


Rapport du Gouvernement


Le Directeur de l'Information et des Griefs a soumis à M. le Ministre du Tourisme Hafez Ghanem un rapport circonstancié confirmant le témoignage des ouvriers du garage et attestant de 27 apparitions de la Sainte Vierge depuis le 2 avril 1968 jusqu'à la date du rapport.


Le cardinal Istaphanos, patriarche des coptes catholiques et l'archimandrite Airut de l'Église Catholique Grecque interrogés dans le cadre de ce rapport gouvernemental apportèrent leur confirmation sur les apparitions miraculeuses de la Sainte Vierge.


Le cardinal Istaphanos a ajouté que ce miracle représente un message bienveillant qui attirera les pèlerins du monde entier vers l'église de Zeitoun.


Evêque de Beni-Soueif

Mgr Athanasios, évêque du diocèse de BeniSoueif passa la nuit du 29 au 30 avril avec la foule assemblée autour de l'église de Zeitoun.

Il dit : " A 2 h 45 du matin, la Sainte Vierge apparut et toute la foule put la voir.

Elle apparut comme une statue phosphorescente de toute sa taille.

Après un court instant, l'apparition disparut pour réapparatre à 4 heures et fut visible jusqu'à 5 heures.


Pendant ce temps, la Vierge se déplaça vers l'ouest, à certains moments étendant sa main dans un geste de bénédiction et parfois penchant la tête.


Un halo de lumière entourait sa tête. Il y eut aussi quelques formes lumineuses, légèrement bleutées, ressemblant à des étoiles.


La scène était poignante et magnifique ".

Guérisons miraculeuses

Un comité médical fut institué par le Patriarcat, comité dirigé par le professeur Dr Shafik Abdel Malek, pour l'étude des cas de guérison signalés.


Des constatations de guérison purent ainsi être faites dans des cas de cancer des voies urinaires, des maladies de la thyroïde, de la hernie, de l'évulsion du biceps et de très nombreuses autres affections.


Déclaration papale


S.S. Kyrillos VI, pape d'Alexandrie, après étude de tous les rapports et de tous les témoignages a déclaré sa profonde foi dans la réalité du miracle et des bénédictions qui l'accompagnent.


" Ces apparitions, dit-il, apportèrent deux grandes grâces : la première est le renforcement de la foi et la seconde est la guérison miraculeuse de cas de maladies désespérées ".


Il offre des actions de grâce au Seigneur pour avoir autorisé l'accomplissement de ce miracle unique dans l'église bâtie à l'endroit où la Sainte Famille est passée lors de sa fuite devant les persécutions d'Hérode.

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty Re: apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Message par S le Mer 22 Oct 2008 - 16:58

Quelqu'un sait-il où il est possible de trouver des photos de cette apparitions ?

Fraternellement

Séraphin
S
S
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 344
Inscription : 03/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty Re: apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Message par lau le Mer 22 Oct 2008 - 17:05

cher Séraphin, j'ai trouvé ce lien... Very Happy

http://www.zeitun-eg.org/zeitoun1.htm

A bientôt !

Lau flower

lau
Pour le roi

Messages : 633
Inscription : 08/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty Re: apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Message par S le Mer 22 Oct 2008 - 17:39

Magnifique !

Merci chère Lau. Voila quelques photos que nous pourrions exposer dans nos Eglises. Cela raffermirait la Foi.

Fraternellement

Séraphin
S
S
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 344
Inscription : 03/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty Re: apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Message par pax et bonum le Sam 16 Jan 2010 - 10:30

Une nouvelle apparition dans un village près de Caire a rassemblé une foule de personnes.Une silhouette féminine de lumière éclatante et animée semble vivante.Elle s'est laissée filmer en video.Il est difficile de croire à une supercherie car il faudrait des moyens considérables pour obtenir un laser d'une telle puissance dans ce petit village.Le laser utilisé pour l'attraction nocturne du Futuroscope de Poitiers où l'on voit dans les airs l'image d'un cheval ailé,est beaucoup plus faible et nécessite un nuage de vapeur artificiel au dessus d'un plan d'eau pour être vu.

Voir sur You-tube:Apparition mariale en Egypte.

Ce mode de manifestation très particulière rappelle le miracle du soleil de Fatima,il y a comme une parenté mystérieuse entre Fatima,la femme en arabe,et les chrétiens arabes,particulièrement les Coptes.
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6654
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty Re: apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Message par pax et bonum le Sam 16 Jan 2010 - 10:34

www.youtube.com/watch?v=OOCQeYECWU0&feature=related
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6654
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty Zeitoun, 50 ans déjà ...

Message par RumuliHa le Jeu 10 Mai 2018 - 11:39

@P4572 a écrit:Apparition miraculeuse de la Sainte Vierge
à Zeitoun


Le Monde Copte N° 1

imprimer  
Voici qu'un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph et lui dit : " Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et tu y resteras jusqu'à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire mourir ".
Alors, Joseph, s'étant levé, prit pendant la nuit le petit enfant et sa mère et il se retira en Égypte.
Il y demeura jusqu'à la mort d'Hérode ; ainsi fut accompli ce que le Seigneur avait dit par le prophète : "J'ai rappelé d'Égypte Mon Fils" (Matthieu II, 13-15).
Ainsi l'Évangéliste raconte la fuite en Égypte.




Le voyage en Egypte de la Sainte Famille  
La tradition trace l'itinéraire de la Sainte Famille par le désert arabique à Kantara et les collines de Basta - terre de Gessen.

La traversée du Nil se serait faite à Samanoud.


Des monastères furent construits aux emplacements bénis par le passage ou le séjour de la Sainte Vierge et de son Divin Fils.


Ainsi, deux monastères ont été bâtis au nom de la Vierge (AI-Suriane et AI-Baramous) à Ouadi Natroun.


Ainsi le monastère El Moharraq se trouve dans la montagne de Koscan. Sur le chemin du retour, la Sainte Famille s'arrêta dans une grotte dans un endroit appelé Babylone dans le Vieux Caire.

A cet endroit fut fondé Id monastère de Saint-Serge, puis l'Église d'Abou-Serga.

L'Église existe de nos jours. Le sanctuaire est placé au-dessus de la grotte.


Ils passèrent par Zeitoun.


A Matariêh ils s'arrêtèrent près d'un arbre qui existe encore, puis se dirigèrent vers Mostorod.


A Zeitoun une église dédiée à la Sainte Vierge commémore le passage de la Sainte Famille.


Cette église copte orthodoxe s'élève dans la rue Touman-Bey, principale artère de cette banlieue du Caire.


Elle est surmontée d'un dôme central et de quatre dômes plus petits aux quatre coins de l'édifice.


En face de l'église se trouve le garage des autobus des Transports Publics.


Première apparition




Le 2 avril 1968, une heure et demie après le coucher du soleil, l'attention des mécaniciens et des chauffeurs se trouvant dans ce garage fut attirée par des bruits et des mouvements dans la rue.

Ils virent alors une forme humaine, une femme habillée de vêtements blancs, se tenant sur le dôme central de l'Église, tenant la main sur la croix dominant ce dôme.


Les personnes se trouvant dans le garage : Farouk Mohammed Atwa (chauffeur), Hussein Awwad (mécanicien), Abd-el-Aziz-Ali (gardien), Mahmoun Afifi (chauffeur) et Yacout Ali, tous musulmans, ont raconté en détail ce qu'ils ont vu.


Ils crurent, en voyant distinctement cette forme blanche, être en présence d'une religieuse en habit blanc.


Etant donné qu'elle se tenait sur une surface arrondie et glissante, ils lui crièrent de faire attention et d'attendre.


L'un d'eux, craignant qu'il ne s'agisse d'une personne voulant se suicider, avertit la police.


Un autre frappa à la porte de l'église.

Ce fut Adel Youssef Ibrahim, âgé de 18 ans, fils du père Youssef Ibrahim, l'un des prêtres de la paroisse qui lui ouvrit.

Ayant constaté l'apparition, il prévint son père, lequel l'ayant vue à son tour, en avertit le supérieur : le père Constantin Moussa.


Pendant ce temps, une grande foule s'étant amassée devant l'église, la circulation dut être interrompue dans la rue Touman Bey.


Rapport du curé de la paroisse


Le père Constantin Moussa, curé de la paroisse, établit un rapport officiel dans lequel il écrit en particulier


"Après cette soirée mémorable, la Sainte Vierge apparut plus d'une fois et fut aperçue par différentes autres personnes parmi lesquelles M. Michel Soliman et sa famille qui habitent en face de l'église.


La Sainte Vierge apparut de nouveau le 9 avril.

La nuit suivante, aussi bien les soeurs d'une école voisine que mon fils ainé (élève ingénieur) me dirent avoir de nouveau aperçu la Sainte Vierge. Je me précipitai sur la place et je vis l'apparition, cette fois sous la forme d'un buste dans l'une des ouvertures du dôme du côté nord-est de l'église.

C'était un corps lumineux doré. "


Témoignages musulmans


De nombreux témoignages de personnalités musulmanes sont venus corroborer les rapports établis. Nous pouvons citer parmi d'autres

Mahmoud Abd Él-Rahman, journaliste du journal Él-Masaa.

Hamdy Hiraz, député de Zeitoun à l'Assemblée Nationale.

Mahmoud Naguib, correspondant de presse du journal AI-Gomhoreya.


Mohamed Hassan de la Société de lunetterie Nagi.


Mustafa Mohamed Él-Kabbani, comptable à l'Institut du Pétrole.


Mohamed Raafat Mahmoud, chef-comptable.


Nombreuses apparitions


Tout au long de centaines d'apparitions, la Sainte Vierge est demeurée parfaitement silencieuse.

Aucune parole.

On aurait pu la prendre peut-être pour une statue, mais elle n'était point immobile.

Elle se déplaçait d'un côté à l'autre, au-dessus de l'église afin que tous aient la chance de la voir de face.

Elle se penchait, s'inclinait pour saluer la foule.


Son déplacement n'était pas celui d'une marche, mais plutôt d'un glissement dans l'air - son vêtement flottait suivant le mouvement de l'air.

Son visage, souvent souriant, d'autres fois plutôt grave et comme attristé, était toujours bienveillant.


Une auréole blanche autour de la tête donnait à la Vierge un air majestueux.

Certaines fois, elle portait une couronne ; d'autres fois non - cela pouvait varier d'une apparition à l'autre dans une même nuit.


Il lui est arrivé de tenir l'Énfant Jésus dans ses bras (comme la Théotocos des icônes).


L'Enfant et sa Mère se montraient parfois couronnés, parfois non.

Marie est aussi apparue, au moins une fois, accompagnée de Saint-Joseph et de l'Énfant Jésus, celui-ci semblant âgé d'une douzaine d'années.


La Sainte Vierge sembla favoriser de ses visites les nuit de ses fêtes - les fêtes mariales sont nombreuses dans l'Église Orthodoxe : 32 dans l'année.


C'est toujours pendant la nuit, entre 9 heures du soir et 6 heures du matin qu'eurent lieu les apparitions.

Parfois, elles ne duraient que quelques minutes, parfois jusqu'à une, deux heures et plus.

Elles pouvaient aussi s'interrompre et reprendre plus d'une fois dans la même nuit.


En général, dans les premiers mois, chacune d'elles fut plus prolongée.

Dans la nuit du 8 juin 1968, une apparition dura sans interruption de 9 heures du soir à 4 heures et demie du matin.


Dans les premiers temps, il y en eut presque chaque nuit, puis, le reste de l'année, la fréquence moyenne fut de trois nuits par semaine, irrégulièrement de sorte qu'on ne pouvait dire d'avance quelle nuit elle aurait lieu.


Les pèlerins, surtout ceux qui venaient de loin, s'assemblaient sur les lieux plusieurs nuits de suite afin de bénéficier d'une ou même de plusieurs apparitions.


Signes précurseurs


L'apparition de Notre-Dame était ordinairement annoncée par des lumières mystérieuses.

Parfois, un globe lumineux, si éblouissant qu'il fallait aux yeux plusieurs minutes pour distinguer la figure de la Sainte Vierge qui s'en détachait.

D'autres fois, des décharges d'éclairs silencieuses ; ou bien encore ce qui semblait être une chute d'étoiles ou une pluie de diamants.


Assez fréquemment, la lumière apparaissait à l'un des dômes, puis éclairait toute la toiture et le dessus des dômes.


II arriva même qu'on vit la Sainte Vierge sortir graduellement d'un dôme, alors que toutes les vitres en sont fixées à demeure sans pouvoir être ouvertes.


Oiseaux


Un autre phénomène particulier à ces manifestations fut la présence de créatures ressemblant à des oiseaux, plus gros que des colombes, d'un blanc immaculé, lumineux.

Ils étaient vus avant, pendant et après les apparitions, parfois même les nuits sans apparitions.

Ils surgissaient d'un coup et disparaissaient de même.


Ces formes volaient plus vite que des colombes, sans un battement de leurs ailes déployées.

Elles semblaient glisser dans l'air, plutôt que voler.

Leur nombre : deux, trois, six ou plus. Élles se disposaient en formations : en triangle, en croix ou en lignes parallèles.


Ajoutons que des photographies ont pu être prises, non seulement de ces oiseaux mystérieux mais de la Sainte Vierge elle-même.


Les foules de Zeitoun


Au cours des 14 mois que se sont déroulées ces apparitions, de très nombreuses foules se sont pressées autour de l'église Ste-Marie de Zeitoun.

Pour l'année 1968, on peut évaluer l'assistance à une moyenne quotidienne de 50.000 personnes, certaines nuit 100.000 et même plus.


La cour à l'ouest de l'église n'était pas de taille, sa cloture fut vite emportée.


La ville du Caire fit fermer la rue à la circulation automobile dans le secteur environnant l'église.

Elle fit aussi déplacer un garage et d'autres bâtisses voisines.


Malgré cela : l'affluence fut souvent si importante qu'il devenait extrêmement difficile de s'y mouvoir.


Cette foule acclamait avec enthousiasme chaque apparition de la Vierge Marie et l'invoquait avec ferveur.


Les musulmans récitaient des versets du Coran.

Les coptes orthodoxes et catholiques, priaient et chantaient des hymnes en arabe.

D'autres priaient en grec.


On constatait un renouveau de la foi et de la ferveur ainsi que des conversions.

Clergé orthodoxe, clergé catholique, pasteurs protestants, tous sont unanimes sur le fait qu'une plus grande assistance aux offices religieux fut observée.


Enquête du Patriarcat


Le 23 avril 1968, S.S. Kyrillos VI Pape d'Alexandrie et Patriarche de la Prédication de St-Marc institua une commission chargée d'étudier ces phénomènes.


Cette " délégation provisoire " était composée de père Guirguis Matta, directeur général de l'Office Papal, père Hanna Abdel-Messih, député, membre de la commission des affaires ecclésiastiques. père Benjamin Kamel, secrétaire privé de S.S. le Pape.


Après une étude approfondie, ils déposèrent un rapport officiel confirmant les faits et relatant en particulier ce qui suit :


" Désireux de voir l'apparition de nos propres yeux, nous passâmes plusieurs nuits dans le voi
sinage de l'église.

Finalement, nous aperçûmes la partie supérieure de la Sainte Vierge entourée d'un halo.

Ensuite elle apparut dans son entier et se déplaça entre les dômes.

Puis elle s'agenouilla devant la croix et, finalement, bénit les multitudes.


Une autre nuit, nous vîmes des colombes aussi blanches que la neige, irradiant de la lumière. Les colombes apparurent soudainement et disparurent aussi mystérieurement.

Elles semblèrent voler du dôme vers le ciel et elles ne battaient pas des ailes comme font d'habitude les oiseaux".


Rapport du Gouvernement


Le Directeur de l'Information et des Griefs a soumis à M. le Ministre du Tourisme Hafez Ghanem un rapport circonstancié confirmant le témoignage des ouvriers du garage et attestant de 27 apparitions de la Sainte Vierge depuis le 2 avril 1968 jusqu'à la date du rapport.


Le cardinal Istaphanos, patriarche des coptes catholiques et l'archimandrite Airut de l'Église Catholique Grecque interrogés dans le cadre de ce rapport gouvernemental apportèrent leur confirmation sur les apparitions miraculeuses de la Sainte Vierge.


Le cardinal Istaphanos a ajouté que ce miracle représente un message bienveillant qui attirera les pèlerins du monde entier vers l'église de Zeitoun.


Evêque de Beni-Soueif

Mgr Athanasios, évêque du diocèse de BeniSoueif passa la nuit du 29 au 30 avril avec la foule assemblée autour de l'église de Zeitoun.

Il dit : " A 2 h 45 du matin, la Sainte Vierge apparut et toute la foule put la voir.

Elle apparut comme une statue phosphorescente de toute sa taille.

Après un court instant, l'apparition disparut pour réapparatre à 4 heures et fut visible jusqu'à 5 heures.


Pendant ce temps, la Vierge se déplaça vers l'ouest, à certains moments étendant sa main dans un geste de bénédiction et parfois penchant la tête.


Un halo de lumière entourait sa tête. Il y eut aussi quelques formes lumineuses, légèrement bleutées, ressemblant à des étoiles.


La scène était poignante et magnifique ".

Guérisons miraculeuses

Un comité médical fut institué par le Patriarcat, comité dirigé par le professeur Dr Shafik Abdel Malek, pour l'étude des cas de guérison signalés.


Des constatations de guérison purent ainsi être faites dans des cas de cancer des voies urinaires, des maladies de la thyroïde, de la hernie, de l'évulsion du biceps et de très nombreuses autres affections.


Déclaration papale


S.S. Kyrillos VI, pape d'Alexandrie, après étude de tous les rapports et de tous les témoignages a déclaré sa profonde foi dans la réalité du miracle et des bénédictions qui l'accompagnent.


" Ces apparitions, dit-il, apportèrent deux grandes grâces : la première est le renforcement de la foi et la seconde est la guérison miraculeuse de cas de maladies désespérées ".


Il offre des actions de grâce au Seigneur pour avoir autorisé l'accomplissement de ce miracle unique dans l'église bâtie à l'endroit où la Sainte Famille est passée lors de sa fuite devant les persécutions d'Hérode.
RumuliHa
RumuliHa
Va recevoir Jésus Christ

Masculin Messages : 43
Age : 57
Localisation : Saint Pierre des Corps
Inscription : 10/03/2018

https://brunofremeaux.wixsite.com/poussiere-de-foi/art-peinture-

Revenir en haut Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty Re: apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Message par jacques58fan le Dim 13 Mai 2018 - 23:51

@pax et bonum a écrit:www.youtube.com/watch?v=OOCQeYECWU0&feature=related
L'actuel président egyptien prétend l'avoir vue cette apparition


apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Logo
Marie de Nazareth
À Jésus Par Marie

Français







  • .







Faire un don

  • Foi
  • Tout sur Marie
  • Joseph
  • Une Minute avec Marie
  • Le Caire (Zeito...







        • Athanase et Cyrille d'Alexandrie, la Théotokos
        • Marie chez les Coptes
        • Deir Al-Garnous
        • Deir Al-Maghti
        • Deir Al-Mouharraq
        • Deir Dimyanah
        • Deir Durunka
        • Deir Gabal al-Tayr
        • Le Caire (vieux Caire)
        • Le Caire (Matarieh)
        • Le Caire (Mokattam) : Lourdes du désert
        • Le Caire (Musky) : la Mère de la divine grâce
        • Le Caire (Shoubra)
        • Le Caire (Zeitoun)
        • Porto Said : Sanctuaire de la Reine du monde


      • Erythrée
      • Ethiopie
      • Ghana
      • Kenya
      • Madagascar





Le Caire (Zeitoun)
Partager

[email=secretariat@mariedenazareth.com;]Par email[/email] Imprimer la page
1924 : Après un songe, un homme construit une église...
En 1920, un propriétaire copte aisé, Tawfiq Khalil Bey, se proposait de construire un immeuble sur un terrain qu’il possédait à Zeitoun, quartier populaire de la banlieue du Caire. La =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge lui apparut en rêve et lui promit que s’il construisait une église à la place du bâtiment projeté, elle honorerait le lieu d’une manière singulière. L’église fut bâtie en 1924 par l’architecte italien Leomingelli au croisement de la rue Touman-Bey et d’une autre appelée depuis lors « avenue Khalil ».
1968 : les apparitions
La nuit du mardi 2 avril 1968, à vingt-deux heures trente, des mécaniciens et des chauffeurs musulmans des transports publics arrivant à leur garage, juste en face de l’église, aperçurent tout à coup une « dame en blanc agenouillée » près de la =154&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]croix au sommet du dôme.
Les apparitions continuèrent pendant des mois...
Les apparitions étaient précédées de phénomènes lumineux décrits par les témoins comme des "pluies de diamants". Puis surgissaient des "colombes de lumière" qui parfois s'alignaient en forme de =154&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]croix. Parfois, d’abondants nuages de couleur ocre répandaient autour d’elle "une odeur d’encens". Après ces signes précurseurs, notre Dame apparaissait.
Son éclat, semblable à celui du soleil, était tel qu’on avait peine à discerner les détails de son apparence. Parfois elle se penchait vers la foule en souriant et en bénissant avec un rameau d'olivier. Parfois à genoux devant la =154&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]croix qui est sur la coupole.
Son image ressemblait en =89&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]bien des points à celle de l’Immaculée =129&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Conception vue par Catherine Labouré en 1830, image qui avait été largement popularisée en =180&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Egypte par les missions et les écoles catholiques.
Occasionnellement, la =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge fut aperçue tenant l’Enfant Jésus dans ses bras, ou encore en compagnie de saint =298&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Joseph et de Jésus, âgé d’environ douze ans.
Une grande affluence de chrétiens coptes et de musulmans
Pendant plusieurs semaines, la foule présente atteignit jusqu’à 250 000 personnes, créant d’impressionnants embouteillages. Les musulmans en grand nombre, récitant des versets du Coran, y côtoyaient les chrétiens chantant des hymnes coptes. La foule montait sur les toits et les terrasses et se pressait dans la rue. Des femmes et des enfants restaient debout toute la nuit, manifestant une incroyable résistance physique.
Des guérisons
Le 3 avril 1968, Farouk Mohammed Atwa se rendit à l’hôpital pour les soins que requérait l’un de ses doigts, amputé en raison d’une gangrène ; à la grande surprise du chirurgien, il était complètement guéri.
Le 13 avril, le photographe Wagih Rizk témoigne : 
« La première fois que je vis l’=40&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]apparition, la lumière de la =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge avait un tel éclat que j’en fus aveuglé. J’étais comme électrifié, incapable de faire quoi que ce fût. Les deux soirs suivants, il en fut de même. Mais, le 13 avril, alors que l’=40&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]apparition se mouvait depuis une dizaine de minutes au-dessus de l’église, je trouvai enfin la =230&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]force de prendre des photos à deux reprises. Ce fut une expérience terriblement impressionnante. J’avais le sentiment que la terre allait s’évanouir sous mes pieds. Après avoir pris ces clichés, je me rendis compte qu’une sale blessure que je traînais au bras depuis plusieurs années, séquelle d’un accident de voiture, avait complètement disparu. »
Reconnaissance
Le pape Cyrille VI, patriarche copte orthodoxe d’Alexandrie, institua une commission d’enquête composée d’évêques et de prêtres, qui authentifièrent les témoignages recueillis et eurent eux-mêmes l’occasion de voir l’=40&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]apparition.
Le pape [copte] fit alors une déclaration officielle publiée le 5 mai 1968 dans les principaux organes de presse égyptiens, mais aussi dans la presse étrangère (The Times, Le Figaro, The New York Times, etc.), décrivant les principaux phénomènes et concluant :
« Le Siège patriarcal déclare avec une =228&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]foi complète, une grande =308&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]joie et une humble gratitude envers le Tout-Puissant, que la Bienheureuse =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge Marie est apparue à plusieurs reprises sous des formes claires et stables, durant plusieurs nuits et durant des périodes variées, pouvant aller jusqu’à plus de deux heures, depuis le 2 avril 1968 jusqu’à maintenant, au-dessus de l’église copte orthodoxe de Zeitoun, au Caire, sur la route de Matarieh, où la =215&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Famille passa durant son séjour en =180&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Egypte, tel que le rapporte la tradition. Nous espérons que cette bénédiction sera un =571&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]signe de paix pour le monde et un présage de prospérité pour notre pays =89&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]bien-aimé et béni. »
A peu près dans le même temps, le cardinal Stephanos Ier Sidarous, patriarche de l’=179&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Eglise copte =108&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]catholique en union avec =531&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Rome, s’associa à cette =519&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]reconnaissance officielle : 
« Il n’y a pas de doute à avoir sur la réalité de ces apparitions, qui ont été confirmées par de nombreux fidèles coptes catholiques dignes de =228&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]foi et connus pour leur extrême intégrité. Ils ont été témoins des apparitions de la Bienheureuse =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge Marie et m’en ont donné des descriptions très complètes. Sœ=615&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]ur Paula de Mofalo, une religieuse romaine =108&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]catholique =89&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]bien connue pour sa rectitude et son bon sens, m’a assuré de l’authenticité des apparitions de Zeitoun. Elle était toute tremblante, lorsqu’elle me rapporta ne pas avoir été la seule à l’observer, mais que des milliers de personnes avaient vu Notre-Dame en même temps qu’elle » (Watanî, 5 mai 1968).
Le pape =447&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Paul VI aurait également envoyé sur place deux observateurs (selon Al-Ahram, 6 mai 1968), et le pro-nonce =108&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]catholique, Mgr Lino Zanini, déclara que le Saint-Siège respectait en la matière l’autorité de l’=179&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Eglise locale et s’en remettait à son =304&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]jugement.
Le chef de l’=179&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Eglise évangélique et président du Synode de toutes les Eglises protestantes d’=180&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Egypte, le révérend docteur Ibrahim Saïd, se prononça lui aussi en faveur de l’authenticité des apparitions de Zeitoun, tout comme différentes personnalités des Eglises grecque-=108&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]catholique et grecque-orthodoxe, et plusieurs hautes personnalités de l’Etat firent de même dont le =368&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]ministre de l’Information, le docteur Hafez Ghanem, qui ajouta que toute possibilité de fraude avait été écartée à la suite d’enquêtes scrupuleuses.
Fête : 2 avril
Par décision du pape Cyrille VI en 1969, l’=179&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Eglise copte orthodoxe a inséré dans son calendrier liturgique une fête de la =600&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Transfiguration de la =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge Marie à Zeitoun, célébrée chaque année le 24 barmahat (2 avril).
Nouvelle =179&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Eglise en l'honneur de la "=631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge de la lumière"
Une nouvelle église a été édifiée par le patriarche Shenouda III ; elle accueille pour la liturgie, chaque vendredi et chaque =550&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]samedi, jusqu’à 4 000 fidèles. Le père Boutros Gayed, frère du patriarche et défunt curé de la paroisse, a relaté de nombreuses guérisons et des miracles obtenus par l’intercession de la « =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge de Lumière » de Zeitoun depuis 1972.
Les guérisons continuent
D’innombrables personnes affirmèrent avoir été guéries pendant les apparitions ou peu après en avoir été témoins. Un comité médical mis en place par l’=179&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Eglise copte orthodoxe et présidé par le professeur Shafi Abd-el-Malek, de la faculté de médecine de l’université du Caire, fut chargé de les enregistrer et de les vérifier.
Parmi les cas les plus spectaculaires, on peut citer Sami Abd-el-Malek, quarante ans, guéri d’un cancer de la vessie en phase terminale ; Fathma Zahi Reda, une musulmane pieuse, atteinte d’une affection incurable de la glande thyroïde ; une autre musulmane, Madiha Mohammed Saïd, vingt ans, guérie de troubles nerveux ayant entraîné la cécité et l’aphasie ; William Nashed Zaki, médecin réputé de Shoubra, guéri d’une hernie qui perdurait depuis trois ans ; madame Mahmoud Shoukry Ibrahim, quarante-cinq ans, guéri d’une paralysie totale des membres inférieurs.
Conclusion
En s’abstenant de tout message explicite, la =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge a voulu délivrer un =571&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]signe accessible à tous les Egyptiens, musulmans et chrétiens, orthodoxes, catholiques ou =497&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]protestants, croyants et non-croyants. Sa manifestation serait un encouragement au dialogue œcuménique et inter-religieux.
Beaucoup y ont vu aussi un encouragement à la paix (Zeitoun signifie en arabe « olives », et l’olivier, dont un rameau fut tenu par la =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge lors de certaines apparitions, est un =587&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]symbole de paix), après la terrible guerre des Six Jours (1967) qui avait endeuillé le Proche-Orient et engendré une terrible humiliation dans le monde arabe ; à la suite de la prise de Jérusalem par les Israéliens, il devenait notamment impossible aux coptes d’aller en pèlerinage aux Lieux saints.
C’est notamment cette dernière interprétation à laquelle fait écho Jehan Sadate, la veuve du président assassiné, dans son autobiographie intitulée Une femme d’=180&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Egypte :
« Peuple d’=180&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Egypte, je sais que tu ne pourras plus venir me voir à Jérusalem ;aussi est-ce moi qui suis venue te voir au Caire. » 


Un dossier étoffé (coupures de presse, déclarations officielles, témoignages, photographies) est accessible sur le site web des apparitions de Zeitoun : www.zeitun-eg.org.
Christian CANNUYER, « Caire II », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la =631&tx_ifglossaire_list[action]=details&tx_ifglossaire_list[controller]=Glossaire]Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.
Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 669-670 

Le symbolisme de la colombe


  • Le symbolisme de la colombe


Les apparitions appellent à la réconciliation des peuples


  • Les apparitions appellent à la réconciliation des peuples
  • La médaille miraculeuse (Rue du Bac Paris 1830)
  • Fatima (Portugal, 1917)
  • Banneux (Belgique, 1933)
  • Amsterdam (Pays-Bas, 1945-1959)
  • Zeitun (Egypte, 1968)
  • Betania (Venezuela, 1976-1984)
  • Akita (Japon, 1973-1975)
  • Kibeho (1981-1989, Rwanda)
  • Medjugorje (Bosnie et Herzegovine) 1981 - ?


Chapitre : Marie et la paix (Les appels d'une Mère)


  • La paix : de l’Ancien Testament au Christ
  • Jésus était-il zélote ? Quel est le zèle qui l'anime ?
  • Jésus et les ennemis (Torah créatrice, Verbe de vie)
  • Marie et la paix (dans le Nouveau Testament)
  • Oraisons de la paix, liturgie maronite
  • Marie, la paix, l'épiphanie
  • La communauté internationale : que dit l’Eglise ?
  • Le don de sagesse et la paix
  • Marie et la béatitude des doux
  • La paix dans l’adversité (St Silouane †1938)
  • Marie et la béatitude des artisans de Paix
  • La Vierge et les confessions religieuses belligérantes
  • Les apparitions appellent à la réconciliation des peuples
  • Caravaggio : Beata Vergine della fonte (1432)
  • 13 mai 1917 (Fatima) : le chapelet pour la paix
  • Hiroshima (Japon)
  • Mutemwa (Zimbabwe) : Notre Dame de la Paix
  • Reggio Emilia : Madonna della ghiara (Italie)
  • Prière durant la guerre civile irlandaise, Knock 1979
  • Prière enseignée par la Dame de tous les Peuples
  • Yamoussoukro : Notre Dame de la Paix
  • Le Caire, Zeitun (Egypte 1968)
  • De Fatima à Medjugorje : un chemin de Paix
  • Autres appels à la prière pour la paix
  • Consécration des relations humaines
  • Les apparitions appellent à la réconciliation des peuples
  • Les apparitions mariales : impact social


Marie et l'islam


  • Naissance et enfance de Marie dans le Coran
  • Enfance de Marie : les apocryphes inspirent l'islam
  • Razî : L’oraison de Marie
  • La sourate 19, sourate de Marie
  • L’annonciation dans le Coran
  • Dessein de Dieu ou décret irrévocable d'Allah ?
  • Razî : Commentaire sur la Salutation angélique
  • Le Coran affirme-t-il la maternité virginale de Marie ?
  • Marie est un signe, avec son fils
  • Tabarî : Dialogue entre Joseph et Marie
  • Un malentendu révélateur : moi et ma Mère... des dieux ?
  • Marie, signe avec Jésus, coopère-t-elle au salut ?
  • Une intercession de Marie, dans l’islam ?
  • Marie dans l'Islam, petite synthèse
  • L'islam, quelques repères
  • Marie et les relations entre musulmans et chrétiens
  • Le dialogue entre chrétiens et musulmans


Précédent Suivant


  • Nos actions

    • Une minute avec Marie
    • Vidéos
    • Jésus aujourd'hui
    • Les Net Angels
    • Chapelet perpétuel
    • Notre Histoire avec Marie
    • La Question du mardi
    • Vidéos du Père de Notre-Dame
    • Site Internet Marie de Nazareth
    • Site Joseph de Nazareth
    • Site Valtorta.fr
    • Site Carte mariale
    • Développement du Centre international Marie de Nazareth
    • Qui sommes-nous ?




  • Partenaires.

    • Hozana
    • ALETEIA
    • FEM




  • Tout sur Marie

    • Vie à Nazareth
    • Panorama de la vie de la Vierge Marie
    • Écritures saintes
    • Doctrine
    • La Prière avec Marie
    • Les grands témoins marials
    • Dans le Judaïsme, l'islam ...
    • La Vierge dans l'Art
    • Marie remplit le monde
    • Les appels d'une mère




  • Vivre avec Marie

    • Glossaire
    • Une Minute avec Marie
    • Notre Histoire avec Marie




  • informations

    • Mentions Légales




Faire un don
jacques58fan
jacques58fan
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2039
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968 Empty Re: apparitions à Zeitoun ( Egypte ) en 1968

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum