Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Les témoignages de ce qui ont vu le ciel, et l'enfer? Méfiance?

Aller en bas

Les témoignages de ce qui ont vu le ciel, et l'enfer? Méfiance?

Message par Guenievre le Jeu 30 Jan 2014 - 11:58

Bonjour, j'aime bien lire ce genre de témoignage, j'ai remarquée que certain témoignage peut augmenter ma foi, et certain d'autre témoignage peut diminuer...Par exemple, j'ai lus un témoignage comme quoi la st vierge aurait dit à une personne de ne pas la prier. Il y' a un moment que je ne la prier plus à cause de ça ! Moi je dis qu'il faut parfois se méfier à ce genre de message, car il y' en n'a beaucoup qui viens de l'église protestante...
avatar
Guenievre
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 736
Inscription : 11/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages de ce qui ont vu le ciel, et l'enfer? Méfiance?

Message par carine le Jeu 30 Jan 2014 - 13:24

Complètement d'accord.
Il faut user de discernement
Notre Seigneur a confié St Jean à la Très Sainte Vierge, lui disant : "voici ton fils" comme Il nous confie tous à Elle. Alors, comment ne pas prier Celle qui est notre Mère ?
Toute cette haine envers la Très Sainte Vierge fait partie des douleurs de Son Cœur Immaculée, ainsi que la perte des âmes de Ses enfants.

carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages de ce qui ont vu le ciel, et l'enfer? Méfiance?

Message par Gilles le Sam 10 Fév 2018 - 19:31

Le pasteur Yonggi Cho témoigne de la résurrection d’un homme qui à la surprise de tous, s’est réveillé à la morgue. Il raconte ce qu’il a vu pendant qu’il était mort.


avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24291
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages de ce qui ont vu le ciel, et l'enfer? Méfiance?

Message par diskdur77 le Sam 10 Fév 2018 - 20:28

super ce temoignage du pasteur cho
avatar
diskdur77
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 372
Age : 42
Localisation : ile de france
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages de ce qui ont vu le ciel, et l'enfer? Méfiance?

Message par Gilles le Dim 11 Fév 2018 - 18:16

@diskdur77 a écrit:super ce temoignage du pasteur cho
Et voici d'autres témoignages pour votre plus grand plaisir...










Colton, le fils du pasteur Todd (Greg Kinnear - nommé aux Oscar) 
et de Sonja (Kelly Reilly - Bastille Day) affirme s’être rendu au 
paradis pendant une expérience de mort imminente. Colton explique
 les détails de cet incroyable voyage avec son innocence enfantine et 
témoigne d’évènements passés bien avant sa naissance... des choses 
qu’il lui est totalement impossible de connaître.



Après avoir connu le succès dans le monde entier, découvrez cette 
histoire magnifique emmenée par des acteurs touchants et parfaitement
 justes. Et si le ciel existait vous transportera au cœur de cette famille 
attachante devant faire face à l’inconnu. Leur destin bouleversant ne
 pourra vous laisser insensible.


Film complet ici : http://content.jwplatform.com/players/dTVWYq6Q-b3eNgwIY.html

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24291
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

il a vu l enfer dans la vie apres la mort

Message par diskdur77 le Mar 13 Fév 2018 - 12:34

avatar
diskdur77
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 372
Age : 42
Localisation : ile de france
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages de ce qui ont vu le ciel, et l'enfer? Méfiance?

Message par Marie du 65 le Mar 13 Fév 2018 - 13:02

@diskdur77 a écrit:

Bonjour diskdur77"
J'ai fusionné votre vidéo sur ce topic!
Amitiés
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 23306
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages de ce qui ont vu le ciel, et l'enfer? Méfiance?

Message par Gilles le Mar 13 Fév 2018 - 17:34



Voici l’histoire d’une femme de Syosset, New York, qui a eu l’expérience de mort imminente...

Elle s’appelle Barbara Marie (nous réservons certains traits particuliers). Elle est mariée, a deux adolescents, et sa « prétendue » mort est survenue en juin 1991 – lorsque les chirurgiens conduisaient une chirurgie exploratoire laparoscopique pour une endométriose perforée de la membrane du petit intestin et ce dès le début de la procédure, qui a causé ce que son mari et elle ont décrit comme étant une hémorragie massive.

Lorsqu’elle s’en est remise, les médecins ont dû frénétiquement sortir ses intestins de son corps afin de trouver la source de l’hémorragie, ce qu’ils ont réussi à trouver. « Ils l’ont déchirée alors qu’ils y pénétaient avec leurs instruments, » dit Barbara. « Ils m’ont perdue deux fois. Ils ont dit à mon mari qu’ils m’avaient perdue et ne savaient pas s’ils pouvaient me ranimer.



La première chose qui s’est passée est que j’ai réalisé que j’étais dans un vide. C’était un espace totalement noir, comme je puis seulement le décrire. Pour une fraction de seconde, j’ai eu très peur – mais aussi vite que cela s’est présenté, je fus dirigée vers ma gauche, et aussitôt que je me retournai, il y eut une Lumière à quelque distance vers la gauche et ceci me réconforta immédiatement.



« À ce point, j’ai commencé à me diriger vers cette Lumière avec tout mon être – je ne sais pas comment – et j’étais entourée par ce que je décrirais comme étant un tunnel. Outre cette Lumière, qui était très brillante, il y avait en son milieu un prisme et de la musique invraisemblable à de la musique terrestre. Je ne sais pas comment expliquer ceci. La musique était si invitante et devenait une partie de soi, angélique. Et je m’avançais dans ce tunnel et je m’approchais de cette Lumière.

« Je sais qu’il y avait une sorte de compagnon avec moi car à chaque fois que j’avais une pensée, pour poser une question, on me répondait immédiatement, et je « lui » ai demandé. Je me rappelle que je me suis arrêtée brièvement car dans les murs de ce tunnel, il y avait des êtres.




« Je n’ai pas été élevée de façon religieuse et n’ai jamais pensé au purgatoire, mais lorsque je suis revenue à moi-même, il semblait que ceci en faisait partie, probablement le dernier niveau du purgatoire.



(Les âmes) existent comme étant hors du tunnel et se reposent, comme si elles étaient assises ou debout ou inclinées. J’ai un un ressentiment d’émotions. Je ressentais de la tristesse et du désespoir à leur endroit, car il y a connaissance complète et paix au sein de ces âmes car elles comprenaient et acceptaient qu’elles ne pouvaient pas alors aller de l’avant. »

C’était un coup d’oeil du purgatoire. Mais la Lumière y était toujours et se trouvait à la gauche de Barbara. « Brillante, brillante, » dit-elle. « On ne peut pas en décrire l’éclat. C’était plein d’amour et de paix et de connaissance de Dieu. Alors que vous avancez dans ce tunnel, vous en êtes davantage éperdu. Et c’est à ce point que j’étais en Présence du Seigneur. J’étais prosternée. Je ne pouvais pas endurer la grandeur et la majesté de ce qui se trouvait devant moi. J’étais un rien à comparer à cela.



Et il y a ensuite une période où l’on est embrassé par cet amour et cette paix et cette sérénité, sachant que j’avais atteint ma destination finale, et que c’était vraiment une demeure. »
Ceci donna un nouveau sens au mot « demeure ». C’est alors qu’elle réalisa qu’elle était là où elle appartenait. C’est là où elle voulait demeurer pour de bon. Mais il y a d’abord une « revue de la vie ». Disons que c’est son « jugement ». C’était étonnant de voir sa vie comme Dieu l’a vue.



De diverses façons, les choses semblaient différentes. « Je n’ai pas seulement vu les choses qui étaient bonnes et mauvaises, mais c’est comme vu de trois côtés., dit-elle. « Je les ai vues d’abord de mes yeux et comment elles étaient blessantes. Ensuite je les ai vues à travers les yeux de la personne que j’avais offensée. Je les ai ensuite vues à travers les yeux de Jésus. Lorsque vous les voyez dans la Présence de Jésus, il y a une tristesse que vous ne pouvez pas imaginer, car vous voyez la vraie connaissance de l’offense – reconnaissance et responsabilité. Il y a cette purification et cette responsabilité intérieures. Vous prenez encore davantage de responsabilité lorsque vous voyez comment vous avez blessé quelqu’un d’autre. Lorsque vous les voyez à travers les yeux de quelqu’un d’autre, vous voyez comment ceci s’est entrelacé dans leur vie. Vous les voyez d’un tout autre point de vue et vous voyez comment cela a eu un effet dans leur cheminement. Et alors lorsque vous les voyez à travers les yeux du Seigneur, vous les voyez comme en un tout. Ceci complète le tout. Vous voyez comment dans l’ensemble de toute la création, cela a fait une différence et comment cela a affecté le Créateur – comment cela aboutit au Créateur lorsque vous offensez l’un des Siens.



Tout n’était pas mauvais, dit Barbara. Il y a aussi les victoires. Il y a ces accomplissements « magnifiques » qui ont plû au Seigneur.

Ces événements de sa vie ont surpris Barbara car ils semblaient tellement minimes.

« Le Seigneur m’a montré des choses qui valaient beaucoup, les choses «  extraordinaires », « magnifiques » que j’avais accomplies, dit Barbara. « Il y a eu deux exemples profonds. L’un était lorsque mon amie a perdu son fiancé et c’était désastreux; il avait été décapité dans un accident d’auto. Le Seigneur m’a montré comment j’étais au téléphone avec elle un jour pendant deux heures et demie et que j’étais assise là à écouter tout ce qu’elle me disait. Je me rappelle avoir dit au Seigneur, ‘Je ne comprends pas, je n’ai rien dit. Quel est ce geste magnifique que j’ai fait ? Je n’ai rien fait. Je suis demeurée là assise. Je n’ai pas dit plus que cinq ou six mots’. Je ne pouvais pas comprendre comment j’ai pû autant plaire au Coeur et à l’Esprit de Notre Seigneur.


 
Ensuite on m’a montré une autre fois où je marchais dans l’église et cette femme avait perdu son mari. Je ne connaissais pas cette femme, mais j’étais tellement émue qu’elle aie perdu son mari qu’étant assise dans le banc je sentais qu’il fallait que je fasse ou dise quelque chose et après la Messe, je suis allée à l’autel – elle était assise vers l’avant – et j’ai mis ma main sur son épaule. De nouveau, je ne lui ai rien dit. Ce n’était pas ce que j’avais dit. Le Seigneur m’a clairement indiqué que c’était le geste, le fait de placer ma main gauche sur son épaule.

C’était le geste personnel. C’était la tendresse. Le Seigneur ne recherche pas les grands gestes – pas les grands gestes comme le décrivent les hommes. C’est comment on fait sentir les autres – et combien nous aidons. « Personne poursuit le même chemin, » continue Barbara.



Toute mon expérience a tellement à faire avec là où j’étais dans ma vie personnelle. Cela avait affaire avec mes enfants et mon mari. La façon dont j’offensais le Seigneur le plus à ce point dans ma vie était mon quasi abus verbal. C’était mon attitude et la façon dont je parlais à mon mari et à mes enfants. C’était mon ton et les choses que je disais qui offensaient leur esprit et leur cœur. On peut être ferme avec ses enfants, mais le Seigneur ne veut pas que nous utilisions un ton insultant. Nous ne voyons pas les choses comme le Seigneur les voit, et ce fut pour moi un moment extraordinaire pour m’écarquiller les yeux. Il m’a montré mon vocabulaire et le ton avec lequel j’ai dit des choses, car c’était un ton de condescendance. La fermeté est permise – mais avec amour. »

Barbara a aussi vu des événements particuliers qui ont eu un effet de ride – beaucoup plus qu’elle ne se l’imaginait. Lorsqu’elle s’éveillait de mauvaise humeur et était négative envers son mari et ses enfants, le Seigneur lui a montré comment cela s’étendait jusqu’à eux et à partir d’eux aux autres durant la journée : au travail, aux magasins, et ensuite à travers les familles de ceux qui ont été affectés par l’effet négatif jusqu’à ce que tous en soient affectés.



« Il y a un cercle de lumière autour du monde, et alors que je m’éveillais et faisait ceci, le cercle de l’obscurité s’étendait sur ce cercle de lumière et l’effaçait, » raconte Barbara. « On m’a ensuite montré le contraire, lorsque je m’éveillais le matin et je souriais et préparais le déjeuner, embrassant les enfants, comment cela partit de ma demeure et j’ai vu une goutte de lumière qui quittait de cette partie du globe et alla dans cette bande de lumière tout autour du globe. C’est ainsi que cela devrait être. »

La bonté pourrait s’étendre à son mari qui le répandrait sur les personnes au travail ou à un homme qui le répandrait aux autres qui le transporteraient à leur foyer ou ailleurs dans une réaction – chaîne qui ne semblait pas s’arrêter – il semble, au moins en esprit, pour en avoir des effets mondiaux. « On m’a montré cet océan, cette mer, et une goutte de lumière qui tombe dans cet océan a un effet de rides, » dit Barbara.


 
Le traumatisme s’est produit lorsque le Seigneur lui a indiqué que ce n’était pas son heure, mais qu’elle avait d’autres tâches à accomplir, qu’elle devait retourner sur la terre. Elle aimait beaucoup son mari et ses enfants, mais a plaidé auprès du Seigneur de la laisser demeurer en Sa Présence incroyable. Elle ne voulait jamais le quitter. La pensée qui la bouleversait était « ce désespoir si sévère que je ne pourrais jamais mettre en paroles. » Elle pleure toujours lorsqu’elle en parle. Mais elle est bel et bien revenue. Les médecins l’ont ranimée. Après plus d’une semaine à l’hôpital, elle est retournée « chez elle » – sachant que ce n’était pas sa vraie demeure, que sa vraie demeure était ailleurs, que c’était avec Jésus.

Source:
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24291
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum