Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

la dévotion au très précieux sang de notre Seigneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la dévotion au très précieux sang de notre Seigneur

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 20:09

la dévotion

au Très Précieux Sang de Jésus-Christ





Tiré de la lettre Apostolique Inde a Primis par le Pape Jean XXIII. (Juin 30, 1960).

La valeur du Sang du Dieu-Homme est illimitée – aussi illimitée que l’amour qui L’a poussé à le verser pour nous : premièrement, à la circoncision huit jours après sa naissance, et plus abondamment, à l’agonie au jardin des oliviers, à sa flagellation et au couronnement d’épines, à sa montée au Calvaire et sa crucifixion, et finalement de sa grande blessure dans son côté qui symbolise le sang divin se déversant sur tous les Sacrements de l’Église. Tel amour sans borne suggère que quiconque est né dans ce torrent de ce sang divin va l’adorer avec un amour reconnaissant. Le sang de la nouvelle et éternelle alliance mérite cette adoration de latrie lors de l’élévation pendant le sacrifice de la messe. Mais telle adoration atteint le même but lors de la sainte communion avec le même sang uni au Corps du Christ. En relation intime avec le célébrant, le croyant peut alors démontrer ses propres sentiments: « Je prendrai ce Calice du salut et j’invoquerai le nom du Seigneur… Que le Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ préserve mon âme pour la vie éternelle. Amen. »

Alors aussi longtemps qu’ils viendront, en état de grâce, à la Sainte Table ils recevront en abondance les fruits de la rédemption et de la résurrection et la vie éternelle acquis pour tous les hommes par le sang que Jésus-Christ a versé « par l’Esprit Saint ». Nourri par son Corps et son Sang, partageant la force divine qui a soutenu les nombreux martyrs, ils feront face à tous les problèmes de chaque jour - au martyr même pour l’amour des valeurs chrétiennes et du royaume de Dieu.

Telle sera leur expérience d’un amour brûlant qui a fait dire à St Jean Chrysostome, « Que nous revenions de la sainte table comme des lions crachant le feu, devenant menaçant pour le démon, mais demeurant conscient de notre Tête et de l’amour qu’Il nous a démontré…Ce Sang, quand reçu en état de grâce, repousse les démons et les garde à distance, et même interpellent les anges et le Seigneur des anges…ceci est le prix du monde; par lui le Christ a racheté l’Église…Cette pensée va restreindre en nous les passions indisciplinées.

Pour combien de temps, en vérité, allons nous être attaché aux choses du présent? Pour combien de temps allons nous encore être endormis ? Combien de temps encore allons-nous prendre avant de penser à notre salut ? Rappelons-nous les privilèges que Dieu nous a accordés. Remercions-Le, glorifions-Le, et pas seulement par la foi mais par nos actes.

Vous savez très bien que votre rançon n’a pas été payée en monnaie terrestre, argent ou or ; elle a été payée par le Précieux Sang du Christ ; aucun agneau n’a jamais été une victime si pure, si immaculé. Si seulement ils prêtaient plus une oreille attentive à l’apôtre des Gentils; « Un grand prix a été payé pour votre rançon; glorifiez Dieu en faisant de vos corps le temple de sa présence. » Leurs vies exemplaires seraient l’exemple qu’elles doivent être. L’Église du Christ remplirait plus efficacement sa mission. Dieu veut nous sauver tous, parce qu’Il a voulu que tous soient rançonnés par 5

le Sang de son Divin Fils; Il les appelle tous à devenir membre du Corps Mystique dont le Christ est la tête. Si seulement les hommes étaient plus à l’écoute des appels de Sa Grâce, combien plus solide seraient les liens entre les individus et les nations. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la dévotion au très précieux sang de notre Seigneur

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 20:13

Fête du Très Précieux Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ

La liturgie, ce résumé admirable de l'histoire de l'Église, nous rappelle chaque année que c'est à cette date qu'en 1849 fut vaincue, grâce au concours des armées françaises, la Révolution qui avait chassé le Pape de Rome.

Pour perpétuer le souvenir de ce triomphe et montrer qu'il était dû aux mérites du Sauveur, Pie IX, alors réfugié à Gaëte, institua la fête du Précieux Sang. Elle nous rappelle toutes les circonstances où il fut versé. En 1934 le Pape Pie XI, pour commémorer le 1900e anniversaire de la Mort du Sauveur, a élevé cette fête au rang de double de 1e classe.

Le Coeur de Jésus a fait circuler ce sang adorable dans ses membres ; aussi, comme en la fête du Sacré-Coeur, l'Évangile nous fait-il assister au coup de lance qui transperça le côté du divin Crucifié et en fit couler du sang et de l'eau. C'est l'union des deux témoignages que l'Esprit-Saint rendit au Messie lors de son baptême dans l'eau du Jourdain et lors de son baptême dans le sang sur la Croix.

" Les hommes, dit S. Augustin suivaient le démon et étaient ses esclaves, mais ils ont été rachetés de la captivité. Le Rédempteur est venu, et il a donné la rançon : il a répandu son sang et il a racheté le monde entier. Le sang du Christ est le salut pour qui l'accepte et le supplice pour qui le refuse "

Entourons de nos hommages le Sang précieux de notre Rédempteur, que le prêtre offre à Dieu à l'autel. (Tiré d'un vieux missel)



Promesses à ceux qui honorent

le Précieux Sang du Christ



Ceux qui quotidiennement offrent au Père Céleste leur travail, leurs sacrifices et leurs prières en souvenir de Mon Très Précieux Sang et de Mes Plaies en réparation de leurs actes pourront être certains que leurs prières et leurs sacrifices sont gravés dans Mon Coeur et qu’une grande grâce du Père Céleste les attend. A Ceux qui offriront leurs souffrances, leurs prières et leurs sacrifices en union avec Mon très Précieux Sang et Mes Plaies pour la conversion des pécheurs, le bonheur de l’éternité sera deux fois plus fort et, sur la terre, ils seront capables de convertir de nombreux hommes par leurs prières.


Ceux qui offrent Mon Très Précieux Sang et Mes Plaies, en contrition de leurs péchés, connus et inconnus, avant de recevoir la Sainte communion peuvent être certains qu’ils ne feront jamais une communion indignement et qu’ils obtiendront leur place au paradis.

 

A Ceux qui, après la confession, offrent Mes souffrances pour tous les péchés de toute leur vie et récitent, de leur propre volonté et en guise de pénitence, le Rosaire des Saintes Plaies , je rendrai leurs âmes aussi pures et belles comme après le Baptême et c’est pourquoi elles peuvent prier, après une semblable Confession, pour la conversion d’un grand pécheur.



Ceux qui quotidiennement offrent pour les mourants de la journée Mon très précieux sang, alors qu’au nom du mourant ils expriment de la douleur pour les péchés pour lesquels ils offrent Mon Très Précieux Sang, peuvent être certains de voir s’ouvrir les Portes du Ciel pour les Nombreux pécheurs et ils peuvent espérer pour eux une belle mort.


Ceux qui honorent Mon Très Précieux Sang et Mes Plaies avec une profonde méditation et les offrent plusieurs fois par jour pour eux-mêmes et pour les pécheurs connaîtront et goûteront déjà sur terre la douceur du Ciel et ressentiront une profonde paix dans leurs cœurs.



Ceux qui offrent à Ma Personne en tant qu’unique Dieu de toute l’humanité, Mon Très Précieux Sang et Mes Plaies, en particulier celles de la Couronne d’Epines, pour couvrir et remédier aux péchés du Monde, peuvent être réconciliés avec Dieu obtenir de nombreuses grâces et indulgences pour de graves punitions et obtenir l’infinie miséricorde du Ciel pour eux-mêmes.


Ceux qui, se trouvant gravement malades, offrent pour eux-mêmes Mon Très Précieux Sang et Mes Plaies ainsi que leur maladie et implorent par l’intermédiaire de Mon Très Précieux Sang, de l’aide et la santé, sentiront immédiatement leur douleur s’apaiser et ils noteront une amélioration ; s’ils sont incurables, ils devront persévérer car ils seront aidés.

Ceux qui, se trouvant dans un grand besoin spirituel, récitent les Litanies de Mon

Très Précieux Sang et les offrent pour eux-mêmes et pour toute l’humanité, obtiendront de l’aide, une consolation céleste et une profonde paix ; ils obtiendront la force de lutter contre la souffrance où ils en seront guéris.



Ceux qui inspirent à d’autres le désir d’honorer Mon Très Précieux Sang et de l’offrir à ceux qui l’honorent plus que tous les biens et les trésors du monde et ceux qui accomplissent souvent avec une profonde foi et amour l’adoration de Mon Très Précieux Sang auront une place honorifique près de Mon Trône et ils disposeront d’un grand pouvoir d’aider les autres, en particulier, celui de les convertir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la dévotion au très précieux sang de notre Seigneur

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 20:20

Comment prier cette dévotion ?

Nous conseillons comme dévotion quotidienne, les prières suivantes minimum :

1. Un mystère du Rosaire (Joyeux, Lumineux, Douloureux ou Glorieux) ou le Rosaire en entier

2. Chapelet du Précieux Sang

3. Litanies du Précieux Sang

4. Consécration au Précieux Sang

5. Les 7 offrandes du Précieux Sang de Jésus-Christ au Père éternel



Chapelet en l'honneur du Précieux Sang

de Notre Seigneur Jésus-Christ

(priez avec le chapelet du précieux sang proposé ci-dessus)



O Dieu, viens à monde aide,

Seigneur, viens vite à mon secours.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

au Dieu qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen.



Introduction



Sang précieux versé pour moi par tant d'amour et de souffrance, Sang divin, je veux mettre en toi mon amour et mon espérance. Mon Dieu, pour prix de vos douleurs, Prenez tout mon sang comme offrande, faites que mon coeur répande à vos pieds un fleuve de pleurs. Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon coeur une divine ivresse.



Premier Mystère

Jésus a versé son sang dans la circoncision



« Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l'enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l'ange lui avait donné avant sa conception ». (Luc 2: 21)

D'un Dieu vengeur et tout-puissant, un enfant Dieu suspend le glaive:



L'offrande de son premier sang.

Aux cieux comme un parfum s'élève. Au ciel près d'un juge en courroux, Le sang d'Abel criait vengeance, Le sien prend la voix de l'enfance Afin de mieux prier pour nous. Huit jours après sa naissance, notre divin Rédempteur répandit pour nous les prémices de son précieux sang. Ce fut alors que pour se conformer à la loi de Moïse, il se soumit à la circoncision.

Rappelez-vous, chrétien, que Jésus a voulu ainsi satisfaire à la divine justice pour tous vos dérèglements; efforcez-vous d'en éprouver une vive douleur, et promettez au Seigneur d'être désormais, avec le secours de sa puissante grâce, plus chaste de corps et d'esprit.



Cinq Notre Père et un Gloire au Père.



Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon coeur une divine ivresse.





Deuxième Mystère

Jésus a sué le sang dans le jardin des Oliviers



« Jésus sortit et se rendit comme d'habitude au mont des Oliviers, et les disciples le suivirent. Arrivé sur place, il leur dit: "Priez pour ne pas tomber au pouvoir de la tentation." Et lui s'éloigna d'eux à peu près à la distance d'un jet de pierre; s'étant mis à genoux, il priait, disant: "Père, si tu veux écarter de moi cette coupe... Pourtant, que ce ne soit pas ma volonté mais la tienne qui se réalise!" 9

Alors lui apparut du ciel un ange qui le fortifiait. Pris d'angoisse, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des caillots de sang qui tombaient à terre.

Quand, après cette prière, il se releva et vint vers les disciples, il les trouva endormis de tristesse. Il leur dit: "Quoi ! Vous dormez ! Levez-vous et priez afin de ne pas tomber au pouvoir de la tentation ! ». (Luc 22-39, 46)

O qu'il est triste et languissant ce Maître des cieux et du monde: je vois son front mêler du sang Avec la sueur qui l'inonde... Ce sang est ton accusateur, homme ingrat... c'est là ton ouvrage; qu'au moins cette cruelle image attendrisse et brise ton coeur !

Jésus, à la vue des ingratitudes dont les hommes allaient payer ses bienfaits, versa son sang en si grande abondance dans le jardin des olives, que la terre en fut tout arrosée.



Oh! chrétien, excitez-vous donc au repentir d'avoir si mal répondu aux ineffables miséricordes du Seigneur; et formez aujourd'hui une résolution sincère de faire un bon usage des grâces célestes et des saintes inspirations.



Cinq Notre Père et un Gloire au Père.

Doux Jésus, ma seule tendresse, ton sang verse en mon coeur une divine ivresse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la dévotion au très précieux sang de notre Seigneur

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 20:27

Troisième Mystère

Jésus à répandu son sang dans la flagellation





« Pilate, voulant contenter la foule, relâcha Barabbas, puis il livra Jésus, après l'avoir fait flageller, pour qu'il soit crucifié ». (Marc 15-15). Sur toi les verges les bourreaux déchaînent un sanglant orage, pauvre agneau ! Ta chair en lambeaux ne saurait assouvir leur rage... Que de sang !... Pourtant tes douleurs ne sauraient trouver une plainte; et la haine en nous mal éteinte ose encore parler dans nos coeurs!...

Pendant sa cruelle flagellation, Jésus répandit son sang pour nous. Sa peau était déchirée, sa chair toute meurtrie, ce sang précieux coulait à flots de toutes les parties de son corps. Alors il l'offrait au Père éternel, en expiation de vos impatiences et de votre mollesse.

Comment donc ne pas mettre un frein à votre colère et à votre amour propre? Ah ! soyez à l'avenir plus patient dans les tribulations, apprenez à vous mépriser vous-même, et à recevoir avec humilité les outrages qu'on vous fait.



 

Cinq Notre Père et un Gloire au Père.



Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon coeur une divine ivresse.





Quatrième Mystère

Jésus a versé son sang dans le couronnement d'épines



Les soldats du gouverneur, emmenant Jésus dans le prétoire, rassemblèrent autour de lui toute la cohorte. Ils le dévêtirent et lui mirent un manteau écarlate ; avec des épines, ils tressèrent une couronne qu'ils lui mirent sur la tête, ainsi qu'un roseau dans la main droite; s'agenouillant devant lui, ils se moquèrent de lui en disant: "Salut, roi des Juifs !" Ils crachèrent sur lui, et, prenant le roseau, ils le frappaient à la tête. Après s'être moqués de lui, ils lui enlevèrent le manteau et lui remirent ses vêtements. Puis ils l'emmenèrent pour le crucifier. Mt 27-27, 31.



Epines, ô sanglant bandeau qui d'un Dieu couronne la tête, offert par la main d'un bourreau ! Fleurons à la poignante arête, Humide encore du divin sang où votre dard cruel se trempe, venez aussi toucher ma tempe et briser l'orgueil impuissant.

Le sang coula de la tête sacrée de Jésus quand il fut couronné d'épines, pour expier votre orgueil, et vos coupables pensées. Et vous continuerez encore à vous repaître d'orgueil, et à entretenir dans votre esprit des idées perverses, des images déshonnêtes? Ah! plutôt ayez toujours présent à la pensée votre néant, votre misère, votre faiblesse, et résistez avec courage aux iniques suggestions du démon.



Cinq Notre Père et un Gloire au Père.

 

Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon coeur une divine ivresse.





Cinquième Mystère

Jésus a répandu son sang en montant au Calvaire

 

Comme ils l'emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène qui venait de la campagne, et ils le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus. Il était suivi

d'une grande multitude du peuple, entre autres de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles et leur dit: "Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants. Car voici venir des jours où l'on dira : Heureuses les femmes stériles et celles qui n'ont pas enfanté ni allaité.

Alors on se mettra à dire aux montagnes: Tombez sur nous, et aux collines : Cachez-nous. (Luc 23, 26, 30)



 Sous sa croix il marche à pas lent, et chacun des pas qu'il doit faire va marquer d'un sillon sanglant les cruels sentiers du Calvaire.

Ce sang ! il t'accuse à grands cris, toi par qui le scandale arrive :

rends-moi, dit cette voix plaintive, rends-moi les coeurs que tu m'as pris.

Que de sang ne répandit pas notre aimable Sauveur sur le chemin du calvaire ? Succombant sous le fardeau de sa croix, il en arrosa les rues de Jérusalem, et tous les lieux par où il lui fallut passer.

Voilà, chrétien, ce qu'il a souffert en satisfaction de ces scandales, et de ces mauvais exemples qui devaient entraîner tant d'âmes dans la voie de la perdition.

Qui sait si vous n'êtes pas du nombre de ces malheureux ? Qui sait combien d'âmes auront été précipitées dans l'enfer par suite de vos mauvais exemples ? Et vous ne pensez y mettre aucun terme?

Ah ! du moins à l'avenir contribuez au salut de vos frères, par vos salutaires avis, par votre vie édifiante, et par l'exemple de bonnes et de saintes oeuvres.

 

Cinq Notre Père et un Gloire au Père.



Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon coeur une divine ivresse.





Sixième Mystère

Jésus a répandu son sang dans le crucifiement





Arrivés au lieu dit "le Crâne", ils l'y crucifièrent ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, et l'autre à gauche. Jésus disait: "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font." Et, pour partager ses vêtements, ils tirèrent au sort. Le peuple restait là à regarder ; les chefs, eux, ricanaient ; ils disaient: "Il en a sauvé d'autres. Qu'il se sauve lui-même s'il est le Messie de Dieu, l'Elu!". Les soldats aussi se moquèrent de lui : s'approchant pour lui présenter du vinaigre, ils dirent: "Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même." Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui: "C'est le roi des Juifs."

L'un des malfaiteurs crucifiés l'insultait: "N'es-tu pas le Messie? Sauve-toi toi-même et nous aussi!" Mais l'autre le reprit en disant: "Tu n'as même pas la crainte de Dieu, toi qui subis la même peine ! Pour nous, c'est juste : nous recevons ce que nos actes ont mérité; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait: "Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras comme roi."Jésus lui répondit: "En vérité, je te le dis, aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis." (Luc 23-33, 43)



De son Dieu la terre est en deuil, Et la mort loin d'être assouvie

ose encore dans son orgueil au combat défier la vie.

Mais le sang fécond de l'Agneau saura bien lui ravir sa proie ;

elle est debout, et dans sa joie, brise les pierres du tombeau !

Ce fut surtout pendant son crucifiement, que Jésus répandit en abondance son sang précieux. Déjà ses veines étaient brisées, déjà ses artères étaient rompues, déjà ce baume salutaire de vie éternelle jaillissait comme un torrent de son divin corps, pour effacer les crimes et les iniquités du monde.

Qui voudra désormais continuer à pécher, et à renouveler ainsi la douloureuse Passion du Fils de Dieu?

O pleurez amèrement toutes vos fautes, venez les détester aux pieds du ministre sacré, commencez à présent même à vivre en chrétien, en vous rappelant que votre salut a coûté à Jésus tout Son sang.



Cinq Notre Père et un Gloire au Père.



Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon coeur une divine ivresse.





Septième Mystère

Jésus a versé du sang et de l'eau dans la blessure de la lance



Près de la croix de Jésus se tenaient debout sa mère, la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas et Marie de Magdala. Voyant ainsi sa mère et près d'elle le disciple qu'il aimait, Jésus dit à sa mère : "Femme, voici ton fils." Il dit ensuite au disciple: "Voici ta mère." Et depuis cette heure-là, le disciple la prit chez lui. Après quoi, sachant que dès lors tout était achevé, pour que l'Ecriture soit accomplie jusqu'au bout, Jésus dit:



"J'ai soif" ; il y avait là une cruche remplie de vinaigre, on fixa une éponge imbibée de ce vinaigre au bout d'une branche d'hysope et on l'approcha de sa bouche. Dès qu'il eut pris le vinaigre, Jésus dit: "Tout est achevé" et, inclinant la tête, il remit l'esprit.

Cependant, comme c'était le jour de la Préparation, les Juifs, de crainte que les corps ne restent en croix durant le sabbat-ce sabbat était un jour particulièrement solennel, demandèrent à Pilate de leur faire briser les jambes et de les faire enlever.

Les soldats vinrent donc, ils brisèrent les jambes du premier, puis du second de ceux qui avaient été crucifiés avec lui. Arrivés à Jésus, ils constatèrent qu'il était déjà mort et ils ne lui brisèrent pas les jambes. Mais un des soldats, d'un coup de lance, le frappa au côté, et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau.

Celui qui a vu a rendu témoignage, et son témoignage est conforme à la vérité, et d'ailleurs celui-là sait qu'il dit ce qui est vrai afin que vous aussi vous croyiez. En effet, tout cela est arrivé pour que s'accomplisse l'Ecriture: Pas un de ses os ne sera brisé; il y a aussi un autre passage de l'Ecriture qui dit : Ils verront celui qu'ils ont transpercé. (Jean 19: 25, 37)



Mère d'amour et de bonté, par ce pur sang qu'un fer de lance a fait jaillir du saint côté d'un Dieu qui vous doit la naissance, lancez vers moi des dards de feu, des étincelles dont la flamme réveillent enfin dans mon âme l'amour que je dois à mon Dieu !

Après la mort de Jésus son sang coula encore. Son côté fut entr'ouvert par la lance, et son coeur en fut percé. Il en sortit aussitôt du sang et de l'eau, pour nous montrer que Jésus avait répandu jusqu'à la dernière goutte de son divin sang pour notre rédemption.

O bonté infinie de mon Sauveur ! Qui pourra ne pas vous aimer ? Quel coeur ne se sentira pas embrasé d'amour pour vous, après que vous avez tant fait pour nous racheter? Mais puisque les expressions me manquent, j'invite tous les anges et tous les saints du paradis, j'invite Marie notre Mère à bénir, à louer, à glorifier votre précieux sang. Oui, vive le sang de Jésus, maintenant, toujours, et dans tous les siècles des siècles! Ainsi soit-il.



Trois Notre Père et un Gloire au Père



(Pour indiquer les trois heures que Jésus a passées sur la croix, et pour achever les trente-trois Pater en mémoire des trente-trois années de sa vie terrestre.)

Vous nous avez rachetés, Seigneur par votre Sang,

Et vous avez fait de nous le royaume de Dieu.



Prions



Dieu éternel et tout-puissant qui avez constitué votre fils unique, Rédempteur du monde, et avez voulu être apaisé par son sang, faîtes, nous vous en prions, que, vénérant le prix de notre salut et étant par lui protégés sur la terre contre les maux de cette vie, nous recueillions la récompense éternelle dans le Ciel. Par le même Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi-soit-il.



Prière Finale



O sang précieux, source d'éternelle vie, prix et rançon de tout l'univers, qui désaltérez et purifiez nos âmes, qui plaidez incessamment la cause des hommes auprès du trône de la suprême miséricorde ; je vous adore profondément ; je voudrais, autant que cela dépend de moi, réparer les injures et les outrages que vous recevez des hommes, et surtout de ceux qui ont l'audace de vous blasphémer.



Qui pourrait ne pas bénir ce sang dont la valeur est infinie? Qui ne se sentira pas enflammé d'amour pour Jésus qui l'a versé? Que deviendrais-je si je n'avais pas été racheté par ce sang divin? Qu'est-ce qui l'a fait couler jusqu'à la dernière goutte des veines de mon Sauveur? N'est-ce pas l'amour?



O amour immense qui nous a donné ce baume salutaire ! O baume inestimable, jailli de la source d'un amour infini, faites que tous les coeurs, que toutes les langues puissent vous adorer, vous louer et vous rendre grâces, maintenant et pendant toute l'éternité.



Ainsi soit-il.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la dévotion au très précieux sang de notre Seigneur

Message par P4572 le Dim 23 Mar 2014 - 21:22

Bonsoir Betty,

Pour éviter ceci :


Ceux qui quotidiennement offrent au Père Céleste leur travail, leurs sacrifices et leurs prières en souvenir de Mon Très Précieux Sang et de Mes Plaies en réparation

Commencer par mettre en gras avant d'augmenter la taille de la police et non l'inverse et tout ira bien.

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: la dévotion au très précieux sang de notre Seigneur

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 21:26

Merci du renseignement panetier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum