Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

France: loi "LOPSI": fin des libertés ! Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-15%
Le deal à ne pas rater :
– 45€ sur la Trotinnette Xiaomi Mi Electric Scooter Lite
254.99 € 299.99 €
Voir le deal

France: loi "LOPSI": fin des libertés !

Aller en bas

France: loi "LOPSI": fin des libertés ! Empty France: loi "LOPSI": fin des libertés !

Message par isabella le Ven 27 Juin 2008 - 14:29

La fin de la France est pour très bientôt, si ses citoyens ne se réveillent pas en sursaut, prient et - surtout - agissent au plus vite... Un ultime avertissement. Crying or Very sad


fRANCE DICTATORIALE ET TECHNO-NAZIE : FIN DES LIBERTES ET DE LA JUSTICE, ET SURVEILLANCE PERMANENTE VIA LA LOI "LOPSI" SUR LA SECURITE INTERIEURE !



Chers amis,

La situation est désormais CATASTROPHIQUE, en fRANCE (petit « f », grand « RANCE »)...

L’hexagone, le si beau pays de France, est tout simplement en train de se changer en république bananière de France et en DICTATURE TECHNO-NAZIE !

Le dernier clou dans le cercueil des libertés individuelles est sur le point d’être enfoncé CET AUTOMNE, et peut-être même avant, avec la LOI « SECURITE INTERIEURE », une loi qui porte en réalité le nom de loi "LOPSI" (Loi d'Orientation et de programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure ) !

Via cette loi INIQUE, ODIEUSE et LIBERTICIDE, la France va rejoindre définitivement d’autres états ANCIENNEMENT démocratiques et devenus dictatoriaux, tels que les USA et le Royaume-Uni. Avec TOUS les stigmates et toutes les caractéristiques de la dictature !

Les vacances sont évidemment là, et les gens n’ont plus rien à foutre de rien… Mortelle erreur ! Car si la REVOLUTION ne surgit pas MAINTENANT, à la rentrée, IL SERA TROP TARD !!!

La loi « Lopsi » contient plusieurs atrocités et suppressions des droits et libertés individuels :


1) Le FICHIER PERICLES :

un énième fichier supplémentaire mis en place par la GESTAPO (police) de l’état-policier français, et qui contient de NOMBREUSES DONNEES PRIVEES SUR LES CITOYENS. Cette base de données centralisée permettra d’effectuer des RAPPROCHEMENTS, et d’ARRÊTER des citoyens sur base de ces rapprochements – JUSTIFIES OU NON.


2) La LIMITATION DU POUVOIR DES JUGES :

certains juges sont encore honnêtes et justes, et défendent encore les libertés constitutionnelles. Afin de LEUR ENLEVER TOUT POUVOIR, on va « limiter l'accès des juges d'instruction aux lieux de pouvoir tels que les ministères ou les services secrets » !!! Ceci signifie donc que TOUT ABUS DES MINISTRES ET DES SERVICES SECRETS EST COUVERT ET RESTERA CACHE !!! Les S.S. du gouvernement et des services secrets sont donc ASSURES de pouvoir ordonner n’importe quel crime. Les preuves de leur implication seront soigneusement balayées, modifiées, cachées ou détruites longtemps avant que la justice puisse y avoir accès et avant que toute perquisition visant un ministère ou l’intelligence puisse avoir lieu ! Et, comme si cela ne suffisait pas, "les saisies et les mises sous scellés" ne pourraient " porter que sur des documents non classifiés ou déclassifiés" ! Autant dire qu’avec la loi « Lopsi » concoctée par le Sarkonazi et ses hommes de main, la justice française va MOURIR d’ici la fin de l’année … à moins que des révoltes colossales surgissent.


3) LES MOYENS D’ESPIONNAGE DU CITOYEN, QUI VONT ETRE RADICALISES :

les libertés des Français, y compris sur le web, vont disparaître d’ici quelques très courts mois si rien n’est fait !!!

En effet, on trouve des projets tels que la FACILITATION, POUR LA GESTAPO FRANCAISE, DE PLACER DES MICROS chez des « suspects ».

PIRE : ON VA POUVOIR INTRODUIRE, DANS LES ORDINATEURS DES CITOYENS UN CHEVAL DE TROIE INFORMATIQUE, SANS LE CONSENTEMENT DES INTERESSES !!! CE CHEVAL DE TROIE PERMETTRA D'ACCEDER A DES DONNEES INFORMATIQUES, DE LES OBSERVER, LES COLLECTER, LES ENREGISTRER, LES CONSERVER ET LES TRANSMETTRE, TELLES QU'ELLES S'AFFICHENT POUR L'UTILISATEUR OU TELLES QU'IL LES Y INTRODUIT PAR SAISIE DE CARACTERE, ET CE PENDANT UNE DUREE DE QUATRE MOIS, RENOUVELABLE UNE FOIS !!!

Tout ceci servira à repérer les soi-disant « terroristes », c’est-à-dire, en réalité, tous les opposants, tous les dissidents, tous les contestataires, tous les activistes, tous les manifestants et en définitive tous les HONNÊTES CITOYENS qui se dressent contre le système américanisant et dictatorial du Sarkonazi et de son gouvernement de charognes !


La France a REGRESSE de plusieurs siècles en un peu plus d’un an de Sarkozysme, et se retrouve désormais dans une situation pire encore que celle d’avant 1789…

Ce qui reste de la France véritable, démocratique et constitutionnelle est donc en train de CREVER !!!

Nicolas Sarkozy et les mafieux qui le servent et lui obéissent vont donc, avec cette loi « Lopsi », parvenir à réaliser ce que Bush a effectué aux USA : SUPPRIMER TOUTE LIBERTE INDIVIDUELLE, ET SE SERVIR DE LA CONSTITUTION ET DE LA DECLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN COMME DE PAPIER TOILETTE !!! Les douleurs seront absolument INSOUTENABLES …


La France est donc en train de rejoindre les autres nations liberticides qui fonctionnent sous les diktats iniques et liberticides de « l’anti-terrorisme ». Ces nations, qui vont vivre sous la même dictature répugnante et le même régime injuste, constituent le noyau du gouvernement unique, mondial et maléfique tant souhaité depuis des décennies par certaines instances mondiales (Council on Foreign Relations, Bilderberg, Commission Trilatérale) et certains individus diaboliques…

L’avenir de la France et des Français repose à présent sur UN SEUL FACTEUR : la CAPACITE DE REACTION REVOLUTIONNAIRE DE SES CITOYENS !

L’article effrayant, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE ! Vic.



Source : http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/06/24/fichiers-ecoutes-pouvoir-des-juges-les-points-durs-de-la-loi-securite-interieure_1062178_0.html

FICHIERS, ECOUTES, POUVOIR DES JUGES : LES POINTS DURS DE LA LOI "SECURITE INTERIEURE"

LE MONDE | 24.06.08 | 14h05 • Mis à jour le 24.06.08 | 14h05

La préparation de la future loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Lopsi), que le gouvernement souhaiterait soumettre au conseil des ministres à l'automne, oppose deux camps. D'un côté, les tenants d'un arsenal judiciaire toujours plus développé, de l'autre, ceux qui reconnaissent l'efficacité des nouveaux instruments, mais s'inquiètent pour les libertés publiques. Trois chantiers prioritaires illustrent les crispations.



Le fichier Périclès.

La direction de la gendarmerie nationale a fait procéder, depuis quelques mois, à de discrets essais liés à la mise en place d'un fichier informatique, dénommé "Périclès". Ce système d'analyse sérielle permet d'effectuer des rapprochements entre affaires et de lutter contre tout type de délinquance.

Mais ce type de fichier contient de nombreuses données liées à la vie du citoyen : numéros de cartes grises, de permis de conduire, de puces de téléphone portable, factures, autant de détails qui ne figurent jamais dans les procédures judiciaires. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) n'a pas encore été saisie du dossier.

Les gendarmes assurent, en mettant en avant onze garanties autour de Périclès, que cet arsenal demeurera sous contrôle judiciaire. Reste que dans la dernière version de la Lopsi, dont Le Monde a eu connaissance, on parle de "traitements automatisés de données à caractère personnel concernant toute infraction commise contre les personnes". Ces données ne seraient plus "collectées au cours de procédures judiciaires pénales", comme cela apparaissait dans le texte initial. Il faut voir là le résultat d'un intense lobbying des gendarmes.

Dans un courrier daté du 3 juin adressé au ministère de l'intérieur, le général Guy Parayre, directeur général de la gendarmerie nationale, avait réclamé la suppression de cette mention qui, selon lui, conduisait "à priver de tout effet la réforme envisagée". Conclusion du général Parayre, au cas où sa missive ne serait pas suivie d'effet : "Il me paraît imprudent dans ces conditions d'exposer la ministre (Michèle Alliot-Marie) sur ce sujet sensible lors d'un débat parlementaire sans doute délicat, pour un résultat final qui ne procurera aucun progrès..." Manifestement, il a été entendu.



Les pouvoirs des juges.

Le secrétaire général de la défense nationale (SGDN), Francis Delon, milite pour limiter l'accès des juges d'instruction aux lieux de pouvoir tels que les ministères ou les services secrets.

Si l'avis du SGDN est suivi, ce qui paraît être le cas, les perquisitions dans des lieux protégés ne seront plus possibles que sous certaines conditions. Le projet d'article est ainsi rédigé : "Lorsqu'un magistrat envisage de procéder à une perquisition dans des lieux classifiés ou abritant des secrets de la défense nationale, il remet à l'autorité administrative compétente une décision écrite et motivée indiquant la nature de l'infraction, (...) les raisons justifiant la perquisition et l'objet de celle-ci."

L'effet de surprise disparaîtrait de fait. D'autant que l'autorité administrative est alors censée transmettre cette "décision" du juge au président de la Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN), seul habilité à déclarer une " déclassification temporaire, totale ou partielle" du lieu visé par le magistrat. La perquisition, si elle est autorisée, se ferait alors en sa présence. Par ailleurs, "les saisies et les mises sous scellés" ne pourraient " porter que sur des documents non classifiés ou déclassifiés". Seul le président de la CCSDN pourra prendre connaissance des "informations classifiées" et décider, ou non, de les transmettre au magistrat instructeur. Le ministère de l'intérieur ne souhaite pas inclure ces dispositions dans la future Lopsi.



Les "captations" informatiques et sonores.

La loi devrait permettre, à l'avenir, d'introduire dans les ordinateurs des citoyens un "cheval de Troie" informatique. Il sera possible, avec l'aval d'un juge, "sans le consentement des intéressés, d'accéder à des données informatiques, de les observer, les collecter, les enregistrer, les conserver et les transmettre, telles qu'elles s'affichent pour l'utilisateur ou telles qu'il les y introduit par saisie de caractère", et ce pendant une durée de quatre mois, renouvelable une fois. Le dispositif technique pourra être mis en place à toute heure, en s'introduisant dans tout lieu, ou via "la transmission par un réseau de communications électroniques".
Par ailleurs, les enquêteurs pourront plus facilement placer des micros afin d'intercepter les conversations.


Gérard Davet

Article paru dans l'édition du 25.06.08.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum