Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Donne-nous ta Force, Saint-Esprit Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
-26%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs sans-fil Huawei FreeBuds 3 (via ODR ...
118.62 € 159.99 €
Voir le deal

Donne-nous ta Force, Saint-Esprit

Aller en bas

Donne-nous ta Force, Saint-Esprit Empty Donne-nous ta Force, Saint-Esprit

Message par saint-michel le Mar 11 Nov 2014 - 9:46

Donne-nous ta Force, Saint-Esprit Don_de10

Table des matières

À propos de l’obsolescence des lois de la république
À propos de la Prudence
Les différentes interprétations de la Prudence
La Prudence selon le Christianisme
À propos de la Tempérance
La Tempérance selon le Christianisme
L’humilité doit être différenciée de l’humiliation
À propos de la Force
Le combat entre le bien et le mal est une hérésie manichéenne
La Force selon le Christianisme
À propos de la Justice
La Justice selon le Christianisme
À propos de l’hérésie du modernisme
Conclusion

À propos de l’obsolescence des lois de la république

Comme l’a toujours dit Padre Pio, les saints piétinent les lois du monde pour la simple et bonne raison que la sainteté s’appuie sur les lois de Dieu. Autrefois, les quatre vertus cardinales épaulées des trois vertus théologales éclairaient les âmes. De nos jours, les lois de la république ont renversé le saint passé de la France. Ces lois, couplées aux doctrines matérialistes, sont des armes au service de ceux qui détiennent les richesses financières. Pour les autres, ce sont des textes qui régissent le quotidien. Le nombre d‘articles est tellement important que la législation est devenue une doctrine ésotérique inaccessible au commun des mortels. Les lois ont tué la simplicité qui assurait le salut individuel à travers le respect des sept vertus citées plus haut. La complexité de la législation en fait un système absurde qu’il convient d’abolir le plus rapidement possible malgré sa prétendue légitimité. Or, un système légal n’est pas forcément un système légitime. Les lois de la république sont nées sur les cendres de la Terreur qui ont ravagé la France de la fin du XVIIIe siècle. Comment est-ce qu’un système basé sur le meurtre et les hérésies matérialistes peut encore être légitime dans notre époque si troublée ?

Alors que les élus parlent à tout bout de champ de « haine de la haine », nous devons parler d‘une seule et unique chose : « l’Amour de Dieu qui déverse dans l’âme ses abondantes grâces ». Il faut le dire, ces innombrables textes de lois peuvent aisément être comparés à des cartes empilées les unes sur les autres sur une hauteur faramineuse. Au moindre coup de vent, c’est le système complet qui s’effondre, justement, comme un château de cartes. C‘est en rédigeant des textes vains et futiles à longueur de temps que l’on génère un déséquilibre complet d’un système. On peut mettre tout et n’importe quoi dans des lois irréfléchies au nom du principe de révolution perpétuelle.

Le concept suivant balaiera la république qui se trouve être un système aussi éculé que générateur d’injustice. Conformons-nous aux sept vertus, avec l’Amour pour Dieu dans le cœur. De là, la grâce nous sera offerte en abondance. C’est ce que fera appliquer immédiatement le Grand Monarque, lors de son accession au trône de France.

Nous avons déjà étudié en détail, dans les précédents articles, les trois vertus théologales que sont la Foi, l’Espérance et la Charité. Étudions aujourd’hui les quatre vertus cardinales afin d’éclairer nos âmes selon la sainte lumière de nos ancêtres.

À propos de la Prudence

La Prudence, autrement appelée Sagesse, a malheureusement été confondue avec la pensée rationnelle. Certains contemporains égarés par les doctrines hérétiques du New Age pensent, à tort, que la « Sophia », signifiant sagesse en langue grecque, découle du reptile rampant. Cela s’explique par le fait que la Prudence était représentée autrefois par une femme tenant dans ses mains un miroir et un serpent. Ainsi, « le miroir pour désigner que l’homme prudent ne peut régler sa conduite que par la connaissance de ses défauts ; le serpent, parce que ce reptile a toujours été regardé comme le plus prudent des animaux. » était la définition acceptée au milieu du XVIIIe siècle, une quarantaine d’années avant la révolution française. Le miroir et le serpent sont deux symboles lucifériens, notamment utilisés en théurgie, qu’il convient de bannir définitivement pour que les gens sincères ne soient plus abusés.

Les différentes interprétations de la Prudence

La Prudence ne doit plus être représentée par une femme tenant un miroir et un serpent afin d’écarter les erreurs inhérentes liées à la mauvaise interprétation des symboles. Le miroir et le serpent avaient probablement un sens différent au Moyen Âge de celui qui a été approuvé au milieu du XVIIIe siècle. La Prudence ne doit plus être le reflet des codes de la doctrine humaniste. En effet, celle-ci laisse le sujet contempler un symbole quelconque en lui laissant le choix de l’interprétation. Ainsi, l’erreur s’insinue lentement dans l’âme de la personne à cause de cette prétendue liberté individuelle qui est un leurre. En réalité, il s’agit d’une subtile méthode de manipulation mentale qui consiste à laisser errer l’esprit de la personne devant un symbole ésotérique. Sans la bonne explication, un individu s’enfonce davantage dans sa propre hérésie. Ces méthodes d’interprétation solitaire seront prohibées sous le règne du Grand Monarque afin de laisser la place à une solide instruction Chrétienne dans le cadre d’un enseignement collectif.

La Prudence selon le Christianisme

Nous donnerons maintenant la véritable définition de la Prudence selon le Christianisme. La Prudence, ou Sagesse, est semblable au don de discernement offert par le Saint-Esprit. La véritable Sagesse s’obtient à travers la prière offerte à Dieu. C’est le Saint-Esprit qui déverse en abondance ses grâces dans l’âme de celui qui prie avec l’Amour dans le cœur. Le don de discernement ou Prudence permet de comprendre immédiatement une situation sans avoir à réfléchir. Ce don est offert à travers la simplicité de l’Amour. Par conséquent, la Prudence s’acquiert grâce à la prière fervente et sincère.

Désormais, pour que Dieu soit le premier servi, la Prudence devrait être représentée par un ange, en prière, agenouillé sous une colombe. Cette symbolique éclairerait immédiatement la personne qui regarderait cette pieuse image. Les symboles sont très importants pour le développement spirituel. C’est pourquoi ils doivent toujours être expliqués avec soin. Le rôle de l’éducation est fondamental dans la lutte contre les hérésies.

À propos de la Tempérance

La Tempérance est représentée par deux récipients dans lesquels l’eau s’écoule de l’un à l’autre. Elle assure la maîtrise de la volonté sur les instincts. La Tempérance est avant tout une vertu morale qui permet de se tenir éloigné du mal. Par exemple, la Tempérance appelle au calme un individu qui s’est mis en colère suite à un événement à la fois imprévu et dérangeant. Sans la Tempérance, l’individu pourrait laisser s’emballer ses émotions pour atteindre le point de non-retour.

Face à une agression physique ou morale, la Tempérance permet d‘apaiser la situation. Ce n’est pas en se laissant aller à ses instincts primaires que l’on parvient à refréner ses pulsions. Par conséquent, la Tempérance s’apparente à la modération. Celle-ci permet de vaincre les événements intérieurs ou extérieurs risquant de dégénérer en une situation extrême. Par événement intérieur, nous entendons une tentation et par événement extérieur, une situation impliquant une interaction entre plusieurs individus.

La Tempérance selon le Christianisme

Dans le Christianisme, la Tempérance s’apparente à l’humilité. Un individu humble se considère d’un œil réaliste pour avoir une vision juste de lui-même. L’humilité s’acquiert grâce à la prière et à l’apprentissage de la moralité. Cependant, la moralité appliquée sans la prière risque de faire dégénérer l’humilité en modestie. La modestie consistant à simuler l’humilité, elle en devient la caricature. La Sagesse ou don de discernement offre un terrain favorable au développement de l’humilité. Par conséquent, c’est dans la prière que se développe une perception réaliste de soi-même. Un individu humble a conscience de son néant face à la grandeur de l’Univers tandis qu’un individu orgueilleux développe un illusoire et pathologique sentiment de toute-puissance. La paix de l’âme offerte par la grâce du Saint-Esprit permet à l’individu de bonne volonté de se sentir apaisé en toute circonstance. L’humilité s’apparente au calme tandis que l’orgueil découle de l’agitation. Par conséquent, l‘ordre découle de Dieu tandis que le chaos est un produit luciférien. Le don des larmes et la prière pratiqués simultanément permettent d‘accroître l’humilité et le sentiment de paix qui y est associé.

L’humilité doit être différenciée de l’humiliation

S’humilier devant Dieu n’est pas un acte de dénigrement, mais, au contraire, la pleine acceptation de son néant devant l’ineffable grandeur de Dieu. L’humiliation est un abus de langage puisqu’il consiste à dénigrer publiquement un individu. Cette pratique malsaine doit être absolument distinguée de l’humilité puisqu’elle favorise l‘orgueil, la colère et la vengeance dans une civilisation qui méconnaît le Christianisme. L’humiliation est l’ennemi de la Tempérance. L‘encouragement à la médiocrité et la disparition de la qualité de l’enseignement sont responsables de l’effroyable manque de compréhension populaire. Si un individu refuse l’effort intellectuel et spirituel, celui-ci plonge dans les affres des pulsions primaires qui favorisent l‘émergence d’une violence collective.

À propos de la Force

La Force est représentée par un glaive ou une couronne. Ce glaive doit toujours être considéré d’un point de vue spirituel puisqu‘il correspond au tranchant de la parole de Dieu. Cette vertu cardinale a été outrageusement caricaturée par les doctrines matérialistes comme le nazisme, le communisme ou le transhumanisme. La Force ne correspond pas à l’aptitude physique au combat entre un « bon » et un « méchant ». Ce n’est pas non plus une énergie invisible qui permet aux « jedis » de déplacer des objets. La Force n’est en aucun cas la domination des êtres physiquement forts sur les autres. Les hérésies s’étant accaparées la Force sont malheureusement innombrables. C‘est pourquoi il est nécessaire de la définir avec précision. La Force permet de persévérer, jusqu’à sa finalité, sur la voie du bien par une conduite exemplaire. Par conséquent, cette vertu cardinale est strictement morale. En aucun cas, celle-ci ne saurait être physique. L’art du combat étant également une caricature orientale de la Force.

Le combat entre le bien et le mal est une hérésie manichéenne

Des textes gnostiques stipulent qu’un terrible combat entre les forces du bien et du mal se serait produit dans un lointain passé. Il s’agit d’une hérésie qui sert à rendre légitime l’usage de la force physique auprès d’une population soumise aux mensonges des médias. Ce genre de texte est un terreau favorisant la guerre civile. Les films contemporains ne cessent de montrer de violents combats entre des robots, des monstres ou des super-héros. Tout ceci n’est pas anodin. Au contraire, cela favorise dans les esprits une violence insidieuse. La complexité et la précipitation contribuent à l’explosion du stress moral qui conduit aux comportements négatifs. Un individu non averti se trouve en perpétuel état de danger moral et physique lorsqu’il se trouve confronté à une situation conflictuelle pour laquelle il n’est mentalement pas préparé. C’est pourquoi il est indispensable d’assimiler les vertus cardinales et théologales afin d’être préservé de la violence contemporaine grâce à un état spirituel le plus proche possible de la sainteté. L’esprit du monde est luciférien par essence tandis que la recherche de la vertu à travers l’Amour de Dieu plonge l’individu dans un état de grâce fortement protecteur.

La Force selon le Christianisme

La photo de cet article représente un ange situé derrière le bouclier de la Foi. Celui-ci se trouve sous la protection de la puissance de l’Amour symbolisé par la colombe du Saint-Esprit qui est située au-dessus de lui. Cet ange se trouve en état de grâce. Par conséquent, c’est l’Amour découlant de Dieu qui renforce nos pas effectués sur le chemin du Christ. Ainsi, cette vertu chrétienne permet de repousser les attaques de l’antique serpent. La Force, en complémentarité des autres vertus, est la voie royale pour la Sainteté parce qu’elle assure la Persévérance dans la conduite du bien. Par conséquent, c’est la Force de la prière, découlant de Dieu, qui offre la persévérance dans la conduite du bien. L’Amour est un excellent symbole de la Force procurée par Dieu.

À propos de la Justice

La Justice est représentée par une balance ou une épée. La civilisation matérialiste a repris à son compte cette vertu pour la transformer en une administration qui aurait pour mission le jugement des individus à partir de leurs actes. Juger un individu à partir de textes de loi est toujours subjectif et ne saurait refléter la réalité. Même si cette administration a été mise en place pour empêcher la vengeance, elle est désormais en voie d’obsolescence pour de nombreuses raisons qu’il n’est pas possible d’évoquer ici. La Justice consiste, en réalité, à rendre à chacun ce qui lui est universellement dû.

De nos jours, les individus ne sont plus récompensés puisqu’ils sont seulement sanctionnés par une justice humaine qui ne joue plus son véritable rôle, dans le sens moral du terme. La véritable Justice consistant à rendre, avant toute chose, ses œuvres à chacun. Celui qui a fait le bien doit être récompensé tandis que celui qui a persisté sur la voie de la méchanceté doit prendre conscience du mal qu’il a fait, avant d’être en mesure de le réparer, dans le but final de l’obtention de la rédemption. Le Grand Monarque s’évertuera à rendre Justice en devenant le serviteur de tous. Il récompensera les bons pour leur fidélité envers les commandements du Christ tandis qu’il enseignera aux mauvais en vue de leur purification spirituelle.

La Justice selon le Christianisme

Un grand nombre d’êtres humains se sont détournés de l’Amour de Dieu. Par conséquent, leur état de chute est lié au refus de prodiguer de l’Amour à quiconque. D’une part, l’individu en état de disgrâce refuse jusqu’à l’existence de Dieu. Ce qui l’incite à agir de manière orgueilleuse et, par conséquent, erratique puisqu’en niant Dieu, il refuse son Amour. D’autre part, l’individu en état de chute refuse de considérer ses prochains comme des êtres indépendants. Par conséquent, ces derniers deviennent un objet de mépris pour l’individu en état de disgrâce parce qu’il transfère son état d’agitation intérieure sur ceux qu’il rencontre pour se conformer à la loi du Talion. Par conséquent, l’individu en état de disgrâce devient le miroir négatif de ses semblables en leur renvoyant sa propre agressivité latente.

La Justice Chrétienne est, par conséquent, une Justice morale que l’individu peut suivre en se confiant à l’Amour de Dieu. C’est en ressentant de l’Amour que l’on est capable d’agir de manière ordonnée selon la logique divine. En se sentant aimé de Dieu, l’individu en état de grâce devient le miroir positif de ceux qu’il rencontre. La Justice se situe, par conséquent, à la limite de la Foi en Dieu. Avant la Foi en Dieu, il n’y a pas de Justice. Par contre, dès qu’un individu trouve la Foi, la Justice est en mesure de s’accomplir pleinement jusqu’au stade ultime de la sainteté. Les Saints œuvrent pour la pleine Justice de Dieu tandis que les méchants deviennent leurs antithèses.

Par conséquent, la Justice Chrétienne, d’un point de vue strictement moral dans la conduite du bien, correspond à la capacité d’un individu à développer de l’Amour pour Dieu. Plus un individu se conforme à son Amour plus celui-ci devient Juste et, par conséquent, comparable, dans une certaine mesure, au Christ Vivant. La paix de l’âme obtenue grâce à l’humilité assure la Justice sociale tandis que l’état d’agitation provenant du péché génère le chaos selon les lois divines.

Les lois divines peuvent être partiellement assimilées à des règles mathématiques. Ce qu’il faut comprendre, c’est que les mathématiques sont un bon support de compréhension, pour l’esprit humain, des lois divines. Cela ne signifie pas pour autant que les mathématiques peuvent être totalement assimilés aux lois divines. Faire cet amalgame les rendrait strictement rationaliste et auraient pour conséquence de tuer la Foi en Dieu. Les mathématiques sont seulement un outil pour la compréhension du fonctionnement approximatif des règles qui régissent notre planète. Toutefois, la Foi en Dieu ne doit jamais se trouver dans la réflexion rationnelle mais dans l’attente de l’Amour découlant du Père. Les lois divines contournent toujours les lois mathématiques pour effectuer des miracles lorsque certaines conditions sont réunies.

Lorsqu’un individu se trouve dans un état d’Amour intense conformément aux lois de Dieu, ses prières sont toujours récompensées comme l’a promis Jésus-Christ. La Foi en Dieu est un moteur tandis que l’Amour pour Dieu est un détonateur conditionnel. L’imitation de Jésus-Christ permet de recevoir les faveurs de Dieu mais, pour cela, il est nécessaire d’avoir vécu la nuit de l’âme. Sans souffrance morale, la Justice de Dieu ne peut pas s’appliquer. C’est en portant les péchés sur soi pour le salut de l’humanité que l’on parvient à un état de grâce pratiquement mystique qui ne peut pas être décrit par des mots.

Pour obtenir les faveurs de Dieu, il ne faut pas seulement comprendre la théologie. Il faut vivre cet état de grâce à travers l’Amour. Cela devient seulement possible lorsque l’on décide de s’abandonner pleinement dans les bras du Père. Par conséquent, pour ressentir l’Amour de Dieu, il est indispensable de faire pleinement confiance à Dieu le Père. Un état de calme intérieur accélère le développement de l’Amour tandis qu’une agitation causée par des événements extérieurs ou par des pensées malsaines cassent cette fusion avec Dieu.

C’est la pureté du cœur qui assure un bon réceptacle à l’Amour du Père. Lorsque notre coupe intérieure est propre, les grâces peuvent y pousser comme des rosiers et l’on peut entendre les chants angéliques. C’est en développant de l’Amour pour Dieu que l’on finit par devenir cet Amour. Celui-ci peut alors se déverser comme des pétales de rose sur nos prochains. La Justice de Dieu est, dans ce cas, accomplie dans la plénitude de sa gloire éternelle.

À propos de l’hérésie du modernisme

Le modernisme est une hérésie dans le sens que cette doctrine créée une société complexe, régie par des règles financières découlant de strictes lois mathématiques, contrôlée et gérée par une architecture informatique d’une incroyable complexité. Le rationalisme mathématique se conforme à des règles prévisibles qui nient l’existence de Dieu parce qu’il ne peut y avoir ni Amour, ni Foi, ni Justice dans un système contrôlé par des ordinateurs s’appuyant sur des lois immuables. L’intelligence artificielle est l’antithèse de l’âme humaine parce qu’elle n’est pas un produit de Dieu. Un produit issu de la pensée humaine est forcément déchu parce qu’il n’est pas régi par les lois de l’Amour. Par conséquent, un système déchu est intrinsèquement générateur de chaos.

Les machines sont en train de prendre le contrôle de la civilisation à travers la gestion de la finance mondialisée. En croyant se débarrasser des erreurs humaines, ceux qui sont à la tête de la civilisation occidentale offrent les pleins pouvoirs à une intelligence artificielle logicielle. Faire confiance à un programme qui s’améliore et se corrige lui-même en apprenant de ses erreurs est une faute morale. Cette société est fatalement absurde parce qu’elle est en train de robotiser le marché du travail. Le manque de réflexion de ceux qui sont aux manettes de la civilisation est cruel. La rationalisation extrême tue la cohérence. L’Amour de Dieu étant fatalement absent du système, il faut s’attendre à un inéluctable effondrement. Nous sommes à la fin de la Babylone moderne. Si Dieu se décide d’agir à travers les lois mathématiques, il est en mesure de faire s’écrouler l’ensemble du système puisque celui-ci repose entièrement sur la puissance de calculs des ordinateurs.

Le modernisme s’est substitué à la pensée Chrétienne avant de la condamner à tort. Cette injustice flagrante contribue à générer de plus en plus de chaos dans le monde. Les milliardaires transhumanistes qui se croient supérieurs, avec leur mythe renouvelé de la Fontaine de Jouvence, disparaîtront en même temps que la civilisation s’effondrera. Ce sont des êtres humains mortels qui se sont égarés dans un système illusoire basé sur des idéologies mensongères. Avec ou sans argent, un homme reste un homme. Il aura beau agiter les bras ou se mettre sur la pointe des pieds, lorsque Dieu l’aura décidé, cet homme retournera à la poussière. Il est nécessaire de le répéter afin de proclamer haut et fort que le modernisme est une hérésie et que les hérésies prennent toujours fin dans le chaos qu’elles génèrent intrinsèquement à cause de leur nature déchue.

Conclusion

Les lois républicaines sont vaines puisqu’elles ne respectent pas les vertus cardinales et théologales. Par conséquent, elles font partie d’un système déchu puisque celui-ci refuse catégoriquement de se conformer à l’Amour de Dieu. Comme on l’aura aisément prouvé, notre civilisation est au bord de l’effondrement puisqu’elle est intrinsèquement génératrice de chaos.

Ce qu’il faut retenir, c’est que Dieu a choisi de mettre un terme à cette civilisation dès la naissance du mouvement humaniste qui est apparu en Europe au milieu du XVIIe siècle. Son dessein est forcément de mettre en valeur son Amour à travers le règne du Sacré-Cœur de Jésus qui succédera à cette civilisation déséquilibrée. Le retour du Christ dans les cœurs est pour bientôt. Lorsque les individus seront assoiffés de spiritualité, le Grand Monarque s’assiéra sur le trône pour rétablir la Justice selon la loi de l’Amour découlant de Dieu. Cela aura pour effet de calmer la colère divine jusqu’à la fin de son règne. Ce sera le temps de la consolation.

Veillons et prions. Restons dans la grâce pour vaincre l’esprit du monde. Pleurons pour nos frères qui refusent de se tourner vers l’Amour de Dieu. Demandons l’intercession de la Sainte Vierge Marie, de Saint Michel Archange et des Saints pour que le règne du Sacré-Cœur vienne. Demandons à l’Esprit Saint de nous donner sa Force. Dieu vous garde.

Je vous propose d’écouter « Te Deum », un magnifique chant monastique du 5e siècle afin de goûter davantage aux délices spirituels.



Source de l'article : http://saintmichelarchange.wordpress.com/2014/11/11/donne-nous-ta-force-saint-esprit/
saint-michel
saint-michel
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 793
Age : 45
Inscription : 05/08/2014

http://saintmichelarchange.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Donne-nous ta Force, Saint-Esprit Empty Re: Donne-nous ta Force, Saint-Esprit

Message par Loïc le Ven 14 Nov 2014 - 23:54

A saint-michel
merci pour cet exposé.
Où peut-on trouver votre article sur les trois vertus théologales ?
LC
Loïc
Loïc
Va recevoir Jésus Christ

Masculin Messages : 44
Inscription : 05/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Donne-nous ta Force, Saint-Esprit Empty Re: Donne-nous ta Force, Saint-Esprit

Message par saint-michel le Dim 16 Nov 2014 - 20:49

@Loïc a écrit:A saint-michel
merci pour cet exposé.
Où peut-on trouver votre article sur les trois vertus théologales ?
LC

Bonsoir Loïc,

En fait, il s'agit d'une série d'articles qui sont postés sur le blog saintmichelarchange.wordpress.com
Je vous invite à venir le visiter, vous trouverez certainement votre bonheur.

Bonne soirée Smile
saint-michel
saint-michel
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 793
Age : 45
Inscription : 05/08/2014

http://saintmichelarchange.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Donne-nous ta Force, Saint-Esprit Empty Re: Donne-nous ta Force, Saint-Esprit

Message par Loïc le Dim 16 Nov 2014 - 21:54

merci St Michel!
Loïc
Loïc
Va recevoir Jésus Christ

Masculin Messages : 44
Inscription : 05/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Donne-nous ta Force, Saint-Esprit Empty Re: Donne-nous ta Force, Saint-Esprit

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum