Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Astuce pour reconnaître les menteurs en religion Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-50%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
189.99 € 379 €
Voir le deal

Astuce pour reconnaître les menteurs en religion

Aller en bas

Astuce pour reconnaître les menteurs en religion Empty Astuce pour reconnaître les menteurs en religion

Message par philippe le Sam 3 Déc 2005 - 23:31

Moi, je n'ai rien à me reprocher!

Un jour du mois de juin ou le soleil resplendissait tout là haut et après avoir assisté à la messe dominicale, j'eus ce dialogue hautement édifiant avec une jeune femme:

Julie, des pieds à la tête, avait un air très sérieux et rien en elle ne présageait ce que j'appris par la suite, une fois avoir conversé longuement avec elle.
Ses deux pompons rouges -qu'elle portait pourtant même au plus fort de l'été- lui donnait un air de fraise -du genre tagada (tsoin tsoin)- délicieuse et à croquer.

Je n'en sais trop la raison mais autour d'elle s'amassaient une quantité de regards malsains (inutile de vous préciser que ceux-là étaient masculins) qui passaient et repassaient auprès de nous (sans en éprouver la moindre lassitude).
Je pensais alors que devait émaner de cette personne comme des effluves provocantes et incitatives (à venir) et qu'elle prenait plaisir à entretenir avec le plus grand soin.

Toujours est-il que nous engageâmes la conversation et qu'il en sortit ce qui suit:

- Vous-as t-on déjà dit que vous étiez très bel homme, monsieur Crésus Balthazar?
-Moi... ou mon portefeuille?
-Non, je parlais de votre compte en banque, plaisanta la jeune femme, avant que de rire très sottement.
-Allez, on va mettre tout le monde d'accord, lui répondis-je, avouez que les deux vont bien ensemble, non?
- Hi! hi! Ha! Cela, je n 'oserais jamais vous le dire, c'est que je suis catholique, ne l'oubliez-pas...
-Qui est cet homme avec qui vous entretenez de fréquentes relations que j'espère bien entendu amicales? lui demandais-je.
-Bé ? Duquel voulez-vous parler ?... Ah oui... bien sûr! Vous voulez dire François, le plombier de service...
C'est que nous sommes fiancés depuis peu et que nous expérimentons nos personnalités dans une commune et profonde sincérité.
Pour tout vous dire, nous nous connaissons déjà fort bien, oserais-je vous dire de fonds en comble?
-Comment cela "fort bien"? Vous venez de me dire que vous étiez fiancés "depuis peu"...
- Oui, fiancés... mais nous nous connaissons déjà depuis "belle lurette"...
-Ah, oui... je vois, je vois... ce que vous voulez dire... un ami d'enfance sûrement?
-Non, nous nous sommes rencontrés en discothèque, vous savez la discothèque: "Tout le monde il est nu et tout le monde y danse ainsi"...
-Houlà! lui dis-je interloqué, mais tout cela n'est pas très catholique mademoiselle...
Les plaisirs mondains et licencieux sont catégoriquement incompatibles avec la religion que vous prétendez pratiquer.
-Allons, Allons, monsieur Crésus, nous ne vivons plus au moyen âge et puis il faut vivre avec son temps, non, il me semble?
-Ah, oui... je vois, je vois... ce que vous entendez par là... En somme, vous n'avez rien à vous reprocher?
-Absolument rien! J'ai la conscience aussi propre qu'un sou neuf, vous dis-je... enfin, il faut dire aussi que je vais me confesser... au moins une fois chaque année; alors, vous comprenez...
-Bien sûr... et comment dirais-je... vous "connaissez" donc bien cet homme et vous allez communier tous les dimanches ?...
Et avez-vous déjà entendu parler du sacrement du mariage, du péché mortel et du sacrilège de celui qui communie en cet état?
-De quoi vous dites? me demanda t-elle en fronçant les sourcils, jamais entendu parler de tout ceçi, excepté l'union maritale... moi, vous savez je ne vis plus au temps de "Mathusalem" ni de Moïse le patriarche! C'est que je suis une femme catholique moderne et épanouie au sein de mon église!... (léger silence, puis...)
Mais au faite, dites moi, c'est quoi le... "florilège mortel" ?
-Rassurez-moi, vous allez vous marier bientôt, j'espère? la questionnais-je aussitôt,
l'air très embarassé.
-Hof! il n'y a pas péril en la demeure, il me semble... nous, on préfère se connaitre sur le bout des ongles, voyez-vous, avant que de se lancer dans un engagement aussi sacré et définitif que le mariage.
Vous comprenez avec toutes ces histoires de divorce... la prudence est de rigueur.
- Mmmoui, je vois, je vois...
Ne tardez pas trop non plus parce que vous n'avez pas encore d'enfants et vous avez déjà franchi la trentaine...
-Bouah! reprit-elle aussitôt, avec la médecine d'aujourd'hui, tout est faisable et tout est permis... de la magie que tout cela, vous dis-je... on pourra bientôt enfanter jusqu'au portes du tombeau grâce à elle...
On peut aussi éviter la conception sans se priver de plaisir et si jamais, car cela arrive parfois bien malencontreusement, on peut également supprimer cet effet du hasard en toute légalité...
Ciel! Mais comment pouvez bien faire les générations passées sans avoir recours aux évolutions médicales de nos sages hommes scientifiques?
- ça, lui dis-je la bouche ouverte, c'est sans doute là un mystère inaccessible...
-De plus, il y a certaines choses que je conteste dans l'église...
-C'est à dire?
-Eh bien, les divorcés qui n'ont plus le droit de se remarier, par exemple... quand on aime on ne compte pas... aimer serait-il devenu un péché?...
Jésus était très tolérant envers les pêcheurs, voyez Madeleine, voyez la femme adultère... et puis il mangeait bien avec eux, non?...
Lit-t-elle au moins l'évangile cette église?...
Franchement, j'ai l'impression qu'elle devrait avoir mauvaise conscience avec son passé, avoir honte et faire une bonne fois pour toute son méa-culpa!

Moi, au moins, je n'ai rien à me reprocher...

-A présent, il se fait l'heure que je vous laisse, lui dis-je après un "ouf" intérieur de soulagement, si je puis me permettre, je vous conseille d'aller de temps en temps consulter l'enseignement catholique, vous y apprendrez beaucoup de choses intéressantes, j'en suis persuadé!
-Tsst! Tsst! (doublé d'un pffffff pffffff pffffff très arrogant) je le connais déjà par coeur et dans ses moindres recoins...
Dois-je encore perdre mon temps à étudier ce que je connais déjà et que j'ai déjà lu mille fois?
Et puis il faut que je me rende au volant de ma superbe Mercédes au magasin dit
"Les fourrures luxueuses de chez monsieur Maxime", afin de regarnir ma garde robe qui commence à vieillir, depuis l'hiver dernier...
-Je comprends, oui, je comprends...
Et les pauvres, lui demandais-je aussitôt, est-ce qu'il vous arrive d'y penser ?
L'argent gardé en vous privant un peu de votre luxe remplirait des tas de ventres africains affamés ou bien, plus près de chez nous, vêtirait un malheureux sans logis...
-Holà! me répliqua t-elle sur un ton très agressif, le petit monsieur moraliste, ne prenez pas cet air là avec moi! Savez-vous au moins à qui vous vous adressez ?
Qui est-ce qui signe des pétitions à chaque Noël contre la misère? Ce ne serait pas moi, par hasard?
-C'est vrai qu'une signature, ça coûte beaucoup...
-Quoi que vous dites là ? Et à une femme aussi respectueuse que moi!
Quel toupet! Vous avez de la chance que je ne porte pas plainte contre vous après tout ce que vous venez de me dire!

Je préféra laisser partir la mademoiselle outrée qui partit effectuer l'achat de ses emplettes qu'elle dévora toute la nuit -du regard- devant son miroir dernier cri.

Puis je rentrais chez moi tout en méditant sur les écrits de bien des Saint(e)s qui se considéraient, à la lumière de l'Esprit Saint dont-ils étaient constamment envahis, comme les êtres les plus vils et les plus pêcheurs.
Car en effet, plus cet esprit de Dieu vous pénétre et vous éclaire et plus vous vous sentez misérable et laid, tel un vilain sac de pourriture pétri des sept péchés capitaux.

Moralité de l'histoire: si vous voulez connaitre -on va dire grossièrement et dans une vue globale -à qui vous avez à faire lorsque vous rencontrez un croyant (les athées c'est inutile puisque eux il ne se reproche jamais rien) et ou il en est rendu dans sa vie spirituelle, demandez-lui s'il a quelque chose à se reprocher.
S'il vous dit: rien: fuyez-le ; s'il vous dit énormément, recherchez sa compagnie car vous avez peut-être à faire là à un(e) saint(e) homme (femme).

philippe
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Astuce pour reconnaître les menteurs en religion Empty re

Message par nico le Mar 6 Déc 2005 - 5:01

oui mais sa maniere de"croire ne doit pas etre un critere de rejet ni de jugement car elle aime jesus je note qu elle a dit
le caractere sacré du mariage
donc c est bien non ?

et puis c est tres difficile de vivre sa foi dans un monde ou l on nous pousse sans arret a consommer ...

moi je reconnais en demandant pardon a jesus etre aller voir une prostituée (peut etre par doute et impatience car j avais promis de rester puceau jusqu au mariage) mais lorsqu il n y pas de sentiments ni de veritable amour c est difficile de coucher avec une fille (c est mon opinion mais encore une fois j avais honte en tant que chretien et j etais tres mal a l aise)

moi sans jesus je suis mort dans mes pechés (ha j en ai marre d etre celibataire des fois ca me casse le moral de savoir que j ai craqué et que je suis allé voir une pute )

nico
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Astuce pour reconnaître les menteurs en religion Empty re

Message par nico le Mar 6 Déc 2005 - 5:03

on est TOUS PECHEUR TOUS Y EN A PAS UN POUR RATTREPER L AUTRE MAIS C EST CA LE TRUC C EST QUE DIEU NOUS AIME AU TRAVERS DE JESUS malgré nos péchés MEME INVOLONTAIRE (et ils sont nombreux car l orgueil est peché et la convoitise aussi )

nico
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Astuce pour reconnaître les menteurs en religion Empty réponse

Message par philippe le Mar 6 Déc 2005 - 10:41

Very Happy

Tu as raison Nico, les catholiques et les protestants sont au moins d'accord sur ce point: nous sommes tous pêcheurs et la miséricorde de Dieu est infinie pour celui qui se repent.

Prions pour les athées qui n'ont rien à se reprocher.

philippe
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Astuce pour reconnaître les menteurs en religion Empty Re: Astuce pour reconnaître les menteurs en religion

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum